Messages récents

Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 ... 10
41
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Parti mais toujours là
« Dernier message par biche07 le Hier à 09:34:18 »
ce matin 11 mois que tu es mort...je le dis comme pour m'obliger à avancer. Mort mort...disparu effacé envolé vers un monde meilleur....je suis en larmes depuis le réveil..j'appel au secours pour que tu m'aide à franchir cette journée. Tout est là..de nouveau les pourquoi, les si ,les idées noires aussi...j'étais" guérie" il y a peu de temps...trop contente en sortant de ma psy..je suis en rémission  de douleur de dépression de non vie...ha ha ha  c'était un leurre..tout revient en démultiplier..mille fois plus compliqué à gérer ..j'ai baissé ma garde trop vite, je savais  pourtant ..le Dr FAURE l'a écrit j'étais bien prévenue..fait gaffe ma biche rien est gagné tu voit bien dans quel état tu es...saloperie de cancer..même la colère gronde en moi..la vie n'est pas si belle que ça ces jours ci.
Tu me manque je n'ai plus personne à qui parler de toi..ils fuient tous et toutes je te garde pour moi seule ..ce n'est pas faute d'essayer de continuer pour que tu reste encore un peu avec les vivants..mais non c'est fini tu n'es plus là pour le monde.Pourtant moi je t'aime ,je te porte, que puis je faire de plus..
aide moi juste  à vivre encore un jour puis un autre..retrouver un peu d'espoir ,rien de plus ..ta bichette
42
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Une guerre perdue d'avance
« Dernier message par Nicole59 le Hier à 08:36:33 »
Merci Pscar
Nicole
43
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je ne vis pas je survis
« Dernier message par Nicole59 le Hier à 08:34:59 »
yvgpqpg4,

Si tu retire la partie ou tu parles de  rencontrer quelqu'un, je peux te donner mon ressentit. Oui tu seras dans ce cercueil, mais se sera ton enveloppe corporelle, il t'attend, il veille sur toi, moi aussi j'ai peur de le trahir en "oubliant" sa voix. Pour ta rencontre éventuelle, j'en déduis que tu es jeune, alors ne t'inquiète pas ce sera certainement lui qui te l'enverras pour que tu ne sois plus seule. Et je te rassure si c'est possible, ma tante a perdu son mari il y a 10 ans et elle se rappelle tout de lui.

Courage

Nicole
44
Hello!
Bien sûr, je suis d'accord Eva avec toi et je ne pense pas que Fedo contredira : disparent ça colle pas, ni les par'anges d'ailleurs, comme lui pour moi, en tout cas.  Parent en deuil c'est juste mais pareil, ça nomme pas l'indicible d'un nom commun simple. Et dans indicible il y a le "in" souligné par Fedo. Je me sens plutôt du côté du "entre". Une Entre, un Entre? Comme c'est une préposition, ça n'est pas nom commun. J'ai essayé de le dire à haute voix en l'accrochant dans un temps à différents wagons, entre-distant(e) par ex,  mais au final j'en reviens à Entre sans le tandémiser. J'ai exploré rapido la racine  latine  inter, indique 1 que qqch se situe dans l'espace qui qui sépare des choses ou des êtres. 2 que quelque chose se situe dans un intervalle de temps. 3 un état intermédiaire.4 l'ensemble au sein duquel une possibilité est offerte.5 un rapport de réciprocité, d'amitié ou d'hostilité, de similtude ou de différence.6 un ensemble de personnes à l'exclusion de tout autre 7 d'entre, pris parmi, au nombre de. Tout ça ne me choque pas et colle plutôt à ce que je ressens.
Eh bah, je verrais une définition de nom commun à part entière : Entre, n f/m : 1 parent en deuil, parent désenfanté, parent dont un enfant unique ou plusieurs sont décédé(e)s. 2 Espace de l'indicible.
ça me paraît possible ou envisageable  d'y réfléchir? Voir si ça s'apprivoise ou demande un autre terme en le manipulant dans nos têtes? C'est curieux comme impression pour l'instant, encore étranger certainement. NSP.
En tout cas je n'ai pas envie de rester dans le "rien".

Bizs-itaos

Pascal.
45
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Des flots de larmes
« Dernier message par Nicole59 le Hier à 08:24:02 »
Oui boutchou, j'ai eu exactement le même ressentit, c'est comme le faire mourir une nouvelle fois, ensuite tu as la déclaration aux administrations, secu, mutuelle, banque, carte grise, pour moi registre national car mon mari est de nationalité belge et j'ai reçu un courrier m'informant que mon amour était rayé du dit registre, il n'existe vraiment plus du tout. C'est un creve cœur.
 
Courage
Nicole
46
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Des flots de larmes
« Dernier message par Boutchou le Hier à 08:05:26 »
Voilà , hier soir ,le notaire a clôturé la succession ..
Moment fort d émotions  et de chagrin auxquelles le notaire m'avance positivement la notion de transmission ..
Oui mais......Certes mon homme a transmis....
Il a  déjà transmis tout son amour,toute sa vie ....ses valeurs à nos enfants ,et sa fidélité à ces valeurs , son optimisme et sa bonne humeur ,sa volonté ,sa force ,son humour , son courage !!!
Et la en cet instant ,Je ne peux m ´empêcher d ´y voir  la disparition de son identité , du fruit d une vie de travail ,
Il n ´est plus une identité sociale vivante , il  est dépossédé , dépossédé de lui meme ,
il ne reste que l amour infinî que nous lui portons les filles et moi...

Je suis ce matin immensément  triste et dévastée à nouveau ..

Encore une épreuve

Je sais que vous connaissez ...

Amitiés à tous
Boutchou
47
Vivre un deuil périnatal / Re : Seule
« Dernier message par MattParky le Hier à 07:53:56 »
Gaano kalaki ang pinagmulan ng malaking data na ito? Magkano ang data na maaari kong makuha, dahil pinaghihinalaan ko na ang malaking nilalaman na ito ay tinanggal sa database?
48
Hindi sigurado kung paano tutulungan ako? Tungkol sa kaalaman na hinahanap ko, patuloy kong ibinabahagi ang impormasyong ito.
49
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je ne vis pas je survis
« Dernier message par yvgpqpg4 le Hier à 00:57:25 »
oui c'est cauchemardesque car on ne peut pas tolérer ce qui nous arrive, je me dit pour me consoler: c'est injuste, intolérable, je suis humaine alors c'est normal de ressentir cela.  c'est hors "humanité" de tels drames. ça ne devrait pas arriver. Pour ma part je trouve du réconfort en me disant (même si c'est méchant de penser cela) que je ne suis pas la seule à vivre des choses dures. Je pense beaucoup à une chose, je ne sais pas si vous y pensez aussi, allez j'ose le dire: quand je serai morte où est-ce que je serai? avec lui? à côté de lui? je ne veux pas concevoir d'être enfermée dans un cercueil... il est vrai qu'avant ce drame je ne m'étais jamais trop posé la question concrète de où je veux être une fois partie. Et là maintenant j'y pense, j'aimerais bien le retrouver, être dans ses bras une fois que je serai partie. Mais on ne peut pas savoir ce que la vie nous réserve, et si? je rencontre quelqu'un plus tard, dans 10, 20,30 ans, comment sera t il accepté d'être enterrée avec un ex? toutes ses questions me tracassent c'est étrange. Oui moi aussi j'ai le sentiment de trahison si j'oublie sa voix, son visage, sa façon de bouger etc, je ne veux pas le trahir
50
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Une guerre perdue d'avance
« Dernier message par pscar13 le Hier à 00:45:02 »
Ma princesse d’Amour

L’automne a voulu tout emporter
Je t’ai gardé dans mon cœur tout l’hiver   
Et au printemps il va encore grandir
L’amour vrai ne fanera jamais
https://www.youtube.com/watch?v=wVoJgwLIuNA

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 ... 10