FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Discussions Générales => Discussion démarrée par: Federico le 05 Mars 2016 à 23:01:56

Titre: Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Mars 2016 à 23:01:56

https://www.youtube.com/watch?v=pUt6YLeECGI


Chanson Le paradis blanc - Michel Berger
 
 
Il y a tant de vagues et de fumée
 Qu'on arrive plus à distinguer
 Le blanc du noir
 Et l'énergie du désespoir
 Le téléphone pourra sonner
 Il n'y aura plus d'abonné
 Et plus d'idée
 Que le silence pour respirer
 Recommencer là où le monde a commencé

 Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
 Où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps
 Tout seul avec le vent
 Comme dans mes rêves d'enfant
 Je m'en irai courir dans le paradis blanc
 Loin des regards de haine
 Et des combats de sang
 Retrouver les baleines
 Parler aux poissons d'argent
 Comme, comme, comme avant
 Y a tant de vagues, et tant d'idées
 Qu'on arrive plus à décider
 Le faux du vrai
 Et qui aimer ou condamner
 Le jour où j'aurai tout donné
 Que mes claviers seront usés
 D'avoir osé
 Toujours vouloir tout essayer
 Et recommencer là  où le monde a commencé

 Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
 Où les manchots s'amusent dès le soleil levant
 Et jouent en nous montrant
 Ce que c'est d'être vivant
 Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
 Où l'air reste si pur
 Qu'on se baigne dedans
 A jouer avec le vent
 Comme dans mes rêves d'enfant
 Comme, comme, comme avant
 Parler aux poissons d'argent
 Et jouer avec le vent
 Comme dans mes rêves d'enfant
 Comme avant
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Mars 2016 à 23:10:07


A Alfred Tattet

Félix Arvers
 

Alfred, j’ai vu des jours où nous vivions en frères,
 Servant les mêmes dieux aux autels littéraires :
 Le ciel n’avait formé qu’une âme pour deux corps ;
 Beaux jours d’épanchement, d’amour et d’harmonie,
 Où ma voix à la tienne incessamment unie
 Allait se perdre au ciel en de divins accords.

Qui de nous a changé ? Pourquoi dans la carrière
 L’un court il  en avant, laissant l’autre en arrière ?
 Lequel des deux soldats a déserté les rangs ?
 Pourquoi ces deux vaisseaux qui naviguaient ensemble,
 Désespérant déjà d’un port qui les rassemble,
 Vont ils  chercher si loin des bords si différents ?

Je n’ai pas dévoué mon maître aux gémonies,
 Je n’ai pas abreuvé de fiel et d’avanies
 L’idole où mes genoux s’usaient à se plier :
 Je n’ai point du passé répudié la trace,
 J’y suis resté fidèle, et n’ai point, comme Horace,
 Au milieu du combat jeté mon bouclier.

Non, c’est toi qui changeas. Un nom qui se révèle
 T’éblouit des rayons de sa gloire nouvelle.
 Tu vois dans le bourgeon le fruit qui doit mûrir :
 Mécène du Virgile et saint Jean du Messie,
 Tu répands en tous lieux la saint Prophétie,
 Tu sèmes la parole et tu la fais fleurir.

Je ne suis pas de ceux qui vont dans les orgies
 S’inspirer aux lueurs blafardes des bougies,
 Qui dans l’air obscurci par les vapeurs du vin,
 Tentent de ranimer leur muse exténuée,
 Comme un vieillard flétri qu’une prostituée
 Sous ses baisers impurs veut réchauffer en vain.

C’est ainsi que j’entends l’œuvre de poésie :
 Chacun de nous s’est fait l’art à sa fantaisie,
 Chacun de nous l’a vu d’un différent côté.
 Prisme aux mille couleurs, chaque œil en saisit une
 Suivant le point divers où l’a mis la fortune :
 Dieu lui seul peut tout voir dans son immensité.

Conserve la croyance et respecte la nôtre,
 Apôtre dévoué de la gloire d’un autre ;
 Fais-toi du nouveau Dieu confesseur et martyr,
 Ne crois pas que mon cœur cède comme une argile
 Ni que ta voix, prêchant le nouvel Évangile,
 Si chaude qu’elle soit, puisse me convertir.

Adieu. Garde ta foi, garde ton opulence.
 Laisse-moi recueillir mon cœur dans le silence,
 Laisse-moi consumer mes jours comme un reclus ;
 Pardonne cependant à cette rêverie,
 C’est le chant d’un proscrit en quittant la patrie,
 C’est la voix d’un ami que tu n’entendras plus.

Félix Arvers
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 05 Mars 2016 à 23:39:19
"Laisse-moi recueillir mon cœur dans le silence,
 Laisse-moi consumer mes jours comme un reclus "

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Mars 2016 à 18:10:11



https://www.youtube.com/watch?v=T8g_xpqjHKU...... Jimmy Scott : Sycamore Trees
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Mars 2016 à 20:52:04
Bonsoir,

Il y a peu, j'ai volontairement bloqué tous mes sujets "démarré par Federico" dont celui dédié à mon fils Raphaël et un autre dédié à ma mère Aurélia.
Après une longue réflexion, j'ai définitivement choisi de supprimer et d'effacer tous mes sujets !

J'ai également effacé presque toutes mes réponses, mes commentaires, mes émotions, mes sentiments,  des chansons, poésies...
Je vous demande de ne pas m'en vouloir !

Je sais c'est brutal ... je suis pleinement conscient de cette brusquerie et cela a même été une violence pour moi !

Je viens juste d'ouvrir un nouveau fil personnel...  Discussions Générales : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !

Je reste mais je ne souhaite plus m'exposer autant... j'en souffre mais j'assume !
Je veux me protéger et prendre bien soin de moi... j'en ai besoin et c'est important pour poursuivre mon chemin de croix !

Je veux être plus discret et me consacrer plus à mes vraies amies !
Je prends ainsi du recul par rapport à la généralité du Forum mais je tiens à rester fidèle aux personnes que j'aime !

Je suis toujours joignable par Message Privé (MP) ...

Je traverse actuellement une période très difficile avec la vente de ma maison et la séparation officielle avec la mère de mes enfants qui est ma compagne depuis 28 ans ! malgré moi, je dois subir d'importants changements et préparer mon prochain déménagement ! je suis triste mais je ne veux pas sombrer... je suis optimiste !

J'ai le soutien de mon fils... mes amis sont là...

A bientôt, j'espère... merci de me lire !

Bien amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 07 Mars 2016 à 11:01:22

... Je m'en irai dormir dans le paradis blanc

Où les manchots s'amusent dès le soleil levant

Et jouent en nous montrant

Ce que c'est d'être vivant...


Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 07 Mars 2016 à 11:11:56
Federico
je viendrai sur la pointe des pieds frapper à la porte de votre petit monastère, votre paradis blanc ou l'on joue avec le vent.
Reprendre des forces,  se ressourcer,  vous en avez tellement besoin Federico.
plein de pensées positives et lumineuses pour Raphaël et vous
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Oriane le 07 Mars 2016 à 14:36:31
On ne vogue plus sur l Anastasia?  Une petite escale sur le paradis blanc....Paradis où trouverons nous la paix....et avec beaucoup d espoir..apercevons  nous peut être subjectivement nos anges

Et puis le silence.....


Un nouveau départ pour toi Federico...difficile mais  j espère reconstructeur......
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Mars 2016 à 14:38:11

" Il n'y a pas juste la vie d'avant et la vie d'après, il y a la vie d'avant et les 2 vies d'après ! "...

J'ai oublié qui j'étais (passé)... je ne sais pas qui je suis (présent)... mais je veux être un homme simple, humble et sincère à l'avenir (futur)...

Oui,  je reste un papa pour Andreas ! certainement...
Mais je ne suis plus RIEN pour mon fils Raphaël !
Je me console en me disant que j'ai eu l'immense privilège d'être son papa pendant 18 ans ! et oui, c'est fini !

Je ne veux pas tricher, me raconter des histoires, me mentir... j'ai le sentiment très amer presque invivable que c'est définitivement fini ! je n'ai plus d'illusions plus d'espoir ! mais quelle beauté, quelle pureté, quel amour !

Je me transforme en poussière...

Il va bien falloir renaître...de mes cendres !

La vie est injustement cruelle mais elle peut aussi être merveilleusement douce... grâce à la femme... la famille... les amis !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Mars 2016 à 16:52:26

https://www.youtube.com/watch?v=RRI8ucVs_Fc..... George Brassens...L'épave...

Oriane,

Non, on ne vogue plus vers le Costa Rica et ses merveilles naturelles avec notre beau voilier L'Anastasia...

Il a coulé en plein milieu de l'Océan et à cause d'une terrible tempête après une inimaginable nuit de baise et de beuverie !

Ne t'inquiète pas, ma douce Oriane, j'ai pu sauvé une partie de mon équipage privé et nous sommes des naufragés toujours en vie...chanceux...  toi, bien sûr, Oriane mais aussi Monangesaveriu et Hortensia avec l'aide inestimable de Twist avec laquelle nous sommes heureusement restés en très étroite collaboration pendant le sauvetage ...
Souviens toi, Twist avait préféré rester à quai, à terre et nous suivre par radio !

Oriane, j'aurai dû me méfier de l'autre partie de mon équipage composé volontairement par des prostituées, des PD, des SDF, des borgnes, des manchots, des boiteux, des oubliés de la société, des revanchards, des ivrognes et des très laids !
Tu parles d'un équipage... à la première grande fiesta alcoolisée... c'est carrément parti en cacahuètes !

Je ne suis pas fait pour faire dans l'humanitaire ou travailler pour une ONG... le social c'est quand je veux où je veux et avec qui je veux !!
Et Dieu sait si... ! qu'est ce qu'il vient foutre celui là ici ?
Et oui.... je continue encore aujourd'hui à en faire régulièrement...

Il y a donc eu "mutinerie" à bord de L'Anastasia et c'est parti grave mon Kiki en live...

L'essentiel a été sauvé mais l'épave de l'Anastasia est dans une profonde solitude océane ...
Révolte et Trahison d'une partie de l'équipage...

Ne t'inquiète pas, ma douce Oriane, pour ma  prochaine croisière... tu es toujours en tête de liste... à moins que tu sois occupée pour cette époque là...

Bisous... il est tellement important  de sourire... et même parfois de rire... en toutes amitiés !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Oriane le 07 Mars 2016 à 17:40:36
Eh ben dis donc 'je devais être bien jolie aussi!!! Me suis rendue compte de rien

En même temps,j ai tellement pris l habitude de prendre des vagues et de couler...puis de me laisser flotter

Et puis c est pas la quantité mais la qualité des occupants......repose au fond des mers vaisseau Anastasia

Envoie moi des signaux de fumée pour le prochain départ....en virtuel tout est possible

Ce mois de Mars va être compliqué...anniversaire sans une de mes filles,son anniversaire...
Alors c est sure'j ai besoin de voyager......

Xoxo
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 07 Mars 2016 à 20:45:26
Bordel de merde L'Anastasia a coulé et ça n'a pas fait la une des journeaux ......
 ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Mars 2016 à 01:07:15

C'est vrai que j'aime les mots... et si je suis parfois où les mots n'existent pas... je suis souvent où les mots existent !

Un message privé m'a attristé dernièrement : " Les mots n'existent pas pour moi. J' hurle sans mots. Je crève sans mots. "

Je comprends cet immense désarroi... immense frustration !

C'est pourquoi j'ai compris qu'à travers moi, j'écris aussi pour tous ceux et celles qui n'osent pas écrire sur le Forum.

Je suis surpris mais nous sommes réellement lus... je dois honnêtement admettre que je n'ai jamais écrit pour être lu... je n'y pense jamais... mais je me rends compte qu' il est  important d'écrire car beaucoup de personnes se retrouvent dans nos mots, nos histoires, nos émotions, nos sentiments, notre douleur, notre souffrance, notre chagrin !

Je dédie ce message à toutes celles et tous ceux qui n'osent pas encore venir nous rejoindre et nous accompagner dans l'écriture !
Je pense bien à vous...

Bien amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 08 Mars 2016 à 05:09:04
Nuit difficile . Je te lis.. Tu m'auras fait sourire ..
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 08 Mars 2016 à 11:47:17
Ça n'a pas plu..
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Mars 2016 à 11:51:49
Romane,

Quel plaisir immense... Quel espoir... Dans la nuit, j'ai légèrement aperçu ton joli sourire !

Clin d'œil  ;) cool  8) Sourire :) ... bisou  :-*

PS : mon message a malheureusement été censuré par le Webmaster... Dommage !
Heureusement, ma douce Romane, tu as pu le lire !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Mars 2016 à 12:37:10

Je vous salue Marie

Je vous salue Marie est une prière catholique, connue aussi sous le nom latin Ave Maria. Les premiers mots qui lui ont donné son nom, « Ave Maria », sont ceux par lesquels l'ange Gabriel salue la Vierge Marie (Lc 1:28) dans la scène communément appelée Annonciation.

La première partie de cette prière est commune aux catholiques et aux orthodoxes. Elle est adressée à la Vierge Marie. Récitée avec un chapelet en cinq dizaines, elle fait partie de la prière du rosaire, parfois appelé psautier marial parce que, comprenant trois chapelets — et donc 150 Ave Maria —, il égale le nombre de psaumes se trouvant dans le Livre des psaumes.

Plusieurs versions sont présentées ici ;
 version des catholiques avec texte originale de la première partie en araméen, traduction de la deuxième partie en araméen, en grec ancien, en latin et en arabe.
 version moderniste avec le tutoiement
 version orthodoxe.

- 1 - Français

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
 Le Seigneur est avec vous.
 Vous êtes bénie entre toutes les femmes
 Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
 Priez pour nous, pauvres pécheurs,
 Maintenant, et à l'heure de notre mort.
 Amen.
 

- 2 - Araméen1
Texte original

ܫܠܳܡ ܠܶܟ̣ܝ̱ ܒܬ̣ܽܘܠܬܳܐ ܡܰܪܝܰܡ ܡܰܠܝܰܬ̣ ܛܰܝܒܽܘܬ̣ܳܐ. Shlom lekh2 bthulto Maryam3 malyath taybutho,
ܡܳܪܰܢ ܥܰܡܶܟ̣ܝ̱. moran 'amekh.
ܡܒܰܪܰܟ̣ܬܳܐ ܐܰܢ̱ܬܝ̱ ܒܢܶܫ̈ܶܐ. Mbarakhto at bneshe.
ܘܰܡܒܰܪܰܟ ܗ̱ܽܘ ܦܺܐܪܳܐ ܕܰܒܟܰܪܣܶܟ̣ܝ̱. ܡܳܪܰܢ ܝܶܫܽܘܥ. Wambarakhu firo dabkarsekh moran Yeshu'4.
ܐܳܘ ܩܰܕܺܝܫܬܳܐ ܡܰܪܝܰܡ ܝܳܠܕܰܬ̣ ܐܰܠܗܳܐ. O qadishto Maryam yoldath Aloho5.
ܨܰܠܳܝ ܚܠܳܦܰܝܢ ܚܰܛܳܝ̈ܶܐ. Saloy hlofayn hatoye,
ܗܳܫܳܐ ܘܰܒܫܳܥܰܬ ܘܡܰܘܬܰܢ hosho wabsho'at u mawtan.
ܐܰܡܺܝܢ܀ Amin.


- 3 -Grec ancien
Texte original

Χαῖρε, Μαρία, κεχαριτωμένη Khaîre, María, kekharitôménê
ὁ Κύριος μετὰ Σοῦ, ho Kúrios metà Soû,
εὐλογημένη Σύ ἐν γυναιξί, eulogêménê Sú en gunaixí,
καί εὐλογημένος ὁ καρπός τῆς κοιλίας Σου, ὁ Ἰησοῦς. kaí eulogêménos ho karpós tễs koilías Sou, ho Iêsoûs.
Ἁγία Μαρία, Θεοτόκε, Hagía María, Theotóke,
πρέσϐευε ὑπέρ ἡμῶν τῶν ἁμαρτωλῶν, présbeue hupér hêmỗn tỗn hamartôlỗn,
νῦν καί ἐν τῃ ὥρᾳ τοῦ θανάτου ἡμῶν. nûn kaí en têi hốrai toû thanátou hêmỗn
Ἀμήν Amến

Au lieu de Μαρία on trouve aussi Μαριάμ (indéclinable). Voir St Luc 1-27: καὶ τὸ ὄνομα τῆς παρθένου Μαριάμ et le nom de la jeune fille était Marie


- 4 - Latin

Ave Maria, gratia plena,
 Dominus tecum,
 benedicta tu in mulieribus,
 et benedictus fructus ventris tui Iesus.
 Sancta Maria mater Dei,
 ora pro nobis peccatoribus,
 nunc, et in hora mortis nostrae.
 Amen.
 
Plenus commandant soit le génitif, soit l'ablatif, Gratiæ plena ou Gratia plena sont tous les deux corrects. Le pluriel, que l'on peut rencontrer en français, n'est pas usité dans sa version latine. Ce serait : Gratiarum plena, ou bien Gratiis plena.

- 5 -Arabe

السلامُ عليكِ يا مريم، يا مُمتلِئَةً نِعْمَةً
 الربُّ مَعَكِ
 مُبَارَكَةٌ أنتِ بَيْنَ النِسَاء
 وَمُبَارَكَةٌ ثَمَرَةُ بَطْنِكِ
 سَيِّدِنَا يَسُوعَ المَسيح
 يَاقِدِّيسَة مَريَم يَا وَالِدَةَ الله
 صَلِّي لأجْلِنَا نَحْنُ الخَطَأة

الآنَ وَفي سَاعَةِ مَوتِنَا، آمين 

**********
Réjouis-toi, Marie

Comblée de grâce,

Le Seigneur est avec Toi,

Tu es bénie entre toutes les femmes

Et Jésus, le fruit de ton sein est béni.

Sainte-Marie, Mère de Dieu,

Prie pour nous, pécheurs8,

Maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen !

**********
O Vierge Théotokos

Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi,

Tu es bénie entre toutes les femmes,

Et Jésus le fruit de tes entrailles est béni,

tu as donné naissance au sauveur de nos âmes.

**********

***Origine***.
 Le Je vous salue Marie est une prière composée de deux parties définies à des époques différentes.

- La première partie est l'antienne Ave Maria, paroles de l'ange lors de l'Annonciation (Luc 1,28) et d'Élisabeth au moment de la Visitation (Luc 1,42), en usage depuis le Ve siècle.

- La seconde partie comporte le titre de Théotokôs (« Mère de Dieu »), défini au IIIe concile œcuménique, le concile d'Éphèse, en 431. Cette seconde partie du Je vous salue, Marie sont les ultimes paroles prononcées sur son lit de mort par saint Simon Stock, supérieur de l'Ordre du Carmel, en 1265 : « Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen. » L'Église joignit ces paroles à cette prière, ce qui donna sa forme définitive à l'Ave Maria.


***L'Ave Maria dans le Rosaire.***
Le Rosaire est une prière où la répétition des « Ave Maria » oriente la pensée et l'affection vers le Christ, et donc, se fait supplication confiante vers sa Mère et notre Mère. Il est très recommandé par le magistère comme un moyen très bénéfique pour les chrétiens de s'associer aux mystères du Christ 11. Que Marie nous aide à accueillir en nous la grâce qui émane de ses mystères, afin qu'à travers nous elle puisse « irriguer » la société, à partir de nos relations au quotidien, et la purifier de si nombreuses forces négatives en l'ouvrant à la nouveauté de Dieu. Le rosaire, quand il est prié de manière authentique, apporte en effet la paix et la réconciliation.[non neutre]

**********
La prière de l'Ave Maria a inspiré plusieurs compositeurs de musique classique (les plus célèbres : Franz Schubert, Charles Gounod et Bach, Caccini/Vavilov).

« Je vous salue Marie » est également le refrain d'un poème de Francis Jammes, Rosaire, mis en musique par plusieurs compositeurs, dont Georges Brassens, avec pour titre La prière.

Enfin, l'Ave Maria est chanté par Mylène Farmer dans l'album Point de Suture sorti en 2008.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Mars 2016 à 14:13:53


Léo Ferré " Avec le temps"..... https://www.youtube.com/watch?v=ZH7dG0qyzyg
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Mars 2016 à 16:32:45



A la Santé

Guillaume Apollinaire
 

I

Avant d’entrer dans ma cellule
 Il a fallu me mettre nu
 Et quelle voix sinistre ulule
 Guillaume qu’es-tu devenu

Le Lazare entrant dans la tombe
 Au lieu d’en sortir comme il fit
 Adieu Adieu chantante ronde
 Ô mes années ô jeunes filles

II

Non je ne me sens plus là
 Moi-même
 Je suis le quinze de la
 Onzième

Le soleil filtre à travers
 Les vitres
 Ses rayons font sur mes vers
 Les pitres

Et dansent sur le papier
 J’écoute
 Quelqu’un qui frappe du pied
 La voûte

III

Dans une fosse comme un ours
 Chaque matin je me promène
 Tournons tournons tournons toujours
 Le ciel est bleu comme une chaîne
 Dans une fosse comme un ours
 Chaque matin je me promène

Dans la cellule d’à côté
 On y fait couler la fontaine
 Avec le clefs qu’il fait tinter
 Que le geôlier aille et revienne
 Dans la cellule d’à coté
 On y fait couler la fontaine

IV

Que je m’ennuie entre ces murs tout nus
 Et peint de couleurs pâles
 Une mouche sur le papier à pas menus
 Parcourt mes lignes inégales

Que deviendrai-je ô Dieu qui connais ma douleur
 Toi qui me l’as donnée
 Prends en pitié mes yeux sans larmes ma pâleur
 Le bruit de ma chaise enchainée

Et tour ces pauvres coeurs battant dans la prison
 L’Amour qui m’accompagne
 Prends en pitié surtout ma débile raison
 Et ce désespoir qui la gagne

V

Que lentement passent les heures
 Comme passe un enterrement

Tu pleureras l’heure ou tu pleures
 Qui passera trop vitement
 Comme passent toutes les heures

VI

J’écoute les bruits de la ville
 Et prisonnier sans horizon
 Je ne vois rien qu’un ciel hostile
 Et les murs nus de ma prison

Le jour s’en va voici que brûle
 Une lampe dans la prison
 Nous sommes seuls dans ma cellule
 Belle clarté Chère raison

Guillaume Apollinaire, Alcools


 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Mars 2016 à 17:16:18


https://www.youtube.com/watch?v=F_Omvxm9WDQ..... Rosario Flores... Rosa y miel...

https://www.youtube.com/watch?v=iVCEUDxJXP4..... Rosario Flores... como quieres que te quiera...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romanic le 08 Mars 2016 à 18:53:06
Merci pour ton message précédent Federico!
Ne pas oser écrire par peur ou difficulté à transmettre ses émotions, par crainte de se répéter, et se dire que l'on n'a pas la capacité d'aider les autres par les mots, alors que l'on se trouve dans la même souffrance, le même désarroi, la même désespérance...
Merci de garder la porte ouverte et d'accepter parmi vous les personnes qui ne s'expriment pas beaucoup , car elles sont touchées, émues, partagent vos douleurs, et ont parfois l'impression de trouver parmi vous une toute petite place apaisante,  grâce à vos mots si bien choisis face à nos maux si tristement communs.
Douces pensées.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 09 Mars 2016 à 01:08:59

Je tiens à vous remercier très sincèrement pour tous vos nouveaux messages de soutien plein de compréhension.
Je dois vous avouer... j'ai versé une petite larme.

L'écriture libère et permet d'exprimer émotions et sentiments... j'ai parfois écrit... trop personnel ! je ne regrette pas ! 

Depuis la mort de Raphaël par suicide à l'âge de 18 ans, ma vie a carrément explosé. Plus RIEN !!!
Ni corps Ni âme...
TOUT a brûlé à l'intérieur de moi et encore aujourd'hui, je vis comme sur un volcan en pleine éruption.
C'est l'injustice, la désolation, l'épreuve la plus inacceptable, la plus cruelle qui soi : vivre la mort de son enfant !!!

Vivre la mort de son enfant... survivre à la mort de son enfant... comment puis-je encore exister ?

Je suis l'inconsolable...

J'aurais donné et sacrifié MA VIE pour TOI et TOI, tu n'as même pas voulu de la tienne... Pourquoi ? quel mystère !

Je suis meurtri, anéanti, je ne suis plus que poussière dans un désert.
Je suis déchiré, cassé, brisé.
Je n'existe plus.
J'ai tellement mal que je n'ai rien à foutre du regard des autres.
Je baisse la tête, rentre les épaules, regard mélancolique, mal au ventre, envie de vomir ma douleur...
Je sens à peine mon corps.... j'ai mal au coeur !
Je vais plier tout doucement ...
je vais laisser passer... je suis vidé, sans forces ni physique ni morale.

Je sens venir la tristesse...la mélancolie m'envahir...Je pleure mon chagrin...

La chair de ma chair... le sang de mon sang... l'essentiel de mon essentiel... ma vie... ma douleur... mon sacrifice !

Je vais arrêter d'écrire.

J'ai peur de devenir fou ou alors j'accepte seulement à la condition de pouvoir continuer à penser à TOI, de t'aimer comme j'en ai envie c-a-d à la folie et d'en être toujours conscient...

LARMES de désespoir...
MORT... même pas peur...

Je t'aime Raphaël.


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: milou le 09 Mars 2016 à 07:43:03
Cher Federico,

Vous avez atteint votre monastère et votre chagrin coule à flot.

Enfin, enfin...

À terre les multiples carapaces qui cachaient l'homme.

Le monastère est un lieu de paix et de recueillement. Il amène  à se retrouver nu et humble, face à soi même et à sa douleur.

Juste le papa, enfermé dans la prison de sa terrible douleur et de sa totale solitude.

Mais nous sommes là, qui vous lisons, vous  accompagnons de loin, respectons vos révoltes, vos colères, vos provocations jetées à la face de ce monde égoïste et indifférent à votre détresse et  nous attendons qu'un peu de lumière éclaire votre paradis blanc.Elle viendra, Federico, elle vient toujours.

L'homme ne peut pas vivre sans espérance. Vous ne le savez que trop bien.

Je vous embrasse .
Milou



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Mars 2016 à 22:45:23
Mes lettres d'amour et mes mots de désespoir pour mon fils Raphaël et sa mort auront duré un an... maintenant je vis mon silence pour lui et ma solitude pour lui... dans la souffrance à vie mais avec l'espérance de la vie !

Mon Petit Monastère... je veux vivre discrètement... et Libre !

Federico.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 15 Mars 2016 à 15:06:13
Le silence...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 15 Mars 2016 à 16:49:50
Ton petit message nous rassure...
Choisir le silence et la solitude...
pour bercer l'amour et le désespoir
de Raphaël et de sa mort
entre souffrance intense et espérance...
Respect de ce choix...

 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Mars 2016 à 23:42:40


Chanson : Déjeuner en paix - Stephan Eicher

J'abandonne sur une chaise le journal du matin
Les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent
J'attends qu'elle se réveille et qu'elle se lève enfin
Je souffle sur les braises pour qu'elles prennent

Cette fois je ne lui annoncerai pas
La dernière hécatombe
Je garderai pour moi ce que m'inspire le monde
Elle m'a dit qu'elle voulait si je le permettais
Déjeuner en paix, déjeuner en paix

Je vais à  la fenêtre et le ciel ce matin
N'est ni rose ni honnête pour la peine
" Est-ce que tout va si mal ? Est-ce que rien ne va bien ?
L'homme est un animal " me dit-elle


Elle prend son café en riant
Elle me regarde à  peine
Plus rien ne la surprend sur la nature humaine
C'est pourquoi elle voudrait enfin si je le permets
Déjeuner en paix, déjeuner en paix

Je regarde sur la chaise le journal du matin
Les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent
" Crois-tu qu'il va neiger ? " me demande-t-elle soudain
" Me feras-tu un bébé pour Noël ? "

Et elle prend son café en riant
Elle me regarde à  peine
Plus rien ne la surprend sur la nature humaine
C'est pourquoi elle voudrait enfin si je le permets
Déjeuner en paix, déjeuner en paix
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Mars 2016 à 00:51:48

Dépression

Sybille Rembard
 

Eclatement de la tête
 Aujourd’hui la chaleur ne peut plus s’y engouffrer
 Torpeur, turpitude, esprit engourdi
 et englouti dans l’impasse de la vie.
 Je me sens coincée dans le malaise du silence,
 Posture suprême indigne sublime essentielle
 Retour de poussière dans ce vide ensoleillé.
 Les cerisiers en fleur, l’âme meurtrie
 par le flétrissement prématuré
 Sans espérance
 ma motivation s’est évaporée avec les rêves d’une grandeur immaculée.
 Toi printemps tu ne crois plus à rien
 Tu navigues dans les ordures
 Tu raffoles des maladies
 Autodestruction à l’état pur
 Puissance zéro

Sybille Rembard, 2009
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Mars 2016 à 15:30:51

Le mur... Inspiré par la douleur d'un père devant son fils victime de la drogue.


 Le mur
 Il est là devant moi
 Silencieux, lointain
 Si proche et si loin
 Il y a ce mur qui me coupe de lui
 C’est dur. J’ai mal.

 C’est dur
 Si loin et si proche
 Il y la méfiance, il y a les souvenirs mauvais
 Il y a le désir, il y a la peur de la blessure
 Les silences qui nous emmurent
 Ensemble et si seuls

 Le mur ébréché.
 Devant, je resterai devant
 Malgré les repoussements
 Patient ; je serai patient
 Malgré les vents contraires
 Malgré la méfiance
 Je serai fort et aimant

 Plus fort que le mur
 J’ai l’espoir de retrouvailles
 Je vaincrai le mur,
 Si je fléchis je me redresserai
 Je verrai son écroulement pierre par pierre
 Tous les empires ont connu l’effondrement

 Il y a ce mur qui me coupe de toi
 C’est dur
 Je suis là devant, tenace
 Je serai là lorsque le mur ne tiendra plus
 Je serai ton père… à jamais.


 Jean-Marc Beaudoin
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Mars 2016 à 22:48:01
Je traverse la nuit... une période noire ...  douloureuse... de sang qui s'écoule doucement et lentement de mes veines jusqu'à... l'aube blanche...

J'attends avec frénésie ce moment de la journée où apparaissent à l'horizon est... les premières lueurs du jour... avant le lever du soleil !

L'alba est également appelée le "petit matin" ou le "poing du jour"...

Corps ensanglanté... lumière espérée...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 21 Mars 2016 à 08:54:44
  Je connais bien ces nuits où on se sens affreusement mal, où plus rien n'est là pour canalyser, endiguer tout ce que nos émotions peuvent avoir de négatif, de douloureux...sache que je te comprends entièrement.

  J'espère que ça vas un peu mieux-ou un peu moins mal-ce matin. Je pense à toi  :( ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 21 Mars 2016 à 09:11:22
Ces nuits ou plus rien n'est la pour contenir a minima.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Hortensia le 21 Mars 2016 à 11:41:32
"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence..."
Le Petit Prince (1943)
Antoine de Saint-Exupéry

Amistad

Hortensia
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Mars 2016 à 16:27:31
Des gens très intelligents affirment que le deuil n'est pas une maladie... d'accord !

J'affirme que ma dépression est la conséquence naturelle et prévisible de mon DEUIL NORMAL suite au suicide de mon fils à l'âge de 18 ans !...
 deuil impossible qui est devenu difficile... compliqué... persistant... traumatique... psychologique... pathologique.


" La dépression frappe au hasard : C'est une maladie, pas un état d'âme. "

Tahar Ben Jelloun.
Extrait de " L'Auberge des pauvres " roman paru en 1999.


"Quand on ne peut pas changer le cours des choses, il faut faire l'effort de l'accepter."

Le déni de réalité ne mène nulle part.
J'ai choisi de ne rien enjoliver.
Il faut regarder la vie en face.

On s'habitue à tout... Vieillir consiste à accepter la défaite !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: milou le 21 Mars 2016 à 17:20:47
Accepter la défaite !

Cher Federico,
Accepter cette défaite est une victoire acquise au prix d'un effort surhumain.

Et on est seul, face à soi même, pour se décerner les lauriers de cette victoire à reconquérir chaque jour.
Amicalement
Milou

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Mars 2016 à 00:25:22
"- Comment exister sans celui dont on respecte silencieusement le choix d’être parti ?
"- Quelle place trouver parmi les vivants ? "...

On s'enferme dans une prison... on vit dans un petit monastère...
 
On accueille simplement, humblement les Visiteurs, les Passants...
Qui sont ils ? d'où viennent ils ?
Nous sommes différents...
et... tellement différents avec ceux qui ne sont plus ! qui ne viennent plus !

Un léger sourire illumine quand même notre visage... souvenirs nostalgiques... tristes... mélancoliques !

ça s'est mal fini... suicide, accident, maladie, séparation...

Aujourd'hui, nous vivons... nos sommes notre chagrin, notre douleur, notre souffrance...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Mars 2016 à 01:12:42
Raphaël,

Raphaël,  Raphaël,  Raphaël,  Raphaël,  Raphaël,  Raphaël,  Raphaël, Raphaël, Raphaël, ,  Raphaël, Raphaël, Raphaël, Raphaël, Raphaël, Raphaël, Raphaël, Raphaël, Raphaël... 18 ans... 18 fois ton prénom Raphaël...

Je t'aime.Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Mars 2016 à 15:26:33

" - Elle souriait. Elle avait perdu un enfant il y a de ça quelques années, en vérité il y avait une seconde : le cœur ignore le temps. La perte fait entrer l'éternel dans nos chairs et l'éternel c'est ce qui ne passe pas, ce qui reste en travers de la gorge. "

Christian Bobin, La grande vie, Gallimard, 2014
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 24 Mars 2016 à 19:43:51
J'ai dû en lire un seul de lui.. et ça ne m'avait pas trop plu... je vais peut être réessayer...qui sait? j'y trouverai peut être des pépites...des phrases à méditer...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Mars 2016 à 00:40:24

Depuis la mort de mon fils aîné, j'ai appris à me taire.

Avec le temps, ça devient même un besoin ! Ne pas parler ! Ne plus parler ! ne pas entendre ! ne plus entendre ! ne pas écouter ! ne plus écouter ! ne pas attendre ! ne plus attendre !

Aimer ? oui...
Espérer ? oui

Je sais garder le silence et être dans la solitude... je peux  ne pas voir, ni embrasser, ni visiter, ni téléphoner, ni écrire... ne pas être avec les  personnes que j'aime... je pense souvent à elles...mais je suis seul !

Elles sont invitées... elles peuvent venir... nous parlerons... un petit moment...

Mon Petit monastère...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 25 Mars 2016 à 01:46:15
La solitude et le silence...
à manier avec précaution..
armes à double tranchant...
tant le deuil a besoin des autres pour se faire
et l'endeuillé  besoin des autres pour ne pas se défaire...
dans l'isolement et le mutisme...

Garde toi bien...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Mars 2016 à 14:58:53

Raphaël,

 Moi, je peux juste témoigner... qu'après...bien après...ton suicide
 La douleur est toujours aussi insupportable...
 Des nausées de mal-être...
 Une envie terrible de vomir... de crier mon désespoir... de hurler ma peine...
 De pleurer mon fils !
 Envie de rien faire...
 Ne pas avoir envie de sortir, de voir, de fréquenter, de parler, de sourire, de rire, de s'amuser, de voyager...
 Ni de faire l'amour ! envie seulement de baiser ! d'éjaculer sa détresse, son anxiété, son angoisse, sa douleur !
 Ni de vivre !
 Ni d'exister !
 J'ai parfois envie de me fracasser... de me saouler... de me déchirer... de me brûler... de m'exploser la gueule ... pour qu'il ne reste plus RIEN de moi...

 Même pas mes cendres !

 Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 25 Mars 2016 à 15:24:40
 "J'ai parfois envie de me fracasser... de me saouler... de me déchirer... de me brûler... de m'exploser la gueule ... pour qu'il ne reste plus RIEN de moi...
 Même pas mes cendres ! "

Oui souvent, trop souvent .

 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 25 Mars 2016 à 22:39:38
Cette souffrance est insoutenable...c'est vrai...
L'envie d'en finir rode...c'est vrai...
Le dire est nécessaire.. c'est vrai...
Mais...

Essayer de dédier nos vies à notre enfant... (en hommage à Raphaël...pour toi)
Vivre ce qu'ils ne peuvent plus vivre...
Se persuader que la vie sera plus forte que la mort, malgré les apparences.
Perpétuer leur souvenir.. sinon qui? (Si tu mourrais .. qui nous parlerait de Raphaël, ce garçon si lumineux et tendre? Qui...)
Un jour après l'autre...
Un an après l'autre...
Tous les autres soucis,petits et grands... de l’existence deviennent "roupie de sansonnet" devant le drame absolu de la mort de l'enfant... même si ils rajoutent tant et tant de  souffrance...et fragilisent  le deuil.. (Tu surmonteras le chaos de la séparation...)

Reviens chez les humains, tu y trouveras aide et soutien, au moins un peu...Parle  à ton frère, à un psy, à un ami...ils sauront entendre ce désespoir qui t'habite...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Magi le 26 Mars 2016 à 04:26:09
@Frederico,

Dès mon premier contact avec ce forum, tu as été là. Tu m'as accueillie. Je venais de perdre ma fille Florence. Pas suicidée...mais partie sans préavis .Tu as été là dans toute ta capacité d'ouverture...Quatre ans après le départ de ton  Raphael, tu étais là à me consoler. Tu es devenu , sans le savoir, avec Eva et plusieus autres, mon "mentor du deuil ", celui qui montre le chemin, cahotique, crevassé., parfois  calme et plat et parfois proche du gouffre. On a besoin aussi de se reconnaître dans ces mots-là. On a besoin de vos mots.

Frederico, tu es de la couleur dans ce forum : parfois jaune, parfois mauve , quelquefois bleu "pettant" ou rose ...et parfois aussi noire. Mais tu es de la couleur...Même Romane dit que tu l'as fait sourire...l'autre soir, un de ces soirs de tes déboires (censuré!). ...elle qui se trouvait en dehors de l'espace temps...tu l'as fait sourire et ça m'a fait vraiment  plaisir, ...puis tu as tout effacé...

J'ai trouvé dommage ce massacre de tant de "croquis"...de ton monde intérieur et de tant tes partages...j'ai eu mal pour toi .

J'ai délaissé pas mal le forum depuis... Manque de vie.  (...) . Manque de tes mots toujours touchants et parfois éclaboussants ! La mort est devenue encore plus "plate à mort" (expression québécoise pour dire que c'est vraiment moche mais avec plus d'intensité )

Frederico, je me rappelle tes mots pleins de tendresse pour moi, pour les autres : " tu dois chercher de l'aide...tu disais dernièrement...", s'il te plait, sois tendre envers toi-même comme tu sais l'être envers les autres.

Affectueusement.


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Oriane le 26 Mars 2016 à 21:38:01
Federico à toi seul tu exprime toute la douleur que je ressens sans savoir l ecrire....comment  exploser sans dommage collatéral...autour de moi...
Ma tête et mon coeur sont la haut..alors que j ai d autres enfants ici bas...
C etait comment avant?.. je ne sais même plus
Je suis entrain de sombrer comme l Anastasia
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Mars 2016 à 03:12:49
C'est une drôle de séparation celle que je vis actuellement avec ma compagne... pas de haine...pas de dispute... seulement de la tristesse ! pas de regrets... pas de remords... la fatalité ! le destin !

Nous devons libérer notre maison  le w-e du 4 et 5 juin et nous signerons chez le notaire la vente définitive de la maison le jeudi 9 juin 2016 !

Nous vivons naturellement toujours sous le même toit et nous continuons à faire "comme si"...
En réalité, nos amis savent que nous ne faisons pas "comme si"...
Le "comme si" c'est uniquement pour les cons !

Ma compagne préfère acheter un appartement dans le village où nous habitons, près de son travail, amies et repères, c'est également le souhait de mon fils...
Les cons auront enfin compris qu'il n'y a plus de "comme si" et que c'est bien ... autrement ! ils vont même être surpris ces cons que ce soit enfin ... autrement !

Et moi, je vais quitter à regret mon village... mais c'est mon souhait, ma décision...  pour aller m'installer d'abord en location ... avec mon frère... dans un autre village à 12 km au sud de Toulouse !
Il est bien... j'aime bien... mais on verra bien !
ça va beaucoup me changer... sans Raphaël... sans ma compagne... sans vraiment mon jeune fils qui voyagera entre sa mère et son père !
Je vais être avec mon frère... mon frère adoré... c'est une histoire douloureuse, incroyable mais formidable ... sa vie... la mienne... nos vies ! nous sommes ensemble ... lui et moi ! ma mère ... mon père...

je préfère attendre avant d'éventuellement acheter... je ne suis pas pressé et je veux prendre mon temps... réfléchir... décider... choisir... rester... partir !

" - Si je meurs... tu feras ci, tu feras ça ! " je lui dis encore à ELLE... qui a décidé de me quitter ! je l'aime encore !

Je pense qu'elle a du mal à supporter ma souffrance au quotidien... que puis-je faire ? est-ce de ma faute ?

Je peux encore être joyeux mais elle me connait trop... je suis un acteur de ma propre vie... l'homme est détruit !

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 27 Mars 2016 à 17:23:23
Federico
Près de vous par la pensée et la prière en  ce week de Pàques.
Beaucoup de force et de courage pour vous mon ami.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Mars 2016 à 03:18:30


Merci, merci beaucoup mes amies... les larmes coulent...

je vous embrasse.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 28 Mars 2016 à 03:23:33
Je t'embrasse Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Mars 2016 à 04:50:07
Dans le cadre de mon travail, je suis parfois en relation avec de jeunes adultes... jeunes hommes... jeunes filles !

Dernièrement, j'ai rencontré une jeune femme... le coeur à fleur de peau... dans un extrême état de vulnérabilité... douce, sensible, tremblante, émouvante, étudiante, belle... très belle... quelle sublime légèreté ! quelle émotion !

Un chagrin d'amour ! m'a -t-elle dit...
Je lui ai dit qu'elle était jeune... que la vie allait endurcir son corps, son coeur !

- Endurcir mon coeur ? qu'est que vous voulez dire ?
J'ai aussitôt pensé à mon Raphaël... sans rien dire, elle s'est aperçue que je pleurais silencieusement... des larmes totalement spontanées, incontrôlables !

Qu'est ce que je veux dire ? Je ne sais pas, non, je ne sais toujours pas ! lui ai-je répondu !

Elle a pris ma main et elle l'a serré contre la sienne en me regardant dans les yeux !

Quelle sublime force ... belle, très belle... jeune femme !

Avec le temps... le coeur ne s'endurcit même pas !

Avec Amour.

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 28 Mars 2016 à 10:19:13
  C'est naturel que tu èprouve tout ça, cette révolte, cette détresse...aux heures les plus noires nous en avons après nous, après le monde entier...tu as raison d'extèrioriser sur le vif comme tu le fait, j'espère que ça te soulage ne serait-ce qu'un peu. Et qu'un jour, après t'être vidé de toutes ces émotions, tu trouveras de l'apaisement dans ta grande douleur, même si tu as du mal à y croire pour le moment.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Mars 2016 à 01:14:49


Je donne ce dont j'ai le plus besoin et en le donnant, je guéris et je redonne vie à la partie blessée à l'intérieur de moi-même.

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Mars 2016 à 01:38:48

 Merci, merci beaucoup...

 Je suis désolé... pardonnez moi, je n'ai pas encore l'énergie ni les mots pour vous répondre ! bientôt... j'espère !

 Je vous remercie encore pour tous vos messages de soutien !

 Vous êtes importants pour moi !

Je pense à vous,
Je suis avec vous !
Ensemble

Bien Amicalement.
Federico

********************************************************************

Voici un de mes rares témoignages... sauvegardés !

 Le grand père paternel de Raphaël... mon père donc, m'a déjà évoqué, à plusieurs reprises, ce souvenir ineffaçable de sa mémoire...

 Il y a, en effet, des images traumatisantes qui sont bloquées dans notre cerveau... des images extrêmement douloureuses...inoubliables !

 Il y a 3 ans ! dans la nuit du jeudi 31 au vendredi 1er février... en pleine nuit, vers 4 h du mat, le grand père âgé de 81 ans...
 mon père...est allé, sans faire de bruit, dans la chambre de l'ainé de ses petits enfants pour le "veiller" dans le calme absolu de la nuit et il m'a trouvé assis, seul, par terre sur la moquette, replié sur moi, recroquevillé, ma tête posée délicatement sur le rebord du haut de son lit... près de son visage et ma main effleurant et touchant légèrement son corps incroyablement froid !
 J'étais tellement épuisé que je me suis endormi à son côté... quelle sensation surréaliste, quelle pureté émotionnelle ! mon cœur a résisté...

 Raphaël m'a transmis du bien-être au milieu de tout cet effroyable malheur !

 Le "grand père" a vu son "fils" veillé sur son "petit fils"... mort sur son lit ! magnifique... comme apaisé à la lumière de bougies !

 En privé, les larmes aux yeux, il m'a dit que jamais il n'avait vu image d'amour aussi puissante... merveilleusement belle... atrocement douloureuse... dans le silence et la solitude de la nuit !

 3 générations réunies : le grand père, le père et l'enfant et c'est l'enfant qui part en premier... ce n'est pas conforme à la vie !

 C'est injuste !

 Désormais................" Nos trois cœurs forment un tout inséparable. "
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Mars 2016 à 11:42:13

Mes chères amiEs,

Depuis un bon mois, j'ai comme une sensibilité désagréable et un peu douloureuse au niveau de ... mon mamelon , côté cœur ! je dois reconnaître que j'ai une petite grosseur qui me fait mal quand j'appuie doucement dessus !
Depuis la semaine dernière, j'ai  consulté mon médecin mais maintenant je dois aller passer une radiographie (une mammographie plus exactement !) et je dois également  faire  une prise de sang pour un bilan complet de santé !
Je crains... je réfléchis...et je n'ai pris aucun RDV à ce jour... malgré la gêne, le durcissement, la petite douleur !

J'ai effectivement beaucoup de choses à faire et à penser en ce moment et je crois que ça va attendre la semaine prochaine... je ne suis pas pressé ni de faire  et encore moins de connaître les résultats d'autant plus que mon médecin (une femme charmante) a fait la grimace en me pelotant le "sein" gauche... à droite RAS !

Voila pour ma  nouvelle du jour... affaire à suivre ou... à ne pas suivre... ou à suivre d'abord puis à laisser faire par la suite   !

Bien Amicalement.

A bientôt, j'espère...
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 29 Mars 2016 à 13:06:35
  Frederico, ton souvenir de toi veillant le corps de ton fils, trouvant un peu de bien-être dans cet incommensurable chagrin, et ton père veillant sur vous deux...m'a vraiment bouleversée. Oui tu as raison, c'est une communion entre vous trois, ce doit être à la fois très douloureux et réconfortant quelque part  :'( :)

  J'espère de tout mon cœur que tu n'as rien de grave. Moi-même j'avais une petite boule au sein il y a quelque temps-ce n'ètait au bout du compte qu'un abcès, mais ça m'a rappelée que je tiens encore à la vie puisque je me suis inquiètée. J'espère bien qu'il en sera de même pour toi, que tu n'en tireras que cet élément positif.
  Tiens-nous au courant. Tu sais que nous serons toujours là pour toi  :-* :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 29 Mars 2016 à 23:50:13
Federico
Merci 'pour votre pensée pour mon anniversaire.
Merci également pour cette image bouleversante que vous nous montrez, le grand père observant son fils endormi au chevet de son petit fils endormi pour toujours. Image à l'inverse de ce qui devrait être dans l'ordre logique de la vie. Mais la vie,  Federico,  n'est pas logique.
Vous avez ressenti ce soir là du bien être transmis par Raphaël .
Désormais 'nos trois coeurs forment un tout inseparable".
oui vous êtes liés tous les trois et vous le resterez toujours.  La mort de Raphaël n'enleve ien à ce lien, qui se continue par delà tout.
Mais vous Federico,  vous êtes en vie.  Et vous devez le rester, pour Andreas, pour votre père,pour Raphaël, pour V. , pour votre frere, et pour vous, pour nous vos amies aussi.
Prenez vos Rv médicaux , n'attendez pas. Je vois le cheminement de vos pensées, Et si c'était le'moyen le plus simple de rejoindre Raphaël ?
Dites vous simplement une chose Federico.  Si votre heure de rejoindre Raphaël est arrivée,  quoi que vous fassiez vous le rejoindrez.  Mais si elle n'est pas encore venue, c'est qu'il vous reste quelque chose à faire dans cette vie.
Retenez Federico que vous êtes important pour nous tous et n'attendez pas pour prendre ces Rv.
Moi aussi j'ai eu un problème de santé l'an dernier, toujours sous surveillance. J'ai vu l'inquiétude dans les yeux de mon fils lorsqu'il à appris que j'avais des examens particuliers à faire, et je lui ai promis de me soigner.  Depuis je fais tout ce que me prescrivent les médecins. 
Beaucoup de personnes tiennent à vous Federico,  et ont besoin de vous.
je vous embrasse très amicalement
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Mars 2016 à 00:54:19

Mourir pour ne pas souffrir ! Jamais, Non, non et non !

Guérir pour continuer à vivre ! Toujours, Oui, oui, oui !

Plus pour moi...mais pour les autres...

Je vous aime !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Mars 2016 à 02:55:06


Mon ami

Jules Delavigne
 

Il attend sous la pluie
 Le droit de faire ce qu’il veut de sa vie
 Sa femme lui avait dit
 De rentrer
 Mais il attend

La gare St Lazare
 Il la connait, et pas par hasard
 Les pigeons qui la fréquentent
 Tout comme lui, font grise mine
 Ils font ce qu’ils doivent faire
 De leurs jours
 Ils regardent, ils attendent

Dans le bar du coin le serveur s’empresse
 Et avec un minimum de tendresse
 Il lui lance : « bonjour, comment ça va aujourd’hui ? »
Le temps s’arrête un instant, il cherche sa réponse
 Et comme hier, il dit
 Que tout va bien

Jules Delavigne, 2010
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Mars 2016 à 03:30:59


« ¡corazón con siete puñales ! ¡Ya es tarde !
Vete por el camino
de los ayes. »

 « cœur avec sept poignards ! Comme il est tard !
Va-t-en sur la route des cris. »


FG Lorca
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Hortensia le 30 Mars 2016 à 10:29:05
Si Federico cuidate. Écoute les paroles de  Monangesaveriu.
Y danos noticias.

Amistad
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Avril 2016 à 13:13:54

En ce moment, j'écris sur un grand tableau noir... avec une craie noire... des mots évidemment noirs... ceux de la douleur, du chagrin, du désespoir.
Période noire du passé... présent noir et noir futur !

Douceurs noires !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Avril 2016 à 08:28:52
Ce matin, je vais aller aux Floralys de Saint-Lys (31), un village voisin. Je compte acheter quelques plantes à rempoter dans de jolis pots de fleurs que je mettrais dans ma future "belle terrasse très fleurie"... on se console comme on peut...

Enfin, vous savez bien ! quand on a été heureux et puis qu'on est à présent malheureux... c'est la MARDE !

Alors, je regarderai ma jolie petite fleur... tout seul comme un con... dans ma future et absurde "belle terrasse très fleurie"... on se contente de bien peu !

J'entre progressivement en décadence... commencement de la chute , de la dégradation...
J'entre dans une période historique correspondant au déclin physique et moral de ma personne...
C'est un changement inéluctable... contre quoi je ne peux raisonnablement pas lutter !

Le suicide de mon fils... suivi d'une séparation... accompagnée actuellement par quelques soucis de santé... et ce sont les abysses océaniques... l'immensité des grandes profondeurs !
Le Grand Bleu... sauf que moi, je ne suis pas un champion de plongée en apnée !

Je veux encore bien croire en ma bonne étoile mais c'est quand même mal barré... je garde cependant le moral et l'humour !

Je vais boire du bon vin à midi et écouter Sycamore Trees chanté par Jimmy Scott...

A bientôt, j'espère...
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 03 Avril 2016 à 08:54:15
Et bien moi aussi j'ai fait des plantations pour les regarder avec 4yeux les miens et ceux de Samy a qui je parle un peu quand je jardin  Courage
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Avril 2016 à 09:00:09
En ce moment, je ne peux même pas prononcer son prénom ni même l'écrire... tellement je suis en souffrance !
Je ne lui parle plus depuis longtemps ! pourquoi faire ? il ne me réponds pas !
J'évite de trop penser à LUI... trop douloureux !
Il faut être capable de dire stop... sinon... c'est la folie !
Je vais peu au cimetière ! pourquoi faire ? nous ne nous voyons pas !
Je vais déménager... m'éloigner... sinon... Je repousse de toutes mes forces une spirale qui m'absorbe lentement et dont la joie de vivre était au centre de ma vie et qui maintenant cette spirale à tendance à tourner de plus en plus vers la mort... danger !

Danger de mort !

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Avril 2016 à 02:41:21

Raphaël... mon fils, mon chéri... mon Amour.

Tu étais un enfant à l'intelligence tellement vive que tu captais tout de suite l'attention.

Ta voix confiante, rassurante, autoritaire, magnifiquement grave, ronde, chaleureuse... parfaite pour parler le castillan, l'espagnol !
Tu cachais tes trop grands pieds, tu montrais tes longs doigts fins de mains d'artiste...

Ton visage... expressif, souriant, attentif... scandaleusement charmeur et protecteur !
Ton style vestimentaire... décontracté, naturel mais aussi sportif, chic, élégant...

Brillant étudiant, tu étais en classe Prépa ENS Cachan ( Economie-Droit ) et tu aimais beaucoup l'Histoire...

Aujourd'hui, à 21 ans, tu serais en Master1... tes études et tes sorties avec les copains et copines !

Papa... Maman... ton frère... grand-père... tonton... la famille... nos/tes amis...
Nous pensons à toi et nous t'embrassons !

Bonne continuation et .... bisous !

A bientôt, j'espère
Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 06 Avril 2016 à 07:08:13
Pensées pour Raphaël, pour vous Federico, et pour tous vos proches en ce jour particulier.
Je vous embrasse
Gero
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 06 Avril 2016 à 07:30:00
Des pensées pour Raphaël et son papa
Je t'embrasse Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Avril 2016 à 16:01:12

Pardon, je me suis mal exprimé lors de mon dernier message et cela prête à confusion.
Aujourd'hui, ce n'est pas le jour anniversaire de Raphaël... c'est le 3 septembre 1994 !
Merci Monangesaveriu.
Merci Romane.
Merci Hortensia.
Merci pour vos messages de réconfort.
Merci beaucoup... vous êtes là !

Amitiés.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Avril 2016 à 18:29:34
Je retrouve la forme... je vais mieux... physiquement et moralement !

Les résultats de mes analyses de sang ( bilan complet)  sont bons... pas de cholestérol, glycémie et triglycérides OK, pas de problème de prostate, Gamma GT etc.... NORMAL !
Je suis rassuré... les résultats sont même meilleurs qu'il y a 14 mois !

Quant à la "grosseur" au sein gauche... eh bien plus de peur que de mal ... je n'ai rien de grave (pas de cancer !).
J'ai passé une échographie mammaire ainsi qu'une mammographie avec la conclusion suivante : Gynécomastie unilatérale gauche douloureuse de type inflammatoire sans image suspecte sous jacente.

J'ai pas mal gamberger ses dernières semaines mais ces bonnes nouvelles me redonnent le moral et de la force pour continuer... mon chemin de croix !
A peine 2 mois pour préparer mon déménagement "personnel et particulier"... c'est pas évident de passer d'une maison à un appartement...
Matériellement, je vais devoir me séparer de beaucoup de "choses"... utiles et inutiles !
Moralement, il s'agit d'une séparation... Elle prépare "ses choses", je prépare "mes choses"... nous partons vers une direction différente, inconnue... ça peut être positif ! c'est dans la tête que ça va se passer ! c'est au mental que ça va se jouer la fin de notre histoire d'amour !
Elle souhaite garder de bonnes relations avec moi ! Elle se casse mais elle veut rester en bons termes !
Je n'ai rien demander, ni chercher... mais je serais LIBRE !... un homme libre !

A bientôt, j'espère
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Avril 2016 à 01:01:48
Raphaël,

J'aurais voulu être l'ombre de ton ombre...

Tu n' es parti qu'une seule fois sans me dire au revoir...

Je ne te laisserai pas m'abandonner une seconde fois...

Je veux être l'ombre de ton ombre...

Mon Amour et mon ombre...

Discrètement être "La Voix" du père pour continuer à échanger nos idées, nos pensées... dialoguer, partager, plaisanter...
te réconforter parfois... t'encourager surtout à poursuivre ton chemin dans la vie !

Fils parti...Vie brisée... père ? où suis je ? qui suis je ?

Puis-je encore croire que je suis à tes côtés ? moi, je sais que tu es définitivement parti et que ma vie est brisée !

Je ne suis que ton ombre... ça me suffit pour vivre à tes côtés  !

Je t'aime.
 Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 07 Avril 2016 à 13:20:43
"Quant à la "grosseur" au sein gauche... eh bien plus de peur que de mal ... je n'ai rien de grave (pas de cancer !)."
Ouf.. et toi aussi tu  dois être soulagé , au moins de cette angoisse de la maladie grave...

L'ombre de son ombre...l'ombre et la lumière... on fait comme on peut...c'est déjà bien assez dur...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Avril 2016 à 14:05:19

AIMER son enfant et avoir la certitude de MOURIR avec cet AMOUR ETERNEL, magnifique sourire d'apaisement !

Papa... Maman... les personnes inconsolables à jamais que nous sommes...

Je verserai mes dernières larmes en pensant à Raphaël...
Je vivrai mes dernières minutes en pensant à mes fils...
Je dédierai mes dernières secondes à ma mère...

Cette vérité absolue j'ai la chance de la vivre intensément à chaque instant présent.

OUI, je revendique mon chagrin, ma douleur, ma souffrance qui sont la preuve de mon amour infini!

Bien Amicalement.
Federico

 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Avril 2016 à 00:46:12

 Raphaël,

 Oui, je sais, j'ai pensé à toi toute la journée... j'étais AVEC toi ...nous étions ensemble...
 Ce soir, j'ai encore envie et besoin de penser à toi et d' être avec toi, tous les deux encore et toujours ensemble.

 Oui, je sais, tu es majeur (18 ans et à peine 5 mois !), un peu autonome et tout juste indépendant ( la semaine dans ton  studio d'étudiant) mais si...
 AVANT "cela" j'hésitais parfois à te téléphoner de peur de te déranger...
 APRES "cela" je ne vais plus me priver de ta compagnie puisque je n'ai plus aucune crainte de te déranger!
 JE SUIS AVEC TOI et puis voilà !!!
 JE RESTE LA AVEC TOI, moi j'aime bien et puis voilà!!!
 
 Je pense à rien, il vaut mieux. Je regarde et j'embrasse mon nouveau tatouage !
 Je ne te demande presque rien, j'aime  le silence ... ta présence !

 Je m'incline très douloureusement... je suis en totale compréhension avec tous ceux qui renoncent à la vie ici-bas, sur  terre.

Je respecte mais je n'accepte pas... je n'ai rien à te pardonner comme je n'ai aucun sentiment de culpabilité !

 Raphaël, tu es LIBRE et tu le resteras à jamais.

 C'est facile de penser à toi mais c'est difficile de parler de toi.
 Ecrire est presque impossible à cause des temps " Passé ".
 Je pense toujours au PRESENT à toi mais je ne veux pas écrire ni parler de toi au passé.

 Ca doit être con ce que je dis mais je suis sûr qu'il y a des personnes dans ce forum qui comprennent ce que je veux dire.

 Tu sais, mon chéri, dorénavant, tout est très difficile et très compliqué...à comprendre et à vivre.

 Nous avons essayé de rester en couple... c'est plus possible... les contraintes, les devoirs, les obligations ne sont plus   acceptables !
 Nous allons essayé de sauver tout le reste... le passé, la compréhension, la tolérance, la confiance... la tendresse...

 Ne t'inquiète pas... tout va bien pour Maman et ton jeune et unique frère.
 Ne t'inquiète pas... tout va bien pour Papa !

 Nous pensons très fort à toi et nous t'embrassons.

Je t'aime.
Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 08 Avril 2016 à 06:25:54
Federico
rassurée que vous n'ayez rien de grave. 
Bon courage pour le déménagement et tout ce que cela induit, mais un nouveau cadre de vie peut vous aider aussi.
Amicalement
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 08 Avril 2016 à 09:42:19
Absolument pas "con" Federico, plutôt matière à réflexion.
Silencieusement,
Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Hortensia le 08 Avril 2016 à 10:21:02
Ils sont toujours présents dans notre présent. L'amour transcende le temps et l'espace.
Je pense que nous sommes nombreux à être "con" alors, car la plupart d'entre nous leurs parlons.

Hortensia
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 09 Avril 2016 à 15:51:15

Christine and the Queens... j'adore cette première chanson... c'est sublime ! la deuxième c'est juste un cadeau pour nous !

- " Paradis perdus "... https://www.youtube.com/watch?v=pe7WidmR38Q

- " Aimer est plus fort que d'être aimé "... https://www.youtube.com/watch?v=iywn7VuXo70&nohtml5=False

Bien Amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Avril 2016 à 01:44:15

A bien y réfléchir, et puisque je soulève la question, j'aurais bien aimé être... Christophe Colomb qui grâce à son voyage de 1492 fait incontestablement de lui le plus grand navigateur de tous les temps !

J'imagine, je voyage, je galère... et non pas pour les mêmes raisons que lui... mais tout comme lui, NOUS avons également fait plusieurs fois le tour de monde et cela sans vraiment le savoir... et NOUS, en plus, en solitaire avec nos mots vomissant notre douleur et hurlant notre souffrance...

Colomb est considéré, à juste titre, comme l'initiateur des Temps modernes et moi, je voudrais tout simplement et à juste titre, que nous soyons... considérés, écoutés et... respectés dignement dans notre deuil !

J'ai l'impression que la société veut nous éliminer pour mieux oublier !

C'est samedi soir, c'est Carnaval à Toulouse ! La vie continue...pour les autres !

Affectueusement.

Federico

NON, on ne parle pas du suicide, de la drogue, de la maladie, des accidents..... de nos suicidés, de nos drogués, de nos malades, de nos accidentés... de nos enfants, nos amoureux et amoureuses... de nos morts... ça plombe l'ambiance !

La société veut vivre...rire... être belle et en bonne santé ! tant pis pour l'injustice, les inégalités, la souffrance !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Avril 2016 à 01:02:08

A tout moment, on peut recevoir comme un coup de poignard en plein coeur !

Nous sommes "normal" comme "avant"... puis, soudain, une pensée, un mot, une image, une photo, un bruit, une odeur, un parfum, une voix, un cri, un sourire, un rire, une expression de visage, un vêtement, un aliment, un lieu, une personne... est c'est la catastrophe... on replonge aussitôt dans une profonde tristesse, le chagrin, les larmes, la douleur, la souffrance, le désespoir !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 11 Avril 2016 à 14:33:13
  Oui Frederico, je sais bien ce dont tu parles. On se sens mieux, on goutte de nouveau les petits plaisirs simples sans trop d'arrières-pensées-ce qui ne veut pas dire que le souvenir de ceux qui ne sont plus là en chair et en os s'estompe, simplement ça devient supportable et presque doux...et puis, un "petit rien" suffit pour nous rappeler, plus douloureusement,  Raison de plus pour profiter des petits moments d'apaisement, où le temps est comme suspendu...j'espère de tout mon cœur que cette mauvaise passe laissera bientôt place à une nouvelle embellie pour toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Avril 2016 à 00:21:03

Avec le temps...NON, la souffrance est toujours aussi violente, injuste, cruelle.

Enlevez-moi, Putain, ce poignard planté en plein cœur ! j'ai mal... toujours mal !
C'est pas un cancer... c'est pire !
J'ai envie de vomir l'innommable, l'insupportable, l'impensable...

TU N'APPARTIENS A PERSONNE MAIS TA VIE NE T'APPARTIENS PAS NON PLUS.

TU n'as pas cet effroyable pouvoir d'auto-destruction.
TU as une Maman, un Papa, un Frère, une Famille, des Amis.

...NE NOUS QUITTE PAS !!! Je t'en supplie , mon chéri, mon amour.
TU ne peux pas partir comme ça !
NOUS sommes là...parle...crie...hurle...Nous sommes encore et toujours là !!!

JE NE PEUX PAS VIVRE SANS TOI...je ne veux plus, je suis à bout de vie.

Je dois renaître...Maman aussi... Séparément... et ton jeune frère à qui tu manques tellement...

Solitude... Silence... Désespoir !

Toi, tu restes dans mon âme....mon esprit...éternellement.

Je t'aime.
Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Avril 2016 à 01:29:51
Le couple, sa survie?

Ne négligeons jamais l'importance du couple, du Papa et de la Maman, par rapport aux enfants.

Les enfants se construisent dans la force, l'unité, l'amour des parents.

Le temps ne fait rien pour réapprendre à s'aimer autrement... plus tard, à espérer s'écouter un prochain jour...
il ne faut pas patienter... attendre que les "choses" s'arrangent...
il faut agir, être actif... se parler, s'écouter, s'accepter, s'embrasser, se caresser... c'est important, c'est urgent, c'est vital !

Je pense que notre "salut" se trouve réellement entre "nos mains" (en couple... nos quatre mains... c'est encore mieux)
et non pas dans celles de nos enfants ni des autres !

Nous sommes parents-responsables... les enfants sont... enfants à vie !

C'est bien nous qui devons aider nos enfants et... les autres et non pas l'inverse !

Nous devons donner et ne rien attendre !

C'est juste qu'il faut penser à prendre bien soin de nous-mêmes et de notre couple !

Les enfants ne vivent pas toute la vie avec les parents, par contre, le couple peut... jusqu'à ce que mort les sépare...10, 20, 30, 40, 50 ans !

Un fils ne sait pas aider une maman, un papa..... il souffre parce qu'il ne sait pas... il crève parce qu'il n'a pas su !

Un Papa, une Maman savent aider leur enfant... ils souffrent parce qu'ils ne connaissaient pas la souffrance de leur enfant ... ils crèvent parce qu'ils n'ont pas su pour l'aider ... parce qu'ils n'ont pas pu l'aider !

Bien Amicalement.
Federico

PS : Ma volonté est d'apporter ici mon modeste témoignage afin d'aider à mieux comprendre le couple et je ne veux surtout pas contrarier,  vexer ou blesser... je ne voudrais pas que mes mots soient maladroits !

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Avril 2016 à 14:05:38

Extraits du livre d'Anne Dodemant  " Même la nuit quand je dors " ...

Maintenant je sais que je ne sais rien et que le savoir même est illusoire. Il est temps de regarder ce qui reste, ce qui demeure, ce qui est : La Vie.
Pas "la vie qui continue" comme on aime à me le répéter, non, celle qui EST.
Je regarde, j'écoute, et je me tais.
Je suis où les mots n'existent plus.

Qui peut me suivre là où je suis, devant ce vide et ce néant qu'on s'efforce de fuir et d'oublier ? Dans un tel lieu, on est forcément seul.
J'ai compris pourquoi l'épreuve, quand on la vit, est indissociable de la solitude, la véritable solitude, celle qui gît au fond de toute humanité et qu'on a peur d'affronter.
Elle n'a rien à voir avec l'isolement, le repli sur soi, la peur des autres, l'amertume ou la haine des hommes.
Non, c'est un lieu à habiter, un lieu où se trouve aussi la liberté.
Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne.
Je ne reconnais aucune autorité extérieure qui n'entrerait en résonnance profonde avec ce que je sens et vis.
Je comprends aussi pourquoi cette liberté fait peur : la liberté intérieure ne se découvre que dans une profonde solitude, elles sont indissociables, or c'est tellement rassurant de faire partie du groupe.
Elles peuvent paraître effrayantes, cette liberté et la solitude qui l'accompagne, tant qu'on ne les a pas découvertes. Dépouillement, solitude et liberté nous ouvrent aussi à la vie. celle qu'on ne peut plus nous ôter.


Merci infiniment Madame Anne Dodemant.

PS : ma compagne a également lu ce livre et je me suis bien rendu compte qu'ELLE avait également souligné en rouge cet extrait... comment puis je lui en vouloir ? Respect, compréhension et tolérance...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 13 Avril 2016 à 14:16:56
Merci Federico, pour ce partage éclairant.

Merci,
Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: milou le 13 Avril 2016 à 15:49:41
Federico,

C'est la solitude fondamentale.
Mais elle n'empêche pas d'aimer....
Milou
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 13 Avril 2016 à 20:33:19
CETTE Solitude.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Avril 2016 à 04:10:38


Suicide...Quelle lâcheté ... tu as tué mon fils... jeune et magnifique adulte sans défense au coeur vierge de toute méchanceté !

Maintenant, tu ne peux que fuir et te taire devant une telle injustice !

Je voudrais te tuer ! ignoble salopard !

Je n'arrive pas à dormir... je pense à toi, mon fils !

Je ne sais pas comment je vais faire pour continuer ce combat, continuer à me battre contre l'inacceptable, l'inconcevable, l'innommable.

Mon Grand-père paternel, Républicain Espagnol, me répétait régulièrement qu'il était né à une époque où l'on ne jetait rien , qu'on prenait le temps nécessaire, avec parfois beaucoup de patience, de constance ...pour réparer les choses cassées, brisées et... pour soigner les Hommes blessés, meurtris... pendant la guerre civile en Espagne entre 1936 et 1939.

Mon père est né en 1931 et ma mère en 1936... je pourrais écrire des milliers de mots en hommage... je voudrais les remercier !

Je vais me reconstruire pierre après pierre tout doucement...
Je ne suis jamais aussi fort que lorsque je suis au bord du précipice...
Je suis un animal blessé, à bout de force... c'est la fin d'un cycle de ma vie... je me soigne... j'attends patiemment...dans Mon Petit Monastère... avant de repartir bientôt... vers une nouvelle aventure humaine... une autre épreuve... sur le chemin de Compostelle !

J'ai envie de souffrir pour Raphaël... pour ma mère... pour mon Républicain Espagnol !
J'ai envie de prouver à mon plus jeune fils que c'est pour lui et grâce à lui que j'ai choisi la vie...

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 14 Avril 2016 à 13:22:46
  Cet extrait est magnifique Frederico, et tellement vrai  :'( :) merci pour le partage!
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Avril 2016 à 15:14:12


Ce matin, je suis allé à la cérémonie religieuse de mon "apprécié" voisin ! A. est décédé à l'âge de 74 ans ! problèmes cardiaques !
Cet après midi, c'est l'inhumation dans son village natal en Pays Catalan !

A. ... 74 ans et 52 ans de mariage avec  son épouse J. ! je suis absolument admiratif !
2 filles et 3 petits-enfants !
Je suis triste... j'ai même pleuré en les embrassant à la fin de la cérémonie à la sortie de l'église du village où ils habitent depuis 40 ans !

Nous avons entretenu d'excellentes relations de voisinage pendant 16 ans ! c'est pas rien !

J. ... j'ai rarement vu une femme aussi amoureuse de son mari ! j'en étais bouleversé ! il fallait voir ses yeux quand elle regardait son chéri, son mari... incroyable !
A. ... Grand sportif, fort comme un roc... jardinier de potager principalement... membre et bénévole de plusieurs associations ! Altruiste, solidaire, généreux, souriant, sensible !

Adieu A. ... c'est un petit hommage pour toi ! je t'embrasse !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Avril 2016 à 20:35:27

CHARLELIE COUTURE ... Comme un avion sans ailes... https://www.youtube.com/watch?v=JqVjoAkYFDs
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 14 Avril 2016 à 21:39:17
Merci j'adore cette chanson  :'(
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Avril 2016 à 23:45:36

Luciano Pavarotti & Lucio Dalla... "Caruso"... https://www.youtube.com/watch?v=tRGuFM4DR2Y

Grace Jones... "La Vie en Rose"... https://www.youtube.com/watch?v=sw-LdbJgcHs

Bonne soirée...
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Avril 2016 à 00:23:48
Tragique farandole aux mélodies arides


Entendez-vous ce cri ? Inclassable, mouvant
 Il vient de ces déserts que la pluie assassine
 comme pour mieux saluer les richesses d’antan

Mais quel est cet insigne extérieur à vos lèvres
 qui retourne les vases en non-communiquant ?
 il n’est répartitions de vos musiques brèves
 que si vos douces fleurs enfantaient des piquants !

Attachez-moi sans vie ! Que le sort me déchaîne
 par la magie sournoise du destin pénitent
 Je ne veux de l’enfer qu’emprisonner sa plèvre
 et d’un accord furieux me noyer en son sang

Isaac Lerutan, 2008

*****************************************************************

"Attachez-moi sans vie...
Je ne veux de l'enfer... que d'un accord furieux...me noyer en son sang ! "

Je suis personnellement et présentement dans cet état là...

C'est pas la joie !

MOI, je ne suis pas un bon exemple à suivre ! Federico.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Avril 2016 à 14:20:11

J'ai enfin compris la différence entre douleur et souffrance...

Bien évidemment, NOUS sommes toutes et tous dans la douleur qui est ce que nous n'avons pu éviter... c'est la douleur de la mort !
La douleur est passive... nous subissons !
Mais...
Ce qui nous différencie vraiment c'est la souffrance qui est personnelle et qui est ce que nous rajoutons à la douleur... c'est la souffrance de  la mort !
La souffrance est active... nous recevons et nous transmettons ! et elle dépend individuellement de chacun(e) de nous !

La souffrance... nous la refusons ou pas, nous l'effaçons ou pas, nous l'acceptons ou pas, nous l'accueillons ou pas...

Nous vivons avec la souffrance ... ou pas !

J'ai un immense respect pour nous toutes et nous tous qui sommes dans la douleur...
Mais...
j'ai des "affinités" avec celles et ceux qui me ressemblent dans la souffrance...

Je reconnais ces personnes... même douleur et même souffrance !

D'ailleurs, c'est simple... notre douleur est toujours présente mais la souffrance évolue... et avec le temps, nous nous éloignons... les un(e)s des autres... c'est inévitable !

Il y en a qui sont dans la douleur ... puis s'éloignent ou sortent de la souffrance...

La douleur m'attriste... la souffrance m'aveugle !

Notre douleur est malheureusement bien vivante mais la souffrance peut devenir insupportable aux yeux des autres !
La maman de Raphaël, ma future très bientôt ex-compagne, considère que ma souffrance est insupportable à ses yeux !
Elle accepte, elle comprend ma douleur... par contre...nous nous séparons à cause de "ma" souffrance !
Eh! oui... vous savez maintenant que la souffrance peut être une cause de séparation dans un couple vivant le deuil de son enfant !

Pour moi, quelle colère... quelle haine... qu'ELLE est "injustice", SA décision !

Je n'ai à recevoir aucune leçons d'Amour de PERSONNE !

C'est pourquoi, NOUS sommes toujours tristes d'accueillir les nouveaux membres qui arrivent et écrivent sur le Forum et nous reconnaissons infiniment leur douleur mais c'est ... la souffrance qui fait que nous sommes vraiment "attirés" et "poussés" à aller individuellement vers eux !

Il y a de la compassion dans la douleur mais il y a de la communion dans la souffrance !

A bientôt, j'espère...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 15 Avril 2016 à 16:52:18
Pour moi, quelle colère... quelle haine... qu'ELLE est "injustice", SA décision !
Federico

CETTE injustice de nos proches, je la connais hélas aussi.

Elle fait mal.
Elle re-déchire.
J'aime espérer qu'elle te (nous) sera libératrice !

un papillon sans fil  ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Avril 2016 à 20:02:52

Raphaël,

 Tu as TOUJOURS avec toi Papa... Tu es silencieusement au plus profond de mon cœur.
Je vais moins souvent "te voir" au cimetière, je ne veux plus m'asseoir au jardin du souvenir juste en face de ta tombe...
Je veux encore et toujours "te dire" : Je t'aime Raphaël et je t'embrasse avec une infinie tendresse.
 Il y a ta photo sur la stèle, sourire d'Amour, d'Amitié et de Liberté.
 Il y a aussi des fleurs pour ..." Merci, merci pour tout ".

 Bien sûr, sur une des plaques , il y a ta devise préférée :
 " Vis (humblement) comme si tu devais mourir demain."
 " Apprends (justement) comme si tu devais vivre toujours."
 Je me suis permis de rajouter ces notions d'humilité, de discrétion, de justesse et de pertinence qui te définissent bien.

 J'ai décidé de continuer à vivre AVEC toi, Raphaël.

 Mon désespoir est incommensurable mais mes pensées sont tendres et douces quand nous sommes ensemble.

 Rien n'est plus vivant que le souvenir...

 Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Avril 2016 à 00:05:28

Terres inconnues


aux frontières de la folie
 le cerveau déploie ses facultés
 tatouages étranges
 âme daltonienne
 ironie du présent
 fable inquiétante

Je regarde le monde avec les yeux d’un séraphin
 les couleurs se mélangent
 se blessent
 Je régurgite la douleur
 de mes aïeux

J’erre parmi les autres
 en sursis
 une fine pluie dorée
 tombe sur mes rêves

je suis le gouffre du monde
 sans fin

Sybille Rembard
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Avril 2016 à 00:21:50


Solitude Subite
 

Solitude lunaire
 Culpabilité exécrable
 Sentiment de vide rattrapé par les vomissements de l’esprit
 Je me respire
 Peuplier du désert naufragé dans le sable
 Organisme Génétiquement Modifié
 Néant impuissant
 Médisance sournoise
 Je ne crois plus dans le remplissage
 le vide reste, ici, toujours, pour toujours.
 Je suis seule
 les yeux fermés
 une seconde

Sybille Rembard, 2008
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Avril 2016 à 00:31:27


Au Féminin


Vais-je traîner toute ma vie
 en moi cette sorte de litanie
 qui ne me laisse point de repos
 et met ma conscience en morceaux ?

Car voyez-vous, quoi que je fasse,
 toujours quelque chose me tracasse
 et mes actes les plus louables
 au fond de moi me crient : coupable !

Coupable je suis, sachez-le.
 Comment, pourquoi importent peu
 car mes réponses mille fois reprises
 sans fin en moi se contredisent.

Coupable je suis de telle sorte
 qu’à y penser toute chose me porte
 et mes regrets sempiternels
 me sont punition éternelle.

Ainsi donc, n’ayant nulle paix,
 de moi-même faisant le portrait,
 je rumine l’énumération
 de mes actions et inactions…

J’adore me prélasser au lit,
 lisant, me cultivant l’esprit.
 Mais le remords, comme un démon,
 sitôt m’insuffle son poison.

Alors je m’attèle à la tâche
 et comme une brute, fais le ménage,
 mais en même temps je me répète :
 ma fille, tu seras toujours bête !

Je veux, ai-je raison ou tort ?
 aussi m’occuper de mon corps
 pour être épouse désirable
 d’un effet quelque peu durable.

Mais dès qu’à mes soins je m’adonne,
 une voix perfide me chantonne :
 tu as raison, ne pense qu’à toi,
 ils attendront pour le repas !

Alors, retrouvant mes casseroles,
 échevelée et l’air d’une folle,
 je me redis dans un sermon :
 toujours seras-tu une souillon ?

Parfois, avide de détente,
 je me complais à ce qui tente,
 croyant voler quelques bonnes heures
 au temps à consacrer ailleurs.

Mais au lieu de me réjouir,
 je ne cherche qu’à troubler ma fête
 car de mes cent tâches non faites,
 je me punis comme à plaisir !

Ainsi donc, n’ayant nulle paix…
De moi-même faisant le procès…

Esther Granek, Ballades et réflexions à ma façon, 1978

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 17 Avril 2016 à 09:59:55
Je ne connaissais pas ces textes. Ces mots expriment ce que je suis, depuis. Merci Federico de ce partage. 

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Avril 2016 à 14:54:43
@ Romane
Je suis content que tu aimes la poésie... tu es une belle étoile solitaire et sensible parmi toute la cruauté et la brutalité de ce monde !
Tout doucement mais sûrement, tu retrouves de la clairvoyance dans l'analyse de ta situation...
Aie confiance ... ma chère Romane !

@ Stana
Tu es Directrice de la programmation musicale de ce Forum... tu mérites amplement cette distinction...
j'aime te lire... ma chère Stana !

Avec vous, j'ai l'impression  d'échanger et je me sens beaucoup moins seul ... j'aime partager la poésie et la musique... comme vous !

Je vous embrasse...
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 18 Avril 2016 à 00:26:50
Merci Frederico  :)c'est vrai que j'aime beaucoup m'exprimer en images et en musiques, de manière symbolique ou non, il est des émotions que seuls les sons et le visuels peuvent exprimer totalement^^et la poésie aussi bien sûr  ;) tes textes sont magnifiques et très émouvants, je les relirai régulièrement.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Avril 2016 à 18:28:00
Le temps qui reste... Serge Reggiani... https://www.youtube.com/watch?v=iZYrHDREkZM

Mon petit garçon... Serge Reggiani... https://www.youtube.com/watch?v=qKlagLtCrhY

pour vous tous et vous toutes du Forum !

Federico
                                                                                                                                     ****
Avec le temps... Léo Ferré

https://www.youtube.com/watch?v=ZH7dG0qyzyg&ebc=ANyPxKoLzwv0nDiNMW_ijBe2yLJKLeSmCa9NJf-UDu5bgv2gJ6jvVHVZ9deSApm6dZ12zM5-Zs-79Splw2HU7Jgb0UOm5SZbPg

pour moi !




Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: saphir le 19 Avril 2016 à 20:11:47
Merci Federico, je me recueille énormément en musique également, ça me permets de m'évader, de pleurer, d'évacuer, d'aimer, de penser...  :'( :'( :'(
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 19 Avril 2016 à 21:32:14
Merci Federico  de nous faire découvrir des poètes  inconnus et des chansons plus ou moins connues. Je ne connaissais pas
"le temps qui reste" mais j'aime beaucoup "mon petit garçon". Les  textes de Léo Ferré sont magnifiques
J'espère que vous allez mieux
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Avril 2016 à 01:18:42

Bonsoir,

Le 28 janvier 2013, il y a un peu plus de 3 ans ! mon fils aîné Raphaël a décidé de partir "comme un voilier"...
Désespérément et dans le silence et la violence inouïe... d'une nuit d'hiver... glaciale et étoilée !
Il a consciemment et brutalement mis fin à ses jours à l'âge de 18 ans !!!
Raphaël est mort : il s'est suicidé.
Sa décision... son choix...
Irréparable... irrécupérable... impensable !

C'est bien sûr ton histoire personnelle et tu n'appartiens à personne...mais quand même, mon AMOUR, tu aurais pu vivre encore un peu !!!

Très humain et brillant étudiant, il ne supportait pas l’indifférence de la rue, l'absurde totalitarisme du pouvoir, l'égoïsme et le matérialisme des personnes, la consommation, l'injustice sociale...
Il ne pouvait vivre tout en acceptant les compromis et les règles du jeu de notre société !

Raphaël aimait l’amitié,  il adorait sa famille mais il a catégoriquement refusé de vivre contre ses idées !

Aujourd’hui, je respecte et j’accepte le mystère de sa décision mais… avec une infinie douleur physique et une indicible souffrance morale.
Quelle immense mélancolie est en moi, je me sens tellement vulnérable... une sensibilité à fleur de peau !
Quel indescriptible chagrin quand je pense à toi Raphaël.
Tu me manques mon chéri et si j'étais sûr de te rejoindre, je crois que...

Même L' AMOUR absolu de sa famille, d’un père pour son fils adoré s’est révélé insuffisant pour le retenir parmi nous.
Cette terrible et très cruelle constatation m’est insupportable... difficilement acceptable l'amère idée de l'impuissance de L' AMOUR face au Suicide !!!

Je reste inconsolable à jamais.

Aujourd'hui... JE SUIS UN AUTRE.

Humblement, je suis toujours très fier d'être ton Papa.
Merci pour tous tes " Très Bien, Excellent, Félicitations ".

Tu étais ma richesse, mon espoir... tu es encore ma force mais aussi ma peine, mon chagrin, ma douleur, ma souffrance et mon désespoir...

Maintenant, je vais faire de mon mieux pour maman qui est merveilleuse de courage, elle souffre l'indescriptible et pour ton frère qui montre beaucoup de sagesse et de dignité face à la souffrance.
Non, je n'oublie pas Pépé ni Tonton ni....

Il y avait beaucoup de monde à ton enterrement. Des jeunes, des jeunes, des jeunes !
Tu étais vraiment aimé, considéré, respecté et très apprécié par tes amis, tes professeurs, tes entraîneurs.
Si, si... il y a des centaines de lettres d'amour, d'amitié pour toi à la maison.

Heureusement, mon AMOUR, que nous avons pu te ramener à la maison pour te veiller dans ta chambre, chez nous, pendant 48 heures ! ça nous a sauvé du naufrage immédiat ! nous n'avons pas coulé tout de suite !
Même Mort... tu étais absolument magnifique... serein...
La nuit du 31 janvier 2013.... grand-père, ton père et toi... 3 générations... nous étions réunies, unies, ensemble...
La plus jeune est partie ! c'est illogique et injuste !

Un jour peut-être, le silence et la solitude me permettront de te sourire à nouveau avec douceur et tendresse.
TA liberté ne sera que plus belle...

Tu aurais pu rester encore un peu...

je t’aime Raphaël.

Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: milou le 20 Avril 2016 à 07:07:14
Aimer,
Aimer sans retour,
Aimer sans comprendre,
Aimer sans juger,
Aimer jusqu'à l'impossible, sans pouvoir en mourir,

Continuer à Aimer, alors que l'on voudrait haïr la vie,

Aimer,
il n'y a pas d'autre issue.

Votre fils Raphaël est en vous, comme la lave est dans le volcan.

Vous continuez votre chemin avec lui qui vous a tant donné.

Papa protecteur, respectueux de son fils, de son choix tellement douloureux qu'il en est insupportable,
Papa  pour toujours.

Milou
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Avril 2016 à 23:33:33

Ma vie est agitée, tourmentée... imprévisible, impitoyable... solitaire et sociale !

Oh ! Putain con ! moi, j'ai déjà 50 piges et j'ai pas envie de vivre d'Amour et d'eau fraîche... je m'en fous de l'aventure !
Eh bien NON, actuellement, ma vie c'est comme "La Course autour du Monde"...
Notaire pour vendre ma maison, visites pour louer un appartement... agent immobilier pour la vente et un autre pour la location... souscription d'un contrat avec Engie... résiliation de l'autre... déménagement et ménage... ménage et emménagement... signature par ci et signature par là... paiement par ci et paiement par là... remise des clefs à la vente et à la location (je ne sais plus où j'habite ni avec qui je suis exactement... ça peut être grave, docteur ?).

L'autre jour, il y a un monsieur très bien qui se présente et moi, je lui est tout bonnement répondu que j'étais Monica Bellucci et que comme ça il allait être en bonne compagnie avec moi !
N'importe quoi ! ça nous a quand même beaucoup fait rire tellement c'était spontané !
Un autre jour, au téléphone ( qui pleure et qui n'arrête pas de sonner) la gestionnaire de mon "appart". m'a dit que j'étais "au top" et qu'elle voulait m'embaucher...
N'importe quoi ! moi je veux pas travailler... je veux juste rigoler !

Bon ! je vous assure qu' un déménagement et... une séparation... ça use... les souliers !

Heureusement que j'ai encore ma future ex-compagne qui m'aide beaucoup à faire mes cartons et qui est là pour toute l'intendance, la programmation et l'organisation... je lui fait entièrement confiance ! je délègue ... elle assure !

Les copains sont occupés et puis honnêtement ils ont leur vie... ils pensent bien à moi mais moi, je ne veux absolument pas faire appel à eux !

Comme d'hab. je vais principalement me démerder tout seul... avec l'aide très ponctuelle de mon frère et mon fils !

ELLE me largue mais ELLE m'aide ... c'est original et atypique, NON ?

L'humour et la dérision... il n'y a que ça qui puisse me sauver... avec le rire et un brin de folie !

Bien Amicalement.
Federico

PS : Je vous invite tous et toutes pour la crémaillère et mon emménagement dans ce nouvel appartement... nous allons pouvoir bientôt festoyer ensemble... "ça" se fait et c'est même  la coutume qui veut "ça"... même si je pars en chialant de ma maison et que j'abandonne bien malgré moi mes fleurs et Juanita... mon chat !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 21 Avril 2016 à 00:12:23
Cumuler tout ça en même temps.. c'est vraiment une sale grosse épreuve en plus...sur un homme encore en kit...
Ménage et déménagement; et ménage et emménagement...
La valse des cartons est pénible pour toi...malgré l'aide de ta future ex...
Ne pas demander d'aide et te débrouiller seul... je vois bien...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Hortensia le 21 Avril 2016 à 10:00:41
Rire pour ne pas pleurer, sourire plutôt que de laisser couler les larmes.
Ton humour et ta folie nous font du bien à nous aussi.

Courage Federico et beaucoup d'humour  ;)

Juanita ton chat me rappelle une chanson de mon enfance : "Juanita Banana"
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 21 Avril 2016 à 21:28:16
Un nouveau FUTUR,
une Nouvelle naissance,

puisse-tu Federico trouver dans ce changement,
un nouveau souffle...une nouvelle direction,
une joie surprenante ...un avantage inconnu,

une RE-NAISSANCE,

c'est tout le BIEN que je te souhaite ce soir!
Bien à TOI,
Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Avril 2016 à 01:53:02

Chaque jour davantage, je me rends compte des malheurs des uns et des autres ! de toutes ces difficiles et terribles épreuves, de toutes les vicissitudes de la vie que nous devons affrontées quotidiennement ! un jour ça va un peu mieux que l'autre mais c'est une longue bataille, une lutte acharnée qu'il nous faut mener contre la douleur ... d'abord pour nous et moins égoïstement pour nos proches !

Il vaut mieux ne pas trop y penser et faire de notre mieux... pas après pas... doucement, lentement mais sûrement !
Ne rien lâcher, ne pas abandonner... prendre soin de soi ... être attentif et...être plutôt que paraître
Ce ne sont pas que des paroles en l'air...

 Alors OUI, je suis d'accord : "Soyons là pour les vivants. Soyons là pour nous mêmes."
 Mais moi, je suis aussi là pour mes morts et je suis en permanence avec mon Raphi... je suis là pour lui !
 
 C'est la "chance" de vivre ou le "privilège" de vivre pour certains et paradoxalement la triste réalité pour d'autres que d'être encore en vie, c'est LA VIE qui veut tout ça ! rire et souffrir ! la contradiction, le paradoxe... la jouissance de la naissance, la douleur de la mort et l'espoir de la RE-naissance...

 Depuis Raphaël, je déteste  me plaindre ... je constate... oui, que je souffre... mais "être en vie" c'est souffrir et souffrir c'est "être en vie"... aimer, penser, avoir mal, éprouver du plaisir ! ressentir le vent, la pluie... les caresses la nuit !

 Après, quand on a compris, qu'au moins à 75 % c'est "chiant" de vivre... et bien, on va de plus en plus voir les 25 autres % et on essaye de vivre le plus longtemps possible dans ce qui est "sympa" dans la vie !
 Il faut savoir "lâcher prise" et accepter d'être guidé un petit bout de chemin par ... un ange !
 Bien souvent, avec le temps, le pourcentage de la partie "sympa" diminue très sérieusement ... malheureusement ! la maladie, les cicatrices, les ruptures, les brûlures, les disparitions, les séparations, les décès...

 Néanmoins, nous ne sommes pas "cons" et nous savons tous ce que nous apprécions personnellement, ce que nous aimons, ce que nous détestons... donc à nous de voir, de faire et d'y aller le plus souvent possible dans ce qui nous apporte justement du plaisir,  de la joie de vivre... on doit savoir ce qui a du sens pour nous... plus difficile c'est de connaître le vrai sens de notre vie... et bien sûr admettre, reconnaître, accepter que la vie soit surtout amertume et sacrifice...

Nous ne devons pas tricher ni nous mentir... soyons honnêtes... soyons tristes... mais sourions parfois à la vie !

 Malgré parfois l'amère constatation "d'être en vie" et surtout de savoir que "c'est comme ça"... croyez moi, "ça" vaut vraiment le coup les jeunes et les moins jeunes de tenter de vivre encore un peu et ne pas avoir envie de... mourir!

 La vie ...nous fait chier tous les jours ! d'accord, c'est quand même incroyable et injuste !
Essayons de nous lever parfois du bon pied et avec une p'tite note optimiste... un p'tit brin de folie !

 On aime "ça" quand même  ..."être en vie !"... qu'en pensez-vous ?
Oui, je sais... maintenant c'est triste "depuis" alors que c'était bien "Avant"...

Allons à la découverte des chanteurs, humoristes, poètes et écrivains, comédiens, musiciens et compositeurs et artistes !

Je vous souhaite à tous et à toutes une bonne fin de semaine..."sympa".

Bien Amicalement. A bientôt , j'espère... merci de me lire !

 Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 22 Avril 2016 à 02:41:17
Je vais réécouter Purple Rain...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Avril 2016 à 10:06:27

Purple rain .... Prince... https://www.youtube.com/watch?v=F8BMm6Jn6oU
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Avril 2016 à 19:58:11


***A tous ces jeunes partis un jour sans prévenir.***
________________________________________________________


Pour toi, RIEN n'avait laissé présager un tel geste. Impensable !

J'ai immédiatement compris l'insupportable dès qu'une dame gendarme m'a annoncé ton suicide en pleine nuit vers 4 heures du matin.
J'ai tout de suite su que c'était fini pour moi aussi et que je ne te reverrai plus jamais.

Quelle haine, c'est odieux d'entendre cette réalité.
Mon regret sera éternel.

Tu ne m'as pas appelé... tu sais parfaitement que je serais allé immédiatement te chercher pour t'aider et te serrer dans mes bras.
Tu n'a pas voulu, ta décision était déjà prise. C'est bien la seule décision personnelle pour laquelle tu ne m'a pas consulté.
 
Sentiments d'abandon et de... trahison.

Après ça, il paraît qu'il faut continuer à vivre et nous continuons également à recevoir des leçons de vie et de mort !
Eh bien, allons-y gaiement et en chantant SVP.

 Je veux être tout simplement tranquille-peinard dans mon Petit Monastère...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Avril 2016 à 20:00:12

Ce soir, je sors... avec des copains... à Toulouse... resto, bars et discothèque... on va s'amuser, chanter, danser et draguer !

George Michael ... Careless Whisper...
https://www.youtube.com/watch?v=izGwDsrQ1eQ

Je suis "au top"... j'ai trop envie de sortir et de m'éclater... attention les filles c'est chaud... muy caliente !

Federico !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 23 Avril 2016 à 21:59:44
bonne drague Frederico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Avril 2016 à 02:59:06

C'est avec le plus grand silence que je frappe à nouveau, tout doucement, à vos portes... "AmiEs de douleur" mais cette fois-ci ne m'ouvrez pas si vous n'en avez pas envie... il est en effet 2h 30 du mat et demain c'est lundi...

Je ne vais pas me vexer, je reviendrais vous dire un petit bonjour, plus tôt, un autre jour...
Je me sens bien ici ! je pense à vous tous et à vous toutes !
Le week end est souvent difficile à passer...

J'aimerais bien volontiers vous transmettre un peu d'énergie et des forces pour les jours à venir...
Je n'ai pas la prétention de croire que c'est possible mais en tout cas c'est mon souhait et j'espère vous donner de la confiance !

Je traverse mon deuil en chérissant tous les jours mon fils Raphaël.
J'ai des rituels comme notamment "mes bougies"...Ma lumière... Sa présence invisible... Notre AMOUR éternel.

Federico est le deuxième prénom de Raphaël.

Raphaël Federico : Tu es mon Don Quichotte de La Mancha.
Idéaliste, perfectionniste, intelligent, sensible, courageux et honnête.

Terrible cicatrice (tatouage)... quelle impensable blessure... à vie... longue, profonde, parfois visible ... sur l'avant bras intérieur gauche, il y a ton prénom "Raphaël" et "Te quiero".

Je pense à toi.

Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 25 Avril 2016 à 05:38:10
La porte est ouverte Federico, entrez et nous discuterons de nos anges envolés,  de la vie....
Pas de tatouage pour moi mais un bracelet avec le prénom et les dates de naissance et d'envol de mon ange Saveriu qui ne quitte jamais mon poignet.
prières et pensées lumineuses pour Raphaël et vous
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Twist le 25 Avril 2016 à 06:50:04
Mon cher Fédérico,

Je viens régulièrement dans ton paradis blanc. Parfois je ne fais que passer regardant d'un oeil par la lucarne, m'enssaurant que tout va bien. Parfois j'ouvre la porte et m'assieds autour de la table t'écoutant relater tes souvenirs avec Raphaël, tes coups de gueule parce que, p....n, la vie s'acharne un peu trop.

Prends bien soin de toi, Fédérico et de tous ceux qui te sont chers et continue de nous parler de Raphaël.

Je t'embrasse
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Avril 2016 à 12:45:32

Hommage à Billy Paul... "Me and Mrs Jones"... https://www.youtube.com/watch?v=81bgy94vdRI

Merveilleuse chanson... j'aime...j'aime...j'aime... passionnément !... c'est sublimissime ! je craque !

Federico and Mrs Jones...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Avril 2016 à 23:13:46

Nietzsche "Le gai savoir"

11. Le proverbe dit

" Apre et doux, grossier et fin,
Familier et étrange, malpropre et pur,
Rendez-vous des fous et des sages,
Je suis tout cela, je veux l'être,
Tout à la fois colombe, et serpent et cochon."

18. Âmes étroites

" Je déteste les âmes étroites :
Il n'y a là rien de bon, et presque rien de mauvais."

44. L'Homme des fonds

" Un chercheur, moi ? N'employez pas ce mot...
Je ne suis que lourd, extrêmement lourd !
Je tombe, je tombe sans cesse,
Pour descendre, enfin, jusqu'au fond."

47. Descente

" Il baisse, il tombe, raillez-vous .
La vérité c'est qu'il descend sur vous.
Son excès de bonheur a été son malheur.
Son excès de lumière suit votre obscurité."
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Avril 2016 à 00:00:19

Ce soir, je suis tellement triste... corps endolori... âme meurtrie !

Je suis fatigué, épuisé...  pourquoi continuez ?... pour quoi ! pour qui !
Je ne sais pas , je ne vois plus, je doute mais certainement pas pour moi !
Et, je manque d'envie et de motivation pour les autres !

En ce moment, ma vie est excessivement dure et ne m'épargne pas !

Je m'oblige à la bonne humeur et à paraître bien ... mais j'ai mal et je suis mal !

Double peine... double chagrin... double sanction... double punition...
Une nouvelle peine s'ajoute à l'ancienne...
Un nouveau chagrin s'ajoute à l'ancien...
Pourquoi suis je doublement sanctionné...doublement puni...

Cette séparation est infiniment injuste... elle s'ajoute à mon immense désarroi...

J'ai trop largement dépassé ma ligne de malheur "autorisé"... pour la survie de mon couple !

Douleur impartageable et incomprise... inacceptable aux yeux de la société...

La société ne m'autorise pas à être dans mon état de souffrance ... ma douleur est admise ... ma souffrance est insupportable !

Je suis inconsolable à vie !

Ma compagne me quitte... des amis aussi !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Avril 2016 à 00:50:25
Raphaël,

Tu étais, mon fils, mon chéri, mon Amour... beaucoup trop sensible... avec une admirable humanité... et bien trop entier pour faire des compromis avec cette putain d'existence.

Emotions tristes et mélancoliques de pure jeunesse, sourire, rire, vivre... et... pleurer, souffrir et MOURIR à 18 ans !!!

Quelle monstruosité !
Quelle honte sociétale !
Quelle rage !
Quelle colère !

J'aime profondément ma famille, le sport, la musique, la lecture, la poésie, mon jardin avec mes arbres et mes fleurs...et... et j'ai pas fini... l'amitié, la justice et la liberté de mouvement et d'expression.

A quoi sert ma Liberté si cette société de dégénérés est indifférente à la bonté, la générosité, la beauté, la pureté !

J'essaie de faire de mon mieux, de parler correctement, poliment en toutes circonstances mais parfois je suis limite et j'ai peur de m'effondrer et de tout envoyer "chier".
Je suis tellement fatigué de supporter toutes ces conneries... tout ça pour ça !
Je suis découragé... ça ne vaut pas la peine de supporter toute cette souffrance !

Mes AmiEs, je vous remercie très sincèrement pour votre présence, votre patience, votre écoute, vos attentions.
C'est devenu difficile pour moi de répondre spontanément à vos messages, je ne veux surtout pas être maladroit... les mots me manquent et je manque cruellement de confiance en moi ! Je suis blessé... je me cache !

 Raphaël aimait très affectueusement dire " Bonne continuation et Bisous ".

 Bien Amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Avril 2016 à 01:21:12


Le livre (extrait) de : Abdellatif Laâbi


"- Ô jardinier de l'âme
 as-tu prévu
 un carré de terre humaine
 où planter encore quelques rêves ?
  L'amour t'a-t-il parlé ces jours-ci
 dans sa langue étrangère ?
 As-tu allumé une autre bougie
 pour blesser la nuit dans son orgueil ?
 Mais parle
 si tu es toujours là
 Dis-moi au moins :
 qu'as-tu mangé et qu'as-tu bu ?
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 26 Avril 2016 à 08:06:55
Federico, les mots me manquent également et j'ai aussi peur d'être maladroite. Je ne parviens pas a me concentrer, a réfléchir. Mais sur ce forum, la lecture des témoignages, me montrent que je ne suis pas seule a essayer de survivre a l'enfer. Mes proches souffrent, ont énormément de peine. De la peine, quel mot dérisoire, je me sens brûlée vive au 1000 ème degrés, explosée, enfin tu le sais , il n'y a pas de réels mots. Malgré tout, ces mots jetés ici par tous m'aident a ne pas devenir complètement folle. Tes écrits, aujourd'hui effacés, que j'ai lu lorsque je me suis inscrite m'ont boulversée car c'était mes mots, mais dans l'incapacité de les trouver, de les nommer.
Probablement que je ne suis pas capacité de vous aider tous, mais je pense a vous ,a toi , papas et mamans pour qui la vie s'est arrêtée ce jour la et qui tentent de survivre a cette horreur de chaque seconde.
En espérant ne pas avoir été maladroite.
Amicalement
Romane
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 26 Avril 2016 à 18:16:13
Qu'il est dur ton chemin de vie , en ce moment..
Double peine... séparation subie qui rajoute de la souffrance à la douleur...empilant  sur la terrible douleur de l' absence de raphaél; le départ choisi de sa mère qui ne peux plus être en couple heureux avec toi.. après tant et tant d" 'année de vie commune et de projets communs...
et tout ça te laisse incapable de savoir vraiment pour qui ou quoi continuer...tu trouveras des raisons de vivre...pour le moment c'est l'épreuve du déménagement qui t'attends et la nécessité de reconstruire une vie ... malgré la perte de repères...
Ton fils te souhaiterait, j'imagine... une bonne continuation en te claquant des bisous sur la joue...comme seuls savent le faire les garçons pudiques et aimants...sa mort est terriblement injuste...Raphaél manque et sa mort a encore des effets délétères sur vos vies, à distance du drame...
je pense bien à toi...j'ai vécu toutes ces épreuves là , mais pas ensemble et c'était déjà très dur...alors j'imagine à quel point tu es mal en ce moment...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Avril 2016 à 03:04:10

Depuis 3 ans ! et 3 mois, j'évolue dans un monde irréel... in-croyable... im-pensable... in-imaginable... in-contrôlable !

Je subis contre mon gré des "choses insupportables" et que je supporte difficilement, péniblement, fâcheusement, désagréablement et dangereusement !

Comment vivre avec le suicide de son enfant ? je pense tellement à vous aussi... chers parents du forum !
Comment se remettre d'une séparation dans un couple qui est principalement dûe au suicide de l'enfant du couple?

Je suis à fond dans mon déménagement où le plus "encombrant" se fera samedi 21 mai. Le matin...  chargement d'un camion de ma maison ... l'après-midi... déchargement du camion dans un appartement !

Je quitte ma maison en tant que propriétaire avec le crédit déjà remboursé pour aller habiter en location dans un appartement ! C'est très dur à mon âge !

Je dois quitter ce que j'ai construit... j'ai planté... j'ai fleuri... pendant 16 ans !

C'est difficile d'accepter, de comprendre ! c'est une seconde trahison pour moi... c'est, notamment, un grave manquement au devoir de solidarité affective !

Pourrais je pardonner un jour ? pour retrouver une certaine sérénité et ... pouvoir vivre paisiblement dans mon Petit Monastère ?

Je suis très fatigué physiquement et.... moralement !
Je vis une extrême lassitude .... solitude ... silencieusement !

Suis-je obligé ? j'écoute mon grand-père, ma mère, mon père, mon frère, mon jeune fils... la réponse est OUI ! pour EUX ! pour MOI !

Bien Amicalement.
Federico

PS : je remercie très affectueusement mes "AmiEs" et toutes celles et ceux qui pensent à moi en cette période très "délicate"... ça ira mieux... plus tard...

A bientôt, j'espère...

Je mélange mes larmes aux vôtres... mon immense tristesse... ma terrible mélancolie...

Je vous embrasse.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 28 Avril 2016 à 08:05:29
Le terme de solidarité affective que tu as utilise m'a touche je comprends ta détresse cette trahison te reprendre
Amicales pensées
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: milou le 28 Avril 2016 à 10:08:35
ça ira mieux... plus tard...

Se tenir debout face à l'insupportable
Et courber le dos pour le supporter...

Et, tout au fond de toi, une toute petite voix qui dit : ça ira mieux... plus tard...

L'instinct de survie est le plus fort.
Et qui sait ? Peut être un jour, quelqu'un qui te tiendra la main pour poursuivre le chemin paisiblement, après tout ce chaos et avec tout le poids du chagrin en partage.

En attendant, marcher sans se retourner, sans but, avec juste l'énergie de faire le pas suivant et l'amour pour ton cher Raphaël présent en toi, quelque soit le lieu où tu poses ton sac de douleur.

Milou
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 28 Avril 2016 à 16:11:19
Federico mon ami,
Aujourd'hui tous ces deuils (de la vie de couple,  de la vie familiale dans un cadre que vous avez créé, et améliore sans cesse) se rajoutant au deuil si lourd de Raphaël vous épuisent moralement et physiquement.
Prenez soin de vous Federico, demain est un autre jour. En attendant vos amies du forum pensent très fort à vous .
Je vous envoie force et lumière et n'oubliez pas, Andreas, votre frère,  votre père ET vos amies ont besoin de vous.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Avril 2016 à 20:16:30

Permettez-moi de passer un petit moment avec vous.

L'annonce de ta mort m'a traumatisé à vie ... les circonstances, les paroles... les images... Je me suis écroulé à terre, à genoux, et je suis devenu aveugle pendant de longues minutes à cause de mes grosses larmes de douleurs. J'ai senti tout mon corps brûlé vif. C'est une indescriptible sensation de souffrance.... une finitude définitive et absolue !

Raphaël est un beau garçon, chatain foncé, un brun aux yeux bleu-verts, charmeur, des mains très fines et des doigts longs, d'épais sourcils, de très longs cils et un visage souriant, fin de sportif. Une voix grave et un rire spontané, explosif, lumineux.  Il est très protecteur, c'est un leader naturel avec beaucoup de caractère et une très généreuse et belle personnalité. Je suis persuadé qu'on a eu besoin de son excellence à un niveau plus élevé que la banalité de la vie terrestre !

 Une "Amie" expérimentée m'a envoyé ce message peu de temps après : "Le suicide, d'après tout ce que je lis sur ce forum et ailleurs, ne relève pas d'une décision instantanée.
 J'imagine que l'idée nous effleure, revient à la charge et si nous y sommes réceptifs, nous l'accueillons en nous. Nous prenons le temps de l'observer soit pour l'accepter soit pour la rejeter.
 Dans le premier cas, nous passons à l'apprivoisement de l'idée du suicide jusqu'à ce qu'elle s'incruste en nous, occupe de plus en plus de place, nous envahisse complètement en nous proposant différentes possibilités d'agir.
 Soit nous parvenons à en parler soit nous gardons le silence tout en gardant la face (ce qui doit demander une énergie incroyable, une maîtrise de soi hors norme...)
 J'imagine les personnes qui n'expriment pas ce harcèlement intérieur comme d'extraordinaires funambules inexpérimentés mais qui réussissent à passer d'un côté à l'autre.
 C'est l'image qui me vient ..." 

Ce soir,  je suis quand même en plein désarroi.
Ma cicatrice s'est carrément ré-ouverte et je saigne abondamment...
C'est quand je reviens à la dure réalité de mon quotidien que je ressens comme un grand coup de poignard en plein cœur !
 Je n'y peux rien. Je ne peux l'éviter. Je ne veux pas fuir la douleur mais c'est injuste...c'est minable, cette existence !!!

J'attends impatiemment des beaux jours... Espérance... Espérance...

Bien Amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 29 Avril 2016 à 10:10:27
Qui sait ....si l'excellence de Raphaël .... ne sera pas active d'une autre façon?

Qui sait ....si l'excellence de Raphaël .... ne sera pas utile à sa façon, là où il est ?

Je sais déjà ....que l'excellence de Raphaël ....a fait ses effets... auprès de tous ceux qui l'ont côtoyés dans cette vie terrestre

.....y compris sur nous, qui la découvrons en te lisant, Federico !


Bulle d'amitié
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Avril 2016 à 19:02:05

Chère Bulle,

"Maman... Requiescat in Pace"... en hommage à ta maman adorée et à ma petite maman Aurélia !

Merci Bulle pour tous tes messages très attentionnés.

"Faire son deuil veut dire aimer"... c'est se concentrer sur l'autre et toi, tu aimes merveilleusement bien et tu  partages ton amour !

Je suis en recherche spirituelle... oui, le chemin de Compostelle me tente... en solitaire, en silence... dans l'espoir de diminuer ma souffrance, de trouver un certain apaisement... oui, je vais m'y intéresser, le préparer et... partir prochainement !

Tu es généreuse... ma très douce Bulle d'amitié ! Merci encore...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 30 Avril 2016 à 17:15:37
Bulle de Mercis et ...de mère-si, cher Federico  ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Avril 2016 à 20:28:15

Ce samedi soir, je ne sors pas... je veux rester tranquille-peinard... contrairement à ma charmante colocataire qui en a marre d'être constamment dans les cartons de déménagement depuis 15 jours !

Moi, ça ne me gêne plus de garder éternellement au plus profond de mon être le deuil de mon fils Raphaël... je veux même le vivre quotidiennement... c'est toujours une forte émotion, vive, fragile... dangereusement à la limite de la folie !

Mais moi, je baise la folie !

Plus rien ne me gêne d'ailleurs... sauf le pouvoir anti-démocratique de censurer !

La peine, la tristesse, la douleur, le chagrin, la souffrance et les larmes ... je les garde pour MOI.
Mon sourire, ma bonne humeur, mon optimisme, ma joie de vivre... je les offre aux autres.

A bientôt, j'espère...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Avril 2016 à 20:39:25
Julien Doré... "Paris-Seychelles" ... https://www.youtube.com/watch?v=-kg3E9nV6Io

"On s'était dit des choses ... que l'on ne tiendra pas ...."

*****

"- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !"

*****
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Avril 2016 à 20:53:41


Une fois, une "idiote" m'a reproché d'exprimer ma souffrance un samedi soir...

Un samedi soir... quand on est seul et qu'on souffre et bien on ferme sa gueule et on crève !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 30 Avril 2016 à 21:00:48
 Ce soir, je ne sors pas non plus et je lis ta souffrance tu vois...tu n'es pas si seul

La semaine a été dure :  alors ce soir encore à mon bureau... pfffff
exceptionnellement... en train de terminer un boulot  !

 Et il pleut,il pleut depuis des heures; ça me berce même si on se croirait en hiver...

Je suis bien dans mon joli bureau avec ces bruits de la VIE qui m'arrivent, étouffés.
 
Le bleu nuit de dehors contraste joliment avec ma lampe orangée; j'aime bien cette heure là.
allez ! j'y retourne après avoir passé virtuellement un moment avec toi, avec vous.


bonne soirée intérieure,

Bulle au travail
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 30 Avril 2016 à 21:53:05
Merci Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 30 Avril 2016 à 22:11:27
Le blues solitaire du samedi soir de l'endeuillé...
elle est pas belle la vie?
euh non, pas toujours...

Amicales pensées du samedi à Federico et aux solitaires éploré/es...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Avril 2016 à 22:36:36


Soir

Renée Vivien
 

La lumière agonise et meurt à tes genoux.
 Viens, ô toi dont le front impénétrable et doux
 Porte l’accablement des pesantes années :
 Douloureuse, et les traits mortellement pâlis,
 Viens, sans autre parfum dans ta robe à longs plis
 Que le souffle des fleurs depuis longtemps fanées.

Viens, sans fard à ta lèvre où brûle mon désir,
 Sans anneaux, — le rubis, l’opale et le saphir
 Déshonorent tes doigts laiteux comme la lune, —
Et bannis de tes yeux les reflets du miroir…
Voici l’heure très simple et très chaste du soir
 Où la couleur opprime, où le luxe importune.

Délivre ton chagrin du sourire éternel,
 Exhale ta souffrance en un profond appel :
 Les choses d’autrefois, si cruelles et folles,
 Laissons-les au silence, au lointain, à la mort…
Dans le rêve qui sait consoler de l’effort,
 Oublions cette fièvre ancienne des paroles.

Je baiserai tes mains et tes divins pieds nus,
 Et nos cœurs pleureront de s’être méconnus,
 Pleureront les mots vils et les gestes infâmes.
 Des vols s’attarderont dans la paix des chemins…
Tu joindras la blancheur mystique de tes mains,
 Et je t’adorerai, dans l’ombre où sont les âmes.

Renée Vivien, Etudes et préludes
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Mai 2016 à 15:09:57

Voici les quatre principaux "accords toltèques" :

 1- Toujours faire de son mieux.

 2- Avoir une parole impeccable.

 3- Ne pas faire de supposition.

 4- Ne pas en faire une affaire personnelle.


Vive la pensée, la joute verbale, le respect, la tolérance, la différence, l'honnêteté, la littérature, la poésie, la tendresse, l'affection, l'amour, le sexe, la musique, le sport, les voitures, la lecture, l'écriture, la bonté, la générosité, l'amitié, la solidarité, la complicité, la complémentarité, la nature, le soleil, la pluie, le vent, la campagne, la mer, la montagne, les animaux, les oiseaux, le jardin, les fleurs, el cante flamenco, la danse, le cinéma, l'intelligence, la douceur, la compréhension, la pertinence, le don de soi, la liberté, la justice, la sincérité, la fidélité, la fraternité, la présence, l'écoute, la vérité, la joie, le sourire et le rire...et la paëlla ...et le vin rouge...(etc...)

HEUREUX de vous recevoir paisiblement dans mon Petit Monastère... nous sommes toutes et tous de passage !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Mai 2016 à 20:19:01


Leonard Cohen... Dance me  to the end of Love... https://www.youtube.com/watch?v=IEVow6kr5nI
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Mai 2016 à 15:11:55

Chère Hortensia,

J'ai voulu allé te rendre visite chez toi cet après midi et j'ai vu "VENDU"... j'ai compris... tu préfères désormais voyager plus légère... l'esprit libre !
C'est vrai que je préfère avoir une adresse précise et personnelle de mes "amies" mais bon, c'est comme ça...
 "Mi siempre querida amiga" je sais où t'écrire... et... tu sais que tu peux compter sur moi... j'ai mon Petit Monastère... peu fréquenté mais accueillant... tu peux venir te poser, te reposer, te promener, parler, penser, méditer... calmement et tranquillement !

Notre souffrance se ressemble... je me sens proche de toi dans la douleur... Rodolphe et Raphaël... beaucoup de questions sans réponses...
Tu continues à chercher... je suis plutôt résigner !

" La vida es asi..."

Un abrazo muy fuerte para ti... un saludo sincero para tu marido e hijo !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Mai 2016 à 17:07:49

Eh bien, voyez-vous... ma future "ex" est en entrain de me redonner... confiance en l'avenir aussi paradoxale que ma situation puisse paraître...

Je vais essayer de m'expliquer... à partir du mot " parodoxe"... et je ne suis pas hors sujet parce que s'il s'agit, en effet, d'une séparation (un divorce) ... celle ci est motivée par l'incompatibilité d'humeur, une totale incompréhension et l'impossibilité d'admettre, respecter le deuil de l'autre... notre déménagement en est la preuve puisqu'elle ne veut rien voir (photo), ni toucher (les habits), ni garder (les objets), ni parler de notre enfant... alors que moi j'en ai besoin, je veux voir, toucher et garder et parler et écrire sur mon Raphaël... mon fils est mon oxygène, ma force !

ELLE a pensé, réfléchi, calculé, décidé... Chacun son chemin... moi, je dois partir mais avec la conscience tranquille...
Je suis bien obligé mais c'est peut être tant mieux pour ma personne, mon avenir et ma vie !

"- Un paradoxe, d'après l'étymologie (du grec paradoxos, « παράδοξος » : « contraire à l'opinion commune », de para : « contre », et doxa : « opinion »), est une idée ou une proposition à première vue surprenante ou choquante, c'est-à-dire allant contre le sens commun"... (ce qui ne veut pas dire que cela va à contre sens de nos intérêts personnels).

"- Le paradoxe, comme le précise la neuvième édition du dictionnaire de l'Académie française, en est venu à désigner plus tard, de façon plus restrictive, une proposition (dans mon cas une proposition- décision unilatérale de séparation prise par ma future ex) qui contient ou semble contenir une contradiction logique, ou un raisonnement qui, bien que sans faille apparente, aboutit à une absurdité, ou encore une situation qui contredit l'intuition commune..."
(La logique, le raisonnable, l'intuition auraient voulu que nous renforcions et avancions ensemble dans notre couple face au deuil et à la mort de notre fils...eh bien, NON, c'est là où rentre en jeu le paradoxe... et la complexité de la vie !
c'est chacun pour soi... et .... sauve qui peut... le bateau coule... et... on se casse... on se tire... on bouge de là ! )

Oulala...Oulala... Federico... ça chauffe là-haut dans la cocotte-minute !
Je suis infiniment triste... c'est une défaite, un échec... mais c'est pas fini... je garde espoir en des jours meilleurs !

OUI, je suis optimiste ! LIBERTE...LIBERTAD

J'ai toujours beaucoup pensé aux autres et bien maintenant je vais un peu penser à moi ... et rêver à mon prochain Amour ! sans regrets ni remords puisque c'est ma future "ex" qui va officiellement me larguer à partir du jeudi 9 juin 2016 date officielle de la vente de notre maison et de notre rupture... elle a déjà son "appart" et moi aussi j'ai déjà mon "appart" ! alors où est le problème ? apparemment tout va bien pour elle ! moi, je suis terriblement blessé !

L'autre soir, en ironisant, devant Elle, mon fils et mon frère... j'ai dis que je l'aurai bien volontiers invitée à la future prise de  crémaillère de mon appartement pour faire une grosse fête mais que... comme les autres ne comprendraient rien... je vais m'abstenir d'inviter celle qui serait justement à l'origine de cette  prise de crémaillère...

Je veux absolument mourir avec  mon humeur... parfois noir... et la dérision, l'absurdité de la vie !

"- Le paradoxe est un puissant stimulant pour la réflexion. Il est souvent utilisé par les philosophes pour nous révéler la complexité inattendue de la réalité. Il peut aussi nous montrer les faiblesses de l'esprit humain et plus précisément son manque de discernement, ou encore les limites de tel ou tel outil conceptuel. C'est ainsi que des paradoxes basés sur des concepts simples ont permis de faire des découvertes en science ou en philosophie ainsi qu'en mathématiques et en biochimie."

( moi, je me contenterai d'une simple découverte qui va dans le sens de ma vie).

Ecoutons chanter les oiseaux... j'aime mon jardin, mes fleurs, mes roses...

Bien des choses vont encore "brûlées"...

Federico



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Hortensia le 03 Mai 2016 à 20:48:30
Hola Federico,

No escribo mucho, pero si os siguo leyendo.  Asi una ganas de borrar todo !  soledad, soledad, para mi difficil de compartir siempre diferente ! La vida es asi....hasta en la muerte.

Rodolfo y Rafael, Rodolphe son deuxième prénom Manuel et le deuxième prénom de mon fils ainé Raphaël  :).

Toujours contente de visiter ton petit monastère, prends soin de toi. Des oiseaux, des fleurs...

Au fait à ta liste vive:... la paella... je me permet d'ajouter et vive "los calamares fritos"!


Un abrazo amigo

Hortensia



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Mai 2016 à 19:26:36
Russ... Losin control... https://www.youtube.com/watch?v=IdGIZjVWrzY

Russ... Goodbye... https://www.youtube.com/watch?v=nA0fXQDKyho

Russ... Gypsy... https://www.youtube.com/watch?v=09gKwROL7f4

Des suggestions de mon plus jeune fils... version moderne !

Voilà... je pense à vous !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Mai 2016 à 23:52:26

Je constate que nous sommes vraiment trop peu de membres actifs à animer et à participer à ce Forum !

En mon nom personnel, je remercie profondément tous ceux et toutes celles qui actuellement écrivent, soutiennent, s'expriment parce que j'ai la sensation que nous sommes de plus en plus isolés. Un grand MERCI à NOUS !

Franchement, je suis déçu... certaines personnes arrivent ici complètement désespérées puis une fois qu'elles se sentent mieux, qu'elles ont repris des forces, que nous avons répondu à leurs questions et interrogations... elles partent sans se retourner et sans aucune considération... elles sont totalement à l'image de notre société : individualistes et égoïstes !
Franchement, je suis déçu...

Je comprends, nous comprenons... de toute façon, y'en a qui pense qu'on est des "professionnels" et bien NON... nous sommes tous et toutes des bénévoles et si nous aimons beaucoup donner, nous recevons peu... c'est frustrant !

Les nouveaux membres sont "demandeurs" mais ils doivent comprendre que nous sommes un Forum d'échanges et que nous ne sommes pas là pour prendre uniquement sans rien donner...

Nous avons besoin de mains tendues, de bras qui s'ouvrent et de mots amicaux, tendres, affectueux...
La traversée du désert est inhumaine... Les tempêtes sont monstrueuses... la montagne est trop rude à escalader...

La douleur, le chagrin, la souffrance est partout... nous sommes horriblement tristes, désespérés, désemparés !

Désolé mais ce soir... c'est réellement mon coup de gueule ... NOUS sommes épuisés, fatigués... nous nous soutenons, nous faisons de notre mieux mais en réalité nous avons encore et toujours besoin de compréhension, tolérance, aide morale.

C'est un cri d'alarme... soyons plus largement solidaires !

Je vous embrasse... les actifs, les présents... et j'invite ceux et celles qui nous lisent à... écrire et à nous soutenir plus chaleureusement !

Merci, à bientôt, j'espère...

Bien Amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Mai 2016 à 01:06:05

"Tête en désordre..." (Souci)
                                                              "Tête arrachée..." (Romane)
                                                                                                                           " Qui parle dans ma tête sans mots" (Federico)


*****************************************************************
                                                               

Chronique du veilleur (23) : Michael Edwards

par : Gérard Bocholier


                          -  Il y a chez Michael Edwards la volonté toujours perceptible de ne pas s’égarer hors de son sujet, dans le détail ou le superflu. Et ce sujet est d’abord le poète lui-même, « poète de l’impossible réel », qui le surprend sans cesse, dans les plus ordinaires des circonstances, dans la veille ou l’entrée dans le sommeil. Il s’interroge : « Qui parle dans ma tête sans mots ? »  Une réponse parfois lui parvient de loin, d’un univers qu’il a du mal à délimiter :

                            J’entends, dans un autre ailleurs, mon nom

                            Qui, retentissant sous cette voûte,
                            Me met, en un tour de main, debout.

- Il regarde, lui aussi, vers le ciel « miroitement d’origine et d’avenir ou bien / fenêtre aveugle », semblable à tous ces gens dans les rues de Paris, par un après-midi de juin, face à « l’infiniment proche. » Qui est-il ? Combien de moi « bizarres » s’agitent-ils en lui ?

 - Mais il arrive que Michael Edwards parvienne à isoler une sorte d’essence de l’homme, de ce qui constitue sa nature et sa condition. Dans le poème « Voir », les vers laconiques, la langue épurée, cernent une dimension à la fois tragique et mystique :

                             l’homme est si peu

                             seul dans l’univers

                            son haleine ne chauffe
                            aucune lune

                            son sang ne coule
                            sur nulle étoile

                           la mer le suffoque
                           la terre l’ignore

                          marées d’angoisses
                          crachins de faiblesses

- L’idéal à atteindre serait « une ligne simple, droite », pour dire la nudité même ou, moins encore, le plus insaisissable, à la lisière de l’absence :

                              Je serai le rêve de l’ombre,
                              Une ignorance au cœur de l’arbre.

- Un immense fond de ténèbres, de puissants nocturnes, nourrissent cette poésie qui s’élève parfois jusqu’à la vision :

                                La Terre, tel un grain semé
                                Dans le champ profond de la nuit.

- L’exigence si forte, si pressante de connaissance de soi semble alors abdiquer, laisser place à une espèce de fascination du vide. Le poète s’écrie :

                                 On a perdu le souffle et on ne pense plus.
                                 Faut-il ne plus être pour connaître ce moi ?

- Le livre se termine cependant par « Benedicite », un cantique de louanges qui semble clore tout un parcours de questions ou d’errances et dont la lumière éclate en de magnifiques images :

                                 Sel et sol, bénissez le Seigneur,
                                 Louez-le, exaltez-le à jamais.

                                 Dans le jardin d’hiver, les reines
                                 Veillent sur l’étrange,
                                 Sur les ombres bleues dans les plis
                                 Du manteau d’étoiles de la neige.

****************************************************************

 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 05 Mai 2016 à 07:04:30
Frederick
Tous les jours je lis tes mots mais parfois je n'ose pas écrire paradoxalement le titre de ton post m'invite a une très grande discrétion comme dans un lieu de culte
Même si elle est bien branlante je t'offre pour un moment mon épaule pour poser un peu ton chagrin :'(
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Noëlle le 05 Mai 2016 à 08:25:42
bonjour Federico,
Je ne crois pas que les personnes  qui arrivent sur le forum et n'y restent qu'un certain temps, soient égoïstes ;  je pense que nous sommes quelques uns à être dans une telle souffrance que nous ne sommes pas en mesure de trouver les mots ou d'aider ;  moi ça fait un peu de plus de quatre mois que j'ai perdu l'amour de ma vie, et je reconnais que je,lis les posts, pas toujours d'ailleurs, parce que ça me ramène tout simplement à ma propre douleur et que de surcroît je n'ai pas les mots pour m'exprimer.  Même si nous avons le point commun ici c'est notre malheureux statut d'endeuillé, nous sommes tous différents et avons le droit à cette différence et au respect de cette différence.
Une pensée pour vous tous et toutes.
Noëlle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Ludmilla 31 le 05 Mai 2016 à 09:13:24
Bonjour à toutes et tous

Je te comprends Federico ,,je suis de ton avis ,car c'est ce que je ressens ici mais aussi dans ma propre vie , moi qui ai toujours soutenu mes proches (famille ,amis ,collègues etc ,pour leurs peines ,tracas de la vie quotidienne et non des deuils  ,là je suis épuisée.....fatigue trop longtemps contenue pour aider mes proches(famille)  ,ne pas les attrister plus en leurs faisant voir que je n'étais pas superwoman ,celle qui résiste à tout .,à qui on peut tout demander,mais qu'on oublie quand ça arrange ....

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 05 Mai 2016 à 10:28:35
Je te lis aussi tous les jours, mais comme KP speu, le titre de ton post, me donne l'impression d'un appel au calme, au recueillement. Je t'imagine arpentant, les alentours de ton petit monastère, te recueillant dans le silence.
Souvent je n'ose pas passer la porte, j'ai peur d'y jeter des mots trop explosés, trop en désordre,  de briser ce semblant de calme. Car  bien sur que c'est un Semblant de calme, que la tempête gronde la bas. Mais tu as les mots, que je lis, ces mots ou je me retrouve que tu parviens a écrire si fort, que je n'ose y mettre les miens.
Je t'embrasse amicalement
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 05 Mai 2016 à 11:01:22
  Je vois ce que tu veux dire Frederico, il y a des personnes dotées de plus ou moins d'empathie partout, y compris sur les forums. Cela dit, il y a bien plus d'èchange, de compassion, de solidarité et de compréhension sur ce forum que dans la vraie vie pour beaucoup d'entre nous, c'est certain, ce forum est pour moi un havre de paix, et je pense que je ne suis pas la seule^^nous avons à peu près tous des moments où nous n'avons pas la force de poster sur d'autres topics, mais beaucoup d'entre nous font de leur mieux je pense. Mais en effet, ceux qui viennent et partent sans avoir vraiment échangé...c'est dommage.
  J'aime beaucoup tes textes, c'est un merveilleux moyen d'expression, comme la musique  :)
  Toujours de tout cœur avec toi  :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nora le 05 Mai 2016 à 11:08:30
Je respecte également ton "voeu  de silence et de calme , frederico,  dans ton petit monastère, je n'interviens donc pas sur ton sujet.

Et puis... sans polémique aucune, mais parce que j'ai envie de le dire depuis un certain temps...

Je suis -  comment dire ... - agacée par la tendance des intervenants de ce forum à effacer non seulement leurs messages, mais aussi ceux des autres.

Je comprends que l'on puisse regretter certains messages, écrits à un certain moment, dans un certain état d'esprit.  Ce forum concerne un sujet ultra sensible, intime, personnel, et infiniment douloureux, et les interventions sont parfois exacerbées.

Ce forum est une aide inestimable, non seulement pour soi, parce que y écrire, y déverser son chagrin est salutaire, mais aussi pour les autres, les lecteurs, de l'ombre ou pas, qui y retrouvent les mots qu'ils ne trouvent pas mais dans lesquels ils se retrouvent.

J'ai passé, et je passe encore des heures sur ce forum, à lire, et relire, et relire encore ...

Je ne regrette aucun de mes écrits, parce qu'ils étaient sincères, et parce que je pense qu'ils ont pu aider certaines personnes.

Je ne les effacerai pas, et j'avoue avoir un peu de mal à supporter qu'ils soient effacés par quelqu'un d'autre. Et je le répète, ceci est sans polémique aucune.

Voici pourquoi, en grande partie, pourquoi je n'interviens plus sur ce forum.

Cela ne m'empêche pas de trouver qu'effectivement il n'y a pas assez d'intervenants, et de penser à vous tous et toutes qui passez par là.

Et puis non, je n'ai pas repris de forces.

Je vous embrasse

Nora
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 05 Mai 2016 à 11:19:37
Merci Federico pour ce Yellow submarine qui m'a beaucoup amusée !
et merci pour toutes ces musiques et ces poèmes que je découvre ou REdécouvre grâce à vous.
moi aussi j'écris moins souvent sur le forum, je lis mais ne sais plus que dire devant tant de souffrance.
Encore un deuil parmi mes tout proches, mon amie à soutenir comme elle m'a soutenue. Samedi les obsèques d'YVES dans notre joli village corse. Leur tombeau de famille regarde la mer. Il y a 6 ans lors des obsèques de F.  le père d'Yves et parrain de Vincent,  une de ses belles soeurs a  dit : quelle chance a  F., il a une si belle vue !" Cela nous avait tous fait sourire.  Samedi Yves rejoindra son père dans ce tombeau avec une vue  plus belle encore  car il sera "au dernier étage" du tombeau ! 
Pace e Salute à vous Federico (Paix et Santé, formule consacrée du nouvel an en  Corse, mais d'actualité à tous moments de l'année)
 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Mai 2016 à 18:23:34

Léo Ferré... La solitude... https://www.youtube.com/watch?v=QRMJngZ6G5A

La solitude


Je suis d´un autre pays que le vôtre, d´une autre quartier, d´une autre solitude.
 Je m´invente aujourd´hui des chemins de traverse. Je ne suis plus de chez vous. J´attends des mutants.
 Biologiquement, je m´arrange avec l´idée que je me fais de la biologie : je pisse, j´éjacule, je pleure.
 Il est de toute première instance que nous façonnions nos idées comme s´il s´agissait d´objets manufacturés.
 Je suis prêt à vous procurer les moules. Mais...
 La solitude...
 La solitude...

 Les moules sont d´une texture nouvelle, je vous avertis. Ils ont été coulés demain matin.
 Si vous n´avez pas, dès ce jour, le sentiment relatif de votre durée, il est inutile de vous transmettre, il est inutile de regarder devant vous car devant c´est derrière, la nuit c´est le jour. Et...
 La solitude...
 La solitude...
 La solitude...
 
 Il est de toute première instance que les laveries automatiques, au coin des rues, soient aussi imperturbables que les feux d´arrêt ou de voie libre.
 Les flics du détersif vous indiqueront la case où il vous sera loisible de laver ce que vous croyez être votre conscience et qui n´est qu´une dépendance de l´ordinateur neurophile qui vous sert de cerveau. Et pourtant...
 La solitude...
 La solitude!

 Le désespoir est une forme supérieure de la critique. Pour le moment, nous l´appellerons "bonheur", les mots que vous employez n´étant plus "les mots" mais une sorte de conduit à travers lequel les analphabètes se font bonne conscience. Mais...
 La solitude...
 La solitude...
 La solitude, la solitude, la solitude...
 La solitude!

 Le Code Civil, nous en parlerons plus tard. Pour le moment, je voudrais codifier l´incodifiable. Je voudrais mesurer vos danaïdes démocraties. Je voudrais m´insérer dans le vide absolu et devenir le non-dit, le non-avenu, le non-vierge par manque de lucidité.
 La lucidité se tient dans mon froc!
 Dans mon froc!
 




 

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romanic le 05 Mai 2016 à 19:18:57
Bonjour Federico,
Moi aussi je viens lire les différents posts, et toutes tes réflexions, états d'âme, révoltes... qui reflètent si souvent avec de bons mots choisis et forts ma souffrance personnelle. Tes nombreux partages de poésies, de musiques aussi!
Je lis, je me sens moins seule, je puise (égoïstement) un peu d'aide dans tes écrits.
Pourtant sache que je suis solidaire, et que je comprends.....Oh combien!
S'exprimer peut libérer un peu cette douleur qui nous ronge, mais je ne le fais déjà pas dans la vie réelle, alors comment pourrais-je le faire par écrit et aussi trouver les mots pour aider? Peur de mal faire ou de faire mal, la douleur des uns et des autres est tellement intime....
Je suis emprisonnée dans cette souffrance, déconnectée, enfermée le plus souvent dans une grande solitude avec mon fils constamment présent...
"Ceux qui sont là pour prendre uniquement sans rien donner" ont peut-être, tout comme moi, l'impression de ne pas avoir les capacités de bien le faire...
Ce forum est extraordinaire d'entraide, d'humanité, et tu y contribues largement Federico!
Bien amicalement.
Romanic
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Mai 2016 à 03:37:19
Chers vous tous et chères vous toutes,

Constatation effroyable : il n'est pas politiquement correct de souffrir d'Amour... de parler d'Amour... d'écrire d'Amour... de mourir d'Amour...cela n'est point "normal"... cela n'est point raisonnable... cela n'est point "moral"... parce que c'est surtout cruellement insupportable... pour les autres !

La moralité : OUI...
la raison : Oui...
l'Amour : c'est anormal, immoral et irraisonnable ...

J'ai même lu : l'Amour c'est hors sujet... c'est irrespectueux... c'est maladroit ! ça met mal à l'aise... les autres !

Ecrire des lettres d'amour à son enfant...y'en a qui ne supporte pas de les lire... Jalousie ! Putain de Société !

J'ai du mal à respirer... je veux vivre dans une "Bulle"  ;) légère, tourbillonnante au gré de mon humeur avec la possibilité de me mettre volontairement et régulièrement "en quarantaine"... en marge des délires de notre société !

Mon Petit Monastère... Solitude et Silence... pour accueillir et sortir de la stricte normalité, de l'absurdité du raisonnable et de la rigidité de la moralité...

Je vous embrasse... mes chers vous tous et mes chères vous toutes...

A bientôt, j'espère... je vis désormais dans l'ombre d'une mélancolie en noire... présente... sournoise !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Mai 2016 à 22:33:11

"- L'enfer commence dans ces antichambres entièrement investies par l'égo, dans ces raisonnements fermés qui font naître une atmosphère irrespirable."

"- Le paradis, lui, commence lorsque notre attention est dévorée par l'idée de plaire à l'autre, de répondre à son attente, de devancer son désir, de contribuer à sa joie, de nous ajuster à lui. De nous laisser envahir par le parfum de sa présence. De comprendre l'amour."

"- Ce qui nous est demandé, ce n'est pas de tenter d'aimer ceux que nous n'aimons pas. Ce qui nous est demandé, en premier lieu, est un exploit d'une tout autre nature...qui consiste à aimer mieux ceux que nous prétendons aimer !
Aimer mieux, cela signifie : plus continûment, plus patiemment, de manière plus vivante, plus généreuse, autant dire inconditionnelle."

Avez-vous remarqué? je reparle d'Amour...

Bien à vous.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Mai 2016 à 22:42:54

je m'en fous que ma compagne aies décidé de me quitter... c'est la vie !

Par contre... la maman de mes deux fils ne me quittera jamais... c'est à vie !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Mai 2016 à 22:57:51

" L'avenir est un présent que nous fait le passé » Malraux

Si Malraux soutient que "l'avenir est un présent que nous fait le passé" ...
alors le pauvre crétin que je suis dit tout simplement que " Le passé ne nous fait pas que des cadeaux pour l'avenir"

Federico

Bonne soirée !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 09 Mai 2016 à 13:45:26

Je sais déjà que ma souffrance sera éternelle... ma belle ... mon éternelle... ma souffrance ... à vie !

J'ai atrocement mal... c'est la preuve de notre amour... mon fils pour toujours... je suis ton papa à jamais !

Je suis là... tu n'y es plus ! Nous reverrons-nous ? j'espère...

Je t'imagine ... fort ... beau... tu m'as quitté à 18 ans ! c'est horrible... mon fils, mon chéri, mon amour !

Je t'aime... je sais que tu m'aimes  aussi !

Veux-tu que je meures pour toi ?

Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 09 Mai 2016 à 15:44:29
Moi aussi j'imagine mon Fils toujours aussi beau. Mais c'est insupportable de comprendre qu'il aura 14 ans pour l'éternité . 14 ans, 18 ans le début de la vie. Toutes ces choses qui auraient du être,qui  ne le seront jamais.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Mai 2016 à 01:47:06

Je crois que je suis en pleine crise d'aquoibon-ite aigüe ?

 C'est grave Docteur ?

Pourtant, je me suis permis de retranscrire cette belle et optimiste citation ici au forum parce que je m'en inspire souvent !

 "- Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais."

 Ces beaux mots... je vous les dédie... à vous tous et à vous toutes... ayant des difficultés, découragés à vivre le présent !



 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Mai 2016 à 12:24:51

Je vis sans réalité... intemporellement... sans lieu... ni avenir !

Saigné... blessé... caché... sans sourire... prêt à mourir !

OUI, c'est décidé... j'attends ma mort... et, en l' attendant, je vais quand même essayer de RIRE puis de VIVRE !!!

Bien à vous.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 10 Mai 2016 à 12:45:37
Avant je n'aimais pas penser a la mort, le plus tard possible j'aimais me dire, afin de voir mes enfants grandir, leurs vies. Je les imaginais adolescents puis adultes.
La mort ne me fait plus peur. Ces jours qui passent sans que je les perçoive me rapproche de mon Fils.
Sans réalité également.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 10 Mai 2016 à 23:15:30
  Frederico, merci pour cette magnifique citation, j'espère bien que nous en tirerons tous profit, merci de nous la dédier  :)je la garderai en mémoire.

  C'est bien que tu ai au moins l'envie d'avoir envie de rire, de vivre malgrès cette grande souffrance. C'est parfois le meilleur moyen d'honorer la mémoire de nos défunts. Je t'y encourage vivement  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Mai 2016 à 23:44:35


Une femme est l’amour

Gérard de Nerval
 

Une femme est l’amour, la gloire et l’espérance ;
 Aux enfants qu’elle guide, à l’homme consolé,
 Elle élève le coeur et calme la souffrance,
 Comme un esprit des cieux sur la terre exilé.

Courbé par le travail ou par la destinée,
 L’homme à sa voix s’élève et son front s’éclaircit ;
 Toujours impatient dans sa course bornée,
 Un sourire le dompte et son coeur s’adoucit.

Dans ce siècle de fer la gloire est incertaine :
 Bien longtemps à l’attendre il faut se résigner.
 Mais qui n’aimerait pas, dans sa grâce sereine,
 La beauté qui la donne ou qui la fait gagner ?

Gérard de Nerval
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 11 Mai 2016 à 12:48:34
Federico bonjour !

C'est bien bien long à lire, mais j'ai trouvé des pistes de réflexion intéressantes (et dures!) sur le suicide ( ex "accepter de reconnaître l'inconnu de l'autre, c'est accepter que nous n'étions pas tout pour lui")

http://www.deuilapressuicide.fr/difficulte-du-deuil-apres-suicide.html
Je t'envoie ce lien à tout hasard, à partager avec amitié pour nourrir tes méditations dans ton petit monastère...

-Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Mai 2016 à 14:01:32

" Il faut arracher la joie chaque jour à la mort " ( V. Maïakovski )

Quelle magnifique citation... merci Bulle... tu viens de la rajouter à la signature de tes messages ! j'aime !

Pardon ma Bulle... Bonjour !

Je te remercie beaucoup pour ce lien... tu es altruiste et généreuse ! merci pour ce partage !

Mon Petit Monastère... oui, j'accepte que je n'étais pas tout pour mon fils, j'accepte de reconnaître son inconnu, son mystère... oui, j'admets qu'il était presque tout pour moi... oui, je vis avec désespoir cette violente séparation !

Je t'invite à venir séjourner gracieusement dans mon Petit Monastère... Nous partagerons nos vins et nos spécialités régionales pour les repas !

Nous échangerons amicalement nos émotions, nos sentiments, nos peines...

Nous arracherons de la joie chaque jour à la mort !

Merci encore Bulle...

Très amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Mai 2016 à 16:42:24


Osons vivre un peu  avec notre p'tite folie... un peu   d'insouciance...

Moi, j'oserai bien un p'tit brin de folie pour vivre à la folie avec un beau brin de fille !

https://www.youtube.com/watch?v=JXABVV-jOgI... Line Renaud... Ma p'tite folie

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 11 Mai 2016 à 17:24:15
Merci pour l'invitation dans ton paradis blanc, Federico !

J'amènerai un Risotto alla Buratta fait maison,
je te laisse le choix du vin... (pardon pour la spécialité non régionale pour cette fois !)

et... la joie viendra tout naturellement nous visiter !

-Bulle ou papillon sans fil
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Mai 2016 à 03:08:37

Bonsoir Raphaël,

C'est bien quand nous ne sommes que tous les deux, comme ça personne ne nous fait chier !!!

Je te remercie très sincèrement pour toutes tes appréciations à l'école primaire, au collège, au lycée, à la fac de Droit et en Prépa ENS Cachan Economie-Droit.
Merci pour tous les " Excellent", "très bien", "Félicitations", la mention Très bien pour ton baccalauréat ES.
Je suis trop fier de toi. J'ai très souvent les larmes au yeux... des larmes de bonheur.

Tu étais même membre-adhérent de l'association France-Birmanie. En classe de Première ES, tu as décidé de faire ton TPE (Travaux Personnels Encadrés) tout SEUL sur la... Birmanie : Economie et Vie Sociale et Politique de la Birmanie.
Tu as eu un 19/20 à l'écrit et à l'oral.
C'est ça quand on est brillant , bravo !
Avant toi, personne n'avait eu l'idée de faire quelque chose sur la Birmanie !
Je crois que tu as eu l'idée et l'envie... grâce à la Dame " Prix Nobel de la Paix ". C'est normal, idéaliste comme tu es.

Tu voulais être avocat, juge, magistrat...c'était bien pour toi. Tu aurais voulu défendre toute la misère de l'humanité !
Ou alors... expert-comptable... minutieux, méticuleux, soigneux... précis !
Pour le plaisir... tu aurais pu être professeur d'histoire-géographie et être... historien !

Peu importe, quand je te regarde, je suis en admiration devant tout ce que tu aurais pu être ! je suis encore émerveillé.

Tu étais MON AUTRE en plus brillant, en plus intelligent, en plus délicat, en plus sensible, en plus humain, en plus amoureux, en plus généreux, en plus beau, en plus adorable, en plus....TOI....TOI....TOI.

Aujourd'hui, je ne suis plus que ton ombre.
Je suis brisé, cassé, déchiré, brûlé mais t'inquiète il paraît que la vie continue !!!
Qu'est ce que j'en ai à foutre de tout ce bordel !!!

Je suis bien avec toi. Dis-moi, est ce que tu manges bien où tu es ? La santé ? comment ça va ? le sport ? les études ? C'est stupide ? mais NON c'est pas stupide !!!

La folie n'est jamais très loin. Il faut faire attention mais c'est bien de se lâcher parfois... ça fait un bien ...fou !!!

Je sais que certaines personnes comprendront et seront sensibles à ce témoignage...tant pis pour les autres !!!

Raphaël, je t'aime.

Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 12 Mai 2016 à 08:43:49
Merci Bulle pour le lien. Lecture très douloureuse mais Merci.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 12 Mai 2016 à 10:36:17
Ah OUI, Romane douloureux.... mais si cela nous aide à trouver un sens à cette violence!

Je trouve que les 2 notions de suicide impulsion / ultime aboutissement est éclairante.
J'ai relevé aussi "le besoin de mettre dans un acte ultime ce qui n'a pas pu se dire en mot"
et que "l'acte de suicide est un message"
... entre autre...

-Bulle

ps : pardon, Federico de squatter ton monastère & pensées pour ton fils R...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 12 Mai 2016 à 13:29:18
Je suis bien avec toi. Dis-moi, est ce que tu manges bien où tu es ? La santé ? comment ça va ? le sport ? les études ? C'est stupide ? mais NON c'est pas stupide !!!
 moi aussi je pense a ça parfois  :'(
 un petit restau pour vous deux les gars vous parlerez droit !!!!
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 12 Mai 2016 à 23:52:58
  Je comprends entièrement ton besoin de t'adresser à ton fils, tu as raison de le faire sur ce forum, nous sommes nombreux à pouvoir te comprendre, j'en suis certaine. C'est magnifique la manière dont tu le décris, on sens tout ton amour, toute la fierté de père envers lui, par-delà la mort. J'ai trouvé ton texte très poignant, mais empreint non seulement de souffrance mais aussi de force intèrieure. Raphael peut être fier de toi lui aussi, là où il est.
 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Mai 2016 à 05:12:44


Les mots ont une valeur, une force, une profondeur, une signification, une symbolique, une réalité, une vérité...quand ils sont naturellement utilisés avec honnêteté et sincérité !

Vive la liberté... Vive la liberté... vive la...
criaient les prisonniers Républicains Espagnols avant que les Franquistes ne les assassine en les fusillant.

Les mots ont une valeur... en particulier, lorsqu'ils sont prononcés avant de mourir !

JE DONNE CE DONT J'AI LE PLUS BESOIN ET EN LE DONNANT, JE GUERIS ET JE REDONNE VIE A LA PARTIE BLESSEE A L'INTERIEUR DE MOI-MEME.

La tendresse, l'affection et l'amour sont des sentiments que j'éprouverais TOUTE MA VIE.

Être solidaire, le partage, l'échange...

Dorénavant, j'essaye même d'éviter la provocation... pourtant, j'adore ça "allumer"... je m'attaque toujours "aux forts et aux puissants" pour les désarmer et leur en foutre plein la gueule avec leurs théories de merde mais cela m'épuise et m'empêche vraiment de vivre d'autres belles choses.

Peut-être qu'un jour, je dis bien peut-être... je n'offrirai uniquement que de jolis bouquets de fleurs... des roses sans épines...pour ne pas blesser ni même contrarier ! juste pour le plaisir d'offrir... la joie d'un sourire !

Allez "Bonne continuation...et bisous"...de la part de Raphaël.... moi, il est 5h du mat et je suis déjà en colère... tout seul !

Je suis inconsolable... vais-je pouvoir un jour me réconcilier avec ma vie ?

Je ne vous souhaite pas d'être aussi désespéré que moi... mon fils, mon enfant... je t'aime !

Bonne journée à tous et à toutes.

Federico


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Mai 2016 à 18:13:24

Je me permets de vous signaler ce lien ... https://www.facebook.com/groups/851475114879422/members/
qui est sur Facebook le groupe privé des membres du Forum les mots du deuil...

Cela peut... peut être ... vous intéresser... voir des photos... publier des photos... avoir un contact plus personnel avec un membre... ça complète le forum !

A vous de voir... c'est comme vous voulez... quand vous voulez... c'est sur Facebook !

A+ les geeks d'internet...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 13 Mai 2016 à 20:49:57
inconsolable et inconsolé.. c'est ça... tout à fait ça...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Mai 2016 à 23:15:07
Chers vous tous et chères vous toutes,


"-N'allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace." Ralph Waldo Emerson.

 " Nous aimons les itinéraires bien balisés, les chemins fléchés, les buts annoncés à l'avance. Nous sommes davantage suiveurs que pionniers. Et pourtant, la beauté de notre condition consiste à se mettre en marche et à s'aventurer sans savoir, à obéir à un élan, à une intime conviction, à une ardeur, à une passion. Mus par une telle énergie, comment saurions-nous alors nous contenter des chemins, itinéraires et passages répertoriés, suivre le guide et la cohorte des touristes ? Osons nous aventurer là où personne n'a cru pouvoir se frayer un chemin, osons explorer ce que les autres, par couardise, indifférence ou ignorance, n'ont jamais cherché à aborder. Que votre pensée soit inédite, votre cœur hardi et votre pas fébrile en foulant ces territoires nouveaux dont la vie est prodigue..."

 ****************

Chère Eva... c'est l' histoire d'un inconsolable inconsolé ou plutôt d'un inconsolé inconsolable !

 "- Notre besoin de consolation est impossible à rassasier". Tel est le titre bref et mélancolique de Stig Dagerman, écrivain suédois taraudé par la douloureuse réalité de l'existence. Ce sentiment d'incomplétude, de pièce manquante dans notre vie, même quand celle-ci se déroule sous les meilleurs auspices, chacun a pu l'éprouver jusqu'à la souffrance. Ou la sérénité."

**************

 "...questionnement existentiel...aux abords du sublime et de ce qui ne mourra jamais." ... pour toi Raphaël, mon fils !

 *************

Bonne nuit ! Je vous embrasse ! A bientôt... j'espère

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Mai 2016 à 23:54:06

En début de soirée, je suis sorti à pieds pour aller me promener jusqu'au centre du village !

Pas de chance, il y a le cimetière...

Je suis allé jusqu'au fameux kebab du coin... j'en ai commandé un complet (salade, tomate, oignon) sauce algérienne avec des frites et un coca ... je suis allé le manger tranquillement devant le monument aux morts parce qu'il y a tout simplement non loin un banc pour s'asseoir...

De retour...

Pas de chance, il y a le cimetière...

Quand je suis passé juste devant... j'ai levé les yeux au ciel... j'aurai voulu être à Bagdad et que justement le sniper de Bagdad me foute une balle dans la tête... pour ne plus avoir à y penser !

Une chance, il y a le cimetière...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Mai 2016 à 00:10:50


"IL ETAIT UNE FOIS
 TOI ET MOI
 N' OUBLIE JAMAIS CA
 TOI ET MOI..."


C'est particulièrement difficile en ce moment... la fin des examens scolaires et universitaires... l'approche des vacances... moments particulièrement denses et importants en famille... fatigue physique... questionnement moral !

Mon fils A. est parti avec sa classe en voyage de fin d'année scolaire à Barcelone pour 4 jours ! il me manque !


 Tranquille, mon chéri, nous vous aimons... ton frère et toi... et nous (ta mère et moi) ? est ce que nous nous aimons ? je ne sais plus, mon chéri !

Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Mai 2016 à 00:47:30
Raphaël,

Ce soir, cette nuit, j'ai envie de t'écrire !
Quoi ? je ne sais pas encore !!! mais je vais bien finir par parler encore de toi !!!
C'est comme quand on demande à un petit garçon qui a envie de dessiner : "-qu'est ce que tu vas dessiner ?" et le petit garçon réponds spontanément et tout naturellement : "-comment veux-tu que je le saches si je n'ai pas encore commencé mon dessin !!!". eh bien, moi... c'est pareil !
ET puis ce n'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !!! et la colère, il faut bien qu'elle s'exprime...bordel de merde !!!....aaaaaaahhhhhh, ça va mieux !!!

J'aime la nuit, tout y est plus mystérieux , la solitude, le silence...on ressent différemment les choses.
j'y vois souvent plus clair dans mon esprit, mes idées.
Les sentiments sont à la fois plus douloureux mais aussi plus intenses et plus profonds.
Je m'abandonne, je lâche prise, et c'est parti pour les émotions fortes.
Pas besoin d'alcool ni de cam'...la dure réalité fait son effet ...l'ivresse de la douleur... je n'en peux plus "DOLORES"... MATA...MATA... y punto !

Te quiero, hijo mio, no te olvido, siempre en mi pensamiento, que sufrimiento.

 Les vrais gens de la nuit vont à l'essentiel et je ne parle pas des people de la night, eux c'est justement le superficiel... les people de la night ne pensent pas à leurs enfants, à leurs cher(e)s et tendres moitiés...ils ne pensent qu' à eux... aucune valeur, aucun sens du sacrifice, aucun effort gratuit pour l'autre...ces gens n'aiment pas les fleurs !!!

 Qu' est ce que tu fais Raphaël ?  qu'est ce que tu as fais aujourd'hui ?
 J'attends patiemment ta réponse...tu as perdu ta langue ?...c'est pas grave...tu me souris quand même...je vais m'en contenter pour ce soir.

 Encore un sourire...oui, merci...allez on s'embrasse...oui, je sais ...tu es grand...et...magnifique, mon fils.

 Bonne nuit.
 Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 15 Mai 2016 à 01:05:28
  Je te comprends Frederico, cette nuit je suis dans le même ètat d'esprit que toi. Je n'ai jamais dis que c'ètait toujours facile-mais ça tu le sais. J'espère que ça vas aller mieux demain. Ce forum est un refuge pour ceux qui, me nous, ont perdu un être cher, il n'y a qu'ici qu'on peux être certain d'être compris à coup sûr, il faut vraiment connaître cette immense tristesse pour comprendre. Les gens de l'extèrieur, pour la plupart, disent que ces souffrances n'ont plus de raison d'être après "tout ce temps", qu'il s'agisse de quelques mois, d'un an, deux ans ou plus...beaucoup sont sperficiels, tu as raison  :(
  J'espère que tu vas trouvé le sommeil.
 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Magi le 15 Mai 2016 à 02:42:28
Frederico,
Comme Stana, je te dis bonne nuit malgré le coeur chaviré encore et encore...
Non, il n'y a pas de temps pour soulager...il n'y a bien trop souvent, au fond de la nuit,
qu'une infinie et profonde solitude.

Nous comprenons,

Affectueusement
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Mai 2016 à 22:14:47

Permettez moi de partager ce poème avec vous tous et vous toutes...
**************************************************************************

Alfred de VIGNY (1797-1863)


 Le malheur


 Suivi du Suicide impie,
 A travers les pâles cités,
 Le Malheur rôde, il nous épie,
 Prés de nos seuils épouvantés.
 Alors il demande sa proie ;
 La jeunesse, au sein de la joie,
 L'entend, soupire et se flétrit ;
 Comme au temps où la feuille tombe,
 Le vieillard descend dans la tombe,
 Privé du feu qui le nourrit.

 Où fuir ? Sur le seuil de ma porte
 Le Malheur, un jour, s'est assis ;
 Et depuis ce jour je l'emporte
 A travers mes jours obscurcis.
 Au soleil et dans les ténèbres,
 En tous lieux ses ailes funèbres
 Me couvrent comme un noir manteau ;
 De mes douleurs ses bras avides
 M'enlacent ; et ses mains livides
 Sur mon coeur tiennent le couteau.

 J'ai jeté ma vie aux délices,
 Je souris à la volupté ;
 Et les insensés, mes complices
 Admirent ma félicité.
 Moi-même, crédule à ma joie,
 J'enivre mon coeur, je me noie
 Aux torrents d'un riant orgueil ;
 Mais le Malheur devant ma face
 A passé : le rire s'efface,
 Et mon front a repris son deuil.

 En vain je redemande aux fêtes
 Leurs premiers éblouissements,
 De mon coeur les molles défaites
 Et les vagues enchantements :
 Le spectre se mêle à la danse ;
 Retombant avec la cadence,
 Il tache le sol de ses pleurs,
 Et de mes yeux trompant l'attente,
 Passe sa tête dégoûtante
 Parmi des fronts ornés de fleurs.

 Il me parle dans le silence,
 Et mes nuits entendent sa voix ;
 Dans les arbres il se balance
 Quand je cherche la paix des bois.
 Près de mon oreille il soupire;
 On dirait qu'un mortel expire :
 Mon coeur se serre épouvanté.
 Vers les astres mon oeil se lève,
 Mais il y voit pendre le glaive
 De l'antique fatalité.

 Sur mes mains ma tête penchée
 Croit trouver l'innocent sommeil.
 Mais, hélas ! elle m'est cachée,
 Sa fleur au calice vermeil.
 Pour toujours elle m'est ravie,
 La douce absence de la vie ;
 Ce bain qui rafraîchit les jours ;
 Cette mort de l'âme affligée,
 Chaque nuit à tous partagée,
 Le sommeil m'a fui pour toujours

 Ah ! puisqu'une éternelle veille
 Brûle mes yeux toujours ouverts,
 Viens, ô Gloire ! ai-je dit ; réveille
 Ma sombre vie au bruit des vers.
 Fais qu'au moins mon pied périssable
 Laisse une empreinte sur le sable.
 La Gloire a dit : "Fils de douleur,
 "Où veux-tu que je te conduise ?
 "Tremble ; si je t'immortalise,
 "J'immortalise le Malheur."

 Malheur ! oh ! quel jour favorable
 De ta rage sera vainqueur ?
 Quelle main forte et secourable
 Pourra t'arracher de mon coeur,
 Et dans cette fournaise ardente,
 Pour moi noblement imprudente,
 N'hésitant pas à se plonger,
 Osera chercher dans la flamme,
 Avec force y saisir mon âme,
 Et l'emporter loin du danger ?
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Mai 2016 à 23:24:42

Remerciements pour "X."
**************************

J'ai un copain qui s'appelle "X." et il fût pendant seulement une année l'entraineur de football de Raphaël à 10 ans !
Il n'habite pas très loin de chez moi et par conséquent il passe souvent sur la route devant ma maison au crépis jaune et aux volets en bois blanc.
En toutes saisons et régulièrement, il se gare juste devant le portail en fer, moteur toujours en marche et il descend vite de la voiture...
IL vient me voir... et sur le seuil de la porte... sans pouvoir dire quoi que ce soit tellement il a la gorge serrée... il m'embrasse très amicalement et, en levant ses yeux au ciel, il regarde toujours en direction de la fenêtre de la chambre de Raphaël.
Il repart très vite en courant et... encore souvent en larmes... en répétant automatiquement "je pense à lui... je pense à lui... je pense à lui ! ".
Je n'ai pas toujours la force pour lui répondre mais je lui ouvre ma porte...mon coeur...et je pleure encore ...
Le copain s'éloigne et... entre mes fleurs... il se retourne parfois vers moi... un dernier regard... un dernier geste de la main... un au revoir... un à bientôt...
C'est très fort en émotion et en sincérité et j'ai toujours des frissons, les larmes coulent...et les bons souvenirs de football reviennent automatiquement.

C'est un geste simple, généreux... et ô combien significatif et important pour moi, sa mère et son frère !
Raphaël n'est pas oublié !

Merci "X." merci beaucoup... je t'embrasse...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 15 Mai 2016 à 23:55:49
CA.... c'est de la PRESENCE ..... Bravo monsieur X !
et bonne Pente-côte, Federico !

-Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Magi le 16 Mai 2016 à 05:30:54
C'est ma plus grande crainte...qu'on oublie ma fille...

Il est magnifique ce monsieur X,  un geste  simple rempli d'une grande humanité

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 16 Mai 2016 à 09:45:22
comme bulle je dis bravo mr X
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Mai 2016 à 15:18:23

Bonjour à vous tous et à vous toutes,

Je remercie très sincèrement les membres de ce Forum "Les mots du deuil".
 
j'y viens régulièrement pour exprimer essentiellement mes peines, mes douleurs, mes émotions, mes sentiments, ma mélancolie et j'espère, un jour prochain, transmettre une certaine sérénité avec un arc en ciel de joie , d'espoir et de bonne humeur !
Je l'ai dit mais je le redis puisque c'est vrai : je pense à des personnes qui lisent mais qui n'osent pas encore écrire sur le forum.

Cette "Grande Maison" est habitée par plusieurs générations : Hommes, Femmes, Mères, Pères, Frères et Soeurs, Oncles et Tantes, Cousins et cousines, Ami(e)s et nos messages et échanges sont souvent intéressants et enrichissants sur le plan humain.

Nous sommes toutes et tous ici pour exprimer notre immense chagrin, notre douleur, notre souffrance face à la vie, à la mort, au suicide, à la maladie, aux accidents !

Nous y déposons toute notre amertume, nos regrets, nos espoirs dans le but de nous soulager et de nous alléger un peu de cette très vive charge émotionnelle.
C'est bien de cheminer ensemble pendant un certain temps.
C'est réconfortant de venir avec toute notre détresse et d'avoir une écoute attentive et une main tendue.
 Nous savons combien c'est important. Nous devons être solidaire, nous montrer très humble avec beaucoup d'humanité et de tendresse.

Je traverse mon deuil en chérissant tous les jours mon fils Raphaël qui s'est suicidé à l'âge de 18 ans le lundi 28 janvier 2013.

Une douce et tendre pensée pour ma petite Maman, Aurelia, qui est décédée d'un cancer généralisé il y a bientôt 16 ans le 25 mai 2000 !

Je suis profondément ému et très reconnaissant de pouvoir laisser une petite trace ici... de Raphaël ainsi que de ma petite maman Aurelia !

Bien Amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 16 Mai 2016 à 20:54:06
la chanson du film le passage
https://www.youtube.com/watch?v=AriW21rcHIg
amitie
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 16 Mai 2016 à 21:28:49
 :'(
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Mai 2016 à 23:56:54


Ma Romane, ma douce... ma tendre... Tu es une belle et magnifique Maman...

Pourquoi tu pleures  :'( à la lecture de mes messages ? sont-ils tristes comme toi et moi  :( ?

Clin d'oeil   ;) et bisou  :-*

Federico

PS : j'aime te lire... j'aime la force de tes mots... tu réfléchis, tu analyses, tu écris... ton écriture se re-structure... ça ne soulage pas ma douleur pour toi mais ça me donne de l'espoir pour toi !

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Mai 2016 à 00:14:04


Un quelqu'un m'a gentiment souhaité un week end arc-en-cielement coloré... merci à cette personne !

j'ai eu du rouge passion.......... du bleu ciel ensoleillé......... et bien sûr toujours du noir (cette couleur ne me quitte pas) !

et aussi du vert... couleur de l'espérance !

FEDERICO
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Mai 2016 à 12:29:43

https://www.youtube.com/watch?v=koQlmF8Sc8A... SADE...The very best of Sade song... Greatest hits

.................J'adorais...... et j'aime toujours !


FEDERICO
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Mai 2016 à 13:08:51


https://www.youtube.com/watch?v=GzLqoDAhn9U... Lucho Gatica... Historia de un Amor...

https://www.youtube.com/watch?v=EKNNdrcYpt8... Lucho Gatica... Bésame Mucho...

Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Mai 2016 à 13:23:50
la chanson du film le passage
https://www.youtube.com/watch?v=AriW21rcHIg
amitie

Merci KS... merci !

https://www.youtube.com/watch?v=8jlreLIxbos... François Felman...Quand j'ai le mal de toi...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Mai 2016 à 23:37:11


Alors que je n'existe moralement presque plus... descendre au plus profond du puits me plonge dans une certaine insouciance qui paradoxalement est positive, salvatrice... et me laisse croire, espérer ... quelques journées ensoleillées !

Je n'attends plus rien de la vie sinon de belles rencontres avec des instants de joie arrachés à ma souffrance !

Je ne pense plus au bonheur... juste à l'instant présent que j'essaie de rendre le moins désagréable possible !

Je souhaite continuer à écrire et ... dessiner et... colorier et... peindre avec mes mots... ma douleur, ma souffrance , mon chagrin !

Le tableau sera intime avec ses nuances, ses couleurs... mes émotions, ma tristesse, ma poésie !

il sera à moi et il y aura beaucoup de ma mère, mon grand-père et mon fils Raphaël !

L'aigreur, l'amertume, la rancune...je veux oublier !

Paloma...Paloma... viens ! je désire m'envoler avec toi...


Federico
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 18 Mai 2016 à 13:24:05

Bonjour à vous tous et à vous toutes,

Je remercie très sincèrement les membres de ce Forum "Les mots du deuil".
 
j'y viens régulièrement pour exprimer essentiellement mes peines, mes douleurs, mes émotions, mes sentiments, ma mélancolie et j'espère, un jour prochain, transmettre une certaine sérénité avec un arc en ciel de joie , d'espoir et de bonne humeur !
Je l'ai dit mais je le redis puisque c'est vrai : je pense à des personnes qui lisent mais qui n'osent pas encore écrire sur le forum.

Cette "Grande Maison" est habitée par plusieurs générations : Hommes, Femmes, Mères, Pères, Frères et Soeurs, Oncles et Tantes, Cousins et cousines, Ami(e)s et nos messages et échanges sont souvent intéressants et enrichissants sur le plan humain.

Nous sommes toutes et tous ici pour exprimer notre immense chagrin, notre douleur, notre souffrance face à la vie, à la mort, au suicide, à la maladie, aux accidents !

Nous y déposons toute notre amertume, nos regrets, nos espoirs dans le but de nous soulager et de nous alléger un peu de cette très vive charge émotionnelle.
C'est bien de cheminer ensemble pendant un certain temps.
C'est réconfortant de venir avec toute notre détresse et d'avoir une écoute attentive et une main tendue.
 Nous savons combien c'est important. Nous devons être solidaire, nous montrer très humble avec beaucoup d'humanité et de tendresse.

Je traverse mon deuil en chérissant tous les jours mon fils Raphaël qui s'est suicidé à l'âge de 18 ans le lundi 28 janvier 2013.

Une douce et tendre pensée pour ma petite Maman, Aurelia, qui est décédée d'un cancer généralisé il y a bientôt 16 ans le 25 mai 2000 !

Je suis profondément ému et très reconnaissant de pouvoir laisser une petite trace ici... de Raphaël ainsi que de ma petite maman Aurelia !

Bien Amicalement.
Federico
Salut Frederico  :) ce post m'a particulièrement émue. Je dois dire que j'èprouve la même chose que toi: ce forum est pour moi un refuge, un havre de paix, surtout si l'on compare à l'attitude de certaines personnes de ma connaissance...comme tu dis nous avons tous perdu un être cher, quel qu'il soit par rapport à nous et quelles qu'aient été les circonstances entourant leur décès, à tout egars. Nous ne connaissons tous que trop bien cette immense détresse, cette sensation d'avoir été amputés d'une partie de nous-même. Il y a une grande chaleur humaine ici, ce forum est extraordinaire  :) :-*
  Tu apportes beaucoup à ce forum, et ton empathie vis-à-vis des souffrances des autres, malgrès ta propre souffrance, fait beaucoup de bien-et je ne peux pas être la seule personne à le penser^^
  Je te souhaite de trouver un peu de sérénité.
 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Mai 2016 à 13:03:38


Aujourd'hui, je traverse le "Désert"... moment de grande solitude... rien ni personne pour consoler ! la vie est infiniment mélancolique et triste !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Mai 2016 à 13:36:36


Le pardon est étroitement lié au mal, être responsable, être coupable, se reprocher une faute, avoir des remords !

J'ai immédiatement pardonné Raphaël ... A cause de son choix, de sa décision...nous sommes condamnés à perpétuité à sous-vivre dans la souffrance à vie ! ce qui n'est pas rien ! il nous fait involontairement du mal mais/et... je lui pardonne !

Ce pardon est la preuve que je ne veux pas être en conflit avec lui... Requiescat in Pace

Pardonner, c'est se souvenir...être blessé...souffrir atrocement comme un chien crevant par terre !
Pardonner ce n'est pas une décision...c'est une plénitude émotionnelle qui ne dépends que de nos émotions !
Pardonner ce n'est pas une décision...c'est LE sentiment d'une force intérieure...mais qui ne nous dispense pas de souffrir ni de mourir d'ailleurs !

Je n'accepte pas sa décision et je ne cautionne absolument pas son suicide !
Je respecte sa personne, mon fils...mais pas son acte suicidaire ! je ne suis pas d'accord avec lui...

Par contre, moi son père... j'ai la conscience tranquille...je ne lui ai jamais intentionnellement fait mal et avec tout le recul nécessaire, je suis définitivement convaincu que je ne suis ni responsable de sa décision personnelle, ni coupable de quoi que ce soit et naturellement je ne me reproche rien....pas de remords !

J'ai parfaitement conscience de mes propres limites et de mon rôle et mes pouvoirs limités de père...donc l'idée même de me pardonner n'a aucun sens pour moi !

Je n'éprouve aucun sentiment de culpabilité.....heureusement !

Absolument aucun sentiment de culpabilité... c'est son choix ! et maintenant j'assume sa décision, sa responsabilité...ma souffrance[/b]
 
Moi, c'est la misère et l'injustice de mon grand père et la misère et le sacrifice de ma mère qui m'ont sauvé la vie...j'ai la rage de vivre !
Raphaël, il a eu malheureusement la rage de mourir !

Il a toujours voulu montrer sa force, ses qualités et il a obstinément caché sa souffrance, ses faiblesses !

Par pudeur, je n'ai jamais osé mais j'aurais peut-être dû lui raconter mes faiblesses, la vie de mon grand père qu'il n'a pas connu et lui parler davantage de sa grand-mère décédée alors qu'il n'avait que 6 ans !....c'est mon seul petit regret...

 Amour infini et inconditionnel... Amour paternel ...à la vie/à la mort !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 19 Mai 2016 à 14:22:49
Rien ni personne pour consoler ! la vie est infiniment mélancolique et triste !
courage Frederico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Mai 2016 à 14:27:38
J'ai enfin retrouvé mon sourire et ouf !!!... ma "connerie" !

Une amie vient de me dire qu'elle me laissait... avec ma sagacité...

Définition du mot "sagacité" : c'est la qualité intellectuelle de "Pénétration", vivacité et finesse d'esprit qui fait découvrir et comprendre et démêler promptement et sûrement les choses les plus difficiles.... Perspicacité.

Heureusement qu'elle ne m'a pas envoyé "chier" ou me "faire foutre"... cela aurait eu une autre définition moins sympathique !

Arrivederci...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Mai 2016 à 00:16:20

Aïe... Aïe... Aïe !

Je viens d'être convoqué dans le bureau de cette putain de souffrance et elle m'a dit que j'allais vraiment morfler pour une durée indéterminée... quelle salope !

Demain... profil bas et je me mets en réserve de la République ! et qu'on ne vienne pas m'emmerder pour des conneries ! je prépare les derniers détails pour le lendemain samedi 21... le Grand Déménagement...

Je dois partir contre mon gré... je dois quitter ma maison, mon jardin, mes arbres, mes fleurs...

Mon deuil... les difficultés de la vie professionnelle, les difficultés de vivre en société, les difficultés familiales... la rupture et la séparation de mon couple... quitter ma maison pour aller ailleurs...
Franchement, je suis fatigué, épuisé, sans ressources ni physique ni morale !

Eh oui, mon p'tit coco c'est pas tous les jours qu'on rigole bien avec les copains...
 
J'ai comme une envie de vomir...mal au ventre, à la poitrine... ressentiments... dégoûts... colère... et voilà-voilà !

Je suis sûr que certains reconnaissent ses symptômes du mal être !

Dérision... j'ai le coeur qui se serre et moi, je lui fait un "fuck" à cette putain de vie ! pure provocation !
 
Désolé, ce que j'écris c'est pour ceux qui s'y connaissent en vraie douleur... celle que tu dégueules dans les chiottes avec de la Haine !
Décidément, je suis loin d'être sorti de cette incroyable auberge espagnole.... c'est le bordel purement et simplement !

Hello ! it's me...

Solidairement.
 Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Mai 2016 à 00:30:53

Poème de Nathalie Guillaume
 
            Danser l'amour

 Viens plonger avec moi dans la tendre chaleur
 Dans la soie douce et fine qui recouvre mon lit
 Pour une sieste amoureuse mon ange, mon âme sœur
 Butiner chaque morceau de notre corps en fleur

 Tendrement enlacés dans un tourbillon blanc
 Laissons nous aller à oublier le temps
 Pour vivre ce bel instant, passionnément
 Au son des cris que le plaisir nous rend

 Oublier de voir par ses yeux un moment
 Pour écouter son cœur nous parler doucement
 Et sentir la puissance et tous les tremblements
 Lorsque l’amour se joue et nous prend en dansant

 *****

 Poème dédié à toutes les femmes amoureuses et à tous les hommes amoureux !

 Amitiés.
 Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 20 Mai 2016 à 00:57:38
Je compatis..
" le Grand Déménagement..."
j'en sors...
on morfle sévère...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 20 Mai 2016 à 09:48:53
as tu trouver un nid qui te convienne pour y transporter tes souvenirs et tout ce qui va avec
 j'ai mis dans chanson un texte de F Lalanne qui m'a fait pense a toi j'ai imagine que ton fils aurait pu te dire cela de la ou il est
  ça s'appelle " à mon père "
 courage pur demain
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 20 Mai 2016 à 15:47:08
"L'important, c'est :

Arriver à bon port?
Faire ce qui est opportun?
Etre emporté au péril de sa vie?
Comprendre comment on se porte?
Etre bien portant?
Ne voir midi qu'à sa porte?
Franchir le seuil de sa porte à la découverte de ce qui est sans rapport avec rien?
Etre (ou non) portatif ?"

In La vie des mots- Bernard Leblanc Halmos

Pensées,
Bulle

Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 20 Mai 2016 à 17:37:17

Poème de Nathalie Guillaume
 
            Danser l'amour

 Viens plonger avec moi dans la tendre chaleur
 Dans la soie douce et fine qui recouvre mon lit
 Pour une sieste amoureuse mon ange, mon âme sœur
 Butiner chaque morceau de notre corps en fleur

 Tendrement enlacés dans un tourbillon blanc
 Laissons nous aller à oublier le temps
 Pour vivre ce bel instant, passionnément
 Au son des cris que le plaisir nous rend

 Oublier de voir par ses yeux un moment
 Pour écouter son cœur nous parler doucement
 Et sentir la puissance et tous les tremblements
 Lorsque l’amour se joue et nous prend en dansant

 *****

 Poème dédié à toutes les femmes amoureuses et à tous les hommes amoureux !

 Amitiés.
 Federico
Merci pour ce si beau poème Frederico  :) oui, quiconque n'a pas connu cette communion totale, à la fois pure et ardente, n'a pas dû vraiment aimer  :) je retrouve tout-à-fait mon amour fusionnel avec mon bien-aimé dans ces mots. Tu en connais beaucoup, des beaux textes!
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Mai 2016 à 23:17:19

Mes larmes ne suffisent plus à laver le sang qui s'écoulent lentement de mes veines... explosées par tant de douleur...

Seule la pensée de ma mère peut m'apaiser... ELLE seule est vraiment capable de calmer ma souffrance !

Ma petite maman chérie est décédée depuis 16 ans... mais ELLE... je sais qu'elle est encore avec moi et je sais que le jour du décès de ma mère n'est pas le jour de sa mort parce que j'ai la certitude qu' ELLE ne cessera de m'accompagner sur terre que le jour même de mon décès !... Elle ne m'abandonnera jamais !

Ma petite maman Aurélia veille sur moi ! c'est aussi simple que ça !

Ma spiritualité est très personnelle voire égocentrique mais ça marche... j'y crois ... elle me ressemble... elle est simple !

Les religions ? Dieu ? c'est compliqué pour moi ! c'est comme la politique ! je ne m'y intéresse plus !

Le sport ? oui, encore un peu !

Par respect et pudeur, je ne parle pas de mon père, le mien, mon vrai père... il est là, présent, aidant car il est ...Dieu Merci ...encore en vie sur Terre et il me tarde d'aller le voir et passer 3 semaines cet été avec lui à Valencia (Espagne) !
Mon fils A. doit également venir avec deux amis !

Je serais "célibataire"... incroyable mais vrai !

Je vous souhaite ... bonne nuit ! longue journée pour moi demain !

Je vous souhaite .... bon week-end à tous et à toutes !

Federico

PS : Merci mes "AmiEs"

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Mai 2016 à 00:44:33

Chronique du veilleur (20). Sur les Feux nomades de Jacques Robinet.

 par : Gérard Bocholier


 Jacques Robinet, parisien, né en 1937, est psychanalyste et a commencé à publier à partir de 2000 des livres illustrés par les encres de son ami Renaud Allirand. Vient de paraître aux éditions La Tête à l’envers : Feux nomades, dont la voix, entre murmure et silence bien souvent, retient immédiatement le lecteur.

                           Jacques Robinet écrit une poésie d’interrogations patientes : sur le passé, le deuil et les absences, sur le présent du langage poétique, sur la dernière étape du parcours de son existence qu’il lui reste à accomplir. Il lui suffit de laisser entrer toutes ces forces d’ombre qui se pressent aux lisières ou sur le seuil :

                          "La vie frappait aux portes de ta clôture
                           Pourquoi n’ouvrais-tu pas ?

                           Tu pensais : demain je sortirai
                            je découvrirai le chemin des rivières
                            je parlerai au vent aux hommes aux oiseaux

                            Demain n’existe pas
                            pour qui dialogue avec les ombres"


Mais il y a « ce qui échappe aux mots », ce « tourment d’abeilles jamais comblées / par le pillage des fleurs ». Le poète écarte la tentation du renoncement, du mutisme, du désespoir. Il ne cesse de tendre vers ce qui, dans l’invisible, lui apportera la réponse :

                            Passages d’eau de vent de feu
                            Comment parvenir au lieu secret
                             où tout se livre où tout se perd ?

C’est avec une foi et une espérance un peu voilées ou hésitantes, qu’il avance sur le chemin, « sans autre savoir que cette attente / qui s’amplifie / du déclin de l’ombre ». Sa poésie répond sans ambages au désir profond du cœur, elle fait confiance, malgré tout, à ce que l’homme sent en lui d’éternel :

                               "Chacun tisse son ciel
                               avec quelques étoiles
                              Une poignée de graines
                              fleurissent un jardin

                              Nous prenons pour guides
                              ceux qui filtrent la parole
                              au tamis du silence

                              qui négligent le feuillage
                              pour surprendre le vent"




 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 21 Mai 2016 à 00:48:49
 Bonsoir Frederico.

  Je partage tes "croyances" je pense, en tout cas je m'en sens proche^^oui il est tout-à-fait possible que ta maman continue de veiller sur toi dans cette vie-ci, j'y crois volontiers. Nos défunts-ceux avec qui nous avons eu un lien privilègié-sont comme des anges gardiens pour nous (pour ma part je prèfère dire "gardien" tout court), un lien puissant ne peut être rompu, telle est ma foi plus ou moins personnelle  :)

  Je te sopuhaite de faire de beaux rêves, peut-être illuminés de l'image de ceux que tu as tans aimés et aime toujours  :'( :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romanic le 21 Mai 2016 à 11:03:15
Pensées et courage face à cette "double peine"...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 21 Mai 2016 à 11:31:47
Merci Federico pour ces textes magnifiques.
Je pense également que votre maman veille sur vous, et Raphaël aussi.
Je pense fort à vous en cette journée difficile de changement de lieu de vie.
je vous embrasse très amicalement 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 22 Mai 2016 à 17:30:48
J'espère que tu as plein de bras zamicaux pour porter tes cartons et tes meubles..
et quelques amis fidèles pour accompagner ce dur moment...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Mai 2016 à 01:01:38

Ce soir, je vous lis mais je n'ai pas beaucoup de force pour intervenir !

Je veux absolument vous remercier très sincèrement pour vos messages... ils sont importants et vous comptez pour moi !

Non, Eva, je n'ai pas plein de bras "zamicaux" pour m'aider... c'est voulu car je ne veux embêter personne avec "çà" et maintenant tout comme toi je vais être davantage "puni" car je n'ai pas la connexion Internet ni ma ligne de téléphonie fixe !
Mardi, je dois faire le nécessaire auprès de mon opérateur SFR !
J'ai quand même la télévision mais j'ai déjà les difficultés de connexion... avec mon ordinateur... patience !

Hier, tout s'est bien passé... surpris au départ de voir un camion immatriculée U.K avec deux déménageurs... Polonais ne parlant pas le Français... et à peine l'Anglais !
Pas grave, le travail a été bien fait de 10h à 16h00 sans interruption... en effet, ils m'ont dit très sévèrement "No time" quand je leur ai proposé gentiment une pause sandwich maison + boissons fraiches et... chaudes !
Ils étaient très "pros", calmes, silencieux mais alors pas "souriants"... ce qui les rendait quand même  plutôt sympathiques à mes yeux ...la barrière de la langue sans doute ?

Finalement, j'ai trouvé et loué un appartement T3 neuf avec une belle et grande terrasse loggia dans une petite résidence neuve de 19 logements "en plein centre du village" à 12 km au sud-est de Toulouse ! je connais ce village... aux Portes du Lauragais... direction Carcassonne et l'Espagne... et j'aime bien l'ambiance et l'environnement très verdoyant...c'est vraiment sympa ! tous les principaux commerces à pieds, je n'ai pas voulu m'isoler, au contraire et je suis à moins de 2 km des superbes promenades du Canal du Midi ! La nature... toujours la nature !
 Bien sûr je regrette infiniment de passer de ma grande maison à un appartement ! je suis bien obligé de m'adapter !
Je préfère la location dans un premier temps... après on verra !
Le principal c'est que nous allons être ensemble avec mon frère avec lequel je m'entends merveilleusement bien !
C'est bien pour nous deux... après on verra !
Mon frère est une personne positive, optimiste et très agréable à vivre !

Bien entendu, mon fils cadet, bientôt son anniversaire 20 ans ( 25 mai ! ) a déjà les clefs de l'appartement et il viendra quand il voudra... il sera avec sa mère et pourra venir avec moi selon son bon vouloir !

Merci, encore merci... à bientôt, j'espère...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Magi le 23 Mai 2016 à 06:12:31
Frederico,

Je t'envoie un beau bonjour du Québec,
pour ton réveil dans ton nouveau chez toi,
Ça semble être une belle transition  :)

Affectueusement

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 23 Mai 2016 à 08:34:43
J'espère que tu pourras en faire un "chez toi"
Je t'embrasse
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 23 Mai 2016 à 09:18:44
Frederico
bonne installation aux deux garçons
 un retour dans les souvenirs de l'enfance que vivre avec son frère
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Ludmilla 31 le 23 Mai 2016 à 13:16:27
Bonne installation Féderico ,cela doit être un endroit fort agréable avec toute cette belle nature ...même si ça ne remplace pas tout .

Amitiés Martine .
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Mai 2016 à 23:13:25

 Déclarations d'amour

Je vous aime, vous... pour l'amour de Dieu, parce que vous êtes mon prochain, parce que vous êtes l'un de mes proches. Sans l'amour de Dieu, je ne vous aimerais pas, vous ne m'êtes pas sympathique.

Je vous aime, vous... parce que vous êtes bon, parce que vous êtes sage, parce que vous agissez bien..., parce que... parce que... parce que...

Je vous aime, vous... parce que vous êtes malheureux. Si vous ne l'étiez pas, je ne songerais pas à vous, et quand vous ne le serez plus, je vous oublierai.

Je vous aime, vous... parce que vous pensez où je pense, voulez où je veux, aimez où j'aime et qu'il y a entre nous deux cette merveilleuse harmonie.

Je vous aime, vous... parce que ça me fait plaisir.

Et vous, je vous ai aimé, vous seul, parce que je ne pouvais pas m'en empêcher malgré le mal que vous aimer m'a fait. Je vous ai aimé sans voir, sans savoir, sans vouloir, sans pouvoir...

Marie Noël
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Mai 2016 à 01:45:00


" Baiser "  Joachim Du Bellay

Quand ton col de couleur rose
Se donne à mon embrassement
Et ton oeil languit doucement
D’une paupière à demi close,

Mon âme se fond du désir
Dont elle est ardemment pleine
Et ne peut souffrir à grand’peine
La force d’un si grand plaisir.

Puis, quand s’approche de la tienne
Ma lèvre, et que si près je suis
Que la fleur recueillir je puis
De ton haleine ambroisienne,

Quand le soupir de ces odeurs
Où nos deux langues qui se jouent
Moitement folâtrent et nouent,
Eventent mes douces ardeurs,

Il me semble être assis à table
Avec les dieux, tant je suis heureux,
Et boire à longs traits savoureux
Leur doux breuvage délectable.

Si le bien qui au plus grand bien
Est plus prochain, prendre ou me laisse,
Pourquoi me permets-tu, maîtresse,
Qu’encore le plus grand soit mien?

As-tu peur que la jouissance
D’un si grand heur me fasse dieu?
Et que sans toi je vole au lieu
D’éternelle réjouissance?

Belle, n’aie peur de cela,
Partout où sera ta demeure,
Mon ciel, jusqu’à tant que je meure,
Et mon paradis sera là.

JOACHIM DU BELLAY (1542)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 26 Mai 2016 à 18:57:12
Encore de très beaux textes Frederico  ;) :)

Bon courage pour ta nouvelles vie!  :) ça peux faire du bien de bouger un peu, de s'occuper les mains et l'esprit, surtout lorsque c'est de manière constructive.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Mai 2016 à 00:56:23

Je traverse des moments de "Grande Solitude"... une traversée du "Désert" qui m'entraine irrésistiblement vers mon Petit Monastère où je me sens "bien" et "en confiance" avec vous mes amiEs.
J'imagine ce lieu "Mon Petit Monastère" paisible, calme, espace privilégié, paysagé et fleuri où règne une belle solitude et un profond silence... je vous croise... un mot, un sourire, un geste, un regard... l'air serein ... parfois grave ...
Nous sommes ensemble... nous nous écoutons... franchement... respectueusement... solidairement.
OUI, nous sommes ensemble et nous ne sommes pas "seul"... "seule"... une main tendue, une oreille attentive, un signe attendu, un mot espéré... une larme versée et notre souffrance qui nous sublime à être ce que et qui nous sommes... des êtres humains ... fiers, humbles.

Une simple et douce pensée pour vous tous et vous toutes...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Mai 2016 à 03:08:19
C'est... bizarre et ... étrange et... mystérieux... je vois  TOUT EN GRAND...

"Grand Déménagement...Grande Solitude... Grand Désespoir... Grande Espérance... Grand Amour !"

C'est vrai que La vie est constituée de plusieurs vies ou plus simplement plusieurs phases colorées...
L' Enfance...L' Adolescence... La Jeunesse... La Jouvence

Puis... L' Adultespérance... puis encore L' Adultesouffrance... puis enfin La mort...

La mort est insupportable... la douleur reste... mais ce qui m'attriste encore plus profondément ...
c'est quand la mort frappe tout spécialement l'enfance, l'adolescence, la jeunesse !

Cela semble plus injuste car "ils "elles" ont peu vécu... et n'ont pas pu suffisamment jouir de la vie !

Ne dit-on pas que la vie est belle et colorée...???????

FEDERICO



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 27 Mai 2016 à 09:25:49
Mon Petit Monastère" paisible, calme, espace privilégié, paysagé et fleuri où règne une belle solitude et un profond silence... je vous croise... un mot, un sourire, un geste, un regard... l'air serein ... parfois grave ...

 je voudrai le même ...... du calme du calme .........
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Mai 2016 à 16:08:17



                                                          A MORT LE SUICIDE !


Papa de Raphaël
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Mai 2016 à 17:39:21


Oui, je veux saigner pour toi... mon sang doit couler noir de chagrin, de douleur, de souffrance !

Oui, je veux aimer pour toi... mon amour doit pardonner et ouvrir un arc en ciel de couleur sur la vie !

Paloma...Paloma...

Mon fils Raphaël, je t'aime !

Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Mai 2016 à 23:24:28
Rouge contre nuit (6), Tout ce qui manque, avec Jean-Baptiste Pedini
 
par : Isabelle Lévesque


Indice de neige ou danger, le titre se prolonge dans le premier poème du recueil où la neige noircie de la nuit le rappelle.

Tout débute confusément :

« Quelqu’un secoue des ombres à la fenêtre. »

Quel fantôme ? Quelle couleur trouver où tout semble sombre ?

Quelqu’un ou personne, en ce début murmuré en prose, tout incline vers l’absence ou ce qui s’altère : poussières dispersées, « pages cornées », l’obscurité sourde et lourde de minuit, l’hiver. En « éclaireurs », les « peurs et les mots », associés, sont gagnés par la saison. Ici les poussières et la ville sont personnifiées, placées au premier plan, devenues matière de la nuit d’hiver alors que le poète hésite dans le « on » brumeux de l’indéfini.

La perception est orientée vers ce qui est au diapason de ces premiers indices : glaçon, « l’horloge » qui « a basculé », « la roue tourne ». L’air lui-même ressenti comme « compact », les autres signes qui pourraient percer « pour desceller les souches noires de la nuit » sont atténués. Sans vigueur suffisante, ils ne peuvent éclairer ni le climat ni la couleur. La neige noire est souillée d’empreintes. Impossible de les arrêter, les signes noirs gagnent leur territoire, la maison. Perspective fragile contre laquelle apparaissent des obstacles pour qui veut la retrouver, porte « gelée » qui nécessite d’attendre avant de rejoindre. C’est que l’immobilité gagne les lieux et ceux qui pourraient les parcourir, l’être perçoit ce morcellement qui s’exprime aussi dans la perception de la neige. Elle n’est pas immaculée dans le recueil de Jean-Baptiste Pedini, elle est noircie par la nuit et souillée par tout ce que l’hiver transporte, hiver à peine réchauffé par le chocolat fumant qui rassemble autour d’une table. Les êtres ne sont pas nommés, pas identifiés, toujours ce « on » et la privation : redondante et révélatrice de l’hiver, la préposition « sans » est déclinée, collée aux groupes nominaux pour une énumération morcelée (elle revient par intervalle) de tout ce qui manque.

Les infinitifs complètent la toile d’un univers saisi dans ce qui échappe, le retour de l’hiver et l’arrêt de ce qui vit et vibre.

A plusieurs reprises, en fin de poème, une tentative, une amorce de vie : on est « attelé à la luge de l’aube » ou l’on veut « attiser le feu du jour », ce commencement cependant s’éteint dans le début du poème suivant :

« Rien ne va ce matin. »

Tout concourt, tout va vers la tristesse qu’exprime la neige mêlée de sel, confondue aux larmes. Ce qui apparaît : tout ce qui manque sans être précisément nommé (rien n’existe plus de cela qui éclairait).

A la fin, dernier écho à la neige, « l’angoisse » « trop blanche » venue clore le livre pour attendre.

 Demain peut-être, la saison des possibles.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Mai 2016 à 02:41:25


Souvenir
 

J’espérais bien pleurer, mais je croyais souffrir
 En osant te revoir, place à jamais sacrée,
 O la plus chère tombe et la plus ignorée
 Où dorme un souvenir !

Que redoutiez-vous donc de cette solitude,
 Et pourquoi, mes amis, me preniez-vous la main,
 Alors qu’une si douce et si vieille habitude
 Me montrait ce chemin ?

Les voilà, ces coteaux, ces bruyères fleuries,
 Et ces pas argentins sur le sable muet,
 Ces sentiers amoureux, remplis de causeries,
 Où son bras m’enlaçait.

Les voilà, ces sapins à la sombre verdure,
 Cette gorge profonde aux nonchalants détours,
 Ces sauvages amis, dont l’antique murmure
 A bercé mes beaux jours.

Les voilà, ces buissons où toute ma jeunesse,
 Comme un essaim d’oiseaux, chante au bruit de mes pas.
 Lieux charmants, beau désert où passa ma maîtresse,
 Ne m’attendiez-vous pas ?

Ah ! laissez-les couler, elles me sont bien chères,
 Ces larmes que soulève un coeur encor blessé !
 Ne les essuyez pas, laissez sur mes paupières
 Ce voile du passé !

Je ne viens point jeter un regret inutile
 Dans l’écho de ces bois témoins de mon bonheur.
 Fière est cette forêt dans sa beauté tranquille,
 Et fier aussi mon coeur.

Que celui-là se livre à des plaintes amères,
 Qui s’agenouille et prie au tombeau d’un ami.
 Tout respire en ces lieux ; les fleurs des cimetières
 Ne poussent point ici.

Voyez ! la lune monte à travers ces ombrages.
 Ton regard tremble encor, belle reine des nuits ;
 Mais du sombre horizon déjà tu te dégages,
 Et tu t’épanouis.

Ainsi de cette terre, humide encor de pluie,
 Sortent, sous tes rayons, tous les parfums du jour :
 Aussi calme, aussi pur, de mon âme attendrie
 Sort mon ancien amour.

Que sont-ils devenus, les chagrins de ma vie ?
 Tout ce qui m’a fait vieux est bien loin maintenant ;
 Et rien qu’en regardant cette vallée amie
 Je redeviens enfant.

O puissance du temps ! ô légères années !
 Vous emportez nos pleurs, nos cris et nos regrets ;
 Mais la pitié vous prend, et sur nos fleurs fanées
 Vous ne marchez jamais.

Tout mon coeur te bénit, bonté consolatrice !
 Je n’aurais jamais cru que l’on pût tant souffrir
 D’une telle blessure, et que sa cicatrice
 Fût si douce à sentir.

Loin de moi les vains mots, les frivoles pensées,
 Des vulgaires douleurs linceul accoutumé,
 Que viennent étaler sur leurs amours passées
 Ceux qui n’ont point aimé !

Dante, pourquoi dis-tu qu’il n’est pire misère
 Qu’un souvenir heureux dans les jours de douleur ?
 Quel chagrin t’a dicté cette parole amère,
 Cette offense au malheur ?

En est-il donc moins vrai que la lumière existe,
 Et faut-il l’oublier du moment qu’il fait nuit ?
 Est-ce bien toi, grande âme immortellement triste,
 Est-ce toi qui l’as dit ?

Non, par ce pur flambeau dont la splendeur m’éclaire,
 Ce blasphème vanté ne vient pas de ton coeur.
 Un souvenir heureux est peut-être sur terre
 Plus vrai que le bonheur.

Eh quoi ! l’infortuné qui trouve une étincelle
 Dans la cendre brûlante où dorment ses ennuis,
 Qui saisit cette flamme et qui fixe sur elle
 Ses regards éblouis ;

Dans ce passé perdu quand son âme se noie,
 Sur ce miroir brisé lorsqu’il rêve en pleurant,
 Tu lui dis qu’il se trompe, et que sa faible joie
 N’est qu’un affreux tourment !

Et c’est à ta Françoise, à ton ange de gloire,
 Que tu pouvais donner ces mots à prononcer,
 Elle qui s’interrompt, pour conter son histoire,
 D’un éternel baiser !

Qu’est-ce donc, juste Dieu, que la pensée humaine,
 Et qui pourra jamais aimer la vérité,
 S’il n’est joie ou douleur si juste et si certaine
 Dont quelqu’un n’ait douté ?

Comment vivez-vous donc, étranges créatures ?
 Vous riez, vous chantez, vous marchez à grands pas ;
 Le ciel et sa beauté, le monde et ses souillures
 Ne vous dérangent pas ;

Mais, lorsque par hasard le destin vous ramène
 Vers quelque monument d’un amour oublié,
 Ce caillou vous arrête, et cela vous fait peine
 Qu’il vous heurte le pied.

Et vous criez alors que la vie est un songe ;
 Vous vous tordez les bras comme en vous réveillant,
 Et vous trouvez fâcheux qu’un si joyeux mensonge
 Ne dure qu’un instant.

Malheureux ! cet instant où votre âme engourdie
 A secoué les fers qu’elle traîne ici-bas,
 Ce fugitif instant fut toute votre vie ;
 Ne le regrettez pas !

Regrettez la torpeur qui vous cloue à la terre,
 Vos agitations dans la fange et le sang,
 Vos nuits sans espérance et vos jours sans lumière :
 C’est là qu’est le néant !

Mais que vous revient-il de vos froides doctrines ?
 Que demandent au ciel ces regrets inconstants
 Que vous allez semant sur vos propres ruines,
 A chaque pas du Temps ?

Oui, sans doute, tout meurt ; ce monde est un grand rêve,
 Et le peu de bonheur qui nous vient en chemin,
 Nous n’avons pas plus tôt ce roseau dans la main,
 Que le vent nous l’enlève.

Oui, les premiers baisers, oui, les premiers serments
 Que deux êtres mortels échangèrent sur terre,
 Ce fut au pied d’un arbre effeuillé par les vents,
 Sur un roc en poussière.

Ils prirent à témoin de leur joie éphémère
 Un ciel toujours voilé qui change à tout moment,
 Et des astres sans nom que leur propre lumière
 Dévore incessamment.

Tout mourait autour d’eux, l’oiseau dans le feuillage,
 La fleur entre leurs mains, l’insecte sous leurs pieds,
 La source desséchée où vacillait l’image
 De leurs traits oubliés ;

Et sur tous ces débris joignant leurs mains d’argile,
 Etourdis des éclairs d’un instant de plaisir,
 Ils croyaient échapper à cet être immobile

Qui regarde mourir !
 Insensés ! dit le sage. Heureux dit le poète.
 Et quels tristes amours as-tu donc dans le coeur,
 Si le bruit du torrent te trouble et t’inquiète,
 Si le vent te fait peur?

J’ai vu sous le soleil tomber bien d’autres choses
 Que les feuilles des bois et l’écume des eaux,
 Bien d’autres s’en aller que le parfum des roses
 Et le chant des oiseaux.

Mes yeux ont contemplé des objets plus funèbres
 Que Juliette morte au fond de son tombeau,
 Plus affreux que le toast à l’ange des ténèbres
 Porté par Roméo.

J’ai vu ma seule amie, à jamais la plus chère,
 Devenue elle-même un sépulcre blanchi,
 Une tombe vivante où flottait la poussière
 De notre mort chéri,

De notre pauvre amour, que, dans la nuit profonde,
 Nous avions sur nos coeurs si doucement bercé !
 C’était plus qu’une vie, hélas ! c’était un monde
 Qui s’était effacé !

Oui, jeune et belle encor, plus belle, osait-on dire,
 Je l’ai vue, et ses yeux brillaient comme autrefois.
 Ses lèvres s’entr’ouvraient, et c’était un sourire,
 Et c’était une voix ;

Mais non plus cette voix, non plus ce doux langage,
 Ces regards adorés dans les miens confondus ;
 Mon coeur, encor plein d’elle, errait sur son visage,
 Et ne la trouvait plus.

Et pourtant j’aurais pu marcher alors vers elle,
 Entourer de mes bras ce sein vide et glacé,
 Et j’aurais pu crier :  » Qu’as-tu fait, infidèle,
 Qu’as-tu fait du passé?  »

Mais non : il me semblait qu’une femme inconnue
 Avait pris par hasard cette voix et ces yeux ;
 Et je laissai passer cette froide statue
 En regardant les cieux.

Eh bien ! ce fut sans doute une horrible misère
 Que ce riant adieu d’un être inanimé.
 Eh bien ! qu’importe encore ? O nature! ô ma mère !
 En ai-je moins aimé?

La foudre maintenant peut tomber sur ma tête :
 Jamais ce souvenir ne peut m’être arraché !
 Comme le matelot brisé par la tempête,
 Je m’y tiens attaché.

Je ne veux rien savoir, ni si les champs fleurissent;
 Ni ce qu’il adviendra du simulacre humain,
 Ni si ces vastes cieux éclaireront demain
 Ce qu’ils ensevelissent.

Je me dis seulement :  » À cette heure, en ce lieu,
 Un jour, je fus aimé, j’aimais, elle était belle.  »
J’enfouis ce trésor dans mon âme immortelle,
 Et je l’emporte à Dieu !

Alfred de Musset, Poésies nouvelles
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Mai 2016 à 03:21:55
Dimanche 29 mai 2016 : Fête des mères.

Je ne l'oublierai jamais, ma petite Maman. Je pense souvent à ELLE malgré son décès il y a maintenant 16 ans !  En toute humilité, je pense que parler d'AMOUR même au travers de la mort... c'est important pour VIVRE LA VIE.

***********************************************************************

 Tu es morte d'un cancer généralisé à l'âge de 63 ans et on m'a annoncé ton décès le 25 mai 2000, le jour anniversaire des 4 ans de ton petit-fils A...(mon fils cadet). Ce jour là, j'ai eu droit ou plutôt l'obligation d'avoir aussi une part de gâteau et de chanter ... de murmurer "Joyeux Anniversaire" tout en versant de grosses larmes de chagrin. Quelle douleur, je pensais à toi, petite Maman, et j'avais tellement mal !!!

 Début de soirée et après mon travail et l'anniversaire, je prenais la voiture pour aller te rejoindre en Espagne et rouler ainsi 900 km toute la nuit, tout seul, dans un état émotionnel très fragile.
 L'enterrement était déjà programmé pour le lendemain c-à-d le 26 mai 2000 dans l'après-midi.
 
 J'ai pu te voir au funérarium pour te dire "Au Revoir". Tu m'a attendu une dernière fois. Tu étais belle, calme, sereine, apaisée....tu souriais presque...
Cérémonie religieuse ... puis l'inhumation auprès de tes parents dans le caveau familial... ton dernier souhait !

 Tu vivais en France mais 2 ans avant ta mort, tu as décidé "d'aller vivre pour mourir" en Espagne, pour être sûre d'être enterrée à côté de tes parents dans un cimetière entouré uniquement par des champs d'orangers.

 Une autre raison de ton départ pour l'Espagne c'est qu'on dit bien que "les oiseaux se cachent pour mourir".
 Je pense que tu as voulu faire pareil et agir ainsi dans l'espoir de nous soulager et de t'éviter de nous voir beaucoup souffrir et physiquement et moralement . Pour ma part, j'aurais mille fois préféré être près de toi. Tu n'a pas voulu qu'on te voit dépérir et mourir lentement et doucement...CRUELLEMENT.

 Aujourd'hui, je respecte et j'accepte mieux ta décision personnelle de t'isoler, de vivre dans le silence et la solitude.
 je pense que tu as traversé cette période juste avant ta mort avec c'est sûr d'atroces douleurs physiques mais
 dans la paix...une force intérieure incroyable ...une formidable quiétude et la... lumière dans ton coeur.
 Je comprends, petite Maman, que tu aies eu besoin de cet isolement... moments paisibles... je sais que tu étais sereine et que tu as été heureuse pendant cette terrible période. Tu nous avez déjà tant donné...merci pour tout.

 Il est vrai que ton chirurgien nous avait très brutalement et froidement annoncé que "c'était fini", qu'il ne pouvait plus rien faire pour toi. Pas un seul espoir de guérison, aucun traitement possible, ni même de la chimio.. Ton corps était sans ressources mais pas ton INTELLIGENCE, ni ton esprit, ni ton humour, ni ton amour.
 " Pauvre con de chirurgien ", il nous a même annoncé avant de partir "bon courage" et "bon appétit" puisque c'était l'heure  d'aller...bouffer à midi pile heure française !!!

 Tu as donc "profité" de tes derniers mois pour rependre ta liberté, totale et absolue, ton indépendance. Tu savais bien que tu avais plus que remplie ton rôle de FEMME et de MERE. Tu t'es toujours sacrifiée pour nous, ta famille.

 Je te rends hommage à genoux, à tes pieds, merci...merci...merci !!! Je t'aime, ma petite Maman.

 Heureusement qu'un mois avant ta mort, j'ai pu aller te rendre visite et rester toute une semaine avec toi.
 Nous savions que tu étais en phase terminale de ton cancer généralisé et que les jours étaient comptés.
 Tu souffrais atrocement par moment ( tu allais souvent seule à l'hôpital et tu ressortais aussitôt avec de la morphine ).

 Tu m'as encore attendu : quel dernier magnifique cadeau que tu m'a donné là : le plus important.
 Nous nous sommes promenés en voiture, manger au resto, profiter de la plage, du soleil, nous parlions peu, beaucoup de regards, rire et souvenirs de bonheur, sourires tristes et mélancoliques.
 La nuit, je pleurais tout seul dans ma chambre et je me levais pour aller te voir et t'entendre respirer.
 Je pense que tu étais très calme et que cette petite merde qu'on appelle la mort ne te faisait nullement peur.

 Pendant ces quelques jours passés ensemble, je t'ai lavé tes pieds, je t'ai massé tes mains, j'ai touché tes cheveux, ton visage. Je m'approchais de toi et tu me murmurais "des choses". Je tendais mes joues pour que tes lèvres puissent les embrasser.

 Ta mort a été terrible pour moi. Même si je savais que je ne pouvais personnellement rien faire pour te sauver, j'ai très longtemps éprouvé un cruel et injuste sentiment de culpabilité. La distance...certainement.

16 ans ! que la maladie t'a emportée mais, petite Maman, aujourd'hui quant je pense à toi, je souris et mon visage s'illumine de bonheur. J'éprouve un profond apaisement.... tu es celle qui calme ma douleur et mes souffrances.

 C'est vrai que je sais depuis longtemps que nous sommes toujours ensemble et que notre lien d'amour est éternel.
 Tu es toujours avec moi et à mes côtés.

  Je t'aime, Maman, petite maman...
.
 Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 29 Mai 2016 à 04:48:54
Ta maman était une belle personne.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 29 Mai 2016 à 07:52:10
Quel beau texte a ta maman
J'ai ce lien d'Amour avec mon père parti il y a 4ans d'un cancer du pancréas
Merci Frederick
Quant à Musset il est plus gris que le temps d'aujourd'hui :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Mai 2016 à 00:18:14


"- Ah ! laissez-les couler, elles me sont bien chères,
 Ces larmes que soulève un coeur encor blessé !
 Ne les essuyez pas, laissez sur mes paupières
 Ce voile du passé ! "
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Mai 2016 à 13:29:30

Aujourd'hui, je ressens un Grand Mal-être... une immense solitude interne, je crains qu'elle ne devienne éternelle !

Pourtant, je vous assure... je suis très actif, efficace et j'ai une belle volonté d'avancer et de me battre... pour moi !

Malgré tous mes efforts quotidiens... j'éprouve beaucoup de frustration, d'insatisfaction, d'incompréhension d'où beaucoup de colère face à un ennemi invisible qu'est la vie !

Je suis en manque en permanence, je crains qu'il ne devienne perpétuel !

Je suis un Papa endeuillé... un mari séparé... un père éloigné...
Et... je n'ai absolument rien voulu, ni désiré, ni recherché, ni souhaité...
Tout ça...ça m'est tombé dessus... sans le vouloir... comme ça !

C'est CRUEL ET INJUSTE !

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 30 Mai 2016 à 13:56:10
 :( avec toi
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 30 Mai 2016 à 20:41:00
"Je suis un Papa endeuillé... un mari séparé... un père éloigné..."
ça fait beaucoup d’épreuves subies par un seul homme...
et le contre coup du déménagement... en rajoute une pierre...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 31 Mai 2016 à 00:39:33

Raphi,

Tout comme Dalida, moi je veux bien aussi "mourir sur scène"...en défendant TES nobles idées, ton humanité, ton sens de l'équité, ta justesse et en attaquant les hypocrites, les ironiques, les égoïstes et les malhonnêtes  intéressés...

J'adorais quand tu prennais parfois ton air détâché, hautain, méprisant envers tous les faux culs et coincées du cul...tu avais cette intelligence de les remettre à leur place...et çà te faisait immensément plaisir...

Que tu étais intelligent mon "Raphi" et ta beauté extérieure n'avait d'égale que celle de ton coeur...

Je ne comprends pas que tu ne t'aies pas rendu compte de toute ta pureté ou plutôt... maintenant SI, je pense que OUI... et tu as préféré ... sans rien me dire... dans un effroyable silence... ce silence que je recherche tant aujourd'hui...

Quelle perte mon AMOUR...

Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 31 Mai 2016 à 01:05:24

Bonsoir mon "Raphi",

Tu te rends compte que je suis en train de t'écrire à travers la plaine... des lettres d'amour alors que tu n'es plus là et que je n'ai plus aucun espoir de te revoir !
C'est insupportable comme douleur et je ne vais jamais guérir !
C'est à vie que je vais souffrir, j'imagine que tu ne voulais pas ça... mais la réalité est là... et je n'ai plus qu'à "théoriser", philosopher, "poétiser" ta perte afin d'échapper, d'éloigner cette innommable réalité... et me rapprocher d'un certain apaisement... j'ai besoin d'amour, de tendresse et d'affection... c'est bien de "théoriser" un peu de douceur face à l'ignoble brutalité de la mort...

La pratique est simpliste : tu es mort... je suis vivant... donc je dois seul continuer à vivre sans toi !
Le problème c'est que c'est simplement impraticable, infaisable...
je suis humain, j'ai un coeur... tu es mort mais je veux continuer à vivre ma vie avec toi !
Je suis de plus en plus hors du temps et de cette société, je m'en aperçois jour après jour...et je ne sais quoi faire !
J'essaie de me rattacher à des choses très concrètes mais elles ne m'intéressent presque plus.
Il faut que je ressentes des choses "fortes", des émotions... une belle sensibilité à fleur de peau, d'une extrême fragilité qui peut se briser à tout moment...je suis constamment près des flammes et il ne faut pas que je me brûle... je suis au bord du précipice...
L'importance de la spiritualité... de la réflexion, de l'analyse... du sublime face à l'atrocité...

Je pense... et j'ai cette sublime liberté de pensée... pour mon cher fils, mon chéri, mon amour !

J'ai encore des ressources... Grand-père, Tonton, ton frère... des amis et puis... je compte comme toujours essentiellement sur MOI !

Papa, je t'aime
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Juin 2016 à 08:35:02


Aujourd'hui, j'ai pris un jour de congé... il fait beau, je dois aller tondre et surtout passer la journée à nettoyer les terrasses, m'occuper de mes fleurs et jardiner pour la dernière fois dans mon jardin !
Mon "ex-compagne" déménage ce Week end puis nous devons rendre propre et libre ce qui a été notre maison pendant 16 ans avec tous les souvenirs familiaux avec les garçons !
Je passerai également au cimetière...

Je veux m'éloigner un peu géographiquement de "mon village" et de tout ça... y aller ? oui... y vivre ? plus maintenant !

Jeudi 9 juin... rdv chez le notaire pour l'acte de vente qui officialisera également la séparation de notre couple !

Deuil impossible que le suicide de notre fils... deuil absolument impartageable... nos chemins se séparent irrémédiablement... nous aurons quand même  tenu un peu plus de 3 ans ! maintenant c'est fini !

Tant pis, je regrette !... et/ou... tant mieux, j'espère !

Je suis confiant... notre séparation ne va pas me détruire... au contraire !

Je suis prêt pour avancer et continuer ma vie... avec mon chagrin, ma douleur et ma souffrance mais aussi avec mes espérances de la vie !

A bientôt.

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Juin 2016 à 15:11:03


Vivre sans Raphaël n'est pas dans l'ordre des choses.
Les autres ne se rendent pas compte des efforts que je fais jour après jour.
Pour ne pas m'isoler totalement, pour ne pas me perdre définitivement.
Mon chagrin n'est pas un simple chagrin égoïste...il est silencieux, mystérieux et solitaire.

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Juin 2016 à 15:19:21


Je t'aime Maman, je t'aime Papa.

Pardonnez-moi, je ne vous ai pas suffisamment dis : "je t'aime Maman, je t'aime Papa."
C'est terrible pour vous et je le regrette très profondément.
Vous avez toujours été de précieux guides, mes références et mes repères tout au long de ma vie.
Merci Maman. Merci Papa.
Votre générosité, votre bonté, votre sacrifice : je vous remercie du fond du cœur !!!
 je pense à vous très affectueusement.
Je m'incline devant vous car vous méritez tout le respect du monde, je vous souhaite le meilleur.
Je vous remercie pour toute votre attention, votre affection, votre tendresse et pour tout votre AMOUR.
Je vous embrasse très fort.
Je vous aime.

Grâce à vous, je suis devenue UNE PERSONNE LIBRE, indestructiblement LIBRE.

VIVE LA LIBERTE !!!

Le papa de Raphaël.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 04 Juin 2016 à 22:38:20
Hier petite fête improvisée à la maison pour contrecarrer le dernier mauvais coup familial.

Et nous avons dansé avec ma petite famille  sur "le paradis blanc."

Parlé de toi et de ton fils à cette occasion....

Amitiés !

Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Juin 2016 à 00:01:17


Bonsoir et merci Bulle,

OUI, quels efforts surhumains faut il pour arracher des moments de joie à la mort et qu'il est aisé à la tristesse, à la mélancolie et au désespoir de nous y maintenir plonger dans le malheur toute la journée, la nuit !
Aujourd'hui, j'ai été très occupé avec mon frère... course, rangement, cuisine, ménage ... puis petite sieste en fin d'après midi... mais,ce soir, je me sens très seul ! ce n'est pas de la solitude... c'est se sentir seul, abandonné, trahi !
Mon fils cadet Andreas me manque, ses mouvement, ses mots, son énergie et son envie de vivre !
L'ambiance de la maison, un gentil va&vient, ses copains et copines ... je pense à Juanita, mon chat !

Le "dernier mauvais coup familial"... c'est terriblement nul et tellement à ras les pâquerettes !

C'est un honneur pour moi que tu es parlé de mon fils R., ... sur "le paradis blanc"...

Amitiés... oui, Bulle... Amitiés !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Juin 2016 à 01:06:11

Je ressens comme une immense lassitude... une certaine résignation !

Et pourtant...Je suis là pour agir et être là pour lui car il est parti en silence... en solitaire... dans la douleur de la nuit, dans le mystère de sa vie !

Attention, je n'ai pas dis "acceptation" : en matière de suicide il n'y a pas d'acceptation !
Le pardon n'est pas possible !
Pas de compromis, pas de négociation, pas de relation !
Je n'accepte pas que mon fils se soit suicidé à 18 ans !

Si je suis résigné... j'entends par là que je suis comme Don Quichotte... fatigué, épuisé dans sa lutte contre les moulins à vent ! je me rends bien compte que je vais toujours droit au mur et que je ne peux plus rien faire.

C'est irrécupérable... irréparable... je dois vivre avec ma croix... c'est mon destin...
J'abandonne cette lutte... et... je m'abandonne à mes émotions ...

Je lâche prise et je décide de vivre encore un peu... surtout pour moi ! je le mérite amplement !
Je ne supporte plus le stress, l'angoisse...je suffoque...je manque d'air !

Je ne veux plus d'adrénaline malsaine pour caresser mon égocentrisme !
Je ne veux plus nécessairement gagner pour flatter mon orgueil !

Je ne demande plus rien... à personne !
Ou plutôt si, une simple fleur... qui voudra bien me l'offrir ?

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Ludmilla 31 le 05 Juin 2016 à 11:43:48
Bonjour Féderico

Oui qui voudra nous offrir cette petite fleur qui nous ramène à la vie ?

Ce lien qui nous manque ,qui ne remplacera jamais ,mais qui peux nous sortir la tête de l'eau ou du sable suivant les jours .

A toutes et tous doux dimanche .
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 05 Juin 2016 à 18:10:10
Bonsoir Frederico,

Je te lis souvent et je suis toujours touchée par tes "lettres" remplies d'amour pour ton fils et tes cris de douleur si compréhensibles mais je n'ai jamais osé poster un petit mot car chaque deuil est différent et la perte d'un enfant est ce qui a de plus terrible car les enfants sont fait pour nous survivre. 
Certes moi je suis devenue veuve jeune mais la douleur que je peux ressentir n'a rien de comparable à la tienne, c'est une douleur différente donc j'ai dû mal à trouver des paroles qui pourraient t'apporter un peu de réconfort et de paix. :-[

Aujourd'hui, je voulais juste t'envoyer une petite fleur d'espoir.  J'aurai bien voulu y joindre un petite fleur en image mais j'arrive pas à joindre un fichier donc je te laisse choisir la fleur de l'espoir que tu préfères et je la dédie à ton fils.


Vous ne pouvez toucher une fleur sans déranger une étoile.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 06 Juin 2016 à 02:40:40

Se sentir seule, abandonnée, trahie...
C'est ce que je vis avec ma grande famille d'origine, tu le sais et toi, c'est avec ta famille nucléaire.

Nos familles ont été ATOMISEES par la mort subite, voire le suicide.
Alors oui, on rame...angoisse intérieure, douleur qui se rajoute au deuil déjà si dur...
J'imagine bien que l'ambiance de ta maison te manque et et ce manque réactive la douleur du deuil impossible !
Trouver des choses à faire avec ton fils, seul à seul....

Je suis heureuse que tu partages avec ton frère des moments bons que je ne partage plus, moi avec ma fratrie. encore moins avec mon géniteur.  Heureuse aussi d'avoir à mes côtés mon fils et mon mari, ils ne sont pas trop de deux mecs pour m'aider à affronter ce que je vis. Il me faudrait une armée!!! Car vais je tenir? Mon corps va t-il tenir?

Oui, tu trouveras quelqu'un pour t'offrir une fleur. Un CHAMP de fleurs.
Quand tu ne t'y attendras pas.
 Activation de ta capacité de confiance.
ESPERANCE.

Pensées d'insomnies,
Bulle

PS promis, si tu me trouves le titre d'un fil, j'en ouvre un  ;) car là, j'ai vraiment trop squatté le tien :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Juin 2016 à 03:41:04
POÉSIE / GALLIMARD : 50 ANS

 par : Lucien Wasselin

La collection de poche Poésie / Gallimard fut créée en 1966, plus de 500 titres furent publiés depuis le numéro 1 (Capitale de la douleur de Paul Éluard suivi de L'amour, la poésie). C'est l'occasion de fêter cet anniversaire et l'éditeur fait paraître quelques titres intéressants dont deux anthologies.

Anise KOLTZ : "Somnambule du jour".

            "Somnambule du jour" se présente  comme une anthologie. Dans sa préface, Anise Koltz présente clairement  sa démarche. "Dieu est mort !" proclame-t-elle. Si l'homme est seul face à lui-même, si son expérience est fondée sur la science et la technologie, il est comme analphabète. Et tout lui est alors permis pour exprimer le sens de la vie et elle cite Guillevic : "La poésie c'est une aventure colossale" et elle ajoute : "Dans notre monde intérieur, nous sommes libres. Il n'y a ni contraintes ni obstacles […] Notre langue est sacrée, protégeons-la…"

            Ce choix de poèmes permet un voyage à travers l'œuvre d'Anise Koltz. Si les premiers poèmes sont émaillés de mots allemands, ils témoignent d'une époque où Anise Koltz fut obligée de parler allemand puisque le Luxembourg dont elle est originaire fut occupé durant la seconde guerre mondiale. On peut trouver (?) un écho de ce bilinguisme jusque dans le prénom d'Anise Koltz qui semble être une contraction d'Anne-Lise… Mais dès les années 80, elle abandonne totalement l'allemand du fait de la mort de son mari suite aux tortures infligées par les nazis, après avoir publié quelques recueils chez des éditeurs de langue germanique. L'écho de l'aimé se retrouve dans le choix des poèmes extraits d'Un monde de pierres (Arfuyen, 2015), deux poèmes sont intitulés "À René", tout comme celui du bilinguisme dans ces vers : "Je rêve / dans une langue / qui n'est pas la mienne". Si cet abandon est fondateur, la présente anthologie montre la cohérence d'une œuvre qui a trouvé son ton et sa voie dès les débuts…

            Dès Le cirque du soleil (Seghers, 1966, édition bilingue), Anise Koltz s'est forgé l'outil avec lequel elle capte le mystère de la présence au monde, c'est-à-dire un poème relativement court composé de vers brefs ayant l'éclat du silex. Tout au plus, le lecteur peut-il constater une accentuation de la concision et le passage de la révolte contre Dieu (très nette dans Béni soit le serpent, Phi, 2004) à une sorte d'apaisement enfin trouvé dans Un monde de pierres. Mais il faut souligner l'approximation de cette affirmation car Anise Koltz a ignoré une partie de son œuvre poétique, celle d'avant 1966, celle publiée en allemand… Sans doute faut-il respecter les raisons de ce choix dicté par des raisons extra-littéraires mais il faut être conscient de ces limites. Si cette simple note de lecture d'une anthologie ne se veut pas étude détaillée de l'œuvre d'Anise Koltz, il faut bien mettre en évidence quelques caractéristiques de la démarche de celle-ci. Dieu tout d'abord. Qu'on y prenne garde : ce n'est pas parce qu'elle le dénonce à plusieurs reprises, qu'il existe et qu'elle croit en lui. C'est plus à une idée communément partagée qu'elle s'attaque ; si elle s'y réfère souvent, c'est pour mieux le condamner,  stigmatiser son absence et son inutilité, un bref poème dit tout et elle éclaire crûment la genèse de cette entité : "Dieu nous a créés / d'après Son image // Nous L'avons créé d'après la nôtre // Mutuellement / nous nous sommes massacrés". L'humour (l'emploi des majuscules !) n'est pas absent de ce pari car "Il n'y a pas de réponse". Mieux, elle replace le sacré dans l'homme, dans la vie ; Anise Koltz ne manque pas de spiritualité si elle se passe de Dieu : "Je n'élève plus mes enfants / comme des larves //  Dieu n'a pas besoin / de les délivrer du mal //  Chaque arbre / est celui de la connaissance". L'Histoire et le savoir sous toutes ses formes (y compris scientifique) sont convoqués : "Mon sang se jette / dans la mer // D'où je suis sortie / unicellulaire" ou "L'océan d'où j'étais sortie / il y a des millions d'années / se réveille en moi / quand je t'aime". Reste que l'interrogation sur la langue, les mots, l'écriture est omniprésente dans ce choix de poèmes : "Mon langage […] est marqué de commerce / il sent la contrebande". Il serait fastidieux de relever toutes les occurrences où les questions ou les points de vue sur le langage reviennent. C'est que la quête de soi passe justement par les mots et le poème, mais Anise Koltz ne dissimule pas la difficulté de mourir…

            Entre la figure de la mère qui reste une énigme (à l'image que la vie) et des interrogations sur son identité, Anise Koltz n'en finit pas de tracer son portrait. C'est là l'un des charmes de cette anthologie. Mais elle ne choisit pas la facilité, un recueil comme "Béni soit le serpent"  le prouve. Si elle est juive avec eux, c'est pour aussitôt préciser qu'elle est palestinienne avec eux.  (page 126). Anise Koltz refuse le manichéisme qui va avec le choix partisan… Sa poésie est profondément dialectique  : "Je me purifie / je ne prie plus" ; ce sera le mot de la fin.


°°°°°°°°°°°°°°°°

Jacques DARRAS : "L'indiscipline de l'eau".


            Préfacée par Georges Guillain, "L'indiscipline de l'eau" est l'anthologie personnelle de Jacques Darras, un choix qui court de 1988 à 2012. Curieusement les œuvres du début  ne sont pas représentées dans ce choix. Je reste intrigué parce que c'est justement par ces recueils que j'avais découvert Jacques Darras, plus particulièrement par La Maye en 1981 (n° 16 de la revue In'Hui). Si Georges Guillain signale à juste titre la quantité étonnante de travail mené à bien par Darras (les recueils de poésie, les traductions, les essais, l'animation d'In'Hui), s'il s'acquitte consciencieusement de sa préface, il ne met pas suffisamment en lumière, me semble-t-il, l'originalité de Jacques Darras, ce qui reviendrait  à l'opposer à d'autres courants de la poésie contemporaine… Certes, on peut lire dans cette préface que Darras "ne participe pas du grand Chœur affligé des impuissances dites et redites, des mots, de l'art et de la parole"… Certes, un peu plus loin le lecteur saisira que Darras déteste les "actuels enfermements dans les parcs humains"… Mais il ne saura rien de l'engagement européen de Jacques Darras ou si peu, sauf qu'il lui est conseillé de (re)lire Qui parle européen ? Il ne saura rien de la différence entre la mondialisation à laquelle adhère Jacques Darras et l'internationalisme qu'on ne peut ainsi écarter d'un revers de main négligent… Sans doute, est-ce le genre préface qui fonctionne par ellipses et raccourcis…  Reste à lire attentivement Darras.

            Fort heureusement, ce fragment qui témoignerait d'une mentalité de boutiquier, "Nous diluons/distillons tant de réserves bancaires de paix laiteuse Nestlé/Nescafé soluble à doses homéopathiques quotidiens dans nos tasses à cafés faïencerie matinale suisse", est absent de L'indiscipline de l'eau qui ne reprend qu'un poème (amputé d'une partie) de Je sors enfin du Bois de la Gruerie 1. Il faut noter également que Jacques Darras ne respecte pas l'ordre chronologique : la Volatisation d'Édouard Darras au Bois de la Gruerie le 24 septembre 1914 vient très tôt dans cette anthologie… qu'il faut donc considérer comme un recueil à part entière.

            Les voies de la poésie sont multiples. Dans Nommer Namur, Jacques Darras procède par approches successives. C'est un manifeste en faveur de l'oralité, du rythme créé par les quasi-répétitions. Dans Les Gilles de Binche, je lis ce vers qui explique presque tout : "Il y a la délivrance de la répétition". La poésie de Jacques Darras est fondée sur cette dernière (ou la redite) qui crée le rythme de cette poésie torrentielle qui emporte tout sur son passage. L'indiscipline de l'eau est aussi un art poétique par les explications que donne Darras : "Il faut sortir du romantisme, proclamais-tu naguère. / J'en sors, j'en sors avec les chaussures Méphisto, la bonne pointure". Poésie réaliste ? ou discursive ? Si Jacques Darras se proclame whimanien, il prend aussi ses distances avec les USA, il se considère comme "nouvel immigré d'Europe"… Mais pas un mot sur les victimes des diktats de la bureaucratie européenne ! On est loin du rêve ! Il ne suffit pas de proclamer vouloir "amollir ameublir les imaginations" pour que la réalité prenne corps… On peut ne pas être d'accord avec les lendemains qui (dé)chantent de Jacques Darras, mais on ne peut éliminer d'un tranchant de main négligent ce qu'il écrit qui mérite une discussion serrée, pour peut-être, faire avancer les choses.. Cette poésie n'est pas ce vers quoi je vais spontanément par inclination naturelle (artificielle car je sais qu'elle est le résultat de mes lectures dues au plus grand des hasards). Et qu'on ne me réplique pas que je ne comprends rien à rien ; ma définition de (ce que j'aime dans) la poésie est consubstantielle à ce que je suis (devenu). Reste à souhaiter que la discussion durera tant que nous vivrons. Jacques Darras réunit des éléments hétéroclites pour en faire une matière première dont surgit le poème sous diverses thématiques (la mort du grand-père et le pacifisme, la Belgique, les peintres, la bière, les moules, l'eau…). Cela se fait au prix de l'adhésion à la construction européenne telle qu'elle se fait : c'est oublier les antagonismes nationaux revêtus par les contradictions du capitalisme mondial responsable(s) de la boucherie de 14-18, c'est oublier qu'un autre communisme était possible, c'est oublier la lutte idéologique, c'est, c'est… Mais c'est une autre histoire !

            Le préfacier a raison d'affirmer que Darras "sait qu'il est de quelque part". C'est pourquoi plus que d'une anthologie personnelle, L'indiscipline de l'eau est le livre où se disent les racines du poète en gommant soigneusement les polémiques inutiles, en raisonnant "par marchandage honnête, par intérêt comparatif bien compris", ce qui mérite discussion. La poésie de Jacques Darras est généreuse comme l'eau, elle s'étale sur la page. Le poète s'oppose au symbolisme et au surréalisme réduit à un freudo-lacanisme ou à une maladie vénérienne (page 78). La première partie de Je sors enfin du Bois de la Gruerie intitulée Mes remontrances aux fantômes André Breton et Louis Aragon était claire, outrancière et en même temps contre-productive.  Reste à lire attentivement cette anthologie personnelle…

°°°°°°°°°°°°°°

Zéno  BIANU  "Infiniment proche" et "Le désespoir n'existe pas".

        "Infiniment proche" a été publié en 2000 dans la collection  L'Arbalète (Gallimard). "Le désespoir n'existe pas" l'a été en 2010 chez Gallimard. Ces deux premières publications ont été revues et augmentées à l'occasion de leur sortie dans la collection de poche Poésie / Gallimard ; c'est sans doute l'édition définitive (?) de ces deux livres.

            "… tout a entretenu en Zéno Bianu les feux d'un idéalisme radical  qui associe la poésie à une exigence de vérité en acte…" écrit Alain Borer dans sa préface. Remarque qui a au moins le mérite de poser la question Que peut la poésie de Zéno Bianu ? Peut-elle  "encore sauver le monde  en modifiant les consciences ?" comme le rappelle le préfacier citant Jean-Pierre Siméon… Et ce n'est pas en appelant poéZie de Z la poésie de Zéno Bianu (un jeu initial comme dirait Borer !) que ce dernier répond à cette question. Mais il n'y répond pas plus quant il note que "L'énigme chez Bianu n'est pas le sens ni son absence, mais la parole ouverte vers cela que nous ignorons". Alors à quoi bon des poètes ? C'est que le poétique s'oppose au politique : le poétique rêve, le politique légifère ! Du moins dans nos sociétés et pour l'instant. La préface d'Alain Borer, bien que fort documentée, ne donne pas envie de lire Zéno Bianu ; reste donc à le lire…

            Les deux recueils ici réunis semblent emblématiques de ce que fut la modernité à une certaine époque. Mais n'ayant pas leurs versions originales sous les yeux, il m'est impossible de repérer avec certitude les ajouts. À moins que ce ne soit les paragraphes de prose en italiques ? Celui, liminaire, de Le désespoir n'existe pas, a le mérite de la clarté : "La poésie n'aurait-elle plus rien à nous dire ?  Ne serait-elle plus le lieu des interrogations humaines ? D'Infiniment proche au Désespoir n'existe pas, dix ans ont passé…" Les attributs de la modernité ? l'exaltation de l'ailleurs, la lecture du Grand Jeu, l'éclatement du poème en ses mots isolés sur la page (Virgules du vide), la captation du rien ("jusqu'à ce tremblement de vide / qui étreint l'horizon"), l'impermanence des choses, le jazz, la fascination devant la folie, l'absence, le vide… Les Neuf éclats de geste sont placés sous le signe de René Daumal : "On ne s'assied pas deux fois sur le même nuage". Ça peut se lire comme un écho à Héraclite qui affirmait que jamais deux fois dans le même fleuve on ne se baigne. Matérialisme, ce qui n'irait pas sans obscurité ? Ou remise sur ses pieds (ou mise à l'envers) du fragment d'Héraclite ? Le lecteur attentif remarquera encore plusieurs tics de la modernité : ainsi, cette justification par le milieu qui semble être l'expression formelle d'une pensée convenue (si Yves Klein est le (ré)inventeur du bleu, Malaval est celui du blanc !), ainsi cette pléthore de majuscules mises aux mots, ainsi ce "oui" qui est un vers (mais j'ai sans doute mal compris la démarche de Bianu), ainsi cette "colonne sans fin" ( p 160) qui est l'image du poème… Oui, "le monde peut  tourner autrement" ; mais comment ? Que faire alors ? Qu'écrire alors ? Car le poète se heurte à cette question fondamentale (peut-être est-elle sans réponse ?) : qu'écrire si l'on veut transformer le monde ? Le changement de vie venant après, pour le meilleur ou pour le pire. Le problème, c'est que c'est toujours pour le pire, du moins pour le plus grand nombre. Et que dire de la relativité de la poésie ou du jugement poétique ? Quand je lis que tel poète s'est "révélé comme l'une des voix les plus importantes de sa génération", j'ai envie de demander "pour qui ?"

            Au terme de ma lecture, j'avoue mon ignorance : la poésie peut-elle changer la vie ou transformer le monde ? Je ne sais que répondre à cette question. À lire Bianu attentivement, je me dis peut-être qu'elle peut y contribuer : car comment concilier l'idéalisme de la poésie dominante et l'horreur économique du monde ? Peut-on y voir un rapport de cause à effet ? Ce qui est sûr, c'est que Zéno Bianu prouve l'extrême plasticité de la langue en même temps que l'incapacité des mots à cerner parfaitement le mystère du monde et de la vie. Je n'ai pas la nostalgie des soviets partout ! J'ai la nostalgie de ce qui n'est pas, encore… Mais lisez plutôt Zéno Bianu...

°°°°°°°°°°°

            50 ans de poésie ! Trois poètes contemporains, trois voix différentes, pour ne pas dire opposées. Ce qui tendrait à prouver l'ouverture de la collection Poésie / Gallimard…
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Juin 2016 à 22:17:16

Chaque jour davantage, je me rends compte des malheurs des uns et des autres ! de toutes ces difficiles et terribles épreuves, de toutes les vicissitudes de la vie que nous devons affrontées quotidiennement ! un jour ça va un peu mieux que l'autre mais c'est une longue bataille, une lutte acharnée qu'il nous faut mener contre la douleur ...pour nous et pour nos proches ! il vaut mieux ne pas trop y penser et faire de notre mieux...pas après pas...doucement, lentement mais sûrement ! ne rien lâcher, ne pas abandonner...prendre soin de soi ...être attentif, être à l'écoute...Ce ne sont pas que des paroles en l'air...

Alors OUI, je suis d'accord : "Soyons là pour les vivants. Soyons là pour nous mêmes."
Mais moi, je suis aussi là pour mes morts et je suis en permanence avec mon Raphi...je suis là pour lui !
C'est la "chance" de vivre ou "le privilège" de vivre pour certains et paradoxalement la triste réalité pour d'autres que de vivre et d'être encore en vie, c'est LA VIE qui veut tout ça ! rire et souffrir ! la contradiction, le paradoxe...

Depuis Raphaël, je déteste me plaindre ...je constate...oui, je souffre...mais "être en vie" c'est souffrir ou souffrir c'est "être en vie"...
 
Après, quand on a compris, qu'au moins à 75 % c'est "chiant" de vivre...et bien, on va de plus en plus voir les 25 autres pourcentages et on essaye de vivre le plus longtemps possible dans ce qui est "sympa" dans la vie et même parfois nous ne recherchons que le meilleur...
Bien souvent, avec le temps, le pourcentage de la partie "sympa" diminue très sérieusement avec les années...malheureusement, il y a la maladie, les décès, les séparations, les ruptures !

Pourtant, nous ne sommes pas "cons" et nous savons tous ce que nous apprécions personnellement, ce que nous aimons vraiment ...donc à nous de voir, de faire les efforts et d' aller le plus souvent possible dans ce qui nous apporte justement de la joie de vivre...

Malgré l'amère constatation "d'être en vie" et surtout  "savoir que c'est comme ça"..."ça" vaut le coup les jeunes et les moins jeunes de tenter le coup de la vie !

La vie ...nous fait chier tous les jours ! d'accord, c'est quand même incroyable et injuste !
Eh bien, moi je suis partant pour "profiter de la vie"...

 Mais on aime "ça" ..."être en vie !"...n'est ce pas ?

 Je vous souhaite à tous une bonne semaine..."sympa".

 Amitiés.
 Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Juin 2016 à 22:29:54
Attention : NE PAS LIRE SI PAS LE MORAL !
*****************************************************

Usons ici le fiel de nos fâcheuses vies.

Théodore Agrippa d'Aubigné
 

… Usons ici le fiel de nos fâcheuses vies,
Horriblant de nos cris les ombres de ces bois :
Ces roches égarées, ces fontaines suivies
Par l’écho des forêts répondront à nos voix.

Les vents continuels, l’épais de ces nuages,
Ces étangs noirs remplis d’aspics, non de poissons,
Les cerfs craintifs, les ours et lézardes sauvages
Trancheront leur repos pour ouïr mes chansons.

Comme le feu cruel qui a mis en ruine
Un palais, forcenant léger de lieu en lieu,
Le malheur me dévore, et ainsi m’extermine
Le brandon de l’amour, l’impitoyable dieu.

Hélas ! Pans forestiers et vous faunes sauvages,
Ne guérissez-vous point la plaie qui me nuit,
Ne savez-vous remède aux amoureuses rages,
De tant de belles fleurs que la terre produit ?

Au secours de ma vie ou à ma mort prochaine
Accourez, déités qui habitez ces lieux,
Ou soyez médecins de ma sanglante peine,
Ou faites les témoins de ma perte vos yeux.

Relégué parmi vous, je veux qu’en ma demeure
Ne soit marqué le pied d’un délicat plaisir,
Sinon lorsqu’il faudra que consommé je meure,
Satisfait du plus beau de mon triste désir.

Le lieu de mon repos est une chambre peinte
De mil os blanchissants et de têtes de morts,
Où ma joie est plus tôt de son objet éteinte :
Un oubli gracieux ne la pousse dehors.

Sortent de là tous ceux qui ont encore envie
De semer et chercher quelque contentement,
Viennent ceux qui voudront me ressembler de vie
Pourvu que l’amour soit cause de leur tourment.

Je mire en adorant dans une anatomie
Le portrait de Diane entre les os, afin
Que voyant sa beauté ma fortune ennemie
L’environne partout de ma cruelle fin.

Dans le corps de la mort j’ai enfermé ma vie,
Et ma beauté paraît horrible entre les os.
Voilà comment ma joie est de regret suivie,
Comment de mon travail ma mort seule a repos. […]

Théodore Agrippa d’Aubigné, Stances.


 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Juin 2016 à 22:34:44


https://www.youtube.com/watch?v=T8g_xpqjHKU


Je veux mourir avec cette chanson...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Juin 2016 à 23:23:46


Aujourd'hui, dernier passage à la maison... 1 heure...
Jardin magnifique... belle pelouse tondue...
Arbustes taillées et en fleurs comme le millepertuis...
Les roses : Pierre de Ronsard (ma préférée), Rhapsody in blue, La Sevillana...
Le parfum des chèvrefeuilles...
Le jasmin de l'osmanthe et la menthe cachée...
Le cerisier, le figuier, le prunier mirabelle...
les trois oliviers...les deux palmiers...
l'ombre de mes chênes... le saule tortueux...
la légèreté des gauras...

j'ai eu le courage de rentrer à l'intérieur de la maison... démeublée... propre... peinture à refaire !
Le grand sous-sol incroyablement ... vide !
La cuisine, la salle à manger, le salon...
Les salles de bains, les toilettes...
La chambre d'amis...
La chambre d'Andreas...
Ma chambre et mon bureau...

... La chambre de Raphaël... à genoux...  je l'ai vu mort... je l'ai embrassé et j'ai pleuré !

Je suis vite parti.......

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 08 Juin 2016 à 00:28:13
Que c'est dur de quitter ce lieu de ta vie d'avant...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Juin 2016 à 08:18:58

C'est important que nous soyons là... amiEs du Forum... pour nous lire, nous écouter, nous soutenir !

Nous pouvons écrire sur nos "amoureux"... nos enfants... nous en avons besoin...c'est vital !
Nous pouvons hurler notre colère, pleurer notre peine, exprimer nos émotions, dénoncer notre immense désarroi...

Je sais bien que nous vivons des choses cruelles et injustes...

Ne dit-on pas : les amis de mes amis sont mes amis ! belle hypocrisie... grosse connerie !
Et bien NON : je ne suis plus "l'ami" des amis de mon ex-compagne !
Aucun soutien ni matériel (déménagement) ni moral (pas de visite, pas de téléphone).

Je ne suis plus rien ni plus personne depuis quelques mois par rapport à la famille de mon ex-compagne !
Aucune aide, aucune attention, aucun mot... rien... le vide... le néant... l'oubli... l'indifférence

Ces "gens" ne m'ont jamais reparlé de mon fils "depuis"... quelle médiocrité

Dans "sa famille"... on fait comme si rien ne s'était passé... on continue sans rien dire... on n'en parle pas !

C'est absolument insupportable pour moi... qu'elle garde sa merde d'amis et sa merde de famille !

C'est donc une réalité très cruelle et injuste que de perdre sur le chemin de la douleur des relations, des connaissances, des copains, des amis, de la famille... et à tout cela s'ajoute le chagrin, la souffrance d'une maladie, d'une rupture, d'une séparation, d'un décès !

Tous ces "gens" s'éloignent, partent, nous abandonnent, nous rejettent, nous trahissent !

C'est pas toujours beau l'amitié... la belle famille... la famille !

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 08 Juin 2016 à 09:00:20
  Ce lieu a l'air enchanteur en sois, d'autant plus qu'il est imprègné de tes plus beaux souvenirs...même s'ils contiennent aussi le pire que tu as connu  :'( on s'attache aux lieux, ils laissent souvent une nostalgie tenace quand on les a quitté.

  Oui comme tu dis, nous devons vivre pour les vivants et pour nous-mêmes, mais ce que ne peuvent pas comprendre la plupart des gens, c'est que nous vivons aussi pour ceux que nous avons tans aimés de leur vivant et que nous aimerons toujours. Ca ne signifie pas s'arrêter, s'empêcher de vivre, et ne pas vivre AUSSI pour d'autres raisons, comme ils l'auraient voulu pour nous. Tans pis pour ceux qui ne comprennent pas, ils ne sont pas dans notre tête ni à notre place (heureusement pour eux), nous nous savons. Il faut avoir connu ou connaître ça pour entrevoir ce que nous voulons dire, la manière dont nous voyons, sentons les choses.

  Bon courage pour tout!!
 :-* :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: milou le 08 Juin 2016 à 10:29:20

    Partir, c'est mourir un peu,
    C'est mourir à ce qu'on aime :
    On laisse un peu de soi-même
    En toute heure et dans tout lieu.

    C'est toujours le deuil d'un vœu,
    Le dernier vers d'un poème ;
    Partir, c'est mourir un peu.

    Et l'on part, et c'est un jeu,
    Et jusqu'à l'adieu suprême
    C'est son âme que l'on sème,
    Que l'on sème à chaque adieu...
    Partir, c'est mourir un peu.


Edmond Haraucourt
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 08 Juin 2016 à 12:29:38
 :'(
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 08 Juin 2016 à 13:20:52
Et bien NON : je ne suis plus "l'ami" des amis de mon ex-compagne !
Aucun soutien ni matériel (déménagement) ni moral (pas de visite, pas de téléphone).
Je ne suis plus rien ni plus personne depuis quelques mois par rapport à la famille de mon ex-compagne !
Aucune aide, aucune attention, aucun mot... rien... le vide... le néant... l'oubli... l'indifférence
Ces "gens" ne m'ont jamais reparlé de mon fils "depuis"... quelle médiocrité
Dans "sa famille"... on fait comme si rien ne s'était passé... on continue sans rien dire... on n'en parle pas !
C'est absolument insupportable pour moi...
Federico

Je compatis sincèrement federico !

 car tes mots décrivent ce que je vis avec mon "père" et "mes soeurs" et ma grande "famille" si solidaire soit disant...
et quand cela vient de ta propre famille qui fait PIRE  que comme si de rien n'était...
Je n'ose le raconter tellement c'est  violent et indécent...

et je NE COMPRENDS PAS  cette attitude des proches que l'on retrouve dans tellement de témoignages...
triplement meurtris.... la mort.... le suicide.... le rejet.... NOUS SOMMES Triplement victimes.

Forza federico ! FORZA !!!

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Juin 2016 à 14:09:30


 :'( ... " Quand le temps est à l'orage on s'abrite"  ;)

Moi, j'me casse... je vais faire la... sieste... toute l'après-midi !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Magi le 08 Juin 2016 à 16:03:07
Frederico,

Je suis triste pour toi, se sentir trahi par ceux qu'on croyait être des amis...
J'ai connu cela lorsque je me suis séparée du père de mon aîné ...
Comme s'il fallait que chacun choisisse son camp ...
Une séparation entraîne avec elle un lot de séparations... de petites morts...
 Avec elles, un sentiment d'abandon immense...

Vivement la "reconstruction" ! Mais avant, la siesta !

Affectueusement
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 08 Juin 2016 à 20:20:26
ca été la sieste ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 09 Juin 2016 à 22:17:49

Jeudi 9 juin 2016 : triste journée !

J'ai vendu officiellement ma maison... acte de vente...

Je me suis officiellement séparé d'avec ma compagne (24 ans de vie commune + 4 ans !)... séparation...
plus aucun bien ni lieu en commun...

Que reste-t-il de notre amour ? deux enfants ? un enfant ? je ne sais même plus...

Je perd trop de... "personnes" importantes... trop de... "choses" importantes...

Mon fils,
ma compagne... des amis de notre couple !
Ma maison,
mes fleurs...
Ma Juanita...

Apprendre le détachement pour reconstruire une autre vie !

L'émotion est trop forte...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 09 Juin 2016 à 23:09:56

"- Il n’est pas de secret nécessaire, et pas trace
D’obstacle à la bonne volonté, à la patience.
Et justement je suis bienveillant et patient
Et décrépi des infirmes langages
Et nourricier de toute graine de courage
Que m’apporte l’insecte, ou l’homme, ou le vent.
Je suis terre, moi. Je reçois soleil et pluie.
Et quand je vais à l’arbre il me fait confiance,
Il porte son feuillage et ses quatre saisons,
Et je porte, apparente et commune, la pensée qui donne à
vivre.
Qu’on m’en laisse affronter la belle découverte.
Qu’on me laisse m’y faire, je le demande aux hommes.
Frère ! Les murs pesants sont des portes ouvertes
Et la terre elle-même est un ciel à pétrir."


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 09 Juin 2016 à 23:26:55
Federico
Une séparation officielle, quitter définitivement ta maison remplie de souvenirs de Raphaël, de votre famille, c'est une journée pleine de tristesse.
On est déjà si seul.  Perdre encore ce qui te permettait de tenir doit être si difficile.
Nous ne sommes que derrière nos écrans , mais pourtant j'ai compris que nous nous comprenons.
Je devine Raphaël, comme tous les autres enfants partis.
Que reste t'il de votre amour? Deux enfants.
Amitiés
 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Juin 2016 à 00:07:04


Raphaël,

 OUI..OUI...OUI, maintes fois, j'ai sauté le mur du cimetière sur la colline de notre village, en pleine nuit, dans l'obscurité la plus absolue, le froid, le vent d'Autan, la pluie, la neige... pour aller te rejoindre et me mettre...genoux à terre...voix implorante, tremblante, cassée...devant ta tombe...déchiré, déchiqueté, terrifié par cette indicible et innommable souffrance...tu me manques mon fils, tu me manques Raphaël !!!

 Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Magi le 10 Juin 2016 à 05:19:32
J'ai une pensée pour toi, Frederico,
Famille explosée, couple éclaté....
Mais tu es  toujours là , toi,
Prêt à sauter le mur en pleine noirceur...

Affectueusement

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 10 Juin 2016 à 11:20:46
C'est beau  :)

Je connais un autre magnifique petit poème: il est d'Emily Dickinson, que j'aime beaucoup. Il parle-enfin c'est ce que j'èprouve, bien que ce ne soit pas le sujet du poème-de cette douce mélancolie du deuil, particulièrement tel que je l'ai èprouvé l'hiver dernier, le cadre naturel s'y prêtait...je me permet de le partager  :-*

La lumière prend un certain penchant
Les après-midi d'hiver...
Qui oppresse comme la puissance
Des orgues de cathédrales...

C'est une blessure celeste...
Qui ne laisse pas de cicatrices
Mais un changement intérieur,
Une nouvelle signification...

Nul ne peut l'enseigner, personne...
C'est le sceau du déséspoir...
Une impériale affliction
Surgie des airs...

Quand elle vient le paysage écoute...
Les ombres retiennent leur souffle...
Quand elle s'en vas c'est comme le lointain
Sur la physionomie de la mort...

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cris74 le 10 Juin 2016 à 12:30:08
Federico
Je t'envoie toutes mes ondes positives et amicales pensees meme si on ne se connait pas pour cette traversee du desert dont tu ne vois toujours pas le bout.
Il y a des periodes dans la vie ou on cumule sans repit. J'en ai fait la triste experience de 1994 a 2004 : deuil, 3 licenciements economiques, separation, vente de la maison (tres dur), jusqu'a ce que je tombe malade. Je me suis relevee, peniblement et progressivement ma vie sans embuche a repris son cours.
La, je viens de perdre ma maman. C'est tres difficile pour moi car j'ai passe ma vie a m'occuper d'elle et son depart me fait vaciller tres fort.  Mais elle est partie a 80 ans, c'est dans l'ordre des choses. Rien de comparable avec la mort de ton fils.
C'est pour cette raison que je me retrouve sur ce forum de gens seuls, incompris, en detresse.
On se retrouve entre personnes qui s'ecoutent et se comprennent. Nul besoin d'etre dans une foule d'indifferents insensibles egoistes...
Prends soin de toi meme si je sais que ces mots ont peu de sens quand on va mal.
Cris
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 10 Juin 2016 à 12:33:43
Je te présente toutes mes condoléances pour ta maman Cris. Un deuil est toujours très douloureux, puisque c'est par définition la perte d'un être cher, même lorsque c'est "dans l'ordre des choses". Courage  :( :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cris74 le 10 Juin 2016 à 13:50:13
Merci Stana
Oui meme dans l'ordre logique des choses, c'est extremement douloureux. On se sent seul, a cote de la vraie vie, des automates qui doivent avancer, s'occuper du materiel alors qu'on a qu'une envie : ne pas se sentir bouscule, prendre le temps de penser a nos defunts. Notre foutue vie nous impose un rythme debile et la, tout a coup, on n'en veut plus de ce rythme. Si on continue, on s'apercoit vite qu'on ne tient plus comme avant. Car il y a un avant et un apres, 2 mondes opposes...que seuls les endeuilles connaissent.
Je te souhaite plein de courage a toi aussi.
Cris
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Juin 2016 à 15:28:40


"- Je suis terre, moi. Je reçois soleil et pluie.
Et quand je vais à l’arbre il me fait confiance,
Il porte son feuillage et ses quatre saisons,
Et je porte, apparente et commune, la pensée qui donne à
vivre."
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Juin 2016 à 15:39:54


RAPHAËL, TU MANQUES A MA VIE !............tout simplement...

Tout le reste ... je m'en fous et je m'en bats les couilles !!!

 Ce qui est infiniment plus important... c'est la terrible réalité... une absolue tragédie... je dois vivre avec "ça" !

 TU manques à ma vie... c'est absolument illimité... incommensurable... inaccessible... il est impossible de m'en sortir...

 Une mise à mort programmée... je suis incurable... inguérissable !

 Je vais tout faire pour les autres... par contre, je ne vais rien pouvoir faire pour moi ! Les autres pour moi ? oui... peut être !

 Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 10 Juin 2016 à 20:01:49
@ Cris: oui je vois ce que tu veux dire, il y a un "avant" et un "après" le deuil,  nous sommes nous aussi, d'une certaine façon, "de l'autre côté du miroir. Le monde continuer de tourner mais nous sommes comme en décalage...
@ Frederico: tu as raison d'extèrioriser ta détresse, ta révolte, tes émotions, des fois on a tout simplement besoin de se vider, et de savoir que quelqu'un-ou plusieurs personnes, ici, sans aucun doute^^-sont là pour nous lire, nous comprendre...j'espère que ça te fais un minimum de bien.
  Je te confirme que personnellement tu m'aide beaucoup, et je ne suis pas la seule à pouvoir dire ça, j'en suis sûre. Si nous pouvons t'aider, c'est du fond du cœur.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Juin 2016 à 23:47:24


Merci mes AmiEs,
Merci beaucoup,
Merci encore et toujours,
Merci... merci... merci.

Je vous embrasse.

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Juin 2016 à 00:08:12

Une lueur, un cri

de : Khalid EL Morabethi


Une lueur, un cri.
 Il était une fois un homme sur un banc toujours assis
 Dans un beau jardin plein de belles fleurs
 Toujours la, mais son cœur, son âme, son esprit étaient ailleurs
 L’homme aux yeux noirs songeait à toutes les belles choses qui l’entouraient
 Il avait ce sourire même s’il était si faible et déprimé
 Il pensait à sa fille Leila qui l’avait quitté
 Il pensait à l’espoir qui est parti sans se soucier de ce qui peut lui arriver.

Une lueur, un appel
 Il appelle sa mère qui est partie le jour de sa naissance
 L’homme, le vieillard appelle ses espérances
 Dans un monde infernal, il est demeuré seul
 Un appel à la belle vie qui est partie très loin de son univers froid
 La nuit, il a pris l’habitude de se diriger vers l’oubli et jusqu'à l’ivresse il boit.

Un hurlement, un rêve
 L’esprit de l’enfant attendait le retour de ses parents
 Il voulait être content
 Il attendait juste leurs amours
 Mais elles sont parties  pour toujours
 Un départ sans retour.

Une lueur, un cri
 L’homme sur un banc toujours assis
 Il se demandait, pourquoi les fantômes du mal ont hantés sa vie ?
 Pourquoi sa vie dans une tempête avait  sombré ?
 Pourquoi son corps dans cette petite cage sans porte a été enfermé ?

Des lames de sang et des appels
 Après la prière, il appelle son unique ciel
 Son unique appui, sa seule raison, sa vie
 Dieu … l’amour, le bonheur et le fidèle ami
 Dieu… Qui n’abandonne personne
 Qui pardonne.

Une douce mélodie
 Une voix charmante d’une ravissante sirène à l’intérieur du paradis
 Son parfum flottait dans l’air
 Elle lance son rayon et le côté ténébreux s’éclaire
 Sa voix audacieuse a apporté le printemps à une terre qui souffrait dans l’obscurité
 A l’intérieur du paradis près de l’arbre interdit, elle chantait.

Une lueur, un cri
 La nuit, à la maison les cierges s’allument
 Le sage prend enfin sa plume
 Il revient avec sa mémoire en arrière
 Ecrivant son enfance et la rivière
 Ou tous ses rêves étaient noyés
 Noyés.

La lune, le soir, un sourire, des yeux fermés
 C’était lui et moi
 Un hôpital, une chambre blanche et un lit
 Il ouvrit ses yeux et il m'a souri
 C’était son dernier silence
 C’était ma dernière mélodie silencieuse.
[/b]
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Juin 2016 à 00:14:22


Une mélodie silencieuse

de : Khalid EL Morabethi


Une mélodie silencieuse
 Une voie faible devient de plus en plus courageuse
 Des images déchirées, brûlées, racontent un conte
 Les mots dramatiques chantent
 Une musique enivrante
 rêves-tu encore ? rêves-tu de ton trésor ?
 Le trouver, c’est ton devoir, ton sort...
 UNe meLODie SiLeNCieUSe
 Une force, une flamme, un éclat
 Pourras-tu entendre ton coeur qui bat ?
 vois-tu cette main douce et sereine ?
 Une main froide qui veut tenir la tienne...
 entends-tu le bruit de la pluie ?
 Sens-tu le froid de la neige ?
 Cette fantasmagorie, la vivrais-je ?
 Oui mais, qui suis-je ?
 Je suis le temps qui a décidé de revenir
 Je suis la chanson qui te laisse courir
 Je suis un citoyen, un passant, un mendiant
 Je suis quelqu’un qui n’existe pas
 Peut-être un événement qui ne s'est pas encore passé
 Je suis une porte qui n’a jamais été fermée...
 Je suis un micro noir
 Je suis une voix qui a cessé d’entendre et de s’asseoir
 m’entendez-vous ? Je suis la voix de la gloire.
 UNe meLODie SiLeNCieUSe
 Le visage de la lune est en face de moi
 Être un coureur heureux, c’est un choix,
 Le choix de changer l’ordre établi
 J’ai fait une promesse,
 je commencerai à partir de cette nuit bénie
 Tranquillement, je dors en sachant
 que demain le soleil brillera
 et que le parfum de la joie m’embaumera...
 La lueur de l’espoir supprimera le désarroi.
 UNe meLODie SiLeNCieUSe
 Une voix faible devient de plus en plus courageuse
 Je sais que je suis pauvre, une personne faible
 Je sais qu’il y a des riches, des puissants,
 des opportunistes et des manipulateurs
 qui essaient de nous tuer avec leurs regards pervers
 mais... ne soyez pas si fiers
 Un jour tout le monde retournera à la poussière.
 eNTeNDez-vOUS CeTTe meLODie SiLeNCieUSe ?
 qu’avez vous choisi ? La mort ou la vie ?
 Demain, il sera trop tard
 Pour choisir entre la lumière et le noir.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 11 Juin 2016 à 05:10:07
Jolie lecture au cœur de cette nuit d'insomnie merci
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 11 Juin 2016 à 06:28:19
J'ai beaucoup aimé la lecture de la retranscription des 2 textes de cette nuit.

Merci Frederico  :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Juin 2016 à 18:56:33
 
 ;) merci Cinderella, Kompong speu et Stana...  :)

Je vous remercie parce que souvent vous m'encourager à chercher et surtout à partager avec vous des poèmes et des textes d'auteurs anonymes ou méconnus que j'apprécie dès la première lecture...
Je pense à vous et j'aime les partager avec vous...
Les grands auteurs et les grands classiques... vous connaissez... pas besoin de moi !
Donc, encore une fois "merci" cela me fait plaisir de découvrir, partager et d'avoir parfois un retour positif !

Bon "wiwi" ...

Federico

***********************************************************************

Amour,

de : Marcia Marquez


ma conscience de toi

est vague

comme mon lieu noir comme mon temps tu

septembre est encore ici :

Tu es encore

ce
 vertige
 de la parole
 cette peur
 de
 la parole

cet amour de la
 beauté de la
 parole
 toi

cette chose

tu es

ce
 qui me donne un mouvement circulaire qui donne à son tour cette parole encore un peu envahie une peau encore un peu envahie par la parole de moi & de toi encore cette face marquée pleine de graines de parole vaine encore cette parole: encore cette main mienne rapide élémentaire détachée du vrai encore ma parole de plâtre mimétique encore ça comme ça :

tu es dans moi

mais ta peau
  - cette peau-là
 elle est marquée
 trop marquée
 montre-moi
 l'autre
 - l'autre peau
 le masque lisse
 oui,
 celui-là

j’aime
 à renaître

à ton passage

à reconnaître ton corps

au passage hasardeux
 de ma ligne
 lacunaire.

( J’aime cette ligne )

Nous avons

nous avons vu
 cet horizon nu
 spectaculaire
 -ment
 pessimiste
 mais avons vu

quelque chose
 nous avons
 tu quelque chose

nous
 un peu
 dénoués

d'ombres :
 ces temps étranges

nous 
 avons

vu
 des choses étranges
 ces lettres non
 finies

mais j’aimais ça : je t’ai lu sur cette ligne

mais

crue
 & désirée
 je voulais

à mon tour

jouer à

la vérité de la marche:

et aimer

cette lacune
 cette chute
 humaine

et finir par finir

la ligne imprécise

& lacunaire

(j'aimais l’étrangeté tienne)

aimant

l’étrangeté

je suis

tombée

dans cette rareté

dans cette ligne

étrange. des. gens. heureux

si rare
 Où es-tu ?

Où est-elle ?

***********************************************************************
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 11 Juin 2016 à 22:05:41
Merci mon cher Frederico  :)moi aussi j'apprècie beaucoup tes poèmes.

Je viens de lire ce petit texte dans un livre intitulé "Petit traîté sur la mort pour croquer la vie avec bonheur, de Catherine Barry:

  Au fond d'un vieux marécage vivaient quelques larves qui ne comprenaient pas pourquoi aucune ne revenait après avoir rampé le long des tiges de lys jusqu'à la surface de l'eau. Elles se promirent les unes aux autres que la prochaine qui monterait reviendrait dire aux autres ce qui lui ètait arrivé.
  Bientôt l'une se sentit poussée de façon irrésistible à gagner la surface. Elle se reposa au sommet d'une feuille de lys et subit une magnifique transformation qui fit d'elle une libellule. Volant d'un bout à l'autre du marais, elle essaya en vain de tenir sa promesse. Alors, elle comprit que même si ses amies avaient pus la voire, elles ne l'auraient pas reconnue.
  Le fait que nous ne puissions ni voire ni communiquer avec eux après la transformation que nous appelons la mort n'est pas une preuve qu'ils ont cessé d'exister.

                                                                                                       Walter Dudley Cavert .

 
 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Juin 2016 à 23:45:50

Je suis content ... demain, fin de matinée, mon fils Andreas viendra passer la journée avec mon frère et moi !
Nous avons prévu une paëlla et... il va se régaler !
L'après-midi... on verra...
ça sera une première...
Sa mère m'a dit que des "amis " lui ont assurés qu'il me ressemblait de plus en plus et dans son comportement et dans ses gestes et même dans sa  façon de s'exprimer... physiquement non, il est grand 1,90m et c'est vraiment un beau garçon... à l'allure sportive, soignée mais décontractée, cool et calme...
Demain, il va me raconter des "choses"...

Je suis tellement heureux qu'il vienne mon fils Andreas...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Juin 2016 à 00:22:44
Raphaël,


"IL ETAIT UNE FOIS
 TOI ET MOI
 N' OUBLIE JAMAIS CA
 TOI ET MOI..."


C'est particulièrement difficile en ce moment...la fin des examens scolaires et universitaires...l'approche des vacances...moments émotionnellement intenses et importants en famille... rupture... séparation...

Je ne souffre pas de solitude... mais,
Tu n'es pas là... tu n'es plus là... tu ne seras plus jamais là !

Tu aimais me taquiner... me contrarier... tu savais que tu étais le centre de mon monde...
Je t'énervais... j'étais parfois sévère... souvent exigeant... tu étais l'aîné... un exemple à suivre...

Tu m'as remercié ... avant de partir !

Tranquille, mon chéri, nous nous aimons...

Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Juin 2016 à 01:00:30


C'est vrai que c'est très difficile et déconcertant à gérer quand nos enfants cadets dépassent nos aînés !

 Au mois de Mai, Andreas, notre fils cadet, a eu ses 20 ans...Raphaël, notre fils aîné ne les aura jamais !

Andreas a son permis de conduire et il conduit seul sa voiture... il est jeune, beau, libre !

Il est sorti hier soir à Toulouse avec des copains... resto, bar pour voir le match de football de l'équipe de France... il profite de sa vie !

 Nous félicitons et nous sommes heureux pour Andreas , belle réussite.....c'est formidable...mais nous avons toujours une petite (?) pensée très nostalgique et  émue pour son frère aîné !

 Le "petit" qui dépasse le "grand"...ce n'est pas dans la logique de...vie, OUI logique de vie et NON logique de LA vie !
 La vie est-elle logique ? absurde et injuste plutôt !

 ....OUIiii, OUIiii la viiiiiiiiie éééest beelllllllllee !

Je me souviens d'une anecdote :

 Il y a un an, un copain s'est arrêté chez moi pour me dire que son fils avait eu son bac...il était vraiment très heureux...nous étions contents de le voir aussi heureux ...et naturellement il a commencé à parler avec Andreas, pas de problèmes, j'ai fait ci et je vais faire çà...j'ai réussi mon année...etc... etc...
Puis, soudain, il nous a regardé fixement ma femme et moi...et il a complètement changé d'expression de visage... ma femme et moi sommes également "la maman et le papa de Raphaël"...et...il s'est bloqué...
Raphaël s'est suicidé 6 mois après avoir obtenu la mention Très Bien à son Baccalauréat !
mon copain a réalisé et il a eu peur... très peur !

Il s'est précipité vers la sortie en prétextant un rendez vous...c'est dur de penser au malheur, à la douleur et la souffrance...des autres !

 Nous sommes restés SEULS avec NOS LARMES et nos petits mouchoirs...
SE SOUVENIR DES BELLES CHOSES ! nous sommes fiers d'être le frère, la mère et le père de...

 En fait, beaucoup de choses sont devenues difficiles parce que "trop" émouvantes, "trop" sensibles.

 Federico...vous savez le papa d'Andreas et de...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kgibran le 12 Juin 2016 à 01:22:21
Juste pour te dire un petit merci. Pour le fil de la discussion. Dans un très ancien post tu écrivais qch comme hurler sans mots, crever sans mots.. Bien que les mots m'appellent également je ne sais pas exprimer ce que je ressens. Meme derrière l anonymat d un forum. Sans doute parce que dans mon éducation on ne parle pas de soi meme. Meme si on souffre. Silence et retenue. Alors oui mm si nos situations sont différentes, ce que tu publies, à titre personnel ou en référence à un texte me permet de "sortir" une émotion. Qui sinon resterait enfouie.
Ma petite soeur aurait fete ses 26 ans en mai. On a 4 ans d écarts. Et bien que je l'aime comme si c'était ma propre petite fille, je ne sais meme pas dire ce que je ressens réellement. D un moment à l autre. D un jour à l autre. M'est méconnaissable. Souvent juste un vide. Et il n y a pas de mots pour dire le vide. Sauf le silence.
C'est beaucoup d'intimité partagée et de jardins secrets un peu livres. Mais q est ce que ça peut faire du bien meme de pleurer devant un témoignage qui met en mots.
Bien à vous
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 12 Juin 2016 à 05:07:21
Encore deux ans avant que la deuxième dépasse l'aîné
Tout boulverse nos repères je ne sais plus dire famille de combien déjà 6, 5, non 4......
J'ose plus présenter mon livret de famille j'ai du l'amener pour faire une carte d'identité pour ma dernière fille pour le bac j'ai vu l'arrêt de la secrétaire de mairie, Oh qq secondes mais .....
Et puis les questions aurait il eu sa troisième année de fac aurait il quitter sa copine avec laquelle il se disputait bcp etc etc
A vrai dire les questions tournent en boucle je ne dors plus je butte sur le mur
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Juin 2016 à 21:17:23


Ce soir, Moi... je suis de tout cœur avec moi dans cette intense, immense, infinie solitude.

Federico

*******************************************************************************************************************

Le Cid de Pierre Corneille.

" - Ô rage ! ô désespoir ! ô viellesse ennemie !
 N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
 Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers
 Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?
 Mon bras qu'avec respect tout l'Espagne admire,
 Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire,
 Tant de fois affermi le trône de son roi,
 Trahit donc ma querelle, et ne fait rien pour moi ?
 Ô cruel souvenir de ma gloire passée !
 Oeuvre de tant de jours en un jour effacée !
 Nouvelle dignité fatale à mon bonheur !
 Précipice élevé d'où tombe mon honneur !
 (........)

***********************************************************************

Alfred de Musset

«… mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.»

On ne badine pas avec l'amour

***********************************************************************
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: cdi le 13 Juin 2016 à 21:18:24
Avec mon mari nous avions 12 ans d'écart il est décédé il avait 50 ans , il aurai fêté ses 52 ans en juin  y a 23 ans en arrière il me disait tu restera pas avec  moi quand je serai agé  tu ne voudra pas d' un vieux  et malheureusement c'est moi qui commence a le rattrapé , je ne le  verai pas vieillir et lui non plus... :'(

douce pensées à vous
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 13 Juin 2016 à 21:53:06
  J'aime particulièrement le tout dernier petit texte Frederico; je ne connais pas beaucoup Alfred de Musset, mais j'aime le peu que je connais, et cet extrait parle merveilleusement de l'amour, et de ma philosophie de la vie aussi  :( :)une citation dit: *Mieux vaut avoir aimé et perdu ce qu'on a aimé que de n'avoir jamais aimé* Ce genre de phrase m'aide beaucoup, je dois dire  :)

  cdl: oui je vois ce que tu veux dire  :'(mon compagnon me disait  toujours: "Tu ne voudras pas toujours resté avec moi, j'ai 17 ans de plus que toi, tu es jeune, moi je suis vieux. De toute façon je mourrai avant toi." Ca me paraissait si loin...il avait 57 ans et en paraissait à peine 50, et il ètait plein d'énergie, on peux même dire qu'il vivait comme un jeune homme  :D j'ai aimé, j'ai perdu, mais au moins j'ai eu le privilège de vivre une année radieuse avec lui. Je me dis ça tous les jours, même quand c'est très difficile.

  De tout cœur avec vous deux  :( :) :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Juin 2016 à 23:40:02
Sincèrement, je dois vous avouer que je regrette de ne pouvoir davantage échanger et correspondre avec notamment Piera, Faïk, Milou, Nora, Nandou_Guanaco, Noëlle, Ioma, Cinderella ... et cela essentiellement pour la simple raison que je ne me considère pas vraiment "légitime" pour partager avec vous toutes votre immense chagrin, votre incommensurable douleur et votre souffrance très personnelle...

Affectueusement, vous êtes "Les grandes amoureuses" ... je vous admire mais je n'ose intervenir de peur d'être maladroit !

Je suis timide et je suis impressionné... je me sens mal à l'aise... un peu comme un ado !

Moi, vous savez bien ... je ne suis pas un "amoureux"... amour femme/homme...

 je ne suis qu'un Papa...en souffrance !... amour parents/enfants...

Je vous lis toujours... avec beaucoup de respect !


Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico

PS : Mon amie Stana est l'exception qui confirme la règle... elle écrit beaucoup sur la musique, de belles lectures, racontent des histoires émouvantes... et c'est facile de lui écrire... c'est même un plaisir !
Stana est "une grande amoureuse" à la Renaud...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Helpa le 14 Juin 2016 à 10:51:51
Bonjour Federico et Cinderella,

Je me permets de m'immiscer dans votre dialogue parce que je me retrouve dans ce que vous dites tous les deux. Je me suis souvent demandé s'il était pire de perdre son conjoint ou un enfant. Ayant perdu un enfant, je pensais au début que c'était ça le plus dur. Mais je crois maintenant que c'est encore plus difficile de se reconstruire quand on perd son conjoint, sa moité. Et je suis donc comme Federico, je ne me permets pas d'intervenir dans ces cas là.

Mais je me retrouve parfaitement dans ce que dit Cindirella :

Mais le temps m’a apporté une certaine forme d’apaisement.  Mon mari chemine toujours à mes cotés comme un ange, une étoile …mais je me tourne de plus en plus vers l’avenir car je sais qu’il aurait voulu me voir à nouveau heureuse. Il y a des jours toujours sombre,j’ai souvent encore envie de baisser les bras, j’ai beaucoup changé en 41 mois, je ne serai plus jamais la même mais je réapprends à vivre différemment.   Et une lueur d’espoir apparait de plus en plus souvent dans mon univers qui me poussent vers un avenir que je vois un peu moins sombre, des éclairs bleus, roses, verts viennent à tout moment me faire signe et me dire tu verras tout va s’arranger.

Je pense que ça s'applique aussi bien pour un enfant que pour un conjoint. C'est ce vers quoi il faut tendre. Dans les 2 cas, il faut se reconstruire et ça peut être très long. Mais le point positif de la situation, c'est qu'on devient meilleur, plus humble. J'ai cessé de me demander pourquoi. On ne peut qu'accepter la fatalité et vivre ce qui nous reste à vivre le mieux possible (en attendant de les retrouver, mais ça c'est une autre histoire ;)).
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: milou le 14 Juin 2016 à 11:45:08
Federico,

Le chagrin est.

Il n'est ni légitime, ni illégitime, ni mesurable, ni comparable.

Il est. C'est tout.

Nous le clamons, le pleurons, le hurlons, le chantons, le dessinons,
Nous le taisons, le cachons,
Nous le disons, le racontons, avec ses vagues, ses montagnes russes, ses abysses de douleur, ses moments d'accalmie,
Un peu, beaucoup, quelquefois, souvent,
En lisant, en écrivant,
Les larmes aux yeux,
La rage au cœur,
L'émotion à fleur de peau.

Cabossé(e)s,
Comme on peut.

Nous le partageons. sans jugement, et c'est le plus important.

Milou
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 14 Juin 2016 à 12:05:20
Je suis d’accord avec toi Helpa, quel que soit le deuil, ce qui est certain c’est qu’on en ressort grandit avec une maturité plus grande.  Le deuil et la souffrance qui l’accompagne nous pousse à remettre en question tout son univers.  Notre vie est changée à jamais.  Il y aura toujours un avant et un après mais j’ai appris à apprécier plus les petites joies, je m’en fais moins pour les petits tracas quotidiens pour lesquels j’aurai fait une montagne avant.  Aujourd’hui je me suis rendue compte que je leur donnais une importance qu’ils ne méritaient pas.  Je réapprends à vivre autrement. Je réapprends à apprécier le petit coin de soleil qui se cache derrière les nuages et qui me fait un clin d’œil.   ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Noëlle le 14 Juin 2016 à 14:16:28
Je comprends  Federico qu'il n'est pas simple, quand on est dans  la douleur d'avoir perdu son enfant, de partager celle de ceux qui ont perdu leur conjoint.  Au début, quand je suis arrivée sur le forum, j'étais dans ma souffrance, et je ne lisais même pas les posts de ceux qui avaient perdu un enfant. J'avais tellement mal que j'ai préféré ignorer le mal des autres,  qui était dans un autre deuil. Je me disais, j'ai perdu l'amour de ma vie, je ne voulais pas savoir ce que représentait la perte de son enfant,  je l'avais déjà imaginé et c'était amplement suffisant. Je lis finalement tous les pots, depuis un temps certain. Ce que tout le monde traverse sur ce forum est assez terrible. Et je suis tout à fait d'accord avec Milou, qu'll n'y a pas de comparaison ;  pour moi il n'y a pas d'échelle, pas de degré dans la souffrance d'avoir perdu un être cher. Il y a juste cette fin, cette vie d'avant qui ne reviendra plus jamais et ce manque éternel.
Bien à vous tous,
Noëlle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Juin 2016 à 10:22:02

Raphaël, mon chéri,

Papa va te raconter une petite histoire...c'est l'histoire de l'escargot.

C'est un escargot qui marche sur le fil de la lame d'un rasoir !!!

Est ce que tu te rends bien compte ?
Etre et marcher sur le fil de la lame d'un rasoir... c'est drôlement dangereux ! C'est difficile, crois-moi...
 
Et en plus, "on" vient  lui toucher ses cornes sensibles et provoquer ses "cojones", c'est vraiment dégueulasse...
L'escargot s'est bien évidemment replié sur lui-même et il s'est réfugié à l'intérieure de sa coquille pour se protéger notamment des dangers à venir.

En attendant, l'escargot est toujours sur le fil de la lame d'un rasoir...mais il n'avance plus pour l'instant, il ne bouge plus, il attends que la voie soit libre...pour continuer cette terrible et dangereuse traversée !!!

Merci, Raphaël.

Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 15 Juin 2016 à 11:28:13
Petit escargot, tu as bien raison, repose toi et protège toi le temps qu'il faudra avant de recommencer cette montée si difficile mais n'oublie jamais  "le combat que tu mènes aujourd'hui t'aidera à développer la force dont tu auras besoin demain , alors n'abandonne jamais..."

N'abandonne surtout pas !
Lorsque dans la vie rien ne va plus,
que les problèmes tourmentent ton esprit
et que l'argent te cause tant de soucis...
Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.

Lorsque trop d'erreurs ont été commises,
que tout ton univers menace de s'écrouler
et que, fatigué, tu sens la confiance t'abandonner...
Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.

Tu sais, la vie est parfois étrange, avec son lot de surprises et d'imprévus,
et il ne nous est pas donné de savoir à l'avance combien d'étapes nous devrons franchir,
ni combien d'obstacles nous devront surmonter
avant d'atteindre le bonheur et la réussite.

Combien de gens ont malheureusement cessé de lutter
alors qu'il n'aurait peut-être fallu qu'un petit pas de plus
pour transformer un échec en réussite ?
Et, pourtant, un pas à la fois n'est jamais trop difficile.

Tu dois donc avoir le courage et la ténacité nécessaire
pour faire ce petit pas de plus,
en affirmant que la vie est une grande et puissante amie
qui se tient toujours à tes côtés, prête à te porter secours.

Tu verras alors que cette attitude appelleras,
du plus profond de toi-même,
des forces de vie que tu ne soupçonnais même pas
et qui t'aideront à réaliser ce que tu entreprendras.

Mais surtout et avant tout, rappelle-toi bien:
Quand dans ta vie, des moments difficiles viendront...

Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.

Anonyme
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 15 Juin 2016 à 19:43:58
Bonsoir Frederico,

J'espère que cette journée dans ta coquille t'a fait du bien, reprends des forces avant de continuer ton chemin.  ;) Je viens juste de lire un texte que j'ai trouvé très beau et qui m'a fait penser un peu à toi et à tous tes écrits donc je voulais le partager avec toi et avec tous ceux qui viennent frapper à ton petit monastère sur le pointe des pieds...


L'équilibre...

Rester debout pour une idée à laquelle tu crois,
Malgré les obstacles que tu rencontres,
En supportant les critiques des autres,
… " courage ".


Garder le sourire,
Dans le but de soutenir les autres,
Même si à l’intérieur,
Tu as envie de mourir,
… " force ".



Ne pas t’arrêter aux embûches,
Faire ce qui est juste,
Parce que c’est ton cœur qui le suggère,
… " détermination ".



Faire plus qu’on te demande,
Juste pour aider quelqu’un de malheureux,
Sans jamais te plaindre,
… " compassion ".



Aider un ami dans le besoin,
Peu importe le temps ou l’effort,
Au mieux de ta capacité,
… " fidélité ".



Donner plus que tu peux,
A quelqu’un qui compte sur toi,
Sans rien attendre en retour,
… " générosité ".



Garder la tête haute,
Toujours faire de ton mieux,
Même si ta vie semble tomber à tes pieds,
Affronter chaque difficulté avec calme,
Affronter les problèmes avec sagesse,
Et toujours te dire que demain est un jour nouveau,
… " équilibre".

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Juin 2016 à 00:42:20

A 13 ans, j'ai désespérément vécu un très grand malheur, un "Grand Deuil" a frappé toute notre grande famille "espagnole".
Ma mère a "perdu" dans un terrible accident d'avion : 2 frères, 1 belle soeur et 1 neveu d'à peine 20 ans !!!
 
C'était un vol de moins de 45 minutes entre Valencia (Espagne) et Ibiza (Iles Baléares) et l'avion s'est crashé avec donc mes 2 oncles, ma jeune tante et mon cousin adoré qui portait le doux prénom de Jésus !!!
Un de mes deux oncles venait juste de se marier avec sa jeune femme.
Ma mère a vécu cet insupportable deuil ...loin de sa grande famille "espagnole", très isolée, puisque nous vivions déjà en France et eux tous en Espagne.
 
Terrible... vraiment terrible... je me sentais horriblement impuissant face au chagrin de ma mère !

Ma mère a survécu à cet horrible drame...je m'incline encore une fois devant toi, Maman, ma petite maman.

Tu as fait face à cette montagne de souffrance et par la suite, hélas, à de trop nombreux autres deuils...et c'est vraiment maintenant que je peux témoigner de mon admiration et de tout mon amour pour toi.
 
Tu as porté le deuil, des vêtements tout noir, pendant presque 2 ans !!!!! Pendant 2 ans, tu ne t'es habillée qu'en noir...toute en noir de la tête au pied !!!
C'était dur pour moi de te voir comme cela, surtout à l'extérieur, dans la rue...partout...partout et toujours...
Tu portais même des bas noirs, obligatoires, et pendant 1 an un voile de deuil sur la tête recouvrant entièrement tes cheveux... et retombant légèrement sur ton visage...tu avais 37 ans et tu étais merveilleusement douce, délicate et belle.

Ma maman avec son visage respectueusement à demi voilé !

C'était la première fois de ma jeune vie où j'étais ainsi confronté au deuil et... aux endeuillé(e)s ! Des images traumatisantes pour l'enfance et qui restent à vie dans la mémoire du petit garçon que j'étais et de l'adulte que je suis...

J'ai toujours connu ma grand-mère maternelle habillée en noir toute sa longue vie !
Des tantes, des oncles...
 
Depuis, il y a eu naturellement d'autres deuils, blessures, cicatrices , drames encore plus douloureux et encore plus graves...

DES PERSONNES ESSENTIELLES...mon grand père paternel, Maman, Raphaël...
Une personne importante... ma belle sœur (la tata de mes garçons)...
Une pensée très sincère pour tous les autres...

Je m'habille souvent en noir... tout en noir !

JE VOUS AIME...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 16 Juin 2016 à 04:51:14
 :'(
Ma vie personnelle est accompagnée de tellement de deuil que je me sens  proche de cette maman espagnole exilée
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Juin 2016 à 09:31:50


Moi aussi j'aurai donné ma vie pour mon fils...

Je t'aime.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Juin 2016 à 15:55:10


Oser penser par soi-même
 
Sur l'Amour

Qu'est-ce qu'aimer ? Cette question est intimement liée à mon expérience personnelle. Je m'interroge régulièrement à ce sujet, sans nécessairement n'avoir jamais trouvé réponse satisfaisante. Je ne suis d'ailleurs pas convaincu qu'il y ait une seule manière d'exercer ce que je nommerai l'Art d'aimer.

Néanmoins, j'en suis arrivé à une certaine étape de ma réflexion – ou de mes pérégrinations intellectuelles. Bien souvent, je me suis simplement positionné en observateur de ceux qui s'aiment. Il est toujours plus aisé de prendre du recul sur ce que nous analysons. Or, j'ai constaté à de multiples reprises, pour l'avoir vu et vécu, que l'amour peut apporter la discorde dans les relations humaines, et son lot de fléaux. Les êtres humains, et j'en fais partie, ont souvent tendance à associer amour et possession. Ce cocktail est par essence voué à l'autodestruction. L'amour peut être métaphoriquement comparée à une montagne. Vouloir posséder, c'est risquer l'érosion des roches qui la fondent. Je pense, avec humilité, qu'un amour sain doit être libéré de la dévoration et de l'appropriation. Le désir, qui est un fondement de l'amour, est un langage sans mot. Il n'est cependant pas une justification suffisante pour aspirer à la propriété de ce qui est désiré.

Aimer, ce n'est pas avoir, ni contrôler. Il a besoin d'être détaché – et par détachement je n'entends pas qu'il ne doit pas être pleinement vécu – pour offrir à l'Autre, à l'être aimé, toute l'indépendance à laquelle il a le droit. Je conçois l'amour comme un défi, celui de pouvoir accepter de n'être pas la seule source d'épanouissement de celui ou celle qui est la cible de ce puissant sentiment. Accepter l'être dans son ontologie et dans sa spiritualité. Aucun corps ne peut ni ne doit être soumis à une quelconque propriété. Le mythe de l'amour possessif, je n'y crois guère. La faculté d'aimer, c'est de pouvoir profiter de la personne qui égaie, amplifie, crée cet affect, sans pour autant l'emmurer dans les douves d'un château immensément vaste. La liberté de mouvement, pour moi, peut s'accompagner de l'amour. Pouvoir dire « je t'aime, mais tu ne m'appartiens pas » est probablement la plus belle preuve d'amour qui soit. Encore faut-il y donner du sens. Aucun être ne peut se laisser passer les chaînes aux poignets sans vouloir, à un moment donné, les briser, ne serait-ce que l'espace d'un instant. Pourquoi aliéner le corps à l'amour ? Je suis persuadé – avec des réserves, comme à mon habitude – qu'aimer ainsi conduit au bonheur et à l'épanouissement. Ne pas souffrir, ni de la dévoration, ni de la détestation, qui sont si communément liées à l'amour.

Je me souviens de ces vers écrits par Baudelaire :

« Qui donc devant l'amour ose parler d'enfer ?

Maudit soit à jamais le rêveur inutile

Qui voulu le premier dans sa stupidité,

S'éprenant d'un problème insoluble et stérile

Aux choses de l'amour mêler l'honnêteté ;

Celui qui veut unir dans un accord mystique

L'ombre avec la chaleur, la nuit avec le jour,

Ne chauffera jamais son corps paralytique

À ce rouge soleil que l'on nomme l'amour. »

Aimer ne doit pas être un diktat. Il lui faut être libre. Un amour emprunt de possessivité n'est finalement rien d'autre qu'un travestissement de l'amour-propre. Un narcissisme infini de l'ego démesuré qui veut avoir l'Autre pour son intérêt. C'est sûrement dans un sentiment amoureux détaché que peut naître les plus belles histoires, et de merveilleuses complicités. Un partage sans tabou. Un respect sans compromission, sans aliénation.

Aimer l'Autre pour ce qu'il est, dans son être, dans sa beauté toute entière, et non pas pour en faire un trophée personnel.

Je réalise qu'il m'est profondément agréable, aujourd'hui, d'être en mesure de dire : « je t'aime ab imo pectore mais j'érige ta liberté en principe fondamental de cet amour qui coule dans mes veines ». Ainsi, je me libère des tourments de l'âme prisonnière de son propre désir. Je vis ma relation, pour ce que l'Autre m'offre, pour ce qu'il est, et non pas pour une illusion métaphysique qui flatte ma personne au détriment du reste.

« Hyppolyte, cher cœur, que dis-tu de ces choses,

Comprends-tu maintenant qu'il ne faut pas offrir

L’holocauste sacré de tes premières roses

Au souffle violent que pourrait les flétrir ? »

Aimer est un Art. Le plus beau.

 
Grégoire Barbey
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 18 Juin 2016 à 16:31:22
Je suis relativement d'accord avec les pérégrinations de ton esprit.  :)



S'aimer ce n'est pas combler un manque c'est partager un tout...  Anonyme.

Il faut apprécier les autres pour ce qu'ils sont... Et non pas pour ce qu'on voudrait qu'ils soient...



Prends soin de toi
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Juin 2016 à 23:51:28

Je crois que je suis en pleine crise d'aquoibon-ite aigüe ?

C'est grave Docteur ?

Pourtant, je me sens relativement bien dans mon nouvel appartement... nous l'arrangeons tranquillement à notre goût et il est déjà très confortable, superbement bien situé en plein coeur du centre ville... j'ai le Parc de la Mairie à 200 m... j'ai même acheté des balconnières avec des fleurs ... preuve que je me sens bien et que je suis content... avec mon frère c'est super ! tout se passe bien ! nous sommes hyper organisés... et j'adore la vie au village avec ses grands marchés de plein vent les mardi et samedi matin, son ancienne halles, ses excellents équipements et son environnement verdoyant très agréable...
Mon frère s'est inscrit, ce matin, au village dans une belle salle de sport "Movida" avec piscine, hamman, sauna, badminton, salle de musculation, cours de gym collectif, club house avec bar et petite cafétéria, il est très content et il espère aussi développer son "réseau social"...
Moi, j'irai... peut être... plus tard !

Enfin, je pourrais être super bien si .... et si....enfin bref ! tout va quand même bien !

Demain, dimanche 19 juin 2016, c'est la fête de pères !


A bientôt.

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 19 Juin 2016 à 16:44:34
Pensées Papa de Raphaël en ce jour de fêtes des pères.
Sincère amitié
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Juin 2016 à 02:29:55


Je ne lui ai jamais rien demandé à mon fils... par contre, je lui ai toujours donné tout ce que je possédais...

Aujourd'hui, je continue à ne jamais rien lui demander... et je continue toujours à lui donner tout mon amour !

Je lui parle très peu... pourquoi faire ? il est trop tard !

Je ne lui pose aucune question importante... pas de réponse... je le laisse tranquille-peinard...
Peut-être enfin en paix avec lui-même !

Pendant ses 18 années, j'ai essayé de ne pas l'embêter et ce n'est pas maintenant que je vais le faire chier et l'emmerder avec mes questions existentielles, temporelles, spirituelles...et tout le bordel du monde et de la Terre entière !

Je suis fatigué... il y a trop de questions, d'égoïsme personnel et de conneries insignifiantes !

Nous voulons avoir... nous voulons savoir... nous voulons... nous voulons... nous voulons !

Vivons le détachement, l'altruisme, le don de soi, l'austérité, la simplicité...

Donnons et arrêtons d'être demandeur... cessons de quémander avec insistance... par pitié !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Juin 2016 à 02:49:12

En ce qui concerne la mort dans la vie...

Il n'y a pas de victoire ni de défaite,
Il n'y a pas de vainqueur ni de vaincu,
il  n'y a pas de vivant ni de mort,
il n'y a pas d'éternel ni d'éphémère.

Je voudrais simplement être une rose... noire... celle de la mort... avec des larmes en souvenirs... celles de la vie !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Juin 2016 à 03:38:20


Voici une réflexion personnelle : "Il n'y a pas juste la vie d'avant et la vie d'après, mais la vie d'avant et les 2 vies d'après".

Voici la réponse d'une personne que j'apprécie énormément : "Nous devons trouver un nouveau chemin de double vie, celle que nous vivons seconde après seconde avec notre enfant absent mais si présent, et celle que nous devons créer de toutes pièces pour rester debout.
Apprendre à vivre et avoir des moments de paix, avec cette souffrance qui ne nous quittera jamais..."

"... 2 vies en parallèle...Dur apprentissage..."


Bonne nuit à toutes et à tous.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 20 Juin 2016 à 08:24:35
Et si on a pas envie de rester debout?
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Juin 2016 à 12:34:55

Kompong speu...

Si t'as pas envie de rester debout... eh bien... allonge toi un peu... et fais la sieste ! ;)


Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Bien Federico...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Juin 2016 à 23:52:27
L' été s'ra chaud... Charden... https://www.youtube.com/watch?v=r68CBd5Yq_k

Moi l'été ... je le supporte bien ! pas vous ?

You're the one that I want... Grease... https://www.youtube.com/watch?v=7oKPYe53h78
John Travolta et Olivia Newton John

Y'a d'la joie... Charles Trenet... https://www.youtube.com/watch?v=PUDtHEUtjCM


Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Juin 2016 à 00:33:31

"Aimer, ce n'est pas avoir, ni contrôler. L'Amour a besoin d'être détaché – Pouvoir dire « je t'aime, mais tu ne m'appartiens pas » est probablement la plus belle preuve d'amour qui soit. Encore faut-il y donner du sens."

Aujourd'hui, je suis fragile... je ne suis plus orgueilleusement fort !
Aujourd'hui, je suis vulnérable... je ne suis plus prétentieusement fort !
Aujourd'hui, je suis à fleur de peu... je ne suis plus irrévérencieusement fort !

Je ne vois plus Raphaël... je vois peu Andreas...

Je vous aime infiniment tous les deux mais vous ne m'appartenez pas...

Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Juin 2016 à 01:14:47
Alors que j'ai totalement conscience que je vis un "deuil impossible"... une séparation douloureuse...

Comment puis-je précisément "encore aujourd'hui" être "bien" et vivre pleinement des moments
 de plaisirs, de désirs...avec des sourires, des rires...
 alors que l'être auquel je tenais le plus au monde n'est plus ? et que l'autre a souhaité me quitter !

 C'est le lien d'amour... vous savez... "Ce lien qui ne meurt jamais... il est infini, inconditionnel...

 C'est un " amour filial "... un " amour paternel "... à la vie/à la mort !

 C'est une histoire authentique... vraie... réelle !

 Une simple constatation... une sincère observation !

 Ce lien entre LUI et MOI c'est comme une peinture excessivement primaire (qui vient en premier dans un ordre, une série), naïve, contemplative... ce lien est indestructible... mon fils m'aime... je l'aime !

 Cette idée est mienne, personnelle...
 L'image de Raphaël reste magnifique... il continue à vivre grâce à mon cœur et à travers moi !

 C'est une idée concrète... athée... contemporaine !

 Une immense émotion se dégage en moi... un soulagement... une force...
 Je suis avec lui... il veille sur moi !

Je ne suis plus avec ELLE... je n'ai plus à veiller sur ELLE !
Je ne t'aime plus, mon ex-chérie, mon ex-amour...


 Je t'aime Raphaël, mon fils, mon chéri, mon amour !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Juin 2016 à 01:52:10


La vie en rose... Louis Armstrong... https://www.youtube.com/watch?v=8IJzYAda1wA

Strangers in The Night... Frank Sinatra... https://www.youtube.com/watch?v=hlSbSKNk9f0


Bonne nuit.
Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Juin 2016 à 10:41:06

Ce matin... je me suis levé avec...Louis Armstrong... La vie en rose...

Le problème c'est que j'avais RDV à 10h avec une... inconnue... banquière... et ... j'ai annulé le rencard ( Un rendez-vous "galant" est une forme de séduction constituée d'activités sociales réalisées par deux personnes dans le but d'évaluer l'adéquation entre elles comme partenaire pour une relation intime (financière). Bien que le terme rendez-vous ait plusieurs sens, il se réfère généralement à l'acte de réunion et d'engagement dans des activités sociales mutuellement convenues, ensemble en public, comme un couple).

Rien à foutre du rencard... il fait beau... je vais aller me promener !

https://www.youtube.com/watch?v=6PUhoJJBEd0

https://www.youtube.com/watch?v=MqNMFxcr1Xw

Bonne journée à tous et à toutes.

Bien Amicalement.
Bien Federico.



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Juin 2016 à 13:47:32


C'est pas bientôt fini tout ce bordel !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 21 Juin 2016 à 14:37:04
A l' enterrement de ma voisine qui s' est suicidée sans aucune raison valable vu de l' extérieur, d' ailleurs la soeur jumelle monozygote est toujours en vie 15 ans plus tard, je me souviens que le curé avait dit: Juliette a accompli un geste d' une infinie générosité, elle ne se sentait pas capable de veiller sur les siens de son vivant, elle a préféré prendre de la hauteur et veille dorénavant sur sa famille comme elle n' aurait pas pu le faire ici bas. Je suis athée, donc cela m' a laissée de marbre, mais voyez 15 ans après ces paroles résonnent encore dans ma mémoire de cette dame si digne, toujours bien mise, grâcieuse, intelligente, un bon métier, un mari normal, un pacifique non violent ça c' est sûr, des enfants sans soucis, bref, on ne comprend pas tout, elle avait 49 ans.  Car pour moi ce suicide reste un mystère complet. Courage Frédéric.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Juin 2016 à 14:51:23

Je suis dans mon Petit Monastère... il fait chaud, le temps est ensoleillé... quel beau ciel bleu !

Je me promène...des allées étroites... des arbres, des fleurs... des odeurs... l'air est sec... ça sent bon !
Le chant des cigales... des oiseaux !
Les pérovskias sont magnifiques... j'adore les toucher... attention aux abeilles... je garde ensuite le parfum dans mes mains !

j'ai trouvé un petit banc en bois... je vais me reposer... je vais penser... je vais réfléchir ? non, surtout pas !
je vais lâcher prise... je vais vivre le moment présent !
je ferme les yeux... le beau visage de Raphaël ! Andreas est là aussi... souriant !

Je suis tranquille-peinard !

Un peu de lecture... puis je vais rentrer dans ma petite maison, il fait bon... frais...., elle est accueillante !

Calme... silence et solitude !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 22 Juin 2016 à 11:25:56
  Ces petits moments de grace, où le temps est comme suspendu, où la beauté calme et simple qui nous entoure arrive à nous toucher, tout en pensant à l'être cher sont autant de cadeaux que la vie veux bien nous faire. Il faut les savourer tans qu'ils sont là  :( :) je comprends ce que tu as pus èprouver.
  Prends soin de toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 22 Juin 2016 à 15:36:39
voilà pour toi, federico

SAGESSE AMERINDIENNE

Un vieil indien explique à son petit fils que chacun de nous a en lui deux loups qui se livrent bataille.
Le premier loup représente la sérénité, l’amour et la gentillesse.
Le second loup représente la peur, l’avidité et la haine.
« Lequel des deux loups gagne ? » demande l’enfant.
« Celui que l’on nourrit. » répond le grand-père.

-Bulle
ps merci pour le bonsoir
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Juin 2016 à 19:34:02

Merci James Bulle 007,

Je partage "Ta Sagesse Amérindienne"

OUI, en effet, je suis quelqu'un d'absolument adorable mais c'est juste, j'ai toujours de la colère au plus profond de mon être... L'exil de mon enfance... la souffrance de ma mère... Raphaël... et maintenant...

Je ne sais pas encore qui des deux loups qui sont en moi va gagner !

Tu as vu juste ma Bulle à moi... :-*

Bien Amicalement.
Bien Federico.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 22 Juin 2016 à 21:56:49
  Oui, cette colère qu'il nous arrive d'éprouver, cette rage intèrieure inévitable parfois, je ne pense pas qu'il faille la refouler lorsqu'elle nous submerge, sans oublier que si "après le calme vient la tempète", l'inverse est vrai aussi  >:( :)  cet état transitif  finit toujours par s'apaiser, comme les instants de souffrance à la limite du supportable. Notre psychisme ne peux pas supporter, trop longtemps, un certain degré de souffrance, et notre cerveau diffuse des endorphines pour se protèger, pour nous protèger. Après un moment de colère ou de douleur intense, je me sens vidée, extraordinairement calme, et la vie peux reprendre son cour. Comprendre ce mécanisme permet de prendre patience-enfin, autant que possible...-quand on est aux prises avec ces émotions négatives mais qui doivent être un passage obligé aide un peu.
  Se défouler en écrivant ou d'autre manière peux faire vraiment du bien aussi. Personnellement j'adore marcher dans la nature, ou tout simplement m'en trouver environnée, je suis en osmose avec ladite nature, je m'y sens particulièrement bien et ça a vraiment un effet apaisant. 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Juin 2016 à 02:59:25
Ce soir, je ne suis pas bien... j'ai du mal à trouver le sommeil !
Ce matin, j'ai été obligé d'aller au centre ville à Toulouse et je n'aime plus ça...
Cet après midi, j'ai eu mon meilleur ami d'enfance au téléphone et je lui ai tout raconté en détails et cela a fini par me bouleverser !
Mon ami est triste pour moi... pour elle... pour nous ! enfin !

Samedi soir, mon frère et moi, nous sommes invités à l'anniversaire des 50 ans d'un véritable ami !
Il va y avoir des gens que j'aime bien et que je n'ai pas revu depuis que je suis parti du village mais je me sens ...fragile physiquement et surtout moralement !
Je me sens assez vulnérable et j'espère dominer mes émotions !
Cela va se passer au Domaine de Saint Cassian près de Muret. Un bel endroit (voir internet). J'y serai samedi soir !
Nous serons une petite cinquantaine d'invités en comptant sa grande famille.
Le problème c'est que mon "ex-compagne" va y être ... ça c'est sûr et que je ne suis pas encore bien solide et prêt à la revoir !
Je ne peux pas ne pas y aller ! je dois y être ! ça me fait évidemment plaisir mais ça me perturbe d'avance...
Toute cette ambiance... ça me fait peur !
Mon frère me dit de ne pas m'inquiéter... moi ça m'inquiète un peu quand même... on verra bien !
Mais...si jamais je sens que c'est trop difficile... je partirai discrètement... sur la pointe des pieds... pour aller rejoindre Mon Petit Monastère...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Juin 2016 à 04:48:54
J'avais écrit ce message pour Smilla...malheureusement pas de réponse... j'ai donc décidé de l'enlever de son fil de discussion et de le remettre symboliquement à jour ici... il sera peut être utile à une autre personne... inconnue et désespérée qui espère un soutien et cherche à échanger avec nous tous et toutes...
                                                                                                           *********

Tu es la bienvenue...

Tu ne me sembles pas être une extra-terrestre... en tout cas ici sur notre Forum, nous sommes tous SEUL et nous sommes toutes SEULE et nous sommes tous et toutes plus ou moins coupés et fâchés avec le MONDE ENTIER et nous nous sentons également en décalage avec ... LES AUTRES !


Nous pleurons tous et toutes, nous souffrons tous et toutes, nous nous écoutons, respectons et comprenons tous et toutes !

Tu vois, moi, quand ma mère est morte il y a maintenant 16 ans (le 25 mai !)... eh bien, je suis "presque mort" avec elle... ma vie s'est ralentie... puis est repartie... puis s'est accélérée...
ET... il y a 3 ans ! j'ai carrément explosé, brûlé vif... lorsque mon fils aîné de 18 ans a choisi de mettre un terme à sa vie sur terre... c'est vrai que j'ai encore du mal à comprendre qu'une personne de 18 ans puisse gâcher volontairement TOUTE SA VIE ! mais, je suis toujours là... à écrire pour moi et pour les autres !

Le train est en gare... monte et "raccroche toi" aux wagons de la vie... tu feras de ton mieux... tu seras avec nous !
Nous pourrons peut être t'aider, te soutenir, t'encourager... un peu !
C'est toi qui décide... calmement et tranquillement ! prends ton temps !

Je veux bien te tendre la main... à toi de la saisir !
Aie confiance et sois patiente...  c'est long de se remettre sur le bon sens des rails...

Espérance ! Espoir...

Amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 23 Juin 2016 à 08:25:16
eh bien tu ne dors pas bcp en ce moment , c'est bien de dir ede fire une sieste mais il fait l'appliquer a soi meme mion camarade d'ecole primaire
il y a b ien longtemps je me suis trouve dans la meme sitation d'un anniversaire ou je devais retrouve mon ex a la difference de toi j'etais avec celui qui allait devenir mon mari actuel
 la femme de mon ex venait d'avoir un bebe et mon mari actuel adore les bebes il s epenche pour le regarder et un homme qui passe dit  "oh qu'il ressemble a son papa..........3
Mon ex dépite a dit ah non .................
et le petit groupe autour a eclate de rire
pense à cette anecdote samedi si  sis si sis ...............
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 23 Juin 2016 à 10:50:12
En ce jour, ou tu te sens un peu mélancolique ou tu as envie de te refermer dans ta coquille pour te protéger du monde qui t'entoure, je t'offre un petit sourire en espérant qu'il t'apporte un peu de réconfort pendant quelques secondes

Un sourire, c'est peu de chose, mais ça ressemble à une rose.

Heureux celui qui le reçoit, car, dans son cœur, volète la joie.
 
 Un sourire, c’est peu de chose, mais ça ressemble à une rose.

Il est un don de celui qui sait l’offrir, même si le vent est en train de nordir.
 
Un sourire, c’est peu de chose, mais ça ressemble à une rose.

Il apaise la mélancolie quand elle fait larmoyer la vie.
 
Un sourire, c’est peu de chose, mais ça ressemble à une rose.

On le donne avec plaisir à celui qui a peur de l’avenir.
 
Un sourire, c’est peu de chose, mais ça ressemble à une rose.

Il fait oublier beaucoup de choses, car l’existence n’est pas toujours rose.
 
Serge LÉONARD (BRIVE)




Prends soin de toi.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 23 Juin 2016 à 18:40:42
Federico,

J'ai du affronter quelques rassemblements comme tu décris...dur dur...
oui c'est pas évident et en même temps, quand ce sera fini, tu seras bien content d'avoir pu faire face.
Sauf si c'est trop dur psychologiquement, auquel cas tu peux renoncer. c'est ce que j'ai fait dernièrement...

Prépare toi quand même mentalement avant à vivre ce moment ....en l'imaginant positivement,
en t'imaginant dans cet endroit.... tout son déroulement etc ( on fait çà en sophrologie, c'est extra)

Il y aura des gens que tu n'attends pas qui t'aideront et inversement. Et puis surtout, Raphaël t'accompagnera. te te donnera la plus belle des forces.

Une fois que tu auras décidé d'y aller, alors profite, PROFITE à MAX  :)

-Bulle 007 ;)

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Juin 2016 à 22:24:12

@ Cinderella

Merci de m'offrir ton joli sourire... oh que oui, il est réconfortant... "il fait oublier beaucoup de choses car l'existence n'est pas toujours rose"...

" Un sourire, c'est peu de chose mais ça ressemble à une rose "

Dernièrement j'ai écrit : Je voudrais simplement être une rose... noire... celle de la mort... avec des larmes en souvenirs... celles de la vie !

Merci beaucoup... Cinderella.

@ Bulle

Merci pour tes encouragements... eh oui, les choses de "l'après" sont parfois  bizarres !
J'ai besoin de soutien parce que je me sens émotionnellement fragile pour aller... fêter l'anniversaire d' un ami !
C'est incroyable mais je crois qu'il n'y a que vous qui puissiez me comprendre...
Je redoute les questions... les regards...
mais, après tout, j'ai été invité pour m'amuser et je m'en fou et des questions et des regards interrogatifs ! non mais !
Je veux profiter... je veux être bien avec mon frère... j' ai aussi le droit d'être souriant..
Je ne suis pas contagieux et "les choses graves de la vie" n'arrivent pas qu'aux autres !
La présence de Raphaël planera sur la soirée puisque j'y suis...
Je suis moi mais je suis aussi le papa de Raphaël !

Merci beaucoup... Bulle.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Juin 2016 à 01:38:18
C'est un véritable mystère pour moi
que de devoir subir ici-bas sur terre autant d'épreuves inhumaines, innommables, injustes, cruelles, insurmontables, inacceptables, insupportables, traumatisantes et nous entrainant parfois vers la folie...
AVANT...
de nous promettre accessoirement le Paradis au ciel !


Soyons sérieux avec un minimum de respect et d'honnêteté...

Et maintenant que je n'ai plus mon fils... qu'une décision divine m'a arraché la chair de ma chair et fait couler mon sang doucement, lentement et jusqu'à la dernière agonie....

Je devrais encore croire en un Dieu, tout puissant, sauveur de l'humanité et nous promettant bonheur et joies dans l'au-delà ... le Paradis !

Où bien sûr nous nous retrouverons tous et toutes après que nous ayons demandé pardon et avoir été pardonné pour avoir atrocement souffert !

Je préfèrerai encore avoir aujourd'hui, mille fois, mon fils avec moi même si demain je dois aller en enfer !
Je choisis... LUI... maintenant...ici... et ensuite l'enfer plutôt qu'un hypothétique paradis pour aller le rejoindre à ma mort !

Ces croyances ne sont pas les miennes et malheureusement je ne peux les partager !

Raphaël est mort... oui, oui, oui... mon fils est mort !


Le papa de Raphaël
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 24 Juin 2016 à 07:51:16
Je suis tellement d'accord avec ce que tu viens d'écrire.
Encore une nuit sans sommeil, c'est ton déménagement qui en est la cause ?
Bonne journée
Miss Couette la copine d'école
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 24 Juin 2016 à 09:52:34
Le problème dans notre société moderne est de croire que le bonheur existe mais c' est totalement faux, le bonheur n' existe pas, c' est un truc qui a été inventé dès que l' homme a pu écrire correctement pour faire de la poésie, rédiger des textes, des journaux etc pour nous faire rêver, c' était le but premier, nous faire croire au princes, aux princesses, à la vie éternelle dont le bonheur et pendant ce temps il vendait sa paperasse pour gagner son croûton de pain. Mais la vraie vie c' est un tas de merde et qu' il te faut en bouffer une cuillère tous les jours. C' est ça la triste réalité. C' est sûr qu' il y a des gens mieux lotis que d' autres, plus chanceux, mais la triste réalité est que le bonheur ça n' existe pas car la vie est un combat permanent, tu dois te battre tous les jours pour faire ta place et avancer et que les accidents de la vie vont t' accompagner. Tiens ça me rappelle une fameuse phrase du regretté Coluche: "Nous naissons tous égaux, mais y' en a qui le sont plus que d' autres". Cela n' apaisera pas tes souffrances, ceci est mon raisonnement qui ne vaut que ce qu' il vaut, mais je ne me suis jamais fait d' illusion sur la vie, faut dire qu' avec les parents caractériels que j' ai eu, j' ai vite compris!
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 24 Juin 2016 à 11:37:22
Je sais que c'est difficile mais tiens bon Frederico et montre leur que TU ES et TU RESTES le papa de Raphael et ce que les autres peuvent dire ou penser, ne t'en préoccupe pas, protège toi dans ta coquille s'il le faut mais bats toi pour attraper la lueur d'espoir qui sommeille.   

Aujourd'hui je te laisserai avec une texte d'une grande dame par le coeur:

Le bonheur c'est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas
Alors on le cherche, on le cherche partout.
Il est là dans l'arbre qui chante dans le vent.
Dans le regard d'un enfant,
Le pain que l'on rompt et qu'on partage,
La main que l'on tend.

Le bonheur c'est tout petit
Si petit que parfois on ne le voit pas
Il ne se cache pas c'est là son secret.
Il est là tout près de nous et parfois en nous.

Le bonheur c'est tout petit
Petit comme nos yeux pleins de lumière
Et comme nos coeurs pleins d'amour.

Ne laissez jamais personne venir à vous et repartir sans être plus heureux.

Mère Theresa.




Prends soin de toi
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Juin 2016 à 12:18:16

Salut copine KS,

Non c'est pas le déménagement qui me préoccupe ...ça c'est déjà du passé et ça c'était bien passé avec mes déménageurs polonais et leur camion U.K !

Non, c'est plutôt que demain... il va y avoir de la castagne à l'école !

Une autre bande veut nous attaquer... donc, je sais que ton Sam faisait de la boxe, par conséquent, demain prends ses gants de boxe et mets son casque de protection sur la tête... taille bien tous tes crayons et n'oublie pas ta grande règle... ça va chauffer ! non mais !

Nous restons groupés et solidaire... ça va aller !

Je compte sur toi pour être forte et ne rien lâcher !

Accroche toi !

Bien Amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Juin 2016 à 16:05:41

@ Nandou_Guanaco,


Je suis "assez" d'accord avec "ta triste réalité".
Nandou, ton message-réponse est plutôt percutant et je te remercie pour ta franchise !

Tu es honnête avec tes idées et tu t'exprimes librement... j'aime ça et encore une fois merci pour ce sacré message qui a du... caractère et de la personnalité ! Bravo... si je peux me permettre !

Après, c'est vrai que j'ai un côté ... romantico-utopiste et que j'aime quand même et malgré tout ... LA VIE !

J'aime vivre... j'aime parler, boire et manger... j'aime jouir et rire... j'aime "aimer"

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Juin 2016 à 20:15:43


Bonsoir,

En ce moment ... je n'arrête pas de maugréer et d'envoyer dinguer les Josiane... non mais ! hein !

Depuis que je sais que le Bonheur c'est tout petit, je le cherche, je le cherche partout ! ;) Cinderella !
Pourtant, je ne le vois pas et il ne se cache pas... il doit être en moi !
J'attends un sourire... j'attends une fleur... pour que mes yeux se remplissent à nouveau de lumière et mon cœur d'amour !

Ce soir, c'est match de....Rugby à la télé ! Finale du championnat de France (top 14) jouée à..... Barcelone !
n'essayer pas de comprendre... tout est une question de fric !

Dimanche 26 juin à 21h à Toulouse (chez moi) il y a un huitième de finale de football de l'Euro 2016 !
Le match c'est Hongrie - Belgique !
C'est avec grand plaisir que j'invite MonangeSaveriu (Hongrie) et les Belges dont ma chère Cinderella à venir à Toulouse pour supporter votre équipe nationale de football et je vous promets d'être votre fidèle guide pendant tout votre séjour !
On va faire la fête à Toulouse, vous allez voir... c'est bien ! il y a une bonne ambiance !

Je vous embrasse.
A bientôt.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Juin 2016 à 00:12:13

Bonsoir mesdames,
Bonsoir mesdemoiselles,
Bonsoir messieurs,

Météo : il est en train de tomber une bonne "drache" belge dans la région Midi Pyrénées... future Région d'Occitanie !

Sport :  j'ai vu le match de rugby... c'est le Racing 92 Paris qui est champion de France ! (Toulon a perdu !)

Moral : stable ... je croise les doigts pour demain soir... je suis confiant !

Et j'arrête de faire le con parce que demain matin c'est "courses" à Intermarché... ménage + aspirateur... lessive... repas...pour être super peinard l'après-midi avec une bonne sieste et être en forme pour l'anniversaire de mon ami !

Bonne soirée et ... bonne nuit !

Votre correspondant à Toulouse !
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 25 Juin 2016 à 07:16:02
Miss couette au rapport
Temps agréable
Moral moyen moins
Arrivée de famille pour une semaine
Debout la dedans il faut faire les courses
 :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Juin 2016 à 07:56:53

Miss Couette... c'est trop mimi... c'est trop mignon !
Bon we et bonne semaine en famille !

Heureusement que les Sept Petits Nains de Blanche Neige viennent nous aider mon frère et moi ce matin !
Merci Atchoum, Joyeux, Prof, Simplet, Timide, Dormeur et Grincheux (mon préféré)...

Allez debout la dedans et au boulot !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 25 Juin 2016 à 08:43:31
tiens je viens de trouver ça
Faut rien regretter... Revendiques tes conneries, elles sont à toi. Et surtout, vis à fond. On vieillit bien trop vite. La sagesse ça sera pour quand on sera dans le trou."

[J.Brel]
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Juin 2016 à 04:04:39

Soirée terminée... je suis rentré à l'appart ! tout va bien !  ça c'est bien passé l'anniversaire de mon ami !

Cadre ma-gni-fi-que... beau temps... pelouse... fleurs... piscine... terrasses... belle vue... bel éclairage... bien pour manger... bien pour boire...
Bonne ambiance festive...

Beaucoup d'émotions... beaucoup d'attentions... belles personnes... mes amis... des copains... des inconnus !

Livre d'anniversaire : R. & C. je vous aime !
                                  B......
                                  Ps : j'embrasse les enfants.

Je vais bien ! je suis bien !.... j'ai pensé à vous... j'ai pensé à Raphaël !

Merci... merci... merci !


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 26 Juin 2016 à 15:13:10
C'est bien ça.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Juin 2016 à 02:27:15


ça m'attriste toujours de constater que quelques amiEs se sont éloignées doucement, progressivement mais sûrement et définitivement du Forum ? allez-vous revenir ? je ne veux pas donner de noms ! vous allez facilement vous reconnaître ! je regrette que vous ne soyez plus ou presque plus ici avec moi, avec nous !

C'est normal ! on n'a pas envie de côtoyer des "graves endeuillés", dans le même sens que des graves brûlés toute sa vie... c'est difficile et des "pauses vacances" sont nécessaires voire indispensables !

J'avais juste envie de vous envoyer un "coucou" très sincère... j'espère que vous allez mieux ... je vous souhaite le meilleur... de tout mon cœur ! je pense à vous ! je vous embrasse !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Magi le 27 Juin 2016 à 03:29:54
Je sais, Frederico,
On voudrait les retenir, ceux qui ont compris notre désarroi.
On voudrait qu'ils soient toujours là, comme un rempart à nos débordements,
Un rempart à notre tristesse infinie...
Un peu d'amour virtuel, c'est si bon ...

Affectueusement
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 27 Juin 2016 à 08:29:35
Moi je ne suis pas loin mais j'ai besoin de prendre du recul.  C'est vital pour moi.
Je vous lis de temps en temps et vous embrasse tous
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Juin 2016 à 01:42:49

Oui, ce soir... je suis moi aussi très mélancolique !

J'aurais bien aimé lui offrir... nous offrir (sa mère, son frère et moi)... offrir à notre famille, nos amis, tes amis... une magnifique et belle fête d'anniversaire à ton honneur... pour tes 20 ans !

Je voudrais te couvrir de cadeaux... toi, si réservé et si humble ! tellement mystérieux !

Je voudrais qu' on ne regarde que toi... qu'on ne parle que de toi... qu'on te félicite... qu'on t'embrasse !

Tu aurais été un peu gêné mais ... pour le plaisir de tout Le Monde ...

Papa ( il fait chaud... petite lumière... lueur d'espoir ?... j'écris ce message pour toi)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Juin 2016 à 02:05:22


J'ai perdu mon insouciance, ma virginité, mon enfance, ma confiance en la vie... non pas dans la cour de récréation de mon école primaire... mais sur le chemin qui menait de la cour de récré à ma maison... il y avait l'hôpital ... et 4 fois par jour, je m'arrêtais devant la grande entrée principale pour prier et pour ne pas voir ma maman mourir... elle est restée hospitalisée plusieurs semaines entre la vie et la mort !
Ses larmes... tu pleures maman ?... non, je suis heureuse de te voir !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Juin 2016 à 14:11:35

Oui, c'est la Nature qui décidera au final !

Je ne sais pas si je survivrais à "ça" ! j'ai parfois tellement mal !

 Quant à moi, j'ai malheureusement cessé de rêver !

 Par contre, je n'ai pas perdu l'Espoir d'une belle rencontre !

 Un jour, j'ai été "membre héroïque" puis, brutalement, j'ai décidé de ne plus l'être... je me sens mieux ainsi !

 La recherche du détachement...la liberté retrouvée !


 Bien Solidairement.
 Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 28 Juin 2016 à 15:17:46
Accroches toi Frederico, t'as raison il faut garder toujours l'espoir envers et contre tout.  Même si la marée est forte et qu'elle risque de t'emporter regardes autour de toi et tu finiras par trouver une branche pour t'accrocher, un rocher ou te reposer et reprendre des forces, un récif pour reprendre pieds...  Rentre dans ta coquille si t'en as besoin pour ne pas être trop bousculé, pour te protéger quand il le faut mais accroches toi et tu y arriveras.

Comme j'aime bien les petites phrases, je t'en ai pêché quelques unes en espérant que tu t'accroches à une en cas de besoin:

"Un ami c'est quelqu'un qui nous donne la totale liberté d'être soi même .  Jim Morisson"

"Etre libre c'est aussi ne pas agir en fonction du regard d'autrui."  Frédéric Lenoir

Je suis libre de penser, d'agir, d'imaginer, de choisir, d'aimer, d’accepter ou ne pas accepter,  je suis surtout libre d'être qui je suis.

"Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs .  " Nelson Mandela

Le courage ne rugit pas toujours.  Parfois le courage est cette petite voix intérieure qui nous dit : "J'essaierai encore demain"

Prends soin de toi. 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Juin 2016 à 01:26:28

"- Ce n'est pas parce qu'il y a un mauvais chapitre dans un livre que l'histoire est finie..."  ;) Aiino

Personnellement, il y a déjà plusieurs mauvais chapitres dans le livre de ma vie et en effet, mon histoire n'est pas finie...
par contre, je suis bien incapable de dire si c'est une belle histoire ou un livre cauchemardesque avec mes saisons en enfer
et mes "Eternelles Guerres existentielles"... mes "Belles Révolutions imaginaires" ... ma "Sublime Anarchie idéalisée"...

Je veux mourir en embrassant mon tatouage : Raphaël, te quiero !... qui seront aussi les derniers mots de mon triste livre !

Federico




Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Juin 2016 à 02:37:47


Je voudrai bien pouvoir traverser cette innommable douleur...mais,en ce moment, ma souffrance est infranchissable !

Actuellement, je vis avec plusieurs poignards plantés dans mon coeur !

Malgré moi et contre ma volonté, je perçois une très désagréable sensation et j'éprouve comme un inexplicable sentiment de m'éloigner de Raphaël !
Je veux garder ce deuil près de moi pour espérer ensuite "autre chose"..." une nouvelle relation" !

La trahison de ma séparation principalement dû au suicide de notre fils aîné... douleur impartageable... impuissance... frustration... incompréhension... solitude... silence... rupture... désespoir et souffrance !

La perte de ma maison... mon  cadre de vie a explosé... j'y pense très douloureusement !

L'immense déception de soi-disant amis de notre couple... ils nous ont lâchement oubliés, nargués, largués... pas un mot de soutien... ils profitent en famille de leur maison avec jardin et piscine !
Nous, nous n'habitons plus  qu'en "Petit Appartement"... désolé, c'est petit... maintenant...et ils ne peuvent venir nous voir ! honte à eux ! Affligeant ! Lamentable !

Heureusement que j'ai encore gardé quelques amis... mais jusqu'à quand ?

Période profondément attristante !

J'ai la rage... Je veux rebondir... ailleurs ? .... avec d'autres vraies personnes !

J'ai confiance en moi !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 29 Juin 2016 à 07:35:29
Beaucoup de changements dans ta vie mais on ne sait jamais de quoi demain est fait on l'a tous appris brutalement violemment
Confiance...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Juin 2016 à 08:51:48

Thank you very much my lovely friend Kompong speu !

J'ai oublié de vivre - Johnny Halliday... https://www.youtube.com/watch?v=rVoWMfjtSMo

Bonne journée à tous et à toutes !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Juin 2016 à 13:52:47
Je suis une personne "athée" qui d'après la définition du dictionnaire Larousse ... est une personne qui nie l'existence de Dieu.
 
Synonymes :   
◾esprit fort

◾incroyant

◾irréligieux

◾libertin

◾libre penseur


Le terme athée peut cependant avoir différentes significations :

Un athée est une personne qui partage les vues de l'athéisme, c'est-à-dire qui ne croit pas en l’existence d'une divinité religieuse.
Attention : à ne pas confondre avec une personne qui pratique l'athlétisme...

Par conséquent, aujourd'hui, je suis sans Dieu, sans femme et sans âme !
Oh mon Dieu que ma vie est triste... mélancolique et sans espoir ! Je suis incroyant... à l'au-delà, aux signes, aux médiums, aux sorcières, aux bruits, aux voix... à la présence ...

Je ne crois qu'à la continuité de l'amour après la mort d'un être cher et que ce lien d'amour perdure jusqu'à notre propre mort ! c'est pour ça que j'aime dire que cet amour est en moi mais LUI c'est FINI... mon fils n'est plus !

En plus, cette année 2016... c'est l'Année de la "Miséricorde"... La miséricorde est une « forme de compassion pour la misère d'autrui » qui, par extension, peut définir une « générosité entraînant le pardon, l'indulgence pour un coupable, un vaincu"...
Heureusement que je ne vis pas dans la misère et que je n' ai ni besoin de pardon, ni d'indulgence puisque je ne me considère ni coupable ni vaincu !

J'adore tous les synonymes du mot "athée"... en effet, je suis un peu comme ça et puis c'est comme ça !

Bien Solidairement.
Federico

PS : IMPORTANT ce message ne reflète que mon opinion personnelle, n'engage que moi et loin de moi l'idée irrespectueuse de critiquer qui ou quoi que ce soit...
Chacun est maître de sa pensée... divine ou pas ! et libre de penser ou de croire et de rêver ou d'imaginer...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 29 Juin 2016 à 17:23:52
Ah ben si l'amitié ne tenait qu'à une piscine et un jardin...
Vite vite, il faut envoyer dinguer ce petit monde et ...la Josiane avec, tiens  ;)

belle soirée Federico !
-Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 29 Juin 2016 à 22:16:50
Pour moi qui suis athée les synonymes sont impie, mécréant,  du bien péjoratif, du diabolique ha ha ha

Je suis athée car je suis une femme, une femme se doit d' être féministe, et quand on est féministe on est obligé d' être anti religion. Je n' ai rien contre les Dieux et autres entités apparentées mais comme ce sont les hommes qui traduisent les religions et les représentent, forcément la femme n' a pas son mot à dire, elle est assimilée à rien, et à enfanter dans la douleur en prime après les recommandations d' usage concernant l' usage de sa sexualité, de sa soumission et j' en passe.  J' ai toujours dit à mes parents croyants, qui m' ont donc baptisée de la religion catholique, pas la plus mauvaise donc, bref, le jour où une papesse sera élue au sommet de l' état catholique je réviserai peut-être ma position mais pour l' heure vu que les bonnes soeurs ne servent qu' à servir le service  bah, je m' en vais faire un autre métier!

Le texte de st Exupéry est pétri d' innocence, de rêverie et d' humour grâcieux. J' ai adoré.

Plus la peine d' envoyer dinguer Josiane, ça y est elle a compris comment garer son Picasso, nous sommes toujours en odeur de sainteté toutes les deux, à égalité, au noble titre de belle-mère chacune, sauf qu' elle n' est plus la reine des belles-mères, je l' ai détrônée,  car pour bien se garer elle est obligée de se serrer près des poubelles et conteneurs d' ordures ménagères, c' en fiche un coup à sa sainte dignité m' enfin, nous ne sommes que d' humbles pêcheurs!

Pour une fois que je me marre bien ici, souriez puisque c' est grave et que les Dieux vous déçoivent, offrez leur un visage radieux la la la, bonne soirée,  ne vous attardez pas sur mon humeur du soir, la sangria du voisin m' a rendue perplexe, la faute aux glaçons, vais donc me coucher pompette, ça ne cadre pas avec les médicaments que je prends, mais au moins quesque je vais bien dormir! Bisous et à pluches
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Juin 2016 à 00:40:58

@ Nandou_Guanaco

Si je peux me permettre... tu es une bien belle personne, féministe... ne change pas et reste donc comme tu es... pas besoin d'une "Papesse" !
Bisous... bonouikinde et à pluches !

@ Bulle

Tu es sage et tu as raison pour l'amitié et aussi pour pleins de "choses"... merci Bulle !
En ce moment , je n'arrête pas de maugréer et d'envoyer valdinguer tout le monde en faisant un fuck ou un finger (Québec)... je demande de bien vouloir m'excuser ! 
 ;)  :)  :-*

@ Cinderella

Tu sais choisir de très beaux textes et tes lectures sont émouvantes, magnifiques...
Je te remercie beaucoup... Tu es... Tu penses... Tu es là... je suis content de notre rencontre !

@ souci

Pensées amicales... "j'aime tes messages" ... l'absurdité de notre souffrance il faut la combattre avec l'humour et la bonne humeur ! ch'uis bien d'accord !
Au revoir ... Paloma !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Juin 2016 à 13:25:23


AN I : impossible, incroyable, impensable, inacceptable...

AN II : chagrin, douleur, torture, souffrance...

AN III : colère, mépris, haine, destruction...

AN IV : amertume, mélancolie, résignation, détachement...

AN V : espoir ? vivre ? désespoir ? mourir ?


Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 30 Juin 2016 à 14:29:04
Aujourd'hui pas de grand discours de ma part,  ;) je te laisserai avec une initiation à la philosophie que j'ai lu et trouvée intéressante:


"Espoir et désespoir sur une même corde.

Le désespoir est un espoir qui n’a plus les moyens. Désespérant, on espère toujours, mais négativement, s’il fallait considérer l’espoir et le désespoir comme deux pôles d’attraction qui s’opposent. Ou alors, désespérant, on espère à l’envers, estimant qu’espoir et désespoir sont deux faces d’une même pièce, ou deux côtés équidistants d’un seul espace. Ou encore comme deux sœurs ennemies, mais deux sœurs malgré tout, d’une même famille donc. A moins qu’il n’y ait ni espoir, ni désespoir, mais une seule et unique chose, trouble, qui anime, et dont le sens n’est que la variante d’un état exclusif. Toujours est-il que même en les distinguant, espoir et désespoir ont ce point commun de créer de la nécessité. Ou peut-être sont-ils le résultat de cette nécessité. Espérant, je suis comme une flèche sur l’arc bandé, tendu vers un point et rien ne m’en détournera si le geste de l’archer est accompli efficacement. L’espoir est une cible,  et comme toute cible, elle est atteinte, ou pas. C’est lorsque la corde se rompt par trop de tension, ou alors empêche la trajectoire idéale car mal tendue, que la flèche devient désespérante. Parce que le point de mire, lui, est toujours là, que l’archer soit satisfait ou défait. La cible est comme un œil qui scrute l’archer, avec une telle intensité et si imperturbablement qu’il est bien difficile de s’en détacher. On se trouve ainsi comme collé sur la corde avant que d’être décoché. Alors il faut espérer ou désespérer. A moins d’empoigner l’archer et lui faire sa fête, le menacer lui, ou son arc, pour qu’il nous foute la paix. Sauf que cet archer, c’est soi-même."

Prends soin de toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Méduse le 30 Juin 2016 à 14:35:12
Vivre !!!!!!!!!!! et ne serait-ce que pour ton fils qui a sa vie à vivre et qui a besoin de toi même s'il est jeune adulte.
Et vivre pour ne pas laisser gagner le suicide une fois de plus !!!!
Bats-toi, Federico. Tu as ta nouvelle vie à inventer. Montre à ton fils que c'est possible. Tu y arriveras ! Courage !
Méduse
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 30 Juin 2016 à 21:25:12
ESPOIR , VIVRE
C'est la seule façon de tenir sur la durée,  et A. à trop besoin de son Papa !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 02 Juillet 2016 à 17:49:12

C'est incroyable comment une "petite merde de connerie" peut me "déboussoler" et foutre en l'air tous mes efforts pour être de bonne humeur, participer à la conversation et "être et vivre le présent" !

Ce matin, vers 13h, j'ai ouvert ma boîte aux lettres et quelle belle surprise : une contravention pour excès de vitesse !
Résultat : moins 1 point de mon crédit permis de conduire et 90 euros d'amende !
Situation de circulation : grande avenue limitée à 50 km/h, 20h48, peu de circulation, j'ai été flashé à 57 km/h moins les 5 km/h de tolérance...
donc... 57 - 5 = 52 Km/h au lieu de 50 Km/h autorisé !

Voilà les enfants comment j'ai immédiatement abandonné ma bonne humeur après avoir fait ce matin les courses, le ménage, la lessive et être sur le point de bien vouloir participer à la préparation du repas pour midi ( 14h ! heure espagnole le we )
Et bien, j'ai lu la contravention... et je me suis vite réfugié dans ma chambre... plus faim... plus de repas... plus de bonne humeur... la gueule ! et sieste obligatoire sous la couette dans les grandes profondeurs océaniques !

Ma journée est foutue et peut être même mon putain de "bonouikinde"... mon wiwi à chier ! à cause de 2 km/h !

C'est aussi ça la vie !

"Philosopher... c'est apprendre à mourir !" MONTAIGNE... http://la-philosophie.com/philosopher-apprendre-mourir-montaigne

Bonne lecture !

Je suis devenu...fragile... vulnérable ! c'est une réelle constatation !

Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 02 Juillet 2016 à 18:37:25


"... mais impossible de faire l'économie du chagrin aigu, intense, infernal et dévastateur... il faut traverser le pire...
Merci d’être "contente" pour moi... je n'avais pas cette grandeur d’âme... elles m'agaçaient prodigieusement celles qui affichaient un mieux être...que je ne pouvais même pas envisager.. trop explosée de chagrin...enfermée dans une peine indicible et impartageable...
...tu traverseras l’Épreuve...un jour..."
  ;) Eva Luna

Je suis encore trop explosé de chagrin... enfermé dans une peine indicible et impartageable...

Ecorché vif... brûlé vif... mon cœur est toujours là ! mais où est mon âme... disparue !!!???

Je ne laisse pratiquement plus personne s'approcher de ma souffrance...
... de toute façon, personne n'ose m'en parler ! parce que je ne veux plus qu'on m'en parle ! trop douloureux !

Je me "protège" et je m'aperçois que je deviens presque... inaccessible !

Je finirai certainement seul dans mon Petit Monastère dans l'austérité du silence et la plus sobre des solitudes !

J'ai envie de dire dans la plus noble des solitudes... celle où ma pensée sera en totale harmonie avec mon fils R.

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 02 Juillet 2016 à 20:10:51
N'oublie pas le petit  :)  du premier juillet, ne baisse pas les bras, accroche toi et prends soin de toi.

Leçon de persévérance
 
 As-tu déjà observé l’attitude des oiseaux face à l’adversité ?

Pendant des jours et des jours ils font leur nid, recueillant des matériaux parfois ramenés de très loin. Et lorsqu’ils ont terminé et qu’ils sont prêts à déposer les œufs, les intempéries ou l’œuvre de l’être humain ou d’un quelconque animal le détruit et envoie au sol ce qu’ils ont réalisé avec tant d’effort. Que fait l’oiseau ?

Il se paralyse et abandonne la tâche ? En aucune façon. Il recommence encore et encore jusqu’à ce que les premiers œufs apparaissent dans le nid. Parfois –très souvent – avant que naissent les oisillons, un animal, un enfant, une tempête détruit une fois de plus le nid, mais cette fois avec son précieux contenu.

Cela fait mal de recommencer depuis zéro… même ainsi, l’oiseau ne se tait jamais, ni ne recule, il continue de chanter et de construire, construisant et chantant.

As-tu parfois eu le sentiment que ta vie, ton travail, ta famille ne sont pas ce que tu avais rêvé ?

As-tu parfois envie de dire “assez”, l’effort ne vaut pas la peine,

C’est trop pour moi?

Es-tu fatigué de recommencer, du gaspillage de la lutte quotidienne, de la confiance trahie, des buts non atteints quand tu étais sur le point d’y arriver ?

La vie te frappe ainsi parfois, mais ne te rends jamais, dis une prière, mets ton espoir en avant et fonce.

 Ne te préoccupe pas si dans la bataille tu reçois une blessure, il faut s’y attendre. Réunis les morceaux de ton espérance, reconstruis-la et fonce de nouveau.

Peu importe ce qui se passe… ne faiblis pas, va de l’avant..

La vie est un défi constant, mais cela vaut la peine de l’accepter

Et surtout… n’arrête jamais de chanter.


Auteur inconnu
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Juillet 2016 à 02:01:28


Ma vie est devenue tellement irréelle qu'elle dépasse très largement la pire des fictions.

En si peu de temps ( 3 ans et demi) ... je n'aurais même pas pu imaginer une telle tragédie...

Maintenant, j'espère me ressourcer et faire le plein d'énergie mes 3 semaines de vacances d'été... avec mon père, avec mon fils... en Espagne !

Je vais à la mer et au soleil et c'est bon pour le moral... j'irai aussi "voir" ma mère au cimetière entouré par les  "champs d'orangers"...

Je sortirai un peu et je me reposerai beaucoup...

Les "choses" changent vite et ça n'arrive pas qu'à nous ou pas qu'aux autres !

Il faudrait vivre humblement notre bonheur et dignement notre malheur...

Pourquoi hurlons-nous, crions-nous de joie comme des vainqueurs et nous cachons-nous et pleurons-nous notre douleur comme des vaincus !

Notre société a peur de la mort, de la vieillesse, de la maladie, des accidents, des divorces, des séparations... de la douleur et de la souffrance des gens !
Et pourtant notre société a besoin de "tous ça" mais bien sûr pour les autres pour qu'elle soit rassurée et qu'elle puisse même avoir bonne conscience en "faisant semblant d'aider les autres"... bande d'hypocrites... bande de menteurs !

Désolé, je ne suis pas d'un grand soutien pour vous en ce moment et la colère m' explose à la figure car je ressens tant de haine et d'injustice...

Attention bordel de merde j'ai une putain de ride sous l'oeil droit et un bouton noir sur le cul ! passons vite de la crème pour cacher ! mais... même sur le bouton qui se trouve sur la fesse gauche ? oui, oui, oui! putain !
Vite une dermato... pour effacer et tout faire disparaitre !

Je vais donc me taire et la fermer ! désolé, désolé, désolé... pour la ride et le bouton noir !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Juillet 2016 à 02:32:21

Toi
Esther Granek

Toi c’est un mot
Toi c’est une voix
Toi c’est tes yeux et c’est ma joie

Toi c’est si beau
Toi c’est pour moi
Toi c’est bien là et je n’y crois

Toi c’est soleil
Toi c’est printemps
Toi c’est merveille de chaque instant

Toi c’est présent
Toi c’est bonheur
Toi c’est arc-en-ciel dans mon coeur

Toi c’est distant…
Toi c’est changeant…
Toi c’est rêvant et esquivant…

Toi c’est pensant…
Toi c’est taisant…
Toi c’est tristesse qui me prend…

Toi c’est fini.
Fini ? Pourquoi ?
Toi c’est le vide dans mes bras…
Toi c’est mon soleil qui s’en va…
Et moi, je reste, pleurant tout bas.

Esther Granek, Ballades et réflexions à ma façon, 1978
Esther Granek, Amitié, Amour, Bonheur, Tristesse.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Juillet 2016 à 02:57:23

Merci Cinderella pour ta Leçon de persévérance...

Non, je n'arrêterai jamais de chanter... pour ma  Famille... pour l'Amour... dans l'Espérance !

Je resterai néanmoins inconsolable !

Federico

                                                                                                                       *******


Juin

Dans cette vie ou nous ne sommes
Que pour un temps si tôt fini,
L’instinct des oiseaux et des hommes
Sera toujours de faire un nid ;

Et d’un peu de paille ou d’argile
Tous veulent se construire, un jour,
Un humble toit, chaud et fragile,
Pour la famille et pour l’amour.

Par les yeux d’une fille d’Ève
Mon coeur profondément touché
Avait fait aussi ce doux rêve
D’un bonheur étroit et caché.

Rempli de joie et de courage,
A fonder mon nid je songeais ;
Mais un furieux vent d’orage
Vient d’emporter tous mes projets ;

Et sur mon chemin solitaire
Je vois, triste et le front courbé,
Tous mes espoirs brisés à terre
Comme les oeufs d’un nid tombé.

François Coppée, Les mois
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 03 Juillet 2016 à 07:58:22
Salut mon copain d'école primaire
Toujours des insomnies a ce que je vois
Le poème de juin est magnifique et finit bien douloureusement
 c'est pour quand ces vacances  espagnoles auprès des tiens et des orangers?
Churros y café lèche sur les ramblas, tapas au bar avec tes amis de quoi te ressourcer
Miss couette
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Juillet 2016 à 16:39:49

Salut Miss Couette,

Tu es ma copine préférée et "protégée" dans la cour de récré de l'école primaire !
Je suis ton "Parrain" et "ça" tout le monde est au courant... tu es tranquille et tu peux jouer gentiment !

Dis moi, KS, félicitations pour la réussite de ta fille au Bac... bonne nouvelle pour... toi et ton mari !
Ne gamberge pas trop cette semaine où tu vas être seule... sois douce, conciliante et compréhensive avec...toi !

Profite pour te reposer après la semaine passée avec la famille ! de plus, tu as au moins l'esprit tranquille avec ton travail dont si j'ai bien compris la reprise est prévue pour dans 6 mois !

Oui, à 3h du mat, il m'arrive d'être avec la poésie... je suis bien d'accord ! magnifique le poème de François Coppée Juin"...

Non, je n'arrêterai jamais de chanter... pour ma Famille... pour l'Amour... dans l'espérance !

Je pars en vacances du lundi 25 juillet au mardi 16 août à 40 km au sud de Valencia en Espagne !

Je suis en excellente forme !

 :-* Miss Couette et à bientôt !

Federico (chef de la bande des Espagnols et de ses membres sympathisants)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Juillet 2016 à 17:53:35

Chères amiEs ... chers compatriotes... chers copains et copines... chers européens... cher "Tout le Monde" (comme ça je suis sûr de n'oublier personne)...

Je pars donc en vacances du lundi 25 juillet jusqu'au mardi 16 août...2016 !
Changement de programme : je ne pars plus seul !
Je pars avec mon fils et  2 amis ! que je connais bien !
Ils ont bien réfléchi et tout compte fait... ils acceptent ma proposition ... qui est nettement plus pratique et totalement gratuite ! ils ont décidé de partir et de revenir... avec moi...et avec ma voiture !
Comme çà ils sont tranquille-peinard et ils économisent de l'argent ... pour faire ensuite la fête !
Moi... je suis content et ... eux aussi !
Je pars donc avec 3 jeunes de 20 à 23 ans ! des bogoss super sympa !
Nous allons rejoindre mon père qui a 85 ans et qui est en pleine forme intellectuelle et qui est un excellent cuisinier pour midi ! le repas principal cuisiné, mijoté et partagé tous ensemble !
Le pdj et le repas du soir ... c'est quand on veut... à volonté et c'est en libre service ! chacun se gère !
L'appartement est grand (4 chambres et 2 salles de bains) et surtout il y a la "Clim"... c'est bien pour la sieste !
On va donc essayer de profiter pendant 3 semaines ... parfois ensemble et souvent séparément !

j'espère que les jeunes vont s'éclater et bien profiter entre eux et en notre compagnie à l'appart !

Je crois qu'ils vont m'épuiser ... à commencer par mon père ! il n'arrête pas de me commander ! enfin, moi j'ai la voiture et si ça me chauffe trop je pars pour toute la journée !

Il y a la mer... la chaleur... ville balnéaire et ambiance muy caliente, très festive tous les soirs !

Moi et mon père, nous avons notre terrasse donnant directement sur le port des gros bateaux de pêche et... il me consolera comme il pourra... il me guidera... il me conseillera... il m'écoutera... il sera là avec et pour moi et avec et pour mon fils ! quelle chance ! quel amour de papa et de grand-père !

A bientôt.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 03 Juillet 2016 à 18:24:58
super les vacances et quelle chance pour toi et ton papa :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Juillet 2016 à 02:43:36

Toujours....je pense toujours à toi mon "Raphi"...
Et toi, est ce que tu penses à moi ?

J'aimerais bien savoir d'ailleurs QUI est ce qui pense vraiment à moi ?

On se sent vite abandonner, délaisser, oublier et puis on tourne vite en rond...la confiance, quelle confiance ?

TOUT part très vite et on ne peux rien retenir...même pas nos larmes...

Les gens sensibles s'aperçoivent que l'on souffre, je pense...

Les gens qui souffrent s'aperçoivent que l'on est sensible, je pense...

...même pas nos larmes...mon "Raphi"... je ne peux même pas retenir mes larmes !

Papa... je pense à toi... je t'aime !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Juillet 2016 à 03:21:14

Oui, je crois que j'ai vraiment besoin du silence et de la solitude de la nuit !

Je dois dormir un peu le jour pour pouvoir vivre un peu la nuit !

Je suis plus serein et c'est dans la nuit obscure que je laisse enfin s'exprimer mes tensions quotidiennes !

L' émotionnel, le sentimental... c'est plus mystérieux la nuit... dans la sombritude du chagrin !

Les souvenirs, je les laisse s'éloigner... partir au loin ! je ne veux pas les  fuir... je ne veux plus les retenir !

Ce qui peut me sauver : le détachement car je ne peux ni veux oublier... c'est ainsi ...

Les émotions ressurgissent souvent... et dans ma peine, je ressens quand même aussi un peu de réconfort à écrire pour moi... pour les autres !

C'est aussi peut-être "ça" guérir un peu...

Je veux aller là-bas ! eh bien, soit !

Federico



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 04 Juillet 2016 à 16:06:16
Ah ....revoir Valencia.... et boire des litres d'Horchata.... un grand souvenir gustatif pour moi  :D
En plus, il fera beau !
-Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Juillet 2016 à 16:17:39


https://www.youtube.com/watch?v=m5qXr9lLdwA&list=RDm5qXr9lLdwA#t=0

https://www.youtube.com/watch?v=9bLD0tVep9M&index=4&list=RDm5qXr9lLdwA

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Juillet 2016 à 18:39:41
Suicide de mon fils... témoignage !

J'ai été cruellement largué en plein milieu du Désert et aujourd'hui, après 3 ans et demi, je cherche encore et toujours... désespérément ... à tracer ma route... je ne vois  pas de chemin... aucun ! et pourtant, je souhaite poursuivre ma vie !

J'avance... seul... très lentement... sans boussole... sans repère... sans aide ...
puisque...
le Désert ... c'est silence et solitude... chagrin, douleur, souffrance et désespoir !

Pas de chemin... pas de lumière... pas de phare... RIEN... vents et poussières... soif et faim pour une terrible fin !

Je brûle à petit feu... il n'y a pas d'étapes du deuil... il n'y a pas de cheminement du deuil... RIEN ! Rien du tout ! il n'y à que la mort au bout de la vie !
Ma vie est désorientée à jamais... pour toujours...

Pourtant, je suis, j'existe...

Je marche... je trace cependant une route inconnue non balisée...avec l'espérance de ... trouver une oasis de fraîcheur !

La théorie ou les études sur la mort n'ont qu'une valeur très relative pour ne pas dire aucune valeur pour moi...
Je, nous... nous vivons douloureusement la pratique !

Je cherche... je cherche... je cherche...
Cette oasis calmera ma douleur... soignera ma cicatrice... me donnera à boire, à manger... et... cela sera non pas le cheminement du deuil mais la continuité de la vie !

Sacrée différence !
...ça ne changera rien ? si, quand même un peu !
...... j'embrasse mes amiEs !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 04 Juillet 2016 à 18:59:46
L'oasis n'est pas très loin...
l'accalmie te surprendra...
un chemin se dessinera, le tien...
moins écrasé de désespérance...
solitaire mais autrement...

3 ans et demi... je me lamentais chaque jour d'un : "Et ce sera comme ÇA toute ma vie?" ÇA, étant la terrible souffrance quotidienne sans cesse remise chaque matin  sur le coeur...
et oui, la douleur et le manque sont toujours là... pour toute ma vie...
et non, la douleur n'est plus la même et la vie reprend vaguement puis plus franchement...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 04 Juillet 2016 à 22:32:21
  Eva Luna a trouvé les mots justes je trouve  :( :)

  Frederico, malgrès cette souffrance quotidienne, si persistante, tu as la volonté de continuer à vivre, à goûter les petites et grandes joies de la vie, même si ce n'est pas évident. Tu mérite le plus grand respect pour cette force de vie qui subsiste en toi, et qui donne une vraie leçon de courage face aux injustices de la vie. Raphael peut être fier de toi, et notre soutien t'est acquis-je ne crois pas beaucoup m'avancer en parlant aussi pour les autres^^
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Juillet 2016 à 23:29:01


Merci Stana et merci Eva...

Merci beaucoup à vous toutes... moi aussi j'aime dire et redire... heureusement que NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES ICI SUR CE FORUM. Nous méritons ce formidable forum ! il nous ressemble... il est fraternel et humain !

Il y a ici des personnes d'une exceptionnelle qualité humaine... avec des valeurs énormes, désintéressées et prêtes à transmettre une inestimable expérience de vie, des conseils bienveillants... bien sûr, nous ne pouvons pas tous et toutes correspondre... mais nous avons la possibilité de lire, de réfléchir, de penser, d'analyser... c'est d'une richesse exceptionnelle... je n'exagère pas en disant que je suis certain que j'éprouverais à coup sûr une incroyable émotion si nous devions nous rencontrer un jour... j'y pense ! et je me sens tellement proche de certaines personnes... nous nous connaissons un peu sans nous connaître vraiment !

Merci...merci...merci encore !

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Juillet 2016 à 00:30:25

"- Bienheureuse défaite
                             par qui je me refais
                            à chaque pas de ma chute
                            sur la ruine d’un corps

                            immensité du silence
                            et désert du temps.

                           Un mot suffit à la vie
                           ai-je su le dire
                           et le donner à entendre
                           au plein de l’absence ?"

Albert Py

« La vie avait des mots très simples », écrit-il, « ma pauvreté les réapprend / pour une prière muette. » La prière, en effet, n’est-elle pas toujours présente, et sa récompense : la communion ?

                           

                             
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Juillet 2016 à 01:10:45

Quantique de l’insoumise
par : Etienne Quillet


DÉSERT


À leurs visages
 à leurs voix révoquées

À leurs mains vides
 à leurs corps évadés

Qu’opposer
 que répondre qu’élever

Sinon l’étoile
 acharnée de la marche
-----------------------                                                                                       
Nous n’avons pas vu
 sous la menace des saules

Dans le repli des fougères
 ni même aux jonctions

Des terres ocres et brunes
 qu'au premier olivier

Qu’à la première dune
 nous nous enfoncions dans le désert

D’autres sont parties
 vingt peut-être trente

Elles ont laissé vides
 leurs foulards leurs tentes

Leurs habits nus
 alignés sous l’auvent

Nous ne les avons pas suivies
 nous ne les avons pas cherchées

Le mouvement des sables
 recouvrait leur trace
----------------------
Combien étions-nous
 solitudes brûlées

Peintures sèches
 racines orpaillées de soif

Étendues dans l’ombre
 des cartes oubliées

Nous l’appelions
 nous l’appelions encore
--------------------
La main chaude
 de l’absence

M’appela au rebord
 des plaintes des falaises

J’ai jeté au vent
 les carnets de la marche

Sans la nommer
---------------------
On l’ouvrait pour sentir
 le bruit de la nuit

On lui volait
 son silence

Elle le reprit
 et finit d’exister

Tout ce temps passé
à ne regarder que l’aube

Temps d’érosions sourdes
et de colères entredites

Orages adossés à nos
arbres éventrés de prières

Nous nous retrouverons
au banc des insoumises

Dans le refrain des mers
à l’avenir du monde

°°°                                                                                ***************


MER


Des mois entiers de marche
 à dissiper le printemps

Les campagnes fleurissaient
 du marais de nos deuils

Nous nous arrêterons disions-nous
 nous nous arrêterons

Aux dernières pierres
 du dernier sommet
----------------------
La vallée disparaissait
 dans les nuages en contrebas

Il ne resta bientôt à gravir
 qu’une roche humide et grise

L’air se chargeait d’embruns
 ceux pensions-nous

Des soirs de renoncement
----------------------
Au sommet 
 l’horizon

Et dans nos gorges
 et dans nos larmes

La mer le bleu
 le bleu immense

Nous détachâmes nos cheveux
----------------------
Elle pardonna l’hiver
 elle pardonna les morts

Leurs noms solitaires
 abîmés de néant

Elle pardonna la colère
 étouffée de nos pleurs

L’écume sur ses mains
 formait un banc de cyprès
---------------------
La mer prit nos corps
 jusqu'au soir

L’été flottait
 dans nos têtes

Nous l’accrochions
 pour goûter
----------------------
Ici l’eau s’arrête
 lorsque les pierres crient

Elles claquent dans
 un lit d’orage

Pour ces jours d’avant
 qu’on ne reverra plus
---------------------
L’as-tu jamais entendue
la voix de cette mer qui danse

L’as-tu jamais écoutée
sous mes mains de corail

Sur ce corps salé sur ce nu
que j’arrache aux grands fonds

Il faudrait s’asseoir là seuls
pendant que le mauvais bruit s’éloigne

Cette marée que l’on connait
n’est pas ce que tu crois

Le rivage s’habille
d’une nouvelle couleur

À chaque lever de mer

°°°                                                                                  *************
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Juillet 2016 à 12:08:25


Claudio Capéo... Un homme debout...
 https://www.youtube.com/watch?v=Y9GCM9DZUJo&index=9&list=RDm5qXr9lLdwA

Bien solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 05 Juillet 2016 à 21:10:58
Juste pour dire en passant, pasque faut bien positiver un peu, bref, des environs de Valence en Espagne je suis allée 4 jours dans la station balnéaire Cuillera ou Couyera chais plus, bref, le neveu a épousé une espagnolette comme j' ai l' habitude de dire et nous avons fêté les noces dans la ville d' origine de la mariée. Le papa de la mariée réside au beau milieu des orangeraies, en bordure de mer, nous nous avions dormi à l' hôtel, près de la plage, le soir les lamparos pêchaient, le flux et le reflux me faisaient dormir comme dans un rêve, par contre comme je suis matinale, et que là bas y a plusieurs fuseaux horaires de décalage, dites donc, pour boire un chocolat chaud ou un café avant 10 heures du mat c' est impossible!

Bonnes vacances à toute la famille et les zamis!
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Juillet 2016 à 23:24:41

Bonsoir Nandou_Guanaco et bonsoir à vous tous et toutes,

Ca me fait plaisir que tu me parles de CULLERA (prononciation : Couyera), station balnéaire que je connais bien et dont le nom de la ville est écrit en grandes lettres sur la montagne comme Hollywood !

Une grande partie de ma famille maternelle réside aussi au beau milieu des orangeraies mais plus à l'intérieur des terres... j'adore et je garde d'inoubliables souvenirs d'interminables repas de Famille avec ma grand-mère maternelle, mes oncles, tantes, cousins, cousines... nous mangions et buvions toute la journée... les maisons entourées par des orangers et bien sûr le rêve pour les enfants : la piscine ! des histoires, de la joie, des rires... le bonheur à l'état pur !

Y'en a qui sont ou qui vont peut-être bientôt partir en vacances !
Bonnes vacances à nous tous et toutes...
Reposons nous bien l'esprit... profitons... voyageons... et ne culpabilisons pas !
Vivons le moment présent... ne serait ce que pendant quelques jours !
Après... on verra !

Bien Amicalement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Juillet 2016 à 23:53:56

Consuelo Velasquez... Bésame Mucho... version originale... https://www.youtube.com/watch?v=yhFU8mr7b6w

https://www.youtube.com/watch?v=nAC7iS5fqaY

https://www.youtube.com/watch?v=FMdahWEJfPk
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 06 Juillet 2016 à 08:07:33
Ca doit être original les lettres de Cuillera façon Hollywood     :)  ;)

J'ai trouvé une version assez originale de Consuelo Velasquez   que je voulais partager avec toi.

https://www.youtube.com/watch?v=tYaKx7RYL2I

Merci pour ce petit air de vacances d'Espagne.

Moins de soleil ici mais comme dit  Enrico Macias

Les gens du Nord
Ont dans leurs yeux le bleu
Qui manque à leur décor
Les gens du Nord
Ont dans le cœur le soleil
Qu'ils n'ont pas dehors

Belle journée.  Prends soin de toi
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Juillet 2016 à 18:44:46


Zazie... Je Suis Un Homme... https://www.youtube.com/watch?v=oSIoP7h4B_M

Axel Bauer & Zazie ... A Ma Place... https://www.youtube.com/watch?v=vOznRtE4fOg

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Juillet 2016 à 19:16:29



"-peut être un jour on pourra poser un peu les valises de chagrin qu'on traine pour vivre plus léger"

Miss Couette.

 ;) et  :-*




Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Juillet 2016 à 19:42:59


" - J'avais pour habitude de dire "ne remets pas au lendemain ce que tu peux faire la veille"  ;) wewell

Et bien moi, maintenant, je remets au lendemain ce que je peux faire le jour même, et même au surlendemain ou bien tout simplement plus tard ou j'annule quand c'est possible !!!

je suis devenu une vraie tête à claques ... le Roi du "j'm'enfoutisme", le Prince du "j'en ai rien à chier, le Duc du "j'm'en bats les couilles"... le Comte du "j'm'en branle"... et le Marquis de "j'me casse... salut la compagnie" !

Federico... j'ai honte pour toi ! tous ces gros mots !
P'tain merde...
- Tu veux que je sois en même temps Roi, Prince, Duc, Comte et Marquis ?
- Alors c'est bon...laisse moi en paix !... JE PLEURE !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 06 Juillet 2016 à 20:59:52
Je me suis triturée les boyaux du cerveau toute la journée à penser: comment se fait-il que je ne me rappelle plus des lettres de la ville de Cullera  écrites comme à Holiwoude? Crévindiou, quand-même, je n' ai pas vu ça moi?  Je me shoote alors mes neurones commencent à se faire ravager sérieusement, et ce soir, pendant que j' arrosais mes salades un nom m' a sauté au visage telle la sauterelle prise au piège de mon tuyau d' arrosage: Tavernes la Playa. Alors finalement, peut-être que c' était à côté, si du moins les deux villes se touchent ou se côtoient. Eh ben dites donc, je te plains Frédéric, quand je vois dans quel état je suis pour avoir perdu mon mari je n' ose même pas imaginer ce que ça doit faire de perdre un enfant.

Je sais que je n' ai rien compris à leur espagnol dont le dialecte n' est pas celui qu' on apprend à l' école,  j' ai appris le castillan et là bas ils parlent le catalan ou l' inverse, bref, à la télé j' ai bien compris les pubs : Nutella, Nesquouike et les autres,  même en javanais j' aurais compris mais le reste pfiou, leur débit re-pfiou,  et puis, j' étais à la noce,  l' essentiel était que mon assiette soit pleine. 4 jours de noce, ça valait le déplacement...  Je me souviens aussi de l' intérieur de l' église que j' ai photographiée car je n' avais jamais vu un orgue de Barbarie aussi haut, sculpté et à la sonorité spectaculaire, monsieur l' organiste a dû faire de l' escalade pour aller  en jouer.

Bon,  je crois que je vais me mettre à picoler si ça continue, j' aurai au moins une bonne excuse d' avoir la gueule de bois de travers. 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Juillet 2016 à 03:56:40


Je regrette tellement que mon deuil ait été non seulement stoppé mais terriblement perturbé par cette "ridicule séparation"... décidée par ELLE, imposée froidement et préméditée par la mère de notre fils suicidé !

Oui, notre douleur est impartageable et notre souffrance trop personnelle et infiniment intime !

La distance qui me sépare du cimetière du village de Raphaël me chagrine également... moi qui avait l'habitude de sauter le mur du cimetière la nuit pour aller rejoindre Raphaël sur sa tombe !

Je dois une nouvelle fois réprimer ma spontanéité... contrôler ma peine ... limiter mes larmes !

Mon tatouage... LUI, il est bien avec moi ! il est doux... j'en prends soin ! je mets souvent ma main droite dessus sur mon avant bras gauche pour caresser ma peau blessée et réchauffer, réconforter ma cicatrice, ma douleur !

Un tatouage... c'est unique, nostalgique, fidèle... il évolue également !

Je vais dormir, je suis épuisé...

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 07 Juillet 2016 à 14:43:05
Le suicide ....
des effets au  long cours...
l'onde de choc se répand lentement
dans un avenir qui explose en vol...
cassant les plus belles relations...
séparant ceux qui s'aimaient
qui se perdent parfois...
obligés de s'adapter à un fait impossible...
Et quand les chemins de deuil divergent trop...
les petites failles du couple deviennent des canyons infranchissables...
et la séparation arrive, laissant l'un des parents doublement affecté...
celui qui subit cette double peine et doit affronter seul ce tsunami...
Je ne peux pas mesurer la souffrance ajoutée à la souffrance...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Juillet 2016 à 15:40:26


Quand... début décembre 2015... mon ex-compagne vient m'annoncer sa décision de me quitter et de mettre donc un terme à 24 années de vie commune ! c'est comme une deuxième mort pour moi ! un deuxième deuil !
Une explosion d'une violence inouïe ...cruelle, injuste !
Je suis littéralement sidéré.. j'éprouve de la honte personnelle... j'ai honte d'entendre ça avec une telle froideur !

Je vis simultanément le deuil avec le suicide de mon fils aîné Raphaël et le deuil avec la mort de mon couple !

Comprenez bien... si j'écris tellement en ce moment sur "ma séparation" ce n'est pas pour parler d'une "séparation normale " dans un "couple normal" à cause d'adultère, d'infidélité, d'incompatibilité d'humeur, maladie, problèmes financiers, problèmes d'éducation avec les enfants, drogue, violence, alcoolisme etc...etc...
Non, notre deuil dû au suicide de notre fils est bien la principale cause ou la première raison, essentielle qui a définitivement provoqué la fin inéluctable de notre couple !

Le chagrin, la douleur, la souffrance nous transforme à un point que cela nous entraine à prendre des décisions individualiste et égoïste. Nous n'arrivons ou ne voulons plus supporter la vie en couple... les contraintes quotidiennes, les obligations familiales, la fatigue morale et physique, la séxualité... nous sommes soumis à très rude épreuve et nous explosons parfois, souvent...malheureusement... nous avons vitalement envie de liberté et irrémédiablement besoin de faire ce que l'on veut, quand on veut, où on veut et avec qui on veut !
Les " gentilles recommandations" sont à la limite du supportable... et  cela dépend même de certains jours et de notre susceptibilité à fleur de peau ! je ne parle même pas des ordres totalement intolérables et de l'autorité qui devient absurde, révoltante !

Point barre... et les autres ?... ils ne sont plus prioritaires !... ce qui s'explique et peut se comprendre parfaitement !
Ceci est la conséquence de ce gigantesque attentat à l'encontre de notre pauvre et déjà fragilisé personne...

C'est un sujet tabou... personne n'ose parler des dangers et des fortes probabilités de divorce (séparation) du couple suite au décès d'un proche !
Je tire la sonnette d'alarme... il faut être extrêmement vigilant, attentif, attentionné... comme amoureux !

Demain ce n'est pas le 14 février... mais sortez au restaurant, voyez un spectacle, profitez d'une sortie...  et puis faîtes l'Amour avec infiniment de tendresse...

Le problème c'est que "l'autre amour de notre vie est mort"... tout a donc explosé... tout a déjà brûlé...
Que reste-t-il de l'amour du couple ?
Bonne question... à vous de me répondre, s'il vous plaît !

Re-construire, re-séduire, re-aimer... c'est dur ... c'est dur !

Voici mon témoignage... s'il peut vous être utile ! ça sera toujours ça de réconfortant pour moi !

Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 08 Juillet 2016 à 22:08:19
Bonsoir,

J'ai connu d'autres cas de séparation suite à la maladie ou au décès d'un ou plusieurs enfants.

Quand un drame survient soit cela resserre les liens entre les parents qui se sentent encore plus proches et leurs liens en ressortent  agrandis car eux savent toute la souffrance que cela engendre et  ils arrivent à trouver un pilier dans l'autre pour passer l'épreuve.  L'un est la force de l'autre quand il faiblit et vice versa. 

Mais parfois le couple en arrive à la séparation car ils n'arrivent plus à communiquer trop enfermés chacun dans leur souffrance, dans leur façon de réagir, leur façon appréhender le futur.  il en résulte alors une séparation qui  malheureusement est un "dommage collatéral" du deuil qu'ils doivent endurer.  Le deuil initial  entraine alors le deuil d'un couple, d'une histoire qu'on pensait à vie.

Tu le vis malheureusement douloureusement maintenant  et ton monde qui s'était effondré avec la mort de Raphael ; à nouveau est fortement ébranlé par ce nouveau deuil de ton couple qui te touche. 

Je n'ai pas vécu ce "double deuil" donc je ne peux pas te donner des conseils qui puissent t'aider à te relever de cette nouvelle épreuve.  Je peux seulement te souhaiter que le temps apaise la douleur actuelle.

"L'espoir est comme un phare, il n'arrête pas la tourmente mais il guide toujours dans la bonne direction"

Prends soin de toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 09 Juillet 2016 à 08:02:03
Franchement, je trouve que j'ai de la chance de pouvoir vivre dans une des plus variées et des plus belles régions de France : La région d'Occitanie (Midi Pyrénées-Languedoc Roussillon).
Il fait souvent beau et les gens sont sympas !

Bon ce matin j'ai tout simplement décidé d'être heureux ... y'en a bien qui le sont ! pourquoi pas moi ?
J'ai aussi décidé d'être de bonne humeur et souriant... y'en a bien qui le sont ! pourquoi pas moi ?

Y'en a bien qui sont bien ! qui profite de la vie ! qui sourit ! qui rit ! qui chante ! pourquoi pas moi ?

Donc aujourd'hui, je vais être heureux... ce soir, je suis invité chez des copains à un barbecue... bonne ambiance... à boire et à manger... jardin... piscine... et musica ! maestro !

Ce matin, je suis très occupé... cette aprem, sieste et tour de France... puis soirée barbecue !
Elle est pas belle ma vie !

A midi, mon frère va cuisiner une de ses spécialités de riz aux fruits de mer avec une bonne petite bouteille de rosé !
nous boirons aussi raisonnablement un ou deux apéros !
Vous comprenez mieux pourquoi la sieste sera obligatoire en plus d'être plaisante avec les 32°c attendus à Toulouse aujourd'hui et la sortie barbecue qui est prévue ce soir !

Je vous souhaite un "bonwouikinde ensoleillé" ... un heureux we tout simplement !

Federico
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 09 Juillet 2016 à 12:00:04


Bon ce matin j'ai tout simplement décidé d'être heureux ... y'en a bien qui le sont ! pourquoi pas moi ?

"Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait, cela signifie que vous avez décidé de regarder au delà des imperfections"

J'ai aussi décidé d'être de bonne humeur et souriant... y'en a bien qui le sont ! pourquoi pas moi ?

"Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez lui d'abord votre bonne humeur" Spinoza

"Le rire c'est comme les essuies glaces, ça permet d'avancer même si ça n'arrête pas la pluie"


Y'en a bien qui sont bien ! qui profite de la vie ! qui sourit ! qui rit ! qui chante ! pourquoi pas moi ?

"Quoiqu'il arrive, crois en la vie, crois en demain, crois en ce que tu fais  mais surtout crois en toi"

"Un sourire coute moins cher que l'électricité mais donne autant de lumière" l'Abbé Pierre

Donc aujourd'hui, je vais être heureux... ce soir, je suis invité chez des copains à un barbecue... bonne ambiance... à boire et à manger... jardin... piscine... et musica ! maestro !

«Les gens les plus heureux n’ont pas tout ce qu’il y a de mieux. Ils font juste de leur mieux avec tout ce qu’ils ont»



Je vous souhaite un "bonwouikinde ensoleillé" ... un heureux we tout simplement !

Profite bien de ton w.e. également positif, heureux ...
Prends soin de toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 09 Juillet 2016 à 14:44:25
merci cinderella de nous rappeler du bon sens
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Juillet 2016 à 12:45:03

Aujourd'hui, je suis encore sous les effets du bonheur... ma journée heureuse de hier !
Mes 2 amis m'ont même parlé de ....Raphaël vers 2h du mat ! conversation spontanée, sincère, émouvante !
J'ai évolué dans mon deuil (je voulais écrire "j'ai progressé")... j'ai pas pleuré !

Avant d'aller chez nos amis pour la très sympathique soirée barbecue pré-vacances, mon frère m'a payé une bière au "les 3 brasseurs" à Labège ! j'ai bien aimé et les bières artisanales "fait maison" donc brassées sur place et le lieu fréquenté avec ambiance typiquement brasserie ! belle et grande terrasse aussi ! nous y retournerons avec plaisir !

Ne soyez pas étonnés si j'utilise un peu moins fréquemment "mes mots habituels" et si ceux-ci sont un peu moins sombres en ce moment... je traverse une bonne période d'espoir, d'optimisme, de vacances !  j'ai déjà sorti mon maillot de bain et rangé mon pull noir... jusqu'à quand ?

Enfin, aujourd'hui... journée calme et de repos pour moi !... 36° c à Toulouse... étape du Tour de France puis enfin, la Finale de l'Euro de Football, grand match entre la France et le Portugal à 21 h !
Mon fils Andreas et ses copains vont aller au centre de Toulouse pour voir le match et c'est surtout pour vivre l'ambiance très festive du match ! et attention en cas de victoire !

Je serais avec... mon frère... dans notre appartement et nous regarderons ce match dans une ambiance plus feutrée et moins passionnée !

Voilà... Allez la France !

Bien sportivement !
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Juillet 2016 à 03:19:31
Tout d'abord, BRAVO au Portugal qui a battu la France en finale de l'Euro... les Portugais, vainqueur, sont donc champions d'Europe des nations !
Félicitations et soyons sportifs... reconnaissons la belle victoire du Portugal ! et saluons la France... vice championne !
Beau parcours et belle équipe de la Belgique et grande déception avec l'Espagne !

D'ailleurs, petite modification dans mon programme d'été... si les Français tirent trop la gueule et les Espagnols m'emmerdent... j'me casse et j'irai passer une semaine de vacances au Portugal pour être avec des gens joyeux, souriants et qui respirent la joie et le bonheur !

J'en ai ma claque de mes pleurs et de mon malheur ! ça va un moment ... mais trop c'est trop ! après il faut aussi que j'ai envie et que je me motive pour aller rechercher du rire et du bonheur !

C'est aussi important de "fréquenter des personnes heureuses"... bien sûr, je ne vais pas leur dire mon fils s'est suicidé et ma femme vient de me quitter... ils en ont rien à péter ou rien à cirer...ils s'en foutent... par contre, ils pourront peut être me communiquer un peu de joie et me redonner un petit brin d'espoir en la vie... sourire... moi, j'ai encore envie de fêter, célébrer, chanter et danser La Lambada... https://www.youtube.com/watch?v=AtTk-dssJ4w.... et ça peut me faire du bien de m'éloigner de la mort et de la misère de l'existence !

Pendant les vacances ! je fais pause...

... soleil... mer... et bien être ! Je ne pense à rien... à personne... seulement aux belles choses et aux belles personnes !

Je vous souhaite une bonne semaine et de bonnes vacances !

Bien sportivement.
Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Juillet 2016 à 16:49:32
Jeanne Manson - Avant de nous dire adieu - https://www.youtube.com/watch?v=Igt5Q-_RO_s

Joe Dassin - Et si tu n'existais pas - https://www.youtube.com/watch?v=abfQQ1hzN9M

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 12 Juillet 2016 à 19:13:38
Des chansons de mon enfance avec une préférence à si tu n'existais pas de Jo Dassin. :)
Une autre très belle chanson de lui c'est "A toi"

https://www.youtube.com/watch?v=GP55HII6p9E

Lève ton visage vers le soleil, et l'ombre sera derrière toi!

Prends soin de toi.  Bonne soirée.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Juillet 2016 à 05:58:12

Il est tôt... et je pense déjà naturellement à toi... je t'aime Raphaël !

Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Juillet 2016 à 13:15:34

Mon fils Raphaël est mort "pour lui" avec sa douleur, sa souffrance, son désespoir... il a décidé... il a choisi... "pour lui"...
IL ne m'en a pas parlé... IL ne m'a rien demandé...
Et, moi, son père...
Je vais vivre "pour moi" avec ma douleur, ma souffrance, mes espoirs... j'ai décidé... j'ai choisi... "pour moi"...
JE ne vais rien lui dire... JE ne vais rien lui quémander...



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 13 Juillet 2016 à 13:41:27
Si ton coeur est triste
Donne lui la semence
De nouveaux espoirs.
Cherche au plus profond de toi
Et tu découvriras des merveilles
Une partie que tu avais oubliée
Prends le temps de regarder ta vie
Va dans le jardin de ton âme
Et tu trouveras la plénitude.
Si tu ne peux pas réaliser tes désirs
Il te reste l'espoir qu'un jour
Tu aies d'autres joies.
Si la pluie inonde ton visage
Et cache tes larmes
Dis-toi que le soleil les sèchera.
Souris à la vie,
Car si aujourd'hui rien ne va,
Il reste demain.
Avance sur le chemin de la vie
Car au bout tu verras,
Inscrit dans le ciel
En lettres de feu
Le mot ESPOIR

Madeleine Cohérier
Prends soin de toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Juillet 2016 à 02:09:51
Belgicisme en... Belgique !

"Allez manneke, viens une fois écouter ça"...

Par temps chaud... je suis vraiment "racacuit" ! et cet après midi "Le Federico" a eu un p'tit coup de "slaptitude" !

J'ai dû faire la sieste !

Un copain qui me demande quand est ce qu'il peut me "sonner" et moi je lui réponds qu'il peut toujours venir une fois voir mon appartement ! ça "sting" pas !

Je dois vous avouer que ce match France-Portugal je l'ai avalé par "le trou du dimanche" !

Allez hein ! ne nous laissons pas aller ! mais c'est vrai que je n'avais jamais vu un truc "ainsi" à l'Euro de football !

Même si j'ai envie d' "avoir quelqu'un"...en ce moment, qu'est ce que je rigole, j' "ai vraiment bon" avec mon frère !

Samedi soir, Une collègue voulait me donner rdv dans un "bac à schnick"... heureusement, j'ai refusé... elle s'est pris une de ces "douffes"... ensuite, elle a tout "sketté" ! j' ai vraiment eu les "kiekebiche" quand j'ai appris ça dans le journal local en page des faits divers !
Elle... si douce et si gentille ! tu parles... elle a trop "tuté" et... "bardaf"...

En tout cas, soyez en sûr, je ne suis pas  un "labbekake", ni un "nek (dikke)" et encore moins un "snul"...

Je suis resté "paf" quand cette "manche à balle" a eu sa promotion, une belle "place" dans la Fonction Publique !
C'est "pelant"....elle qui n'arrête pas de me "peler" avec ses conneries ! "potferdek" !

A l'approche des vacances ... j'ai dur au boulot !

En plein mois de juillet... il fait "caillant" le matin ... bèèèèèèèèèèèkes !

J'aimerais bien un "frisko"... moi qui suis encore très "jouette"...

Je crois qu'un "zinneke" a toqué à la porte...

"Ca va encore rester durer longtemps comme ça ?" ... j'adore !

Bon, c'est quand vous voulez... on se fait d'abord une petite "bouffe" et ensuite on s'fait une grande "baise"...! OKAY ? "allez hein...nous allons avoir vraiment bon !"

"Chique" ou "chicklet" ? alors c'est "non peut être" ou "oui peut être" ?

"ouille - ouille" ! qu'est ce que tu me demandes là ? , moi qui ch'uis déjà dans la "panade" !

Bien Amicalement.
Federico


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 14 Juillet 2016 à 07:52:20
"Allez manneke, viens une fois écouter ça".  ;)


Ben le Frederico, il parle « ben » le belge une fois dit, « ben » que c'est pas un « ket » du coin. Mais non peut être hein. 
Il parle « A s'naise » de « Bac à schnick », de « douffe » manquait plus que les « ballekes » et les frites,  une plotch de beurre, un pistolet. et le « frisko »une fois dit hein et on avait le repas complet.

Ils disent à la météo qu'aujourd'hui il va pleuvoir mais bah ça peut mal hein.

"Potferdek", je peux plus postposer, va falloir que je nettoie pour qu'on voit la place
Allez hein, ensuite faudra faire le repas en essayant de ne pas "racacuire" ni "spitter" partout sinon ça va pas le faire hein et faudra tout recommencer.  Faudra pas que quelqu'un tombe ensuite sinon bardaf c'est l'embardée.

Bon je t' laisse , j'entends toquer à la porte. J'espère ne pas t'avoir pelé. J'ai eu bon à t'écrire en Stoemmelings pendant que tout le monde dort.

Allez à tantôt, ça cloppe. ;D

Et comme on dirait en néerlandais "verzorg je goed"

Une "baise"   :o  N'y voyez aucun malice, c'est seulement une bise.  ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 14 Juillet 2016 à 18:32:23
 Allez federico, spécial dédiccace pour toi : https://www.youtube.com/watch?v=vpW_eBJKw74

On n'est pas là pour se faire "engueuler"...non mais !

Biz  ;)
- Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Juillet 2016 à 00:27:56

Merci beaucoup ma JB 007...  "James Bulle 007"

C'est sûr qu'on n'est pas là pour se faire "engueuler" ! je connais ton humour et ta bonne humeur ! merci Bulle...

Bientôt les vacances ? voyage...dépaysement... langue... culture ! tu as bien raison ! Bonnes vacances !

Je te fais la "baise"... euh pardon la bise... Biz  ;)  :D

Bon avec le "bisou"  :-* je suis sûr de mon "coup" ! pas de mauvaise interprétation ! non mais !

JB...007... je t'embrasse !

Federico



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Juillet 2016 à 16:32:43
Je suis écoeuré... j'ai envie de vomir... à cause de l'attentat du 14 juillet à Nice juste après le feu d'artifice sur la promenade des Anglais !

Quelle monstruosité !... quel acte destructeur, meurtrier, haineux !... quelle barbarie !... il n'y a pas de mots !

Et maintenant... incompréhension, peur,  inquiétude, tristesse, chagrin, douleur, désespoir... problèmes physiques et psychologiques...

Quelle vie !... quel monde !... c'est un "homme ?" qui a fait "ça" ?!?!?!

C'est impensable... mais c'est possible... c'est la nature humaine !

Solidaire ... quelle angoissante solitude !

Federico

PS: je vous prie de m'excuser... oui, je sais ... je vais encore me faire engueuler... ce site n'est pas fait pour réagir à chaud à l'actualité... mais c'est plus fort que moi... je ne veux choquer personne ! ma réaction est simplement humaine... uniquement en tant que père de famille !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Juillet 2016 à 16:54:00
Hier soir, mon fils est allé voir avec joie et bonheur le feu d'artifice à Toulouse !

J'imagine... j'y pense... je ne peux parler... pas de mots !

Je suis bouleversé... angoissé... terrifié !

Froid, frissons, peur... pas pour moi mais pour les autres !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 15 Juillet 2016 à 17:15:08
toutes mes condoléances a toutes les familles touchées
 nous aussi nous sommes sortis avec les filles  et si .......
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: vol du papillon le 15 Juillet 2016 à 18:51:45
Condoléances, de tout cœur avec tous ceux qui viennent de nous rejoindre dans notre deuil.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Juillet 2016 à 02:44:48
C'est vrai qu'ici je ne suis que... le papa de Raphaël... oui, mon enfant s'est suicidé à l'âge de 18 ans ! alors qu'il était absolument sublime de beauté et d'intelligence !

Son histoire est terminée mais j'ai envie de la poursuivre encore un peu...
"Elle" et "IL" n'intéresse plus personne... plus personne ne me parle d' "elle" (son histoire) ni de "IL" (Raphaël)...

"Elle" et "IL" sont dans mon cœur... à jamais !

Ma plus grande fierté se résume au fait réel... d'avoir été et d'être toujours... le papa de Raphaël !

J'ai côtoyé le sublime sur Terre et aujourd'hui je suis en enfer sur Terre !
J'ai profité de sa divine richesse et aujourd'hui je vis dans ma misère !

Il est mort mais je vis avec son omniprésence... il est partout avec moi et à toutes heures du jour et de la nuit !
Il a choisi la mort et moi j'ai choisi de vivre dans le silence et la solitude de Mon Petit Monastère...

Ce soir, j'éprouve une profonde amertume... je viens de m'apercevoir que mon écriture n'intéresse plus...
mes mots ne soutiennent plus les autres !
mes mots n'ont plus aucune valeur émotionnelle !
mes mots sont blessants, maladroits, insignifiants !
mes mots me trahissent...
mes mots ne valent plus rien aux yeux des autres !
mes mots sont de la merde...!

J'ai compris... je comprends... Aujourd'hui, je suis bien où les mots n'existent plus !

J'ai perdu tout sens de la communication écrite... je ne sais plus écrire pour les autres ! j'ai perdu confiance en moi !

Ma douleur n'est plus exprimable ... les oiseaux se cachent avant de mourir !

Seule l'ivresse de ma souffrance personnelle peut s'exprimer par le regard, un sourire, un geste, une parole !
Mon émotion est impartageable tout comme mon désespoir !

OUI, OUI, OUI.... je suis un pur égoïste puisque moi seul revendique tout le malheur de la mort de mon fils Raphaël !
La plupart se cachent, ils ont peur... pendant que d'autres sont dignes !

Moi je veux vivre avec cet effroyable malheur ! je lui dois bien "ça"... c'est le prix à payer de l'avoir connu et d'avoir été son papa...

Je n'écrirai plus chez les autres... je vais me cloîtrer définitivement dans mon fil de discussion... "Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !"

J'y suis bien chez moi et je ne veux plus être mal perçu... mal compris ! je ne veux plus me justifier ou expliquer !
Osez venir... mais respectez le lieu ... silence et solitude !

Je reconnais facilement les miens... ils seront toujours les bienvenus... je suis cependant ouvert aux inconnus au bon comportement et aux bonnes manières !

Seule l'émotion... seule la vérité... les sentiments sincères... seul l'état affectif de la connaissance de la souffrance et la reconnaissance de la douleur... seul l'essentiel de l'essentiel...

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 16 Juillet 2016 à 07:52:48
Federico
Tu exageres  ;Pourtant tu n'es pas de Marseille  :)
Tes mots nous touchent nous maintiennent sur le fil parfois
Ne te terre pas non pas dans ton monastère ni ta tour d'ivoire
Je reprend tes mots je ne suis que le papa de Raphaël.......
NON NON
Tu es le fils
  aimant d'un père toujours là , d'une maman pour qui tu écris des posts d'Amour ,la mienne me hait depuis mon enfance!!
Ton coloc est génial....
Tu es chagrin de cette séparation imposée par ta femme , ne laisse pas cet état de fait te mettre a terre
Tu oscille entre des journée d'ephorie et des journée de désespoir on les voit dans tes posts ces alternance que nous connaissons tous que nous sommes endeuillés surtout au début comme pour toi cette séparation récente

fils de Cervantès releve toi et vient jouer dans la cour de récréation avec Miss Couette

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 16 Juillet 2016 à 08:22:39
Rentre dans ta coquille, ton monastère pour l'instant, prends soin de toi, repose toi  et le jour ou tu t'en sentiras à nouveau capable, va vers les autres, aide les comme tu peux.  Les autres ont besoin de toi, de tes paroles.

Le calme revient toujours après la tempête.  Sois doux avec toi.


Un peu comme un bateau
J'avance face à la mer
Je navigue sur les flots
Un peu comme un bateau
J'avance et je suis fière
De ce que porte mon dos
Un peu comme un bateau
Qui trouve son équilibre
Entre les vagues et le chaos
Un peu comme un bateau
J'avance et je suis fière
De ce que porte mon dos
Un peu comme un bateau

Maman dit que malgré les épreuves
Il faut continuer à sourire
Sourire à la vie
Et qu'il y a toujours du bon
A tirer tant qu'on respire
Ou alors on se tait pas
On va
Face au vent en priant
De toutes nos forces écorchées par le temps

Avec le temps tout s'éloigne
Avec le temps tout se soigne

Et je rame, rame, rame, rame, je rame sur les eaux
Et je rame, rame, rame, rame, mais l'espoir coule à flot
Et je rame, rame, rame, rame, je rame sur les eaux
Et je rame, rame, rame, rame..  Et j'avance...

Extrait de Comme un bateau   Indila.

Prends soin de toi Frederico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 16 Juillet 2016 à 08:32:17
Federico
comme nous tous vous avez besoin quelquefois de solitude pour vous retrouver vous même. 
Mais surtout n'hésitez jamais à mettre un mot sur un fil ou un autre. Nous avons tous besoin de vos mots.  Vous dites si bien ce que nous ressentons quelquefois sans oser nous l'avouer à nous même.
Vos mots sont importants,  Vous êtes important sur ce forum.
votre amie G.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: cdi le 16 Juillet 2016 à 11:15:45
Federico
Si tu as besoin de parler je suis à 40 mn de  Toulouse .

Cdi
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 16 Juillet 2016 à 12:19:57
(http://www.aht.li/2923386/rosenoire.jpg)
 
Les mots c'est pas facile. On a confiance en ce que tu portes en toi, Federico.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romanic le 16 Juillet 2016 à 15:11:24
Federico, tout ce qui tourne en boucle en moi, me laisse pétrifiée, épuisée depuis 3 ans 1/2, et qui n'est plus ni verbalisé, ni écrit par manque de mots, tu l'exprimes...
Je lis...chaque jour...et me sens moins seule...
Continue à parler de tes émotions, ta détresse, ton impuissance, ta douleur, ton amour pour Raphaël...
Tu es notre "porte-parole", dans la réalité de notre souffrance, de même que Eva Luna, Monangesavieru (et d'autres), sont nos "sages", qui éclairent un peu notre douloureux chemin!
 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Juillet 2016 à 22:22:14

En juillet 2012... Raphaël est allé avec des copains de classe pour connaître les résultats du baccalauréat.

Bien sûr, il m'a téléphoné : " - Papa , je l'ai ! "

Tu es content ? : " - oui Papa ! ... et toi ! est ce que tu es content de moi ? "

Silence... long silence au téléphone... il a compris que je ne pouvais pas lui répondre... je pleurais !

Au fait, quand il m'a dit " - Papa, je l'ai " ... il ne s'agissait pas du bac... mais de la Mention Très Bien !

Les portes des "Etudes Supérieures" lui étaient ouvertes... il a été admis sur dossier dans une Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles à L'ENS Cachan spécialité Droit-Economie- Sciences politiques et en parallèle à la Faculté de Droit de Toulouse Capitole !

Il a réussi son premier semestre avec mention... il a rangé sa chambre, fait sa valise, écrit ses lettres... puis il s'est envolé... loin, loin... très loin.... tellement loin que je ne peux plus le voir mon fils !

" - Papa, est ce que tu es content de moi ? "... je ne peux toujours pas lui répondre... je pleure toujours !

Le papa de Raphaël
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 16 Juillet 2016 à 22:48:40
Je suis certaine que pour Raphael ton silence et tes larmes de joie lors de l'annonce de son bac avec mention très bien étaient encore plus éloquents que 100.000 paroles car ce silence et ces larmes reflétaient tout l'amour et la fierté que tu avais pour lui et il le savait.



"Lorsqu'il n'y a plus de mots, ne cherche ni à parler ni à penser à autre chose, le silence a sa propre éloquence, parfois plus précieuse que les paroles"   Elisabeth Kubbler Ross


Sois doux avec toi.  Prends soin de toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 17 Juillet 2016 à 03:33:45
 :'(

bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Juillet 2016 à 16:25:01

Ah, ce démon de midi... il en a encore attrapé un : c'est mon frère !

 Et je suis bien placé pour en parler... c'est mon coloc ! et je cohabite avec lui !

Attention ! pas de nanas à l'appartement... ça NON,NON et NON...!

Ah , ce sacré démon de midi... sacré frangin et sacrées "gonzesses" !

 D'accord, il a la cinquantaine ( grand, musclé, beau  brun ténébreux, souriant, beaucoup d'humour, il aime parler de "tout", très bon vivant, il prends la vie du bon côté - il aime cuisiner mais pas faire le ménage- il s'y connaît rien en déco intérieure, bon travail,  disponible, d'excellente compagnie ! )....... mais ça fait quand même maintenant 13 ans qu'il est divorcé et que son grand manège avec le démon de midi continue... encore et toujours ! il faut croire qu'il aime ça ! ce p'tit diable de coquin ! il aime la bagatelle !

 Démon et midi : après avoir pensé à l’insolation ou à une autre maladie frappant au milieu de la journée, j'imagine plutôt qu’il s’agit d’un démon poussant l’homme à la débauche au milieu de sa vie... et bien sûr ça n'a rien à voir avec une insolation due à une trop forte exposition au soleil ! çà lui aurait passé depuis le temps !

Démon de midi : désir de changer de compagne ou de compagnon à l’approche de la cinquantaine, chute tardive dans la débauche ou dans l’infidélité conjugale après une vie bien réglée et bien disciplinée. Pour lui le vieillissement n'est pas un handicap et le démon de midi n’est qu’un bon diable auquel il peut obéir sans déchoir.

 Donc "mon petit frère" qui profite de sa belle cinquantaine... Il fornique avec une starlette de vingt-cinq ans qu’il se prépare non pas... à épouser ... mais à larguer alors qu'elle est absolument éblouissante ! il en a marre... Monsieur en a marre de la fraîcheur, de la beauté et de la jeunesse ! je pense plutôt qu'il en a peur ! et qu'il hésite à s'engager !

Et puis il dit que moi je suis son coloc... il veut prendre soin de moi ! il veut être là pour me raconter des histoires et me faire sortir de mon trou ... pour sourire et rire... pour me faire oublier un peu que je souffre toujours ...

 Moi, j'essaie de le raisonner mais y'a pas moyen ! il fait sa vie et moi la mienne... mais c'est vrai que nous avons une approche différente en ce qui concerne la "gent féminine" !

J'aimerais qu'il se stabilise émotionnellement mon jeune frère mais il ne pense qu'à prendre la vie du bon côté !
Bon, il n'a pas complètement tort...
Lui, il profite de sa vie... moi, je n'ai jamais su profiter de la mienne !
Par contre je lui parle alors que je suis complètement à l'ouest ! et alors que je vis bien au sud-est de Toulouse ! mon adresse est la suivante...
Y'a rien à y comprendre !

Les plaisirs... la jouissance... vivre la vie et la faire sienne !

Comment puis je lui en vouloir ?

C'est une vraie adoration !

 Voilà... c'est mon frère !

Federico

PS : à lire au second degré ! avec un p'tit brin d'humour et dans la bonne humeur !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 18 Juillet 2016 à 00:17:53
 :) un homme a présenter en somme
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Juillet 2016 à 00:42:31

OUI, OUI...absolument ! c'est vraiment un homme à présenter !

Comment va Miss Couette ! en vacances ! demain pas école ! youpi-youpi !

J'ai encore fait une sacrée sieste cet aprèm... et toi ?  ;)

 :-* et A+ dans le bus !

FEDERICO
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Juillet 2016 à 02:34:58

Le paradoxe du deuil.

"B." , mon prénom, est né un 25 novembre... et "il" a carrément explosé en mille morceaux et complètement brûlé le lundi 28 janvier 2013 avec le suicide de Raphaël !
J'ai touché mes cendres qui se sont définitivement envolées avec l'enterrement de mon fils aîné !
Il ne reste pratiquement rien du "B." si ce n'est qu'un vague  souvenir d'enfance...

Le "B." de ses 24 années de "mariage" vient de disparaître... mis à la porte et dans l'obligation de vendre sa propre maison ! de s'éloigner momentanément de son fils cadet ... quitter définitivement son environnement... abandonner son chat... ses belles fleurs ! ses chênes, ses oliviers...

NON, je n'ai rien choisi... tout a été imposé, commandé, ordonné !

Mais cet homme qu'a-t-il pu faire de si  horrible pour mériter cette condamnation ? - souffrir et pleurer la mort de son fils !
Oui, il a été plus papa que mari... plus papa qu'amant... plus papa que jardinier... plus papa qu'ami... plus papa que confident...

On a  voulu détruire un Papa en souffrance ... puisque l'homme était intouchable, inaccessible...

Vous vous rendez compte un athée qui fréquente les monastères... il ne peut qu'être fou !

OUI, fou de douleur et à la recherche d'une spiritualité qui apaise, qui soulage...

Voir.... son corps meurtri par la douleur... avoir la  peau séchée par la souffrance... son sang qui s'empoisonne...

Le "B." n'est plus rien... il n'existe plus !

Par contre LE Papa en souffrance tient toujours debout... à vie... jusqu'à la mort !

Federico est né à la suite d'une injuste et cruelle tragédie ce même lundi 28 janvier 2013 !
La date de sa mort n'est pas connue mais elle est étroitement liée à l'espoir d'une nouvelle naissance... ou à son désespoir !

Difficile de changer d'identité et pourtant...
les drames font qu'on peut aussi "mourir" au même moment  que nos morts
et non pas ressusciter mais avoir la volonté d'avancer pas à pas...lentement... calmement... doucement...
en laissant les traces de ses pas derrière soi et...
marcher, marcher, sans s'arrêter avec l'espoir de trouver...
un sourire puis une fleur et enfin une oasis de fraîcheur
où l'on puisse s'asseoir à côté d'un bonheur !

"B."... Federico... Papa de Raphaël...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 18 Juillet 2016 à 11:40:08
  Je te comprends Frederico. Je peux dire, moi aussi, qu'une partie de moi est morte quand on m'a annoncé le décès de mon compagnon, comme si on m'avait amputé de la moitié de moi-même. Je pense que c'est toujours comme ça quand on perd un être très cher. Il  y a un avant (comme un âge d'or, un paradis perdu dont on garde la nostalgie)et un après. Comme tu dis si bien, il vaut mieux avancer tout doucement, tranquillement, un pas après l'autre, chacun à notre rythme, continuer à vivre. Pour eux, pour honorer leur mémoire adorée, et parce-que la vie a encore beaucoup à nous offrir en dépit de tout. C'est ce qu'ils auraient voulu pour nous, comme nous l'aurions voulu si c'ètait nous qui étions partis avant eux.
  Oui, on sens bien que tu as été un père, un papa avant tout dans ta vie, et que tu l'es toujours dans ton cœur. Raphael a eu beaucoup de chance de t'avoir eu pour père.

  De tout cœur avec toi  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 18 Juillet 2016 à 14:13:47
J’espère que « B » tout comme le Phoenix renaitra bientôt de ses cendres.    Lui aussi a le droit d’être HEUREUX, de revivre à nouveau même si ce sera différemment.  On ne peut pas revenir en arrière, effacer le passé, oublier... mais on peut panser les blessures, et renaitre plus fort d’avoir surmonté l’épreuve.

B était et restera à jamais le papa de Raphael mais B a droit aussi à revivre des joies et des moments de bonheur et de plénitude

« Pour frayer un sentier nouveau, il faut être capable de s’égarer ». Jean Rostand

Je te souhaite de t'égarer sur un chemin qui conduit au bonheur.

Prends soin de toi, sois doux avec toi.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Juillet 2016 à 04:18:57

Quand j'apprends que "Les amis de Raphaël" sont en vacances ici ou là... qu'ils sortent, qu'ils fêtent, qu'ils chantent et dansent...qu'ils travaillent ou continuent leurs études à l'université... etc... etc...

Je pense à Raphaël et ça me fait très mal qu'il ne puisse pas profiter des "belles choses de la vie"... il n'est plus ici ou là... Il est mort ! oui, ma souffrance durera toute ma vie !

Je dois ainsi faire avec "son suicide" et co-habiter avec "ma douleur physique et ma souffrance morale !"

Rien que "ça" ma p'tite dame ! en plus, mon "ex" a tenté sa chance ailleurs... une nouvelle vie plus gaie, plus aventurière, plus passionnante, plus riche en émotions positives... et pourquoi s'en priver quand on s'en donne les moyens !

Et moi ? je n'ai qu'à crever... seul... à saigner... dans mon coin... les gens diront simplement : "- il n'a pas supporté la mort de son fils aîné !"... C'est normal et cela se comprend !
Le pauvre ! quelle tristesse...

Ces putains de gens sont des connards, c'est normal et ils comprennent... n'importe quoi !
Moi, je vais lutter contre cette ignoble fatalité... sans eux !

Ces gens connaissaient notre relation infiniment fusionnelle... une parole... un regard... un sourire...un geste... un silence !

Raphaël captait tout...tout de suite... tranquillement... sereinement !

Beaucoup de personnes jalousaient notre relation... et ils voudraient pouvoir me regarder avec pitié aujourd'hui !
Ils n'auront pas ce plaisir puisque je me suis barré du village !

Même la famille de mon "ex"... des jaloux !... des radins !... aucun soutien... aucun mot de réconfort... pas d'appel !
J'ai tout soldé... ils ont tous disparus de ma vue...

Ils ne me croiseront pas pour me dire un p'tit mot, ... ou pire, ne rien me dire !
Ces hypocrites... ces bâtards !

J'ai réglé le problème... comme un simple clic informatique... POUBELLE !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 19 Juillet 2016 à 10:55:14
Compagnon de "SOLDITUDE" cher federico !
avec ces anti-solidaires de tout bords....
ces chancelants du soutien...
ces menteurs du coeur...
ces pseudos pacifistes....

Les voilà à brasser des grands mots, à se faire croire que OUI..... l'amitié, la famille sont des choses importantes pour eux !

Je les vois d'ici, les tiens comme les miens, bavasser sur les uns et les autres..... qui ne sont pas comme si ou comme çà,
à dénoncer des injustices, à s'étonner de tel geste, à manifester contre ou pour,
enfin se révolter quoi  ! car EUX, eux vraiment... ne sont pas comme çà....n'auraient JAMAIS fait comme çà!

Sans regarder que leurs propres comportements devant nos drames.... sont si LACHES.... si LAMENTABLES.... si ECOEURANTS....


mais qui est RESPECTABLE, mon cher federico ?

-JB007 >:(  ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 19 Juillet 2016 à 11:45:49
  Oh oui, les gens qui disent "qu'on n'a qu'à faire notre deuil maintenant, ça fait suffisament longtemps, il faut tourner la page, la vie continue" etc je suppose qu'on en connaît tous, qu'on en connais tous beaucoup trop, parce-qu'une majorité de personnes ne peuvent pas ou ne veulent pas nous comprendre. J'ai remarqué autre chose: au départ, même des personnes peu sensibles sont touchées, au moins un minimum, par le deuil d'autrui; tout le monde soupçonne la douleur insoutenable que ça représente forcément, et ces personnes font donc au moins un minimum d'efforts dans un premier temps. Mais plus les mois passent, moins ils se sentent tenus de prendre des précautions avec nous, de respecter notre peine en nous laissant parler de l'être cher, ou même tout simplement respecter le fait que nous pouvons manquer d'entrain. Ils se disent que ça doit aller beaucoup mieux, qu'ils n'ont plus besoin de prendre de gants, que c'est "le passé", certains pensent même qu'on n'a qu'à se secouer, passer à autre chose etc et pourquoi pas "oublier" pendant qu'ils y sont?...
  Tu as eu mille fois raison de mettre une distance de sécurité entre toi et ces gens qui ne font qu'ajouter à ton chagrin par leur incompréhension, leur manque d'empathie...je me sens beaucoup mieux depuis que j'ai fais de même  >:( :)
  Maintenant que les premiers temps du deuil sont passés, les gens sont plus gênés qu'autre chose par notre douleur lorsque nous allons mal je pense. Ce qu'ils comprennaient et acceptaient au début n'a plus loin d'être à leurs yeux...mais toput le monde n'est pas comme ça, et c'est dans cette èpreuve que nous constatons quelles sont les personnes vraiment sensibles, nos vrais amis aussi.

  Je pense à toi  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Juillet 2016 à 14:15:58

En ce moment... je suis une vraie grenouille de bénitier... je passe la plupart de mon temps au frais dans les églises et dans la vasque de l'eau bénite pour me rafraîchir comme à la piscine !

J'y suis tranquille-peinard ...en maillot de bain avec ma serviette de bain... et cela jusqu'à la fermeture de l'église !

Il n'y a presque personne... quelques mémés ! j'suis pas dérangé !

→ "- voir grenouille et bénitier. Cette expression vient du fait que les grenouilles vivent toujours près d’une mare. Le bénitier étant la vasque dans laquelle se trouve l’eau bénite, on compare les personnes passant leur temps à l’église à des grenouilles ayant un besoin presque vital de cette eau."

Il faut bien essayer de prendre la vie du bon côté...

Bien Benoîtement...
Federico




Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Juillet 2016 à 15:42:16

Message pour Bulle 777

Salut JB007,

OUI, je suis bien "Numéro inconnu", né le 25/11/X à...Y... en Espagne ! fils de A et F !

Je parle Castillan (Espagnol), François et Angliche !

Mon héros littéraire préféré est Don Quichotte de La Mancha !

Mais je n'ai... vous l'avez tous et toutes compris... Ni Dieu, Ni Maître !

JB007 bonne nouvelle... je pars bientôt en vacances du lundi 25 juillet jusqu'au mardi 16 août !
Jeudi soir, je réunis tout mon état-major pour un apéro-dinatoire et boucler les derniers détails de notre départ ... au soleil... de l'Espagne, mon Pays ! mais je paie naturellement toutes mes taxes et tous mes impôts en France !

Donc JB007 je pars pour une destination inconnue... chez moi...

J'entends déjà depuis ici "certaines" qui crient de joies... ouf! enfin des vacances ! il est parti... "le matador"...
Notre pauvre Webmaster, écrasé par la chaleur envahissante de l'été qui s'écrase sur lui et sur nous aussi... ouf ! enfin un peu de tranquillité ! il est parti l'Espagnol de Toulouse !

Bon ... que puis-je faire pour vous ?

Je penserai à vous à coup sûr !

Je vous embrasse

Federico

PS : merci JB007 ... j'ai adoré ton dernier message sur mon fil de discussion !  ;) et  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 19 Juillet 2016 à 21:27:30
  Moi-même j'aime beaucoup le personnage de Dom Quichotte, d'ailleurs j'ai passé ma vie à me battre contre des moulins à vent  :Dcomment faire autrement dans ce monde cruel?  :-X

  Tu nous aide déjà beaucoup, n'en doute jamais  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 20 Juillet 2016 à 02:35:59
 :) et surtout, de très booooooooooonnes vacances  8)
 de beaux moments à partager avec ton papa et tes fils qui t'accompagneront, chacun à leur manière.....


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Juillet 2016 à 02:45:56

Ma très chère Stana,

Je te remercie beaucoup... je t'imagine souvent avec ton amoureux Pierre... vous deviez former un beau couple, original et unique, plein de vie... à votre image forte et magnifique !

Je pense aussi souvent à toi à cause de ses températures caniculaires... qui ne te conviennent pas...
 
Toi, Stana, la femme d'Epinal... l'hivernale qui adore la neige abondante, le grand froid, l'épais brouillard...
Toi, Stana ...la Romantique ...l'automnale,  qui préfère le vent glacial de ta ville, les feuilles mortes et la nature sombre et reposante !

Cela ne m'étonne pas quand tu dis que tu as passé une bonne partie de ta vie à combattre les moulins à vent !
Ta force : ton intelligence ! tu es une belle personne douce et sensible... comment te le reprocher !

Ton vécu est déjà bien riche en émotions diverses et variées ! tu as une belle expérience des choses de la vie !
Tu aimes la simplicité mais tu aimes comprendre, étudier et analyser des "choses" trop compliquées pour moi !

Malgré nos différences... nous nous respectons énormément... et c'est cela que je trouve admirable !
Nous connaissons nos différences et au lieu de nous séparer... elles nous rapprochent par le respect et l'admiration !

Merci ... merci Stana !

Amitiés.
Bises.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Juillet 2016 à 03:22:49


Quand j'apprends que "Les amis de Raphaël" sont en vacances ici ou là... qu'ils sortent, qu'ils fêtent, qu'ils chantent et dansent...qu'ils travaillent ou continuent leurs études à l'université... etc... etc...

Je pense à Raphaël et ça me fait très mal qu'il ne puisse pas profiter des "belles choses de la vie"... il n'est plus ici ou là... Il est mort ! oui, ma souffrance durera toute ma vie !

Je dois ainsi faire avec "son suicide" et co-habiter avec "ma douleur physique et ma souffrance morale !"

Rien que "ça" ma p'tite dame ! en plus, mon "ex" a tenté sa chance ailleurs... une nouvelle vie plus gaie, plus aventurière, plus passionnante, plus riche en émotions positives... et pourquoi s'en priver quand on s'en donne les moyens !

Et moi ? je n'ai qu'à crever... seul... à saigner... dans mon coin... les gens diront simplement : "- il n'a pas supporté la mort de son fils aîné !"... C'est normal et cela se comprend !
Le pauvre ! quelle tristesse...

Ces putains de gens sont des connards, c'est normal et ils comprennent... n'importe quoi !
Moi, je vais lutter contre cette ignoble fatalité... sans eux !

Ces gens connaissaient notre relation infiniment fusionnelle... une parole... un regard... un sourire...un geste... un silence !

Raphaël captait tout...tout de suite... tranquillement... sereinement !

Beaucoup de personnes jalousaient notre relation... et ils voudraient pouvoir me regarder avec pitié aujourd'hui !
Ils n'auront pas ce plaisir puisque je me suis barré du village !

Même la famille de mon "ex"... des jaloux !... des radins !... aucun soutien... aucun mot de réconfort... pas d'appel !
J'ai tout soldé... ils ont tous disparus de ma vue...

Ils ne me croiseront pas pour me dire un p'tit mot, ... ou pire, ne rien me dire !
Ces hypocrites... ces bâtards !

J'ai réglé le problème... comme un simple clic informatique... POUBELLE !




Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 20 Juillet 2016 à 10:30:11
T'as raison, ceux qui t'ont tourné le dos ne mérite pas plus de considération de ta part.  Ils ne savent pas ce qu'ils ratent en t'ayant effacé de leur vie car tu es quelqu'un de bien n'en doute pas.

"Tourne le dos au négatif et regarde droit devant toi avec positivisme.  Profite de ton présent et entoure toi de personnes avec qui tu te sens bien.  "

C'est une des clés qui te permettra d'aller mieux.  Prends soin de toi, sois doux avec toi. 

La voix intérieure.

 J’ouvre l’oreille de mon cœur,
J’entends ma voix intérieure.
Je me retire en moi et m’accorde un temps de silence.
Terre en friche !

Fais silence et écoute !

Je  ferme mes oreilles.
Je n’entends plus les voix de mon passé,
Qui me diminuent et me condamnent,
Qui étouffent ma joie de vivre,
Qui blessent mon cœur.

Sans plus écouter les voix
Qui me réclament des performances :
Cent fois plus, mille fois plus,
Les voix qui exaltent mon désir d’être,
Et en même temps s’en moquent.

Je voudrais écouter la douce mélodie de ma vie,
Cette voix intérieure ….
C’est elle qui me libère, qui m’appelle à vivre,
Pour déployer mes forces et mes capacités,
Qui m’invite à être.

Fais silence et écoute !

Je veux écouter cette voix intérieure
Qui m’indique et m’ouvre un espace où vivre,
Qui m’indique comment germer, vivre et croître.
Voix intérieure, ma racine qui me porte et le fortifie,
Qui protège mon chemin,
Et assure mes pas quand le sol pierreux me résiste,
Quand des épines encombrent ma route.

 
Et voici le fruit, mûri dans le silence et l’écoute.

 

EXTRAIT DU LIVRE D’ANSELM GRÜNN
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Juillet 2016 à 16:36:48

Christophe Mae... il est où le bonheur ? il est où ?... https://www.youtube.com/watch?v=m5qXr9lLdwA
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 21 Juillet 2016 à 18:48:15
  Merci pour ton massage Frederico  :) hé oui, se battre contre des moulins à vent, tu dois connaître ça aussi^^

  Oui comme tu dis, nous sommes différents à plusieurs points de vue, mais en même temps nous nous comprenons, et tu es une personne que j'apprècie beaucoup  :-*

  J'aime beaucoup cette chanson de Christophe Mae  :) celle-là aussi est belle et très parlante-je crois que je l'ai déjà postée ailleurs, je ne suis pas sûre, du coup j'aimerais la partager:

https://youtu.be/EHkn5bjm3nI   
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Juillet 2016 à 16:13:11
ça y est les vacances sont là : départ à 4h du mat dans la nuit de dimanche à lundi... direction l'Espagne !

Mon père nous recevra avec une grande et bonne paëlla et du bon vin !... et après la siesta espagnole !
olé ! olé ! olé !

OUI, je pars avec un de mes deux fils... l'autre restera très symboliquement au cimetière d'un beau village de Toulouse !

L'un va voir son Pépé et profiter avec ses copains de vacances à la plage, au soleil, avec des  petites "nanas" et belles "gonzesses", bars, restos et discothèques...etc...etc...etc...
L'autre ... rien... absolument rien !

C'est pour ça et pour d'autres raisons que je ne crois en rien... absolument rien et que je suis proche de ceux qui ne sont plus rien... absolument rien !

Je marche au milieu d'un désert... ma vie... je laisse des traces derrière moi que le vent effacent irrémédiablement... des larmes que le soleil sèchent impitoyablement... et mon cœur brûle, brûle, brûle... je n'ai plus d'âme... je ne suis plus rien... absolument rien !

Je serais heureux avec l'un (fils)... jouisseur de sa vie !
Je serais malheureux avec l'autre (fils)... destructeur de sa vie !
OUI, il faudra que je sois en équilibre et en harmonie avec l'un et l'autre !
Je vais rire en voyant l'un et ... pleurer en pensant à l'autre !

Souhaitez-moi de bonnes vacances ensoleillées... je vais en avoir besoin dans certains moments !

Et puis, il faut que je raconte mon histoire à mon père... il ne sait rien...absolument rien !
Plus de femme... plus de maison... plus de "Juanita" ma chatte...
Perte personnelle de beaucoup de copains-amis de notre ex-couple...
Déménagement.......!!!

Mon père est blindé mais quand même... il va être surpris !

Moi aussi... je suis blindé mais... je saigne profondément et il va falloir qu'il me soigne et me réconforte à 85 ans !

La vie de mon père est longue... vie éternelle... amour éternel... merci !

Je vais "voir" aussi ma mère... Aurélia ...nous ne nous sommes pas oubliés ! jamais ! à la vie et jusqu'à ma mort !

Bien solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 22 Juillet 2016 à 16:49:00
Que tu puisses partager avec les membres de ta famille.
Que ton cœur puisse trouver cet équilibre. Tu pars avec tes 2 garçons, l'un dans ton être.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 22 Juillet 2016 à 23:46:45
Bonnes vacances avec tes deux fils l'un bien vivant et l'autre en toi bien présent également profitez repose toi
Mille pensées
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 23 Juillet 2016 à 00:12:46
hé hé federico...... croire ou ne pas croire.......
souvent, les grands Saints ont commencé leur vie..... en perdant la foi  ;)

Tiens ! en voilà un ( de saint) qui devrait te plaire : Charles de Foucauld, qui commença officier bambochard pour finir ... ermite dans le DESERT ;)

Possible petite lecture de vacance.......  8) 

Amicalement vôtre, JB 007!  ;) ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Juillet 2016 à 00:19:28
Il y a en ce moment même à la TV sur NRJ12 un reportage sur Caraïbes : ma vie en vacances !

Eh bien il y a un reportage qui concerne 3 jeunes français qui sont à Cancun au Mexique pour la Spring break une immense fête d'étudiants américains !...
Et il y a donc Quentin, Yohan et Jordan ... qui sont de supers copains... à Raphaël !
Ces trois jeunes ont été au lycée en classe avec Raphaël et je les ai accompagné (Quentin et Yohan) chaque matin en voiture toute la semaine pendant les épreuves du Baccalauréat à Toulouse !

Ils sont formidables ces garçons !...
Quentin, le timide, a même lu un magnifique et très émouvant texte au nom des amis du lycée le jour de l'enterrement devant une incroyable jeunesse et très nombreuse assemblée !
Raphaël appréciait beaucoup Quentin et il a longtemps joué au football avec Yohan qui est gardien de but !
Ils sont venus à la maison nous dire au revoir - certainement un petit clin d'œil à Raphaël - avant de partir aux USA !
Eh, oui... Jordan est aujourd'hui infirmier à Toulouse ... tandis que Quentin et Yohan jouent au football pour une Université américaine et ils sont également étudiants en Administration et Management du sport !

Je suis content de les voir... mais ça me remue tellement tout ça ! j'imagine... je pense à Raphaël !

Ils sont beaux... ils s'éclatent... ils vivent ! ils profitent de la vie !

Raphaël... rien ... plus rien... absolument rien... il n'existe plus ! il n'est plus rien...
Il ne joue plus au football... il n'est plus à l'université... il ne fête plus rien ! il ne voyage plus ! pas de vacances pour lui ! c'est Fini...Terminé... Adieu !

Mon fils aîné est mort ... suicidé ! oui...mort ... suicidé !....... c'est insupportable !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 23 Juillet 2016 à 00:24:18
C'est incroyable, quel clin d'oeil !
brrr, j'en suis toute émue!
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Juillet 2016 à 04:30:39


En Espagne... le vrai village natal de mon père est quasiment en plein désert... pas d'ordinateur ! pas d'internet ! pas d'électricité ! un puits pour l'eau !....il est encore propriétaire de deux grottes qu'on veut absolument lui acheter pour en faire des "résidences secondaires" !

... Il veut m'y reconduire pour le silence ! l'authenticité du lieu !

Il faut vivre comme un ermite... retiré de la société de consommation ! peu de communication avec l'extérieur !

Là... je me rassure... nous n'allons pas dans son village natal !
Heureusement pour les jeunes ... et pour moi qui actuellement j'ai besoin d'un peu de confort et de réconfort !

Déjà qu'à l'appartement : pas d'ordinateur ! pas d'internet !
3 semaines pendant lesquelles je ne vais pas pouvoir "poster" sur le Forum... je ne vais même pas pouvoir vous lire !

 la galère... la misère !

Mon grand père paternel , le Républicain Espagnol, il vivait dans une maison de village isolée où il avait des fauteuils
de... voiture montés sur des caisses en bois... et ces fauteuils avaient pour usage de servir comme canapé !
Le jambon cru , les saucisses et les boudins pendaient en plein milieu de la principale pièce de la maison !
Dans un autre coin, du bon pain !
Mon repas avec des œufs était déjà tout prévu !
Il avait quand même un petit frigo ! et des lits avec un vieux sommier et des matelas d'une autre époque qu'on avait du lui donner !

J'ai jamais compris pourquoi personne ne voulait venir avec moi en vacances  chez mon grand père !

Ce grand père... dont je porte fièrement le prénom... je l'aime et j'ai une immense admiration pour lui ! mon amour est éternel et infini !
Salut grand père !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Juillet 2016 à 04:41:21

Bon ... il est 4h30 du mat !... y'a longtemps qu'il n'y a plus personne qui traine sur le Forum !

Avant d'aller dormir et de vous souhaiter une excellente nuit ... j'ai envie de vous chanter "La Marseillaise"...

"- Allons enfants de la Patrie
 Le jour de gloire est arrivé !
 Contre nous de la tyrannie
 L'étendard sanglant est levé
 Entendez-vous dans nos campagnes
 Mugir ces féroces soldats?
 Ils viennent jusque dans vos bras.
 Égorger vos fils, vos compagnes!

Aux armes citoyens
 Formez vos bataillons
 Marchons, marchons
 Qu'un sang impur
 Abreuve nos sillons

Que veut cette horde d'esclaves
 De traîtres, de rois conjurés?
 Pour qui ces ignobles entraves
 Ces fers dès longtemps préparés?
 Français, pour nous, ah! quel outrage
 Quels transports il doit exciter?
 C'est nous qu'on ose méditer
 De rendre à l'antique esclavage!

Quoi ces cohortes étrangères!
 Feraient la loi dans nos foyers!
 Quoi! ces phalanges mercenaires
 Terrasseraient nos fils guerriers!
 Grand Dieu! par des mains enchaînées
 Nos fronts sous le joug se ploieraient
 De vils despotes deviendraient
 Les maîtres des destinées.

Tremblez, tyrans et vous perfides
 L'opprobre de tous les partis
 Tremblez! vos projets parricides
 Vont enfin recevoir leurs prix!
 Tout est soldat pour vous combattre
 S'ils tombent, nos jeunes héros
 La France en produit de nouveaux,
 Contre vous tout prêts à se battre.

Français, en guerriers magnanimes
 Portez ou retenez vos coups!
 Épargnez ces tristes victimes
 À regret s'armant contre nous
 Mais ces despotes sanguinaires
 Mais ces complices de Bouillé
 Tous ces tigres qui, sans pitié
 Déchirent le sein de leur mère!

Nous entrerons dans la carrière
 Quand nos aînés n'y seront plus
 Nous y trouverons leur poussière
 Et la trace de leurs vertus
 Bien moins jaloux de leur survivre
 Que de partager leur cercueil
 Nous aurons le sublime orgueil
 De les venger ou de les suivre!

Amour sacré de la Patrie
 Conduis, soutiens nos bras vengeurs
 Liberté, Liberté chérie
 Combats avec tes défenseurs!
 Sous nos drapeaux, que la victoire
 Accoure à tes mâles accents
 Que tes ennemis expirants
 Voient ton triomphe et notre gloire! "

BONNE NUIT
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 23 Juillet 2016 à 07:53:26
Bonjour Frederico,

Je te souhaite des bonnes vacances en Espagne.  Qu'elles t'apportent apaisement, bien être, réconfort, ressourcement et que tu reviennes avec une manne d'espoir en un avenir moins sombre.

N'en doute surtout pas, tu partiras avec tes 2 fils.  Le plus jeune physiquement  avec toi et Raphaël dans ton coeur avec tous les souvenirs, les moments de joie partagés avec lui.    Tu me diras c'est une maigre consolation mais il est et restera toujours en toi.  Cela on ne pourra jamais te l'arracher. 

"Il n'est plus là ou il était... mais il est maintenant partout ou je suis"  St Augustin

Prends soin de toi, sois doux avec toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 23 Juillet 2016 à 09:22:53
Ah ben voilà qu' en guise de berceuse il nous chante la Marseillaise pour mieux nous endormir! (C' est de l' humour hein, l' humour étant la politesse du désespoir).

Je te souhaite de bonnes vacances, ressource-toi bien, pour l' an prochain réserve-nous des places dans une de tes grottes, moi ça me plairait bien, avec confort local AOC, j' en rêve déjà. Au moins on économisera sur la taxe de séjour hi hi hi. Pasque cette année je n' ai droit à aucun plaisir bucolique, je reste chez moi, je sers même de roue de secours, je veille sur les maisons des autres qui partent, j' arrose leurs fleurs, je nourris leurs poules, je lève le courrier, ma foi, je suis tellement perdue dans mes pensées que j' arrive même à me transporter sur leur lieu de vacances pasque tous m' envoient des photos sur téléphone ou Face de bouc.  Ils me font saliver de leur assiette pantagruélique des mets locaux, je bave devant mon ordi, heureusement qu' il est water plouf, sinon je prendrais une décharge électrique.

Recharge bien tes batteries, il te reste tes parents et avec qui t' es en bon terme, sache apprécier, car les miens je ne les ai plus et je n' étais pas en bon terme, enfin, c' est eux qui mettaient de la distance, des tempéraments brut de décoffrage, du rustique, des frustes, des physiques habitués à travailler dur, on ne réfléchissait pas, le mental ne comptait pas, allé bourrique, avance, combien de fois l' ai-je entendu!

Bon bref, tu nous raconteras au retour, allé va, on va faire généreux, passe de très bonnes vacances si tu le peux!

Bons baisers du Gard.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 23 Juillet 2016 à 10:07:53
J'espère que ces vacances vont te faire du bien Frederico  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Juillet 2016 à 10:19:32
 
https://www.youtube.com/watch?v=F_Omvxm9WDQ..... Rosario Flores... Rosa y miel... (Rose et miel)

https://www.youtube.com/watch?v=iVCEUDxJXP4..... Rosario Flores... como quieres que te quiera...si ya no estas aqui ! (comment veux tu que je puisse t'aimer ... si tu n'es plus là !)

Je vous souhaite un bonouikinde (  ;) Nandou) et n'abusez pas trop de Face de bouc ... ni du forum !
Il fait beau temps dehors !
Le soleil... les nanas... les gonzesses ! je vais faire un tour en ville cet après midi !

 ;)  :)  :D  8)  :P et  :-*  :-*  :-*

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 23 Juillet 2016 à 10:55:00
  lol par chez moi le temps est couvert, il a plu hier une bonne partie de la journée, un bel orage même  ;D je suis bien contente, mon moral est remonté dès que j'ai vu tomber les premières gouttes. Enfin de la fraîcheur ;) je me sens toujours plus vivante avec ce temps-là, même si la plupart des gens ne comprennent pas^^ben oui, c'est l'une de nos différences comme tu dis si bien  :)
  Moi aussi je vais sortir du coup, je vais au marché de ma ville, un petit plaisir simple. J'espère croiser des connaissances à moi que j'apprècie, on ne sais jamais, quelques dialogues amicaux font toujours du bien. Et peut-être choisir de belles fleurs  :)

  Passe une bonne journée!

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 23 Juillet 2016 à 11:36:59
Vive l'Espagne, le soleil, les plages, les jolies nanas, les grottes et plein de bonnes choses.

https://www.youtube.com/watch?v=4y1Quy06U9I

Bonnes vacances
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Juillet 2016 à 20:28:54

Je n'aime plus voyager... j'ai peur de partir... non pas de mourir... mais de partir sans dire au revoir !

Pourtant je pars de chez moi, mon appartement proche de Toulouse... et je vais chez moi, mon appartement proche de Valencia !

Et, je pars bien avec mes deux fils et deux amis !

Donc, merci beaucoup pour vos messages et à bientôt... au revoir !

Ne doutez pas ! je penserai à vous ! j'ai dit que je me sens très proche de toutes celles et de tous ceux qui sont dans la douleur physique et la souffrance morale !

Pas d'ordinateur... pas d'internet !

Vous êtes ma famille endeuillée... vous comptez pour moi ! merci !

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 24 Juillet 2016 à 22:44:52
BON VOYAGE  :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 24 Juillet 2016 à 23:06:51
Un très bon voyage et beaucoup de bonnes choses durant tout ce séjour sur tes terres espagnoles.

"Si vous êtes assez courageux pour dire au revoir, la vie vous récompensera avec un nouveau Bonjour"  Paulo Coelho

Donc à très bientôt pour ton nouveau bonjour. :) ;) :D :-*

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Août 2016 à 21:04:56


Salut "Les amis dans l´ordi"

Tout va bien... je suis toujours en vacances... et tout se passe formidablement bien et avec mon père et avec les Garçons !

Je profite d´agréables moments... ils sont parfumés de compréhension et de douceur !

Quelle chance de vivre au quotidien avec la bonne humeur et l´optimisme de mon père...
Quelle chance d`être avec des jeunes, beaux, dynamiques, souriants... qui s´éclatent et qui vivent... la vie...

Quel paradoxe... le ciel de mes vacances est impertubablement bleu... mais la couleur de mon coeur... reste irrémédiablement noire !

Ces derniers temps, je me sens très proche des témoignages de Noëlle, Romane et Kompong speu...

Les "cons" de Noëlle m´insupportent...
La rage,  la colère de Romane m´accompagnent...
La  souffrance, la vérité, la réalité de Kompong ...

Je vis dans la résignation et... l´espérance !

La voie et la voix d´Éva Luna est inaccessible et désespérément inaudible pour moi... après 3 ans et demi dans  l´obscurité la plus absolue !

Pas de lueur !  rien que des traces dans un désert ! la mort me nargue... la souffrance intolérable...
Le noir est toujours présent, resplendissant...

Je peux sourire et rire ... tristement... mais j´ai toujours mal quand je pleure ...

Bien Solidairement.
Federico


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 06 Août 2016 à 22:33:05
Coucou Frederico  :-*merci de nous donner des nouvelles  :)
  Sourire et rire, même tristement, c'est tout de même sourire et rire, donc c'est toujours ça, je suis bien placée pour le savoir  :( :) il n'y a pas de petits progrès, et les petites joies, même teintées de plus ou moins-parfois plus que moins, nous connaissons tous ça-de tristesse sont tout de même autant d'instants précieux, qui méritent d'être vécus.

  Je pense à toi  :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 07 Août 2016 à 04:26:22
Salut Frederico
Notre cours de récréation est tellement triste on y joue plus aux billes ni a cache cache ,pas plus a la marelle encore que , sauterjusqu'au ciel
Amicales pensées miss couette
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Août 2016 à 22:27:24


Raphaël, mon fils, mon chéri, mon Amour...

Je voulais t´écrire mais je n´ai pas les mots.... je vais essayer...

Je suis en guerre contre le suicide et je livre désespérément combat... jour après jour !

Je lutte... j´affronte... je combats...

Je suis extrêmement blessé... je saigne abondamment... la cicatrice ne peut se refermer...
Et pourtant, je suis soigné, épaulé, aidé, aimé... inconditionnellement, passionnément !

Quand on m´a annoncé ton suicide...
je me suis écroulé à terre...
à genoux...
j´ai instantanément et sauvagement crié : " c´est fini... tout est fini !"....

Aujourd´hui, je souhaite ardamment me tromper...
Je garde  Espoir mais je sais que je ne pourrais jamais guérir à "Ça"...

TOI, RAPHAËL... à 18 ans et même pas 5 mois !... scandaleusement beau et intelligent !

C´est fini !...

TOUT est fini ?

Je t´aime.
Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 08 Août 2016 à 13:24:16
 :'(

   tiens bon et que la vie te réserve encore de belles joies.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Août 2016 à 13:25:48



Je "crois toujours" bizarrement au fond de moi que je ne survivrais pas à "ÇA",


Malgré... "les gestes réconfortants, les forums écoutants, les endeuillés partageant, les lectures inspirantes, l'écriture qui sauve, la vie qui continue, les couleurs qui reviennent..."


Dans ce Forum, je n´aime que ...  le noir total, absolu ou le gris très foncé !... l´humour, l´absurde et la dérision !

L´impensable impartageable qui se partage pour se soulager par l´écriture !

Colère, rage, désespoir, haine... chagrin, douleur, souffrance... Suicide, accident, maladie !

L´écriture noire, sombre, triste... littérairement funeste !

Ce deuil m´a cassé en mille morceaux, explosé à la dynamite, déchiré... brûlé vif...

Ce deuil m´a démoli, détruit... obsédé, pillé, saccagé... ravagé...

Excusez-moi... je ne veux pas plomber l´ambiance !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 08 Août 2016 à 18:04:16
La nuit n'est jamais complète,

Il y a toujours, puisque je le dis,
Puisque je l’affirme,
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte,
Une fenêtre éclairée,
Il y a toujours un rêve qui veille,
Désir à combler, Faim à satisfaire,
Un cœur généreux,
Une main tendue, une main ouverte,
Des yeux attentifs,
Une vie, la vie à se partager.

-Paul Eluard

Prends soin de toi Frederico.   Je sais que c'est difficile pour toi de le croire mais même dans le noir complet, il faut garder l'espoir d'un avenir moins sombre.

Je te souhaite que ton noir et ton gris très foncé s'éclaircissent un jour...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 08 Août 2016 à 18:33:06
 Tu fais bien de tout mettre noir sur blanc comme ça te viens Frederico, spontanément, y compris lorsque c'est plus dur-peut-être surtout dans ces moments-là. Je sais que ça soulage souvent-pour ne pas dire toujours-plus ou moins de bien, on exploserait des fois, sinon! Ce que tu éprouve, il nous est arrivé-et il nous arrive-à tous de l'éprouver, tu sais que nous te comprenons. J'ai une pensée particulière pour toi aujourd'hui  :-*

*Le soleil brille toujours derrière les nuages*...même quand on ne le voit pas du tout. Il est là malgrés tout, il se cache mais tôt ou tard un rayon finit toujours par se faufiler et illuminer notre cœur.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Août 2016 à 21:41:10
Bonsoir Cinderella,

Le choix de tes chansons sont le reflet de ta grande sensibilité et d´une belle émotivité...

Tes textes sont magnifiques... toujours choisis minutieusement, méticuleusement... merci pour ses partages !

Merci Cinderella pour ton soutien, tes encouragements...

Je ne doute pas un seul instant que tu es une formidable maman... je suis spontané, sincère... avec respect !

Si je peux me permettre bisous :-* pour tes 3 loustics.

Amitiés.

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Août 2016 à 21:33:54


https://www.youtube.com/watch?v=YyIUZpwjTq4

Paroles de la chanson : Caravane... chantée par Raphaël

Est-ce que j'en ai les larmes aux yeux
Que nos mains ne tiennent plus ensemble
Moi aussi je tremble un peu
Est-ce que je ne vais plus attendre

Est-ce qu'on va reprendre la route
Est-ce que nous sommes proches de la nuit
Est-ce que ce monde a le vertige
Est-ce qu'on sera un jour puni

Est-ce que je rampe comme un enfant
Est-ce que je n'ai plus de chemise
C'est le Bon Dieu qui nous fait
C'est le Bon Dieu qui nous brise

Est-ce que rien ne peut arriver
Puisqu'il faut qu'il y ait une justice
Je suis né dans cette caravane
Et nous partons allez viens
Allez viens


Tu lu tu, tu lu tu...

Et parce que ma peau est la seule que j'ai
Que bientôt mes os seront dans le vent
Je suis né dans cette caravane
Et nous partons allez viens
Allez viens

Tu lu tu, tu lu tu...
Allez viens
Tu lu tu, tu lu tu...
En savoir plus sur http://www.paroles.net/raphael/paroles-caravane#vbqeX2blkWAF4LII.99
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Août 2016 à 13:13:16
Art Mengo & Ute Lemper... Parler d´Amour ... https://www.youtube.com/watch?v=rFW15lPn_Bk

https://www.youtube.com/watch?v=Hcb69fEx9pg

https://www.youtube.com/watch?v=hzFbjtnIXEA
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Août 2016 à 20:11:32

Art Mengo... Les parfums de sa vie (  je l´ai tant aimée ) .... ... https://www.youtube.com/watch?v=Gk0iLqYpT1Y

 ....faites vous plaisir !

Je pense bien à vous  ;)

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Août 2016 à 12:48:51


Jean Louis Murat... AIMER... https://www.youtube.com/watch?v=as3kkOMSVSE

Jean Louis Murat... Sentiment nouveau... https://www.youtube.com/watch?v=1OXaE5rmYiw

Jean Louis Murat... Réversibilité... https://www.youtube.com/watch?v=yf27GYtQsic

Bien solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Août 2016 à 13:05:14

Le poète Stanislas Rodanski, gardien de la nuit


Quand Noël annonce la Saint Sylvestre, j’ai toujours en tête, à un moment ou à un autre, cette ligne de vie sur laquelle j’étais tombé, stupéfait, en lisant une notice biographique consacrée à l’écrivain et poète Stanislas Rodanski  :

    «  Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 1954, il entre volontairement à l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu à Lyon. »

Il avait 27 ans. Il n’en sortira plus. Il y mourra une autre nuit, en 1981, vingt-sept ans plus tard.
Poète de nuit, de bout en bout

La nuit est sa patrie. La nuit hante les poésies du recueil «  Je suis parfois cet homme  », qui vient de paraître chez Gallimard  :

    «  Je suis le veilleur de mon sommeil je n’ai jamais dormi. La veilleuse de ma lampe est allumée et, compagnon de service, cette nuit parmi tant d’autres nuits, je garde le trésor des dormeurs.  »

Avant de poursuivre la lecture de ce livre, quelques mots sur la courte vie de Stanislas Rodanski avant son enfermement volontaire.

A 19 ans (1946), il écrit à André Breton. Participant bientôt aux réunions du groupe surréaliste, il y rencontrera le peintre Jacques Hérold qui lui présentera Julien Gracq. Membre de «  la fraction  » constituée par Victor Brauner, il fait partie de la charrette d’exclus du 8 novembre 1948. Il s’engage alors dans un régiment de parachutiste, déserte. Trouve refuge chez Alain Jouffroy (l’Ivan du roman «  Le Temps d’un livre  » de ce dernier, c’est Stanislas Rodanski).

Durant toute sa courte vie «  dehors  », il aura des démêlés avec la police. Plusieurs fois, on le conduit dans des hôpitaux psychiatriques. Brefs séjours. Avant un plus long  : en août 1949, il entre à Sainte-Anne, est transféré à Villejuif. En sortira en 1952. Deux ans plus tard, il décide d’entrer dans un HP de sa ville natale.
La traversée des « paysages dangereux »

C’est en 1974 que ses amis, avec son accord, font paraître au Soleil noir un livre regroupant des textes incandescents, «  La Victoire à l’ombre des ailes  ». Longue et magnifique préface de son ami Julien Gracq qui s’achève ainsi  :

    « […] Il y a là le procès-verbal d’une des aventures les plus chargées d’enjeu qui aient été poursuivies dans la lumière du surréalisme, une des très rares qui n’aient pas reculé devant la traversée de ses paysages dangereux, et qui en aient affronté les derniers risques. »

C’est éclairé par ces lignes et celles qui précèdent que l’on peut avantageusement lire «  Je suis parfois un homme  », titre qui reprend des mots d’un des poèmes – en prose ou pas, titrés ou pas – qui composent cet ouvrage de Stanislas Rodanski établi et présenté par François-René Simon à partir du fonds Rodanski de la bibliothèque littéraire Jacques Doucet.

On peut aussi faire précéder cette lecture, si ce n’est déjà fait, par celle des «  Ecrits  », parus chez Christian Bourgois, rassemblant différents textes et inédits (et reprenant le livre préfacé par Gracq). On peut aussi s’y jeter bille en tête, au hasard, à l’aveugle. En haut d’une page, cette fin de poème  :

  «  Et je pars
    Passager d’un navire illusoire
    Vers les ultimes mers de la nuit
    Le cap à l’infini  »

 Page suivante, ce début du «  Tribut de la nuit  »  :

    «  Je n’ai plus d’ombre
    Je l’aie vendue à la nuit qui prend toute chose  »

Dans sa présentation, François-René Simon dessine une constellation où Rodanski se trouve en bonne compagnie  : Hölderlin, Nerval (nom que mentionne Rodanski), Artaud. On peut y ajouter Rimbaud («  J’ai vu des pays carrelés de brumes, où des soldats perdaient le chemin de leurs pas, où des exilés hantaient des bagnes murés de ruines..  »).
Les amants ausis mettent le « cap à l’infini »
Stanislas Rodanski vers la fin de sa vie
Stanislas Rodanski vers la fin de sa vie - dr

Chaque poème part dans sa nuit, celle de ces «  paysages dangereux  » dont parle Gracq. Là où «  La vacuité du Néant appelle à l’infini  ». Là où «  Naître. Mais nouveau-né n’être pas. N’être rien. Mais mort-né naître rien  ».

L’énigme nous prend par la main – ou à la gorge – et nous entraîne dans ses méandres  :

    «  J’ai plongé mon regard dans la rivière, et puis j’ai jeté les yeux sur les vitres des façades. Elles étaient vertes, profondes et fixes.

    La plus lente rivière coulait en songe, l’eau se repliait sur elle-même, déliée de ses rêves. Paisible et bienveillante. »

Autant de textes non datés, jetés comme des salves perdues depuis l’autre côté, échos du val de non-retour, brassées foisonnant de chimères.

Dans cette vie faite «  de miel et d’absinthe  », il arrive à l’autre féminin de surgir, de faire route. Les « amants » aussi mettent le «  cap à l’infini  » et «  il neige à la troisième personne du verbe être  ».

L’homme sans ombre cherche l’ombre d’une femme, «  la fiancée des ténèbres  », «  l’inconnue de la Seine  », Bérénice. Mais, lui, qui est-il  ? Lancelo  ? Le «  veilleur de nuit de jour et de rêve  »  ?

Tôt ou tard la nuit reprend sa «  vigile  », le poème se retire dans sa chambre obscure et laisse sur la table un petit mot d’adieu  :

    «  Demain finit le monde
    Alcool est ailleurs
    C’est le bout de la nuit »


+++ hôpital psychiatrique
+++ poésie
+++ surréalisme
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Août 2016 à 21:17:01


" On dit qu'un déménagement est le 3ème facteur de fragilisation après un deuil et un licenciement.

Un deuil et un déménagement en 1 an et demi et bien sûr craquage en règle et rendez vous chez le médecin. " Nora.


Je pense à toi... amicalement, affectueusement, solidairement, sincèrement.

Federico

                                                                                                             ********

Je souffre le deuil de mon fils par suicide...
Je viens de subir malgré moi et contre ma volonté une séparation avec la mère de mes 2 garçons après 24 ans de vie commune !
J´ai été obligé de vendre en tant que propriétaire ma grande maison, mon magnifique jardin pour déménager et aller dans un petit appartement en location... et changer d´environnement !

Dernièrement, j´affronte ...en même temps... plusieurs facteurs de grande fragilisation émotionnelle...

Eh! oui... il paraît que la vie continue... je m´autorise cependant une "pause"...

OUI... besoin de tendresse, d´affection, d´amour...

Une fleur a besoin d`être régulièrement arrosée, du soleil et de quelques mots, quelques paroles...

¡ un frisson ! un regard !
                      ¡ une émotion ! au coeur !
                                                 ¡ un espoir ! un sourire !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 13 Août 2016 à 21:33:33
"Sème une graine, la terre te donnera une FLEUR"

Si tu aimes une fleur qui se trouve dans une étoile, c'est doux la nuit de regarder le ciel" Antoine de St Exupery

"Lorsqu'une fleur s'apprête à s'ouvrir c'est avec une telle volonté  que, malgré son apparente fragilité, aucune force extérieure ne pourra l'en détourner" Rainier Maria Rilke


"Dans un grain de sable voir un monde et dans chaque fleur des champs de paradis.  Faire tenir l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans une heure" William Blake

Prends soin de toi
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Août 2016 à 16:18:03


Raphaël, mon fils, mon chéri, mon Amour...

Rien que nous deux... Toi et moi... Tu... je... Nous... oui, nous existons encore !

Je suis rassuré... toujours cette terrible envie de vomir du noir et rien que du noir lorsque cette insupportable idée d'aller mieux me drague comme une putain qui a envie de se faire baiser...

Quelle ignominie est le simple désir de vouloir aller mieux ou moins pire... quel égoïsme... quel individualisme !

C'est dégueulasse !

C'est infiniment désolant d'entendre ou de lire : " moi, je veux aller bien... elle/il est mort... suicide, maladie, accident... mais moi, je veux aller bien !!! ".... c'est absolument incompréhensible pour moi !

Il y a un  " Avant "  et deux  " Après "... et ma vie d' " Avant " s'est écrasée... ma vie d' " Avant " est finie, terminée, envolée ...
Définitivement, irrémédiablement, irrésistiblement !

La vie continue... mensonge, absurdité et connerie !
Si on est seulement triste... même pas mal... ou alors un peu... alors là oui, la vie peut continuer...
La vie continue son p'tit bonhomme de chemin...
Mais s'il s'agit d'une mort essentielle... la vie a carrément explosé, brûlé... il n'existe plus rien... cendres, poussières !

Il reste donc les deux " Après "...
Un des deux " Après " peut être le choix de rester en vie et de poursuivre en fonction du passé...
L' Autre " Après " est la volonté de poursuivre en fonction du présent et avec un espoir en l'avenir...

Une vie en parallèle... qui peut être belle...
Mais il reste toujours... la vie d' " Avant " ineffaçable et qui a pourtant disparue !

Je souris à ma vie en parallèle mais je garde dignement ma sombritude, ma noiritude... ma vomitude !

Je t'aime.
Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Noëlle le 18 Août 2016 à 16:35:04
"C'est infiniment désolant d'entendre ou de lire : " moi, je veux aller bien... elle/il est mort... suicide, maladie, accident... mais moi, je veux aller bien !!! " ...

Peut-être est-ce une forme de culpabilité de ne pas accepter ces moments d'apaisement qui nous sont donnés ; c'est dommage, parce que, en tout cas me concernant, et d'autres certainement aussi, la douleur est telle que la mort ne serait pas pire, mais que cette envie d'aller bien, d'aller mieux,  n'est-t-elle pas tout simplement le désir de s'éloigner de cette souffrance ?

bien à vous,

Noëlle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 18 Août 2016 à 17:49:08
  Il y a un "avant" et un "après" pour nous tous, pour toute personne qui a perdu un être très cher  :'(rien ne sera plus jamais comme avant, tout ce que nous pouvons faire c'est continuer de vivre jour après jour, le mieux possible, de puiser dans les merveilleux souvenirs qu'ils nous ont laissé, et dans les petites joies du présent un peu-ou beaucoup selon notre état d'esprit-d'apaisement. Ce manque sera toujours omniprésent je pense, mais continuer les gestes du quotidien, profiter des petits plaisirs simples le mieux possible est le meilleur moyen d'honorer leur mémoire adorer, comme ils l'auraient voulu, comme nous l'aurions voulu pour eux. Je sais à quel point ça peux être dur par moment, c'est pourquoi il ne faut jamais tourner le dos aux embellies possibles lorsqu'elles se présentent à nous. Nous ne les trahissons pas en acceuillant ces agréables petits moments, au contraire. Ca ne signifie pas que nous "oublions", tu le sais aussi bien que moi, ils sont toujours dans notre cœur, à tout moment, bon ou mauvais.
 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Août 2016 à 17:50:40


Bonsoir Noëlle,

Je n'éprouve aucun sentiment de culpabilité... heureusement !

Je me serais déjà suicidé... c'est sûr !

Et j'accepte bien volontiers les moments agréables où nous avons été cherchés au plus profond de notre chagrin, notre douleur et notre souffrance.... la bonne humeur, l'humour, la joie, la tendresse, l'affection, l'amour, les sourires, les rires...
Mais ce que je ne supporte pas c'est justement cette envie misérable tout à fait personnelle... de vouloir absolument aller bien, aller mieux... et d'avoir ce désir de partir, de fuir, de s'éloigner de notre souffrance !

Cette souffrance est ce qui symbolise notre attachement et notre amour !
Pour le meilleur ... et pour le pire ! monsieur et madame !
Nous devons subir, pleurer, hurler, crier, souffrir... c'est la véritable preuve de notre amour !

Je t'aime... oui, tu es mort(e)... oui, je souffre mais... oui j'accepte aussi les moments agréables... etc... etc...

Noëlle, je te souhaite une bonne soirée et je te remercie pour cet échange sincère !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Août 2016 à 16:21:37

Mon deuil n'a pas de nom... il n'y a pas de mots pour décrire l'indicible !

Papa en deuil d'un enfant qui se suicide... Où il est Dieu ? Où elle est mon âme ? dans l'au delà ... j'entends des voix et je reçois des signes !!! tous les jours... à chaque heure... à chaque minute... à chaque seconde !

Papadeuil ? c'est d'une violence paradoxale inouïe !

D'un côté : Papa (la vie)... de l'autre : deuil (la mort)...

Il paraît que la vie continue... moi, je lui pisse dessus !

Et si je pisse en plein milieu d'une cour de récréation... avec un long jet... je vais me faire punir !

RIEN A FOUTRE !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 20 Août 2016 à 20:09:45
Cher Frédéric, mon empathie ne te sera pas d' un grand réconfort, je trouve que tu souffres beaucoup, tu es bien secoué, ça me navre, tu viens ici chercher un peu de réconfort, malheureusement nous ne pouvons te donner que ce qui nous reste.

Sache que je viens te lire régulièrement. Eh oui nous voulons aller mieux pour aller moins mal. Nous sommes condamnés à vivre alors on veut se bercer d' illusions que demain on ira mieux, tu parles, foutaise, on se reçoit un retour de bâton à l' occasion. Je me soigne par la chimie, avant j' étais contre l' allopathie maintenant je m' y rue dessus dès que j' en ai besoin, je devine même l' heure sans la regarder aux symptômes.  Je vais mieux 6 mois plus tard pasque les doses sont graduellement montées, le problème est là, pour aller mieux, les doses doivent suivre les affres de la souffrance qui se creuse avec le temps.

Bien amicalement, Nandou.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Août 2016 à 03:37:18

Le mois de septembre a toujours été un mois particulièrement difficile et stressant ... avec la rentrée scolaire, la  rentrée sportive...

L' anniversaire de Raphaël...toujours le 3 septembre !

Cette année ... le 3 septembre sera un samedi !... Raphaël, mon fils.... mon Amour... tu n'auras pas 22 ans !

J' ai déjà réservé 2 nuits (vendredi 2 et samedi 3 septembre) dans un monastère où le Grand Silence est obligatoire !

Interdiction de parler... pas besoin de sourire... repas en silence... autorisation de pleurer...

En silence... solitairement...

En souvenirs... pour toi !

Être SEUL avec SA SOUFFRANCE... dans une Grande Solitude !

Papa de Raphaël
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Août 2016 à 04:00:35


"- N'allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace." Ralph Waldo Emerson.

 " Nous aimons les itinéraires bien balisés, les chemins fléchés, les buts annoncés à l'avance. Nous sommes davantage suiveurs que pionniers. Et pourtant, la beauté de notre condition consiste à se mettre en marche et à s'aventurer sans savoir, à obéir à un élan, à une intime conviction, à une ardeur, à une passion. Mus par une telle énergie, comment saurions-nous alors nous contenter des chemins, itinéraires et passages répertoriés, suivre le guide et la cohorte des touristes ? Osons nous aventurer là où personne n'a cru pouvoir se frayer un chemin, osons explorer ce que les autres, par couardise, indifférence ou ignorance, n'ont jamais cherché à aborder. Que votre pensée soit inédite, votre cœur hardi et votre pas fébrile en foulant ces territoires nouveaux dont la vie est prodigue..."

 ****************

 "- Notre besoin de consolation est impossible à rassasier". Tel est le titre bref et mélancolique de Stig Dagerman, écrivain suédois taraudé par la douloureuse réalité de l'existence. Ce sentiment d'incomplétude, de pièce manquante dans notre vie, même quand celle-ci se déroule sous les meilleurs auspices, chacun a pu l'éprouver jusqu'à la souffrance. Ou la sérénité."

 "...questionnement existentiel...aux abords du sublime et de ce qui ne mourra jamais."

 *****************

 C'est pour toi, Raphaël....ici, tout est pour toi, mon chéri !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Août 2016 à 04:18:59


Maman, ma petite maman,

Il y a plus de 16 ans !!! Tu es partie à cause de cet odieux cancer généralisé...

TU ES LA FEMME DE MA VIE !!! Tu m'as donné la vie, tu m'as toujours protégé, aidé, aimé.

Tu es la seule personne qui aurait sans hésiter donné TA vie pour Me sauver...

MA mère... AMOUR immensément fort et éternellement doux et tendre !

Ce soir, je pense tout particulièrement encore plus fort à toi Maman et puis bon, nous nous connaissons maintenant depuis longtemps, tu sais bien que je t'aime profondément...tu me manques cruellement toujours autant...
J'ai eu de la chance de t'avoir comme Maman.

Je t'embrasse et à très bientôt ( formule de politesse... parce que nous ne nous quittons jamais !).

... Federico qui t'aime continuellement... encore et toujours !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 21 Août 2016 à 06:58:40
L'anniversaire toujours le 3 septembre.........

Et toutes ces dates de naissance de décès des gens qui ont partagé un temps de voyage avec nous, je n'arrive plus a faire les comptes....

Miss couette
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 21 Août 2016 à 20:32:22

    Hello, encore cette incrust de gaumaise, j'ai effacé le mannequenpis, tu mérites mieux of course, mais t' as définitivement compris, ch'uis barrée.
    J'ai lu aussi, mais j'sais plus de qui,

    "on ne va jamais aussi loin que quand on ne sait pas où on va".

    C'est bien, ça, et convenable.

    Je r'tourne vite chercher ma vache chez Faïk, je pourrai bien partager les sous de la caution avec elle, j'mérite des coups de tapette à mouches.
   
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Août 2016 à 15:26:17

Salut Miss Couette,

P'tain con ! je sens que ça va "chier" pour cette rentrée de septembre...
Il va y avoir de la castagne pendant la récré cette année !

Ecoute-moi, Miss Couette, préviens Ton Amour de Sam qu' il va falloir qu'il vienne avec ses potes de la Boxe au cas ou on serait toi, moi et notre bande ... dans la merde !

J'te rappelle qu'on rentre en CE2 ( Cour Elémentaire 2ème année... pour les lecteurs qui n'ont jamais été à l'école ! ) et que les Grands du CM1 et du CM2 ( j'esseplique encore... Cour Moyen 1ère et 2ème année ) vont vouloir imposer leurs lois... à l' Ecole Primaire !

P'tain,con, ça va "cogner" à la récré ! j'ai déjà acheté mon compas... mes règles et taillé tous mes crayons !

T'inquiète, Miss Couette, moi je les connais tous... j'ai été dans leur classe... et si c'est possible... parce que j'ai déjà redoublé 2 fois !
Miss Couette... tu n'as jamais redoublé... tu es l'intello de ma bande... spécialiste de la stratégie au sein de notre société... euh ! quel imbécile je suis ! au sein de notre bande !
Moi je vais faire ma deuxième année de CE2... et Miss Couette va faire sa première année de CE2... et j'ai 2 ans de plus que Miss Couette !
Ma première année de CE1... j'étais avec ceux qui vont passer en CM2...
Ma deuxième année de CE1... j'étais avec ceux qui vont passer en CM1...
Si...si...si... c'est possible !
Allez les comptables et les matheux...faîtes vos calculs !

P'tain, con ! ça va "Buller" à la récré ... spécialement cette année....Ah ! salut Bulle 777, comment vas-tu très chère JB 007 ? toujours en mission à l'étranger ? bonnes fin de  vacances !

Miss Couette !   :-*  :-*  :-*... au Nutella !... n'oublie pas d'acheter beaucoup de bons bonbons et aussi des bonnes chocolatines !

Ton copain de l'Ecole Primaire... sois pas en retard... P'tain, con ! ça va "barder" !
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 22 Août 2016 à 22:57:57
J'ai les gants de sam plusieurs paires je t'en prêterait une paire ça va castagner
 et puis des bonbons j'ai ai plein les poches
Dis donc je savais pas que tu avis redoubler, moi je m'en fous remarque t'ai bien comme ça , un vrai copain de récré
Merci Federico
Miss couette
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Août 2016 à 01:47:30

La douleur est plus "généraliste"... plus physique que morale !
La souffrance est plus "individuelle"... plus morale que physique !

J'emploie le mot "douleur" lorsque j'ai mal ... physiquement !
J'emploie le mot "souffrance" lorsque j'ai mal... moralement !

Je supporte difficilement la douleur de la mort de R. par contre la souffrance est insupportable ....
Je décris la douleur avec précision.... la souffrance est indescriptible...
Je parle de ma douleur avec recul... la souffrance est indicible...

C'est mon ressenti... mais j'admets parfaitement ... je peux me tromper !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Août 2016 à 10:19:20

Amor... de Rosa y de miel....

Rosario Flores

https://www.youtube.com/watch?v=F_Omvxm9WDQ
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 23 Août 2016 à 12:02:56
  Oui je vois ce que tu veux dire Frederico. Moi aussi j'emploie plus souvent le mot souffrance lorsque j'évoque la douleur morale, et douleur lorsque je parle de souffrance physique...enfin ça dépend du degré de la douleur ou de la souffrance, que ce soit physique ou moral, "douleur" est moins fort. C'est pourquoi le mot souffrance est plus approprié pour le deuil d'un être très aimé je pense, c'est pourquoi je l'emploie presque toujours, le mot douleur étant un doux euphémisme...à présent je peux parler de mélancolie, mais les instants ou moments où la douleur se fait plus intense mérite toujours le terme souffrance. La souffrance, c'est quand c'est à la limite du supportable.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Août 2016 à 23:29:30

Ce soir, je suis en colère... j'ai donc la gâchette facile et j'aurai volontiers "chier" sur le premier connard qui se serait malencontreusement trouvé sur mon chemin ! c'est ça le deuil aussi : une colère inexplicable !
Une connerie et c'est parti mon Kiki ! c'est pour ça que j'ai même annulé ma petite promenade nocturne quotidienne après souper !... tellement je suis ... contrarié !
Depuis R. je suis régulièrement en colère et pourtant je ne suis pas naturellement agressif !
La sauce monte...la moutarde me monte au nez... et c'est parti mon kiki !

Je ne sais pas pourquoi... ou plutôt si, je sais... mais, ce soir "tengo mala leche" ... je suis de mauvaise humeur !

Bonne nuit.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 24 Août 2016 à 11:20:23
  Frederico, je pense qu'il y a de la colère au fond de chacun d'entre nous, plus ou moins, et qui se manifeste plus ou moins souvent. Je pense que nous sommes en colère contre le destin, contre la perte d'un être très cher, perte pour nous incompréhensible. Perdre quelqu'un que l'on aime de tout notre cœur nous paraît impensable avant que ça n'arrive, et après il nous reste longtemps un profond sentiment d'injustice, d'incompréhension. On se demande pourquoi, pourquoi lui?...Cette colère impuissante peux revenir par période, et elle peux même se retourner contre nous à défaut de "mieux". Je pense que comme toutes nos émotions négatives il vaut mieux l'accepter lorsqu'elle se présente, la laisser brûler, puis se consumer d'elle-même. Ce peut être aussi un moyen de se sentir vivants, parce-que c'est tout de même une émotion, aussi négative soit-elle...
  Je te souhaite de retrouver bientôt un peu plus de douceur.
 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Août 2016 à 11:22:36

Salut Federico... c'est Federico !

Si hier soir j'étais déjà en colère... alors ce matin, je ne vous dit pas !

Si une mouche passe trop près de moi... je suis capable de lui foutre sur la gueule !

Eh oui, c'est ça le deuil ! c'est comme ça ! j'y suis en plein dedans ! ... c'est le tonnerre ! une tempête, une révolution !

Moi qui dans un autre monde, une autre vie... était une personne calme, douce, aimante, compréhensive, confiante, conciliante...

Et je suis devenu un ours mal léché... « Il avait vécu dans le monde; il avait des talents, quelque savoir, de la douceur, de la politesse; il savait la musique, et comme j'étais de chambrée avec lui, nous nous étions liés de préférence au milieu des ours mal léchés qui nous entouraient. »
Rousseau - Les confessions

La zénitude, l'apaisement et la sérénité.... au chiotte ! au cul la Marie !

Vous avez pas remarqué que je suis de bonne humeur ce matin !

Je sais vous souffrez aussi... et c'est bien pour ça que je me permets de dire la vérité !
Aujourd'hui, je ne suis pas là pour vous remonter le moral ! une autre fois... peut être !

Par contre c'est avec plaisir que je vous souhaite une bonne et belle journée ensoleillée !

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 24 Août 2016 à 12:06:58
  Tu as bien raison d'extèrioriser ta colère, ce que tu ressens avec tes mots à toi, comme ça te viens Frederico, parfois on a juste besoin de ça  >:( :) moi quand ça m'arrive je vais faire une longue marche dans les bois derrière chez moi, ou je me défoule sur internet, dans des topics appropriés vis-à-vis de personnes qui m'ont fait du tort, ou encore je tape dans un sac de frappe que j'ai accroché dans le couloir de mon appartement, je t'assure que ça défoule  ;)ou je vais au cimetière bien sûr.
  Tu as le DROIT de penser à toi, d'avoir juste besoin de te défouler par moment, ta colère est compréhensible, et ici il y aura toujours quelqu'un pour te lire.
  Douces pensées malgrés tout  :( :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Août 2016 à 14:17:07

J'adore cette expression : " Être un ours mal léché "...

"- En Gaumais (qui est un patois lorrain - de la Lorraine belge et d’une partie de la Lorraine française), les vieux disent volontiers: " C’est un ours madadaï ".

Donc je suis un ours madadaï... qui a été bien léché et qui maintenant est mal léché ! donc actuellement je suis  mal élevé et sans éducation !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ours_mal_l%C3%A9ch%C3%A9

Je dis des conneries ... mais j'apprends toujours des "choses"...

Je suis un ours... un grizzly .... mal léché !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 24 Août 2016 à 14:23:56
  Il paraît que l'expression vient de loin-comme beaucoup d'expressions d'ailleurs-il y a longtemps on croyait, pour avoir vu des ourses lécher leurs petits avec application qu'ainsi elles les aidaient à "se former", qu'avant ils n'étaient que des ébauches d'oursons  :Dl'expression est restée, moi aussi je l'aime bien  ;) je suis moi-même une ourse qui prèfère souvent rester à l'abri dans sa caverne, son petit cocon...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Août 2016 à 14:38:10

Stana ... tu es formidable... ton numéro de portable c'est 06..... ?

Merci de me le communiquer... tu es SUPER ! je t'adore ! merci d'être là ... sur ce Forum... avec nous ... qui sommes en grande souffrance !

Amitiés.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 24 Août 2016 à 17:13:49
  Je fais de mon mieux  ;) ben en fait j'ai pas mal de soucis financiers, je n'ai actuellement ni portable ni téléphone fixe, ce qui ne veux pas dire que ce sera toujours le cas  :D je suis heureuse de pouvoir èchanger avec toi, on est souvent sur la même longueur d'ondes et toi aussi tu m'as très souvent aidée. Aujourd'hui j'ai plus d'energie que ces derniers temps pour écrire, donc autant en profiter  :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Août 2016 à 23:40:19

Je voudrais écrire un petit truc sans prétention sur : l'absurdité...
Et aussi un autre petit truc sans prétention sur : l'inaccessibilité...

Sujets difficiles mais intéressants... qu'en pensez-vous ?

Je préviens c'est purement et simplement une réflexion strictement personnelle ...

L'absurdité... ça m' inquiète... parce que je l'accepte de + en + sans aucune révolte de ma part... je trouve de + en + de choses absurdes et je ne me révolte même pas... c'est absolument absurde et je m'en fous ! bon ou mauvais signe ? je crois que je manque d'envies et de forces pour combattre cette absurdité... je m'en aperçois, j'y suis sensible mais "l'aquoibonite aigüe" me rattrape malheureusement... je lâche prise...

L'inaccessibilité... ça m'inquiète aussi... la distance qui me sépare avec les "gens"... je m'éloigne d'eux... je suis devenu différent... j'ai du mal à les comprendre et eux ils me comprennent encore moins...
Je me sens de + en + inaccessible parce que les "gens" ont du mal à se mettre à mon niveau (dans les grandes profondeurs des océans... la tête carrément dans les nuages... mon corps endolori et comme escaladant le Kilimandjaro... ma sensibilité... mon émotivité... mon chagrin, ma douleur... ma souffrance).
Je voudrais être plus accessible mais en réalité je suis plutôt difficile d'accès...

Manque de réaction face à l'absurdité des "choses"... manque d'accessibilité face aux "gens"...

Sujets difficiles... je le disais bien !

Bonne nuit.

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Août 2016 à 00:21:20

Ce matin, je suis allé "voir" R. au cimetière ... je ne sais plus si ça me fait du bien ou pas !
En tout cas, j'en avais besoin... après les vacances !
Je ne lui parle pas beaucoup... pourquoi faire ? je sais ... il sait ! et nous ne pouvons plus rien faire ! ni lui... ni moi !

Je pense à toi.

Papa de Raphaël.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 26 Août 2016 à 11:46:00
  Si tu as éprouvé le besoin d'y aller, c'est que quelque part ça t'as fait du bien  :( :) nous avons besoin d'honorer la mémoire de ceux que nous avons tans aimés, que nous aimons toujours.

 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 26 Août 2016 à 18:55:24
salut mon pote de primaire je t'envoie les derniers changements scolaires  ;)
Je viens de recevoir ce texte d'un parent d'élève et ne résiste pas à sa diffusion, tellement c'est drôle, mais aussi affligeant !

"Désolée je ne peux pas m’en empêcher. Je craaaque.
Amatrice inconditionnelle de la novlangue pédante, bureaucratique et politiquement correcte, je me dois de partager avec vous les dernières découvertes.
Déjà cet été, j’ai adoré les campings qui ne veulent plus qu’on les appelle campings parce que ça suscite instantanément dans l’esprit des gens l’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de Roger et Ginette à l’apéro avec casquette Ricard et claquettes Adidas. Donc les professionnels de la branche demandent que l’on dise désormais « hôtellerie en plein air ». Ha ha !
J’ai aussi appris que je n’étais pas petite mais « de taille modeste » et qu’un nain était une « personne à verticalité contrariée ». Si, si !
Mais rendons à César ce qui lui appartient, l’empereur du genre reste le milieu scolaire et ses pédagos à gogo. J’étais déjà tombée de ma chaise pendant une soirée de parents quand la maîtresse a écrit sur le tableau que nos enfants allaient apprendre à manier « l’outil scripteur » au lieu de tenir un crayon.
Je me suis habituée au fait que les rédactions sont des « productions écrites », les courses d’école des « sorties de cohésion » et les élèves en difficulté ou handicapés des « élèves à besoins éducatifs spécifiques ».
Mais cette année, sans discussion aucune, la palme est attribuée au Conseil supérieur des programmes en France et à sa réforme du collège.
Z’êtes prêts ?... Allons-y.
Donc, demain l’élève n’apprendra plus à écrire mais à « maitriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normé des lettres ».
Il n’y aura plus de dictée mais une « vigilance orthographique ».
Quand un élève aura un problème on tentera une « remédiation ».
Mais curieusement le meilleur est pour la gym… oups pardon ! pour l’EPS (Education physique et sportive).
Attention, on s’accroche : courir c’est « créer de la vitesse », nager en piscine c’est « se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête », et le badminton est une « activité duelle médiée par un volant ».
Ah! c’est du sportif, j’avais prévenu !...
Les précieuses ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de chat).
Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catégorie : la « personne en cessation d’intelligence » autrement dit, le con.
Signé Martina Chyba, parent d’élève. Ah non, re-pardon… Martina Chyba, « génitrice d’apprenant ».
Ben oui, un "outil scriptutaire" c'est un stylo, un "référentiel bondissant" c'est un ballon, et un "bloc mucilagineux à effet soustractif" c'est une gomme.
Je pense que les "zzzzzzzélites" qui ont inventé de telles conneries devraient tous être en hôpital psychiatrique..."

bonne lecture  ahaha
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Août 2016 à 00:55:36

Bonsoir élia,

Je dois sincèrement t'avouer que j'ai très rapidement lu ton message dans un premier temps !

J'ai été surpris... étonné... intrigué... et enfin... intimidé à la première lecture ...

Puis, je l'ai relu... et là, je l'ai trouvé... prenant... poignant... attendrissant...

J'ai ensuite pleuré... bouleversant... déchirant...

Oui, ma chère élia, tu retourneras à l'océan... et ton amour sera avec toi, en face de toi... et cela même si tu le tiens encore fragilement en toi mais quel réconfort... ton amour est en toi...

C'est sûr... c'est comme s'il était là... avec toi, en toi !

Federico... ton serviteur !

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Août 2016 à 02:10:18

Je crois en un lien d'amour mais qui perdure seulement ... sur Terre ! Amen !

"- Amen est également utilisé informellement hors de tout contexte religieux pour exprimer fortement son assentiment."

Le lien d'amour que je tisse chaque jour avec Raphaël durera... éternellement jusqu'à ... ma mort ici-bas !

Amen... Amen !

Mais... Federico... IL Y A UN AU DELA ! bordel ! t'as pas encore compris ça !

Désolé... mais là... Federico, tu déconnes ! c'est grave docteur ?

Non, il a déjà redoublé plusieurs fois et cela ne l'a pas empêché de sortir "un peu" avec la plus jolie fille de l'école primaire... une dénommée "Miss Couette" ... en plus intelligente et craquante !

Donc je crois en un lien sur Terre... mais pas en l'au-delà !

Si je me trompe... rien à foutre ! j'assume !

Je ne suis pas comme Jamel Debbouze " qui est naturellement musulman mais qui veut aussi être chrétien ... on ne sait jamais ! au cas où !

Y'en a qui veulent tout... tout et rien... surtout le rien !

Bonne nuit !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: vol du papillon le 27 Août 2016 à 09:17:58
Bonjour Frederico, excuse moi, je ne savais où mettre cet hommage à ma fille, je lis toujours les mots du deuil, mais si je lui écris tous les jours, je n'arrive pas à m'exprimer dans le forum, trop de souvenirs m'accaparent, se bousculent, me hantent. Trop de douleurs, trop de souffrances...

Ma fille, mon ange, mon Amour
Je t’aime intensément  pour toujours
 il y a 3 ans se déclarait ta maladie
En 4 mois, à jamais, tu es partie
La vie suit encore son cours
Et je continue le parcours
J’ai perdu tout désir
 Il n’y a plus d’avenir
A vivre sans TOI,
J’ai perdu la foi.
Nous avons été prisonnières
 Toutes les trois de votre père
Manipulateur, pervers, narcissique
Sous les cops de cet être sadique
 Nous avons eu une vie traumatique
il t’a inoculé
Une maladie psychosomatique
Et tu nous a quittées.
Ta voix s’est tue à jamais,
 alors pourquoi résister ?
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Août 2016 à 12:22:12


Vol du papillon...

C'est un honneur pour moi de te recevoir... Vol du papillon !
La porte de Mon Petit Monastère t'es grande ouverte... tu peux revenir en toute discrétion, te promener au milieu des arbres fruitiers et des fleurs et ... merci de déposer ce magnifique hommage à ta fille !
Calme, silence et solitude... et aujourd'hui quel extraordinaire ciel bleu... ce soir, des étoiles plein les yeux !
Je comprends Vol du papillon ... je comprends ! trop de douleurs, trop de souffrance...
Juste un sourire... je te serre tendrement la main ...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: vol du papillon le 27 Août 2016 à 17:58:05
Merci Fédérico, ta réponse me touche beaucoup, elle me va droit au cœur.
Bonne soirée sous le ciel étoilé.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Août 2016 à 10:54:30

J'entends sonner  les cloches de l'église de mon village... c'est donc l'appel de Dieu pour aller assister à la messe !

Je finis de me préparer et ... je vais aller faire un tour ! une première dans mon nouveau village !

J'achèterai un poulet rôti pour midi ... et peut être 2 petits gâteaux pour le désert ... aujourd'hui jour du Seigneur et après avoir entendu les paroles de Dieu, de Jésus-Christ et de ses douze apôtres désignés parmi ses disciples !

"- Les douze apôtres sont : Pierre (Simon-Pierre), son frère André, Jacques le Majeur et son frère Jean, tous deux fils de Zébédée, Philippe, Barthélemy, Thomas, Matthieu, Jacques d'Alphée, Jude (appelé aussi Thaddée), Simon le Zélote, Judas Iscariote qui a été remplacé par Matthias après sa mort.

Paul de Tarse est considéré comme le treizième apôtre par la tradition chrétienne, il est qualifié "d'apôtre des gentils".

Franchement, vous n'êtes pas obligé de finir de me lire ce dimanche matin... tellement c'est indigeste ce que j'écris...

"- indigeste : Qui est difficile à digérer; Qui est embrouillé, confus, mal ordonné, surtout en parlant des ouvrages de l’esprit !"

Allez salut la compagnie... j'me prépare et j'y vais ... acheter le poulet rôti ! haha hihi huhu !

Bon dimanche et bon apéro ! tchin tchin !

Federico








Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Août 2016 à 22:44:59


C'est "marrant" de mêler la jalousie à la mort !

J'ai énormément lu... et beaucoup de sentiments (colère, culpabilité... etc... etc...) sont très étroitement liés à la mort !

Bizarrement, je n'avais pas trop lu ni entendu parlé du sentiment de jalousie... ce sont notamment les témoignages de Vanessa et de Samata ... qui m'ont rappelé que ce sentiment existait également !

A l'enterrement de R. je suis sûr que "ses ex-petites amies" y étaient en plus de la dernière en date... la pauvre... belle fille intelligente et sympathique... mais dans ce cas de mort ... il n'y a pas de jalousie !
On partage tous notre terrible peine et on respecte toutes les présences !

Je peux comprendre qu'en cas de mort d'un conjoint(e)... l'ex-amant ou carrément l'actuel amant... l'ex-maîtresse ou carrément la maîtresse... ne soient pas les bienvenus à l'enterrement !

Mon frère a un ami marié depuis 30 ans qui avait une maîtresse depuis presque 10 ans ... eh bien ! la maîtresse est décédée récemment et il a bien entendu été à son enterrement !
Je trouve ça normal... qu'il aille à son enterrement ! Non, qu'il est eu une maîtresse pendant 10 ans !
Sacré copain !

Mais je vais certainement foutre les pieds là où il ne faut pas... mais j'assume comme toujours et je souhaite rappeler : Personne n'appartient à personne ... toute personne est libre de son propre amour et  nous n'avons pas l'exclusivité d'un amour !
Aucune personne ne nous appartient... donc Amour... Tolérance et partage !

Mon fils R. est libre... il ne m'appartient pas ! il ne m'a jamais appartenu !

Personnellement je suis tellement fier que R. soit encore autant aimé... un ami le pleure souvent devant moi... je ne suis point jaloux ! au contraire ! il m'en parle ... comme si R. était son fils ! je suis très ému !

Je déteste la possessivité... mais bon, je suis tolérant et plein de sagesse... donc, je comprends beaucoup de "choses"...

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Août 2016 à 15:20:38
Buongiorno... Io me chiamo Federico... Piacere... Come stai... stupenda ragazza... grazie mille... Ciao... Baci a tutti !

Lundi matin, début de semaine et j'ai déjà ras-la-couillette... c.à.d ras la casquette !

Moi, je veux bien mais j'ai une tête et deux membres... et je suis un homme donc incapable de penser ou de faire plusieurs choses à la fois comme les "nanas", les "gonzesses"... les "minettes" s'est encore pire !

Bon, je suis débordé... j'en ai ras les coucougnettes...

Historique d'un petit bonbon, meilleur bonbon de France, découvert dans le Loir et Cher !

"Si le nom de Coucougnettes évoque aujourd'hui les choses de la vie, faire une coucougne signifie câliner, chouchouter, cajoler, caresser, en deux mots coucougner c'est offrire un peu d'amour.

" - Les "coucougnettes" les plus célèbres sont sans aucun doute celles du roi Henri IV surnommé le Vert Galant à qui les historiennes attribuent 57 maîtresses et 24 enfants. Selon les générations et l'éducation de chacun, les Coucougnettes reçurent divers noms de baptême. Si les bourgeois les appellent les "choses de la vie", les précieuses ou les bourses, les hommes de science les nomment parties génitales, testicules ou organes reproducteurs. Pour les maîtres queux se sera les "rognons" et pour le français moyen, les " joyeuses, valseuses, boboles , baloches , roupettes ou autres roubignolles...".
Mais la grande majorité des gens les appellent par leur nom et ne souhaitent pas qu'on leur casse et nombreux aimeraient les avoir en or..."

La Coucougnette est fabriquée à base d'amandes broyées au sucre de canne, mélangée à des amandes grillées caramélisées avec un zeste d'eau de vie de gingembre et une rasade d'armagnac. Le coeur de la Coucougnette est une amande douce entière, grillée et enrobée de chocolat noir.
Elle est roulée entièrement à la main et trempée dans du jus de framboise pour lui donner cette couleur rosée.
Afin de conserver sa saveur, son moelleux et sa fraîcheur, elle est enveloppée d'un léger voile de sucre de canne Candy à la parisienne.

Attention, les coucougnettes ne se sucent pas, elles se croquent pour en recueillir tout l'amour et tomber sous le charme des saveurs.

Cette gourmandise n'est pas recommandée aux "sans humour", moroses, grincheux , aux éternels inquiets à l'esprit de travers, en deux mots aux mal... pensants !

A consommer avec humour et sans modération."

Je n'avais pas grand chose à vous raconter et comme je vous aime bien ... voici quelques lignes... pour rigoler !

Bien Amicalement.
Federico


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 29 Août 2016 à 17:06:06
  Ca a l'air délicieux  :)

  Moi j'ai un penchant pour les câlissons d'Aix, j'en mangeais beaucoup dans mon enfance, bien que j'ai grandis dans un petit village des Vosges, ça fait partie de mes souvenirs d'enfance  :) sinon dans ma région, il y a aussi les chardons: ce sont des confiseries à l'apparence de chardons comme leur nom l'indique, en chocolat coloré de différentes couleur sur une base de sucre, avec de la liqueur au milieu, très bons aussi.
  Et aussi les charbonnettes, encore meilleures: des mini-ouleau en forme de bûches, fourrées à la pâte prâlinée et entourées d'une fine couche de vanille et roulées dans de la poudre de cacao  ;D
  Ces petites gourmandises, ces petits plaisirs de la vie peuvent faire un bien fou de temps en temps, surtout lorsqu'ils ont un côté "madeleine de Proust".
  Un chocolat chaud accompagné de mini-marshmalow, c'est pas mal aussi, surtout en hiver, après une journée sous la neige par exemple :D le petit côté regressif a quelque chose de réconfortant^^
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 29 Août 2016 à 22:14:02

çà y est, Federico j'ai fait ma rentrée.... >:(
et je te fais un p'tit coucou  en passant à côté de ta classe !
et surtout avant que tu ne partes pour ton petit coin de silence...

bien le bonjour alors!
JB 007 alias bulle
 :)
 

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Août 2016 à 09:53:44


"- Aujourd'hui à 07:00:55 »
J'ai la conviction profonde qu'il y a un sens à tout cela...le deuil nous transforme ..pas facile de se laisser transformer doucement et d'accueillir toute cette souffrance , la beauté aussi , toutes ces émotions qui nous submergent et qui change quelque chose, notre regard, nos valeurs, ce que l'on est, ce que l'on aime, déteste , ça s'appelle aussi vivre.
Parce que nous , on est en vie et la Vie c'est fort..."

  Merci Régine pour cet intéressant témoignage qui mérite réflexion !

Il n'y a pas longtemps, j'ai lu un article d'un "Grand Homme" psychologue, philosophe... à l'impressionnant savoir qui affirmait ce que toi Régine tu viens si profondément et simplement d'écrire...

En effet, on peut croire et donner un sens à la mort d'un être aimé...
 On explique qu'à cause ou grâce à la mort... nous nous transformons... il s'agit d'une grande mutation et si... nous avons l'obligation d'accueillir toute cette souffrance ... nous avons également le droit de vivre la beauté de toutes nos émotions liées au deuil...
 Notre "Moi", notre regard, nos valeurs changent, évoluent... mutent vers un ailleurs !

Ca serait donc ça la force de la vie... "La vie c'est fort"... oui peut être !

Après... et ma conclusion est que ma vie d'"Avant" avait aussi un sens... puisque R. était et reste toujours le centre de mon monde... je n'avais pas besoin de lui donner un autre sens... et je pouvais également recevoir, encaisser et accueillir les souffrances de la vie... je vivais à fond mes émotions et j'avais un regard plus optimiste sur mon avenir et sur le monde en général !

Je veux bien positiver... c'est sûr le deuil nous transforme... mais avions nous réellement  besoin de cette transformation ? je ne pense pas !

Bien Amicalement et Solidairement vôtre !
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 30 Août 2016 à 09:59:36
Chez moi la spécialité est la brandade de morue.  On nait avec, c' était le plat du pauvre de mon temps avec la morue à la tomate qu' on mangeait chaque vendredi. Huuuuuum rien que de vous en parler je salive, c' est gras la brandade, les molécules grasses étant plus longues elles restent plus longtemps en bouche a dit Hervé This ingénieur qui fait dans la gastronomie moléculaire et nous enseigne comment cuisiner au mieux pour le goût et notre santé.

Autre spécialité l' alose, quand elle vient migrer, c' est un poisson de mer qui vient se reproduire dans le Rhône (entre autre) et les pêcheurs se régalent de la capturer car elle est agressive à ce moment là et mort à tout ce qui bouge donc les pêcheurs les attrapent avec un simple bout de plomb pasque ça brille! Autre légende qui court chez nous, la cuisson de l' alose qui est bourrée d' arêtes. Tu mets ton alose dans ta cocotte, un kilo d' oseille, deux verres d' alcool (pour dissoudre les arêtes), tu branches ta bouteille de gaz, tu allumes et quand la bouteille de gaz est vide, ton alose est cuite. Y a d' autres facétieux qui disent que l' alose se cuit avec un galet du Rhône et quand le galet est cuit ton alose est prête!

Sur ce bon app et bon ap à tous -  (bon appétit et bon aprèm hi hi hi)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Août 2016 à 12:57:30


JE RESPECTE LE CHOIX DE RAPHAËL... JE N'ACCEPTE PAS SA DECISION...

Raphaël est libre... il n'appartient à personne !

Son Choix... sa décision... il est responsable de ses actes !

J'aime infiniment la personne, mon fils... que je respecte profondément...
Mais, je ne peux accepter l'inacceptable !
Je ne peux accepter son départ définitif à cause de son suicide !
Je ne peux accepter de le laisser partir comme ça sans appel... ses lettres ne m'ont ni convaincu ni soulagé !
Je ne peux accepter de ne plus le pleurer !
Je ne peux accepter de ne plus pouvoir l'aimer concrètement !
Je ne peux accepter de le laisser en paix Là-haut et moi de crever ici-bas !

J'aurais voulu avoir l'opportunité de le retenir...
J'aurais voulu lui parler... j'aurai voulu le bousculer...
J'aurais voulu connaître son désespoir...
J'aurais voulu le serrer fort tout contre moi...

Je n'ai aucun sentiment de culpabilité mais de la colère... oui ! de la frustration... oui ! sentiment d'impuissance... oui !

... La souffrance est née à cause de cette séparation inacceptable qui est due à sa décision inacceptable de se suicider !

... Accepter... c'est cautionner ! je ne peux pas ! A mort le suicide !

Raphaël, mon fils, mon chéri, mon Amour... tu t'es trompé dans ton choix et dans ta décision !

Je respecte... j'aurai pu te sauver... tu le sais... mais tu n'a pas voulu et je n'accepte pas ton refus !

Je ne crois pas en Dieu !
Je ne crois pas à l'au-delà !

Raphaël s'est suicidé... j'ai brûlé vif quand on me l'a annoncé !


LUI c'est fini ! c'est terminé ! je ne peux plus rien faire !

Moi c'est presque fini ! presque terminé ! un dernier tour... en souvenir !

Pour moi... pour mon malheur...
Pour lui rendre hommage !

Magnifique fils aîné !

Je t'aime...
Papa de Raphaël
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Août 2016 à 22:21:54
Aujourd'hui encore je me demande comment je vais survivre à ce deuil impossible...
Personne ne peut imaginer la réalité de ma souffrance et ne sait ce que j'endure au quotidien !
Cette douleur est incommensurable...
Je m'oblige à sourire, à rire, à faire le con... pour mettre un peu de joie dans cette putain de balance de la vie mais elle penche nettement et désespérément vers la tristesse et la mélancolie !
La gravité et le paradoxe du clown qui... plus il réussit à faire rire les autres... plus il pleure personnellement... dans un silence où seule sa solitude est admise et acceptée !
OUI, je m'éloigne des "choses matérielles" et je me détache des connaissances...
Mon fils, mon père, mon frère... quelques amis... sont encore avec moi alors que je suis toujours dans cette détresse indicible qu'ils ne soupçonnent même plus !
OUI, l'escargot est rentré dans sa coquille protectrice...

Et samedi 3 septembre... 22 ans que tu n'auras jamais... ton visage est resté celui d'un enfant... immortel !

Je ne veux pas que l'on me voit... je ne veux pas sourire... je ne veux pas parler...
La pénombre d'un monastère... son silence... sa solitude...

Je veux pleurer mon fils Raphaël...

Je t'aime.
Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 31 Août 2016 à 09:11:42
Je me demandais pourquoi tu subissais un tel retour de bâton, d' accord, j' ai compris, on approche de la date de son anniversaire que tu ne fêteras pas avec lui. Tu as toute ma sympathie, mes bons sentiments, je viens te lire à chaque fois que je passe sur ce forum, je ne sais pas quoi faire face à la détresse des autres, je suis aussi impuissante que toi.  Ici tout le monde voudrait soutenir tout le monde avec nos maigres moyens, je te souhaite de souffrir le moins possible, à plus, tiens bon pour nous, on se serre les coudes tant qu' on peut. Reçois mes amitiés.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Septembre 2016 à 00:29:57
J'ai pourtant la conscience bien tranquille mais je suis persuadé que "Les portes du paradis" me seront fermées...

D'abord, je n'en ai rien à foutre... j'habite déjà une résidence neuve qui s'appelle "Les portes du Lauragais " et ça me convient amplement !
Ensuite, je me suis renseigné et il y a un petit bistrot " les baisé(e)s de la vie ... comptez-vous !", un troquet mélancolique en face du paradis où tous les "clients" attendent un  train pour nous conduire en enfer...  c'est pratique , pas besoin de réserver ! ces client(e)s sont tous les exclus et les oubliés de notre société... c.à.d les alcoolos, les drogués, les intoxiqués, les putes, les grosses salopes, les pédés, les gouines,  les sdf (attention à ne pas confondre sdf avec la sncf ou edf ou gdf...)... les ruinés, les prisonniers... et les anarchistes !

La liste est trop longue... veuillez la compléter svp !

Question ? mais au fait ... dans quelle catégorie suis-je ? aucune des citées ci-dessus ! ouf, ouf ouf !

Non, je suis tout simplement non-croyant... je ne crois plus en rien ni personne, je ne suis pas non-voyant ...je ne suis donc pas aveugle à toute la misère du monde ... à toutes les inégalités, aux injustices...

Faites de moi ce qu'il vous plaira... je ne crois plus en rien ! sauf en ... l'Amour et l'Amitié... ! ça me suffit !

Solidairement vôtre !

" Bonne continuation et bisou... "  expression de Raphaël !

Bonne et douce nuit sous un ciel étoilé...

Federico
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Septembre 2016 à 13:50:05
Je me demandais pourquoi tu subissais un tel retour de bâton, d' accord, j' ai compris, on approche de la date de son anniversaire que tu ne fêteras pas avec lui. Tu as toute ma sympathie, mes bons sentiments, je viens te lire à chaque fois que je passe sur ce forum, je ne sais pas quoi faire face à la détresse des autres, je suis aussi impuissante que toi.  Ici tout le monde voudrait soutenir tout le monde avec nos maigres moyens, je te souhaite de souffrir le moins possible, à plus, tiens bon pour nous, on se serre les coudes tant qu' on peut. Reçois mes amitiés.

Merci Nandou... merci infiniment !

J'adore ta sagesse... ta spontanéité, ton humour et ta façon d'écrire... tes mots personnels...

La brandade de morue... quel régal !

Je te souhaite "bon app" et "bon ap"... bon appétit et bon aprèm... A+...  ;)  :)

Et ensuite "Bonwouikinde" à tous et à toutes...  8)  :-*

Amitiés.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 01 Septembre 2016 à 15:21:45

oh là là méfie toi Fédérico   ;)
Dieu a beaucoup d'humour et je suis sûre qu'il pourrait t'envoyer direct  ...... au paradis, le jour J ;)  ;)

Personne n'est à l'abri....... alors....... sois sur tes gardes....... quand même !!!!

-bulle :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 02 Septembre 2016 à 00:13:10

Je comprends parfaitement et j'ai conscience  que nous avons tous et toutes des limites à la souffrance... et qu'ensuite nous sommes réellement en danger !
Une aide extérieure est nécessaire, primordiale, indispensable...  familiale, amicale, médicale, psychologique, médicamenteuse, de repos, de soins, d'accompagnement...de soutien physique et morale !
Il ne faut pas hésiter... c'est obligatoire !

Nous avons besoin d'aide... nous devons nous faire aider ! ... avant qu'il ne soit trop tard.... notre vie en dépend !

Prenons et prenez soin de vous !

Bien Amicalement...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 02 Septembre 2016 à 11:19:26

Je vous souhaite un "bonwouikinde " après cette putain de rentrée... quelle salope celle là !

Déjà que c'est la rentrée au travail puis scolaire et universitaire...  en plus, demain 3 septembre, c'est l'anniversaire de naissance de Raphaël ! (22 ans !)

... Emotionnellement c'est ... Catastrophe... je pleure... et j'me casse... m'isoler , me cacher !

Calme, silence et solitude... la journée, du soleil ... et le soir, les étoiles au ciel !

Bon repos... bonne récupération... à vous tous et surtout vous "toutes"... mes amies de deuil !

Affectueusement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: loma le 02 Septembre 2016 à 12:05:52
Je dépose en grand silence un bouquet de fleurs blanches dans ton monastère pour Raphaël , dont le nom m'évoque toujours le portrait de "La Madone du Grand-Duc" Palais Pitti à Florence , sans aucune pensée religieuse, juste la beauté et la tendresse du portrait :
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Madone_du_Grand-Duc
douces pensées
loma
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 02 Septembre 2016 à 13:42:44

    Offre une petite image silencieusement ...

     (http://www.aht.li/2943542/ogivescloitre.jpg)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Ela le 02 Septembre 2016 à 13:50:10
Raphaël, un bien joli prénom. Un nom d'ange... Une pensée pour ton ange Federico.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Magi le 02 Septembre 2016 à 18:41:27
Je comprends (malheureusement)  comme c'est difficile à vivre, ces dates anniversaires.
Je n'ai pas de mots pour te réconforter...
Mais je te serre  fort dans mes  bras, Frederico ...

Affetcueusement
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 02 Septembre 2016 à 21:25:22
Bon séjour au monastère et merci a mon copain d'école primaire
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 03 Septembre 2016 à 20:03:22
Pensées pour vous et Raphaël en ce triste jour anniversaire.  Une bougie allumée pour votre ange.
Son étoile brille pour vous dans le grand ciel de la nuit au milieu de celles de tous nos enfants envolés.
En espérant que votre brève retraite monastique vous aura apporté un peu de paix.
Je vous embrasse amicalement
Gero
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 03 Septembre 2016 à 20:15:25
Pensées pour Raphaël, pour toi .

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 03 Septembre 2016 à 20:21:07
Raphaël naissait il y a 22 ans..
jour de joie dans la maison, dans la famille et dans les coeurs...
mais impossible aujourd’hui de se réjouir vraiment...
depuis sa mort, tout est assombri par son geste fatal...
cette journée est une date noire à vivre...
sa naissance est cachée par le nuage sombre de sa disparition "volontaire"...
je pense à toi, à sa maman et à son frère... unis dans cette date si douloureuse...
et je pense à Raphaël qui n'a pas 22 ans aujourd'hui et au crève coeur que c'est pour son papa...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 03 Septembre 2016 à 20:55:59
J' adresse aussi mes meilleurs sentiments, mes meilleures pensées à Raphaël, son papa et tous les siens.  Que ton repos éternel mon cher Raphaël panse les plaies de ton papa qui souffre tumultueusement, affreusement, veille sur lui, il le mérite tant, il t' aime tant, le lien perdure et perdurera toujours, nous voudrions tant qu' il souffre moins, que ses jours soient moins lourds à porter.  Je vous embrasse.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Septembre 2016 à 10:39:59

Merci infiniment...

Merci pour votre soutien, vos messages...

Merci loma, Souci, Ela, Magi, kompong speu, Monangesaveriu, Romane, Eva Luna et Nandou-Guanaco...
Merci Stana, Bulle 007...
Merci mes "amies"... plus discrètes...chut...

Merci aussi à toutes celles qui ont eu une pensée sincère pour Raphaël... mais qui n'ont pas "osé" écrire !

Je comprends ... je suis un très méchant grizzly mal léché... insupportable,  imbuvable, inapaisable, incorrigible...
Et ce qui n'arrange pas mes affaires...
Avec mes histoires "pinocumettables", je suis devenu infréquentable, carrément "imbaisable"... inaccessible !

Merci...merci... merci... vous êtes "Ma Famille endeuillée"... pas seulement virtuelle... vos messages sont vrais et bien réels... ils existent ... heureusement !

Merci encore ! je vous embrasse !

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 05 Septembre 2016 à 12:04:36
BON RETOUR
 vie moins calme a l’extérieur du monastère !!! j'espère que ton séjour t'a fait du bien
miss couette
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Septembre 2016 à 00:26:47

Je me suis résigné au fait d'être souvent déçu par les personnes... mais j'ai compris que l'important c'est de ne pas décevoir !

Il faut avoir cette exigence envers soi-même : ne pas décevoir !

" Bonne continuation et Bisou... " (Raphaël)

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Septembre 2016 à 01:04:48


Frère Anselme , moine bénédictin au monastère - abbaye Saint Benoît d'En Calcat à Dourgne dans le Tarn, est décédé jeudi 1 septembre !
Vendredi à 21h à l'office des vigiles, un hommage magnifique, très émouvant avec de sublimes chants grégoriens lui a été rendu par ses frères...
Il a simplement été transporté sans cercueil et mis au centre de l'autel de l'abbaye ... visage découvert...une simple couverture sur lui !

J'ai été impressionné par ce partage et cette incroyable émotion  et ce non moins incroyable détachement...

J'avais l'impression que les moines voulait faire quelque chose de bien pour célébrer sa vie terrestre mais qu'après...
et bien oui, après ?.... après ? qui a t il après ?
 
Une soeur de l'abbaye voisine Sainte Scholastique nous a raconté cette anecdote : la vraie soeur de frère Anselme aurait été le voir la veille de sa mort et elle lui aurait dit : " tu vas être bien là-haut" et c'est  avec beaucoup d'humour ou d'appréhension qu'il lui aurait répondu : " et qu'est ce que tu sais toi ? "

J'avais envie de vous raconter cette histoire vraie...

Bonne nuit...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 06 Septembre 2016 à 08:01:41
Oui après ,personne ne sait. Nous le saurons ce jour la.
Quel moment d'émotion !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Septembre 2016 à 19:00:30
Manu Chao... Clandestino&Desaparecido&Rumba de Barcelona...concert à Bayonne

https://www.youtube.com/watch?v=WUC-7uFH1gs

Magid à la guitare...

Manu Chao... La Primavera&Que hora son mi corazon&Me gustas tu...

https://www.youtube.com/watch?v=myq3vGhwh-4#t=204.9945363
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 06 Septembre 2016 à 20:51:43
Ne pas décevoir je ne sais pas mais ne pas se mentir a soi même être honnête avec soi et les autres au risque de devoir tourner la page de relations sans intérêt maintenues sans nécessité par politesse par manque de courage
Pensées pour toi 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Septembre 2016 à 16:55:19

Enzo Enzo... Juste Quelqu'un de Bien... https://www.youtube.com/watch?v=Bo16qG-a9WM

 :P ..... :D .....  :-* :-* :-* .....  ;) .....  :)

Federico   
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Septembre 2016 à 17:08:57
Mon réfrigérateur est...désespérément et absolument ... vide !.... Sonnette d'alarme... driiiing... driiing !

Ma réserve ?... il n'y a plus de réserve depuis longtemps ! je suis dans la dèche... non je ne vis pas en Ardèche ! je suis dans la dèche ! je suis déjà fauché si vous préférez alors que c'est le début du mois !

Oh ! Pu.......     Oh ! punaise ! c'est fini les gros mots ! y'en a marre ! je vais écrire comme il le faut maint'nant !

 CE SOIR : est ce que " quelqu'un de bien" veut inviter certainement "Juste deux Quelqu'un de Bien"... c'est moi... (et mon frère  :D)

Merci d'avance !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 07 Septembre 2016 à 20:39:29
Zut je viens de voir ton message sinon hop qq heures de route et repas tout pret encore zut :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Septembre 2016 à 21:47:19

Merci beaucoup ma super copine Miss Couette... tu es adorable !  :-*

Amitiés.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Septembre 2016 à 21:51:04

Céline Dion... Encore un soir... https://www.youtube.com/watch?v=9bLD0tVep9M
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Septembre 2016 à 02:01:54
Oui... cette "peine intense"... plus personne ne peut m'empêcher de la ressentir quand et comme je veux !

Samedi 3 septembre... anniversaire de naissance de notre fils aîné... qui est mort !!!... sa mère (mon ex-compagne) et moi, nous avons été incapable de nous envoyer un p'tit mot, ne serait-ce qu'un "sms" ou mieux un simple et court appel téléphonique... je suis profondément déçu mais c'est comme ça !
Elle ne supportait ni ne respectait  "mon deuil" ... alors que moi... je supportais et respectais parfaitement "son deuil"...
Elle n'aurait pas compris que je sois parti seul dans un monastère pour me recueillir et ainsi être proche ... en pensées de R.
Elle est très certainement partie en w.e avec des gens pour lui tenir compagnie et lui changer les idées !

Impossible...
Je suis en recherche et quête spirituelle afin de parvenir à un certain apaisement, une certaine sérénité intérieure !
Elle recherche les plaisirs terrestres pour oublier son deuil, son malheur, son désespoir !
Je suis volontiers dans ma douleur et ma souffrance...
Elle fuit comme la peste sa douleur et sa souffrance...
Nos chemins se sont séparés... son envie, son souhait, son désir, sa décision, son choix...

J'ai gardé une terrible amertume de notre séparation...
Un nouveau deuil pour moi... et "RIEN" pour ELLE puisque c'est elle qui est partie...
J'ai mal... mais ELLE ? je ne sais même pas !

Douleur impartageable... souffrance personnelle, individuelle.... c'est un égoïsme pur, dur, absolu !
Elles sont à moi et à moi seul... cette indicible douleur physique et cette "vomissable" souffrance morale...
Parce que ...
Je l'aime mon fils, mon chéri, mon amour !

Dis-moi, Raphaël... est ce que tu veux que je meurs pour toi ?
                            ... est ce que tu veux que je me coupe les veines et que je me vide de mon sang... pour toi ?

Y'en a qui ont peur de mourir, de la mort !... plus maintenant !

Je ne m'appartiens même pas... je déteste avoir... je préfère être... j'ai peur de décevoir !

OUI, pour VOUS... mon fils A., mon père, mon frère...

Je pense à VOUS... mon fils R., ma mère, mon grand-père...

OUI... cette "peine intense"... plus personne ne peux m'empêcher de la ressentir quand et comme je veux !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 08 Septembre 2016 à 09:06:52
J'ai lu Eva hier, ce lien qui ne meurt jamais est il seulement fait de vomissable  souffrance morale et de douleur physique
Je me pose tant de question auquel il est impossible de répondre pour le moment
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Septembre 2016 à 11:35:25

Moi aussi, j'ai lu Eva hier... d'ailleurs c'est à partir de la "peine intense" que j'ai eu besoin d'écrire cette nuit !

Eva est une déesse qui m'inspire... "dépouillée de la détresse absolue" seulement à partir de sa 7ème ou 8ème année de deuil... ce n'est que maintenant que ça commence à lui faire bizarre de ne plus ressentir l'omniprésence de son chagrin... vide, culpabilité, regret, peur d'oublier... Emmanuelle, sa fille, son amour !

Il faut donc du temps... beaucoup de temps... pour ressentir du mieux... pour atténuer cette douleur physique... pour contrôler cette souffrance morale... pour dépasser la "période vomissable" du début du deuil !
Il faut de la patience...
Il nous faut subir, encaisser ... pleurer ! se remettre debout, en selle, à l'ouvrage ! maintes et maintes fois ! inlassablement... courageusement... pour soi... pour les autres !

Eva est déconcertante de lucidité... son analyse du deuil est authentique... Eva est une perle précieuse pour ce Forum... elle est d'une grande honnêteté émotionnelle... elle est vraie, présente... vivante !

"Bonne continuation Eva et Bisou..."

Amitiés.
Federico

Ps : Toujours fâchée avec moi ? ma chère Eva !... je sais... trop de pitrerie de ma part... je comprends... toi, tu es sérieuse... jusqu'au bout ! mais... c'est aussi une manière pour moi de ne pas étouffer...
Tolérance et compréhension...
Salut et A+ ... Belle mexicaine...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Septembre 2016 à 20:13:54

Oui... cette "peine intense"... plus personne ne peut m'empêcher de la ressentir quand et comme je veux !

Samedi 3 septembre... anniversaire de naissance de notre fils aîné... qui est mort !!!... sa mère (mon ex-compagne) et moi, nous avons été incapable de nous envoyer un p'tit mot, ne serait-ce qu'un "sms" ou mieux un simple et court appel téléphonique... je suis profondément déçu mais c'est comme ça !
Elle ne supportait ni ne respectait  "mon deuil" ... alors que moi... je supportais et respectais parfaitement "son deuil"...
Elle n'aurait pas compris que je sois parti seul dans un monastère pour me recueillir et ainsi être proche ... en pensées de R.
Elle est très certainement partie en w.e avec des gens pour lui tenir compagnie et lui changer les idées !

Impossible...
Je suis en recherche et quête spirituelle afin de parvenir à un certain apaisement, une certaine sérénité intérieure !
Elle recherche les plaisirs terrestres pour oublier son deuil, son malheur, son désespoir !
Je suis volontiers dans ma douleur et ma souffrance...
Elle fuit comme la peste sa douleur et sa souffrance...
Nos chemins se sont séparés... son envie, son souhait, son désir, sa décision, son choix...

J'ai gardé une terrible amertume de notre séparation...
Un nouveau deuil pour moi... et "RIEN" pour ELLE puisque c'est elle qui est partie...
J'ai mal... mais ELLE ? je ne sais même pas !

Douleur impartageable... souffrance personnelle, individuelle.... c'est un égoïsme pur, dur, absolu !
Elles sont à moi et à moi seul... cette indicible douleur physique et cette "vomissable" souffrance morale...
Parce que ...
Je l'aime mon fils, mon chéri, mon amour !

Dis-moi, Raphaël... est ce que tu veux que je meurs pour toi ?
                            ... est ce que tu veux que je me coupe les veines et que je me vide de mon sang... pour toi ?

Y'en a qui ont peur de mourir, de la mort !... plus maintenant !

Je ne m'appartiens même pas... je déteste avoir... je préfère être... j'ai peur de décevoir !

OUI, pour VOUS... mon fils A., mon père, mon frère...

Je pense à VOUS... mon fils R., ma mère, mon grand-père...

OUI... cette "peine intense"... plus personne ne peux m'empêcher de la ressentir quand et comme je veux !

Federico
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 08 Septembre 2016 à 21:26:13


Meuh non, je ne suis pas fâchée... surtout pas contre toi...
c'est que je ne sais jamais trop sur quel ton te répondre... entre tes accès de souffrance brute qui me touchent fort... et tes pitreries défensives... je tomberai à coté souvent... en décalage...
Je suis devenue "sérieuse"... l'humour m'a abandonné..mais ça reviendra...peu de choses peuvent me faire rire mais le sourire est revenu!alors que toi tu enfile ton nez de clown pour narguer le chagrin... Chacun sa stratégie gagnante pour survivre....ne pas s'étouffer dans sa douleur...Je comprends...

Je m'en voudrais d’être trop"déconcertante de lucidité"....et de bousculer les endeuillés d'ici...mais j'ai quitté les rivages vomitifs des débuts...je suis ailleurs...cette année . Il m'a fallu des années...mais le vrai petit mieux durable est arrivé durant l'an 4...bien après les 3 ans révolus...mais je ne voulais pas aller mieux...
ça a fait six ans en mars...et j'accepte d'aller mieux...même si je chéris comme un trésor ma souffrance du manque d’Emmanuelle...même si je cherche toujours un sens à ma vie, même si  sa mort reste une abomination

           J'ai arrêté de lutter... lasse de souffrir...fatiguée de la faire durer encore un peu à travers le chagrin...usée de ms cramponner aux objets...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 08 Septembre 2016 à 21:36:55
ps: et les allusions grivoises me mettent mal à l'aise...ici....

et je ne me sens ni perle ni déesse...même si je saisis bien ce que tu veux dire si gentiment...
mais c'est ton style et il met du peps sur le forum...

J'ai pas  l'air, comme ça...mais je suis très réservée et pudique des sentiments...dans ma vie d'avant....
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 09 Septembre 2016 à 14:24:21
Chère Eva,

Ooooh ! quel soulagement ! tu n'es donc pas fâché contre moi !  8)

Oh Belle Mexicaine... je t'... je t'ai... je t'...me........... je t'adore !  ;)  :D

Je sais que tu es très réservée et pudique des sentiments ! et moi aussi d'ailleurs !  ???

Jamais de la vie je ne pourrai déclarer ni écrire en public mon amour ... envers une femme !  :-[  :-X

Raphaël, mon fils, mon chéri, mon amour.... c'est pas pareil ! je l'aime à la folie et je suis son papa !  :-* :-* :-*

Je te promets que je  ferais "moins ou plus trop" allusion à mes spécialités cul...inaires espagnoles... que tu n'aimes pas et qui te mettent mal à l'aise... ici... ! promis !

Si pour moi ... tu es une perle précieuse pour ce Forum ! et une bonté divine... http://users.skynet.be/ekurea/divinite.html
( ce lien est intéressant... comme ça tu n'auras pas complètement perdu ton temps à me lire... hihihi! )

OUI ...Ouuuiiii... Ouuuuuuiiiiiii encore ! c'est mon style "caliente... caliente" à la Rico Chico qui met du peps sur le forum... qui en a bien besoin parfois  !

Johnny Halliday... le feu... https://www.youtube.com/watch?v=2_-uOzZmY9c
Johnny Halliday... Allumer le feu... https://www.youtube.com/watch?v=udPPY37k54g

Mon ex-compagne m'a largué.... mais heureusement que l'humour et ma bonne humeur ne m'ont pas abandonné !
Je crois d'ailleurs que c'est le plus important... j'en suis infiniment convaincul...
Mon ex... tant pis !
l'humour... tant mieux !
.... Ne pas s'étouffer dans son chagrin, sa douleur, sa souffrance !

OUI Eva... cette année... tu es ailleurs ! avec ton sourire retrouvé !
Pierre Bachelet... Elle est d'ailleurs... https://www.youtube.com/watch?v=JedpnuZVmpg

" Bonne continuation et Bisou..."

Bonwouikinde et à bientôt !

Federico

Ps : ça me fé plésir qu'en tu me répon ! toi la Grande Eva !

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 09 Septembre 2016 à 17:41:27
Mes avant-derniers chats s'appelaient Sekmeth et Bastet...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 09 Septembre 2016 à 19:33:35
  Les animaux apportent vraiment beaucoup  :) moi j'ai quatre cochons d'Inde: Lestat, Mia, Bélial et Méphisto  :D les deux premiers sont les parents des deux autres lol c'est adorable les animaux, ça apporte beaucoup d'affection, de tendresse, ces petites boules d'amour peuvent être de vrais rayons de soleil, ils sont pleins de vie et ne nous déçoivent pas, moins que certains humains d'ailleurs  ;)

  Je pense bien fort à vous deux  :-* :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 09 Septembre 2016 à 21:30:02


Signature:

- La Liberté intérieure ne se découvre que dans une profonde solitude : elles sont indissociables.

- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Amitiés.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Septembre 2016 à 11:03:54


Bonjour, bonjour...

Depuis ce matin 7 h... je n'arrête pas de maugréer ( ;)) et d'envoyer dinguer "la Josiane de Nandou" et ... "les deux idiots de Stana" !

Eh bien, je suis au taquet ce matin... j'ai des invités pour ce samedi midi... 3 amis ! nous serons donc 5 hommes avec mon frère ! il va nous préparer une paëlla...

Avez-vous vu le film "Le cœur des hommes" avec notamment Marc Lavoine, Gérard Darmon, Bernard Compan !
Eh bien, nous ... c'est tout à fait ça !
On rigole... on parle... on pleure... on discute des Nanas, de nos gonzesses... de sport, du boulot, de nos enfants...
On mange bien... on boit bien !
On va se régaler et ... qu'est ce qu'on va être bien ! tranquille-peinard !

On va passer toute l'après midi ensemble !

Les "filles" iront faire du shopping pour... chauffer la carte de crédit... qu'est ce qu'elles vont être bien sans nous !

Bye, bye... je vous laisse... je vais préparer la table !

Je vous raconterai... un peu... si vous voulez et me le demandez !

A+... à ce soir !
Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 10 Septembre 2016 à 22:06:26

    Une petite chanson pour le monastère par les sœurs du couvent d'à côté, huhu!

    (http://www.aht.li/2947486/coeurhommes.gif)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 10 Septembre 2016 à 23:30:08

Bonsoir mesd'moiselles,

Je vous prie de bien vouloir m'excuser... je devais donc vous parler un peu de mon repas de midi avec mon frère et nos trois amis !...
Nous... nous... sommes... éclatés... la poire !
ça a duré  de 12h15 jusqu' à 17 h30... et depuis 18h... je siestais et mon frère dans sa chambre à côté aussi... jusqu'à maintenant !
Nous ... nous... sommes... pissés... de rire ! oh putain que c'était bien sympa !

Super apéro... Ricard et  whisky pour eux et bière pour moi... jambon serrano, fromage apéricube, olive et anchois à l'ail, amande+ raisin sec, petite tomate cerise ... etc...
puis en entrée seiche avec  persillade et crevettes rose... un petit vin rosé très frais...
plat principal... la paëlla ... riz, légumes, poulet et lapin... un autre vin rosé très frais...
pas de fromage ni de salade... mais une troisième bouteille de vin rosé très frais !
et directement tarte sablée aux fruits...
café et ... vodka glaçée...

Ah ! nous étions bien... nous avons bien profité... et c'est le principal !

ça nous a bien plu... tu m'étonnes !!! et nous avons décidé de recommencer très prochainement... l'idéal serait de nous réunir 1 fois par mois chez moi (et mon frère) à l'appartement où nous sommes tranquille peinard !

C'est super l'amitié...

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Septembre 2016 à 15:46:43

" - Je vous en copie colle une...."  ;) Eva  :D.... LOL (rire aux éclats) & MDR (mort de rire)...

J'adore... je vous en copie colle une ... trop marrant !

Bon dimanche... Jolies Mesd'moiselles... vous êtes charmantes...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 11 Septembre 2016 à 22:24:23
Pas mal ton menu :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 11 Septembre 2016 à 22:52:25

Ben oui, quoi... j'fais un copié-collé... donc je copie-colle.. nouveau verbe français qui dit bien ce que ça veut dire.. non?!
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Septembre 2016 à 23:35:43


Je suis très ému...

Une adorable jeune fille dont le frère aîné s'est suicidé et qui est absolument admirable de courage... elle est étudiante, elle soutient ses parents et elle continue à chérir son frère ... et bien elle m'a très gentiment envoyé ce poème de Lamartine :

Le Papillon

Naître avec le printemps, mourir avec les roses,
Sur l’aile du zéphyr nager dans un ciel pur,
Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses,
S’enivrer de parfums, de lumière et d’azur,
Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes,
S’envoler comme un souffle aux voûtes éternelles,
Voilà du papillon le destin enchanté!
Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
Retourne enfin au ciel chercher la volupté


Elle aime beaucoup l'image du papillon qu'elle voit grand et majestueux entrain de voler... pour trouver la paix ailleurs !

Merci infiniment ...  je suis  ému aux larmes ... je m'empresse de partager ce poème avec vous et "nos amours"...

Bien solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Septembre 2016 à 02:56:00


Il ne faudrait jamais penser,  ni réfléchir et encore moins vouloir analyser pour comprendre le pourquoi du comment !

Juste ressentir un immense chagrin... cruel et brutal !
Juste ressentir la torture quotidienne d'une douleur physique... lancinante et omniprésente !
Juste ressentir une inavouable souffrance  mentale... obsessionnelle et honteuse !

Finalement, le suicide est un mystère  qu'il faudrait éternellement cacher comme un "Grand Secret" extrêmement douloureux mais égoïstement... "merveilleux" parce qu'on a l'opportunité de vivre amoureusement notre nouvelle vie !

OUI, je conçois que cela puisse être "bizarre" mais je continue à aimer mon fils mort !
Ma vie lui est désormais dédiée... je vis pour lui rendre humblement tous les jours un simple hommage...  pour qu'il soit fier de son père !
Je crois que c'est ma seule et réelle ambition....

Les autres "choses" ..... respect mais un autre monde...

Les autres "personnes" ..... amitiés et je veux les aimer...

Mon Petit Monastère... mon paradis blanc ! oui, il est toujours discrètement ouvert... on y vient, on se repose, on respire l'air, les fleurs... il existe une grande douceur.... un sourire... un regard... non, je ne demande rien !
Un mot... c'est symboliquement un luxe dans un monde de calme, solitaire et silencieux !

Les larmes coulent ... forcément c'est notre coeur qui parle !

Demain sera un autre jour... la vie des autres !
Aujourd'hui, c'est là... il faut y être ! j'y suis...
Hier... "Avant"... Se souvenir des belles choses....

Pourquoi pleurons nous ? sûrement par Amour !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Septembre 2016 à 03:35:41


Raphaël, mon chéri.... tu es au-delà des mots !

Je suis où les mots n'existent pas !

Je ne te parle que très rarement... les mots n'ont pas suffisamment de force ni de précision pour... te déclarer mon Amour !

Les sentiments... ce qu'on éprouve...  souvent inexplicable... parfois inexprimable... parce qu'incroyable, impensable !

Je suis quand même... quelque part ici- bas... avec toi ! tu n'es pas complètement parti ! nous sommes encore ensemble ! ce lien d'Amour !

Je t'aime.
Papa de Raphaël.



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Septembre 2016 à 05:12:25


Raphaël,

Je suis en manque... désespérément en manque ! je ne vais pas bien !

Tu sais bien... je ne fume pas, je ne bois pas, je ne me drogue pas, je ne suis pas un obsédé sexuel, ni boulimique ni anorexique... mais c'est terrible !

Tu me manques ! tu me manques... tu me manques...

TU MANQUES A MA VIE !

Ce soir, je ne peux me raisonner !... je suis à terre !... je vomis ma souffrance ... je crie mon chagrin, je hurle de douleur !

Raphaël, mon fils adoré, mon tendre chéri, mon amour éternel, immortel...
Qu'es ce que je dois faire pour me  calmer ?

Je respire profondément, doucement... je pense à ma mère !

Ma mère... ELLE, elle peut ! serre moi fort maman dans tes bras !
Oui... Raphaël... c'est Raphaël ! j'ai mal.......ça va passer ! ça va passer !

Tranquille... tranquille... tranquille... ça passe un peu... ça passe un peu... ça passe un peu !

Papa de Raphaël... pleure ... oui, pleure ! ... pleure... pleure... pleure ton fils Raphaël !

Il est magnifique, il est beau... il se s'était même pas rendu compte...

Silence... silence... silence !

SEUL... seul... seul !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 12 Septembre 2016 à 13:00:07
Comment te rejoindre dans ce paysage désolé de solitude absolue...,
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Septembre 2016 à 13:36:16


Je traverse ce désert de solitude ... le vent efface cruellement les traces de mes pas ... injoignable, inaccessible... je marche inlassablement ... jusqu'où ? ... un oasis de paix !... mon cœur a compris !

Boire mes larmes... pour me sauver... ne pas mourir !... non, pas encore...!... la vie... OUI !

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 12 Septembre 2016 à 16:25:54
 :'(
-bulle

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Septembre 2016 à 09:38:44

Merci Eva... merci
Merci Bulle...

Bonjour,
J'ai remarqué que très souvent après un moment de "bonheur", de joie intense... et bien, le lendemain, c'est le retour de bâton... je le paye cash... et je suis souvent très mal !

C'est ce qui s'est passé ce w.e...
Samedi midi... le repas avec les copains... moments d'amitiés très agréables... super bien !
Dimanche... solitude absolue... super mal !

Je passe d'un moment euphorique car la joie et le bien-être sont tellement désirés... à des moments de grandes profondeurs émotionnelles !
Plus la joie a été grande... plus la tristesse est importante !
Plus la jouissance de la vie a été sainement vécue... plus vite je retrouve le désespoir de "mes deuils"... de la mort !

C'est étrange... bizarre... je n'arrive pas à garder une certaine stabilité émotionnelle... moi qui était souvent de bonne  humeur ... avec de l'humour, le sourire, le rire, de la gaieté, de la joie de vivre !
Eh! bien aujourd'hui... je garde toujours ce sourire, ce regard... triste, résigné, nostalgique au coin des lèvres !

La vie m'a trahie... c'est comme ça ! je crie, je hurle mais je suis désormais davantage dans le silence et la solitude !

Enfance, adolescence... difficile, douloureuse !
Vie d'adulte... heureuse !
Hier... mon cœur, mon âme... j'ai entièrement brûlé vif !
Aujourd'hui... la balance penche encore désespérément toujours du mauvais côté ... le négatif ! malgré ma révolte, mon envie, mes espoirs !

Patience... patience... patience !

Je prends soin de moi et il faut être doux avec soi-même !

Bien solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 13 Septembre 2016 à 12:50:52
Un coup ça va, ça a l'air d'aller et hop.. ça va mal..voire très mal... ce constant yoyo émotionnel use les plus forts.. et il dure .. un temps certain...mais au fil du temps, l'amplitude diminue... l'alternance change de rythme... on apprend à reconnaitre sa propre réactivité et on s'adapte, sachant que , toujours derrière les creux de vagues, le morale remonte comme je le dirais tandis que toi tu sauras bientôt anticiper... que derrière les moments apaisés les coups de blues sont immédiats.. c'est comme ça..le deuil est montagnes russes....
 Le changement d' humeur est  imprévisible...et ça épuise...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Septembre 2016 à 00:14:41


Ce soir, permettez-moi de faire une petite parenthèse pour justement vouloir dire que j'aimerais juste être une petite parenthèse dans la vie d'une belle femme ! ( non pas belle physiquement... mais magnifique de beauté intérieure !)

Ne dit-on pas que l'homme propose et que la femme dispose...
Et bien moi, je ne propose plus rien...  la femme non seulement dispose mais propose également !

Ce qui rendrait l'histoire belle c'est qu'elle saurait que je suis libre comme l'air... et que si je suis là c'est uniquement pour ELLE !

OUI... pour ELLE, son plaisir... et pour la rendre heureuse ...
ELLE choisit... elle décide... elle parle... elle chante... elle rit...

Je serais juste cette petite parenthèse dans la vie de cette belle femme... je l'aime déjà !
Oui... parce qu'elle aurait compris que je suis libre comme l'air ... et que je ne peux qu'être que juste sa petite parenthèse ! elle serait certainement heureuse... et moi, avec mon sourire triste... mon regard romantique, nostalgique au coin des lèvres...


Je lui dirai "les mots bleus" ... Christophe...http://mytaratata.com/taratata/183/christophe-les-mots-bleus-2006

Je lui parlerai des "Paradis perdus"... Christine and the Queens... https://www.youtube.com/watch?v=pe7WidmR38Q

Amoureusement vôtre...
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Septembre 2016 à 00:38:47


Après les carabistouilles de Wallonie et de nos amies belges... voici les embistrouilles de mon amie JB007 !

 :-*  :-*  :-*

Bonne nuit... à L'Auberge espagnole !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Septembre 2016 à 00:50:11

OUI...OUI... coucou Stana ! 

Oui... oui... oui mais moi j'attends toujours !

J'te signale que moi déjà dans un autre topic... j'tai déjà demandé ton 06....... ? ou 07....... ? et puis que dalle ! rien  :D

 :-* charmante Stana ...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Septembre 2016 à 01:12:15


1 an = 4 saisons ... printemps, été, automne et hiver !

Moi je suis resté 24 ans ! plus joliment dit 96 saisons avec mon ex-compagne... avec mon Autre ou l'Autre !

J'ai lu une étude sur la durée de la vie amoureuse d'un couple... 3 ans maxi !
La première... c'est la meilleure !
Après... disons que ça se dégrade !

Puisque je parle de saisons...
Ma première saison... le printemps... la passion !
mes deux suivantes furent satisfaisantes... l'été et l'automne !
La dernière... c'est à dire l'hiver... une vraie catastrophe... plus envie de baiser ! l' hiver a été fatal !

Aller... cette fois c'est la bonne... " Bonne Nuit " et assez de carabistouilles pour ce soir !

 :-*... Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 14 Septembre 2016 à 08:40:26
Prends soin de toi
Miss couette
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Septembre 2016 à 13:36:25


J'ai vécu une trop longue  " parenthèse désenchantée "... avec mon ex-compagne !

Mylène Farmer... Désenchantée... https://www.youtube.com/watch?v=G9ofE4ZdFWQ
                                                        https://www.youtube.com/watch?v=ar1fWc-cqLk

Je sais aimer , je peux aimer... mais je ne veux plus être aimé !

Je connais la déception... mais je ne veux pas décevoir !

Mylène Farmer... Rêver... https://www.youtube.com/watch?v=drLYqN7O35A

" Bonne continuation et Bisou... "

Federico

Je connais la souffrance... mais je ne veux pas faire souffrir !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 14 Septembre 2016 à 15:50:16
Toujours y croire, telle est ma devise.  Même si on tombe 100 000 fois, ne jamais abandonner toujours  y croire pour atteindre  au final l'étoile.  Je suis peut être utopique mais  tant pis. 

"Il n'y a pas de réussite facile ni d'échecs définitifs" Marcel Proust

Et des paroles du  Grand Jacques, j'en fait ma devise: 

https://www.youtube.com/watch?v=aeUHNktbL4E
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Septembre 2016 à 08:44:50


Barbara... Dis, quand reviendras-tu ?... https://www.youtube.com/watch?v=nUE80DTNxK4

Pour toi...
Papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Septembre 2016 à 09:10:59


Léo Ferré... il n'y a plus rien... https://www.youtube.com/watch?v=qOm9D46MHuY

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Septembre 2016 à 09:45:05


Serge Reggiani... Le temps qui reste... https://www.youtube.com/watch?v=iZYrHDREkZM
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: loma le 15 Septembre 2016 à 11:53:44
Ce texte a été écrit initialement par Jean-loup Dabadie pour le chanteur Serge Reggiani :

combien de temps...
Combien de temps encore
Des années, des jours, des heures combien?
Quand j'y pense mon cœur bat si fort...
Mon pays c'est la vie.
Combien de temps...
Combien

Je l'aime tant, le temps qui reste...
Je veux rire, courir, parler, pleurer,
Et voir, et croire
Et boire, danser,
Crier, manger, nager, bondir, désobéir
J'ai pas fini, j'ai pas fini
Voler, chanter, partir, repartir
Souffrir, aimer
Je l'aime tant le temps qui reste

Je ne sais plus où je suis né, ni quand
Je sais qu'il n'y a pas longtemps...
Et que mon pays c'est la vie
Je sais aussi que mon père disait:
Le temps c'est comme ton pain...
Gardes en pour demain...

J'ai encore du pain,
J'ai encore du temps, mais combien?
Je veux jouer encore...
Je veux rire des montagnes de rires,
Je veux pleurer des torrents de larmes,
Je veux boire des bateaux entiers de vin
De Bordeaux et d'Italie
Et danser, crier, voler, nager dans tous les océans
J'ai pas fini, j'ai pas fini
Je veux chanter
Je veux parler jusqu'à la fin de ma voix...
Je l'aime tant le temps qui reste...

Combien de temps...
Combien de temps encore?
Des années, des jours, des heures, combien?
Je veux des histoires, des voyages...
J'ai tant de gens à voir, tant d'images..
Des enfants, des femmes, des grands hommes,
Des petits hommes, des marrants, des tristes,
Des très intelligents et des cons,
C'est drôle, les cons, ça repose,
C'est comme le feuillage au milieu des roses...

Combien de temps...
Combien de temps encore?
Des années, des jours, des heures, combien?
Je m'en fous mon amour...
Quand l'orchestre s'arrêtera, je danserai encore...
Quand les avions ne voleront plus, je volerai tout seul...
Quand le temps s'arrêtera..
Je t'aimerai encore
Je ne sais pas où, je ne sais pas comment...
Mais je t'aimerai encore...
D'accord?
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: loma le 15 Septembre 2016 à 12:03:00
j'ai tellement aimé le texte que j'ai commandé le film :
 Deux jours à tuer
film de Jean Becker avec Albert Dupontel Marie-Josée Croze Pierre Vaneck
la chanson de  Serge Reggiani semble y jouer un rôle important
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Septembre 2016 à 08:04:42

Merci loma pour le texte de cette sublime chanson... Le temps qui reste... et pour les précisions sur le film... merci encore !

                                                                                        ***********

Je dors de plus en plus mal !
Mais je rêve d'horizons sauvages, lointains... oui, je rêve !
Je rêve de plage, de désert et du Costa Rica... où je pourrais aller avec ma petite fée !
Je rêve d'être le Prince charmant d'une "Cendrillon"... au "bal des amoureux"...

Moi aussi... je dors de plus en plus mal !
Mais je rêve aussi de rencontrer une belle personne... sage, tendre, douce !... oui, je rêve encore !
Je rêve de plage, de désert  et de mon Espagne chérie... où je pourrais aller avec mon amoureuse !
Je rêve d'être un... vieux vin que l'on pourrait décanter, déguster et boire avec modération... au "bal des amoureux"...

Je dors de plus en plus mal... je suis amoureux d'une amoureuse rencontrée au "bal des amoureux"...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Septembre 2016 à 14:15:08

Ah, ce fameux chemin du deuil... chemin de la mort où à la fin supposé du deuil... on est censé traverser un long et très obscur tunnel et surtout apercevoir... la lumière de la vie !

Pardon, excusez-moi... j'ai envie de vomir ! oui, en effet, je vis au quotidien et très concrètement mon deuil...
avec toute la douleur physique et la souffrance morale... et l'immense chagrin... et je n'ai pas le temps de penser aux divertissements spirituels !
 
Pour me divertir, je ne pense qu'à la "Quéquette" et aux poils au cul  ! ah ça c'est pas très distingué Federico !

Déjà que ce chemin du deuil est extrêmement difficile avec des obstacles sombres, insurmontables, infranchissables, impénétrables... et bien ! moi, j'y vais en marche arrière c'est à dire à reculons, avec méfiance et sans croyances ! je n'ai donc pratiquement aucune chance de m'en sortir... ou de parvenir à cette fameuse sortie de tunnel !

Mon pauvre Federico je te plains ! qu'est ce que ça te coûte de croire à toutes ces conneries ? à Dieu ! au Paradis ! aux Anges ! aux Vierges ! aux Saintes !
Pourtant tu es respectueux... tu as tout mis en première lettre majuscule...
Mais non, tu continues et tu persistes et tu signes... à nier l'Existence de Dieu...
Je l'ai même une fois reconnu : je suis un "Crétin athée infidèle... sans Dieu, ni femme, ni maison, ni Maître !"
Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit ! Amen !
In Nomine Patris et Filii et Spiritus Sancti. Amen !

Gloire au Père (d'accord, c'est moi), aux Fils ( toujours d'accord, j'en ai deux) et au Saint Esprit (?... qui s'est celui là !)
et la femme alors ?.... je ne supporte pas les inégalités sociales ni le machisme religieux !
Je suis pour l'égalité des sexes !

Ciao... cette fois, c'est la bonne... j'me casse m'isoler dans mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Là où il fait toujours soleil et où la luminosité des astres fait naître la luminosité des étoiles... nos enfants, nos parents, nos amours !
Arbres fruitiers, fleurs colorées simples , lavandes, romarins, les cigales, la sieste... le vin !
Mes roses... ma chatte Juanita...

Je vous embrasse.

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 16 Septembre 2016 à 14:27:21
Tu m'as fait rire merci
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 16 Septembre 2016 à 17:05:29
ma réflexion du jour ;)

 Ce qu'il y a d'admirable finalement federico,
ce que j'admire chez toi
c'est peut être masculin d'ailleurs
c'est que tu affrontes ta douleur en face nord
tu ne cherches pas des dérivatifs spirituels,
ni des raccourcis ou des excuses,
pas de fuites dans des paradis artificiels
pas vraiment d'aides, ni de subterfuges pour composer avec

oh tu t'accordes un peu de poésie, d'humour et quelques bons repas !
Sinon tu la vis tu vis ton deuil
tu la combats tu l'acceptes
çà c'est vraiment fort, presque christique si j'osais ;)
toi l'athée endurci ;) ;)

c'est certainement cela qu'il faut faire
ne pas tricher avec la douleur
la vivre pour la traverser
seul
authentiquement
pour qu'il en sorte quelque chose de VRAI

tu es un gladiateur un chevalier un combattant de la douleur
un don quichotte en somme
 :-*
JB007
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Septembre 2016 à 00:48:06


Je suis tout simplement ton serviteur ma chère Bulle...  ;)  :'(

J'ai littéralement "a-do-ré" ta "réflexion du jour"... magnifique et authentique analyse  :-[  :-X

Bulle, tu es mon meilleur agent spécial : ton nom de code : JB007 !
Tu a encore admirablement mené à bien ta mission ! enfin, tu as finalement réussi à démasquer "cette mystérieuse agent secret" qui avait pour nom de code : Nandou_Guanaco !  ;)  :D
Nous savons désormais qu'il s'agit de son vrai nom : Autruche_Lama !  :o  :-\  ???  :P .... :-*
Mission superbement réussie... JB007  :-* :-* :-*, tu peux partir en vacances ... bien méritée !

A bientôt... et bonne soirée... bonwouikinde à tous et à toutes !

Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Septembre 2016 à 00:53:25
Précision importante : JB007 ça pourrait être James Bond 007... mais non c'est Jeanne Bulle 007 !

Assez de carabistouille pour ce soir !

Bonne nuit ...  :-* :-* :-*

Federico

PS : demain... j'efface ce message ! pas d'inquiétude à avoir ! promis !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 17 Septembre 2016 à 01:04:28
 :D  :D  :D

mais c'est pas les vacances....la rentrée vient de commencer et j'ai d'autres missions à mener M  ;)

Buona Notte :)
Jeanne bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Septembre 2016 à 19:49:20

Voici mon coup de gueule de la journée !

Pardon d'avoir utilisé le sujet "A nouveau veuf"de "Rester_ debout" pour écrire mon post adressé à Nandou...
J'ai donc effacé celui ci sur son sujet...

D'où la commodité et la praticité d'ouvrir son propre sujet lorsqu'on souhaite s'inscrire sur la durée et participer... à la vie tonitruante, trépidante, virevoltante, excitante, enivrante et incroyablement festive et nocturne de ce Forum !

Ouvrez donc vos propres sujets ! please ! thank you very much... et comme dirait mon amie l'Autruche" je suis en forme today at morninge" et "bon ouikinde à touti !"

On écrit sur le bon sujet et la personne à laquelle s'adresse le message... le reçois sur son sujet ! formidable et rien de plus simple !

                                                                                        ***********
@ Nandou_Guanaco,

Vraiment formidable ! quelle belle idée cette promenade en péniche sur le Canal du Rhône  à Aigues Mortes !

Su-per-be ! magnifiques photos... quel régal ! bravo pour l'organisation !

Chez moi... il y a le Canal du Midi... voici quelques liens... bonne lecture !

- http://www.alpha-croisiere.com/fr/regions/midi_aquitaine.aspx?gclid=Cj0KEQjw0_O-BRCfjsCw25CYzYoBEiQAqO9BDEyN8iauXOC7WhhzNokYImKjScUK99O4M5gto2gig9gaAnV88P8HAQ
- http://www.plan-canal-du-midi.com/
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Canal_du_Midi

Peut-être qu'un jour... si ça intéresse ! pourquoi pas !

Bisous. :-*

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Septembre 2016 à 19:52:27


et ça te va très bien mon Autruche_Lama ! ...  :-* Nandou_Guanaco ...

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Septembre 2016 à 23:55:36

Il y a des soirs... où je ne peux même pas m'approcher de mon fils !
Trop dangereux pour moi !
Je dois me protéger...
Je le sais ...
oui !

Je t'aime.
Papa de Raphaël
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Septembre 2016 à 17:49:55
Raphaël, Andreas,

Naturellement que je suis encore fâché mais c'est contre la Terre Entière...
Je suis en colère contre le Monde Entier !
J'en veux à tout l'Univers !

Mon fils Raphaël, mon chéri, mon amour ! je ne pourrais jamais plus te revoir !
Quelle monstruosité ! quelle souffrance ! quelle frustration... quelle impuissance... quelle trahison... quelle honte !

Tous les jours , je lutte contre le suicide !

Je ne vis plus pour personne... je ne vis plus pour les autres !

Je ne vis que pour moi... c'est un cadeau ? oui, c'est un extraordinaire cadeau... empoisonné pour le restant de mes jours ! si un jour ... j'ai envie d'abréger cette folie... je sais déjà ce que je dois faire !!!

Hier dimanche,  mon fils Andreas est venu chez moi à midi pour le repas et nous avons échangé, partagé quelques instants de bonheur... discrètement et presque caché pour ne pas réveiller "notre chagrin" d'être maintenant séparés .... pour que "notre tristesse" ne découvre pas que nous étions entrain de vivre des moments heureux entre un père et son fils !

Qu'on nous foute la paix !.... nous n'avons rien décidé... ni le suicide ni la séparation !

En milieu d'après-midi... il est parti... en se retournant... un dernier petit signe de la main ! A la prochaine ! A bientôt !

Moi, je ne  suis qu'un simple "Papa" ... pas un dragueur, ni un baratineur...

Je ne suis pas un "Amoureux"... j'ai du mal à écrire ou dire des mots d'amour à une femme !

SEUL... mon fils Raphaël a ce privilège... les mots, les déclarations d'amour, ma passion...

Andreas, je lui donne tout mon Amour !
Il m'a dit en partant : " Papa, nous nous voyons moins mais quand nous sommes ensembles c'est parfait !"

Je vous aime Raphaël et Andreas.

Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 19 Septembre 2016 à 19:17:07
Merci a Andreas de prendre soin de son papa
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 19 Septembre 2016 à 22:48:40
quel homme, ton fils Andreas !
 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 19 Septembre 2016 à 23:19:19
Je ne sais pas si ça marche sur tout le monde, mais pour ma part les musiques conçues exprès pour se relaxer me fait un bien fou. Partage:

https://youtu.be/GfpLea9OurA

 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Septembre 2016 à 03:44:39

J'ai toujours été modeste... aujourd'hui, je veux être humble... mourir humble !

(latin humilis, bas, de humus, terre)

-  Qui a conscience de ses limites, de ses faiblesses, et qui le manifeste par une attitude volontairement modeste et effacée : Rester humble malgré les honneurs.
-  Qui montre un grand respect à l'égard d'autrui.   
- Qui dénote une humilité réelle : Un ton humble.
- Qui est de condition modeste, occupe une situation sociale peu élevée : Un humble serviteur de l'État.
- Qui est d'un caractère simple, modeste, sans prétention ou sans importance.

La prétention surdimmensionnée... l'égocentrisme (L'égocentrisme est caractérisé par une tendance à ramener tout à soi. Les égocentriques se focalisent principalement sur leur propre intérêt, considèrent leur opinion comme la plus importante et se voient comme la personne à suivre et à admirer).... la prépotence... sont des "choses" à éliminer... afin de se reconcentrer sur d'autres "choses"... plus spirituellement athée... pour vivre modestement et humblement !

Je pense qu'après  ça ira mieux ! les "choses de la vie" s'amélioreront ... et je serais plus heureux !

Bonne Nuit !
Federico






Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 20 Septembre 2016 à 09:08:17
Moi aussi je suis une humble personne, pétrie de sagesse, je m' efface facilement, je laisse les autres aboyer, s' énerver, je fais ma vie sans l' avis des autres, chacun peut bien penser et dire ce qu' il veut, c' est sa vie, à chacun sa vie.  Je suis une personne de second plan, j' observe, je laisse les autres parler, j' écoute.

Ceci dit, à la fleur de l' âge de la retraite débutante, je dois bien admettre que j' ai commis l' erreur de l' empathie sur beaucoup de personnes même si je ne le regrette pas car on ne se refait pas. Les personnes égocentriques vivent mieux que moi, elles ne s' occupent que d' elles, elles sont heureuses. Elles ne pensent qu' à elles et ramènent tout à elles. J' ai pour exemple ma belle-mère qui n' est pas venue à l' inhumation de son fils. Elle vit bien à presque 90 ans et a toujours bien vécu en ne s' occupant que de sa personne.  Y a qu' elle qui compte, les problèmes des autres ne la touchent pas. Rien ne la perturbe, rien ne la touche.

Car même optimiste moi je te dirai que le bonheur n' existe pas, c' est un truc qui a été inventé par les écrivains, les poètes, les cinéastes et j' en passe pour nous faire rêver en vendant leurs oeuvres, mais il ne faut pas confondre rêve et réalité. Nous sommes sur terre pour livrer un, que dis-je de multiples combats pour notre survie. D' un obstacle il faut en faire un tremplin pour mieux sauter.

Nous sommes à une époque où chacun se regarde le nombril, tout le monde est susceptible et prend la mouche dès qu' on ouvre la bouche, tolérance zéro, personne ne tolère que tu ne démarres pas illico presto quand le feu passe au vert, l' autre derrière il doit être en danger de mort imminente, il klaxonne comme si sa voiture allait se mettre en mode hélicoptère, bref, tout le monde vit sur les nerfs, ne pense qu' à sa gueule, ne vit que pour soi, on ne peut pas demander un euro de participation pour telle activité, ça va pas nonmého, va te faire voir ailleurs, pas question, tout ce qui coûte me dégoûte.

Les pauvres d' aujourd' hui ont une voiture, un téléphone portable, une connexion internet, les pauvres de mon époque n' avaient pas de voiture, pas de téléphone, pas de télévision, pas de canapé, pas de vacances, pas de loisirs autres que la marche ou le vélo. On faisait tout soi même.  On gardait ses vêtements deux décennies,  on raccommodait, rapiéçait, remaillait, on défaisait les ourlets pour rallonger les pantalons, on ne jetait rien, tout pouvait resservir ou être arrangé bref, l' humilité c' était hier, aujourd' hui on a changé d' époque, l' humilité n' a plus cours, ce n' est plus une valeur, c' est devenu un défaut,  être humble pour les autres c' est être con et se laisser marcher sur les pieds sans cesse. C' est pas faux.

C' était mon billet du jour, un billet gratuit, sans valeur, pas un billet de banque. Amitiés.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 20 Septembre 2016 à 13:10:13

   L'essentiel, tes chérubins, ta vérité.
   Détail d'un tableau de Raphaël ... silence et calme

   (http://www.aht.li/2952569/cherubins.jpg)

   
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Septembre 2016 à 02:47:51
Je suis content car, malgré moi, j'avais l'impression ces derniers temps de m'éloigner de Raphaël... et depuis peu, je reviens tout naturellement à lui ! je suis rassuré... doublement rassuré !
Mon fils cadet Andreas est l'essentiel de mon essentiel !
Raphaël manque cruellement à ma vie... il est indispensable ... son absence est essentielle !
Il a encore une place primordiale dans ma vie... essentielle... je lui consacre du temps, mes pensées, mes espoirs !
J'ai encore et encore besoin de parler de LUI... puisque plus personne n'ose m'en parler !
Quand j'entends son prénom ou ne serais ce quand les autres osent écrire son prénom Raphaël... mon visage s'illumine... mes yeux pétillent... ma voix tremble d'émotion... une étoile, un ange... mon fils Raphaël !

Ce Forum est désormais  irremplaçable... je peux m'exprimer... et lui écrire... et me sentir "proche" de lui...  je suis en "lien" avec lui !
Ce Forum est une véritable bibliothèque d'études psychologiques pour moi... je viens régulièrement, je ne suis jamais seul et je me sens bien ! ambiance chaleureuse, d'entraide...vous êtes mes livres et "dieu" sait si les livres sont précieux pour moi ! merci...

Bien solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Noëlle le 21 Septembre 2016 à 09:42:55
Je crois que je ne suis pas la seule à avoir le cerveau à l'envers et à ne pas comprendre ce qu'on m'explique.
Bien à vous

Noëlle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 21 Septembre 2016 à 12:19:42
Il est vrai que l'on se sent moins seul grâce a ce forum malgré cette solitude extrême d'une violence inexprimable.
Pensées a Raphaël
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Septembre 2016 à 16:11:12

En septembre 2012, Raphaël rentrait en 1ère année d'une classe "Prépa" Ecole Normale Supérieure Cachan Economie-droit dans un Grand Lycée toulousain et en parallèle il suivait également les cours de Droit de la 1ere année de licence à l'Université Toulouse-Capitole...

Il venait d'avoir son Bac ES avec la mention Très bien et d'obtenir une bourse spéciale supplémentaire pour ses études !

Malheureusement, Il n'a pas mieux réussi que d'autres à s'en sortir...

Le chagrin, la tristesse, la mélancolie, la douleur physique, la souffrance morale n'a pas d'âge, ni de sexe, ni de race... c'est une vérité universelle !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Septembre 2016 à 18:58:26

@ Romane !

Pensées à Raphaël... merci, c'est infiniment gentil ! merci pour lui !

...et pour moi y'a rien ? même pas une petite bise ! toujours fâchée ?
Comme disait ma mère dans ces cas là : 1er travail : se fâcher !
                                                                   2ème travail : se défâcher !
Si Romane est fâchée, qu'elle se défâche...
S'elle se fâche, elle aura la peine de se défâcher...

Moi... j'attends ... un bisou ! rien que ça ! salut and... "perhaps ... see you soon"

*************************************************************************************************************************************

@ mon amie Nandou,

Remarquable "billet du jour"... "billet gratuit avec valeur[/b]"... la transmission du savoir et de la vraie sagesse n'ont pas de prix !

Nandou, je suis tout à fait d'accord avec toi quand tu affirmes que le bonheur n'existe pas :
" - Car même optimiste moi je te dirai que le bonheur n' existe pas, c' est un truc qui a été inventé par les écrivains, les poètes, les cinéastes et j' en passe pour nous faire rêver en vendant leurs oeuvres, mais il ne faut pas confondre rêve et réalité. Nous sommes sur terre pour livrer un, que dis-je de multiples combats pour notre survie. D' un obstacle il faut en faire un tremplin pour mieux sauter. "

Et comment ne pas être encore d'accord avec ce qui suit :
"- Nous sommes à une époque où chacun se regarde le nombril, tout le monde est susceptible et prend la mouche dès qu' on ouvre la bouche, tolérance zéro, personne ne tolère que tu ne démarres pas illico presto quand le feu passe au vert, l' autre derrière il doit être en danger de mort imminente, il klaxonne comme si sa voiture allait se mettre en mode hélicoptère, bref, tout le monde vit sur les nerfs, ne pense qu' à sa gueule, ne vit que pour soi, on ne peut pas demander un euro de participation pour telle activité, ça va pas nonmého, va te faire voir ailleurs, pas question, tout ce qui coûte me dégoûte.


ça va pas la société ! nonmého... va te faire enculer, pauvre con !

Bonouikinde ! comment c'est pas bientôt le wiwi ? j'men fous ! j'ai envie d'écrire bonwouikinde and j'suis en forme today at morninge !

nonmého... nonmého !

Nandou... merci, merci, merci !

Amitiés.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 22 Septembre 2016 à 00:22:42
Je ne suis pas fâchée et te lis toujours avec une grande émotion
 j'écris, j'efface... Les mots se bousculent dans ma tête sans que je parvienne a écrire ce que je voudrais exprimer. 
Ça fait tellement mal. Le monde me presse, m'observe, me suggère ( de façon bienveillante) a avancer pour toutes les raisons qu'ils pensent bonnes. Être présente pour ma fille est j'en conviens entendable  mais moi je suis encore a me demander si tout cela est bien réel. Cela m'agresse violemment.
Je dois encore répondre a côté, ça ne fait rien. Je suis arrêtée depuis le 30 novembre, en décalage total depuis. Je ne comprends plus ce langage.
Pensées Fédérico
Je t'embrasse




Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Septembre 2016 à 10:30:02

COLERE THERMONUCLEAIRE ce matin....... j'ai une amygdalite aigüe...... c'est à dire que j'ai les couilles qui sont remontées au niveau de la gorge..... c'est une inflammation très fréquente chez moi... allez donc savoir pourquoi !

ça vient, ça repart... ça rentre, ça resort...
ça s'en va et ça revient ...Claude François... https://www.youtube.com/watch?v=1t07Zj91hzA

Francky Vincent... Fruit de la passion... https://www.youtube.com/watch?v=bONeCoik1Ts
" vas-y Francky c'est bon... vas-y Francky c'est bon bon bon ! "

Francky Vincent... pas de titre  :D...https://www.youtube.com/watch?v=vjTQqTGa3dQ&index=2&list=RDE9xE7UfYeac

La Compagnie Créole... C'est bon pour le moral... https://www.youtube.com/watch?v=km6gUbW8s28

Bonne journée à tous mais surtout aux filles ! nonmého ! j'suis pas ... !

Bien solidairement.... A+ dans l'bus et pour les tocards c'est dans l'autocar !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Septembre 2016 à 14:34:19
Je dors de plus en plus mal ! je pense à toi... le cœur serré...!
Je rêve d'horizons sauvages, lointains... oui, je rêve ! je rêve...
Je rêve de plage, de désert et du Costa Rica... où je pourrais aller avec ma future petite fée !
Je rêve d'être le Prince charmant d'une Nouvelle "Cendrillon"... au prochain "bal des amoureux"...

Moi aussi... je dors de plus en plus mal ! la gorge serrée...les poings levés au ciel !
Mais je rêve aussi de rencontrer une belle personne... sage, tendre, douce !... oui, je rêve ! je rêve encore !
Je rêve de plage, de désert  et de mon Espagne chérie... où je pourrais aller avec mon amoureuse !
Je rêve d'être un... vieux vin que l'on pourrait décanter, déguster et boire avec modération... au prochain "bal des amoureux"...

Je dors... pour ne plus avoir mal... j'ai envie d'être l'amoureux d'une amoureuse rencontrée au prochain "bal des amoureux"... 

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Septembre 2016 à 22:21:51
Marc Lavoine & Christina Marocco... j'ai tout oublié... https://www.youtube.com/watch?v=I6Fw_dZZ08k

Marc Lavoine ... Toi mon Amour... https://www.youtube.com/watch?v=WMf3aH0n2V8
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Septembre 2016 à 11:39:57

Il y a des jours...
 où le poids de la souffrance est tel
 que l'on croise tristement les bras
 après son café !
 Nous ne sommes nulle part ailleurs,
 le regard perdu
 comme un sinistré hagard
 au milieu de ses ruines émotionnelles...
 La douleur est telle
 que nous n'osons même pas bouger...
 de peur de réveiller le diable !
 Nous ne pouvons ni réfléchir,
 ni agir,
 ni penser,
 ni parler,
 ni sourire...
 Déjà que nous dormons très mal...
 nous sommes comme anesthésiés...
 Nous attendons que ça passe un peu...
 et après des efforts considérables...
 nous devons sortir,
 partir,
 travailler...
 et faire face à toutes les vicissitudes de la vie quotidienne !

 Courage...
 volonté de s'en sortir...
 patience...
 persévérance...

 Bien solidairement. Je pense à vous...
 Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 23 Septembre 2016 à 15:23:02
Oui Federico.....
il y a des jours comme çà,
il y a les jours où tout nous parait léger,
et puis il y a les autres  :(

comme tout le monde,
mais un peu plus pour nous....

Que l'énergie nous revienne alors, au moins pour ce ouikinde  !
-Bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Septembre 2016 à 19:02:43

Oui Jeanne... tu as raison !
Aujourd'hui et avec ta permission, je me suis permis de rester sagement dans ta petite bulle !
Bien au chaud et bien protégé du monde extérieur !
Merci Jeanne !  ;)

Oui...
que l'énergie et le sourire nous reviennent alors...
Je vais faire comme Stana... m'asseoir au milieu de "mon parc" celui de la mairie ... sur un banc public...
Oui un banc public pour regarder les cons passés !
ça va me distraire un peu !

Sinon demain... aller aux courses + faire le ménage + préparer la cuisine + la vaisselle + la lessive + le repassage !
Et dimanche... certainement... repos !

Oui, Jeanne... la vie est belle... mais pour les autres ! parce que pour moi... c'est bien triste !

Merci Jeanne Bulle !  :-*

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 24 Septembre 2016 à 11:49:12
  C'est ce que je vais faire aussi Frederico  ;Dje pense à un petit coin tranquille-a priori lol-pas loin de chez moi, j'espère que s'il y a des cons ils ne feront que passer, que je pourrai les observer "de l'exterieur"  ;) mon livre, mes cigarettes, une petite bouteille d'eau, la verdure, l'air du dehors...les petits plaisirs de la vie, selon mes critères  :) je penserai à toi  :-*
  A propos j'ai fais un nouveau petit test "psychologique", il paraîtrait que la chanson qui me définit le mieux est "le paradis blanc" de Michel Berger^^ça m'a fait sourire. Par moment on en a vraiment besoin: juste un sourire spontané, c'est un instant, ou un moment, de bien-être. Ca peux èclairer une journée, c'est pourquoi il faut toujours les apprècier à leur juste valeur. Peut-être que nous nous en rendons mieux compte que les personnes qui n'ont pas connu u deuil particulièrement douloureux (tans mieux pour elles), et qui banalisent tout.
 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Septembre 2016 à 08:27:06


En ce moment, ma vie est loin de me convenir...
Je ne trouve pas de réelle satisfaction...
J'éprouve de la tristesse et de la résignation...
J'ai du mal à me motiver pour continuer ce chemin incroyablement inhospitalier où j'ai les pires difficultés à l'analyser, à l'accepter...
Ce chemin est un désert absolu sans trace aucune et d'une invisibilité affective infinie...!
Je n'arrive à me projeter nulle part... c'est le flou le plus total...

Quelle amertume désagréable... une acidité sans le fruité !
Une désespérance aiguë ... qui fait mal !
Une bataille perdue d'avance... sans fierté sans honneur !
Une désolation... un champ de ruine... une émotion dévastée... des sentiments disparus !
Une souffrance désirée pour garder ce lien d'amour... sinon que restera t il ?

Je ne suis qu'un "écrivain" ordurier qui utilise parfois des obscénités pour se vider de toute cette immonde laideur...
Je crache toute cette ignominie...
Quelle infamie !
Je vomis cette impensable souffrance... cette inimaginable douleur... ce chagrin injuste, dégueulasse !

Ma vie... des points de suspension où je n'arrive même pas à mettre un point sur un "i" ....

On ne me dit plus "je t'aime"... normal !

Je ne peux plus dire "je t'aime" ... mon cœur est brisé !

Penser puis Dire à nouveau "je t'aime"... les yeux fermés... une larme, oui, une larme d'un bonheur retrouvé...

" Bonne continuation et bisou..." (Raphaël)

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Septembre 2016 à 20:06:55

Charles Aznavour... La Bohème... https://www.youtube.com/watch?v=Oj-3hk2L7MQ

Charles Aznavour... Mourir D'Aimer... https://www.youtube.com/watch?v=4LgWn7-H1-8
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Septembre 2016 à 20:29:12

LA BOHEME

La bohème est une façon de vivre au jour le jour dans la pauvreté mais aussi dans l’insouciance. Elle correspond à un mouvement littéraire et artistique du XIXe siècle, en marge du mouvement romantique plus « aristocratique ». C’est à la fois un style de vie qui rejette la domination bourgeoise et sa rationalité dans le cadre de la société industrielle, et la recherche d’un idéal artistique. Si l’expression avait connu un certain déclin à partir des Trente Glorieuses et des années 1960, période de la normalisation technocratique de Paris, l’expression « bourgeois bohème », ou « bobo », lui donne un certain regain. Le concept s’appuie évidemment sur la métaphore des « peuples bohémiens » ou des tziganes, qui étaient associés, au XIXe siècle, au mouvement romantique.

Sommaire  [masquer]
1 Les origines françaises
2 La bohème allemande
3 La bohème au XXIe siècle
4 Illustration dans la culture classique et populaire
5 Notes et références 5.1 Bibliographie
5.2 Liens externes

Les origines françaises

L’apparition du mot bohème remonte en France à 1659 chez Tallemant des Réaux, dont l’accent grave diffère avec l’habitant de la Bohême. Il s’agissait de décrire un personnage vivant en marge de la société et cultivant une forme nouvelle de liberté de pensée, ainsi qu’un souci vestimentaire excentrique.

C’est Balzac en 1844, dans Un prince de la bohème, qui donne ses lettres de noblesse à la bohème du XIXe siècle : « Ce mot de Bohème vous dit tout. La Bohème n’a rien et vit de tout ce qu’elle a. L’espérance est sa religion, la foi en soi-même est son code, la charité passe pour être son budget. Tous ces jeunes gens sont plus grands que leur malheur, au-dessous de la fortune mais au-dessus du destin1,2. »


Le pauvre poète, Carl Spitzweg (1839)
En 1848, c’est le roman de Henry Murger, Scènes de la vie de bohème (1847-49), qui fit entrer le mot dans le langage courant. Irradiant depuis le quartier latin et plus particulièrement les mansardes de la rue des Canettes, la bohème, en ne faisant plus qu’un avec le monde des artistes, allait définitivement forger la légende de Rimbaud, Verlaine ou Modigliani.

Parfois idéalisée pour sa liberté, d’autres fois critiquée pour son excentricité, la vie de Bohème trouve ses sources dans un Paris sous l’influence d’un mouvement artistique en pleine expansion.

Au temps où l’expression culturelle et l’art connaissaient un apogée, les plus pauvres, les plus démunis se réfugiaient dans une vie où tout était poussé à l’extrême : la bohème. Une sorte de philosophie ou de façon de penser.

Ce mouvement existe pourtant depuis la fin du XVIIe siècle, mais c’est au début du XXe siècle qu’il se retrouve à son zénith.

Paris est alors réputé pour sa culture bohème, Montmartre qui était en quelque sorte le siège des enfants de la révolution bohème, et tous les lieux de prédilection dans lesquels une ambiance extravertie et décalée émane. Montmartre, le Moulin Rouge, le café d’Harcourt, la rue de la Tour d’Auvergne et la rue des Martyrs, le Quai des Fleurs sur l’île de la Cité, tous ces lieux inspirent à l’époque la débauche et la perdition pour les plus réticents, mais bel et bien le symbole de la naissance d’une nouvelle catégorie de personnes et la richesse artistique et émotionnelle pour tous les excentriques voulant croire à un monde plus simple, plus beau.

La bohème allemande

En Allemagne, Hermann Hesse deviendra le chantre des oiseaux de passage, les Wandervögel à la recherche d’un ailleurs entre l’Orient et l’Occident. Harry Haller, son « loup des steppes » pénétrant dans le théâtre magique et ouvrant une à une « les portes de l’être », peut être considéré comme le premier héros bohème moderne, et un archétype qui perdure jusqu’à aujourd’hui. Gusto Gräser, le « poète aux pieds nus » et personnage totémique des Naturmenschen, sera le modèle des héros de Hermann Hesse. Les expériences sur les drogues par Ernst Jünger et Aldous Huxley, dans Les Portes de la perception, se situent dans le chemin tracé par l’œuvre de Hesse. Le mouvement Dada de Zurich, tel qu’il a été décrit par Greil Marcus dans Lipstick traces, une histoire secrète du XXe siècle avec ses ramifications jusqu’à Johnny Rotten, est un héritage direct de la bohème originelle. On sent encore l’influence de Hesse sur les membres de la Beat generation, et Jack Kerouac en particulier. N’oublions pas William S. Burroughs et Philip K. Dick, qui se perdront dans l'interzone, cette bohème intermédiaire entre fiction et réalité renvoyant à la fancie d’Edgar Allan Poe.

La bohème au XXIe siècle

En France, c’est le roman de Tonino Benacquista, Les Morsures de l’aube paru en 1992, qui allait devenir une œuvre culte en posant les bases d’une nouvelle forme de bohème à la française. Cette fois, les deux héros sont des enfants de la crise, entre Marche à l’ombre et le phénomène SDF qui submerge la France. Il s’agit d’une bohème affiliée au gatecrashing social de survie, qui surfe sur les soirées branchées. C’est cependant un mouvement littéraire de science-fiction, le cyberpunk, né aux États-Unis au début des années 1980, qui aura une influence particulière sur la bohème française du XXIe siècle et qui comblera les vides laissés en suspens par le roman de Benacquista.

Depuis les années 2000, un nouveau concept est apparu, reprenant, en le dénaturant, le thème de bohème, les bourgeois-bohème, abrégé dans la langue populaire en bobos. Il s’agissait de définir un style de vie ayant l’apparence de la bohème, mais menée par des personnes n’ayant aucune difficulté financière et se posant souvent comme de gauche[réf. nécessaire]. En 2006, le chanteur Renaud leur consacra une chanson, Les Bobos, qui les décrivait avec ironie.

Illustration dans la culture classique et populaire

Scènes de la vie de bohème, le roman de Henry Murger, publié en 1851, qui popularisa le mot et fut plus tard adapté en deux opéras et deux films.
Manette Salomon , roman des Frères Goncourt, publié en 1867, qui plonge le lecteur dans la vie artistique parisienne en mettant en scène la décrépitude de son héros à la suite de l'amour porté pour sa modèle : Manette Solomon. Il mettra notamment en avant la vie d'un des personnages, Anatole, sujet à la vie de bohème dès la fin de la Monarchie de Juillet.
Ma Bohème, poème d’Arthur Rimbaud, écrit en 1870.
La Bohème, opéra en quatre tableaux de Giacomo Puccini, créé en 1896.
La Bohème, opéra de Ruggero Leoncavallo, créé en 1897.
La Vie de bohème, film français réalisé par Marcel L'Herbier en 1945.
En 1966, la chanson La Bohème de Charles Aznavour.
La Vie de bohème, film de Aki Kaurismäki réalisé en 1992.

Notes et références

1.↑ Édition Furne, études de mœurs, scènes de la vie parisienne, 1845, vol. XII, p. 99.
2.↑ Un prince de bohème.

Bibliographie

Nathalie Heinich, L’Élite artiste. Excellence et singularité en régime démocratique, Paris, Gallimard, 2005
(en) Jerrold Seigel, Bohemian Paris. Culture, politics, and the boundaries of bourgeois life, 1830-1930, Baltimore and London, The Johns Hopkins University Press, 1999 (ISBN 978-0801860638)
Niklaus Manuel Güdel, « Henri Murger (1822-1861) : réminiscence et fin de la bohème romantique », in Robert Kopp (dir.), Achèvement et dépassement. Romantisme et Révolution(s) III, Paris, Gallimard, coll. « Cahiers de la NRF », 2010, p. 31-75.

Liens externes

Anthony Glinoer, « L’orgie bohème », sur http://contextes.revues.org,‎ septembre 2009
Cyprien Tasset, « Construction d’enquête et définition des groupes sociaux. Réflexions à partir de Bohemian Paris, de Jerrold Seigel », sur http://sociologies.revues.org,‎ 2010




Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Septembre 2016 à 02:08:40

   Poème Athée


EVIDEMMENT :

 

Après la vie, c’est fichu
T’as beau y croire,
Pas de salut
Ce n’était qu’un abreuvoir,
Tu n’as suivi que le chemin
D’un sursis, t’avais besoin d’un copain
Pour te tenir la main
Pour te lever le matin.
Demain, c’est la mort
Et pas l’aurore
D’un lendemain.
Quand tu es mort, c’est la fin.

Tes convictions sont millénaires,
Mon intuition est terre-à-terre.
Assis sur ton perchoir
Tu en as oublié la cage
C’est moi qui ai le crachoir
Vous n’êtes que des otages.

La foi n’est pas toujours une question
De choix. Vu l’embarras parfois
d’avouer que l’on ne l’a pas vraiment
Le choix. Croyant victime des traditions
Inculquées de génération en génération.
On échoit sur la plage des ses tourments
Et si des fois, vous entendez des voix
Ce sont celles de la soumission.

Le père, le fils et le pauvre d’esprit
Pris dans l’engrenage, alors ils prient

Ne vous en faites pas, au final
Dans votre raisonnement bancal
Le purgatoire aura raison de ma morale.
Pas de quoi enfourcher vos sandales
Et d’en faire un scandale,
Ce n’est qu’un mécréant qui vous parle.

Ma maison a un toit
Le tien est dans les étoiles
Qui payera l’ardoise
L’humanité en générale.
L’Expiation fera de toi
Un martyr vivant derrière le voile
Des paroisses qui pavoisent
En attendant ton dernier râle.

Tu n’as pas un radis
Juste l’espoir d’un paradis.
Tu rêves d’ascensions
Et végètes sans ambition
En acceptant ta condition.
Fantassin au bataillon d’une religion
Assassins en sursis d’une procuration.
Que d’Innocents tombés pour une illusion !

Dans la peur du jugement divin
C’est la peur qui est ton seul larcin

De quelle époque les croyances sont fiables ?
C’est notre dieu à nous qui est le bon !
Ou c’est le même qui tente le diable
En changeant de costume, de coutume et de nom ?

Avant que Jésus passe à table
À qui fallait-il vendre son âme ?
À se demander si ce n’est pas une fable
Pour nous fidéliser à leur came !

Une métaphore de l’ivresse en vain
Dans une amphore vide de vin.

Nos péchés ne sont que des fautes
qu’il faut de notre vivant assumer
sans en référer aux hautes
Instances qui pouvaient nous pardonner.

L’excès nuit en tout
Dans votre cerveau vit un fou
Qui vous dit œil pour œil, dent pour dent,
Les méchants, ce sont les suppôts de Satan,
Et tous les pédés ou tous les gens
Qui votent pour l’avortement.

Debout les gars, il n’y a pas de nirvana,
Le père Noël bosse pour Coca-Cola.
C’est à qui vendra le mieux son blabla
C’est grâce et cætera, parce que et cætera.

Dans le ciel se trouve le seuil
De ma crédulité.
Dans votre sac à dos, vous portez le deuil
De notre liberté d’exister.

Ce n’est pas de l’esbroufe, ni de l’audace
Votre vérité n’a pas de reflet dans la glace.

De ce chêne, vous en êtes les glands
Une chaîne faite de croyants
Marchant à contre-courant
De l’éthique.
Reniant les vents
De la logique
En préférant
Un dieu unique
Aux pouvoirs magiques.

Évidemment !

C’est rassurant de pouvoir se rassurer
Tire les ficelles et c’est le pouvoir assuré.
L’or à votre cou vaut plus que sa croix
Il n’y a pas de dieu, c’est le pognon le roi.

Tu as peur de mourir
Pas de quoi en sourire
T’as défaite est de croire
en une potion illusoire
qui te donne la force
imperméable d’une écorce
en fer forgé
que l’on ne peut forcer
parce que le doute
ne fais pas partie de la joute.

Havre de paix
Facile et désuet.
Un costume que l’on se taille
Parce qu’on n’est pas de taille
A mourir sans les honneurs
D’une tombe sans les fleurs
De la reconnaissance
du fil de notre errance.

Besoin d’une suite
La vie passe trop vite
On rêve d’autres aurores
On rêve d’autres ports.
On rêve d’un bienfaiteur
Alors qu’il est l’heure
de se détacher de cet imposteur
qui dit qu’il est midi à quatorze heures.

Dieu créa l’homme
Et qui créa Dieu ?
Si ce n’est l’homme
Qui a besoin d’un Dieu ?

 
JF Jacobs


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Septembre 2016 à 02:34:53



Chant d’automne
Charles Baudelaire

I

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J’entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l’hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu’un bloc rouge et glacé.

J’écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;
L’échafaud qu’on bâtit n’a pas d’écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu’on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? – C’était hier l’été ; voici l’automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

II

J’aime de vos longs yeux la lumière verdâtre,
Douce beauté, mais tout aujourd’hui m’est amer,
Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l’âtre,
Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

Et pourtant aimez-moi, tendre coeur ! soyez mère,
Même pour un ingrat, même pour un méchant ;
Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère
D’un glorieux automne ou d’un soleil couchant.

Courte tâche ! La tombe attend ; elle est avide !
Ah ! laissez-moi, mon front posé sur vos genoux,
Goûter, en regrettant l’été blanc et torride,
De l’arrière-saison le rayon jaune et doux !

Charles Baudelaire, Les fleurs du mal
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Septembre 2016 à 03:44:02



Chanson d’automne
Paul Verlaine


Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.


Paul Verlaine, Poèmes saturniens


http://verlaineexplique.free.fr/poemesat/chanson.html



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Septembre 2016 à 07:38:02


Jean Jacques Goldman... Encore un matin... (surtout Lundi !)... https://www.youtube.com/watch?v=a7_AAsaGYjk

Je vous souhaite une bonne semaine à tous et à toutes !

La pêche... la patate... la frite... la forme !

Bien Amicalement.  :-*
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 26 Septembre 2016 à 16:45:41
  J'aime beaucoup le troisième Frederico, j'adore Verlaine, particulièrement ce poème-là, depuis toujours  :)

  Douce soirée à toi  :-*

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 26 Septembre 2016 à 18:17:50
  Pendant que j'y pense, voici un autre petit poème, à propos de l'hiver celui-là-après celui de l'automne^^Celui-ci c'est vraiment mon poème préféré avant tout autre, il m'a toujours parlé...et plus encore depuis l'hiver dernier. Il exprime une douce mélancolie, tout en parlant de ma notion de temps suspendu, de beauté paisible, de clair-obscur. Ce poème est approprié au deuil je trouvez, même si ce n'est pas le but. Ce deuil qui, pour moi, est plus supportable lors de ma saison préférée:

La lumière prends un certain penchant
Les après-midi d'hiver...
Qui oppresse comme la puissance
Des orgues des cathédrales...

C'est une blessure celeste...
Qui ne laisse pas de cicatrices
Mais un changement intérieur,
Une nouvelle signification...

Nul ne peux l'enseigner, personne...
C'est le sceau du déséspoir...
Une impériale affliction
Surgie des airs...

Quand elle vient le paysage ècoute...
Les ombres retiennent leur souffle...
Quand elle s'en vas c'est comme le lointain
Sur la physionomie de la mort...

                                            Emily Dickinson

Partage  :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Septembre 2016 à 18:21:51

Charmante Stana,

Merci mon amie, mon automnale... je pense souvent à toi  :-* et à ton... corps qui va, je l'espère, progressivement retrouver et le sourire et surtout des températures plus en adéquation avec ce qui est agréablement supportable pour une belle Vosgienne d'Epinal... l'épanouissement de ton bourgeon en fleur sauvage et rebelle à l'approche de cet hiver dur, rude et inhospitalier !
Aux chiottes le soleil, le ciel bleu et la lumière... y'en a marre !... et vive les feuilles mortes, le vent, le brouillard, la pluie et l'obscurité de la nuit !
Paysage romantique où notre corps recherche de la chaleur humaine plutôt que la superficialité des séances d'uv pour avoir les sein bronzés !
Et au cul la Marie Jeanne !... nous voulons être des libre-penseurs mais nous sommes malheureusement censurés par cette insupportable dictature facho bourgeoise où les riches sodomisent les pauvres... et en plus, ils veulent aller au paradis en priant Dieu et toute sa putain de famille ! ils veulent se justifier et se faire pardonner d'avoir "fusillé", "assassiné" des poètes, des écrivains, des musiciens, des peintres, des intellectuels, des pauvres gens, des modestes, des humbles pour lesquels les mots AMITIE & LIBERTE avaient encore un sens dans leur vie !

Merci Stana, merci !

Amitiés.
Federico

Plaisir de t'offrir :

- Verlaine... Chanson d'Automne... https://www.youtube.com/watch?v=pTqI-1ozzto
- Léo Ferré... https://www.youtube.com/watch?v=_iq43Vs8CEw
- Charles Trenet... https://www.youtube.com/watch?v=Wtx6o7o3-W0

- Verlaine... Mon rêve familier... https://www.youtube.com/watch?v=pB4OtYHmOUQ

- Charles Baudelaire... Chant d'Automne... https://www.youtube.com/watch?v=Y8M3L-RHE_o
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 26 Septembre 2016 à 19:05:10
 :D je vois que tu de la verve ce soir
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 26 Septembre 2016 à 19:35:27
  Mais de rien  ;)comme toi j'aime m'exprimer en poésie et en musique, je trouve qu'elles expriment mieux les émotions les plus secrètes, que tous les textes du monde...oui moi aussi je suis libre-penseuse à ma manière (tu sais que ma conception de la spiritualité ne dépend pas d'une religion et qu'en aucun cas je ne fais de prosélystisme, pourvu que ce soit réciproque); libre-penseuse dans le sens où je suis moi-même, où j'ai le courage de mes opinions, de mon mode de vie, quelle que soit l'opinion d'autrui, et où je suis, sans vouloir me vanter, ouverte à autrui, et contre toutes formes de prosélytisme ou de discriminations. Je suis pour la liberté individuelle dans tous les domaines, sans obligations d'aucune sorte, dans un sens ou dans un autre; chacun doit respecter aussi bien ses goûts que ses dégoûts, selon ce qu'il sais qui lui convient. Comme dirait Florent Pagny, on peut tout me prendre...excepté ma liberté de penser  ;)
  Toutes les saisons ont leur charme, celui qui leur est propre, tout dépend comment on les envisage, comment on les vit...Il faut bien qu'il y en ai pour tout le monde  ;)
  Oui je te comprends.
  Prends soin de toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 26 Septembre 2016 à 23:23:00
  Kompong speu: ça c'est notre Frederico  ;D ;)

  J'aime beaucoup cette chanson de Laurent Voulzy. Peut-être qu'elle parlera à Frederico aussi  :)

https://youtu.be/FcI7v9bFJB0 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Septembre 2016 à 23:59:13

LES CIGOGNES BLANCHES (Ciconia ciconia)

Parc à Cigognes à Eguisheim (Alsace)

Présentation :
La cigogne blanche est un échassier de 3 à 4kg, d'1m de haut pour environ 1.60m d'envergure. Son espérance de vie est de 20 à 30 ans.
Le mâle est un peu plus grand que la femelle et son bec est plus gros.
La cigogne est carnivore et peut consommer jusqu'à 500g de proies par jour.
La cigogne migrante est parfois sédentarisée lors de sa réintroduction.

Le Nid :
Le nid de cigognes est construit en hauteur, sur un toit d'église par exemple. Contrairement au nid de la plupart des autres espèces, il est souvent placé bien en vu. Le nid est plat. Il a un diamètre compris entre 1m20 et 1m40 et pèse environ 500kg.
La cigogne utilise principalement des branches et brindilles pour construire la structure du nid. Ensuite elle garni l'intérieur d'herbe, de foin, de mousse, de feuilles. Chaque année la cigogne ajoute des brindilles qu'elle entrelace avec celles des années précédentes si bien que la hauteur et le poids du nid augmentent.

La Reproduction :
Après un mois de couvaison des oeufs, jusqu'à 4 ou 5 jeunes couverts de duvet gris naîtront. Les cigogneaux s'envoleront au bout de 10 semaines.
Les pattes et le bec sont noirs et vont progressivement devenir rouges au cour de la 1ère année. Les cigogneaux sont bagués entre 4 et 6 semaines. Le baguage permet de suivre la dynamique de la population et son évolution.

La Migration :
Trop peu de cigognes reviennent de migration (moins de 10%). La cigogne a bien failli disparaître de France dans les années 60-70. Pour cette raison un programme de réintroduction a été mis en place. La mise en place de centres de réintroduction en Alsace et en Lorraine a permis leur sédentarisation. Après 3 ans, elles sont relâchées. Généralement les cigognes ne traversent pas la Méditerranée. Ce sont des planeurs qui utilisent les courants d'air chaud. Les cigognes d'Europe de l'ouest passent par le détroit de Gibraltar. Les départs s'échelonnent entre début août et fin septembre. Les retours ont lieu dès février et se poursuivent jusqu'en mai.
Les cigognes migrantes rencontrent beaucoup de dangers le long de leur parcours. Elles sont souvent victimes d'électrocutions.

Les Cigognes d'Alsace... https://www.youtube.com/watch?v=wvgEwoJhVoI

                                                                                       ************

Les Flamands roses de Camargue... https://www.youtube.com/watch?v=1FeDq0CqVoQ

La Camargue Sainte Marie de la mer... https://www.youtube.com/watch?v=cNikCM4drsM

La Camargue est une des régions d'Europe occidentale les plus riches au point de vue biologique. Située dans l'axe de migration des oiseaux du Nord de l'Europe vers l'Afrique, elle forme un relais vital pour l'avifaune. Afin de maintenir un milieu naturel exceptionnellement riche et une agriculture nécessaire à la vie locale, l'homme a du intervenir en mettant en place un important réseau d'irrigation et, pour conserver cet équilibre entre environnement et activités humaines et établir une zone "verte" entre les complexes touristiques et industriels du littoral méditerranéen a été créé en 1970 le Parc Naturel Régional de Camargue.
Le Parc s'étend sur 101 000 ha et 3 communes, Arles, Port Saint Louis du Rhône et la totalité de celle des Saintes Maries de la Mer.

Musique
"Beautiful Thoughts" de Jan Crandall (Google Play)

                                                                                          ********
 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Septembre 2016 à 01:57:34


Ce matin... encore un matin !
Ce soir... encore une soirée !
Et maintenant... Ta gueule Federico et va te coucher ! (mon ange gardien !)

Bonne nuit donc ! ... A demain... matin ! hi hi hi !

Bises.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Septembre 2016 à 02:26:57


Un copain... à qui je disais que j'écrivais régulièrement sur un Forum sur le deuil m'a stupidement déconseillé de le faire... il s'agit d'un lieu de malheur, de chagrin, de peine, de douleur, de souffrance, de désespoir et, m'a-t-il dit, ce n'est pas bon pour toi ... de parler de la mort ! pense plutôt à te divertir ! c'est le passé !
Mon copain... il est gentil... mais il ne comprends pas mon deuil !
Il ne veut même plus imaginer ce que je vis... il a peur... il a une fille de 20 ans ! bel âge et trop tôt pour mourir !
 
Je comprends... je suis triste, sentimental, nostalgique, mélancolique !

Bien solidairement avec vous !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 27 Septembre 2016 à 09:09:24
Tins j'ai entendu la meme !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Septembre 2016 à 10:53:55

Samedi ... Intermarché !
Lundi ... Picard !
Mardi matin... aujourd'hui, je peux... SUPER... Marché de plein vent autour et sous la halle toulousaine de mon village...  fruits, légumes, boucherie, poissonnerie, fleurs, habits, pain... etc etc... J'adore ça !

Je suis très organisé comme garçon ! célibataire ! mon cœur est à prendre ! je suis libre et libre-penseur !
et bon baiseur......................... de main !

Aller ... Bonne journée... j'y vais à la poste puis au marché !

Federico


Baisemain... https://fr.wikipedia.org/wiki/Baisemain

Denis Thatcher effectuant un baisemain à la première dame Nancy Reagan (1988)
Le baisemain, baise-main, ou baise main, est un geste de courtoisie, de politesse, de respect, d'admiration ou encore de dévouement d'un homme envers une dame, d'un vassal envers son suzerain.

Ce geste consiste pour l'homme à s'incliner profondément, voire à plier humblement le genou et la nuque devant la dame, et à saisir délicatement la main de cette dernière afin de porter celle-ci à ses lèvres pour y porter silencieusement et le plus respectueusement possible ses lèvres en signe d'hommage,

Le baisemain "à la française" ne doit se pratiquer, en principe, que dans un lieu fermé, lors de réunions, de réceptions, etc., jamais dans la rue2. L'homme est censé prendre l'initiative. Selon les règles classiques, seules les femmes mariées ou les femmes célibataires de position importante ou âgées peuvent recevoir cet hommage2. L'homme en s'inclinant ou en s'agenouillant prend délicatement la main de la dame, la porte respectueusement à ses lèvres.. Cette main n'est normalement pas gantée en dehors des tenues de soirée2.

Dans certains pays, le baisemain fait partie de la demande en mariage. Dans ce cas, le fiancé s'agenouille d'abord devant sa future belle-mère afin de lui demander officiellement sa fille en mariage. Si celle-ci lui accorde sa permission, elle lui tend sa main à baiser que son futur gendre porte alors respectueusement à ses lèvres. Ensuite, le fiancé met un genou en terre devant sa fiancée et lui demande sa main. Si celle-ci est accordée, le fiancé lui glisse alors l'alliance au doigt et, toujours agenouillé, lui baise la main et l'alliance. Ce geste symbolise ainsi son respect et son dévouement à sa dame devenant son épouse.

Dans certaines cultures d'Asie du Sud et du Sud-Est notamment, le baisemain est pratiqué dans d'autres contextes : par des enfants envers leurs parents, grands-parents ou professeurs, par la belle-fille envers sa belle-mère, voire par l'épouse envers son mari.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Septembre 2016 à 17:26:35


Je vois bien que ça n'intéresse vraiment personne les "Cigognes blanches d'Alsace" ou les "Flamands roses de Camargue"... ainsi soit-il ... Amen !

Et mon baise-main non plus !

Et mon Intermarché ! et mon Picard ! encore moins ...

Et mon poème athée ! et mon Verlaine ! et mon Baudelaire ! et mes chansons !

Et mon ta gueule Federico !

Salut à vous ! j'espère à pas bientôt !

Fredy la frite !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: loma le 27 Septembre 2016 à 17:49:41
Mais si, mais si, tu es à la fois notre page culturelle, notre Nadine de Rothschild, notre Jean-Pierre Coffe à nous .

On attend avec impatience ta prochaine page sur les vitraux de la cathédrale de Chartres, la reproduction des pangolins, ou les toilettes en or du Guggenheim ...

Cela nous repose ...

Bonne fin d'après midi

loma
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 27 Septembre 2016 à 19:08:14


Je vois bien que ça n'intéresse vraiment personne les "Cigognes blanches d'Alsace" ou les "Flamands roses de Camargue"... ainsi soit-il ... Amen !

Et mon baise-main non plus !

Et mon Intermarché ! et mon Picard ! encore moins ...

Et mon poème athée ! et mon Verlaine ! et mon Baudelaire ! et mes chansons !

Et mon ta gueule Federico !

Salut à vous ! j'espère à pas bientôt !

Fredy la frite !
...mais si ça m'interresse Frederico  ;Dla Lorraine c'est tout proche de l'Alsace, c'est bien sûr une région que je connais^^j'adore les cigognes, j'ai d'ailleurs, comme beaucoup de personnes de ma région, j'ai chez moi un nid de cigognes en bibelot  :DPierre l'avait regardé ave amusement et m'avait dit: "Dans le fond, t'es assez vieille France"Ce qui nous a fait sourire  :) Ben oui, à certains egars j'ai bien un côté "vieille France", un drôle de mélange: j'ai toujours aimé ce qui est vintage autant que ce qui est disons dark, les deux se cotoient^^
  Et tu as bien raison de t'exprimer de la manière qui te convient!!

 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Monangesaveriu le 28 Septembre 2016 à 07:51:05
Coucou Federico
 Le baise main me rappelle une anecdote vecue.
Un jour Xavier a vu un Colonel me faire un baise-main. Les levres ne doivent pas toucher la main, l'effleurer tres legerement tout au plus. Xavier en reparlait souvent en disant : tu sais Maman, le Monsieur qui a "FAILLI" t'embrasser la main  ! Je l'entends encore .
Les poemes de Baudelaire et Verlaine sont magnifiques, Baudelaire est depuis mes annees de Lycee, mon poete préféré. Verlaine figure lui aussi  en bonne place dans mon anthologie personnelle de poesie.
L'automne est une si belle saison dans mon ile, mais  signe pour moi le retour d'anniversaires douloureux.   
Je n'adhere par contre pas du tout au poeme athee ! Mais je l'ai lu jusqu'au bout !
 Pour moi Federico vous etes le "clown triste"  dans le theatre de la vie, celui qui amuse la galerie pour mieux cacher son spleen.
Sachez Federico combien  vous etes important sur ce forum. Vos posts sont attendus, et lus meme s'ils ne sont pas toujours commentés.
J'avoue passer sur le forum et lire vos posts et ceux de quelques autres, mais ne plus avoir l'energie de lire de nouvelles histoires.
Je vous  remercie et remercie tous ceux qui publient de si beaux textes et des chansons  magnifiques, que  je decouvre quelquefois.
 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Septembre 2016 à 15:49:05

Je vous le dis tout cru, je vous le dis tout net...je vous aime mes amies du Forum !
Et je crie et je hurle haut et fort... JE VOUS AIME...
Bordel de merde !
Et je pleure... oui, je pleure...

Solidairement... avec vous !
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 28 Septembre 2016 à 16:45:00
  Nous aussi on t'aime Frederico  :-*je ne pense pas m'avancer trop en parlant aussi pour les autres  ;)et ta belle spontanéité fait plaisir.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Septembre 2016 à 16:55:05

Si vous me le permettez et avec votre indulgente permission... j'aimerais revenir un instant sur le thème de la Bohème !
" - La bohème est une façon de vivre au jour le jour dans la pauvreté (?) mais aussi dans l’insouciance. Elle correspond à un mouvement littéraire et artistique du XIXe siècle, en marge du mouvement romantique plus « aristocratique ». C’est à la fois un style de vie qui rejette la domination bourgeoise et sa rationalité dans le cadre de la société industrielle, et la recherche d’un idéal artistique ...(moi je dirais plutôt idéal humain).

Petite anecdote ... mi-vraie, mi inventée...

La partie vraie est la première partie !
Actuellement, ma plutôt grande chambre...grande et haute armoire intégrée... étagère... bureau + ordi + fauteuil imposant et confortable... vélo d'appartement (!)... petit fauteuil... encore une douzaine de cartons pleins... 2 tables de nuit... des lampes... une grande radio + cassettes...
et enfin un grand matelas par terre (1.10m x 200 cm) avec 3 oreillers et des coussins... sans sommier ! une vie d'étudiant insouciant !
une... vraie vie de bohème pour moi !
Alors ... je finis mon anecdote...

La partie inventée est cette deuxième partie !
L'autre soir, j'ai superbement dragué un vrai "avion de chasse" une super "nana-gonzesse"... belle comme ma chatte Juanita... la référence suprême et absolue en matière de beauté !
Eh bien ! moi qui croyez que le coups était assuré... nous terminons la soirée en boîte de nuit et ensuite... elle me dit qu'elle veut finir la soirée... avec moi ! oui, oui et oui... avec moi dans le lit !
j'hésite ...un peu ! et puis je lui réponds ... bon OK ! baby ! viens chez moi... j'habite chez mon frère !
c'était chaud brûlant dans l'ascenseur... le couloir... la salle de bain... le salon...
et puis malheur... en arrivant dans la chambre... elle a vu que mon matelas était par terre sans sommier entouré de cartons ! catastrophe...
"L'avion de chasse" m'a dit qu'elle ne pouvait pas faire l'amour dans une chambre pareille ... ma chambre !
Mais... poupée ... on va simplement "baisers" (synonyme d'embrasser)... faire des bisous"...
NON, NON, NON... elle n'a pas voulu de "baisers"... elle est repartie... et je ne l'ai plus jamais revue !
tu parles d'une bourgeoise mal bisoutée, mal embrassée, mal "baisers" (c'est tout mimi !)

A+ la belle compagnie... le travail ne m'attends pas mais je dois faire ... la sieste ! dans mon matelas par terre sans sommier et ... tout seul !
Le bonheur...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 28 Septembre 2016 à 18:53:50
   Moi la Bohème, ça me fait penser à la chanson du même nom^^elle m'évoque tout-à-fait cette belle année que j'i passé avec mon compagnon: on peux dire que cet appartement, notre petit nid d'amour, c'ètait vraiment "la bohème"  :)on peux dire que notre situation financière était plutôt précaire, mais ça n'avait aucune importance. Vu de l'extèrieur, c'était juste une fenêtre de plus dans un HLM lol mais dès que nous passions la porte, nous étions dans notre cocon, notre tour d'ivoire, notre petit coin de paradis  ;) même les gestes les plus quotidiens étaient magiques. Ce petit appartement tout simple était tout un univers: il y avait de grandes plantes exotiques partout, dont un petit bananier, on se serait cru dans une mini-jungle tropicale, notre Eden à nous  :) le bonheur dans la simplicité comme je dis toujours, et puis les amoureux sont seuls au monde  ;) pour moi le mot "bohème" a forcément une connotation romantique.

https://youtu.be/A314PVRSQIM   
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Septembre 2016 à 18:56:47
 Histoire toute vraie !

En janvier 2012... Raphaël était en classe de Terminale ES.

La prof. d'Espagnol avait pour habitude de leur demander d'écrire en grand au stylo feutre sur une grande feuille de papier leur principal vœux de début d'année et elle s'amusait à les prendre en photo...

Naturellement, l'année du bac...Tous et toutes, sans exception, ont écrits : Avoir le baccalauréat en juillet 2012 !

Seul Raphaël avait osé écrire : SALVAR LOS BONOBOS Y IRME DE MARCHA CON ELLOS ! Sauver les bonobos et faire la fête avec eux !

Etonnant ! non ?... déroutant comme humour !

A la mort de Raphaël... sa prof. d'Espagnol m'a envoyé par mail ses deux photos prises en classe pendant son cours d'Espagnol...
Raphaël avait son beau pull marin...
Elle a beaucoup pleuré Raphaël... m'a - t'on dit !

Je t'aime, mon fils !
Papa

                                                                                         *********


[/b]Le Singe Bonobo utilise le sexe, comme instrument de la paix sociale

 
 Bon, moi si je dois me réincarner en animal, ça sera le Bonobo !


" -Le Bonobo appartient à la famille des « grands singes », sans queue, dit anthropomorphe, c’est-à-dire que sa physionomie se rapproche de celle de l’Homme, comme 3 autres espèces. Parmi, les singes, il est celui qui partage le plus de gènes avec l’Homme, soit 99.4 % du code génétique humain. Par comparaison, le chimpanzé, son très proche cousin, n’aurait « que » 98% de gènes communs avec nous.
 
 La découverte du bonobo, comme espèce de singe, à part entière est relativement récente (1929), car sa physionomie est très proche de celle du chimpanzé. Il se distingue de son très proche cousin par sa couleur de peau (noire/brune pour le bonobo et claire pour le chimpanzé) et aussi par sa plus petite taille, il est à ce titre aussi appelé « chimpanzé nain » ou « chimpanzé Pygmée ».
 
Le tronc commun que nos ancêtres ont partagé avec ces espèces de « grands singes », s’est scindé au cours des 15 derniers millions d’années :

•L’orang-outan : 15 millions d’années.

•Le gorille : 9 millions d’années.

•Le chimpanzé : 6 millions d’années.

•La disjonction entre le Bonobo et le Chimpanzé a eu lieu, il y a 3 à 4 millions d’années.

 Alors que l’orang-outan vit en Asie (Indonésie et Malaisie), le gorille, le chimpanzé et le bonobo se concentrent en Afrique centrale, autour de l’équateur.
 Le bonobo vit exclusivement en République Démocratique du Congo (RDC), au sud de la rivière Congo. Sa population est estimée à 15 000 individus.


 Comme tous singes qui se respectent, l’arbre reste son habitat principal, malgré tout, il ne rechigne pas à se mettre en position bipède (20% de son temps), notamment lorsque ses mains sont occupées à saisir des objets de son environnement naturel.

Végétarien, il ne chasse pas, même si parfois, quelques insectes peuvent composer son menu.
 
Comme les Chimpanzés, le Bonobo vit en groupe de 50 à 100 individus et les femelles donnent naissance à un petit tous les 5 ou 6 ans. Mais la comparaison s’arrête là.

 Alors que la vie sociale des chimpanzés est organisée autour d’un mâle dominant, qui a pour conséquences de provoquer des rixes et conflits au sein du groupe, celle du Bonobo est plutôt de type matriarcale et pacifique.

Même si des tensions existent, elles sont rapidement apaisées, par le biais de pratiques sexuelles fréquentes, car le sexe est un instrument essentiel de leur vie quotidienne, il est utilisé pour le plaisir et pour supprimer l’agressivité entre les membres du groupe, avant d’être un moyen de reproduction.

Le Bonobo n’a pas un taux de natalité supérieur aux autres espèces de singes, même si ses journées sont ponctuées de très nombreux contacts sexuels, en moyenne un toutes les 90 minutes, bien supérieur, à ceux des autre primates.

 Par ailleurs, le Bonobo est le seul animal à faire l’amour à la missionnaire, même s’il pratique de nombreuses positions et s’adonnent couramment à la masturbation.

Les pratiques sexuelles entre adultes du même sexe sont également courantes et les plus jeunes sont aussi mis à contribution. Par contre, l’inceste est inexistant.

 Les femelles bonobo, très solidaires entre-elles, tiennent une place plus importante que les mâles et sont à l’origine des décisions du groupe. Le lien entre la mère et son petit est très fort et cela tout au long de la vie du singe, même devenu adulte.

Le bonobo serait le seul animal à ne jamais pratiquer d’infanticide, alors qu’il reste assez courant chez le chimpanzé et dans le monde animal en général.

 Malheureusement, comme tous les « grands singes », le bonobo est une espèce particulièrement menacée, du fait de sa concentration exclusive dans une région ravagée par la guerre. La déforestation, l’exploitation du diamant et sa chair contribuent aussi à le rendre particulièrement vulnérable."

Bon, moi si je dois me réincarner en animal, ça sera le Bonobo !
 

 



   








Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 28 Septembre 2016 à 19:05:08
  Raphael avait de qui tenir  :)

  Moi je prèfèrerais me réincarner en louve :D
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 29 Septembre 2016 à 11:59:39
Un autre poème d'Emily Dickinson:

Une horrible tempête brassait l'air...
Les nuages rares et décharnés
Aussi noirs que la mante d'un spectre
Cachaient les cieux et la terre.
Les créatures riaient sur les toits...
Et sifflaient dans la nuit...
En agitant leurs poings...
En grinçant des dents...
En secouant leurs cheveux déments.

 :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Septembre 2016 à 16:32:28
" - Federico,
je pense que la réaction de Doudouzoe s'adressait à layzeelee, dont l'attitude nous semblait insultante vis à vis de Stana, comme à nous tous , personne n'a rien compris....
attaque personnelle, insulte gratuite ... peu importe, cela n'avait pas lieu d'être sur ce forum, et surtout pas vis à vis de Stana qui nous est précieuse." loma

Merci loma,

Oui, en effet, tu as sans doute raison ! il y a certainement confusion et incompréhension de ma part par rapport à Doudouzoe !

C'est aussi vrai que personne n'a rien compris au sujet de Layzeelee (?)... attaque personnelle à l'encontre de Stana totalement inacceptable... profondément injuste et d'une intolérable vulgarité et incroyable indélicatesse !

Manque de respect ayant pour but de nuire et faire mal publiquement à notre précieuse Stana que, personnellement, j'apprécie beaucoup sur ce Forum !
Stana, tu as mon infaillible soutien !

Nous avons tous et toutes un passé et une vie privée ! et alors, c'est normal !  respect et respect ! pas de jugement !

Nous ne sommes pas des donneurs de leçons et encore moins des juges du bien et du mal !

Nous exprimons notre chagrin, douleur et souffrance par rapport à notre deuil qui est unique et strictement personnel !... Ce Forum doit rester un magnifique lieu d'échange et de partage...

Y'en a marre de la violence publique préméditée et de la haine vomit aux autres !

Merci loma ... il faut être vigilant(e)s et attentif(ve)s aux intrusions négatives, nuisibles qui portent atteinte à notre dignité et morale !
Préservons notre Forum !

Amitiés.
Federico




- La Liberté intérieure ne se découvre que dans une profonde solitude : elles sont indissociables.
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 29 Septembre 2016 à 16:48:33
  Merci pour toutes ces paroles mon cher Frederico  :) :-*j'ai envoyé un mp à Loma, je t'en enverrai un aussi un de ces jours  ;)
  Oui nous sommes tous là les uns pour les autres  :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Septembre 2016 à 14:39:58

Expérience personnelle de deuils

- Mort de mon fils aîné (suicide - 18 ans) : deuil pathologique et psychologique à vie, traumatisant à l'extrême, j'ai brûlé vif... je suis un autre !

- Mort de ma mère (cancer - 63 ans) : deuil pathologique, traumatisant, très douloureux , je suis amoureusement resté son fils !

- Mort de ma belle -sœur (cancer - 54 ans) et de son fils ( crise cardiaque - 30 ans ) : deuils compliqués, douloureux mais pas traumatisant !

- Mort de mon grand père paternel (cancer - 87ans) : deuil normal, non traumatisant, très douloureux, je suis fièrement l'aîné de ses petits-fils !

- Mort naturelle de mes grand-mères (+ 90 ans) : deuil normal, logique !... c'est passé comme une lettre à la poste !

- Mort de mon grand-père maternel (68 ans) : inexistence de deuil, j'avais 3 ans ! pas de souvenirs !

- Mort de cousins, cousines, tantes, oncles : inexistence de deuil, des souvenirs !

http://psyfontevraud.free.fr/cours/70-deuil.htm

Bien amicalement.
Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Septembre 2016 à 15:06:02

Aujourd'hui... vendredi 30 septembre ... c'est l'anniversaire de Véronique... mon "ex"... la maman de mes deux fils !

Je vais royalement "zapper" son anniversaire ! cette année... c'est comme ça... ma petite cocotte !

Pas de message... pas de carte d'anniversaire !

Je l'ai tant... gâtée ! mais ça c'était "avant"... maintenant nous sommes libres !

Cette chanson... pour ELLE !

https://www.youtube.com/watch?v=PnSQf0C4ig4

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Septembre 2016 à 17:13:15

" - Il est vrai que
 toujours, en poésie
 rire rêver pleurer :
 un seul et même mot.

Comme toujours.
 Dans la vraie vie."

Villebramar, 2016

C'est sublime de vérité...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 30 Septembre 2016 à 17:45:58
Ah mon cher Federico tu me fais souvent sourire malgré toi ou volontairement souvent.
 Là j' ai souri quant au prénom de ton épouse, Véronique. Tu sais chez nous au pays des corridas, une véronique est une figure de tauromachie au cours de la quelle le matador fait passer le taureau le long de son corps.
Alors je t' imagine soudain dans pareille posture sauf que dorénavant tu rates ta véronique que tu as tant aimée. 

Bon,  ne m' en veux pas, l' humour est la politesse du désespoir, je suis dans le même état que tout le monde, j' essaie de surnager.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Septembre 2016 à 18:43:44
Nandou_Guanaco,

Bien sûr, je ne t'en veux pas... c'est bien vrai que l'humour est la politesse du désespoir !

L'image de la Véronique est poétique... oui, je l'ai tant aimée et elle a fini par m'encorner sauvagement la salope !

Je garderai, en souvenir, une énorme cicatrice  "Véronitienne"  mais celle ci guérira et se refermera avec le temps...
Par contre...
celle de Raphaël restera ouverte à vie... à sang !

Et que pourrais je souhaiter faire avec Nandou-la-gardoise ?
Eh bien... la visite du Pont du Gard autour d'un pique-nique avec ses ami(e)s du Forum Marmiton.
Je préparerai une vraie omelette espagnole, des tapas variées, du jambon et du fromage...  et nous dégusterons avec modération du bon vin rouge espagnol comme les Valdepenas, Carinena et Utiel-Requena !!!

Nous inviterons bien entendu nos ami(e)s de notre Forum et nous coucherons chez loma qui a une maison d'hôtes dans les coins ! si elle est d'accord et si elle veut bien nous recevoir !
Nous resterons tout le week-end !

 :-*  :-*  :-*

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Octobre 2016 à 00:00:58

Nandou-la-gardoise !

Je sais que tu habites au pays des corridas... et c'est pour ça que tu t'intéresses à moi... bel hidalgo et majestueux matador... très courageux...
Je suis "El Don Quichotte de la Mancha"... de las plazas de toros de España !

Un jour alors que je toréais et que face à mes pauvres 100 kg (je sais ça fait bcp trop pour un toréador)... j'affrontais et je combattais un taureau de + de 600 kg... "el toro" m'a encorné "l'enculé" au niveau de l'adducteur droit...

Heureusement que j'avais mis mon "bel et précieux objet" du côté gauche... sinon "el toro" l'aurait broyé, déchiqueté !
et la clinique vétérinaire aurait été dans l'obligation de m'amputer mon membre principal !

P'tain, je l'ai échappé belle... c'est que moi, " El Don Quichotte de la Mancha" ... de las plazas de toros de España !
Je m'en sers encore et même bien de mon "bel et précieux objet"...
Avec ma cape et mon épée... c'est mon outil de travail !

Depuis, je suis devenu superstitieux ...
Maintenant, c'est à gauche toute et bien moulant l'habit de lumière !

Voilà, Nandou-la-gardoise , ce que je tenais absolument à te confesser ce soir !

Sur ce... bonne nuit... el torero... bel hidalgo et matador majestueux... a besoin de dormir !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: loma le 01 Octobre 2016 à 07:57:18
Pas de problème pour recevoir les ami(e)s du forum, mais pas question de garer la péniche devant la maison !!!  ;D
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Octobre 2016 à 16:49:35


Merci ma chère loma...  :-*

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Octobre 2016 à 17:07:28

Paradoxalement, j'aurai tendance à m'éloigner des personnes que j'aime... pour les protéger... pour qu'elles ne puissent pas voir ma souffrance !

Par orgueil ? fierté ? modestie ? simplicité ? humilité ? je ne sais pas !

Cela entraine des malentendus qui renforce mon chagrin !... je suis maladroit dans ma détresse !

Enfin... c'est complexe la psychologie de l'être humain...

Il faut beaucoup de tolérance et de compréhension dans la relation !

A bientôt.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 02 Octobre 2016 à 10:38:32

Je me rends bien compte... nous ne parlons que d'étouffement, asphyxie, rétrécissement... c'est la ratatimania !

Et pourtant... nous devons apporter un nouveau souffle à la vie !

Que c'est difficile !

Ce dimanche midi, pour 13h, j'ai réservé une table au restaurant pour 3 pax ( Mon frère, mon fils et moi ).
Le 20 septembre, c'était l'anniversaire de mon frère (53 ans!) et c'est "normal" de fêter ça tout gentiment !
Nous sommes contents d'être tous les 3 et nous devons vivre et profiter du moment présent... parce que sinon... ça va partir en vrille...
en une véritable ratatimania... si l'on ose trop penser au "passé" !

J'ai déjà choisi mon dessert : des profiteroles au chocolat ( crème glacée et chocolat chaud + chantilly)

Et en fin d'après midi, une petite sieste dans ma chambre de bohème avec mon matelas par terre sans sommier mais avec une certaine insouciance retrouvée ! c'est bon pour le moral !

Bon dimanche mes ami(e)s !

Bien solidairement vôtre !
Federico

PS : ah ! les profiteroles que c'est bon !

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 02 Octobre 2016 à 12:35:15
bon appétit mon pote de la cour de recréation et bon moment avec les tiens  :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Octobre 2016 à 00:44:11
" - Oui, Papa, nous nous voyons moins ... mais maintenant à chaque fois c'est Parfait  ! "

C'est une remarque de mon fils A. depuis ma séparation avec sa mère !

Oui, ce dimanche midi, nous sommes donc allés manger au restaurant et nous avons profité autour d'un bon repas d'un excellent moment !

Nos discussions sont franches, sincères et libres ! pas de polémiques nauséabondes ! respect ! et puis nous privilégions le moment présent ... je l'écoute attentivement et il y a une belle complicité...

Je me concentre sur lui , je ne pense qu'à lui et il n'y a que lui qui compte pour moi pendant "nos moments".

Tout se passe avec une compréhensive douceur et une pudeur très masculine !

Le sourire est important même teinté par une certaine mélancolie...

Mon fils est jeune (20 ans !) mais il a déjà compris beaucoup de choses importantes de la vie !
A. est un magnifique jeune homme !

Nous savons et nous ne voulons rien rajouter à notre souffrance !

Je t'aime A.
Papa
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Octobre 2016 à 01:22:34
Comment te rejoindre dans ce paysage désolé de solitude absolue...,

OUI, comment me rejoindre dans ce paysage désolé de solitude absolue...,

J'ai peur d'être inaccessible...
J'ai peur d'être oublié...

J'ai peur de renaître à la vie !

J'ai peur d'être, d'exister, d'aimer... et d'être aimer !
J'ai peur de la vie !

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Octobre 2016 à 22:59:16
C'est invraisemblable, absolument impensable que TU n'aies pas imaginé, ne serait ce qu'un infime instant, les conséquences apocalyptiques de ton acte sur la vie future de tes parents et de ton frère !

Tes parents ont naturellement explosé... le couple séparé... ton frère (!?!) ...

Sur la mienne, en tout cas, au moment de ton envol... tu as tout simplement appuyé sur un bouton déclenchant une bombe atomique à l'intérieur de mon corps qui a complètement pulvérisé toutes mes entrailles, mon coeur, mon âme, mon esprit  !

Il ne reste plus que mes cendres brûlées... et ton souvenir éternel, immortel !

Pas un signe, pas un appel, pas un cri, pas un mot...

Quelle absurdité... quelle  souffrance... mon désespoir est à son paroxysme en écrivant ces mots...

Je ne sais pas si je vais continuer d'écrire sur le forum ...

Je pense sincèrement que j'ai bien rempli ma mission ... qui était celle de faire connaître un peu la petite histoire de Raphaël, mon bien-aimé fils aîné !

Je n'ai plus qu'à tirer ma révérence...

"Bonne continuation et ... bisous" (Raphaël)

 Papa de Raphaël.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 03 Octobre 2016 à 23:21:41
  Toutes mes pensées t'accompagnent en ces instants si difficiles Frederico  :( :)tu as raison de mettre noir sur blanc, sur le vif, ce que tu ressens.
 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 04 Octobre 2016 à 00:48:54
A quelques mots près j'aurai pu écrire le même texte, même si évidemment tu as tes tournures de phrases qui te caractérisent mais nous n'en sommes plus aux mots, la teneur est la même.
Pensées
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 04 Octobre 2016 à 07:33:14
Souvenir éternel au travers de vous même les parents
Porter haut le flambeau de ses souvenirs
Dans un instant comme une bête traquée par le désespoir ils ont appuyé sur le bouton stop 

Ils ne  pouvaient pas réfléchir aux conséquences
Trop envahi par leur propre souffrance

Pardonner vous pardonner moi pourraient ils vous dire
Je vous aime .......

 :'(
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Romane le 04 Octobre 2016 à 08:32:50
KPS tes mots sont tragiquement poignants.
Malgré ce que tu vis , ce grand texte , qui en même temps me réchauffe et me déchire le cœur
Je t'embrasse fort
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 04 Octobre 2016 à 09:27:32
L' autodestruction fait malheureusement partie intégrante des démons de l' être humain. Fumer tue. Mon mari le savait. Il en est mort. Il n' a pourtant que "fumé 20 ans" mais il a subi enfant le tabagisme passif. Son père est décédé à 84 ans du cancer de la vessie, cancer du fumeur par excellence, mon mari en est décédé à 62 ans, quesque tu crois, mon fils prédestiné de père en fils comme le veut ce type de cancer, eh bien il fume! Pas moyen de l' en dissuader! Il sait la peine immense, le chagrin, le choc du deuil que cela créée sur ceux qui restent eh bien non il fume! Ma fille s' est arrêtée de fumer. Elle aussi est bien placée pour connaître les dégâts du tabac, elle est docteure en pharmacie.

Alors voilà mon cher Federico, l' être humain décide de son sort sans consulter les siens, son corps lui appartient et appartient à lui seul, il décide.  Ca n' aurait servi à rien que tu expliques à ton fils de ne pas commettre tel acte, le cerveau humain est impénétrable, insondable. Un jour on saura expliquer les méandres du labyrinthe du cerveau, on pourra mieux appréhender les comportements à risques, et aussi les désordres hormonaux de l' adolescence, ça aussi, un fléau, bref, y a du boulot pour la recherche.

En plus un malheur se rajoute toujours au malheur, le diable nous enfourche jusqu' à la moelle. Un adolescent qui part et le couple implose, c' est le prix à payer aussi en matière de malheur inéluctable.

Tiens bon Federico, ne nous quitte pas, reste avec nous, nous ne sommes pas bien dans notre tête nous aussi, mais au moins à tous on arrive à faire un bloc.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 04 Octobre 2016 à 13:20:37
  Moi-même je fume, et bien plus depuis bientôt un an et demi, pour me détendre et m'occuper les mains, et n'ai aucune intention d'arrêter, je le dis franchement lol
  Tu as raison Nandou_Guacano, ça fait partie de la nature humaine et chacun fait ses propres choix.
  Je ne pense pas que le personnes qui se suicident aient parfaitement conscience des dommages collatéreux que leur geste entraîne, et sur le long terme, leur mal-être doit tout submèrger sur le moment, brouillant leurs priorités et celles de leurs proches.
  Frederico  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Octobre 2016 à 08:09:34

Jacques Brel... Quand on a que l'amour... https://www.youtube.com/watch?v=ld14tnXCwS8

Quand on a que l'amour
 A s'offrir en partage
 A jour du grand voyage
 Qu'est notre grand amour
 Quand on a que l'amour
 Mon amour toi et moi
 Pour qu'éclatent de joie
 Chaque heure et chaque jour
 Quand on a que l'amour
 Pour vivre nos promesses
 Sans nulle autre richesse
 Que d'y croire toujours
 Quand on a que l'amour
 Pour meubler de merveilles
 Et couvrir de soleil
 La laideur des faubourgs
 Quand on a que l'amour
 Pour unique raison
 Pour unique chanson
 Et unique secours
 Quand on a que l'amour
 Pour habiller matin
 Pauvres et malandrins
 De manteaux de velours
 Quand on a que l'amour
 A offrir en prière
 Pour les maux de la terre
 En simple troubadour
 Quand on a que l'amour
 A offrir à ceux là
 Dont l'unique combat
 Est de chercher le jour
 Quand on a que l'amour
 Pour tracer un chemin
 Et forcer le destin
 A chaque carrefour
 Quand on a que l'amour
 Pour parler aux canons
 Et rien qu'une chanson
 Pour convaincre un tambour
 Alors sans avoir rien
 Que la force d'aimer
 Nous aurons dans nos mains
 Amis le monde entier


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 05 Octobre 2016 à 10:07:32
J'aime beaucoup Brel depuis l'âge de 13 ans  :)cette chanson me touche encore plus que "la Bohème".
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: loma le 05 Octobre 2016 à 11:30:21
Elle devrait être classée au patrimoine mondial de l'humanité celle là, je ne sais pas si cela existe pour les chansons ...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Noëlle le 05 Octobre 2016 à 14:56:20
je n'écoute que très peu de musique et encore moins les chansons à texte qui ne font que raviver et faire perdurer ma souffrance ...mais c'est avec émotion que je me suis rappelée cette chanson de Brel en lisant ton post Federico, et merci parce qu'elle est magnifique!
bien à vous
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 05 Octobre 2016 à 23:49:28

Nandou_Guanaco,

Jacques Brel... Ne me quitte pas... https://www.youtube.com/watch?v=0k63grkip5I


Amitiés.
Federico
                                                                                     .................


" - Alors voilà mon cher Federico, l' être humain décide de son sort sans consulter les siens, son corps lui appartient et appartient à lui seul, il décide.  Ca n' aurait servi à rien que tu expliques à ton fils de ne pas commettre tel acte, le cerveau humain est impénétrable, insondable. Un jour on saura expliquer les méandres du labyrinthe du cerveau, on pourra mieux appréhender les comportements à risques, et aussi les désordres hormonaux de l' adolescence, ça aussi, un fléau, bref, y a du boulot pour la recherche.

En plus un malheur se rajoute toujours au malheur, le diable nous enfourche jusqu' à la moelle. Un adolescent qui part et le couple implose, c' est le prix à payer aussi en matière de malheur inéluctable.

Tiens bon Federico, ne nous quitte pas, reste avec nous, nous ne sommes pas bien dans notre tête nous aussi, mais au moins à tous on arrive à faire un bloc. " Nandou_Guanaco,

 :'(  :'(  :'(  :'(  :'(
 :-*  :-*  :-*

Amitiés.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 06 Octobre 2016 à 07:48:12
Merci Federico. Ah Jacques Brel c' est mon époque, il est le seul chanteur dont je possède l' oeuvre intégrale en textes, (en livre). Pas en CD car malheureusement quand j' entends sa voix, elle me fout le bourdon. Il est des chanteurs dont la voix lascive, grave, traînante de mal de vivre  me brise le moral, lui et Francis Cabrel. Pourtant leurs textes sont magnifiques, donc je les lis mais je ne les écoute pas. Comme je n' écoute pas grand monde d' ailleurs... Puisque je ne regarde pas la télé et que les humains je les observe mais faut pas les écouter, mais si mais non, faut les écouter mais avec des clapets dans les oreilles.

En ce moment dans ma voiture j' arrive à écouter Serge Reggiani car sa voix est splendide, haut perchée de tendresse, lui aussi il vit ses textes quand il chante. Et puis il chante Vian, mon auteur préféré, du Moustaki aussi, bref, il a toujours soigneusement choisi ses textes. Sinon chapitre lecture, je ne lis rien car je n' arrive pas à me concentrer. Sauf que lorsque je reviens de l' école, Héloïse 7 ans déclare que la musique de mamie c' est pour les vieux alors elle sélectionne NRJ. C' est la station radio que maman met dans sa voiture alors hein, si ça c' est pas une référence! Ah quelle douce poésie quand j' entends le Rap, un vrai bonheur pour les nerfs, c' est reposant, on s' endormirait, Héloïse  s' en délecte, elle fait bien trembler les suspensions de la voiture, ah au moins on sait qu' on avance, elle reprend même le chanteur quand il se trompe, ah le changement d' époque en 5 minutes, de l' ère des mammouths en fleur on passe à l' ère des primates en pleurs . En fait peu d' évolution mais au moins ça fait danser la voiture!
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Octobre 2016 à 21:34:57


Ma vie de bohème est presque.. finie... bientôt finie !
J'ai craqué et j'ai été choisir un matelas neuf et... un sommier neuf !
Un vrai lit neuf ! quoi !!! un lit complet avec des pieds... la totale ! et on me le livrera et installera dans ma chambre jeudi prochain dans l'après midi !
Avant quand vous pensiez à moi le soir avant d'aller vous coucher... " oh ce pauvre Federico... le pauvre ! il dors par terre... et il est bien malheureux ! " et bien plus maintenant ! non ! que dalle ! tu parles ... un vrai bourge ! il va dormir comme un ange dans son grand lit pour lui tout seul et rien qu'à lui : quel égoïste !
Je sais... avec le temps... je m'embourgeoise !
Non pas par idéologie mais tout simplement par praticité !
Comprenez moi, le matin, c'est de plus en plus difficile de faire mon lit ! me baisser, me plier, m'accroupir !
Quel supplice, quelle torture pour mon dos, mes cervicales, mon genou gauche, mon tendon d'Achile droit !
ça sera plus commode et plus pratique et plus z'aisé de faire mon lit  !

Désolé, je m'embourgeoise...
J'y penserai quand même avec nostalgie à cette courte et belle étape de ma vie de bohème !

Belle soirée étoilée !
Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 06 Octobre 2016 à 21:59:01
Fallait pas faire le lit c'est ça la vrai bohème!!!!!
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 06 Octobre 2016 à 22:21:01


Lara Fabian & Maurane... Tu es mon Autre... https://www.youtube.com/watch?v=CJu032508GY
                                                                         
                                                                         https://www.youtube.com/watch?v=XyAjvpV_qdE

Et voilà, comme je n'avais pas encore pleuré aujourd'hui... eh! bien... c'est fait... après avoir écouté cette magnifique
chanson !

Joe Dassin... Et si tu n'existais pas... https://www.youtube.com/watch?v=XyAjvpV_qdE

Belle soirée en larmes étoilées...

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 07 Octobre 2016 à 15:47:00
oublier l'hiver...
https://www.youtube.com/watch?v=vgAzbvwW-Fs

bon wouikinde federico
 :)
Jeanne
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Octobre 2016 à 16:08:10


Ginette Reno... Ceux qui s'en vont ceux qui nous laissent... https://www.youtube.com/watch?v=RcbS4Avj_aI

                                                                                      ************

Charles Baudelaire... Au Lecteur... https://www.youtube.com/watch?v=FPpfT1DLrnY


Au Lecteur


La sottise, l'erreur, le péché, la lésine,
 Occupent nos esprits et travaillent nos corps,
 Et nous alimentons nos aimables remords,
 Comme les mendiants nourrissent leur vermine.

 Nos péchés sont têtus, nos repentirs sont lâches ;
 Nous nous faisons payer grassement nos aveux,
 Et nous rentrons gaiement dans le chemin bourbeux,
 Croyant par de vils pleurs laver toutes nos taches.

 Sur l'oreiller du mal c'est Satan Trismégiste
 Qui berce longuement notre esprit enchanté,
 Et le riche métal de notre volonté
 Est tout vaporisé par ce savant chimiste.

 C'est le Diable qui tient les fils qui nous remuent !
 Aux objets répugnants nous trouvons des appas ;
 Chaque jour vers l'Enfer nous descendons d'un pas,
 Sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

 Ainsi qu'un débauché pauvre qui baise et mange
 Le sein martyrisé d'une antique catin,
 Nous volons au passage un plaisir clandestin
 Que nous pressons bien fort comme une vieille orange.

 Serré, fourmillant, comme un million d'helminthes,
 Dans nos cerveaux ribote un peuple de Démons,
 Et, quand nous respirons, la Mort dans nos poumons
 Descend, fleuve invisible, avec de sourdes plaintes.

 Si le viol, le poison, le poignard, l'incendie,
 N'ont pas encor brodé de leurs plaisants dessins
 Le canevas banal de nos piteux destins,
 C'est que notre âme, hélas! n'est pas assez hardie.

 Mais parmi les chacals, les panthères, les lices,
 Les singes, les scorpions, les vautours, les serpents,
 Les monstres glapissants, hurlants, grognants, rampants,
 Dans la ménagerie infâme de nos vices,

 II en est un plus laid, plus méchant, plus immonde !
 Quoiqu'il ne pousse ni grands gestes ni grands cris,
 Il ferait volontiers de la terre un débris
 Et dans un bâillement avalerait le monde ;

 C'est l'Ennui ! L'œil chargé d'un pleur involontaire,
 II rêve d'échafauds en fumant son houka.
 Tu le connais, lecteur, ce monstre délicat,
 - Hypocrite lecteur, - mon semblable, - mon frère !

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal

                                                                                    **************


" - Dans ce premier poème, le lecteur est confronté à la plume acide de Baudelaire, qui dépeindra toutes les tares de son lectorat. On retrouve dans Au lecteur, une sorte de condensé de ce qui a pu naître de la plume Baudelairienne dans ce recueil... On peut affirmer que ce poème est une cristallisation des thèmes des Fleurs du mal, mais qu'il fait aussi passer un message clé de Baudelaire.

Tout d'abord, il convient d'analyser les différents champs lexicaux de ce poème. La Mort, l'Enfer, Satan, les forces du mal, le péché, le vice, la bêtise humaine sont des éléments qui constituent véritablement les Fleurs du mal. Le vocabulaire de ce premier poème est primordial et introduit incontestablement les sujets qui seront abordés dans la suite de l'oeuvre, préparant le lecteur à la suite. Ainsi, vous pourrez rapidement diviser Au lecteur en plusieurs thèmes et faciliter votre lecture et découverte de l'oeuvre. Vous pouvez noter un champ lexical infernal (Satan, Diable, l'Enfer, démons etc) et bestiaire (les chacals, les panthères, les lices, les singes, les scorpions, les vautours, les serpents, ménagerie infâme), accompagné du champ lexical du vice (erreur, péché, lésine), omniprésent, car c'est cela que dénonce Baudelaire à travers son choix du vocabulaire : le caractère impur et les sombres ambitions de l'être humain. Cependant, il ne faut pas oublier qu'il y a une cause principale à tout cela : l'Ennui.

Ensuite, le vocabulaire axiologique (qui se rapporte à la morale) est omniprésent dans le poème Au lecteur. Il permet à la fois de faire une critique de ce qui constitue l'âme de l'être humain, quel qu'il soit, mais vise surtout à faire prendre conscience au lecteur de ce qu'il y a au fond de lui. Baudelaire ne fait pas l'apologie du mal, ni la critique de son lecteur, mais de l'humanité tout entière, en commençant par lui-même.

Le vocabulaire axiologique (sottise, erreur, péché, lésine, remords, lâches, têtus, plaisir clandestin) annonce la vision de l'homme et du monde de l'auteur, le jugement de Baudelaire étant ici entièrement explicite. Il montre que le pouvoir destructeur de l'homme et ses vices nombreux, sont ralentis par sa lâcheté qui l'empêche d'aller jusqu'au bout de ses fantasmes morbides « Si le viol, le poison, le poignard, l'incendie, / N'ont pas encore brodé de leurs plaisants dessins / Le canevas banal de nos piteux destins / C'est que notre âme, hélas! n'est pas assez hardie. » Cependant Baudelaire ne se contente pas de critiquer le lecteur. D'abord, c'est l'Ennui qui pousse au vice, ensuite, le lecteur est son semblable, son frère ; il n'est pas question pour lui de critiquer son lecteur mais de lui faire prendre conscience de l'animalité et des vices qui unissent l'humanité toute entière."




Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 07 Octobre 2016 à 19:39:02
Pour moi la plus belle de Ginette Reno c'est celle là:

https://www.youtube.com/watch?v=KDKQG_yUL9g

J'en ai toujours des frissons quand je l'écoute et en même temps elle m'apporte un certain apaisement.

Un peu plus haut, un peu plus loin
Je veux aller un peu plus loin
Je veux voir comment c'est, là-haut
Garde mon bras et tiens ma main

Un peu plus haut, un peu plus loin
Je vais aller encore plus loin
Laisse mon bras, mais tiens ma main
Je n'irai pas plus loin qu'il faut

Encore un pas, encore un saut
Une tempête et un ruisseau
Prends garde!  j'ai laissé ta main
Attends-moi là-bas: je reviens

Encore un pas, un petit pas
Encore un saut et je suis là
Là-haut, si je ne tombe pas...
Non! J'y suis! Je ne tombe pas!

C'est beau! C'est beau!
Si tu voyais le monde au fond, là-bas
C'est beau! C'est beau!
La mer plus petite que soi
Mais tu ne la vois pas

Un peu plus loin, un peu plus seul
Je n'veux pas être loin tout seul
Viens voir ici comme on est bien
Quand on est haut,
Oh! comme on est bien

Un peu plus haut, un peu plus loin
Je n'peux plus te tenir la main
Dis-moi comment j'ai pu monter
Comment descendre sans tomber

Un peu plus loin, un peu plus fort
Encore un saut! Essaye encore!
Je voudrais te tendre les bras
Je suis trop haut, tu es trop bas

Encore un pas, un petit pas
Tu es trop loin! Je t'aime!
Adieu! Adieu! Je reviendrai
Si je redescends sans tomber

C'est beau! C'est beau!
Si tu voyais le monde au fond, là-bas
C'est beau! C'est beau!
La mer plus petite que soi
Mais tu ne me vois pas

Un peu plus haut, un peu plus loin
Je veux aller encore plus loin
Peut-être bien qu'un peu plus haut,
Je trouverai d'autres chemins
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 07 Octobre 2016 à 22:38:19


Ginette Reno & Claude Barzotti... Est ce qu'on s'aime encore... https://www.youtube.com/watch?v=oR5d9ENa0Yk

                                                                                    ***************

Bonsoir Cinderella,

Oui, bien sûr... tu as raison... c'est LA CHANSON de Ginette Reno et c'est aussi une de nos préférées au Forum !
(  ;) et  :-* Fleurdecoton)

ça me fait plaisir de te lire... tu passes toujours de très beaux textes et de belles chansons... merci Cinderella !
j'apprécie bcp ta participation au forum même si tu es ... personnellement discrète !
je respecte ton côté réservée... mais tu es bien présente parmi nous !... 

Me ferais tu l'honneur d'accepter cette danse ?

Leonard Cohen... Dance me to the end of love... https://www.youtube.com/watch?v=IEVow6kr5nI

Merci encore Cinderella ...

Bien Amicalement !
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 08 Octobre 2016 à 09:36:44
Ah c' est malin, à cause de vous je pleure maintenant. La chanson de Jean Pierre Ferland interprétée par Ginette Reno et Céline Dion vient de me démoraliser pfffffff.  Je ne sais pas pourquoi, il est vrai que l' on a évoqué Brel il y a peu, du coup, j' ai cru entendre Brel les accompagner avec sa chanson sur l' inaccessible étoile. Je n' ai pas pu dépétrer l' une de l' autre et voilà, je suis effondrée. Je me croyais tirée d' affaire, hier le psychiatre m' a dit que j' étais sortie de la zone rouge du deuil, j' entre dans la phase dite du deuil apaisé, du calme retrouvé, ah ben oui, ça pour être au calme chez moi c' est calme!

Bon allé, Je vais aller faire cuire mon pain (au levain naturel ben sinon à quoi bon que Ducon se décarcasse), planter mes salades pour l' hiver, il faut bien se bouger le c.. et essuyer ses larmes.

Bisous et bon ouikinde à touti
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 08 Octobre 2016 à 10:38:39
  Tu sais Nandou_guacano, même quand on vit le deuil de manière plus calme, ça n'empêche pas des moments beaucoup plus douloureux de srvenir, au moins périodiquement  :'( c'est bien que tu ai toujours le reflexe de t'occuper, ça ne peux que faire du bien, ça aussi je suis bien placée pour le savoir.
 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 08 Octobre 2016 à 16:20:27

Je suis explosé !:... nous venons juste de terminer de manger avec mon frangin !

Ce matin, j'ai attendu impatiemment de recevoir un colis par Chronopost de la part de "Ma boutique ô Naturel"...
produits naturels à base de plantes ! ça n'a pas l'air mal ! j'ai commandé plusieurs produits pour voir... je vais les essayer ! et si vous voulez j'en reparlerai une prochaine fois !

Puis, direction un magasin de meubles... j'ai acheté un canapé-lit... canapé très confortable avec 2 repose-pieds
- des poufs ou ploucs (péquenauds) - et le lit pour quand mon fils viendra dormir ou des amies viendront me visiter !
Super canapé pour les lombaires et les cervicales ! je vais facilement pouvoir m'endormir les pieds allongés sur mon plouc !

Ensuite, direction Intermarché... les courses, les nanas, les gonzesses et les minettes ! un régal ! j'adore !

Enfin, tout ranger pour moi et préparer le repas pour mon frère !
Nous avons mangé un petit riz jaune moelleux avec son jus...tomates, poivron rouge, haricots coco, crevettes et lamelles de seiche... le tout avec de l'eau bien fraîche ... après avoir bu 2 whiskies en apéro !
Délicieux... miam, miam !

Maintenant...Sieste, sieste, sieste ...jusqu'au moins 18 h 30 !

Saluti e baci a tutti... bella ragazza !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 09 Octobre 2016 à 12:31:50
  Ton plat devait être délicieux Frederico  :)

  Ton histoire de matelas par terre m'a rappelé un souvenir lié à mon compagnon-un souvenir romantique bien sûr, de ma part il ne peux s'agir que de ça  ;) Bien sûr nous avions un lit normal lol mais il se trouve que deux fois-une fois au début de notre vie commune, et une deuxième environ deux mois avant...enfin avant, quoi  :(-on a dû dormir quelques semaines par terre, sur le matelas, parce-que le sommier s'ètait littéralement effondré  ;D hé bien, je dois dire que dormir à même le sol, blottis l'un contre l'autre sur ce matelas ne manquait pas de charme, ça ajoutait à ce côté "bohème" de notre mode de vie et à ce qui nous entourait^^les plantes exotiques, les tablaux d'art moderne-dont certains qu'il avait lui-même réalisés, relativement trash on vas dire-les vieilles affiches de cinéma toutes jaunies, le parfum d'encens qui flottait en permanence, ce matelas par terre, c'était...magique  :) nous étions seuls au monde.
  La deuxième fois, il a décidé de laisser le matelas tel qu'il ètait, ce n'est pas lui que ça allait déranger: il a vécu dehors pendant des années quand il ètait jeune, ça lui rappelait cette vie de hippie dont il avait toujours gardé quelque chose  ;D on le surnomait aussi, entre autre, "le Routard"  :D
  Ca m'a fait du bien d'èvoquer ces souvenirs, malgrès la nostalgie accentuée qu'ils gènèrent  :( :) pouvoir en sourire, malgrès tout, est un privilège.

Passe une bonne journée  :-* :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 09 Octobre 2016 à 15:59:12


Ce matin, tard, lorsque j'ai voulu me lever... je me suis retrouvé avec une sacrée tête d'enfariné... un corps tout  endolori au réveil, tellement affaibli... j'ai tout simplement pris froid ! mal de tête, nausées... impossible de bouger et encore moins de me doucher... comme je fais tous les matins ! une vraie catastrophe !
Là, c'est pas la forme mais j'espère que ça va s'améliorer ! j'ai même pas mangé ce midi !

Bien des choses sont déjà tristes mais si en plus le physique ne suis pas... c'est pas bon pour le moral !

Bien amicalement.
Federico

PS : Merci Stana  :-*
Quel beau message romantique, empreint d'une réelle atmosphère de "bohème"... vous étiez assurément un couple formidable... original... assumé !

" - hé bien, je dois dire que dormir à même le sol, blottis l'un contre l'autre sur ce matelas ne manquait pas de charme, ça ajoutait à ce côté "bohème" de notre mode de vie et à ce qui nous entourait^^les plantes exotiques, les tableaux d'art moderne-dont certains qu'il avait lui-même réalisés, relativement trash on vas dire-les vieilles affiches de cinéma toutes jaunies, le parfum d'encens qui flottait en permanence, ce matelas par terre, c'était...magique  :) nous étions seuls au monde. "
 

C'est tellement bien raconté... ;)  :'(... tu m'as merveilleusement transporté avec beaucoup de pudeur !

Je t'embrasse... charmante Stana !


 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Octobre 2016 à 01:33:24

Comme je n'ai pas pu empêcher Raphaël de choisir de "mourir sa vie"... je vais essayer de laisser Andreas choisir de "vivre sa vie" !

Papa de Raphaël & Andreas
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Octobre 2016 à 03:11:09

Je vous lis toutes et tous et je dois avouer que je suis "admiratif" devant le fait que vous (certain(e)s) ayez encore la force, le courage et la volonté de "faire" quelque chose et de vouloir "marquer " le jour anniversaire de la mort de notre ...
( je ne veux pas écrire les mots fêter, célébrer, commémorer... ils ont un côté festif et je suis à court de vocabulaire ce soir !).

Donc, oui, je disais que je suis "admiratif"... parce que nous ( la maman de R., son jeune frère et moi)... nous n'avons jamais RIEN "fait"...
ni souhaité... ni voulu...  " marqué" ce jour particulier de deuil !

C'est dans la tête... dans le cœur... et ça suffit !
Discrétion...

Au cimetière, le jour de l'enterrement de R., le vendredi 1er février 2013 ! nous sommes restés, tous les trois, debout, côte à côte, pendant 3 heures, à remercier, à parler, à réconforter, à serrer des mains, à embrasser... toutes et tous... une foule, une assemblée de personnes... impressionnante... quelques textes lus... pas de musique... pratiquement toutes et tous sont restés au cimetière pendant notre présence... seul, seule... petits, grands groupes... beaucoup de jeunes !... des jeunes, des adultes...à genoux, autour du cercueil de Raphaël... pleurant, lisant, parlant doucement, à haute voix...à Raphaël !

Il n'y aura plus jamais un vendredi 1er février 2013 ! plus jamais !

Aujourd'hui, la douleur est encore beaucoup trop intense pour que je sois capable de rajouter quoi que ce soit de cérémonial ou de solennel ! impensable !

Silence... Silence... Silence...
Solitude... Solitude... Solitude...
Souffrance... Souffrance... Souffrance...

Douleur impartageable ! envie de se cacher... de ne plus exister... de mourir !

C'est vrai que j'ai été effectivement les deux premiers anniversaires... dans un état de coma c-à-d un état proche de l'altération partielle de la conscience provoqué par un traumatisme crânien suite au choc de sa mort !

Le troisième anniversaire... RIEN... RIEN... RIEN... même pas des fleurs au cimetière ! pourquoi faire ?

Le quatrième ? le 28 janvier 2017 !... silence... solitude... souffrance... et puis ... RIEN ! il n'y a plus Rien ni Personne !

L' Amour... oui ! il reste le LIEN d'AMOUR...oui...le lien d' amour... L' Amour...

Je t'aime mon fils, mon chéri, mon Amour

Papa
(Federico)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Octobre 2016 à 11:26:16


Salut Jeanne... (code secret : JB 007)... plus communément connu sous le pseudo de bulle... Je t' :-*

Fidèlement vôtre...

Federico

PS : Jeanne Mas ... Toute première fois... https://www.youtube.com/watch?v=wMuOLH-oQKs
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Octobre 2016 à 19:20:07

Comme je n'ai pas pu empêcher Raphaël de choisir de "mourir sa vie"... je vais essayer de laisser Andreas choisir de "vivre sa vie" !

Papa de Raphaël & Andreas
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 11 Octobre 2016 à 20:39:09
  Je suis heureuse de savoir que mes petits souvenirs t'aient provisoirement distrait Frederico  :) ben oui, c'est ma façon d'écrire, de penser, je suis quelqu'un de fleur bleue  ;)

  Pour ce qui est des "anniversaires", notamment celui de la mort de l'être cher, je suppose qu'on n'a pas tous la même approche. Pour ma part les comèmorer justement, à ma manière, honorer particulièrement sa mémoire ces jours-là est important pour moi, mais je comprends très bien que ce ne soit pas le cas de tout le monde. Chacun doit vivre son deuil à la manière qui lui est propre.

  J'aime beaucoup Jeanne Mas, ça me rappelle mon adolescence  :) mis-à-part cette chanson "toute première fois" lol parce-que ça ne me rappelle pas un bon souvenir ;D  en revanche j'adore celle-là, qui m'èvoque ma merveilleuse histoire d'amour-avec mon compagnon bien sûr  :)

https://youtu.be/A48dXN0hobI

  Elle est peut-être moins connue celle-là, mais je ne fais rien comme tout le monde  ;)

  J'espère que ça vas un peu mieux. Je sais combien ces hauts et ces bas peuvent être durs  :'(

 A ce que j'ai cru comprendre, il fait encore beau là où tu es^^ici il y a encore ce qu'on appelle comunément de belles journées, mais le soleil s'est adouci, c'est plus agréable pour moi. Et les journées froides qui commencent ne me gênent absolument pas, au contraire lol j'ai remis ma veste en daim-noire-bien sûr-doublée de fausse fourrure-ton sur ton évidemment. En aletrnance avec la blouson de cuir noir de Pierre (il aimait bien se qualifier aussi, entre autre, de "blouson noir"  :D) L'impression de vivre dans un cocon est plus intime, plus présente à partir de cette saison^^même si pour toi c'est un autre monde  ;D

 :-*



 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 11 Octobre 2016 à 21:37:12
oui Federico....
certains ont besoin de solitude absolue et de repli  pour passer les dates noires...
d'autres ont besoin de partager pour traverser ces heures là...
certains voudraient faire quelque chose de spécial ce jour là mais n'ont pas les forces...
d'autres inventent des rituels personnels pour apaiser les frère ou sœur...
ou partent dans des lieux inconnus pour éviter les souvenirs
ne rien faire
faire et s'agiter pour ne pas penser
souffrir en silence
souffrir en grand bruit
bricoler un hommage
Tout est possible si on écoute ses besoins...
Faites ce qui vous semble bon pour vous cette année...ou le moins pire en tous cas...personne ne peut savoir mieux que vous...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 11 Octobre 2016 à 22:33:28
OUI Eva...
tu as raison bien sûr...
nous faisons toujours de notre mieux en fonction des circonstances !
j'ai certainement été maladroit
en m'exprimant ainsi d'une manière purement personnelle et familiale
sans mentionner que chacun fait bien naturellement comme il peut, comme il veut...
pour commémorer la mémoire, le souvenir !

Je voulais tout simplement dire
que notre souffrance a été plus forte
que notre désir de faire quelque chose de spécial le jour anniversaire !

Les années passent et ne se ressemblent apparemment pas toutes... donc espoir !

Un prochain jour anniversaire j'espère...
aurai je la force morale nécessaire de partager ma douleur avec autrui
même si chaque souffrance est personnelle et impartageable !

Avec le temps... oui, Eva ... avec le temps, tout s'en va...
https://www.youtube.com/watch?v=ZH7dG0qyzyg

Nous nous battons chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde ... pour que justement ...
Avec le temps... le souvenir reste impérissable... qu'avec le temps.... qu' on puisse toujours aimer... toujours et pour toujours !...

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 11 Octobre 2016 à 22:44:15
Les paroles d'Eva Luna sont justes, pour chacun d'entre nous.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 12 Octobre 2016 à 11:43:53
lol ça ce n'est pas l'un de nos points communs Frederico, de ce point de vue je suis surtout comme Eva Luna^^pour le moins lol moi je serais tout simplement incapable d'avoir un contact intime avec qui que ce soit à moins d'être éperdument amoureuse. Ca n'a rien à voire avec le deuil, j'ai toujours été comme ça: pour moi la sexualité est l'expression physique de l'amour spirituel, la sensation de l'amour. Bien sûr que j'ai eu des expériences sans amour quand j'ètais plus jeune, mais à vrai dire je n'y ai jamais trouvé ni désir ni plaisir-je ne peux èprouver ceux-ci que lorsque je suis éperdument amoureuse. Je sais que ce n'est pas courant, mais c'est ma nature et j'en suis heureuse. Même si je n'ètais pas en deuil je ne pourrais supporter aucun contact physique sans amour, ça me dégoutte, que l'homme soit beau ou non.
  Quand aux "histoires grivoises" des autres, elles ne me dérangent pas, ça ne me fait rien  :) ce que je n'aime pas ce sont les obsenités-je parle de celles  des personnes que j'ai cotoyées depuis le début de mon deuil et m'ont conseiller d'avoir des aventures sans lendemain, et se sont moquées de moi quand je leur ai dis que tout ceci me révulse quand je ne suis pas amoureuse. A les entendre-y compris les femmes!-on croirait que la sexualité est une chose banale, triviale...à les entendre on croirait que c'est presque aussi banal que de prendre l'apèritif avec quelqu'un  :o si c'est ce qui leur convient, tans mieux pour elles. Pourquoi voudrais-je que tout le monde soit comme moi? Tout comme je ne veux et ne peux pas être comme tout le monde?...
  Je pense que chacun doit suivre sa propre nature, quelle qu'elle puisse être. Je pense que nous devons respecter aussi bien nos goûts que nos dégoûts, et que la seule chose contre-nature est d'aller contre notre nature spécifique. Il n'y a pas de modèle préétabli pour ça non plus.
  J'espère que ça ne t'embête pas que je me sois ainsi overte à toi^^c'est une grande preuve de confiance, d'autant plus que tu es un homme lol mais je sais que tu ne te moqueras pas de moi parce-que nous nous comprenons tous les deux, quelles que soient nos différences  :)
  Je dois dire que durant cette année merveilleuse que j'ai passée avec Pierre, la communion physique et spirituelle-les deux ne faisant qu'un en ce qui me concerne-était complète, extatique et sublime. Pour moi, c'est la purreté incarnée  :) oui je sais, je suis différente-et bien contente de l'être et de ne pas pouvoir banaliser l'amour physique, ce don pur et ardent.
  Oui oui  ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Octobre 2016 à 14:49:41
- Marc Lavoine... Reviens mon Amour... https://www.youtube.com/watch?v=REuLyw5oq-8

"... et puis je t'ai perdu... j'ai perdu mon aimé... il me reste la vie ! "

- Lara Fabian... J'y crois encore... https://www.youtube.com/watch?v=qnZbxuI_M-M

" ... j'y crois encore... à tout jamais... jusqu'à la mort ! "


Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 12 Octobre 2016 à 17:23:07


Titre : Athée

Poète : Germain Nouveau (1851-1920)

Recueil : Valentines (1885).


Je m'adresse à tout l'Univers,
Après David, le roi psalmiste.
Oui, Madame, en ces quelques vers,
Je m'adresse à tout l'Univers.
Sur les continents et les mers,
Si tant est qu'un athée existe,
C'est moi, dis-je, à tout l'Univers,
Après David, le roi psalmiste.

Je me fous bien de tous vos dieux,
Ils sont jolis, s'ils vous ressemblent,
Et bons à foutre dans les lieux.
Je me fous bien de tous vos dieux,
Je me fous même du bon vieux,
L'unique, devant qui tous tremblent ;
Je me fous bien de tous vos dieux,
Ils sont jolis, s'ils vous ressemblent.

Je ris du Dieu des bonnes gens,
S'il en est encor par le monde ;
Avec les gens intelligents.
Je ris du Dieu des bonnes gens.
Sacré Dieu ! quels airs indulgents !
Quel gros cul, quelle panse ronde !
Mais... pour les seules bonnes gens,
S'il en est encor par le monde.

Je me fous aussi de celui
Des grands philosophes, très drôles,
Qui parfois se prennent pour lui.
Je me fous aussi de celui
Dont l'incommensurable ennui
Voudrait peser sur nos épaules.
Je me fous aussi de celui
Des grands philosophes, très drôles.

Je plains fort, vous entendez bien,
Tout homme qui dit : Dieu, sur terre,
Indou, musulman ou chrétien,
Je le plains, vous entendez bien ;
Le déiste aussi, qui n'est rien
Dans l'église ou le phalanstère.
Je plains fort, vous entendez bien,
Tout homme qui dit : Dieu sur terre.

Je suis comme le vieux Blanqui
Je dis aussi : « Ni Dieu ni maître. »
Ni maîtresse... c'est riquiqui.
Je suis comme le vieux Blanqui.
Je me fous de n'importe qui.
Je jette tout par la fenêtre,
Et je me fous bien de Blanqui,
Comme de son « Ni Dieu ni maître. »

Je n'en ai qu'un, mais assez bon
Nom de Dieu ! pour que je l'écule,
Votre vrai Dieu, Dieu sans... rayon.
Je n'en ai qu'un, mais assez bon :
Le monde entier, ce grand capon,
Vit dans la peur de sa férule.
Je n'en ai qu'un mais assez bon
Nom de Dieu ! pour que je l'écule.

L'un ou l'autre mot m'est égal,
Si mon langage est clair, Madame.
Être clair c'est le principal.
L'un ou l'autre mot m'est égal.
Mais l'autre était grossier pas mal,
Et... j'ai le respect de la femme.
L'un ou l'autre mot m'est égal.
Si mon langage est clair, Madame.

                                                                                    *************

Définition Dictionnaire Larousse : éculé, éculée   ( attention... pas de confusion possible avec "enculé, enculée" )

adjectif
(de cul)

Définition : Se dit d'un discours, d'une théorie qui a trop servi et a perdu...

Synonymes :   
◾ressassé
◾usé
Contraires :   
◾frais
◾neuf
◾nouveau


                                                                                     **************
Le monde attend un nouveau Dieu
Joseph de Maistre
                                                                                         ********
Ni Dieu, ni Maître, ni Femme, ni Maison !
Federico
                                                                                          *******
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Eva Luna le 12 Octobre 2016 à 18:52:15
Merci Federico de cette jolie déclaration d'amitié dans l'ordi...

Flattée que tu modères tes expressions "grivoises " ou "salaces"...un peu à cause de moi...

J'aimais bien moi aussi avant...mais ça, c'était avant et avec mes amis pas que dans l'ordi...mais pas ici...et plus maintenant...

"Je ne suis pas vulgaire, je suis grossier. Merde !" Coluche

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 13 Octobre 2016 à 00:56:14
Les déclarations d'amitié de notre Frederico mettent toujours du baume au cœur, je suis bien placée pour le savoir  :-*

Une autre chanson de Jeanne Mas, la plus connue d'ailleurs, qui pourrait nous être bien utile à tous:

https://youtu.be/ajVF_BF0a-0
Bonne nuit à vous deux  :) 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Octobre 2016 à 03:23:06

Stop ou encore ?

- Alcool... encoooooooooooooooooooooooore ! un peu, raisonnablement, modérément  ! l'abus est dangereux !

- sexe.... encore ! oh ! oooouuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! continue encoooooooooooooooooore ! oh ooooouuuuuiiiiiiiii ! j'aiiiiiiiiiiiiime çà !

- drogue.... Non, Non et non ! jamais !

- musique.... encore ! toouuuuuuutes les musiques ! musique maestro !

- soleil...  encore ! j'aime la bronzette mais attention pudiquement... avec mon beau maillot de bain ... style léopard !
                jamais à poil ! si c'est pour voir les poils avant de coucher... ça gâche tout, il n'y a plus de surprise à découvrir !

- masturbation de l'esprit... stop ! stop !... ça rend sourd ? halte aux idées reçues ! pardon ! qu'est que tu diiiiiiiiiiis ?

- religions... stop ! moi, je ne suis pas anti-religions ! je ne crois en aucun dieux ! je n'ai pas ce problème ! je ne me pose pas de questions ! je ne suis pas "anti" puisque je ne crois en rien  ! je ne peux légitimement contester quelque chose ou plutôt quelqu'un dont je nie l'existence même ! je ne suis même pas "contre" ... ça c'est la vraie tolérance et le véritable respect des autres !... par contre... je ne supporte aucun prosélytisme ! vive la liberté de pensée !

N'oubliez pas : Ni Dieu, ni maître, ni femme, ni maison... et je ne suis plus étudiant donc les professeurs ou donneurs de leçons ... stop ! aux chiottes ! et je tire la chasse d'eau ! deux fois ! pour ne laisser aucune traces de merde  !

A+.... Federico


*******- chagrin, douleur et souffrance... quel désespoir ! stop ! y' en a marre, on n'en peux plus ! stop! stop! stop ! *******

Je t'aime R.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Octobre 2016 à 04:05:23
... la mort, cette extase du sommeil.

Le Très-Bas
Christian Bobin


Je dors peu... j'attends le sommeil ! ou plutôt.... j'attends.... la mort, cette extase du sommeil !

Bonne nuit
Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Octobre 2016 à 04:20:21


" - Si l' on veut connaître un homme, il faut chercher celui vers lequel sa vie est secrètement tournée, celui à qui, de préférence à tout autre, il parle, même quand apparemment il s' adresse à nous."

Le Très-Bas
Christian Bobin

Vous avez toutes et tous deviné vers qui, dorénavant, ma vie est secrètement tournée, celui à qui, de préférence à tout autre, je parle, même quand apparemment je m'adresse à vous  !
... Raphaël, mon fils, mon chéri, mon Amour !

Je pense sincèrement à vous .... mais je suis en permanence avec Raphaël !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 13 Octobre 2016 à 04:57:57
insomnie quand tu nous tiens .....
Dans la nuit je pense a lui comme toi a Raphaël........
Bonne fin de nuit
Miss couette
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 13 Octobre 2016 à 13:54:45

Céline Dion... S'il suffisait d'aimer...
https://www.youtube.com/watch?v=cSDZI9GCLII

Hélène Ségara & Laura Pausini... On n'oublie jamais rien, on vit avec...
https://www.youtube.com/watch?v=6Pes0BQgQNY

                                                                                           ******

message par Stana  le Aujourd'hui à 11:45:27 »

" - Oui ... il m'est arrivé, particulièrement au début de mon deuil, de "voire" Pierre en rêve-ou en songe^^-heureux, radieux même, aussi nettement que de son vivant  :) peut-être qu'ils veulent nous faire savoir qu'ils sont bien là où ils sont, qu'on peut être rassurées sur ce point. J'y crois en tout cas ." 

Ah si seulement, je pouvais avoir ce rêve, ce songe... et surtout pouvoir y croire !... ce serait plus facile pour moi !

Merci Stana... message d'espoir !

                                                                                          ********

Isabelle Boulay... Parle moi... https://www.youtube.com/watch?v=KrR5RLHwAVQ


 

 

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 13 Octobre 2016 à 14:36:51
Frederico  :-*

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 13 Octobre 2016 à 14:56:19
Merci Federico,
... les années 80 avec Jeanne Mas... Quelle époque  !!!
Cà a swinguer au bureau  ;)

et cette version....tu connais ?  la première version en fait !
https://www.youtube.com/watch?v=OGLkoV5L1Tw

ciao ciao ragazzo !  :D
Jeanne bulle
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Octobre 2016 à 00:51:56

C'est vrai que je ne me sens vraiment bien que dans mon Petit Monastère... mon paradis blanc !

Sur la route m'y menant, je n'aime plus rencontrer les crétins qui sont pleins de certitudes ! ces gens m'écoeurent, me donnent envie de vomir sur leur bonheur bourgeois aux intérêts  perçus de marketing relationnel à vie purement capitaliste !

Qu'on me rende mon humain, mon jardin, mes fleurs, mes oiseaux et mon chat !

Oui, le suicide m'a volé mon image vraie... depuis, je suis devenu "un autre"... méconnaissable aux allures de clown solitaire, triste et mélancolique !

J'ai payé très cher l'Amour de ma mère... en échange de beaucoup de souffrance !
Je suis en train de payer une fortune celui de Raphaël.... en échange de ma vie qui fout le camp !

........ la lumière du désert... l'éblouissement  du soleil... l'aveugle sombritude ...  souffrance, tu es là ! je veux définitivement fermer mes yeux !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Octobre 2016 à 03:12:19


!?!?!?

Tu commences sérieusement à m'emmerder... oui, c'est vrai !
Tu veux faire ta forte, ta belle... à soutenir, à donner, à être formidable, à rendre service...
Et, toi... dès que tu souffres ... tu souffres toute seule et en silence... tu t'enfuies... et nous ne te voyons quasiment plus !
Tu es trop dure avec toi... trop exigeante... pas assez indulgente... pas assez tendre...

Qu'est ce que tu dois penser de moi...
Moi, qui écris... qui crie... qui hurle ma douleur, ma souffrance, mon désespoir...
Moi, qui ose dire, parler, exprimer... pleurer !
Je dévoile aussi mes faiblesses... mes échecs... c'est sûr que je ne me valorise pas au forum !

C'est un Forum sur le deuil, la douleur et la souffrance et TU n'es pas ni une professionnelle de la santé ni même une bénévole... donc tu es là comme nous tous et toutes pour exprimer tes émotions ... sans honte et sans arrière pensée...
sans " et qu'est ce qu'on va dire... il faut que je sois forte... il faut que je donne de l'espoir.... il faut que je sois à la hauteur... il faut que je donne l'exemple...et puis quoi BORDEL DE MERDE !

!?!?!?, tu es une femme... terriblement sensible, fière, libre... que j'admire.....
Mais,
Tu es trop sévère, trop exigeante avec toi ... et peut être ton entourage !

TOUT n'est pas sublime, beau, intelligent, amour, humour subtil...
ACCEPTE la "normalité", le "quotidien"... des autres...
Il y a l' ÊTRE AIME... l'Amie... la copine... la bonne collègue... la connasse  collègue...
Il faut accepter des moments simples ... avec une simple copine ... pour ne pas sombrer dans la solitude et le désespoir !

!?!?!?, je te serre dans mes bras !
Tu as le droit de te faire aider... sans tricher dans ton deuil... tu ne vas pas trahir ton amoureux !

Tu as reçu tellement de messages de soutien, d'encouragement, de tendresse, d'affection... au forum...
Tu es très appréciée... aimée !

Amitiés.
Federico

PS : je ne sais pas si tu vas comprendre ce message et si tu vas me pardonner de l'avoir écrit...
Tant pis, je prends le risque... au nom de notre confiance et fidèle amitié...

A bientôt ou alors si tu es irrémédiablement fâchée avec moi... je te souhaite le meilleur et bonne continuation !  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Cinderella le 14 Octobre 2016 à 08:58:01
Tu étais en verve cette nuit, il y a quelqu'un qui s'est fait vraiment remonter les bretelles  :o  Pas certaine que ce soit bien accepté par l'inconnue à qui tu t'adresses mais bon ... cela ne me concerne pas donc passons à un autre sujet.


Comme j'ai pu voir que tu apprécies Isabelle Boulay que personnellement j'aime beaucoup aussi car elle a une voix très bouleversante.

Bref aujourd'hui je voulais partager une reprise de Barbara que je trouve superbe

https://www.youtube.com/watch?v=yGSpP6uVswQ

Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Octobre 2016 à 09:53:14

COLERE THERMONUCLEAIRE ce matin....... j'ai une amygdalite aigüe...... c'est à dire que j'ai les couilles qui sont remontées au niveau de la gorge..... c'est une inflammation très fréquente chez moi... allez donc savoir pourquoi !

ça vient, ça repart... ça rentre, ça resort...
ça s'en va et ça revient ...Claude François... https://www.youtube.com/watch?v=1t07Zj91hzA

Francky Vincent... Fruit de la passion... https://www.youtube.com/watch?v=bONeCoik1Ts
" vas-y Francky c'est bon... vas-y Francky c'est bon bon bon ! "

Francky Vincent... pas de titre  :D...https://www.youtube.com/watch?v=vjTQqTGa3dQ&index=2&list=RDE9xE7UfYeac

La Compagnie Créole... C'est bon pour le moral... https://www.youtube.com/watch?v=km6gUbW8s28

Bonne journée à tous mais surtout aux filles ! nonmého ! j'suis pas ... !

Bien solidairement.... A+ dans l'bus et pour les tocards c'est dans l'autocar !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 14 Octobre 2016 à 10:20:33


Bonjour Cinderella,

Oui, nous avons au moins ce point commun qui est d'apprécier Isabelle Boulay que personnellement je t'aime beaucoup aussi !
Elle a une voix bouleversante tout comme Lara Fabian dont je suis amoureux, Maurane, Hélène Ségara, Laura Pausini... et il y en a d'autres !

Merci pour cette très belle reprise de la chanson de Barbara... magnifique chanson  :'(

Je me rends bien compte qu'en plus d'aimer les beaux textes... nous aimons la musique... peut être qu'en creusant un peu, on trouverait certainement d'autres points communs ! c'est intéressant !

Dis-moi, Cinderella.... merci pour la danse de l'autre jour... j'ai adoré danser avec toi ! merci encore !

Je te souhaite un bon w.e et je me permets de saluer tes 3 loustics de garçons ...

Bises Belges et ... à... très bientôt pershaps ! I hope so !

Bye, bye... many English kisses ! see you later, my dear !

Friendly
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nora le 14 Octobre 2016 à 11:56:45
Un remontage de bretelle en règle, mais plein de bienveillance malgré tout.

Je pense au contraire que le ou la destinataire va sourire et apprécier le soutien indéfectible de Federico.

En tous cas, si cela m'avait été destiné j'aurais été touchée et émue.

Bien à toi federico
Bien à vous tous

Nora

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Bulle 777 le 14 Octobre 2016 à 17:11:07
Et là.....tout le forum bruisse de rumeurs, supputations.... tous tenus en haleine par "notre" espagnol national !!!
(pardon pour cette familiarité !)

Oui, qui est donc cette Belle qui met Federico en ratatouille ?!?!?

Insoutenable Suspense pour ce ouikinde  ;)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Octobre 2016 à 09:34:14

Buongiorno a tutti el Forum !

(j'suis con d'essayer de parler italien alors que je suis bel et bien un bel hidalgo d'Espagnol !)

A propos de "Hidalgo" : Contraction de hijo de algo, littéralement « fils de quelque chose » d’où « noble ».

1.Noble, appartenant ou relatif au nom hidalgo.
2.Se dit d’une personne généreuse, à l’âme noble.
3.Appartenant ou relatif à cette personne.

Je suis donc "noble" au sens de personne généreuse à l'âme noble !

Ce matin... j'ai rien a dire... j'ai pas fait la java hier soir ! et j'ai bien dormi !
Mais c'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule de con !

J'me prépare : invitation aujourd'hui devant l'hôtel de ville de mon village à 10 h " accueil et Bienvenue aux nouveaux arrivants"... réception à la mairie, tour de ville et apéritif avec les élus... ça tombe bien ... j'en connais un ( celui aux transports ), j'irai lui dire bonjour s'il est là, on ne sait jamais !

Cet aprem... branlette ! pourtant j'aurai des choses à faire... mais j'ai déjà décréter que ce sera " branlette" !

Ce soir à partir de 19 h je reçois mon fills pour la soirée ! super !
je proposerai d'aller boire une petite bière quelque part puis de revenir tranquillement à l'appartement pour grignoter et picoler un peu devant la télé et "BEIN" pour voir du sport !

Voilà; messieurs-dames... mon programme today ! see you later ! I love you all !

cette aprem... "branlette" ... quand je vous dit que le deuil çà dérange un peu la ciboulette !
Vous me croyez ou pas ?

Bien amicalement... friendly...amistosamente !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 15 Octobre 2016 à 14:03:45
 :) alors bon aprem
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 15 Octobre 2016 à 15:22:55
  Une journée et une soirée agréables, tu as bien raison Frederico! C'est bien que ton fils vienne te voire, ça devrait te faire du bien  :)  les petits plaisirs simples  :)
  Ben moi, ce matin je suis aller boire un grand café dans un petit bistrot de mon quartier-plus calme que celui où j'allais jusqu'à présent, moins de gens bruyants et vulgaires, tranquille. J'ai même èchangé quelques phrases avec des personnes sympathiques. La patronne du bistrot m'a offert un petit verre de blanc pétillant. J'ai hésité parce-que je ne bois pas-j'avais un problème avec ça il y a encore deux ans, Pierre m'avait aidée à arrêter, depuis j'évite, d'ailleurs au goût je prèfère cent fois le champomy lol-mais pour une fois^^je ne boirai plus une goutte jusqu'à l'année prochaine de toute façon.
  Hé oui les petits plaisirs gratuits: ce petit blanc bien frais était délicieux, je l'ai dégusté comme on savoure un plaisir très rare, ça a suffit à me rendre légèrement gaie.
  Elle est gentille, la patronne de ce bistrot. Et aucun enquiquineur en vue pour changer lol
  Ces gens parlaient de la soirée qu'ils allaient passer, et qui se terminerait en boîte de nuit. Grand bien leur fasse, moi j'ai toujours eu horreur de ce genre d'endroits. Danser, boire, parler avec des inconnus qui, peut-être, me prendraient pour le genre de femme qui cherche l'aventure-beurk!-très peu pour moi. Ce soir soirée-pyjama chez moi LOL maître Gims et ma comédie musicale préférée, "Autant en emporte le vent" sur YouTube, peinard. Mes plaisirs à moi  :) 
  Loin de la vulgarité du monde.
  Il n'empêche que ces petits moments conviviaux, de temps en temps, sont bien agréables. Comme le repas de Noel anticipé du Secours Catholique, dans deux mois environ. Un petit orchestre, un déjeuner fin gratuit, des gens simples, pas d'enquiquineurs  ;D ça me fera plaisir.
  Grandes variations de moral par moment-ils peuvent survenir n'importe quand-je tiens le cap. Mon ami Pierrot sera fier de moi, je me le suis juré.
  Passe une bonne soirée Frederico  :-* :-* :-*
 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 15 Octobre 2016 à 15:26:44
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Parler avec Lui? Mon Amour est où?
« Dernier message par Orfila  le Aujourd'hui à 11:07:56 »

Chère Nandou,
Ah la Normandie....mon homme était de là-bas....
mais quelle erreur question Vache!!!! et tu as affaire une spécialiste adoratrice des bovines!
les Normandes sont brunes et blanches!
les noires et blanches c'est des laitières qui ne sont de nulle part ou de partout
qu'il ne faut SURTOUT ne pas confondre avec les Vosgiennes noires avec une raie blanche dorsale.....

je vous embrasse. Et n'hésitez pas, si vous avez des doutes concernant une vache qui est dans le pré,
posez moi des questions en MP surtout car c'est quand même très secret)

                                                                                         **********

Alors là, les filles, vous me faîtes drôlement plaisir ...
Je suis un amoureux inconditionnel de LA VACHE ! et je promotionne la race bovine Limousine qui est la meilleure du... monde entier et de tout l'univers et du cosmos... et elle est couleur marron clair !

Tapez: la vache limousine et choisissez le premier lien : Limousine (race bovine) sur Wikipédia - problème avec le lien -

http://www.limousine.org/UserFiles/file/mediatheque/19/fiche1_qualites-francais-A4.pdf

Je suis de naissance et de cœur Espagnol... mais je suis également Limousin et plus particulièrement de la Haute-Vienne... Limoges... je suis donc aussi plus précisément Limougeaud !
Je suis fier de vous présenter ma région de France : le Limousin !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Limousin

Je suis arrivé à l'âge de 6 ans à Limoges et en suis vraiment parti à 26 ans ... pour revenir régulièrement voir mes parents, frère, ami(e)s ! j'y ai donc passé mon enfance, mon adolescence et j'ai rencontré la mère de mes enfants... ce qui n'est pas rien !

Mon ex-compagne est native de Limoges ... j'ai donc vécu pendant 24 ans avec une vache limousine + 4 ans de fiançailles !

La porcelaine de Limoges, mondialement connue...La gare des Bénédictins... une des plus belles de France ... où sont tournées de prestigieuses publicités sur les parfums !... http://www.limoges360.com/

Voilà c'est tout ce que je pouvais faire pour la promotion de la région, du département, de Limoges... avec de bons et beaux souvenirs et beaucoup de nostalgie !

Philippe, mon meilleur ami de bientôt 50 ans !!! habite toujours Limoges et j'y retourne volontiers mais plus rarement aujourd'hui !

La meilleure... c'est la vache Limousine ! et elle vous embrasse !!!

Federico



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 15 Octobre 2016 à 19:24:29
lol je crois bien que cet unique verre de pétillant m'avait un peu grisée, quand on n'a plus l'habitude^^c'est pourquoi je me suis exprimée plus spontanément que de coutume, mais tu m'avais inspirée aussi  ;D  au moins j'étais dans un bon état d'esprit pour aujourd'hui.

  Je ne suis jamais aller à Limoges, j'aimerais bien  :) mais les vaches vosgiennes je connais bien évidemment, j'ai vécu dans un petit village, chez mes parents, jusqu'à l'âge de 25 ans. Petite madeleine de Proust: quand j'ètais petite, j'aimais bien aller dans les fermes des alentours boire du lait "tirant", c'est-à-dire tout juste sortis du pis de l'animal.

  Passe une bonne soirée!
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Octobre 2016 à 08:08:58

C'est vrai que je ne me sens vraiment bien que dans mon Petit Monastère... mon paradis blanc !

Sur la route m'y menant, je n'aime plus rencontrer les crétins qui sont pleins de certitudes ! ces gens m'écoeurent, me donnent envie de vomir sur leur bonheur bourgeois aux intérêts  perçus de marketing relationnel à vie purement capitaliste !

Qu'on me rende mon humain, mon jardin, mes fleurs, mes oiseaux et mon chat !

Oui, le suicide m'a volé mon image vraie... depuis, je suis devenu "un autre"... méconnaissable aux allures de clown solitaire, triste et mélancolique !

J'ai payé très cher l'Amour de ma mère... en échange de beaucoup de souffrance !
Je suis en train de payer une fortune celui de Raphaël.... en échange de ma vie qui fout le camp !

........ la lumière du désert... l'éblouissement  du soleil... l'aveugle sombritude ...  souffrance, tu es là ! je veux définitivement fermer mes yeux !

Federico


 " - L' amour se paie, c'est sûr ... mais je tiens à l'ériger en luxe au-delà de tout confort psychologique ...
    Bien solidairement, Martine. "
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Octobre 2016 à 08:49:18

Malheureusement pas de "branlette" ce matin... c'est pas tous les jours  la fête au village ni la fête à Neuneu...
JE dois impérativement et impérieusement aller faire les courses pour la semaine ! (mon frère va aller faire son sport à la salle Movida... çà c'est de la vraie branlette... enfin !)...
Je n'ai plus que les glaçons du frigo à sucer et quand je lis ma cop's Miss couette qui va préparer une superbe raclette... eh bien ! ça me donne envie ! oui, je sais... j'aime la cuisine... boire, manger et... baiser !

A propos de "Baiser" ! oooohhh...oooouuuuiiiiiiiiii ! je baise pas !, tu baises ?, il ou elle baise !? nous baisons ? (tjs pas... moi), vous baisez ? peut être ! ils ou elles baisent !? certainement !

Je ne baise pas ... mais je vais aller "tirer" le chariot du magasin Intermarché ce dimanche matin ! quelle merde !

Ce matin, je pète la forme... j'ai une aquoibonite aigüe et en plus une amygdalyte des plus tenace !

Le premier qui me fait chier je lui donne un grand coup de tête... quelle merde ce deuil ! c'est terrible ! cette douloureuse injustice qui engendre cette négative et épuisante agressivité !

Normal... hier soir, j'ai vu mon fils A. et comme ça c'est... très bien passé notre soirée... eh bien aujourd'hui, je dois payer l'addition de ce moment de bonheur !
C'est comme ça ... maintenant ! je paye non seulement toutes mes factures mais également tous mes rares moments de bonheur !
Mon bonheur est obligatoirement suivi d'un moment de déprime ! je ne sais pas pourquoi et je ne comprend pas !

Hier soir donc, nous sommes allés boire quelques bières au V&B de Labège puis nous sommes rentrés à l'appartement... pour manger : apéro + repas ... devant "bein 1,2,3 sport"... super soirée pour nous (mon fils A., mon frère et moi) !

Je vous souhaite un bon dimanche !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 16 Octobre 2016 à 16:35:09
Suite et Fin à propos des vaches et en particulier de la vache Limousine ...

Alors là, les filles, vous me faîtes drôlement plaisir ...
Je suis un amoureux inconditionnel de LA VACHE ! et je promotionne la race bovine Limousine qui est la meilleure du... monde entier... ... et la couleur de sa robe est marron plus ou moins foncé !

Tapez: la vache limousine et choisissez le premier lien : Limousine (race bovine) sur Wikipédia - problème avec le lien ------ je viens de m'en apercevoir ! vous allez vraiment découvrir ainsi la vraie vache limousine (race bovine) qui n'a naturellement rien à voir avec mon ex compagne, également limousine... vache avec moi mais pas de race bovine sinon humaine !....attention à la confusion !

http://www.limousine.org/UserFiles/file/mediatheque/19/fiche1_qualites-francais-A4.pdf

Après cette éclaircissement... je vais pouvoir aller siester l'esprit tranquille !

Bon dimanche !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 16 Octobre 2016 à 17:49:37
https://tse1.mm.bing.net/th?&id=OIP.M40c87eb04154c0febe43330c6736e341o0&w=300&h=180&c=0&pid=1.9&rs=0&p=0&r=0

Ca c'est une vache vosgienne lol
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Octobre 2016 à 11:48:19
OUI, OUI, OUI... restons cette semaine dans la bouteille-nique (botanique)...
c'est vachement marrant de parler de vaches (race bovine) mais beaucoup moins des vacheries de la famille, amis, collègues... etc etc...
 Par contre, j'ai bien peur qu'on finisse toutes et tous bourrés à la fin de la semaine... Je propose donc de parler et raconter des histoires, des anecdotes sur les vignes, les vins (Bordeaux, Bourgogne, Alsace... etc etc...  ) français et étrangers, les bières de toutes nations, les spécialités régionales, internationales, les spiritueux, apéritifs et digestifs... etc etc... essayons de tricher avec notre tristesse grâce ... à nous autres !


Voilà le thème de diversion  de la semaine (agréable diversion à notre cher et toujours omniprésent chagrin)...
Thème de divertissement si vous le voulez bien... gentilles et belles mesdemoiselles !

Bien Vachement vôtre (c'est super aimable !)
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Octobre 2016 à 12:07:35

Je pense à vous... Papas, grands-pères, frères, tontons, époux, amants, amoureux !
Vous qui êtes dans le chagrin, la douleur physique, la souffrance morale...
Vous qui connaissez cet état de mal-être ou une grosse boule nous nargue pour stagner au niveau de la gorge ... boule d'amertume, de frustration, de colère !... moments incommensurablement mélancoliques ! désespérément désertiques d'affection, de tendresse, d'amour... la solitude, le vide, le néant, les profondeurs abyssales ... de notre existence !

Je vous embrasse
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Octobre 2016 à 17:24:14
Histoires tristes de pseudos... Merci "Plume"... merci "Elise"... Hommage à toutes, à tous...

Ce soir, je suis "Fatiguée"... j'en ai "Marre"... je suis "à-bout-de-souffle" ! mais je joue du "piano" debout avec "robb", "T" et "milia"...

Je suis rentré, ce matin, et voyagé toute la nuit, en voiture, j'ai une grosse "Kya"... depuis "Albacete" en Espagne plutôt qu'en avion pour éviter et ne pas faire escale à "Québec-Bruxelles"... et je n'ai rien à manger dans le frigo mais pas de "Souci" heureusement,  je vais commander chez "RatouPizza" ma pizza préférée aux quatre fromages avec miel et câpres !

 En ce moment, j'ai aussi un "Souci" avec mes "Meurtrières" que je ne peux fermer, ça me permet de bien lire le journal "abcd" de "Baltimore"... mais j'en conviens aisément c'est une "Aurore" "mapetitevie"... je suis "perdue"... "Simon", je boirai bien un "Coca" au bar "Lilipus & Elzebius" ou une bière 1664 chez mon pote "Kevin1515" mais je ne veux pas faire "Lafilleseule"... chez "Margot"!
Oui, j'aimerai beaucoup danser un "Fandango" mais pas avec un "Sacrezozo", encore moins une sacrézezette ni un "Misanthrope" ... un vrai fandango avec un bel hidalgo !
Non, "Aline ou Sarah" je ne veux pas de "Dekka" ce soir... je suis une "Sadgirl" qui n'a besoin que d' "Aqua fire"... je suis une "jeune demoiselle en détresse"... un "petit bout" de "douleur" à la "cerise noire" venue directement de la pâtisserie "Bull'do" où "Romtom" s'est vite "cassée" en "Katimini" vers son "eldorado"...
sans payer son énorme glace aux 5 parfums l' "XtremFirefighter18"... c'est "Nul"...
alors comme je ne suis pas "Norman" et je n'ai pas une boule de "Krystale"...pour lire l'avenir !
 
eh bien, je vous souhaite à tous et à toutes...
le meilleur de l'humour et rire, rire, rire... afin de pouvoir supporter le pire !

........ N'est ce pas "Clarence" ? et je l'écris aussi à "Dessin"...

"monsupernom" " Federico"
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 17 Octobre 2016 à 20:31:20


Charles Aznavour... Que c'est triste Venise... https://www.youtube.com/watch?v=wGtqjmFWxnI
                                                                         
                                                                        https://www.youtube.com/watch?v=aMQ6GyUs-fc


Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Octobre 2016 à 03:19:31


Y 'a des nuits comme ça... je traine... je rôde comme un loup autour d'une bergerie !

Là, je suis devant mon ordi... je cherche... et, je trouve... j'attends le moment...  et puis, soudainement, je me sens prêt à écrire quelque chose...  je ne sais pas toujours... j'écris intuitivement à l'instinct !... écriture automatique dictée par mon esprit, mon âme, ma conscience ? arrête tes conneries Federico... il est tard et grand temps d'aller te coucher !

Désolé... ce soir, pas d'inspiration fleurie.... seulement des idées noires ! pas envie de transcrire en clair un message personnel codé ...

Mystère... mystère !

Bien à vous !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Octobre 2016 à 09:34:55

Cela m'attriste... m'accable... me désole profondément le fait que je sois quasi-certain d'être inconsolable !
Cette constatation... cette révélation est terrifiante et me révolte par son injustice !

Savoir que le bonheur s'est fini pour moi... principalement à cause des décisions de R., mon fils aîné et... de sa mère, mon ex-compagne pendant 24 ans !... il s'agit de Haute Trahison... je l'admets difficilement,  je ne peux l'accepter, impossible à l'avaler puis comment ne pas vomir, vomir, vomir toute cette douleur physique et souffrance morale !

Je suis coulé par les miens... par mon propre camp ! quel amer constat !

Deuil impossible...et... impossibilité de construire un autre couple... perspectives alarmantes, angoissantes !

Mon amour a été déchiré en mille morceaux !
Il a juste volé en éclats, il a désespérément brûlé à feu doux... il a été entièrement déchiqueté, totalement broyé !

Voilà... il paraît que la vie continue après ça...
Je pratique la dérision ... l'illusion... tout n'est qu'insupportable réalité, insoutenable mensonge !

Pour l'instant, je me contente de quelques moments de plaisir ... volés à mon immense désespoir...glanés par ci par là ! je sais pertinemment que cela ne suffira pas sur la durée et qu'il me faut trouver dans le silence et la solitude cette envie de continuer à vivre !

Tchaikovsky - Waltz of the Flowers... https://www.youtube.com/watch?v=QxHkLdQy5f0

Je n'ai absolument plus rien à offrir... je n'aime plus et je ne veux plus être aimé !
Laissez moi seul... tranquille-peinard ! avec le temps... on n'aime plus !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 18 Octobre 2016 à 11:01:40
  Tu sais Frederico, il y aura toujours des moments plus durs, pour nous tous je pense.  Je sais qu'on a le plus grand mal à se dire ça sur le moment-je suis bien placée pour le savoir-mais les petits moments de bonheur, ou même tout simplement de joie, en sont d'autant plus précieux et doivent être savourés seconde par seconde. Quand tu as passé cette soirée avec ton fils, ton autre fils n'en était pas moins présent dans ton cœur que quand tu souffre beaucoup, et pourtant c'était un bon moment, comme quoi tout est possible. Oui, cette blessure sera toujours là, mais  il y a des instants de grace où, sans oublier bien sûr, le souvenir omniprésent de ceux que nous aimerons toujours se fait plus doux. C'est ça que la majorité des gens ne comprennent pas: il n'est pas question de "tourner la page" dans ce cas-là, mais de vivre plus sereinement avec leur mémoire. Et à chaque moment plus difficile, ne pas perdre de vue le fait qu'au bout du tunnel il y a toujours un rayon de lumière, même quand on ne le voit pas, et même quand on sais qu'elle ne sera pas là éternellement.
  Moi par moment, c'est un jour sur deux, mais je l'accepte. Hier j'ai rencontré un vieux copain, on a bien discuté, c'était l'un de ces petits moments de grace dont je suis reconnaissante.
  Je t'embrasse  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 18 Octobre 2016 à 15:13:16

Joker ! j'utilise le thème de diversion de la semaine pour soulager ma peine !

Je me suis pris ma "première cuite" à l'âge de...... 3 ans ! c'est vrai ! je ne vais pas vous mentir quand même !

J'habitais toujours chez mes parents (hihi haha huhu !) un petit village de la Province espagnole de Castilla la Mancha où nous avions une grande maison avec un immense grenier plein de provisions ( 2 cochons de tuer par an), et pour voisin... un fabuleux "Don Quichotte de la Mancha" !
Ce vieil homme m'adorait et afin de casser son immense chagrin et solitude, il venait chez moi et demandait à ma maman s'il pouvait m'emmener un petit peu chez lui.
Je lui faisais un brin de compagnie et surtout je brisais l'insupportable solitude et... silence que ce voisin, vieil homme Don Quichottesque, supportait à longueur de journée et de la nuit !

Un matin donc, il m'invita à partager le traditionnel  "almuerzo espanol"  (casse-croûte) avec lui...
Nous nous asseyâmes puis nous entamâmes notre almuerzo de la Mancha...con jamon manchego, tortilla Espanola de cebolla y patatas, queso semi tierno o semi curado o curado manchego , salchichon, chorizo iberico, morcillas, ensalada con aceitunas y tomate con aceite de oliva.... et ...et ... bien sûr le vin rouge de castilla comme par exemple un Valdepenas, vin rouge du terroir pour les hommes au fort caractère et à la forte personnalité !
Des hommes rugueux, directs, fiables...orgueilleux, persévérants, solidaires, solitaires, silencieux... des hommes d'une terre pauvre mais avec une noblesse dans le cœur !

Plus nous avancions dans notre almuerzo... plus l'ambiance était à la déconnade (!?!?!?)
L'adorable vieil homme buvait bien naturellement du vin ... c'était bien normal !
Mais... MOI, aussi !
J'avais déjà repérer la bouteille qu'il m'interdisait de boire... alors moi, en cachette et pendant qu'il s'éloignait un peu...
j'allais boire du vin... jusqu'à ce que je tombe par terre ... complètement bourré !
impossible de pouvoir me tenir sur mes jambes et je "puais" le vin... mes habits aussi étaient tâchés de vin !

Enfin, l'adorable vieil homme, très inquiet, appela ma mère qui commença à pleurer et à dire : oh mon Federico... oh mon Federico... mon Amour de fils... mon Ange... il va mourir !

Enfin... on m'a sauvé la vie ! en me foutant un doigt dans la bouche pour me faire vomir tout ce bon vin... quelle connerie ! ... enfin... j'étais sauvé... l'enfant roi... au grand soulagement de ma maman !...
oh ! Federico... yo te quiero !........ oh ! hijo mio... te quiero mucho !

Cette première cuite à l'âge de 3 ans ne m'a absolument pas dégouté et s'il y a un alcool au monde dont je refuse catégoriquement et obstinément de me priver c'est bel et bien le bon vin rouge !

Federico " El Manchego "
... avec ambiance déconnade... joli et vrai souvenir d'enfance !
 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Octobre 2016 à 01:59:20

" - Dans les différents témoignages ici, tu verras que nous sommes tous comme une culture en jachère, en repos de toute  projection, en errance avec plus ou moins d'espoirs et de périodes de révolte et de déprime ...
   Chacun à bord de sa petite ou grande embarcation ... vers quel port ?
Pour combien de temps ? Pour une île solitaire  ... ? Mystère !
   Je t'offre mon accueil bienveillant, Martine.


I do like it ! j'aime vraiment beaucoup ! yo adore !

(du calme... Caramel, contrôle toi un peu la libido, ne t'enflamme pas... y'a rien entre toi & moi ! pas de grosse tête... espèce d' intello... pas de dérapage imagino-érotico-!)...
Bonne journée et ... pas trop de vin chaud aux épices et avec la rondelle d'orange...
J' veux bien la recette exacte... à l'occasion , si tu peux ! ma schtroumpfette préférée ! merci !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Octobre 2016 à 02:26:13


Ma première cuite avec du vin à l'âge de... 3 ans ! et cette après-midi, j'ai déjà commencé la recette de la dinde au Whisky pour demain midi !
ça promet !
quel bordel !
demain matin pdj  et à la place du café... du vin chaud !!!
combattre le mal par le mal !

Rien à Attendre...rien à Branler... rien à Cirer... rien à Dire...  rien à Exiger...rien à Foutre... rien à Gueuler... rien à Hurler... rien, rien, rien... y' a plus rien !

La vie continue...

Show must go on ! isn't it ?

La vida sigue...

... Amicalement... Friendly... Amistosamente....

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Octobre 2016 à 03:06:54

Minuit... mi-cuit...
Mi-nuit... cuit, cuit, cuit !

Demain, je vous parlerai de la différence entre un foie gras cru, cuit ou mi-cuit !

Là par exemple je suis cuit... mais alors bien cuit... beaucoup trop cuit... cuité de chez cuité... je vais dormir et ronfler !

P'tain, heureusement que j'suis pas là pour rencontrer une belle nana ! je ne me valorise vraiment pas ! au contraire !

Le deuil... c'est toujours cuisant (douleur âpre et aiguë)...

On est rapidement  mi cuit ...  alors qu'on est tout cru... jusqu'à être complètement cuit... carbonisé !

Vous suivez ou pas ?

Tout est un question de cuisson ? à l'huile ou à la vapeur !
attention à l'huile... on se brûle facilement !
c'est nettement plus sain à la vapeur !
mais bon pour avoir de bonnes frites il faut de la bonne huile... les frites à la vapeur... c'est carrément dégueulasse !
comprendra qui pourra !

Oui, je vous disais que le deuil c'est .... cuisant (douleur vive, brûlante)...

Le deuil... c'est extrêmement douloureux...  incroyablement pénible... terriblement vexant !

A+ dans le bus... on est toutes et tous sur le même bateau !

... C'est vraiment cuit pour moi ! cuit ...cuit... cuit !

Bonne nuit

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Octobre 2016 à 03:18:24
Je viens de remarquer qu'il est exactement 3h du mat et que le dernier membre à s'être inscrit au Forum s'appelle BRAD ... je te souhaite la bienvenue BRAD... enchanté, moi c'est PITT... à cause de mes pitreries sur ce forum...
mais attention ... je suis sérieux... et nous allons te lire, t'écouter et il y aura si tu le souhaites un échange, un partage...
non, je ne suis pas un clown... je suis Federico tout simplement.... le papa de Raphaël !
Je suis là... pour lui rendre hommage et lui dire que je l'aime toujours...
Raphaël s'est suicidé à l'âge de 18 ans !

Bienvenue BRAD

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Octobre 2016 à 13:08:02


Buongiorno a tutti el Forum !

Vous savez pas ce qui s'est passé avec la recette de Faïk... "la dinde au whisky"... eh bien ! enfin non,  c'est justement pas bien ! bon ? même pas ! j'ai pas encore goûté ! ... alors, j'ai oublié d'acheter la dinde mais par contre j'ai bu toute la bouteille de whisky hier soir... résultat final...j'ai terriblement mal au casque ce matin et j'ai pas mon repas pour midi !

Est ce que quelqu'une voudrait bien m'inviter à manger... ce midi... s'il vous plaît... pour me dépanner et me remplir la panse ?

Houlala ! je découvre ce matin, en même temps que vous... que je suis PITT ! parce que BRAD & PITTrerie !
En attendant le beau Brad Pitt... il est seul comme moi... Angelina l'a largué... comme mon Angelina à moi avec moi !

Il faudra voir pour le foie gras cru , mi cuit ou cuit ! si ça intéresse... j'en parlerai à mon chef cuisinier préféré !

Mets de l'huile ... pour les frites et les filles ! c'est meilleur !

Cette aprem... j'ai pharmacie et banque... et demain matin, j'ai GMF puis branlette ! le reste attendra... non mais !

Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ! non de dieu ! p'tain de bordel !

i'm in a bad mood today ! casse les couilles tout ça !

 :-* et Bonne journée à toutes mes amiES

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 19 Octobre 2016 à 13:35:18

Pas d'invitation ! c'est normal Federico... tu es imbuvable !

J'm'en fous... j'me tire au Mc do ? ... ou plutôt au Marrakech...pour le meilleur des kebab à Toulouse !

Mc Do ou Kebab ?.... avec frites bien sûr !... j'vais pas me priver... sans déconner ! faut pas exagérer ! ni pousser la mémé dans les orties !

J'y vais... j'ai faim !

Bon app et bon aprem !

PITTrerie... et tout vachement vôtre !

Federico.... :'(  :-*  :'(  :-*  :'(  :-*  :'(  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 19 Octobre 2016 à 23:34:30

    Bonsoir Federico,

    Demain tu as "GMF" c'est quoi, sans indiscrétion ?
    Gratin Macaroni-Fromage ?
    Gin-Mandarine napoléon-Fodka ?
    Gym-Musculation-Football ?

    J'ai fait des courses et demain midi je prépare un potage aux chicons et une lasagne au saumon fumé-épinards. Note: pas de dessert, pas tous les jours quand même !
    Amène ton frangin ou un collègue qu'a oublié ses tartines !
    Les filles, c'est génial, mais j'aime bien les conversations de mecs où j'arrive pas à en placer une !
    Au fait, Caramel n'est pas très porté sur la chose, bien qu'il soit toujours un mâle entier ! Ses belles petites coucougnettes couleur chokotoff sont toutes rebondies, hihi!
Mais son truc, c'est la Tendresse, aaaah... La Tendresse !
    Je pense bien à toi, je sais ... un peu ... rire et pleurer ...
    Bonsoir, M.
   
   
   
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Octobre 2016 à 01:27:31

Bonsoir Martine,

GMF : Garantie Mutuelle des Fonctionnaires. Il s'agit d'une Assurance Mutuelle des Fonctionnaires (Services Publics)
Je suis "sociétaire GMF", j'ai des contrats d'assurance-auto, d'assurance-habitation, et je vais aller me renseigner pour des contrats Placements Financiers et voir le Club Auto GMF pour éventuellement l'achat d'une voiture neuve... assurance mandataire ( remise prix achat - bonnes conditions de crédits )
J'ai envie de changer aussi... ma BMW 330 D ( grise ! ).....
J'ai besoin de changements et j'ai envie de... colorer ma vie !

GMF... plus sérieusement (hihi huhu !) en ce moment c'est... Gin-Macaroni-Football !!!

C'est gentil pour ton invitation pour demain midi... J'accepte avec plaisir et j'amènerai mon frangin... tu vas voir, il est super sympa et bogoss ! c'est lui qui a le démon de midi...et cela dure depuis 2003 ! tu verrais son "avion de chasse" et en plus ça dure depuis pas mal... je m'inquiète pour lui ainsi que pour moi ! il veut qu'elle le quitte... mais elle ne veut pas ! elle est amoureuse ! n'importe quoi ! elle veut ma dépression ou quoi cette garce ! de toute façon elle n'a pas le droit de venir "chez moi et mon frère"... tu vas voir...  je vais bientôt me retrouver SEUL et sans mon "coloc" préféré !

Dis moi, Martine !...... il n'est pas un peu PD ton Caramel... il est toujours dans tes jupes et n'aime que les câlins !
A un mo'ment don'né... il faut bien aller à la bagatela... à la bagatelle !

Mais son truc à lui... c'est la tendresse !

Ah oui, bien sûr... Et la tendresse ? .... Bordel !... même ça , j'y pense même plus ! envie de rien... rien... rien !

Bien Amicalement.
 :-* mon Souci... à demain... bons câlins pour ce PD de Caramel !

Ton vieux pote Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 20 Octobre 2016 à 09:29:08

Buongiorno a tutti el Forum !

Mot du jour : turlute !.......

Nom commun Singulier Pluriel

turlute turlutes

turlute \tyʁ.lyt\ féminin
1.Cri de l’alouette. On entend la turlute de l’alouette.
Malgré la pluie, une alouette, haut dans le ciel, turlute sa liberté. — (Jacques Mallouet, Japperenard, 2003)

2.Forme de musique traditionnelle québécoise composée d’onomatopée.

3.(Québec) Rengaine. Dans le jour, les choses allaient assez bien, à cause du travail. Et le travail se faisait comme un jeu, avec beaucoup de rires, de gausseries et de turlutes.

Eh ben oui... je turlute ma liberté...

Turlutement vôtre

Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 20 Octobre 2016 à 18:11:18

    La turlute c'est aussi un appât pour la pêche, j'ai vu ...
    Pêche, chasse, chasse et pêche, qu'on leur foute la paix auz'animaux, m'enfin !
    Il pleut ici tout d'un coup !
    Pour le soir je suis seule et me contenterai avec bonheur d'une bonne "poire" ... ( en fait, vrai de vrai, grosse ignare, y a pas longtemps que j'ai découvert un des sens de "turlute" ! Au cours de broderie! )
    Huhu!Prends soin de toi ... M.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Octobre 2016 à 11:00:30

Philippe,

Courage pour ton assiniboinite aiguë et ... tes assiniboineries !

Dis-moi, mon cher Philippe, en France, nous avons la possibilité de changer à tout moment de médecin généraliste
et la liberté de choisir à tout moment et en tout lieu son psychiatre, son psychologue, son dentiste, son dermato... etc etc... son boulanger, son boucher, son poissonnier...

J'ai l'impression que tu te limites à un cercle infernal depuis trop longtemps... et que tu habites en URSS au temps jadis de la dictature Stalinienne mais que tu as quand même connu la "Perestroïka" préconisé par Mr Gorbatchev et qui reposait en outre sur le développement de la communication et de la transparence (glasnost) !

Tu domines parfaitement bien la communication orale (téléphone avec SOS Suicide)... et écrite (les forums)...
Tu sais bien t'exprimer et critiquer...
Mais alors ...Pourquoi ? Ne recherche tu pas !!! un nouveau médecin généraliste et spécialistes de la santé !

La confiance est absolument nécessaire et primordiale entre le patient et son médecin !
Ce qui n'est pas le cas entre toi et ta généraliste ! vos relations sont catastrophiques... voire pathétiques !

Tu es "Assiniboine" mais n'abuse pas non plus de notre compréhension ni de notre gentillesse non plus !

Tu as tendance à tout rejeter sur les autres... à trop te plaindre... sans agir ni réagir ni désir ni volonté de changement ! tu n'es que critique négative... parle nous avec un peu de douceur de tendresse et d'amour !
 
Tu es mal habillé, mal peigné... mal traité au travail, mal soigné par ton médecin... selon tes dires !
Attention à tes habits (lavage + repassage) .... va chez le coiffeur... problème au boulot !?... change de médecin !
Tu es vraiment mal barré mon pauvre Philippe !
Défends ta fierté, ton orgueil... ne te laisse pas mal traité, insulté de la sorte... remets toi aussi en question !

C'est la première fois que je me permets de t'écrire !
Et, toi... tu ne m'as jamais écrit !
Peut être aurais je droit à une réponse de ta part ... à la condition que tu t'intéresses aussi aux autres ...
Nous existons également avec nos "petits" problèmes et nous essayons... en plus... également... parfois... régulièrement... de réconforter les autres !

A toi de comprendre et d'aller autrement vers les autres...
Cesse tes insupportables parce qu'incessantes complaintes...
et...
Passe pour changer à la chanson de geste...pour ceux qui souffrent aussi... comme moi, comme toi, comme toutes et tous ici sur ce Forum ! !

Personnellement, je n'attends rien de toi !...

Federico

Trust... Antisocial... https://www.youtube.com/watch?v=vxLaVF2U27c
                                https://www.youtube.com/watch?v=2u_g5oALs9Q

Téléphone... Un autre monde... https://www.youtube.com/watch?v=xqnZPHo6qx4
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Octobre 2016 à 11:05:15


https://www.youtube.com/watch?v=T8g_xpqjHKU

Jimmy Scott... Sycamore trees...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 21 Octobre 2016 à 11:12:51


https://www.youtube.com/watch?v=NTkuFT7ms3k

Chrysta Bell... Sycamore Trees...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Octobre 2016 à 00:16:59

L'altruisme


http://www.psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/Relationnel/Articles-et-Dossiers/Matthieu-Ricard-Le-temps-de-l-altruisme-est-arrive

Je conseille vivement le livre de Matthieu Ricard...

L'altruisme est un sentiment désintéressé d'amour pour autrui qui peut être instinctif ou réfléchi. Il s'oppose à l'égoïsme. En philosophie, l'altruisme est le principe du comportement qui fait du bien des autres la finalité ultime de toute action morale.
Définition : Altruisme - La Toupie
www.toupie.org/Dictionnaire/Altruisme.html

                                                                                       ************
Le nombrilisme

Synonymes de Nombrilisme

égoïsme

égocentrisme

égotisme :  Terme employé par Stendhal pour désigner l'étude analytique, faite par un écrivain, de sa propre personnalité. Littéraire. Sentiment exagéré de sa personnalité, et, en particulier, manie de parler de soi, culte du moi ; narcissisme.
Définitions : égotisme - Dictionnaire de français Larousse
www.larousse.fr/dictionnaires/francais/égotisme/28045

charité :  Dans la théologie chrétienne, amour de Dieu et du prochain comme créature de Dieu : La Foi, l'Espérance et la Charité sont les trois vertus théologales. Acte charitable, bienfait ; faveur : Vivre des charités des autres. Faites-moi la charité de m'écouter.
Définitions : charité - Dictionnaire de français Larousse
www.larousse.fr/dictionnaires/francais/charité/14766

endurcissement : Le synonyme le plus proche de endurcissement est : dureté.
Définitions
◾Accroissement de la résistance physique de quelqu'un ; endurance : Endurcissement à la fatigue.
◾Littéraire. Diminution de la sensibilité affective ou morale : L'endurcissement du cœur.

générosité : Qualité de quelqu'un, de son action, qui se montre bienveillant, clément, indulgent ; magnanimité, grandeur d'âme : Avoir la générosité de ne pas profiter de ses avantages. Disposition à donner avec libéralité ; qualité du don, du geste ainsi fait ; largesse, libéralité : Une générosité sans bornes qui mène à la ruine.
Définitions : générosité - Dictionnaire de français Larousse
www.larousse.fr/dictionnaires/francais/générosité/36546

introversion :  L'énergie des Introvertis est concentrée à l'intérieur d'eux-mêmes et elle interagit fortement avec leurs pensées, leurs perceptions et leurs réactions.
www.16-types.fr/modele/modele-MBTI-1-extraversion-introversion.html

mansuétude : Douceur d’âme qui porte à être indulgent, patient, clément
http://fr.wiktionary.org/wiki/mansuétude

narcissisme : Le narcissisme est, selon Le Petit Robert, en son sens courant, une « admiration de soi-même, attention exclusive portée à soi » synonyme d’égotisme et selon son sens psychanalytique, une « fixation affective à soi-même ». Le mot dérive de Narcisse, jeune homme qui, d’après la mythologie grecque, serait tombé amoureux de son reflet dans l’eau au point d’en mourir.
Freud a introduit cette notion en 1914 dans sa métapsychologie. Alors qu'il a un sens bien précis en psychanalyse, comme point de départ de la seconde topique, il est aussi utilisé de manière plus générale dans d'autres disciplines. Le terme est ainsi employé dans le langage sociologique et comme entité dans le manuel de classifications psychiatriques : le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM).
Le narcissisme peut-être compris comme le fondement de la confiance en soi. Lorsqu'il est défaillant, le terme peut désigner l'importance excessive accordée à l'image de soi.


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Octobre 2016 à 01:19:14
Après le suicide d’un proche / Re : mort de mon père quand j'avais cinq ans et suicide de ma femme
« Dernier message par assiniboine  le Hier à 16:00:47 »
Federico, je te serais reconnaissant de ne plus venir dans mon espace.
Merci;


Première et dernière fois ! message reçu 5/5...

Par contre, je maintiens et qui plus est je confirme et je n'efface absolument rien, je n'enlève pas une seule virgule, pas un seul mot à mon message... j'assume en adulte, complètement, entièrement la responsabilité de mon écrit !
Et j'utiliserai, bien sûr, mon droit de réponse en cas d'éventuelles provocations, de ridicule harcèlement ou de non respect de ma personne !!!

Je signe : Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Octobre 2016 à 02:36:04

Un peu de lecture... à 2h du mat...
pour ne pas penser l'impensable,
pour ne pas imaginer l'inimaginable,
pour ne pas voir... l'affreuse réalité... la cruauté, l'absurdité de la vie !

Le Forum c'est ça...
même tard dans la nuit ...
il y a des gars comme moi...
avec qui on peu boire un thé, un café ou un vin chaud...
oui, c'est selon... oui, c'est selon le moral !

On ne se dit rien... rien... rien...
 
ah ! si... on se dit qu'il fait froid... et on se réchauffe les mains... en buvant notre thé, notre café, notre vin chaud...
ah ! si ... on se regarde... et on sait que ça ne va pas très fort en ce moment !
ah ! si... on échange quelques sourires tristes...
et si, si, si... on partage notre douleur, notre souffrance ... dans la profondeur de la nuit...

Je ne vis plus la vie... de Papa de Raphaël... une autre vie que j'aimais tant !
Je suis toujours papa... mais ça m'intéresse moins ! je m'en détache involontairement, contre mon gré, malgré moi, irrémédiablement, irrésistiblement !
Cette vie de papa me semble loin... très loin !
J'aime infiniment mon jeune fils mais j'éprouve le très désagréable sentiment de ne plus être vraiment père !
J'ai perdu la place qui était mienne dans la famille... auparavant ! au temps jadis ! ....magnifique période de fier chevalier !

Je ne suis pas non plus... un enfant de chœur...

un enfant de choeur : un servant de messe ! 

Dictionnaire Français Synonymes

1 - bébé, môme, mouflet, nourrisson, marmaille, moutard, ange, gamin, gosse, mioche, marmot, poupon, nouveau-né, adolescent, lardon, poulbot, mouflette, bambin, enfançon, chérubin, baby.

2 - progéniture, fils, rejeton, descendant, héritier.   
(bon enfant)... bon, bon enfant, bienveillant, débonnaire         
(c'est un jeu d'enfant)... c'est très simple     
(faire l'enfant)... s'obstiner, jouer au naïf 

....

....

Je tombe enfin de sommeil... je vais enfin pouvoir dormir... bonne nuit !
Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 22 Octobre 2016 à 04:13:25
Zut tu dors et moi je me réveille pour venir prendre un vin chaud ou une tisane un café..... allez fait de beaux rêves
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 22 Octobre 2016 à 23:22:06

Bonsoir,

C'est en toute discrétion et sans vouloir m'immiscer dans votre sujet ni vous nommer... que je me permets de vous saluer très respectueusement et  vous rappeler très amicalement en forme de clin d'oeil  ;) la  réplique culte de Marlon Brando dans le film "Apocalypse Now" : "Je rêve souvent que je suis un escargot qui rampe doucement sur le fil de la lame d'un rasoir ... Imaginez vous ? Ramper sur le fil de la lame d'un rasoir ?"

OUI je vis exactement cela au quotidien depuis le suicide de mon fils aîné à l'âge de 18 ans ! le lundi 28 janvier 2013 !

Et encore OUI, OUI et OUI... je confirme que je suis toujours " dépendant affectif à mon Absent "... je le revendique même ! je caresse cette cicatrice qui saigne toujours abondamment ! je vis un deuil impossible ! je suis inconsolable !

Raphaël, mon fils, mon chéri, mon amour... Tu manques à ma vie !

Je vous souhaite le meilleur... "Bonne continuation !"

Bien Amicalement.
Federico

PS : j'espère que vous lirez ce message et que vous vous reconnaîtrez ! Faîtes-moi juste un petit signe... svp, merci !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 23 Octobre 2016 à 02:59:17
Je viens de me rendre compte qu'il est excessivement "délicat" et terriblement difficile d'avoir de bonnes intentions et de vouloir aider ! et cela...... je viens de l'apprendre à mes dépens !

De plus, ici, forum sur le deuil où nous sommes toutes et tous plus ou moins à fleur de peau ! l'exercice de soutien devient vite un exercice extrêmement périlleux .
Un mot mal interprété ou exagérément ressenti... et c'est la "cata"... on ne vous traite plus que d'une manière hautaine et très désinvolte.... de "ce monsieur"... "passer votre chemin"... votre message de soutien et d'encouragement peut même être considéré comme "dangereux"...

Décidément... même ici, je ne suis pas à l'abri d'être incompris !

Peut-être ai-je un style trop sincère, trop direct...  trop entier... je dois certainement manquer de "tact"...
On n'oublie trop rapidement que nous sommes aussi  en grande souffrance personnelle et qu'en plus nous avons la volonté d'aider... un peu de tolérance , je ne suis pas un professionnel de la santé  ! nous ne sommes que de malheureux bénévoles volontaires  !

OUI, j'hésite à répondre... je me méfie de la réaction  due à une incompréhension  !

Message mal interprété et c'est la "cata" ... je comprends qu'on ne prenne plus le risque de vraiment répondre...
C'est nettement moins risqué !

"Il fait beau !... oui, oui il fait indiscutablement  beau !"

"Il fait froid  ! oui, je suis entièrement d'accord !

Ne validons pas tout... mais  soyons toutefois un peu indulgent avec les autres... âmes charitables qui demandons écoute et bienveillance...

J'hésite même avant de publier ce message !

C'est rarissime quand j'interviens chez les autres... et çà devient même très compliqué de soutenir les siens... trop de susceptibilité, d'irritabilité,  de colère... moi le premier ! oui, moi le premier !

Bien solidairement
Federico

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 23 Octobre 2016 à 09:06:08
Il est important de continuer a être toi même un électrochoc est parfois utile a tout un chacun
Bises
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: JeanLuc le 23 Octobre 2016 à 11:02:43
C'est en toute discrétion et sans vouloir m'immiscer dans votre sujet ni vous nommer... que je me permets de vous saluer très respectueusement et  vous rappeler très amicalement en forme de clin d'oeil  ;) la  réplique culte de Marlon Brando dans le film "Apocalypse Now" : "Je rêve souvent que je suis un escargot qui rampe doucement sur le fil de la lame d'un rasoir ... Imaginez vous ? Ramper sur le fil de la lame d'un rasoir ?"
PS : j'espère que vous lirez ce message et que vous vous reconnaîtrez ! Faîtes-moi juste un petit signe... svp, merci !

Bonjour Federico,

Ah cette fameuse réplique qui peut s'adresser à la plupart d'entre nous ...

Parfois on descend du fil de la lame et on goûte un peu de paix et de sérénité mais bien vite on y remonte ... Un peu comme si cet exercice périlleux faisait partie intégrante de nos vies et qu'on ne peut l'éviter ...

Alors, parfois, on flirte avec les limites en voulant arriver au plus vite à la fin de la lame ... Malheureusement, cette lame ne possède aucune limite, si ce n'est l'inéluctable fin de nos vies.

Essayons d'aller le plus loin possible, le plus longtemps possible en profitant des miettes de bonheur que le destin sème autour de nous pour tenter de se faire pardonner.

Et surtout, dispersons à tous vents l'amour qui nous reste ... Aimer les "autres" c'est s'aider soi-même.

Que ce dimanche te soit serein, Federico !

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 23 Octobre 2016 à 14:25:23

            On écrit sur les murs

           Les noms de ceux qu'on aime

           On écrit pour les jours à venir

           On écrit sur les murs

           A l'encre de nos veines

           On écrit tout ce que ça voudrait dire ...

          ( Votre écuyère, Messire ... pour ajouter une pimentesque touche de Souci qui je l'espère, ne vous chagrinera point)


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 23 Octobre 2016 à 18:44:12
  Je suis certaine que nous faisons tous de notre mieux, chacun à sa manière, avec sa sensibilité et sa nature propres, selon ses possibilités et son approche. Nous sommes tous différents. Ce qui fait du bien à telle personne  ne fait pas forcément le même effet à telle autre. Je pense que nous nous efforçons tous de nous adapter à l'Autre pour ne pas le heurter quand il y a quelques divergences, ou approche différente, ce qui n'exclut pas la sincèrité et la spontanéité, au contraire; c'est une question de proportions  :)
  Parfois on a juste besoin de livrer spontanément nos émotions, comme ça nous vient, comme de tenir un journal intime. Je suis sûre que out le monde ici peux comprendre quand ce besoin se fait sentir chez l'un d'entre nous. Il faut bien laisser déborder le trop-plain de nos émotions!
  Ici nous vivons tous la même chose, et nos éventuelles autres différences n'y changent rien: la base reste la même, celle du deuil, les émotions, les phase du deuil restent les mêmes, y compris sous différentes formes. Nous le percevons tous, autant chez les autres que chez nous, parce-que le deuil a aiguisé notre sensibilité, notre empathie. Comme on dit: "Il faut en être un pour en reconnaître un autre". C'est pourquoi il y a une telle solidarité sur ce forum  :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Octobre 2016 à 04:31:14

J'ai une petite anecdote à vous raconter à 3h 30 du mat' parce que ça me tracasse un peu... je trouve ça un peu bizarre ! avec une drôle de coïncidence !

Avez vous remarqué que je parle ,et par conséquent, ici au forum que j'écris un peu l'Italien ces derniers temps ! inexplicablement et parfois malgré moi !

Eh! bien... si je vous disais qu'une ex- petite copine... italienne... vient de retrouver ma trace... sur Facebook... perdue depuis juste 30 ans !

Je n'utilise pas Facebook... mais j'ai quand même 2 comptes... dont un qui sert pour le groupe privé du Forum " les mots du deuil" où il y a quelques photos de Raphaël... et je n'ai qu'une seule amie que j'adore et que j'embrasse très amicalement au passage !
Mon deuxième compte ... je ne l'utilise pas...  pas de photo de moi ! je n'ai aucun ami... mais il y a mon vrai prénom et noms de famille ! ma photo de profil ... une magnifique rose de mon ex-jardin (rose Charles de Gaulle)... 

Je sais pas ce qu'elle me veut celle là ... après 30 ans sans histoire ni bagatelle ensemble !!!

Je vous livre en toute liberté et confiance une partie de ma réponse !

" - Tu me demandes ce qui s'est passé dans ma vie pendant ces 30 ans ! eh bien simplement et principalement... toute ma vie de couple... qui vient de s'envoler.... et ma vie familiale avec mes deux enfants.

Je viens donc de me séparer d'avec mon ex-compagne tout récemment depuis officiellement le 9 juin 2016 après 24 ans de vie commune ! ELLE a décidé... c'est comme ça ... c'est définitivement fini... tant pis pour moi mais la vie continue... elle ne s'arrête pas à une simple séparation même douloureuse qui s'est d'ailleurs très bien passée avec beaucoup de  respect !

C'est pas bien grave... puisque je retrouve MA LIBERTE ! ce qui est essentiel pour moi ! c'est merveilleux d'être libre à mon âge avec tout ce que je sais, j'ai appris, j'ai connu et  j'ai voyagé... c'est formidable !

J'ai deux enfants, deux magnifiques garçons...
 l'aîné : Raphaël Federico, 22 ans ! études de sciences politiques, Economie-Droit
 le cadet : Andreas Carlos, 20 ans ! études technologiques et Commerciales Electricité-Energies Renouvelables

Ma mère est décédée il y maintenant 16 ans !
et mon père vit à Valencia (Espagne) toujours allègrement à l'âge de bientôt 85 ans  !

Miguel, mon frère va bien ... divorcé depuis 2003 ( 2 très belles filles : ? 21 ans & ? 20 ans ) ... et nous vivons tous les deux à Toulouse en France !

Voilà XyXyXy... sinon tout va plutôt bien... des hauts et des bas... mais ça va dans l'ensemble ! je suis en bonne santé... et je suis LIBRE... quelle chance et quel bonheur.... les joies du vrai célibat à plus de 50 ans ! "

Après... je la drague un peu... juste par courtoisie... pour que ça lui fasse plaisir et moi aussi ! j'ai le droit ... j'suis célibataire et libre sans aucun engagement ! donc je fais ce que je veux !

De toute façon... y' a rien entre elle  & moi.... pour l'instant... peut être que bientôt... je refricoterai avec elle... et que de nouveau il y aura "fornication"... "- Le terme fornication désigne un rapport sexuel consenti entre un homme et une femme libres de tout lien ou empêchement, c'est-à-dire non mariés (ni entre eux ni chacun de leur côté) ni liés par des vœux de religion, ni parents. Cette pratique est considérée comme un péché de la chair, par le christianisme et l'islam."... franchement dans le christianisme & l'islam ... la fornication est interdite... ça c'est vraiment du n'importe quoi !

Bon, les enfants ... c'est pas que je m'ennuie en votre très agréable présence... mais je vais tout simplement aller dormir quelques heures... la nuit va être courte... par contre ... pas de fornication tonight non plus... une nuit de plus sans forniquer... c'est franchement dégueulasse !

Forniquement vôtre !

Votre irrécupérable et imbuvable... Federico !

PS : bien sûr que vous avez remarqué... pour Raphaël.... je sais ... j'ai pas pu !
j'ai pas menti... non plus !
plus tard... s'il y a un plus tard !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 24 Octobre 2016 à 14:20:06

Re: RAPHAËL, je t'aime. Papa
Envoyé par: à-bout-de-souffle (Adresse IP journalisée)

Date: dim. 23 octobre 2016 14:29:32


je compatis tellement à votre souffrance. j'étais suicidaire jusqu'au moment ou j'ai lu votre peine... je ne sais pas si ça va suffire pour me sauver définitivement... mais un soir, il y a de çà quelques jours, votre témoignage m'a sauver la vie. alors merci et courage. je pense bien à vous et à votre petit parti rejoindre les anges.


J'ai longuement réfléchi avant de prendre la décision de publier ici sur ce Forum "Les mots du deuil"... ce message qui m'a été envoyé... comprenez que je suis infiniment ému, touché, révolutionné !

J'ai parfois l'impression que ma vie a encore un sens... et peut encore être utile ... aux autres !

En toute humilité...

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: kompong speu le 24 Octobre 2016 à 19:18:50
Une très bonne nouvelle pour ce jeune il a su trouve dans tes messages le soutien nécessaire
Continue :)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 24 Octobre 2016 à 20:35:21
  Tu as eu raison de poster ce message ici Frederico  :) c'est très beau, très émouvant, j'ai moi-même été touchée, pour cette personne autant que pour toi. Je comprends très bien ce que tu as pus èprouver; c'est merveilleu de se sentir utile, particulièrement quand on souffre sois-même. Mais oui, tu le vois bien, tu es toujours quelqu'un d'utile, n'en doute jamais; d'ailleurs tu es utile aussi sur ce forum  :-* tu peut être fier de toi-bien que je ciomprenne aussi ta belle humilité. Tu es quelqu'un de bien.
  Je comprends d'autant mieux que depuis mon deuil surtout, savoir que je suis utile à au moins quelques autres personnes-certaines de ce forum, d'autres que je connais personnellement-me fait toujours chaud au cœur. Je sais alors que je ne suis pas restée ici-bas pour rien, et que je peut être utile à d'autres  :) :-*
  Vous vous êtes aidées mutuellement, sans vraiment le savoir, mais le résultat est là.
  Je suis heureuse pour toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Octobre 2016 à 09:45:38

Merci Kompong...
                         Merci Stana...

Vraiment je vous remercie pour votre soutien , vos encouragements et votre très fidèle présence et amitié !
Merci du fond du cœur !
Merci encore...Merci !

Je vous embrasse  :-*  :-*

Amitiés.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 25 Octobre 2016 à 10:03:41


Vite, je me prépare ... ce matin, j'ai la chance de pouvoir  aller au marché de plein air de mon village ...pour voir des gens et... surtout acheter des fruits, des légumes, du bon pain au levain, de bonnes olives,  je vais encore craquer pour les fleurs (au moins deux petites plantes... dites 'succulentes" càd  "grasses" - facile d'entretien pour mon balcon-loggia)...
J'adore le marché... c'est coloré, c'est familier, une bonne ambiance... je fais une petite "pause café" et je discute toujours... selon mes envies ! c'est aussi ça la vie... plaisir simple ou simple plaisir ... comme je l'aime !

Je file... à bientôt ... et bonne journée... "Les Schtroumpfettes du Forum"... Bien amicalement et pour la paix !

Federico
Titre: Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Ela le 25 Octobre 2016 à 16:36:03

J'ai parfois l'impression que ma vie a encore un sens... et peut encore être utile ... aux autres !

En toute humilité...


Merci d'avoir partagé ça avec nous... Je trouve ça beau, et juste... Cette petite joie simple de se sentir utile, qui pointe timidement le bout de son nez comme une petite pâquerette sur un champ de bataille... Précieuses ces pâquerettes. Ces petites joies... Celle d'aller au marché, celles que procurent une parole, un sourire amical.

Belle journée à toi.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 26 Octobre 2016 à 14:23:10

Re: RAPHAËL, je t'aime. Papa
Envoyé par: à-bout-de-souffle (Adresse IP journalisée)

Date: dim. 23 octobre 2016 14:29:32

je compatis tellement à votre souffrance. j'étais suicidaire jusqu'au moment ou j'ai lu votre peine... je ne sais pas si ça va suffire pour me sauver définitivement... mais un soir, il y a de çà quelques jours, votre témoignage m'a sauver la vie. alors merci et courage. je pense bien à vous et à votre petit parti rejoindre les anges.


                                                                                       ***********

J'ai longuement réfléchi avant de prendre la décision de publier ici sur ce Forum "Les mots du deuil"... ce message qui m'a été envoyé... comprenez que je suis infiniment ému, touché, révolutionné !

J'ai parfois l'impression que ma vie a encore un sens... et peut encore être utile ... aux autres !

En toute humilité...

Federico

                                                                                   ***********

Posté par: Ela
« le: Hier à 16:36:03 »

Citation de: Federico le 24 Octobre 2016 à 14:20:06

J'ai parfois l'impression que ma vie a encore un sens... et peut encore être utile ... aux autres !

En toute humilité...


Merci d'avoir partagé ça avec nous... Je trouve ça beau, et juste... Cette petite joie simple de se sentir utile, qui pointe timidement le bout de son nez comme une petite pâquerette sur un champ de bataille... Précieuses ces pâquerettes. Ces petites joies... Celle d'aller au marché, celles que procurent une parole, un sourire amical.

Belle journée à toi.

                                                                                  **********

Merci Ela, merci beaucoup... OUI, Ela ... je suis convaincu des énormes bienfaits que peuvent avoir sur nous toutes et tous ...les petits plaisirs simples, naturels et sincères de la vie quotidienne ! il est important de re-ouvrir les yeux et de savoir apprécier ces petits moments...magiques ! une parole douce, bienveillante... un sourire amical... un poème, un repas convivial !

Merci encore Ela... bonne continuation à toi... bonne journée...

Federico
                                                                                    *************

Je suis tellement ému par le message d' "à-bout-de-souffle" ....je suis encore profondément touché...

J'ai atteint mon objectif avec ELLE, suicidaire.... et ELISE ( sœur d'un frère qui s'est suicidé), deux jeunes filles... sensibles, intelligentes, merveilleuses !

Oui, mes messages sont compris et touchent enfin les jeunes... j'en ai bien sûr les larmes aux yeux ! quel soulagement !

J'ai très longtemps douté ... j'ai failli abandonné plusieurs fois sur l'autre Forum... j'ai tenu, tenu... contre vents et marées... pour recevoir en retour les témoignages de  "à-bout-de-souffle " et d' Elise !
Quelle énorme récompense !
Quelle émotion !

... Maintenant, si je le souhaite je peux tranquillement et très sereinement  partir de l'Autre Forum ... comme je dirais de l'Autre Monde ! tellement il est difficile d'y écrire pour les autres !... c'est comme se rendre en visite dans un endroit où il n'y a qu' à l'infini une extrême souffrance, un déchirement total et absolu... et c'est dans ce désert cruel et affectif que l'on peut trouver une récompense... sublime !

Amour... Amour... Amour... Oui, n'hésite donc pas... téléphone moi, écris moi... n'hésite surtout pas !


Le papa de Raphaël ... je pleure... Raphaël, mon fils, mon chéri, mon amour... je t'aime !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 26 Octobre 2016 à 14:30:42
Nous sommes là les uns pour les autres, et le partage des petites joies non seulement fait du bien, mais peux même donner de l'espoir à d'autres personnes  :-* 
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Octobre 2016 à 08:15:18
Oh ! Souci... quel plaisir de te lire ! tôt ce matin, je te baiserai bien...la main ! puis j'irai ensuite à l'enseigne " Au Cul la Marie" pour me culbuter une jolie fille de Pigalle ! tout ceci avant d'entamer ma journée de Travail ... les c...... ! non pardon ! la tête bien vidée ... grâce à  quelques instants de jouissance... et vide de toutes les "conneries" insupportables... une insoupçonnable douleur traverse ma poitrine et va se loger en plein cœur ! je ne peux la déloger pour la resituer ailleurs !
Et pourtant comme j'aimerai pouvoir la pisser (la douleur) ... ou mieux la chier (la souffrance) .... et encore vomir, vomir, vomir... ce qui me fait terriblement... souffrir ! douleur impartageable ! souffrance indicible...

La journée commence mal... et ce n'est que le début !
J'ai peur pour ce soir !

Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 27 Octobre 2016 à 08:30:55

Chère Elia,

Ton témoignage est magnifiquement raconté... tellement humain... quelle pureté intellectuelle ... quelle sensibilité... quelle fragilité... voyage dans l'émotionnel ! tu transmets de la douceur malgré la dureté de ton texte...
Quel amour de couple !
Quel romantisme !
Vous vous aimez !

Amitiés.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 27 Octobre 2016 à 09:04:47

    Un sourire c'est toujours ça de donné, ça de pris.

    Évidemment après, on s'en irait bien gentiment vider l'Océan à la petite cuillère ... comme AVANT ...
     Personne à part toi ne sait ce que tu endures au juste, c'est ton histoire, et de même que je ressens ce qui ne se voit pas, tu lis ce que je n'écris pas.
    J'essaierai de trouver quelques carabistouilles pour ratatouiller les images trop nettes du Malheur et tu viendras chez KS on fait des chips de pommes comme chez mon amour de grand-mère ...
    Je vais demander à Yacine une bougie pour Kalahan ... et toi, tu vas en demander une pour Raphi ?
    Prends soin de toi Fedy ... bon courage, bien doucement M.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Octobre 2016 à 03:27:24

Raphaël,

Une délicate fin de semaine va annoncer un bien difficile début de semaine prochaine jusqu"au mercredi 2 novembre... jour des défunts !
J'aurais bien voulu partir ... partir encore et toujours... pour être seul, caché, éloigné, retiré de tout et de tous !
Cette fois, ça n'a pas été possible... les contraintes professionnelles l'emportent sur le besoin spirituellement athée d'être au milieu d'un désert !

Rapha...Ô mon Raphi... je ferme les yeux... j'ai trop mal... je respire doucement et profondément... je ne veux plus re-ouvrir les yeux !
Je ne supporte plus grand monde ni grand chose... je m'isole pour ne pas craquer... je maitrise mieux mes gestes et paroles dans le silence et la solitude !

Je me protège et je préserve mes relations avec les autres ... car j'ai un incroyable sentiment d'annulation sentimentale et même parfois de destruction relationnelle... je me détache  de tout et de tout le monde et je dirais même lorsque surtout la relation peut devenir belle et sincère... je refuse inconsciemment ce nouveau défi !
Je pars... je m'enfuis... non, je ne suis pas prêt !....je ne veux ni peux partager ma douleur et souffrance avec autrui !

Je ne m'autorise plus, momentanément j'espère, le bonheur... j'ai du mal à vouloir être heureux... j'ai du mal à me sortir de TOI et de mon cercle intimiste et secret !

J'ai acheté des pensées et j'ai commercé à sortir des petites et des grandes bougies à longue durée !
Demain Vendredi 28 ! ( 3 ans et 9 mois que tu es parti ) ... j'allume l'appartement avec pleins de bougies "pour toi et mes autres !"...
Les autres encore plus  "autres" ne savent pas ni ne peuvent s'imaginer la douleur, la souffrance, les changements d'états d'âme que cela suppose vivre un deuil impossible... c'est difficile de supposer un telle comédie car cela impose d'avoir une telle ouverture d'esprit et un tel talent de déguisement !

Un sourire de façade, une parole rassurante et un clin d'oeil et le tour est joué... l'insoutenable légèreté de la vie peut continuer avec ses mensonges et son hypocrisie !

MOI, ton papa, je veux penser à toi... et puis non, je ne suis pas encore prêt à te lâcher... je pense à toi plus qu'à moi !

Le jour où je penserai davantage à moi qu'à toi... ça sera gagné... ce n'est malheureusement pas le cas ! tant pis pour moi !

Je pense que ta mère pense désormais plus à elle qu'à toi !!! elle a peut être raison... mais moi, je n'en suis pas là...

Je ne suis pas égoïste et je n'ai pas peur de souffrir... je veux encore penser à toi et non pas me noyer dans les activités superficielles !

TU es mon essentiel... ma priorité... ma respiration, mon souffle, ma raison de vivre ... je t'aime, mon Amour !

Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 28 Octobre 2016 à 07:25:03
J' éprouve beaucoup de peine pour toi, les jours à venir effectivement vont nous rapprocher de nos morts, cela ne va pas être bien gai. La période est délicate car peu de temps après la Toussaint on prépare Noël et on ne peut pas s' y résoudre car il manque quelqu' un.  Du malheur il faudrait passer à la joie d' un claquement de doigt mais nous ne pouvons pas mentalement faire telle gymnastique, ce n'  est pas possible, et puis on n' y croit plus au Père Noël, s' il existait lui aussi il ne nous priverait pas de ceux qu' on aime, mieux, il nous les ramènerait à dos de rennes, mais en guise de cadeau il peut bien faire brûler sa hotte dans une cheminée, s' y brûler les fesses aussi  et nous foutre la paix, nos chaussettes on les gardera aux pieds pour nous tenir chaud, pas besoin d' y mettre une papillote dedans  pffffff, et le pétard lui aussi pan dans les fesses du Père Noël pour qu' il reparte plus vite, non mais, je déteste Noël.  Finalement je préfère le silence de la Toussaint. Le recueillement. La paix. Pas la paix intérieure, non ça n' est pas possible, la paix autour, c' est mieux que le tapage commercial.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 28 Octobre 2016 à 08:10:10

Bonjour élia,

Je dois avouer que toi, alors ! tu me bouleverses !
Ecoute moi, élia, s'il te plaît... je vais te faire une honnête proposition...
J'ai bien vu que tu n'as pas de "chez toi" donc moi je veux bien t'accueillir pendant un certain temps dans "Mon Petit Monastère"...afin que nous fassions connaissance... mais surtout pour que tu puisses être bien et te sentir en toute sécurité !
OUI, dans Mon Petit Monastère nous sommes des personnes tolérantes et compréhensives...soit rassurée !
D'abord, je souhaite que tu prennes ton temps, repose toi... promène toi à travers les allées fleuries des jardins, va au potager, au verger... tu croiseras quelques formidables ami(e)s... toutes et tous adorables...sourire aux lèvres... discrets, patients... nous sommes là pour toi ! tu es là pour recevoir douceur, gentillesse et amabilité !

élia, ici, tu peux souffrir et être avec lui... je t'invite à te réfugier dans Mon Petit Monastère... aie confiance !

Dorénavant, tu sais où aller...et j'espère t'avoir un peu éclairé... tout ira bien !

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico

PS : quand tu te sentiras mieux... tu prendras ton envol et tu ouvriras ton propre sujet... tu seras bien chez toi ... et tu m'inviteras à passer humblement quelques moments simples mais sincères !
A bientôt...
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: *Ephémère* le 29 Octobre 2016 à 13:05:34
:)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: *Ephémère* le 29 Octobre 2016 à 17:31:03
Bonjour Elia,
Que de maladresses dans notre entourage, n'est-ce pas ?
Ils ne peuvent imaginer ce que nous traversons. D'ailleurs, nous mêmes, ici, sommes tous différents, et nous ne réagissons pas de la même manière.
Bien sûr, tu en entendras, de ces conseils, qui se veulent bienveillants. Notre peine est difficilement supportable pour les autres, alors ils tentent de nous aider.

Notre peine est légitime ; et nous avons besoin de ces moments de confrontation à la solitude, à la vie sans eux. Il nous faut  réapprendre à marcher sans notre main dans celle de notre amour, et découvrir ce nouveau monde.
Etrange ; inconnu ; cet univers où ils ne sont pas.
Pour parvenir ensuite peu à peu à y prendre une place. Notre place ?
Et puis, oui, nous avons besoin de ces moments où nous accueillons notre peine comme un enfant qu'il nous aurait laissé en partant. Héritage de tout cet amour partagé. Mais encore un peu quelque-chose de lui.

Pour ce qui est de ces instants où notre mémoire parait s'assoupir un peu.... je crois qu'en effet, ils nous protègent. Il me semble que ces moments où notre esprit se trouve  libéré de l'abominable, de l'impensable, sont nécessaires à notre survie psychique.
Ce n'est pas l'oubli, c'est juste une petite fenêtre, une bouffée d'oxygène qui nous permet de continuer à avancer.
Et peu à peu, sans même que nous en ayons conscience, notre relation au souvenir se transforme. Nous le chassions de toutes nos forces pour ne pas hurler de douleur, car il  ne nous jetait au visage que le manque et l'absence. Et le voilà qui, tout doucement,  se glisse à nos cotés, si doucement  que nous renonçons à le refouler.  Et puis plus tard encore, voilà même qu'il nous fait  sourire. Oui, un jour, nous parvenons à évoquer le souvenir de notre amour, en souriant à notre bonheur passé.
Lorsque penser à notre aimé ne déclenchera plus le tsunami infernal qui nous fait ployer sous la  douleur, lorsque le souvenir ne sera plus notre ennemi, alors, sans même que nous l'ayons voulu, nous nous retrouverons à marcher sur notre route.

Fais toi confiance, écoute ce que te dit ton corps : il faut te reposer si la fatigue se fait trop lourde. Ecoute ton cœur, Elia. Le chagrin n'est pas un signe de déséquilibre mental ! Si tu as besoin de moments bien à toi, prends les. Et s'il pleut sur tes joues, prends un mouchoir, c'est notre parapluie à nous.

Je te souhaite une fin de journée douce et sereine.
A bientôt,
*Ephémère*


Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Ela le 29 Octobre 2016 à 18:03:39
Elia, Ephémère... Je passais par là, et vous remercie pour vos paroles... Ça fait du bien, de se sentir un peu moins seule... De se reconnaître dans les mots et les maux des autres... De ne pas avoir à chercher soi-même, ce soir, comment décrire tout ce bazar, ce nœud: dans la tête, le ventre, la gorge, le cœur... Ce jeu du chat et de la souris épuisant, avec nos souvenirs, notre solitude, notre peine... qu'on recherche, qu'on convoque et puis qu'on fuit.
Je vous embrasse.

Et avant de repartir vers d'autres horizons virtuels, un bon ouikinde glandouilleux à Federico. :) Merci d'accueillir nos tristes mines sur ton fil.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Octobre 2016 à 18:26:40


Charles BAUDELAIRE   (1821-1867)


Recueillement

Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille.
Tu réclamais le Soir ; il descend ; le voici :
Une atmosphère obscure enveloppe la ville,
Aux uns portant la paix, aux autres le souci.

Pendant que des mortels la multitude vile,
Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci,
Va cueillir des remords dans la fête servile,
Ma douleur, donne-moi la main ; viens par ici,

Loin d'eux. Vois se pencher les défuntes Années,
Sur les balcons du ciel, en robes surannées ;
Surgir du fond des eaux le Regret souriant ;

Le Soleil moribond s'endormir sous une arche,
Et, comme un long linceul traînant à l'Orient,
Entends, ma chère, entends la douce Nuit qui marche.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Octobre 2016 à 22:22:40

élia, Ela, *Ephèmère*, Nandou_guanaco...

Quelle douce et magnifique émotion pour moi de vous avoir lu, j'ai tellement envie de dire ... de vous avoir aperçu vous parler, vous croiser, échanger des gestes, des paroles, des sourires discrets... dans les jardins silencieux et solitaires de Mon Petit Monastère... jardins accueillants, reposants où l'on respire en ce moment la terre humide qui sèche au bienvenu soleil de l'après midi !

Vous êtes belles à ramasser les fleurs, les fruits... à vous promener, à lire un livre, à penser... parfois on devine une larme... des pleurs aussi... je ne dis rien... je sais, j'ai vu mais je ne dis rien... je suis à l'écoute... dans l'attente d'une parole douce, d'un geste tendre, d'un sourire attentionné... d'une main amicale qui se pose sur une épaule !

Chagrin, oui... douleur, oui... souffrance, oui... mais dans un environnement serein et paisible où aiment chanter les oiseaux, les écureuils ne courent pas... ils dansent !

Nous allons nous sentir mieux... et puis vos gâteaux sont tellement bons avec un bon chocolat chauds, thé ou café !

Il y a aussi du bon vin... du bon miel... de la bonne confiture, du beurre et du pain !

Cela me repose beaucoup de penser à vous et d'écrire modestement ce texte sans aucune prétention si ce n'est celle de vous faire plaisir !

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 29 Octobre 2016 à 23:40:49

Raphaël,

Le fait que Papa vienne habiter ici à C.T. dans ce nouveau village distant du tien où NOUS avons nos souvenirs et où TU es enterré au cimetière du village...
et bien cela ne m'éloigne pas de toi...
et,
me repose...
en évitant de croiser certaines "connaissances"...
Je suis bien plus tranquille ici à C.T. plutôt que là-bas à F.

Je pense aussi autrement à toi... plus sereinement et sans le poids des autres !
J'ai pris une bonne décision de changer d'air et de préférer venir ici !
Je me sens plus indépendant, plus autonome, plus libre !

Quand je retourne là-bas ... j'étouffe ! j'angoisse ! j'ai envie de vomir toute cette tristesse...
Je pense aussi que c'est surtout à cause de ta mère !
Cette séparation je ne l'ai évidemment pas encore digéré... elle me fait encore et encore très très très mal !
Il paraît que maintenant ça l'emmerde terriblement que je ne veuille plus la voir !
ça c'est mon choix !

C'est terminé... c'est fini ! je ne veux plus la voir !

Je vais bien me soigner, faire attention à ma personne, m'occuper, m'arranger, travailler, sortir, voyager, rencontrer, profiter, recevoir, cuisiner, me divertir, m'amuser... sourire, rire, chanter, danser... VIVRE !

Elle, c'est terminé... c'est fini ! je ne veux plus la voir !

https://www.youtube.com/watch?v=AcyaNzyksfE... Francis Cabrel... Encore et Encore...

Elle, c'est terminé... c'est fini ! je ne veux plus la voir !

Toi, ça continue... et ça ne sera jamais fini... mon Raphaël, mon fils, mon chéri, mon AMOUR !

Je t'aime Raphaël

Papa.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: *Ephémère* le 30 Octobre 2016 à 00:52:25
Bonsoir, ou bonjour ....
Juste un petit passage sur la pointe des pieds, pour dire que la tarte était réussie, et qu'elle fut appréciée.
Une soirée entre amis, sans chagrin. Pouvoir même évoquer quelques souvenirs sans le cœur déchiré, sans larmes à étouffer. Mais mon adoré si présent.
Un petit pas, mais  important.
Que votre nuit  soit douce, et votre sommeil  serein.
A bientôt
Ephémère.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Octobre 2016 à 16:48:16


Titre : Au bout du chemin

Poète : Charles Guérin (1873-1907)

Recueil : Le semeur de cendres (1901).


Au bout du chemin
 Le soleil se couche ;
 Donne-moi ta main,
 Donne-moi ta bouche.

 Comme un cœur sans foi
 Cette source est noire ;
 J'ai soif, donne-moi
 Tes larmes à boire.

 Ô chute du jour !
 Des angélus sonnent ;
 Donne-moi l'amour
 Dont tes seins frissonnent.

 La route descend,
 Blanc ruban de lieues,
 Le dernier versant
 Des collines bleues.

 Arrêtons-nous ; vois,
 Là-bas, ce feuillage
 Où fument des toits,
 Où rêve un village :

 C'est là que je veux
 Dormir sous les portes,
 Parmi tes cheveux
 Pleins de feuilles mortes.

Charles Guérin.
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Octobre 2016 à 16:54:05


Titre : Compagne savoureuse et bonne

Poète : Paul Verlaine (1844-1896)

Recueil : Chansons pour elle (1891).


Compagne savoureuse et bonne
À qui j'ai confié le soin
Définitif de ma personne,
Toi mon dernier, mon seul témoin,
Viens çà, chère, que je te baise,
Que je t'embrasse long et fort,
Mon coeur près de ton coeur bat d'aise
Et d'amour pour jusqu'à la mort :
Aime moi,
Car, sans toi,
Rien ne puis,
Rien ne suis.

Je vais gueux comme un rat d'église
Et toi tu n'as que tes dix doigts ;
La table n'est pas souvent mise
Dans nos sous-sols et sous nos toits ;
Mais jamais notre lit ne chôme,
Toujours joyeux, toujours fêté
Et j'y suis le roi du royaume
De ta gaîté, de ta santé !
Aime moi,
Car, sans toi,
Rien ne puis,
Rien ne suis.

Après nos nuits d'amour robuste
Je sors de tes bras mieux trempé,
Ta riche caresse est la juste,
Sans rien de ma chair de trompé,
Ton amour répand la vaillance
Dans tout mon être, comme un vin,
Et, seule, tu sais la science
De me gonfler un coeur divin.
Aime moi,
Car, sans toi,
Rien ne puis,
Rien ne suis.

Qu'importe ton passé, ma belle,
Et qu'importe, parbleu ! le mien :
Je t'aime d'un amour fidèle
Et tu ne m'as fait que du bien.
Unissons dans nos deux misères
Le pardon qu'on nous refusait
Et je t'étreins et tu me serres
Et zut au monde qui jasait !
Aime moi,
Car, sans toi,
Rien ne puis,
Rien ne suis.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 30 Octobre 2016 à 17:00:42


Titre : Le bonheur de l'obscurité.

Poète : Amédée Pommier (1804-1877)

Recueil : Poésies (1832).


Faux éclat des grandeurs pour lequel on soupire,
 Opulentes cités, ambitieux palais,
 Princes, et toi, Fortune, au perfide sourire,
 J'ai trouvé loin de vous l'innocence et la paix.

 Exilé de la cour, oublié de l'envie,
 Dans le sein du silence et de l'oisiveté,
 Sans désirs, sans douleurs, je vais couler ma vie,
 Et mon plus cher trésor sera ma pauvreté.

 Lieux qui m'avez vu naître, aimable solitude,
 Au moment du retour que vos charmes sont doux !
 Je pourrai donc enfin, libre d'inquiétude,
 Goûter des plaisirs purs et simples comme vous.

 Je reconnais les champs, le clocher, la colline,
 Tous les premiers objets qui frappèrent mes yeux,
 Et le chêne isolé dont la tête s'incline
 Sur le modeste toit qu'habitaient mes aïeux.

 Séjour du vrai bonheur, retraites pacifiques,
 Accueillez aujourd'hui le nouveau villageois :
 C'en est fait, je renonce aux lambris magnifiques
 Pour le gazon des prés et l'ombrage des bois.

 Qu'on vante les héros dont le fatal courage
 S'ouvre un chemin sanglant vers l'immortalité ;
 Refrains des vendangeurs, travaux du labourage,
 Combien je vous préfère à leur célébrité !

 Le vain bruit de la gloire et le faste des villes
 N'ont pas encore trouble le calme de ces lieux ;
 Les jours y sont sereins, les cœurs y sont tranquilles ;
 En fuyant les pervers, j'ai trouvé les heureux.

 Toi pour qui je respire, ô maîtresse adorée,
 Le bocage t'appelle et s'embellit pour toi ;
 Viens partager mes biens, ma chaumière ignorée ;
 Viens vivre loin d'un monde où l'amour est sans foi.

 Souvent, parmi les fleurs des riantes prairies,
 Nous irons contempler le déclin d'un beau jour ;
 Souvent, le cœur bercé de douces rêveries,
 Nous irons parcourir les forêts d'alentour.

 Ces berceaux odorants, ces dômes de feuillage,
 Ennemis du soleil et versant la fraîcheur,
 Les timides désirs que leur ombre encourage,
 Tout ici nous promet un facile bonheur.

 Nous pourrons savourer l'aspect de la nature,
 Dans les bras l'un de l'autre et d'amour consumés ;
 Ces lieux nous prêteront leurs rideaux de verdure,
 Et leurs sièges de mousse, et leurs lits parfumés.

 Promenant leur cristal en gracieux méandres,
 Les limpides ruisseaux couleront près de nous ;
 Je chanterai pour toi : mes vers, seront plus tendres,
 Dictés par tes regards, écrits sur tes genoux !

 Hélas ! Bientôt peut-être, abrégeant ma carrière,
 L'inexorable mort viendra nous séparer ;
 Les pavots du cercueil couvriront ma paupière ;
 Je sentirai ma vie et ma flamme expirer.

 A cette heure suprême, ô ma chère Zélie !
 Tu seras près de moi pour calmer mes douleurs ;
 Je presserai ta main de ma main affaiblie,
 Et mon dernier regard verra couler tes pleurs.

 Mes vœux seront remplis, si ton cœur me regrette,
 Si celle que les dieux firent pour tout charmer
 Vient rêver quelquefois sur la cendre muette
 D'un mortel inconnu qui vécut pour t'aimer !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 31 Octobre 2016 à 02:14:19

Les temps sont difficiles pour nous endeuillés qui vivons très douloureusement la perte de nos amours !

Autrefois, la Toussaint... le jour des défunts... ce n'était pas une période ordinaire... non, ça NON !
Avec ma mère : impossible !... elle allumait toujours quelques bougies...
J'y pensais bien à mes morts...un peu... très respectueusement...en silence... tristement...
Mais, une heure plus tard... c'était fini ! je passais à autre chose !

Tandis que maintenant, la Toussaint... le jour des défunts...ce n'est toujours pas une période ordinaire... elle n'a rien d'extraordinaire non plus !...
Ma mère n'est plus là... ni mon grand père... ni mon fils... ni toutes ni tous "mes autres"... !
j'ai commencé à allumer des bougies il y a quelques jours... c'est encore plus allumé aujourd'hui... et cela jusqu'au moins vendredi prochain !
J'y pense toujours... beaucoup... très respectueusement... en silence... tout en mélancolie, une tristesse infinie...
Et ça dure, ça dure... des jours, des nuits ! ça ne fini jamais !

Demain lundi matin, tôt, j'irai au cimetière pour "voir" Raphaël... j'aurai aussi une pensée très spéciale bien sûr pour ma belle sœur ( la tante de R. et unique sœur de mon ex-compagne) dont les cendres sont à côté du cercueil de Raphaël... à l'intérieur du caveau... du monument funéraire ! je l'appréciais beaucoup !

Jeudi... j'irai me recueillir toute la journée... ailleurs ... pour "mes autres" et pour encore LUI ... au monastère Sainte Marie du désert en Haute Garonne (Bellegarde - Sainte Marie près de Lévignac) où disons... j'ai mes habitudes et où je retrouve une certaine sérénité intérieure... je ressens m'envahir une tranquillité très apaisante... une douceur... une tendresse... loin de toute cette violence, de toute cette agressivité !

J'achèterai à la boutique du monastère des bougies ... que j'allumerai ensuite dans l'abbaye Sainte Marie du désert...

Pour moi... pour vous !

Bien solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 31 Octobre 2016 à 02:25:51


OUI, moi aussi... je vois... sur la stèle... son prénom, son nom... 1994-2013 ! 

Non... non... pas 19 ans mais 18 ans !

OUI, Raphaël est mort à 18 ans ! il y a même sa photo sur un médaillon en porcelaine ... il sourit !

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 31 Octobre 2016 à 02:36:50

Ah Oui, j' oubliais... je lui amènerai demain matin... des fleurs ! de jolies pensées... toutes colorées... à petites fleurs... c'est plus délicat, ça tient mieux et plus longtemps... les pensées à petites fleurs !

Les pensées à petites fleurs... c'est plus délicat, ça tient mieux et plus longtemps !

.... .... ....  :'(
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Novembre 2016 à 22:29:42


Désolé... je suis fermé... cause vacances aux Seychelles !

Pour les complaintes ... allez voir Monsieur Le Curé ! et pour les réclamations... l'inspecteur des impôts !

Bonne Nuit Les Petits !

Federico

PS : Journée de Toussaint : éprouvante et pourtant je ne suis pas sorti de chez moi !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Novembre 2016 à 23:02:56

"L'art, c'est le plus court chemin de l'homme à l'homme"  Malraux

L'art, c'est le plus court chemin à chier de la merde quand un homme souffre,  qu'il a peur,  qu'il a faim,  qu'il a soif...
(je suis ce  bouffon de Federico !)...

Avis contradictoire qui enrichit le débat ... Réflexion...Tolérance... Respect !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 01 Novembre 2016 à 23:24:35

" Le livre de ma mère " d' Albert Cohen... est mon livre de chevet !

" - Ode à sa mère, ode à sa mère morte, ode à toutes les mères qui nous ont aimés et que nous n’avons pas assez aimées en retour, Le Livre de ma mère est un roman autobiographique d’Albert Cohen, publié en 1954. Au fil des pages, Albert Cohen écrit un nouveau testament, écrit les révélations, les enseignements propres à constituer les fondements d’une véritable religion maternelle.

Albert Cohen écrit au fil de la pensée, sans se soucier de rendre un récit linéaire ou documentaire, alternant entre souvenirs d’enfance, de jeune adulte puis d’homme mûr qui laisse son passé tour à tour hanter et bercer mélancoliquement son quotidien.

Il livre, entre humour, sarcasme et compassion, son angoisse de la mort qui a couché sa mère et qui le couchera bientôt, son regret d’avoir négligé celle qui l’a tant aimé, qui n’est plus et ne sera jamais plus et enjoint à tous les fils de la terre de reconnaître le trésor mortel que représente une mère pour son enfant, tout en leur implorant d’aimer mieux et plus qu’il ne l’a fait.

Il rend hommage à cette étrangère déracinée, cette fille d’Israël, ce « génie de l’amour » que fut sa mère et qui le comprenait, l’aimait mille fois plus que ces jeunes femmes futiles et ces fréquentations mondaines et occidentales qu’il lui préférait alors. Le livre apparaît en ce sens aussi comme une excuse, celle d’un petit garçon coupable d’une bêtise qu’il ne peut plus vraiment espérer réparer sauf par l’artifice de l’écriture. "

Le livre de ma mère d'Albert Cohen (1954)

« Pleurer sa mère, c’est pleurer son enfance. L’homme veut son enfance, veut la ravoir, et s’il aime sa mère davantage à mesure qu’il avance en âge, c’est parce que sa mère, c’est son enfance.»



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 02 Novembre 2016 à 14:25:51

https://www.youtube.com/watch?v=aN5s9N_pTUs

Paroles et traduction de «Cleopatra»... The Lumineers


I was Cleopatra, I was young and an actress
When you knelt by my mattress, and asked for my hand
But I was sad you asked it, as I laid in a black dress
With my father in a casket, I had no plans

J'étais Cléopâtre, j'étais une jeune actrice
Puis un jour tu t'es mis à genoux sur mon matelas et tu m'as demandé en mariage
Mais quand tu as posé la question j'étais triste, parce que je portais une robe noire
Mon père venait d'être enterré, je n'avais aucune plan d'avenir


And I left the footprints, the mud stained on the carpet
And it hardened like my heart did when you left town
But I must admit it, that I would marry you in an instant
Damn your wife, I'd be your mistress just to have you around
Et j'ai laissé des empreintes de pas, la boue a tâché le tapis
Et ça a durci, comme mon cœur, quand tu as quitté la ville
Mais je dois bien l'admettre, que si je le pouvais, je t'épouserais sur le champ
Tant pis si je ne deviens pas ta femme, je pourrais être ta maîtresse juste pour t'avoir à mes côtés


But I was late for this, late for that, late for the love of my life
And when I die alone, when I die alone, when I die I'll be on time

Mais je suis arrivée trop tard pour connaitre ça, trop tard pour connaitre cette chose, trop tard pour connaitre l'amour de ma vie
Et quand je mourrai seule, quand je mourrai seule, quand je mourrai, je serai à l'heure


While the church discouraged, any lust that burned within me
Yes my flesh, it was my currency, but I held true
So I drive a taxi, and the traffic distracts me
From the strangers in my backseat, they remind me of you
Alors que l'église s'est découragée, tout désir qui brûlait en moi
Oui le plaisir de la chair, c'était ma devise, mais j'ai tenu parole
Alors, j'ai pris un taxi, et me suis laissé distraire par la circulation
Vu que les étrangers, assis à l'arrière, me faisaient penser à toi


Mais je suis arrivée trop tard pour connaitre ça, trop tard pour connaitre cette chose, trop tard pour connaitre l'amour de ma vie[b]But I was late for this, late for that, late for the love of my life
And when I die alone, when I die alone, when I die I'll be on time

[/b]Et quand je mourrai seule, quand je mourrai seule, quand je mourrai, je serai à l'heure


And the only gifts from my Lord were a birth and a divorce
But I've read this script and the costume fits, so I'll play my part
Et les seuls cadeaux que j'ai reçus du Seigneur sont: une naissance et un divorce
Mais j'ai lu le script et le costume me colle à la peau, alors je jouerai mon rôle


I was Cleopatra, I was taller than the rafters
But that's all in the past now, gone with the wind
Now a nurse in white shoes leads me back to my guestroom
It's a bed and a bathroom
And a place for the end
J'étais Cléopâtre, j'étais plus grande que les chevrons
Mais maintenant tout ça appartient au passé, emporté par le vent
Maintenant, une infirmière qui portent des chaussures blanches me raccompagne dans ma chambre
Elle se compose d'un lit et d'une salle de bains
Et d'un lieu pour mourir


I won't be late for this, late for that, late for the love of my life
And when I die alone, when I die alone, when I die I'll be on time
Mais je ne serai pas en retard pour connaitre ça, en retard pour connaitre cette chose, en retard pour connaitre l'amour de ma vie
Et quand je mourrai seule, quand je mourrai seule, quand je mourrai, je serai à l'heure
 








 








 

 





 












 









 
 










Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 02 Novembre 2016 à 19:51:43
C'est vraiment magnifique Frederico, il n'y a pas d'autre mot. Les paroles sont particulièrement belles et poignantes  :( :)
Merci beaucoup pour le partage!!  :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Novembre 2016 à 01:11:39

Après un échange extrêmement constructif en MP avec deux membres de ce forum... il a été décidé qu'il valait mieux "effacer", "enlever" mes deux messages sur le sujet : l'âme dans la rubrique "Vivre le deuil de son conjoint"... il n'y a pas de problème !

Publiquement, je tiens à m'excuser notamment auprès de Zabou ... je n'avais nullement l'intention de la blesser en l'appelant "Bouza" en verlan ! après, j'ai déconné et déliré en écrivant sur l'âme, LÂÂM, l'âne, l'âme ou pas d'âme... et je suis le premier à m'excuser s'il le faut ... à "enlever" un message confus, blessant ou mal interprété... c'est la règle du jeu ! il y a un Webmaster et un Administrateur !... et des membres !

Respect et Acceptation !

Sincères Salutations.
Bien Solidairement.
Federico
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Nandou_Guanaco le 03 Novembre 2016 à 08:25:02
Bon alors, puisqu' on a le droit de péter une  durit sur ton mur, je m' autorise à venir polluer ton mur mon cher Federico, je suis furax. Tu me dis hein si ça te gêne, je le retirerai, c' est juste que ça me fait du bien d' écrire, du coup je peux effacer. Tu sais, c' est au sujet de la Josiane, l' autre belle-mère, la belle merde pardon!

Voilà le courrier que je vais porter en mains propres à ma belle-fille ce matin:

Moi Florence A-----

- J' aime ma belle-fille Audrey
- Je protège ma belle-fille
- Je fais le maximum possible pour ma belle-fille
- J' aide financièrement ma belle-fille
- Je ne dis jamais du mal de ma belle-fille

Donc de Josiane l' autre belle-mère, J' EXIGE:

- Qu' elle arrête toutes ses médisances sur mon fils
- Qu' elle arrête toute critique sur le couple Audrey-Grégory
- Qu' elle apprenne à aimer mon fils, au moins à faire semblant

Je demande donc que Josiane soit vertement recadrée, qu' elle cesse tout propos malsain, déstabilisant ou méchant.

Afin d' être sûre qu' elle comprenne bien, ce texte va circuler dans toute la famille A-----/M----- si d' ici une semaine Josiane n' a pas compris.

Fait le 3 nov 2016 et signé.

Pour explication entre nous, Josiane est une mante religieuse, elle a déjà bouffé le cerveau de son mari, celui-ci un beau jour est parti sans donner d' explications, disparition volontaire non sans avoir planté des dettes à sa femme. Du coup on a toujours pensé que ce type était un monstre,  cela a beaucoup fragilisé les 3 enfants du couple dont ma belle fille. J' ai toujours cru à cette version jusqu' à ce vendredi où Josiane s' en est prise  à moi, moi qui suis en deuil donc en situation de détresse psychologique, hein, on s' en prend aux faibles c' est bien connu pour me déballer tout un stock de reproches au sujet de mon fils, sa langue de vipère m' a particulièrement affectée, et depuis vendredi je rumine. J' ai bien réfléchi depuis, je ne veux pas qu' elle contamine et infantilise ses 3 enfants et les rende fous comme elle a fait avec son mari. Bon ceci dit, je commençais à aller mieux et paf, je replonge dans les crises d' angoisse, à cause d' elle ma cage thoracique reprend ses à coups, j' ai du mal à respirer. Je ne m' attendais pas à tant d' ingratitude à mon égard, moi qui ai toujours fait passer mes enfants en premier. J' entends de là mon mari du fond de son trou: Eh oui Florence, je te l' ai toujours dit: tu es trop bonne, tu es trop conne! Ca il me l' a souvent dit! Ce à quoi je répondais: c' est comme ça que tu m' as choisie! Mais voilà, maintenant que t' es mort, je vais me réveiller!

Bisous à touti, tu me dis hein Federico, je me retire comme le ressac de la mer (mère) en colère si je te dérange.

Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: zabou le 03 Novembre 2016 à 09:54:47

Pas d'excuses inutiles,  je n'ai pas du tout été blessée , et cela m'aura bien fait rire , je regrette toujours qu'un message soit effacé de ce forum ......

C'est vrai quoi après lorsque l'on veut suivre le fil , on ne comprend plus rien , dommage!!!!

J'espère ne pas déranger sur celui -ci......

bises à tous.

zabou
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: souci le 03 Novembre 2016 à 12:25:02

     Et des aubergines-pingouins pour dire salut Ricofred, que la semaine des 4 jeudis soit plus douce, ça va ?
     Sourire, amitié, M.
     (http://www.aht.li/2975057/aubergines.jpeg)
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Novembre 2016 à 13:00:23

Je viens d'effacer plusieurs messages, ils n'ont plus de raison d'être ni d'exister... ni plus rien à faire là, au milieu de tout et... de toutes et tous...

Dernièrement, j'ai également été blessé par "certains" et "certaines" sur ce Forum... vous vous reconnaitrez facilement... j'ai donc décidé de rester mais de prendre de la distance ! un nécessaire et indispensable recul !

Je veux essentiellement me consacrer à mon sujet : Mon Petit Monastère d'une manière plus calme, plus tranquille, plus sereine... dans le silence et la solitude ... dans l'austérité d'un vrai monastère !

Je n' offrirai plus ni obligatoirement ni systématiquement mon épaule amicale à... une prochaine nouvelle désespérée arrivant sur le Forum ! Dommage et tant pis... d'ailleurs, je ne reçois plus personne au Forum !...
Nous ne recevons plus personne... comme à une certaine époque avec le fameux message de " Bienvenue" !
Je tire la sonnette d'alarme... nous devenons de plus en plus égoïste !

J'ai parfois veillé toute la nuit...une couverture à la main  pour que personne n'aie froid... dans le silence des mots et la plus absurde et impuissante des solitudes...Rien d'autre à partager... rien que de la chaleur humaine, douceur, tendresse, compréhension, pas de questions, pas de jugement ... pas un mot... et surtout pas d'images !

Les mots sauvent mais peuvent blesser... ceux là sont à éviter............. la belle puissance des images peuvent faire rêver, réfléchir mais peuvent aussi blesser, traumatiser, poignarder... à ne conseiller aux âmes sensibles ?
 
Bien entendu, ceci n'est que ma très modeste contribution et mon très humble avis... afin d'enrichir le débat !
A propos de débat... je vais justement m'en éloigner ... pardonnez moi !

L'essentiel de mon essentiel avec mes personnes essentielles ! ma vie ...essentiellement !

Il y a de très belles personnes ici sur le Forum !
Une amie m'a dit, il n'y a pas longtemps, tes amies n'ont pas de visage... je me suis directement fâché avec elle... et maintenant je m'aperçois qu'elle a sûrement raison !

Paix... oui, nous en avons besoin... paix, silence et solitude !
Puisque la reconnaissance s'oublie et puis plus rien ne compte...
Rien n'a plus de valeur ! tout est à jeter ! moi aussi ! poubelle... et qu'on n'en parle plus !

Si jamais vous me croisez dans mon Petit Monastère... ne baissez pas les yeux... je vous sourirai mais je passerai certainement mon chemin... je ne veux plus m'arrêter pour saluer poliment...par pure politesse...  ! je m'arrêterai quand j'en aurai vraiment envie ou que la personne que je croise me le demande au besoin...je suis fatigué et j'ai besoin du calme de la nature... celle ci ne parle pas, ne crie pas, ne trahie pas, ne hurle pas... elle chante harmonieusement !

La nature soigne mes douleurs et adoucit ma peine, mon chagrin, ma souffrance !

Je recherche davantage la nature... les relations humaines me déçoivent...

On oublie tout ? oui, peut être ... c'est mieux ainsi !

Federico



Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 03 Novembre 2016 à 13:50:48

Je retourne au cimetière aujourd'hui... maintenant... et je vais m'arrêter pour acheter encore des fleurs... vous savez les pensées ... celles qui ont des petites fleurs... toutes colorées... celles qui tiennent mieux et qui sont plus délicates !

... des fleurs ! de jolies pensées... toutes colorées... à petites fleurs... c'est plus délicat, ça tient mieux et plus longtemps... les pensées à petites fleurs !

Les pensées à petites fleurs... c'est plus délicat, ça tient mieux et plus longtemps !
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Stana le 03 Novembre 2016 à 19:32:12
  C'est joli les pensées, et c'est un beau symbole je trouve: des pensées pour Raphael  :) il faudra que j'y pense, la prochaine fois que j'irai moi-même au cimetière.
  J'espère que tu retrouveras un peu de sérénité.
 :-*
Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Novembre 2016 à 00:54:02

Titre : Amitié de femme

Poète : Alphonse de Lamartine (1790-1869)

Recueil : Recueillements poétiques (1839).


À Madame L. sur son album.

Amitié, doux repos de l'âme,
Crépuscule charmant des cœurs,
Pourquoi dans les yeux d'une femme
As-tu de plus tendres langueurs ?

Ta nature est pourtant la même !
Dans le cœur dont elle a fait don
Ce n'est plus la femme qu'on aime,
Et l'amour a perdu son nom.

Mais comme en une pure glace
Le crayon se colore mieux,
Le sentiment qui le remplace
Est plus visible en deux beaux yeux.

Dans un timbre argentin de femme
Il a de plus tendres accents :
La chaste volupté de l'âme
Devient presque un plaisir des sens.

De l'homme la mâle tendresse
Est le soutien d'un bras nerveux,
Mais la vôtre est une caresse
Qui frissonne dans les cheveux.

Oh ! laissez-moi, vous que j'adore
Des noms les plus doux tour à tour,
O femmes, me tromper encore
Aux ressemblances de l'amour !

Douce ou grave, tendre ou sévère,
L'amitié fut mon premier bien :
Quelque soit la main qui me serre,
C'est un cœur qui répond au mien.

Non, jamais ma main ne repousse
Ce symbole d'un sentiment ;
Mais lorsque la main est plus douce,
Je la serre plus tendrement.

Alphonse de Lamartine.
 


 








Titre: Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Posté par: Federico le 04 Novembre 2016 &agra