Messages récents

Pages: 1 ... 8 9 [10]
91
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Elle me manque....
« Dernier message par flore18 le Hier à 14:24:13 »
effectivement, c'est variable selon les amis: certains sont hyper bienveillants et je fais aussi ses efforts.  Jusqu'à aller aux 40 ans d'une amie où il y avait 50 personnes.  Dur dur,  un peu perdue au milieu de tous ces couples,  de cette musique.  Et le retour en milieu de soirée (déjà un bel effort)  est difficile.... On rentre seul d'un moment festif qu'on a du mal à partager.  Mais voilà,  mon amie a tellement été présente.... Elle était touchée que je vienne,  alors j'ai essayé. 
J'invite peu. Et à chaque fois qu'une ou 2 personnes max.  Un repas simple, un thé. Rien de long, de compliqué,  Ou de tardif.  Un peu dans l'esprit de maniaclik. En retour de tout ce qu'ils ont fait.  Et  Peur de distendre le lien. C'est sans doute idiot,  mais j'ai peur que de me montrer en loque tout le temps les éloigne . Peut-être un peu trop peur.  Car du coup je prends trop sur moi. Et certains pensent que ça va beaucoup mieux.  Ou d'autres me sachant entourée,  sont discrets et attendent (que l'orage passe ?  Je ne sais pas) . Je me mets à leur place: ça doit être dur de savoir comment aider,  surtout quand on n'a pas connu soi-même un tel deuil.  Maintenant,  je dois avouer que j'ai du  mal à  comprendre ceux qui font silence radio total.  Peur de côtoyer le malheur ?  Attente que le plus dur passe ?  Crainte d'être maladroit dans les mots ?
En fait,  on ne réclame pas 36000 phrases réconfortantes.  Pour ma part,  juste de la présence et un peu d'écoute,  c'est déjà énorme.  Je ne demande pas qu'on me propose une sortie,  un resto,  qu'on envoie un super colis ou je sais quoi.  Mais parfois juste un SMS,  ça fait du bien. 

Maniaclik,  des nouvelles de tes beau-parents ?
92
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Le malheur d'Alfred..
« Dernier message par flore18 le Hier à 14:10:13 »
Je voulais dire que tout ce que tu as déjà écrit est une forme de thérapie. Je ne parle pas de la compilation que tu envisages.  Tu exprimes déjà beaucoup ...apres, ça dépend des périodes...certains moments on verbalise facilement,  on sort tout ce qu'on peut pour conjurer le mal.  À d'autres moments en revanche, on rentre au fond de sa coquille,  on s'enferme dans son "mal à dire" (un genre de maladie en somme ). Et là,  c'est difficile de remonter à la surface. 

Personnellement,  j'ai répondu sur quelques posts, ai lu beaucoup de choses,  mais pas encore créée mon fil.  Bientôt,  je commence à en ressentir le besoin.

Et non,  comment peut-on aller mieux au bout d'une semaine.  Drôle de question ce " ça va mieux ? "
93
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Federico le Hier à 13:42:49 »

Je t'aime Raphaël... papa ! ... Je t'aime Raphaël ... papa !... Je t'aime Raphaël... papa ! ... Je t'aime Raphaël... papa ! Je t'aime Raphaël... papa !
94
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Une dispute de trop ?
« Dernier message par biche07 le Hier à 13:38:54 »
bonjour ...j'ai répondu sur le fil de bibou....meme sensation ...meme indecision....laisser le temps au temps ...amitiés.
95
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je suis anéantie
« Dernier message par biche07 le Hier à 13:36:16 »
bonjour bibou...je suis comme toi...impossible de faire quoique ce soit...toute les decisions sont un calvaire un instant c'est oui puis 3 secondes apres c'est non...je ne sais plus ou je vais...la peur de tout ...comme je te comprends...un jour apres l'autre...seulement ça..amities
96
Être un parent en deuil / Re : Je tente le coup...
« Dernier message par lorette le Hier à 13:31:41 »
je me permets de t'écrire, tu as mis un petit mot sur mon post de tout à l'heure en y voyant un petit bout de ciel bleu ... a elle seule cette petite phrase me rend heureuse et justifie d'être revenue faire un passage 7 ans après .... 7 ans après l'horreur absolue.
je pense à ta fille à cet instant. on a beau parler  de résilience "naturelle" chez les frères et soeur ado ou jeunes adultes, nous savons nous,  parents,  à quel point le traumatisme est violent pour eux. Et comme si cela ne suffisait pas, au deuil vient se rajouter une peur panique pour l'enfant ou les enfants qui "restent". une peur irrationnelle. peur que tout recommence. peur pour leur avenir. Interprétation de leur réaction au drame et projection dans le futur.  peur de les voir disparaître à leur tour.
Un de mes jumeaux a survécu a un terrible accident de car scolaire en 2008 soit 3 ans avant l'accident d'Antoine. qq centaines de mètres seulement séparent les deux accidents. Mon fils a perdu ses plus proches amis (l'accident a fait 8 morts 8 jeunes entre 12 et 14 ans en sortie scolaire). il a été blessé, physiquement et psychologiquement, il a été envahi d'une terrible culpabilité car il avait changé de place avec son ami qq mn avant le crash). j'étais maman d'un survivant et je cottoyais en même temps les parents des enfants décédés, sans savoir que je le serai bientôt.
Mon fils a voulu se pendre qq temps après.  il a commencé a se déscolariser. les choses ont empiré malgré tous les psy et techniques que j'ai tenté de mobiliser pour lui. quand son frère est mort j'ai aussitôt pensé "ils sont foutus. les juju ne s'en sortiront pas" trop de drames.
ca a été très dur, de gros moments de découragement, de colère, d'incompréhension. on s'est battus comme des lions pour les maintenir sur la bonne voie ou la moins pire. souvent je me battais contre des moulins.
Ils ont aujourd'hui 23 ans... l'un est dans une grande école de commerce et l'autre (celui du bus) attaque sa 4ème années dans une école renommée également...

j'espère que mon témoignage t'apporte à nouveau un bout de ciel bleu ...

CROIS en ta fille et en sa capacité à repartir. tiens bon ca va aller. elle le fera pour son frère en sa mémoire et elle sera fière. elle a besoin elle aussi de passer par des étapes affreuses mais ca va aller j'en suis certaine.
97
Vivre la perte d'un parent / Re : hier cela faisait un an
« Dernier message par LaPépette le Hier à 13:21:28 »
Coucou Katrinap

Qu'est ce qui t'a semblé plus difficile que d'habitude ?
Quelles sont tes réflexions ?  Est-ce que parce que tu as "revécu" d'une certaine façon le décès ?
J'aimerai comprendre davantage...

Est-ce que ça a été un bref moment plus dur que d'habitude ou est- ce que ça dure ?
Bises Katrin
98
Entraide et soutien / Re : Soutien sur 'notre navire'
« Dernier message par Bibou07 le Hier à 13:15:11 »
Bonjour,

Je partage le même avis. Je lis les autres rubriques mais je ne réponds pas ou que rarement... pourquoi? J’ai peur d’être maladroite. Perdre un enfant? C’est imaginable pour la maman que je suis. Le suicide me terrifie ( j’ai perdu 4 membres de ma famille ainsi). Donc oui , je vous lis tous, et je vous comprends car quel que soit le deuil, nous souffrons tous...

Affectueusement
99
Super pour ta thérapie, tu as trouvé quelqu'un qui te correspond, et qui t'aide à avancer ?

N'hésite pas à revenir parler avec nous si tu en ressens le besoin
Bises
100
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Une dispute de trop ?
« Dernier message par Bibou07 le Hier à 12:50:15 »
Bonjour Bmylove,

Effectivement la maison fait partie de notre vie de couple... moi, tout me le rappelle sans cesse.. j’ai même du mal à regarder la piscine... Luc n’aimait pas l’eau et l’avait construite pour moi ( je pratique la natation en club).. bref , j’y mets presque pas les pieds alors que les autres années j’y faisais des entraînements d’une heure quotidiennement...cette maison me fait souffrir...que faire? Vendre ou garder? Pour l’instant, j’ai décidé de ne rien faire pendant un an, le temps d’y voir plus clair car nous sommes trop perturbés pour avoir un raisonnement sensé... aussi si tu peux, je dirai de ne rien précipiter ...pour ne rien regretter plus tard...

Bisous.
Pages: 1 ... 8 9 [10]