Messages récents

Pages: 1 ... 5 6 [7] 8 9 10
61
mais oui je n'arrive pas à dormir en pensant au rdv demain avec ma psychologue
mais oui il faut que je trouve quelqu'un de compétent
mais oui vous avez raison je n'aurais pas dû annuler mon  rdv chez l'addictologue
mais oui voir une autre psy m'aurait certainement bien aidé

je ne veux pas m'enfoncer dans ma connerie en justifiant le fait que je ne suis pas allé voir l'addictologue
un peu dur quand même  pour un agoraphobe de chercher le bon thérapeute, lui qui a peur de sortir de chez lui
ils ne m'ont pas simplifié la vie ces satanés charlatans et j'en souffre et j'ai fait souffrir celles et ceux que j'aimais
les psychiatres eux ne culpabilisent certainement pas de ne pas avoir été à la hauteur

je respire, et je vais essayer de faire preuve de plus d'amour et de sérénité. Pas facile
62
Ma femme n'était pas consciente des soins (je dirais plutôt l'absence de soins) que je recevais pour lutter contre mon agoraphobie et plongée dans ses problèmes de viol et d'enfant abandonné avait certainement d'autres chats à fouetter

En tous les cas quand ma fille de cinq ans m'accompagnait chez le dentiste, j'avais eu cinq ans auparavant trois séances chez une psychiatre et vogue la galère avec mon initiation au Xanax et son utlisation. Manque total d'une psychothérapie efficace pour ce trouble de panique dont je souffrais déjà depuis 10 ans

Est ce que je m'y prends mal encore avec ma fille ?
Peut être. Alors qu'aujourd'hui je lui écrivais un texto comme quoi cela avait peut être été traumatisant pour elle de m'accompagner chez la dentiste, elle m'a répondu "arrete cela tout de suite" et puis "tu me fais chier"
Toujours son caractère mais qui fait écho à des propos certainement maladroit de ma part

Demain je vais voir ma neurologue psychologue astrologue et je me demande ce que je vais lui dire
J'ai envie pour une fois de faire éclater ma colère en face d'elle, mais enfant bien gentil je vais fermer ma geule, pleurer peut être et là elle me dira sûre d'elle "ne faites pas l'enfant blessé"

Ma fille qui a cessé d'aller la voir aprè-s 14 ans de soins avec elle, a essayé enccore aujourd'hui de me dire qu'elle au moins voulait m'aider (par rapport au psychiatre précédent). Bon elle m'aide avec ses propres moyens en me disant de raconter toute  ma vie sexuelle avec ma femme à ma fille, ce que je n'ai pas fait

Quel mot utiliserai je pour qualifier les soins en santé mentale, j'ai déjà utilisé lamentable, je dirais alors seulement désespérant
Et voilà une pensée obsédante qui a toute raison d'être et de m'obséder encore et encore

bisous et vive la France

Ah non ne me parler pas du médecin addictologue, j'attends de sa part une information complète sur les différentes psychothérapies efficace pour le traitement de l'anxiété et pas seulement une action toute simple me faire aller voir le psychologue de service. J'attends bien plus et cela est bien normal d'avoir du mal à me déplacer chez cet addictologue
63
Chacun chez soi.

On ne " mélange pas les deuils ".

On respecte les croyances.

On isole les "non croyances " dans un sujet.

Et on évite la rubrique " Discussions générales ".

Avec tout ça,  et depuis qu'un de mes posts -  appelant justement au respect -  a fait l'objet d'une modération "au nom de la liberté d'expression" ,

J'en reste coite.
64
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Il est parti à 38 ans...
« Dernier message par BEBE le 17 Juin 2019 à 23:29:27 »
donner et recevoir de l'amour


Chère Forget31,

Oui oui... tu as vraiment toutes les clés en main.

Je t'embrasse fort,

Affectueusement,
BEBE
65
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Rencontre en apesanteur
« Dernier message par BEBE le 17 Juin 2019 à 23:14:56 »
Mon Ange, mon coeur canaille.. Amour de ma vie,

Sûre que tu préfèras cette version là

https://youtu.be/wBlWYBM3-bI

Bisous de la terre
BEBE
66
Vivre le deuil de son conjoint / Re : parti dans les bois
« Dernier message par malome le 17 Juin 2019 à 22:29:25 »
une pensée pour vous avant d'aller dormir ,j'ai regardé la première mi temps foot des filles contre le Nigéria à Rennes 0-0
 j'ai passée une journée calme , une de mes fille est passée ce matin comme tous les lundi , juste un peu plus tard son est en Espagne sortie scolaire , je vous souhaite une nuit paisible . Prenez soin de vous
Amitiés et douceur à vous
67
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Il est parti à 38 ans...
« Dernier message par malome le 17 Juin 2019 à 22:24:50 »
forget

c'est avec un certain plaisir que je viens de lire  tes dernières nouvelles ,même si tout n'est pas rose ,  je te souhaites de garder cette force que tu as et  cette énergie que tu sais mettre à profit , je te souhaite de réussir tout ce que tu entreprends , bonne route à toi
affectueusement
 Amitiés
68
Vivre le deuil de son conjoint / Il est parti à 38 ans...
« Dernier message par Forget31 le 17 Juin 2019 à 22:08:15 »
Bonsoir,

Je suis désolée, j'ai désertée le forum, mais cela ne signifie rien de négatif, et je pense même le contraire.

Cela fait 2 mois je crois, et j'ai l'impression d'avoir fait des pas de géants, j'ai passé la zone d'alerte rouge, où je ne me projetais pas dans cette vie que je n'ai pas choisie.

Depuis les 2 mois, j'ai affronté mes peurs, et dès qu'elles sont franchies, je me sens grandies, et je passe d'autres étapes, douloureusement mais à mon rythme :
 
- j'ai continué à suivre toutes les semaines  ma psychologue : depuis 1 mois, j'ai espacé nos rdv au profit de mes expériences de vie
- j'ai passé mon 1er we hors de notre appart : ça fait mal mais ça m'a permis de de reconnecter aux animaux, on était dans une ferme equestre, et depuis je me suis mise à l'équitation
- j'ai passé mes 1eres vacances seule à l'étranger, pres de la mer (j'étais avec une copine). cette belle parenthèse a été une bouffée d'air pur, avec au programme que des 1ere fois sans lui : 1ere plongée sous marine sans lui, 1er vol sans lui, 1ere vacances sans lui depuis 7 ans, et 1er bonheur sans lui, 1ers jours sans pleurs pendant 5 jours, ... la mer ma fait un bien fou
 
Pour résumer depuis :

- je m'ouvre à la culture : cinéma arts et essais, musées, je retourne à des concerts (electro acoustiques, ...)
- je m'ouvre aux autres : j'ai l'impression que mon rapport aux autres a changé vers une authenticité, une fraicheurs dans les échanges, que ce soit avec des gens que je rencontre, que mes amis ou mes proches
Les inconnus me parlent, et je leur réponds simplement.
Je n'attends rien des gens, et ils me donnent énormément
- je continue de faire du sport : en fonction de mes envies et de mon état physique (Course à pied, promenade en foret, marche en ville, j'arrete de prendre l'ascenseur quand je le peux, j'ai découvert le pilate, la boxe qui me fait évacuer mes moments de colère extrême, le slake line, et c'est pas fini)
la prochaine course à pied que lon devait faire avec mon chéri est dimanche, moment où beaucoup de nos amis et ou connaissances seront présents pour nous (y compris le policier qui est venu chez nous pour m'annoncer son déces, et avec qui j'ai gardé contact)
- je continue de lire : un peu moins mais j'oriente mes lectures sur le développement personnel

J'ai appris à m'écouter depuis 14 semaines que mon chéri est parti.

Comme beaucoup dans ce forum, et sans vouloir m'étendre, beaucoup de signes me sont apparus de lui, mais c'est très personnel.

Parfois je laisse mon chéri tranquille pour faire des choses seules, et lui montrer que je ré apprends à être forte sans lui. Parfois j'ai à nouveau besoin de lui.

Je suis désormais familière avec mes émotions (des plus noires aux plus belles), et je sais quoi faire pour alléger la douleur ressenti par tous les outils que cette vie me donne.

J'avance toujours un peu, parfois je stagne, mais je ne regresse jamais.

J'ai su dire à mes proches comment m'aider à leur manière, parfois en me laissant tranquille, parfois en passant du temps avec moi. Et cest moi qui reviens vers eux petit à petit.

Et surtout, quitte à être redondante, je remercie de tout mon cœur les personnes qui m'ont aidées, y compris dans ce forum, qui a été une étape importante dans mon besoin de discuter avec des personnes qui ont vécue la perte d'un conjoint (Qiguan, Bébé, Malome, et plein d'autres).

Comme dans toutes les étapes, il faut savoir passer à autre chose, et c'est ce que naturellement la vie m'a donné comme chemin.

Portez vous le mieux possible, avoir mal, c'est se rendre compte que chaque vie est précieuse, et que l'on peut transformer nos douleurs, et choses bénéfiques et pour nous, et pour les autres.

Passer une vie à souffrir, c'est se punir soi meme pour des événements que l'on ne choisit pas.
La mort ne doit pas être taboue, et fait partie de la vie.
Je ne pensais pas pouvoir aimer autant un mort, mais il est à coté, et j'apprends à lui laisser une nouvelle place.

Rien n'est facile, mais se reposer parfois, pour reprendre des forces pour trouver de nouveaux repères, et s'aider les uns les autres, voilà ma thérapie et le meilleur des remèdes, donner et recevoir de l'amour :-* :-* :-*

Dans 15 jours je reprends le travail : il me tarde, et j'ai peur en même temps, mais j'ai confiance

bon courage à tous, on mérite de continuer à être heureux chacun avec notre chemin de vie (il me tarde d'aller mieux pour évoluer dans ma vie)

J'essaierai sans promesse de faire quelques sauts dans le forum... pour prendre de vos nouvelles qui je l'espère iront dans le mieux compte tenu de nos situations personnelles
69
Vivre Le Deuil / Re : A cet être cher
« Dernier message par GOLDY733 le 17 Juin 2019 à 21:49:37 »
bon courage car la vie n'épargne personne.
Et l'amour que l'on porte à un être cher est déchiré et s'envole au beau milieu de nulle part.
On a envie de croire qu'il ou elle est encore là, mais la porte ne s'ouvre plus et l'appartement est vide.
70
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Besoins de parler à quel
« Dernier message par Jojulyno le 17 Juin 2019 à 21:33:50 »
PatNat
Merci pour ton message oui j’ai des activités dans la journée et heureusement sinon je pense que je serais devenue folle ou que j’aurais sombrer
Je sais que mon amour ne veux pas que je me laisse aller qu’il veux que je reprenne ma vie avec nos enfants mais comment faire quand notre amour n’est plus. Parfois je lui demande que ferais tu si les rôles étais inverser si c’etais moi qui avais voulue partir au pays des anges
Les jours d’appaisement ne sont pas nombreux toute ses premières fois sans lui sont juste horribles invivables
Gros bisous
Pages: 1 ... 5 6 [7] 8 9 10