Auteur Sujet: ma reconstruction pas à pas  (Lu 19202 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #75 le: 23 Août 2018 à 14:37:17 »
Je ne vois pas trop le rapport avec le deuil ...
Mais tu pourras le mettre sur la section films qui font du bien ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #76 le: 02 Novembre 2018 à 22:06:16 »
 ::) partager cela ou pas ... voilà des jours que j'hésite ...
 envie de faire du rangement et depuis 4 ans 1/2  ::) je me suis autorisée à enlever de sur une table de ma chambre une revue qui y étais depuis le début de la dernière maladie de Jean c'est à dire + de 5 ans ... qui montrait la vie qui s'était arrêtée telle qu'elle avait réussit à être jusque là malgré les batailles contre le crabe et douleurs ...

j'ai aussi pu vider la trousse de Jean que je laissais depuis là où il la posait dans le hall, je l'avais utilisée comme complément de sac à main quand je partais longuement pour y ranger de menues choses, 4 ans et demi pour la ranger ...  ::) Pourtant j'ai rangé de suite bien des choses, transformé avec ma fille, le soir veille des obsèques la chambre utilisée à la fin en salle de jeux avec tous les jouets pour ma petite fille (le lit médicalisé ayant été emporté plus tôt vu l'hospitalisation).
Ce sont les paradoxes du deuil tels que moi je les vis ...

Il me manque et pourtant je fais des projets et les concrétise.

Je suis dans cet apprentissage de vivre avec ce manque !

Le plus jamais ... est là
intégrer la réalité dans toutes ses dimensions, pas le penser qu'intellectuellement ...
cela a été une crise émotionnelle avec pour origine des anciens vieux vêtements gardés pour chiffons, là donnés à un artisan qui en avait besoin pour des travaux qu'il réalisait chez moi et une fois lavés après leur usage en chiffon souffrir de les voir chiffons ...  :-[

Je ne culpabilise pas de rire, de faire des projets.
Mais ne plus avoir nos dialogues sur tant de choses est un manque.

Rencontrer, parler avec des personnes vivant la solitude par divorce continu de me montrer le beau trésor que j'ai vécu, garde et que les difficultés d'être solo sont identiques en fait.
Être nostalgique n'est pas que dans le veuvage ...

M'intéresser à d'autres points de vue me permet de ne pas penser que certaines réactions ne sont que dues au deuil !

Je chemine très lentement, peut être, sûrement ? j'espère !
Semblable et autre, modelée par le veuvage ...

Le deuil de ma maman se fraye un passage ... s'exprime, les anciens deuils reviennent ...

c'est cela le pas à pas de ma reconstruction
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bibou07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 565
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #77 le: 02 Novembre 2018 à 22:19:01 »
Merci Qiguan pour ton témoignage.

Voir ton cheminement , nous permet de comprendre ce que nous vivons et cela est énorme.

Douces pensées pour toi.

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 415
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #78 le: 03 Novembre 2018 à 08:37:41 »
Qiguan,

Ton témoignage,
Ce partage, m'aide énormément .
Me tourner vers les autres, les endeuillés bien sûr mais pas seulement est également pour moi une façon d'avancer  .

Merci Qiguan et Hauts les coeurs!

Nath

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1905
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #79 le: 03 Novembre 2018 à 10:43:24 »
Moi aussi, qiguan, cela m'aide à me projeter.
Merci beaucoup.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 789
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #80 le: 03 Novembre 2018 à 17:25:07 »
chere qiguan.merci pour ton aide,je t'avoue que parfois dans ma douleur ,je n'y croyais pas,et puis avec le temps j'ai commencé à  donner aussi mes petits conseils de ci de la,j'essaie de transmettre un peu de cette terrible expérience à ceux qui arrivent comme tu l'as fait pour moi,
J'avance à  mon rythme et je grandi en sagesse et détermination...continuer cette vie car elle peut encore m'apporter du bonheur, ne rien oublier et en tirer de la force et faire en sorte que jean pierre soit fier de moi.
je t'embrasse , tu fais partie des belles rencontres ;même si elle n'est qu’épistolaire ;de ce destin si tourmenté biche..
« Modifié: 03 Novembre 2018 à 20:01:25 par biche07 »
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #81 le: 03 Novembre 2018 à 22:51:49 »
au début du deuil, de mon inscription j'ai souhaité que mon deuil serve ...
vous lire est un réconfort qui me montre que j'ai réussit ...
n'oubliez pas pour aider les autres de transmettre tôt ou tard directement ou pas
la compilation :
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
elle représente des heures passées et une ressource variée pour mettre en route des forces insoupçonnées car chaque facette, chaque différence éveille une réaction donc fait bouger ce qui est fondamental dans la survie au deuil ...
continuez à vous soutenir, à vous accompagner
hélas, oui après votre vague d'endeuillé(e)s une autre viendra
transmettez les flambeaux d'aides adaptées car basées sur le vécu !

Je me suis toujours sentie en apprentissage dans ma vie et ça continu
apprendre avec les autres, par les autres en aidant les autres, en recevant des autres ...
je n'ai plus peur de qui je deviens car il semble que la structuration du lien au défunt soit faite et indestructible !
c'est un peu comme si longuement j'ai eu besoin avec conscience et actions dirigées de fabriquer le cadre de cette structuration
là elle existe est active sans que j'ai à la commander, à la diriger et elle me réconforte dès que j'en ai besoin dans mon vécu, à mes éveils en cours de nuit, à mes coups de manque lors d'un moment heureux, dans une nouvelle découverte, dans la difficulté des moments répétitifs : repas assise là seule ... , dans les jours particuliers ou anniversaires, dans la gestion de l'ancien autant que du nouveau ...
c'est sentir cette structuration du nouveau lien qui me donne la force de trouver du goût à cette nouvelle vie
c'est elle qui me permet de me dégager des regrets quant à faire plus, mieux lors de l'accompagnement des maladies et fin de vie.
Il m'a fallu beaucoup de temps  ::) de la ténacité mais ça valait la peine.
Accepter le plus jamais dans le physique de ce lien fut le plus difficile, la sublimation que cela implique est très compliquée me semble t'il dans le deuil du conjoint quand je compare à mes autres deuils (père, mère, meilleures amies ...)
Mes croyances m'aident aussi, mais je ne crois pas que je vais retrouver ce que j'ai vécu, je sais qu'il n'y aura ni même type de relation car pas de support physique, ni même type d'attachement mais des retrouvailles particulières vu ce qui a été vécu ensemble
j'ai la croyance que j'ai vécu dans d'autres vies le similaire avec cette âme bien sûr et d'autres que je retrouverai aussi ... et que je vivrai d'autres attachements, du même type ou pas avec cette âme, ce type de vision m'aide.
Ce que j'ai vécu avec Lui était unique et un tout certes fini trop tôt à mon idée mais si riche ! et je ne peux que faire de mon mieux pour l'honorer tant que la vie me raccrochera à cette expérience, portée par cette structuration forte qui s'est construite dans ce harassant travail de deuil.
 :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 645
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #82 le: 04 Novembre 2018 à 00:19:03 »
Merci pour tous ces instants de vie partagés qiguan,

Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Et la réalité du passé devient un rêve pour le futur.

Tu as partagé ton passé, ton présent et tes rêves, notre futur t'en restera reconnaissant à jamais.

pscar
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, il restera pour toujours un souvenir.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #84 le: 20 Janvier 2019 à 07:41:15 »
J'ai écrit sur ma file
Avec le comment je "porte" Jean, sa mémoire ce que l'on nomme phase d'acceptation
"Acceptation : Dernière étape du deuil où l'endeuillé reprend du mieux. La réalité de la perte est beaucoup plus comprise et acceptée. L'endeuillé peut encore ressentir de la tristesse, mais il a retrouvé son plein fonctionnement. Il a aussi réorganisé sa vie en fonction de la perte."
me surprend
la psy me dit que cette étape dure sans fin (mais se transforme) en fait car sans cesse on redéfini la réorganisation de sa vie en fonction de la perte
cela me rassure car j'avais l'impression de ne jamais en sortir ...  ::)

Oui mon quotidien est rempli de "vie" d'activités, de sourires, de partages, d'éclats de rires aussi, de fantaisie, d'enrichissement culturel, de réflexion etc et je le traversé en portant mon aimé défunt et tous mes autres défunts .
Ils sont là quand une pertinente réflexion surgit dans mes pensées ou sur mes lèvres qu'ils auraient faite
Ils sont là quand mon cœur savoure un partage, une joie avec mes proches actuels, en creux par le manque mais de manière instantanée la richesse des années de vie avec eux comme un baume vient
Ils sont là quand je vis une situation difficile, le souvenir de leur amour, affections lors de d'autres situations difficiles vient et j'y cherche de la consolidation, des forces pour affronter.
Ils sont là par des objets, des décorations, des arrangements, leurpour mon aimé ses savoirs faire m'ont laissé un si doux nid ...
Je me suis comme approprié leur sagesse, leurs filtres d'analyse qui se mêlent aux miens intérieurement au lieu de venir de l'extérieur. Et j'echange cela avec ma fille, parfois pour certaines situations nous énumérons  ce que 7 proches défunts auraient chacun dit et nous discutons un moment pour nuancer ça nous fait du bien.
Je vis avec les morts autrement, dans la balance pour le deuil de mon aimé  encore le plateau penche plus souvent vers le manque que vers le réconfort, et même si le réconfort vient la balance tangue fort côté souffrances
Donc après discussion avec la psy la phase dite acceptation c'est ça faire avec ce n'est pas accepter la perte comme je l'ai cru au début.
Le chemin de deuil continu donc

voilà quelques témoignages
prenez soin de vous
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne damon rez

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Ici, ailleurs et parfois nulle part
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #85 le: 05 Février 2019 à 18:48:47 »
"Je vis avec les morts" ;)
J'aime beaucoup cette idée de continuer de vivre avec celles et ceux qui ne sont plus " en vie" ( tel qu'on l'entend de manière générale)
La réciproque est-elle vraie ? Nos morts vivent-ils avec nous ? Voire, les morts vivent-ils grâce à nous ?

L'acceptation ne se résume pas, à mon humble avis, à "faire avec" comme tu le dis, mais à"mieux faire avec". Il ne s'agit pas de tourner la page, mais plutôt d'en écrire une nouvelle.  La page d'un nouveau chapitre de vie qui, forcément, empruntera aux pages précédentes... Et saura en tirer parti.
Accepter, au final, c'est peut-être de se rendre compte, un jour, que la mort d'un proche nous amène au plus proche de la vie...

Hors ligne Bessie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 41
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #86 le: 17 Février 2019 à 19:48:05 »
Merci Qiguan pour tous tes beaux messages.
A 21 mois de deuil, je ne me sens plus dans les "nouveaux" endeuillés. je comprends leur ressenti, mais je me rends  compte que j'ai "bien" évolué. Je suis dans l'acceptation, comme tu dis. Je sais qu'il ne reviendra plus. Ca, c'est fini. Même si le manque se fait toujours très présent et que j'ai très souvent encore des hauts et des bas, j'y arrive.
La solitude est plus difficile à apprivoiser que je ne le pensais. Ma maison me semble trop grande, l'entretien du jardin aussi. Je dois demander de  l'aide pour les travaux que je ne peux ou ne sais pas faire seule. Ca m'est extrêmement pénible à concevoir. Demander de l'aide, lâcher prise pour faire confiance aux autres, ou même laisser quelqu'un rentrer dans ma sphère.
Quand Christophe est parti, mon médecin m'a dit de sortir de chez moi. Facile à dire ! Faire des activités avec les autres. J'y suis arrivée au bout de 8 mois. je fais de la chorale. Pendant cet instant, je ne pense plus à rien sinon à ce que nous chantons. Bon, je fais partie des plus jeunes....
Après il y a encore des choses que je n'arrive pas à faire seule : sortir au cinéma seule, même faire les magasins, toute seule, quel intérêt?  J'avoue que j'ai du mal, en fait, de sortir de ma bulle. Il faut qu'on me pousse aux fesses, pour que je me bouge. Je n'ai pas encore assez de motivation.
De même, rencontrer des gens comme tu dis, avec des associations : mais j'ai tellement peur qu'il y ait des "mauvaises" personnes, ça me bloque. Je suis déjà allée sur leur site, mais je ne fais pas le pas. Pourquoi cette trouille de rencontrer des gens que je ne connais pas?
Je me demande toujours ce que Christophe m'aurait dit. je ne pense encore que par lui. Mon fils m'a dit, que je me rapportais toujours à lui. Je parle de lui quasiment tout le temps.
Que je lui parle à la maison, à ses photos, que je lui dise "bonne nuit" chaque jour, est-ce que c'est normal?
Compliqué tout ça. Il y a des jours où je me demande pourquoi je suis là, et à quoi je sers. Je n'ai pas la réponse. Après, je me dis qu'il y a mes enfants et mon petit-fils, ça arrête mes idées noires du moment.
Aujourd'hui a été une belle journée. Un dimanche comme je n'en ai encore pas fait avec des amis. remarque bien que ce matin, je me demandais encore si j'allais y aller, surtout que je ne savais où ils allaient m'emmener. Et puis le soleil...... et au final, on a beaucoup parlé de Christophe, mais pas que moi. Bon point.
En tout  cas, merci Qiguan de tes bons conseils et de tes témoignages. ca nous aide bien.
Je t'embrasse.
Tu es mon âme soeur et quoiqu'il arrive, nous nous retrouverons

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #87 le: 17 Février 2019 à 22:31:18 »
... j'ai mis 3 ans à reprendre une aiguille à coudre
plus de 4 ans pour refaire les courses sans le drive à un endroit ...  :-\ ::)
pourtant j'ai fait d'autres choses plus vite ... c'est ainsi

je voulais consigner ici
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/depuis-le-23-avril-2014/msg108355/#msg108355

affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #88 le: 20 Mai 2019 à 15:47:47 »
Témoignage :
Ce matin j'ai vécu une étape
je croise depuis plus d'un an une personne à qui d'entrée j'avais dit que j'étais veuve
plusieurs fois nous laissons les chiens jouer en promenade ensemble et échangeons sur bien des domaines
Là je me suis surprise à partager avec une sensation de joie des vécus avec mon époux : ça a commencé à propos du froid ressenti
référence au grand froid de 1985, au froid que mon aimé avait connu au régiment (qu'il m'avait raconté) etc
puis ça a continué sur d'autres sujets.
j'étais en moi avec une émotion de joie supérieure, réelle, je ne dis pas que le manque n'étais pas là mais il n'avait pas la douleur difficile que jusque là il me fallait toujours combattre même en riant ...

Rien n'explique ce changement brutal de ressenti.

j'en suis surprise, je ne veux pas rebasculer dans la peur d'aller mieux
j'accepte.
je ne sais pas à quel point ce ressenti sera stable.

affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 789
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ma reconstruction pas à pas
« Réponse #89 le: 20 Mai 2019 à 17:02:51 »
Qiguan....ne plus chercher d'explications...accepter ...espérer de nouveau..je t'embrasse affectueusement..biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.