Auteur Sujet: départ accidentel  (Lu 13422 fois)

0 Membres et 5 Invités sur ce sujet

Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 199
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #210 le: 29 Septembre 2019 à 00:00:09 »
Bonjour a tous,

J'ai le cafard aujourd'hui. heureusement que c'est la fin de semaine car je peux rester dans mon lit. je me sens angoissée et anxieuse. en plus, mon amie vit présentement une rupture et elle ne cesse de se plaindre qu'elle est triste et que son ex lui manque. en temps normal, j'aurais de la compassion, mais j'en suis incapable. elle pense qu'elle comprend ce que je vis. et je suis constamment ramenée à mon propre deuil lorsqu'elle me fait entendre ses jérémiades du matin au soir.

cette semaine j'ai aussi perdu connaissance au travail. je crois que je suis en surmenage, mais j'ai peur également d'arrêter. pour faire quoi? déprimer dans mon lit tous les jours? et si je ne suis jamais capable de retourner travailler?

j'aimerais tellement que mon amoureux soit là. 7 mois aujourd'hui. je ne le réalise toujours pas. je dis que mon amoureux est mort, mais j'en suis pas convaincue. c'est comme un texte appris par coeur. dans ma tete et dans mon coeur, il ne sera jamais mort. j'ai hâte de le retrouver...

amitiés

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : départ accidentel
« Réponse #211 le: 29 Septembre 2019 à 04:18:04 »
Oui Anonymous tant de personnes pensent que divorce et deuil c'est pareil, les effets des processus de perte n'y sont pas pour rien, et encore moins les innombrables textes de chansons faits sur ces bases et très évocateurs des douleurs des manques (personnellement depuis mon veuvage je ne les supporte pas car il n'y a pas adéquation, authenticité avec ma douleur émotionnelle)
Jongler entre épuisement au travail et nécessité de rester par lui dans la vie ...
Rester au repos pour y faire quoi ?
Trouver un autre but n'est pas évident, ici beaucoup de témoignages sur le rôle des compagnons à quatre pattes si précieux et je peux ajouter que cela se vérifie encore plus à leur mort, je le subis là en plein. Je sais quel baume d'amour inconditionnel c'était ...
Chacun (e) doit trouver un nouveau moteur concrètement pour continuer, ce n'est pas facile quelles que soient nos circonstances de vie.
Le bénévolat ... Aussi peut jouer un rôle aidant. Quelle que soit sa forme directe ou à distance.
Écrire aussi ...
Parfois en cumulant tout ... Le sentiment de vide reste ...
Ce n'est qu'en soi que l'on peut trouver quelle que soit la manière de remplir le temps en le garnissant avec l'aide de quoi que ce soit bien utile comme support, déclencheur ...
Sens de vie, élan vital que le contexte du quotidien moule selon que l'on ait en responsabilité que ce soit, des parents ou enfants ayant besoin de soi, des animaux, un travail, des activités sociales, culturelles cette pulsion cherche un terrain d'expression me semble t'il mais si on les saisit par devoir, nécessité que l'on sent ou s'impose en voulant honorer les défunts, leurs combativités on n'y récupère pas ce que l'on a perdu et ça c'est déstabilisant.
Cela ne doit pas faire renoncer mais le savoir personnellement m'aurait évité des plongeons nouveaux ...
Pourtant tout mouvement d'action responsabilisante, gratifiante est aidant.
Alors je te souhaite de trouver une voie et comme à toutes et tous je transmets d'affectueuses pensées.
« Modifié: 29 Septembre 2019 à 04:20:29 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne lili44

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 110
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #212 le: 29 Septembre 2019 à 11:17:57 »
Bonjour

Il est normal de passer par plusieurs stades. Les  émotions sont difficiles à gérer .
C’est tellement difficile de se dire que rien ne sera comme avant.
J’ai l’impression de voir le monde tourné sans moi, je ne suis plus qu’une simple spectatrice.
Avant il y avait nous 2 et seulement nous 2  avec les enfants bien sur , on était tout l’un pour l’autre et maintenant il me faut poursuivre le chemin mais je me dis que chaque jour qui passe est un jour de gagner et un jour qui me rapproche de mon amoureux..
Tout est boulversé, nos sentiments, nos habitudes, notre vision de la vie , notre empathie.
Pour le boulot, c’est pas tout les jours faciles, moi j’ai pu changé d’horaire, je suis passée en service de nuit comme cela ça me permet de vaincre mes insomnies.
Chacun son truc, il nous faut avancer coûte que coûte.

Il est  avec moi , tous  les jours , chaque instant de la journée , on a tellement partager pendant 31 années ,il m’a tout donné, il m’a fait grandir, découvrir plein de choses. Je lui doit tant. Il est simplement mon amoureux, mon âme, mon pilier ,mon mari.
Il  ne faut pas brusquer les choses, chacun son rythme, chacun sa sensibilité.
Écoute ton cœur et laisse faire.
La musique est aussi une aide précieuse ainsi que les moments d’échanges sur le forum.
Bon dimanche
Et tendres pensées à tous nos amoureux et amoureuses
 

Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 199
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #213 le: 02 Octobre 2019 à 21:19:03 »
qiguan, lili44, merci pour vos réponses.

je me sens comme un zombie. avec l'automne et l'hiver qui arrivent, c'est encore pire.

je n'ai jamais assez de sommeil, je suis comme vidée de toute ma vitalité.

j'espère que je tiendrai le coup...

moi aussi je me sens comme une simple spectatrice dans ce tourbillon de la vie qui me semble bien souvent être une pièce de théatre.
« Modifié: 02 Octobre 2019 à 21:20:50 par anonymus »

Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 199
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #214 le: 18 Octobre 2019 à 22:53:19 »
j'ai peur de devenir folle...parfois je le sens dans mon corps que je ne suis pas bien, dans ma tête aussi. c'est comme un brouillard. je suis confuse. je me sens fragile, insécure, toujours à deux doigts de perdre les plombs. je suis là à marcher ou à conduire et je me dis mais c'est pas possible, qu'est-ce que je fous ici. à quoi bon tout ça. j'ai envie de hurler et de m'enfuir, mais pour aller où. je me sens comme un funambule qui marche sur un fil de soie dentaire à des kilomètres du sol, sans filet. je déteste ça. j'ai l'impression qu'à tout moment je vais craquer et que, ça y est, je serai invalide. une folle à lier qu'on devra enfermer avec une camisole de force et des médicaments qui la rende gaga...je suis la seule à me sentir comme ça?

Hors ligne Elisa52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #215 le: 18 Octobre 2019 à 23:01:12 »
Non' tu n'es pas la seule, et je ne crois pas que tu vas devenir folle, tu es juste en très grande souffrance, Peut-être devrais-tu, au moins pour un temps, te faire aider, avoir un lieu pour parler. Le fais-tu ?
Affectueusement

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : départ accidentel
« Réponse #216 le: 19 Octobre 2019 à 05:17:11 »
anonymus
ce passage connu est terrible
je l'ai vécu (et il a rebondit après le décès de ma maman ... venu trop tôt après celui de Jean)
j'ai utilisé tout ce que je connaissais
  et passé à lire ici cramponnée, les anciens pour être sûre que oui on pouvait survivre à cette étape  ...
Est ce le si long accompagnement de ses cancers ... qui a fait que j'ai, assez vite accepté mon impuissante aide quant à la partie de sa vie où il ne réussissait pas à dominer ses envies de fumeur ... il me semble.
Accepter que l'amour ne peut pas tout ... aimer inconditionnellement fut un apprentissage au fil des années de lutte contre le cancer hydre à sept têtes qui a été combattue si longuement dans notre vie !
Prends soin de toi
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1044
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #217 le: 19 Octobre 2019 à 08:28:15 »
Bonjour anonymes...je me souviens d 'un temps très long ou je ne faisais que dormir..quasiment 12 à 14h par jour tellement j 'étais epuisee.il m 'arrivait de m ' endormir surun chaise...le refuge du sommeil contre la douleur...il faut  respecter ce que te demande ton corps et ton cerveau...le repos ..si tu peux fait une pause pendant quelques jours...bises biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne lsf

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 78
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #218 le: 20 Octobre 2019 à 18:38:52 »
Bonsoir Anonymus

Je ne sais pas si je vais bien t'aider car de mon côté je souffre encore beaucoup. J'ai perdu mon ange il y a 4 mois.
Des moments je me sens fragile comme toi.
Pour avoir des moments de répis le seul moyen que j'ai trouvé c'est de m'occuper l'esprit le plus possible. : travail, cours-formation, associations.
J'ai aussi mon merveilleux chaton qui ne me quitte pas et qui m'apporte beaucoup d'amour.

Je pense à toi affectueusement

Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 199
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #219 le: 21 Octobre 2019 à 21:55:53 »
Elisa, je consulte une nouvelle psychologue depuis aujourd'hui. Je crois qu'elle m'a plus aidée en une rencontre que mon ancien psychologue en 25 rencontres. Elle est gentille et elle est spécialisée dans les deuils traumatiques. Je crois que ça me fera du bien de lui parler.

qiguan, oui ce passage est terrible. aujourd'hui, je me sens mieux que quand j'ai écrit mon message. c'est comme un grand sentiment d'impuissance et de détresse qui part et qui revient. courage à toi.

biche07, je dors moi aussi entre 12 et 14 heures la fin de semaine. J'en profite pour rattraper le sommeil qui me manque cruellement durant la semaine.

lsf, oui c'est bien de se tenir occupé et entouré de nos boules de poils affectueuses. pour ma part, j'ai un lapin qui m'apporte beaucoup de réconfort.

merci à vous tous pour votre présence sur ce forum. je vous aime

Hors ligne Elisa52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 171
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #220 le: 22 Octobre 2019 à 00:21:56 »
Anonymus, je suis contente que tu aies trouvé une psychologue qui te convient. C'est important, elle va t'aider à avancer, surtout si elle est spécialisée dans le genre d'épreuve que tu traverses, et à éloigner ta peur de sombrer dans la folie que chacun.e d'entre nous a dû connaître à un moment ou un autre. Je ne peux pas encore, comme Qiguan et Biche, parler de ces souffrances au passé car comme isf et toi je suis en plein dedans. Mais de prendre connaissance du parcours des autres me donne de l'espoir. Garde confiance dans un mieux à venir. Et nous sommes là.
Affectueusement

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : départ accidentel
« Réponse #221 le: 22 Octobre 2019 à 14:36:32 »
Citer
Je ne peux pas encore, comme Qiguan et Biche, parler de ces souffrances au passé car comme isf et toi je suis en plein dedans. Mais de prendre connaissance du parcours des autres me donne de l'espoir. Garde confiance dans un mieux à venir. Et nous sommes là.
Affectueusement
c'est à cela que le forum peut servir
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 199
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #222 le: 28 Octobre 2019 à 21:48:07 »
oui, je suis contente aussi d'avoir trouvé une bonne psychologue. je me rends compte que j'ai embouteillé mes émotions pour ne pas les vivre et quand ca remonte a la surface, ca fait très mal. physiquement. je vais aller consulter une hypnothérapeute également. j'ai entendu de bons commentaires et je crois que ca vaut le coup d'essayer.

au travail, c'est l'enfer et ma patronne n'est pas compréhensive du tout. je pense à me mettre en arrêt de travail parce que je n'arrive plus à garder le rythme. je n'ai pas dormi cette nuit et je n'ai presque pas mangé de la journée, mais je suis entrée au travail quand même parce que j'avais des choses urgentes à faire. je suis étourdie et j'en ai parlé avec ma patronne pour lui dire que j'avais trop de travail et que je n'allais pas bien, mais elle m'a dit ce n'est pas facile être avocat moi non plus au début je ne dormais pas alors prend sur toi.

il faut vraiment se battre pour notre bien-être parce que personne va comprendre à moins que je tombe gravement malade ou que je meurs...alors je suis en réflexion à savoir si j'attends de me rendre là ou si je prends une pause. mais la réaction de ma patronne me fait peur et le jugement des autres aussi.

amitiés

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : départ accidentel
« Réponse #223 le: 28 Octobre 2019 à 22:01:21 »
Lis
http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/deuil-et-travail/msg78949/#msg78949
et prends le temps de voir le meilleur pour toi en en parlant à ta nouvelle psy ...
bien affectueusement
en attendant :
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/boite-a-outils/msg84026/#msg84026
 :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 199
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #224 le: 31 Octobre 2019 à 14:27:35 »
Je me reconnais beaucoup dans ces témoignages sur la nécessité de rester performant au travail et le manque de compréhension et d'appui de la part des patrons et des collègues. Pour faire une histoire courte, lundi j'ai rencontré ma patronne pour lui dire que j'en avais trop et que je n'arrivais plus à garder le rythme, avec la réponse que vous connaissez. Mardi, j'étais étourdie, j'avais mal au coeur, je n'arrivais pas à sortir de mon lit, j'ai donc informé ma patronne que je ne rentrerais pas, mais que je serais là le lendemain. Mardi dans la journée, je suis allée rencontrer un médecin en urgence et il m'a donné un billet pour un arrêt de travail jusqu'au 30 novembre.

Mercredi matin, j'ai décidé de ne pas utiliser mon billet et de faire des efforts. Je suis rentrée au travail. Ma patronne n'était pas là, mais une employée m'a dit que ma patronne était très en colère mardi, qu'elle pensait me mettre à la porte et qu'elle avait dit que ca ne pouvait plus continuer ainsi. Pourtant, même si j'ai pris congé mardi, c'était le premier congé maladie depuis longtemps et je faisais mes heures, je rapportais même plus d'argent que les autres collègues. Alors que c'est moi qui fait tous les sacrifices, pourquoi ca ne peut plus continuer ainsi?

J'avais décidé d'attendre et de dire à ma boss que je voulais rester. Qu'elle me congédie si elle n'est pas satisfaite.

 Ensuite, ma boss est arrivée et elle m'a dit que je devrais aller me chercher un billet médical. Elle ma dit que je n'avais pas l'air bien et que ça ne servait à rien que je vienne au travail si la tête n'y était pas. Je lui ai alors dit que j'en avais un billet et je lui ai donné. Je n'avais pas la force de me battre. J'ai un peu l'impression de m'être fait jouer dans le dos et je ne me sens pas tellement soulagée, mais je suis d'accord que j'ai besoin de repos.

Je suis restée au travail jusqu'à 14h, sans diner, alors que ma patronne m'a obligée a rediger des conventions et des lettres. Je me sens un peu abusée sur ce point, surtout que je n'étais pas payée ni en mesure de travailler. Je pense aussi que mes collègues ont tout fait pour me mettre à l'ecart. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est mon impression.

Bref, depuis le temps que j'en parle, je vais essayer de profiter de mon congé et de ne pas m'en faire.

Amitiés