Messages récents

Pages: 1 ... 4 5 [6] 7 8 ... 10
51
Après le suicide d’un proche / Re : Mon compagnon m'a quitté
« Dernier message par mike67 le 17 Mai 2019 à 17:00:11 »
52
Vivre le deuil de son conjoint / Re : parti dans les bois
« Dernier message par anonymus le 17 Mai 2019 à 16:30:49 »
malome, il faut rester courageuses malgré tout. même si les couleurs ne sont plus aussi belles, que rien ne goûte aussi bon, que la musique ne sonne plus pareille, il faut continuer. je ne sais pas pourquoi, mais j'imagine que c'est ce que nos aimés auraient voulu. je ne sais pas si un jour je pourrai rire aux éclats et retrouver la légèreté de coeur que j'avais avant. je pense bien que non. Puisque le vrai bonheur n'est plus possible, je me contenterai d'essayer que mon vrai malheur soit de moins en moins grand.

Je pense à toi malome

Amitiés
53
Vivre le deuil de son conjoint / Re : départ accidentel
« Dernier message par anonymus le 17 Mai 2019 à 16:17:11 »
malome, pscar13,

oui c'est difficile à vivre et de trouver quelqu'un avec qui en parler... en parler peut etre aidant, mais c'est aussi souffrant et au final, notre aimé(e) est toujours absent(e). parfois j'hésite entre maitriser ma respiration, ou hurler de peine et me désorganiser complètement. Hier la première option n'était pas possible et je ne sais pas ce qui est le plus libérateur au fond. malheureusement pour moi, la médication semble être la seule chose qui puisse aider.

Ce matin je suis de retour au travail à faire comme si de rien n'était. Personne ne sait comment je me sens ni la nuit que j'ai passée. Les gens préparent avec joie leur fin de semaine...Moi les fins de semaine ne me servent qu'à tenter de reprendre le dessus sur ma fatigue, mais je ne m'amuse pas. J'ai essayé de faire les activités que je faisais avant, mais sans mon aimé, ce n'est plus pareil et je n'y trouve plus de joie.

Dans l'espoir de jours meilleurs...je vous envoie à tous beaucoup de courage et de douceur
54
Vivre la perte d'un parent / Re : Perte brutale de mon papa le 9/2/19
« Dernier message par AnnaL.L le 17 Mai 2019 à 15:58:03 »
Bonjour Vanessa,

Je suis Anna, j'ai 19 ans et j'ai lu ton message,

J'ai commencé comme toi à écrire ici car je me sentais complètement à bout, sans savoir comment faire pour continuer à survivre

J'ai perdu mes deux parents dont mon père quand j'avais 11 ans et je ne m'y attendais pas du tout,  j'avais beaucoup de rêves et quand j'ai appris sa mort, tout s'est écroulé..

Bref , je pense que même si on s'y prépare, la souffrance reste énorme et on a tendance à s'isoler
Tu sais, ta maman, comme chaque personne a sa manière à elle de faire son deuil ou du moins pour tenter de moins souffrir
Je pense qu'il faut la laisser faire, après tout tu as déjà une grande tristesse à porter et t'affaiblir en portant la sienne aussi ne sera pas bon si tu veux être disponible pour l'aider
Toi tu as besoin de pleurer à ce que j'ai compris, alors laisse toi aller, ton corps et ton esprit en ont besoin, tu peux te le permettre' c'est naturel, tu as besoin d'évacuer toute cette pression et cette souffrance que tu veux enfouir à l'intérieur
Le problème c'est que si tu l'enfouis trop, ça ne va que te faire du mal et tu ne pourras peut être pas aider ta mère autant que tu le voudrais
Ma mère m'avait interdit de pleurer pendant 3 jours quand mon père est décédé (oui, c'est bizzare ) et au final je ne sais pas si cela m'a vraiment fait du bien
Si tu as l'impression d'avoir perdu un bout de toi, cela veut dire d'un côté que tu as vécu des choses fortes avec ton papa et de très bons moments, donc tu n'as peut être rien à regretter de ce côté et ça semble être au moins une bonne chose
Tout ça, ce ne sont que des conseils et ma vision des choses, d'autres personnes auront une vision différente de la mienne et d'autres solutions, je te propose ce que j'ai

En espérant avoir pu t'aider,
Tu n'es pas seule en tous cas, sache le

Tu peux me contacter sur ce forum si tu as besoin,
Bien à toi,

Anna
55
Vivre le deuil de son conjoint / Re : parti dans les bois
« Dernier message par malome le 17 Mai 2019 à 15:38:12 »
deux jours que je ne suis pas venue ,  comme je l'ai déjà écris sur mon début de fil que j'ai effacé par erreur tu aurais  du emmener mon coeur mon amour , peut-être aurais-je moins mal , toutes ses journées qui s'écoulent semblable les unes des autres si silencieuses, et toujours le Manque , cette absence , tu me manques tant mon amour, pourtant je m'occupe mais sans entrain , sans plaisir , faire parce qu'il faut le faire , dormir pour moins souffrir . J 'essaie même de faire quelques pas à l'extérieur hier j'ai été voir une voisine qui est veuve depuis trois ans , elle était contente de me voir , elle aussi est seule ...
Amitiés et douceur à vous
56
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Deuil d'un amour illégitime
« Dernier message par malome le 17 Mai 2019 à 15:23:48 »
marguerite

