Auteur Sujet: A la dérive, sans ma moitié.  (Lu 94649 fois)

0 Membres et 9 Invités sur ce sujet

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
A la dérive, sans ma moitié.
« le: 27 octobre 2023 à 09:01:05 »
Bonjour à toutes et tous,

Comme la plupart d’entre vous, je me retrouve à ouvrir un nouveau fil de discussion . Je ne pourrais pas vendre mon âme au diable pour remonter le temps. C’est le 12 octobre, il y a 2 semaines. Je rentre du travail 18h30, mon fils du lycée à 18h15 : elle est ou maman ? Je lui demande. Réponse, pas au salon, pas dans la chambre …..juste un mot sur un post it : suis trop fatiguée, il y a de quoi manger pour ce soir!

Je l’appelle sur son portable….qu’elle a laissé dans le salon. Nous avions promené les chiens la veille sur la plage. Du coup, je les prends et me dis je vais peut être la retrouver en balade sur cette même plage : rien! Je rentre de cette promenade à la maison il est 19h10. De plus en plus inquiet, je fais le tour des pièces et de la maison : rien. Je vais dans le garage : rien, dans la pièce à coté dans le garage et là ça bloque.je crie je supplie Nadege de m’ouvrir la porte mais pas de réponse . Je force la porte, elle glisse derrière celle ci et mon coeur s’arrête de battre : je ne comprends pas ce que je vois : ma belle, froide, des boites de médicaments à terre, et surtout une laisse de chien à son cou reliée  à la poignée de porte.

Voila l’image qui me hante depuis 15 jours et des questions : pourquoi? Pourquoi ce jeudi 12 ?

Comme vous tous, c’est le black out, les abimes émotionnels.

Je n’ai pas voulu voir la souffrance et douleurs de sa maladie qu’elle traînait depuis plus de 5 ans. Un médecin qui ne l’a pas suffisamment écouté et donc mal soigné!

Ma cherie a 48 ans. Ma chérie et moi allions fêter en mai prochain nos 30 ans de vie commune. Ma chérie et moi avions renouvelé nos passeports en aout et avions prévu des voyages pour fêter à 2 notre rencontre…….voila, je ne pourrais plus partager quoique ce soit avec cette belle femme qui m’a accompagné autant de temps.

Oui je garde ces vêtements ‘sales’ pour sentir son odeur, oui je mets des coussins à sa place dans le lit pour me faire croire à sa présence , oui au salon funéraire j’ai tenté de lui réchauffer les mains, oui ma main sur sa poitrine n’a plus senti son coeur battre . J’ai perdu ma moitié et suis à la dérive .
J’ai écouté avec attention les videos de ch Fauré qui m’éclairent sur les différentes phases du deuil. Je parcours ce site et constate que mes ressentis de culpabilité et de déni ont été partagés par d’autres.

Je sais qu’ici je ne serais pas jugé, je sais qu’ici je peux délivré en toute transparence mes états d’âme. Je sais aussi que j’aurais préféré ne pas écrire sur ce forum et continuer à vivre ma vie de couple comme avant.

Merci de votre écoute.


Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6234
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #1 le: 27 octobre 2023 à 11:01:23 »
titigoo
le tsunami, le tremblement de terre a eu lieu le 12 mais les répliques seront nombreuses voire vont imprégner chaque minute en fractale longuement ...

les circonstances du décès tu l'as compris sont un filtre supplémentaire qui s'impose

pour tenter d'aider, un peu, j'ai fait
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
et il y a
Citer
veuvage par  suicide ...
http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/pourquoi-c'est-si-douloureux/msg49011/#msg49011 (voir par le pseudo les autres contributions)
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/je-viens-de-perdre-mon-amour/
http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/mon-amour-5619/msg95502/#msg95502 (voir par le pseudo les autres contributions)
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/une-dispute-de-trop/msg97833/#msg97833
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/elle-me-manque-2906/msg45226/#msg45226
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/qu'il-est-long-le-chemin-apres-le-suicide-de-son-conjoint-!/msg112250/#msg112250

http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/qu'il-est-long-le-chemin-apres-le-suicide-de-son-conjoint-!/msg128001/#msg128001
juste avant une liste/homme

j'y ai posé, extrait du site dont est issu ce forum
Citer
http://deuil.comemo.org/deuil-conjoint-perdre-mari en résumé
et
Citer
À propos du suicide
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/une-dispute-de-trop/msg99881/#msg99881
http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/sucide-de-mon-conjoint-10-mois-sans-lui/msg108926/#msg108926
http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/infos/
c'est la partie qui nous reliera à cette section ici
mais pour la partie suicide je t'invite à voir la section spéciale http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/ où tu trouveras de l'aide
avec Le guide "Vous êtes en deuil après le suicide d'un proche" 

et avec des personnes qui ont le même vécu que toi = mêmes circonstances

n'hésite pas pour rester un soutien pour tes enfants à te faire aider
et à aller vers
https://www.dialogueetsolidarite.fr/plan-du-site/

ton chemin sera long très long en années ...
mais on sera là

reçois mes meilleures pensées

"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne CédricT

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 16
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #2 le: 27 octobre 2023 à 14:46:54 »
Le deuil suite au suicide d'un proche est un deuil très particulier. La personne que l'on perd est à la fois la victime (d'où la culpabilité et l'océan de tristesse), et l'auteur du geste qui a ôté la vie (d'où la colère qu'on s'en veut de ressentir parfois).

Tes mots résonnent douloureusement. Pour fêter nos vingt ans de vie commune avec mon compagnon on avait prévu un voyage en Polynésie pour Mai 2018, mais il s'est pendu en Décembre 2017. Avec du recul je l'avais trouvé peu impliqué sur les préparatifs, je pense qu'il savait déjà que ce voyage n'arriverait jamais.

Si tu peux n'hésite pas à lire l'ouvrage de Christophe Fauré intitulé "Après le suicide d'un proche", il m'a accompagné à chaque étape et il était d'une grande aide.

Puis-je me permettre de te demander comment va ton fils?


Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 122
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #3 le: 27 octobre 2023 à 20:42:52 »
Bonjour titigoo,

Tu as bien fait de créer ton propre fil.
Je viens d'en prendre connaissance et j'avoue que les circonstances du décès de ton épouse me laissent bien démunie, pour trouver les bons mots pour t'aider, face au traumatisme que tu viens de subir. A part te dire suivre les indications données par Qiguan et de CédricT qui a vécu similaire au tien.

Courage a toi et ton fils.
Thierry
Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #4 le: 27 octobre 2023 à 22:30:41 »
à Qiguan : Merci  pour ta réponse  : oui la douleur va être longue et comme par vagues que je vais me prendre en pleine face, les larmes ne sont pas prêtes de s'arrêter tout de suite. je ne sais pas ce que je fais sans elle .

à CedricT : comme toi, je n'ai pas senti Nadege prête à s'investir dans ce voyage. je me souviens qu'elle m'avait dit un jour : tu profiteras pour moi quand tu iras en Thaïlande???  de plus, en préparant mon dossier pour le notaire, j'ai retrouvé une enveloppe : testament manuscrit de mai 2023......j'étais complètement  aveugle de son désarroi.
quant à mon fils, j'essaie de discuter mais il se mure dans un silence. face à ses écrans, je me demande s'il prend réellement conscience qu'il ne verra plus sa maman. je ne sais pas quoi faire . je lui ai dit : si tu as envie de crier ou pleurer vas y : je suis là.

à Cateye63 :il n'y a pas grand chose à dire. jamais je n'aurais imaginé il y a 15 jours consulter ce type de site et encore moins d'y créer un post. aujourd'hui, cela me permet de poser par écrit les faits et comme le dit Ch Fauré, il faut le faire et refaire pour pouvoir faire son travail de deuil. n'en demeure pas moins d'avoir des crises d'angoisses, car sans elle, je suis vraiment à la dérive.

merci pour votre lecture et soutien. ma famille n'étant pas sur place ( plus de 700Kms), il m'est difficile de me confier.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6234
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #5 le: 28 octobre 2023 à 08:09:40 »
N'hésite pas pour toi et ton fils a rentrer au plus vite en thérapie d'aide
Avec ton généraliste voit pour le pack de base (qui est renouvelable) de 7 séances prises en charge avec un simple psychologue
https://www.ameli.fr/tarn/assure/remboursements/rembourse/seances-avec-un-psychologue#:~:text=Une%20personne%20en%20souffrance%20psychique%20consulte%20son%20m%C3%A9decin.&text=Tarif%20rembours%C3%A9%20%3A%2040%20%E2%82%AC.,rembours%C3%A9%20%3A%2030%20%E2%82%AC%20par%20s%C3%A9ance.
 Cela te donnera le temps de t'organiser pour trouver un vrai psychiatre ou psychologue mais spécialistes du deuil comme Dr Faure. Tu pourras d'ailleurs pour ce long suivi nécessaire parler de la recherche d'un spécialiste du deuil avec ton médecin, le psy et dialogue solidarité car il faut un compétent
Et exploite le lien pour toi de dialogue solidarité laisse un message sur leur répondeur
 N'hésite surtout pas à cumuler les aides elles se complèteront
 Je l'ai fait et je n'avais pas tes circonstances de deuil
L'EMDR te sera utile pour lever une partie de l'impact du traumatisme

Ici à toute heure tu pourras lire les autres sur cette section et celle reliée au suicide
Exploite bien ce qui y est mis en chapeau et oui le livre spécifique donné par Cédric

Ici tu seras beaucoup lu même si tu auras peut être pas toujours des réponses

Prends soin de toi pour accompagner ton fils
 Compassion
« Modifié: 28 octobre 2023 à 08:21:33 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #6 le: 28 octobre 2023 à 19:33:32 »
Bonsoir Titigoo, je découvre ton message, et je vois que le deuil qui t'accable est tellement récent que je ne saurais comment te réconforter sinon te dire de lire les autres fil. Le deuil c'est un cheminement personnel mais aussi commun dans la mesure où nous traversons tous les mêmes phases. Christophe Fauré est une référence sur ce forum car tout le monde s'y retrouve, on al 'impression qu'il parle de nous.
J'espère de tout coeur que parler ici de ton amour perdu sera une béquille pour toi afin d'avancer au mieux sur ce chemin cahouteux qui t'attend.
Parles nous d'elle quand tu en éprouves le besoin, c'est ce qui fait du bien, on en a besoin. Le passé commun est encore palpable.

Toutes mes pensées les plus douces vous accompagnent, toi et ton fils
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #7 le: 29 octobre 2023 à 19:50:17 »
futile mais ça ne  coute rien : j'ai visionné hier avec mon fils le très bon film Ghost : j'ai l'intime espoir qu'elle soit à nos cotés et qu'elle nous apporte tout son amour et sa bienveillance qui la caractérise. nous nous retrouverons là-haut, c'est sur.
hier soir, le sommeil ne venant pas, j'ai visionné un reportage sur le suicide: je m'y retrouve avec ces pourquoi? ces pourquoi ce jour là? ces pourquoi je n'ai rien vu. la culpabilité est omniprésente, mais il faut soit en parler, soit l'écrire pour rendre acceptable l'inacceptable.

merci à tous de votre écoute.

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #8 le: 30 octobre 2023 à 11:05:25 »
Bonjour Titigoo,
Ce magnifique et émouvant film Ghost, on l'avait regardé avec Laurent juste 1 semaine avant qu'il nous quitte. Dans les jours qui ont suivi, je n'ai pas pu m'empêcher d'y repenser comme une étrange coïncidence ....
Oui, continues à parler d'elle et des sentiments mélangés qui t'assaillent, on est à l'écoute en effet.
Amicalement
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #9 le: 01 novembre 2023 à 14:23:38 »
Ma chérie s’appelle Nadege. Nous nous sommes rencontrés par l’intermédiaire de sa maman. C’était en 1994, au mois de mai. En nous n’allions plus nous quitter….jusqu’à ce 12 octobre : date maudite!
Je le confesse : 1 fois est arrivée une tentation, la seule et unique fois en 30 ans de vie commune.

Nous nous sommes épanouis dans notre vie de couple, et je suis convaincu que sans Nadege, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui . Nous avons tous plus ou moins  été ‘façonné’ par notre conjoint.

Sortie major de sa promotion, elle a stoppé sa carrière d’infirmière pour l’éducation de nos 2 enfants (2 garçons)

Elle m’a toujours fait passer avant elle. Combien de fois je lui ai dit ‘mais pense à toi rien qu’à toi de temps en temps’. C’est plus fort qu’elle : elle tenait à me faire plaisir avant tout. Elle m’a poussé à réussir dans mes ambitions professionnels, elle m’adorait comme moi je l’adore.

D’une intelligence remarquable, elle savait aller à l’essentiel, prendre les bonnes décisions et comme elle aimait à me le rappeler souvent : elle avait toujours raison!

Pourtant, elle cachait des blessures dont je n’ai pas su apprécier leur importance  (le divorce, houleux, de ses parents étant jeune, le décès de sa maman et de certains proches, ses demis frères et soeurs qui ont coupé les ponts).j’étais sa seule famille et je n’ai pas réussi à prendre ce rôle à sa juste mesure.
La maladie ne l’a pas aidée, quant à son médecin qui ne prenait pas en compte ses douleurs, je lui en veux. Mais que dire, dans ce désert médical, il faut faire avec……..

Son départ m’enveloppe d’une culpabilité: pourquoi n’ai je pas été plus présent, plus à l’écoute….
Maintenant, je me sens seul et responsable. Quelle douleur je ressens de ne plus la sentir à mes cotés. Nous nous sommes construit ensemble depuis pres de 30 ans et d’un coup, plus rien.

Ma chérie, si je pouvais remonter le temps.

Si je pouvais encore te prendre dans mes bras et sentir ton parfum.

Si je pouvais…….

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 185
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #10 le: 01 novembre 2023 à 15:38:36 »
Bonjour Titigoo,

Je me retrouve tout à fait dans votre ressenti et cette culpabilité de ne pas en avoir fait assez même si on en a fait beaucoup.
Moi aussi je savais que son enfance avait été compliqué mais il y a peu on m'a dit "c'était un enfant non désiré, et tu sais ce que c'est un enfant non désiré ?" et depuis je regrette d'être passée à côté de ses blessures, de ne pas avoir tout vu.
Christophe Fauré dit que l'on culpabilise et que cela fait partie du deuil. Je pense  que à la longue, pour vous comme pour moi, nous arriverons à passer ce cap où notre cerveau continue à nous faire des nœuds. Les anciens nous disent que ce sera long mais que ça se fera.
IL FAUT Y CROIRE

Mille courages

Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 122
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #11 le: 01 novembre 2023 à 16:34:19 »
Bonjour Titigoo,

Oui, comme te le dit Poète endormie, nous sommes nombreux à éprouver ce sentiment de culpabilité, pour des raisons diverses, qui nous sont propres, Malheureusement remonter le temps comme tu le dis, comme je le voudrais aussi, n'ai pas possible.   
Tu as raison, nos conjointes nous ont "façonnés", j'e pense là même chose, après tant d'années passées ensemble, comment pourrais-t-il en être autrement.  C'est bien pour ça que c’est si douloureux et difficile à vivre.

Courage à toi.  Accroche-toi pour ceux qui compte pour toi, c'est le conseil que j'ai reçu ici.

Thierry.
Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #12 le: 01 novembre 2023 à 18:37:48 »
Bonsoir Titigoo,
Citer
Elle m’a toujours fait passer avant elle.
J'ai eu la chance de vivre ça aussi avec Laurent, il était tellement dévoué, pour moi en priorité bien sûr mais aussi envers les autres en général.
Les culpabilités sont un passage obligatoire dans le deuil, tu en cites quelques unes mais dis toi  que vous avez réussi votre vie, que tu as fais le bonheur de Nadège, malgré tout !  On a tous vécu des hauts et des bas. Je remarque, maintenant que je suis seule, combien les couples autour de moi peuvent se prendre la tête pour des broutilles, c'est ainsi, et chez tout le monde, on reste humains, avec nos faiblesses et la perfection n'existe pas dans la vie de couple.
Penses aux jours heureux qui ont jalonné votre vie.
Amitiés


Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #13 le: 02 novembre 2023 à 07:54:03 »
merci à vous de votre écoute.
oui je me dis que j'ai beaucoup de chance d'avoir connu Nadege et d'avoir fait un bon bout de chemin ensemble, avec parfois des moments douloureux, mais et surtout , de superbes instants qui restent à graver dans ma mémoire et mon coeur. mais c'est ces moments qui me rendent aussi triste car je ne les revivrais plus avec elle. A chaque fois que je les ai en tête, les larmes me viennent comme aussi un peu de colère contre moi, mais paradoxalement aussi contre Nadege : Pourquoi???? et je n'aurais jamais de réponses.

je n'avais jamais connu autant de douleurs et tristesse.

merci à vous de me lire, car je sais qu'ici il n'y aura pas de jugement et que vous traversez comme moi ces moments douloureux.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6234
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #14 le: 02 novembre 2023 à 13:52:08 »
La colère envers qui ou quoi que ce soit est un processus naturel du deuil et utile
Colère
http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/la-colere/msg54560/#msg54560
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char