Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Vivre le deuil de son conjoint / Re : 3 ans et toujours perdu
« Dernier message par malome le Aujourd'hui à 11:57:53 »
seulement respirer pour survivre
Pleurer et crier sa détresse et son mal de vivre , sa douleur
avoir des hauts et des bas sans jamais perdre espoir ,car ils sont près de nous , dans notre coeur
avancer à petits pas , avoir le droit de reculer  pour mieux repartir contre vents et marée
L'amour que nous avons partager avec eux fut un cadeau merveilleux , il nous faut jamais l'oublier
je voudrais juste t'aider à porter ta peine et ta douleur , je ne peux que t'apporter mon soutien moral et virtuel pour ces moments difficiles
Amitié et douceur pour toi et bien-aimée

2
Quand Brassens est mort, Desproges a vraiment pleuré. Pour de vrai. Moi c'est quand Desproges est mort que ça m'a foutu les plombs. Pis pour d'autres, comme il a dit "j'ai repris 2 fois des nouilles". Eh Fédo, tu reveux un peu de coquillettes ? Moi je viens d'en reprendre avec un peu de beurre.
ito.
3
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Rencontre en apesanteur
« Dernier message par Boutchou le Aujourd'hui à 10:27:46 »
J avais oublié cette chanson ...
Merci bébé ...
C est tout à fait cela ....écrit avec poésie ..
Mais oui ... Il est mort le soleil..

Merci encore pour tes attentions si personnalisées .
Passe un doux WE avec ton coeur canaille qui t inspire tant ...
Boutchou
4
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Oh secours j'ai besoin d'aide
« Dernier message par malome le Aujourd'hui à 10:26:05 »
bonjour minette
je ne sais pas si tu as lu mon premier message , tu as si mal que je peux comprendre , mais venir ici crier sa peine , son mal être de vivre , sa douleur et même ses soucis ne guérit pas , mais peut t'apporter un instant de répit

le manque de l'être aimé nous manque cette une blessure bêante qui mets à mal tout ton corps , mais dis-toi qu'il n'est pas loin de toi , qu'il veillera sur toi , au fil des jours te donneras la force d'avancer , jour après jour , pour l'instant ne regarde pas plus loin que demain, dis toi ce que j'ai fais hier je peux le refaire aujourd'hui ,
Laissent tes larmes sortir , ne les retiens pas
Tu as le droit de mes mettre des photos là ou tu as envie , tu as le droit de lui parler à voix haute chez toi , probablement qu'il t'entendra, mais ne pourra te répondre ; le silence est terrible , sache une chose tout ce que tu ressent , est normal tu es  sur le chemin du deuil avec ses douleurs , les petits pas pour avancer vers un mieux mais plus tard beaucoup, beaucoup plus tard , si je te dis aujourd'hui que le temps est notre allié , tu ne vas pas me croire et pourtant c'est vrai , va regardé des anciens posts,
moi je suis à bientôt 4 mois de manque de mon aimé , je suis avec les dates anniversaire ect.... dans les montagnes russes , je pleure encore et toujours mais je crois qu'il ne faut pas les retenir , je dis : les bas et les hauts sont mes compagnons de routes , les larmes ma soupape de sécurité  et mes enfants (oui j'ai la chance d'avoir enfants et petits enfants) sont mes lumières , pour eux il faut à tout prix que j'ai l'air d'aller bien quand ils viennent , mais je sais bien qu'ils ne sont pas dupe
amie de douleur j'aimerai t'apporter un peu de soulagement , d'apaisement , t'aider à porter ton lourd fardeau , je ne puis qu'avec ces quelques mots t'apporter que mon soutien virtuel ma présence au travers de ce clavier
toutes mes pensées les plus amicales courent vers toi
que cette journée puisse t'apporter un peu de douceur, avec ton aimé dans ton coeur
5
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Re : Des flots de larmes
« Dernier message par BEBE le Aujourd'hui à 10:06:31 »
Encore un week end  sans toi
Encore la solitude ,

Il fait si beau..
Ce soleil m ´est' douloureux  , alors qu il rend heureux
Il ne  réchauffe pas mon coeur
Il  peint le ciel si bleu quand le mien est si gris
Il fait sortir les familles  dans les parcs ,les jardins ,les collines .
Il fait flâner les amoureux
Il emplit les terrasses de café de joyeux rires 
Il est la vie

Moi je veux rester en hiver ...
Le printemps et l été dernier  ont été les  saisons de ta souffrance ....
Je ne peux plus voir le ciel comme avec tes  yeux dans les miens ...

Ils étaient bleus tes yeux...
Ils me manquent tant tes yeux

C est si difficile mon amour Cheri ...je te veux tellement

 Si je pouvais ,je n ouvrirais même pas les volets .

Boutchou

Pour toi Boutchou

https://youtu.be/AotY21zmcNE


Affectueusement,
BEBE
6

JPV 29,22 Sans toi mon frère, ma soeur
Admin · 12 février 2019

Bonjour à vous Parents,

Je souhaite partager avec vous cet extrait du livre BLESSURES de François Xavier Perthuis qui a perdu un frère et une soeur :

"J'étais tellement malheureux de voir mes parents avec un aussi lourd chagrin que je décidai que jamais ils ne pleureraient à cause de moi, que dorénavant je m'effacerais, je ferais comme si je n'étais pas là, je ne demanderais jamais rien, je grandirais et vite"

Cette phrase résonne en chacun de nous, enfants, parents

Merci de répondre avec votre vécu personnel en lien avec cette phrase
et pour ceux qui le veulent, je peux transmettre à l'auteur vos réactions de façon plus personnelle

Amitiés,
Christine Jpv 22-29 Frères Soeurs

---------------------------------

Notre page Frères et Soeurs
www.facebook.com/…/JPV-2922-Sans-toi-mon-fr%C3%A8re-ma-soe…/

---------------------------------

Nos groupes :
(uniquement réservés aux frères et soeurs endeuillés)

STMFMS Sans toi mon frère ma soeur
www.facebook.com/groups/576046262729850/?source_id=1459762460981608

Rencontres STMFMS
www.facebook.com/groups/546122739215026/
7
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Federico le Aujourd'hui à 09:31:28 »



Liliane Schraûwen écrivain, très en colère contre Karl Lagerfed ! ....

Les deux tiers de l’humanité crèvent de faim, de misère, de peur. Les enfants meurent sous les bombes, les migrants (qui sont en réalité des réfugiés) se noient au large des plages de nos étés ou, pour les plus chanceux, s’entassent dans des camps de misère et de honte. L’Afrique est pillée par les entreprises internationales, ses fils meurent dans l’indifférence et l’ignorance (la leur comme la nôtre) pendant que ses filles se font violer et éventrer, l’antisémitisme le plus décomplexé fait florès dans cette « patrie des droits de l’homme » dont se gargarisent les Français toujours chauvins qui ont oublié Vichy, le Vel d’Hiv et Pétain. L’obscurantisme se répand à la vitesse de l’éclair, la Syrie n’est plus que ruines, des manipulateurs sans âme sèment le feu et la mort sur les peuples de mécréants auxquels nous appartenons… L’Antarctique fond et déborde, partout les déserts avancent comme l’a chanté quelqu'un… De nouveaux continents tout en plastique translucide voient le jour et envahissent les océans. Des murs s’érigent, le président du plus puissant pays du monde est un psychopathe irresponsable. Bref, le monde court à sa perte.
Puis un homme meurt. Très riche. Grâce à son talent, peut-être, ou à son travail, ou à son sens du marketing. Ou à autre chose. Il laisse derrière lui un empire de luxe parfumé, et une ravissante chatte angora blanche joliment baptisée Choupette. Elle a son compte Instagram, elle tourne dans des pubs, et possède en propre, à ce jour – dixit feu le maître sur le divan de Fogiel – quelque trois millions d’euros. De quoi voir venir. Et l’on apprend aujourd’hui que le génie au catogan aurait pris des mesures pour en faire « son héritière »… L’héritière de ce que l’on appelle l’empire Chanel, quand même. Et peu m’importe que cela soit on non possible légalement. Comme le proclame la sagesse populaire : « c’est l’intention qui compte ». Et l’intention ici, est abjecte. Envie de vomir.
Quoi ? Pas un gamin des rues de Bogota ou de Kinshasa dans le besoin ? Pas une ONG à subventionner ? Pas un Denis Mukwege à aider ? Pas le moindre petit hôpital, la plus modeste école, à équiper ? Pas de fondation à créer, à soutenir ? Pas d’affamés à nourrir ? Pas de réfugiés à abriter ? Pas de SDF à tenter de réinsérer ? Pas même une « cause animale » à défendre ? Juste un chat, millionnaire et doté déjà de son propre compte bancaire, toujours selon les propos du Maître.
Oui, j’aime les chats. Mais là… Il m’arrive d’avoir honte, je vous assure, d’appartenir à la race de tels individus. Et de voir les hommages que partout on lui rend. Car le cynisme poussé à ce stade… Répugnant. Vomir, je vous le dis.


Je suis d'accord avec vous Madame Liliane Schraüwen
Federico
8
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Des flots de larmes
« Dernier message par Boutchou le Aujourd'hui à 08:37:20 »
Et Poutant .......

Si  étroit soit le chemin
Nombreux les sentiments infâmes
Je suis le maître de mon destin
Je suis le capitaine de mon âme

Nelson Mandela
9
Vivre le deuil de son conjoint / Re : 3 ans et toujours perdu
« Dernier message par Boutchou le Aujourd'hui à 08:28:42 »
Cher Laurent ,
 Quiguan , Pscar , ont raison ...
Nous nous devons de continuer à nous battre pour eux ,  qui ont tant souffert pour rester en vie
Nous le pensons de tout notre etre...
Mais facile à dire .... La douleur étouffe  notre volonté  et crée le tumulte dans notre tête
Et pourtant Laurent ....
Pour elle , pour tes enfants , tes futurs petits enfants ...

Aussi étroit soit le chemin
Nombreux les châtiments infâmes
Je suis le maître de mon destin ,
je suis le capitaine de mon âme

Nelson Mandela


Boutchou
10
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Des flots de larmes
« Dernier message par Boutchou le Aujourd'hui à 08:16:25 »
Encore un week end  sans toi
Encore la solitude ,

Il fait si beau..
Ce soleil m ´est' douloureux  , alors qu il rend heureux
Il ne  réchauffe pas mon coeur
Il  peint le ciel si bleu quand le mien est si gris
Il fait sortir les familles  dans les parcs ,les jardins ,les collines .
Il fait flâner les amoureux
Il emplit les terrasses de café de joyeux rires 
Il est la vie

Moi je veux rester en hiver ...
Le printemps et l été dernier  ont été les  saisons de ta souffrance ....
Je ne peux plus voir le ciel comme avec tes  yeux dans les miens ...

Ils étaient bleus tes yeux...
Ils me manquent tant tes yeux

C est si difficile mon amour Cheri ...je te veux tellement

 Si je pouvais ,je n ouvrirais même pas les volets .

Boutchou





Pages: [1] 2 3 ... 10