Messages récents

Pages: 1 ... 4 5 [6] 7 8 ... 10
51
Entraide et soutien / SE SOUTENIR ET PARLER SUR DIJON 21
« Dernier message par FLORA2115 le 18 Juillet 2019 à 12:39:51 »
Bonjour,


C'est trop dur,  seuls les gens dans notre situation peuvent se comprendre ....

Les amis travaillent,  et on peut pas toujours les solliciter .... ils ont leur vie .... je les comprends ....

Si des personnes qui ont vécu la perte d'un proche sur DIJON , veulent qu'on se rencontrent pour échanger, parler, se soutenir ....  pourquoi pas ?


çà nous fera du bien peut être ...

52
Je ne vois rien d'anormal dans cette histoire.
On a tous besoin daffection. L'affection ne se dilue pas dans le deuil. Elle est et reste ce qu'elle etait avant. Un sentiment humain normal ET INDISPENSABLE A NOTRE EQUILIBRE EMOTIONNEL.
Pourquoi la tristesse , le desarroi, le chagrin, si ultime quil soit, viendrait il effacer les autres besoins et sentiments humais ? Ca prend certes de la place mais pas toute la place. Ceux qui pensent le contraire ont juste décidé consciemment ou inconsciement d'annihiler toute forme de besoin. Mais la globalité de l'ame humaine est la meme.
Par exemple, cesserions nous d'aimer nos prochains , ceux qui restent, car nous pensons que tout sentiment d'amour aurait disparu, serait parti avec l'etre perdu ? c'est stupide.....

Et le temps..... oui ce "fameux temps du deuil". Il est propre a chacun, a chaque histoire.
Sommes nous plus respectables, moins tristes, moins impactés quand on se vetit de noir pendant 5 ans ? Cela est il le reflet profond de notre désarroi ou juste une image obligatoir pour la société et la bienséance ?
Devons nous, en plus de notre desesperance absolue, repondre a des clichés, des codes pour faire plaisir a notre entourage ?
Je suis fermement certain que malgré ton histoire avec ce monsieur, tu es surement plus affectée de la perte de ton amour que beaucoup d'autres qui sont plus "conformes" a ce que l'on attend d'une veuve......(quel vilain mot).
Ton histoire n'a RIEN a voir avec la hauteur de ton chagrin. Elles viennent juste se percuter a cause de ces convenances de merde.
Jai vecu ce que tu vis. Je continue a le vivre. Et (desolé les modos) J'EMMERDE  ceux qui pensent que c'est trop tot, trop ceci ou trop cela. Quelqu'un a dit que je jouais au veuf eploré. Je n'ai pas repondu. je comprends sa douleur a elle aussi. Mais ca ne me touche ABSOLUMENT PAS.  Ils n'ont pas vecu ce que j'ai vecu. Ils ne sont pas passé par ces moments ou je me demandait si la corde serait plus facile que le revolver ou les medicaments. Ils n'ont pas vecu les mois de chimio, voir celle que tu aimes par dessus tout mourir a petit feu, entendre le medecin te dire, je suis desolé, je ne peux plus rien faire.
Ils n'ont pas passé les nuits interminables de larmes , a remplir une piscine, les anti depresseurs, le mal au bide a en crever de douleur, la reprise du travail,  la visite des proches et le silence des autres.

AVANCE PARCE QUE AVANCER C'EST VIVRE. TU ES VIVANTE. TU ES LA MEME PERSONE QU'AVANTAVEC JUSTE  PLUS DE POIDS DANS TON SAC
53
Vivre le deuil de son conjoint / Re : 14 mois......
« Dernier message par david34 le 18 Juillet 2019 à 11:16:56 »
Karine est partie il y a 2 ans.
Jamais je ne l'ai vue en reve . ni de pres, ni de loin.
Je ne sais pas si c'est pas mieux finalement. Mon seuil de douleur est deja largement dépassé.
Quant a la rejoindre...........je ne sais pas, je ne sais plus. Toute ma vie je n'ai pas cru a ca.
Maintenant je me pose des questions. Je ne veux pas que ces interrogations precipitent une decision finale et irréparable. Alors j'essaie de ne pas y penser.
54
Vivre le deuil de son conjoint / Re : depuis le 23 avril 2014
« Dernier message par AS67 le 18 Juillet 2019 à 08:35:33 »
Comme je te comprend qiguan, un animal c'est une vraie source à bonheur mais c'est aussi un poids financier. Cet hivers ma chienne c'est déchirée les ligaments croisés des deux pattes arrieres.....grrrr...... bien sur elle aurait pu se cicatriser seule mais n'aurait plus pu me suivre en randonnée. J'aurai du la laisser chaque fois à la maison ou dans ma voiture...quelle vie. J'ai du la faire opérer encore une decision à prende seule et qui m'a coûté un bras.... mais plus j'y pense et je me dis qu'elle sera la dernière, je ne prendrai pas  d'animaux derrière elle car je n'aurai pas les epaules pour l'assumer. Pourtant j'ai toujours eu un chien.
Bon courage à toi.
55
Être un parent en deuil / Re : Ma fille, Calixte
« Dernier message par résilience et silence le 18 Juillet 2019 à 08:35:14 »
Merci Anic, cette solidarité nous aide aussi à tenir notre fil. Mille pensées à Calixte et à vous. J'apprends à l'instant que Calixtlahuaca est un site archéologique des Indiens Matlatzincas vers Mexico. Quetzalcoatl, qui y est honoré, figure majeure et Divinité psychopompe m'a accompagné récemment lors d'un état de conscience modifiée pour m'aider à vivre un rituel de passage avec le corps de ma propre fille que je n'avais pu réaliser. Oui, Boris Cyrulnik a raison d'évoquer cette force de l'imaginaire, de la poésie comme autant de  ressources aidantes, voire soignantes. Car si le deuil n'est pas une maladie, il est si terriblement douloureux qu'il s'en rapproche. Et rien de pathologique la-dedans. Comme signifie Eva Luna dans un des ses posts, quelle infamie que celle de qualifier un deuil d'un an qui n'est pas encore accompli comme une forme de pathologie! Misère,  à nous de tenir bon dans cette lucidité qu'il nous incombe de garder. Force à nous!
Pascal.
56
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Une guerre perdue d'avance
« Dernier message par pscar13 le 18 Juillet 2019 à 01:52:11 »
Ma princesse d’Amour

J’ai à mon annulaire
Une alliance
Il est écrit à l’intérieur
« Katia à Philippe »

Nous sommes liés
Par ce lien d’amour
Pour l’éternité

Tu fais partie de moi
https://youtu.be/0KGiDFg7Oow

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
57
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je ne vis pas je survis
« Dernier message par Nicole5951 le 18 Juillet 2019 à 01:03:21 »
Le temps n'a pas d'importance Marguerite, c'est l'intensité, la force de l'amour envers l'un l'autre qui compte.
Je vais fermer les yeux comme vous le dites, en les ouvrant il sera peut-être là.
Affectueusement
Nicole
58
Vivre le deuil de son conjoint / Re : départ accidentel
« Dernier message par Nicole5951 le 18 Juillet 2019 à 00:59:45 »
En retard anonymus, je te félicite pour ton courage, tu as su aller jusqu'au bout, ton amour doit être fier de toi.
Nicole
59
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Vivre ou ?
« Dernier message par Nicole5951 le 18 Juillet 2019 à 00:56:36 »
Elisa, pour y croire, il faut le vouloir, je n'en ai pas envie, j'attends tout simplement. La psy me dit que c'est normal, je ne sais même pas ce que cela veut dire être normale. Je suis amputée de mon amour, pas normale non.
Nicole
60
Vivre le deuil de son conjoint / Re : départ accidentel
« Dernier message par Elisa52 le 18 Juillet 2019 à 00:13:04 »
... toi, bien sûr, faute de frappe  ::)
Pages: 1 ... 4 5 [6] 7 8 ... 10