Auteur Sujet: Vivre une nouvelle histoire: comment faire avec les photos?  (Lu 3051 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne arfaca

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 150
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre une nouvelle histoire: comment faire avec les photos?
« Réponse #15 le: 17 Février 2018 à 22:09:36 »
Bonsoir
Suis aussi dans cette ambivalence,c est parfois tres lourd à porter car les souvenirs sont omniprésents,cette vie d avant c est elle qui nous a forgé et elle a forcément des conséquences sur notre personnalité et sur ce que l on est aujourd'hui. Ces doutes je les ai aussi cacher son chagrin ou trop en parler laisser de la place pour une nouvelle histoire et une nouvelle personne.
Ce soir bcp de desarroi pour moi ...mes 2 grands ont progressivement quitté la maison pour fonder la leur;c est normal,la dernière est partie à l etranger pour plusieurs mois et .. là le vide complet à la maison,ce qui n est pas arrivé depuis plus de 25 ans... il faut  s accrocher tellement besoin de réconfort. J ai l impression parfois que cette vie d avant n a pas existé ,je me plonge dans les photos de cette vie écoulée.Les sentiments sont étranges,j ai l impression d avoir oublié.Ce que je ressens est parfois violent en moi et parfois j ai l impression de ne plus rien ressentir ,aucune reaction et ça m angoisse. Je voudrais tant passer à autre chose sans oublier sans culpabiliser et pouvoir investir une nouvelle histoire sans souffrance.
Avee vous vous aussi ce genre d angoisse
Merci de votre écoute

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3728
Re : Vivre une nouvelle histoire: comment faire avec les photos?
« Réponse #16 le: 18 Février 2018 à 12:11:36 »
arfaca
la maison vide du jamais connu
j'ai commencé à être en contact avec cette partie après le décès (Août 2016) de ma maman qui vivait sous mon toit (dans un studio ouvert sur ma partie maison) depuis 1979 (décès de mon papa) où elle s'était effondrée !
Parfois oui l'impression que cette vie n'a pas existée : je regarde alors les photos posées accrochées, ...
La recherche volontaire de souvenirs précis, pour s'assurer que non je n'ai pas oublié !
Oui la vie d'avant nous a forgé(e)s, comme tout vécu et a comme tu dis
Citer
forcément des conséquences sur notre personnalité et sur ce que l on est aujourd'hui

vois tu parler de cela, avec les très nombreuses personnes seules (par divorce) que je croise dans mes activités me permet de sortir de ma condition de "deuil" oui c'est à cause de mes deuils que je suis seule, mais le ressenti du vide, de cette vie qui n'aurait pas existée ... et bien je découvre que ces personnes le vivent aussi !
De plus elles me renvoient souvent que moi j'ai un trésor de souvenirs heureux où piocher qu'elles n'ont pas.
Citer
Passer à autre chose sans oublier, sans culpabiliser ...

tu as sans doute lu sur le fil de mononoké ma contribution
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/merci-4983/msg92392/#msg92392
je voudrai aussi 
Citer
pouvoir investir une nouvelle histoire sans souffrance
d'où mes recherches, mon travail sur moi pour tout faire évoluer en moi avant autre chose, comme une vraie nouvelle vie et je me dis selon mes croyances perso comme une nouvelle vie sans être passée par l'au delà avant la réincarnation ... dont je crois qu'on garde des "séquelles" des vies antérieures ...
comme si ce renouvellement était un sésame qui pourrait me protéger, ou atténuer les difficultés (peur de l'oubli, culpabilisation, souffrance) c'est mon mode de réaction actuel, sans qu'aucune personne ne soit dans mon champs affectif
peut être cela se transformera t'il quand une rencontre se fera
???????????????????????????????????????
Et tout ce que je donne via ma vie de famille, mon travail, mes activités, mon bénévolat ne suffit pas à me combler et ça aussi j'en parle avec ces personnes seules (par divorce)
le vide affectif ... rarement accepté je constate ! quelle que soit les raisons de l'absence de vie sentimentale.
Mais aussi en moi rebondit la vie sentimentale qui existe toujours mais autrement avec mon défunt aimé
et cela rejoint cette discussion
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil/st-valentin-ce-que-je-ne-peux-pas-dire-ce-que-je-voudrais-lui-dire/msg92633/#msg92633
oui on aime encore ... j'aime je constate dans le passé qui il était etc, et là j'aime ce qui de lui vient (les signes, la présence ressentie) dans le présent
il s'agit d'aimer à nouveau sans que l'autre part d'aimer n'ai cessée différent du divorce ...

