Messages récents

Pages: 1 ... 8 9 [10]
91
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Veuve à 30 ans
« Dernier message par qiguan le 10 Décembre 2017 à 22:08:07 »
avec tristesse je t'accueille
si tu fouilles déjà cette première page tu vas trouver des soeurs de galère avec des circonstances proches, avec des situations de famille proches, des âges similaires
cela t'aidera en te sentant incluse dans un groupe qui partage dans ce temps les mêmes choses

tu liras des plus ancien(ne)s aussi
tu pourras fouiller la table des matières que j'ai faite pour aider (?) un peu
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/

sache qu'ici tu seras toujours comprise
n'hésite pas à écrire beaucoup ça aide !

bien affectueusement
92
Vivre le deuil de son conjoint / Veuve à 30 ans
« Dernier message par Lucie61 le 10 Décembre 2017 à 21:47:31 »
Mon mari est décédé il y a bientôt 4 mois d'un accident de moto. Le chauffeur du camion lui a coupé la priorité et était sous l'emprise de stupéfiants. Il est parti comme ça en l'espace d'une minute. Une minute qui a changé ma vie.
Depuis je suis seule avec 2 filles de 10 et 4 ans. Je ne peux pas me faire à cette idée. Il me manque tellement. Il était tout pour moi. C'était l'amour de ma vie. Je ne serai plus jamais heureuse. Mes filles me font tenir le coup mais mes crises d'angoisse se font de plus en plus fréquentes. Ça a été si soudain. J'ai tellement de regrets... De ne pas lui avoir dit à quel point je l'aimais. Je pense à lui sans cesse. Il était tellement merveilleux. Et les pleurs, tous les soirs, sans exception.
Comment vivre avec ce manque si terrible ? 
93
Être un parent en deuil / Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Dernier message par Eva Luna le 10 Décembre 2017 à 21:05:43 »
Le milieu de nuit est propice aux errances et errements.. sur la toile...
Je suis également abonnée aux heures solitaires des mi- nuit...et dans ma vie j'ai bien plus vu le lever du jour  accompagnant mon coucher...
J'écris encore un peu.. ça m'aide encore...de mettre des mots sur l’innommable.Ce blog est mon outil de survie...
Tu es en ce moment cadenassée dans ton chagrin, tétanisée en peur du vertige qui attrape quand on s'approche trop du bord du néant brûlant...
Je n'y suis jamais tombée malgré ma terreur...


94
Après le suicide d’un proche / Re : Mon compagnon s'est pendu
« Dernier message par souci le 10 Décembre 2017 à 20:29:02 »

    Bonsoir Heloïse,

    Le jour où j'ai appris la mort par suicide de on neveu, j'ai pensé
    "jusqu'ici, je ne connaissais pas vraiment le sens du mot tragédie".

    Parce que c'est si extrême, c'est une chose qui ne se conçoit pas, ça nous foudroie, nous transperce.

    Et pourtant une telle violence existe, nous empoisonne pernicieusement ...
    Un deuil par suicide, c'est une torture pour les proches.

    Cela fait un mois, pour toi, c'est une heure sur la ligne de temps du deuil.
    Tu crois, comme nous avons tous cru ou croyons encore, que cet événement marque la fin de ta vie, de ton droit au bonheur, de tes motivations.
    C'est en partie vrai, car il restera une tache indélébile.
    Mais en parallèle du ressenti destructeur, à force de continuer d'aimer envers et contre tout, de raviver le Meilleur, le plus beau de ce que vous avez vécu, tu te rendras compte que tu n'as pas tout perdu, ce sera dur, à inventer, à vivre enragée, mais oui, tu y arriveras ...

   Ce forum est une mine de témoignages sensibles du vécu du deuil au jour le jour ... tu peux y puiser de l'inspiration, te rassurer de similitudes de ressentis, au-delà des différents contextes ...
   Prends soin de toi, avec patience, douceur, tolérance ...
   C'est une longue épreuve, et le suicide, personne ne peut comprendre vraiment, pourquoi une telle sensibilité, tant de qualités humaines, mêlées de détermination à mourir, c'est inexplicable.
   Kalahan, mon neveu, était lui aussi un garçon en or ...
   Amicalement et solidairement, Martine.
95
Après le suicide d’un proche / Re : ce deuil pour les autres
« Dernier message par Charlottine le 10 Décembre 2017 à 20:11:07 »
Dans l'ancien musée où je travaillais avant (bah oui j'ai perdu mon job le même jour que mon papa), on disait qu'il fallait sortir le champagne paillettes  quand les mécènes venaient nous voir. Et bien moi aussi j'ai besoin de champagne paillettes aujourd'hui.

Ce climat ambiant (la neige, le cercueil en boucle à télé, les ptits mots de l'hommage) me foutent le bourdon.
Mélange de souvenirs heureux qui ne se reproduiront jamais et de souvenirs malheureux détestables.

Ma tante avec qui je ne suis pas amie sur Facebook mais que "j'espionne" pour je ne sais quelle raison, qui étale son pseudo chagrin alors qu'elle n'a rien fait pour mon père, qu'elle la enfoncer avec son mari débile! Quelle famille! Plus personne ne me parle mais est-ce que j'en ai vraiment envie ?
Faire semblant me va bien, aller vers les gens me rappelle combien je suis seule.
96
Après le suicide d’un proche / Re : ce deuil pour les autres
« Dernier message par souci le 10 Décembre 2017 à 19:55:36 »

   Oh, loma, mes chats seraient ravis de faire des ronds dans le jardin avec Benji et Alice !

   
   Bon, pour l'expo Dior, on va plutôt prévoir un bus pour ramasser tous les zamis ...
97
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Re : veuve à 34 ans et 3 enfants
« Dernier message par selami95 le 10 Décembre 2017 à 19:32:47 »
:'(
un accident de camion terrible a pris mon unique amour, mon premier amour, puisque je l'aime depuis mes 15 ans et demi, je me retrouve veuve à 34 ans avec 3 enfants de 3, 8 et 9 ans. Comment les éduquer sans repère paternel?
Que vais-je devenir sans lui, toute ma vie était centrée sur lui, je ne suis rien, je ne vaux rien, il était mon tout, mon pilier, ma canne. nous avions tellement de projets. Il travaillait comme un fou pour nous offrir une belle vie, mais elle ne vaut rien sans lui.
Nous nous disions, on charbonne encore 2 ans et on pourra souffler....

La veille du drame, il a sorti les valises, nous devions partir faire de la plongée avec les enfants, en 5 ans, on a pris 3 semaines de congés seulement, on se privait, se sacrifiait pour réussir et construire un bel avenir à nos enfants.

Comment réussir à survivre, ma vie n'est que calvaire maintenant.

Nous avions une petite société de transport, il ne devait même pas travailler ce 9 octobre 2017, il a remplacé un salarié, il était tellement fatigué qu'il a oublié le frein de parc du poids lourds, il a était renversé par son propre camion  :'( :'( :'( :'( :'( :'(

Mon fils de 9 ans a trouvé le courage de porter le cercueil de son papa et de jeter la première pelle de terre.... A 9 ans.....

Je pleure mes tripes, j'hurle au fond de moi, la douleur est incommensurable, il me manque tellement mon mari ....

Je découvre ton histoire, elle me touche beaucoup,
lorsque mon mari est mort brutalement (d'un accident),
la question comment élever mes enfants sans figure paternelle s'est imposée à moi. C'est en la mettant de côté, en m'imposant de vivre au jour le jour et de ne pas soulever ce genre de question que j'ai pu avancé, doucement, un pas après l'autre, en m'interdisant de me poser les questions sur l'avenir...
aujourd'hui cela fait 15 mois jour pour jour qu'il a eu son accident, .. et je retrouve de l'insouciance chez mes enfants, ils ont une philosophie de vie d'une grandeur et d'une beauté ...
Finalement j'arrive (je crois) à les élever tant bien que mal, en acceptant mes imperfections, j'ai accepté de ne pas avoir pu les protéger de cette douleur si violente, et de ne pas avoir pu les protéger de ma douleur
lorsque les enfants perdent un parent, ils ont une "double peine", voir la souffrance de leur deuxième parent. ça fait parti du pacage !!

Je pleure mes tripes, j'hurle au fond de moi, la douleur est incommensurable, il me manque tellement mon mari ....


J'ai eu l'impression d'avoir mes tripes déchirées pendant des mois, comme un arbre déraciné !!
bien tendrement
Mononoké



Je te remercie pour ton témoignage et pour cet espoir que tu me donnes,

Tendrement
98
Après le suicide d’un proche / Re : ce deuil pour les autres
« Dernier message par loma le 10 Décembre 2017 à 19:29:01 »
Attendez moi, j'arrive ... je viens en traineau tiré par mes chiens ...
mais j'ai un  problème, Benji (le labrador) est trois fois plus grand qu'Alice (la bouledogue française), je risque tourner en rond
99
Après la grande souffrance, la reconstruction / Re : Comment faire
« Dernier message par Mononoké le 10 Décembre 2017 à 16:28:13 »
..peut-être ne rien faire ?... laisser faire ?
100
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Mononoké le 10 Décembre 2017 à 16:26:01 »
Yes
... On accueillera le chagrin de Nath,  mais entendre son éclat  rire  nous réchauffera le coeur...
Pages: 1 ... 8 9 [10]