Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Les beaux textes / Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Dernier message par souci le Aujourd'hui à 13:36:24 »

     
     
     Une seule vérité,
     Un seul printemps,
     Et tant de pleurs ...
     M.
2
Partage de vécu / Re : Une histoire
« Dernier message par qiguan le Aujourd'hui à 09:41:49 »
Il me semble que la pulsion de vie qui remonte en nous
se fraye un chemin qui parfois se heurte à notre mental, aussi à notre émotionnel de l'état de deuil mais elle nous laisse voir, entrevoir du mieux.
Il semble qu'à ce moment nous ayons notre libre arbitre pour donner une tonalité à notre manière d'être, recul, stand by, accélération, etc ...
mais cette pulsion ne cesse de revenir se présenter.
Je livre ici un concentré de réflexions par rapport à tout ce que j'ai pu entendre comme récits de deuils ...
J'ai été toujours questionnée par des attitudes, certes hors normes, qui me semblaient inimaginables à mon niveau comme  l'attitude du mari de ma meilleure amie décédée en 2006 qui très très vite (et que ça m'avait perturbé à l'époque) avait opté pour vivre une relation avec une partenaire veuve aussi (2 fois) et afficher en même temps son désespoir du manque de son épouse, comme cette femme rencontrée début de deuil veuve depuis 2 ans et qui nous avait raconté comment elle avait accepté un voyage que lui proposait un ami de longue date pour retrouver des activités de marches treck abandonnées depuis des années à cause de la maladie de son époux et comment dès le début du voyage elle lui a sauté dessus, balayant tout de ses réflexions, puis le ramenant chez elle , l'imposant à famille et ami(e)s au retour et le gardant toujours après avec une thérapie pour gérer car elle vivait aussi le deuil, le manque de l'insubstituable elle en parlait très bien !
Cette pulsion de vie interpelle.
Chacun fait comme il peut avec ...
mais ce qui est sûr c'est que les témoignages sont TRÈS précieux !
 Accepter la vie , accepter aussi notre partie morte comme les arbres gardent les branches mortes mais lancent la sève vers les nouvelles ...
bien affectueusement que le meilleur soit
 
3
Partage de vécu / Re : Une histoire
« Dernier message par Nora le Aujourd'hui à 08:17:21 »
Une histoire d'avant.

Hier soir je vais à une soirée organisée par des amis. Je suis fatiguée,  un mélange d'anxiété et de profonde tristesse, comme nous tous ici, les larmes viennent régulièrement.
Mais je me force à sortir un peu.

Parfait hasard, je retrouve quelqu'un qui a fait partie de ma vie à un moment, il y a 30 ans, avant LUI.

Il n'a pas tellement changé, juste les cheveux ont blanchi un peu, le visage un peu empâté, et des rides en plus.
Il me dit que je n'ai pas tellement changé moi non plus. Il est gentil ...

Nous avions parcouru la vie  ensemble quelques mois, et nous nous étions quittés, sans cris ni larmes. Des chemins qui se séparent.

Nous sommes heureux de nous revoir. Nous nous rappelons des souvenirs d'il y a 30 ans, les amis communs, les joies, les tristesses d'alors. Nous ne nous disons rien de notre parcours depuis.

Fin de soirée.  Nous nous disons au revoir, avec la promesse de rester en contact.

Promesse qui sera tenue ou non, peu importe. Un peu de joie est revenue dans mon coeur l'espace de quelques heures.

La vie m'entraine, puis je m'arrête, et je repars.

Je fais de la vie-stop.

Bien à vous

Nora
4
Tristement je t'accueille
Tu as choisi d'écrire dans cette section
Si tu vas sur
http://forumdeuil.comemo.org/index.php#c1
Tu trouveras l'espace section lié au deuil des parents où tu pourras trouver des lectures similaires à ton vécu.
Ce que tu as vécu est traumatisant te faire aider par des professionnels spécialistes du deuil me paraît une bonne piste.
Tu peux en attendant et en complément piocher dans

http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/boite-a-outils/msg55656/#msg55656

J'ai eu beaucoup de deuil jeune : à 20 ans : ma meilleure amie alors que j'étais enceinte de ma fille et me lançais dans ma vie adulte puis la longue agonie de mon père cancer ... Ma fille avait 16 mois.
Puis ce fut mon beau père 18 mois après avec aussi un cancer ...
Et j'ai perdu ensuite d'autres êtres chers
Et en 2006 ma meilleure amie au quotidien accident ...
Mon époux à longtemps lutté contre plusieurs cancers et décédé le 23 avril 2014
Ma mère vivait sous mon toit depuis le décès de mon père enchaînant des dépressions
Et devenue grande malvoyante elle est décédée brutalement 27 mois après mon aimé ...
Mon entourage s'est limité à ma fille et ses enfants ..
Le tri des soit disant ami(e)s s'est fait les seules étaient à des centaines de kilomètres
Partage dans la section deuil des parents, vois l'aide de pro et seule utilise la boîte à outils
Affectueusement
5
Discussions Générales / Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Dernier message par Federico le Aujourd'hui à 03:22:03 »


Viole

Mon coeur, tremblant des lendemains,
Est comme un oiseau dans tes mains
Qui s’effarouche et qui frissonne.

Il est si timide qu’il faut
Ne lui parler que pas trop haut
Pour que sans crainte il s’abandonne.

Un mot suffit à le navrer,
Un regard en lui fait vibrer
Une inexprimable amertume.

Et ton haleine seulement,
Quand tu lui parles doucement,
Le fait trembler comme une plume.

Il t’environne ; il est partout.
Il voltige autour de ton cou,
Il palpite autour de ta robe,

Mais si furtif, si passager,
Et si subtil et si léger,
Qu’à toute atteinte il se dérobe.

Et quand tu le ferais souffrir
Jusqu’à saigner, jusqu’à mourir,
Tu pourrais en garder le doute,

Et de sa peine ne savoir
Qu’une larme tombée un soir
Sur ton gant taché d’une goutte.

Albert Samain, Au jardin de l’infante
6
Discussions Générales / Re : "Politiquement athée"...libre expression !
« Dernier message par Federico le Aujourd'hui à 03:17:24 »


Sale temps

Am, stram, gram,
Pic et pics et colères,
Drames.

Des enfants se noient dans la marelle
Des poubelles
De l’histoire naufragée de leur pays en flammes,
Sous l’œil saoul des riches gens des côtes.

Le monde va de travers, bourré,
bour et ratatam.

Doit-on arrêter la comptine ou la continuer ?
Comment faut-il la chanter,
Après ça ?

William Braumann
7
Les beaux textes / Re : Comme toujours dans la vraie vie !
« Dernier message par Federico le Aujourd'hui à 03:11:46 »


Rectangle triangulaire

L’allée est silencieuse
Je n’entends pas les oiseaux ce matin

Cette fois tous les arbres sont verts autour de la gare
Un mécanisme de vérité s’est mis en route inexorablement

Voilà pourquoi je ne comprends plus rien

Ce printemps ne ressemble plus à celui où j’étais fidèle à toutes mes femmes
J’attends l’heure éternelle de volupté
Semblable à la délicatesse des sens
Qui occupait l’espace d’une vie

La joie n’aura plus jamais sa place maintenant

C’est l’heure de la folie destructrice
Que nous attendons tous

Edgar Georges, 1999
8
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Federico le Aujourd'hui à 02:59:31 »


Soir


La lumière agonise et meurt à tes genoux.
Viens, ô toi dont le front impénétrable et doux
Porte l’accablement des pesantes années :

Douloureuse, et les traits mortellement pâlis,
Viens, sans autre parfum dans ta robe à longs plis
Que le souffle des fleurs depuis longtemps fanées.

Viens, sans fard à ta lèvre où brûle mon désir,
Sans anneaux, — le rubis, l’opale et le saphir
Déshonorent tes doigts laiteux comme la lune, —
Et bannis de tes yeux les reflets du miroir…
Voici l’heure très simple et très chaste du soir
Où la couleur opprime, où le luxe importune.

Délivre ton chagrin du sourire éternel,
Exhale ta souffrance en un profond appel :
Les choses d’autrefois, si cruelles et folles,
Laissons-les au silence, au lointain, à la mort…
Dans le rêve qui sait consoler de l’effort,
Oublions cette fièvre ancienne des paroles.

Je baiserai tes mains et tes divins pieds nus,
Et nos cœurs pleureront de s’être méconnus,

Pleureront les mots vils et les gestes infâmes.
Des vols s’attarderont dans la paix des chemins…
Tu joindras la blancheur mystique de tes mains,
Et je t’adorerai, dans l’ombre où sont les âmes.

Renée Vivien
9
Après le suicide d’un proche / Re : Raphaël, je t'aime. Papa.
« Dernier message par Federico le Aujourd'hui à 01:52:13 »


" Aimer c'est donner à autrui une existence supérieure "

"Je t'envoie ce mot qui est aussi un baiser : je t'aime ! "

10
Bonsoir Nath,

Mille mercis pour ton message et ta jacinthe virtuelle.

C'est dur de se sentir incompris et je comprends ta réaction par rapport aux gens heureux.

Par moments j'en veux à beaucoup de monde, mais je sais que des gens formidables existent aussi.

Mes pensées pour toi Nath

Philippe
Pages: [1] 2 3 ... 10