Auteur Sujet: depuis le 23 avril 2014  (Lu 228245 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 183
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #960 le: 03 Juin 2018 à 19:30:24 »
Quel témoignage poignant de Martin Gray,qelle leçon de  courage ! Peut on se nourrir de sa volonté pour avancer ?

Qiguan,j'ai acheté le livre dont tu parlais dans un post : s'aimer enfin,mais j'ai peur de le commencer,n'est ce pas de toute façon trop tôt pour moi ? Est ce que je brule les étapes ? Même pour lire un livre je me pose des questions  :(

Merci à toi ,affectueuses pensées
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #961 le: 03 Juin 2018 à 20:34:42 »
en début de deuil
je ne pouvais lire que des livres sur le deuil
voir http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/texte-sur-le-veuvage-de-nadine-beautheac/
sur l'au delà
et les deux derniers lus par mon époux ...
d'autres lisent des livres autres
chacun fait comme il peut ...
feuillete le tu verras si des passages t'attirent  :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 183
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #962 le: 04 Juin 2018 à 10:17:34 »
Merci,
J'ai lu quelques livres sur le deuil, la mort,vaincre les épreuves et aussi les derniers livres lus par Philippe, je vais le feuilleté et peut être je devrais le relire plus tard.
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #963 le: 05 Juin 2018 à 13:59:25 »
  Oui, lire des livres qui semblent parler de notre vécu-ou de quelque chose qui y ressemble, et aussi des livres qu'aimaient ou qu'auraient aimés nos amours peux faire vraiment du bien. Après, ça dot dépendre des personnes, et surtout du laps de temps ècoulé.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #965 le: 13 Juin 2018 à 21:36:36 »
et je viens de relire Khalil Gibran le prophète
(il existe plusieurs version, traduction sur internet)
Alors Almitra parla de nouveau et dit, et le mariage, Maître?
Et il répondit en disant:

Vous êtres nés ensemble et ensemble vous
resterez pour toujours.
Vous resterez ensemble quand les blanches
ailes de la mort disperseront vos jours.

Oui, vous serez ensemble
jusque dans la silencieuse mémoire de Dieu.
Mais qu'il y ait des espaces dans votre communion,
Et que les vents du ciel dansent entre vous.

Aimez-vous l'un l'autre,
mais ne faites pas de l'amour une entrave:
Qu'il soit plutôt une mer mouvante
entre les rivages de vos âmes.

Emplissez chacun la coupe de l'autre
mais ne buvez pas dans la même coupe.
Partagez votre pain
mais ne mangez pas de la même miche.
Chantez et dansez ensemble et soyez joyeux,
mais demeurez chacun seul,
De même que les cordes d'un luth sont seules
cependant qu'elles vibrent de la même harmonie.

Donnez vos coeurs,
mais non pas à la garde l'un de l'autre.
Car seule la main de la Vie peut contenir vos coeurs.
Et tenez-vous ensemble, mais pas trop proches non plus :
Car les piliers du temple s'érigent à distance,
Et le chêne et le cyprès ne croissent pas
dans l'ombre l'un de l'autre.

Quand je suis tombée amoureuse de Jean a 16 ans je n'étais pas sur ces bases
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #967 le: 15 Juin 2018 à 21:08:16 »
et je viens de relire Khalil Gibran le prophète
(il existe plusieurs version, traduction sur internet)
Alors Almitra parla de nouveau et dit, et le mariage, Maître?
Et il répondit en disant:

Vous êtres nés ensemble et ensemble vous
resterez pour toujours.
Vous resterez ensemble quand les blanches
ailes de la mort disperseront vos jours.

Oui, vous serez ensemble
jusque dans la silencieuse mémoire de Dieu.
Mais qu'il y ait des espaces dans votre communion,
Et que les vents du ciel dansent entre vous.

Aimez-vous l'un l'autre,
mais ne faites pas de l'amour une entrave:
Qu'il soit plutôt une mer mouvante
entre les rivages de vos âmes.

Emplissez chacun la coupe de l'autre
mais ne buvez pas dans la même coupe.
Partagez votre pain
mais ne mangez pas de la même miche.
Chantez et dansez ensemble et soyez joyeux,
mais demeurez chacun seul,
De même que les cordes d'un luth sont seules
cependant qu'elles vibrent de la même harmonie.

Donnez vos coeurs,
mais non pas à la garde l'un de l'autre.
Car seule la main de la Vie peut contenir vos coeurs.
Et tenez-vous ensemble, mais pas trop proches non plus :
Car les piliers du temple s'érigent à distance,
Et le chêne et le cyprès ne croissent pas
dans l'ombre l'un de l'autre.

Quand je suis tombée amoureuse de Jean a 16 ans je n'étais pas sur ces bases
Moi non plus je n'ai pas toujours compris tout ça Qiguan, et Pierre non plus à un certain moment...nous étions tellement fusionnels que quand l'un de nous deux avait visiblement des pensées, des émotions qui ne concernaient pas l'autre, cet autre se sentait comme "volé" d'une part de l'être aimé, comme lésé, parce-qu'alors il était exclu du jardin secret de l'autre. Il nous a fallut du temps pour accepter cette part de "mystère", cette partie de l'autre qui ne nous concernait pas, mais concernait l'Autre en temps que personne distincte^^c'est vrai, fusion ou pas, il est bon de trouver un juste milieu dans le couple. Ce texte est très beau et très sage, je trouve. Et c'est la mémoire de cet autre, en temps que partie de nous-même ET en temps qu'Autre, tel qu'il était en entier, dans tous ses aspects, que nous honorons.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #968 le: 16 Juin 2018 à 05:23:15 »
Après le vécu fusionnel
apprendre la défusion
chercher ce qui était unique en l'autre pour voir comment l'honorer est chemin de deuil
se souvenir de moindres détail qui faisait que c'était lui, sa manière d'être participe à cette défusion me semble t'il là dans ce début de 5 ième année de deuil ...
Exister pour honorer le meilleur de soi car il aurait voulu que ce soit cela (pour moi il me l'avait dit) fait prendre un nouveau chemin qui singularise et donc participe à la défusion par devers soi ...
cette étape est compliqué car j'ai envie encore de la fusion et ne peut la retrouver que dans le souvenir et un nouvel imaginaire lié à la vie après la vie qui exclu le corporel de fait ...
En même temps la mise en route de nouvelles habitudes sans lui, même si c'est pour beaucoup en mémoire de lui structure cette défusion ...
car ce n'était pas notre vécu quand je lis ce type d'article
http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/autopsie-du-couple-fusionnel-110815-97726
le nous, je l'ai écrit ici se nourrissait des autonomies du je et s'en enrichissait j'ai eu décrit la différence sur ce fil en allant cherché dans les notions de symbiose ... (des plantes)
nous n'étions pas fermé sur notre couple
mais le couple vivait dans les deux constamment sans empêcher l'autonomie de l'un et au contraire accompagnait l'autonomie la sécurisait ...
là à la mort de l'un cela a explosé de fait
pour survivre je crois avoir fait et faire un chemin pour trouver à créer une autre forme (sans corps, sans échanges classiques) de ce vécu du nous
je suis celle que je suis devenue, deviens, imprégnée du désir de l'honorer, c'est un vrai levain indispensable ce désir de l'honorer et lui reste lui mais lié  à ce nouveau moi que je suis ...
ça prend du temps, de l'énergie, c'est un très difficile apprentissage !

Je réalise à présent 22 mois après le décès de ma maman que ce deuil d'elle ... finalement, là, m'a aidé...  car pour honorer le souvenir d'elle en moi je me suis décentrée du deuil, du désir d'honorer que Jean en moi et du coup ce mouvement a permis que la défusion soit moins douloureuse maintenant.
Je pleure le souvenir de la fusion comme nous nous la vivions, bien sûr car reflet du manque, de l'absence corporelle mais je souris à tous ces détails qui découle de vouloir l'honorer lui en laissant émerger mon autre moi ...
tout cela est en partie confus certes ...

Tenir compte que la fusion peut devenir (cf l'article, lien plus haut) un enfer est sans doute vrai en moi quand je me suis mise à lire le livre "la maîtrise de l'amour" et à me dire que si une nouvelle relation affective venait elle ne serait pas sur le même modèle ... mais sur d'autres bases !
et que ce chemin là était le moyen d'envisager les possibles d'une nouvelle vie affective, pour moi, en "sécurité"
certes je ne sais pas ce que sera mon futur au concret mais poser ainsi les choses me met en sérénité.

La cohabitation de la défusion, de la construction avec des choix conscients pour aller vers mon nouveau moi n'est pas chose facile mais me convient en fait ...

Je vis l'apprentissage des cohabitations ... avec des difficultés dans cet apprentissage car avant le deuil je pensais que joies et chagrin ne pouvait pas habiter ensemble là je n'ai pas à le croire , je le vis sans cesse ...
depuis mon cheminement j'ai lu ceci :

"L’adulte que je suis devenu peut aujourd’hui et se doit de réparer les blessures affectives du passé, en se créant une instance en soi qui agit comme un Parent Nourricier pour communiquer et rassurer son Enfant intérieur si démuni devant le manque de l’autre vécu comme tout puissant .

Avec ce dialogue instauré, la partie souffrante en nous, qui ne sait pas comment faire autrement que de rester plongé dans le manque et la détresse va apprivoiser la solitude détresse qui va progressivement se transformer en solitude tranquille ou comme des retrouvailles nécessaires pour pouvoir aborder la relation. Et surtout diminuer les enjeux que l’on fait porter à la relation amoureuse
"
dans
http://veroniquekohn.com/se-liberer-de-la-dependance-affective
Et vouloir croire que c'est Jean qui a guidé vers moi ce texte m'aide ....
Dans cette defusion ...

(et je lis aussi dans  https://dependance-affective.fr/ )

Accepter que ce cheminement n'exclut ni regrets passage de culpabilité de temps en temps, ni souffrance encore du manque de Lui, ni larmes me permet de vivre plus sereinement cet apprentissage que je choisi ...

« Modifié: 16 Juin 2018 à 05:48:46 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 964
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #969 le: 16 Juin 2018 à 09:15:20 »
Merci pour les liens, ces articles sont très intéressants !
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #970 le: 18 Juin 2018 à 12:49:23 »
 Pour ma part je n'imagine pas de penser à Pierre, ou plutôt de le ressentir, de le garder en moi peut-on dire, en-dehors de la fusion; mais je sais que c'est lui tout entier dont je dois honorer la mémoire, tel qu'il était de son vivant, avec ses différences autant qu'avec ses points communs avec moi, un être distinct, pas seulement une part de moi-même, même si je l'èprouve ainsi. Ame sœur ne signifie pas obligatoirement âmes siamoises^^
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #971 le: 23 Juin 2018 à 06:39:18 »
une étape
une aurore au bout du tunnel ...
http://forumdeuil.comemo.org/apres-la-grande-souffrance-la-reconstruction/ma-reconstruction-pas-a-pas/msg97179/#msg97179
et comme l'a si bien écrit mononoké
Citer
Aujourd'hui, je le sens dans mon coeur, je sais aussi que ce sera jusqu'à mon dernier souffle,
J'ai voulu vivre vraiment, dès son départ, je crois, pour lui, pour nous, pour tout ce qu'il nous a offert, pour continuer à faire vivre ce qu'il offrait au monde
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #972 le: 27 Juin 2018 à 10:19:52 »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 964
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #973 le: 27 Juin 2018 à 11:21:54 »
Qiguan... :'(
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3911
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #974 le: 28 Juin 2018 à 07:42:17 »
à la lecture de ceci
une fois de plus
je constate que bien des choses que l'on prend pour effet du deuil
là ne le sont pas
toute personne le vivra
nous avec plus d’acuité sans doute ... mais cela m'a toujours aidé pour me resituer plus sainement par rapport à l'impact du deuil ...
http://www.vers-la-lumiere.fr/2018/06/astrologie/pleine-lune-en-capricorne-28-juin-2018

le vivre avec ce type de conscientisation enlève bien du poids ...

pour moi !
 :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char