Auteur Sujet: depuis le 23 avril 2014  (Lu 280094 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1080 le: 04 Février 2019 à 21:12:36 »
merci
3 ième anniversaire sans maman ...
4 ième sans Jean
un vécu très différent chaque fois
ils me manquent chaque jour celui de l'anniversaire aussi ... bien sûr !
mais le manque n'est pas plus fort ce jour.
J'ai apprivoisé le fait d'être sans conjoint
puis au décès de ma maman, seule sous mon toit mais j'ai un boule d'amour de plus de 30 Kg avec mon compagnon à 4 pattes mon vieux chien malade ... je ne suis donc pas seule !
J'ai apprivoisé comment laisser aller mon amour autrement vers mon défunt.
J'ai rencontré des centaines de personnes nouvelles et lié relation autour d'activités avec des dizaines, certaines devenant des ami(e)s c'est un "plein" qui ne combla pas mon vide, il met du baume, est très réconfortant mais le manque fait parti de ma vie.
Je sais mieux faire avec ...

Affectueusement à vous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 236
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1081 le: 04 Février 2019 à 21:26:37 »
Bon anniversaire également Qiguan !
Et encore merci pour tes précieux conseils et tes mots réconfortants !
Vivre avec le manque, c'est tout à fait ça. Mais il est dur à apprivoiser ce manque...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1082 le: 05 Février 2019 à 13:40:01 »
merci Emi d'avoir voulu déposer ici ces mots
prends soin de toi et de ta couvée ;-)
 :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1083 le: 13 Février 2019 à 14:40:11 »
témoignages :
qui feront écho à
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/c'est-pas-bientot-fini-tout-ce-silence/msg108062/#msg108062
une séance avec la psy
où j'évoquais mon étonnement de vivre des joies intenses ref avec mes petites filles, à un spectacle particulier, lors d'un récit sur une bêtise de jeunesse de ma fille jusque là non racontée et "hilarante", en même temps, gestion du manque douloureux et douleur ... elle me dit
"vous savez bien" (vrai il y a longtemps que ce fut x fois évoqué) "les étapes du deuil ne sont pas successives, délimitées mais imbriquées et plus ou moins permanentes au fil de la vie à des degrés différents."
oui je nommais cela les fractales dans mes posts ... ici

et un des meilleurs articles de commemo.org (à toujours fouiller) dont est issu ce forum ...
http://deuil.comemo.org/etapes-du-deuil-phases-stades-5

oui cela durera jusqu'au bout de la vie.
J'ai aussi récemment évoqué ce sujet avec les personnes veuves deux fois que je côtoie 
elles disent avoir tout cela imbriqué, sous imbriqué dans leur vie actuelle ... de nouvelle reconstruction qui ne signifie pas vie de couple mais espace de sérénité de vie !

C'est rassurant de savoir qu'on n'oublie pas qu'on peut vivre, revivre et reconstruire ...

et pour la St Valentin ...
https://www.dansnoscoeurs.fr/articles/saint-valentin-seul
je ne sais pas tout ce que je ferai demain ... ni ce que je ferai pas mais je suis sûre que comme chaque jour il me manquera ... et que je ferai des choses en mémoire de lui ou en pensant à lui, pleurs ou pas ... 

affectueusement à vous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne BL62

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 129
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1084 le: 13 Février 2019 à 15:42:22 »
Bonjour Qiguan
et merci pour ces posts a notre disposition.
Je viens de lire celui sur les "étapes du deuil" mots barbares , qui nous décrierait un processus logique, par étapes successives. Ce qui est contredit a raison dans ce post .
En le lisant, j'ai cette impression que depuis plus de 3 ans maintenant, ces "phases" se mélangent, se succèdent a une vitesse incroyable , passant toujours du dénis, a la colère (contre moi, surement pas contre ma Betty) , a une bonne humeur très exagérée . Il n'y a que l'acceptation a laquelle je ne suis pas encore passé. Bien sur, je me force a me dire qu'elle est partie , et j'arrive même parfois a m'en convaincre, mais ce n'est qu'un bref passage .
Je fais tout ce que je peux en matière d'activité afin de garder la tête hors de l'eau , mais a en croire ce qui est écrit, ça n'est que temporaire .
Alors me vient cette inquiétude de l'après , vais je replonger Je ne puis accepter l'inacceptable , cette solution est inenvisageable , quand a un "après affectif" , comme disent les jeunes , même pas en rêve.
Je ne sais plus quoi penser , alors , pour l'instant, je continu mes activités , en pensant a elle , en puisant sa force . Et je verrais après .
Et comme toi, je ne sais pas ce que je ferai demain, si , une chose , l'aimait encore et toujours plus fort .

