Messages récents

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
21
Discussions Générales / Amour impossible Deuil impossible.
« Dernier message par Vally72 le Hier à 15:34:41 »
Bonsoir à tous.
Désemparée. Perdue. Vide. Voilà ce que je suis après le décès de ma moitié. Il était mon tout. Il était mon autre. Les moments avec lui étaient juste magiques.
On s'aimait follement depuis six ans.Mais ni l'un ni l'autre n'était libre. On s'était dit que le temps arrangerait notre situation.
Mais voilà, ça fait un mois qu'il n'est plus là.
J'arrive pas à me relever.   Je ne peux pas extérioriser cette grande douleur. Je ne peux pas le pleurer.Je ne pouvais pas lui dire adieu. Je n'avais pas le droit d'assister à ses obsèques. Je n'étais pas à son enterrement.
La société dans laquelle on vit est convaincue que quand l'amour est illégitime, le chagrin l'est aussi....
Ceux qui ont vécu la même chose me comprendront peut-être.
D'autres me jugeront. Tant pis, il fallait juste que ça sorte...
Dans tous les cas, merci au forum. A cet espace où on peut enfin se confier.
22
Vivre le deuil de son conjoint / Re : C est pas juste....
« Dernier message par Mon hommeAlexandre le Hier à 14:49:06 »
Je m ennuie beaucoup de toi ce matin. Chaque journée est dure à commencer sans toi. Après j embarque sur le pilote automatique et je t entends me dire ´´faut faire ce qu il y a faire ´´  j ai  juste pas envie de le faire sans toi. Les enfants étaient tellement content de voir la première neige tomber ce matin. Et oui je vie au Québec, moi j ai fait semblant d être heureuse avec eux,  faire semblant de.... c est pas moi ça...j ai de la misère à me retrouver, peut être parce que c est toi que je cherche...faut pas lâcher, je suis correcte çà fait juste mal quand je respire...
23
Après le suicide d’un proche / Re : ce deuil pour les autres
« Dernier message par souci le Hier à 14:39:09 »

   Je passe mes années de deuil à connaître le verbiage des "suicidaires" ...
   Maladie mentale ou énorme cul-de sac sociétal ?
   Comment motiver les rejetés, les inadaptés (dont je suis, ne vous déplaise) à RESTER EN VIE pour LEUR vie, pour suivre LEUR chemin de traverse ?
   Qui a "raison" dans le monde d'aujourd'hui ?
   Qui a raison, franchement ?
   Ô ma maman, toi qui m'as mise au monde ... pour me voir VIVRE
   Pensée pour la maman de Jade, une inconnue ...
   ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

     jades005 : suicide
06/11/18 19:17

j'en ai marre, chaque jour est une épreuve, j'ai l'impression que personne ne comprends ce que je ressens, tout les jours je me demande si le suicide serais une bonne option, s'il vous plait aidé moi je veux plus souffrir comme ca a 13 ans, il me reste encore beaucoup de chemin et je pense que je vais vraiment m'arrêter la....

    en réponse à : jades005
 
    souci07/11/18 12:36

    Bonjour Jade,
    Je suis très touchée par ce que tu écris.
    Touchée par cette souffrance, par cette perception pesante du quotidien ...
    Je comprends que de ce point de vue envahi par la difficulté d'être, l'avenir semble peu engageant ...
    Je ne suis pas toi, mais j'aurais pu poser les mêmes mots, à certaines étapes compliquées de mon chemin vers cet "avenir"que l'on a tant de mal de projeter, dont on ne sait pas trop quel "modèle" on est capable de lui donner ...
    "Personne ne comprend ce que je ressens" ...
    Tu penses que personne ne fait assez attention à toi ? Ou bien alors peut-être que TON attention est happée par les choses négatives, et n'est plus assez libre et optimiste pour remarquer ce qui est agréable et motivant dans ta vie ?
    Peux-tu mieux décrire cette souffrance, qui te fait vivre chaque jour comme une épreuve ?
    A ton âge, il se passe tant de changements: le corps, déjà, se transforme, ce qui n'est pas évident à gérer.
    Avec ce passage obligé de la sexualisation, les premiers émois amoureux et les déboires et illusions associés.
    Les enjeux compliqués entre "paraître" et "être".
    Et puis comme si c'était pas assez, il y a la pression sociale à se préparer à occuper des fonctions professionnelles, purée c'est pas évident du tout de savoir ce qui va nous convenir au juste !
    Bref, tout paraît très lointain, voire insurmontable, et en même temps, on s'en préoccupe ...
    On voit quelle vie mènent nos parents, il est rare qu'un(e) adolescent(e) ait envie d'avoir la même plus tard, des conflits naissent ... critiques, reproches, mauvaises interprétations ...
    Tu as bien fait de venir ici, mille fois bien fait.
    Qu'on aille bien ou pas bien, tu sais, on vit un jour à la fois ...
    Un jour à la fois tout simplement ...
    Cette "montagne", l'avenir, n'existe pas au présent. Or c'est au présent que tu souffres, et au présent que tu peux te sentir plus légère en faisant attention à ce qui est bien.
    C'est dans TA vie que tu peux accepter la joie, la douceur, la créativité.
    TU peux viser là, maintenant, des objectifs à court terme qui procurent du bien-être. En même temps, je devine bien que mes mots doivent te paraître "trop faciles", vu le stress qui est en toi actuellement.
    Concrètement, tu dois bien avoir quelques petites idées des choses qui te maintiennent dans la difficulté et des choses qui t'apporteraient du contentement, de la fierté, non ?
    Tu n'es pas obligée de dévoiler les détails de ta vie, mais "mécaniquement", on a tous, et à tout âge, des habitudes qui nous sabotent, nous freinent, nous bloquent, et des gestes qui nous ouvrent vers les découvertes, le soin de soi, la convivialité, le RIRE, et à la fin de la journée un bon roupillon dans un bon lit, pour s'arrêter "là". L'avenir, c'était aujourd'hui.
    Je serais heureuse de pouvoir continuer de te rassurer un peu, Jade.
    Affectueusement et solidairement, M.

    en réponse à : souci

    jades00509/11/18 21:16

    Bonjour Souci,
    Tu es extraordinaire, je ne sais pas si toi aussi tu as le même problème ou si tu est là pour nous réconforter. Ton message est magique et touchant, mais rien ne peut m'aider à ce stade, j'ai l'impression d'être dans une cage, d'être obligée de devoir avoir une vie que je ne veux pas et de me forcer à être quelqu'un que je suis pas. C'est comme si j'étais prisonnière, prisonnière de tout et de rien, de devoir agir comme les autres veulent que j'agisse et faire tout le contraire de ce que je veux. La vie est compliqué pour tout le monde je sais et chacun a sa manière de voir la vie, me concernant elle est noire et les seuls petits moments de joie finissent par s'éteindre par une longue souffrance. Mes amis me déçoivent autant que ma famille et autant que le reste du monde. J'espère que les personnes concernées par ce sentiment se manifesterons.
    Merci infiniment Souci,
    Jade

    Pour Jade, pour les siens,
    pour "gagner du temps" face au suicide ...
    Tant de jeunes à accompagner, à prendre par la main ... quelle invisible solitude dans le "monde actuel" ...
    M.

   

   
24
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Federico le Hier à 14:09:25 »
Federico, bien reçu ton mess. Envoie sur mon mail ton adresse perso j'ai un truc à t'envoyer! Il me reste seulement 2 CD originaux de LCDK, vu d'ici, ça serait  vraiment un plaisir que tu en ais un.
Bizs amigo.
Pascal.
Ps : je sais pas comment te refiler le lien youtube! sinon, simple pour le morceau "chroniques d'Hérodote" tu tappes LCDK vu d'ici et ça fait le lien avec le morceau en écoute.
les titres du CD :
Futurama, Hiver, je me rappelle, Minutes de silence, génèse, printemps, j'ai pas le temps (mon préféré), un jour sur terre, été, Chronique d'Hérodote, conjugaison, Automne.
Et ça m'évoque un film de Kim ki-duk que j'ai vu pas mal de fois : Printemps, été, automne hivers...et  printemps.

OK j'ai trouvé ! merci Pascal !

Je viens de t'envoyer mon adresse postale personnelle et mon adresse mail personnelle .... en MP !

Bizs et bisous !

Oui, la vie est belle ! ...
Oui, la vie est une salope !....
Oui, la vie est une belle salope !!!

Amicalement, solidairement.
Federico
25
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Federico le Hier à 14:01:04 »


https://www.youtube.com/watch?v=AEbN0zUEGSs..... Isabelle Boulay & Tire le Coyotte ... Les yeux du Coeur
26
juste pour compiler pour (hélas) les futures nouvelles personnes arrivantes
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/rencontre-entre-endeuilles/
27
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Rencontre entre endeuillés
« Dernier message par qiguan le Hier à 13:50:07 »
pour la gestion des f^tes être entre personnes veuves deux fois nous a aidé
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/les-fetes-qui-arrivent-a-grand-pas!!!!/msg104474/#msg104474
les rencontres c'est vraiment puissant et utile
28
Federico, bien reçu ton mess. Envoie sur mon mail ton adresse perso j'ai un truc à t'envoyer! Il me reste seulement 2 CD originaux de LCDK, vu d'ici, ça serait  vraiment un plaisir que tu en ais un.
Bizs amigo.
Pascal.
Ps : je sais pas comment te refiler le lien youtube! sinon, simple pour le morceau "chroniques d'Hérodote" tu tappes LCDK vu d'ici et ça fait le lien avec le morceau en écoute.
les titres du CD :
Futurama, Hiver, je me rappelle, Minutes de silence, génèse, printemps, j'ai pas le temps (mon préféré), un jour sur terre, été, Chronique d'Hérodote, conjugaison, Automne.
Et ça m'évoque un film de Kim ki-duk que j'ai vu pas mal de fois : Printemps, été, automne hivers...et  printemps.
29
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Eva Luna le Hier à 12:56:17 »
Paroles de la chanson «Derniers Instants» par Eurêka

 

COUPLET 1
Hélas ! Je le sais, regardons les choses en face,
A vingt-et-un ans passés, me voici dans une impasse,
A rêver de travailler, sans jamais trouver de place,
A rêver de t'embrasser, sans avoir assez d'audace !
Assez de ressasser, ce passé qui me les casse !
A quoi bon me dépasser ? c'est toujours inefficace !
Harassé, terrassé, c'est mon reflet qui me glace !
Il est temps de l'effacer, que voulez-vous que j'en fasse ?
La vie est un tournoi : le sort, mon adversaire,
A des revers qui me foudroient, des coups droits qui me sidèrent !
La Terre n'est pas pour moi, ça n'est pas mon univers !
Je n'ai pas compris ses lois, je n'ai jamais pu m'y faire !
Pourquoi ne peut-on pas revenir en arrière,
Quand on s'est trompé de voie, qu'on ne voit plus de lumière ?
Dis-moi, peut-on savoir ce qu'il nous reste à faire,
Quand tous nos rêves et nos espoirs se sont déjà foutus en l'air?

REFRAIN
Ca y est, je me sens libre, debout sur le balcon !
Les pieds, en équilibre, au-dessus de l'horizon !
Je vais toucher le vide, oublier mes illusions !
Ne parlez pas de suicide; il s'agit d'une évasion !
Ca y est, je me sens libre, debout sur le balcon !
Les pieds, en équilibre, au-dessus de l'horizon !
Je vais toucher le vide, oublier mes illusions !
Ne parlez pas de suicide; il s'agit d'une évasion !

COUPLET 2
Dans mon âme se reflètent l'image des galères,
Des drames et des tempêtes, des gaffes et des impairs,
Des larmes et des défaites, et comme un coup de tonnerre,
Une question se répète: Au fond, à quoi je sers,
Puisque ma chance est passée, que je ne l'ai pas saisie,
Que je me suis ramassé, là où les autres ont réussi ?
Toi, tu me dis d'avancer, de croire en mes envies !
Mais sais-tu ce que c'est que d'avoir raté sa vie ?

As-tu déjà passé des heures à pleurer de désespoir,
A comprendre que l'âme soeur, t'a rayé de sa mémoire ?
As-tu déjà connu la peur, la vraie, qui vient te voir,
Quand jamais un recruteur n'a souhaité te recevoir ?
As-tu ressenti la douleur, d'approcher de la victoire,
Et de commettre une erreur qui te mène à l'abattoir ?
Tu me parles du bonheur, navré, mais tôt ou tard,
Il faut faire selon son coeur et c'est pour ça que je me barre !

REFRAIN

COUPLET 3
Ca y est, je lève un pied, j'avance et je m'élance,
Et commence à chavirer dans le vide et le silence !
Enfin, la liberté, le vent sur mon visage !
Enfin, le défilé des fenêtres et des étages !
Et tandis que je m'en vais, je revis mon existence,
Et repense à mon enfance et à mon adolescence,
Alors en un éclair, derrière tant des souffrances,
Je vois apparaître d'étranges réminiscences...
... Et je revois défiler, les beaux jours et les vacances,
Les rires et les soirées, les amours et les romances,
Les fêtes et les étés, les sourires et l'insouciance,
Les rêves et les projets, les fous rires et l'insolence,
Les danses et les dîners le désir et l'attirance,
Les nuits et les baisers, le plaisir et la jouissance,
Et dire que j'oubliais des moments aussi intenses !
Et si je m'étais trompé, si la vie avait un sens ?
Trop tard pour les regrets, c'est la fin de mon histoire !
A vingt-et-un ans passés, je m'éteins sur un trottoir !
Au moment de m'écraser, j'aperçois dans un regard,
Une rose abandonnée, par des amoureux d'un soir...
... C'est là que je comprends que l'existence est une fleur :
On ne prend jamais le temps de respirer son odeur !
On ne voit que ses piquants, on se plaint de ses couleurs,
Et ce n'est qu'en la perdant que l'on en comprend la valeur !
30
Aucun thérapeute ne m'a parlé de stress post traumatique alors que j'ai du en souffrir et en souffrir encore.
Je prends une pause de ce forum car il ne peut pas répondre du tout à mes interrogations.
Ma colère doit rester silencieuse, ma souffrance aussi, mon desespoir de même......
Personne n'est prêt à vouloir changer les choses......

En fait, si tu penses avoir encore des symptômes de stress post traumatique lié aux deuils.. il faudrait t’adresser à un psychiatre qui connait bien cet état... il y a surement une consultation dédiée à l'hopital près de chez toi...
Une pause est parfois bienvenue pour se recentrer sur ses vrais besoins.. ici tu peux déposer ta souffrance mais il n'y a pas de réponse possible à ta colère et ton envie de trouver des solutions.
Des solutions existent ailleurs...
Mais tu as toujours toute ta place sur ce forum...

Chacun change les choses à sa mesure... depuis sa place... et nous n'avons pas tous les mêmes combats à mener...
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10