Messages récents

Pages: 1 ... 8 9 [10]
91
Après le suicide d’un proche / Re : Mon Papa
« Dernier message par souci le 16 Octobre 2017 à 19:07:04 »

   Bonsoir Charlotte,

   Comme toi mon instinct m'a guidée vers "faire quelque chose" en rapport avec le temps perdu, que j'aurais aimé consacrer à mon neveu parti sans rien me demander ...

   Et on peut très bien faire cela sans se demander "pourquoi" on le fait au juste ... ni à quoi à qui ça va "servir" ...

    N'en fais seulement pas trop ni au détriment de "tes vivants" ...
    Ton deuil est très récent et tu as besoin de repos, d'espace libre, je crois, enfin, ça dépend d'une personne à l'autre bien sûr je ne vais pas te dicter quoi faire ...
    Je crois qu'en essayant de faire "de l'utile", je ne fais que choyer mon deuil, le laisser s'exprimer ... sans plus ... et que "le hasard" fasse le reste ...
    Bonne soirée à toi, M.
92
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par élia le 16 Octobre 2017 à 17:51:02 »
Bonsoir,
Federico tu es toujours dans mes pensées...
je reviens sur le forum très rarement et pourtant il n'y a qu'ici que nous sommes compris, entendus, reconnus dans ce que nous avons traversé, ce que nous continuons à vivre à souffrir malgré le temps, malgré la vie...
je me dirige vers le petit monastère blanc...je lis ton dernier message avec beaucoup de reconnaissance, les larmes me montent aux yeux, ma gorge si étroite m'empêche de trouver le souffle...
j'aurai dû trouver le temps de partager un moment avec toi, avec vous tous

tu sais que je dois maintenant subvenir aux besoins de nos enfants, mon temps est entièrement dédié à cette tache que je dois assumer seule...cela m'affecte le corps, la tête.... car je vis avec le traumatisme de la mort de mon Amour, avec toutes les souffrances qu'il a dû subir avec toujours cet espoir de continuer de vivre près de nous, malgré tout, malgré qu'il soit alité, sous morphine, sous oxygène avec les pires douleurs lui traversant le corps, un corps devenu si faible, amaigri, cabossé, déformé...et ses yeux plein d'amour, ses yeux qui se sont ouverts sur l'autre monde alors qu'il me regardait...je vis chaque jour avec ses souvenirs dans une masse d'humain qui ne perçoit rien...qui semble appartenir à une autre espèce...quand je pense avoir trouvé une oreille attentive, ce n'est qu'une pensée car à chaque fois les paroles en retour sont dénué de tout...ils ne comprennent pas...

Aujourd'hui 1 an et 8 mois...
Je voudrais retrouver le temps pour lui écrire, pour lui parler...la société ne me l'accorde pas , ne NOUS l'accorde pas
Moi non plus je n'entends rien, ne sens rien...c'est insoutenable
Je voulais t'apporter un peu de réconfort et puis plouf je suis dans une masse opaque ou j'hurle en chuchotant...car je sais qu'il faut se taire pour n'importuner personne, je retiens mes mots, ce que j'ai au fond des tripes...
je dois une nouvelle fois sécher toutes ces larmes pour retourner vers les enfants, vers le monde qui reste inaccessible...j'ai pas en vie


93
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je ne supporte plus d'être seul
« Dernier message par sophieM. le 16 Octobre 2017 à 16:05:00 »
Numis,

Les fondations de ce que tu as construit avec ton épouse, c’est l’Amour.

Tout tournait autour d’Elle car Elle était ton essentiel, tu as pressé un nectar d’Amour de ton être pour rendre son quotidien et celui de votre famille le meilleur possible.

Certains diront que tu t’es « oublié ». Non, je ne trouve pas.  Au contraire, tu t’es réalisé dans l’Amour. Et même si le décors de votre demeure est à présent différent, il n’est pas vide pour autant.
C’est simplement ton attention que tu dois reporter sur toi à présent. Tu as eu l’habitude de projeter ta lumière sur ton épouse et ça se comprend tout à fait, de toutes façons ça n’a pas à se comprendre c’est ainsi. A présent, c’est ton intérieur que tu dois éclairer.

Le vide n’existe pas, même pas dans nos cœurs. C’est une illusion de nos émotions, mais ça n’est pas la réalité du cœur. Et la dissonance entre le langage du cœur et celui des émotions fait qu’on ne sait plus où on en est…la rencontre de l’air chaud et de l’air froid.

Ton cœur est rempli d’Amour pour ton épouse, ça c’est une valeur sûre. Simplement cette énergie qui émanait de toi vers Elle fait à présent douloureusement ricochet sur toi, sans l’atteindre … sans l’atteindre dans la matière. C’est ce qui te donne l’illusion du vide et de ne plus savoir qui tu es.  Tu sais qui tu es, mais tu ne sais plus comment l’être.

Restes simplement qui tu es, à donner l’Amour, c’est ta trame, car c’est énorme qui tu es Numis. Tu vas juste le diffuser autrement, et pour trouver comment, laisses toi guider par ton cœur plus que par ton mental, et laisses toi du temps pour ça, ne soit pas dans le « il faut » pour laisser l’envie (ton cœur) infuser dans tes actes.

Et tu sais quoi, pour ma part j’ai remarqué que l’Amour est la meilleure des connections avec nos défunts…mais que la tristesse ne les aide pas, et que cette émotion lourde vient grésiller sur la fréquence.
Alors, restes dans l’Amour, tu sais c’est votre connexion,  comme ces assiettes en mouvement dans les numéros de cirque, qui tiennent au bout d’un bâton. Si tu cesses de donner cette petite impulsion au bâton, l’assiette tombe. La petite impulsion Numis, c’est ton Amour, et c’est ça que tu es. 
Tu ressens actuellement l’absence de la présence mais si tu t’appuies sur vos fondations d’Amour, tu ressentiras sa présence dans l’absence.

Cap sur l’Amour

sophieM.

94
Discussions Générales / Re : Aide pour rendre hommage obsèques
« Dernier message par Aline72000 le 16 Octobre 2017 à 15:55:43 »
Bonjour Alexandra,

Merci pour ta réponse bienveillante.
95
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je ne supporte plus d'être seul
« Dernier message par Numis56 le 16 Octobre 2017 à 14:07:44 »
Bonjour,

SophieM, tu as mis le doigt sur le point le plus fragile.

En fait, je ne sais pas qui je suis .......

Du fait du handicap de mon épouse, je me suis concentré durant ces années à faire en sorte qu'elle n'est pas à s'inquiéter de devoir travailler, qu'elle et les enfants manquent le moins possible de choses, qu'elle puisse garder sa liberté. Tout tournait autour de mon épouse, des enfants, du travail.

Cela vient du fait que j'ai failli la perdre il y a 15 ans à un quart d'heure près à cause du travail qu'elle avait. Je m'étais promis de ne plus à revivre cela......

Mais maintenant, c'est le vide.
96
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je ne supporte plus d'être seul
« Dernier message par Federico le 16 Octobre 2017 à 14:06:07 »


"La pire souffrance est dans la solitude qui l'accompagne."... André Malraux.
97
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je ne supporte plus d'être seul
« Dernier message par souci le 16 Octobre 2017 à 13:49:24 »

   
98
Discussions Générales / Re : Le sentiment d'être « blindé » et une abeille.
« Dernier message par souci le 16 Octobre 2017 à 12:01:16 »

   Génial: on a le choix de souffrir ou de souffrir !
   Youpipette et merchi pour la comprenette, hihi!

    Nous connaissons un vétérinaire plus que sur-compétént et sur-équipé et sur-motivé.
   La dernière fois qu'on y va il nous raconte "j'étais en train d'opérer la patte d'un chien, sa maîtresse était là (il propose toujours d'assister à ses soins). Soudain une mouche vient l'embêter, PAF il l'écrase. La bonne femme, toute scandalisée "mais enfin, docteur !"
   Ben wais ...
   La réalité, oui, mais à petites doses ... on peut quand même pas porter le monde sur le dos ...
   Cabossément vôtre, Titine.
99
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je ne supporte plus d'être seul
« Dernier message par sophieM. le 16 Octobre 2017 à 10:36:30 »
Numis,

Demain tu ne travailles pas, tu ne sais pas quoi faire, alors sois.
Faire, faire et encore faire pour paraître quelque chose ? c’est du vent. Tu as envie de pleurer, de gueuler ta colère, de ne rien faire, juste emmerder le monde ? et bien extériorise ce que tu as à l’intérieur, et sois ce que tu ressens.

Y en a marre d’être fort desfois. Tu sais être fort et tu sais assumer ta force, tu n’as rien à prouver à personne car personne ne vis ton épreuve.
Accepte d’assumer ta faiblesse. Déjà ça c’est une force insufflée de l’intérieur et non par les obligations nécessaires de l’extérieur. Ne te soucie pas du regard des autres, le jour où à leur tour ils passeront par là, ils réagiront comme il leur chante.
Demain c’est TON jour.
Tu as envie de fermer les volets et d’écouter de la musique … qu’est ce qui t’en empêche ?

Il paraît que lorsqu’un cheval s'emporte et que son cavalier perds le contrôle, il doit  le pousser dans ses retranchement c à d le faire galoper encore  plus vite pour que son cheval s’épuise et que de lui-même il se calme.

Vas  jusqu'au bout de ta solitude jusqu'à ce qu'elle te dégoûte. A partir de là tu chercheras l'air frais, et TU trouveras TES solutions.

Même si je ne vis pas les choses de la même façon que toi car nous avons tous une approche différente des épreuves, il y a des moments où oui, l’envie n’est plus là, mais je m’applique à moi-même mes conseils, alors ben je ne fais rien, j’atteinds mon fond, les gens peuvent me juger peu m'importe …et cela me tourne vers un intérieur insoupçonné, un tremplin très élévateur.
Tu  n’es pas seul Numis, je pense même que tu es très accompagné, simplement très différemment et que ton regard va s’habituer à ce nouvel éclairage.

Sois toi-même.

sophieM.
100
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je ne supporte plus d'être seul
« Dernier message par Pucinette le 16 Octobre 2017 à 09:39:11 »
Bonjour Numis56,

Ca va faire un an dans 20 jours que mon amour est parti... Je suis dans le même état que toi... Envie de ne rien faire... la flemme... pas envie de sortir, pas envie de voir du monde...

J'ai passé le week end sous la couette à attendre que ça passe...

Je voulais juste te dire que tu n'es pas seul...

Amicalement,
Pages: 1 ... 8 9 [10]