Auteur Sujet: anéantie... mais en vie  (Lu 9264 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne lucieetmarc

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 27
  • Le forum d'entraide durant un deuil
anéantie... mais en vie
« le: 13 Septembre 2015 à 22:47:06 »
Bonjour à toutes et à tous!
Je vous lis de temps en temps afin de trouver du réconfort, des solutions et ce soir je décide de m'inscrire.
Ecrire est une bonne thérapie, je le fais déja sur un cahier mais pourquoi pas partager...
Comme vous, je vis dans la douleur, on est si nombreux à être confronter à la perte d'un être cher, c'est terrible.
Je vais vous écrire quelques lignes de mon histoire. Je m'appelle lucie, j'ai 31 ans, je suis maman de 2 garçons. Ils sont de 2 papas différents. Le premier papa m'a quitté lorsque notre fils avait 2 ans, je m'en suis remise, j'ai très vite rencontré Marc, il y a 5 ans.
L'homme de ma vie, une belle histoire, une belle personne, un amour démesuré.
De cet amour, est né un petit garçon qui a eu 1 an cet été.
Tout a basculé le 24 avril. La pire soirée de ma vie, le cauchemar.
Je pars du travail , il est 19H30, je dois récupérer notre fils chez mes parents, mais je décide de m'arrêter chez moi pour emmener Marc avec moi. Il est dehors en train de fumer une cigarette, il arrive juste du sport.
Nous partons ensemble chez mes parents, il ouvre la vitre en voiture car "la cigarette ne passe pas".Nous parlons de ce que nous allons faire dans le week end.
Nous arrivons chez mes parents, Marc est gêné à la poitrine, nous voulons l'emmener aux urgences mais il ne veut pas et nous répète que c'est la cigarette et que ça va passer...
On lui donne un aspegic et il sort sur la terrasse. Puis il s'écroule.
Nous sommes choqués, c'est la panique, les secours mettent longtemps à arriver.
Lorsqu'ils arrivent, ils font tout leur possible mais voilà c'est trop tard...
Je suis choquée, je n'y crois pas, c'est juste l'horreur, je ne comprends rien.
Marc avait 35 ans, un bébé de 9 mois, il adorait la vie, toujours bienveillant, toujours souriant....une multitude de qualités que je lui répétais.
Aujourd'hui, presque 5 mois après, il m'est difficile de savoir comment je vais.
J'ai rapidement contacté une thérapeute, j'ai donc commencé la technique "EMDR".
Il y a plein de choses, de phrases qui me permettent de ne pas sombrer. J'aime la vie, j'ai peur de la mort alors je veux profiter de chaque moment, je sais qu'un jour, moi aussi je serais de l'autre coté alors je me dis "vas y fonce, fais plein de choses, profite des gens que tu aimes, fais des activités, fais des projets..."
Bref je me booste pour faire des choses, je me surcharge d'activités, je vois plein de monde, je colorie, j'écris, je fais de la guitare, je trie les photos, je fais du ménage, je marche etc....
J'apprends à vivre seule avec mes enfants et je les regarde jouer,grandir, ils me portent.Les petits moments qui me semblaient banals avant, j'essaie de les apprécier différemment. Vivre le moment présent, apprendre à se connaître.
Moi je vivais à travers Marc, je vivais difficilement sans lui, j'étais dépendante de lui et surtout très amoureuse.
Aujourd'hui je dois apprendre à vivre seule, m'épanouir sans lui, je dois trouver ce qui pourra m'épanouir autre que l'amour.
Le manque est terrible, nous supportons l'insupportable.La mort n'efface pas l'amour, je sais que je l'aimerais toute ma vie, je voulais me marier avec lui. La vie en a décidé autrement, je souffre mais je sais que la vie prend le dessus, le temps apaisera nos souffrances, si nous sourions à la vie, la vie nous le rendra. Nous allons en sortir bien plus fort, nous n'avons pas le choix, ne soyons pas pressés, il faut accepter cette douleur en nous.
Pourtant je n'accepte pas ce qu'il s'est passé, je ne comprends pas, je trouve ça injuste, on ne meurt pas à 35 ans d'un infarctus,pas lui, pas nous....Eh bien si....voilà mon histoire....c'était écrit ainsi.
Je veux juste dire que malgré les blessures insurmontables, la vie peut réserver de jolies choses.

Je vous souhaite à toutes et à tous de ressentir l'apaisement...

Amicalement.





bago01

  • Invité
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #1 le: 13 Septembre 2015 à 23:23:47 »
Bonsoir lucieetmarc
Bienvenue ,
Ton histoire me touche profondément
 L'amour est éternel !
plein de courage
Chaleureusement

Hors ligne lucieetmarc

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 27
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #2 le: 13 Septembre 2015 à 23:35:51 »
Merci Bago01!merci pour votre lecture, c'est gentil.
En effet l'amour est éternel, c'est le pilier de la vie et ce genre d'épreuve apporte de vrais valeurs.
chaleureusement.


Hors ligne piera

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 170
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #3 le: 14 Septembre 2015 à 08:47:06 »
Chère lucieetmarc,
Quel témoignage bouleversant !
Parfois quand je lis les fils de ce forum, je me dis que la réalité dépasse de loin la fiction !
Je n'ose imaginer l'insoutenable moment d'attente des secours !
Ni juste ni injuste la mort! Mais quelle violence !
On entrevoit dans votre fil la confiance en la vie à laquelle vous vous accrochez, cette volonté de dépasser et c'est ce même chemin que je veux suivre même si aujourd'hui je ne sais pas encore où j'en suis.
Votre témoignage me met du baume au coeur, merci.
Je vous embrasse

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 659
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #4 le: 14 Septembre 2015 à 09:05:54 »
Bonjour Lucie,

Et merci pour ton témoignage émouvant et plein de force à la fois, et aussi empli d'espoir.

Oui, cette épreuve va nous changer, il va nous falloir transformer ce drame en " atout ", pour qu'il nous fasse aborder la vie avec un oeil nouveau, et de vraies valeurs, comme tu le dis.
Et notre amour sera là, bien niché au fond de nous, il ne faillira pas.

Tu as choisi la vie, et tu as beaucoup de force. Tes enfants vont te porter, et ils ont aussi beaucoup de chance d'avoir une maman telle que toi.

Mon amour est parti il y a 7 mois, d'un cancer qui l'a emporté en 4 mois. Il a beaucoup souffert et a vécu une terrible dégradation physique et psychique.
Je commence à réussir à aller au delà de ces images, pour m'ouvrir à la vie. Cela fait du bien.
Il me manque terriblement, mais c'est parce que je l'aimais plus que tout. Cette douleur du manque me parait douce comparée à celle de sa souffrance.

Je pense moi aussi que la vie peut nous apporter de jolies choses.

Je t'embrasse

Au plaisir de te lire à nouveau

Bien à toi



Hors ligne piera

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 170
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #5 le: 14 Septembre 2015 à 09:11:54 »
Chère Nora,
"Cette douleur du manque me parait douce comparée à celle de sa souffrance."
Je partage entièrement même si j'évite oh comme j'évite d'y penser à cette souffrance que mon homme a enduré souvent silencieusement.
Je vous embrasse

Hors ligne lucieetmarc

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 27
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #6 le: 14 Septembre 2015 à 21:47:48 »
Merci Piera et Nora, vos messages me font plaisir.
Je ne connais pas vos histoires mais si vous êtes là c'est que l'on ressent probablement des sentiments similaires.
Alors qui peut mieux comprendre cette épreuve que celui/celle qui la vit...

En effet je vois la vie future sous de meilleurs jours, du moins je l'espère, j'aimais tellement la vie que je refuse de me dire que c'est fini, je refuse de souffrir toute ma vie.
Pour l'instant j'accepte cette douleur, elle est normale et nécessaire.
Plus le temps passe et plus il me manque, je suis frustrée, triste et seule.
Mais quand je vois ce qu'il m'a apporté, je suis heureuse qu'il soit dans ma vie, heureuse qu'il m'ait offert un petit garçon , heureuse des valeurs qu'il m'a transmise, heureuse d'avoir aimer autant car il m'a fait vibrer.
Je dois l'honorer maintenant et rendre son fils heureux alors je dois l'être moi aussi.
Peu importe le temps que ça prendra, les larmes s'estomperont.

Courage à vous, je vous embrasse et vous remercie encore.
Très chaleureusement.
Au plaisir de vous relire.

Hors ligne stephfab50

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 52
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #7 le: 15 Septembre 2015 à 09:47:50 »
Chère lucie

Comme ton histoire me rappelle la mienne, j'ai 38 ans et il y a un an mon mari de 42 ans à fait un infarctus, comme pour toi tout à basculé en 5 minutes. Il faisait du hand quand il à ressenti une douleur dans la poitrine, lui non plus n'a pas voulu aller à l’hôpital, il disait que c'était la reprise du sport. Il est rentré à la maison avec des amis, et 5 minutes après être rentré il est tombé et les secours n'ont rien pu faire non plus.

Au début beaucoup de "et si" mais en lisant des témoignages comme le tien, je me dis que malheureusement c'est le destin.
 Mais pourquoi nous, pourquoi lui.

affectueusement.



Je suis venue dans le jardin où tu reposes
Environnée par le silence
Le ciel tombait et le ciel se couvrait de roses,
Et j'ai eu mal de ton absence.

Je sens ta peau contre la mienne,
Je m'en souviens, je m'en souviens
Et je voudrais que tout revienne,
Ce serait bien,
Ce serait bien

Hors ligne lucieetmarc

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 27
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #8 le: 15 Septembre 2015 à 14:09:53 »
Bonjour Stephfab50,

Effectivement nous avons l'impression de vivre quelque chose d'impossible et pourtant ça arrive à beaucoup de gens.
Seulement voilà, on n' imagine pas que ça puisse nous arriver...
J'espère que cette année écoulée t'as fait évoluer?
Je sais que c'est un long chemin.
Courage à toi.
Très chaleureusement

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 559
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #9 le: 15 Septembre 2015 à 17:04:36 »
"Moi je vivais à travers Marc, je vivais difficilement sans lui, j'étais dépendante de lui et surtout très amoureuse."

j'aurais pu écrire ces mots sans même changer le prénom, mon mari s'appelait Marc, il avait 57 ans , il est mort il y a tout juste 7 mois. Pas aussi brutalement, il est tombé dans un coma hépatique, il est mort en 4 jours sans reprendre connaissance.
Il a ensoleillé ma vie pendant 32 ans, et maintenant j'arpente des chemins embrumés de tristesse, en contemplant ma vie passée et présente de loin, comme si j'étais exilée de mon existence .
Je rassure les miens par des sourires, mes ces sourires sont sans âme. Mes larmes coulent plus douces.

Je t'embrasse et te souhaite de trouver un peu de chaleur et de réconfort ici.
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne lucieetmarc

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 27
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #10 le: 15 Septembre 2015 à 22:09:21 »
Bonsoir Loma,
En effet nos sourires n'ont plus la même intensité, nous sommes contraint de porter un masque, on fait parfois semblant...
J'ose espérer qu'un jour, tout naturellement, l'intensité de ces sourires sera vrai et sincère.
Je me persuade aussi qu'il n'y a que les gens qui ont vécu des "drames" qui auront la notion de "bonheur" car c'est sûr, nous apprécierons encore plus les petits moments de bonheur.
Mais il faut du temps, voilà ce qu'on me répète sans cesse, du temps...
Courage à vous.Merci pour votre réponse et au plaisir de vous relire.
très chaleureusement

Hors ligne HUB84

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #11 le: 15 Septembre 2015 à 23:21:00 »
Bonsoir,

Je suis très impressionné par ton envie de croire encore à la vie, cela fait 18 mois que ma femme a mis fin à ces jours et je n'attends plus rien de la vie ni de personnes d'ailleurs, pourtant je continue comme un espèce de robot mon chemin dans ce cauchemar, le temps apaise la douleur c'est vrai, mais la noirceur de la peine est toujours là et je pense à jamais.
Mais tu as sans doute raison, si tu en a la force, nous avons en nous la sortie de ce labyrinthe et nous sommes les seuls à pouvoir la trouver.

Bon courage.

Hors ligne lucieetmarc

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 27
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #12 le: 16 Septembre 2015 à 01:07:38 »
Bonsoir hub84
Il est vrai que j'ai une "force" de combat qui étonne certaines personnes, bien sûr il y a aussi un fossé entre ce que je dis et ce que je ressent. Pour le moment je veux faire bonne figure pour mes enfants et mon entourage. Je ne suis pas dans le déni, j'ai bien réalisé et je pleure beaucoup, le manque est terrible mais je veux me relever, il le faut, la vie est trop courte. Certe nos vies ne seront plus jamais les mêmes, nous non plus d'ailleurs et nous en sortirons plus fort.
Alors comme je dis souvent, j'accepte cette douleur immense, elle fera partie de moi et petit à petit elle sera moins intense. Nous les rejoindront mais pour le moment nous sommes bien en vie alors profitons de chaque jour.
Je te souhaite sincèrement de t'apaiser, je comprends ta douleur et ton désarroi....
Prendre soin de soi...
Courage
Affectueusement

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #13 le: 16 Septembre 2015 à 12:57:10 »
Bonsoir hub84
 Nous les rejoindront mais pour le moment nous sommes bien en vie alors profitons .....


[/b][/i][/b]
J'apprécie cette phrase et elle dit vraie ..... Nous sommes en vie ...... C'est ce que je me répète tous les jours .... Faut il que je l'écrive tous les matins, tous les instants pour pouvoir réellement l'intégrer ......


Merci de ce partage ....de ce vent qui pousse vers notre droit à l'existence




Hors ligne lucieetmarc

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 27
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : anéantie... mais en vie
« Réponse #14 le: 16 Septembre 2015 à 22:50:58 »
Merci "fleurdecoton"
Pourquoi pas l'écrire tous les jours oui ;))
Nous avons le droit d'être heureux, il nous faut surement intégrer beaucoup de choses avant.
Ne regardons pas toujours ce que la vie nous a enlevé mais essayons de voir ce que la vie va nous offrir!

affectueusement