Messages récents

Pages: 1 ... 4 5 [6] 7 8 ... 10
51
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Rencontre en apesanteur
« Dernier message par BEBE le Hier à 23:26:13 »
Oui bien sur c'est bien connu qu'ils ne sont pas couple dans la vie, mais ils sont couple sur la glace et en danse et là.... magie et fusion totale !!
52
Être un parent en deuil / Re : Mon bébé de 15 ans
« Dernier message par TitiMaud le Hier à 23:24:54 »
Merci...
je prends aujourd'hui pleinement conscience de l'absence de ma fille et l'idée que maintenant tout ma vie sera  ainsi...c'est terrifiant...
53
Entraide et soutien / Re : J'ai perdu la femme que j'aimais
« Dernier message par qiguan le Hier à 23:07:52 »
ce sujet a souvent été abordé dans la partie deuil du conjoint
il y a des personnes qui ont témoigné d'erreurs médicales
d'accompagnements inapproprié etc ...
certains ont renoncé à porter plainte (moi par exemple) d'autres ont fait simplement une démarche de rencontre avec la direction de l'établissement
...
prends soin de toi
54
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Rencontre en apesanteur
« Dernier message par qiguan le Hier à 22:51:44 »
oui
d'excellents acteurs puisqu'ils ne sont pas un couple dans la vie mais camarades d'enfance et de patinage ...
ils savent très bien traduire le couple
c'est très beau

prenez soin de vous
55
Vivre le deuil de son conjoint / Re : J'ai perdu mon alpha
« Dernier message par Elisa52 le Hier à 22:18:57 »
Lysia,
Je réponds un peu tardivement à ta question sur l'hypnose que je viens de découvrir. Je crois que cette thérapeutique peut être très puissante si on y est réceptif ( ce n'est pas le cas de tout le monde) et bien sûr si on a un bon thérapeute ( il vaut mieux aller voir quelqu'un qui a été recommandé par l'entourage ou un médecin en qui l'on a confiance). J'ai fait une séance le 14 mars (un mois moins un jour de deuil). J'en suis sortie comme allégée, dans la rue je me sentais pour la première fois un peu moins "zombie", ma douleur était moins vive. Sur la durée, ça fait presque 10 jours, je ne sais pas dans quelle mesure ça a impacté mon état, c'est difficile à dire,  mais j'ai l'impression que ça m'a aidée. J'y retournerai sûrement, mais c'est aussi un problème de  budget, car ça a un coût.
Bon courage dans ton cheminement, il t'est personnel, même si nous traversons tous la même épreuve
Elisa
56
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je suis anéantie
« Dernier message par malome le Hier à 22:11:53 »
avec du retard , félicitations à mamie gaga    profitez tous de ce cadeau de la vie
amitiés
57
Vivre le deuil de son conjoint / Re : parti dans les bois
« Dernier message par malome le Hier à 21:53:31 »
bonsoir

aujourd'hui c'est pas le top , je suis tout en bas d'une de ces montagnes russes et je n'arrive pas à remonter ça doit être glissant et pour arranger le tout j'ai reçu un courrier assurance de sa  voiture qui bien sur a été interrompue , comme moi je n'ai pas le permis, sont surpris  et qu'il espère qu'il reviendra sur sa décision , j'ai comme une envie furieuse d'aller  voir ce mec de l'épingler au mur , aucune communication entre les services , alors qu'avec une de mes filles ont a mis à jour les assurances il y a une quinzaine de jours , et c'est mon fils qui a pris le relais avec notre accord pour pouvoir la vendre et à repris l'assurance à son nom , c'est un peu compliqué , et lundi re- notaire et ça continue , ce que j'aimerais qu'on me foute la paix , demain dimanche pas de courrier cela fera un jour de répit .
 douceur à vous et vos aimé(es)
58
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Vivre ou ?
« Dernier message par Elisa52 le Hier à 21:51:21 »
BEBE, j'imagine que ce ne sera pas facile, l'arrêt de ce groupe. J'espère que tu trouveras une solution pour assurer la transition la plus douce possible.
Oui les gens de jalmalv  sont super, je recontacterai cette personne... de préférence, comme disait mon chéri, si j'ai "un coup de moins bien".
Affectueusement
Elisa
59
Être un parent en deuil / Re : sam mon fils
« Dernier message par Eva Luna le Hier à 20:47:33 »
Penser à lui dans les bois, ces bois là...ce bel endroit qui lui ressemble...
60
c'est difficile de se mettre à la place des autres mais si vous voulez en parler, il me semble qu'ici vous avez trouvé le bon endroit. J'ai très peu de recul et d'expérience sur ce forum mais le peu que j'en lis et converse avec d'autres ce sont de très bons échanges qui nous permettent de voir que NON, VOUS N ETES PAS SEULES TOUTES LES DEUX (et les autres). Ici vous trouverez des personnes qui traversent le même tsunami, notamment moi. Par contre pour le moment je ne me sens pas trop capable d'aider car je suis moi-même pas au top de ma forme. Je suis à environ 15 mois après le drame je commence à refuser de compter les mois car "ça ne sert à rien"= en réalité j'ai décidé consciemment de tenter de lâcher prise sur ce décompte de mois.  Là je ne recompte pas sur mes doigts intentionnellement. Bref ça fait un peu plus d'un an, pas un an et demi. Et je suis soi-disant selon ma psy au pire c'est à dire que je suis dans la phase dépressive, mais moi je ressens que oui je suis le plus fatiguée possible, je ne me suis jamais aussi sentie fatiguée physiquement de ma vie, mais que petit à petit ce que j'appelle (et vous reconnaitrez bien là les sensations suivantes) les moments de "crispation" physique, de serrement du coeur, de boule au ventre, et de "craquages" sont de moins en moins courants et les  grosses pleurs de moins en moins intenses. Par contre j'aurais l'impression que c'est plus insconscient que le "problème" de mon deuil se cache petit à petit sous le tapis mais je reste vigilante et je me dis les choses en face, à moi-même. Elle me dit que attention les antidépresseurs cachent cette dépression, je vais travailler avec elle, c'était ma toute première séance alors vous voyez! En tout cas j'ai au plus profond de moi une rage de vivre et je n'ai jamais eu d'idées noires. Quand quelqu'un s'en va autour de moi cela me donne en général une volonté de vivre encore plus farouche, je dois vivre pour eux, ceux qui sont partis, car ils n'auront pas la chance de le vivre, moi oui, ce qu'eux ne peuvent plus faire, et je tente de prendre la vie avec encore plus de légèreté car cela m'a appris que notre vie ne tient à rien. En espérant que ces quelques mots vous donneront quelques voies.
Pages: 1 ... 4 5 [6] 7 8 ... 10