Auteur Sujet: depuis le 23 avril 2014  (Lu 316186 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2895
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1170 le: 16 Novembre 2019 à 02:49:56 »
j'ai les dosettes dans ma salle de bain... et je ne pense jamais à les mettre... men fous un peu...
yeux secs et clignements démultipliés=yeux fermés sur toutes les photos..ou presque!

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4802
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1171 le: 16 Novembre 2019 à 13:53:18 »
merci de votre passage et à ceux passés en Mp  :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1046
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1172 le: 17 Novembre 2019 à 20:27:25 »
Bonsoir qiguan...j 'aime l ' idée que  cette période de noël  soit propice pour faire des dons et du bénévolat pour des associations ou des fondations...plutôt que de couvrir de cadeaux inutiles les gens qui nous entourent ..Jean Pierre et moi ne nous faisions jamais de cadeaux mais participions à différentes activités pour la fondation des chiens guides...le temps passé avec ces enfants aveugles et d ' une telle intensité...il nous montrent le chemin  en quelque sorte..j ' espère que tes yeux sont guéris...je t ' embrasse. Biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne lsf

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 110
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1173 le: 18 Novembre 2019 à 19:34:05 »
Giquan

J'espère que tu as eu ton rdv chez le spécialiste  et que tes yeux vont guérir.

Affectueusement

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4802
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1174 le: 25 Décembre 2019 à 19:35:06 »
Un beau signe
http://forumdeuil.comemo.org/philosophie-spiritualite-deuil/peut-t-il-y-avoir-des-signes/msg117983/#msg117983
un soir difficile où un appel "incongru" du beau frère de ma Tante (soeur de ma défunte maman) cherchant à la joindre car son épouse avait le matin basculé dans un très grave AVC ... opérée etc ... il voulait prévenir mais bien sûr ma Tante absente ne répondait pas sur son fixe et il n'avait pas son numéro de portable, il a pensé à moi pour avoir le numéro et m'a appelée sur le numéro pro ... qu'il avait cherché car nous ne communiquons jamais avec cette personne peu vue dans ma vie aux grands évènements familiaux côté de ma tante.
Par "hasard" j'étais pas loin de ce téléphone fixe pro, ... en train de sangloter dans une grosse crise de manque, les 3 cumulés Jean mon aimé 6 ième noël sans lui et les souvenirs du dernier dans la maladie où il avait pu à 20 h sortir de clinique le 24 ..., maman 4 ième noël sans elle, et premier sans mon compagnon à 4 pattes (mort en juillet) le grand vide ... je tentais de m'apaiser en utilisant des tirages des cartes des accords toltèques et cartes dites positives ...
j'ai pu répondre , lui donner le numéro et être dans la vrai compassion ayant vécu pour ma belle mère en 93 une similarité un 24 Décembre ... un jour où déjà Jean était dans une lutte, alité pour un des cancers ...
et
http://forumdeuil.comemo.org/philosophie-spiritualite-deuil/peut-t-il-y-avoir-des-signes/msg117983/#msg117983
Aujourd'hui je n'étais pas seule je pouvais savourer le partage avec ma fille et mes deux petites filles.

Le manque reste, restera, des personnes veuves depuis longtemps me l'ont souvent répété, qu'elles aient ou non relancé une nouvelle vie amoureuse. Toute personne chère défunte reste un manque les jours "particuliers" les jours de nouvelles joies et les jours de grande autre peine  ... je l'ai constaté moi qui ait vécu à quelques mois d'intervalles ma meilleure amie du quotidien et mon papa, les deux m'ont manqué des dizaines d'années plus tard à des moments particuliers et en toile de fond plus ou moins prégnante  chaque jour j'ai fait avec là à ce 6 ième Noël sans Jean le manque hier dans le creux de vague et celui aujourd'hui dans l'apaisement était différent à vivre mais intérieurement aussi puissant ! Hier j'étais en "panne" de forces pour gérer ... aujourd'hui, cette force était revenue le matin et le signe l'avait décuplé !

Prenez soin de vous
bien affectueusement
(dans ma ville, j'y étais le 22, un concert dédié à un défunt https://www.youtube.com/watch?v=QRtyRNN6xy4 )
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4802
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1175 le: 27 Janvier 2020 à 21:40:09 »
Juste dire en passant à tous les anciens que je vous adresse mes affectueuses pensées
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Nicole5951

  • Invité
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1176 le: 02 Février 2020 à 12:05:33 »
Merci qiguan

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4802
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1177 le: 09 Mars 2020 à 16:50:47 »
 >:(
un appel
"nous sommes le magasin X ... qui ouvre ses portes ... je suis heureuse de vous inviter vous et votre conjoint au ..."
j'ai failli hurler
pourtant ... bientôt 6 ans de deuil
mais là d'un coup un appui sur la cicatrice ...  :-\

je préfère retenir ma lecture du jour
" Tous les êtres qu'on a aimés, même si leur absence nous est douloureuse, continuent de vivre en nous. Non pas de manière imaginative, comme pour tenter de faire survivre désespérément leur présence physique, mais de manière réelle, à travers l'affect de joie active qui est né de l'amour."

La puissance de la Joie  Frédéric Lenoir
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Pascale

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1081
  • Je t'aimais, je t'aime, et je t'aimerai....
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1178 le: 09 Mars 2020 à 17:19:32 »
merci pour tes pensées  :)
Pascale la Louve

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4802
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4802
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4802
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1181 le: 24 Avril 2020 à 09:35:08 »
je remercie à nouveau ici les bienveillantes personnes du forum qui m'ont témoigné leur amitié en Mp dans ce moment

Depuis hier j'entame les 7 ième fois  :o :-\ :'(
et cela me parait toujours surréaliste  ::)
Le chemin est long et difficile
la phrase de Boris Cyrulnick  : "la résilience c'est l'art de naviguer dans les torrents" me parait juste adaptée !
Mais si j'ai au fil des années récupéré des forces, tant au physique après tant d'années d'accompagnement et des dernières semaines si intenses ! ces forces, venant de ressources cachées à ma conscience, arrivant sans le vouloir, ne diminuent pas la fragilité intérieure ...
parfois je me demande si je ne suis pas une huître, un coquillage : avec une coque "forte" mais friable et un intérieur si fragile ...
que je sois dans le rire, la satisfaction affective familiale avec nos petites filles, notre fille, culturelle, intellectuelle, la contemplation le manque m'est constant mais j'ai appris à pouvoir vivre avec
Cet apprentissage reste constant , irrégulier et fatiguant.
Grâce à ma thérapie, je pense, j'ai intellectuellement compris comment je fonctionne dans ce deuil.
Avec le besoin de fusion ! Rien n'existe sans ce lien intérieur fusionnel avec l'être perdu, que ce soit dans la joie de conscientiser qu'il aurait adoré, de le savourer pour deux ou dans la désespérance de ne pas avoir une communication "normale", ne plus avoir le plaisir d'échanger, de croiser des idées, des réflexions et d'être quelques fois agréablement surprise par les siennes !
Je reste constamment, en tout liée à mon défunt mais je vis "normalement" donc cela est normal pour les psys. Et au final rassurant émotionnellement.
Je ne me suis pas "habituée" à l'absence de corps de la survivance de sa présence, quand c'est trop douloureux je pioche dans les souvenirs heureux, ça fait mal au départ mais très vite ça m'apaise aussi sans faire disparaitre totalement la douleur !
J'ai beaucoup appris sur moi, les autres dans ce parcours.
Là avec les désastres débutants reliés à la pandémie et sa suite économique, je vois que les pertes d'habitudes, de projets etc déboussolent bien du monde et pourtant je ne parle que de personnes n'ayant pas perdu d'être cher !  ::)
Serons nous mieux compris je ne sais pas !
Construire avec ce puzzle éclaté où il manquera toujours des pièces (en ref à mon amie de deuil qui n'est plus) est possible mais difficile, il n'y a pas de recette et beaucoup d'essais à faire.
D'ailleurs pour moi, se donner le droit à soi même de changer complètement par moment de système de cheminement me parait le plus important !
J'ai constaté qu'on n'y perd rien, ni le lien avec le défunt aimé, ni de la force, juste on trouve de nouvelles opportunités à faire le contraire de d'autres moments précédents et le faire plusieurs fois m'a aidé.
Les premières tempêtes des débuts de deuil étaient paniquantes, la peur de sombrer définitivement dans la folie ...
puis cela a évolué
Maintenant même quand les tempêtes sont là je me sens sereine pour les affronter même si je me sais fragile, c'est ce que le temps m'a permis d'acquérir ! Je n'en ai pas peur, je suis calme quand les sanglots du manque me tordent, me vrillent encore émotionnellement quelques heures. Je sais que j'en ressortirai, sans savoir ni quand, ni comment, j'accueille, je me laisse vivre la douleur en confiance et en quelque sorte ça me fait du bien.
Tout cela représente du positif mais je ne sais pas toujours l'apprécier au niveau souhaitable.
 Ma force est dans mon regard sur le cadeau inestimable de notre amour, il a emporté une partie de moi, mais il m'a laissé une partie de lui et cette partie s'est greffée sur les restes de mon amputation, cela fait une nouvelle composition certes mais cela me rassure !
J'ai lutté pour ne pas faire de mal à notre fille mais j'ai trouvé des ressources me semble t'il dans le trésor de notre amour vécu.
J'ai vu les aides et les handicaps, aussi, sur le processus de deuil  de mes croyances en une forme de survie dans un ailleurs hors du temps et de l'espace. Je conscientise que la vivance d'une croyance de survivance handicape le processus car croire qu'il vit autrement, ailleurs, sous une autre forme, m'aide mais empêche d'intégrer en quelque sorte la perte mais cela m'apporte beaucoup de soutien, réconfortant surtout via les signes que je reçois. J'apprends à accepter ces choses, à faire avec. Je comprends qu'une partie du processus de deuil ne peut pas se faire et provoque des tempêtes à cause de ces croyances de survivance mais je l'accepte.
ma thérapie m'a permis de voir que cette notion de survivance me sert pour faire vivre en moi la part, l’héritage qu'il m'a laissé et d'être réconfortée, soutenue par cette sensation d'être accompagnée.
Je voudrai noter que même si (cf ce que je lui avais promis) je suis restée ouverte à une reconstruction amoureuse aucune ne s'est jusque là présentée, ça me rassure, je n'ai pas rejeté, je n'ai pas cherché, je suis juste restée ouverte en moi et cela n'a rien provoqué et ma reconstruction se poursuit.
j'ai en plus du trésor de notre amour et de ma fille et de mes petites filles, le trésor qui s'est fait ici avec les ami(e)s de deuil avec qui on s'accompagne toujours, depuis presque 6 ans donc et pour d'autres plus récemment et pas moins précieusement.
J'ai rencontré par mes sorties culturelles beaucoup de personnes seules par divorce et je vois les ressemblances et différences, mais j'ai pu là aussi créer des amitiés sur le socle de la solitude.

Le confinement m'a empêchée d'aller sur le caveau, j'y vais habituellement bien peu (à plusieurs km) pourtant cela a fait une tempête elle s'apaise ...
Jean étant décédé le mardi après Pâques cette année je me suis sentie passer 3 fois sur la date ... à la période de Pâques, ce mardi et le  23 ... temps émotionnel ...
voilà en vrac une sorte de débriefing témoignage.

d'autres ont laissé leur témoignage à 6 ans cf archives table des matières http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
le mien s'ajoute  ...

prenez soin de vous comme vos aimé(e)s auraient pris soin de vous !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1042
  • Terra Incognita
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1182 le: 24 Avril 2020 à 17:40:39 »
Prends soin de toi aussi !

Hors ligne Chog

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
  • L'amour ne meurt jamais
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1183 le: 24 Avril 2020 à 18:20:15 »
Qiguan, merci pour ce partage. Je me retrouve globalement dans la description de tes ressentis.
Je suis bien consciente que le temps attenu le degré de notre chagrin, sans jamais, le gommer. Nous devons apprendre à vivre différemment. Et c'est bien normal... puisque nous sommes différents à présent.
Merci pour les ressources que tu partages également.
Prends bien soin de toi,
Affectueuses pensées confinées
Tu n'es plus là où tu étais, mais partout là où je suis.
V. Hugo

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1348
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1184 le: 24 Avril 2020 à 18:36:50 »
Bonjour qiguan,

Prends bien soin de toi.

Je t'embrasse
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, mon amoureuse, mon éternel présent.