Auteur Sujet: ET MAINTENANT  (Lu 73723 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #210 le: 09 Septembre 2013 à 11:14:35 »
Stellarose, en même temps, ce voyage sera une autre étape franchie.

Ma fille nous aimait. Elle nous l’a dit et écrit presque tous les jours. A sa sœur et à moi, elle a dit plusieurs fois qu’elle ne vivait que pour nous. C’était lourd à porter car nous la voyions souffrir. Sa vie était un véritable enfer. Ainsi, je me sentais pratiquement coupable de lui demander de vivre pour moi. Mon erreur : je lui avais dit de vivre pour elle-même et de faire ses choix sans penser à nous, mais je pensais aux choix de vie et non celle de mort.
Ma seconde fille me disait que je l’avais sans doute retenue de nombreuses fois pendant ses longues années de souffrance.

Mon ainée avait la double peine : tout le monde lui disait qu’elle avait tout, elle était douée, intelligente et n’était pas dans le besoin bien que pas encore indépendante. N’arrivant pas à  voir sa souffrance, beaucoup de gens la jugeaient et pensaient qu’elle avait des problèmes d’enfant gâté car les maladies psychiques sont peu connues car taboues.

Il nous faut accepter que nous ne sommes pas infaillibles et que nous n’avions pas le pouvoir de retenir nos enfants. Soit indulgente avec toi-même et aussi avec lui. Il t’aimait, mais sa souffrance était la plus forte.

Bluevelvet, je suis contente que tu retrouves ton énergies.

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #211 le: 12 Septembre 2013 à 07:59:42 »
Bonjour à toutes et tous,

Il y a des choses ou des situations que l'on appréhende, souvent on se fait des idées de la façon dont elles peuvent se passer et si on reste sur nos idées cela peut nous bloquer parfois. La seule bonne méthode est de vivre les choses.

J'appréhendais un peu le mariage de mon aîné, me demandant quelle en serait l'ambiance mais j'étais prête à tout : toujours le petit soldat vaillant, eh oui, j'ai été élevée par ma grand-mère, une femme pleine de sagesse qui avait perdu son mari à la guerre comme on dit.

La sérénité était la reine de la journée, je le vois sur les photos et plusieurs ami(e)s me l'ont dit. La petite famille rayonne de bonheur avec le bagage dans son cœur.

Stellarose, je crois comme Meduse qu'il faut faire les choses, cela nous construit aussi et nous aide à franchir des étapes comme le dit Meduse.

J'ai aussi ce sentiment de gâchis et d'abandon mais comme on en parlait récemment avec une amie qui a perdu sa maman quand elle avait 16 ans, on a le choix, soit on reste dans le passé (je ne dis pas les souvenirs) on se renferme chez soi et on pleure pour finir par pleurer sur soi je pense, soit on se dit la vie est là et elle a encore de belles choses à m'offrir et je suis bien décidée d'en profiter.

Je ne veux en aucun cas choquer par mes propos mais l'être humain vit très souvent dans l'illusion que la vie n'apporte que des joies et des bonheurs jusqu'au jour où le malheur et la peine frappent à notre porte. La vie n'est pas un long fleuve tranquille, souvent on plaisante sur cette réplique mais c'est la vérité et ce sont les hauts et les bas qui nous construisent.

Stellarose, profitez de votre belle sœur, de vos neveux et nièces, de la compagne de votre fils et de votre petit-fils, il faut faire confiance à la vie même si nous avons des blessures de vie.

Accepter notre impuissance et surtout le fait que tout notre amour de maman ou de femme ne peut rien devant la noirceur qui enveloppe ceux et celles qui nous ont quittés.

Douce journée

BLUEVELVET
On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #212 le: 13 Septembre 2013 à 11:59:04 »
Bonjour à toutes et tous,

Aujourd'hui je soigne les fleurs, m'occupe de l'entretien de la maison et je sens son odeur partout, pourquoi aujourd'hui je ne sais pas, c'est d'une infinie douceur, je lui demande s'il aime la manière dont la maison évolue, il me dit que oui.

C'est une autre forme d'amour, c'est notre amour maintenant, notre petite relation privilégiée et je n'arrive pas à trouver les mots pour dire combien ces rapports sont doux et apaisants pour nous deux.

Même en écrivant je sens son regard au-dessus de mon épaule, cela me fait sourire. Il me donne une force intérieure pour continuer.

Je ne provoque rien, ce sont des moments qui arrivent et ils sont beaux.

Douce journée

BLUEVELVET

On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne Cassiopée

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 185
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #213 le: 17 Septembre 2013 à 00:05:26 »
Bonsoir Bluevelvet,

J'admire tes propos... c'est tellement doux .... pour ma part , ce soir est une de mes deux dures étapes du mois de septembre .... ce soir , un an après son geste et pour moi, "et maintenant ..." est bien vide , je ne le "trouve" nulle part... je ne sens rien, je n'arrive même pas à rêver de lui .... quel gâchis .... quelle tristesse .... que la vie peut être dure des fois ...
J'essaie de croire que des jours meilleurs ne sont pas que de l'utopie...
Amitiés
Cassiopée 

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #214 le: 17 Septembre 2013 à 08:05:46 »
Bonjour à toutes et tous,

Cassiopée, septembre est une étape douloureuse de plus et je reste convaincue que nos étapes où nous sommes au plus bas nous construisent aussi, je vous adresse toute ma douceur pour ces deux étapes.

Quant à ma relation avec mon mari, je ne sais pas pourquoi les choses arrivent, je ne provoque rien, la dernière fois où j'ai rêvé de mon mari c'était la veille du mariage de mon fils, il pleurait car je lui disais que je l'aimais...

J'en ai déjà parlé dans mon fil, je pense que les morts et nous les survivants nous avons "un chemin" à faire. Nous sommes de part et d'autre de la porte, il faut juste ouvrir cette porte, chacun à notre manière.

Je suis apaisée car sa vie sur terre n'était que souffrance et non vie. La mort a stoppé cette souffrance dont j'étais le témoin impuissant. Je lui ai pardonné son geste avec mon statut de femme mais vis-à-vis des enfants c'est beaucoup plus difficile, il le sait. La maladie m'a pris mon mari et le père de nos enfants de son vivant, la mort me le rend à sa manière.

Dans cette relation intime mon mari dit qu'il regrette, qu'il ne pouvait pas voir, il constate également tout ce gâchis.

Certains jours, je me dis mais non ! ce n'est que dans ton imagination, c'est ce que tu aimerais entendre mais tu n'en sais rien, mais quand cela arrive c'est tellement doux et apaisant. C'est une relation que j'ai tant voulu avoir avec lui de son vivant mais que la maladie a rendu impossible.

Douces pensées

BLUEVELVET
On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #215 le: 30 Septembre 2013 à 09:33:34 »
Bonjour à toutes et tous,

Cette nuit j'ai de nouveau rêvé de mon mari, la première fois c'était tendre, il m'embrassait comme lorsque nous nous sommes connus. La seconde fois c'était lui mais dans ses jours très noirs, il était dans notre lit, en colère.

Je me suis réveillée et je ne savais plus où était le vrai et le faux, la réalité ou le rêve. Cela a duré un petit temps. Ce dont je me souviens clairement c'est que je ne voulais plus que ces situations arrivent.

Ce que je sais aujourd'hui c'est que l'être avec qui je me suis mariée me manque mais je sais aussi que je ne veux plus revivre les années que nous avons vécues avec lui et sa maladie qui le menait à la baguette et l'enfonçait jour après jour irrémédiablement.

Je cherche des significations à ces rêves.

J'ai reçu récemment un mail de "Traverser le deuil" sur le deuil blanc. Je pense qu'à la maison, sans en connaître le nom ni le principe nous avons vécu ce deuil blanc de par les situations qu'il nous a fallu vivre de son vivant. Je crois que ce deuil blanc avait déjà mis un peu de baume cicatrisant sur notre blessure.

Voilà le ET MAINTENANT du jour, je vous lis tous les jours mais poste plus rarement, j'ai usé mon histoire comme le dit Monsieur FAURE.

La vie a repris ses droits à la maison, d'autres habitudes sont prises, nous sommes dans un chemin de vie avec papa dans nos cœurs et nos coups de cafards certains jours que nous acceptons.

Douce journée à vous toutes et tous

BLUEVELVET

« Modifié: 01 Octobre 2013 à 05:30:54 par BLUEVELVET »
On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #216 le: 30 Septembre 2013 à 22:03:10 »

Merci de vos nouvelles BLUEVELVET...
Je n'ai pas vraiment les mots ce soir et pourtant je voulais vous dire combien c'est encourageant
de savoir la direction dans laquelle vous vous orientez, non sans effort,  pour vous et pour vos fils.

Mes pensées affectueuses.
Mj

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #217 le: 05 Octobre 2013 à 21:15:56 »
Bonsoir à toutes et tous,

Je suis passée au cimetière ce jour, il y avait presque deux mois que je n'y étais pas allée. Je n'avais rien décidé, c'était un peu comme un appel, un rendez-vous, si j'ose dire une rencontre.

Il a besoin de ma visite, il me dit que cela lui fait du bien, il regrette son geste et réalise de jour en jour les choses, il voudrait revenir en arrière... C'est toujours un moment très doux, tendre, un peu comme un premier rendez-vous amoureux, pas triste du tout. Il m'a trouvé très jolie aujourd'hui. Je lui parle de nos fils.

Je ne sais toujours pas si ce dialogue intérieur est réel ou si c'est ce que j'aimerais entendre mais voilà je vis les choses comme elles se présentent : CARPE DIEM. C'est mon expérience.

Voilà où j'en suis aujourd'hui et j'espère que cela apportera un peu de douceur dans vos cœurs endoloris.

BLUEVELVET
On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #218 le: 23 Octobre 2013 à 20:37:06 »
Bonsoir à toutes et tous,

Quand mon mari est décédé j'ai passé en boucle une comédie musicale que j'aimais et qui me faisait penser à la vie de mon mari. C'était comme un besoin. Pas une journée sans ces airs...

Je me suis aperçu très récemment que je n'écoutais plus du tout cette comédie musicale depuis quelques mois déjà, j'ai sans doute usé une partie de ma peine sur ces airs qui trouvaient écho en moi à une certaine époque... Aujourd'hui je me retrouve dans la chanson d'Emmanuel MOIRE : beaux malheurs. C'est le ET MAINTENANT du moment.

Les choses changent, on a de la peine à y croire quand tout est sombre mais des petites touches de lumière arrivent et petit à petit on sort de l'ombre.

Je suis toujours sur mon fil pour vous dire que même parfois à notre insu, les choses évoluent et d'autres bonheurs avec nos disparus dans nos cœurs sont possibles et OUI il nous faut garder cet élan de vie.

Je vous lis tous les jours et vous adresse, à toutes et tous, toute ma douceur pour cette soirée

BLUEVELVET
On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #219 le: 02 Novembre 2013 à 14:09:23 »
Bonjour à toutes et tous,

Je viens d'écouter par hasard la chanson de Monsieur Gabin : "je sais" et ce passage trouve écho en moi

"Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS !

 La vie, l'amour, l'argent, les amis et les roses
 On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses
 C'est tout c'que j'sais ! Mais ça, j'le SAIS... !"

Je me laisse porter par ma vie, elle seule sait ce qu'elle me réserve. J'ai mon bagage que je connais et reste ouverte à ce que la vie m'offrira dans un état d'esprit confiant.

Madame Piaf, dit qu'elle allume un feu avec ses souvenirs. Cela je ne peux le faire, mes souvenirs m'appartiennent les bons et les nombreux moins bons qui reviennent aussi en salve, encore ce matin, mais ils n'entravent pas mon avancée, je les acte, ils ne sont plus douloureux et ils font partie de ce chemin. Je me souviens c'est tout.

Hier encore j'ai une conversation avec une personne endeuillée, je lui ai dit qu'en fin de compte on est en deuil jusqu'à sa propre mort, à différents stades certes, quand une personne que nous aimions nous a quitté, nous portons ce lourd bagage, à chacun de nous la force et le courage de l'alléger et à chacun son rythme et ses stratégies.

Je vous adresse toute ma douceur

Douce journée

BLUEVELVET
On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #220 le: 10 Novembre 2013 à 11:10:23 »
Bonjour à toutes et tous,

C'est étrange, j'ai l'impression que les choses changent en moi, nous sommes en automne et j'ai l'impression d'être au printemps de ma vie qui continue avec lui dans mon cœur, je me sens vivifiée, sans doute lavée de cette maladie qui a fait beaucoup de ravages.

Cette énergie qui m'a tant manqué depuis son départ est bien là, je la sens ancrée dans mon corps.

Encore ce matin au réveil, j'avais l'impression de sa présence à mes côtés, une présence douce, tendre, sans tristesse, un peu comme un jeune couple.

Je me rends compte qu'il faut laisser faire les choses, ne pas se battre car de toute façon les choses se font en temps et en heure mais à leur temps et à leur heure, ce n'est pas nous qui décidons et pourtant j'ai souvent essayé mais toujours échoué, je me suis souvent fait violence pour cette énergie qui faisait défaut et toujours mon corps "m'imposait" le repos, plus maintenant. J'ai retrouvé l'équilibre entre la raison et le corps et c'est bon de se sentir en harmonie avec soi.

Voilà l'étape du jour sur mon chemin, je reste sur ce fil pour dire que même si parfois nous avons l'impression que rien ne bouge et bien si imperceptiblement les choses se mettent en place, il faut garder le cap dans nos traversées mouvementées.

Doux dimanche

BLUEVELVET



On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #221 le: 19 Novembre 2013 à 07:20:52 »
Bonjour à toutes et tous,

Sale petit matin de gros blues et cafard ce dernier samedi après un rêve très étrange, les larmes encore elles, je les laisse couler, elles se tarissent d'elles même, me font du bien et puis le petit soldat que je suis repart.

Courses pour l'intendance et je me suis fait plaisir en commençant les cadeaux de Noël puis un après-midi shopping avec ma belle-fille, ce fut une belle journée, nous avons vécu de beaux moments, l'instant au moment où il se présente, nous avons bien ri, même si le petit matin n'était pas cool.

Me voilà repartie jusqu'au prochain assaut mais l'énergie est toujours là et mon envie de vivre de belles choses chevillée dans mon corps.

Voilà le ET MAINTENANT.

Douce journée à vous toutes et tous

BLUEVELVET
On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne Célineda

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 178
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #222 le: 16 Décembre 2013 à 01:23:53 »
ils sont mort quasi en même temps, moi 26mai. 
18mois. 19 bientot.
beaucoup de choses changent.

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #223 le: 24 Décembre 2013 à 09:44:32 »
Bonjour à toutes et tous,

Je suis chez mon fils aîné pour une semaine, nous passerons le deuxième Noël sans papa chez sa belle mère. La vie s'écoule en douceur sur le mode cocooning.

Il m'a dit cette semaine : maman tu crois que papa aimait vraiment ses fils. Quand on aime ses enfants on ne se suicide pas. Je lui ai répondu que papa les aimait plus que tout mais que ce n'est pas papa qui a pris la décision de partir mais la maladie qui a entraîné papa. La colère de mon fils semble un peu calmée mais il existe un énorme sentiment d'abandon.

Lorsque j'ai demandé à mon aîné quel cadeau il voulait pour Noël,  il m'a répondu,  tu  viens chez moi, c'est mon plus  beau cadeau, ce n'est pourtant pas la première fois que je lui rend visite.

Je passerai le nouvel an avec mon cadet et son amie et la maman de son amie à la maison en toute simplicité.

Voilà le ET MAINTENANT près de 18 mois après son départ, encore et toujours il nous faut des réponses que l'on trouvera sans doute jamais.

En cette veille de Noël j'adresse à toutes et tous plein de douceur et de tendresse.

Douce journée

BLUEVELVET

On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : ET MAINTENANT
« Réponse #224 le: 07 Janvier 2014 à 10:30:49 »
Bonjour à toutes et tous,

Les fêtes de fin d'année sont terminées. Elles furent simples et douces, nous avons évoqué avec tendresse et sans tristesse nos chers disparus (l'amie de mon cadet a perdu son grand-père à l'automne), nous avons même ri de certains de leurs travers.......

Je vous adresse tous mes vœux de douceur pour cette nouvelle année qui débute qui sera ce que la vie nous réserve avec son lot de surprises.

Douce journée

BLUEVELVET
On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau