Auteur Sujet: ce deuil pour les autres  (Lu 289708 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2723
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1260 le: 13 Novembre 2018 à 14:39:09 »

   Je passe mes années de deuil à connaître le verbiage des "suicidaires" ...
   Maladie mentale ou énorme cul-de sac sociétal ?
   Comment motiver les rejetés, les inadaptés (dont je suis, ne vous déplaise) à RESTER EN VIE pour LEUR vie, pour suivre LEUR chemin de traverse ?
   Qui a "raison" dans le monde d'aujourd'hui ?
   Qui a raison, franchement ?
   Ô ma maman, toi qui m'as mise au monde ... pour me voir VIVRE
   Pensée pour la maman de Jade, une inconnue ...
   ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

     jades005 : suicide
06/11/18 19:17

j'en ai marre, chaque jour est une épreuve, j'ai l'impression que personne ne comprends ce que je ressens, tout les jours je me demande si le suicide serais une bonne option, s'il vous plait aidé moi je veux plus souffrir comme ca a 13 ans, il me reste encore beaucoup de chemin et je pense que je vais vraiment m'arrêter la....

    en réponse à : jades005
 
    souci07/11/18 12:36

    Bonjour Jade,
    Je suis très touchée par ce que tu écris.
    Touchée par cette souffrance, par cette perception pesante du quotidien ...
    Je comprends que de ce point de vue envahi par la difficulté d'être, l'avenir semble peu engageant ...
    Je ne suis pas toi, mais j'aurais pu poser les mêmes mots, à certaines étapes compliquées de mon chemin vers cet "avenir"que l'on a tant de mal de projeter, dont on ne sait pas trop quel "modèle" on est capable de lui donner ...
    "Personne ne comprend ce que je ressens" ...
    Tu penses que personne ne fait assez attention à toi ? Ou bien alors peut-être que TON attention est happée par les choses négatives, et n'est plus assez libre et optimiste pour remarquer ce qui est agréable et motivant dans ta vie ?
    Peux-tu mieux décrire cette souffrance, qui te fait vivre chaque jour comme une épreuve ?
    A ton âge, il se passe tant de changements: le corps, déjà, se transforme, ce qui n'est pas évident à gérer.
    Avec ce passage obligé de la sexualisation, les premiers émois amoureux et les déboires et illusions associés.
    Les enjeux compliqués entre "paraître" et "être".
    Et puis comme si c'était pas assez, il y a la pression sociale à se préparer à occuper des fonctions professionnelles, purée c'est pas évident du tout de savoir ce qui va nous convenir au juste !
    Bref, tout paraît très lointain, voire insurmontable, et en même temps, on s'en préoccupe ...
    On voit quelle vie mènent nos parents, il est rare qu'un(e) adolescent(e) ait envie d'avoir la même plus tard, des conflits naissent ... critiques, reproches, mauvaises interprétations ...
    Tu as bien fait de venir ici, mille fois bien fait.
    Qu'on aille bien ou pas bien, tu sais, on vit un jour à la fois ...
    Un jour à la fois tout simplement ...
    Cette "montagne", l'avenir, n'existe pas au présent. Or c'est au présent que tu souffres, et au présent que tu peux te sentir plus légère en faisant attention à ce qui est bien.
    C'est dans TA vie que tu peux accepter la joie, la douceur, la créativité.
    TU peux viser là, maintenant, des objectifs à court terme qui procurent du bien-être. En même temps, je devine bien que mes mots doivent te paraître "trop faciles", vu le stress qui est en toi actuellement.
    Concrètement, tu dois bien avoir quelques petites idées des choses qui te maintiennent dans la difficulté et des choses qui t'apporteraient du contentement, de la fierté, non ?
    Tu n'es pas obligée de dévoiler les détails de ta vie, mais "mécaniquement", on a tous, et à tout âge, des habitudes qui nous sabotent, nous freinent, nous bloquent, et des gestes qui nous ouvrent vers les découvertes, le soin de soi, la convivialité, le RIRE, et à la fin de la journée un bon roupillon dans un bon lit, pour s'arrêter "là". L'avenir, c'était aujourd'hui.
    Je serais heureuse de pouvoir continuer de te rassurer un peu, Jade.
    Affectueusement et solidairement, M.

    en réponse à : souci

    jades00509/11/18 21:16

    Bonjour Souci,
    Tu es extraordinaire, je ne sais pas si toi aussi tu as le même problème ou si tu est là pour nous réconforter. Ton message est magique et touchant, mais rien ne peut m'aider à ce stade, j'ai l'impression d'être dans une cage, d'être obligée de devoir avoir une vie que je ne veux pas et de me forcer à être quelqu'un que je suis pas. C'est comme si j'étais prisonnière, prisonnière de tout et de rien, de devoir agir comme les autres veulent que j'agisse et faire tout le contraire de ce que je veux. La vie est compliqué pour tout le monde je sais et chacun a sa manière de voir la vie, me concernant elle est noire et les seuls petits moments de joie finissent par s'éteindre par une longue souffrance. Mes amis me déçoivent autant que ma famille et autant que le reste du monde. J'espère que les personnes concernées par ce sentiment se manifesterons.
    Merci infiniment Souci,
    Jade

    Pour Jade, pour les siens,
    pour "gagner du temps" face au suicide ...
    Tant de jeunes à accompagner, à prendre par la main ... quelle invisible solitude dans le "monde actuel" ...
    M.

   

   

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2723
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1261 le: 15 Novembre 2018 à 15:38:29 »

   Ma prof de français avait la sagesse de dire :

   (et ça m'arrangeait bien, hé, hé!)

   "La culture, c'est ce qui reste quand on a tout oublié"

   Et je n'ai pas oublié la "Roussette",
   merci Faïk pour ce sourire ...

   Le deuil, c'est quoi ?
   C'est quand il ne nous reste plus que l'émotion ?
   M.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2723
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1262 le: 16 Novembre 2018 à 12:55:23 »

   Kalahan, de quel mal as-tu souffert ?
   Ton cerveau réagissait-il comme le mien, hypersensible à tout ?
   Tu n'as pas osé en parler ... je COMPRENDS !
   Qui ose dire "ça" : ma tête ne va pas, je ne suis pas fou/folle, mais j'arrive plus à gérer les commandes ?
   Bien entendu, on fait un déni là-dessus !
   Bien entendu, on "force" pour croire et faire croire qu'on est performant(e) !
   Et puis oups, c'est la dépression sévère ... si dangereuse, redoutable auto-manipulatrice ...
   Des amis internautes se sont demandés ce matin, que devenait la "pétillante souci" ... ben voilà ce que je leur ai dit ...

    Coucou à tous,

  Oui, qqs jours d'absence, c'est que je manque cruellement d'énergie !
  A ce stade de la saison, mon cerveau est en hibernation, c'est assez frustrant, mais je dois me rendre à l'évidence, il n'y a rien à faire, les antidep n'agissent plus, malgré le maximum ... des électrochocs amélioreraient mon état ?
  Donc ralentissement physique et intellectuel, vie minimaliste ...
  Que vous raconter ! Que j'accepte mon état en douceur, puisque m'en plaindre et m'en morfondre ne fera qu'empirer le quotidien ...
  Ce soir il me faudra un peu d'énergie entre 20 et 23 heures pour aller servir à la soirée des sans-abris: donc je prévois une SIESTE avant, pour y tenir debout.
  Peu de personnes se rendent compte à quel point le type de dépression dont je souffre est handicapant ...
  Le plus triste, c'est d'avoir perdu la confiance d'un ami à cause de cela: cette blessure-là est très profonde. Il me faut avoir en moi la confiance que lui n'a pas su garder en moi, c'est très triste et décourageant: à quoi bon me "dépasser", vu le mal qui me rattrape ? A quoi bon (faire) croire que je suis quelqu'un de bien ? A cause de cette maladie, j'ai perdu tant d' "amis" ... personne ne comprend que mon cerveau, qui parfois fonctionne très bien, peut me tomber en panne ... cette faiblesse est mal interprétée: comme de l'indifférence, de l'égoïsme, de la paresse, de la surprotection, et j'en passe ...
  A cause de cette fatigue si intense, mes comportements deviennent incompréhensibles car chacun essaie de se faire une idée globale de l'autre, et cet imprévu soudain qui me réduit, jette le trouble ...
  Moi, j'accepte cette foutue maladie, je sais je fais tout mon possible ...
  Mais voilà ...
  Une bonne nouvelle qui me fait très plaisir: mes trois boutures de rosier vont très bien ! Donc cent pour cent de réussite, par rapport aux 33% généralement estimés ... chic, chic, chic, je ferai une roseraie magnifique dans les années à venir ... j'y inviterai les amateurs ... et je pourrai faire de belles photos à vous partager la saison prochaine ...
  Petitement et affectueusement vôtre, M.

   
   
   

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2745
VANTVA
« Réponse #1263 le: 16 Novembre 2018 à 18:29:30 »
Moi je le sais que tu es quelqu’un de bien... je le crois pas.. t'as pas besoin de luter pour me le faire accroire!
Le coup de la sieste AVANT une prévue dépense d'énergie...je pratique assidument...je le dis pas trop, ça fait pôvre petite chose fragile...
ma fatigue n'est rien face à ta fatigue dépressionnaire intense et saisonnière si méconnue...mais elle plombe bien mes jours...mes semaines.. une fatigue de deuil résiduelle bien ancrée...
Toi, tu cumules les deux...
mais tu as la main verte pour les roses et c'est un petit don bienvenu pour coloriser un quotidien parfois grisouille...
ma jardinière de pensées survit à peu de soins...sur l'appui de fenêtre...elle me donne un petit coup de couleurs quand je m'accoude au petit coin Autel-du-souvenir-de Manue...
Je vais de ce pas me couler sur canapé... j'ai des forces à prendre si je veux finir la rédaction du mémoire en panne et dont la date de remise est dépassée déjà...mais j'avais plus de jus pour...la sieste du avant-soir...pour pouvoir vivre un soir...j'ai un abonnement!
Bises du soir, espoir...
et courage pour ta bonne action vespérale.

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 403
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1264 le: 17 Novembre 2018 à 00:47:43 »
C'est la période où la nature ralentit ... où l'on a aussi besoin de ralentir .... alors à ton rythme, surtout ... Tu acceptes ton état en douceur : c'est déjà énorme ...
On te retrouvera avec ta "pétillance" au printemps en même temps que les rosiers bourgeonnants.

J'espère que tu retrouveras suffisamment confiance en toi ...
Je suis là depuis peu et derrière l'ordi ce n'est pas évident, mais j'apprécie ce que tu es et fais ici ...  :)

Prends bien soin de toi Martine, du mieux que tu peux.
 :-*
Catherine

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2723
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1265 le: 17 Novembre 2018 à 01:20:26 »

   Merci les filles, merci tout simplement.
   M.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1956
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1266 le: 17 Novembre 2018 à 14:43:44 »
Oh oui, souci... Merci à toi d'être toi.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2723
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1267 le: 17 Novembre 2018 à 15:11:12 »

    Hier soir, "une feignante" a passé une bonne soirée avec "les gens qui ne sont rien" ...
    Sous la demi-lune qui brille pour tous ...
    Sous les étoiles si lointaines ...
    M.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2723
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1268 le: 21 Novembre 2018 à 13:13:06 »

    Choquée ces jours-ci par la nouvelle du suicide d'un garçon de 11 ans ...
    Choquée aussi par la bêtise de certains commentaires ...
    Puis bon, on avale un rince-cochon pour pas mourir de soif ...
    Et on se remet à l'étude ...
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^

     Butterfly36 : Borderline
20/11/18 19:53

En pleine crise depuis deux jours...je pense au suicide, mais personne ne me comprend...je me sens seul face a cette maladie
     ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Réponse de souci:
21/11/18 12:47


Coucou Butterfly,
Effectivement, il y a toujours en nous une part d'incompréhensible (et d'inexprimable) en nous, ce noyau dur qui n'appartient qu'à nous, notre parcours unique et notre manière unique de ressentir, d'associer, de se représenter les choses ...
On appelle ça la solitude fondamentale.
Mais ce n'est pas fatal, ce n'est pas ce fait qui tue, je pense plutôt que c'est de ne pas s'aimer ...
La maladie psy, chronique, est un encombrement dont on ne peut se défaire ...
MAIS NOUS NE SOMMES PAS QUE LA MALADIE !
Tu peux te dissocier de ce qui te fait trébucher ... et mettre en évidence les mécanismes de fonctionnement qui te font avancer en-dehors des crises !
Je crois que nous devons, malades psy à long terme, travailler 50/50 avec le psy: le psy comprend certaines choses qui nous freinent, mais c'est à nous de compléter notre portrait ... ce qui nous sauve, c'est la confiance en nous ! Nous devons garder une grande part d'indulgence et de tolérance pour nous auto-juger, la maladie nous cause bien des complications ...
Dans les mauvaises périodes, attendre que ça passe ... tu dis qu'on ne te comprend pas, mais te comprends-tu ? Pour se comprendre, il faudrait résumer à quels mots: je pleure ?
Alors pleure, mon cher Butterfly, tu peux pleurer sur mon épaule de grande sœur et de tata ... les pleurs ne sont pas la solution, mais ils sont l'expression ...
Et puis, au fond, comme les solutions sont peut-être hors de portée de la condition humaine, nous n'avons que ça, l'expression ...
Quand tu auras assez pleuré pour cette fois, tu t'exprimeras autrement ... on en a tant besoin, de l'expression ...
Merci à toi d'être passé par ici, tu n'es pas si seul que ça.
M.


Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1520
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1269 le: 27 Novembre 2018 à 21:01:17 »
Salut souci
Un petit coucou anti léthargique  :D

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 403
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1270 le: 28 Novembre 2018 à 00:34:16 »
Je te le redis Souci : ça fait drôlement plaisir de te revoir voler de fil en fil pour déposer réconfort, douceur, sourire, humour, du beau ....
J'espère que cela te fait aussi autant de bien !   :)

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2723
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1271 le: 28 Novembre 2018 à 13:56:47 »

    Merci pour vos ptits coucou, ils font du bien !

    "L'impossibilité de réparer l'irréparable" du texte de Lucie

    Eh oui, c'est là-dessus que j'ai buté, et que je suis tombée en dépression le 29 juillet 2016 ...
    Jusque là, je demandais l'impossible ...
   Ranger son chaos ... bien sûr, mais il faut pouvoir le faire.
   Il est probable que je passerai le restant de mes jours à bricoler dans le bric-à-brac incompréhensible: comment comprendre qu'un enfant à qui on a donné tant d'amour et de soins se suicide ?

   Kalahan, je ne t'abandonnerai jamais, je te chercherai toujours ...
   Dans la confusion obscure des pensées, dans la fusion lumineuse des regards d'amour ...
   tata

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2723
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1272 le: 03 Décembre 2018 à 12:46:31 »

   Je suis morte de tristesse
   Pour que vive la poésie
   Pour que les obstacles cessent
   De séparer les ethnies
   Pour que toutes les différences
   Se complètent et se relient
   Est-ce une utopie, je pense
   Que chacun est riche en lui,
   En respect de ces présences
   Il n'y a pas d'ennemis
   Je suis morte de tristesse
   Pour que vive la poésie
   Une rose, une allégresse,
   Un sourire avant la nuit.

   M.
   Poème dédié à ceux qui portent un enfant mort.
   

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1956
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1273 le: 03 Décembre 2018 à 12:49:19 »
Magnifique.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 403
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1274 le: 04 Décembre 2018 à 23:56:08 »
Il est triste et très beau ce poème ;
Il pourrait accompagner la proposition de la soirée du 8 décembre en hommage aux enfants décédés ...

Je t'embrasse bien fort Martine,
Catherine