Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Après le suicide d’un proche / Re : Re : Mon compagnon m'a quitté
« Dernier message par mike67 le Aujourd'hui à 20:17:29 »
SuperMike, tu ne pouvais pas faire à sa place.
Il ne l'aurait pas supporté, et lui seul avait les clés de sa vie.
Tu ne pouvais pas non plus savoir ce que tu sais maintenant.
Si on connaissait l'issue qu'ils ont choisie, on agirait différemment, mais est-ce que ça aurait fondamentalement changé les choses ? Je ne sais pas.


Je suis d'accord. Quel que soit l'issue, leur tourment aurait toujours été là. Mais dans mon cas,j'aurais été sa bouée pour tenir je pense, sa satisfaction dans la vie. Cela n'aurait pour autant pas réglé les difficultés en profondeur et je pense que les malaises entre nous seraient revenus à un moment ou un autre. Aucune raison que ca ai changé à ce moment là, alors qu'on n'a pas trouvé la solution avant.

Leur geste est disproportionné, c'est bien qu'il y avait un problème plus profond


Pour Ludo, il y avait une accumulation d'insatisfaction  qui ont joué. Et là,  je ne l'ai pas sufisamment cru.

Son amour pour nous n'a pas suffit. Il ne trouvait plus sa place nulle part.


Entièrement daccord. Ludo ne se reposait que secondairement sur des amis, peu de relations avec ses collègues, insatisfaction quant à son lieu d'habitation.


Quelque chose de très fort, une pulsion effroyable, lui a fait croire que la seule solution pour ne plus souffrir était la mort.
Que peut-on face à ça ?
La cause de leur souffrance n'était pas notre amour.

Je suisd'accord. La solution de la mort est si radicale. Une personne déprimée pourrait comprendre
J'ai échangé avec la fille d'une collègue de Ludo qui était déterminée à en finir. Elle avait pris des médocs, heureusement sa mère est rentrée plus tôt ce jour là.
Elle m'a assuré qu'en fermant les yeux, on pense aux gens qu'on aime, même si la souffrance est plus forte, qu'il n'y a aucune colère. Elle m'a assuré qu'elle avait la certitude que Ludo m'a vu en fermant les yeux. Jetais bouleversé quand elle m'a dit cela. Aujourd'hui cela m'appaise, mais sur le coup jetais anéanti de chagrin.


Mais échanger sur ce forum m'aide à prendre de la distance et éviter d'être ensevelie par l'idée que j'ai participé à sa mort.
Si il y a un truc dont je suis sûr c'est que je n'ai pas souhaité ni participé à sa mort.
2
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Une dispute de trop ?
« Dernier message par Bmylove le Aujourd'hui à 19:48:30 »
Je t'embrasse moi aussi.

3
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Une dispute de trop ?
« Dernier message par qiguan le Aujourd'hui à 19:30:54 »
Nous sommes différents, heureusement d'ailleurs
Les un(e)s ont besoin d'odeurs, d'images, d'autres l'inverse.
Ma fille plus tard, à mon qui ai besoin de grandes photos ... Qui m'ont tant aidées, m'a dit, je t'ai respectée, ce n'était pas chez moi, mais les photos furent un supplice ...
Et pourtant elles ont servi à ma grande petite fille et une sert encore à moi, à elle et à celle arrivée un an après ...

Citer
si qqun comme elle m'aime, c'est que je vaux qq chose.
c'est courant chez les personnes dépendantes amoureuses et passionnées

Citer
Je ne sais pas si on arrive à reconstruire un jour une bonne image de soi.
..euh je crois pouvoir dire que moi je l'ai rapidement fait ... J'avais peu ou pas perdu cette estime en fait.

Tu devrais encadrer aussi tout ce que tu as écrit

Citer
pour lui dire que je n'ai pas d'autre choix que d'accepter la rupture qu'il m'a imposée.
Dans cette logique, je dois continuer mon chemin seule.
Il a failli à toutes ses promesses, je ne lui dois donc rien.

Je le remercie pour tout ce qu'il m'a apporté, il m'a vraiment gâtée, mais il a gâché la fin de notre histoire.
Peu importe, il a décidé que sa vie s'arrêtait là, je ne sais pas pourquoi.
Il ne le savait sûrement pas non plus.
J'en suis très malheureuse, mais je ne porterai pas ce poids.
Ma barque est déjà bien chargée. Je prends ce qui me revient et lui laisse son geste.

Mon amour pour lui reste inchangé, il restera l'homme de ma vie.
Il me manquera toujours, plus rien ne sera comme avant.

Chaque phrase est claire tu as bien avancé, démêlé ...

Cela ne t'empêchera pas de souffrir du manque ni de culpabiliser sur certaines choses mais au moins tu es claire à présent sur bien des points.

Je t'embrasse fort
4
https://www.rtbf.be/lapremiere/article/detail_quelle-difference-entre-tentative-de-suicide-et-suicide?id=9994256


Extrait : « Le soulagement avant le drame
La mort est imprévisible. Mais celui qui décide de se suicider, va avoir le sentiment de prendre le pouvoir sur cette imprévisibilité, explique le psychothérapeute. Le suicidaire qui se sentait victime ou passif de sa vie, devient acteur de sa mort. "Il gagne une forme de puissance, même si le prix à payer, c’est lui" dit le psychothérapeute.  Mais au contraire, l’entourage est totalement désarçonné et se sent totalement démuni. Bien souvent la première pensée qui vient à l’entourage d’une personne qui commet un suicide est "Comment j’ai pu passer à côté de ça ?!". Pour Jean Van Hemelrijk c’est effectivement  une réflexion qui revient souvent, et qui n’est pas un hasard.  Il explique que, lorsque le suicidaire arrive à la conclusion que la mort est une solution, lui qui était tourmenté, s’apaise soudainement car il a (malheureusement) un plan. Ce soulagement est perçu par les proches comme un signe d’amélioration de la situation. Lorsque le drame arrive alors, l’entourage tombe de haut. »
5
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Une dispute de trop ?
« Dernier message par Bmylove le Aujourd'hui à 17:54:53 »
Je continue à me séparer de Bruno.
Je me sers de l'ébauche de colère que je ressens envers lui ces jours-ci pour lui dire que je n'ai pas d'autre choix que d'accepter la rupture qu'il m'a imposée.
Dans cette logique, je dois continuer mon chemin seule.
Il a failli à toutes ses promesses, je ne lui dois donc rien.

Je le remercie pour tout ce qu'il m'a apporté, il m'a vraiment gâtée, mais il a gâché la fin de notre histoire.
Peu importe, il a décidé que sa vie s'arrêtait là, je ne sais pas pourquoi.
Il ne le savait sûrement pas non plus.
J'en suis très malheureuse, mais je ne porterai pas ce poids.
Ma barque est déjà bien chargée. Je prends ce qui me revient et lui laisse son geste.

Mon amour pour lui reste inchangé, il restera l'homme de ma vie.
Il me manquera toujours, plus rien ne sera comme avant.

Contrairement à beaucoup d'entre vous, j'évite de me confronter à ses photos, à son odeur, à son bureau.
C'est encore très douloureux. Disons que chaque chose en son temps.
La plaie est loin d'être fermée.
6
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je suis anéantie
« Dernier message par qiguan le Aujourd'hui à 16:33:19 »
Citer
Mais contrairement à mes craintes, il y a eu peu de pleur
très utile témoignage

Chez toi
Chez vous
La difficulté ..
Oui un pas après l'autre
Je t'embrasse
7
Après le suicide d’un proche / Re : Mon compagnon m'a quitté
« Dernier message par Bmylove le Aujourd'hui à 16:31:16 »
Il est avec toi pour toujours mais pas physiquement.... :'(
8
Pour la gestion du chien je te suggère d'envisager
"Dressage" par ce que l'on nomme méthode positive
https://www.dressagechien.net/techniques-de-dressage/education-positive
Faire des recherches
Je l'ai réussie pour mon chien adulte de 7 ans ...
Plein de soutien
9
Après le suicide d’un proche / Re : Mon compagnon m'a quitté
« Dernier message par mike67 le Aujourd'hui à 15:40:42 »
Je l'embetais toujours avant la rentrée... il me disait "ta gueule" en souriant. Je le prenais dans mes bras et lui souhaitait une bonne rentrée le jour j.désormais ce sera un jour comme les 365 autres.
Il n'est plus là car il est mort, car j'ai rejeté son amour profond.
Je n'arrive pas encore à me faire concrètement à cette idée. Je cultive donc, j'entretiens ma bulle pour l'avoir encore un petit moment avec moi.
10
Après le suicide d’un proche / Re : Mon compagnon m'a quitté
« Dernier message par mike67 le Aujourd'hui à 15:36:02 »
Coup de mou aujourd'hui...
J'évoquais la Rochelle et l'île de Ré avec mes parents..  bam..Je me souviens de notre we pour les francofolies de La Rochelle (le concert inoubliable de Doré qui reprenait Daho) et notre visite de l'île de Ré à pied ... sous des trombes d'eau.
J'essaie de m'évader dans le jardin.. mais sa passion pour les plantes rejaillit.
On parle du métier d'enseignant. Je pense à la première rentrée scolaire qu'il ne feras pas depuis 27 ans
Pages: [1] 2 3 ... 10