Auteur Sujet: vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort  (Lu 197400 fois)

0 Membres et 6 Invités sur ce sujet

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #420 le: 15 Octobre 2013 à 13:19:32 »
               C'etait force que ca derape,petite fee!!! Enfin,est ce vraiment moi qui est ecrit,la a l'instant avec mon ego ou sans...

  Penses tu que quelqu'un peut m'eclairer sans me guider??
Mais déjà, se poser la question est déjà prendre conscience que nous en avons un, donc bon signe et éclairé.
par contre comme tu le dis entre éclairer et guider, proposer un point de vue sans l'affirmer comme la vérité qui doit éclairer tout le forum, il y a une marge.
vaste sujet que l'égo, le Je, et bien mal à la personne qui échauffera cet égo.

l'égo n'agit pas, il réagit le plus souvent qu'il n'agit.
maintenant, il suffit d'en être conscient et de ne pas se laisser gouverner par lui, le canaliser au mieux,  ne pas employer de mot ou verbe tel, je rejette, ou un philosophe ayant une philosophie pourrie.

dès l'instant ou nous pouvons entendre un autre point de vue que le sien et l'accepter, sans dire aux autres "ne me parle pas de ça ou de si parce que je n'y crois pas".
c'est la grande problématique de l'humain, vouloir dominer toujours et encore....

n'est ce pas les différences qui font la plus grande richesse ?
j'aime entendre des points de vue différents des miens, mais lorsque l'on tente à m'imposer toujours la même orientation, là, je dis stop.
s'il n'y a pas respect des différences d'opinions et les entendre aussi valable que les siennes alors c'est stérile.
la preuve, on avance pas

l'égo est là et sera toujours là, soit il est énorme, soit il devient un serviteur du soi, il n'est plus la priorité.
c'est proposer et non imposer, ou dicter aux autres sa façon de penser voir pire leur demander de ne pas évoquer certains sujets car pas dans ces croyances.
et d'ailleurs ce ne sont que des croyances tout ça.

je pense qu'il y a un bon remède à l'égo, le Je, c'est l'humour, la dérision du moi, rire de soi, de son entêtement, de son jugement.

est ce moi qui parle, qui écrit, évidemment, le soi n'a même pas besoin de se justifier.
y'a du boulot alors ;)
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #421 le: 15 Octobre 2013 à 14:06:56 »
A réfléchir d'où ça vient , cet ego ?  ça vient à mon avis de nos origines animales , regardez cette lutte pour s'affirmer et dominer chez nos cousins animaux . par exemple le cerf va se battre pour accéder aux femelles il va prendre le pouvoir sur un groupe pour perpétuer ses gènes , il y a aussi cette lutte pour les ressources , éliminer les compétiteurs etc ... tout ce qu'on retrouve dans une société humaine , la compétition et la glorification du premier le meilleur l'accès à l'argent au pouvoir  et aussi avoir pour les hommes  toujours  plus de femmes ce qui montre une virilité une façon d'exister comme les bonobos et autres grands singes   (il y a des exemples en politique ) . Donc quand on parle d'ego chez l'homme  , il a de toute évidence  une origine animale  , mais comme notre nature est plus subtile que celle de nos cousins animaux , cet ego génère des conflits  en nous , les animaux n'ont pas conscience de ces conflits car ils suivent l'instinct mécaniquement. Je pense donc qu'on devient de réels humains quand cet héritage animal  de l'ego est compris , accepté  et éventuellement  maîtrisé ,  comme disait Camus " un  homme ça s'empêche"  , la confusion peut alors peut être  cesser en nous  ?  Tout ce qui renvoie à soi (la préoccupation obsessionnelle de soi dans ces volontés diverses  de dominer de s'affirmer au détriment des autres  de se comparer , tout ce qu'on voit quotidiennement dans la société ,  et les psy y participent en mettant ce "soi" encore  au centre  de ses propres  préoccupations  ,  ce  qui amplifie le phénomène au lieu de l'atténuer   etc ..  ) est source de cette souffrance chronique dont on parle  ,  car par exemple ,   si on se compare physiquement , professionnellement , au niveau de l'argent , des biens , l’accès aux plaisirs (considérés comme tels et fantasmés ce qui est vendu par la pub etc ...) Toutes ces illusions , ces images toxiques ...  On  trouve toujours  plus fort   que soi , meilleur que soi (sur ces critères )    et nous en sommes  malheureux , on  se pense inférieurs  et on devient névrosés   ,  il y aurait plein d'autres exemples , la compétition intellectuelle etc ... Voilà c'est tout ce  je voulais  dire  sur ce sujet abordé précédemment sur ce  qu'est (à mon avis)  l'ego humain  .  Je pense aussi que la société ( et au delà ,  toutes les sociétés humaines depuis des millénaires)  génère ce modèle de compétiteurs  et propage un sentiment de manque de confiance en soi  et de culpabilité  encore source de souffrances .                      
« Modifié: 15 Octobre 2013 à 14:28:59 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #422 le: 15 Octobre 2013 à 14:38:01 »
intéressant ce que tu dis Willy.
concernant, l'instant présent et non plus l'égo, je me posais aussi une question concernant l'instinct de survie.

j'entends par "l'instant présent" une vigilance décuplée, et notamment par les 5 sens.
les 5 sens nous ramène à ce que nous voyons, sentons, goutons, entendons, et kinesthésie.

lorsque nous sommes en danger de mort ou que nous sommes en contact avec la mort (ex, témoin d'un grave accident de voiture) nos sens sont décuplés et bien souvent nous avons alors les gestes précis qui sauvent.
beaucoup de témoignages abondent dans ce sens.
cet instinct nous met dans l'instant présent.

cela reviendrait 'il à dire que l'instinct de survie est "être dans le moment présent"...
tu parles des animaux, et l'instinct animal (tu fais d'ailleurs une allusion au comportement humain et je suis bien d'accord avec cela)
mais tu fais référence à l'égo, pour ma part l'animal n'a pas d'égo, je ne le pense pas.
Même lorsqu'ils défendent leur territoire ou s'accouplent, c'est alors l'instinct de survie de l'espèce. (je pense  ;))
là, ou je fais la différence avec l'homme, ce n'est pas l'instinct de son espèce qui parle mais bien de sa petite personne.

mais là ou je veux en venir, c'est ce fameux instant présent qui justement n'est plus illusion.
l'instinct de survie, nous met alors dans cet instant présent, une hyper vigilance ?
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #423 le: 15 Octobre 2013 à 14:40:14 »
en fait, l'égo, c'est tout ramener à soi :o
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #424 le: 15 Octobre 2013 à 14:44:36 »
oui c'est tout ramener à soi . Mais l'instant présent dans l'urgence est un bon sujet que tu soulèves  ,  il y a des choses à dire là dessus  , je vais y revenir .      
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #425 le: 15 Octobre 2013 à 14:50:24 »
cool, parce que moi, ça me pose problème :(
car rester dans cet instant présent de survie, c'est rester bloquer dans sa vie, ne plus pouvoir avancer.
alors que logiquement dans l'instant présent, je le voyais plus comme un détachement du passé...
c'est un peu confus encore en moi  :P
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #426 le: 15 Octobre 2013 à 16:27:35 »
je vais expliquer  ma conception (perso)  de ce   que veut dire  "être dans le  présent"  seulement dans le présent  !  (ni passé ni futur)  , l'absolu présent  . Je prends  l'image d'un archer qui a appris une  technique ,  un jour (après plusieurs essais infructueux)   il va tirer une flèche parfaite ,  tout son être est dans cet  instant mais  sans désir  comme détaché , le silence est en lui  ,  son geste est  fort et juste et quand la flèche part , il sait déjà où elle va  , il ne la regarde même pas  , il penche la tête vers un côté  et c'est le tire parfait ! Cette sensation de justesse et d'équilibre que l'archer  trouve  pendant un bref instant n'est pas une sensation  communicable , ce geste ne peut être enseigné , elle  dépasse le rationnel de l'analyse , le  temps  semble s’arrêter .  Pour lui c'est  un instant d'éternité et de vérité  absolue  alors que pour nous c'est un simple  tir adroit .   Ensuite il va essayer un deuxième tir , il est encore inspiré par son geste parfait ,  mais cette fois le mental est engagé il y a du bruit en lui  car il y a une recherche du geste parfait , il y a un désir ,   l' attention  n'est plus  détachée , elle n'est plus neutre ,  les doigts se crispent un peu , la concentration est trop forte par le désir , la flèche part  et c'est raté .

 Dés qu'il y a une  recherche par  le mental ça ne marche pas et c'est applicable à la méditation et c'est pour ça que je prends cette image  . Voilà comment j'explique "être dans le présent" , c'est une porte qui s'ouvre sans qu'on la cherche en disant je veux trouver cet instant car si on veut trouver cet instant on le rate  . Comme dans l'éclosion d'une fleur , c'est un moment comme ça , une chose qui peut  arriver quand les conditions sont réunies comme dans une alchimie subtile  .  C'est ce présent,  que tu voyais plus comme un détachement du passé  . Avoir la pensée juste , le geste juste dans l’instantanéité du présent c'est une part d'éternel .    Je vais réfléchir à ce présent de survie dont tu me parles  et qui t'empêche d'avancer mais là c'est plus difficile . C'est un peu comme si quelqu'un te dit regarde ça  comme c'est beau  !  ça altère ton propre ressenti personnel   et tu es dépossédée de ta propre expérience ?  Le bruit de nos pensées voile continuellement ce présent qui est hors du temps .  