3 jours sans nouvelles , une éternité ,  tes messages de courage ,d'activités, me manque , ne lâche rien tu es sur la bonne voie malgré la douleur qui est tienne et toujours présente  toute mon amitié
douceur à toi
57
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Parti trop vite et trop tot
« Dernier message par malome le 17 Mai 2019 à 14:24:37 »
biche
Toi qui a tant et tant donné sur ce forum , je veux juste t'apporter un peu de tendresse pour ces jours si difficiles  et rassures-toi toujours ravie et rassurée d'avoir de tes nouvelles
Amitiés et douceur
58
Vivre la perte d'un parent / Perte brutale de mon papa le 9/2/19
« Dernier message par vanessa30 le 17 Mai 2019 à 13:40:52 »
Bonjour à toutes et tous,
C'est la première fois que je vais sur un forum mais je pense que cela pourra m'aider.
Mon papa a été hospitalisé le 6/2 pour une intervention au niveau du dos. Celle ci s'est bien passée.
Le 6/2, l'hôpital nous a sonné pour nous informer que l'infirmière l'avait retrouvé mort à côté de son lit.
Mon papa avait 58 ans et pas de soucis majeurs de santé.
Je le voyais tous les jours, il s'occupait de ma petite fille de 4 ans après l'école. Il était très présent pour nous.
j'ai l'impression de vivre un cauchemar depuis ce jour et j'ai encore l'impression que je vais me réveiller et qu'il sera là.
J'ai perdu une partie de moi quand il est parti.
Je suis allée voir une psychologue qui m'a dit que mon ressenti est normal mais j'ai l'impression que ma vie a basculé et que ce ne sera jamais plus pareil.
Ma maman est dans l'hyperactivité, elle ne s'arrête jamais et c'est difficile de l'aider. Je ne sais pas comment m'y prendre.
Je ne veux pas pleurer devant elle mais j'ai l'impression de ne rien montrer et que cela la blesse encore plus.
je ne sais pas trop ce que j'attend de ce forum...
59
Vivre le deuil de son conjoint / Affronter les souvenirs
« Dernier message par david34 le 17 Mai 2019 à 12:58:21 »
 Bonjour à tous (tes),

Hier , j’ai décidé de ranger et débarrasser la chambre de ma fille.
En vidant les placards je suis tombé sur une boîte qui contenait la perruque de ma femme, dont je pensais qu’elle avait été jetée par ma maman qui a la suite du décès de ma chérie avait, avec ma belle mère vidé les placards à habits.
Non elle était là , depuis presque 2 ans , dans cette chambre que ma fille a quitté depuis longtemps, parmi des blousons de Karine, des sacs, qui avaient sûrement été oubliés la.
Des sacs qui contenaient quelques effets personnels insignifiants , des stylos, des kleenex et quelques papiers griffonnés.
Ma fille a vu la perruque, elle n’a rien dit. Cette impossibilité de communiquer et de partager sur la manière dont elle vit la perte de sa maman m’est à la fois très difficile et confortable. J’en ai presque honte . Car je sais que parler avec les enfants pourrait potentiellement les alléger dans leur souffrance mais aussi être un moment trop dur pour eux.
En gros vous l’aurez compris je suis dans une espèce de status quo insupportable.

Lorsque ma fille s’en est allé j’ai été pris d’une frenesie de souvenirs. J’ai voulu retrouver des DVD ou je pourrais la voir, l’entendre,  et j’ai retrouvé. Outre la décharge monstrueuse de tristesse, j’ai été sidéré par une chose.
Alors que mon objectif masochiste était d’entendre sa voix, que je n’avais plus entendu depuis 2 ans, ce qui m’a glacé c’est que sur la vidéo , ou je filme l’hôtel de notre voyage de noces, Karine ne parle pas. Ped’ant De longues minutes, je la suis, camera au poing et elle ne dit pas un mot. Ce n’est qu’après de longues minutes et de passages en accéléré qu’elle parle enfin.
Je n’ai pas oublié le ton de sa voix. J’ai eu comme l’impression qu’elle etait là.

Je reprendrai plus tard, ça devient trop dur.
60
Être un parent en deuil / Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Dernier message par Eva Luna le 17 Mai 2019 à 12:57:21 »
Pas étonnamment, ça ne va pas du tout le lendemain...
l'avocat n'a aucune info sur le verdict pour le moment;
et moi ,je suis passée en surmode attente anxieuse...

Deux nids d'hirondelles revenues sous mon toit... c'était le moment sympa du jour...
Pages: 1 ... 4 5 [6] 7 8 ... 10