Tendresse a toi et merci pour ce soutien régulier.

Laurent

Ti amo per sempre Amore mio

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1085 le: 13 Février 2019 à 18:22:49 »
Citer
L’étape 4 : la phase de reconstruction, d’acceptation

Progressivement, on éprouve le désir de reprendre sa place dans le monde des vivants. On consent, peu à peu, à composer avec la mort de l’être aimé, à apprivoiser son absence.
Cette reprise de la vie sans l’autre, dernière étape du processus de deuil, s’accompagne souvent d’habitudes, valeurs et priorités de vie nouvelles.

L’importance que l’on accordait à certaines choses peut changer. Pour certains, par exemple, la réussite professionnelle ou les biens matériels qui leur paraissaient jusque-là essentiels vont perdre de leur intérêt. D’autres valeurs comme la solidarité, la spiritualité ou encore le besoin de paix intérieure peuvent prendre le relais.

Il est courant que cette épreuve avec tout ce qu’elle entraîne conduise à une transformation profonde de ce qui nous définit et donne sens à notre existence.

À mesure que l’on se reconstruit, on se sent prêt à s’investir dans de nouveaux projets de vie. Ce qui ne signifie pas que l’absence et le chagrin ont complètement disparu ; la déchirure de la perte est toujours inscrite en nous, mais elle n’est plus béante, elle cicatrise.
Le souvenir de la personne est toujours là, mais il se fait plus tranquille, plus apaisé.

Bien sûr, il y a toujours des hauts et des bas, des jours avec et des jours sans, mais les ronces et les crevasses qui se trouvaient sur notre chemin, nous ont permis d’acquérir une plus grande tranquillité d’âme.
Et à nouveau, la vie a du goût.
ceci est clair

les plongeons sont profonds mais fugaces tu l'as constaté pour toi récemment ... ils n'empêchent pas de reprendre ce que l'on commençait à expérimenter ...

Citer
je continu mes activités , en pensant a elle , en puisant sa force .
c'est ce que chacun(e) fait
il faut le faire avec bienveillance pour soi, douceur, générosité ...

affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1086 le: 17 Février 2019 à 22:26:39 »
j'avais évoqué les retrouvailles avec Lysette
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/depuis-le-23-avril-2014/msg105173/#msg105173
connue ici
parlé de sa pièce
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/depuis-le-23-avril-2014/msg105367/#msg105367
samedi j'ai ÉNORMÉMENT pensé à vous
car j'étais au spectacle de sa pièce
scotché par ces vérités mises en mots, poésie, scène ... par elle et un acteur formidable dans le rôle de sa "petite voix intérieure" ...
une prestation magnifique
des mots où poésie et réalité, s'entrelacent avec l'humour ...
La souffrance de l'égo dans le veuvage ...
la folie dans la tête
les dialogues intérieurs avec la petite voix
le chemin de la réconciliation avec elle
le "mariage" final avec cette partie intérieure souffrante et bienveillante !

Si certain(e)s le peuvent regardez l'agenda et allez voir la pièce ..

elle mériterait d'être vue par toutes et tous

bien sûr j'ai bien vu dans le public des personnes ne pas comprendre ... juger mais j'ai aussi vu des personnes émues ...

oui vivre jusqu'à la fin de la vie TOUT, le bon et le mauvais, avec la gestion de ce manque définitif dans nos vies terrestres, restera une singularité ...