« Modifié: 15 Octobre 2013 à 21:32:12 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #427 le: 15 Octobre 2013 à 16:52:11 »
C'est un moment où "quelque chose" nous emporte , et on s’abandonne  . J'aime bien l'image de l'éclosion de la fleur , à la fois naturelle , simple mais unique et mystérieuse  .  C'est peut être ainsi qu'on peut saisir ce qu'il y a  d'éternel  ?
« Modifié: 15 Octobre 2013 à 19:50:13 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #428 le: 15 Octobre 2013 à 19:25:27 »
Avez-vous remarqué que dans mes posts, et je vous invite à aller voir dans tous les autres fils où j'ai écrit, lorsque je reprends une phrase où la citation de quelqu'un sur ce forum ce n'est jamais pour en dire du mal ? Soit il n'y en a pas, soit j'en dis du bien.
Vérifiez par vous-mêmes, ça fait trois mois que je connais ce site.   
, Ibid, p.23


Bizarre, Petite Fee, moi-même je cherche mon "je" depuis autant d'années que je connais le bouddhisme, je ne l'ai jamais trouvé, voilà que maintenant deux personnes (Toi et Willy), qui ne me connais qu'à travers des mots, qui plus est à l'extérieur de mon corps, dans je ne sais quel coin de France me révèlent ma véritable identité! Je vous prends comme mes maitres alors? Je n'aurais plus peur de mourir puisqu'il y a un atman en moi qui va renaitre de vies en vies après la mort, je m'établis dans mon moi profond, ma véritable identité et je suis libre...

Au fait, je n'ai toujours pas localisé l'atman dans mon corps, je suis une brebis gâleuse, mais vous pourriez m'aider? (Pour cette fois oui c'est ironique!)

Ah! oui, pour ce que tu dis sur mon ego Petite Fee, c'est comme si j'avais répondu avant même que tu ne relèves mes phrases :

Je dis que je ne crois pas en l'atman, je lance la quête du "je" dont personne pour l'instant n'a réussi à le localiser, mais je n'ai jamais dit que l'ego n'existait pas... Ibid, P.29


Bon autrement, est-ce qu'il est possible de trouver le "je", l"atman", "l'entité" , le petit moi ou je ne sais quoi,  de le localiser et de le débusquer?

 
Bonne soirée
 

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #429 le: 15 Octobre 2013 à 19:41:53 »
Willy je te présente le KYUDO, en rapport avec ce que tu dis sur l'archer.

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #430 le: 15 Octobre 2013 à 22:06:41 »
Au fait, je n'ai toujours pas localisé l'atman dans mon corps, je suis une brebis gâleuse, mais vous pourriez m'aider? (Pour cette fois oui c'est ironique!)
 


Merci de me présenter  le KYUDO, en rapport avec ce que je  dis sur l'archer mais je voudrais te dire que c'est pas trop le but ici de faire de l'ironie , moi je reconnais que j'ai été  et que  je continue à être aidé  par les messages de beaucoup de personnes ici  et en plus , je pense que se moquer des convictions spirituelles et des espoirs  qu'on peut avoir  , c'est pas très chouette .  Si on pense que le karma existe et que toute action est importante , je suis désolé  sam mais  on ne s'exprime pas comme ça sinon à quoi ça sert de méditer des heures  dans un temple bouddhique  ?  de prier et de suivre les règles du bardo , les 49 jours etc ... ?  Alors d'ailleurs que vraiment personne ne sait  si le temps  continue sous cette forme terrestre  après la mort ?   je trouve ça à l'inverse de la vraie  spiritualité et c'est perdre son temps  , on ne peut pas codifier l'inconnu ?  Ton attitude me fait penser aux gens qui vont à la messe tout les dimanches mais qui ne feraient rien pour aider leurs voisins .             
« Modifié: 15 Octobre 2013 à 22:46:26 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #431 le: 16 Octobre 2013 à 00:23:52 »
c'est vrai tu as raison Willy, mais ce n'est pas moi qui a commencé.
Non, bien sûr, si l'atman est ce moi profond dont parle Eckart Tolle, Jung, alors ne l'appelez pas "atman".
Pourquoi tu parles d'inconnu?
Si je puis me permettre, tant qu'il y a des inconnus, c'est l'ego.
Je ne dis pas qu'on doit tout connaitre parce qu'on a traversé des milliers de fois les naissances et les morts (même si je pense que c'est vrai), mais tout le monde a le potentiel de tout connaitre, est-ce qu'il va le dévoiler ou non tout dépend de chacun, certains vont le comprendre en une vie, quelques années, mois, semaines etc...d'autres au bout de plusieurs vies, des milliers de vies pour finalement en arriver au même point.

Je sais que tu es en quête et pas sur une mauvaise voie (sauf si tu comprends mal l'atman), mais si j'ai proposé cette quête du "je" c'est pour que "atman" ou pas "atman",  il faut le vérifier par nous-mêmes, sur nous, pour s'en convaincre.



Bonne soirée

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #432 le: 16 Octobre 2013 à 00:39:41 »
je suis bien d'accord que tout revient à une expérience personnelle , le vérifier par nous-mêmes

bonne nuit
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne petitefée

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 278
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #433 le: 16 Octobre 2013 à 11:13:26 »
Avez-vous remarqué que dans mes posts, et je vous invite à aller voir dans tous les autres fils où j'ai écrit, lorsque je reprends une phrase où la citation de quelqu'un sur ce forum ce n'est jamais pour en dire du mal ? Soit il n'y en a pas, soit j'en dis du bien.
Vérifiez par vous-mêmes, ça fait trois mois que je connais ce site.

je suis allée voir, effectivement, et j'y ai vu tes posts, j'ai même été choqué par ton manque de tact, tes réponses qui doivent être prises comme les seules vérités et notamment sur le suicide... je ne vois vraiment pas ou est le bien que tu mentionnes d'ailleurs.
et comment expliquer souvent les réactions des membres alors...
tu te positionnes par rapport à tes convictions et non par rapport à l'autre qui peut recevoir ton message comme violent,
mais il me semble me redire... et je ne suis pas la seule, seul au monde...

et puis, seul au monde, ton insistance déplacée "il et ou mon je". avec toutes les réponses qui t'ont été donné. ça relève de l'entêtement...
"un point de vue est aussi une façon de ne pas voir".

Je vous prends comme mes maitres alors?  cela peut être vue comme de l'ironie, ou, comme une belle suffisance aussi... mais si tu le vois comme ça, pourquoi pas.

"c'est pas ma faute, c'est pas moi qui ai commencé..."
 je te propose  ce livre :
"le pouvoir de choisir" de Annie Marquier, aux éditions Universelles du Verseau.
le côté victimisation de l'homme, l'égo, le je, le mécanisme du mental, un bouquin qui relève les fonctionnements du mental avec une belle simplicité et efficacité.

je reprendrais simplement un terme qu'il m'a été répondu : "c'est force que ça dérape, petite fée !!!" :o

 
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
« Réponse #434 le: 16 Octobre 2013 à 13:33:37 »
Mais oui, tu as raison.
Mais ce n'est pas parce que d'autres critiques mes paroles qu'ils ont raison sous prétexte qu'ils ont l'avantage du nombre. Il y a quelques mois, effectivement j'ai été déstabilisé parce que beaucoup me jugent et ne cessent de me juger, comme tu le fais d'ailleurs, alors que jamais je ne t'ai jugé ni Willy, ni dis du mal, j'ai même partagé les liens que tu as envoyés. Mais, comme lorsqu'on travaille avec des gens en grande souffrance où dans les unités de soins palliatifs, j'apprends à ne pas me laisser emporter par mes émotions.  Je sais que beaucoup de gens sont en souffrance et qu'ils ont besoin d'aide, mais lorsque je dis que le bouddhisme peut aider au-delà des espérances de chacun, parce qu'il est la seule chose qui peut aider le défunt au-delà de cette vie,  vous imaginez qu'il s'agit d'une philosophie, religion, culte et qu'il est libre ou non à chacun de croire. Or, il n'y a aucune différence entre le bouddhisme et la vie que nous menons.


La recherche du "je", "atman" est quelque chose de concrète, ni philosophie, ni religion, ni culte, ni dogme, ni quoi ce soit...expérience directe!

 Au fait, John Kabat Zin est le fondateur de l'Institut Mindfulness dans lequel il est possible d'obtenir un certificat, un diplôme pour apporter la pleine conscience dans les hôpitaux et plus particulièrement dans les unités de soins palliatifs. Les gens en ont grandement besoin.