Auteur Sujet: ce deuil pour les autres  (Lu 277899 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1275 le: 05 Décembre 2018 à 14:23:44 »
 Salut Catherine,

 Je traverse ces temps de fluothérapie politique avec un sentiment de gravité ...
 Bien sûr j'espère pour l'humanité des jours meilleurs, si pas tout simplement "des jours", vu qu'à cette allure, "on" va droit dans le mur ...
 Les siècles passés n'ont été que suite d'hécatombes intercalées de réorganisations à se quereller à nouveau ...
 Je ne sais plus qui a dit "Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas" ...
 Le jaune fluo ressemble assez au souffre naturel, il y en avait, hier, au magasin de minéraux ... J'ai poussé la porte pour y trouver un bijou pour la maman de Kalahan, on se retrouvera dimanche pour la St Nicolas, sixième St Nicolas sans Lui, impensable et pourtant ...

   A la difficulté collective de s'organiser avec sagesse, se greffent tant de souffrances individuelles ... Le site de prévention du suicide se remplit de témoignages de personnes qui ne "seraient" pas malades sans les influences de la "grosse machine à broyer" ...
   Trouver du sens quand tout va de travers ...
   Ô Capitaine, mon Capitaine ...
   (Caput, capitis,"tête", en latin ...)
   Sauver les naufragés ... pour mourir avec eux ...
   ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
  mono666besoin de parler svp
  04/12/18 19:07

je c'est pas trop comment commencer mais j'ai seulement pas l'impression d'être a ma place ici avec tout ces gens autour de moi toutes les choses simple dans la vie sont d'un compliquer et ma vie n'a plus de sens, me lever pour travailler, sourire au personnes autour de moi, leurs parler me fait souffrir le martyres.j'aimerai seulement être seul et pour cela j'ai préparer mon départ je suis prêt réellement mais quelques chose me bloque encore ( peux être mes enfants) ou plutôt la peur d'être pris pour un lache je pense.
Mais la mort fait parti de la vie et si on a plus de sens a être ici que notre existence n'apporte rien au final ça serais pas faire preuve d'un grand courage que de tirer sa révérence ?
La vie peut être belle c'est vrai mais parfois elle fait plus de mal qu'autre chose et je ne vois pas d'issus aujourd'hui ....
La mort pourrait être une nouvelle aventure ou tout pourrait être possible, une étape dans ma vie, une chance même d'être meilleur que dans cette vie .
Je me suis donc donner la semaine pour vivre certaine chose comme aller a l'église ( je suis AT ) mais rien pas un signe, la mosquée pareil
voir un opéra, des films, suis parti sur Lyon je voulais voir cette ville faire le tour mais après cela faudra bien prendre une décision alors franchement avec franchise ça serait pas une bonne chose partir paisiblement ?
je suis vraiment perdu car je ne ressens aucune souffrance ni peur a faire cela ni même de la honte
dsl du pavé
merci de m'avoir lu
^^^^^^^^^^^^
^réponse: souci 05/12/18 13:15
Bonjour Mono,
Je suis pas Dieu ni mandatée par l'au-delà (à moins que je sois, en ce moment, instrumentalisée par le Très-haut, sourire),
mais je te fais un grand signe: Ohé, Mono, c'est qu'une mauvaise passe que tu traverses là, il y a plein de manières de retrouver du sens à TA vie.
D'ailleurs, tu le fais "un peu", en mettant en place qqs découvertes, seulement, UNE SEMAINE, ce n'est pas assez, à moins d'un coup de chance, de provoquer en si peu de temps un déclic, une nouvelle inspiration ...
Je trouve que "chercher des signes", c'est intelligent, qu'on soit croyant ou pas n'est pas important, ce qui compte c'est de se sentir stimulé par une "suite", par une poursuite, je dirais ...
Au fond, c'est comme ça que je fonctionne ... que je laisse mon instinct "sentir" la piste ...
"Sentir", non pas penser, objectiver: je comprends de moins en moins la société qui nous entoure.
Tu as un gros ras-le-bol de ton boulot, de la routine ? Tu penses n'être pas reconnu, ou coincé dans un job "alimentaire" où tu ne t'épanouis pas ? C'est trop dur physiquement, si bien qu'après ta journée, tu as donné toute ton énergie et tu ne peux plus profiter du temps restant avant de dormir ?
Ou bien, tu es blasé sentimentalement, des amours, des amitiés, tu es déçu de connaître les gens ?
Continue ta recherche ... essaie de remarquer ce qui te ramène à tes meilleurs moments passés, de l'enfance ou de l'adolescence, ou des périodes où tu te sentais pousser des ailes, ces moments nous appartiennent pour toujours, ils sont comme un sac de graines qui peuvent germer à nouveau.
Sache que je comprends parfaitement ta lassitude actuelle, j'entends plus un besoin de PAIX que de dégoût de l'existence ...
Comme s'il était toujours possible pour toi d'aller bien, dans d'autres conditions ...
Je devine bien que tu as des contraintes matérielles, et qu'il n'est guère envisageable de planter ton parasol et étendre ton drap de plage aux Seychelles, mais, mais ... par exemple, j'ai commencé à nous préparer un petit paradis au jardin, pour la belle saison à venir, j'ai planté une douzaine de superbes rosiers, blancs-crème, jaunes-miel, roses abricotés, roses pâles ... et pouf, j'irai m'asseoir en plein milieu avec mon ami Plume (mon bon gros chat tout blanc), ouille ouille ouille le Nirvana nous attend !
Continue bien ta prospection, mon cher Mono, je serais heureuse que tu me fasses part de tes observations, les positives comme les négatives ...
Pensée pour toi et tes enfants (j'ai passé le chapitre comme quoi ton suicide les traumatiserait, généralement ça n'aide personne)
Mon pavé est plus gros que le tien, bonne digestion, hihi! M.

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 395
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1276 le: 06 Décembre 2018 à 14:47:40 »
En ce jour de fête des enfants bien important chez vous en Belgique, je pense à vous très fort,

à toi, aux parents de Kalahan,
un beau quartz rose, pierre des enfants et de l'amour,

des bulles roses d'amour pour Kalahan,

Catherine

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1277 le: 06 Décembre 2018 à 19:30:13 »
     Trop gentille Catherine !  :)
     Oui, c'est St Nicolas ...
     J'essaie de n'admirer que les monstres de Joie et d'Amour,
     j'irai cacher la tristesse derrière les étoiles, avant d'aller dormir ...
     M.
     

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1278 le: 14 Décembre 2018 à 20:46:01 »

   Une nouvelle très triste vient de me parvenir ...
   La jeune Florine, longtemps soutenue sur le forum prévention du suicide, s'est donné la mort.
    :'( :'( :'(
   ^^^^^^^^^^^^^^

 anonyme_1_2 : Suppression du compte anonyme_1_2
13/12/18 22:36

Bonsoir,
Je suis le père de "anonyme", elle m'avais parlée ultérieurement de ce forum auquel elle tenait tant, je trouvais sa tant ridicule que inutile, j'ai lu ce qu'elle disait sur moi, je le conçois j'ai été très con, mon langage certes est vulgaire mais aujourd’hui je n'ai plus de fille, ma fille de 15ans seulement 15ans à pris son envol, la connaissant je peux deviner qu'elle inventais son départ du forum, voulant camoufler son mal-être (pardonnez moi d'ailleurs je ne sais absolument pas comment marche se foutu forum) elle tenais a vous et pensais vous faire souffrir par son départ vers le ciel. Je tenais a vous remercier pour votre soutien envers elle. Je souhaitais vous prévenir malgré que vous n'en avez peut être rien a faire a vrai dire je ne vous connais pas. Bien à vous.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1279 le: 14 Décembre 2018 à 23:21:27 »

    Pour Florine
    Qui n'a pas pu pousser son cri
    Un peu plus loin
    Un peu plus longtemps
    https://www.youtube.com/watch?v=usN-pKfw6Q8
   

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 395
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1280 le: 14 Décembre 2018 à 23:27:38 »
Il y a des soirs où la tristesse est bien trop envahissante pour pouvoir la cacher derrière les étoiles ...  je partage ta tristesse Martine...
15 ans ! Et tant de souffrances ....

Même si ça n'a pas empêché son suicide, elle a pu bénéficier de votre soutien, ça a certainement déjà été beaucoup pour elle .... son papa sait aussi que sa fille n'a pas toujours été complètement seule dans sa terrible détresse ....

Je pense à toi, chaleureusement,
une bougie ce soir pour Florine accompagnée d'une douce pensée très émue pour elle
Catherine

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1281 le: 14 Décembre 2018 à 23:53:00 »

    Merci, Cath !
    Cette petite, nous sommes plusieurs à avoir souhaité faire beaucoup plus pour elle ...
   
    Sans pour autant penser que nous aurions certainement pu la "sauver", évidemment.

   
    Elle avait perdu sa meilleure amie par suicide ...
    Puis sa mère ...
    Florine était douce.
   
    M.
   

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1282 le: 15 Décembre 2018 à 12:14:05 »
Si jeune Florine, que de tristesse,
pourquoi faut il qu'un cœur aussi tendre ait autant à souffrir ?
Nous ne maitrisons que si peu de choses, et pas les choses essentielles

J'écoute toujours la même clé USB dans ma voiture, une cinquantaine de chansons à peine
cette chanson y figure, dans une version en public, je penserai à Florine à présent en l'écoutant :

https://tomsk.fm/watch/338395



"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1283 le: 15 Décembre 2018 à 13:07:01 »

   Merci loma

   merci à tous ceux qui ont éprouvé ce "quelque chose"
   
   qui abat tous les clivages

   à la lecture de ce morceau de "petite" histoire contemporaine.

   Bon, comme dirait sagement Catherine de Mircea, désaddictons, tentons de faire du mieux possible ... pour combattre la quatrième violence de notre civilisation, celle du suicide et de ses retombées.

   Florine je ne t'oublierai pas ... M.
 
   

Hors ligne fabstellaire

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1284 le: 15 Décembre 2018 à 23:49:38 »

    Merci pour vos ptits coucou, ils font du bien !

    "L'impossibilité de réparer l'irréparable" du texte de Lucie

    Eh oui, c'est là-dessus que j'ai buté, et que je suis tombée en dépression le 29 juillet 2016 ...
    Jusque là, je demandais l'impossible ...
   Ranger son chaos ... bien sûr, mais il faut pouvoir le faire.
   Il est probable que je passerai le restant de mes jours à bricoler dans le bric-à-brac incompréhensible: comment comprendre qu'un enfant à qui on a donné tant d'amour et de soins se suicide ?

   Kalahan, je ne t'abandonnerai jamais, je te chercherai toujours ...
   Dans la confusion obscure des pensées, dans la fusion lumineuse des regards d'amour ...
   tata

Bonjour, je lis votre post ainsi que d'autres, je vois qu'il ya parfois des citations issus d'un autre forum, peut-être que ce serait bien que les deux forums s'asscoeitn d'une manière ou d'une autre.

En tant qu'enfant ayant perdu sa mère et son beau-père de maladie(rupture d'anévrismeet arrêt cardiaque , mais causé par des antécédents médicaux et un coeur brisé) la même année, je fais face à des pensées suicidaires et essaie de ùme remettre des conséquences d'une tentative récente, puisque je ne peux plus plierle pouce ni l'index. On me dit que cela me servira deleçon, j'ai encore de l'espoir de récupérer par la kiné ou en ultime recours la chirurgie de transfert de tendons.

En tant qu'enfant je n'ai jamais rien eu à reprocher à mes parents et lors de ma tentative, c'est plutôt moi qui me reprochais des choses.

Les raisons de mon geste, je les connais: le sentiment d'impuissance, d'être maudit, des épisodes de harcèlement à l'école,  une fragilité émotionnelle et une sensibiloité extrême.
Je voudrais dire quequand on fait face à des pensées suicidaires, celane veut pas dire que l'on ne fournit pâs un effort intellectuel d'analyse, de recherche,etc.
C'est un combat au jour le jour et le défi est de vivre par envie et non par une sorte d'obligation relevant du "il faut je dois" voulue par la société.
La spiritualité peut apporter du réconfort, j'essaie de ne pas prêter attention à ceux qui se focalisent sur la partie "punition, jugement, mauvaiskarma,etc"même si ârfois ces considérations jme font souffrir car on se sent "maléfique" ou puni alorqs qu'on ne veut de mal à personne. Par exemple, j'ai lu sur un forum l'exemple de l'histoire d'une femme victime d'abus dela part de ses petits amis. Selon les créateurs du forum, ses souffrances étaient justifiées par ce qu'elle avait fait dans une vie antérieure. Ils disaient aussi à une femme qui avait perdu son mari par suicide que ce dernier était piégé dans le bas astral, tourmenté par des esprits négatifs,etc, et s'étonnaient ensuite que la personne ne soit plus venue poster. Cela ùm'a fait beaucoup depeine et personnellement je n'aurais jamais dit cela à quelqu'un dans le chagrin.

Alors je sais bien que rationnellement il faut éviter des e focaliser sur cela, mais quand on est fragilisé certains mots peuvent avoir du poids,et les sites dédiés à la spiritualité essaient souvent de capter l'attention des gens en détresse, avec des intentions nobles ou pas.
J'espère que mes propos ne semblent pas trop incohérents, imls sont en partie imprégnés de mes propres obsessions et inquiétudes.
Je pense(et ressens) le fait que dans les pensées suicidairesil ya un aspect chimique et génétique. Et une grande sensibilitéémotionnelle. Bien souvent, face à des conseils que je reçois, je suis rationnellement d'accord avec ce qu'on me dit, mais les proposglissent aussi sur moi à cause de ladimension émotionnelle.

Je voudrais cpnclure ce post par le fait que je pense que beaucoup de gens faisant face à des pensées suicidaires, 99,999999% je pense, ,ne veulent de mal à personne. Tout en continuant le combat, je voudrais solliciter la clémence, à la fois des humains, mais aussi des puissances supérieures auxquelles, si elles existent, je demande de prendre en compte la complexité des émotions humaines. Je ne souhaite à personne la damnation éternelle et autres châtiments karmiques qui me terrifient.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1285 le: 16 Décembre 2018 à 15:36:15 »

   Bonjour et bienvenue, Fabstellaire,

   Faire fusionner deux forums, cela ne clarifierait rien, je pense ...
   
   C'est en toi, que tu peux mixer les idées de différents sites, et extraire le meilleur pour TOI ...
   Aucune vérité n'est à démontrer, aucun chemin n'est à prétendre: les dogmes perso je les sens pas, aucun, aux mythes je préfère le sublime, et ce dernier, c'est dans la beauté de l'amour auquel chacun aspire, qu'il s'exprime ...

   Je t'encourage pleinement à penser par toi-même, Fabstellaire.
   Tu peux ouvrir ton sujet ici, où aucun prosélytisme ne risque de te malmener.
   
   Amicalement et solidairement, M.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1286 le: 21 Décembre 2018 à 17:06:33 »

   La dépression vue à l'IRM ...

   

   Non, bousiller mes neurones, c'était pas assez, hein, "destin" ou "machinchose", fallait que "tu" (malchance, poisse, fatalité) bousilles aussi le moral de notre Kalahan.
   Revanche, revanche, revanche !
   Destin tu vas user tes semelles longtemps encore, si tu veux bousiller mon espoir ...
   Ratapouêt cacahuète !

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1926
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1287 le: 21 Décembre 2018 à 20:28:29 »
Bon, ben moi j'aime bien avoir un cerveau qui ressemble à un atoll des mers du sud.
 :-*
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1288 le: 22 Décembre 2018 à 09:15:48 »
Bah, foutu pour foutu, avec quelques dingodingueries,
genre GDB de MDR, notre IRM devrait clignoter comme un sapin de Noël avec des loupiotes oranges et roses ...
^^^^^^^^^^^^^
Et puis si notre regard retrouve la neige ...

On peut voir encore
Mes pas sur la neige
Pour un temps
-Soupçon d'inconfort-:
Seulement y étais-je ?

Seulement ...

Si un seul disparaît
Une seule préférence
Son souvenir revêt

Toutes les différences

Que te connaître un peu
Me confine en ces pas
Où neigent l'épaisseur
Et ta douce présence
Qui fit fondre mon cœur.

M.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1289 le: 22 Décembre 2018 à 11:17:01 »

   Eh oui, j'ai resservi ce seul poème de l'année écoulée, avec un autre plus récent, enfin, bref.
   Ce pour dire à quel point la dépression a tout étouffé de moi cette année.
   Je ne peux pas dire que ce fut l'année la plus difficile depuis la mort de Kalahan, mais celle où je me suis le plus souvent retrouvée en déficit de ressources personnelles.
   Et c'est comme ça, la dépression, c'est une déficience.
   Si "on" voit qqn le bras cassé, dans le plâtre, on lui demande pas "mais enfin, sers-toi de ton bras!"
   Mais il est communément ancré dans les mentalités que la dépression est "affaire de volonté", ben voyons. La volonté joue, comme une rééducation , mais elle joue contre un mal capable de vous léser à nouveau subitement de toute énergie, intelligence, mémoire, attention ...
   Année d'enfouissement, à tel point que j'ai eu le besoin de creuser le sol, concrètement, bêtement, de planter des rosiers pour me promettre "des choses" à venir, encore des choses à venir, des choses à venir tout simplement.
   J'espère reconquérir un peu de mouvement l'an prochain, j'espère y arriver.
   Pour moi, pour les autres.
   
   Ce poème ci-dessus, je l'avais écrit dans le train, lors d'un des éprouvants retours de chez ma maman, oui, pour une personne dépressive, des choses "normales" peuvent devenir très éprouvantes, épuisantes, c'est pas croyable, bien entendu, bien entendu.  (mais alors, entendu à tel point que j'en suis à chaque fois inouïe de ne pas l'avoir entendu)

   On vient de me demander de "l"expliquer" un peu, ce poème, je livre donc le tenant de cet exercice de création:
   
Le manteau blanc de la neige qui recouvre tout ...
Cela peut être aussi une volonté (ou faculté?) d'oublier nos marques, nos ratures, nos tracés ... de revêtir notre innocence en un bond à travers le mur du doute ...
Un paysage enneigé m'évoque cela ...
Et puis il y a tout ce mystère des sentiments, d'une certaine ubiquité sentimentale que nous éprouvons parfois ... à nous souvenir des personnes aimées disparues ...
Ce poème est une superposition d'impressions, de réminiscences, il n'y a pas d'événement précis derrière.
Une tristesse de fond d'avoir perdu des êtres chers, deuils de vivants comme de morts ...
Un étonnement d'être encore "en vie" après des peines qui auraient dû me tuer ...
Sentiment étrange que d'être passée par tant de "mort" ...

Mais mon poème est à VOUS, maintenant ...
M.