merci pour ces partages   
voilà où j'en suis
« Modifié: 18 Février 2018 à 12:18:47 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3728
Re : Vivre une nouvelle histoire: comment faire avec les photos?
« Réponse #17 le: 18 Février 2018 à 12:27:05 »
Envie de relister ici les liens sur ce thème mis dans table des matières
reconstruire ?

http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/renaitre-apres-le-desespoir/
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/refaire-sa-vie-3939/
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/je-ne-trouve-plus-ma-place/msg67464/#msg67464
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/et-apres/msg67412/#msg67412
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/nouveau-droit-au-bonheur/msg44194/#msg44194
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/patricia-je-t'aime-mais/msg43854/#msg43854
http://forumdeuil.comemo.org/apres-la-grande-souffrance-la-reconstruction/
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/je-suis-une-femme-en-deuil-'tout-simplement'/msg75295/#msg75295
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/descente-brutale/
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/aimer-de-nouveau-apres-un-deuil/
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/il-n'est-plus-et-moi-ou-suis-je/msg81149/#msg81149
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/le-tabou-du-sexe-en-temps-de-deuil/msg87785/#msg87785
celle d'un homme
http://forumdeuil.comemo.org/apres-la-grande-souffrance-la-reconstruction/ma-reconstruction-pas-a-pas/msg89750/#msg89750

http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/seulementdeja-un-an/msg89720/#msg89720

et les questions sur le comment dans la reconstruction
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-decalage/msg90529/#msg90529
belle image du parcours :
http://forumdeuil.comemo.org/apres-la-grande-souffrance-la-reconstruction/vivre-une-nouvelle-histoire-comment-faire-avec-les-photos/msg91063/#msg91063
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne arfaca

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 150
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre une nouvelle histoire: comment faire avec les photos?
« Réponse #18 le: 18 Février 2018 à 19:28:03 »
Merci qiguan
C est vrai d en parler est essentiel. Le problème est qu autour de moi je n ai que des couples, personne ne vit en mode solo et ils ne comprennent pas  ce manque qui me devore.Quand on se quitte après un bon moment passé ensemble,eux rentrent chez eux accompagnés ,pour moi rentrer seule,ouvrir la maison m est de plus en plus insupportable ;je ne sais pas si je pourrais tenir longtemps  sûrement que je vais m y habituer.De toute façon comme pour le reste,il le faudra bien!
Courage

Hors ligne Alexandra

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 154
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre une nouvelle histoire: comment faire avec les photos?
« Réponse #19 le: 23 Février 2018 à 10:50:04 »
Bonjour à touts-tes,
De mon côté, je ressens les choses différemment sur le manque et le vide. Je n'ai pas un manque et un vide dans l'absolu mais je souffre du manque de Tom. La présence de quelqu'un d'autre dans ma vie ne comble absolument pas ce vide. Peut-être que ce ressenti différent vient du fait que je n'ai eu qu'un peu plus de 3 ans de vie avec Tom? Oui c'est sûrement ça.

Je crois en tout cas qu'il est difficile de penser une nouvelle histoire sans qu'elle s'appuie sur quelqu'un avec qui on pourrait la vivre. Penser à ce qu'on serait ou ne serait pas si on rencontrait quelqu'un, c'est évident, la question se pose. Le vide affectif, c'est évident, la question se pose aussi.

Mais parce que ma trajectoire est différente, les questions que je me pose le sont aussi. Il y a  "je me sens attirée par cette personne, est-ce que je me laisse vivre cette histoire" à laquelle j'ai déjà répondu. Et il y a maintenant "j'ai commencé cette histoire, alors que le deuil est encore extrêmement douloureux, comment la vivre au mieux pour lui et pour moi".

Et je vois deux chemins qui se dessinent dans les histoires racontées ici et dans la mienne:
- le cloisonnement total où il faut cacher ses larmes, je n'arrive pas à le faire, c'est insupportable pour moi
- la transparence sur le chagrin, que je voulais éviter parce qu'elle est malsaine mais que m'a demandé l'homme qui partage ma vie

Je ne veux prendre ni l'une ni l'autre de ces directions, je cherche un équilibre entre les deux. J'ai décidé de tenter une petite expérience, facilitée par le fait que nous vivons à 1000 km, et compliquée par le fait que les cendres de Tom sont justement là où vit la personne que j'ai rencontré.

Je vais tester le cloisonnement partiel:
- ne pas cacher le fait que le chagrin débarque encore très souvent, pour ne pas me faire souffrir inutilement, et parce que c'est le souhait de la personne que j'ai rencontré
- mais ne pas donner de détails sur la nature du chagrin ou ce qui le provoque (ça nous appartient à Tom et à moi)
- prévoir des temps de recueillement avec autour des périodes tampon (notamment, si je vais là où sont les cendres de Tom, prendre quelques heures avant et après pour pouvoir me plonger dans le recueillement et en sortir à mon rythme)
- avoir un lieu secret, mon petit temple à la maison, que je peux fermer quand je ne suis pas seule et ouvrir quand je le suis (et que je peux aussi garder fermé quand j'ai besoin que le chagrin me laisse tranquille)
- proposer à l'homme qui partage ma vie de trouver de l'aide extérieure (parce que nous avons tous nos traumatismes ou nos difficultés et que cette situation risque de les réactiver)

Je mets en route l'expérience et je reviendrai vous raconter ce qu'elle donne.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3728
Re : Vivre une nouvelle histoire: comment faire avec les photos?
« Réponse #20 le: 23 Février 2018 à 22:50:09 »
c'est bien Alexandra de faire part de ce que tu choisis d'expérimenter , merci !
Citer
La présence de quelqu'un d'autre dans ma vie ne comble absolument pas ce vide. Peut-être que ce ressenti différent vient du fait que je n'ai eu qu'un peu plus de 3 ans de vie avec Tom?
si je prends comme référence le conjoint de ma meilleure amie décédée (après 28 ans de vie commune) il y a 12 ans et qui a eu très tôt une nouvelle vie affective
je ne serai pas aussi tranchée
mais peut être dans ton cas est ce la réalité
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Alexandra

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 154
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre une nouvelle histoire: comment faire avec les photos?
« Réponse #21 le: 26 Février 2018 à 11:12:10 »
Bonjour Qiguan,
Je crois que j'ai mis les phrases dans le mauvais sens... ta réponse m'a fait réfléchir en tout cas. Non ce que je voulais dire, c'est que ça doit être assez différent d'avoir vécu 20, 30, 40 ans avec la personne qu'on aime, d'avoir eu des enfants pendant ces longues années ensemble. Parce que j'imagine qu'après ces années on n'est plus vraiment "habitué" à une maison vide.

Cette sensation de vide, c'est quelque chose que je n'ai ressenti qu'au tout début. Je me dis que peut-être c'est parce qu'avant Tom je connaissais la solitude et que je n'ai eu que 3 ans pour oublier ce que ça fait. Je me suis assez vite réhabituée à être seule quand il est mort, j'en ai même eu besoin pour comprendre qu'il était mort. Aujourd'hui, ce qui est compliqué c'est que la présence d'un autre homme crée un trop plein d'émotions qui me met sur la défensive. La solitude me manque, j'ai en permanence envie de fuir et je dois lutter contre une peur irrationnelle d'étouffer.

Paradoxalement, pour moi c'est plus difficile de vivre une nouvelle relation que de traverser l'isolement affectif des premiers temps sans Tom. Je pense que c'est en grande partie parce que jusque là, être seule ne m'obligeait pas à accepter qu'on ne pourrait plus jamais être ensemble. Je pense aussi que pour moi, retrouver des émotions positives est effrayant, parce que maintenant j'ai peur d'une nouvelle catastrophe.

Mais bien sûr comme toujours, chaque chemin est différent. Le mien se dessine peu à peu et évolue, je n'aurais pas ressenti les choses de cette façon il y a encore quelques mois.
Affectueusement

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3728
Re : Vivre une nouvelle histoire: comment faire avec les photos?
« Réponse #22 le: 28 Février 2018 à 09:38:48 »
oui heureusement on évoule ...
merci de tes précisions
tous ces détails aident les lecteurs ...
merci

la peur de perdre à nouveau oui ... j'imagine ...
bien amicalement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne arfaca

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 150
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre une nouvelle histoire: comment faire avec les photos?
« Réponse #23 le: 03 Mars 2018 à 09:39:59 »
Apres vos lectures,c est vrai qu' il y a une difference entre manque affectif et peur du vide,de la solitude. Pour ma part,les 2 s entremêlent,besoin d affection avec une nouvelle personne,savoir quelle place lui faire malgré le chadrin qui persiste et solitude que j ai du mal à supporter. Pendant 25 ans une vie de famille à 5; à 100 à l'heure...et..la le calmet et le vide de la maison m est déconcertant. ...En même temps retrouver une nouvelle vie à 2 m effraie aussi car peur de perdre à nouveau...c est un sentiment que j ai bcp maintenant car je sais désormais que les catastrophes arrivent .... Il faut trouver sa propre paix interieure  ce qui demande bcp d efforts certains jours :se rattacher à tout le bonheur vecu qui est un tresor en nous !
Bien à vous