Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Être un parent en deuil / Re : Comment avancer
« Dernier message par kompong speu le Aujourd'hui à 07:23:38 »
Bonjour Minbou
Tout ce temps passe auprès de ton fils t'a épuisé a cela s'ajoute le chagrin terrible de la perte d'un enfant
Il est très tôt depuis la mort de ton ange tu dois prendre soin de toi pour pouvoir avancer comme tu dis
C'est vrai que ta petite dernière est là mais il faut que tu te poses un peu
 tous ces sentiments si compliques qui se bousculent dans la tête
Mille pensées pour toi
2
Santé / Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Dernier message par Régine le Aujourd'hui à 04:18:42 »

Bon dodo , bon matin à tous et å toutes

Le repos physique et mental tellement important.

Trop crevée,  trop d'émotions aujourd'hui..je vais rejoindre les bras de Murphy..
Affection
3
Vivre Le Deuil / Re : Des victimes d'attentats ici ?
« Dernier message par Jess2l le Aujourd'hui à 00:06:11 »
Beya,
Je tenais vraiment a te répondre même si je suis consciente que ma réponse ne t'apportera rien.
Mais j'ai tellement cherché un endroit, forum, site...où je pourrai trouver des personnes avec qui échanger même avec des mots maladroit... Ce qui nous a touché, ou ce que les attentas ont fait de nous (là je parle pour moi).
Et sans etre juger ou regarder de travers.
Merci d'avoir eu - ce qui pour moi est du courage- d'avoir poster ce message.
Pour ma part, il y a deux categories de gens autour de moi :
Ceux qui savent et font comme si rien ne s'était passé. Qui veille a ne pas en parler devant toi. J'entends des "c'est la vie" ou encore "il faut continuer"....
Et ceux qui ne savent pas (car après tout ce n'est pas écrit sur mon frond) et ceux là parlent a tors et a travers et sont d'une "connerie" incroyable.

J'en viens a ce que tu as dis SOUSI, surtout les mots que tu as utiliser : il faut en parler a quelqu'un qui est CAPABLE de comprendre.
Cette phrase raisonne dans ma tête. C'est exactement cela !!
Je suis contente de vous avoir trouver et de vous avoir ecrit même si ma réponse n'apporte pas grand chose.
C'est pour moi un premier pas qui est ÉNORME.
4
Être un parent en deuil / Comment avancer
« Dernier message par Minbou le Hier à 23:39:24 »
Bonsoir à tous je suis nouvelle sur le forum
J ai perdu mon fils de 3ans il n y a meme pas 1mois suite à une tumeur.
Meme pas 6mois apres la découverte qu il s en est déjà allé.
Tout est aller trop vite.
Tout le monde me dit que j ai ete courageuse car j avais pris la décision de m occuper de lui jusqu au bout soin palliatif à la maison qui m ont demandé beaucoup de sacrifice j ai du me séparer de ma petite dernière de 3mois  et la laisse à sa mamie mais je me sens tout le contraire j ai  regretté  de m être absenté une heure de sa chambre d hôpital pour souffler un peu à mon retour il n était plus là.
Je sais qu il est mieux libéré de cette maladie qui dégradait son état. Il ne pouvait plus continue de vivre ainsi.
Mais son sourire sa joie de vivre meme avec toute les épreuves qu il a passe chimiothérapie radiothérapie toujours sans se plaindre. Un vrai petit héros.
Mais voila c est le 3eme décès depuis l année dernière mon beau père, mon père et maintenant mon petit ange je suis arrivée à bout je ne sais plus où trouver la force d avancer.
J ai deux autres loulous a m occuper et ils me donnent la force mais parfois je me sens au fond du trou.
Mon mari est très présent mais parfois l envie d envoyer chier tout le monde.
Je ne sais plus comment avancer
5
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Federico le Hier à 23:09:23 »


Les Grandes Âmes sont minoritaires, oui, mais ELLES se sont toujours reconnues et elles brillent discrètement...

Tire la gueule, mon triste Federico, tire la gueule mais jamais ta révérence.

Continue de rendre hommage à ton Raphaël, c'est important !

Douce et tendre amie...
6
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Envie de franchir le mur
« Dernier message par Eva Luna le Hier à 20:50:43 »
"Je ne suis pas sûre d'être encore ici grâce à Nicolas & Pimprenelle, malgré tout l'amour que je leur porte ... c'est douloureux pour moi, pour eux, mais ils le savent et le comprennent ... l'amour des autres ne peut tout sauver, nous le savons."
Avoir des enfants...ou d'autres enfants...
permet peut être de nous retenir du coté de la vie... parfois...
mais ne donne pas un sens à cette vie..
le sens,chacun doit le trouver ou retrouver...

Ne pas avoir d'enfant... ne plus avoir d'enfant...
et je regarde ces personnes que je connais,puiser encore plus profond que moi...
des raisons de vivre ...de continuer...de ne pas" franchir le mur"...
et la vie est plus puissante qu'on ne croit...

7
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Ah c'est comme ça maintenant ?
« Dernier message par bandit11430 le Hier à 20:50:26 »
Bonjour

Comme je vous comprends cela va faire 4 mois vendredi que l amour de ma vie est parti et tout le monde avance on des projets me parle déjà de Noël alors que pour moi j en suis seulement à déjà réussir à me lever le matin pour m occuper de notre bébé il est parti le 28 décembre comment je pourrais avoir des projets de Noël les beaux jours arrivent et c'est pire je vois un couple qui se promène je m effondre je m efforce de sourire alors que je suis morte à l intérieur je vais essayer de retrouver un emploi car je déprime de plus en plus le temps passe mais la souffrance est toujours aussi présente et si forte comment vivre sans lui je regarde encore la pendule l heure à laquelle il  va rentrer  je garde sa ligne de téléphone je ne peux pas l arrêter je fais semblant la journée devant la famille les amis qui sont si vite passé à autre chose comment assurer avec  2 enfants dont un bébé et un adolescent en décrochage scolaire addict au cannabis qui ne respectent plus les règles depuis que mon mari est décédé son beau père il m arrive de rêver de lui ceux sont mes plus beaux moments et ça arrive pas souvent car vous le savez nos nuits sont courtes bon courage à toutes
8
Je suis très contente de  retourner au premier forum qui m’a accueilli,  :)

J’ai deux opinions différentes sur ce sujet.  La première  C’est qu’il est très important,  d’un coté de prendre soin de ses souvenirs. Car c’est une preuve de civisme qui  nous rend plus humains. Mais, d’un autre coté,  cela demande tout un travail de  dévouement…  Par exemple moi, Personnellement,  j’ai  sa  photo sur mon  portable.  Chaque matin et chaque soir j’observe sa photo et je lui dis « Bonjour ou  bon soir »  et je lui rajoute toujours inconsciemment « merci d’avoir existé  dans ma vie !».  Ça me rend très heureuse.  Mais le problème c’est que le jour où je ne le fais pas,  est une journée ratée ! D’ailleurs, ca m’est arrivé une fois d’être très occupé pendant plusieurs jours sans prendre le temps de le contempler, et  ça s’est vite retourné en peine !  Ça m’a pris du temps pour  constater que ce chagrin  était du au fait de ne pas lui avoir jeté un coup d’œil. Donc ça  devient un engagement.
            J’ai aussi un livre qu’il m’a offert que je garde précieusement.  Et plus récemment la vue de la lune me rappelle intensément de lui. Pour être honnête, Je me sens plus à l’aise avec  ce dernier symbole « la lune »,  parce qu’il  se rapproche  le plus avec  l’enseignement et  la « lumière » qu’il m’a transmis.  Dans cette  relation symbolique,  je me sens plus apaisée. Parce-que,  déjà de nature,  j’ai une très bonne relation avec le ciel. Et quand  celui-ci  me rappelle d’une personne que j’aime, il devient encore plus inspirant et m’ouvre aisément sur toutes les autres dimensions de la vie!
   


9
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Départ..
« Dernier message par Autrementdit le Hier à 19:14:18 »
Oui Régine.. le départ de nos amours nous amène un rapport aux autres, à notre entourage surtout complétement différent de celui que nous avions.. et aussi un retour à soi, chez soi différent aussi..

Je connais aussi depuis quelques jours une envie irrépressible qu'un changement s'opère dans ma vie mais surtout vite.. je suis comme pressée.. pressée de trouver un nouvel emploi pour pouvoir enfin arrêter la formation.. c'est surtout ça qui me hante.. c'est limite si je n'y pense pas tous les jours.. je mets en tous les cas des moyens en place pour y parvenir.. j'espère vraiment qu'une piste aboutira.. que je quitte aussi cette ville où je ne me sens pas à ma place.. enfin que je puisse faire ce qui me semble bon pour moi.. me rapprocher de mes anciennes habitudes, mes anciens repères et être non loin de mon amour..

hier, j'ai vu une maison à louer dans la ville où habitait mon amour.. je vais tout faire pour que ça puisse se faire.. même si j'ai une piste au cas où pour changer de l'endroit où je suis actuellement et que j'avais dit oui à la propriétaire.. j'y ai vu un signe cette maison à côté de chez lui.. on verra..

aujourd'hui, j'ai aussi vu un camion portant son nom de famille.. surprenant..

la plus petite de mes chats dormait sur un gilet qu'il m'a donné la dernière fois où on s'est vus.. c'est la première fois qu'elle se met dessus pourtant elle aime bien être sur le lit mais elle choisit de se mettre ailleurs..

des petits signes de mon amour.. indirects mais qui font du bien..

il me manque mais je le ressens présent par ces signes.. c'est lui qui vient quand il lui semble bon de venir.. c'est à chaque fois une belle surprise.... et atténue mes maux l'espace d'un instant..
10
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Ah c'est comme ça maintenant ?
« Dernier message par Anneso85 le Hier à 17:27:22 »
Comme toi, je me sens comme une vieillarde et je trouve que le temps passant il creuse encore plus le fossé entre la vie "normale" et la notre... pas vraiment arrêtée mais comme suspendue ou figée... le temps passe et nous avançons aussi parfois à l'insu de notre plein gré, parfois poussé(e) par les événements ou une force jusque-là méconnue... mais plus comme avant, comme estropié(e)s d'une partie de nous et avec cette immense fatigue physique mais surtout morale qui nous prive d'une partie de nos capacités physiques et intellectuelles (parfois je ne me reconnais plus, en plus du sentiment que ma façon de voir le monde a changé je ne me trouve vraiment pas à la hauteur de mes capacités d'avant, je marche comme une personne âgée, je me noie dans un verre d'eau et n'arrive pas à prendre une décision même sans conséquences, j'oublie des choses...)
Mais pour en avoir discuté avec ma psychologue j'apprends à me dire que c'est normal, que le deuil nous éprouve dans toutes les dimensions de notre être, que le temps (mais beaucoup de temps) lissera les choses et qu'entre temps il faut apprendre à faire à la mesure de nos possibilités : un petit pas après l'autre et tant pis pour ceux qui nous abandonnent en chemin. Moi aussi je me sens seule et je m'isole (sans le vouloir vraiment) mais à tout prendre je préfère être seule que mal accompagnée. Et puis j'essaye de me nourrir de ce que la vie met sur mon chemin, débarrassée du tourbillon d'une vie sociale active, les belles rencontres et les échanges sincères et spontanés prennent une nouvelle dimension même s'ils sont rares et fugaces.
Lire ou écrire ici c'est aussi échanger, partager, construire et se prouver à nous tous que nous ne sommes pas seuls.
Affectueuses pensées.
Pages: [1] 2 3 ... 10