Auteur Sujet: A la dérive, sans ma moitié.  (Lu 86993 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 120
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #30 le: 06 novembre 2023 à 17:08:26 »
Bonjour titigoo,
Je me reconnais dans ton dernier message, la découverte d’une souffrance jusque-là inconnue, une souffrance que l’on n’imagine même pas qu'elle soit possible, cela vous fait revoir votre échelle des valeurs en effet.
J'ai eu les mêmes questionnements que toi au tout début,
Ici, on m'a expliqué que ces questions, ces regrets, qui sont normales par ailleurs, inutile de se torturer, quoi que l'on fasse, il est trop tard, on ne pourra plus rien y changer. Facile à dire, me suis-je dit alors.
Mais oui, inutile de se torturer, si on le peut, il faut se faire une raison, on n’aura pas de réponses.

« je n'arrive toujours pas à croire que je ne la reverrai plus »
Pour moi, il y a eu une dizaine de jours après le décès ou j’étais comme un automate, en pilote automatique, ou l'on fait les choses, parce qu'il faut bien les faire. C’est après que pour moi tout s’effondre, la prise de conscience de son départ, que je ne la reverrai plus.
L’acceptation de son départ par contre, cela va être, je le sens, plus difficile.

Plein de courage a toi et ton fils
Thierry.
Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #31 le: 06 novembre 2023 à 17:50:29 »
oui merci Cateyes63. mon fils a repris le chemin du lycée : ça lui fait du bien de retrouver un nouvel environnement et ses camarades d'écoles. hier soir, je me suis excusé car je me suis emporté contre lui, contre le fait qu'il ne s'exprime pas, je lui ai dit dit : tu comprends tout de même que maman tu ne la reverra plus jamais ?. je lui ai dit que cela n'était pas contre lui, mais je voudrais bien qu'il extériorise ce qu'il a en lui avant que cela n'explose.

pour ma part, reprise du boulot demain car je dois aussi retrouver du lien social et changer d'air, au moins la journée. j'appréhende les comment vas tu? même s'il y a de la bienveillance, non je ne vais pas bien, j'en crève à petit feu de prendre conscience que je ne la prendrais plus dans mes bras. mais il me faut aller de l'avant et ne pas rester dans la maison tout seul.

ce matin, un peu de tri, tombé sur quelques photos d'elle, de nous......j'en ai mise une dans un cadre sur ma table de chevet.
voila ma Cherie, je vais faire au mieux pour nous, mais je trinque.....

je t'embrasse ma belle, où que tu sois.



Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 120
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #32 le: 07 novembre 2023 à 11:46:25 »
Bonjour titigoo,
Je comprend tes inquiétudes, pour ton fils, pas facile de l'aider.
Avec ma fille, j'ai beaucoup de chance, c'est mon meilleur soutien et ma raison de continuer.

Pour toi retour au travail, ton appréhension est bien légitime, faire bonne figure, alors qu'a l'intérieur rien ne va bien. J'espère quand même, que cela te permettra de te changer les idées, si tu était épanouit dans ton boulot, cela devrait t'aider à avancer.

Pensées amicales a vous deux.

Thierry.

Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 353
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #33 le: 07 novembre 2023 à 13:16:05 »
Bonjour Titigoo,
J'espère que cette reprise va te permettre de retrouver un lien social, c'est important. Il y aura toujours des phrases, des regard, des situations s qui vont te faire sentir en décalage, mais dis toi, dans chaque cironcstance, qu'elle est avec toi, dans ton coeur, et ça ne concerne que toi, les autres vivent leurs vies, ce n'est pas la tienne.
Pour ton fils, vous allez trouver un équilibre, personne ne fait le même deuil au sein d' une même famille. Il a besoin de toi comme toi tu as besoin de lui, à des échelles différentes.