J'ai beaucoup parlé avec une connaissance commune à Lysette et moi du manque, même au milieu du tourbillon d’activités  :-\ cette personne non concernée par le veuvage, comprends et me dis "presque 5 ans pour toi c'est frais encore"
survivre puis vivre à nouveau est possible malgré le tsunami, c'est long et accepter de faire avec ce manque est très difficile, je sais il n'est pas encore "intégré" ...

plein d'affection à toutes et tous

"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1087 le: 19 Février 2019 à 20:57:46 »
(pour moi
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/3-ans-et-toujours-perdu/msg108431/#msg108431)

J'ai passé plusieurs heures aujourd'hui avec une femme de 51 ans veuve depuis l'âge de ses 20 ans .. accident ils venaient de se marier, en suivant elle a accompagné sa mère en fin de vie ... c'est une personne que j'avais connue après tout ça et accompagné quelques temps avec mes outils pros ...
L'ayant retrouvée par hasard, nous avions convenu de nous voir.
Elle m'a témoigné de son chemin, jamais remariée, le manque indélébile et sa vie  avec la traversée seule de tout type de choses niveau matériel, professionnel et santé qui là est le plus important l'empêchant de travailler, pas de famille ... et un modèle de lutte/maladie ...
son témoignage m'a montré un exemple parmi d'autres ...
Elle décrit très bien comment elle vit avec ça ... son veuvage ... si précoce et brutal.
Elle a adoré danser jusqu'à ce que la maladie l'en empêche.
Elle m'a décrit tout ce qu'elle a aimé faire pour elle, seule effectivement, une vie remplie, avec des plaisirs multiples, sans vie amoureuse nouvelle ... un parcours ensuite de lutte seule/maladie.
Et m'a fait comprendre qu'elle n'avait jamais voulu que son deuil de veuvage soit un prétexte, une source de victimisation, que souvent les personnes questionnant sur le pourquoi d'une vie seule, étaient surpris qu'elle soit veuve ... tant elle est enjouée, et pourquoi elle n'a pas une nouvelle vie de couple ...
un choix pour elle.
Elle est sereine, lutteuse/maladie.
Je voulais juste déposer ce témoignage recueilli.

affectueusement à vous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne BL62

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 129
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1088 le: 20 Février 2019 à 22:51:22 »
Chère Qiguan,
Juste un passage pour te remercier pour les nombreux "outils" que tu partages . Ces nombreux liens sont pleins de vérités, d’évidence même quand on prend un peu de recul .
Et pourtant, je m'y refuse . Peut être ne suis-je pas encore arrivée a cette phase "d’acceptation".
Simplement parce que je ne l'accepte pas . Pour moi encore, accepter , c'est synonyme d'abandonner , d'oublier , de la quitter.
Cette image de ta "boite a outil" me rappelle cette même boite a outil dont parlait l'oncologue de ma Betty. Et cette boite fut un jour vide, plus d'outil a proposer , plus de solution, juste des décisions a prendre . L'emmener aux palliatifs ou pas, lui faire subir de la radiothérapie pour les tumeurs grimpées au cerveau, etc...
J'espère que ta boite a outil est plus complète , et qu'elle nous apportera la paix .

Merci d'être la pour nous

Tendresse
Laurent
Ti amo per sempre Amore mio

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1089 le: 21 Février 2019 à 11:00:46 »
Nulle part n'est noté
Acceptation
Aucune psy ne me parle de ça
Juste d'apprendre de plus en plus à faire avec
Quant à la boîte
Elle n'est pas spécifique aux deuils
Et peut donc être utilisée quelles que soient les circonstances.
Les outils ne sont que des voies pour mobiliser des ressources naturelles intérieures.
Pas des baguettes magiques ...

Je te souhaite de l'apaisement
Affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1090 le: 22 Février 2019 à 22:05:19 »
témoignage
 j'ai réalisé en échangeant avec une des personnes veuve que je côtoie que :
dès le début de mon deuil, ma manière de vivre le lien nouveau s'est fait par
"C'était comme si ses valeurs à lui venaient s'exprimer par mes paroles, mes plaisirs semblaient partagés dans l'affection de notre petite fille.
Et comme s'il m'amenait à verbaliser le pourquoi il me faut continuer ... "
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/depuis-le-23-avril-2014/msg46205/#msg46205

en le mettant "en vie" dans mon regard, mes mots, mes actes ... je cultivais le souvenir de qui il était
j'en tirais le meilleur pour l'extérioriser, voire j'en profitais pour lui demander si c'était bien ainsi qu'il aurait fait et ce processus est devenu une constante permanente je réalise.
Faire vivre revivre ainsi un défunt en prenant son regard, ses valeurs etc ... est culturel dans ma famille, je n'ai donc fait que m'y engouffrer un peu plus là

Je pense que cela a nourrit ma résilience. A présent je crois que ça me réconforte.
Je le vis comme un dialogue intérieur quasi permanent, il est prépondérant mais comme cela existe pour mes autres défunts il n'est pas unique.
 Selon les termes de Dr Fauré
j'utilise "son héritage" il me sert à être mon nouveau moi et constat avec ma psy du coup il est fusionnel aussi ... comme l'était notre relation.
C'est grâce à ce vécu intérieur que j'accepte les changements, transformations, je n'ai pas besoin de figer les choses ...

Et bien sûr le pilier est la promesse qu'il m'a "arrachée" je ne peux que l'honorer pour honorer notre Amour.

J'ai eu une période où je ressentais une envie de me décaler du deuil après avoir eu besoin de le montrer où je regrettais en quelque sorte l'époque des codes vestimentaires qui au niveau sociétal, permettaient de respecter le temps du deuil ...
A présent je ressens en remarquant que depuis ma toute petite enfance j'ai été dans un environnement de deuils, l'envie d'assumer ce façonnage et mon état de veuve, non pas pour montrer que de la tristesse mais pour revendiquer le droit de pouvoir : rire, danser etc et soudain pouvoir laisser voir le chagrin ... sans être jugée ... mais c'est un leurre au niveau réaction sociétale ...
une amie veuve (7 ans presque) utilise la phrase , "ce ne sera jamais comme avant" ...

affectueusement à ceux qui me lisent
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bibou07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 565
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1091 le: 22 Février 2019 à 22:31:47 »
Merci Qiguan pour ton partage de vécu.

Depuis quelques temps, je me surprends à parler à haute voix à Luc pour lui demander si c’est ainsi qu’il aurait fait.. il devient de plus en plus présent tout en étant absent, c’est assez troublant comme sensation. Peut-être que c’est cela l’intériorisation...

Douce  nuit. Bises

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1092 le: 22 Février 2019 à 23:12:55 »
oui
je crois que c'est cela
 :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1093 le: 01 Mars 2019 à 07:50:30 »
Visite ophtalmo ... Prescription de larmes artificielles ...
N'en aurai je pas trop versées ?
Sourire amer ... Puis envie d'humour. Et alternance.

Suite chez l'opticien, des lunettes avec un clip très spécial qui se met aisément ... pour oublier le temps où mon aimé me faisait passer les lunettes au cours des trajets ...
Changement de lunettes changement de tête ... Et spontanément dans la tête ces choix te plairaient ils sourire amer du souvenir ta phrase "de toute façon tu fais toujours ce que tu veux" et ton sourire bienveillant et amoureux.

Les narcisses, jonquilles se sont ouverts tu aimais les regarder, je ne les supportais pas les premières années ... Là je les regarde avec douceur comme avec ton regard dans le mien et noter
Dans le langage des fleurs, la signification de la jonquille est la langueur d'amour, de désir. Elle exprime une attente.

Je suis en plein changement pro mettre fin à 34 ans d'un type de système et en même temps devoir lancer le nouveau avec plein de choix à faire, avec l'idée de construire autour de la difficulté pour en faire un point fort, constater que ce deuil peut prendre un nouveau sens ... Plein d'émotions ...
Prendre les décisions seule mais avec mon aimé en moi ...
Est à la fois difficile et source d'espoir de mieux comme les narcisses
Attente oui ...

Affectueusement à vous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1094 le: 03 Mars 2019 à 12:47:35 »
Hier j'étais à Toulouse au symposium de l'INREES
comme l'an passé au milieu de ces 1500 personnes j'ai été comme un poisson dans l'eau réconfortée et à la fois étonnée de certaines publications scientifiques précises et rassurée de la répétition de ce que je connaissais déjà
le débat entre les communicants fut particulièrement riche et passionné.
Chacun était touché de près ou de loin par les processus de deuil comme Stéphane Alix ... et la référence au deuil, aux questions de l'après aussi étaient constantes.
lorsque les vidéos seront données comme la fois passée je les mettrai
(http://forumdeuil.comemo.org/philosophie-spiritualite-deuil/compilation-sur-livres-et-autres/msg106241/#msg106241 )
J'ai bien pensé à vous toutes et tous
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char