Auteur Sujet: Pourquoi ?  (Lu 23448 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 235
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Pourquoi ?
« le: 19 avril 2024 à 17:43:43 »
Pourquoi est-il parti comme un arbre qu'on abat, ce samedi 9 mars 2024 ?
Pourquoi son cœur a subitement cessé de battre ?
Pourquoi est-ce moi qui reste ici ?
Et pourquoi n'avons nous pas eu le droit à une retraite ensemble ?
Ronde infernale des questions dans ma tête, le silence pour me répondre;
La peine profonde, la solitude du jour au lendemain, une fois que tous ceux qui sont venus compatir sont repartis vers leur vie.
C'est une bouteille à la mer que je vous lance. Merci de la repêcher.
Merci de me repêcher.
Mariemo33

Hors ligne did

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #1 le: 19 avril 2024 à 20:50:34 »
Bonsoir, marie, je tenais à vous témoigner. Toutes mes condoléances et à vous dire que je comprends toutes vos questions légitimes qui malheureusement n'ont pas toutes une réponse comme nous aimerions.
Je me les pose aussi depuis presque 5 mois maintenant, nous qui espérions juste être heureux sans déranger personne, a vieillir ensemble a nous soutenir mutuellement comme tout couple le feraient.
Je ne peut que vous dire d'être forte dans ces moments difficiles, de venir parler ici , cela permet d'être lu et entendu pas des personnes qui ont de bons conseils pour vous soutenir.
Prenez soin de vous et n'hésitez pas  a venir.
Amitiés,.
Denis
je suis mort avec elle

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 235
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #2 le: 19 avril 2024 à 22:42:50 »
Merci Denis, pour ta main tendue, inestimable cadeau dans l'horreur que je vis.
J'ai perdu l'homme de ma vie samedi 9 mars 2024. Il disait qu'il était fatigué dans les derniers temps et nous avions mis cela sur le compte d'un état grippal que nous avions eu en février. Ce samedi, nous sommes allés jardiner l'après-midi, lui taillait la haie, et je travaillais aussi plus loin, je ne l'avais pas dans mon champ de vision. A un moment, je me suis rendu compte que le taille haie tournait dans le vide. Au bout de combien de temps m'en suis-je rendu compte ? Quelques secondes , Plus ? je ne le saurai jamais. Je suis allée le voir et je l'ai trouvé, à terre, les yeux mi-clos. Panique. Je cours chercher mon portable, vite, appeler les pompiers, commencer un massage cardiaque en criant, en suppliant. Des voisins m'entendent, passent le portail et viennent m'aider. Puis les pompiers. Le défibrillateur ne réagit pas. Dans un brouillard de cauchemar, j'appelle son fils qui arrive peu avant le SMUR,  Et a un moment, le médecin du SMUR vient me voir, me dit qu'il faut laisser partir l'homme de ma vie, que c'est fini. J'ai supplié pour qu'on me le laisse la nuit, où je l'ai veillé. la semaine suivante s'est déroulée sans que je puisse m'en souvenir, j'étais vide de tout, hors de tout. La femme de mon petit frère qui est décédé il y a cinq ans est restée avec moi  une dizaine de jours, parce que j'avais envie de partir rejoindre mon Daniel. Aujourd'hui,, je pleure toujours autant, des crises que je n'arrive pas à contrôler. Mais je ne veux plus d'anti dépresseurs, cette souffrance c'est encore lui. Cet homme bon, bienveillant avec tous, d'un charisme de fou me manque au-delà de tout. Je le cherche dans la maison, dans la forme des nuages, je cherche désespérément des signes. Du fond de l'enfer qui est le mien, je pense à tous ces gens qui vivent sans doute la même chose. Merci Denis, de penser à réconforter les autres quand ton cœur est aussi dans la peine. Je te souhaite la sérénité, le bonheur dans notre cas est dans nos souvenirs. Beaucoup de courage à toi et à tous ceux qui me liront.
Mariemo33