Amitiés
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #34 le: 07 novembre 2023 à 22:22:24 »
Merci Cateyes63 , Loma6061,
voila première journée de reprise : les collègues sont bienveillants, j'aime mon boulot (combien de fois tu m'as répété : et décroche tu es à la maison pas au bureau). cela fait du bien de changer de cadre, d'être absorber par des taches différentes qui permettent, un certain temps, de ne plus penser à ton départ. 2 crises d'angoisses, les collègues m'ont assuré leur soutien. je ne sais pas combien de temps ils vont supporter ces vagues qui m'emportent dans un flot de larmes.
j'aimerai tant leur demander d'arrêter de me dire : bonjour, ça va? ou bonne soirée?? parce que ma soirée va ressembler à un repas avec mon fils, une bougie allumée à ta place, et préparatif pour le lendemain......faire au mieux.
est ce normal de m'envoyer depuis son portable un sms : je t'aime. la notification m'envoie sa petite photo et une sonnerie personnalisée. je lui répond : moi aussi je t'aime.
en fait, je crois que cette sonnerie personnalisée me fait croire qu'elle n'est pas très loin de moi. comme quoi, on s'attache à des petites choses insignifiantes au premier regard, mais qui rentre dans cette routine qui nous rassure.

merci à vous. je m'accroche pour tenir .


Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6142
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #35 le: 07 novembre 2023 à 22:40:07 »
t'inquiète c'est un biais trouvé dans le cadre de la phase recherche du défunt
donc oui c'est "normal"
mais à un moment comme le deuil est un processus tu auras autre chose pour la sentir
et cela avancera
mais tu peux être rassuré tu ne l’oublieras pas
le défunt prend une place en nous nouvelle

les vagues émotionnelles vont se succéder la première année n'en ai pas peur laisse toi vivre ta peine il le faut
tes collègues peuvent s'inquiéter
mais écoute bien
Citer
SPECIAL PERTE CONJOINT Dr FAURE
https://youtu.be/_53i0gzT3WI
pour pouvoir dire tes phases
ou que tu sais que tu es dans les normes (dire à tes collègues)

si tu lis un de ces livres tu pourras citer la référence cela pourra les rassurer
Citer
livre pour jeune veuve ou veuf
 "Quand la mort sépare un jeune couple" de Corine Goldberger

écrit par un veuf :

    "Veuf" de Jean-Louis Fournier https://www.livredepoche.com/livre/veuf-9782253167310 voir extraits https://www.babelio.com/livres/Fournier-Veuf/281299
    la plus que vive Christian Bobin  https://www.babelio.com/livres/Bobin-La-plus-que-vive/23971
    https://www.babelio.com/livres/Bobin-La-plus-que-vive/23971/critiques
    livre : Jacqueline Jacqueline
    https://www.seuil.com/ouvrage/jacqueline-jacqueline-jean-claude-grumberg/9782021486155

    "Je ne sais pas comment ce livre va être reçu, mais j’ai peur, mais j’ai peur que ce soit un succès. Comment vivre en produisant des succès que le malheur commande ? "
    Jean-Claude Grumberg, dramaturge et écrivain

    https://www.franceculture.fr/emissions/par-les-temps-qui-courent/jean-claude-grumberg
    l'ange aux yeux bleus Thierry Trivès https://www.langeauxyeuxbleus.org/
    "Vous n'aurez pas ma haine"  de Antoine Leiris
    https://www.ladepeche.fr/article/2016/05/09/2340754-aurez-haine-recit-bouleversant-antoine-leiris-perdu-femme-bataclan.html
    "La vie, après"
    https://www.babelio.com/livres/Leiris-La-vie-apres/1174230

Titigo à signaler
souffrance ou manque différence
https://www.youtube.com/watch?v=0IRahjgL9CA
cela te permettra aussi d'expliciter que tu restes dans les normes

deuil au travail http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/travail-de-deuil-et-deuil-au-travail/msg54227/#msg54227

et ceci aussi peut t'aider à mettre tes collègues un peu plus à l'aise avec tes émotions
Citer
extrait du livre lettre à ceux qui veulent nous aider
https://mieux-traverser-le-deuil.fr/lettre-a-celui-ou-celle-qui-veut-maider/?fbclid=IwAR0CkH_zV9ev6hiOMK8pXSDo0DKTJsShbakFlFeAThjgjJ8KJrhuJ7m-jlE

et ton fils sera aussi ta boussole !

prends bien soin de toi pour l'accompagner à lui comme elle, elle voudrait
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #36 le: 08 novembre 2023 à 22:44:34 »
j'ai lu dans d'autres post, que la plupart nous changions notre regard vis à vis des autres, notamment de prendre plus en considération les liens et relations humaines. je sens en effet, qu'après ce désastre , mes centres d'interêt changent et je prête aujourd'hui un peu plus d'attention aux autres....pourquoi, je ne sais pas.

j'ai regardé dans l'historique du navigateur internet sur le téléphone portable de Nadege et j'y ai vu l'impensable : statistiques sur le suicide, informations sur la réanimation, la pendaison, intoxication au monoxyde de carbone......recherches datant de juillet : je suis désemparé par autant de souffrance que tu avais et que je n'ai pas su voir .

qu'est-ce qui a bien pu se passer ce 12 octobre, date maudite! pour que tu sautes de l'autre coté, sans m'en parler.


Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 353
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #37 le: 09 novembre 2023 à 09:48:13 »
Bonjour Titigoo,
Pour ce qui est de notre sensibilité accrue envers les autres et devant les misères du monde, je ne sais pas trop non plus, sans doute le traumatisme du deuil qui nous fait devenir de vraies éponges émotionnelles, la prise de conscience que  ça peut arriver à n'importe qui de notre entourage, d'une minute à l'autre.
J'imagine ta souffrance devant ses recherches sur le web. Tu aurais pu faire mieux, l'éviter peut être si elle t'en avait parlé. Mais ça n'a pas été le cas, alors ne te tortures pas. Tu as un combat à mener maintenant, pour ton fils qui n'est encore qu'un ado si j'ai bien lu, prends soin de lui et de toi.
Amitiés
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #38 le: 09 novembre 2023 à 09:54:57 »
Bonjour,

Attention de ne pas culpabiliser...

On m'a expliqué que les personnes qui passent à l'acte, estime que pour eux il n'y a pas d'autres solutions, que personne ne peut les aider, et ils ne vont pas éveiller les soupçons, ils n'en parlent pas. Et ils sont tellement mal, leur souffrance est telle qu'ils ne pensent qu'à leur douleur et pas à l'entourage. Les enfants, les proches sont occultés, ils seront peut-être même mieux sans eux...
Certainement que dans son esprit il n'y avait plus d'issu.
 Ne culpabilise pas. Mais j'imagine bien que ce n'est pas si simple...
Te fais-tu aider??
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 353
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #39 le: 09 novembre 2023 à 10:12:08 »
Cet extrait du livre "Comprendre le suicide" par Brian L. Mishar& Michel Tousignant rejoint totalement ce que dit Alice sur la culpabilité :

le sentiment de culpabilité est encore plus exacerbé lors d’un décès par suicide. Il est normal de penser qu’« on aurait pu le prévenir, dû voir venir... », malgré la réalité de la situation. Même si on avait pu faire plus dans n’importe quelle situation, il n’en demeure pas moins qu’une personne qui décide de se tuer pourra toujours le faire, malgré les interventions les plus énergiques des membres de son entourage.

Courage à toi
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6142
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #40 le: 09 novembre 2023 à 10:56:21 »
je pense que la culpabilité est logique
juste il ne faut pas être débordé par elle au point de ne pas agir dans le présent = rester vigilant aidant pour ton fils
être accompagné par un pro pourrait peut  être t'aider ?

aller sur la section de ce forum relié au suicide aussi ?
relire les fils d'ici
Citer
veuvage par  suicide ...
http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/pourquoi-c'est-si-douloureux/msg49011/#msg49011 (voir par le pseudo les autres contributions)
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/je-viens-de-perdre-mon-amour/
http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/mon-amour-5619/msg95502/#msg95502 (voir par le pseudo les autres contributions)
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/une-dispute-de-trop/msg97833/#msg97833
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/elle-me-manque-2906/msg45226/#msg45226
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/qu'il-est-long-le-chemin-apres-le-suicide-de-son-conjoint-!/msg112250/#msg112250

http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/qu'il-est-long-le-chemin-apres-le-suicide-de-son-conjoint-!/msg128001/#msg128001

lire le livre spécifique de Dr Fauré sur le suicide aussi

et continuer à te confier ici où notre lecture est amicale et compatissante
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 120
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #41 le: 09 novembre 2023 à 18:31:40 »
Bonsoir titigoo
Une fois de plus, je me sens impuissant à t'apporter de l'aide, face à ton désarrois. Heureusement d'autres ici, ont pu le faire et te conseiller.
Prend bien de toi et de ton fils.
Amitiés
Thierry.
Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #42 le: 12 novembre 2023 à 12:06:41 »
merci à tous, merci Alice
voila, ça y est , nous sommes le 12 novembre: 1 mois que je n'apporte plus le cafe du matin sur la table de chevet de Nadege, 1 mois que je n'ai pas le bisous du matin ni le 'fais attention à toi , à ce soir, je t'aime mon lapin', 1 mois que je ne t'ai pas embrassé en rentant du boulot, 1 mois sans te tenir dans mes bras et te sentir contre moi, 1 mois dans les memes draps de notre lit trop grand et froid pour moi seul, 1 mois que je prends ton pyjama à mes cotes pour sentir ton odeur,1 mois sans toi c'est la première fois ...... que c'est long et douloureux.

mes collègues du boulot m'ont accueilli avec chaleur et sont à l'écoute mais je ne veux pas non plus les 'saouler' avec mes états d'âmes.

ma dernière découverte est d'avoir récupéré des mini videos de notre camera intérieure : j'ai réussi à remonter jusqu'au 12 octobre ou je te vois comme à l'habitude t'occuper de la maison et de nos chiens. je te vois aussi partir dans le garage......où tu ne remonteras plus jamais.
1 mois sans toi et juste ces quelques secondes de videos de toi avant ton départ!!!!
te voila libérée de tes souffrances, à moi d'en récupérer sous une autre forme : ton manque.

j'essaie de ne pas culpabiliser, de me dire 'si tu l'avais appeler ce midi cela aurait il changer sa decision ou juste la reporter ?'

ma chérie, que c'est dur sans toi, et ces fêtes de fin d'année qui approchent et pour lesquelles je voudrais hiberner pour ne me réveiller qu'en janvier (le 31 pour te souhaiter un joyeux anniversaire ).

ma belle et douce,  pourquoi je m'envoie des sms depuis ton téléphone , pourquoi je t'y réponds......

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 353
  • Avancer n'est pas oublier
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #43 le: 12 novembre 2023 à 12:27:21 »
Titigoo, les SI nous entourent, nous envahissent après leur départ, quel qu'il soit ... Ne te tortures pas avec ça je te le répète. C'est ainsi, on ne peut pas revenir en arrière ni même faire mieux. On s'imlagine toujours pouvoir faire mieux après, mais la vie ce n'est pas ça, on vit le moment présent et ce qui doit arriver arrive. Pour toi c'est particulier, tu te dis j'aurais pu anticiper, pour moi c'est une mort subite et je me dis malgré tout que j'aurais pu faire meux dans notre parcours de vie, mais est ce q'on peut toujours vivre comme si c'était le dernier jour, non, c'est impossible.
Non tu n'aurais rien changé, convaincs toi de ça.
Tes collègues sont là c'est l'essentiel, tu ne pourras pas leur demander mieux que d'être là, même sans leur parler intimement de Nadège, ils ont leur rôle parmi d'autres.
Lui envoyer des sms, la retrouver dans son odeur, ses vêtements, ce n'est pas moi qui vais te dire qu'il ne faut pas le faire, bien au contraire, on en a besoin ....
Bien à toi, pensées pour Nadège
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A la dérive, sans ma moitié.
« Réponse #44 le: 12 novembre 2023 à 20:01:17 »
Merci Loma6061 pour ton écoute, ça me réconforte de savoir que mon comportement est 'normal'. aujourd'hui c'est crise d'angoisse et pleurs......la nature humaine est bien faite, surtout pour ressentir l'impalpable : la douleur du manque. j'évacue en pleurant et j'essaie de ne pas trop penser à ces bons souvenirs, car je sais que je n'en revivrais plus d'autant.

je viens de faire un câlin à mon fils et lui ai à nouveau rappelé que j'étais à ses cotés, et qu'il ne doit pas s'inquiéter s'il m'arrive de pleurer : ce sont des vagues qui me frappent d'un coup, et je la laisse passer.

tendresses et amitiés.