Auteur Sujet: Merci  (Lu 84471 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Merci
« Réponse #495 le: 27 Mai 2018 à 20:43:27 »
j'adorais fêter mon anniversaire, réunir les gens que j'aime, mon mari faisait un petit concert à ces occasions, j'avais la chance de savourer ses chansons, dont quelques unes m'étaient dédiées, j'étais si fière, .. je n'ai pas eu l'envie de fêter mes 42 ans, puis je n'ai pas eu l'envie de fêter mes 43 ans, .. mes 44 ? peut-être, peut-être pas,

la nature, le jardin, le jardinage, parfois, quand on a la force de mettre un pied dehors sans se sentir agressé par le soleil, sans être éreinté par la fatigue.. alors oui, elle fait du bien, réussir à prendre plaisir à regarder une fleur pousser, à apprécier à nouveau la caresse du soleil, ou le chant des oiseaux

et tu sais,Lolita, peut être que tu vas te découvrir des talents cachés, comme si il t'avait transmis son savoir  ;) qui sait ?
« Modifié: 27 Mai 2018 à 21:00:01 par Mononoké »
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 190
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Merci
« Réponse #496 le: 27 Mai 2018 à 20:57:23 »
Oui,pourquoi pas ,je l'espère  :)
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Merci
« Réponse #497 le: 27 Mai 2018 à 22:30:35 »
ils nous ont transmis tant de choses,.. j'en découvre souvent!! comme s'il avait semé des graines durant nos années de partage, et que soudainement certaines germent, poussent puis s"épanouissent, comme si ces graines puis ces plantes venaient nous assurer qu'il serait toujours et ce jusqu'à notre dernier souffle en nous.


On n'avait pas signé pour cela, ça non!
Mais, la vie, elle, ne nous a jamais menti,
elle, elle n'a jamais signé de contrat avec nous, oh non, elle ne nous a jamais dit, je vais épargner vos enfants de la cruauté de la mort, je vais les préserver de la perte, oh non, elle s'en est bien gardée,elle ne nous a rien dit du tout,
elle ne nous a pas dit, je vais vous préserver de la perte, je vais vous faire vivre le conte de fée dont vous rêviez, non,
elle elle poursuit sa route, elle avance bon gré malgré sans se poser de question, tout ce qui vit meurt, tout ce qui est mort a vécu,
après.., combien de temps, à quel prix, c'est pas son problème, elle, elle donne sans compter, la Camarde se sert, lorsqu'elle le désire. dure réalité, difficile à encaisser


Ma fille est à nouveau descendue ce soir
-tu as fermé à clef ?
-oui, mais tu sais, il n'y a pas de danger
-alors pourquoi on ferme ?
-pour être sûr que personne ne rentre, mais même si on ne fermait pas, je suis sûre que personne ne rentrerait
-à l'école, j'ai peur de mourir
- tu sais à l'école, il y a les maitres et les maitresses pour vous protéger
-mais j'ai peur que tu meures, j'ai peur de mourir
-c'est normal que tu aies peur, ton papa est mort,  beaucoup sont morts ces derniers temps
-je ne veux pas que tu meures
-moi, non plus je ne veux pas mourir, je vais faire tout ce que je peux pour vivre le plus longtemps possible
-oui mais tu mourras, on mourra tous
-oui, on mourra tous, mais on mourra peut-être vieux, regarde la maman de ton grand-père est toujours en vie, et ton grand-père a 72 ans.
- et son papa ?
-il est mort
-elle était triste sa mère ?
-oui, bien sûr, regarde comme j'ai été triste quand papa est mort
-moi aussi
puis elle s'est mise à pleurer dans mes bras



ces échanges sont fréquents depuis quelques temps, les premiers échanges me bouleversaient, aujourd'hui, c'est moins violent, je sais qu'ils sont là, car elle en a besoin, aujourd'hui, je sais que ces échanges aussi difficiles soient-ils sont rassurants pour elle. Elle a 9 ans, elle cherche des réponses, elle a besoin de comprendre... elle en avait 7 à la mort de son papa.
Son frère, 13 ans, lui est plus secret, il verbalise moins, ce n'est pas plus simple.
D'ailleurs à la question "comment vont tes enfants ?", aujourd'hui, je réponds "c'est difficile de répondre à cela, j'ai parfois du mal à savoir comment je vais, alors eux, comment pourrais-je répondre ?"

je vous embrasse
puisse cette nuit vous apporter un peu de douceur, un sommeil un peu réparateur
Mononoké

"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 190
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Merci
« Réponse #498 le: 28 Mai 2018 à 18:03:15 »
Vraiment juste ce que tu dis sur la vie,elle n'avait rien promis !! Désolée mais quand même la vie est une p...

Ce doit être terrible pour les enfants, c'est déjà incompréhensible  pour nous !
Tu as des mots justes et tu dois avoir une bonne dose de courage pour toi et pour eux.

Je t'envoi un peu de douceur aussi
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine

Hors ligne vortex

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 132
Re : Merci
« Réponse #499 le: 28 Mai 2018 à 20:02:25 »
Elle est très touchante la discutions que tu nous relates entre ta fille et toi.

Et j'aime le fait que lui réponde avec franchise, mais tout en n'étant pas cruel.

C'est dur le deuil, mais nous nous devons de continuer à vivre. Nos proches défunts souhaitent sans nul doute notre bonheur. C'est un hommage, le plus bel hommage que nous pouvons leur concéder.

Même si je n'ai pas d'enfant, je te conseillerai bien de rester auprès de tes enfants et s'ils en ressentent le besoin, alors répond à leur interrogation, c'est en tout cas ce que j'imagine que j'aurais fait, mais difficile en fin de compte d'en être certain, car je ne vis pas la même situation que la vôtre.

Sur ce, j'admire votre ténacité et votre répondant.

Je vous souhaite à vous et à vos enfants beaucoup de bonheur.

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Merci
« Réponse #500 le: 11 Juin 2018 à 11:27:37 »
un petit moment que je n'ai pas écrit,
un peu fatiguée,
des choix à faire, seule,
des soucis de santé, qui nous rappelle que nous ne sommes pas éternels, et qui ramène les questions :
Qui s'occupera bien de mes enfants si je meurs ? A qui les confier ? Qui pourra les comprendre, les aimer, leur donner de l'amour, et un équilibre ? Qui acceptera de voir sa vie complètement modifiée car prendre en charge 2 orphelins n'est pas sans conséquences ?
Ces questions auxquelles il faut que je réponde pour être plus sereine avec cela.

J'ai lu de nombreux posts ces derniers temps sans avoir l'énergie d'y prendre part, j'ai lu de beaux échanges,
Je ne sais plus sur quel fil, certaines discutions m'ont interpellées alors je vais témoigner ici :

La culpabilité quand on est fatigué avec nos enfants, quand on s'énerve.... je l'ai bien connue, ... et puis petit à petit j'ai réussi à la lâcher. Nous venons de perdre notre moitié, l'amour de notre vie, nous essayons d'apporter du réconfort à nos enfants, nous gérons le quotidien seul, et avec notre souffrance, alors parfois nous craquons, oui. Mais c'est normal, nous faisons ce que nous pouvons et c'est déjà énorme!

Vendredi soir, avec les enfants nous sommes rentrés, le matin même, j'ai appris que j'avais d'autres examens médicaux à passer, je suis allée courir pour essayer d'évacuer mon stress., mais ça n'a pas suffit. Bref je devais préparer le repas, mes enfants me sollicitaient, je me suis effondrée, j'ai pleuré, craqué, ne pouvais plus m'arrêter. Je leur ai dit que j'avais besoin de sommeil, je leur ai demandé de manger sans moi, et suis partie me coucher. Je leur ai dit que j'étais fatiguée, que ça irait mieux demain. Ma fille pleurait, mon fils faisait un câlin à sa petite soeur, et je suis partie au lit. Ce soir là, ma fille avait besoin de moi, d'un gros câlin, elle avait besoin que je la rassure, je n'ai pu lui offrir. Mon fils a pris sur lui, a porté sa petite soeur, ce n'est pas son rôle.
Voilà, je suis parfaitement imparfaite, et je l'accepte. Je n'ai pas culpabilisé. Je suis humaine. On fait comme on peut.


J'ai lu aussi, le retour à la maison après un weekend doux :
Je ne connais que trop ces moments-là, lorsque nous partageons un we avec des proches, lorsque ces moments de partages nous font du bien, nous nourrissent, le retour à la maison, ou le départ de nos proches nous est difficile. Au début, nous pleurions à chaque fois, c'était très douloureux. Maintenant, nous ne pleurons pas à chaque fois, des fois non, des fois seulement un de nous, des fois tous les 3, cela dépend. Parfois, c'est simplement une pointe d'amertume, une nostalgie, un coeur lourd. Mais aujourd'hui nous savons, nous apprivoisons, ce retour.
Le lundi matin est souvent le moment le plus difficile pour moi, étant en arrêt, j'ai pris l'habitude d'aller courir, pour sortir mes colères, mes souffrances

bien tendrement
Mononoké
« Modifié: 11 Juin 2018 à 23:48:43 par Mononoké »
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2712
Re : Merci
« Réponse #501 le: 11 Juin 2018 à 11:59:21 »

    Bonjour chère Mononoké,

    chuis bien contrariée d'apprendre tes nouveaux problèmes de santé.

    Faisons ce que nous pouvons jour après jour ...
    tendre pensée pour toi et tes petits loulous.

    Amicalement, solidairement, M.

   

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 426
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Merci
« Réponse #502 le: 11 Juin 2018 à 13:12:59 »
Mononoké,

Mon compagnon est parti le 12 septembre 2017 !
Nous sommes donc 'soeurs de date'
Comment puis-je t'apporter toute l'énergie dont tu as grandement besoin aujourd'hui?
Je pense à toi et à tes enfants !
Je viens de répondre suite à un article sur la 'résilience'
J'ai cette chance incroyable d'avoir survécu à des deuils nombreux et difficiles .
Cette force de vie ! comment la partager ?

Tu m'as accueillie sur ce forum !
Ce forum m'a tellement aidée !

Je t'adresse toute la force et l'énergie que j'ai envie de transmettre!

Hauts les coeurs

Nath


Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4572
Re : Merci
« Réponse #503 le: 11 Juin 2018 à 14:28:46 »
Chère Mononoke
Toi qui a su une des fois où je flanchais plus sous les effets de la maladie, l'angoisse de l'avenir liée à elle, venir m'offrir ton soutien je viens à nouveau te dire avec compassion mon soutien de loin mais réel.
Pour toi s'ajoute la charge des enfants dans la problématique santé du parent survivant et ce n'est pas un simple détail ...
Puisses tu trouver des moments de force dans cette perte de "solidité"
On ne remercie jamais assez la vie quand la santé n'est pas un problème en plus dans le deuil
Je l'ai compris ...
Quand je l'ai vécu et que tout se compliquait ...
L'envie que la douleur cesse en début de deuil nous a souvent autorisée des pensées noires et quand au concret plus tard on vit la présence de la maladie pouvant s'avéree grave quelques fois là on mesure autrement dans soi pas intellectuellement le sens de vivre
Je te serre très fort
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Merci
« Réponse #504 le: 11 Juin 2018 à 17:59:34 »
Merci Souci, Nath, Qiguan,
cette force de vie, comment la partager ? Et bien tout simplement, comme tu viens de le faire Nath,  par vos messages de soutien, si doux, si réconfortants, comme à chaque fois.
 Aujourd'hui je ne suis pas inquiète, je revois mon médecin demain, et on fera le point sur les exams qu'il me reste à faire. J'ai bcp stressé les quinze jours précédents, et les exams se sont révélés rassurants, juste des contrôles réguliers à faire.
 Aussi, pour ces nouveaux exams pour le deuxième problème, je vais essayer d'attendre les résultats définitifs qui peuvent n'être aussi que bénins. Ce matin j'ai couru, ce n'étais pas suffisant, aussi je suis allée nager 2 heures et là je me sens mieux, l'eau a un effet des plus apaisant sur moi. Je suis ensuite allée me recueillir auprès de l'arbre où repose les cendres de mon mari, je lui ai demandé son aide et son soutien. Je me sens apaisée. Je remercie ce temps que j'ai pu m'octroyer, cet arrêt de travail qui m'est des plus bénéfiques, et qui m'a permis entre autre de prendre le temps de prendre mes rdv médicaux que je n'avais pas fait depuis la mort de Jérôme.
De plus  que mon corps parle, que mon corps se manifeste suite à la violence de cette traversée ne me semble pas aberrant.

Cette force de vie, dont tu parles Nath, je l'ai côtoyée, je me suis longtemps demandée pourquoi je ne mettais pas fin à mes jours, les gens me disaient que c'était pour les enfants, moi je savais que ce n'était pas suffisant, et je me suis rendue compte que j'aimais la vie, malgré la souffrance, malgré la douleur, malgré....
c'est la vie qui m'a tenue, c'est cette pulsion de vie, cette rage de vivre, cette envie de vivre, de vivre encore plus, de vivre pour 2 peut-être. Très vite après sa mort, je me suis dit, je ne veux pas passer à côté de ma vie, je ne veux pas lorsqu'il sera l'heure du bilan, (si j'ai le temps de le faire), me dire je suis passée à côté de ma vie, que j'ai tout raté, je veux pouvoir me retourner et me dire, je ne regrette rien.
Comme tu le dis si bien Souci, " jour après jour"
Comme tu le dis si bien Qiguan," là, on mesure dans soi, le sens de la vie.."

Quand ma fille me demande pourquoi on vit, je n'ai toujours pas de réponse, mais la seule chose ce que je sais c'est que la vie est courte, alors profitons du moindre instant de douceur, du moindre instant de répit, de chaque petit plaisir, (même tout petit), de chaque petit bonheur (ou gros, d'ailleurs ne nous en privons pas)

encore merci pour vos messages, qui à chaque fois, depuis le jour où j'ai poussé la porte de ce forum, m'ont réchauffés le coeur, et m'ont donné la force quand celle-ci me faisait cruellement défaut.

tendresse
Mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 190
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Merci
« Réponse #505 le: 11 Juin 2018 à 18:14:38 »
Merci mononoké, malgré tes problèmes, c'est encore un message d'espoir que tu envoi ,oui nous aimons la vie malgré tout,je m'en aperçois jour après jour.
Puisses tu trouver la paix.
Tendresse
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Merci
« Réponse #506 le: 11 Juin 2018 à 18:38:19 »
merci Lolita, bien tendrement

 c'est vrai, Nath, 12 septembre 2017 pour toi, 12 septembre 2016 pour moi
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne Anneso85

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Merci
« Réponse #507 le: 12 Juin 2018 à 10:07:29 »
Meilleures pensées pour toi Mononoké. Te souhaiter des nouvelles rassurantes pour les bilans de santé et beaucoup de douceur pour toi qui te nourrisse et te permette de profiter des bons moments avec tes enfants.

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1047
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Merci
« Réponse #508 le: 12 Juin 2018 à 16:35:46 »
merci AnneSo,

petit message pour vous rassurer, à priori, ça arrive (résultats du frotti pas bon), très souvent, ça se résorbe tout seul (comme un rhume), parfois besoin d'un coup de pouce (comme un rhume qui se transforme), donc dans ce cas, il faudra que je fasse une biopsie, mais dans tous le cas, (ils le savent aujourd'hui, avec le recul de la médecine) ; un cancer de l'utérus est très lent à se mettre en place, donc il n'y a pas d'urgence. Je ferai un contrôle dans 6 mois pour voir si c'est parti de soi-même. Et là on fera la suite des exams si nécessaire.
Mon médecin a été super, elle m'a tout expliqué, elle n'est pas inquiète. Elle était très rassurante et m'a dit que si ça m'angoissait trop, on pourrait faire les exams dès que je le souhaite.

j'avoue que mon moral est moins au beau-fixe qu'hier, mais c'est ok pour moi. Mais, je ne suis plus inquiète

Je vous remercie de votre soutien
Mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1946
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Merci
« Réponse #509 le: 12 Juin 2018 à 17:48:37 »
Grosses bises, Mononoke, prends bien soin de toi ce soir.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes