Messages récents

Pages: 1 2 3 [4] 5 6 ... 10
31
« Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort : la tarte à la crème des citations du survivant à tout accident grave ou maladie au-delà du rhume ».
Friedrich * aurait mieux fait de dire : “Tout ce qui ne nous tue pas nous laisse en vie.”
Antoine Audouard

Scotchée, uppercutée, tétanisée à l’écoute des infos, il a fallu que j’aille voir de mes propres yeux où en était ma jolie rivière. A sec, presque pas de quoi remplir un dé à coudre. Et pourtant, je ne lui fais plus confiance …

Faïk aux pieds d’argile.


* Nietzsche
Oui, je vois ce que tu veux dire Faïk, ce qui ne nous tue pas nous rend-t-il vraiment plus fort?  ??? on est vivant physiquement, même quand on souffre le plus, c'est tout ce qu'on peux en dire  :-\ certaines souffrances, présentes ou passées mais qui ont laissé un traumatisme, peuvent justement fragiliser, faire de nous des écorchés vifs. Pourtant, elles peuvent rendre aussi, quelque part, plus stoïque, ne serait-ce que nous nous protèger, encaisser èventuellement; c'est peut-être une forme de force. Plus fort et plus fragile à la fois, c'est plutôt ça...et ça parait si contradictoire que trés peu d'autres personnes peuvent comprendre.
 :-* :-* :-*
32
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je suis anéantie
« Dernier message par Stana le Hier à 12:27:26 »
  Oui, l'entourage ne comprends pas-ou plus, au bout d'un certain temps. Pour eux, c'est le passé, il faut tourner la page, voire même "oublier" comme ils disent  >:( les premiers mois, je me souviens que les gens-du moins ceux qui sont à peu près humains  >:( -comprenaient à peu prèt et se montraient à peu près compatissants...Mais au bout de cinq ou six mois maximum, plus personne n'a rien compris, et plus le temps passe, moins ils prennent de gants. Certains, même bien-intentionnés, finissent par être maladroits ou gênés...c'est pourquoi il est important de s'entourer de personnes qui peuvent comprendre, qui savent ce que tu as vécu, ce que tu èprouve toujours. J'espère que tu auras droit à une petite embellie bientôt.  :-*
33
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Elle me manque....
« Dernier message par Stana le Hier à 12:16:04 »
  Les hauts et les bas sont fréquents dans un deuil; je suis sûre que tu es un bon père pour tes enfants, et que même si parfois tu perds patience, tu fais de ton mieux. Moi je n'ai pas d'enfants, mais j'imagine combien ça doit être compliqué de tout gèrer en même temps, les diverses émotions du deuil, y compris les plus douloureuses, et le quotidien avec les enfants...je suis sûre qu'ils savent que tu les aiment, et que si tu n'as pas toujours les mêmes réactions, c'est en raison du deuil. Ils le vivent eux aussi; vous avez besoin les uns des autres. Et oui,  assumer les gestes du quotidien, y compris dans d'autres domaines, faire les gestes de la vie-si simples quand on vas bien-peux demander beaucoup d'efforts quand on est dans une mauvaise période. Il arrive aussi que davantage de douleur ressurgisse par moment; ça fait partie des étapes de deuil, aussi pénible que ce soit  :'( je comprends que tu te sente désorienté  :( j'espère de tout mon coeur que tu vas entrer dans une période plus douce, et que tu pourras, un jour, la garder dans ton coeur avec moins de douleur.  :-* 
34
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Parti trop vite et trop tot
« Dernier message par biche07 le Hier à 12:11:58 »
bonjour Stana..le temps change très vite sur ma planète émotion...depuis mercredi c'est la tempête..le soleil va revenir comme tu le dis..on ne contrôle rien comme pour la météo..bisous  à toi
35
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Parti trop vite et trop tot
« Dernier message par biche07 le Hier à 12:08:12 »
bonjour Nathalie..pas la grande forme mais je fais avec..un gros coup de massue depuis mercredi, je m’étais bien préparée a affronter l'écheance des 6 mois et son anniversaire , peine perdue..la bombe n' était pas à retardement mais en avance.
je laisse aller, je passe beaucoup de temps sous la couette et je procrastine.j'ai tout essayé enfin  presque je crois ;j'en ai marre donc je fais plus rien pour contrarier cet état de fait: jean pierre est mort et je suis désormais une veuve parmi tant d'autre...il y a deux solutions faire avec  ou mourir...
bisous a bientôt.
36
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Parti trop vite et trop tot
« Dernier message par Stana le Hier à 12:03:41 »
  Je suis heureuse de voire que tu peux trouver un peu d'apaisement et passer des journées plus sereines Biche  :) c'est sûr que ça ne se fait pas du jour au lendemain, et que c'est trés progressivement que ces petites périodes plus douces deviennent et plus fréquentes et plus longues. C'est une chose qu'on ne contrôle pas, qu'on ne peux qu'accueillir, accepter. Tu as raison, les petits plaisirs quotidiens sont importants; quand on peux les apprècier, les savourer tans qu'ils sont là. Il ne faut jamais oublier qu'ils reviennent toujours.  :-* :-* :-*
37
Après le suicide d’un proche / Re : mon amour
« Dernier message par adajul le Hier à 10:46:33 »
...oui...promène toi Catherine…
...avec tes amis…
...et respire profondément…
...libère toi…
...vis…

Je t'embrasse.
38
Après le suicide d’un proche / Re : Mon compagnon m'a quitté
« Dernier message par Bmylove le Hier à 10:24:18 »
Je suis avec toi, Mike. Profite de cette belle journée d'automne si tu peux.

Si tu trouves de quoi positiver, je suis preneuse.
39
Après le suicide d’un proche / Re : Voilà, c'est fini...
« Dernier message par Bmylove le Hier à 10:22:12 »
Anniversaire de ma fille aujourd'hui.
Le 1er sans lui. Elle souffre beaucoup.
Je fais des cartons et du tri pour ne surtout pas penser.
Je dois m'épuiser jusqu'à en tomber de fatigue.

Ne pas penser. Surtout ne pas penser.
40
Après le suicide d’un proche / Re : mon amour
« Dernier message par Bmylove le Hier à 10:19:06 »
Bizarrement, Bruno s'est pendu dans le coin du jardin qu'il préférait, et je n'éprouve rien quand je le vois ou que j'y vais.
Même 2 jours après son suicide, j'ai pu montrer à ma fille comment je l'ai découvert ce jour-là.
C'est sans doute parce que justement cet endroit m'est familier.
Ou parce que le cerveau déclenche une protection psychique.

Le cimetière me traumatise beaucoup plus.
Pages: 1 2 3 [4] 5 6 ... 10