Auteur Sujet: Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !  (Lu 424996 fois)

Bmylove et 3 Invités sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2161
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1710 le: 09 Septembre 2017 à 01:35:20 »

https://www.youtube.com/watch?v=aKJvbTEnp0I

Oui, je veux souffrir pour toi et continuer à saigner ... mon sang doit couler noir de chagrin, de douleur, de souffrance !

D'accord "Ma vie" s'est éteinte avec "Ta mort" mais PUTAIN ... JE SUIS TOUJOURS VIVANT..."Mon autre vie" débute maintenant.

Paradoxe de "Ma vie" et de "Mon autre vie"...
Que voulez vous ? que je cesse de pleurer ou alors pas devant vous ! Non, je pleure et j'avance...

- Dis-moi Veilleur, où en es-tu dans la nuit ?
- Et bien, tu vois, mon Amour est un grand arc en ciel de couleur sur la vie et je veux continuer à aimer ... le jour et la nuit.


 Paloma... Paloma... Paix.. Paix..

 Mon fils Raphaël, je t'aime !
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2161
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1711 le: 10 Septembre 2017 à 08:21:55 »

Il y a des jours... où je ne peux même pas m'approcher de mon fils !
 Trop dangereux pour moi !
 Je dois me protéger...
 Je le sais ...
 oui !

 Je t'aime.
 Papa de Raphaël
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2161
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1712 le: 10 Septembre 2017 à 08:23:41 »

Il y a des jours...
 où le poids de la souffrance est tel
 que l'on croise tristement les bras
 après son café !
 Nous ne sommes nulle part ailleurs,
 le regard perdu
 comme un sinistré hagard
 au milieu de ses ruines émotionnelles...
 La douleur est telle
 que nous n'osons même pas bouger...
 de peur de réveiller le diable !
 Nous ne pouvons ni réfléchir,
 ni agir,
 ni penser,
 ni parler,
 ni sourire...
 Déjà que nous dormons très mal...
 nous sommes comme anesthésiés...
 Nous attendons que ça passe un peu...
 et après des efforts considérables...
 nous devons sortir,
 partir,
 travailler...
 et faire face à toutes les vicissitudes de la vie quotidienne !

 Courage...
 volonté de s'en sortir...
 patience...
 persévérance...

 Bien solidairement. Je pense à vous...
 Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1022
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1713 le: 10 Septembre 2017 à 11:12:07 »
Veuillez me pardonner.
Merci d'être indulgent avec moi.

Je me pose la question : est ce que je le vaux bien ?


A mes yeux, le forum n'aurait pas la même saveur sans ta présence Fédérico, ...

(saveur : étrange mot pour décrire ce que je veux dire, mais les autres mots me semblent moins justes, parler de saveur sur un forum de deuil, de mort, étrange, ??)

:-* :-* :-*
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 309
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1714 le: 10 Septembre 2017 à 15:31:41 »
Il y a des jours... où je ne peux même pas m'approcher de mon fils !
 Trop dangereux pour moi !
 Je dois me protéger...
 Je le sais ...

Une fois de plus, tes mots sont si justes... Lorsque les souvenirs deviennent un mirage inaccessible. Lorsqu'il y a des murailles infranchissables qui se dressent dans notre propre esprit... Entre nous et eux.

Une pensée pour toi et Raphaël. Je t'embrasse.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2161
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1715 le: 11 Septembre 2017 à 08:45:21 »

Raphaël,

 Naturellement que je suis encore fâché mais c'est contre la Terre Entière...
 Je suis en colère contre le Monde Entier !
 J'en veux à tout l'Univers !

 Mon fils Raphaël, mon chéri, mon amour ! je ne pourrais jamais plus te revoir !
 Quelle monstruosité que d'accepter cette irréversibilité
 Quelle souffrance ! quelle frustration... quelle impuissance...

Tous les jours, je lutte contre le suicide !
Je ne vis plus que pour les autres ! c'est insuffisant ! IL FAUT AUSSI VIVRE POUR SOI !

 Je vis pour moi... c'est un cadeau ?
 OUI, c'est un extraordinaire cadeau empoisonné pour le restant de mes jours !
 Si un jour ... j'ai envie d'abréger cette folie... je sais déjà où aller et ce que je dois faire !!!
                                                                                         
                                                                                        **********
Andreas,

Hier dimanche, mon fils Andreas est venu chez moi à midi pour le repas et nous avons échangé, partagé... des   instants de bonheur... discrètement, intimement,  presque "caché"...
pour ne pas trop réveiller "notre chagrin" ... d'être maintenant séparés ....
pour que "notre tristesse" ne découvre pas cette vérité...
Ensemble, nous vivons des moments heureux entre un père et son fils !

Et qu'on nous foute la paix !.... NOUS ! nous n'avons rien décidé... ni le suicide de son frère ni la séparation imposée par sa mère !

 En milieu d'après-midi... il est parti... en se retournant... un dernier petit signe de la main !
 A la prochaine ! A bientôt !

 Je ne peux plus qu'être qu'un simple "Papa" endeuillé ... pour Raphaël !
 mais aussi simplement  et très humblement un "Papa"... pour Andreas !
 Je ne suis pas un ex "Amoureux"... tant pis pour mon ex compagne !

 Amour et Fidélité  à la vie/à la mort !

Raphaël, je luis écris tout mon Amour... Andreas, je lui donne tout mon Amour !

 Andreas m'a dit en partant : " Papa, nous nous voyons moins mais lorsque nous sommes ensemble c'est parfait !"
 C'est déjà ça....

 Je vous aime Raphaël et Andreas.

 Papa.
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2560
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1716 le: 11 Septembre 2017 à 11:56:23 »

   Aimer ses enfants, quoi de plus authentique ? Rien.
"Un ami fidèle est un puissant soutien:
qui l'a trouvé a trouvé un trésor"

Hors ligne Bulle 777

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 321
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1717 le: 11 Septembre 2017 à 14:40:50 »
Il est permis de se fâcher...

"parfois, Mon dieu, je me fâche contre toi
pourquoi cette souffrance?
pourquoi moi?  pourquoi à cette période de ma vie?
Je te trouve bien silencieux.
A d'autres moments, je me calme.
je voudrais alors savoir :
que veux tu me dire dans cette épreuve?
Quelle vérité veux tu m'enseigner?
Je sais que tu as quelque chose à me révéler.
Ton mutisme me rend impatient.
ta réponse se fait attendre"


extrait du livre  "aimer , perdre grandir" de Jean Monbourquette

Amitié ;-)
Bulle
Maman, tu es partie trop brutalement !
Maman, Requiescat In Pace.

Quand mon père était vivant, je ne le comprenais pas. Maintenant qu'il est mort, je comprend tout. A Romanès

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2161
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1718 le: 11 Septembre 2017 à 15:08:24 »

Salut Bulle,

Comment vas-tu ? j'espère que bien !
Alors... tes vacances tardives ... tant attendues... aux pieds des Alpes si ma mémoire ne me trahie point !
La montagne est toujours belle en été ! j'adore.... mais j'en ai peur l'hiver ! dommage pour moi.
Je te souhaite une bonne rentrée... socio-professionnelle... familiale... et érotico-sentimentale !

Bisous.  :-*  :-*  :-*
A+
Federico

PS : tu ne m'en veux pas pour cet " érotico-sentimentale" ?... c'est sorti comme ça  ;)  :D  :P... spontanément, sincèrement, généreusement.

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Bulle 777

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 321
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1719 le: 11 Septembre 2017 à 15:25:37 »
Mon cher federico,

Non seulement je ne t'en veux pas mais je prends tous tes bons souhaits de rentrée!! :D

les vacances sportives et italiennes ont été ressourçantes bien qu'un peu courtes.
J'ai pu tester ma persévérance que je croyais perdue, joie de la trouver intacte finalement !!

Sinon, je savoure ma nouvelle liberté ( tu en parles souvent)
et j'essaie de me rappeler certains rêves que j'avais oublié, :)
 de tirer les enseignements de mes drames et d'en trouver les avantages......
....en pleine lecture de Jean Monbourquette, il est protestant je crois mais surtout psychothérapeute
Je ne sais pas si tu aimerais, mais je pense souvent à toi quand je lis ces livres (sur le deuil et le pardon.)

Tu sais que je commence à ne plus avoir de haine pour ma famille abandonnante ?
enfin, pas toujours mais çà vient lentement je crois !!!  ;)

je t'embrasse et te souhaite d'être aimé  :-*
Bulle
Maman, tu es partie trop brutalement !
Maman, Requiescat In Pace.

Quand mon père était vivant, je ne le comprenais pas. Maintenant qu'il est mort, je comprend tout. A Romanès

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2161
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1720 le: 11 Septembre 2017 à 15:59:19 »
Je t'adore Jeanne... Bulle... 007 !   ;)  :-*

L'attitude des jolies Alpes Italo-françaises me fait tourner la tête... hihi ! huhu !
Pardon je voulais parler de l'altitude...

Bon ... que dire ? tu es carrément mon rayon de soleil aujourd'hui...
Je lis le forum... c'est triste... mais alors... c'est tristounet !

Un peu d'humour de temps en temps au "Nom de Dieu"...
Tu sais que je suis allé au vrai monastère le w.e dernier... j'en parle ailleurs ! ça m'a fait du bien mais sans plus.
Je me suis un peu réconcilié avec l'Autre, celui de la haut ... mais bon... c'est fragile... s'il y a trop de bruit dans son paradis... j'appelle les flics... nonmé ! faut pas déconner quand même !
Nous on se fait chier ici bas pendant que d'autres s'amusent en haut !

Tu es Zen comme Rokia Traoré... écoutes sa chanson steup !... https://www.youtube.com/watch?v=nM6xtYbsCJo

A bientôt.

Je t'embrasse.
Federico
« Modifié: 11 Septembre 2017 à 16:58:59 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Bulle 777

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 321
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1721 le: 11 Septembre 2017 à 16:19:30 »
oh merci pour tes gentillesses !

Oui j'ai lu que tu avais bien parlé avec une soeur, c'est chouette.
et je trouve que tu as trouvé un très joli moyen de fêter l'anniversaire de ton Fils.
Il doit être heureux de te retrouver là bas chaque année...

Je viens d'écouter Rokia Traoré, belle voix douce en effet.
Alors pleins de douceurs pour toi,
see you
Bulle  :-*

Maman, tu es partie trop brutalement !
Maman, Requiescat In Pace.

Quand mon père était vivant, je ne le comprenais pas. Maintenant qu'il est mort, je comprend tout. A Romanès

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 158
  • Vivre avec...
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1722 le: 11 Septembre 2017 à 23:22:38 »
Très beau témoignage Federico, tu es touchant.
Pensées pour toi et tes fils

Bien à toi
Liesel
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2161
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1723 le: 12 Septembre 2017 à 03:38:06 »
En ce moment, ma vie est loin de me convenir...

Je ne trouve que d'insuffisantes satisfactions...

Je me cache et je soigne mes blessures, mes cicatrices...

Avec l'espérance de VIVRE AVEC... son irréversible absence physique...

J'éprouve de la tristesse et de la résignation...

J'ai du mal à me motiver pour continuer ce chemin devenu incroyablement inhospitalier pour moi et où j'ai les pires difficultés à l'analyser, à l'accepter...

Ce chemin est un désert absolu sans trace aucune et d'une invisibilité affective horizontale...!

Je n'arrive à me projeter nulle part... c'est le flou le plus total...

Quelle amertume désagréable... une acidité sans le fruité !

Une désespérance aiguë ... qui fait mal, très mal !

Une bataille perdue d'avance... sans même la fierté d'être tombé avec les honneurs !

Une désolation... un champ de ruine émotionnelle... une émotion dévastée... des sentiments disparus !

La guerre perdue sans panache !

Une souffrance désirée pour sentir physiquement ce lien d'amour... sinon que restera t il ?

Je ne suis qu'un "écrivain" ordurier qui utilise parfois des obscénités pour se vider de toute cette immonde laideur...

Je crache toute cette insupportableignominie...

Quelle misérable infamie !

Je vomis cette impensable souffrance... cette inimaginable douleur... ce chagrin injuste, dégueulasse !

Ma vie... des points de suspension où je n'arrive même pas à mettre un point sur un "i" ....

Je n'entends plus les "je t'aime"... sourd, trop désespérément aveuglé par la souffrance !

Je ne peux même plus dire un  "je t'aime" ... je pleure ! je souffre !

Mon cœur est brisé ! en milles morceaux !

Comment faire pour recoller ce puzzle et réparer l'irréparable...

Pas de reconstruction possible ! désolé !

Vouloir être capable de Dire à nouveau "je t'aime"... les yeux fermés... une larme, oui, une larme d'un bonheur perdu et  d'une liberté retrouvée...

Perdre... retrouver mais pas remplacer... nous sommes d'accord !

C'est comme pour le "POUR MOI"... avant tout ! n'est ce pas ! hein !

" Bonne continuation et... bisou"

Je t'aime, je t'aime, je t'aime... j'aime pourtant tellement écrire je t'aime...

Accepte une caresse de mes yeux... elle veut aussi dire... accepte un baiser...

Je t'aime... oui, oui, oui, mes larmes coulent... mon sang se vide ...

Souffrance... ce soir, tu es venue me rendre visite et je t'ai encore reçue... espèce de salope  !

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.

Federico
« Modifié: 12 Septembre 2017 à 03:51:48 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 158
  • Vivre avec...
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1724 le: 12 Septembre 2017 à 11:14:59 »
"Ne mettez pas d’obstacle au mouvement de la douleur. Laissez-le mûrir."   Krishnamurti
"Parler de ses peines, c’est déjà se consoler."   Albert Camus
"Rien n’est plus vivant qu’un souvenir."   Federico Garcia Lorca


Je reprends le chemin des citations, les mots me manquent mon cher Federico.
Je te serre dans les bras par la pensée et te souhaite de trouver un peu d'apaisement.

Amitié
Liesel   
« Modifié: 12 Septembre 2017 à 11:30:13 par Liesel »
Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort