Messages récents

Pages: 1 ... 8 9 [10]
91
Vivre le deuil de son conjoint / Je viens de perdre mon époux
« Dernier message par loretta le 17 Octobre 2018 à 12:03:22 »
Bonjour,  après plus 36 je viens de perdre mon époux il y a 3 semaines aujourd'hui je ne sais plus ou j'en suis , dans la vie je suis toute seule. Je sais que je ne suis pas la seule mais je trouve que quand on s'aime et qu'on est âgé il faudrait partir ensemble je suis âgée de 81 ans . je lui demande de me faire un signe mais je ne reçois rien ou alors je ne le perçoit pas.
Qui peut m'aider ???
92
Bonjour à tous .. J ai vécu exactement la même chose que homme.. belle famille amis et ma propre famille  contre moi ..  il a 2ans le jour de la fête des morts .. J ai un fils de 17 ans et demi ..
Je voulais simplement dire qu il faut rester soit même et heureuse même si parfois c est dure  ... courage a vous
93
Être un parent en deuil / Re : Mon fils Ethann
« Dernier message par Real le 17 Octobre 2018 à 10:00:52 »
Chère Madame,
Vous venez de faire une démarche exemplaire ! Venir vous confier, témoigner de votre affliction. Je vous confirme, elle est la plus terrible, car jamais nous devrions perdre un enfant. C'est à nous de mourir avant eux, la vie est ainsi faites, mais pas toujours... Ironie de la vie qui est à la fois belle, mais n'a aucune moralité. Ce qui est important pour vous, c'est d'en parler. Tant pis si on ne vous comprends pas, si les gens que vous croisez ne peuvent pas apprécier le niveau de votre douleur. L'important est de verbaliser votre peine. Votre petit Ethann s'en montrera bienveillant. N'ayez crainte, il arrivera un moment où vous trouverez d'autres façons qui remplaceront le toucher, l'odeur, la présence physique. C'est un long chemin  mais on y parvient. J'ai perdu ma fille unique âgée de 5 ans dans une tragédie. C'est sa propre mère qui l'a tué de 26 coups de couteau. Cela c'est passé il y a 8 ans... En plus ce monstre me poursuivit au TGI pour récupérer l'argent de l'assurance. Et le juge lui a donné raison. C'est toujours d'actualité. Elle n'est ni en prison, ni sous tutelle, pas même sous curatelle car déclarée "irresponsable" de cet instant de folie passagère. Il est extrêmement difficile de surmonter toute cette horreur. Mais pour moi Rose me donne l'impression de vivre dans un pays étranger. Elle grandit au Paradis ("Grandir au Paradis" est un livre que je vous conseille assurément). Vous verrez Ethann va continuer de grandir, mais autrement... Ouvrez bien vos sens et vous le ressentirez. Mais ne provoquez rien, laissez faire les choses. Ethann n'évoquera que de l'amour pour vous. Ma reconstruction est extrêmement difficile car le traumatisme m'a bouleversé en ayant assisté à la mort en direct de ma fille. Mais j'y suis parvenu. J'ai a nouveau une famille avec la naissance d'une petite fille qui vient de prendre ses 9 mois. Tout comme vos jumelles, elle aura une aînée quelque part dans l'univers. Ethann va aussi prendre soin de ses petites soeurs. Il devient leur ange gardien. C'est déjà une très belle chose. Très belle journée.
94
Bonjour.
Sujet bien délicat évidemment...Et je suis convaincu d'1 chose:  c'est le retracé de nos vécus qui forge  un débat contradictoire plus que tout autre chose.
Alors, je vous livre une des difficultés à laquelle j'ai été confronté à la mort de Papa.
Très bien entouré par le personnel soignant et très apprécié dans la maison de retraite où il a résidé 3 ans, il lui a été impossible puisque, entre autre affecté d'une DSTA (démence sénile type Alzeimer) de me soutenir comme il l'aurait fait en pleine possession de ses moyens aux moments du décès de ma fille...Je n'ai d'ailleurs pu aller le soutenir non plus pendant 3 mois tellement j'étais KO, ni lui dire non plus.
Il n'est pas possible d'éviter la réalité des neurosciences qui apprécient à leur juste mesure l'impact des dommages cérébraux comme ceux de la déshinibition (discours dominant) ...C'est un fait, comme toute vie est unique, singulière et d'un contexte propre à chacun. Il a néanmoins perçu que quelque chose chez moi  n'allait pas comme avant...tout comme sa grande prévenance naturelle était intacte au fond de lui. Il m'a fallu trouvé dans la mienne des astuces pour lui dire que sa petite-fille ne pourrait plus venir le voir car elle était partie très loin et que son attention pour lui passait par cette belle plante verte qu'elle lui transmettait par mon encontre. Très honnêtement et sans amertume, pas grand monde était capable de nous aider dans ce trajet de vie et de fin de vie. J'ai même été confronté à des réflexions assez salaces dont je vous passe le détail.
Et, presque 1 an après le décès de ma fille mon Papa est DCD le jour d'anniversaire de sa petite fille après avoir refusé de s'alimenter de lui-même 10 jours avant. ça a été le seul acte potentiel et volontaire qu'il lui restait pour transmettre qu'il donnait ce qui lui restait comme compréhension et soutien  de son rôle paternel et grand-paternel : son propre terme.
Au-delà de ma peine, j'en ai retiré un renforcement de mes convictions : il n'existe pas de maladies mais seulement des sujets malades, fonction d'une histoire, d'un contexte, d'une singularité propre et unique à chacun (e)s, et là, il y a à apprendre et à avancer dans la complémentarité de nos connaissances en tous domaines, palliatifs comme psychanalytiques, systémiques, neuro-sciences et autres. Et ça "on" ne sait pas encore le faire, car, à mon avis, nombre d'entre nous se retrouvent seul(e)s pour faire face aux situations parfois ultra-lourdes et compliquées de l'hyper-complexité humaine, tout autant les soignants que les patients.
Et pour rappel, Freud ne dissociait pas l'histoire singulière de tout être de sa pathologie. Et il ne s'agit ps, à mon avis, de se satisfaire d'une simple approche génétique ou moléculaire qui gommerait toute autre approche. Mille fois NON à cette porte comme seule issue!
Pascal.
95
Être un parent en deuil / Re : Mon fils Ethann
« Dernier message par Kiné le 17 Octobre 2018 à 07:46:40 »
Chère maman d’Ethann,

Quel prénom si doux Ethann...
Je suis désolée de ce qui est arrivé à ton petit garçon.
Nous sommes là, autour de toi, petites âmes cabossées comme la tienne, parfois silencieuses, mais présentes à te lire et t’apprter un peu de chaleur sur ce forum.
Comment s’appellent tes filles?

Je t’embrasse bien fort,
Kiné
96
Être un parent en deuil / Re : Mon fils Ethann
« Dernier message par souci le 17 Octobre 2018 à 00:26:10 »

   Chère maman d'Ethann,

   Quelle tragédie, quelle désolation ...
   Le sort n'a vraiment aucun frein pour inventer des atrocités ...
   Désolée de t'accueillir parmi ceux et celles qui font face à un tel deuil ...
    :'( M.
97
Vivre le deuil de son conjoint / rechute
« Dernier message par Minou79 le 16 Octobre 2018 à 23:56:29 »
 Depuis que j'ai assisté aux obsèques de la sœur aînée de mon homme, j'ai l'impression de tomber.  et mes pensées ressassent sans arrêt son dernier mois de vie, mais uniquement du côté de la douleur. Je suis figée sur ses moments de souffrances aussi bien physiques que morales, sur ces moments de ras le bol où il préférait que je m'absente momentanément plutôt que je ne vive avec lui ses douleurs , son agressivité  plus pour me protéger que pour m'écarter. Tous nos moments de complicités, de partages, de câlins, de  rires grâce à cet humour si particulier que lui seul savait manier
 depuis toujours et qu'il a continué à exercer  pendant ce mois de fin de vie sont absents puisqu'il ne me reste que le négatif de cette période... Après 4 mois de son absence, j'ai l'impression que j'ai sauté   dans ce puits sans fond de douleurs et que  finalement la mort serait plus douce face à ce que je vis aujourd'hui. Je vois ma psy jeudi matin,  j'espère que ce rendez-vous me fera repartir comme depuis sa maladie et son départ. Sinon, cela va devenir compliqué de continuer...
98
Être un parent en deuil / Mon fils Ethann
« Dernier message par Gg.ethann le 16 Octobre 2018 à 22:06:20 »
Bonjour a tous c est tres difficile pour moi d entreprendre cette demarche mais j ai lu quelque temoignage qui m ont touché et qui me font penser malheureusement que je ne suis pas seul au monde a ressentir sa...
J ai perdu mon coeur mon tresor de ma vie Ethann mon fils qui n a que 3 ans et demi dans un accident de voiture lui qui est si gentil en pleine santé il croquait la vie a plein! mon rayon de soleil lui qui m a appris ce qu est "etre maman"ma joie de vivre lui qui est tendre et adore les calins qui m apporte tant de force au quotidien. depuis ce drame tout n est que tristesse tout est gâché jai eu des jumelles qui navait que 3 mois quand c arriver et je me doit de rester forte pour elle alors que je suis tellement aneanti impossible de comprendre cette réalité qui est si injuste il me manque tellement...et meme a ses ptites soeurs lui qui etait si heureux et si fiere d etre un grand frere il voulait toujours les avoir dans les bras il leur fesait tout le temps des bisoux il avait tellement hate de les voir  grandir pour quil puisse jouer ensemble et leur apprendre tout se qu il sais et mintenant plus rien privée de tout ces moments que je ne vivrait jamais ne pas le voire grandir m est insupportable le vide constament present qui me ronge de l linterieur tout les jours jespere vivre un cauchemar et enfin me reveiller et voir qu il est la jaimerai tellement le serrer dans mes bras lui raconter des histoires avant de dormir le voir pres de ses soeurs jaime tous mes enfants et me dois de proteger mes filles pour quelles puissent bien grandir  mais je suis tellement degouter que j ai plus envie de rien   je me sens si seul sans lui jai l impression que mon coeur saigne tout le temps je suis dechirer comment peut on accepter ce que je pensais etre impossible   
99
Après le suicide d’un proche / Re : Mon compagnon m'a quitté
« Dernier message par Bmylove le 16 Octobre 2018 à 21:46:33 »
On est avec toi, Mike. Je te prépare un mojito.
C'est un bon remède contre l'extrême douleur.
Plus une boîte de chocolats pour apaiser ta peine.

Souviens-toi, aussi dur que ce soit, c'est temporaire. Tiens bon. :-*
100
Santé / Re : Symptômes physiques
« Dernier message par Bmylove le 16 Octobre 2018 à 21:41:56 »
 :-* :-*
Pages: 1 ... 8 9 [10]