Auteur Sujet: Une dispute de trop ?  (Lu 13421 fois)

Bmylove et 1 Invité sur ce sujet

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 964
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #435 le: 08 Juillet 2018 à 08:24:43 »
Bonjour Mircea,
Merci pour ton msg, j'espère que tu vas toi aussi profiter de ces moments en famille.
Courage pour la route, j'imagine que ça ne va pas être facile.
Je t'envoie plein de tendresse pour t'accompagner et de la force pour annoncer à ta maman.

Le dîner avec mes enfants fut un vrai bonheur. Nous étions dans le jardin, au calme.
Nous avons parlé un peu de leur père, de l'avenir, nous avons plaisanté, et s'il y a eu des moments un peu tristes, nous avons quand même passé un bon moment.
Son absence s'est cruellement fait sentir, mais je n'ai pas pleuré.
C'était pour moi comme s'il était là, mais pas physiquement.

Je sais que c'est le dernier été que nous passons dans cette maison, et ça fait tout drôle.
Je commence à m'habituer à la solitude.
Je me dis que puisque je n'ai pas le choix, autant en tirer du positif.

Bruno, tu me manques, tu es partout en moi, je t'aime.
J'ignore pourquoi tu es parti, mais je sais que tu ne souffres plus.
Je m'en voudrais toujours de ne pas être arrivée à temps.
Je porterai ce fardeau toute ma vie, je le crains, mais ça devient moins douloureux.
J'arrive à me résigner, à me dire que j'ai peut-être échappé au pire.
Je t'aime, tout simplement. Je t'ai toujours aimé, tu aurais dû savoir que j'allais rentrer.
Je te demande pardon pour tout le mal que je t'ai fait.

If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Clochette en deuil

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 57
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #436 le: 08 Juillet 2018 à 13:18:20 »
Bmylove (c'est beauuu…)

Un long msg..pas facile de résumer … Voilà juste une tentative...sans imposer quoi que ce soit …!

En réponse à ta question posée je ne sais plus où (pardonne-moi…je ne la retrouve plus.., je suis ex-té-nuée)
"Si quelqu'un avait eu des relations conflictuelles qui ont abouti à un suicide"

Et non, cela n’a pas abouti à un suicide..mais il y a d’autres maladies qui sont une dégradation mentale puis physique  de la personne qui aboutit à leur mort…

OUI nous avons eu des relations conflictuelles…j’ai 66 ans et il avait 80 ans, c un remariage (depuis 12 ans).  Mon mari était très peu loquace sur ses émotions et j’ai essayé maintes fois de le faire s’exprimer sur ses ressentis…impossible.  Quelques bribes parfois…

Il me disait « j’ai du coffre »..et ta phrase à propos de ton mari « C'était une machine à encaisser les coups. Sans broncher. Jusqu'au coup fatal. »…je vais dire pour mon mari « il disait, qu’il avait du « coffre » pour encaisser… jusqu’au moment où il a commencé à déprimer…et sa santé s’est dégradée »

Non, je ne pense pas que nos  maris étaient des « machines à encaisser » ou  avec « du coffre »…je pense qu'ils se le faisaient croire à eux-mêmes.et nous le faisaient croire……

Pour mon mari, il a vécu très jeune la guerre 40-45, le rationnement, les bombes, les alertes + éducation de l’époque « l’homme est fort et ne pleure pas ».  Dooonc traumatismes très lourds, qu'il a dû occulter, et puis il n’a pas appris à exprimer ses émotions.  Pour Bruno, ce serait dû à son éducation ? Famille où l’on ne s’exprimait pas d’où les enfants « apprennent » tacitement qu’on ne parle pas de soi etc ( ?). Donc il n’a pas pu parler de la mort de ses parents et encore moins de sa culpabilité à ce propos-là ni t’exprimer la/les raisons pour lesquelles il allait mal.  Idem pour mon mari…

Résultat, nous avions de grosses disputes et je criais aussi, car il me poussait à bout de par ses silences lorsque je lui demandais de « découdre » le conflit en voyant nos propres torts à chacun, et les blessures qu’il m’infligeait ( et que je lui infligeais aussi…) avec des réponses  sur des tons secs et méprisants,  ou il tirait la tête, même au resto il ne faisait aucun efforts, il ne parlait pas aux voisins de notre immeuble etc. ET le plus dur,  il avait des colères fulgurantes, soudaines que tout le voisinage entendait…Il me faisait très peur…

 Pourtant il riait de mes blagues, il m’a appris beaucoup de choses (très érudit + il réparait tout et m’a tout appris..).  Un homme généreux, bon, aimant et doux …Sauf quand…qqch le « piquait »..BOUM.  Je lui disais « la guêpe t’a piqué ? »…

J’ai voulu divorcer …alors il pleurait et disait la même chose qu’il ne pouvait pas vivre sans moi (ses amis me l’ont répété)…oui mais… il me faisait souffrir et continuait ses colères fulgurantes,  il ne l’a admis que quelques rares fois.  Les dégâts étaient là en moi cependant, j’aimais mon mari mais je le « craignais »…

Tu dis bien  que ton mari  a eu des soucis au travail……et .".  De doux et bienveillant, il devenait hostile, parfois humiliant »  Idem pour mon mari et de plus en plus fréquemment, les dernières années

« Soit j'ai ouvert les yeux, soit il a basculé » Idem pour mon mari ?
« toujours est-il que je n'ai plus pu contenir ses angoisses »  Idem.  Je me suis rendue compte que celui qui avait « du coffre » était foooort angoissé….mais il ne l’admettait pas.. que faire alors ?  Si je lui demandais « tu es inquiet  pour qqch ? ».. « NON »…je « sentais » bien qu’il mentait mais …

…..Nous ne sommes pas des psy ! et c’est la seule chose qui m’aide, ..un peu… à sortir de la culpabilité.  Je me reproche de ne pas avoir « vu », compris qu’il déprimait mais je ne suis pas un DEVIN non plus ! Si l'autre ne parle PAS, on peut (nous donc) voir le visage fermé, yeux tristes, marche nonchalente, etc. et « sentir » que qqch cloche mais le « silence » de l’autre, ses traumatismes enfouis, nous ne pouvons PAS les deviner comme étant la cause de leur dépression… ! impossible.  En plus, ton mari ne disait pas tout à la psy …et mon mari a vu 5 fois son psy …bien…(1) il ne m’en parlait pas et (2) rien n’a changé… ( ???

Je te cite « . Il a perdu les pédales en qq mois. Il me sommait de rester avec lui coûte que coûte, mais j'y laissais ma peau, et ma fille aussi. » OUI ! 
OUI tu y laissais ta peau et ta fille aussi….

J’ai fort maigri, tu sais, à la suite de  ces nombreuses querelles sans résolutions «  en adulte » dirais-je et je m’épuisais à  arriver à « OK je me suis planté(e), « suis désolé(e) » « Mes excuses » « j’ai mal compris ce que tu voulais dire » …etc.  Cela était impossible pour mon mari…  Je blessais un « enfant en lui » qui avait eu des blessures X ou Y enfouies dont il était inconscient et boum.   Donc j’ai voulu  divorcer, il était anéanti.  OK je restais et rebelotte.  Une séparation temporaire ? Pas question !

Est-ce que tu te rends compte que nous sommes restées « pour eux » en fait.  Donc, comme tu dis « tu y laissais ta peau et ta fille aussi »….pour…lui et moi pour mon mari..alors que rien ne changeait dans leur comportement voire même cela s’aggravait et on continuait « d’encaisser ». 

Un jour j’ai bien regardé une photo, prise il n’y a pas longtemps, nous étions quelque part et on nous a pris en photo.  Nos têtes…d’une tristesse tous les 2…cela devait à la « sortie » d’une des nombreuses disputes ( ??).. j’ai eu peur de nous voir ..

Entretemps, j'ai eu des moments "magiques" avec cet homme...donc évidemment que je ne pensais plus du tout à la séparation.. il faut rester "juste"..il était très difficile et puis merveilleux… Très difficile à vivre, ma santé s'en est ressentie très fort..

Je te cite « Ma fille (23 ans) a assisté à certaines disputes et TS. Elle ne veut parler de rien, mais j'ai peur qu'elle m'en veuille en silence (elle m'a entendue crier beaucoup.) Elle a vécu l'enfer, elle aussi. Encore un fardeau à porter ». 

Qui sait, peut-être que non, elle ne t’en veut pas mais elle ne sait peut-être pas te « parler » et son silence n’est pas une accusation, elle est peut-être démunie devant ce drame qu’elle ne s’explique pas … ( ?)…   Je pense qu’il faut « vivre » dans un couple pour comprendre, alors, réellement, que c’est trèèèèèèèèèèèès compliqué et source de conflits venant de part et d’autre…  Elle n’est peut-être pas encore en couple et ne sait pas encore les énormes difficultés psychologiques que cela engendre

Ce qui est insupportable, me répète,  c’est qu’ils avaient des moments formidables .. Peut-être peut-on comparer cela à Dr. Jekyll et Mr. Hyde…Ce Docteur paisible, le jour, devenait un monstre, la nuit. 

Et alors plus question pour moi de partir évidemment ! Et ces moments-là, on les idéalise lors du deuil.  La psychologue (dont parle le Webmaster et que j’ai repris dans mon copier/coller de mon post) l’explique bien.. avec le temps ne restent que les bons moments alors BONJOUR la culpabilité !!!!!!

Quand il était à l’hôpital puis plus tard dans une Maison de Repos et de Soins, il pouvait encore me parler très méchamment alors que j’étais sur la route tous les jours, crevée, affolée de le voir dépérir, pleurer en rentrant, faire les courses, avaler mon souper avec un lance-pierres tant j’étais KO… Je le massais ses pieds, mollets, jambes, bras (car la kiné était absolument incompétente), je le rasais, le coiffais, coupais ses cheveux, champoing (personne ne lui lavait les cheveux), coupais ses ongles, je  le chouchoutais.  J’ai même dû pallier aux « défaillances » du personnel hospitalier et de la Maison de Soins … !!! Mettre l’urinal, l’enlever, essuyer mon mari, idem la panne, la placer (dur dur ! sans lui faire mal, je n'y connaissais rien moi au métier d'infirmière !!!), l’enlever et laver mon mari, mettre l’aérosol (il avait chopé une maladie nosocomiale évidemment ( !), l’aider à manger (les infirmières déposaient le plateau et s’en allaient..merci).
J'ai perdu 8 kgs en 7 mois..

Je lui répétais tous les jours « je t’aime, je suis là près de toi, je ne te quitterai jamais. Tu m’entends bien ? » et il disait « oui » et souriait.  Jusqu’au bout il a « su » que je l’aimais et il a senti ma présence et mon amour, mes « soins soins »…ça me fait pleurer…pfffff

Mon mari ne s’est pas suicidé mais cette longue maladie …( ?)..ce n’est pas anodin….
Pas si longue que ça, en 7 mois il s’est dégradé….une torture..

Je vais citer Mircea, ça m’aide  ce qu’elle dit : MERCI Mercia  :-*
C'est moi qui ai souligné car cela adoucit ma culpabilité

"J'aurais aimé faire plus, faire mieux mais je sais aussi que j'ai fait tout ce que je pouvais faire, avec ce que je suis : mes capacités, mon amour et mes limites. Et même si j'avais réussi à faire mieux, plus ....ça n'aurait pas suffit :  je ne pouvais pas être et faire à sa place : il était abîmé par tout ce qu'il avait vécu, il était plein de souffrance, de culpabilité »
J'ajoute "et d'angoisses ..dont ils étaient incapables d'en parler tant cela était "enfoui" très...profondément  en eux…."
On appelle ça "l'occultation" que seule l'hypnose peut mettre au jour.

Je termine en répétant les mots « baumes » de Mircea :

je ne pouvais pas être et faire à sa place : il était abîmé par tout ce qu'il avait vécu


Des bisous à profusion Bmylove et à toi Myrcia  :-*
« Modifié: 08 Juillet 2018 à 13:58:10 par Clochette en deuil »
Frodon:  A quoi est-ce qu'on s'accroche nous, Sam?
Sam:        Au fait qu'il y a du bien dans ce monde, ... et qu'il faut qu'on se batte pour ça."
 Le Seigneur des Anneaux ..(Magnifique)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #437 le: 08 Juillet 2018 à 13:29:33 »
Clochette en deuil ne doute pas de l'importance de ton témoignage ici
cela ne pourra qu'aider Bmylove  !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Clochette en deuil

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 57
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #438 le: 08 Juillet 2018 à 13:40:02 »
Oooooh Qiguan, ouffff tu me rassures...j'ai tellement toujours peur de blesser ..

Merchhhiiiiiiiii  :-*
Frodon:  A quoi est-ce qu'on s'accroche nous, Sam?
Sam:        Au fait qu'il y a du bien dans ce monde, ... et qu'il faut qu'on se batte pour ça."
 Le Seigneur des Anneaux ..(Magnifique)

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 964
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #439 le: 08 Juillet 2018 à 14:16:49 »
Clochette, tes mots sonnent tellement juste.
C'est ça, c'est exactement ça...
Je sais que je l'idéalise et que je renforce ma culpabilité.
J'éprouve un réel soulagement quand je te lis, l'impression de sortir la tête de l'eau.

Effectivement, Bruno a hérité d'un poids familial terrible, inexprimable. Tout était verrouillé.
Un vrai "coffre fort". Je ne peux pas lui en vouloir pour cette raison.

Et pourtant, objectivement, il a gâché sa vie, la mienne et celle des enfants. Il a saboté ce que nous avions créé.
Alors, c'est vrai, j'idéalise notre relation, alors que comme toi, une séparation était nécessaire et inéluctable.
Mais comme toi, j'ai connu avec Bruno des moments d'un bonheur intense, incroyablement passionnel.
Seulement, il y avait trop de violence. Je n'étais plus en sécurité.
J'avais perdu moi aussi beaucoup de poids avant son décès, meurtrie par cet homme que je croyais connaître, qui m'avait juré et promis tant de choses.

Nous en avons discuté avec ma fille, elle m'a dit avoir envoyer son père sur les roses 2 jours avant son suicide, parce qu'il la harcelait au téléphone. Elle a dû bien souvent le consoler, car il pleurait devant elle à l'idée que je parte.
Il lui confiait des secrets dont elle ne devait pas me parler.
Il en avait fait sa complice, sa protectrice quand moi je ne protégeais plus.
Elle ne m'en veut pas, pour elle, son père était malade, et l'issue connue d'avance.
Elle dit même être soulagée qu'il ne souffre plus.

Et moi, ça me blesse de l'entendre parce que j'y suis pour qq chose, de cette souffrance.
J'avais arrêté de fermer les yeux et de contenir.

Les dégâts étaient là en moi cependant, j’aimais mon mari mais je le « craignais »…
rien ne changeait dans leur comportement voire même cela s’aggravait et on continuait « d’encaisser ». 
Nos têtes…d’une tristesse tous les 2
C'est tout à fait ça. Comme c'est bon de te lire.

je ne pouvais pas être et faire à sa place : il était abîmé par tout ce qu'il avait vécu
Oui, mais ça fait tellement mal, d'aimer à ce point et d'être impuissant.


Je te remercie sincèrement, Clochette. Je vais relire et réfléchir à ça cet après -midi.
Depuis qq temps, je me dis que je ne méritais pas ça.

Mais lui non plus...

Je vous embrasse, Qiguan et toi.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #440 le: 08 Juillet 2018 à 15:46:30 »
Citer
Oui, mais ça fait tellement mal, d'aimer à ce point et d'être impuissant.
Oui Bmylove ...
mais Clochette en deuil te ramène au principe de réalité
ta fille aussi d'ailleurs ...
un noeud tourne autour de l'idéalisation avant le deuil pour toi, il te faudra sans doute avoir apuré cela pour que le vrai processus de deuil s'enclenche ... (me semble t'il humblement)
Clochette en deuil va être une personne avec qui échanger pour toi ici ou en Mp pour vos vies privées.

regardez le post de quelqu'un qui a besoin d'aide :
http://forumdeuil.comemo.org/temoignage-deuil-perte/comment-reparer-mon-ressort-de-vie/
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 964
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #441 le: 08 Juillet 2018 à 15:58:08 »
 :-* :-*
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Clochette en deuil

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 57
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #442 le: 08 Juillet 2018 à 18:46:11 »
Eh bien dis-donc Bmylove, je n'en reviens pas que cela t'aide ...ce que j'ai dit.. ça alors … Quand je poste "ça sort" de l'intérieur de moi (le cœur, le plexus solaire ??) sans ..l'intervention de mon cerveau et je dois relire de multiples fois pour être sûre que je n'ai pas fait de fautes et ...que je ne risque pas d'être trop impérative ou bien de blesser…..
Je suis soulagée … Qiguan m'avait déjà rassurée remarque.  Tu "sens" les membres à travers l'écran Qiguan...j'admire. ::)

Bmylove, je te cite :

Je ne peux pas lui en vouloir pour cette raison.
Et pourtant, objectivement, il a gâché sa vie, la mienne et celle des enfants.  Il a saboté ce que nous avions créé
.


En effet, Il ne "savait pas" qu'il souffrait  et ne savait pas qu'il sabotait tout autour de lui… ..qu'il faisait des dégâts autour de lui… pas plus que mon mari… .et c bien de ne pas leur en vouloir.  Mais aussi "on" lui a saboté sa vie aussi…..

Je pense que quand je mettais le "doigt" sur qqch, il devait souffrir intensément mais SANS en connaître la raison et cela peut expliquer son mutisme…ou ses explosions.  Ou tout simplement, lorsqu'il était "dans" sa souffrance là tout au fond, il était à "cran", tendu, angoissé de ne PAS comprendre  et un bête truc ... boum..  et en vieillissant (?) la dépression a commencé..

Avant de rejoindre ce fabuleux forum, qui met des "mots" sur mes "maux" MERCI à tout le monde ... :-* :-* :-* je sentais des émotions en moi, c'était "lourd, ça faisait "mal" là dans le  plexus, "ça" brûlait (!)  et j'étais perdue de ne pas...comprendre.  J'étais TRES en colère   >:( >:(  contre moi, contre la société, les autres "dans la vie" qui ne comprendraient rien, etc.
la colère "masque" d'autres émotions sous-jacentes,  des émotions qu'on ne peut pas ou ne veut pas exprimer…ou qu'on ne comprend pas !

J'étais en colère de NE PAS comprendre et alléger ce poids lourd et douloureux en plein dans le plexus.. qui m'empêchait de manger ...j'avais indigestions sur indigestions..

J'avais BESOIN D'AIDE, qu'on ME COMPRENNE et pas autre chose !! Point !  On est tous et toutes dans ce "trip".

j'ai plutôt  mal au cœur… de ne pas avoir pu le "soulager", lui faire "sortir" ce ou même "ces" poids lourds venant du passé … impuissante oui …
Oui, mais ça fait tellement mal, d'aimer à ce point et d'être impuissant   EXACT ! …. TRES.. très....mal... :'(

Peut-être qu'à l'école on devrait initier les jeunes à la psychologie…..

J'ai suivi une formation de Gordon "l'école des parents et des éducateurs", eh bien on devrait enseigner cela aux ados …
 c ren-ver-sant.  C génial ce livre avec des exemples.  Il y a des explications sur des "rôles" dans la famille imposés tacitement ..et qu'il y a une "pression" parfois sur les membres de la famille car en "non-dits" il y avait :  toi tu es celui qui se tait, toi ceci, toi cela et par exemple moi ..euh..j'étais déjà "rebelle" et je "sentais" une opposition menaçante dans la famille...je DEVAIS garder le rôle de la petite qui se tait et fait comme tout le monde..de là je suis devenue très peureuse d'être moi (cfr quand je poste ici ...par ex).

Et voilà pourquoi on est tous et toutes impuissants, on n'en parle pas hein de ce livre dans les publicités à la TV  !!
ça y est, je suis en colère oufti !!  C comme si je "sentais" que la société (qui ??) aurait tout intérêt à nous laisser moisir dans nos émotions négatives, nos souffrances, etc. ainsi on se jette sur les médicaments, drogue, alcool … ???

Donc voilà Bmylove, mission impossible ! car mon mari "percevait" .. 8) 8) 8) .que j'essayais "qqch" avec lui (donc Gordon) ..donc il se fermait comme une huître.. comme si je le "violais" on va dire...mais c'était la peur de découvrir ...qqch qu'il avait occulté et sans doute de très douloureux…

J'ai une image de "mes mains en sang TANT elles essayaient d'ouvrir "la porte" de mon mari … !!! " quelle image hein !

Tu dis "Et moi, ça me blesse de l'entendre parce que j'y suis pour qq chose, de cette souffrance.
J'avais arrêté de fermer les yeux et de contenir.

Tu avais …"les mains en sang aussi… ".... c tout !  et il s'est tourné vers ta fille… pas trop une bonne solution … (c opinion personnelle sans jugement …)

Bon, alors  j'ai imprimé la phrase de Mircea qui me fait un bien fou : MERCI merci  Mircea

J'aurais aimé faire plus, faire mieux mais je sais aussi que j'ai fait tout ce que je pouvais faire, avec ce que je suis : mes capacités, mon amour et mes limites. Et même si j'avais réussi à faire mieux, plus ....ça n'aurait pas suffit :  je ne pouvais pas être et faire à sa place : il était abîmé par tout ce qu'il avait vécu, il était plein de souffrance, de culpabilité »

Pas évident de "faire court" quand on parle du deuil …

Je vais la mettre en signature, je peux Mircea stp ??

mille bisous Bmylove…  :-* :-* :-* :-* :-* :-*
« Modifié: 08 Juillet 2018 à 19:31:59 par Clochette en deuil »
Frodon:  A quoi est-ce qu'on s'accroche nous, Sam?
Sam:        Au fait qu'il y a du bien dans ce monde, ... et qu'il faut qu'on se batte pour ça."
 Le Seigneur des Anneaux ..(Magnifique)

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 964
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #443 le: 08 Juillet 2018 à 19:31:30 »
Je crois qu'il y a de grandes similitudes dans les personnalités de nos hommes.
Je crois aussi au transgénérationnel, à la place que chacun se voit inconsciemment confiée dans sa famille, et au poids des non-dits et des secrets.
Je suis même persuadée qu'il y avait de lourds secrets dans la famille de mon mari.

J'ai beaucoup de peine pour lui. J'aurais pu l'aider plus, mais il ne l'a pas demandé, et comme ton mari, il vivait comme une intrusion dangereuse mes tentatives de creuser un peu.

Je suis en train de lire "J'ai réussi à rester en vie", que j'avais en fiat déjà lu il y a 5 ans, mais qui prend une tonalité différente, maintenant. Je te le conseille.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Clochette en deuil

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 57
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #444 le: 08 Juillet 2018 à 19:40:17 »
TOUT ce que tu dis, j'acquiesçais en lisant ….(hochant la tête..) exactement ça… Ah les lourds secrets de famille, quelle plaie..

OK pour le livre, peux-tu me donner l'auteur stp ?  J'ai tant encore de paperasses à remplir mais je "prends" tout ce qu'on me conseille et je garde "sous le coude"  :)…. merci tout plein..

Je ne sais pas où j'ai vu que tu disais "c comme si je faisais une transat seule" ou qqch comme ça,  j'irai voir demain "pake" ça m'a fait fort mal au cœur de te savoir seule sur l'océan…  :-\ :'(  mais tu ne nous "vois" pas… on te suit en vedettes (de loin) et un hélicoptère tourne pas de loin de toi au cas où….. ;)

A demain Chère Bmylove  :-*


« Modifié: 08 Juillet 2018 à 19:42:41 par Clochette en deuil »
Frodon:  A quoi est-ce qu'on s'accroche nous, Sam?
Sam:        Au fait qu'il y a du bien dans ce monde, ... et qu'il faut qu'on se batte pour ça."
 Le Seigneur des Anneaux ..(Magnifique)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #445 le: 08 Juillet 2018 à 20:07:31 »
Clochette en deuil
C'est de Joyce Carol Oates
(voir rubrique détaillée dans http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/)
 :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 964
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #446 le: 08 Juillet 2018 à 21:19:42 »
J'imagine que tu as dû être plus tolérante, plus conciliante que moi, Clochette, puisque ton chéri n' a pas mis fin à ses jours.
 :'(
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #447 le: 08 Juillet 2018 à 23:41:51 »
Clochette, tes écrits me font aussi du bien...
La relation avec mon amour n'était pas aussi conflictuelle et il n'était pas question de séparation (bien qu'il m'ait demandé quelques jours avant si je voulais le quitter suite à une dispute... Il m'avait déçue mais en aucun cas je ne voulais me séparer de lui), mais lui aussi avait un lourd passé  familial avec, j'ai l'impression, beaucoup de non dits, des émotions refoulées car dans sa famille la communication n'est pas là, de la culpabilité (à tort) liée à 'un ancien deuil, une tendance à s' angoisser très facilement. C'était aussi quelqu'un de très attentif aux autres et à leur bien être (sûrement trop- il s'inquiétait  beaucoup pour les autres), de très ambitieux, qui en voulait toujours plus, à la fois très réfléchi (avant de prendre certaines décisions, il réfléchissais à toutes les conséquences possibles, mêmes les plus farfelues) mais aussi très impulsif (quand ça n'allait pas, il ne valait mieux pas que je sois dans le coin, sinon j'avais le droit à des réflexions et remarques totalement disproportionnées et parfois assez blessantes).

Avec le recul que j'ai, je pense qu'il savait les derniers mois que quelque chose n'allait pas / le faisais souffrir mais sans vraiment savoir quoi. Il s'est fait des films (par exemple, il a cru avoir des problèmes d'alcool- ce qui n'était pas du tout le cas) et reliait à tort sa souffrance à cela. Puis en essayant d'arranger les choses (ne plus boire d'alcool), il s'est rendu compte que la souffrance était toujours là. Alors il s'est senti encore plus mal, en décalage avec les autres. Et lorsqu'il a compris d'où venait une grande partie de son mal être (ce fameux deuil et cette culpabilité liée), il était trop tard. Il était déjà parti, ne discernait plus les choses normalement. Voilà ce que j'en déduis, avec ce que je connais de lui et avec les éléments que j'ai aujourd'hui. Ce n'est qu'une hypothèse et ça n'enlève en rien la douleur, mais ça m'aide à le comprendre et à comprendre comment on peut en arriver là.

Effectivement ils ne méritaient pas ça et nous non plus. Ils ont gâché sans le vouloir, leur présent et leur futur qui les rendaient heureux. Leur passé douloureux a été plus fort que le bonheur qu'ils avaient. Et il a bousillé notre bonheur en même temps.

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 964
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #448 le: 09 Juillet 2018 à 04:27:06 »
Bonjour Emi,
La culpabilité liée à un décès, c'est aussi ce qui a tant blessé mon mari.
Beaucoup de points communs là aussi entre ton mari et le mien, notamment le décalage avec les autres, l'altération du raisonnement.

Mettre un sens, même si ce ne sont que des hypothèses, donne un peu de cohérence à l'absurdité de nos situations.

Je te souhaite une bonne journée.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 964
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Une dispute de trop ?
« Réponse #449 le: 09 Juillet 2018 à 08:47:55 »
Très peu dormi, beaucoup d'angoisse car la semaine va être chargée en émotions.

Visites de logements, notaire, banque, encore rangement du garage...
Je me dis que je ne vais pas m'ennuyer, mais le déménagement à venir me fait très peur.
Avec mon budget, je crains de ne pas trouver grand chose.

Je n'ai pas le choix, et c'est ça qui m'angoisse le plus. Je ne maîtrise plus grand chose.
Dans ce genre de moment, j'en veux à Bruno. Vraiment. >:(

Mais je suis surtout dans une profonde tristesse. Pour lui, qui a beaucoup souffert, et pour les enfants.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes