Auteur Sujet: ce deuil pour les autres  (Lu 284814 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2715
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1020 le: 25 Janvier 2018 à 15:17:51 »

   Ah ! Le courage tranquille et fiable des fleurs ...
   Tantôt, en allant jusqu'à la boîte aux lettres,
   j'ai remarqué que mes petites tulipes botaniques percent déjà de 2 cms ...

   C'est peu mais c'est chouette.

   Oui, bien que différents et ne sachant plus trop rien sur rien, nous vivrons encore par-ci par-là, dissipant notre nostalgie, soupirant nos désirs ...

   
   M.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2715
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1021 le: 31 Janvier 2018 à 13:30:03 »

  Je suis plutôt taiseuse ces temps-ci ...

  Les mots disent des choses et puis des autres en même temps.

  Mais jamais le plus subtil.

  Jamais.

  Le cœur qui se meurt encore alors qu'il est déjà mort: aucun mot.

  J'avance comme un brouillon raturé qui rencontre une nouvelle fois la page blanche.
  Essaie de vivre, mon cœur.
  Essaie d'Aimer.
  - Mais ... ? JE suis MORT ...
  - Débrouille-toi !
  M.

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1022 le: 31 Janvier 2018 à 13:46:39 »

   

   


lorsque les mots ne viennent pas,
alors laissons parler la nature, ta photo est magnifique Martine, tes fleurs se moquent du temps, elles, elles ne parlent pas, elles viennent, elles se montrent à qui sait les voir, toi, ..en allant à la boîte aux lettres

je t'embrasse
Monobobo
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2715
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1023 le: 31 Janvier 2018 à 15:05:09 »

   Merci Mono,
   merci.
   T'es comme une petite fleur toi aussi.
    :-*, M.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2715
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1024 le: 01 Février 2018 à 11:54:50 »

   Tiens tiens, je suis sur ma page 69 et ça m'a toujours pas inspiré de libidodinguerie ... c'est vrai-ment-pas-la-grande-forme !
   Au programme cet après-midi: psychiatrie, justement.
   Ben non, cha va pas, chuis toudjou au fond du trou, pouêt-pouêt ...
   Bah, on va arranger ça ... wi wi wi ...
   C'est qu'il y en a des recettes pour tambouiller le malheur ...
   Chuis déprimée à donf mais tout va bien, oui, tout va bien.

   Ah, j'ai reçu deux beaux livres, deux éditions bilingues de poésies de Miguel Hernandez, ça va beaucoup me plaire ça.
   Dans qqs semaines c'est le printemps, et "l'anniversaire", alors je voudrais accueillir cet antagonisme avec la force nécessaire ...
   Debout ... pas comme une serpillère qui n'essuie que la crasse ...

   Prenons soin de nous, mes merveilleux compagnons de charbonnage ... souciette cacahuète ...

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1025 le: 01 Février 2018 à 15:30:22 »
J'ai eu une sale période serpillère...
dans ma vie d'avant...
moi aussi...
je ne le souhaite à personne...

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1026 le: 01 Février 2018 à 16:23:02 »

Salut souciette cacahuète,

Moi, je ne suis pas à la "page 69" mais ton message n'a pas manqué de m'inspirer de la libidodinguerie... et pourtant
c'est vrai-ment-pas-la-grand-forme !

Ooooh ! ma pôvre Titine... " Ben non, cha va pas, chuis toudjou au fond du trou, pouêt-pouêt ...
                                                              Bah, on va arranger ça ... wi wi wi ...
                                                              Chuis déprimée à donf mais tout va bien, oui, tout va bien."


Comme je sais que tu aimes beaucoup Serge Gainsbourg... pour aimer, pour espérer, toujours...

https://www.youtube.com/watch?v=0HhitAUML4A

https://www.youtube.com/watch?v=2bsdkj_JkYs

https://www.youtube.com/watch?v=uN-Kk5dFt9s.... (ma préférée !)

Ton fidèle compagnon de charbonnage...
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 308
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1027 le: 01 Février 2018 à 19:50:44 »
Douce Martine...
Si touchante, si magnifiquement vulnérable. A l'image de ces petites tulipes qui poussent près de ta maison. Prends soin de toi et de ta jolie sensibilité...
J'aimerais tant pouvoir souffler sur ces ouragans qui viennent nous mettre à terre, comme on souffle sur les bobos des enfants pour qu'ils fassent moins mal.
Prends soin de toi, debout, assise, prostrée à cause du poids du chagrin.  Fais comme tu le sens en cette période particulière, car tous ici nous savons que tu n'es et ne sera jamais une serpillière.
Une jolie personne, une tata qui souffre,  une charmante fleur de calendula... C'est comme ça que je te vois.
Je t'embrasse.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2715
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1028 le: 01 Février 2018 à 21:00:42 »

     8) :-* 8) :-* 8) :-*

    Oh merci c'est si gai de recevoir vos gentillesses ...
    On continue de s'encourager, à toutes !
    Chouette !
   

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1029 le: 01 Février 2018 à 23:56:31 »
et pis, la page 69, elle est même pô finie, alors
 pouêt-pouêt ;D
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1030 le: 02 Février 2018 à 11:46:54 »
et pis, la page 69, elle est même pô finie, alors
 pouêt-pouêt ;D

Salut Titine,

Alors... ta psy ? tu l'as encore fait rire avec tes fameuses carabistouilles !

Il faudra aussi que tu me dises (quand tu auras le temps, ça presse pas) pourquoi tu es passée si vite de la "page 69" à la "page 96"... un livre c'est comme un deuil... il faut lire toutes les pages, étapes par étapes... du début jusqu'à LA FIN !
Il ne faut pas vouloir aller plus vite que la musique ou vouloir mettre la charrue avant les bœufs... if you know what I mean ! un pas après un autre... doucement... lentement... mais sûrement !

Tu trouves pas que chuis philosophe aujourd'hui ?
Dans tous les cas de figure... grosses bises... gros bisous...

Au fait... quel temps fait il en Belgique ? du côté de Liège plus précisément ?
A+ Souci... pouêt-pouêt au malheur !

Ton pote
Federico

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2715
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1031 le: 02 Février 2018 à 12:45:10 »
   OUI, tu es très philosophe aujourd'hui, inimitable Federico, je dirai même que tu es un super potosophe car tu nous montres le chemin de la philopotie, et ça c'est bien plus GÉNIAL que les conneries universitaires, hihi!
   Ben non, ma psy hier je l'ai pas fait rire, mais je lui ai guère causé de tracas non plus, je vis mon séjour en "sommets abyssaux" très gentiment ...
   C'est pas seulement le deuil, même si je me suis aperçue que je lisais le livre pour la dixième fois à l'envers ... à confondre les 6, les 9 et à m'épuiser à essayer de vivre "ça", essayer encore et encore et pour toujours et toujours ...
   C'est le manque de lumière, notre ciel belge est bouché de gris depuis mi-nov, mon système nerveux privé de son aliment solaire tombe en panne à tout bout de champ, pas grave dans qqs semaines on devrait avoir des belles lumières et je pourrai "recharger", c'est aussi bête que ça.
   Faut pas s'en faire !
   Et puis j'ai profité des soldes pour compléter ma collection de dentelles sexy, pour quand ça ira mieux ... tout espoir n'est pas perdu !
   Hé, hé, Titine.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1032 le: 02 Février 2018 à 12:53:46 »

Eternellement coquine... j'adore !

Je t'embrasse Titine.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2715
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1033 le: 07 Février 2018 à 22:52:45 »

    Carrément dans les étoiles ... M.

    https://www.youtube.com/watch?v=ggUtlUHIqQQ

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2715
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1034 le: 08 Février 2018 à 19:29:32 »
   Ah, cet après'm, je suis allée à Liège,
   et j'ai revu ce petit jeune dont j'ai accueilli, depuis août 2016, les récurrentes pensées suicidaires, et qui, au fil du temps, se bagarre pas si mal que ça pour se désengluer de son cocon et déployer ses ailes ...
   En plus, SOLEIL, je sens qu'enfin mon corps se prépare à ressentir LE PRINTEMPS en pleine harmonie ...

   Bien sûr, je porte TOUJOURS et POUR TOUJOURS le deuil de Kalahan ...
   Ces derniers temps, deux rêves m'ont comme rassurée sur la proximité que j'entretiens au fond de moi, avec ce cher petit.
   La conscience du temps qui passe pourrait nous faire croire que l'on se "fait à tout", ces deux rêves, comme un cri de vérité absolue émis par mon cœur, dans l'innocence du sommeil, m'ont assurée qu'il n'en était rien.
   Non, on ne se détache pas de tout, certaines taches sont indélébiles, indélébiles.
   Et puisque c'est là la VÉRITÉ de mon Amour, c'est tranquille, je suis en deuil A VIE, voilà tout.
   Je n'en sortirai pas, quelle vulgarité que d'en sortir.
   Comprenne qui pourra, mais cela me rend heureuse en profondeur, de sentir à quel point cet Amour est infini.

   Dans le premier rêve, j'étais encore étudiante, et pendant la récréation, je reçois par téléphone, la nouvelle du suicide de Kalahan.
La puissance des émotions ressenties est bien sûr indescriptible, je revis ces choses, dans le contexte anachronique de ce rêve.
   Tout d'un coup, je suis coupée de ma vie, les visages de mes condisciples, des profs, la cour de l'école, les locaux, tout devient agressif, dans sa normalité ... et bien sûr je sens aussi cette coupure avec les autres, ceux qui ne peuvent comprendre ...

   Le deuxième rêve se passe actuellement, je suis en we chez ma maman, mais on a besoin de qqn pour la plonge à l'hôtel où je travaillais il y a 22 ans.
   Si bien que je revois G.G., propriétaire et chef cuisinier de l'établissement à l'époque, revenu comme simple employé, avec la tête de qqn à qui on ne demande pas "Mme va bien ?", cet homme a vécu des misères de ce côté-là, je m'en doute, fagoté comme un pauvre diable qu'il est.
   Mais je lui demande "comment vont les filles ?" et alors son visage s'illumine, J. et V. sont deux jeunes femmes magnifiques.
   Lui, me demande "et toi, ça va ?" et alors je ressens toute ma peine, tout le mal de ma blessure, mon cœur pleure désespérément bien que cela ne se voie pas, et je réponds seulement qu'il faut bien que ça aille, que je n'ai pas le choix.
   Avec l'envie de DIRE, mais qui pudiquement, reste coincée dans ma gorge.
   Et puis voilà, on attend à la cuisine, c'est pas encore le coup de feu, les clients sont encore "à l'échauffement", au bar ...
   On a encore le temps de causer. Lui aussi a "un truc" à dire, il se confie:
   - J'ai vécu un traumatisme.
On passait, en famille élargie, la journée au bord d'un lac, puis il y a eu des remous dans l'eau et j'ai sauvé trois des nôtres qui se noyaient.
Mais j'ai cru qu'ils étaient morts, j'ai eu tellement peur.
   Alors moi, j'ai besoin de le DIRE, et ce qui sort, c'est:
  - un des miens est mort, il s'est noyé mais dans sa tête.
  J'avais tellement mal, mal, dans ce rêve, mais au réveil, d'avoir éprouvé cela sans le filtre de la raison consciente, m'a prouvé la légitimité de mes souffrances ... cinq ans après, OUI, elle sont toujours VIVES et c'est normal, normal puisque j' Aime.
   M.
« Modifié: 08 Février 2018 à 20:03:43 par souci »