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6386
Re : Pourquoi ?
« Réponse #3 le: 19 avril 2024 à 22:46:32 »
triste bienvenue là où tu pourras cheminer écrire crier en mots être comprise
tu trouveras
Citer
mais de maladie :

http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/deces-brutal/
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/nos-defauts-s'amplifient-ils-avec-le-deuil/msg31212/#msg31212
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/aneantie-mais-en-vie/msg63861/#msg63861
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/pour-celui-qui-n'est-plus-la/msg79995/#msg79995
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/deces-de-mon-mari/msg10331/#msg10331
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/une-jeune-veuve-de-plus/msg22834/#msg22834
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/mon-amour-est-parti-au-mois-d'avril/
et d'autres choses dans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/

un TRÈS long chemin devant toi qui démarre
les premiers mois sont difficiles, la première année particulièrement difficile et les autres très compliquées

pour moi ce fut :
lire ici les autres plus anciens que moi sur le chemin pour comprendre que oui on peut survivre  !
rencontrer plusieurs fois des personnes connues sur ce forum
psychothérapies
lectures
écrire ici = tenter d'aider d'autres

et ma fille, me spetites filles furent un ancrage

et une règle prendre soin de moi comme lui voudrait  ...

tu seras souvent lue sans réponses mais sache que tu es comprises
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 235
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #4 le: 20 avril 2024 à 10:02:07 »
Bonjour Qiguan, merci pour les pistes que tu m'as donné. Même si c'est encore tôt pour avoir le courage de les suivre, elles me seront utiles dans l'avenir. J'en suis encore à croire que je vais me réveiller de ce cauchemar. Surtout la nuit, quand j'étends le bras et qu'en touchant le drap vide je me réveille tout à fait, seule. C'est d'autant dur pour moi que nous nous sommes connus tard, j'avais 39 ans. Nous n'avons pas eu d'enfants, il m'a dit que son fils était élevé, qu'il ne désirait pas se réinvestir dans une nouvelle naissance alors j'ai eu peur de  le perdre si  ce sujet devenait un motif de discorde.  Nous avons quitté en 2005 la région parisienne pour venir s'installer ici, près de Bordeaux. J'ai un beau fils adorable, sa femme et ses deux petites filles le sont aussi. Je considère les filles comme mes petites filles. Ils habitent dans un autre village que le mien, environ 25 kms. C'est à la fois proche et loin, mais de toute façon je veux les laisser vivre leur vie, je ne veux pas squatter quiconque. Ce drame a bouleversé aussi tous les projets que nous avions construits. Je devais prendre la retraite l'an prochain, lui , retraité de l'armée et du civil, conduisait un bus scolaire en attendant que j'ai fini de travailler. Nous n'avons pas eu le temps de nous créer une vie sociale au sein de notre village, et cette solitude me pèse. Jamais je ne m'étais sentie seule auparavant, c'et maintenant un gouffre qui s'ouvre devant ma vie. Peut-on se faire des amis à 63 ans ? Je ne sais. Et je n'arrive pas à me projeter dans l'avenir sans lui, sans sa présence réconfortante qui m'assurait à tout moment que oui,  j'étais capable d'avancer. On croit que la vie nous donne, non, elle prête. Et finit toujours par récupérer ce qu'elle nous a prêté. Sans nous apprendre pour autant à s'en passer., c'est à nous d'y arriver seuls mais c'est tellement dur.
Mariemo33

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 194
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #5 le: 20 avril 2024 à 10:11:44 »
Bonjour Mariemo 33

Je vous souhaite la bienvenue sur ce forum de réconfort. La lecture de votre message m'a rappelé ces premiers jours, mois, si compliqués. Si je  peux me permettre de vous donner un conseil c'est celui-ci : ne retenez pas vos larmes ! lorsqu'elles arrivent : laissez couler, elles vous permettront après leur passage de reprendre pied pour quelques instants au début, puis quelques jours ensuite et plus tard quelques mois.
Aujourd'hui à 13 mois de solitude j'en suis là. Mais elles ne sont jamais très loin je le sais.
Pour ma part j'ai commencé un cahier où je lui écris, je lui parle comme s'il était là. Petite consolation qui me permets d'avancer car on évolue dans ce parcours qui est bien un parcours de combattant.
Au tout début je ne pouvais regarder les photos alors que maintenant je les regarde avec nostalgie et tristesse bien sûr.
Dans les premières semaines je ne pensais pas arriver à ce stade, comme vous j'étais dans l'effondrement mais le forum, l'entourage, les vidéos de Christophe FAURE,  m'ont permis de tout doucement reprendre pied.
Je commence UN PEU (pas comme je le devrais) à apprécier les petits moments de douceur, par contre je ne refuse pas d'y participer : repas en famille, cinéma, concerts. Au début cela pique un peu,  puis par la répétition cela devient plus simple.
Ecoutez vous surtout mais aussi parfois boostez-vous pour évoluer comme votre compagnon de là où il se trouve espère que votre avenir devienne possible.
En résumé il faut s'inventer, se créer une troisième partie de vie. L'enfance puis notre vie de mariés et maintenant une vie de veuf/ve. Ce sera la plus difficile car on n'oubliera jamais bien évidement notre moitié. Je me dis qu'une partie de moi l'a suivi dans son au-delà mais une partie de lui est restée en moi, c'est évident.
Mille courages

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 235
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #6 le: 20 avril 2024 à 11:32:42 »
Merci à vous, Poète endormie, c'est si douloureux qu'on en devient autiste, égoïste, je sais pourtant que tous et toutes vous avez vécu  ce que j'endure, parfois encore plus . J'ai tellement  peur de ce repli sur soi, que cette douleur construise un mur d'indifférence qui isole mon esprit des autres, je ne sais plus que faire, comment réagir, faire face ... Une telle épreuve ne peut être surmontée sans aide, seule dans son coin. Et c'est mon cas, aujourd'hui encore je n'ai eu personne à qui parler. Alors je m'adresse à lui, mes monologues sont ponctués de te souviens-tu, je t'aime, reste encore auprès de moi ... ce sont de vaines suppliques sans réponse mais je m'accroche à l'espoir qu'il vienne dans mes rêves.
J'ai ouvert un .doc où je lui écris mon quotidien, lui remémore les souvenirs qui nous sont chers, lui dit la torture de gérer les conséquences de son départ. Dans le temps du deuil, il faut fossoyer la vie à deux qu'on s'était construit, çà s'appelle une succession. Ces démarches matérialistes, je n'en peux plus, elles résonnent comme une profanation de ce deuil.
Avez vous trouvé la paix Poète endormie ? Je vous envoie mille baisers affectueux.
Prenez tous soin de vous. La vie nous malmène mais ne peut nous ôter notre amour.
Mariemo33

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6386
Re : Pourquoi ?
« Réponse #7 le: 20 avril 2024 à 12:38:11 »
En dehors de ce forum pour partager la première urgence est de contacter l'association dialogue solidarité vous dans le lien que je t'ai donné
Tu auras les premiers soutiens adaptés
Puis voir côté association Amiez pour des activités avec d'autres
Un conseil au début note que tu es en couple ça t'évitera des tracas/des dragueurs

Mais tu pourras y faire de belles activités
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1680
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #8 le: 20 avril 2024 à 14:09:10 »
  Bonjours Marie. Tu as eu raison de venir sur ce forum, on y trouve tout le réconfort et les bons conseils possibles. Il a déjà aidé de nombreuses personnes. Bien sûr, on prèfèrerait tous ne jamais avoir eu besoin de s'y inscrire, mais les choses étant ce qu'elles sont, ce forum est très utile, quel que soit le deuil vécu, ou le stade du deuil d'ailleurs. Ca ne peux faire que du bien d'en parler, d'èchanger avec des personnes qui comprennent, qui savent ce que nous vivons-ce n'est pas toujours la même chose dans la vie de tous les jours...ici, tu peux exprimer tous tes ressentis, tout ce que tu vis, comme ça te vient, dès que tu en èprouve le besoin, il y aura toujours quelqu'un pour te lire. 

  Cette perte si brutale de celui que tu aimais tant est un traumatisme, un grand bouleversement dans ta vie, il est tristement naturel que tu èprouve cette avalanche d'émotions. Il n'y a pas grand chose à faire, à part les acceuillir,  les accepter quand elles viennent. Ca fait partie du long et douloureux processus de deuil. Nous connaissons tous, ou avons tous connu cette première phase si difficile, ce terrible sentiment d'injustice, ce manque, ce vide immense...il faut beaucoup plus de temps pour que le pire de la souffrance s'adoucisse un peu, puis davantage, un pas aprés l'autre...ce laps de temps varie d'une personne à l'autre. Je peux témoigner que oui-j'ai connu deux deuils consécutifs de ce genre-il vient un jour où la douleur s'apaise, et finit par laisser place à une nostalgie qui, elle, sera bien sûr toujours là, mais qui n'empêche plus de vivre à peu près normalement. On n'oublie pas, c'est impossible-pour ma part je ne le voudrais pas d'ailleurs, même si je le pouvait,-et même si on a toujours des regrets,  on en vient à accepter, à èvoquer avec douceur les beaux souvenirs, à les chérir comme un âge d'or révolu on vas dire...

  Bien sûr, tu n'en est pas là, c'est un cheminement complexe, mais j'espère que ça vas vraiment t'aider de t'ouvrir à nous, d'èchanger.

  Je te souhaite tout le courage possible.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 235
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #9 le: 20 avril 2024 à 21:10:02 »
Merci à toi Stana, j'envie ta force, et je l'admire car tu as vécu deux fois cet enfer. je ne sais plus qui je suis, je me sens réduite à rien sans mon pilier de coeur, Si tu savais quel homme c'était . Un extraterrestre solaire, intelligent,  bon et merveilleux. Il ne me reste pas assez de vie pour tout ce que j'ai encore à l'aimer.
Aujourd'hui à 17h il y a six semaines. Pour moi une éternité sans lui. C'est contre moi que je suis en colère parce que je n'ai rien vu venir, alors que nous étions si fusionnels. J'aurais dû me rendre compte qu'il était plus fatigué que d'habitude mais nous avons mis cela sur un état post grippal. Tu ne peux pas imaginer comme je m'en veux, On me dit que çà n'aurait peut-être rien changé, qu'on ne peut pas refaire l'histoire.
Il était le champ de tous mes possibles, j'ai quasiment gommé dans ma tête la vie d'avant, nous étions tournés vers notre avenir, nos projets, je n'avais pas peur de vieillir puisque ce serait avec lui.. Aujourd'hui le soir qui tombe me terrifie. La nuit me fait peur aussi, maintenant que je la sais interminable.
Alors encore merci à toi pour tes encouragements, prends soin également de toi Mille bises, avec mon amitié.
Mariemo33

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1302
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #10 le: 20 avril 2024 à 23:42:57 »
bonsoir Mariemo

Ton drame est bien récent, tu viens de prendre un chemin que tu n'as pas choisi,  et pourtant comme nous tu vas le faire, pas à pas , jour après jour ,  oui au début c'est un jour à la fois ,  tu est en colère contre toi même c'est normal cela fait partie des ressentis que nous traversons avec ce trop plein de douleur , mais sache que rien n'est de ta faute .
 Ne sois pas effrayée par les larmes qui te submergerons elles sont une soupape à ta douleur .
Tu as raison de lui parler , d'écrire , et de faire tout ce qui peut t'aider pour passer cette épreuve au long cours , il n'y a pas de mode d'emploi  miracle , mais n'oublie jamais que le fil n'est pas coupé , et tu n'oublieras jamais
Prends soin de toi
Amitiés

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 194
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #11 le: 21 avril 2024 à 08:21:48 »
Bonjour Mariemo

Pour répondre à ta question à savoir si j'ai trouvé un apaisement, je dirai oui enfin. Mais pour cela j'ai complètement modifié ma vie. Ainsi je me suis mis dans plusieurs associations avec des activités que je n'aurais jamais fait avec mon homme. J'en découvre certaines de plus j'ai pu rencontrer de nouvelles personnes et de nouvelles amitiés. J'ai changé pas mal de choses à la maison : nouveaux fauteuils, nouvel agencement des pièces...

Je pense que ce renouveau m'a fait du bien. Attention, cela ne s'est pas réalisé dans les premières semaines, il m'a fallu plusieurs mois. Bien sûr parfois les larmes font une courte apparition, je les sens venir et les laisse passer tout simplement.

Ma solution n'est pas LA solution, chacun trouve la sienne au fil du temps et des circonstances et vous allez trouver votre cheminement même si cela vous paraît impossible à l'heure actuelle.

J'allais oublier quelque chose d'important aussi : j'ai toujours eu en ligne de mire ce que m'affirmaient les anciens (principalement qiguan et malome) c'est-à-dire qu'un jour il y aurait un apaisement. Je confirme leur certitude née de leur plus ancienne expérience et je les en remercie.

Mille courages

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 235
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #12 le: 21 avril 2024 à 14:02:32 »
Merci Malome, pour ton message si chaleureux. On n'est rien sans l'amour des autres, ni sans contact humain. Ici, vous me redonnez  un peu de chaleur alors que je traverse actuellement le pôle nord seule à pieds. Et sans mon soleil. Il eût vraiment mieux valu que ce soit moi qui parte, j'en suis sûre . L'amour de ma vie était une force de l'esprit, je crois qu'il aurait mieux surmonté mon absence que moi la sienne.  Mais le destin est bancal, mal fichu, il brise tout au hasard et s'en va sans se retourner sur ce qu'il a provoqué. Ne reste plus qu'une chose amorphe qui tourne dans la maison, à la recherche de la moitié qui manque.
J'ignore combien de temps cela va durer.  Avant ce 9 mars, j'étais hyperactive, capable de tout pourvu que ce soit avec lui. Tous ces projets et rêves que nous avions envie de réaliser, je sais qu'ils font partie de ce que je ne ferai jamais. Parce que c'est privé de sens s'il n'est pas avec moi pour cela.
Bon dimanche à toi Malome, ici il fait soleil mais ce n'st pas la météo qui règne dans ma tête. Bises pleines d'amitié.
Mariemo33

Hors ligne Mariemo33

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 235
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #13 le: 21 avril 2024 à 14:06:28 »
Merci à toi, j'ignore quand je pourrais parler ainsi.
Tout ce que je souhaite pour l'instant, ce sont des signes qui m'indiquent que son esprit n'est pas loin de moi. Et puis, voir des humains, sortir de cet isolement.
Toutes mes amitiés, prends soin de toi.
Mariemo33

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1680
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pourquoi ?
« Réponse #14 le: 23 avril 2024 à 16:37:37 »
  Eprouver un sentiment de culpabilité est classique-et peut-être même inévitable-dans un deuil, surtout dans un premier temps. Ca ne veut pas dire que nous sommes coupables en réalité: mais perdre un être très cher est une telle èpreuve qu'on cherche le pourquoi, le comment, on se demande: "Qu'est-ce-que j'aurais bien pus faire pour empêcher ça? Est-ce-que je n'aurais pas dû deviner ce qui pouvait se passer, anticiper?" Oui, je me suis demandé ça moi aussi, au début de mes deux deuils, et particulièrement du plus récent puisque, comme le tien, mon compagnon avait une maladie qui n'avait pas été detectée, avec trés peu de symptômes, et ressemblant à de simples symptômes gripaux. Je m'en suis énormément voulu de ne pas avoir essayer de faire quelque chose, d'avoir voulu le croire quand il disait que "ça allait"...mais on m'a dit, tout de suite après, que médicalement, on n'aurait rien pus faire de plus, même s'il avait consulté un médecin. Ce que l'on t'a dit à toi est tout aussi sincère, j'en suis sûre. Pourquoi les choses arrivent-elles au juste? Je crois que personne n'a la réponse. Il n'y a pas d'autre choix que de les encaisser, avant de suivre le cheminement qui mène, petit à petit, à l'acceptation de ce qui paraît, sur le moment, impossibler à accepter...

  C'est normal aussi que tu aurais préféré être à sa place; j'ai pensé la même chose, c'est ce que j'aurais souhaité si j'avais eu le choix. Mais on doit se dire que si la situation avait été inversée, ils auraient pensé exactement de même. C'est insoluble: quand deux êtres s'aiment vraiment, au point de vouloir toujours resté ensemble, toujours signifie: jusqu'à ce que la mort nous sépare...et, à moins que les deux personnes meurent au même instant (ce n'est pas comme ça que ça se passe, on le sais bien!) , un jour ou l'autre, l'un des deux part avant l'autre, et celui qui reste souffre...que ce soit l'un ou l'autre, il y a toujours l'épreuve du deuil-c'est aussi pour ça que celui qui continue à vivre, malgrès tout, est un survivant dans tous les sens du terme. On espère toujours: "Le plus tard possible", mais le temps, c'est relatif  :-\ même si c'était plus longtemps, ce ne serait jamais assez à nos yeux...ce temps que nous avonsq vécu avec eux, quelle qu'en soit la durée, méritait d'être vécu, pour nous...comme pour eux  :)
« Modifié: 23 avril 2024 à 16:44:49 par Stana »
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)