Messages récents

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
21
Partage de vécu / Re : Je viens de perdre ma mère (et mon père l'année dernière) ....
« Dernier message par souci le 14 Décembre 2017 à 19:44:32 »

    Bienvenue ici à toi, à tes larmes et surtout à ton amour sincère pour tes parents ...
    Amicalement et solidairement, Martine.
22
Partage de vécu / Je viens de perdre ma mère (et mon père l'année dernière) ....
« Dernier message par Larmes2017 le 14 Décembre 2017 à 19:31:20 »
Bonjour,
Tout d'abord merci à ce forum d'exister car pour l'instant je peine à trouver un accompagnement et pourtant j'en ai grandement besoin ...  >:( >:(
J'ai perdu mon père l'année dernière après qu'il ait été hospitalisé suite à un infarctus soigné puis un anévrisme qui saignait et sans aucun espoir de guérison ... il est revenu vivre ces derniers jours chez lui et a été mis en place une HAD (hospitalisation à domicile) qui est 'une très bonne chose' pour le malade mais pas pour l'entourage qui est mobilisé 24h/24h00 et c'est usant ... j'ai mis un an à récupérer et je n'ai pas encore récupéré toutes mes forces psychiques ...
Ma mère a eu beaucoup de mal à surmonter ce deuil terrible de la perte de son mari ... elle est tombée malade peu de temps après faisant une embolie pulmonaire qui a été prise à temps suite à une hospitalisation qui a duré une semaine .. Elle a dû prendre un anticoagulant (à vie) qui lui a occasionné beaucoup de problème de stabilisation ..
J'ai laissé 'ma vie de côté' c'est à dire que je me suis installée chez elle pendant 1 an pour la soutenir, l'aider, car elle ne pouvait pas tenir seule ... elle a eu ensuite des problèmes médicaux qui ressemblaient à des AIT ou des AVC et j'ai vécu cela et cela m'a traumatisée :(   Lorsqu'elle en a fait des rapprochés dont un le matin et un le soir, j'ai appelé les urgences médicales en accord avec elle et le médecin et moi avons pris la decision de la faire hospitaliser pour une prise en charge mais ma mère étant une battante et une coriace ;) est sortie de l'hopital la nuit meme (oui dans certains hopitaux parisiens on peut sortir la nuit sans soucis !!...) et j'ai su cependant qu'il fallait que ma mère se couche et dorme pour récupérer, le diagnostic d'AIT ou d'AVC n'étant pas donc j'étais un peu plus rassurée ...
Suite à cela, elle a eu des soucis pour récupérer de cette journée d'hopital et puis elle a commencé à avoir des nausées sans aucune explication .. je me dis que j'aurais du la forcer à consulter .. son médecin traitant étant assez desinvolte (......)
Un vendredi dernièrement, elle ne se sentait pas bien alors j'ai appelé les Urgences médicales qui sont venues et le médecin a relativisé son état ... il est reparti en lui disant qu'il s'agissait d'un simple virus ..
Le lendemain, Samedi, le matin tout allait bien !!.. et en début d'après-midi, l'état de ma mère s'est brutalement agravé :(
J'ai rappelé les Urgences Medicales mais vu le délai d'attente de 4h00 !! et vu que son état de santé s'agravait ... j'ai appelé le Samu sur leur conseil ... Qui est arrivé très vite car ils m'ont demandé de vérifier les reflexes de ma mère qui ne repondait plus à ma main serrée ou de me parler .. :(
Quand le Samu est arrivé, ma mère faisait des convulsions, c'était tres impressionnant cela m'a traumatisée :(
L'après-midi, l'hopital m'a appelé pour me dire que l'état de ma mère était très grave et qu'elle était dans le coma :(
Je vous passe les détails .... mais ma mère est décédée le lendemain en début d'apres-midi :((
J'ai été seule pour vivre ces instants terrifiants et je n'etais pas preparée à son depart si brutal :((
Nous avions des projets la semaine suivante et meme des projets de vacances !!...
Je ne sais pas quoi faire, je suis desemparée, je ne fais que pleurer, je n'accepte pas sa disparition qui a été d'une brutalité inenvisageable meme si l'equipe en reanimation a éssayé de m'y préparer mais je ne pouvais l'entendre ...
Que faire ??
Je me sens terriblement seule :((
J'ai une soeur qui est totalement étrangère à tout cela, et qui n'a jamais aidée ma mère ni n'était là pour elle, ma mère en a beaucoup souffert ................... et meme ce week-end tragique, ma soeur n'était pas là pour me soutenir !!! elle n'y est pas plus maintenant .................. tout ce qui l'intéresse c'est l'heritage et l'ouverture du testament ..........................
Merci de m'avoir lue et de m'aider car je suis ecartelée entre vivre et aller rejoindre ma mère .............. et mon père ................
23
Vivre le deuil de son conjoint / Re : être séparés dans cette vie-ci
« Dernier message par Mononoké le 14 Décembre 2017 à 16:27:47 »
Merci Stana,
si on ne se recroise pas d'ici là, de douces fêtes à toi aussi, si cela est possible
bien tendrement
Mononoké

j'espère que le papa Noël t'apportera un ordinateur, na !
24
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Stana le 14 Décembre 2017 à 16:17:36 »
J'aime beaucoup ces deux chansons Frederico  :)

Adorable ton petit canneton Souci  :D j'espère qu'il fera sourire Frederico également^^

 :-*
25
Vivre le deuil de son conjoint / Re : être séparés dans cette vie-ci
« Dernier message par Stana le 14 Décembre 2017 à 16:14:31 »
Merci à vous trois pour vos adorables messages, ils me vont droit au coeur!  :-* :-* :-*
Je crois bien que la médiathèque vas fermer provisoirement trés bientôt, et comme je ne sais pas si j'aurai un ordi ce mois-ci, j'en profite pour vous souhaiter, un peu à l'avance, d'aussi douces fêtes que possible, et beaucoup de courage à ceux et à celles qui le vivront peut-être plus difficilement. J'aurai une pensée toute particulière pour vous tous, mes chers amis du forum, qui m'apportez toujours tans  :-* je me livrerai davantage à mon prochain passage.
Affectueuses pensées à tous et toutes!
26
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Dernier message par Stana le 14 Décembre 2017 à 16:06:20 »
Ecrire ce que l'on ressent, mettre des mots sur nos maux comme on dit, comme ça nous vient, spontanément, c'est une libération, il ne faut pas hésiter à y avoir recours quand on en èprouve le besoin.
Ton mal-être actuel est peut-être lié aux fêtes qui approchent-simple supposition bien sûr. Qu'elles en soient la cause ou non, j'espère que les fêtes en question ne seront pas trop difficiles à vivres pour toi-pour nous tous d'ailleurs, et apporteront plus de douceur que de tristesse, si c'est possible. Quoiqu'il en soit, tu as raison de laisser tes larmes coulées quand elles viennent, c'est vrai que ça permet de relâcher la pression. Les larmes, c'est fait pour ça  :'( :)

Douces pensées  :-*
27
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Rémi, 28 ans
« Dernier message par Mononoké le 14 Décembre 2017 à 16:03:14 »
Lenav,
Ce que tu traverses est si difficile, la douleur est innommable, aucun mot ne peut traduire ce qui se passe en nous à ces moments là. Je me souviens au début, je ne pouvais même plus lire, impossible de comprendre les mots qui noircissent les feuilles. Lorsque j'ai pu lire, c'est " vivre son deuil au jour le jour" de Christophe Faure que j'ai lu. Ce livre m'a vraiment aidée, je me souviens m'être dit : je ne suis pas folle. Les conseils d'Alexandra me semblent justes :  s'accorder le temps du chagrin,  c'est tellement important.
 Être doux avec soi, ne pas se juger. 
J'ai compris une chose à la mort de mon mari, ce n'est pas un deuil, mais une multitude de deuils que l'on traverse en perdant un être cher, on perd énormément, et ce sont tous ces deuils qui se présentent à nous, simultanément. 
Pendant longtemps, mon avenir se limitait à demain (tout au plus)
Aujourd'hui, je me projette un peu plus loin mais pas si loin que ça : nos futures vacances,  changer un lustre, peindre une pièce de la maison... ou aujourd'hui : la reeducation de mon genou. Pas besoin, ni envie d'envisager un autre avenir. 

Je  te souhaite un peu de douceur pour accompagner ta journée, douceur si importante pour nous permettre d'affronter les moments douloureux
Bien tendrement
Mononoké
28
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Pour celui qui n'est plus là
« Dernier message par Stana le 14 Décembre 2017 à 15:56:48 »
Je vois ce que tu veux dire Nora: à la fois forte et vulnérable, et différente de ce que l'on ètait avant, de part notre vécu...j'èprouve exactement la même chose, je me retrouve beaucoup dans tes mots. Ces mots "forte" et "vulnérable" paraissent contradictoires d'un point de vue exterieur, pourtant ils ne le sont pas: cette immense souffrance du deuil m'a, personellement, rendue particulièrement fragile, vulnérable à tout egars, tout en me donnant plus de force parce-que j'ai dû puiser dans toutes mes réserves de force justement, pour pouvoir rester en vie, affronter, avec le plus de dignité possible-pour lui, pour nous-cette souffrance et cette "nouvelle vie" que j'ètais obligée d'entamer. Donc oui, je te comprends.
29
Vivre le deuil de son conjoint / Re : En décalage
« Dernier message par Stana le 14 Décembre 2017 à 15:12:31 »
  C'est trés beau ce que tu dis à ton Tom Alexandra  :-* oh oui, comme dit Mononoké, les dates des anniversaires, ou de ce qui auraient dû être les anniversaires, de nos amours sont toujours particuliers. Ils peuvent provoquer en nous des réactions positives, négatives ou contradictoires en apparence. Ce n'est en tout cas jamais anodin  :( :) je pense trés fort à toi  :-*
30
Après le suicide d’un proche / Re : ce deuil pour les autres
« Dernier message par souci le 14 Décembre 2017 à 13:00:19 »

     Ffffff ...
     Selon les physiciens, le temps est une illusion.
     Faut pas demander alors à quel point notre condition humaine nous prépare à nous retrouver tapés-tarés.
     Bon, et l'infini, maintenant, vlà co aut'chôse.
     Il y aurait l'infiniment grand et l'infiniment petit.
     Et selon Pascal, pas mon frère, l'autre, Blaise de son prénom, l'Homme serait placé juste au milieu, purée, rebuvons un coup.
     Purée j'ai pas fait d'études, mais comment l'infini pourrait avoir un milieu, alors qu'il n'a ni queue ni tête ?
     Ouf, Titine, te vlà embarquée, et tu penses à Noël qui t'indiffère, au Nouvel-an indifférent qui change le chiffre 2013, 2013, 2013 ... l'année de notre tragédie ... notre arrêt ... notre Big crunch ...
    "La signification des tragédies s'explique le plus facilement par le paradoxe" (Hölderlin) Bienvenue au club. Santé, c'est ma tournée.
    De jus de pamplemousse, bien sûr, pas la peine d'empirer les choses.

    Faisons de notre mieux, voilà.

    Tranquilles, un peu fous bien sûr, normal, la vie est incompréhensible.
    Bien patatement vôtre, Titine.
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10