Auteur Sujet: depuis le 23 avril 2014  (Lu 282913 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4642
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4642
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1156 le: 15 Septembre 2019 à 15:03:53 »
"Et ce n’est pas parce que le défunt continue à nous manquer que le deuil est inachevé ou que quelque chose ne va pas. »
Nadine Beauthéac cf
(http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/texte-sur-le-veuvage-de-nadine-beautheac/ )
c'est rassurant !
« Pendant des semaines, des mois, des années, l’endeuillé va se confronter à toutes les émotions,
Ce temps de deuil douloureux, permanent ou intermittent, singulier dans tous les cas, va finir par ouvrir sur une réconciliation avec la vie. »
il ne s’agit pas d’accepter la perte – celle d’un être aimé étant par essence inacceptable –, mais d’accepter ce qui est arrivé, de « consentir, de parvenir à faire avec ». précise t'elle
De ce mouvement intérieur va naître une relation nouvelle. Avec le mort… et avec la vie.
 « L’absence extérieure est remplacée par une présence intérieure, poursuit Nadine Beauthéac.
« Chacun fait au mieux avec sa douleur, l’important est d’écouter ses besoins et ne pas suivre les faux bons conseils, prévient Nadine Beauthéac. À savoir : ne pas conserver de souvenirs, ne plus parler du défunt, bref, tourner la page. Des idées faussement “psy”, qui sont génératrices de souffrance, et qui augmentent la culpabilité et le chagrin. »
Et ne jamais oublier :
" Les changements de vie sont aussi des étapes difficiles pour les endeuillés, mais sont adoucis lorsque la relation à leur mort est apaisée et revivifiée.
Un déménagement, une promotion, un mariage, un divorce, une naissance… et l’absence se fait plus douloureuse.
Parler du mort, l’évoquer dans ces instants, l’intégrer à l’événement devient alors pour beaucoup une déclaration d’amour. À celui ou celle que l’on aimait, mais aussi à la vie
. "
Apprendre à vivre avec ce manque est un défi permanent quoi que l'on fasse
prenez soin de vous
affectueuesement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Boutchou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 325
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1157 le: 27 Septembre 2019 à 09:01:24 »
 Quiguan,
J'ai lu  les douleurs que tu as aussi vécues
Je sais que rien ne s'efface et que tout perdure ..

Merci pour le partage et le soutién
Affectueusement
Boutchou