Auteur Sujet: Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !  (Lu 250698 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1657
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1740 le: 17 Septembre 2017 à 08:56:29 »

C'est vrai que je ne me sens vraiment bien que dans "Mon Petit Monastère... mon paradis blanc ! ".

Sur la route très accidentée m'y menant, je n'aime plus rencontrer les crétins qui sont pleins de certitudes, les prétentieux bien-portants, les toujours bien-pensants... ces gens m'écoeurent, me donnent envie de vomir... ils vivent un putain de bonheur bourgeois... aux intérêts perçus du marketing relationnel à vie... purement individualiste, égoïste, capitaliste à mort !

Qu'on me rende mon humain, mon parfum, mon jardin, mes fleurs, mes oiseaux et ... mon chat !
La "belle vie" m'a même séparé de mon chat... la belle pourriture !

Oui, le suicide m'a volé mon authentique image, naturellement vraie...
"Depuis"... je suis devenu "un autre"...
Aux allures de clown solitaire, triste et mélancolique !

Un corps tellement maltraité, meurtri, vieilli, puni, torturé par le chagrin, la douleur physique, la souffrance morale.
Psychologiquement, je suis "un autre" dans un corps endolori et tellement autre que celui qui fût mien !


J'ai payé très cher l'Amour de ma mère... en échange de beaucoup de souffrance !
Je suis en train de payer une incroyable fortune celui de Raphaël.... en échange de ma vie qui fout le camp !

 ... la lumière du désert... l'éblouissement du soleil... l'aveugle sombritude ... souffrance, tu es là ! je veux un instant fermer les yeux !

 Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne cdi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 154
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1741 le: 17 Septembre 2017 à 13:21:20 »
Bonjour B Federico

Je t'envoie pleins pleins de douce pensées ....
Prends soin de toi et de ta famille .

Amicalement   Cdi 

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 276
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1742 le: 17 Septembre 2017 à 15:16:37 »
Federico, je te lis. Toujours... Pas de certitudes à te partager, de "bonnes pensées" à te donner... Juste le rappel d'une présence solidaire... Je te souhaite, d'être traversé par un peu de douceur, de réconfort.
Je t'embrasse.

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 157
  • Vivre avec...
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1743 le: 17 Septembre 2017 à 22:50:49 »
Pour mon très cher ami Federico...


Avec toi
Jacques Viallebesset

Je suis avec toi âme sincère et cœur pur
Egaré dans le dédale de ta forêt obscure
Cherchant en aveugle la clairière de l’être
Je suis le compagnon qui a travaillé comme toi
A qui tu peux dire tes espoirs et désirs secrets
Je t’apporte les forêts les mers les montagnes
Je suis avec toi quelles que soient tes erreurs
Dans tes yeux sont gravés tes rêves ta nostalgie
Toute l’innocence perdue depuis l’enfance
Cette absence de pureté que tu ne vois plus
C’est ainsi que la mort arrive avant l’heure
Je suis ton compagnon en perpétuelle révolte
Et si la société a tué en toi cette faculté
Je te dis que les prés fleuris t’appartiennent
Je suis avec toi partout où tu es esseulé
Je t’attends aux estuaires de ta résignation
Tu imagines les routes du vent les joies du monde
Au nom de l’espoir je t’offre amour et amitié
Pour soumettre ton désir au rythme du cosmos
Je suis avec le berger qui t’attend près de ta source.
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1657
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1744 le: 18 Septembre 2017 à 01:21:50 »


De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"

 Un peu de lecture... une présence invisible, anonyme... à 1h du mat... chère toutes et cher tous...

 pour ne pas penser l'impensable,
 pour ne pas imaginer l'inimaginable,
 pour ne pas voir... l'affreuse réalité... la cruauté, l'absurdité de la vie !

 Le Forum c'est ça...
 même tard dans la nuit ...
 il y a des gars comme moi...
 avec qui on peu boire un thé, un café ou un vin chaud... j'ai aussi du vin et du whisky !
 oui, c'est selon... oui, c'est selon le moral !

 On ne se dit rien... rien... rien...

 ah ! si... on se dit qu'il fait froid... et on se réchauffe les mains... en buvant notre thé, notre café, notre vin chaud...
 ah ! si ... on se regarde... et on sait que ça ne va pas très fort en ce moment !
 ah ! si... on échange quelques sourires tristes...
 et si, si, si... on partage notre douleur, notre souffrance ... en silence... dans la profondeur de la nuit...

 Je ne vis plus la vie... de Papa de Raphaël... une autre vie que j'aimais tant !
 Je suis toujours papa... oui, bien sûr mais ça m'intéresse moins ! je m'en détache irrémédiablement, contre mon gré, malgré moi, irrésistiblement !
 Cette vie de papa me semble loin... très loin !
 J'aime infiniment mon jeune fils mais j'éprouve le très désagréable sentiment de ne plus être père !
 J'ai perdu la place qui était mienne dans la famille... auparavant ! au temps jadis ! ....magnifique période de fier chevalier !

 Je ne suis pas non plus... un enfant de chœur...

 Un enfant de choeur : un servant de messe !

 Dictionnaire Français Synonymes

 1 - bébé, môme, mouflet, nourrisson, marmaille, moutard, ange, gamin, gosse, mioche, marmot, poupon, nouveau-né, adolescent, lardon, poulbot, mouflette, bambin, enfançon, chérubin, baby.
 ....
 ....

Je tombe enfin de sommeil... je vais vite dormir... bonne nuit !

 Bien ami......ron ron ! ron ron !
 Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1657
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1745 le: 18 Septembre 2017 à 01:43:25 »
Cela m'attriste... m'accable... me désole profondément le fait que je sois quasi-certain d'être inconsolable !
Cette révélation est terrifiante et me révolte par son injustice !

Savoir que le bonheur s'est fini pour moi... je l'admets difficilement, je ne peux l'accepter, impossible à l'avaler puis comment ne pas vomir, vomir, vomir toute cette douleur physique et souffrance morale !

Je suis coulé par les miens... par mon propre camp ! quel amer constat !

Deuil impossible... mais espoir de pouvoir à nouveau vivre et aimer...

Mon amour a été déchiré en mille morceaux !
Il a juste volé en éclats, il a désespérément brûlé à feu doux... il a été entièrement déchiqueté, totalement broyé !

Voilà... il paraît que la vie continue après ça... ah ! bon ! d'accord !
Je pratique l'autodérision ... tout n'est qu'insupportable réalité, insoutenable mensonge !

Pour l'instant, je me contente de quelques moments de plaisir ... volés à mon immense désespoir... glanés par ci par là ! je sais pertinemment que cela ne suffira pas sur la durée et qu'il me faut trouver dans le silence et la solitude cette envie de continuer à vivre !

 Tchaikovsky - Waltz of the Flowers... https://www.youtube.com/watch?v=QxHkLdQy5f0

 Je n'ai absolument plus rien à offrir... j'ai presque tout perdu...
 Avec le temps... on n'aime plus !
 Je résiste pourtant... je ne veux ... je ne peux pas croire cela !
 

 Federico
« Modifié: 18 Septembre 2017 à 14:13:41 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 650
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1746 le: 18 Septembre 2017 à 12:14:02 »
Je viens me réchauffer un peu dans ton petit monastère,
je viens te réchauffer aussi dans ton petit monastère,
partager un peu de tendresse, peut-être la seule chose que je sois encore capable de faire ?

Glaner les petits plaisirs, les petits bonheurs,... les choses simples, j'essaie pour m'aider à traverser les autres moments bien difficiles ...

ta prose est magnifique,  Fédérico
Mes larmes coulent en te lisant,
tu es inconsolable, ..  moi, je te dépose un peu de tendresse
Mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1657
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1747 le: 18 Septembre 2017 à 14:46:41 »

Four seasons... Vivaldi... https://www.youtube.com/watch?v=GRxofEmo3HA

Je vais faire une petite sieste...

Je viens de manger un petit riz au safran dans son jus de légumes et crevettes roses + seiche !

Bon galop à vous qui êtes jeune... moi, je vais me reposer ! le privilège de l'âge ...

Bien sportivement.
Federico.
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1657
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1748 le: 18 Septembre 2017 à 15:19:44 »

Aujourd'hui ... promenade silencieuse et solitaire dans les jardins de Mon Petit Monastère...
Musique classique relaxante + un livre à lire dans la main...
https://www.youtube.com/watch?v=GRxofEmo3HA

Sérénité, paix, douceur, tendresse, romantisme, affection... amour...

Bien à Vous.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 157
  • Vivre avec...
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1749 le: 18 Septembre 2017 à 16:12:09 »
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1657
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1750 le: 18 Septembre 2017 à 19:55:53 »

 ;)  ;)  ;)

 :)  :)  :)  :)

 :-*  :-*  :-*  :-*  :-*

 :D  :D  :D

Amicales pensées  pour VOUS TOUTES...  :-*
Solidarité avec vous toutes  :-* et tous  :'(
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1657
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1751 le: 18 Septembre 2017 à 20:10:13 »

Black M... french Kiss... https://www.youtube.com/watch?v=3-GVRJr72LU

Profitez bien ...

Amoureusement vôtre...

Federico
« Modifié: 19 Septembre 2017 à 03:00:42 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 157
  • Vivre avec...
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1752 le: 18 Septembre 2017 à 20:53:04 »
 :D :-*

Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1657
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1753 le: 19 Septembre 2017 à 00:36:15 »


Jean Louis Murat... Aimer... https://www.youtube.com/watch?v=as3kkOMSVSE
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1657
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1754 le: 19 Septembre 2017 à 02:35:34 »


Vous savez peut être que je vous lis toutes et tous et... je dois avouer que je suis assez "admiratif" quoique également "perplexe" devant le fait que vous - certain(e)s, pas toutes ni tous - ayez encore la force, le courage et la volonté de "faire" quelque chose et de vouloir "marquer " le jour anniversaire de la mort de notre ...
Je ne veux pas écrire les mots fêter, célébrer, commémorer... ils ont un côté festif et je suis à court de vocabulaire ce soir !).
En plus, je suis très prudent... je ne veux pas être maladroit... j'écris ces quelques mots personnels parce qu'ils ne correspondent qu'à nous ...moi et ma petite famille !

Donc, oui, je disais que je suis à la fois "admiratif" et "perplexe" parce que nous ( la maman de R., son jeune frère et moi)... nous n'avons jamais "RIEN fait" en ce jour si particulier !
A vrai dire... rien fait... ni souhaité... ni voulu... " marqué", "retrouvé" à nouveau cet innommable jour de mort !

C'est uniquement dans la tête... dans le cœur... et ça suffit largement à notre indicible peine !
Discrétion absolue...

Au cimetière, le jour de l'enterrement de R., le vendredi 1er février 2013 ! nous sommes restés, tous les trois, debout, côte à côte, pendant 3 heures, à remercier, à parler, à réconforter, à serrer des mains, à embrasser... toutes et tous... une foule, une assemblée de personnes... impressionnante... quelques textes lus... pas de musique...  tant la  la souffrance écrasait tout le reste... mais, par contre, pratiquement toutes et tous sont restés au cimetière pendant toute notre présence... seul, seule... petits, grands groupes... beaucoup de jeunes !... des jeunes, des adultes... à genoux, des sanglots, des "NON".. autour du cercueil de Raphaël... toutes et tous...pleurant, lisant, parlant doucement, à haute voix...à Raphaël !

 Il n'y aura plus jamais un vendredi 1er février 2013 ! plus jamais !

Aujourd'hui, la douleur est encore beaucoup trop intense pour que je sois capable de rajouter quoi que ce soit de cérémonial ou de solennel ! impensable !

 Silence... Silence... Silence...
 Solitude... Solitude... Solitude...
 Souffrance... Souffrance... Souffrance...

Douleur impartageable ! envie de se cacher... de ne plus exister... de mourir ! OUI, de MOURIR !

C'est vrai que j'ai été effectivement les deux premiers jours anniversaires... dans un état de coma c-à-d un état proche de l'altération partielle de la conscience provoqué par un traumatisme crânien suite au choc de sa mort !

Le troisième anniversaire... j'étais debout mais... RIEN... RIEN... RIEN... même pas de visite ni de fleurs au cimetière !

Le quatrième ? le 28 janvier 2017 ! SEUL !... silence... solitude... Grande Souffrance... et puis ... RIEN !
Rien ni Personne ! Terrible...

L'Amour... oui ! il reste le LIEN d'AMOUR...oui... le LIEN d'AMOUR...
L'Amour poignardé et le sang du cœur qui coulent... sur la rose rouge que symboliquement je t'offre ce jour...

Je t'aime mon fils, mon chéri, mon Amour ...

Papa de Raphaël.
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M