Auteur Sujet: Je suis anéantie  (Lu 7197 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 152
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #45 le: 11 Mai 2018 à 17:47:49 »
Le bonheur des autres est pour moi difficile à regarder;
Bien sur j'en suis ravie pour eux mais j'ai quand meme un pincement au cœur de ne plus le côtoyer ce bonheur là. Mais bien sur je l'ai vécu dont je dois m'estimer "comblée".
J'ai connu le divorce. Ca fait mal mais perdre un etre cher c'est pire. Dans le divorce, chacun part de son coté continuer sa vie avec peut etre quelqu'un d'autre mais au moins la vie est toujours là.
J'ai une copine qui n'accepte pas le sien. Son ex mari est parti avec une autre; Il est pourtant toujours là à lui rendre des services. Mais le hic c'est quand ils se retrouvent  dans une fete familiale ou autre et lui avec sa nouvelle amie.
Elle en est malade et m'en parle régulièrement.  Je lui dis que quand il y a divorce c'est que le couple est terminé mais que les bons souvenirs passés ensemble existent. Qu'il faut accepter que l'autre ne trouve plus son bonheur dans ce couple là mais qu'au moins, chacun est toujours vivant.
Elle me répond oui oui mais quand meme!!! Je lui demande alors dans quel état serais tu s'il y avait décès?

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3941
Re : Je suis anéantie
« Réponse #46 le: 11 Mai 2018 à 21:58:42 »
Oui et le décès sera particulier quelle qu'en soit la date.
Une amie de deuil me racontait récemment les difficultés d'une femme âgée, éprouvée par le deuil d'un enfant et là en difficulté par le deuil de son ex qui l'avait plaqué 50 ans plus tôt ....
Le deuil c'est vsi particulier..
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bibou07

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 152
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #47 le: 12 Mai 2018 à 07:20:33 »
« Bonjour »,
Demain , cela fera 9 semaines que Luc est parti d’une crise cardiaque....  Pas un jour sans pleurs, et de lire certains «  fils » d’ autres membres ne me rassure pas... j’ai peur de l’avenir ou plutôt du no futur...
Pour  moi, Assiniboine, on est tous égoïste...pleure - t - on uniquement notre cher  ( e ) disparu ( e ) ou sur notre sort...?La joie des autres fait mal, notre solitude fait mal....on ne voit aucune solution ou aucune amélioration possible.j ai vécu déjà 4 deuils de personnes proches ( mes parents, mon beau-père, mon beau-frère ) mais jamais un tel cataclysme... mais le conjoint avec qui on vivait 24 h sur 24 , c’ est terrible..la mort ( sujet tabou) rôde autour de nous tous..et j’ ai dorénavant peur  pour toute la famille...

Certains parlent de leur rêve  où apparaît le défunt. 9 semaines et aucun rêve, aussi bien que je puisse m’en souvenir.. c est dur, j aurais aimé voir Luc ...aucun signe , quel qu il soit...savoir ...espérer quelque chose..même si mon coté cartésien ne peut espérer..

À nouveau le week-end et son lot de tristesses.  J’aimais ces jours de libre où on partait en randonnée ou autre.. maintenant que faire à part attendre que les heures passent...le dimanche, jour du décès , c’est la pire journée. Tout me revient en tête.. «  allez, bouge ! On va skier! » et puis le drame..et là encore , je me rends compte que je pleure sur mon sort alors que j’ai eu la chance de vivre 30 ans avec Luc...et d’avoir deux beaux enfants de lui....

Que ce week-end soit aussi paisible que possible pour nous tous. Amicalement.



Hors ligne nathT

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 202
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #48 le: 12 Mai 2018 à 10:14:35 »
Bonjour,

En effet ''bonjour''?
Un simple mot, une simple formule de politesse  sont vecteurs de souffrance ....

J'ai une expérience identique , Bibou, le deuil de mon compagnon est le plus difficile malgré les trop nombreux autres deuils que j'ai du affronter ...(La perte de ses propres parents est dans l'ordre des choses , la disparition d'un être jeune inadmissible )

Et, en lisant les témoignages : Que dire du deuil d'un enfant ! Et s'il s'agit d'un suicide! Innommable !

Bien sûr que l'on est tous un peu égoïste ,bien entendu que parfois on se lamente sur son propre sort (avec un bémol pour les parents qui ont perdu leur enfant ce n'est pas dans l'ordre des choses , un avenir qui ne sera pas.....)

Nous savons tous tout cela et cela n'empêche pas notre souffrance . Rien ni personne ne peux apaiser notre douleur .

D'ordinaire je suis quelqu'un d'optimiste, résolument optimiste....
Mais en ce moment .....
Rien ne peut m'apaiser, Rien ....Rien ....
Même plus envie de siffler des bouteilles de champ !

En lisant les témoignages j'ai juste envie de ne plus avoir à accueillir de nouvelles souffrances !

Le seul être vivant qui tente de toutes ses forces de me consoler c'est ....mon chat .... qui vient dormir sa tête enfoncée dans mon cou  et qui ronronne le plus fort possible !tellement fort que je suis obligée d'arrêter de pleurer !
Quand j'arrête de pleurer, elle ronronne toujours ( c'est une petite femelle 'Moonlight') mais .... plus doucement pour me bercer ....

Nath

Allez Haut les coeurs

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3941
Re : Je suis anéantie
« Réponse #49 le: 12 Mai 2018 à 14:10:23 »
Arriver à ne pas avoir peur d'aller à nouveau mal, autrement mal qui fait penser qu'on est plus mal est un énorme parcours en début de deuil ....
Moi je me suis battue, arcboutee face à la souffrance émotionnelle pendant des semaines, des mois ...
Quand cette forme d'apaisement est venue : de ne plus la redouter, la traverser en sachant juste qu'on va la traverser, sans savoir ni pourquoi, ni comment, j'ai senti une étape de franchie.
La perte de toute envie même de ce que l'on avait gardé quelques temps est aussi une étape, comme si tout perdre allait aussi profond, puis on se surprend à faire quelque chose sans obligation, oh ce n'est pas une vraie envie, mais c'est le début du chemin qui y mène.
Certains font autrement les choses en mémoire du défunt
D'autres des choses jamais faites
D'autres des choses depuis longtemps pas faites
L'envie Nath de se laisser consoler simplement, de s'abandonner à cette consolation avec ton chat est un premier essai ..
Être patient avec soi, prendre soin de soi comme le défunt aurait voulu ....
Accepter même si on ne se reconnaît pas ce qui se transforme, sans cesse en nous, passant "logiquement" par des choses qui peuvent se qualifier d'égoïsme mais qui est juste un outil de survie ...
Bien affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne arfaca

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #50 le: 12 Mai 2018 à 14:38:46 »
Bonjour à tous
Je suis d accord avec toi Qiguan,chacun doit trouver ces "outils de survie". Avec le temps on apprend à traverser ces moments de desepoir er de souffrance...on n a pas le choix on doit trouver des moments d apaisement qui nous permettent de rebondir et d avancer dans cette vie avec comme tu le dis des envies qui ne sont pas de vraies envies.. car la seule vraie envie que j ai ;c est que tout redevienne comme avant !!quand les gens me demandent ce que j aimerai ;et que je leur réponds ainsi,cela crée un certain malaise et je sais qu ils ne peuvent comprendre. .meme si leurs intentions sont de prendre soin de moi .
Courage à tous

Hors ligne Sylvie imberti

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #51 le: 12 Mai 2018 à 18:24:18 »
Je suis de tout cœur avec vous, j'ai exactement le même ressenti que vous. J'ai dû mal,.. J'essaie d'allé vers les autres maispour eux c est une page tournée, alors je préfère resté seule avec ma tristesse, ma douleur car j'ai l'impression de gêner, surtout lorsque l'ont me dit tu est forte, tu va mieux bravo. Mais ils ne savent rien c'est tellement simple de caché son état. Alors je les laissent croire ça doit les arranger dans un sens. Alors que c'est tout le contraire mon homme me manque à en mourir, mais jai pas le droit j'ai un petit bout de 12 ans qui a deja perdu son papa..... Je vous souhaite également un bon week-end avec nos plus jolie souvenirs de nos chers disparu amicalement

Hors ligne Bibou07

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 152
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #52 le: 18 Mai 2018 à 15:10:24 »
«  Bonjour, »
11 semaines ce week-end !Les semaines défilent, rigoureusement identiques ....douleur, peine intense, mal être, perte de poids....travail, sport pour le reste...
Je suis épuisée. Tout devient de plus en plus difficile.Les pensées négatives m’envahissent de plus en plus. Je n’arrive même plus à «  voir » Luc dans ma tête....j’ ai  l’ impression de la perdre une deuxième fois! J’ai écouté sa messagerie sur son portable en boucle pour entendre encore sa voix... mais je viens d’arrêter le contrat donc bientôt cela ne sera plus possible...
J’ai à nouveau quelques jours devant moi, mais que faire? Se mettre au fond du lit ? On m’ a dit aujourd’hui que je devais accepter les mains tendues. C’est ce que j’ai fait pour ce soir. J’ai accepté une sortie mais maintenant j’ai peur de cela...on verra...pour les autres jours, je ne sais pas..je vis au jour le jour mais  comment gérer la solitude ? Je n’ai que ma chienne qui est adorable. Grâce à elle, je suis obligée de me lever pour son «  tour » même si elle dispose d’un grand jardin. Mais un chien même si ça vous regarde affectueusement ne parle pas .Le manque de communication m’est insoutenable...Luc était un vrai moulin à paroles! ....
Je n’ai rien changé ni dans la maison ni dans ma façon de vivre. Mais je ne fais que repousser la vérité : Luc n’est plus là et quand je rentre la douleur

Hors ligne Bibou07

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 152
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #53 le: 18 Mai 2018 à 15:38:11 »
Suite :
Revient au galop...Certains prennent peur en me voyant et me parlent d’anorexie. Luc était gourmand et j’adorais cuisiner de bons petits plats et faire de la pâtisserie. Mais maintenant pourquoi le faire ou plutôt pour qui?la seule exception a été quand ma fille est venue manger ....la nourriture ne m’intéresse plus...Luc devait faire attention, il était diabétique mais s’en fichait complètement...depuis , je ne supporte plus le sucre, le gras....en fait , il y a eu transfert ...
Comment surnager? Comment ne pas se laisser sombrer? C’est tellement plus facile de se laisser couler...

Affectueusement, que ce nouveau «  pont » soit le plus paisible que possible pour nous tous...

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1021
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Je suis anéantie
« Réponse #54 le: 18 Mai 2018 à 16:05:55 »
Bibou,
Tes mots me touchent bcp, ils font écho en moi, je me revois il y a de cela 20 mois
11 semaines, tu es encore au coeur de la tempête émotionnelle,
Les 3 1ers mois, j'ai perdu 10kg, autour de moi, on me disait qu'il fallait que je mange, mais je n'avais plus goût à rien, et puis petit à petit j'ai repris plaisir à manger, ça s'est fait tout seul,  tout doucement, depuis j'ai repris quelques kilos.
La fatigue s'accumule, la douleur est constamment présente, le manque augmente  (c'est comme cela que je l'ai vécu),
La sensation de le perdre une 2 eme fois, je l'ai ressentie,  plus le temps passait, plus il m'éloignait de lui, j'avais comme l'impression que ce que j'avais partagé  avec lui était irréel, que c'était mon imagination,  que j'allais tout oublier et je puis t'affirmer que non, aujourd'hui je le sais,  j'ai eu l'impression de le perdre mais je ne l'ai pas perdu, il est maintenant en moi, dans mon coeur dans chacune de mes cellules,  il en sera toujours ainsi, et pr cela, je n'ai rien eu à faire, ça s'est fait tout seul.
La solitude a été pour moi source d'angoisse,  me retrouver seule sans lui etait si dur,  la solitude a été très longue à apprivoiser,  mais aujourd'hui je puis témoigner du fait que nous commençons à nous connaître, je commence à l'aimer
Je t'envoie bcp de douceur et t'embrasse fort
Mononoké
« Modifié: 18 Mai 2018 à 17:11:39 par Mononoké »
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3941
Re : Je suis anéantie
« Réponse #55 le: 18 Mai 2018 à 16:14:58 »
Oui Bibou la descente abyssale en enfer ...
Est là.
Chacun son truc comme planche ... Moi c'était lire surtout ici  ...
Bien affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bibou07

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 152
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #56 le: 26 Mai 2018 à 15:09:23 »
Anéantie depuis le 4 mars! Encore une semaine de plus : 12. .. et demain jour de fêtes...
Je pensais être au fond du gouffre et bien non...la descente continue...hier, la  journée a été terrible . Je n’ai rien avalé pendant 24 h...jusqu’au moment où un ami m’ a fait réagir....Ce matin, je suis allée au cimetière mettre un bouquet de roses du jardin, il les aimait tant! Le retour fut terrible. Je me suis plongée dans le livre « sur le chagrin et le deuil » mais pas de répit avant de m’apercevoir qu’il était déjà 14h passé et qu’à nouveau je n’avais pas mangé....je ne pèse plus que 47 kg et je me rend bien compte que je ne pourrai pas continuer ainsi...mais la nourriture ne m’intéresse plus,la vie ne m’intéresse plus..est- ce une forme de suicide ???
Demain , il faudra faire bonne figure, mais j’en ai plus la force...je me sens de plus en plus mal...et pourtant en vous lisant , je ne suis certainement pas la plus à plaindre ! Ma fille m’entoure du mieux qu’elle peut...et ma  dégringolade la peine encore plus...et je ne veux pas lui faire de peine..mais comment s’accrocher à la vie quand tout semble perdu?

Affectueusement

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1021
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Je suis anéantie
« Réponse #57 le: 26 Mai 2018 à 15:36:16 »
Oh Bibou,
Oui, avant de se faire moins violente, la douleur ne cesse d'augmenter, c'est tellement difficile, comment supporter cela ? Je me demande encore comment on fait pour passer ces périodes de violence, 
Au début, je m'étais mis 3 obligations par jour : manger (ne serait-ce qu'un peu, au début seul les grains de raisins passaient, c'était en septembre, peux-tu trouver quelques fruits que tu puisses avaler ? dormir (ne serait-ce quelques heures grappillées à droite, à gauche) et me laver, même tard dans la journée. Cela m'a aidé, je te le partage,
Chacun trouvera ce qui peut l'aider, nous n'avons pas tous les mêmes  besoins.
La microkinésitherapie m'a aidé aussi, d'autres se sont tournés vers l'acuponcture, l'hypnose, les antidépresseurs...  chacun sa bouée de sauvetage,  ce qui m'a beaucoup aidé aussi, c'est le forum , venir écrire, crier, hurler, vomir sa peine, ici pas de tabou, pas peur de faire peur. Pas peur de faire mal,
J'ai cru devenir folle, j'ai cru que je ne pourrais pas encore et encore supporter cette douleur,  et puis le livre du dr Fauré m'a énormément apporté, en le lisant je me voyais, et je me suis dit : je ne suis pas folle.
J'aimerais tant enlever ta peine, mais je ne le peux, je te dépose beaucoup de douceur, en espérant que tu puisses en recevoir un peu
Tendrement
Mononoké

« Modifié: 26 Mai 2018 à 16:29:58 par Mononoké »
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3941
Re : Je suis anéantie
« Réponse #58 le: 26 Mai 2018 à 15:53:21 »
J'aurai pu écrire la même chose ...
Oui ne manger que ce qui trouve grâce là au moment
Se doucher une fois par jour ...
Dormir même qu'un peu ...
Acupuncture etc ..
J'ai utilisé les boissons hyperproteinees aussi ...
Affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 183
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #59 le: 26 Mai 2018 à 16:08:40 »
Moi aussi  mononoké ,je me fixe des " objectifs" pour la journée, prendre la douche ,faire la vaisselle  et si j'en ai la force passer un coup de balai,puis aller bosser en semaine....si Philippe me voit il doit être stupéfait, moi si active avant,je reporte plein de choses au lendemain au sur lendemain etc...
Je prends des vitamines,j'attends qu'elles fassent effet !
Pour moi aussi Bibou le dimanche est devenu jour de double peine,jour du décès et jour à ruminer mais je penses qu'avec le temps on arrivera à mettre de côté le fait que ce soit arrivé un dimanche ,du moins je l'espère....
Du courage il nous en faut et j'en trouve sur ce site ,chaque histoire est différente mais les messages de soutien font énormément de bien.
Je fais quelques fois une séance d'ypnose sur YouTube et certaines fois ça me calme un peu,plus tard j'irais voir un hypnotiseur car j'ai lu que si c'était trop tôt on pouvait ne pas être réactif.

Je t'envoie un peu de courage
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine