FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Après la grande souffrance, la reconstruction => Discussion démarrée par: petitefée le 24 Juin 2013 à 16:11:16

Titre: vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 24 Juin 2013 à 16:11:16
fil de discussion crée pour ne pas interférer avec "peut il y avoir des signes..."

seul au monde :
stopper le cycle des réincarnations oui, mais il faut aussi stopper celui qui veut le stopper. Tant qu'il y a qq'un qui veut faire qqcose, arrivER qqle part, atteindre qqchose, c'est une voie erronée car "je" n'existe pas. Et on le voit d'une manière évidente dans le rêve car il n'y a pas de corps, on est allongé sur le lit et pourtant dans le rêve on y est aussi donc où est vraiment "je" alors?

seul au monde dans le livre tibétain de la vie et de la mort p 229, l'égo c'est à dire le "je" se définit par l'absence d'une connaissance véritable de ce que nous sommes réellement ; mais cela ne veut pas dire qu'il n'est pas ; il est dans notre incarnation, nous le vivons dans nos expériences terrestres.
l'égo est appelé dak dzin "s'accrocher à un moi" à  l'attachement d'un je, le mien, ce qui crée une structure fictive.

Nier l'égo, le "je", revient à ne pas vouloir regarder en face nos défauts, comment travailler qlq chose que nous refusons de regarder en face !
p 232 "dès que nous en arriverons à la partie plus "terre à terre" du chemin spirituel et que les enseignements commenceront à nous affecter en profondeur. Nous serons inévitablement confrontés à la vérité de ce que nous sommes. A mesure que l'égo sera révéler, ses points sensibles seront touchés  et toutes sortes de problème apparaîtront. c'est comme si on mettait en face de soit un miroir dont nous ne pouvons nous détourner. et que voyons nous ! un visage laid....c'est le nôtre !
nous sommes vexés de nous voir comme ci comme ça....
ah non, c'est pas possible, moi je suis généreuse et pas dans la dépendance affective, j'aime avec un grand A sans rien attendre en retour...
et notre "je" nous réponds, "c'est un scandale et nous conforte à ne pas vouloir voir nos faiblesses" p 232-233.
"le diable peut citer les écritures à ses propres fins".
le "je" est une illusion d'un point de vue spirituel mais pas énergétique et ni émotionnel.
tant que nous n'aurons pas démasqué l'égo ou le "je", il continuera à nous berner, tel un politicien véreux claironnant sans fin de fausses promesses, mais vide de sens en réalité.
ce "je" nous devons bien au contraire le reconnaître car il est nos faiblesses, notre ignorance.
2 personnes cohabitent en nous, l'une est l'égo, volubile, exigeante, calculateur ; l'autre est l'être spirituel auquel nous n'avons guère prété attention.
le "je" ne doit pas être nié, étouffé, car c'est le renforcer, il doit être au contraire reconnu et sublimé.
comme le dit si bien, Arnaud Desjardin, nous ne devons plus être sous la directive du "je" mais celui ci doit être sous les ordres du "moi" spirituel.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 24 Juin 2013 à 16:46:08
nous ne devons plus être sous la directive du "je" mais celui ci doit être sous les ordres du "moi" spirituel.

Tout à fait petitefé ! c'est la source de beaucoup de problèmes et de souffrances  psychologiques nous sommes tiraillés par notre Moi impérieux (dans cette définition le "Je" qui sépare) et notre Moi profond (âme) d'origine spirituelle . Entre séparation et unité , l'épreuve de nos vies incarnées est  cet enjeu qui consiste à  retrouver ICI et Maintenant cet Unité spirituelle  dans le lâcher prise par notre  libération de notre  "je impérieux " source de discordes de séparations  et de souffrances   . C'est dans l'Amour sans condition (le contraire du possessif) que nous pouvons y parvenir et retrouver l'unité  .  En tant qu'humains  , l'épreuve de nos deuils si douloureux  sont parfois cette occasion de nous améliorer et de dompter notre  "Moi impérieux"  et  mettre  ce "je" illusoire   sous les ordres du "moi" spirituel. Les témoignages de NDE correspondent complètement à cette libération du "Moi impérieux "  qui sépare  ( voile psychique de notre filtre cérébral) et  le retour à  notre Moi spirituel  à l' Unité de toutes choses  (sentiment d'être présent dans chaque parcelle de vie au sein d'un  Amour inconditionnel) c'est nous préparant à ce passage que nous pourrons comprendre ce qui nous arrive au moment de notre mort  .  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 24 Juin 2013 à 17:52:28
Èllooo.. :D

Merci PetiteFée d'avoir ouvert ce nouveau fil.. ;)

C'est génial.. j'ai bien hâte de lire les différentes, mais parfois si semblables croyances de chacun..

Alors allons-y avec beaucoup de respect et d'écoute les uns envers les autres les amis/es.. ;)

Au revoir..

Sylvie :-* :-*

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 24 Juin 2013 à 18:08:34
oui Germinou, tu as raison, et ce sont les différences qui nous enrichissent aussi, nous poussent à une réflexion plus profonde et bien sûre dans le respect, l'écoute et l'ouverture. :) :D ;D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 25 Juin 2013 à 10:56:33
un bonjour sous le soleil aujourd'hui (enfin)
LILI0824,
c'est vrai je crois en la réincarnation, et longtemps et parfois encore, je ne comprenais pas le pourquoi, pourquoi revenir sur cette terre si pleine de souffrances, d'épreuves comme le deuil.
mais revenons nous à chaque fois sur notre bonne vieille terre ? y a t'il un système solaire ou d'autres, l'univers est infini ...
comment un "Dieu" soit disant aimant peut il laisser ses enfants mourir de faim, d'autres maltraités, laisser des crimes impunis ...sans même lever le petit doigt ???
Je crois en la réincarnation, car la nature dans notre vie courante nous le met sous les yeux tous les jours "ce qui est en bas est comme ce qui est en haut" Nous avons la même structure moléculaires qu'une étoile, qu'un grain de sable, d'une cellule d'eau... sous le phénomène d'attraction, de répulsion, de cohésion les atomes se forment ou se rejettent.
l'eau passe de liquide en glace, en neige, en pluie qui s'évapore, en buée pour revenir en eau. et le cycle recommence...
idem pour les saisons, le printemps, l'éclosions des fleurs.
et nous humain, nous avons la fameuse conscience en plus et notre "libre arbitre" c'est notre pouvoir et en même temps notre propre fardeau.
"Dieu" ou "Halla" ou peut importe le nom, "le grand tout", mais est ce une personne ???? une substance ???? je ne sais pas, nous a donné ce libre arbitre, cette liberté de choisir la direction que nous prenons, de vivre les évènements comme nous le pouvons, c'est à dire du mieux que nous le pouvons.
a force de trimer d'incarnation en incarnation, consciemment ou inconsciemment nous nous rapprochons de notre vrai "moi" celui qui sait que rien n'est perdu, que nous ne sommes jamais seul et surtout pas jugé mais aimé.
avec nos propres enfants qui parfois font des bêtises, ou vivent des expériences douloureuse, nous savons en tant que parents que ces expériences leur serons utiles, comme faire du vélo, nous savons que les chutes sont au début inévitable pour maitriser et savoir faire du vélo.
je crois et je dis bien , je crois que ce grand tout fait pareil avec nous. Il sait que nous nous ferons mal, mais veille pourtant sur nous ; mais savons nous entendre son aide et ses conseils, ne sommes  nous pas comme ces enfants qui pensent savoir , n'en font qu'à leur tête, ne nous écoute pas, y vont quant même et , oui, se font mal.
combien de fois , nous parents, ne leur disons pas "tu vois, je te l'avais dit"
je pense au contraire que tout était fait et tout est fait pour que nous vivions bien, la nature nous donne tout et c'est l'homme par son égo qui s'accapare par profit au détriment de ces frères mais ce système est en train de se casser la figure, voyez le système économique, c'est comme une grande vague qui soulève tout sur son passage.
et à côté il y a des gestes de solidarité magnifiques, des découvertes formidables comme la duplication des cellules pour les greffes de peau, les vaccins, le moyen âge n'est pas si loin, les homme de cro magnon non plus, nous sommes tout jeune, nous les humains.
hélas, c'est par la souffrance que nous intégrons les leçons de la vie, et ça, le grand tout ne la pas voulu, c'est nous qui créons notre vie.
c'est dur, car comment ai je crée le dc de ma fille, peut être n'ai je rien crée, par contre là ou j'ai mon libre arbitre, c'est dans ma façon de vivre cette douloureuse expérience, soit j'en crève à petit feu, soit je la sublime car j'ai encore un enfant bien vivant.
et c'est par le phénomène de l'amour que je peux sublimer son absence, c'est dur, ça me force à aller au fond de moi même, d'y voir mes incohérences, mes faiblesses, mais aussi tout l'amour que j'ai en moi, tout ce côté positif, qui ne demande qu'à éclore et s'épanouir.
j'apprends le détachement, que tout nous est prêté sur cette terre et que nous n'emporteront rien, sauf la mémoire émotionnel de nos expériences, et c'est avec cela que nous nous réincarnerons pour une autre vie peut être ailleurs, sur une autre planète, et nous compenserons de nouveau notre karma avec son positif et son négatif, karma veut dire "la loi de compensation" "la cause à effet".
ceci est mon opinion, je peux me tromper, pour l'instant c'est mon niveau de compréhension, et il y a encore tellement de chose de j'ai envie de comprendre.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 25 Juin 2013 à 11:43:15



je ne vois pas à quoi servirait de revenir faire un tour ici  bas dans un monde où rien n'est fait pour que les gens vivent bien, quand je dis bien cela signifie en paix avec les autres et avec eux-mêmes. Ou tout est de plus en plus disproportionné par rapport à l'humain.

Et puis, quelle serait l'utilité de re-naître par exemple au fin fond d'un pays plus que pauvre, pour mourir de faim. Ou dans une famille horrible, pour être maltraité, ou dans un pays en guerre, ou chez des gens à l'esprit étriqué ? Enfin, dans des conditions qui ne facilitent pas l'apprentissage de l'amour vers lequel nous devons tendre.

Une vie c'est déjà si difficile, même si on a la chance d'avoir 'une belle vie', même si on donne et on reçoit de l'amour :  c'est si plein d'embûches, de peines, de désillusions. Vivre une fois en faisant de son mieux, cela ne suffirait donc pas ? Surtout qu'à notre époque, on peut vivre presque centenaire, cela équivaut à plusieurs vies non ?


j'ajouterai aussi la peine immense de ne pas pouvoir rester avec ceux qu'on aime, les voir partir et être impuissant. 

Tout dépend de nos actes, l'endroit où on naitra n'est pas de notre choix délibéré. Pourtant ce choix existe à chaque instant, car le monde que nous vivons est une projection de notre mental, le corps aussi,en gros "tout" . On a repris naissance dans ce monde malgré qu'on sache ce que tu viens de dire parce qu'on avait du désir, qqchose à terminer, à purifier , c'est la raison pour laquelle, il faut comprendre dans cette vie ce pour quoi on est venu faire. Famille, proches, amies, maris, femmes, on est venu seul dans ce monde ce on repartira seul, je l'a vu en accompagnant ma grand-mère chérie.   
Ce que tu dis est juste, c'est pour ça qu'il faut arrêter le cycle des réincarnations donc purifier ton courant de conscience.


L'amour avec un grand A je n'y crois pas. J'ai aimé qq'un avec un grand A et je n'ai pas pu rester avec, je n'ai pas eu d'enfants d'elle, on a juste partagé un an de notre vie, car j'avais pas de travail, pas de diplome, pas d'argent, pas de logement...c'est utopique l'amour avec un grand A, seulement pour les rêveurs! 
Petite fee, c'est super que tu aies lu ce livre je suis vraiment content. Tu habites où? Il a fondé des centres un peu partout en France peut-être pourrais-tu y faire un tour?



 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 25 Juin 2013 à 12:29:36
j'habite Nantes, Seul au monde, j'ai été un jour dans un centre mais ce que m'avait répondu la personne, ne m'avait pas vraiment emballé, quel centre, je ne pourrais te dire, j'ai l'impression que dans le bouddhisme, il y a bcp de branches... je n'y pers un peu.
je reste "électron libre" je pioche dans toutes les philosophies, les religions, les mouvements spirituels, les mathématiques quantiques et je fais mes recoupements, et tout se rejoint dans l'ensemble.
ce qui me semble intéressant c'est que les découvertes scientifiques et les grands mouvements spirituels se rapprochent inexorablement, malgré le grand matérialisme de certains scientifiques, d'autres et de plus en plus appliquent une science spirituelle et ça c'est chouette ;D
j'ai pu avoir un aperçu de cet amour avec un grand A, lors d'un rêve ou je revivais le dc de ma fille mais sous un autre angle avec une autre compréhension et je peux t'assurer que le lendemain matin, je me suis réveillée tellement heureuse et apaisée, j'avais envie d'embrasser tout le monde. car je j'avais que je n'avais rien perdu.
où lorsque je suis allée voir le corps de ma fille, qlq minutes après. sous le choc évidemment, mon mental ne répondait plus et c'est mon cœur qui a parlé, je la sentais là, autour de moi avec une grande inquiétude de ce qui lui arrivait et je lui ai dit, "qu'elle était bien morte, mais qu'il ne fallait pas qu'elle s'inquiète, sa tante, son arrière grand mère allaient arriver ainsi que d'autres êtres de lumière"
et en même temps, je sentais l'atmosphère retrouver un apaisement, une sérénité, puis une onde électrique a parcouru ma colonne vertébrale"
l'amour avec un grand A, c'est aimer l'autre telle qu'il est, avec les joies et les peines, ses qualités et ses défauts, accepter qu'un jour, cette personne peut faire mal intentionnellement ou non.
c'est aimer la vie pour soi et pour ceux qu'on aime, même nos disparus, être heureux aussi pour eux, car notre bonheur les nourris et les aide aussi.
c'est Aimer sans condition, sans attachement et dépendance. l'amour avec un grand A rend libre et non enchainé.
l'Amour avec un grd A rend heureux et pas malheureux.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 25 Juin 2013 à 14:42:00
yes petitefée !  tout à fait ! l'amour avec un grand A rend libre et non enchaîné.
l'Amour avec un grd A rend heureux et pas malheureux. !   :-* c'est plus que vrai !  "pas de travail, pas de diplome, pas d'argent, pas de logement ... "  c'est pas ça !  l' Amour avec un grand A  est sans condition sinon c'est pas cet  Amour ,  par contre l'autre soi disant   "amour" celui qui est  calculé , marchandé   et possessif celui là est l'opposé du A  car il  enchaîne et rend malheureux   ! tant qu'on a pas trouvé celui avec ce  grand A on n'y croit pas .  Cet Amour ,  c'est pas l'installation  économique  d'un petit couple qui croit s'aimer par l'acte sexuel ou par le confort ,l'argent l'apparence qu'ils veulent acquérir   , cela est source de souffrances  , c'est l' enfermement et se termine pas des séparations est des haines car rien n'est compris au départ , cela  peut même ruiner spirituellement une vie entière si la leçon n'est pas comprise  . Aimer c'est  n'attendre rien  en retour .      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 25 Juin 2013 à 17:13:18
d'accord  mais concrètement l'enfant va mourir de faim, si on ne la nourrit pas. Comment payer sa scolarité, ses vacances, ses loisirs, ses besoins si je suis au chômeduc? L'amour avec A avec qq'un au chômeduc ça doit pas être facile si je dois tout payer. Le grand A deviendra vite un petit "a" puis plus de "a" du tout, ensuite vient le grand "S" ¨de séparation.


personnellement je touve intéressant ce message de LILI:

Perso, cette idée me heurte, je ne vois pas à quoi servirait de revenir faire un tour ici  bas dans un monde où rien n'est fait pour que les gens vivent bien, quand je dis bien cela signifie en paix avec les autres et avec eux-mêmes. Ou tout est de plus en plus disproportionné par rapport à l'humain.

Et puis, quelle serait l'utilité de re-naître par exemple au fin fond d'un pays plus que pauvre, pour mourir de faim. Ou dans une famille horrible, pour être maltraité, ou dans un pays en guerre, ou chez des gens à l'esprit étriqué ? Enfin, dans des conditions qui ne facilitent pas l'apprentissage de l'amour vers lequel nous devons tendre.

Une vie c'est déjà si difficile, même si on a la chance d'avoir 'une belle vie', même si on donne et on reçoit de l'amour :  c'est si plein d'embûches, de peines, de désillusions. Vivre une fois en faisant de son mieux, cela ne suffirait donc pas ? Surtout qu'à notre époque, on peut vivre presque centenaire, cela équivaut à plusieurs vies non ?

Sinon, je crois que nous sommes autres choses que des corps, et que nous continuons notre chemin mais ailleurs. Je crois que ceux qui partent ne nous quittent pas vraiment.

Et j'espère que dans cet ailleurs, règne la paix.




Mais la réincarnation n'est pas un choix, c'est une loi naturelle, que tu le veuilles ou non ça se fera, nous avons laissé des empreintes dans cette vie et les autres qui nous feront renaitre...c'est comme quand tu as habité une maison il faut payer le loyer, que tu le veuilles ou non, ta présence y était, t'auras beau penser ce que tu veux, si ne veux pas payer de loyer il aurait fallu ne pas y mettre les pieds. Chaque acte dans cette vie laissera des empreintes et c'est ceux là qui vont former notre futur corps comme nos actes passés ont formé celui-ci. Comme je le disais dans un autre message nous avons traversé la mort des millions de fois, vécu des millions de fois, mort de nouveau etc...sans en avoir le souvenir.
Le fait est qu nous avons un esprit étriqué en pensant qu'il n'y a que cette vie. Le corps dans lequel nous habitons pour le moment est une auberge, on l'a emprunté l'espace d'une vie (on ne s'est pas d'ailleurs si elle ira jusqu'au bout), il ne faut pas penser que nous en sommes propriétaire pour toujours. Alors sachant cela à quoi bon gonfler son "ego"? 
Oui peut-être que vous avez raison pour les signes, un esprit assez pure peut rester longtemps dans la lumière avant de se réincarner. 


Il y a eu un film qui a servi d'introduction à la compréhension du bouddhisme, d'une manière grossière certes, mais avec beaucoup de vérité, si vous voulez avoir des idées un peu plus claires sur ce sujet sans se prendre la tête à lire des livres (peut-être que vous l'avez déjà vu mais revoyez-le et vous me direz ce que vous en pensez): c'est le premier épisode de "Matrix" , juste le 1 pas les autres...
J'ajouterai aussi "Inception".

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 25 Juin 2013 à 17:45:03
seul au monde tu as raison d'avoir les pieds sur Terre !  quand tu aimes ton enfant tu dois lui assurer une existence matérielle convenable un confort de vie mais aussi un confort moral ,  c'est peut être ça l'objet de la  réincarnation  si elle existe ? expérimenter ce difficile  combat de la vie en société  en  préservant  cet   Amour  ? traverser les difficultés sans succomber aux compromissions et au mal  et ainsi évoluer dans notre compréhension ?  Je ne sais pas si la réincarnation est réelle ? mais il y aurait bien un indice , c'est que des personnes jeunes indépendamment du milieu d'origine , ont déjà compris beaucoup de choses comme si elles avaient hérité cette compréhension  de vies antérieures ? alors que des personnes âgées , même avec l’expérience de leur vie n'atteignent malheureusement pas cette sagesse comme si leurs vies antérieures n'ont rien apporté ?          
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 25 Juin 2013 à 20:44:58
la réincarnation est ensuite une croyance personnelle, mais imaginez une seconde, que le monde scientifique reconnaisse la réincarnation....
si nous savions tous que nous allons avoir une autre forme d'existence incarnée, que celle ci se fera en appliquant la loi du karma ; peut être et surement que les tortionnaires réfléchirons à deux fois avant de commettre une action néfaste sur autrui. Ce que nous faisons à autrui, un jour où l'autre nous est renvoyé comme un boomerang.

et si Hitler se réincarnait en personne invalide à la merci des autres, ou dans une vie de misère et de sévices, n'y vois
tu pas une loi à compenser le mal qu'il a fait ? (c'est un exemple parmi tant d'autres)

pour te répondre Béa, je fais les actions à mon niveau : c'est à dire que lorsque un SDF me tend la main et me demande de l'argent, même si je ne lui donne pas d'argent, je lui parle, je fais un sourire, je lui porte de l'attention, j'agis à mon petit niveau en ayant bien conscience que je ne suis pas "super woman" ;)
lorsque je suis témoin d'une agression, je réagis à mon niveau tout en me préservant et non me mettre en danger.

concernant l'Amour avec un grand A, j'ai travaillé pas mal d'années dans les centres où nous récupérions des enfants cassés, mutilés dans un état de manque affectif innommables.
si tu savais, Béa, les "miracles" que l'on peut faire avec l'Amour, avec une attention, on redémarre la croissance d'une enfant de 7 ans qui avait arrêté de grandir durant 1an1/2.
on redonne la parole à des enfants qui ne parlaient plus depuis bien longtemps, on distribue de l'espoir, de la confiance, de l'Amour à l'autre.
une main sur l'épaule, un sourire, un drap que l'on va border, un geste si petit parfois et l'étincelle devient flamme.
et vois tu, le plus beau, c'est que beaucoup d'entre eux, plus tard choisissent un métier dans l'aide à la personne, ce qu'ils ont reçu ils le redonnent.
et c'est vrai aussi, que beaucoup restent avec des lésions physiques et surtout psychologiques gâchant leur espoir.
se sentir aimer pour ce que l'on est, dans notre intégralité, sans être obligé de redonner automatiquement, est une ressource gigantesque.

un de mes films préféré est "la vie est belle" durant 39/45 les camps d'extermination, et ce père avec son fils, qui imagine mille pirouette pour amener l'enfant à penser que c'est un jeu, que c'est pas pour de vrai. C'est l'Amour avec un grand A.

dans 7à8 de dimanche, il y avait 2 reportages complètement divergeant, l'un sur les talons de chaussures de + de 10 cm, avec les stages donnés pour savoir marcher avec, le Gros Problème d'une femme de trouver le stratagème pour s'asseoir au bout de 10 mn car d'aussi hauts talons déforment les pieds, des chaussures à 2000€ la paire...
puis l'autre reportage, des enfants poubelle en inde, qui après l'école (quand ils y allaient) passaient plus de 4h00 à farfouiller dans les poubelles des "riches" pour 40 cent, des gosses à peine âgés de 6 ans, déjà esclave !
et ce couple de français qui c'étaient payés un voyage en inde pour fêter leur retraite.
ils sont restés en Inde, en fait, et depuis ce jour, on ouvert plus de 30 écoles pour ces gosses, ça aussi c'est de l'Amour gratuit, car ces gamins ils ne les connaissent pas tous.
trop beau, trop vrai, trop dans la vie.

ma fille est dcd le 11 novembre, j'ai passé le 24 décembre à servir la soupe populaire, et à faire la fête !
et ma fille était dans mon coeur.
je peux te jurer, Béa, que ce 24 décembre 2011 est gravé dans mon coeur. Si tu savais comme tout ces gens ont été formidables, ils n'avaient rien, même pas de quoi se payer à manger et, ils m'ont donné de l'Amour inconditionnel, de l'Amour gratuit et j'ai donné en retour, de mon temps, de mon attention, de ma sueur, de l'écoute et j'ai reçu leur écoute, leur compassion.
même les gens pauvres peuvent être plus riches que les riches.
pour moi, c'est vivre, ne rien faire c'est mourir.

 

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 25 Juin 2013 à 21:23:08
oui petitefée c'est tout ça l'Amour . En ce qui concerne la science , il y a de nombreuses expériences qui montrent qu'il faut renouveler les  anciennes croyances matérialistes  , par exemple je pense  à ce papier du  Dr Luc Montagnier  

 http://arxiv.org/PS_cache/arxiv/pdf/1012/1012.5166v1.pdf  (http://arxiv.org/PS_cache/arxiv/pdf/1012/1012.5166v1.pdf)

C'est une recherche publiée  et donc  officielle  qui démontre  que  l' adn peut téléporter sa structure  juste  en donnant son emprunte électromagnétique dans  de l'eau pure ,  l’équipe de Luc Montagnier  propose une explication du phénomène observé en termes quantiques, en utilisant la théorie quantique des champs  , théorie  qui semble être en mesure d’expliquer qualitativement ce mécanisme de téléportation ?  La téléportation quantique est un phénomène non causal qui est lié à l' étrange intrication des particules  c'est une phénomène qui a sa source en dehors de l'espace et du temps . Le Dr  Pim Van Lommel pense que la conscience est aussi un phénomène  non causal  et non local qui peut être  lié  à l' adn  ...  (voir son livre sur les NDE  Mort ou pas ? - Les dernières découvertes médicales sur les EMI ) ...  La science avance  vers peut être une nouvelle science .. ?          

http://img.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L500xH378/27952901jpg-5f68-40aef-5f587.jpg      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 26 Juin 2013 à 00:01:31
eh bé,

c'est super ce que tu as fait pour la soupe populaire.
Tu faisais fi aussi des mauvaises odeurs des SDF? Bravo.
Tu vois, contribuer au bien être de la société c'est ce qu'aurait voulu que je fasse ma grand-mère. Elle était très sociable ma grand-mère chérie, ma pauvre tite grand-mère adorée que j'aime tant...
J'adore Roberto Bénigni. Mais je vous assure que quand le film "matrix" est sortie toute la communauté bouddhiste l'a regardé.

Tu as tout compris avec ton histoire de boomerang, sauf que le boomerang est valable pour tout, les pensées subtiles, les intentions etc...
Tu vois ce qui détermine si ton karma est bon ou mauvais ce n'est pas seulement tes actions, car elles ne sont que les résultats des pensées, et les pensées qui ne sont que les résultats des intentions ou motivations. Exemple: Hitler est le plus cruelle des  dictateurs occidentaux, pourtant dans les actes il n'a rien fait, il n'a tué aucun juif de ses propres mains. Cependant tu peux être sûre qu'il va se prendre des millions d'ères cosmiques à errer dans les enfers alors que le SS qui était dans le bunker à Omaha Beach en train de mitrailler des GI qui débarquaient (il en a tué 2000 environs à lui seul) en prendra moins. Il était sous les ordres d'Hitler, donc c'est l'intention qui passe avant tout.  Ainsi fonctionne le karma.


Je suis d'accord avec toi, ta fille était bien dans ton coeur ce soir là. Ma grand-mère chérie aussi à chaque fois que je fais des choses altruiste, elle est là dans mon coeur. Avant de mourir, elle m'a dit tu donneras mes affaires. Je lui ai demandé à qui? A la Croix- Rouge d'accord? Elle a dit "oui". Ma grand adorée je t'aime de tout mon coeur, je te dois la vie, je vis grâce à toi...je donnerai n'importe quoi pour te serrer dans mes bras encore une fois....
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 26 Juin 2013 à 01:30:33
le boomerang n'attend pas le karma des cycles des vies  ,  il se réalise ici et maintenant  dans une seule vie la nôtre . Il n'y a pas de punition sinon celle de s'éloigner de la source seul et  selon  notre libre arbitre car  il n'y a que nous en face de nous même , l'individu face à  sa conscience  et après peut être ? dans d' éventuelles autres vies ? rien ne le prouve  même si tout est possible  ? Il n'y a pas de règle ni de recette à appliquer ni de prière à réciter par cœur   tout se trouve en nous et tout vient de nous et se découvre par nous même c'est la seule "règle" ! Se connaître soi-même   .  Nous ne sommes en aucun cas responsables quand nous sommes victimes de criminels ou  quand la maladie touche des enfants intelligents et bons  qui n'ont rien demandé . Cette vision du Karma  n' est pas bien comprise comme la plus part des dogmes religieux .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 26 Juin 2013 à 11:35:51
Willy


bien entendu qu'il y a des prières à appliquer. Pour se connaitre soi-même il faut avant tout se tourner vers les autres, devenir complètement altruiste. Distribuer de la soupe à la soupe populaire est un excellent début. Impossible de se connaitre soi dans la mesure où on vit en interdépendance, tout dépend de tout pour se produire. Si par ta volonté tu écrases une fourmi, une petite bête qui n'a rien fait que de passer devant toi, tu commets un acte grave : le meurtre. Et tu tisses en même temps un lien avec elle, peut-être renaitra-t-elle dans ta famille et vous aurez une relation haineuse. Dans la loi de l'univers, celle de l'invisible, il n'y a pas de hasard, étant donné que tout est relié dans cette univers, rien ne peut t'apparaitre comme par enchantement (le hasard est une notion mal comprise, je ne sais plus ce que ça veut dire en arabe mais surement pas ce que ça dit). De plus il faut que tu comprennes qqchose qui pourra t'aider, la famille dans laquelle nous sommes  nés est la meilleure du monde dans la mesure où on l'a choisi. Avant de pénétrer dans la matrice et après avoir errer dans les visions du bardo, la conscience voit l'acte sexuel du couple dans lequel il va renaitre.

En gros cette vie, est ce que bouddha appelle le samsara, car dès l'instant où nous naissons on s'immerge dans ce monde périssable qui n'est que la projection de notre de notre esprit.En fait dès que le nourrisson nait , il pleure, parce qu'au début il est plongé violemment dans ce monde illusoire qu'il ne connait pas, pour retraverser les 4 souffrances fondamentales de toutes existences ici-bas: la naissance, la vieillesse, la maladie et la mort. La suite au prochain post...


 Il y a qqchose à faire avant de comprendre ce que tu dis Willy: l'amour avec A, la lumière, la la pureté etc...c'est le fruit d'un effort immense pour découvrir notre nature fondamentale, et pas seulement en l'affirmant.
Il y a un dicton zen qui : " Au début les montagnes sont des motagnes, au milieu les montagnes ne sont plus des montagnes, à la fin les montagnes redeviennent les montagnes". 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 26 Juin 2013 à 12:55:00
"connais toi toi-même et tu connaîtras l'Univers et les Dieu". Thalès, inscription sur le temple de Delphes.
Hasard désigne en sanskrit " la voie de Dieu".
le Karma n'est pas une punition, c'est une compensation, en positif et négatif.
Il n'y a pas de bons ou de mauvais karmas.
je ne sais plus dans quel livre j'ai pu lire (Sri Arobindo, ou Omraam M Aïvanhov, ou autre...) et notamment avec ce que tu écris Willy :
 "le boomerang n'attend pas le karma des cycles des vies  ,  il se réalise ici et maintenant  dans une seule vie la nôtre"
il se réalise dès l'instant où il s'inscrit dans le corps émotionnel, par contre la compensation peut ne s’effectuer que plusieurs vies plus tard, c'est lorsque la personne est prête à recevoir l'information et surtout à la comprendre.
ex : un kamikaze fait exploser une bombe tuant des dizaines de personnes, il est arrêté et va en prison, hors il n'a aucune conscience du mal qu'il a fait mais bien au contraire agit sous la directive d'un Dieu, il passe pour un héros et s'identifie comme tel.
il est incapable dans cette vie de se repentir. La prison ne sert à rien, et peut même renforcer son côté victime.
par contre, dans une vie future alors qu'il aura évolué, il se trouvera à devoir compenser son acte.

Bien évidemment, je ne pense pas non plus qu'un enfant naissant handicapé "subisse" son karma, cela peut même être l'inverse, une âme évoluée naissant ainsi pour permettent à ces proches d'acquérir une sagesse...
jésus ayant vécu bcp de sévices et notamment la crucifixion, ne payait pas son karma négatif.   

mais évidemment, cela si réincarnation il y a....
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: adèle le 26 Juin 2013 à 15:13:10
Merci de concentrer vos discussions  à propos de la spiritualité sur cet unique fil. La quète spirituelle fait partie pour beaucoup du processus de deuil, mais merci de ne pas envahir les autres discussions du forum par cette quête au risque de géner et de perturber les autres membres.

D'autre part je vous rappelle qu'il vous est demandé de ne pas faire de prosélytisme sur ce forum, (vos discussions sur le bouddhisme sont limites...) ni de publicité pour les médium. Nous savons tous à quel point cela peut être dangereux.

Et j'en profite pour rappeler qu'au delà des discussions philosophiques, scientifiques et spirituelles (très intéressantes par ailleurs) vous ètes aussi et surtout  là pour partager votre chemin de deuil, votre histoire, votre expérience personnelle.

Bien à vous :)
Adèle

Ps j'ai mis le même message dans le fil sur les signes Module Vivre le deuil
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 26 Juin 2013 à 15:39:44
lorsque la personne est prête à recevoir l'information et surtout à la comprendre.
ex : un kamikaze fait exploser une bombe tuant des dizaines de personnes, il est arrêté et va en prison, hors il n'a aucune conscience du mal qu'il a fait mais bien au contraire agit sous la directive d'un Dieu, il passe pour un héros et s'identifie comme tel.
il est incapable dans cette vie de se repentir. La prison ne sert à rien, et peut même renforcer son côté victime.
par contre, dans une vie future alors qu'il aura évolué, il se trouvera à devoir compenser son acte.


Petitefée je suis bien d'accord , c'est très juste car  c'est bien la prise de conscience qui est fondamentale ! Tant qu'il n'y a pas cette prise de conscience de l'être  par lui même  rien n'y fait ! Alors passera t-il par des vies successives (ou durant sa vie)   pour un jour prendre enfin  conscience en lui même  et  s'améliorer en compensant les  actes de sa vie antérieure (ou de sa vie actuelle)  ? peut être ? A notre mort  nous ne pouvons qu'emporter que  notre compréhension vécue ICI  sur Terre . La théorie des "vies successives ascendantes" serait  à mon avis assez  logique dans  le  principe   de l'évolution  global de l'Univers  qu'on peut observer  .

Je sais aussi une chose durant cette vie  : je ne suis plus  tout à fait le même que celui que j'étais à 20 ans mais cela j'ai du l'apprendre par moi même . La conscience s'expérimente par elle même car on peut apprendre une règle mais la comprendre (la prendre en soi )  est une chose différente , c'est pourquoi je pense que  toutes ces notions spirituelles  du bouddhisme (sans rentrer dans le prosélytisme)    recèlent des parts de  vérités tout comme le christianisme ou les Védas ,  mais les prendre en soi est une démarche intérieure qui est un long chemin (j'en suis qu'au tout petit infinitésimal  début et toi petitefée tu avances bien  :D et c'est bien ! )  .  En tout cas merci seul au monde et petitefée  pour vos discussions et réflexions  si intéressantes nous sommes sur la même longueur d'onde même si il faut parfois ajuster nos fréquences  ;) . (personnellement parler de tout cela m'aide dans mon deuil qui ne finira jamais mais qui se transformera ... ) 

Bonne journée

      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 26 Juin 2013 à 16:41:34
malheureusement cela ne ramènera ma grand-mère chérie, ma tendre grand-mère si douce, qui m'a donné jusqu'à son dernier souffle d'amour.

Tout est karma ici-bas comme ailleurs. Pour Jésus et la crucifixion volontaire c'est autre chose, non bien sûr qu'il ne payait son mauvais karma, au contraire il avait compris que la vie est une illusion tout autant que la mort, il était dans la claire lumière, la paix, la vacuité, le nirvana, ce qu'il appelle avec ses propres mots "le royaume de Dieu", "mon père", "Dieu", Jésus était presque sorti du cycle des réincarnations. Et s'il y a utilisé des mots comme ça c'est parce que le contexte historique de la palestine judéenne était entièrement imprégné de l'enseignement de l'Ancien testament. Déjà qu'on l'a crucifié pour avoir parler de Dieu, mais imaginez s'il avait dit qu'il a atteint l'illumination et que Dieu et tout le tralala de la Bible n'existe pas, on aurait peut-être même pas pris la peine de le juger!
Mais il n'y a pas de mots en réalité pour exprimer son état d'éveil. Je ne dirai  pas que Jésus était au même stade que bouddha mais il en étai pas loin.


En fait, le bouddhisme n'est ni une religion, ni une philosophie, ni un art de vivre, ni une doctrine, fondamentalement il n'existe pas. C'est la vie au sens brut, le fonctionnement de l'existence telle qu'elle est. Mais il faut l'étudier pour le comprendre, sinon ce ne sont que des mots.Et pour donner une idée précise qui peut peut-être éclairer davantage, voici les derniers mots du bouddha avant de mourir, du bouddha historique  lui-même, l'inventeur  pour beaucoup du "bouddhisme": "je ne suis jamais venu, je n'ai jamais enseigné, je ne vais aller nulle part". Il a prononcé ces mots à son disciple le plus proche Ananda qui était en train de pleurer sa mort, alors qu'il savait très bien après avoir reçu les enseignements du bouddha pendant toute sa vie que la vie et la mort sont une illusion. On a beau le savoir ça nous affecte quand même. N'est-ce pas grand-mère chérie ? Je souhaite de tout coeur que tu trouves ton chemin vers le bonheur, je resterai ton petit-fils pour l'éternité.......


Ah oui,  personnellement je ne crois pas en Dieu, ni à tous les écrits de l'Ancien Testament, le nouveau oui car Jésus est qq'un qui a foulé le sol de cette terre. J'y trouve bcp de sagesse mais alors il faut vraiment décrypter derrière les mots qui sont grossiers et rébarbatifs ce que Jésus veut dire


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 26 Juin 2013 à 17:22:07
j'ai reçu un message privé d' adèle qui se demande ce que je fais sur ce forum et pourquoi je n'exprime pas ma souffrance ni explique mon histoire . Je lui ai répondu il est possible que je sois exclu de ce forum c'est dommage car échanger sur la  spiritualité (sans prendre partie pour telle ou telle religion ou école de pensée) m'aide beaucoup à traverser  mon deuil . Je m'excuse si j'ai pu perturber certains membres de ce forum mais je sais aussi que mes messages ont été aussi reçus positivement par d'autres .  

Bonne journée à vous tous .

Willy  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 26 Juin 2013 à 17:27:47
     Bouddha et Jésus de Nazareth ont vécu à presque cinq siècles de différence l'un de l'autre. Ils nous sont présentés souvent comme ayant des traits de caractère communs. En réalité les différences entre leurs deux histoires sont frappantes, et il est important de les connaitre.

   Aujourd'hui, dans un monde qui devient un "village global", il est peut-être important non seulement de savoir ce que nous avons en commun avec les autres, mais aussi ce en quoi nous sommes différents, la teneur de notre propre identité.

                                                     Mystique ou prophète?

Le Gautama Bouddha est un illuminé et un guide d'esprit mystique, qui n'est pas envoyé par Dieu, mais qui fait un chemin personnel pour la libération de la douleur dans le Nirvana. Il invite à la fuite du monde et à l'intériorisation avec une méditation méthodique pour atteindre l'illumination. En contrôlant toutes ses émotions, il arrive à une totale "maitrise de soi". La compassion et la bienveillance pacifique vers tout les êtres est l'état ultime.



        Jésus de Nazareth, le Christ, est quant à lui envoyé par Dieu (qu'il appelle "Père") et il est un guide à l'esprit prophétique. Jésus invite les hommes et les femmes à la conversion et à la libération de la culpabilité. Il ne demande pas de renoncer à sa volonté, mais plutôt d'orienter sa volonté vers celle de Dieu. Le Christ prêche un amour universel, surtout pour les souffrants, les opprimés, les malades, les pécheurs et il invite à aimer ses ennemis : en cela il est original.

                                                      Les origines

Jésus nait dans une famille d'artisans. Il n'avait que le strict nécessaire et ne pouvait se permettre d'avoir du superflu.

Gautama est en revanche fils de riches aristocrates, qui vivent dans un grand palais.

  Le message de Gautama est adressé surtout à ceux qui sont fatigués par les richesses : ils en ont la nausée, et veulent quitter la vie de l'abondance.

   En revanche Jésus s'adresse aux fatigués et aux opprimés, aux pauvres, non parce que la pauvreté était un idéal désiré mais plutôt parce que les pauvres étaient ouverts à la dimension invisible.

                                                                        Moine?

Jésus n'était pas solitaire ou moine, bien que souvent, les Evangiles nous disent qu'il se retire dans la solitude pour prier le Père dans le secret. Il était maitre dans une communauté, alternative à l'époque, laquelle était composée par des hommes et des femmes et il n'y avait ni ordre, ni règle, ni voeu, ni chemin ascétique ou autre.

L'idéal de Gautama est bien différent. Il aspire, depuis qu'il quitte la vie de son riche palais d'enfance, à une forte ascèse. Il veut rejoindre le Nirvana par de dures pratiques ascétiques.

                                                            La vision du monde

La différence entre bouddhisme et christianisme se voit au niveau de la vision du monde et de l'histoire. C'est-à-dire que pour l'orient, nous devons sortir de l'histoire, pour nous unir avec l'Absolu. L'orient est par définition mystique.

En revanche l'occident, influencé par la culture chrétienne, en provenance de Jésus de Nazareth, a une vision positive du monde et de l'histoire en tant que création de Dieu. Cela va nous donner de manière concrète une civilisation, la nôtre, beaucoup plus dynamique.

                                                                     La mort

La fin de la vie des deux maitres est ce qui les distingue le plus. Bouddha rentre dans le Nirvana, en ayant vécu comme illuminé pendant plusieurs années. Même s'il a connu souffrances et douleurs, il a vécu en harmonie avec les autres tout en étant estimé par les puissants. Il meurt à 80 ans d'une intoxication alimentaire. Les statues de Bouddha nous parlent aujourd'hui de l'état d'éveil et de sérénité qu'il avait atteint à la fin de sa vie.

L'histoire de Jésus de Nazareth se termine tout à fait différemment. D'abord sa vie publique ne dure que trois ans, il a vécu normalement les trente premières années de sa vie. Ces trois ans sont particulièrement intenses, notamment par le conflit soudain qui l'oppose au pouvoir religieux et politique. A la fin de son histoire, il subit une condamnation et il est exécuté de façon brutale. Sa vie est aux yeux de tous un échec. Il meurt seul, abandonné par ses amis, ses disciples et oublié par Dieu, celui qui l'avait envoyé. Son dernier mot est un cri du haut de sa croix. Il est depuis, l'image du souffrant par excellence.



Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: adèle le 26 Juin 2013 à 17:42:20
j'ai reçu un message privé d' adèle qui se demande ce que je fais sur ce forum et pourquoi je n'exprime pas ma souffrance ni explique mon histoire . Je lui ai répondu il est possible que je sois exclu de ce forum c'est dommage car échanger sur la  spiritualité (sans prendre partie pour telle ou telle religion ou école de pensée) m'aide beaucoup à traverser  mon deuil . Je m'excuse si j'ai pu perturber certains membres de ce forum mais je sais aussi que mes messages ont été aussi reçus positivement par d'autres .  

Bonne journée à vous tous .

Willy  

Cher Willy

Lorsque j'envoie un message privé je m'attends à ce que l'on me réponde par message privé (ce que vous avez fait) et certainement pas à ce que cela soit mentionné sur le forum en déformant mes propos. Je n'ai jamais parlé d'exclusion (!!! quelle idée!) et encore moins d'exprimer de la souffrance. relisez calmement s'il vous plait. je vous ai d'abord remercié pour vos posts très intéressants puis, je me suis étonnée du fait que vous ne partagiez jamais en effet. Le partage aide. Mettre des mots sur les ressentis ou du moins tenter d'en mettre aide. Cela aide ceux qui écrivent. Et ceux qui lisent. Et c'est ce que je vous ai écrit. Tout simplement.

Vous avez fait de mon message quelque chose d'agressif et d'excluant, et cela me gène beaucoup de devoir faire une mise au point ici.

Je vous laisse continuer cette discussion suite au nouveaux éléments que Bruno apporte et vous souhaite une bonne fin de journée
Adèle
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 26 Juin 2013 à 18:50:21
Merci  à Bruno pour cette mise au point , il est évident pour moi que la vie et la démarche de  Jésus de Nazareth me parlent  beaucoup plus que celles de Siddhārtha Gautama . Adéle , je me suis senti un peu sur la sellette c'est vrai et  ma réaction a été un peu vive je le reconnais . J'ai expliqué pourquoi il m'était difficile et pourquoi je ne désirais pas parler ouvertement  d'une histoire si intime et personnelle et pourquoi l'échange  sur les approches  spirituelles   par contre  m'aidait beaucoup  et pouvait aussi aider certaines personnes .

Bonne soirée
        
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 26 Juin 2013 à 19:11:48
     Cela se comprend un peu Willy,mais on ne sait meme pas de qui ou quoi tu es en deuil....

C'est un peu comme un nudiste qui irait sur une plage "pour",mais qui garderait son maillot parceque cela lui fait du bien d'y etre,mais qui serait gene d'etre nu!!!

  (je fais expres de choisir cette image pour dedramatiser...) 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 26 Juin 2013 à 19:58:47
Bruno : Je ne suis pas un voyeur si c'est cela que tu veux dire ce n'est pas ma démarche . Si il est important  que  je doive expliquer  une chose qui m'est  si  intime et le restera pour toujours  hé bien  tout simplement   je ne le  peux  pas  et le désire pas  . Je sais que de parler  de sa douleur ou de lire tout ces récits douloureux  peut être une thérapie pour certaines personnes  c'est peut être  compréhensible  mais ce n'est pas comme ça que je fonctionne .  Parler de spiritualité est pour moi une thérapie , c'est pourquoi   j' interviens  sur le fil  "vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort " et avant sur le fil des signes (car j'en ai eu  )  .

Si cela est un obstacle  pour moi ce n'en est  pas  un , je ne vais pas sur les fils je dirais des   "nudistes"  en reprenant ton image rigolote  .  Je garde mon maillot et je ne demande pas aux autres de l'enlever car encore une fois je ne suis pas un voyeur ni exhibitionniste  ,  je n'ai pas envie de l'enlever  je vais  sur les fils qui parlent des aspects spirituels ,  maintenant le reste c'est une question de tolérance , j'aimerais rester ici ,  il parait que l'INRESS a un forum qui serait plus adapté à ma démarche ?        
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 26 Juin 2013 à 20:18:20
   pas de probleme pour moi Willy,sincerement.Tu apportes de l'aide dans tes messages,cela se voit.

Bien plus que certains qui essaient toujours d'embarque tout le monde dans une ideologie,sans laisser d'esperance,car finalement "seul au monde...",qui se fait avertir par beaucoup s'en en tenir compte,et n'est pas aidant du tout du tout.

 Lui,devrait trouver un site plus adapte,et surtout plus dogmatique,ferme et desesperant.

  Mais pas toi!
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 26 Juin 2013 à 20:23:42
             Qu'en pensent  les autres?
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: asia le 26 Juin 2013 à 20:38:30
Bonsoir Willy, Bonsoir à tous

Il n'y a pas de souci pour moi non plus... du moins avec toi Willy. J'ai plus de mal avec la personne qui se permet notamment de demander des détails sur la mort de nos défunts (quelle personne endeuillée est capable de poser ce genre de question à un autre endeuillé???)...
C'est d'ailleurs pour ça que je préfère retourner sur "perte d'un frère ou d'une soeur", je suis déjà assez mal comme ça, pas besoin d'en rajouter...

J'espère que tout va se calmer hein les amis??? :-\
Douce soirée
Asia

ps: je t'embrasse Adèle  :-* :-* :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 26 Juin 2013 à 20:57:19
merci asia et bruno !

bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 26 Juin 2013 à 21:25:04
Allo tous/tes...

Mais moi aussi je veux que Willy reste..?!?

OUI, il a perdu quelqu'un d'important dans sa vie, mais il a choisi de ne pas en parler en "lignes ouvertes".. Et c'est son droit!!
Willy a sa façon bien à lui de vivre son deuil... et jamais il n'a été méchant ou pervers avec qui que ce soit!!
Laissons le "vivre son deuil" à sa façon!!

Ce qu'il raconte est un cour universitaire gratuit et complet.. :D
Pour ca que quelque fois j'y comprend rien mais c'est pas grave c'est toujours intéressant.. :P.. alors je re-lis.. et va voir/chercher, certain mots ou personnages dans le dictionnaire...et/ou ailleurs.. :P.. un vrai cour universitaire j'vous dis ;)

Et si je suis trop fatigué et que je n'ai pas envie de me casser la tête.. et bien je laisse passer les paragraphes trop complexes c'est tout.. ;D

Et n'oublions surtout pas le titre de ce fil hein!!
Parler de "philosophie" c'est :"science étudiant les principes et les causes, les fondements des valeurs humaines au niveau le plus général"
Donc...individuellement, avec chacun notre philosophie général...
Donc... On n'a pas fini d'en parler les amis ;D
Alors soyons respectueux, et même, sachons en rire quelque fois..hein  :D !?!

Au revoir.. et merci!!
Sylvie :-* :-*

**Et je suis en total accord avec ce que tu dis Bruno..Merci  :-*!!
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: coeur le 26 Juin 2013 à 22:22:59
Je suis d'accord aussi pour que Willy reste s'il le désire.

Mais où je suis mal à l'aise, Willy, c'est quand tu parles de "nudistes".
Je n'avais pas l'impression de "quitter mon maillot" lorsque je raconte mes sentiments et mes ressentis. Ni quand je tends la main pour tirer à mon tour quelqu'un du marasme et le ou la féliciter d'avoir réussi à faire un pas en avant !

Je me sens pas non plus exhibitionniste parce que je raconte mon envie de pleurer, mon envie de foncer dans la nouvelle vie qui est la mienne depuis le départ de mon aimé.

Que tu ne viennes pas sur les autres fils, cela t'appartient.

Mais il me semblait qu'ici on tendait la main pour recevoir de l'aide et ensuite on pouvait tendre la main pour en donner.
Comment peut-on t'aider si nous ne savons pas le minimum te concernant.
Tu parles de tolérance ?
Comme dit Bruno, nous ne savons même pas de quel deuil tu souffres.

Car tu souffres, c'est évident. et cela se respecte. Comme on peut respecter ta façon de vivre ce deuil.
Et comme tu peux respecter notre façon à nous, pauvres terrien(e)s, de nous exprimer pour vider un sac de cailloux trop lourd à porter seul(e)s.
Pour nous, plus simplement terre à terre, c'est de partager ses mal-être ou ses mieux-être au fil du temps et au fil.... de nos fils !

Je n'ai rien de plus contre toi Willy, et tu avoueras toi-même que c'est pas grand chose.
Je suis plutôt énervée envers la personne qui veut absolument nous entraîner dans des discussions qui tournent en rond autour du bouddhisme. Et ce, malgré plusieurs avertissements d'autres posts.

Petit message d'une "ras des paquerettes" dans un fil très haut perché !
Bises à tous
Catherine
"coeur"
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 26 Juin 2013 à 23:32:34
Willy a sa façon bien à lui de vivre son deuil... et jamais il n'a été méchant ou pervers avec qui que ce soit!!
Laissons le "vivre son deuil" à sa façon!!

Ce qu'il raconte est un cour universitaire gratuit et complet..
Pour ca que quelque fois j'y comprend rien mais c'est pas grave c'est toujours intéressant.. .. alors je re-lis.. et va voir/chercher, certain mots ou personnages dans le dictionnaire...et/ou ailleurs.. .. un vrai cour universitaire j'vous dis

Et si je suis trop fatigué et que je n'ai pas envie de me casser la tête.. et bien je laisse passer les paragraphes trop complexes c'est tout..  

tu vois germinou j'suis trop fatiguée pour écrire, mais comme ton post m'a fait rire et que je pense comme toi, je copie !!

Je suis d'accord, Willy doit pouvoir vivre son deuil comme il le veut, comme il le peut

Willy, tes messages m'ont souvent réconfortés, d'autres m'ont aidés à m'endormir !! (ça c'est pour l'humour !!)
Ne nous quittes pas !!

et pour tout le monde, Peace and Love, on souffre tous assez comme ça sans se prendre la tête en plus, ok ?

lapuce
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: kika le 26 Juin 2013 à 23:44:38

Willy,


Bien sur qu'il faut que tu restes, pas de doute
Jamais je crois tu n'as heurté quiconque sur ce forum..enfin il me semble
Jamais je crois tu n'as essayé d'imposer ton point de vue, tu a beaucoup de tact et tes écrits sont loin d'être ininterressants
Je reconnais, in petto, que lorsque tu abordes la physique (jamais été mon point fort) comme Sylvie je patauge un peu

Nous sommes en deuil, c'est vrai, mais justement parce que nous traversons ce terrible chemin nous avons besoin, pour certains, de trouver des réponses au niveau spirituel, en tout cas de chercher
Peut être n'auront nous jamais de réponse, mais qu'importe le but c'est le chemin qui compte

C'est très bien que ce fil particulier ait été crée, les uns et les autres pourront exprimer leurs visions de la vie, de la mort sans parasiter le fil sur les signes qui est également très important

Personnellement ça ne me gène absolument pas du tout de ne pas savoir de qui tu es en deuil, ton histoire. Chacun de nous vit le deuil a sa manière et l'important sur ce forum c'est d'aider, et sans conteste tu le fais..

Ce qui a beaucoup géné, peiné et parfois mis en colère certains d'entre nous, c'est le comportement d'une personne qui assène abruptement ses vérités, sans aucun égard pour les autres, quand bien même cette personne a eu des retours lui demandant de cesser de faire du prosélitisme et de faire peur a certains en les mettant en garde vis a vis des signes reçus. Je trouve que c'est désolant d'essayer d'oter tout espoir à ceux qui espèrent retrouver un jour leurs aimés
Tu n'as jamais eu cette attitude

Alors, oui, tu as bien ta place ici

Essaie de passer une bonne nuit et ne te mets pas martel en tête


Malika
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 26 Juin 2013 à 23:54:00
oui cœur , je souffre et puis je m'apaise et je retombe  j’oscille entre le manque de la jeune  femme que j'aimais ici sur cette Terre et que j'aime au présent et  pour toujours au delà du temps et de l'espace  là où elle se trouve maintenant et où je partirais moi aussi un jour pour la retrouver  .  "Celui ou celle  qui a été ne peut plus désormais ne pas avoir été ; désormais ce fait mystérieux et profondément obscur d'avoir été est son viatique pour l'éternité. »  comme dit  Jankélévitch  la mort peut entraîner nos amours mais  elle ne peut effacer dans l'univers  le fait  qu'ils ont  vécu et que nous les avons aimé , cette pensée m'aide un peu dans  mon désespoir car les actes accomplis sont gardés quelque part pour l'éternité . La mort d'un proche est tellement bouleversante le manque est tellement profond  qu'y mettre des mots est  parfois si dérisoire c'est pour ça que je ne m'y risque pas souvent car  comment accepter cela  ? comment y faire face  ? sinon par cette  conviction que rien dans le Monde ne s'efface et que  l'amour partagé  reste pour toujours car il n'y a pas de temps dans cela ,  c'est une vision spirituelle et presque scientifique dans une nouvelle approche qui monte tout doucement mais sûrement   pour ce que nous sachions de cette "réalité" qui nous entoure ,  voilà  c'est ma vision cœur et mon cœur est si lourd si souvent mais mon espoir est infini ...  

Bonne soirée
  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 26 Juin 2013 à 23:58:18
Merci Malika ton message me touche profondément  passe aussi une bonne nuit il est vrai que je passe souvent des nuits troublées ..  Je reconnais qu'avec ce forum nous sommes moins seuls et ton message m'aide merci encore nous formons  une chaîne  d'amour et de compréhension  devant l'incompréhensible et le bouleversement qui agitent  nos âmes .  Merci à vous tous , je vous aime .    
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 27 Juin 2013 à 00:08:01
mon cœur est si lourd si souvent mais mon espoir est infini ...  
à moi de te dire que tu fais un beau chemin Willy, et oui, oui, oui pour cet espoir infini, pour cet Amour infini, cet Amour intemporel

comparons l'Amour , le vrai avec un grand A, à l'attraction de deux aimants + - (magnétiques), tant qu'on est ensemble, c'est bon ça marche, mais quand l'un des deux est mort, s'il a complétement disparu, l'attraction + - donc l'Amour ne devrait plus exister, or il existe toujours, il gagne même en intensité ( surement car il n'est plus parasité, il est épuré) ; d'accord c'est simpliste comme raisonnement, mais pourtant les faits sont là ....

lapuce
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 27 Juin 2013 à 00:11:32
Les faits sont là Lapuce , je ressens la même chose ! douce nuit à toi et merci pour ce beau message !  :-* :-* 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: coeur le 27 Juin 2013 à 10:03:01
Willy
Comme pour toi ma pensée est toujours auprès de celui que j'ai aimé et que j'aime encore.
Car pourquoi parler au passé ?

Il a existé, il existe dans mon coeur, dans mon âme.
L'AMOUR pour moi est intemporel et durera jusqu'à ce que je puisse le rejoindre.

Dans combien de temps ? Je crois que c'est cela qui nous fait le plus mal.
Combien de minutes, d'heures, de jours, d'années devrons nous vivre de cauchemar de l'absence physique ?

Car, ma conviction est immense à ce sujet, il est présent autour de moi, en moi, je vis double depuis 3 mois. Tout ce que je fais, je le fais pour moi et pour lui.

Mon coeur est parti et mon coeur est explosé !
Et l'hémorragie n'est pas prête de finir....

Douce journée à toi.

Catherine
"coeur"
"tenir, toujours tenir !"
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 27 Juin 2013 à 13:46:29
cœur ,  nous sommes tous dans le même chamboulement moral et chamboulement est un terme encore trop faible pour exprimer ce qu'on ressent je sais cela  mais si je peux  te renouveler  ma conviction  profonde  et même ce qui est si évident à savoir : Nos amours vivent dans un grand amour spirituel ils sont plus que  jamais  vivants  et comme je l'ai souvent exprimé : Le lien entre eux et nous n'ai jamais rompu , ils savent  que nous continuons à les aimer et plus que jamais !   C'est pourquoi au delà de l'absence physique il faut (je sais c'est plus facile à dire qu'à faire) mais il faut  avancer et continuer notre vie en gardant cette  certitude  dans notre cœur et notre esprit  que rien n'est jamais fini entre eux et nous , cet amour n'a pas de fin  ! Nos êtres chers veulent nous voir heureux de cette évidence que rien n'est terminé  ,  ils veulent aussi que le reste de  notre vie terrestre  soit heureuse et active il faut continuer à aimer notre existence pour être dignes de leur amour  (c'est aussi une façon de les aimer car c'est leur souhait)      et que cet amour puisse aussi déborder autour de nous . Notre jour viendra assez vite comme cela ,  ça  aussi c' est une certitude .

Bonne journée cœur   on tient toujours et on va grandir !  :)    

"On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles... Le Destin. Tout est inscrit jours après jours dans le Livre de vie , rien ne peut jamais  y être retiré"

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 27 Juin 2013 à 14:05:51
beaucoup de choses produites sur ce fil,
Philosophie vient de deux mots grec "philein" "aimer" et "sophia" "la sagesse".
"o philos" veut aussi dire "l'ami".
o philos willy, amicus willy.
Le philosophe se construit en opposition au sophiste qui dit détenir la science, la sagesse.

chacun de nous, ici, vivons le deuil comme nous le pouvons, certains auront besoin d'en parler à des proches, d'autres à des personnes vivant la même épreuves comme bcp sur ce fil, d'autres n'en parleront pas soit par désir, soit parce qu'il ne le peuvent pas.

j'ai besoin de vivre mon deuil, ou mes deuils, parfois en en parlant, en parlant de ma fille à mes amis, de mon père, mais ce qui me fait le plus de bien c'est de trouver un chemin de continuité pour moi.
parler de mon deuil c'est aussi donner des réponses sur le sens de ma vie.
quel sens puis je donner à ma vie pour que cela soit confortable, écologique pour moi.
ayant un enfant dcd et un autre vivant,
je ne trouvais plus ma place,
je ne savais plus ou aller, quelle direction prendre.
je ne vivais pas, je suppurais ma douleur entre mort psychologique et vie de survie.
allant au bout de ma douleur, c'est ce que j'ai fait durant de longs mois,
la vie était bien plus douloureuse que la mort qui ne voulait pas de moi.
et pourtant je suis morte à moi même, à mon ancienne vie,
tout cela est mort,
puis au bout de la souffrance, de l'intolérable souffrance .
ce long tunnel sans espoir, sans lumière, si froid et insensible,
seule autour de tout le monde, affronter le deuil toujours et encore,
a n'en plus finir, a n'en plus pleurer,
j'ai cédé de trop de douleur, de plus de force.
mourir enfin, accepter de ne pas pouvoir, de ne pas devoir, de ne pas faire semblant.
puis de cette lente agonie, cette descente au seuil de ma mort,
pour accompagner aussi loin que j'ai pu celle que j'aime et que je ne vois plus.
j'ai déposé ma plainte, ma peine, ma douleur, mes cris de mère invalidée.
et me suis réveillée un matin, surprise de me sentir en vie.
la vie est une suite ininterrompue de petite mort, de deuil à faire.
le deuil d'un désir,
le deuil d'une première dent qui tombe,
le deuil d'une date d'anniversaire,
le deuil d'un divorce,
d'une perte d'emploi,
d'une relation,
d'une idée,
la petite mort du sommeil, puis le réveil, le retour à la vie.
j'ai fait aussi le deuil de mes peurs, de bcp de peur,
je n'ai plus peur de rater,
d'échouer,
de me tromper,
plus peur d'aimer,
ni de m'ouvrir,
Mes peurs sont mortes aussi, elles ne sont pas revenues.
aujourd'hui, il m'arrive de pleurer, de laisser une vague de tristesse me renverser,
mais mon regard aujourd'hui est tourné vers l'horizon,
je la laisse se dérouler dans mon corps, dans mon coeur,
puis me laisse me réchauffer au soleil de la vie.
oui, mon regard est tourné vers l'horizon,
alors que je pensais mourir,
je renais plus en accord avec moi même, plus en connaissance de moi même.
les gens que j'aime sont dans mon coeur, morts ou vivants,
ils ont la même place.
et ce que je vois à l'horizon c'est une vie accomplie où j'aurais fait au mieux de mes possibilités.
Aimante et se laissant encore aimée, et dorlotée par la vie.
puis au bout de cet horizon, de cette vie accomplie, tous seront là et surtout ceux qui m'ont quittés en cours de chemin.
et c'est pour cela que je porterai toujours mon regard vers cet horizon. 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 27 Juin 2013 à 14:17:53
Tu fais un beau chemin petitefée ! merci de partager ton expérience cela nous aide !
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: adèle le 27 Juin 2013 à 14:31:54
Merci pour ce beau texte PetiteFée :)


Voici une citation qui m'a beaucoup accompagnée et qui m'accompagne toujours. Dans les premiers temps du deuil je la lisais avec méfiance parfois même avec colère. Et puis à fur et à mesure de la traversée j'ai su, j'ai compris à quel point elle était vraie.

"...et puis, au bout de tout ce magma entre souffrance et aveuglement, il y a une naissance. Naissance d’un nouveau regard, d’une nouvelle personne, plus éveillée et plus forte grace à l’amour vivant dans notre être profond".
Charles Juliet
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 27 Juin 2013 à 14:57:38
merci à tous et (tes) sur le forum, merci Adèle pour cette citation très belle, merci Willy d'être sur le fil et nous faire partager entre tes lignes ton cheminement.

je pense que la mort d'un être chère, nous confronte à notre propre mort, non pas forcément physique, mais la mort d'un avenir que nous envisagions, d'un désir projeter pour 2, la mort de notre façon de voir notre avenir et celles des autres.
les personnes en mourant nous mettent face à ce que nous n'avions pas projeté, pas calculé.
que chacun est responsable de sa propre vie et que nous n'avons pas la toute puissance sur celle des autres.
comprendre alors que malgré tout, nous ne devons pas intercéder dans la vie des autres, décider pour eux, agir pour eux.
nous avons tous une vie.
en mourant, ils nous font un cadeau, celui de nous remettre au centre de notre vie, de nos désirs profonds, de ce que nous sommes et la richesse qu'il y a en nous et c'est à travers le deuil que nous allons à la rencontre de ressources que nous ne soupçonnions même pas avoir.
dans notre douleur à devoir céder devant l'inéluctable, nous n'avons plus le choix et lâchons prise et allons au plus profond de nous, là ou notre souffrance nous conduit, et c'est à la racine de cette souffrance que nous découvrons notre puissance à travers l'amour qui nous lie toujours aux êtres aimés.
nous ne pouvons plus être dans la projection, notre miroir s'est envolé.
mais l'image alors que nous pouvons recevoir de nous même, est alors l'image de qui nous sommes et non plus ce que nous pensions être.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 27 Juin 2013 à 16:18:09
Alllooo... :D

WOW petitefée... mais tu es en feu mon amie.. ;)

Je ne trouve qu'un seule mot pour toi aujourd'hui, "SAGESSE"... Tu résumes très bien ce "qu'est" l'expression "lâcher prise"...
Tu ne fais pas que le résumer, tu en es "imprégnée"...
Tu "ES" devenu "SAGESSE", de par ton pouvoir "d'acceptation"!!...

Merci pour ce merveilleux texte... (C'est un très bon résumé de ce que Bouddha voulait nous faire "prendre conscience".. :D)

Au revoir...
Amitié Sylvie :-* :-*

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: coeur le 27 Juin 2013 à 17:43:22
Cher Willy,
Tu prêches une convertie.... dans l'accompagnement de nos amours.
Sur mon fil "tenir, toujours tenir" et sur les autres fils, je n'arrête pas de croire que mon cher et tendre coeur a simplement traversé le chemin et que nous "'cheminons" chacun sur un trottoir différent.
Depuis son départ, je m'efforce de vivre comme il l'aurait voulu, lui qui se faisait tant de souci pour moi, pour son "après'.
Je ne veux pas le décevoir et je veux qu'il reste fier de m'avoir aimé.
En ce qui me concerne, il est toujours présent à mes côtés. Plusieurs fois, devant des difficultés de la vie qui continue pour moi, des décisions à prendre durant ces trois mois si longs sans lui, j'ai ressenti soit une chaleur intérieure, soit un poids sur mon épaule comme lorsqu'il avait l'habitude de me tenir lorsque nous marchions l'un à côté de l'autre.
Tu vois, moi aussi, j'ai une vision spirituelle même si elle est très terre à terre et bien moins érudite que la tienne.

Ma volonté est de "tenir, toujours tenir !" en fonction de l'énergie que j'ai déployé durant sa maladie, son accompagnement.
Ma volonté est de finir ce qu'il n'a pas eu le temps de faire.
Ma volonté est de mettre en oeuvre les projets que nous avions ensemble pour notre futur.

Le plus difficile est justement cela, je crois, faire que ce futur à deux qui n'est plus devienne mon futur à moi seule.

Pour moi, j'évolue je crois dans le sens du refus, non pas du déni de son départ, mais du refus de parler de lui au passé, de ne plus parler de lui parce que cela embête les autres.
Mon mari a existé, existe dans nos mémoires et cela c'est important.

Il est donc important que je ne change pas mon adresse mail.... et tant pis pour ceux que cela dérange !
Il est donc important pour moi de m'appeler toujours Mme J. St.. et non pas Mme veuve St.. !

Est-on, toi et moi, sur la même longueur d'onde ?

Douce après-midi pour toi.
Catherine.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 27 Juin 2013 à 20:37:20
franchement, Adèle et Petite fee, vous dites des choses très censées. Vos mots ont du sens, du poids, vous ne parlez pas pour ne rien dire. Les questionnements de La Puce et de Lili sont aussi très intéressants.
Willy l'intello préféré des endeuillées! Moi je suis plutôt comme ce que dit cette citation de Lao Tseu : "Celui qui parle ne sait pas, celui qui sait ne parle pas". 

Pourquoi si Jésus a été un grand être éveillé n'a-t-il voulu vivre que 33 ans? S'il avait vécu plus longtemps il aurait fait du bien à plus de gens, et la religion chrétienne aurait été plus affermie. Bouddha a vécu jusqu'à 80 ans ! il a atteint l'éveil à 40 et a oeuvré pour l'humanité les 40 autres années.
Certes, les pouvoirs politiques ne lui ont pas laissé le choix, ils l'ont condamné à mort. Mais Jésus n'a jamais voulu se défendre, il s'est laissé emmener, juger, et crucifier. Il a dit à Pilate qui lui proposait de le sauver : " sauve-toi plutôt, moi je suis sauvé car mon royaume n'est pas de ce monde". Bien sûr en parlant comme ça à un imbécile comme Pilate qui ne savait pas lire derrière les mots, il signait son arrêt de mort.
Que pensez-vous de Jean Paul II qui après avoir été victime d'une tentative d'assassinat est allé voir son bourreau en prison pour lui pardonner en lui caressant les joues? Cet iranien est aujourd'hui converti au christianisme et dénonce une manipulation des pouvoirs politiques de l'époque l'obligeant à commettre cet attentat.   



Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 28 Juin 2013 à 10:57:39
Jean Paul II a pardonné effectivement à son agresseur, mais des années après...
il faut être plein de compassion et de bonté pour cela, nourrit de cet amour inébranlable.
si tu cherches intellectuellement des réponses spirituelles, Seul au Monde, tu te heurtes à ton esprit ordinaire "sem" le "je" le dualiste.
Non seulement Pilate n'était pas un imbécile, mais il serait probable que Jésus savait déjà sa fin.
la bible a été écrit bien des siècles après, il n'y est pas mentionné, l'école que Jésus avait fondé, n'y que ses plus ferventes disciples étaient des femmes, comme marie madeleine, marie.
les écrits ont été remaniés, certains passages disparus, d'autres arrangés ...
entre la parole, et l'écoute, puis la transcription écrite de plus traduite, la lecture et la compréhension de la lecture, nous avons déjà pas mal d'occasion de nous tromper et d'interpréter...

il faudrait alors méditer et aller chercher la compréhension dans l'atlas de l'Univers, cette mémoire universelle dont Jung parlait.
saviez vous que les rats de Tchernobyl avaient modifiés leur code génétique pour supporter les agressions dû au radiation et que le code génétique de tous les rats du monde ont été aussi modifiés ?
moi, ça m'interroge... :P
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 28 Juin 2013 à 13:49:28
petitefée , oui c'est intéressant ce que tu dis et pour les rats ,  il s'agit de champs morphiques (voir  Ruppert Sheldrake ) .  L' ADN  peut aussi se téléporter ou plutôt  téléporter l'information de sa structure (voir le Dr   Luc  Montagnier et la téléportation quantique de l'ADN. Le Dr Luc Montagnier et cinq autres chercheurs ont publié le 23 décembre 2010 un papier à ce sujet )  . On évoque souvent les champs quantiques pour essayer de comprendre ces phénomènes  (c'est le même principe que l'intrication de 2 particules  quantiques  que j'ai expliqué déjà sur ce forum) .

Ces expériences montrent  que ces  phénomènes sont non localisés dans l'espace et hors du temps ,  ça trouble les physiciens "classiques" mais c'est  un des résultats les plus importants de la physique moderne et nous en  sommes qu'au tout début des implications .    

A la base du monde physique " matériel"  tel que nous l'expérimentons tout les jours ,  il y a un tout un domaine  immatériel  non  visible ,  non accessible à nos instruments  et à  nos perceptions  . Cette  réalité abstraite est  non locale et non causale ,  elle  anime pourtant le vivant et en constitue son  origine et sa structure , elle est à la base de notre réalité commune ( que certains pourraient appeler le voile de Maya)  .  

On est loin de la vision scientiste et réductrice  qui voudrait que tout  ce qui existe est juste tout  ce qu'on peut mesurer ou voir avec nos instruments ou nos sens  . Pourtant cette idée naïve que tout doit se voir pour exister  reste dominante dans les esprits . Entre une découverte est ses implications philosophiques ,  il y a souvent plus d'un siècle de décalage  et l'idéologie actuelle  reste malheureusement  très matérialiste et consumériste : On existe  que parce qu'on possède beaucoup de biens matériels  ou  de positions sociales , cette compétition stérile entre les individus , cet argent Roi ,   produisent  de l'anxiété ,  des dépressions  et des suicides  toujours de plus en  plus nombreux .  Les psychothérapeutes sont  à la mode ,  le mal être se démocratise .  Il serait temps de revenir à une  vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort .


Juste aussi pour ajouter que Pilate était effectivement  loin d'être un imbécile , c'était un intellectuel stoïque qui relativisait les choses et quand il demande  à Jésus "qu'est ce que la vérité " cette question est cynique et tout à fait moderne . Pilate est très contemporain dans sa pensée il ressemble à des septiques comme  Onfray ou Comte sponville ou encore Marcel Conche  .      

Bonne  journée

 

                  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 28 Juin 2013 à 14:11:41
Petite Fee tu as vu "Matrix" le 1?
Il est impossible que Dieu existe dans la mesure où il n'y a jamais eu de commencement ni de fin, que le temps est une illusion, les gens qui croient qu'il y a une création (notamment en 7 jours par ce mystérieux "Dieu" dont on ne connait rien et pour qui on s'est beaucoup entretué, et qui évelle souvent la querelle dès que l'on prononce son nom) et un apocalypse. Ayant donner un début ils ont été obligé d'inventer une fin. C'est comme ça pour toutes choses.
Pour comprendre ça, il faut lire " Il n'y a ni peur ni mort" de Thich Nat Hanh.

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 28 Juin 2013 à 14:29:11
Willy c'est étrange que quelqu'un comme toi qui dit des choses si justes sur la physique, les molécules, l'énergie, le monde sensible etc... commet cette erreur fondamentale de parler "d'âme". Tout ce monde est est une illusion, le "je" de soi et celui des autres, les objets, tout ce que l'on voit ne vient à notre esprit que parce que des conditions sont réunies pour qu'il apparait. D'une vie à l'autre on n'emporte rien. La preuve on ne se souvient pas de notre vie précédente, mais les tendances qu'on avait laissé sont retransmises dans le corps et le psychisme de la personne que nous sommes aujourd'hui.
Nous sommes dans le monde du périssable: dès que le nourrisson vient au monde, il se met à pleurer de toute ses forces. Pourquoi? Parce que ce qu'il était dans ce champs d'énergie que tu décris souvent, sans corps, et que soudain il est projeté hors de la matrice. Et dès qu'il nait il sait qu'il va mourir, tomber malade, viellir, souffrir...il perd la notion de l'impermanence et de la transformation des choses pour rentrer dans une conception linéaire du temps: un début, une fin (qui n'ont en réalité jamais existé). Et là encore, vive Lavoisier: "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se tansforme". 

Mon ennemi public n°1 depuis toujours, un homme dangereux pour notre société et qui a profité de la confusion religieuse de son siècle pour s'imposer comme le penseur qui a donné son identité à la France : René Descartes. 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 28 Juin 2013 à 14:49:04
seul au monde tu as peut être raison et personne ne peut vraiment démontrer que  ta vision est fausse  ? Je n'arrive tout simplement  pas à ton degré d'abstraction . Pour me former une certaine conception spirituelle  du monde  et des êtres  qui constituent ma  vie  ,  je bouquine la philo  et la physique  ,  je regarde aussi  mon intuition ,  ce que je ressens  et tout ça sous le fond  des  expériences douloureuses  de ma vie .  L' impermanence des choses et des êtres est une idée qui m'accompagne et m'angoisse  depuis toujours  c'est pour ça que j'essaye d'y comprendre quelque chose ! Dans la Bhagavad - Gita j'ai retenu un phrase : "La volonté du don entier de soi ouvre toutes les grandes portes de l'esprit et apporte en réponse la descente complète et le don complet du Divin en l'être humain .." Je crois que j'ai été le plus  heureux dans ma vie quand j'ai donné un peu  de moi  (sans être un saint) et je crois que c'est la seule vérité que je puisse comprendre maintenant .      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 28 Juin 2013 à 15:14:18

Tu as raison on va discuter philosophie, spiritualité et tout et tout. Savoir tout ce que j'ai dit ne sert pas à grand-chose dans la mesure dans la mesure où ça n'aide pas à être plus heureux. Mais je pense tout de même que l'âme n'existe pas.
Enfin j'ai du mal à philosopher sur la vie quand je pense à ma petite grand-mère chérie et adorée qui m'a donné tant d'amour et qui s'en est allée en paix. J'ai envie d'être près de toi grand-mère, mon coeur!
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 28 Juin 2013 à 21:03:06
A propos d'illusion , d'imaginaire et de réalité , de cerveau et de conscience ,  j'ai vu cet article de l'INREES

http://www.inrees.com/articles/imaginaire-nouvelle-realite-scientifique/

Je cite un extrait de l'article  :" En clair, que ma grand-mère soit là, en face de moi, en chair et en os, c’est-à-dire dans la réalité extérieure ou qu’elle m’apparaisse en souvenirs dans ma tête, c’est-à-dire dans la réalité intérieure, pour mon cerveau : aucune différence !"

Si rien ne différencie pour le cerveau la réalité de l'imaginaire pour nous , (notre Moi) ,  nous savons bien  les différencier sinon on ne serait pas sur ce forum . Ce "je" qui ne peut être réduit à des fonctions cérébrales  et qui pourtant existe bien et  qui nous dit : "cela est vrai je l'ai vécu " , "cela est un rêve"  alors que pour le cerveau c'est pareil  . Ce même "Je" qui  durant une NDE  vit aussi une expérience consciente et  qui se trouve vérifiée  alors que l’électroencéphalogramme est plat (voir les nombreux témoignages  à ce sujet) , ce "Je" ou  "self"  pour les anglophones  , il sait ce qui est vrai pour le pire et le meilleur .  

Ce "Je" que nous soyons ici ou dans l'au delà (qui est une réalité plus vaste)  est toujours ce même "Je"  . Ils sont toujours près de nous , nous les aimons et ils nous aiment pour toujours  . Moi je sais que l'âme  existe et c'est mon message d'espoir pour ce soir .
      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 29 Juin 2013 à 00:58:07
Une question, à quel moment "l'âme est elle attribuée" au corps : pendant la grossesse ou à la naissance ?

j'ai posé cette question il y a quelques jours ; j'avais quelque chose en tête, quelque chose dont je n'ai pas osé parlé, peur que ça fasse, rire, peur dêtre jugée, de passer pour une folle ... mais bon je me pose comme vous tous beaucoup de questions ........je ressens quelque chose de bizarre : ma soeur jumelle est morte 5 jours aprés notre naissance ; j'ai grandit en le sachant mais surtout avec un grand vide au fond de moi, parraît'il que j'étais programmée pour être deux !! j''ai souvent pensé à ma soeur, à ce qu'on aurait été l'une pour l'autre, elle s'appelait Caroline ; ce manque a été trés intense jusqu'à ma rencontre avec Guillaume, aprés j'avoue y avoir pensé de moins en moins ; mais là depuis la mort de Guillaume je repenses beaucoup à ma soeur et chose étrange le manque de Guillaume, le manque d'elle, les images de lui, ce que j'essaie de m'imaginer d'elle, tout ça se méle et s'entreméle, comme s'ils ne faisaient qu'un !! ça me trouble
d'où ma question de l'autre jour ! 6 mois et demi séparent sa mort et la naissance de Guillaume, ce pourrait t'il qu'ils ne soient qu'une seule et même âme ?? ( oui je sais c'est tordu comme question mais cela expliquerait certains de mes ressentis) j'ai lu dans "ces vies inachevées" que les âmes revenaient "ensemble" d'où ce sentiment parfois de connaître quelqu'un depuis toujours
si c'est ça les perdre 2 fois dans une même vie, c'est pas de chance !

Quand j'ai rencontré Guillaume, j'ai dessuite sû qu'il y avait quelque chose de spécial entre nous, ça m'a fait d'abord peur, puis c'était tellement évident que je savais qu'il fallait pas lutter contre ; d'ailleurs tout notre entourage en a été fortement perturbé, on ne faisait qu'un !
voilà je vous ai livré mon âme

lapuce

et s'il te plait "seul au monde" ne me dit pas que les âmes n'existent pas !!
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 29 Juin 2013 à 01:36:59
non alors ça dépend comment vous interprétez "âme".
Les Hindous pensaient qu'après la mort l'âme continue et s'incarne dans un autre corps et ainsi de suite de vie en vie, ils croyaient en l'mmortalité de l'âme par opposition à la mortalité du corps. Toute la culture hindou était basée sur cette croyance depuis des millénaires, et ce fut un électrochoc lorsque ce que le bouddha après avoir atteint l'illumination a démontré le contraire. C'est comme la remise en question que Jésus avait fait en Judée sur l'enseignement de l'Ancien Testament et qui lui a valu d'être crucifier à cause des pharisiens.
Si l'âme est assimilée à une entité quelconque alors c'est erroné.

C'est comme mon ennemi public n°1 Descartes qui disait "je pense donc je suis" et toute sa métaphysique était basée sur la séparation du corps et de l'esprit. Alors que toutes les pratiques extrêmes orientales (tai chi, qi gong, kung fu, aikido, méditation zen, yoga etc...) tendent à faire retrouver l'unité de l'être. En gros Descartes dit si tu penses à un gâteau c'est que tu es un gâteau, si tu penses à une pomme tu es une pomme, à une femme, un homme, une bête etc...il donne un sujet à chaque pensée qui passe dans le cerveau sans voir qu'il s'agit juste d'évènements vécus en inadéquation avec l'instant présent
Il serait plus juste de dire "je pense donc je ne suis pas", ou pour reprendre Shakespeare "être ou ne pas être là n'est pas la question" (mais ce dernier est beaucoup plus censé que son confrère)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 29 Juin 2013 à 11:31:02
oui, seul au monde, tu fais bien d'écrire  non alors ça dépend comment vous interprétez "âme".
peut être que la façon dont nous concevons l'âme, n'a pas la même interprétation ou représentation pour toi.
mais dis moi alors, si à ton sens, il n'y a pas d'âme, par quoi et quel support ramenons nous les mémoires de vies antérieures ?
pour ma part, tant que nous n'avons pas atteint l'illumination, la félicité, nous somme séparés de l'âme parfaite et universelle, nous en sommes séparés par nos incompréhension, nos ignorances et tous les scories qui nous divisent.
c'est comme ex dans une maison ou il y a plusieurs pièces et dans chaque pièce, il y a une lumière.
les lumières sont les âmes incarnées, certaines sont à 40W, d'autres à 60w, d'autres a 20w, cela dépend de leur intensité et ici de notre degré d'évolution.
par contre toutes ses lampes sont reliées et tirent leur énergie de la même source électrique de la maison, comme nous ici sur terre.
donc oui, effectivement, nous sommes tjs liés à cette âme universelle, mais nous n'avons pas encore atteint son niveau énergétique.
merci willy, pour tes précisions, je regarderais tes liens.
la puce, je réfléchis à ce que tu as écris, et comme la je suis à la bourre , je te réponds plus tard :-*
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 29 Juin 2013 à 11:46:07
Jung parlait de conscience universelle, de toute façon en développant la compassion, l'amour en nous on le comprend. S'attacher à la forme au fond est qqchose d'un peu absurde dans la mesure où on ne peut pas rester dfinitivement avec les gens qu'on aime, ma grand-mère m'a donné tout son amour, sa vie et elle s'en est allée, s'il n'y avait que cette vie pourquoi elle aurait pris la peine de se sacrifier, elle aurait pu se dire "et puis merde on ne vit qu'une fois ça sert à rien d'élever des gosses" . Nos ancêtres nous ont donné tout à nous de leurs faire honneur.
Oui c'est ça, lhistoire des ampoules chez toi (dis donc c'est grand chez toi! ;D), encore une fois Thcich Nat Hanh le dit très bien dans "Il n'y a ni peur ni mort"
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 29 Juin 2013 à 15:24:30
Alllooo... :D

WOW petitefée... mais tu es en feu mon amie.. ;)

Je ne trouve qu'un seule mot pour toi aujourd'hui, "SAGESSE"... Tu résumes très bien ce "qu'est" l'expression "lâcher prise"...
Tu ne fais pas que le résumer, tu en es "imprégnée"...
Tu "ES" devenu "SAGESSE", de par ton pouvoir "d'acceptation"!!...

Merci pour ce merveilleux texte... (C'est un très bon résumé de ce que Bouddha voulait nous faire "prendre conscience".. :D)

Au revoir...

Germinou, bien loin de moi l'idée de donner cette image d'une personne sage, mais dès le début du dc de ma fille, cela a été tellement violent que ,je crois que je n'avais plus le choix sinon je me laissais emporter par ma douleur...
alors, je me suis promis de re-vivre un jour et non survivre de désespoir, je veux être victorieuse de la mort de l'âme
Amitié Sylvie :-* :-*


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 29 Juin 2013 à 15:45:41
oup's je gère pas super les "citer".
bon, j'espère que vous avez compris entre ce que j'ai mis en citation de Germinou, et ma réponse "mea culpa"

Lapuce, je vais te répondre en écrivant ce que je ressens par rapport à une situation actuelle que je vis, j'espère que cela t'aidera :

ma meilleure amie après des années de complications est enfin enceinte.
cette amie était aussi, la "maman de coeur" de ma fille.
lorsque nous faisions des journées entre filles, ma fille était tjs avec nous et adorait ces moments entre nous.
hier au soir, mon amie m'a téléphoné pour m'annoncer qu'elle attendait ....."une fille".
j'ai eu depuis qlq semaines une intuition que cela serait une fille.
évidemment, il m'est venue cette interrogation, et si .....
ce que je ressens, c'est que l'âme de cette future petite fille se balade entre deux plans, ici et "là haut", que cette âme est en contact avec l'âme de ma fille, et qu'elles se connaissent...
j'ai plaisir à penser que cette petite fille lorsqu'elle naîtra aura en mémoire, la connaissance de ma fille.
et peut être qu'à travers elle, je pourrais avec un autre lien (bien évidemment) continuer ce que nous aurions du vivre "moi et ma fille".
personnellement,je ne pense pas que l'âme de ma fille renaisse dans le corps de cette enfant, mais ce dont je suis sûr, c'est que cette petite fille aura connu ma fille, là haut.

autre exemple, ma soeur est dcd en 2005, et lorsque ma fille est morte, je me suis mise à penser très très fort à ma soeur.
j'ai trouvé cela pas habituelle.
maintenant, je sais que ma soeur me faisait comprendre qu'elle était avec ma fille et qu'il fallait que je me rassure et elle me remerciait aussi de mettre occupée de ses enfants lorsqu'elle a quitté cette terre.

ce que je veux te dire, la puce, c'est que je ne peux répondre à ta question car je ne sais pas, c'est possible surement, mais ce qui est certain, c'est que ta soeur et ton ami se sont connu avant que tu le rencontre, il avait la mémoire ou le message ou la tendresse de ta soeur pour toi, ça c'est sur, archi sur. :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 29 Juin 2013 à 16:58:02
Allo tous/tes.. :D

Lapuce.. ce que tu as vécu avec ton Guilaume, je l'ai vécu avec mon époux Dany.. :D
Quelle merveilleuse et agréable sensation ressentis lors de nos premier regards..

Et puis un jour je suis aller faire une séance de "reebert" (désolée je sais pas comment l'écrire correctement.. :P)
D'entrée de jeu, je dois vous dire que j'avais apportée plusieurs photos, toutes étalées à l'envers sur une table..

Et lors de cette séance (donnée par un médium) J'ai appris avoir vécu à l'époque des Atlantes, que j'étais un homme, que j'avais un frère, et que nous étions inséparables tous les deux. Mais que l'un de nous deux est décédé et que depuis ce temps, nos âmes se cherchaient...
Et puis plus tard lors de cette même séance, il me lance... Mais vous vous êtes retrouvés.. Ton frère de l'époque est dans ta vie maintenant.. Je peux sentir son énergie, c'est celui qui se trouve à l'endos de cette photos!!  Et il tient le bout de son index sur une des multiples photos... C'était celle ou il n'y avait que Dany.. :D
Cette séance avait durée des heures.. et vous en donner tous les détails serait inutile.. Mais le médium m'avait donné tellement de détails qu'il m'était impossible de ne pas y croire.. ;)

Tout cela se ressent et se vie dans le "senti intérieur".. et je ne connais pas de mots pour l'expliquer!!
Mais je suis convaincu que tu sais de quoi je parle Lapuce.. ;)

-----

BBBooon... maintenant quelque questions "philosofiques"  :P!!

Ca veux dire quoi "barbo"?? (ici c'est un gros insecte dégueulasse!!)
Mais aussi, c'est quoi "être à la bourre"??
Merci de changer "mes" ignorances en connaissances gagne.. :P.. ;D
-----

Amitié Sylvie :-* :-*

***PetiteFée.. moi aussi j'ai des difficultés avec les "citer"!!  Alors je fais des copier/coller.. ;)***

Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: LILI0824 le 29 Juin 2013 à 22:26:04
saviez vous que les rats de Tchernobyl avaient modifiés leur code génétique pour supporter les agressions dû au radiation et que le code génétique de tous les rats du monde ont été aussi modifiés ?
moi, ça m'interroge... :Citation de Petitefée
[/quote]

Petitefée, c'est curieux je suis en train de lire "la conscience de la Nature" et il est expliqué que lorsqu'on apprend des nouveaux "tours" à des rats dans une série d'expérimentation en laboratoire, et bien on s'est rendu compte qu'ensuite les rats en suisse ou en australie ont beaucoup plus de facilité à apprendre ces mêmes nouveaux tours.
Explications : résonance morphique ET
Et chaque espèce, les humains y compris, héritent d'une mémoire collective.

Dans laquelle je comprends qu'on va puiser instinctivement....   





Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 29 Juin 2013 à 22:52:16
"à la bourre" veut dire en retard. :P :P
quand au bardo, c'est les états que vous traversons, la vie en est un, la mort, l'entre deux vie, et la naissance.
c'est un plan de conscience, si j'ai bien compris.
oui, LILI0824, cela veut dire qu'il y a une grande mémoire et que nous pouvons aller y chercher des expériences, des ressources.
nous avons gardé en nous, la mémoire de nos ancêtres, des homme de cromagnon, du bing bang aussi...
je crois que je fais faire des copier/coller aussi :-[ :-[
zibou (bisous) à nous, portez vous bien, prenez soin de vous, je m'éloigne du forum pour qlq jours, je vais prendre qlq jours de vacances ; depuis deux ans, j'ai pas pris de vacances et là, je suis contente, ça aussi c'est un signe comme quoi le deuil se fait petit à petit  :-* :-* :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 29 Juin 2013 à 23:28:19
Pour l'histoire des rats , et pour infos complémentaires ,  Ruppert Sheldrake parle, lui, de champs morphiques qui seraient des régions d’influence s’étendant dans l’espace et se prolongeant dans le temps. Quand un système organisé particulier cesse d’exister, son champ organisateur disparaît du lieu spécifique où existait le système. Mais les champs morphiques ne disparaissent pas. Ils renferment une mémoire de leurs existences physiques antérieures. Cette idée de champs morphiques est similaire à celle d’Annales Akashiques décrites dans les Védas . Pour montrer que ce ne sont pas des imaginations ésotériques , le professeur  Luc Montagnier à fait des recherches et publié  des travaux scientifiques  sur la téléportation quantique de l'ADN  , il s'agit aussi d'un phénomène  immatériel de mémorisation de l'information et de recomposition physique de l' ADN à distance .  Cette expérience montre qu’il existe bien une « mémoire » ou une « trace » d’une intention même sans aucun support physique.  Pour le champs morphiques Pim Van Lommel évoque une interconnexion de tout les êtres vivants avec une conscience plus  collective pour le règne animal mais une conscience  individuelle  indépendante du support physique du cerveau  pour l'homme , pour le Dr Pim Van Lommel notre conscience utilise notre cerveau mais elle peut bien s'en passer . Ce qu'on appelle  la mort est un passage vers une nouvelle vie .        

Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 29 Juin 2013 à 23:36:00
Merci pour vos réponses
oui germinou, je vois ce que tu dis
merci aussi petite fée
je sais que je n'aurais aucune réponse, aucune certitude ici, pendant ma vie terrestre, mais j'essaie d'apprendre et d'écouter mon Moi profond, et il me dit qu'il y avait un lien spécial qui nous unissait lui et moi, un lien qui ne peut pas se céer en si peu de temps, un lien intemporel et je sais que je le reverrai lui et ma soeur !!
douce nuit
lapuce
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 29 Juin 2013 à 23:41:05
J'en suis sûr lapuce , les liens d'amour ne disparaissent jamais tout comme la mémoire de tout ! l'immatériel est à la base du matériel . Nous reverrons nos amours  :)

Bonne nuit
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 30 Juin 2013 à 13:50:20
Pour Lapuce , Je voudrais te  laisser sur ce fil quelques éléments philosophiques et scientifiques à propos de ce que chacun connaît très bien : la conscience  ou ce qu'on peut  appeler aussi notre âme .  

Toute conscience est une conscience morale !

La conscience c'est  capacité de se séparer de soi-même pour se « représenter » soi-même. Elle constitue notre dignité mais aussi notre douleur. Tout d’abord la conscience implique la responsabilité de nos actes. J’ai conscience de mon unité malgré la diversité de mes pensées ou de mes sentiments : le fait de dire « Je » en témoigne, et ceci dans toutes les langues ou cultures, même si ce mot n’existe pas séparément : « Posséder le « Je » dans sa représentation : ce pouvoir, écrit Kant, élève infiniment l’homme au-dessus de tous les êtres vivants sur la terre. Par là il est une personne… » (Anthropologie du point de vue pragmatique). Mais cette aptitude à nous reconnaître dans nos propres actes, qui n’est pas dissociable de la liberté, est aussi source de souffrance. Puisque je suis conscient de ce que je fais, je dois en répondre devant les tribunaux humains mais aussi devant ma propre conscience, à laquelle je ne peux échapper. Un homme sans conscience ne serait plus un homme. (ce texte ne vient pas de moi mais je l'ai repris car il définit très bien ce qu'est la conscience humaine)

Une  approche complémentaire : L'apport de David  Chalmers

http://megamachine.free.fr/?p=35 (http://megamachine.free.fr/?p=35)



Je cite un extrait du site en lien ci dessus !  

" Mais ce qui fait l’originalité de Chalmers est sa grande connaissance des recherches en neurosciences, qui lui permet de mettre le doigt sur leurs lacunes et leurs insuffisances. En n’ayant recours qu’au raisonnement logique, il montre que le matérialisme et le réductionnisme rencontrent, dans le domaine de la conscience, leurs limites indépassables, et qu’aucune théorie purement matérielle (c’est-à-dire réduisant le ceveau humain à une machine biologique dont la conscience serait un sous-produit) ne peut expliquer ou justifier ce qu’il appelle la « conscience phénoménale »"


Je me souviens de plusieurs cours de physique  quantique d’Étienne Klein et arrivé aux questions , un étudiant lui demanda : "qu'est ce qui fait que vous êtes vous et que je suis moi "  Cette question qui peut paraître bizarre   est pourtant  fondamentale  puisque nous sommes fait des mêmes atomes et que nous pourrions imaginer en reproduire les mêmes états quantiques en  chaque particule qui nous compose  , il y aurais donc 2 Moi ?  On sait intuitivement  et logiquement  que cela est impossible  car nous expérimentons  une Unité (un Moi) qui ne peut être dédoublé ! C'est une  démonstration rapide qui confirme  tout le travail de David Chalmers  à savoir  : " Le cerveau humain ne peut être une machine biologique dont la conscience serait un sous-produit" . Notre Moi échappe donc aux contraintes matérielles , il ne dérive pas de ce qui est physique ou observable matériellement  par un appareil de mesure , il n'est pas produit par le cerveau mais l' utilise ,   notre Moi , cette conscience en nous  est  ce qu'on peut  appeler notre âme  . Pour son origine  Saint Augustin en avouait lui même son ignorance ...

Bonne journée

Willy

  


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 30 Juin 2013 à 21:55:08
Merci Willy pour tes explications pas faciles faciles , mais si je résume : notre conscience, âme est notre moi, c'est ce qui nous différencie des autres car éffectivement nous sommes tous constitués des mêmes "matériaux" mais nous sommes pourtant tous différents, c'est ce qui nous différencie des robots ! ce moi est façonné par nos vécus antérieurs (terrestre ou autre) et par nos vies actuelles
merci de nous éclairer, comme dirait germinou : un cour universitaire gratuit et complet !
lapuce
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 30 Juin 2013 à 23:05:19
De rien lapuce , oui  nous ne sommes pas des robots biologiques c'est d'ailleurs  un des arguments de David Chalmers avec ses "zombies"  ( http://francoisloth.wordpress.com/2007/04/13/les-zombis-philosophiques/  (http://francoisloth.wordpress.com/2007/04/13/les-zombis-philosophiques/))    . En matière de conscience il n'est pas trop difficile de réfuter   le matérialisme ,  c'est pourquoi les partisans du matérialisme disent que la conscience est une illusion ce qui est impossible à prouver .  Par contre on a des preuves irréfutables  que la conscience est entièrement  indépendante du corps ou du cerveau ,  lors de NDEs et avec un électroencéphalogramme plat , des patients peuvent décrire des scènes bien  réelles à distance , si on est certain que la conscience peut survivre alors que les fonctions vitales du corps ne sont plus actives  , on  ne sait pas si après la mort du corps , la réincarnation est une  réalité  ? C'est fort possible ?

Il existe une réalité bien plus vaste que tout ce qu'on peut imaginer , c'est un peu  comme  si tout notre univers serait  sur une feuille de papier  , nous serions alors des êtres à deux dimensions vivants sur cette feuille et la feuille serait  plongée  dans un univers à 3 dimensions ,  nous serions alors  incapables d'imaginer (sauf certains)  que nous ne  sommes que les dessins d' un dessein Divin  et qu'il puisse exister quelque chose d'autre que  nous pourrions  voir où mesurer , tout comme   nous ne pourrions voir le lecteur qui tourne les pages de notre bande dessinée cosmique créant l'illusion du temps ,  ni  le créateur du dessein avant l’existence des  dessins  .

 C'est juste une image c'est le cas de le dire,  mais sous les apparences  de notre réalité  il y a l'idée  et l’intention (je dirais la vraie réalité)  et cela est hors du   temps  , hors de  l' espace , hors de la matière .  Je dirais  (en gros) et pour rire un peu ,   comme Obélix dans la tête de  Goscinny avant de le dessiner   ;) .  Plotin disait que  le temps c'est la chute de l'âme dans le corps ,  pour illustrer , je dirais comme  les dessins qui prennent forme dans les images qui se succèdent de pages en  pages .        

Douce nuit  
Willy                  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 02 Juillet 2013 à 01:54:36
LILI et La puce,


Dans l'optique de la réincarnation c'est tout à fait possible, car c'est plus ou moins compris dans la période d'un mois et demi, le temps d'une nouvelle renaissance. Vous avez raison d'évoquer l'enchainement si prompt de la mort de l'un par rapport à la naissance de l'autre. Pour un temps plus long ça aurait été difficile... mais entre 1 semaine et 2 mois c'est possible. 
Maintenant, d'après ce que j'ai entendu, seul des gens qui se sont suffisamment  entrainés à la vertu dans leur vie peuvent choisir leur renaissance après la mort, ce n'est pas à la portée de tout le monde. 
Mais il y a une chose qui me semble assez évidente, c'est que lorsqu'un enfant vient à la vie, personne ne sait d'où il est venu. Tout ce qu'on sait c'est qu'un spermatozoide a rencontré une ovule et petit à petit a grandi dans le ventre de la mère, mais là encore on s'arrête à la matière, or avant cette rencontre des chromosomes il a fallu qu'une conscience ou un esprit l'habite sinon dans cette matière il n'y aurait pas eu de vie. Et à mon humble avis, la conscience ne rentre pas dans une matrice par hasard, il y a un lien certain entre eux, mais ce lien peut-être bon aussi que mauvais. C'est-à-dire qu'il est possible que mon ennemi prenne renaissance dans ma famille pour se venger ou réparer une injustice etc... c'est ce qui explique qu'il y a des pères et des mères qui tuent leurs enfants et vice versa.

Mais bon, j'explique comment ça marche c'est tout, je ne pense pas que ce soit le cas pour vos familles...


Bonne soirée   


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 02 Juillet 2013 à 19:29:36
Pour ce fil de la vision philosophique et spirituelle de la vie et de la mort ,  j'aimerais partager quelques idées piochées de ci de là .  Par exemple , est immanent ce qui est contenu dans l’expérience du possible , est transcendant, ce qui est au delà de cette expérience. (E.Kant) . Quand Thich Nhât Hanh montre une boite d'allumettes et demande où es tu petite flamme chérie ? Il prend alors  une allumette et fait apparaître la petite flamme , puis souffle cette petite flamme après quelques secondes .  Il y a là à mon humble avis ,   immanence et transcendance . On le voit bien , on  le ressent et on le  comprend (prendre en soi) :  Au delà des apparences de l’impermanence ,  cette  petite flamme  est éternelle .

Il y a des vérités éternelles  qui sont là tout les jours devant nos yeux .  Le  basculement de l’immanence dans la transcendance dans  l'expérience intérieure .  C'est comme ça que je vois le sourire éternel et les pensées  de mon amour qui parcourent les siècles sous autant de formes et les parcouront après moi .  Ils sont  toujours là , éternels et protégés  sous le voile de Maya . C'est ma vision naturelle  de la " réincarnation ", je dis  ma vision perso car  cette réincarnation , dans ma conception, n'a rien à voir avec son  dogme officiel qui ne peut que la  réduire à des règles trop humaines comme une image déformée . Rien n'est caché si on cherche un peu en nous . La Bhagavad Gita , Platon et Jésus disaient la même chose .            
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 03 Juillet 2013 à 00:53:44
Et à mon humble avis, la conscience ne rentre pas dans une matrice par hasard, il y a un lien certain entre eux, mais ce lien peut-être bon aussi que mauvais. C'est-à-dire qu'il est possible que mon ennemi prenne renaissance dans ma famille pour se venger ou réparer une injustice etc... c'est ce qui explique qu'il y a des pères et des mères qui tuent leurs enfants et vice versa.  

Je t'en prie seul au monde essaie de nous donner ta vision positive des choses, pas des théories qui en plus de nos malheurs va nous faire demander qui son nos enemis autour de nous !!!

lapuce
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 03 Juillet 2013 à 02:22:38
Non bien sûr, qu'on ne veut pas d'ennemis dans la famille. Enfin c'est difficile d'en parler car bien souvent notre vision des choses  ne s'arrête qu'à ce qu'on voit, qu'à cette vie. J'essayais juste de voir un peu plus loin.
L'histoire de l'ennemi, ce n'est pas un cas général, mais comme dans la vie de tous les jours on peut s'apercevoir que quand on a une mauvaise relation avec quelqu'un on crée des liens d'attachements très forts avec cette personne par nos préjugés, il est probable que ce soit pareil après la mort, car la mort n'est qu'une continuité de la conscience sans le corps et le mental. Tout ne disparait pas, c'est ce que dit  Thich Nat Hanh, et c'est très bien que tu le lises Willy. J'ai donné des références adaptées aux besoins des gens en deuil dans ce forum.


Je vous souhaite une agréable soirée

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: ilereunion le 03 Juillet 2013 à 08:48:23
Bonjour,

là, tu divagues seul au monde tout en  te respectant. Comme dans d'autres sujets de discussion, je trouve que tu sèmes  la zizanie.
Arrête s'il te plait, tu nous nous fais plus de mal qu'autre chose. Rien que de te lire, tu me donne le mal de crane.
Bien à toi.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: asia le 03 Juillet 2013 à 08:49:14
Ne vous inquiétez pas les filles, on a seulement les ennemis que l'on mérite   ;)!
Et ce n'est pas parce qu'on n'accroche pas avec quelqu'un que cela en fait forcément un ennemi, on n'est pas dans Dallas!

Belle journée
Asia
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: asia le 03 Juillet 2013 à 08:53:21
Oups, pardon Ileréunion! Je dirai ne vous inquiétez pas les filles et les garçons...  ;)

Quand à cette histoire d'infanticide, il y a seulement des personnes malades que leur folie pousse à des gestes terribles!
Faut arrêter de raconter n'importe quoi à la fin!!
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 03 Juillet 2013 à 09:24:52
  Le Docteur "Seul au monde" a enfin denier "donner des references adaptees a vos besoins"braves gens du Forum!!!!

Et Willy,tu es sur le bon chemin car c'est bien que tu lises enfin un peu des ouvrages un peu plus up-to -date!!!!


   Attention mr Faure,vous avez un serieux concurrent qui va bientot lancer une O.p.a sur votre site!!!

(Quand il parle de matrice,je commence a croire que lui a rencontre son probleme directement la dedans!! 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 03 Juillet 2013 à 11:50:33
Je souhaite d'adversité avec quiconque c'est bien difficile déjà un deuil.
Je parle au niveau subtil et pas au niveau mondain.
Je voudrais faire une petite mise au point sur mes propos concernant le fait que la vie est une illusion, que tout est une illusion; qui ont été très mal interprété auparavant. Et j'espère qu'après on aura de meilleures discussions à ce sujet:

Il ne faut pas lire au pieds de la lettre. Au niveau mondain tout existe, la douleur moral et physique d'une mort, cette vie doit être bien vécu, il est important de faire le bien, rien n'est une illusion, sinon ce serait se ficher du monde de dire qu'on se lève tous les matins pour aller travailler, qu'on tombe amoureux, qu'on se marie, qu'on fait des enfants, qu'on aime nos parents,   et ait des projets d'avenir...tout cela est bien réel. Cependant, ce n'est que la réalité de cette vie. Qu'on croit ou pas à la réincarnation et quoi qu'il se passe après, qu'on sache ou que l'on ignore tout de l'au-delà, une chose est évidente à la mort cette vie s'arrête et nous montre comme une sorte d'illusion ce qu'on a vécu. L'énergie quitte le corps et on s'éteint sans rien pouvoir emporter avec nous. Donc ça c'est un fait que tout le monde ici le constate.
Donc bien sûr qu'il faut prendre en compte la souffrance, traverser un deuil difficile, tout en sachant que la mort n'est pas la fin de toute chose, c'est une continuité au niveau de l'énergie, et ça donne au contraire beaucoup d'espoir si on sait que nos proches ont changé de forme. Ils ne sont pas anéantis, leurs vies continuent sur un autre plan. Une chenille quand elle meurt se transforme en papillon, quand on brûle  une feuille de papier, elle devient cendres, puis fumée, puis particules se dissolvant dans l'air. Rien ne peut être crée s'il n'y a pas eu quelque chose avant, et quelque chose ne peut pas disparaitre devenir rien ou néant dans le processus de transformation.

En ce qui me concerne depuis qu'une nonne bouddhiste m'a expliqué ça, je suis plus confiant.


J'espère avoir été un peu plus clair à travers mes explications



Bonne journée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 03 Juillet 2013 à 11:57:40
        non,tout le monde ne constate pas ca...

    ou tu es completement abruti ou tu est la pour nuire..... Choisis ton camp....
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 03 Juillet 2013 à 12:31:18
J'interviens pour dire  que  des  idées  peuvent être très anxiogènes et perturber des personnes déjà très fragilisées et vulnérables ,   comme  cette  supposition  de  la réincarnation d'ennemis dans une même  famille ce  qui : " explique qu'il y a des pères et des mères qui tuent leurs enfants et vice versa" . On peut expliquer une chose  mais ajouter ces commentaires ,  cela n'ajoute pas de paix ou d'espoirs , mais peut ajouter  de l’inquiétude ou des peurs  ou être dérangeant ,  c'est important de vraiment comprendre cela  pour toi afin de ne pas recommencer, on ne peut pas tout dire , surtout sur  un tel sujet où on ne peut rien affirmer de façon absolue ni y connaître les règles précises . Il  faut  se mettre à la place des autres , sans vouloir convaincre dans une croyance ,  c'est aussi une question de subtilité .  Il faut prendre exemple sur Thich Nat Hanh , il ne dit jamais des  choses comme cela .La réincarnation c'est le retour de la manifestation comme la  petite flamme , laisse  les ennemis , les divisions etc..  laisse  tout ce qui est négatif et sépare ,  au mental (le petit moi)  qui disparaît avec le corps .  

Bonne journée à toutes et à tous

"Tous ceux parmi les êtres sensibles et sages qui réalisent le Soi dans la grotte du cœur, et l'y découvrent comme l'Éternel au sein de l'éphémère, comme la Conscience au sein des objets de conscience, comme l'Un, le Non-duel, qui prodigue néanmoins les objets de leurs désirs aux nombreux humains, – c'est à eux qu'appartient la paix qui n'a pas de fin. ” Katha Upanishad, 2-II-13
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: adèle le 03 Juillet 2013 à 13:20:30
Bon…

A mon tour de mettre mon grain de sel au sujet de la réincarnation.  Nous sommes bcp à a voir lu sur ce sujet (je parle de lectures parce que personne n’est encore revenu de l’au dela pour nous expliquer et nous prouver les choses par A+B) Donc on imagine en fonction de notre religion si on en a une ou en fonction de notre culture. SI j’ai bien compris  Seul au monde, tu es d’origine chinoise, et il y a cette culture très forte des esprits malfaisants en Asie. Je connais mieux la culture japonnaise que chinoise et je sais que c’est très fort chez eux :) il n’est qu à lire leurs grands écrivains ou à voir les merveilleux dessins animés de  Miyazaki :)… Bref, fais très très attention à ce sujet S.A.M tu fais flipper tout le monde…

Personnellement à la suite de toutes ces lectures et après m’être aussi plongée moi aussi dans la physique quantique je me suis posée la question suivante :

Pourquoi s’il y a réincarnation (et ce de façon très rapide chez les bouddhistes) pourquoi a-t-on des signes des mois, des années et même parfois des dizaines d’années après ? Si l’être est réincarné et qu’il vit une nouvelle expérience dans un corps humain, comment peut il nous faire sentir sa présence de l’autre coté ou nous parler à travers des médium ? Et c’est là qu’arrive la fameuse théorie des cordes chère à Willy :)

Pourquoi ne pas imaginer que nous somme tellement complexes qu’une explication simple est insuffisante. Peut être qu’une partie de nous se réincarne et qu’une autre partie reste dans l’au dela proche de ceux qu’elle aime ? peut être que nous pouvons aussi être sur plusieurs plans, dans plusieurs temps, et pourquoi pas dans d’autres endroits de l’univers si vaste…ça donne le vertige n’est ce pas ?

Personellement je fais marcher mon imagination. A fond. Et je vous conseille de faire une pause dans la lecture des dogmes qu’ils soient religieux et scientifiques ; de vous interesser un peu plus aux romanciers et aux poètes :) Donc pour moi, ceux que j’aime et qui sont partis sont là, près de moi. Ils sont mes anges gardiens. J’en suis archi sure et je les sens ; Mais sans doute qu’aussi, ils sont dans un autre ailleurs. Réincarnés ou pas je m’en fiche ; l’essentiel est qu’une part d’eux est près de moi, et que je les retrouverai.


Je me permets de vous conseiller un très bon roman, qui personnellement m’a ouvert l’imagination à ce sujet. C’est la Théorie des cordes de José Carlos Samoza. Il se sert de cette théorie scientifique pour imaginer des voyages dans le temps, c’est le genre de gros bouquin qu’on ne peut lacher et qui fait du bien…
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 03 Juillet 2013 à 14:17:11
Bonjour à toutes et à tous,

Chacun est libre d'exprimer sa souffrance, son ressenti, son expérience, ce forum nous y invite, nous ne sommes pas libres toutefois de vouloir convaincre qui que ce soit de nos croyances, orientations, etc...   de les asséner aux autres de surcroit en tant que "vérité absolue"...
Cette façon de "titiller" (un euphémisme) les autres endeuillés de ce forum avec un savoir qui semble vous dépasser, ne serait-ce pas S.A. M.  une manière indirecte d'obtenir des réponses à la multitude de questions que vous vous posez ?
A vous de trouver une autre façon de vous y prendre et sinon ne soyez pas surpris des réponses auxquelles vous vous exposez...
Tous ont fait preuve d'indulgence à votre égard...

je ne vous dirai pas ce en quoi je crois ou ne crois pas, ça ne concerne que moi et les sites spécialisés ne manquent pas.... Ici, mon seul désir est de parler de l'amour que nous portons à nos êtres chers disparus, de cet amour qui nous a enrichis qui devrait nous permettre avec le temps,  si ce n'est à tous au moins à la plupart d'entre nous, de  nous relever, de  continuer avec eux d'une autre manière quand bien même leur absence reste intolérable, voire insurmontable  et nous atteint cruellement au plus profond de notre être.

S.A.M. reposez-vous un peu ensuite  vous y verrez plus clair ; n'épuisez pas votre énergie à tenter d' inculquer ce que vous ne semblez pas avoir vous-même assimilé, qui n'intéresse pas forcément  tout le monde.
Ce que vous dit probablement  votre grand-mère de  là où sa conscience se trouve, entendez-la, elle qui reste à vos côtés.
Quant à nous, nous sommes là aussi.

Douce journée.
Mj
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 03 Juillet 2013 à 14:26:26
Faire appel aux romanciers et aux poètes  , c'est une bonne idée adèle , et si je peux citer Luis Borges :  "  Nous , hommes , avons rêvé le monde « solide , mystérieux , visible , omniprésent dans l'espace et fixe dans le temps » mais les failles de cette construction – le regressus ad infinitum des  arguments de Zénon – dévoilent le caractère d'irréalité du monde « nous avons permis qu'il y eut à jamais dans son architecture de minces interstices de déraison , pour attester sa fausseté " Par la raison notamment par la physique et cette théorie des cordes que tu évoques ,  les hommes ont découvert que leur vision du monde matériel sous-tend quelque chose de plus fondamental , tous les chemins mènent à Rome , les poètes , les romanciers , Thich Nat Hanh , les  Upanishads , Platon , Jésus , et d'autres ...  tous disent la même chose , derrière l'impermanence , derrière la manifestation ,  il y a une vaste réalité que l'on peut trouver aussi  dans notre cœur . C'est un message d'espoir et tout est possible comme tu dis adèle !  Et comme disait  Teilhard de Chardin. "A l'échelle du Cosmos, seul le fantastique a des chances d'être vrai" L'approche spirituelle de la vie et de la mort  est aussi une  thérapie , car la pensée contemporaine est   trop majoritairement matérialiste et désespérante dans sa vision de l'homme ,  toute approche spirituelle est souvent ridiculisée par la pensée commune . Je pense que cette approche spirituelle est une  thérapie puissante  dans l'épreuve que nous traversons .  Il est bien-sur  important d'échanger sur ce thème avec discernement  . Merci adèle pour ta référence de lecture , la lecture m'aide aussi énormément !  J'oubliais aussi le grand  Victor Hugo !    
  

Bonne  journée

Willy      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 03 Juillet 2013 à 14:28:30
RAZ LE BOL des engueulades sur ce forum, y'a juste des gens extraordinairement ordinaires qui essaient de se soutenir dans cette épreuve terrible qu'est le deuil, donc merci à tous de se respecter et de revenir à nos sujets, on a tous assez d'ennuis sans en rajouter !!! s.a.m. tu souffres mais arrête d'attaquer, laisse toi aller, on peut t'aider !


j'ai lu que chaque épreuve de notre vie sert à "forger" notre âme, à la bonifier ou à lui apprendre une leçon ; qu'elle leçon tirer d'un suicide ? ??? pourquoi une telle punition pour lui ( pour un accident, une maladie physique on l'aurait plaint, là il est jugé !)et pour nous qui restons  ?  ???si mes leçons sont la solitude, la recherche de mon moi profond, elles sont liées à sa disparition pas au suicide ? ??? pourquoi avoir rajouté du malheur au malheur ? ??? sa mort en elle même est déja insurmontable, son suicide en plus salit tout : lui, moi, notre famille, notre histoire ....il serait mort d'un accident, d'une maladie physique, on l'aurait plaint, on nous aurait plaint, là plane des suspictions, des doutes, des peurs ... c'est malsain, ça rajoute de la difficulté là où tout est déja compliqué  ! le seul message que j'y vois moi, c'est "ma pauvre fille, arrête de t'acharner, tu seras jamais heureuse, tu l'as pas compris encore !!" :'( :'(
dans ma tête, dans mon coeur tout est si compliqué, tous ces pourquoi qui tournent en boucle !! toutes ces questions qui me mangent la tête !!
si vous pouvez m'éclairer
lapuce
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 03 Juillet 2013 à 15:07:28
lapuce , j'ai vécu la même chose que toi  et le jugement des gens  sur le suicide  je l'ignore , il faut aussi  l'ignorer lapuce ,  car ils ne savent pas et ne comprennent pas et ne comprendront jamais . Même si beaucoup de tensions internes m'agitent et t' agitent aussi  dans ce deuil si particulièrement douloureux ,  je l'ai exprimé sur l'autre fil  avec béa , tu peux y lire ce que pense . Je souhaite que cette tempête dans nos esprits puisse se calmer progressivement et que nous puissions trouver en nous les ressources de cet apaisement .    

Bonne journée lapuce , je t'embrasse très fort  et je  te comprend  .    


Willy
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: asia le 03 Juillet 2013 à 20:27:41
Un message pour toi Adèle, j'adore J.C. Samoza; j'avais offert "la dame n 13" à mon frère (un de mes romans préférés!) et il m'a offert avec Flo "la Théorie des cordes" qui attend sur ma pile de livres... C'est p.e une sorte de signes...  ;)!

Je t'embrasse
Asia

 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 03 Juillet 2013 à 22:08:40
S.A.M. j'ai relu ton message de ce matin et
 Ils ne sont pas anéantis, leurs vies continuent sur un autre plan. Une chenille quand elle meurt se transforme en papillon
voilà, ça c'est ce que j'appelle de l'espoir, et l'image est belle en plus, continue dans ce positif et imagine ta ptite mamie, avec des ailes magnifiques avec toutes les couleurs d'un arc en ciel, elle te regarde, elle sourit, ça y'est t'as compris

douce nuit

lapuce
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: coeur le 03 Juillet 2013 à 22:23:32
Bonsoir lapuce.
T'éclairer ? Alors que c'est toi qui m'éclaires !
Je vais te retourner ce que l'on me dit ici même.
Arrête de te torturer.
Tourner en boucle comme un vieux disque rayé ces questions, ne va pas te donner de réponse. En tous les cas pas celle que tu cherches.
Il faut, comme pour moi, comme pour nous tous, apprendre à vivre avec ce deuil (comme dit mon médecin). Moi je préfère dire "sans" mon aimé.
Et cette absence est déjà suffisamment douloureuse, comme tu le dis toi-même, qu'il n'est pas nécessaire d'en rajouter, ne crois-tu pas ?
Nous n'aurons de toute façon pas les réponses aux questions que nous nous posons : pourquoi lui, pourquoi nous ?

Tendrement à toi.
Catherine
"coeur"
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 04 Juillet 2013 à 13:19:07
vous voulez un grand message d'espoir, je vais vous en donner un, et je pense qu'il sera difficile de trouver mieux: lisez le long post de "MaCarole" dans le fil "Bienvenu", et perso, au lieu de nous engueuler tâchons de faire comme ce qu'elle dit. Enfin c'est encore plus utile pour ceux qui font le deuil d'un parent, moi je fais le deuil de ma grand-mère mais ça m'aide aussi.

Bonne journée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 06 Juillet 2013 à 12:33:34
coucou le monde,
la puce, je suis dans la même position face au suicide et certaines questions désagréables se sont télescopées dans la tête.
après le suicide, si âme il y a, si après la vie il y a ? Comment le vivent ils ?
cet autre dimension me  semble portée par l'Amour, la compassion et il me semble bien selon les retours de NDE que tout est régit par l'amour altruiste, l'Amour serait même le remède et le mode d'emploi pour une vie réalisée.
tous les grands maîtres que nous ayons pu "connaitre" ont tous été d'un amour débordant pour leurs prochains.
pensons à JP II, qui a même pardonné à son agresseur.
alors croix tu que cela serait logique que les suicidés se retrouvent dans un Nomes Land sans fin avec souffrances infinies?
illogique !!!
qlq jours après le geste de ma fille, j'ai reçu un "message" de ma fille en rêve ou elle me disait "ça y est je suis passée et tout va bien"

dans les NDE, les personnes parlent de leur propre conscience, et non celle d'un tout puissant, notre conscience semble alors élargit et se fond dans la conscience divine.
nous ressentons l'impact de nos gestes, de nos actions, de nos pensées et nous en devenons leur réceptacle, non par pour nous punir de quoi que ce soit, mais pour notre bien et notre évolution.
c'est cela qui semble le plus logique.
"quand tu vas chez le dentiste parce que une dent te fait mal, malgré le moment peut agréable chez le dentiste, tu y vas pourtant car tu sais que tu seras guéri et tu n'auras plus mal".
oui, ma fille a pris conscience de la valeur de la vie, de l'amour, des autres, d'elle même, quand on est ados on est un peu égoïste, et cette prise de conscience est bonne pour elle, pour moi, pour son frère...

un suicidé ne pense pas au mal qu'il fait aux autres, le geste n'est pas une atteinte à l'autre directement, ce geste crée de la souffrance par le manque, l'incompréhension etc...
il le fait très souvent pour ne pas souffrir, ne plus souffrir...
certaines maladies psychosomatiques et autres sont aussi une forme de suicide, je repense à mon frère mort d'un cancer généralisé, mais jamais je ne l'ai vu prendre soin de lui et des autres, jamais je ne l'ai vu tenir compte des autres.
il s'est laissé allé toute sa vie, se mentant et mentant aux autres, et comme je l'aime mon frère.
je sais que cela il l'a compris là haut, car lors de son enterrement, il est venu me voir et j'ai ressentit alors une énorme joie, et je me disais en boucle "tu as raison ptite soeur c'est génial ça existe"
Vous l'écrire ici ne donne rien, mais si vous aviez ressentit ce que j'ai pu ressentir à ce moment là, alors là on sait simplement que c'est ainsi.
lorsqu'un enfant fait une bétise, nous parents est ce que nous l'aimons moins ? bien sur que non et bien la haut c'est pareil ; comme le disait une expérienseuse l'amour sur terre c'est de la gneugneute, nous ne savons pas aimer en comparaison à cette Amour qui enveloppe et nous inonde.
peut être que ma fille aura a compenser son geste, mais de quelle façon, car comment l'a telle intégrée, sera t'elle une personne qui travaillera dans l'aide aux autres, nous n'en savons rien, mais ce dont je suis sur, c'est que le jugement appartient aux hommes.
j'essaie pourtant d'être le plus souvent possible dans le non jugement, et bien ma soeur qui s'est aussi suicidée en 2005, j'ai pris conscience grâce à ma fille en 2011 que je ne lui avais jamais pardonné ! 6 ans après ! je ne lui avais pas pardonné d'avoir laissé ses enfants.
moi qui pensais avoir pardonné, c'était tellement inconscient que je n'en avais pas conscience.
alors je lui ai demandé pardon et j'ai fais un geste pour cela et depuis je pense à ma soeur aussi avec amour et respect.
vois, la puce, même un geste telle le suicide peut amener du positif,des prises de conscience et libérer des mémoires émotionnelles, ne croix tu pas que cela est positif pour ma fille, ma soeur et moi ???

nous revivons tous un nombre incalculable de fois, un maître zen a dit "j'ai été mendiant, criminel, voleur, puis j'ai fait preuve d'amour pour mon prochain et suis devenu un peu moins faux et un peu plus vrai, j'ai été tout cela alors pourquoi et de quel droit devrais je aujourd'hui juger"

nous avons évolué avec l'évolution de la société et de l'espèce humaine, le moyen âge n'est pas si loin, comment étions nous à cette époque, surement pas bien évolués vu comment cela se passait.

quant à ce cité plus haut " c'est pour cela que des parents tuent leurs enfants, car haine et cruauté" nous n'arrivons déjà pas à appréhender ce que nous vivons alors comment même imaginer et faire des présomptions, nous sommes à côté de la plaque.
croix tu vraiment seul au monde que tous les SS étaient les victimes dans une vie d'avant, de tous les juifs qu'ils ont massacrés ?
ce n'est pas ce que nous vivons qui est le plus important c'est comment nous le vivons,car c'est avec cela que nous créerons notre futur.
libre à nous de nous détacher de ce qui fait mal,ou au contraire nous y accrocher comme une moule à son rocher.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 08 Juillet 2013 à 14:08:48
 La force créatrice abrite un grand Rêve appelé le voile de Maya  ,  nous y  sommes tous inter connectés  . A nous de faire de cette vie terrestre un grand et beau rêve en donnant un peu plus de nous même comme le dit la  sagesse ancienne des  Upanishads .  Nos amours , même si le lien qui nous unit à eux n'est jamais rompu ,  ne reviendront pas ici et c'est à  nous maintenant d'aller vers eux et vers le Divin . Tu as raison petitefée quand tu dis :   ce n'est pas ce que nous vivons qui est le plus important c'est comment nous le vivons,car c'est avec cela que nous créerons notre futur. libre à nous de nous détacher de ce qui fait mal,ou au contraire nous y accrocher comme une moule à son rocher.   A nous d'écrire le Livre de Vie des Futurs potentiels .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 08 Juillet 2013 à 21:42:36
met venue cette réflexion plus à trait à la perte d'un enfant,
mais qui relie le fil tenu  de la vie, de la mort.
ce lien distendu entre la naissance d'une vie et sa fin.
les mères donnons naissance, donnons la vie.
Sommes le réceptacle, le Graal dans lequel se développe un fœtus, une nouvelle vie, une nouvelle âme.
mais qu'en donnant la vie, chaque mère dans sa matrice donne aussi pouvoir à la mort.
en donnant la vie, nous donnons aussi la mort.
vie et mort sont indissociable.
sans mort, pas de vie.
sans vie, pas de mort.
Un consensus établit au fin fond de notre mémoire, au tout début de la naissance de la vie.
que nous aurions oublié, et qui nous rappelle sans cesse notre nature inachevée.
le but véritable et ultime.
faire de la vie, la mort de nos croyances erronées. 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 08 Juillet 2013 à 22:15:22
c'est une grande vérité  petitefée !
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 09 Juillet 2013 à 15:02:46
La vision philosophique et spirituelle de la vie et de la mort est présente dans toutes les cultures humaines depuis des millénaires . Que savons nous du Monde , pourquoi sommes nous ici , qu'est ce qu'exister , qu'est ce que la Conscience ? l' Être ?  Où allons nous après la mort  ? Ces questions hantent les hommes depuis toujours . « À la fin, à la mort définitive du corps, lorsqu’il ne reste plus que de la matière morte, nous pourrons être en contact avec cette partie éternelle et indestructible de la conscience qu’on pourrait appeler supérieure, divine ou cosmique. »

Qu'est ce que la matière ? sommes nous si certains qu'il n'existe que  notre réalité  visible  ?  Pour la physique moderne , la "réalité physique"  provient d' un champ d'information et au delà des apparences la matière solide qu'on voit  tout les jours ,  n'est qu'une forme ou une   manifestation de quelque chose d'immatériel comme le champ de la théorie unifiée des cordes qui ne peut être mesuré mais qui sous-tend la réalité matérielle impermanente   . Le mot “Mandala” est un mot sanskrit pour lequel la traduction “univers” est souvent donnée. On le trouve originellement dans certaines cultures millénaires comme en Inde, et en particulier dans la tradition du Bouddha .

Lorsque le Mandala est terminé, celui-ci est détruit, les sables sont alors réunis dans un vase. Le support resté vide permet aux disciples un retour à la nature essentielle de tout existant : la vacuité d’existence intrinsèque . Les sables bénis sont ensuite versés dans un cour d’eau pour symboliser le recommencement qui s’inscrit dans l’impermanence . Derrière les apparences , l'information , l'immatériel qui en est sa source  reste immuable comme la conscience humaine qui prend son envol quand elle quitte le corps matériel . Nous sommes à un moment de l'histoire où la science découvre ce que les traditions connaissaient intuitivement depuis toujours . La mort n'est pas une fin mais une évolution de plus vers le retour à la maison  de notre être profond et immuable .  


Dans son livre Mort ou pas ? Le Dr  Pim Van Lommel retrace des témoignages de NDE comme celui de Lupita Kirckland. Après avoir traversé une baie vitrée qu’elle n’avait pas vue, elle s’est retrouvée avec de multiples coupures sur tout le corps et avec de nombreuses veines sectionnées : « J’ai compris que j’allais mourir. J’ai vu mon corps de loin, je flottais dans la pièce et j’ai vu ma mère aller chercher le médecin. Elle hurlait, elle pleurait et elle m’a fait de la peine. Je voulais la consoler, lui dire que j’allais bien. Même si j’ai eu peur au début quand je me suis détachée de mon corps, une sensation incroyable de paix m’a envahie. Et j’ai su que tout irait bien et que je retournais dans un endroit qui était chez moi. Je voulais partager tout cela avec mes parents, leur dire que tout allait bien, mais je ne pouvais plus leur parler et je voyais mon cadavre sur le lit. C’est là que le médecin est arrivé, je me souviens qu’il a dit : « Oh mon Dieu, elle va y passer ! ». J’ai vu le tunnel, il semblait être fait de nuages sombres. Au bout du tunnel, il y avait de la lumière et dans cette lumière, j’ai vu l’image de ce que j’ai pensé être la Vierge Marie. J’ai revu ma vie avec elle. On a parlé de ma mission dans cette vie. Ensuite, on a décidé qu’il fallait que je revienne. J’ai compris que je n’avais pas rempli ma mission. J’ai été aspirée comme ça. En tout cas, j’ai senti que mon âme rentrait dans mon corps avec force. J’ai compris que le médecin m’opérait. J’ai senti une douleur intense dans la poitrine. Toute cette douleur physique est revenue dans mon corps. J’essayais d’aspirer le plus d’air possible dans mes poumons. Il me fallait de plus en plus d’air. Puis le médecin a dit : « Elle est sauvée ! Elle est sauvée ! »

"je retournais dans un endroit qui était chez moi..."

Bonne journée  


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 10 Juillet 2013 à 12:20:12
j'ai pu "expérimenter" le pouvoir de guérison des mandalas, et j'en ai été agréablement surprise.
pourquoi, attendre notre mort pour retourner dans cet état de Paix et d'amour.
n'avons nous pas des moyens d'y accéder dans notre vie ?
mais parfois ils nous semblent si bref si insignifiant que nous n'arrivons pas à les voir.
un moment de silence entre 2 pensées, notre regard qui se perd dans un soleil couchant, notre coeur qui bat au rythme d'une belle mélodie, une méditation, un rêve inspirant, l’intervalle entre l'inspir et l'expir, le moment juste avant de s'endormir......
j'ai pu aussi expérimenter la puissance de la prière dite avec le coeur, lorsqu'il m'était impossible de méditer ou me relaxer.
En 1989, j'ai accouché de mon fils ; cela c'est mal passé, l'équipe médicale à du m'endormir.
j'ai fait ce que j’appelais un merveilleux rêve, " je flottais dans une lumière vivante et chaude, elle chantait cette lumière, elle avait une conscience et me protégeait ; et je savais que tout était bien, que tout allait bien, pour moi, mon fils, et que tout irait toujours bien...."
c'est avec le dc de ma fille et en m'intéressant au NDE que j'ai pris conscience que ce n'était pas un rêve ordinaire.
Peut être est ce pour cela que aujourd'hui je sais, je sens et je suis rassurée car ma fille et tous nos chers disparus sont entre de "bonnes mains"
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 10 Juillet 2013 à 12:30:41
     Peut etre que tu en as fait une alors,a ce moment la? tu ne penses pas?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 10 Juillet 2013 à 18:24:12
je ne sais pas Bruno, car la NDE, le coeur s’arrête de battre ?
je ne crois pas que c'était mon cas.
c'est venu, un soir devant une émission TV sur les nde et j'écoutais d'une oreille ce que la personne décrivait (je faisais à manger en même temps) et là, d'un coup c'était comme une évidence, je me suis dit : mais toi aussi tu as vécu ça !
les images se sont remises à défiler dans ma tête, surtout les ressentis.
je ne me rappelle pas de tunnel, juste d'être dans cette lumière vivante, en fait elle me portait et en même temps m'imprégnait, c'était joyeux et je crois que j'avais pas très envie de me réveiller.
je me rappelle aussi des questions que le chirurgien m'a posé le lendemain, c'est aussi cela qui me met la puce à l'oreille aujourd'hui...
sur le coup, j'avais 22 ans et les nde je ne connaissais pas.
pour moi, j'avais simplement fait un rêve merveilleux et lorsque avec mon fils je reparle de sa naissance, tout de suite j'ai les impressions de ce rêve qui remontent.
aujourd'hui, je me dis, peut être est ce cela qui fait que j'arrive à penser différent la souffrance face au deuil, que je n'ai jamais douté de qlq chose après la vie, même avant la mort de ma fille.
cette assurance est en moi depuis longtemps.
c'est plutôt l'inverse qui n'est pas logique pour moi, pas rationnel, comment peut on imaginer que parce que nous ne voyons rien avec nos yeux, n'entendons pas avec nos oreilles, qu'il n'y est rien !
nous savons au fond de nous même et nous avons oublié que nous savons.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: asia le 10 Juillet 2013 à 19:00:54
Tout simplement merci pour ton témoignage qui tombe pile au moment où j'en ai besoin... :'(
Merci du fond du coeur.
Asia
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 10 Juillet 2013 à 19:27:26
moi aussi petitefée j'ai toujours eu une approche spirituelle de l'existence et ce bien  avant ce qu'il m'est arrivé il y a  7 mois . La vérité c'est que nous ne voyons rien même du "réel"  avec nos yeux et nos idées communes  .  Par exemple si je prends  un électron ?  Un électron , c'est  ce qui constitue presque la totalité de l'univers car  sans électron il n'y aurait rien ,  pas d'atome donc pas de matière  !   Et pourtant un électron ce n'est pas une petite bille de matière comme on pourrait l'imaginer .  Un électron est défini   dans l'espace des phases , c'est  une fonction d'onde  mathématique complètement abstraite qui n'a aucune matérialité  et  qui n'est donc  pas visible  car   en-dehors du cadre  de  notre espace temps usuel  et pourtant , un électron ça existe bien ! Quand 2 électrons interfèrent ça veut dire que leurs fonctions d'ondes abstraites  interfèrent et ces deux électrons ont beau s'éloigner à l'infini pendant des millénaires ,  ces 2 électrons  resteront toujours liés instantanément de façon causale . C'est la plus grande énigme de la physique , c'est ce que refusait de croire  A . Einstein  et pourtant ça été démontré en 1982 par Alain Aspect de l'Institut d'optique d'Orsay  .  les physiciens ont passé le cap de la surprise et ils  sont  peut être les seuls à comprendre que la matière (telle qu'on la définissait encore il  n' y a qu'un siècle à peine et ce qu'en pense encore le commun des humains  ) n'est qu'une illusion ou l'actualisation des potentiels voir la manifestation d'une réalité invisible ,  permanente  et non locale .  Comme la petite flamme  immanente et transcendante à la fois et qui se manifeste  quand les possibilités sont réunies (belle image de Thich Nhat Hanh) .   "comment peut on imaginer que parce que nous ne voyons rien avec nos yeux, n'entendons pas avec nos oreilles, qu'il n'y est rien !"  petitefée ,  non seulement derrière les apparences  il n'y a pas rien mais ce qu'il y  a est immense , c'est une évidence scientifique , philosophique et spirituelle  .

(ajout - en anglais dommage qu'il n'y a pas de traduction en français ) John Hagelin explains and compares cutting edge physics and ancient spiritual wisdom : Tout  dans l'univers , temps , espace ,  atomes , particules , forces  ,  provient de  vibrations  du champ unifié  sous différentes  fréquences qui actualisent la manifestation de  notre réalité . Le Champ unifié est un océan immatériel et  infini de potentialités  , il   est partout et nulle part , il est  non local et  en dehors du temps . Le champ unifié  produit le temps et l'espace ,  c'est l'origine de tout ce qu'on perçoit ici , c'est la conscience universelle divine d'où nous venons , chacun d'entre nous à une parcelle de cette conscience appelée aussi  âme immortelle  , il faut la cultiver cette âme  et la faire grandir en nous , nous sommes sur Terre pour cela (comprendre et grandir ) et depuis toujours les plus anciennes traditions spirituelles nous l'enseignent "Tous ceux parmi les êtres sensibles et sages qui réalisent le Soi dans la grotte du cœur, et l’y découvrent comme l’Éternel au sein de l’éphémère, comme la Conscience au sein des objets de conscience, comme l’Un, le Non-duel, qui prodigue néanmoins les objets de leurs désirs aux nombreux humains, – c’est à eux  qu'appartient la paix qui n’a pas de fin, et non aux autres. ” Katha Upanishad  . C'est aussi un message d'espoir car nous retrouverons nos amours quand nous reviendrons nous aussi  à la Source universelle ,  cette unité de la conscience et de l'Amour .              

Conf en anglais :  
https://www.youtube.com/watch?v=xLNKHexMS7s (https://www.youtube.com/watch?v=xLNKHexMS7s)
 Interview en français https://www.youtube.com/watch?v=GwGMGWFbLPc (https://www.youtube.com/watch?v=GwGMGWFbLPc)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Juillet 2013 à 16:50:32
Je vous joins si dessous le lien d'une vidéo d'un expérienceur, ayant qlq années après perdus 2 enfants ;
puis un autre expérienceur ayant vécu une NDE après une tentative de suicide :

http://iands-france.org.pagesperso-orange.fr/FRAMES/frame.html

il pourrait être intéressante ici de faire un parallèle entre la vie, la mort.
d'y voir et notamment dans le 2ème expérienceur, que, même après une TS, l'expérience fut belle et lui permis d'aimer la vie.
Pas de monstres et d'enfer...

j'ai toujours pensé pour les personnes étant dcd de suicide, qu'ils ont pourtant évolués et que ce qu'ils n'ont pas réussi à dépasser dans cette vie, leur sera représenté dans une suivante peut être d'une autre façon, avec la compréhension qu'ils en ont.acquises.

j'aime aussi lorsqu'il dit : "la vie est belle" c'est ce que je disais continuellement à ma fille "la vie est belle vu sous l'angle de l'Amour"   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Juillet 2013 à 16:59:43
oup's :-[ :-[ je me suis trompée de lien, ici c'est le bon :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=QLQgayclklE#at=64
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Juillet 2013 à 18:12:28
je ne crois pas aux NDEs négatives pour le suicide . Ce sont des récits inventés et manipulés par des religieux fanatiques  chrétiens  américains  . Malheureusement le fanatisme touche toutes les religions
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Juillet 2013 à 23:51:06
et, je suis complètement d'accord avec toi,
le témoignage de cette personne en est un fait.
nous voyons le suicide selon la bible et les dires chrétiens, et nous savons tous que certains représentants de cette religieux n'avaient pas tous la "raison altruiste" comme d'autres religions d'ailleurs.
pourtant, je suis catholique de naissance (bien que à cette époque, l'on ne met pas donné le choix lorsque l'on m'a baptisée  ???)
je respecte toute religion ou mouvement spirituel dès l'instant où elle n'impose pas des vérités qui n'appartiennent qu'à elle.

maintenant, je ne pense pas tout à fait comme toi, Willy, et c'est bien la première fois, et j'espère que tu m'en excuseras.
je pense et je dis bien je pense que des expériences négatives peuvent se produire, tout dépend dans quel état d'esprit nous nous trouvons quand nous nous connectons ou cherchons à entrer en harmonie avec les plans subtils .





Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Juillet 2013 à 01:40:25
bien sûr et je pense aussi comme toi ptitfée  . Je voulais dire que parfois les religions  génèrent  des peurs inutiles et des superstitions qui enferment les hommes . Mais cela est le fait des hommes car les révélations initiales  sont  sources  de progrès pour la conscience et l'évolution globale humaine . Le message a été  souvent déformé après coup  ou mal compris , interprété etc ...   et parfois (voir souvent)  utilisé pour opprimer et asseoir le pouvoir de quelques hommes qui n'avaient le   plus souvent  rien de spirituels ni d'altruistes comme tu dis  et qui construisent leur propre enfer , esclaves qu'ils sont  du mental et de l'ego .  Mais  la voie  du  milieu est difficile à trouver et les hommes balancent souvent  d'un extrême à l'autre...

Pour l'après (la continuité)  ,  il  existe probablement différents plans subtils  qui correspondent à différents états de la  conscience , ce qui nous limite après , c'est notre compréhension acquise  et notre évolution globale ,  cela parait  logique dans un principe d'évolution qu'on observe partout  et je suis d'accord avec toi  et  tout cela n'est pas à part de nous , ce n'est pas mystérieux ou surnaturel ,  c'est notre propre  nature , cela est en nous et vient de nous et en cherchant bien au fond de nous , nous pouvons nous en rappeler comme une connaissance oubliée car nous sommes passés par ces plans subtils avant de naître  ,  nous sommes  Co-créateurs avec Dieu et si nous avons peur ce n'est que de nous même  .  Même si  on ne doit pas être très  nombreux  à avoir une vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort , on existe quand même  :)  

   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 16 Juillet 2013 à 01:08:07
Je suis comme beaucoup d'entre nous sur ce forum à la recherche de théories sur l'au delà, sur l'âme ; j'ai lu une théorie sur le suicide et sur l'ame des suicidés :
ils classaient le suicide en 2 catégories :
 ceux qui se suicide pour abréger leur souffrance en cas de maladie incurrable, leur âme attendrait la "vrai date de leur mort" pour passer de l'autre côté
ceux qui ne trouvent jamais vraiment leur place dans notre monde , ceux qui n'ont jamais confiance en eux, ceux qui se dévalorisent tout le temps : Guillaume faisait partie de ceux là ; leur âme serait une âme "immature" trop sensible, incarnée trop vite et qui n'aurait pas la force de tenir une vie entiére ! elle repart donc de façon brutale pour se former et se renforcer ; cette théorie m'apaise un peu, je sais pas quelle souffrance il me cachait, ni sa profondeur mais je le préfére apaisé au ciel que souffrant toute une vie sur Terre, même si c'est moi qui vait souffrir de son départ jusquà la fin de mes jours 

Penses à moi comme je t'aime, rien ne nous séparera, même pas les chrisanthémes , tu verras, un jour on se retrouveradouce nuit

lapuce


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 16 Juillet 2013 à 12:16:48
Lapuce, je pense comme toi, ma fille était en grande souffrance sur cette terre, trop sensible, trop entière, trop intelligente et cela a son prix sur terre, elle n'a pas pu s'adapter et pas voulu face à l'aberration de la vie et ses injustices.
donc la haut, je sais qu'elle ne souffre pas et qu'elle a trouvé la paix.
douce journée Lapuce
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 16 Juillet 2013 à 17:00:26
Bonjour à toutes et tous...
Je voulais reprendre cette phrase de Willy :
 " Même si  on ne doit pas être très  nombreux  à avoir une vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort...."  
Cette question taraude l'Homme depuis qu'il existe ou je me trompe ?
Il se trouve toutefois que nos "visions de la vie et de la mort" soit divergent, soit ont des orientations différentes mais surtout évoluent... nous avons une telle littérature à notre disposition ancienne et moderne sur le sujet !

Pour ce qui concerne nos êtres chers -morts par suicide-  si nous  cherchons une forme d'apaisement pour nous-mêmes après un tel drame, pour ma part j'éviterai d' enfermer mon unique enfant dans des explications, des croyances, des idées  qu'elle  ne partagerait probablement  pas. Combien de fois je répète à ses enfants : “quelle serait la version de votre maman ? Que croyez-vous qu'elle répondrait à vos suppositions ?” d'autant qu'ils sont deux à ne pas penser les mêmes choses et que de surcroît ils ont les échos des uns et des autres qui les influencent...

Chercher à expliquer ce passage à l'acte d'une  manière qui nous correspondrait au mieux pourquoi pas ? Cela pourrait cependant nous conduire à  faire fi, entre autres raisons, de la maladie psychique que l'on ne veut toujours pas admettre, parce qu'elle est souvent "invisible"... parce qu’on ne sait pas la soigner,  il faut bien le dire ! Des personnes dites "fragiles" ou “fragilisées”ne manquent pas, certaines vivent pourtant très longtemps et nous en connaissons !

Quoi qu’il en soit, Je voudrais tellement  imaginer que ma fille se trouve mieux et libérée dans un ailleurs plus aimant  plus clément que sur cette terre où elle a été incomprise au point dans un moment d'extrême détresse, de profonde et réelle solitude,  de vouloir la quitter,  je le lui souhaite de tout mon coeur de mère  ;  cela ne me fera pas oublier hélas l'aide qu'elle a demandée que nous ne lui avons pas apportée en temps voulu, ni sa quête du "bonheur" qu'elle désirait trouver  ici parmi nous tous... Elle si forte, si battante en d’autres temps,  pour son entourage il était incompréhensible voire inadmissible qu’elle ne soit pas apte à  “remonter la pente” :

“Tu seras aimé(e) lorsque tu pourras montrer ta faiblesse sans que l'autre s'en serve pour affirmer sa force."

Les questions que vous soulevez sur ce fil , vos tentatives pour y répondre,  laissent cependant entrevoir -qu'on y adhère ou pas-  une possibilité (parmi d’autres)  de trouver la paix sur l'autre rive si cela s’avère  impossible sur celle-ci ...

Douceur et Sérénité...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 16 Juillet 2013 à 21:19:15
Mammj, mon fils quelques mois après le geste de sa petite sœur a eu des mots assez durs, dû à sa tristesse, son incompréhension, sa culpabilité face à un tel geste qui ne peut que nous laisser démunis.
il est encore jeune et se préserve comme il peut.
nous avons eu alors une longue discussion, ou plutôt un monologue qu'il recevait.
je lui disais, qu'il ne pouvait pas juger car il ne vivait pas la souffrance de sa soeur, il ne pouvait pas savoir comment elle vivait les choses, juste deviner et essayer de se mettre à sa place peut être maladroitement mais si désespérément.
nous ne pouvons juger, ou alors, acceptons de recevoir les émotions et les expériences qu'ils ont vécu ! ensuite nous pourrions éventuellement émettre une opinion !

j'ai compris douloureusement que la vie des autres ne nous appartient pas, et que chacun de nous avons le pouvoir sur nous même, que nous ne pouvons obliger l'autre à penser autrement (même si cela part d'un bon sentiment) qu'en ferait l'autre ? paroles, paroles comme le disait Dalida.

d'accord pour la maladie psychique, la dépression et qui n'est pas que psychique mais aussi physiologique car la sécrétion hormonale notamment la dopamine, ainsi que l'hormone du bonheur ne sont quasi plus sécrétées.
maladie renvoyer au rebut dans une société qui renforce cette maladie en lui donnant le plein pouvoir !

je revis encore le refus de ce grand psychiatre, un ponte en fin de carrière, de ne pas considérer les signaux d'alertes que ma fille donnait comme telles. Mais non, bien sur, ce n'est pas une dépression, juste la crise d'adolescence !!! pauvr C...
et c'est ceux là, qui décident et mettent en doute qu'il pourrait y avoir une intelligence plus grande qu'eux ?
la suffisance de leurs diplômes ou charisme ne leur suffisent pas ?
Savoir qu'ils ne savent rien leur feraient mal dans leur petit égocentrisme, leur petite carrière bien lumineuse sans trop de vagues.
je revis encore sa réaction, lorsque j'essayai, moi pauvre ignorante de lui faire comprendre qu'elle allait passer à l'acte.
vous l'avez compris, j'aime pas les psychiatres en tout cas ceux là, qui dirigent les services hospitalisés pour ados...
cet homme n'est pas responsable de la mort de ma fille, il est responsable de faire son métier à la légère et de ne plus faire son métier pour aider l'autre mais de le faire simplement car ça le flatte, par habitude d'une fin de carrière bien remplie et en plus il forme les futurs pontes...
il a été customisé le serment d’Hippocrate ?
Benoit XVI a eu la juste attitude. Reconnaître son incapacité à continuer sa fonction. Certains devrait s'en inspirer.
bon, ça y est, je sors ma colère  >:( >:( >:( ;) ;) ;)
"j'aimerai tellement y croire" qui nous y empêche ?
la bonne marche de la société ?
regardons simplement ou nous en sommes aujourd'hui, n'est ce pas une preuve suffisante que nous nous plantons ?
le système économique se casse la G... et Hollande affirme que l'économie se redresse ???
il faudrait être ver de terre pour cautionner cela et même eux ne sont pas dupes  :o
Regardons la nature  ainsi que  le "connais toi toi même, et tu connaîtras l'univers et les dieux" Socrate doit se retourner dans sa tombe à l'heure actuelle.
ah la la, il est bien loin le temps où les sages étaient sages avant d'être notables.
voilà, coup de gueule, j'ai fini, y'm sorry  :-\ :-\ :-\
mais j'ai encore le droit à un coup de fil à un ami ? (humour) ;D

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Juillet 2013 à 22:22:01
petitefée , je suis d'accord avec toi sur toute la ligne ,   j'ai un ami médecin  psychiatre  à la retraite  et ,  bien que plus de 25 ans nous séparent ,  nous échangeons  des idées ,  il m'a avoué en toute humilité que son métier était un métier de  M...  Il faut dire que je ne suis pas et  que  je n'ai jamais été  un de ses patients . Quand quelqu'un vient voir un psy en pensant que le psychiatre va résoudre le problème psychique le mal être etc .. c'est une illusion ,  je dirais que c'est seul  l'effet placebo qui peut " marcher" (pour quelques heures)   ,  je veux dire le fait d'aller voir un psy ,  en rapport avec l'aura de la fonction . La parole peut aider bien sur mais ils sont face à des processus que les psy honnêtes reconnaissent être impuissants à soigner définitivement .  Pour le suicide ,  déjà la mort , la simple mort "naturelle" ,  n’est pas acceptable , cette mort "non provoquée"   comporte  aussi sa part de mystère. L’irréductible du suicide c’est l’incompréhension de  cette part mystérieuse,  l’endeuillé après suicide se sent coupable même s’il n’est en rien responsable. J'ai compris ça quand j'ai réalisé ma prétention , mon orgueil  à croire  que je pouvais empêcher cela  et j'ai pensé en boucle  des  :   "si j'avais fait ceci ou cela ...  et encore si .. etc .."   Chaque événement de notre vie est pourtant  dépendant des autres  événements qui constituent l'ensemble de la  trame temporelle complexe  et se  sentir personnellement responsable d’un événement particulier est une grande illusion (bien sur je ne dédouane pas la responsabilité individuelle  directe d'une action délibérée)  .  Je pense que nous sommes confrontés à quelque chose d'immense, nous essayons de rationaliser de trouver un sens à tout ça .  On est victime de l'intelligence myope  qui comme dit Edgar Morin :    

"Le dogme réductionniste est une « intelligence parcellaire, compartimentée, mécaniste, disjonctive, qui brise le complexe du monde en fragments disjoints, fractionne les problèmes, sépare ce qui est relié, unidimensionnalise le multidimensionnel. Qu'il s'agit là, d'une intelligence à la fois myope, presbyte, daltonienne, borgne ; qui finit le plus souvent par être aveugle. ( Edgar Morin,Terre-Patrie )"

Entre les philosophies matérialistes modernes (le paradigme actuel)  de l'absurde et l'approche spirituelle , toute mon intuition , tout mon être  me porte sur cette dernière car j'y trouve personnellement une vérité profonde ,  mais chacun doit trouver sa voie personnelle au fond de lui .    

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 17 Juillet 2013 à 00:34:58
"Le dogme réductionniste est une « intelligence parcellaire, compartimentée, mécaniste, disjonctive, qui brise le complexe du monde en fragments disjoints, fractionne les problèmes, sépare ce qui est relié, unidimensionnalise le multidimensionnel. Qu'il s'agit là, d'une intelligence à la fois myope, presbyte, daltonienne, borgne ; qui finit le plus souvent par être aveugle. ( Edgar Morin,Terre-Patrie )"
elle est superbe cette vérité, merci willy.

nous sommes les champions des anxiolytiques et des antidépresseurs, cocorico !
en Chine, un médecin est considéré comme mauvais lorsque ses patients tombent malades, en France, c'est l'inverse ; cherchons l'erreur :-\
le cartel des grands groupes pharmaceutiques posent sont veto et décide.
et j'en passe...

Chaque événement de notre vie est pourtant  dépendant des autres  événements qui constituent l'ensemble de la  trame temporelle complexe  et se  sentir personnellement responsable d’un événement particulier est une grande illusion
oui, mais où est la limite qui fait d'une impossibilité d'agir à une négligence responsable.

le gaz que nous consommons est exploité en Australie à Tara  et cause d'horribles dégâts irréversibles tant pour l'avenir de la planète que pour la santé des habitants car de la poussière de méthane s'échappe et se dépose sur les lieux d'habitations.
pourtant malgré le danger, des milliers de forages sont prévus dans les années à venir...
ceci n'est qu'un exemple.
je ne parle pas des usines en Inde, des fruits et légumes importés par camion, la liste serait trop longue...

sommes nous dans l'incapacité nous, pauvres consommateurs, donc irresponsables de cela, ou alors sommes nous à notre niveau responsable ?
quelque part, ne cautionne t'on pas indirectement de tels agissements ?

jusqu'où peut aller l'irresponsabilité ?

 


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 17 Juillet 2013 à 12:58:37
oui petitefée , je suis d'accord et  quand nous utilisons notre téléphone portable (moi j'en ai plus )   sommes nous responsables du travail des enfants forçats en Inde ou en Afrique qui cherchent les métaux précieux  et le mica  nécessaire , au risque de leur vie  pour que les enfants d'ici puissent s'amuser avec le dernier portable à la mode  ? Est ce  de cette façon que nous considérons nos frères humains ?  Quand les gens achètent  une place pour un matche de foot ,  sont ils conscients que cet argent dépensé pour leur plaisir n' aurait pas pu sauver une vie humaine dans un endroit reculé où il manquait un peu d'argent pour  un médicament ?  Mais  quand un joueur de foot gagne 64 millions d'euros ,  les gens sont admiratifs quand on parle de millions d'euros ,  mais  combien de vies humaines pourraient être sauvées ? Pourquoi cet argent  ne sauvera aucune vie  mais sera dépensé en voitures de sport ,  en villas de luxe ,   en yachts et en orgies et prostituées , nous connaissons tous la vie de ces joueurs la plus part  dépravés . Comme aussi ce Strauss Khan  milliardaire  , qui dépense en avocats la fortune de sa femme , fortune acquise par son grand père marchand de tableaux qui spéculait sur la mort des peintres  , ces millions d'euros   pour le plaisir pervers  d'un seul homme qui a pour mérite de courir vite derrière un ballon de foot ou de faire de la politique , c'est à dire mentir le mieux possible pour servir les intérêts des admirateurs du  veau d'or     .  

Ces gens  ont ils une  vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort ?  Et tout les autres qui les admirent et qui voudraient leur ressembler ? La société elle même est perverse , elle produit des Cahuzac  , des Tapie tous admirés pour leur faculté à dépouiller les autres , pour  leur cupidité et ils sont admirés ? comme un modèle car ils ont de l' argent .   Les valeurs sont inversées le laid est devenu beau , le faux est devenu une vérité . Je suis pessimiste .   On parle de compétition , d'être un gagnant , de posséder , d'avoir encore et encore plus ... Bref tout ce qui rend esclave les hommes  est devenu une valeur ...    


 Je voulais surtout insister sur la culpabilité qu'on ressent  après la mort et dans le cas du suicide ,  cette culpabilité est  très amplifiée parce qu’on pense qu'on aurait pu agir et changer ce qui s'est passé , c'est une illusion car  devant  la décision de mettre fin à ses jours  ,  nous restons  impuissants devant la multitude des paramètres  .  La vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort n'est pas à la mode c'est plutôt la vision égocentrique ,  matérialiste et cynique de la vie  qui domine malheureusement .  voilà, coup de gueule également  :-[
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 17 Juillet 2013 à 15:29:11
aïe aïe aïe pas très réjouissant tout ça, nous allons faire fuir tout le monde  :'( :'( :'(

les dcs intervenus dans ma vie m'ont évidemment fortement ébranlés.
par suicide, bien sur que la culpabilité est décuplée, de ce que je peux lire c'est que déjà dans un dc, il y a tjs une part de culpabilité, j'aurais dû lui dire, j'aurais dû la ou le voir plus souvent ....

la mort me percute dans mes fondements, est ce pareil pour tout le monde, je ne sais pas, à vos claviers.
elle m'a renvoyé au fondement de la vie, de ma vie surement amplifié par le geste de ma fille.
la vie ne sera plus jamais pareil mais différente.
et c'est cette différence qui m'interpelle.
qu'elle sens ai je envie de donner à la suite de ma vie, vais je y mettre plus de valeurs propres à moi même.
et j'ai aussi constaté que j'avais laissé mourir beaucoup de cette petite fille que j'étais, ses rêves, ses espoirs, son enthousiasme, est ce alors pour moi une façon de vivre aussi pour ma fille, mais j'ai envie aujourd'hui de réaliser des choses que enfants j'avais en projet, pour lui être fidèle.

il n'est plus possible de vivre comme avant, la mort d'un proche est aussi alors une occasion de se débarrasser de valeurs qui ne sont pas les nôtres.
de vivre au fur et à mesure du grand deuil, la mort de bcp de choses ; une façon de pensée, une façon de manger, une façon d'aborder la vie, vivre aussi toute ces choses qui meurent en nous.
et peut être alors, la naissance d'une nouvelle façon de regarder la vie avec plus d'amplitude et de sincérité envers nous même.

nous savons que rien n'est éternel, nous l'avons vécu si nous sommes sur ce site.
devenir plus conscient de ce que nous faisons de notre vie.
je n'ai jamais autant été près de la terre, je reste admirative devant une fleur de courgette qui s'ouvre le matin et s'oriente vers le soleil et se referme le soir.
je retrouve des racines que j'avais tout enfant, un émerveillement de ce que j'ai sous les yeux, de ce que je voulais faire plus grande...

puis quand on a perdu ce que logiquement l'on ne devrais pas perdre, après on a plus peur, et moi, aujourd'hui je me rends compte à quel point la peur est un frein.
peur de pas faire bien, peur et ne pas oser, cette peur obstacle à une véritable réalisation.

et tout autour la folie humaine et chacun de nous, à nous adapter à cette folie en essayant de se préserver et de ne pas être trop en désaccord avec soi même.
c'et un grand challenge.
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 17 Juillet 2013 à 15:55:06
Oui c'est un grand challenge  et j'ai un peu la même vision des choses que toi  , je vais souvent me promener au parc Montsouris , je m’imprègne de la vie , des arbres , des fleurs des  oiseaux , des sourires  des enfants  qui sont heureux de faire  un tour de poney , des paroles sincères échangées avec des inconnus et avec lesquels je partage la beauté des arbres du parc ,  tout cela prend plus de sens en moi qu’auparavant, je suis plus conscient qu'avant  que derrière tout cela , derrière l'apparence de la vie ,  il y a quelque chose de profond  et d'éternel ,  la spiritualité ne s'apprend pas dans les livres elle se découvre en soi et dans l'intensité de l'instant et du partage . C'est ma façon à moi de faire face à l'inacceptable , étendre ma conscience à la Vie toute entière  et la ressentir comme une et indivisible . Nous ne pourrons rien changer du Monde des hommes  à part changer  juste un peu en soi en découvrant cette harmonie et en aimant plus  les êtres qui nous entourent . J'ai laissé aussi mes peurs je me sens plus libre moins préoccupé par ma petite personne , nous faisons partie d'un tout et le retour égocentrique à soi est une source de souffrances et d'esclavage , c'est ce que j'ai compris également .            
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 17 Juillet 2013 à 23:25:57
LILI0824 , cette culpabilité n'a aucune raison d'être ,  je sais qu'il est très difficile de se débarrasser d'idées irrationnelles mais en lisant ton message ta culpabilité est sans fondement . Tu n'es  pas seule et nous ne sommes jamais seuls .  Nous sommes l’instant d’une vie projetés sur terre, c’est notre expérience, nous retournons de là où nous venons , pour notre être profond ,  il n'y a ni mort ni naissance ,  l’esprit ne meurt jamais car notre conscience n'est  pas une chose matérielle   . Comme tu dis de toutes façons, nous naissons pour mourir  et  que cela se passe sur une durée  de  mille ans (en étant très optimiste  ;) )  ou de  10 ans ,  le résultat c'est qu'il y a une fin à cette  expérience . La durée ne compte pas dans cette histoire mais l'intensité des sentiments entre les êtres  , l'amour donné et reçu c'est cela le plus important et c'est ce qu'on emporte .  Quand on a aimé une personne si fortement et que cette personne n'est plus , cet amour en nous ne disparaît pas , il ne peut être contenu , il  déborde de nous  et s'étend à la création toute entière ,  chaque vie dans la Nature  prend un sens nouveau , on prend conscience d'une sorte d'Unité sacrée ou divine  ,  c'est ce que mon expérience personnelle m'a fait  comprendre . Avant de mourir David Servan-Schreiber parlait de ses regrets "Ces femmes qu’il n’a pas su aimer " La vie dans son Unité   et l’amour sont les seules vérités qui tiennent, rien d’autre ne mérite qu’on lui consacre son ­souffle. Ce fut son dernier message .

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 18 Juillet 2013 à 13:44:49
bjr LILI0824, bjr Willy.

la culpabilité sert à une chose : prendre conscience qu'il y a quelque chose en nous de dualiste.
En allant chercher cette culpabilité, en la regardant face à face, nous nous apercevons que nous n'avons pas fait la paix avec nous même.
être dans l'Amour pour l'autre est très beau, mais avant tout il faut être capable de le faire pour soit même.

la  culpabilité sert à nous pardonner, de ne pas avoir su , ne pas avoir pu, ne pas être parfait, ne pas avoir les pleins pouvoirs sur la vie et sur les autres.
prendre conscience que nous ne sommes pas parfait, que nous avons nos faiblesses, nos imperfections, non pas parce que nous sommes de mauvaise foi mais parce que nous ne sommes pas réalisés complètement, mais nous sommes sur le chemin.
puis accepter cela, permet aussi une certaine indulgence envers les autres.
si moi, je ne suis pas parfaite, alors pourquoi en vouloir aux autres cette même imperfection ?

se pardonner, c'est se regarder comme une mère aimante qui voit son enfant se tromper mais par manque d'expérience !
alors soyons cette mère pour nous même, qui sait recevoir la douleur dans l'amour et sait consoler et pardonner.

LILI es tu née avec l'encyclopédie de la vie sous le bras ? es tu née en pleine conscience de ce qu'est la vie ?
et qui te dit LILI que l'âme de ton mari ne t'avait pas choisit justement pour l'aider à vivre ce qu'il avait à vivre ?
car, il sait que tu es une belle âme et que tu l'aurais accompagné du mieux de tes possibilités ?

Il semblerait que nous choisissions nos expériences sur terre.
et nous choisissons aussi les personnes qui nous accompagnerons.
certains seront sur notre route car nous avons un lien avec eux, comme les membres de notre famille par exemple, puis d'autres que nous choisissons de rencontré comme compagne et compagnons.

qui te dit, LILI que ton mari ne t'a pas choisi justement car tu allais lui permettre de vivre son expérience terrestre au mieux pour lui ?
que tu avais suffisamment de qualités pour bien remplir ta "mission"

Les idées irrationnelles, Willy ont un terreau et c'est à la racine que nous devons aller. enlever les mauvaises herbes de notre jardin intérieur et y planter à la place une belle fleur, qui se nourrit de respect de soi, d'amour pour soi, de compassion pour soi.

nous ne pouvons aimer pleinement les autres, si nous ne sommes pas capable de nous aimer nous même, et souvent les autres nous renvoie ce non amour que nous nous portons.
c'est une des leçons que ma fille m'a offerte, celle de prendre conscience d'abord que je me malmenais, donc les autres faisaient comme moi, de le reconnaître, puis apprendre à être indulgente avec moi avec ma conscience, puis me pardonner et me regarder différemment, puis avec cette prise de conscience, découvrir tout ce que j'ai pu donner par amour altruiste et m'aimer pour cela.
me regarder sous un nouveau jour, et là, je me rends bien compte aujourd'hui, j'ai été mon propre bourreau, mon propre juge intraitable, et aujourd'hui, je suis ma mère, ma soeur, ma meilleure amie, ma fille ....
   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 19 Juillet 2013 à 02:30:57
merci petitefée ,  je ne peux que t'approuver sur tout les points .

Bonne nuit

Willy 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 19 Juillet 2013 à 12:43:46
 
"La stupeur d'exister ...  (repris par d'Ormesson) "   Oui c'est une stupeur que le fait d'exister et en prendre conscience est déjà  un pas vers la liberté  .  Nous  ne savons rien de nous ,  de notre nature  ,  ni de l'univers lui même   et pourtant   nous  nous construisons des illusions et  des prisons intérieures desquelles ,  pour  se libérer ,  il est des millions de fois plus  difficile que  de s'évader  de la plus sécurisée des plus grandes  forteresses du monde . Soulever le voile de maya juste un peu  et s' approcher doucement  de la liberté , naître à notre âme ici , c'est la démarche d'une vie  et ce que tu dis est vrai , sur nos  épreuves ,  je ressens que tu es sur le bon chemin petitefée , tes messages m'aident .  Bonne journée à toi    ;)  accepter que rien ne dure dans l'apparence  , c'est aussi  apprendre à vivre , maîtriser notre ego et nous découvrir infiniment plus vaste en se  reconnectant  à l'universel , la Source  .   Rien ne meurt . Regarde cette vidéo le Docteur Alexender dit la même chose que toi pour les âmes sœurs   https://www.youtube.com/watch?v=r1gRZcbVrsU (https://www.youtube.com/watch?v=r1gRZcbVrsU)

pour finir ,  un peu d'  Aragon .    

C’est une chose étrange à la fin que le monde

Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit

Ces moments de bonheur ces midis d’incendie

La nuit immense et noire aux déchirures blondes

 

Rien n’est si précieux peut-être qu’on le croit

D’autres viennent Ils ont le cœur que j’ai moi-même

Ils savent toucher l’herbe et dire je vous aime

Et rêver dans le soir où s’éteignent des voix  

[...]

C’est une chose au fond que je ne puis comprendre

Cette peur de mourir que les gens ont en eux

Comme si ce n’était pas assez merveilleux

Que le ciel un moment nous ait paru si tendre

[...]

Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle

Qu'à qui voudra m’entendre à qui je parle ici

N’ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

 

Louis Aragon

Les Yeux et la Mémoire, 1954,




Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 19 Juillet 2013 à 22:13:53
J'ai visionné la vidéo.
et ces âmes qui ont choisi de vivre ces expériences pour l'évolution d'autres âmes en sont d'autant plus gratifiées.
En une vie, elles évoluent considérablement ; elles sont comment dire ... en stage intensif et réparent plusieurs karmas à la fois pour le bien de leur proche et surtout d'eux même. (Mais c'est très complexe tout ça et à ne pas lire d'une façon trop cartésienne ou intellectuelle)
c'est comme le bac blanc avant l'examen final.
mais ce qu'il y a de plus extraordinaire c'est que avant même notre réincarnation, nous avons aussi accepté de vivre leur expérience qui quelque part, lorsque nous cherchons bien aux tréfonds de notre âme, nous aide grandement à évoluer aussi.
c'est ma fille qui m'a dit tout cela et que j'ai revisité.
je lis le bouquin "expériences extraordinaires autour de la mort" olivier chambon et w. belvie que tu as cité dans le post " y a t'il des signes".
quand j'ai lu ton post, en parlant des expériences de contact avec les défunts, et des NDE revisités en emdr, j'ai fait un bond devant mon ordi.

cette vision, nous oblige si nous l'acceptons de tout reconsidérer.

c'est comme dans une jeu de quille, où tout est dégommé en une seconde, comme une maison que tu construis depuis des années et qui en 5 mns s'écroule après une tempête
j'avais besoin de rationaliser tout cela, de savoir que je n'avais pas péter les plombs.
je crois que , aujourd'hui, parce que je peux lire que des scientifiques avec diplômes osent parler de tout cela et de leurs expériences, ça me rassure et je me dis que si je suis illuminée, alors je ne suis pas la seule.

"Que quelqu'un me donne la preuve que cela n'existe pas, ce jour seulement, je ne croirais qu'en l'homme"
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 21 Juillet 2013 à 14:47:20
Bonjour à tous,


de retour de province, je me permets de répondre brièvement à ta question LILI, je ne développerai plus (sauf si on me demande de le faire). Pour faire le plus simple possible: à la mort rien ne survit, absolument rien... mais les empreintes qui se sont ancrées dans notre esprit continuent. Comme dans un champ quand tu laisses une trace de pas dans la terre, il n'y a plus le corps, le pied, l'intellect, l'âme, "je" etc... juste cette empreinte.

Bon été


S.A.M 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 19 Août 2013 à 23:30:10
Non S.A.M ,  qu'on le veuille ou non ,  il y a  une continuité de la conscience , la conscience est  le fait que l'esprit prend conscience de son existence  c'est un phénomène  immatériel (spirituel)  qui a sa source dans le "commencement"  de cet univers matériel . Le Moi profond ou l'âme a une continuité après l'existence  physique  car il  indépendant de la matière  , cette matière  découle de la conscience cosmique dont nous sommes  à différents degrés d' évolution ,   la  partie éternelle (sans  temps)  du Divin  .  Le Karma a pour objet la prise de conscience toujours plus profonde , l'épreuve pour évoluer et prendre conscience de l'Unité Profonde  jusqu'à  la libération du  saṃsāra  . Le chemin est long et jonché d'obstacles et de souffrances  , mais au bout des existences il y a la béatitude et l'Unité  . Bon été . Nous retrouverons  au passage de cette vie , nos chers "disparus" .       
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 20 Août 2013 à 01:31:59
c'est vrai ce que tu dis est très juste. Mais évite d'employer les mots "âme", "moi universelle", "conscience profonde", le "Un" et je ne sais quoi...à moins que ce ne sont que des mots que tu utilisent pour parler de qqchose d'inexprimable. Les choses sont très simples, j'ai déjà dit et je le répète sans cesse: tous les mystère de la vie, de la mort, de l'au-delà, toutes ces questions sur l'existence, la continuité, le sâmsara, le nirvana, la béatitude, la conscience, la matérialité, l'immatérialité etc...etc... nous le savons. Nous l'avons traversé des millions de fois. Pour s'en souvenir il faut être dans l'instant présent, ni dans le futur ni dans le passé. Il n'y a rien d'autre que le moment présent. Il serait intéressant d'écouter Eckart Tolle sur You Tube et lire ses écrits, le plus connu "le Moment présent".
Mais Willy je suis assez d'accord avec les autres pour dire que tu dis des choses très justes et raisonnées, les mots seuls me dérangent. Car quand on fait un échange dans ce forum, l'essentiel est de communiquer avec un ensemble de mots cohérents et clairs qui expriment une idée générale, qui montrent qqchose à l'interlocuteur-lecteur, et non s'appuyer sur les mots seuls qui ne sont que la couche superficielle.
D'une manière générale, on sait que les pharisiens, ennemis jurés de Jésus qui avaient tout intérêt à ce que ce dernier disparait par crainte de son pouvoir politique grandissant, l'ont crucifié pour cette raison.  Mais bien sûr,  ce n'est pas cette raison qu'ils ont donné à Pilate pour justifier sa crucifixion. Ils l'ont fait passer pour un charlatan, un guignol qui se prenait pour un messie, l'envoyé de Dieu, son fils, parce qu'il disait souvent "je suis le fils de Dieu, mon père", " mon père parle par ma bouche ",  "Mon royaume n'est pas de ce monde", et c'est la raison pour laquelle on lui a posé une couronne d'épine sur la tête, histoire de dire "voilà mon rigolo tu es le roi des imbéciles". Mais sur quoi ils se sont appuyer pour dire ça ?  Les mots qu'il a prononcé qui possèdent un sens profond qu'ils n'ont pas compris ou pas voulu comprendre:  ils l'ont pris aux mots.


Voilà c'était juste pour dire de faire attention, dialoguer  est une chose très agréable,  et ce forum n'est pas juste un exutoire où déposer toutes nos souffrances. Mais même si c'est le cas ce n'est pas grave, nous nous retrouvons entre personnes endeuillées, seules à comprendre le chagrin de leurs confrères dans cette épreuve si difficile.




Bon été plein de sérénité à toi cher Willy et aux autres qui profitent de ces merveilleuses vacances ensoleillés


SAM
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 20 Août 2013 à 12:10:29
Contente de savoir que tu vas bien Willy, je m'inquiétais de ne plus te voir intervenir sur le forum, j'espére que c'était pour des vacances apaisantes !
douce journée à tous

lapuce
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 21 Août 2013 à 02:03:31
Merci lapuce  ,  content d'avoir ton message , je suis parti quelques temps et sans internet mais je pensais à nos échanges ,   j'espère que tu vas bien  , heureusement que nous avons ce forum pour nous soutenir mutuellement on se comprend entre nous .      
Bonne nuit à tous

P.S :  quelqu'un  a t' il  lu  "Nos étoiles ont filé "  d' Anne-Marie Revol  ? 

Willy  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 01 Septembre 2013 à 21:21:24
Dans le fil : vision philosophique de la vie et de la mort  :  La vision védique     


  “Si un arbre, après avoir été abattu, repart de ses racines et forme un arbre nouveau, de quelle racine l'homme peut-il repartir après avoir été fauché par la mort ?
              Ne répondez pas : “de sa semence”, car c'est dans l'homme vivant qu'elle est produite. Un arbre pousse également à partir d'une semence; mais après sa mort, il germe de nouveau, et cela à coup sûr.
              Si l'on arrache un arbre avec ses racines, il ne produit plus de nouvelles pousses. De quelle racine l'homme peut-il repartir après avoir été fauché par la mort ?
              Si vous pensez que l'homme est né une fois à tout jamais, moi je dis non, il est à naître de nouveau. Or qui l'amènerait de nouveau à l'existence ? – C'est Brahman, Connaissance absolue et Félicité, but suprême de celui qui renonce à tous ses biens et richesses, tout comme de celui qui a réalisé Brahman et demeure en Lui.” Brihadaranyaka Upanishad, III-ix-27.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 02 Septembre 2013 à 19:45:50
Oui Béa merci pour ton message  ,   l'amour  est la force vive de l'univers , il est la joie infinie de la pure existence divine et le but de sa création ou de son expression , cette joie de donner la vie comme disait Bergson . Aimer les êtres pour eux mêmes  c'est le même amour  divin . En trouvant cet amour au fond de nous (cette petite flamme)  on se libère en s'approchant du divin  .                  

Le Seigneur de l'Amour, omniprésent, demeurant
Dans le cœur de toute créature vivante,
Infiniment miséricordieux, retourne vers lui tous les visages.
 
Il est le Seigneur suprême, qui par sa grâce
Nous pousse à le chercher dans nos propres cœurs.
Il est la lumière qui brille à jamais.
 
Il est le Soi intime de tous,
Caché comme une petite flamme dans le cœur.
Seul l'esprit apaisé peut le connaître.

Extrait de la Shvetashvatara Upanishad
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 04 Septembre 2013 à 12:00:49
lisez ou regardez sur you tube "Le moment présent", "En présence d'un profond mystère" d'Eckart Tolle.
Tout est là, dans le moment présent, même le passé et le futur; dans le moment présent la mort n'existe pas, la mort n'existe pas parce que le temps est une illusion, le temps est une illusion car c'est une création de l'homme pour rythmer le cours des astres, les astres qui ordonnent le jour et la nuit sont la nature même de toute chose ici-bas qui se transforment sans cesse car la vie c'est l'impermanence, c'est sa nature, et puisqu'on fait partie des phénomène de cet univers nous avons la même nature que ces choses.     
On ne voit la réalité des choses que si on va au-delà du mental, utiliser son intellect pour dire tout un tas de choses qu'on a lu ou assimiler n'apporte pas le bonheur, ni ne répond à la quête du sens de la vie (et bien sûr de la mort). Je vous renvoie à la lecture de Matthieu Ricard "Plaidoyer pour le bonheur", il nous guide vers le bonheur, cependant je n'y arrive toujours pas...l'essentiel c'est d'essayer pas d'y arriver. Diderot disait: "on doit exiger de moi que je cherche la vérité, pas que je la trouve".
A tout hasard connaissez-vous les livres de Chogyam Trungpa? Voilà je l'ai dit...


Bonne rentrée


SAM

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 04 Septembre 2013 à 13:35:36
Salut sam ,   le passage du temps est sûrement une illusion , désolé de le dire mais  Eckart Tolle  n'a rien inventé ,  St Augustin le disait   il y a déjà  plus de 17 siècles !  Le temps n’a pas d’être en lui-même. Il n’existe que dans l’esprit. Notre passé et notre futur sont au présent en ce sens le présent est effectivement  une sorte d’éternité  ,  ce que confirment aussi   les idées  de la relativité générale et de la mécanique quantique , la nature profonde  de l'univers  se passe bien  de temps et  ce que nous avons vécu , l'amour de nos proches et l'amour que nous avons donné ,  tout cela  , tout nos actes ,  existent pour  toujours car rien ne passe vraiment , tout est  éternel et quand la conscience se sépare de son support phénoménal ( de son corps dans le  Monde de l'impermanence) , elle prend conscience de cette éternité   en se libérant de cette contrainte de la  finitude par  la mort  ou de la   naissance tout aussi  illusoire mais pourtant cette illusion reste si tenace dans nos conceptions mentales  (comme disait mon ami  Einstein)  , c'est pourquoi tout nos actes sont si importants durant ce passage , rien ne s'efface à jamais et rien ne se termine pour nous  à notre mort . Pour finir et en revenir au mental on a beau assimiler tout un tas de concepts si cela ne révèle pas en nous une connaissance enfouie dans notre cœur et  qui allume une flamme  soudainement  et  nous parle et nous apporte une grande  joie , si la connaissance ne nous apporte pas cela alors  effectivement cela  ne sert à rien de lire tout les livres du Monde en cela je te rejoins   et comme disait Confucius à propos d'une connaissance « Mieux vaut l’aimer que la connaître seulement, et mieux vaut encore en faire ses délices que de l’aimer seulement. » Bref , on peut connaître plein de choses  sans que cela puisse révéler en nous quoi que ce soit . Confucius disait aussi  "Connaître la vertu sans la cultiver, accumuler les connaissances sans les approfondir, entendre parler du juste sans le pratiquer, voir ses propres défauts sans y remédier, c'est bien là ce qui me préoccupe" Je termine donc sur ce grand sage chinois " Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu'il se trouve dans la façon de la gravir" . Vous me direz peut être , très bien , c'est bien joli tout ça , mais cela ne nous aide à soulager  l'immense  souffrance que nous éprouvons lors de  la  perte de nos êtres chers , à cela je réponds que les obstacle sont difficiles  mais au final  nous les retrouvons  où que nous allions et dans tout ce qui nous entoure, dans les yeux d'un enfant, dans la beauté d'une fleur, dans le vol d'un oiseau car ces principes révèlent une Unité au delà de notre personne et  à laquelle nous appartenons  tous .  

Bonne journée à vous tous et toutes                  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 05 Septembre 2013 à 12:34:58
bonjour tout le monde.

je suis bien d'accord avec vous, la mort n'est qu'illusion, présent passé futur se confondent dans l'instant.....
par contre dans notre incarnation c'est une réalité, une réalité même dans l'illusion.
l'attraction terrestre nous renvoie à cette vérité même illusoire.

et pour l'instant, nous sommes liés par cette réalité illusoire, nous sommes influencé par cette loi de l'incarnation., nous en sommes tributaire sur le plan de la matière.

tout notre corps physique vieillit à chaque minutes, nous ressentons aussi les peines de nos disparus, nous restons toujours rattachés à notre mental, notre émotionnel....
alors le but, transcendé ce plan ? élever notre taux vibratoire dans l'omniprésence ?

les expérience de vie doivent passer par le mental, l'intelligence, le plan matériel, par le bas.
Puis par le haut, nous avons la "foi", nous sentons intuitivement que ce n'est pas la seule vérité, nous nous harmonisons avec les plans supérieurs.

c'est de cette rencontre, du bas et du haut, une subtile alchimie qui élève au fur et à mesure notre mental et l'élève un peu plus vers notre "esprit" cette intelligence supérieure autour de nous, mais aussi que nous possédons tout au fond de nous.

nous renaissons par nos expériences terrestres à cette autre que nous ne pouvons appréhender rationnellement.
alors notre façon de pensée évolue, nous appréhendons plus la globalité, nous la ressentons au fond de nous, sans pouvoir la formuler, c'est impossible d'exprimer l'irrationnel par du rationnel.

nous modifions notre vie au fur et à mesure que nous nous libérons de toutes ces croyances qui nous enchaine au plan matériel.
nous mettons du divin dans notre incarnation et nous enrichissons le spirituel de nos expériences et leur compréhension.

" Mais qu'est ce que le sage à de plus que moi ? "

Aurnaud desjardin répond : " qu'est ce que le sage à de MOINS que vous ?"

il sait qu'il est UN avec le tout ; mais pour être le UN, il nous faut traverser maintes et maintes vies pour nous élever et faire de cette vérité universelle, notre vérité propre afin qu'elle régisse notre vie, et là, seulement là, nous saurons parce que nous serons.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Septembre 2013 à 20:25:43
petitefée , ce que tu dis me rappelle ce que disait Michel Cazenave sur l'Atman  et la pensée indienne ,   toute conscience est conscience de quelque chose , l'inconnaissable   se réalise à travers le phénoménal qui est expansion de lui même . Ce  que l'on voit comme "matière" est  le monde phénoménal ( la Maya)  c'est à travers nous  que l'inconnaissable se reconnaît et prend toujours plus  conscience de lui  dans l'évolution du Samsara  ,  la transcendance est immanente  .  Tels étaient  (ultra simplifié ) les propos de Cazenave  .Tout cela rejoint les intuitions millénaires de l'humanité , le lien avec le divin s'est rompu que récemment ,  quand l'esprit "moderne " s'est imposé en occident .  En tout cas merci pour tes réflexions , tout cela est passionnant .          

PS je viens de recevoir les 108 upanishads de Martine Buttex  ;)

A écouter : https://www.youtube.com/watch?v=TQfR2fcKsE8 (https://www.youtube.com/watch?v=TQfR2fcKsE8)
L'Atman  (l'âme) est en nous la présence du divin et l'organisation du Cosmos , le souffle du divin qui nous habite  .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 06 Septembre 2013 à 02:33:32
Il n'y a pas d'âme, pas d'atman, pas de soi, pas toi, pas de nous, pas de mental, pas vie et pas de mort, pas de Un, pas de deux, pas de Dieu. Dieu, Jésus, Marie, le Sainte Esprit, les apôtres, Sainte Thérèse d'Avila, de Lisieux, Saint François d'Assise, bouddha, Dalai-lama, Shiva, Vishnu, Upanishad, Mahomet, Moise, etc...ne sont que des archétypes de l'amour qui viennent, au moment de la mort, chercher ceux qui leurs.ont adressé des prières de leur vivant. pour traverser cet état si effrayant du bardo. Ca c'est la 1ere étape de la mort raconté par des témoins de la NDE. Mais le processus qui se passe ensuite personne ne le raconte.
 On existe sur le plan relatif de la réalité conventionnelle mais dans l'absolu.


Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 06 Septembre 2013 à 13:04:32

Merci pour ces derniers mots, Willy:

" Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu'il se trouve dans la façon de la gravir" . Vous me direz peut être , très bien , c'est bien joli tout ça , mais cela ne nous aide à soulager  l'immense  souffrance que nous éprouvons lors de  la  perte de nos êtres chers , à cela je réponds que les obstacle sont difficiles  mais au final  nous les retrouvons  où que nous allions et dans tout ce qui nous entoure, dans les yeux d'un enfant, dans la beauté d'une fleur, dans le vol d'un oiseau car ces principes révèlent une Unité au delà de notre personne et  à laquelle nous appartenons  tous . " 

Et merci à vous tous qui écrivez ici. Je viens souvent vous lire, et vous faites partie de ces petites lumières qui me soutiennent.
Je souris souvent en vous lisant, et cela est inouï pour moi...Je vous remercie de tout mon coeur de partager avec nous.

Je lis moi aussi beaucoup, forcément...(comme peut-être tous ceux qui viennent sur ce fil?) Souvent les mêmes lectures que vous...
Je n'ai malheureusement pas assez d'énergie pour écrire, mais voilà, aujourd'hui j'ai tout simplement envie de vous dire ma reconnaissance.
Avec mes doux souhaits de réconfort
Marie
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 06 Septembre 2013 à 13:06:04
Pour te répondre sam , chaque système de pensée est adapté selon la maturité des consciences et chaque expression est un déploiement de la conscience cosmique , un vol d'oiseaux , une danse ,  un chant , un sourire , un regard , la création d'une étoile ou la formation d'une galaxie ,  il n'y a pas de hiérarchie ou d'importance plus ou moins  grande dans l’expression de cette conscience ou de cette  volonté en devenir  . " On existe sur le plan relatif de la réalité conventionnelle "  très bien ,  mais on ne sait pas ce qu'est cette réalité ? On ne sait pas plus sur  l'origine  des phénomènes  qui  amènent   la vie à émerger   sur ce  "plan relatif de la réalité"  ?   "On ne sait pas ce qu'est la vie, comment pourrait-on savoir ce qu'est la mort ? "  - Confucius -  .  Donc je dis  qu'avoir des certitudes déjà sur les principes de notre propre  existence sur ce plan que l'on nomme "réalité"  me semble  difficile voir impossible ?   En tout cas , c'était ce qu'avait vu Confucius et d'ailleurs on se rend bien compte que même la "matière"  n'est pas ce qu'on croyait être ,  c'est plutôt une ombre qui émerge d'un plan inaccessible  "immatériel - infini"  et qui nous donne l'illusion de sa consistance dans cette  "réalité" . La physique quantique est holistique, elle dépeint l'Univers comme un tout , tout est relié , l'Univers est Un par delà l'espace - temps .    Notre "réalité" , n' est que la réalité de notre esprit , la réalité de l'Être qui se déploie dans le mouvement de sa conscience .   Bonne journée     et   Ôm  comme disent les hindous  (et peut être les Bouddhistes ? )   :)   .

  
 « J'étais un trésor caché, et j'ai voulu être connu, j'ai alors créé le monde afin d'être connu par lui » ( Hadith du Trésor Caché : d’après Alâoddawleb Semnânî (Perse, XIVe siècle) ) . Une autre interprétation serait : "Je me suis déployé  pour pendre conscience de mon Être  et chacun de vous me  possède en  son cœur , l'Univers est ma pensée , je vis à travers vous , vous vivez en moi ,  chacune de vos  épreuves est aussi mienne et votre Amour est aussi le mien "      

   https://www.youtube.com/watch?v=aJ6sHCsL0eE (https://www.youtube.com/watch?v=aJ6sHCsL0eE)  Charles Aznavour chante Être - 2000
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 06 Septembre 2013 à 16:24:06

Merci pour ces derniers mots, Willy:


De rien Marie  :)

Bonne journée à toi   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 07 Septembre 2013 à 09:56:22
Merci Marie

Effectivement mon esprit ressemble à un Dédale.

En parlant de Confucius, j'ai beaucoup aimé cette citation que j'ai lu dans le métro parisien tirée des "Entretiens" :

"On a tous deux vies   
Notre deuxième vie commence
Le jour où on se rend compte qu'on en a qu'une"
Il y a beaucoup de sagesse chez Confucius surtout ayant vécu à une époque qu'on appelle "Les Printemps et Automne" où la Chine était plongée dans la guerre des clans depuis 700 ans. La Syrie, l'Irak et l'Afghanisthan n'ont plus qu'à aller se coucher.




Bonne matinée à tous
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 07 Septembre 2013 à 11:56:59
http://www.soulstory.fr/FR/tao-of-the-traveller.html (http://www.soulstory.fr/FR/tao-of-the-traveller.html)

Le voyageur est l’éclat de diamant. Le voyageur est le joyau serti au centre du front. Le voyageur, c’est toi…
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 07 Septembre 2013 à 21:58:24
Merci à toi Dédale, nous avons le même prénom  :)
je suis contente que ce que nous essayons d'entretenir sur ce fil soit un apaisement pour d'autres.
évidemment comme tu le dis, c'est bien joli tout ça mais je fais comment dans la vie de tous les jours avec cette souffrance ?

cette vision n'empêche nullement la souffrance, nous avons un coeur avec des sentiments, et être ici bas n'est il pas le motif que nous n'avons pas encore intégré cette infinie intelligence universelle ?
comment l'appréhender ?
pour ma part, c'est un lent chemin d'intégration, il y a la phase intellectuelle car nous recevons l'information cérébralement, ensuite il y a la phase subjective où nous confrontons les nouvelles idées reçues avec nos croyances, notre éducation, et nos limitations....
mais cela à un impact sur notre subconscient, car lui aussi reçoit l'information et nous renvoi en résonance ce que nous ressentons intuitivement et ce que lui a intégré et vérifié.
c'est un long processus d'introspection qui fait son chemin petit à petit et au fur et à mesure que nous pouvons considérer comme vraies ces croyances, elles se fondent alors au niveau subjectif et enfin au niveau conscient et rationnel.
ainsi nous changeons de point de vue,nous devenons plus ouverts et plus humble aussi.
une porte s'ouvre alors pour nous et devient notre réalité.
mais pour cela nous devons faire tomber des croyances telles "il n'y a rien après la vie, ni dieu, ni rien"
" personne n'appartient à personne " "chaque être appartient à lui même à sa propre évolution " et surtout "nous n'avons pas le pouvoir sur les autres " nous n'avons le pouvoir que sur nous même.
que nous ne savons rien, nous nous pensons évolués, mais le jour ou un homme fera aussi bien que ce que la nature fait depuis des millénaires sans même avoir besoin de nous ....
alors ce jour et ce jour seulement, je croirais en l'homme avant tout.

donc, cela permet petit à petit à prendre du détachement sur l'émotionnel, à reconsidérer nos valeurs, à admettre que nous avons pu nous tromper depuis des années sur la vie.
pourquoi des personnes très athées, vont se faire enterrer dans un cimetière ?
pourquoi ces mêmes personnes sont quasi toutes baptisées ?
mes frères et sœurs lorsque je leur ai dit juste que j'étais "croyante" on eu le regard "la pauvre, si ça lui fait du bien"
et pourtant, c'est ceux là même qui vont déposer des fleurs sur la tombe ...... moi, non !
je n'en ai pas besoin.
pourquoi les gens "plus rationnels et qui prennent les spirituels presque pour des doux rêveurs, bien gentils mais...."
sont les premiers à avoir peur de la mort, sont les premiers à ce faire incinérer ou enterrer, à faire baptiser leurs enfants ?
pourquoi ?

parce qu'au fond d'eux même, ils savent; mais ça leur parait tellement inconcevable de ne pas être le centre de la vie, puis imaginez, si la science un jour arrive à prouver la réincarnation, que celle ci se fait en compensation de celle que nous vivons actuellement, ne croyez vous pas que beaucoup réviseraient leur façon de faire, de penser, leur comportement avec les autres humains.

le plus grand ennemi de l'homme est sont arrogance, son manque d'humilité ; la religion même à portée des hommes si vils, qui se sont servis à leur propre fin d'écrits spirituels, qu'ils ont transformés, effaçant certains passages et notamment le mariage des prêtres avant, les femmes initiées, et aujourd'hui encore au XX1ème siècle, nous nous construisons sur des mensonges.

voyez la découverte de l'Amérique par C Colomb, alors pourquoi cela s'appelle l'Amérique et pas la Colombie ?
et aujourd'hui encore les livres d'histoire apprennent à nos enfants que c'est C Colomb qui a découvert l'Amérique ?
Fumisterie.

A oui, alors, "indignons nous" comme nous le dit Russell.

et Sam il me semblait avoir lu un post de ta part comme quoi tu n'interviendrais pas sauf si on te le demande........
tu ne peux pas t'ouvrir un peu, enlever tes œillères,

  Il n'y a pas d'âme, pas d'atman, pas de soi, pas toi, pas de nous, pas de mental, pas vie et pas de mort, pas de Un, pas de deux, pas de Dieu. Dieu, Jésus, Marie, le Sainte Esprit, les apôtres, Sainte Thérèse d'Avila, de Lisieux, Saint François d'Assise, bouddha, Dalai-lama, Shiva, Vishnu, Upanishad, Mahomet, Moise, etc...ne sont que des archétypes de l'amour qui viennent, au moment de la mort, chercher ceux qui leurs.ont adressé des prières de leur vivant. pour traverser cet état si effrayant du bardo. Ca c'est la 1ere étape de la mort raconté par des témoins de la NDE. Mais le processus qui se passe ensuite personne ne le raconte.
 On existe sur le plan relatif de la réalité conventionnelle mais dans l'absolu.

es tu passé par le bardo ? pourquoi effrayant, tu t'en rappelles ?
pas d'âme, pas pas pas pas pas ................. tu en sais quoi ?
tes écrits me renvoie à une incapacité à remettre en question ton système de croyances.
dès que l'on n'emploie pas le bon mot, la note qui te correspond, vlan, réplique de ta part.
tu t'accroches à tes valeurs comme un mollusque à son rocher qui est incapable de penser une seule seconde qu'il puisse y avoir d'autres paysages, parce que lui n'a vu que le sien !
serais tu un extrémiste de ta philosophie ? incapable d'envisager que l'autre n'est pas plus dans l'erreur que toi ?
tu récites ce que l'on t'a inculqué sans même réfléchir, c'est toujours sans appel !

Sam, connais tu le verbe "s'adapter" puis voir dans un mot diverses correspondances pour les autres, les mots n'ont pas la même signification pour chacun d'entre nous.
il n'y a pas d'âme, ok, donnes moi une preuve de ce que tu affirmes !


 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 07 Septembre 2013 à 22:23:00
Je voudrais aussi ajouter quelque chose sur cela :

Il n'y a pas d'âme, pas d'atman, pas de soi, pas toi, pas de nous, pas de mental, pas vie et pas de mort, pas de Un, pas de deux, pas de Dieu. Dieu, Jésus, Marie, le Sainte Esprit, les apôtres, Sainte Thérèse d'Avila, de Lisieux, Saint François d'Assise, bouddha, Dalai-lama, Shiva, Vishnu, Upanishad, Mahomet, Moise, etc...ne sont que des archétypes de l'amour qui viennent, au moment de la mort, chercher ceux qui leurs.ont adressé des prières de leur vivant

Je ne suis pas certain que  ce que dit sam est vrai  ?  j'ai même l'impression que c'est complètement  faux , car cette  expérience NDE  (avec cette relation  d' Amour  inconditionnel dans la lumière et le dialogue  avec elle )    arrive aussi  à des personnes qui n'ont aucune croyance et qui n'ont jamais prié de leur vie  .  Si tout vient du psychisme ,  je ne vois pas comment une personne qui n'a jamais espéré  en quoique ce soit après sa mort et qui pense que la mort est l’anéantissent total de son moi , se retrouve dans un état de conscience d' Amour non descriptible dans une lumière avec laquelle elle  a un dialogue spirituel ? En aucun cas cela peut être une construction de son mental puisqu'il ne s'est jamais forgé d’archétype ?   Ensuite cette expérience est tellement forte qu'elle va transformer complètement la personne et ce souvenir va la suivre toute sa vie  et lui donner une certitude absolue que la mort est une illusion ,  je ne pense  vraiment pas que cela soit un  délire du  mental !

J 'oubliais la première phase de la NDE qui  comporte  la sortie du corps  avec l'acquisition d'une perception très étendue . Les personnes peuvent voir et entendre ,  rester conscientes , garder des émotions ,  réfléchir  , aller voir  leur famille dans la salle d'attente  ces faits sont réels  et cela montre que ces personnes restent  des  êtres sensibles qui perçoivent leur environnement en gardant des émotions  alors  qu'elles sont dans un  coma  profond  en état de mort clinique  suite à un arrêt cardiaque . Tout cela  montre simplement  que note  conscience n'est pas localisée dans notre cerveau et que la mort (qu'on le veuille ou non)  est un passage vers un état de conscience plus éveillé et non notre anéantissement total .

 Il y a des gens qui préféraient (ou qui redoutent)  l'anéantissement de leur Être  mais ce n'est pas le cas , d'ailleurs dans beaucoup de témoignages de NDE les personnes sont étonnées de constater la continuité de leur être  .  Il faut s'y résoudre , il y  a bien une continuité de la vie après  la "mort"   ,  ce n'est pas une idée nouvelle ,   les Upanishad et Platon et d'autres en parlent depuis toujours et je pense comme petitefée que cette connaissance  est en nous inconsciente et par la raison et l'intuition nous pouvons retrouver cette connaissance .

Comme dit Michel Cazenave la pensée indienne est réaliste et idéaliste et l'immanence et la  transcendance ne sont pas antinomiques  , la matière décrite par la physique quantique est métaphysique elle est Énergie spirituelle comme disait Bergson , je renvoie aussi à la lecture de  Leibniz  , selon lui  les hommes , sous-estiment le degré d ’inter-connexion de toutes choses.. Je pense que c'est la grande  cause de toutes  nos souffrances .      


http://www.tubechop.com/watch/1462023 (http://www.tubechop.com/watch/1462023)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 09 Septembre 2013 à 11:41:33
merci Willy.
effectivement, comment expliquer ce qui m'est arrivé si pas de conscience après la mort ?
22h20 j'étais à l'entrée des urgences, ou j'attendais depuis 1heure la suite des évènements, avec un ami, ma fille était sur la table d'opération.
je ne savais pas le suivi de l'opération.
à 22h20 précise, j'ai mis ma main sur l'épaule de mon ami et je lui ai dit "ça y est , elle est dcd"
il a justement regardé l'heure à sa montre, il a voulu me rassurer en me disant "attend, on en sait rien"
j'ai sentie ma fille près de moi et me suis vue à son incinération.
20 mns après , ils sont venus me chercher et effectivement, l'heure du dc est 22h20.
de plus, le lieu ou je me suis vue correspondait exactement au lieu lui même, que je ne connaissais pas auparavant.

mon père décède le mercredi, 3 semaines après, le mardi, ma grand mère paternelle (dcd depuis 1990) est venue en rêve me voir, le lendemain j'ai remis sa photo sur mon secrétaire car je pensais qu'elle venait me soutenir et me rassurer qu'elle était là de l'autre côté avec ma fille ; ce que je n'avais pas compris c'est qu'elle venait m'avertir que son fils (mon père) allait dcd 24h plus tard...

comment expliquer cela si pas de conscience après la mort ????

de plus cela fait maintenant 23 ans que ma grd mère est dcd, donc cela fait 23 ans (temps terrestre) que sa conscience est tjs active.

quand mon frère est dcd, je n'ai pas été au dépôt de cendres, je jardinais dans mon jardin, et un moment de temps j'ai senti mon frère près de moi et cette phrase en boucle dans ma tête "tite sœur tu as raison" avec une telle émotion de joie.........

je ne bois pas, je ne suis pas sous médicaments, je ne fume pas de saloperie.... je pense être saine d'esprit et assez rationnelle pourtant.

non seulement, je sais que il y a autre chose après la vie, mais je reste convaincue aussi, que les personnes que nous avons connus ici bas, non seulement nous les retrouvons de l'autre côté, mais en plus dans notre prochaine incarnation, il y ai de grandes probabilités que nous les retrouverons dans nos vies futures.
comment expliqué sinon, que nous ayons parfois des impression de connaitre une personne, d'avoir de telles affinités avec, cela peut être aussi du ressentit avec des lieux, des circonstances.....

les écrits anciens sont tirés d'enseignements oraux, des siècles après il ont été écrits, en hébreux, traduits en latin, en vieux français, et nous les lisons au pied de la lettre.
les écrits étaient en plus codés; avaient une symbolique particulière,, nous avons quasi perdus aujourd'hui toute la richesse de leurs enseignements car l'homme a perdu la connaissance de la sagesse de ces écrits ; c'est comme un trésor que nous avons négligé et dilapidé au fils des siècles.

heureusement, un soubresaut d'éveil commence à réveiller les consciences encore engourdies.

l'homme a une tête de bois, car même avec les récits de NDE, ils trouvent encore le moyen de douter en cachant des enveloppes au plafond des salles d'opération, alors que nous avons des preuves de part ces récits, des milliers de récits prouvant que la conscience ne s'arrête pas après la mort.
mais c'est tellement énorme, ça remettrait tellement l'homme à sa juste place et tout ce sur quoi nous nous reposons depuis des siècles !
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 09 Septembre 2013 à 13:22:33
Je citerais quelques sommités scientifiques spécialisées dans l'étude de la conscience et du cerveau :  Le  Professeur neurologue   Dominique Laplane  ,  le neurobiologiste   Michel Jouvet  , le prix Nobel de médecine en 63 ( neurosciences)   John Carew Eccles  et  actuellement  le  chercheur en philosophie de l'esprit  David J. Chalmers  . Tous nous disent que la conscience n'est pas réduite aux processus neuronaux  dans  le cerveau , elle n'est donc  pas réduite à une explication purement  matérialiste. La conscience transcende la matière  (ce n'est pas un phénomène matériel )  c'est ce qu'avaient vu aussi les penseurs védiques de l'Inde   . Si on comprend cela , les expériences NDEs  ne sont pas si surprenantes que cela . Alors que l' encéphalogramme  est plat , ces expériences confirment que le processus de la conscience n'est pas localisé dans le cerveau , les pensées restent toujours actives  et la perception  est même  accrue , ce qui est incompréhensible pour un scientifique matérialiste mais ce sont  pourtant  bien les  faits   et ces faits sont scientifiques (je pense à la NDE Pamela Reynolds) où les médecins possèdent  les enregistrements  de son activité cérébrale . Les phénomènes de télépathies sont encore un exemple que la conscience n'est pas localisée et que nous restons connectés par delà la mort physique du corps et durant notre vie terrestre , cette faculté reste encore non maîtrisée mais elle est bien réelle et  il est probable que nous puissions un jour  (en évoluant)   la maîtriser  . Un autre exemple est l'effet placebo qui peut induire une activité cérébrale juste par suggestion alors qu'aucun principe actif ne peut l'expliquer .  Si la conscience n'est pas matérielle , elle continue après la mort c'est pourquoi  je pense que les communications post mortems sont possibles , nous recevons des signes par exemple durant un rêve ( personnellement j'en ai reçu un très fort)  . La réincarnation est aussi possible et les âmes sœurs se retrouvent par affinités . Le sens de la vie est probablement une épreuve à laquelle  chacun d'entre nous est soumis , je pense personnellement que toute chose appartient à la conscience cosmique , que tout est inter connecté dans  une conscience cosmique en déploiement  dans une dimension d' Amour  et dont nous sommes une partie éternelle , mais le fond des choses reste mystérieux  . Comme tu dis petitefée  ,  espérons  qu'un soubresaut d'éveil commence à réveiller les consciences encore engourdies. Cela sera un retour éclairé de ce que sait l'humanité depuis des millénaires et sur quoi  se sont basées les plus grandes civilisations humaines, je veux dire une vision spirituelle du Monde  . Chacun est libre aussi  de croire que nous sommes là par hasard ,  que le sens de notre vie est absurde que la vie est un accident  et que dans quelques milliards d'années  il ne subsistera rien de l'espèce humaine (ni de l'univers lui même)   preuve du non sens  absolu de l'univers . Bien sûr on peut croire en cela , c'est pas ce que je crois mais c'est la pensée dominante .                      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 09 Septembre 2013 à 17:19:16
Waouw..

Soul story!!!.. Merci Willy.. Je viens de passer une bonne heure en état d'apesanteur complète... (à 9h00 du matin.. avec un café et rien d'autre dedans.. promis!  ;)..)

Merveilleux tout ce que tu nous fais découvrir Willy.. :D.. Ne lâche surtout pas!!

Amitié Sylvie :-* :-*



 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 10 Septembre 2013 à 16:38:24
Bonjour Petite Fee et Willy,

 j'aime beaucoup dialoguer avec vous car vous parlez avec sincérité, réflexion, et profondeur. Je suis à 100% d'accord avec ce que tu dis Petite Fee, à notre mort on rejoint ceux qu'on a aimé. Tu n'es absolument pas une hallucinée, tes rêves prémonitoires sont bien les ondes que t'envoient ta grand-mère, car nous avons les mêmes gènes, les mêmes cellules que nos ancêtres. Même s'ils ont repris vie, le nouveau corps qu'ils auront est de toute façon fabriqué à partir des cellules de leur vie passée, cette vibration est bien réelle. Souvenez-vous que le temps est une invention humaine, de ce fait, les concepts même de naissance et de mort, de début et de fin, de jeunesse et de vieillesse ne sont que des limites fictives que notre culture nous a fait croire à travers la linéarité du temps : passé, présent, futur. Mais le passé ne peut-être passé que par rapport à un autre point du temps, car c'était un présent au moment on était à ce point, le futur lui-même n'est qu'une fiction car c'est une projection de notre esprit, dans le présent le futur n'existe pas; on ne peut pas situer le présent lui-même car il est si fugitif qu'on ne saurait dire qu'elle est ce point du temps qu'on appelle "présent". C'est pourquoi, vu que le temps est une création humaine, pour asseoir cette croyance car notre nature humaine est d'avoir peur de mourir et de s'aggripper à la vie (réflexe naturel de toutes espèces vivantes), on a inventé Dieu, car avec Dieu viennent les notions de créations et de destructions (apocalypse), et de mettre dans sa main tout ce que l'on ne connait pas. C'est-à-dire ce qui se passe après la mort, cette notion d'universel dont on parle beaucoup mais dont peu le réalisent (Jung, les grands maitres tibétains, Jésus, Saint François d'Assise, Thich Nat Hanh etc...).  Si on efface ce concept de Dieu et de la linéarité du temps on voit la vraie nature des choses de ce monde, y compris les êtres vivants, leur nature est d'être impermanente, de changer sans arrêt, personne ne peut arrêter ce changement perpétuel, car on ne peut aller à l'encontre de la nature. La seule manière d'y arriver c'est de le comprendre et de vivre dans cette vérité nue, Ce monde dans lequel nous vivons est une illusion, tout ce qu'on voit, jusqu'aux constituants de notre corps est une projection de notre esprit, autrement nous n'existons dans cette vie que parce qu'on a pas réussi à se libérer pendant la vie précédente ou au moment du bardo, et nous continuons à projeter car nous avons un désir à  accomplir. Qu'est-ce que peuvent faire de plus  des gens comme Bouddha, Jésus, l'Abbé Pierre, Sainte Thérèse d'Avila, etc...que ce qu'ils ont fait de leur vivant? S'ils reviennent ce sera dans un but unique, celui de continuer à aider les gens qui souffrent.     


Personne ne peut revenir du bardo pour nous raconter pourquoi on en a peur, car c'est un état intermédiaire où on se transforme, un état justement où l'égo (le "je") meurt pour reprendre une autre forme. Pourquoi avons nous tous peur de la mort ? (intuitivement on ne peut pas avoir peur de ce qu'on ne connait pas, on ne peut que l'appréhender, si on en a peur c'est bien parce qu'on a traversé qqchose qui nous a effrayé) Pourquoi un bébé pleure de toute ses forces lorsqu'il vient au monde ? 


Petite Fee, tu as une très bonne compréhension de l'existence car tu te poses les bonnes questions. Il faut que tu continues à développer ton intuition, car tu es très réceptive et sensible au monde de l'invisible.


Quand je dis pas de ceci, pas de cela, pas, pas, pas etc... c'est pour dire que ce ne sont pas des objets qu'on peut manipuler avec le mental, ce sont des personnages qui nous aident à réaliser notre véritable nature d'être humain. Lorsqu'on parle d'eux ce n'est souvent qu'un concept qu'on appose sur leur personne. Petite Fee a complètement raison , au moment de notre mort notre famille viendra nous aider à traverser cette épreuve. Ma grand-mère n'a pensé qu'à ces ancêtres, sa mère, son père, son frère, son fils (mon père), son petit-fils (moi) au moment de sa mort. Dans cette vie nous n'avons rien de plus précieux que notre famille, les Saints et les Dieux auxquels on croit ne sont que des archétypes permettant une mise à distance avec notre famille, afin de nous permettre de les tirer vers le haut dans cette ronde incessante des réincarnations.


Voilà, j'ai beaucoup écrit pour une fois!


Bonne journée


Emile
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 10 Septembre 2013 à 16:54:42
je voulais ajouter que j'étais très heureux de revenir dialoguer ici, car ceux qui n'ont pas perdu  un être cher ne peuvent pas comprendre ce sentiment de futilité mêlé à la préciosité, de la vie. Car je sens qu'on est poussé à devenir des êtres plus spirituels qui dans cette compétition avide de la société sera une petite lumière dans l'obscurité de la souffrance où sont plongés nos concitoyens. 


SAM 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 10 Septembre 2013 à 17:42:51
Je voudrais répondre pour  sam  : " il n'y a pas ceci ou cela etc ... "   , ok , je comprends mieux ta pensée quand tu la  précises , effectivement il n'y a pas de mot ni de concept du mental  pour comprendre ou décrire  cet inconnaissable (les upanishad  préfèrent d'ailleurs  dire simplement "Cela" qui n'est même pas non plus  l' Un , je crois que c'est pareil dans  la kabbale  ou  le zohar et pour  Maître Eckhart   )    Mais cet inconnaissable qui n'est ni  non-être ni  être ni ceci ou cela  ni d'ailleurs  rien de ce qu'on puisse  connaître ou imaginer  par nos concepts , ce   "Cela"   se manifeste de façon  immanente  au fond de notre cœur ,  on peut le saisir  par l'intelligence ou  la raison de notre  cœur   et non par le mental ,  je suis ok avec ça , il n'y a pas de mot  . Par contre  pour ta phrase  (intuitivement on ne peut pas avoir peur de ce qu'on ne connait pas, on ne peut que l'appréhender, si on en a peur c'est bien parce qu'on a traversé qqchose qui nous a effrayé) Pourquoi un bébé pleure de toute ses forces lorsqu'il vient au monde ?    là du coup  c'est moins sûr car si  la mort est effrayante (pour certains ou la plupart ? )   c'est  par la peur du non-être , l’anéantissement de l'être , la perte de la vie avec ses "plaisirs"  réels ou imaginés   ,  la perte aussi de nos êtres chers car si on s'en va  ils nous perdent (et nous sommes malheureux de leur souffrance)  mais nous les perdons aussi  et on a peur aussi  de l'inconnu car l'inconnu est  toujours  une source d'angoisse , donc sur ce point du Bardo et du passage "effrayant"   j'en suis pas si  sûr ?  Après ...  Le processus de réincarnation ... ? c'est encore pour moi  (pour l'instant) un mystère .  Et si on revient parce-qu’on  a le sentiment d'avoir  loupé quelque chose dans notre vie , je crois que ce quelque chose qui peut nous rendre heureux  et nous libérer de la  roue du Samsara ou de l'existence karmique ,  c'est d'avoir su  aimer vraiment et d'avoir laissé tomber la cupidité et l’égoïsme pour comprendre l'unité et l'harmonie  de tout ce qui est . A constater l'ambiance  actuelle ( compétition avide de la société) la roue risque de tourner longtemps   Séguéla : "T'as pas de Rolex à 50 ans, t'as raté ta vie !"   allez !   Retour direct  dans le Samsara pour cette fois acheter la montre      :D    
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 10 Septembre 2013 à 22:58:11
merci Sam, pour ta longue explication, mais nécessaire, je comprends mieux aussi ton opinion.
idem que Willy, le cerveau rationnel (cartésien, intellectuel) n'aime pas une chose, c'est l'inconnu !
c'est d'ailleurs pour cela que parfois dans notre vie,nous nous retrouvons à fonctionner tjs sur un même mode.
le cerveau rationnel préfère refaire les même erreurs même si c'est douloureux, mais au moins il connait, donc il est rassuré.
envisager de fonctionner différemment oblige automatiquement l'être humain à reconsidérer sa conception,sa vision de la vie.
ex : une personne violente devra faire un travail d'introspection pour tout d'abord réaliser puis comprendre que son comportement n'est pas sain. avec cette nouvelle compréhension, il adapte un autre mode de réaction et donc change et évolue. 

(intuitivement on ne peut pas avoir peur de ce qu'on ne connait pas, on ne peut que l'appréhender, si on en a peur c'est bien parce qu'on a traversé qq chose qui nous a effrayé) Pourquoi un bébé pleure de toute ses forces lorsqu'il vient au monde ?
 donc si, sam, l'homme a peur de ce qu'il ne connait pas, de l'inconnue, et la mort, il a peur de ce qu'il y a derrière, cette grande inconnue, il a peur de ce qu'il pense être la mort, le jugement dernier, l'enfer, tous ces hologrammes...
car face à cet inconnu, il ne peut pas contrôler, comme il essaie de faire avec sa vie matérielle.
c'est comme un grand saut d'un avion, mais sans parachute (sans pouvoir parer la chute).

je pense, personnellement qu'un bébé pleure, à sa naissance car il meurt sur le plan divin, il perd sa divinité et se retrouve emprisonner dans un corps de chair, puis il perd aussi sa famille spirituelle... (c'est un point de vue perso)

le "bardo" c'est la pesée de l'âme, chez les Grecs, mais elle se fait accompagné par cette Amour Inconditionnel.
puis lors de NDE, j'entends toujours que la personne  est accompagnée par des êtres de lumières.
Je pense effectivement, qu'à ce moment là, nous réalisons l'impact de nos actions, de nos pensées, de nos paroles, MAIS POUR NOTRE BIEN et surtout dans l'Amour, sans jugement, le seul jugement semble être le nôtre, ce qui revient à dire que nous prenons conscience, nous ne sommes plus aveuglés par notre égo.
N'appréhendons pas cela sur un plan matériel, nous serions dans l'erreur.
c'est un peu une psychanalyse en accélérée avec un super pro de la psychanalyse, notre propre moi mais parfait et qui sait tout.
nous sommes notre propre juge.
et cela est nécessaire car sinon comment évoluer ?

nous ne souffrons pas pour le plaisir de souffrir mais pour acquérir une sagesse supplémentaire.
et ainsi, nous souffrons de moins en moins et l'incarnation devient alors un acte de pure générosité et d'Amour inconditionnel et non cet Amour bien souvent intéressé.

maintenant, c'est vrai que la situation mondiale est préoccupante, comment des hommes peuvent t'ils mourir de trop manger alors que d'autres meurent de faim.
je pense qu'il y a les 2 extrêmes, les très matérialistes, qui s'accrochent encore et toujours à leur confort, leur pouvoir, leur vanité et il y a les autres, les monsieur madame tout le monde, et de plus en plus.
ceux qui créent des associations, ceux touchés par la détresse, ceux qui vont faire un geste, qui partent en aide aux autres, ceux qui ouvrent leur coeur.
je resterai optimiste, je préfère voir le verre à moitié plein, ce soir je peux, puis la science ne tente elle pas elle aussi de relier de plus en plus le matériel et le spirituel ?
 voyons les découvertes ...
l'homme à qlq milliers d'années face au développement de la vie qui se joue sur des milliards d'années, alors l'évolution de l'homme ne va pas se faire comme ça d'un claquement de doigt, il nous reste encore devant nous bcp d'incarnations pour refléter la perfection, la sagesse, l'altruisme, la compassion, nous n'avons pas fini de mourir puis nous réincarner toujours et encore...
cela c'était pour amener une touche d'humour et conclure mon message.

   


 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 11 Septembre 2013 à 03:20:36
je pense, personnellement qu'un bébé pleure, à sa naissance car il meurt sur le plan divin, il perd sa divinité et se retrouve emprisonner dans un corps de chair, puis il perd aussi sa famille spirituelle... (c'est un point de vue perso)


c'est pas tout à fait ça mais il y a beaucoup de vrai dans ce point de vue.


En fait, il faut développer notre intuition pour voir ce qu'il y a au-delà de ce monde perçu par nos sens. Car cette vie n'est que souffrance, il faut en voir la nature pour avoir l'envie de s'en libérer: Bouddha disait que les plaisirs de cette vie ressemble à du miel qu'on lèche sur la lame d'un rasoir (enfin un "couteau" le rasoir n'existait pas en son temps).


On existe sur le plan de la réalité conventionnelle mais on sait que rien, absolument rien, n'existe en soi sur le plan de la vérité absolue. Par exemple je suis bien là taper un message à une heure tardive, devant un écran d'ordinateur. Mon cerveau pense et ordonne à ma main de taper des phrases destinées aux personnes qui vont les lires. J'existe bien, mon corps est en vie, je respire, j'ai une tête, des yeux, une bouche des jambes etc... comme tout le monde (en soi c'est déjà le plus grand des bonheurs quand on voit la difficulté de conserver une bonne santé aujourd'hui). Cette situation n'est pas fictive, elle le deviendra lorsque j'irai dormir et que demain elle n'existera plus nulle part ailleurs que dans  ma mémoire, c'est ça la réalité conventionnelle, la linéarité du temps. On peut dire ça de toutes les situations du quotidien, la réalité conventionnelle c'est celle qui nous permet d'être comme tout le monde, comment dans le cas contraire pourrions-nous expliquer aux gens la vraie nature des choses?

Et la vraie nature des choses, la vérité absolue, c'est le fait que rien n'existe, rien ne peut se nommer. Cette vérité est si près de nous qu'on ne la voit pas. Exemple: c'est quoi cet ordinateur? C'est l'écran ? le clavier? Les touches? le patcheur?
Et mon corps? C'est ma jambe? Mon bras? Ma tête? Mon cou? C'est cet assemblage qui constitue mon corps comme pour l'ordinateur. Et la matière qui constitue cet assemblage n'existe pas non plus, l'écran est en verre et le clavier est en caoutchou, si on le brise et le déssèque en passant à la broyeuse, on obtiendra de la poussière, des particules, des atomes, etc...  même chose pour mon corps qui n'est constitué que de chair et de sang. Si on voit tous les phénomènes avec cette "vision profonde" (pour reprendre les mots de Thich Nat Hanh) alors on parvient  à voir la loi du karma, comment les situations se présentent, comment les phénomènes apparaissent. Chaque situation ou phénomène se manifestent en dépendance d'autre chose, les choses de ce monde sont interdépendantes Rien n'existe par soi (mon corps ne peut pas survivre s'il n'a pas d'air, d'eau, de nourriture etc...).  En réalité rien n'existe en soi, tout n'est que la projection de notre esprit. Quand on rêve la nuit on pense par opposition que l'état de veille est la réalité, mais celel-ci aussi est un rêve par opposition à ceux qui ont la vision juste des choses (Jésus dans la culture occidentale en était un par exemple).
 La matière provient de particules infiniment petites qui a sa limite dans l'atome, c'est pour ça que la pensée est puissante car c'est du matériel psychique, des ondes imperceptible à l'oeil nu. 


Voilà une longue explication sur la réalité relative, conventionnelle, et la vérité absolue. Ceci est bien sûr une chose à vivre, à expérimenter (c'est la méditation qui le permet),  et non simplement à lire...



Bonne nuit



SAM






Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Septembre 2013 à 14:51:53
Toutes les spiritualités disent plus ou moins la même chose , ensuite chacun interprète ce qu'il peut en comprendre .  Si je peux résumer à mon tour ma vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort , je dirais que   la "réalité conventionnelle"   est  l’expression d'une  conscience  qui est connaissance et  Amour infini qu'on peut  appeler  :  "Cela" car inconnaissable dans sa nature profonde  . Le cosmos engendre la beauté et la vie,  la matière émerge de  l'immatériel  , l'immatériel par définition  est indémontrable par la science ,  c'est le vide  physique   des virtualités, on ne peut que s'en faire une image et en apercevoir timidement la  beauté esthétique sous sa forme mathématique  . Le  divin  est  accessible  par notre  cœur,  si nous savons l'écouter .    Il n'y a ni commencement ni fin dans  "Cela" , pas de temps "conventionnel" ni d'espace physique  ,  il n'y a que ce déploiement infini expérimentant l'infini de ses possibles dans sa manifestation qui est nous et cet Univers   et   "Cela"  ( l'inconnaissable  innommable)  ce divin est en nous et comme toutes les rivières issues de lui nous retournons à  son océan originel . La vie nous quitte mais la vie ne meurt pas  et  cette  vie c'est nous même ,  c'est aussi  "Cela"  . C'est toute l'intuition de Spinoza quand il dit  :  « Nous sentons et expérimentons que nous sommes éternels ».

Avant le satori (éveil) il y a les montagnes et les rivières pendant le satori il n'y a plus les montagnes et les rivières mais au delà nous les retrouvons différemment . Tout est manifestation comme les ombres de la caverne de Platon qui sont les images d'une réalité immuable.       
    

J'aime bien cette légende   hindoue , elle  raconte qu'il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.

Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci :
— Enterrons la divinité de l'homme dans la terre.

Mais Brahma répondit :
— Non, cela ne suffit pas, car l'homme creusera et la trouvera.

Alors les dieux répliquèrent :
— Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans.

Mais Brahma répondit à nouveau :
— Non, car tôt ou tard, l'homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu'un jour, il la trouvera et la remontera à la surface.

Alors les dieux mineurs conclurent :
— Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d'endroit que l'homme ne puisse atteindre un jour.

Alors Brahma dit :
— Voici ce que nous ferons de la divinité de l'homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c'est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher.

Depuis ce temps-là, conclut la légende, l'homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

dans la Troisième Méditation, Descartes se rend compte qu’il n’a pu douter du monde et de lui-même que parce qu’il avait conscience de son imperfection. L’idée de perfection infinie (Dieu ou Cela ) est donc présente au cœur du  « je ». Chez Descartes « Je » n’est pas un autre mais porte essentiellement la marque du tout Autre  . Ce Je  au plus profond de nous -même ,  c'est notre cœur , ce divin qu'il nous faut trouver en nous . Ce "je" c'est nous  et tout ce qui est à la fois .  Voilà encore une façon de  dire la même chose .    
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 11 Septembre 2013 à 19:28:13

D'accord Willy, mais pour l'amour de Dieu ne prononce jamais ce nom "Descartes" devant moi, je suis complètement allergique, je l'ai déjà dit plusieurs fois et expliquer les raisons dans des posts précédents. Ce n'est pas seulement moi, mais essaye de parler de Descartes à des gens comme Thich Nat Hanh, Eckart Tolle, Jung (s'il était vivant), Deepak Chöpra, Matthieu Ricard, et tous les gens qui s'intéressent à la spiritualité :  tous te diront la même chose. Je ne vais plus revenir sur lui, car dans mes posts précédents je l'ai assez incendié.


 Brahma dans la tradition hindous comme Dieu dans notre culture chrétienne se veulent être la finalité de toute chose, or Dieu ou Brahma n'est qu'une étape pour que l'homme retrouve son essence qui est bien au-delà. Archétypes nécessaires pour arriver au bout du chemin. 
Pour te montrer que ce n'est pas une finalité, il faut se reporter à cette nuit où le Bouddha atteignit l'éveil sous l'arbre de la Boddhi à Boddhgaya, il y a 2500 ans.


Cette nuit, après que Mara a essayé toutes les tentatives possibles pour l'empêcher d'atteindre l'éveil sans succès : des pluies de flèches enflammées  (qui ne sont que la métaphores de ses propres émotions) jusqu'au cinq tentatrices pour l'inciter à sombrer dans le désir, rien n'a marché. En dernier recours, Mara prend le visage de Siddhartta lui-même (c'est son ego) et lui dit: "très bien tu as vaincu toutes tes émotions, tu es sorti de l'illusion de ce monde, ton esprit est purifié de toutes pensées et émotions perturbatrices, tu es allé là où aucun homme n'a jamais osé aller : mais qu'est-ce qui me prouve que tu as atteint l'éveil? " C'est là que le Bouddha le regarde dans les yeux et lui dit "La terre est mon témoin" en touchant la terre de sa main. Son ego disparait à tout jamais et n'est plus jamais réapparu (c'est ce qu'on doit arriver à faire dans cette vie, bien sûr, pas comme lui, mais à notre manière, à notre époque, car son enseignement ne périra jamais, et c'est le même que de son vivant. Il faut voir le Bouddha comme un guide qui a complètement compris le sens de l'existence, la vie, la mort, l'au-delà, l'éveil total, et il nous a laissé un plan pour y arriver. Ce n'est aucunement une religion, mais un moyen de se libérer de la souffrance. Musulmans, Juifs, Chrétiens, Noirs, Blancs, Jaunes, Arabes, Handicapés, Jeunes, Vieux, Intellectuels, Illettrés, Athés, Agnostiques, tout le monde peut étudier le bouddhisme tant qu'on est un être humain, un animal ne peut le faire car il n'a pas l'intelligence pour, la structure mentale nécessaire). 

Après son éveil que je viens de raconter, à l'aube il se releva de son coussin d'herbe Kusà, et se mit à marcher dans le village.



J'écris la suite plus tard car je n'ai plus de batterie et je n'ai pas parlé de Brahma............
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 11 Septembre 2013 à 19:47:33
Pour vous mettre d'accord,  peut-être.....

L'ego spirituel" par Eckhart Tolle.wmv - YouTube

www.youtube.com/watch?v=_ACj8KXYW4Y

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Septembre 2013 à 21:09:45
je ne sais pas si il y a un moyen de se libérer de la souffrance sinon que de prendre un bon somnifère et de m'endormir profondément ? c'est d'ailleurs  à la portée de tout le monde   ou bien de  pendre aussi  la fuite en  écoutant  une  vidéo  de Tolle ,  l'effet anesthésiant serait presque aussi puissant ? Mais bon ...  je  crois sam  qu'on dit la même chose ,  juste un peu  différemment  avec des  structures mentales non exactement similaires  mais qui arrivent au même point final ?  Continue à nous parler de Siddhārtha Gautama  et de l'éveil  ,  dis nous quelle est cette essence de l'homme qui est bien au-delà des archétypes de Dieu ou Brahma  . Toutes les traditions spirituelles m'intéressent ,  je suis ouvert à tout et entrer dans une pensée  , suppose d’abord de sortir ou quitter la sienne  et ça ne me dérange pas au contraire ça m'intéresse  ,  salut à toi  .    
            
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 11 Septembre 2013 à 22:37:02
Le bouddhisme est une spiritualité sans connotation religieuse.
Mais Willy, tu es déjà sur le chemin de la libération de la souffrance. "Prendre un somnifère et s'anesthésier devant une vidéo d'Eckart Tolle" dire cela prouve que tu es conscient de la souffrance qui est en toi, le premier pas pour se libérer de la souffrance c'est déjà d'être conscient qu'on souffre. Donc c'est un bon point.


Pour en finir avec Brahma :

Donc le matin de son éveil, le bouddha était rayonnant de paix, de joie, car il avait vaincu tous les obstacles et les mystères de cette vie. Il voulait le partager avec les villageois. Chaque personne qu'il rencontrait sur son chemin, il voulut  lui parler de cet état qu'on connait aujourd'hui sous le temre de "nirvana". Malheureusement, il s'aperçut très vite que personne ne l'écoutait, les gens se désintéressaient de ce qu'il dit. Si bien qu'au bout de quelques temps, il s'est dit : "J'ai trouvé une paix profonde et calme, un état de bien être et de joie, mais comme personne ne veut ou ne peut me comprendre, je resterai seul dans la forêt et n'en sortirai plus". Il fit ce qu'il dit, il s'enfonça dans la fôrêt et ne voulut plus jamais en sortir. Des jours et des jours passèrent, il restait assis en méditation dans la forêt, avec le secret du but de l'existence dont il en a compris la nature.  Jusqu'au où Brahma et Shiva descendirent sur terre et supplièrent le bouddha de divulguer son enseignement, de partager cequ'il avait découvert, car quelqu'un qui détient un tel trésor ne doit pas le garder pour lui seul.   Dans un premier temps Siddhartta refusa, mais les deux dieux insistèrent, corps et âmes en prenant les pieds du bouddha pour les poser sur leur tête. Suite à quoi le bouddha est sortie de la forêt, et a répandu son enseignement, en commençant par ses cinq premiers disciples. De fil en aiguille, de la petite ville de Bénares d'où est partie son premier enseignement au Parc des Gazelles, le bouddhisme connait une expansion dont on voit les résultats aujourd'hui.


Donc Brahma et l'hindouisme avaient faux sur deux plans : croire en "l'atman" une âme indépendante du corps qui se réincarne quand celui-ci disparait et l'élaboration du système caste, identité de la culture indienne.   Le bouddha a aboli ces croyances.


Bouddha n'est pas un dieu, il a simplement purifié les voiles de l'ignorance qui l'empêchaient de voir la vie dans sa nature profonde (la vérité absolue dont je parlais dans mon précédent post).


Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Septembre 2013 à 23:34:35
je sais pas si vraiment l'hindouisme avait faux , je pense plutôt par complémentarité mais bon merci de tes explications . Je dirais  pas que c'est ceci OU cela mais ceci ET cela mais s’ opposer   à la pensée précédente (hindouisme) dont le bouddhisme est issu  est peut être  une réaction humaine .      
Titre: nché
Posté par: seul au monde le 12 Septembre 2013 à 00:55:37
ce n'est que par la méditation profonde qu'on arrive comprendre ce qui est sous-jacent au monde du visible. Le bouddhisme a vu le jour grâce à l'effort titanesque d'un être humain qui voulait connaitre la vérité sur l'existence. Siddharta n'a pas attendu la mort de ses parents, de ses proches ou sa propre mort pour se mettre à la quête d'une voie spirituelle qui permet de se libérer de la souffrance.
De son vivant l'Inde florissait de religions de toutes sortes, il a décidé de suivre des maitres, mais il s'est rendu compte qu'aucun d'eux ne le menait au sens véritable de l'existence.


Le temps passe vite, on arrive très vite à la vieillesse,à ce lit d'hôpital où les tuyaux sont branchés sur notre corps, où les cachets de plus en plus forts nous sont administrés, puis finalement : la morphine, les médecines parallèles (magnétisme), et après la mort, les médiums. Si toutefois nous avons la chance d'éviter les accidents avec mort brutale, les crises cardiaques, les infections etc...Le bouddhisme peut aider à comprendre et à se libérer de la souffrance de cette vie, de la peur de la mort, et aussi pour traverser les étapes du bardo... ce n'est pas une question de croyance ou de religion, mais plutôt est-ce qu'on a la volonté de le faire ou non. Car de toute façon qu'on soit Musulman, Juifs, Chrétiens, Soufi, Hindouiste, Islamiste etc... on traverse ces mêmes souffrances. Sur les 7 milliards d'êtres humains qui peuplent cette planète, à part ceux qui meurent d'accident, d'attaque ou de crise causée par une maladie soudaine, tous nous finiront dans un lit d'hôpital, ou un lit à la maison. 


Pour ma part, je n'ai pas choisi le bouddhisme par préférence à une autre religion, j'ai choisi le bouddhisme parce que pour moi il n'y a pas le choix, je prends le chemin qui me permet de me libérer. C'est comme si j'étais dans un égoût, dans l'obscurité totale, soudain  je vois une lueur, je veux en sortir alors je me dirige vers elle sans me poser de question, sans me dire:  "attends cette lueur est trop petite", "elle ne me plait pas" ,  " et si ce n'était pas la sortie au bout?", "je préfère attendre une plus grande lueur, une lumière plus intense", "ou peut-être la lumière finira par dissoudre toute cette obscurité où je me trouve". Avoir ses croyances, c'est bien, mais souffrir moins c'est mieux. C'est mon avis.


Bonne nuit
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Septembre 2013 à 01:40:42
en te lisant je me demande si  justement  les accidents avec morts brutales ne   sont pas  des chances  (sans le vouloir tu m'apportes une lueur d'espoir  dans ce tragique qui habite ma vie )     . Globalement  j'ai compris ton message tu ne veux pas souffrir et le pire est toujours à venir c'est pour ça que tu veux te libérer .

Bonne nuit à vous tous , pour l'instant  j'ai plus d'inspiration pour la  vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort . Pour la souffrance  évoquée par sam , je suis dans un dilemme :  ne pas souffrir en mourant le premier mais en apportant le tourment de ma disparition  chez mes proches  ou alors accepter le départ de mes proches avec cette idée qu'ils ne souffriront  plus jamais  mais dans ce cas c'est moi qui souffre .  Finalement partir avant c'est égoïste car c'est pas nous qui souffrons .  Je me demande si ,  au final , mourir ne serait  pas en fait  une bénédiction ?  mais j'ai pas envie de quitter ceux que j'aime   .  De tout les côtés la vie nous tient ..  La mort est une illusion ce qui compte c'est de vivre chaque jour avec harmonie  en aimant nos proches c'est peut être ça se libérer ?                
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 12 Septembre 2013 à 02:13:43
mourir est une bénédiction si tu as bien vécu


Faut considérer que ce que je dis je l'applique à moi aussi, je n'ai aucunement atteint l'autre  rive, je connais le chemin c'est tout!


bonne nuit
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Septembre 2013 à 02:16:24
bonne nuit , c'est ce que je pense bien vivre c'est avoir aimé et avoir aperçu cette harmonie du cosmos . 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 12 Septembre 2013 à 02:21:02
Allo tous/tes.. :D

Ouin, c'est bien beau parler de bouddha.. Jésus.. ou qui vous voudrez les amis, mais nous sommes tous/tes des êtres de chaire et d'os..
Alors vision spirituel Bouddhiste ou autre..
Si l'on vous tord un bras ou qu'on vous casses une jambe, ca va vous faire mal d'une façon ou d'une autre, Bouddhiste ou pas!!
Et ca sera la même chose sur votre lit de mord à moins d'avoir reçu une grosse dose d'antidouleur et même encore là..

Moi ce que je trouve important avant de mourir, c'est d'essayer de faire le bien et de bien le faire, that's it!! :P

C'était ma "vision philosophique" pour ce soir.. ;)

Bonne nuit..
Sylvie

***Émile, Ca veux dire quoi "nché" ?? ****

 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Septembre 2013 à 02:23:10
essayer de faire le bien et de bien le faire ! c'est la meilleure façon de mourir sans avoir rien à regretter , merci germinou !
t'as le mot de la fin , pour ce soir c'est la meilleure  vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort .  :)

  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 12 Septembre 2013 à 02:29:43
 ;)

 ;D...
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Septembre 2013 à 14:27:55
Le bouddhisme est une spiritualité sans connotation religieuse.
Mais Willy, tu es déjà sur le chemin de la libération de la souffrance. "Prendre un somnifère et s'anesthésier devant une vidéo d'Eckart Tolle" dire cela prouve que tu es conscient de la souffrance qui est en toi, le premier pas pour se libérer de la souffrance c'est déjà d'être conscient qu'on souffre. Donc c'est un bon point.


Salut , oui , la souffrance ....  et ce chemin que tu connais pour t'en libérer ...  Peut être  bien qu'il faut se détacher de soi , de nos culpabilités irrationnelles , de la vision que nous avons de nous même , ce regard sur nous qui nous gêne  et  qui pointe  toujours  sur notre petite personne ,  ce petit moi du mental impérieux  qui cherche  je ne sais quoi dans les fausses joies et  les apparences  et qui veut toujours quelque chose sans savoir vraiment quoi , qui veut posséder  aussi les êtres et accumuler  les choses et qui n est  jamais libéré  ni satisfait , a toujours peur et cherche l'oubli dans le futile ,   tout ça   est illusion et souffrance  certes et le bouddha a réussi ce dépassement en cela Siddhārtha  est un bon guide  ! La connaissance c'est se détacher de soi consciemment  évidement! Comme je parlais de somnifère  évidement cela est  illusoire juste s'oublier  en faisant un off de la conscience ,  ce n'est pas le bon chemin à suivre c'est sûr . Se détacher de soi c'est vaincre ces  pluies de flèches enflammées  qui s'abattent sur   le bouddha , c'est du boulot !!!   c'est infiniment plus difficile de combattre cet ennemi intérieur que tout les guerriers sur un champ de bataille ...       :D    Je me demande  parfois si ne pas avoir conscience de cette souffrance permet de l'éviter ? Quand Siddhārtha a voulu faire connaître son expérience  :P  les gars du villages n'ont rien pigé , ils se sont dit : mais c'est quoi cette souffrance ? nous ça va on est heureux  on a tout ce qu'il faut ? de quoi il nous parle ?   :o    Jusqu'au jour où il y en un qui s'est dit heu .. ça va pas fort aujourd'hui , ok  , je vais me mettre  en fleur de lotus , fermer les yeux  et rien penser pendant 3 heures,  depuis cette époque , il y a tellement de stress que  Paris est plein de salles de yoga  avec des sages à la pensée orientale   qui expliquent comment méditer comme les vidéos de Tolle sur le net  LOL  (Je rigole un peu pour nous détendre )      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 12 Septembre 2013 à 15:40:52
Enfin, quand je parlais d'Eckart Tolle, Deepak Chöpra ou encore Chogyam Trunga, c'est pour que les gens puissent piocher dans ce qui leur convient. Moi, je les trouve très avancé mais l'idée ne me viendrait pas d'aller les suivre.

Mais un conseil si vous voulez commencer à méditer sans sans tomber dans les pièges tendus par les charlatans, faite confiance à Thich Nat Hanh et surtout à son enseignement, les vidéos de ses enseignement sur you tube n'en manquent pas. C'est une très bonne introduction. Mieux que de la cigarette, un somnifère, un whisky...
Souvent dans ce forum j'entends des gens dire qu'ils ressentent comme une pointe, un pic de souffrance dans leur poitrine suite à la perte d'un proche  (c'est aussi mon cas, je m'en remets doucement!). Eh bien   c'est le moment d'écouter un enseignement de Thich Nat Hanh.


bonne journée



SAM (du coup j'ai un nouveau prénom "Sam", pourtant je n'ai pas de sang américain dans mes veines)


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Septembre 2013 à 15:50:22
je suis d'accord à 100% avec toi Thich Nat Hanh il est super ! C'est vrai que   les pièges tendus par les charlatans ne manquent pas pour vendre le spirituel en super marché . J'ai écouté Thich Nat Hanh et je dois dire que lui il me parle .  
(j'ajoute Ramana Maharshi à lire  Ramana Maharshi : Le libéré vivant de Tardan-Masquelier, Ysé 4,85 euros amazon  )
retrouvez le sur  France Culture, Les Racines du ciel, l' émission du 14 avril 2013 avec Frédéric Lenoir et Leili Anvar.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 12 Septembre 2013 à 19:58:58
Moi je fréquente régulièrement le monastère qu'il a crée en région parisienne. Et cet hiver, pour les fêtes de fin d'années, je compte allez au Village Des Pruniers. Car tous les ans, je passais les fêtes avec ma grand-mère chérie, ainsi que le nouvel an chinois. Cette année va être triste pour moi.  Je ne vais pas pouvoir goûter à sa cuisine délicieuse du nouvel an chinois, de ne pas être auprès d'elle le 25 déc et la Saint Sylvestre.  Ma grand-mère chérie....je t'aime.
Thich Nat hanh dit qu'on ne meurt pas on se transforme, ce corps c'est comme une vieille voiture quand elle est usée il faut la changer, sinon quand bien même on la garde, elle ne fonctionnerait pas.    Mais bon, fallait étudier le bouddhisme sérieusement avant, prévoir, anticiper, comme l'a fait Siddhatha qui atteint l'éveil et a pu aider ses parents et proches avant leur mort. L'un des plus grands empêchements a été de penser qu'il y a ceci, cela, cette religion-ci, cette religion là," mon point de vue" , le bouddhisme est fait ou pas fait pour moi, chacun ses opinions, ses croyances etc... puis au final l'être cher meurt sans qu'on puisse lui venir en aide. Enfin...on peut toujours l'aider car le temps n'existe pas...mais la communication est plus facile quand une personne est vivante.


SAM (mon nouveau prénom qu'on 'a donné)   


Bonne journée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Septembre 2013 à 20:10:47
je te comprends sam et nous sommes tous dans cette douleur de la séparation physique , il y a de l’irrémédiable dans nos séparations  même si notre incarnation ici bas n' appartient qu'au Monde illusoire  de la manifestation et que  la réalité absolue est immense en comparaison. Je te souhaite  un peu à l'avance un bon séjour  au Village Des Pruniers.    
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 12 Septembre 2013 à 22:18:16
Qui a déjà été avec UCPA?
Pour aérer un peu notre peine c'est pas mal. Malheureusement je devais y aller l'an dernier mais ma grand-mère était en fin de vie du coup j'ai dépassé l'âge.

Désolé rien de très philosophique pour une fois



SAM
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 13 Septembre 2013 à 12:20:06
ben dit donc, je m'absente qlq jours et oup's que de discutions sur le fil, ouah super.
j'ai pas encore vraiment tout lu calmement, sorry, mais il y a déjà qlq chose sur le quel je rebondis.

LA SOUFFRANCE.
exact, on a beau entendre parler d'illusion, de rien, que la vie terrestre n'est pas le but ultime, mais mine de rien, moi, j'y suis aussi et les émotions avec parce que justement ça fait partie de la vie.

je ne m'identifie pas aux émotions, les émotions ne sont pas nous, que cela soit tristesse ou joie.
elles expriment un ressentit.
évidemment, au début je me suis shootée au somnifères les premiers jours et durant 6 mois au anxiolytique (léger, très léger)
l'épreuve était trop dure et cela m'a permis de pouvoir faire les papiers et tout et tout, vous connaissez.

s'opposer à une émotion, c'est la renforcer.
je la laissais monter, s'exprimer et elle passe.
nous ne pouvons l'ignorer et ne le devons pas.
laisser une émotion s'exprimer et elle s'apaise d'elle même.
je donnais même rendez vous à ma souffrance, je lui donnais les heures.
ex : lorsque je travaillais la journée et que je la sentais monter, je lui disais, attends un peu que je rentre et là, tu pourra t'exprimer.
accepter ces émotions, c'est se donner de l'amour, de la compassion, c'est se donner de l'espace pour s'exprimer.
nous le faisons pour les émotions positives ( et cela nous semble naturel) faisons le aussi pour les négatives.
j'ai remarqué, quelles passent plus facilement puisqu'il n'y a plus de barrage et elle s'apaise.

assumer que nous sommes tristes, sans jugement, que nous nous sentons perdus sans eux, est une belle chose et preuve d'humilité.
ainsi, nous pouvons constater que nous avons l'amour en nous, cette amour que nous ne pouvons plus (matériellement) donner à l'être disparue, faisons le d'une autre façon, en nous donnant cet amour, en le retournant vers nous.
faisons ce que l'être disparu de nos yeux, aurait fait et a fait pour nous.
vous aurait elle laissé vous lamenter, elle vous aurait consolé peut être un peu bousculé pour que vous réagissiez avec bcp de douceur.
la mort d'un être cher, nous met face à nous même et à notre pauvreté de nous apporter nous même du bien de la bienveillance.

sincèrement, vous donnez vous l'amour que vous donniez à l'autre ?
pour ma part, non !
je donnais plus aux autres et moi, rien ou juste de temps en temps.
j'ai aimé ma fille, mon frère, mon père, d'amour avec un grand A (altruiste) mais bien souvent avec une dépendance, je t'aime et j'ai besoin de toi car toi tu m'apportes ta présence qui comble mon vide intérieur, tu le nourris, tu fais ce que je néglige. m'apporter mon amour, me regarder avec amour, tu me montres que je suis utile........
j'ai porté sur ma fille, certains de mes espoirs, sur mon père aussi, sur mon frère, je voulais quelque part diriger un peu leur vie, pour leur bien évidemment, mais quelque part, à qui j'apportais ça vraiment, à moi.
c'est très subtil et parfois notre petit égo réagit, "mais non, voyons "

ouha, la belle leçon et la belle occasion de se libérer de ces dépendances, conscientiser ce que je faisais sans même m'en rendre compte.

bien sûr, il me restera toujours une cicatrice, mais elle est plus douce.

lors d'un dc, nous faisons bcp de deuils, deuils de nos projections, d'un futur que nous imaginions, deuils de conceptions de la vie.

l'Amour doit rendre libre et non nous enchainer à nos systèmes de croyances.
ici nous avons notre libre arbitre, nous avons le pouvoir sur nous de nous modifier, d'évoluer.
avec l'Amour, celui qui dirige l'univers, le vrai, nous pouvons faire cette transmutation, cette alchimie, cette formidable reconversion de notre vision de nous même, de la vie, des bases de notre éducation, de la façon dont nous pensons aimer.

je lis très souvent, sur ce site, "je ne suis oublié" maintenant, il y a un grand vide à qui vais je donner cet amour qui me fait mal, aujourd'hui ? mais à nous bien sûr, c'est une occasion formidable.

c'est cette énergie qui nous relie tous, sur le plan visible et invisible alors nourrissons cette énergie, ne la salissons pas, soyons digne de cette énergie.
et cet amour que nous pouvons nous donner, que croyez vous qu'elle fait, elle s'élargie, elle imprègne la vie autour de nous, elle se diffuse dans l'univers et touche nos êtres chers, qui eux même nous renvoie leur contentement, leur amour.

c'est joyeux l'Amour, pas triste, c'est euphorisant, c'est exaltant

puis se re-situer dans l'instant présent m'a bcp aidé aussi et m'aide encore, lorsque je sens l'émotion monter, la tristesse, le cafard, je me mets dans le moment présent, et je m'aperçois bien vite que je ne suis pas dans le présent, mais je ressasse le passé, je continue ma position de victime, je la nourrie, la renforce.
et quand je prends conscience de cela, je me dis regarde autour de toi la vie, il n'y a rien dans le présent qui te fait mal, c'est le passé qui te rattache à ta souffrance et surtout tout ce que tu croyais avoir, posséder.
alors je reviens dans l'instant, je ne m'oublie plus, et suis alors focalisée sur ce que je vis et non croyais vivre.
je vis là, ici et maintenant, ni il y a 5 mns ni dans 5 mns, je suis juste dans le présent, sans projection, sans souvenir que je nourris, et sa me pose.
je ne sais pas si j'ai bien réussi à vous expliquer ce positionnement, j'essaierai de le faire plus clairement sinon.

c'est un peu brut, un peu cash, ça peu même heurter parfois, mais ça me remet à ma place.
bonne journée à tous, la meilleur de nos possibilités.  :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 13 Septembre 2013 à 12:26:58
Vous savez, c'est une sensation étrange, mais lorsque je passe une bonne journée, que je ris au éclat (et oui, de nouveau je ris au éclat, je m'amuse) j'ai la sensation que ma fille rit avec moi, alors ça me renforce, elle est heureuse pour moi.
c'est contagieux le bonheur ::)
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 13 Septembre 2013 à 15:22:56

j'ai aimé ma fille, mon frère, mon père, d'amour avec un grand A (altruiste) mais bien souvent avec une dépendance, je t'aime et j'ai besoin de toi car toi tu m'apportes ta présence qui comble mon vide intérieur, tu le nourris, tu fais ce que je néglige. m'apporter mon amour, me regarder avec amour, tu me montres que je suis utile........
j'ai porté sur ma fille, certains de mes espoirs, sur mon père aussi, sur mon frère, je voulais quelque part diriger un peu leur vie, pour leur bien évidemment, mais quelque part, à qui j'apportais ça vraiment, à moi.
c'est très subtil et parfois notre petit égo réagit, "mais non, voyons "

bien sûr, il me restera toujours une cicatrice, mais elle est plus douce.

lors d'un dc, nous faisons bcp de deuils, deuils de nos projections, d'un futur que nous imaginions, deuils de conceptions de la vie.

l'Amour doit rendre libre et non nous enchainer à nos systèmes de croyances.
ici nous avons notre libre arbitre, nous avons le pouvoir sur nous de nous modifier, d'évoluer.
avec l'Amour, celui qui dirige l'univers, le vrai, nous pouvons faire cette transmutation, cette alchimie, cette formidable reconversion de notre vision de nous même, de la vie, des bases de notre éducation, de la façon dont nous pensons aimer.

je lis très souvent, sur ce site, "je ne suis oublié" maintenant, il y a un grand vide à qui vais je donner cet amour qui me fait mal, aujourd'hui ? mais à nous bien sûr, c'est une occasion formidable.

c'est cette énergie qui nous relie tous, sur le plan visible et invisible alors nourrissons cette énergie, ne la salissons pas, soyons digne de cette énergie. et cet amour que nous pouvons nous donner, que croyez vous qu'elle fait, elle s'élargie, elle imprègne la vie autour de nous, elle se diffuse dans l'univers et touche nos êtres chers, qui eux même nous renvoie leur contentement, leur amour.

c'est joyeux l'Amour, pas triste, c'est euphorisant, c'est exaltant


petitefée , voilà ce que j'aime entendre !  Prendre de la distance avec soi  , analyser nos émotions  en saisir la part de l' ego  afin de se libérer de cette souffrance  par la   connaissance intime  de soi-même . Ce n'est pas une formule plate car on pourrait  dire , oui mais vous répétez les mêmes choses et cela ne supprime pas ma souffrance . En effet on peut connaître toute la sagesse du Monde si on ne l’expérimente pas en nous même , cette sagesse ne sert à rien elle reste pure spéculation intellectuelle . Petitefée il me semble que tu as  trouvé ce  trésor caché en toi dont parle les  Upanishad  ou la Bible  ou encore tout simplement que découvre  notre intuition profonde . Ce que tu nous dis est simplement que cet  Amour donné et reçu ne meurt  pas en nous , la joie de cet Amour ne disparaît pas  quand nous quittons ceux que nous aimons .  Cet Amour est comme tu dis ,   une  énergie qui baigne l'Univers et qui en est sa propre  source divine . Cet Amour se manifeste en nous et  imprègne comme tu dis toute la vie autour de nous et on doit continuer à le stimuler et l'étendre à  toute  cette beauté  de la vie . La vie non plus ne meurt jamais , cet éphémère ou impermanence prend racine  dans cet invisible absolu et éternel que tu entrevois .

Nous nous exprimons ici pour essayer de trouver un réconfort , un support  par le partage , nous pouvons exprimer notre souffrance , bien-sûr ,  l'exprimer est une forme de thérapie comme quand un psy est là pour vous écouter , parler de sa souffrance est aussi une façon légitime  de s'en libérer . Mais ce que tu exprimes ici petitefée va  aussi au delà, tu partages un dépassement de ta souffrance  comme Lutine et punaise  d'ailleurs et bien d'autres ici sur le forum nous essayons de nous tenir ensemble . Petitefée  tu apportes une  voix profonde  vers l'apaisement . Je ne sais pas si quelqu'un n'a jamais eu sur terre  une quelconque Vérité absolue ?    Mais ce que tu nous dis petitefée  s'approche à mon avis du bon  chemin vers cette  connaissance (dans le sens de sagesse)  qui nous aidera  à diminuer notre souffrance , à la dépasser , la transformer et  en faire une part intime en nous qui nous grandisse et nous enrichisse  . Merci pour ton témoignage .                      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 13 Septembre 2013 à 16:33:00
C'est bizarre c'est ce que je ressens aussi :


 "Vous savez, c'est une sensation étrange, mais lorsque je passe une bonne journée, que je ris au éclat (et oui, de nouveau je ris au éclat, je m'amuse) j'ai la sensation que ma fille rit avec moi, alors ça me renforce, elle est heureuse pour moi. c'est contagieux le bonheur"

J'ai même parfois l'impression que ma grand-mère se manifeste pour me dire "t'inquiète pas ça va pour moi", à travers un bruit, un cadre contenant une calligraphie chinoise qui tombe juste devant moi chez la psy , un rêve positif sur elle etc... 

Mais bon, est-ce vous savez qu'en pratiquant le bouddhisme on a la possibilité de savoir ce que sont devenus nos proches défunts? Car quand on comprend la loi karma, c'est-à-dire que ce que nous sommes est le résultat, la continuité de ce que nous avons été, et ce qu'on sera est la continuité de ce que nous sommes, et ainsi de suite... Voilà pour ça il faut avoir la vision profonde: on saura d'où on vient, avec qui nous avons été, sera, qui ont été nos parents par le passé, qui seront nos futurs parents, qui nos ennemis, nos amis, quel sera le destin de notre proche défunt...

Petite Fee, la joie est un tremplin vers la communication au niveau cellulaire avec ceux qu'on a aimé, alors oui c'est contagieux, bien sur, ce n'est qu'à cette condition qu'il peut y avoir une ouverture, je commence à le comprendre. La tristesse, quant à elle, c'est comme, des cellules mortes, on ne communique rien...
J'ai beau le savoir, il n'empêche qu'il faut vraiment développer notre intuition, c'est elle qui nous permet de tout connaitre, comme le bouddha qui a vaincu son mental et vivait dans une vision profonde, il voyait au-delà  de cette vie, le passé, le présent et le futur. Avec le mental et ses théories interminables on reste bloqué dans la trisitesse. Souvent remarquez-vous, les grands intellos sont les plus malheureux, ils ne connaissent rien de la vie, ne font jamais de sport, de spiritualité...(rats de bibliothèque).
Enfin, le Christ aussi est un être humain qui a vécu dans l'amour et la joie.



SAM (joli prénom, je n'y aurais pas pensé!)


Bonne journée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 13 Septembre 2013 à 22:03:08
A trop mentaliser, nous ne pouvons trouver la voix (e) du coeur.
la solution est simple, écouter son coeur et non le mental,
c'est un lâché prise total.

oui, la méditation, Sam, mais je ne pouvais plus méditer pour trouver l'apaisement.
mon cerveau tournait, tournait en boucle.
alors, j'imaginais qu'il tournait mais tout seul, comme le moteur d'une voiture, mais mon pied sur la pédale d'embrayage.
lors de méditation, ou plutôt de relaxation, j'imaginais la roue d'un vélo (les roues en l'air) tourner toutes seules et je laissais filer mes pensées, mes idées, je les observais, je les observe encore parfois.

j'identifiais mon mental a cette roue qui tournait toute seule, mais sans moi, moi, j'étais présente à moi.
j'observais mon mental, sans jugement, j'observais, j'étais spectatrice, j'ai même pu en rire tellement il tournait.

puis comme je ne pouvais plus méditer, j'ai découvert la "prière", oh, attention, je suis catholique de naissance (lorsque l'on m'a baptisée on ne m'a pas demandé mon avis) donc c'était des prières du coeur et non religieuses.
je demandais l'aide de ma fille, de ma grd mère, de l'univers, de la nature, de cette intelligence universelle qui gouverne la vie.
j'ai découvert la puissante de la prière, son apaisement, sa douceur.
qui me répondait ? peu importe, je me sentais mieux.

donc une méditation profonde, moi qui n'arrivais même pas à me relaxer vraiment c'était inaccessible.

oh, Sam, si tu aimes bien ce nom alors peut être tu peux commencer à envisager d'accepter de lâcher le " Seul au monde" ?
je dis bien "commencer à envisager" et non envisager, et encore moins changer ton pseudo (tu vois la nuance ?) ;)
tu es moins "brut de pomme" dans tes propos, c'est bien, je te sens plus apaisé ;)

ta grand mère doit être bien contente, et heureuse de te voir évoluer ainsi.
au fait j'ai fait un UCPA, génial, dans les gorges du verdon...



Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 13 Septembre 2013 à 22:10:37
j'aime bien ce fil,
merci Willy pour tes réponses toujours très instructives, très pleines de bons sens et d’authenticité, merci à toi.
je ne vous ai jamais vu, tous et toutes, mais c'est drôle, je vous parle comme on parle à des amis à des personnes importantes pour soi.
Vous êtes des personnes importantes pour moi, alors merci à vous.
c'est cool  ;D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: lapuce le 13 Septembre 2013 à 23:01:31
Pour SAM :
SAM = Seul Au Monde, tes initiales quoi !! plus sympa, tu trouves pas ???

je ne vous ai jamais vu, tous et toutes, mais c'est drôle, je vous parle comme on parle à des amis à des personnes importantes pour soi.
Vous êtes des personnes importantes pour moi, alors merci à vous.  

je suis bien d'accord avec toi petite fée, c'est la "magie" de ce forum, on y arrive tous à cause d'un grand malheur, et l'on y rencontre des âmes extraordinnaires, une vraie famille "d'endeuillés"

lapuce
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 13 Septembre 2013 à 23:45:44
Petite Fee,


La prière ça marche! Moi aussi je visionne ma grand-mère dans mon esprit, mes parents et mon frère, et je leur adresse tout mon amour, c'est très apaisant. Pour moi c'est vivre constamment dans la prière que de les sentir dans mon coeur tous les jours, dans mon quotidien.

Un livre fait pour toi Petite Fee : Thich Nat Hanh "L'énergie de la prière" (je l'ai lu un nombre incalculable de fois).


Méditer ne veut aucunement dire avoir l'esprit calme, apaisé: le but de la méditation c'est déjà voir à quel point l'esprit est agité, première étape. Accueillir nos états d'esprit quels qu'ils soient sans être submergé par les émotions. Tous les livres et toutes les vidéos de Thich Nat Hanh sur You sont un guide de la méditation.
Puis au plus profond de la méditation on perçoit la nature profonde des choses, état absolu déjà expliqué dans un de mes posts précédents (qui correspond à la méditation qu'on appelle Vipassana), on est dans un temps ou le temps n'existe pas, pas de présent ni passé, ni futur, ni linéarité, ni circularité, dans la mesure où le temps est une invention humaine. C'est "faux" le temps ne passe pas, les choses changent simplement.Lavoisier avait la vision profonde : "rien ne se perd rien ne se crée, tout se transforme" 


Willy a raison, Petite Fee ton chemin de deuil est extraordinaire et instructif, continue à nous communiquer tes expériences sur le chemin de la guérison. Moi aussi je suis en voie, car je sais que ma grand-mère est inséparable de moi, elle parle, mange, dort, respire par mon corps. Je suis ma lignée familiale toute entière.


Au fait, j'ai demandé à UCPA de m'accorder une dérogation  à cause de la mort de ma grand-mère, ils ont accepté. C'est anodin mais pour moi c'est important. N'est-ce pas Petite Fee, toi qui a été dans les Gorges du Verdon? Je crois que je vais me mettre en arrêt maladie pour partir, car j'ai travaillé tout l'été et porter la souffrance de la mort de ma GM des mois entiers, j'aurais besoin de tout évacuer. De toute façon ma GM est un embryon dans le ventre d'une femme maintenant...elle va revenir me voir en petite fille quand j'aurais dépasser la cinquantaine...enfin, c'est tout ce que je souhaite...


Vivons dans la joie à la mémoire de ceux qui sont partis. 

   
Bonne nuit






   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 14 Septembre 2013 à 09:57:01
 Tous les livres et toutes les vidéos de Thich Nat Hanh sur You sont un guide de la méditation.

j'irais voir , merci.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 14 Septembre 2013 à 13:27:13
Petite fée, c'est si vrai ce que tu dis, pour moi aussi vous êtes précieux.

Et Thich Nat Hanh est un lien avec vous...il m'accompagne depuis longtemps ..
En septembre...1998 je faisais une petite retraite avec lui...
Mais je n'ai jamais lu "L'énergie de la prière"; à dire vrai, jusqu'à aujourd'hui ce n'est pas un titre qui m'aurait attirée...
Je vais le lire, merci Sam

Et merci à vous tous , de tout mon cœur, pour ces partages
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 14 Septembre 2013 à 15:20:57
Quels que soient nos croyances, maîtres, guides, enseignements, sur ce long chemin de l'éveil, à la recherche de son soi profond... afin de se tourner vers les autres aussi  :

"Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux".

Bon cheminement  à tous.

http://compassion.inrees.com/
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 14 Septembre 2013 à 17:06:09
Dédale,

Je connais Thich Nat Hanh depuis longtemps, je l'ai vu la 1ere fois en 2000.

Tous ses livres sont une méditation  à chaque lecture.

Pour moi, les plus parlant sont : "La colère", " l'énergie de la prière" et "Sur les traces de Siddharta", mais bon c'est dur de dire ça, comment comparer ce qui pure et vrai de ce qui est pure et vrai?

Cependant, le livre le plus complet sur la vie, la mort et la renaissance, enfin le chemin complet du bouddhisme, enfin de la vie tout court dirais-je, c'est "Le livre tibétain de la vie et de la mort" de Sogyal Rinpoché.

C'est curieux que les gens pensent que le bouddhisme est une religion, un dogme, alors qu'il n'est juste qu'un instrument pour comprendre le sens de l'existence et de se libérer de la souffrance, mais comme j'ai dit la première étape pour rechercher l'oasis consiste à comprendre à quel point notre gorge est asséché, il en va de soi ensuite. Sogyal rinpoche dit justement que vivre dans le samsara, c'est-à-dire  comme  vous et moi vivons actuellement, c'est comme être assoifé et demander à boire et qu'on vous donne de l'eau salée.
Le bouddhisme est comme une barque qui nous permet de traverser les rives de la souffrance, une fois qu'on est de l'autre côté on peut se débarrasser de la barque qui devient même encombrant. Alors bien sûr les gens pensent que le but c'est la barque sans savoir qu'une fois arrivé de l'autre côté de la rive, elle ne sera plus qu'une illusion.  Mais bien sûr, sans cette illusion personne ne pourra parvenir à l'autre rive. La barque est la vérité conventonnelle, relative, et la rive est la vérité absolue.   


bonne journée


SAM
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 14 Septembre 2013 à 19:02:14
Bonjour tous/te.. :D

Émile (à moins que tu préfères seulement Sam!?!)
L'autre jour tu disais qu'il y avait plusieurs méditations (simple) de Thich Nat Hanh dans internet..
Mais moi je ne trouve que de longues lectures.. et je manque royalement de concentration pour lire tout cela..
Mais il y a aussi, que tu parlais de plusieurs charlatans dans le monde de la méditation. Alors pour moi qui n'y connais que très peu en la matière..
Pourrais-tu nous transmettre des liens de quelque "méditations", qui selon toi seraient bonne pour nous..

Merci!

Sylvie
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 14 Septembre 2013 à 20:25:25
oui, il y a pas mal de vidéos, mais beaucoup sont en anglais, attendez je vais voir ce que je peux trouver comme bonne vidéo en français, c'est plus facile d'avoir des instructions en français. Là, je me prépare à partir me ressourcer à l'océan, peut-être, avant ou après je vous trouverai quelques liens.
En attendant vous pouvez aussi lire les livres de John Kabat-Zin sur la méditation, il a écrit exprès ses livres pour que les lecteurs aient une méditation guidée en les lisant.



A plus tard donc.



SAM (pas mal!)

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 18 Septembre 2013 à 18:22:59
oui, Germinou, ici un lien mais un discours de 1h44 sur la souffrance, la pleine conscience, la respiration consciente.

http://www.youtube.com/watch?v=XjIOxDdY8x4

il explique bien ce qu'est la pleine conscience, nous remettre dans l'instant présent car c'est au niveau du présent et uniquement du présent que nous avons la possibilité d'agir.

agir, c'est avant tout reconnaître ce qu'il y a en nous et non chasser ce qui nous dérange comme par exemple la souffrance.
c'est un acte que nous européen ou blanc, pourrions prendre pour de la soumission, mais c'est un acte de générosité envers soi et ce qui nous habite, une émotion.
c'est accepter cette souffrance, s'en occuper, en prendre conscience, mais uniquement la souffrance et non les pensées qui ont fait naître et nourrissent cette souffrance, dans l'instant présent.
les pensées que génèrent notre cerveau font elles partie du présent, sont elles réelles ou imaginaires ?
en arrivant à dissocier les pensées de la douleur, alors cette dernière s'atténue, perd de son intensité, et comme une vague meurt sur la plage.

cela amène à moins souffrir, puis à ne plus s'associer à cette souffrance, s'en détacher, et trouver l'apaisement.
je trouve son enseignement très beau. 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 19 Septembre 2013 à 22:37:56
J'aimerai vous soumettre quelque chose qui va vous étonner.
Avez-vous déjà pensé "et si la mort n'était pas ce qu'on croit?"
En effet, dans une conférence j'ai entendu un maitre bouddhiste dire "Ce qui est difficile ce n'est pas la mort mais plutôt la naissance".
Il veut dire que naitre c'est revenir pour souffrir, épuiser notre souffrance, fruit de notre karma. Alors peut-être qu'une fois l'épreuve de  douleur physique passée, ils n'ont plus envie de renaitre mais sont obligés de le faire poussé par leur karma.

Naitre est la pire des choses car selon les bouddhistes, si on ne parvient pas à se libérer de la souffrance (notre karma) dans cette vie, on a encore une chance de le faire au moment de la mort, et pendant le processus du bardo. Et le rêve seul nous permet de faire cet entrainement. Mais si on est là ça veut simplement dire qu'on n'a pas réussi à se libérer dans notre vie et notre mort précédentes, ce corps est le résultat du karma, de la souffrance qu'on purifie...mais vous voyez (et je parle pour moi aussi), je préfère voir ma grand-mère libérée et ne plus revenir que de la voir revenir pour souffrir encore une vie ou quelques vies.



La méditation du soir



Bonsoir
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Septembre 2013 à 19:17:21
Et le rêve seul nous permet de faire cet entrainement.  est ce que tu peux développer ça, Sam, je crois comprendre mais pas sur.

je pense pour te répondre qu'il y a des âmes qui décident de se réincarner alors qu'elles n'en ont plus besoin, mais pour venir en aide.

autrement, on ne choisit par avec sa tête, le cérébral, celui qui me fait écrire en ce moment, mais avec le cœur.
ce sont les sentiments et les émotions qui nous aimante vers une nouvelle incarnation.
je dis bien "aimante" comme un aimant et trop drôle comme jeu de mot aimante comme lorsqu'on aime.
 
ceci par expérience de mon propre vécu, lors d'une expérience assez étrange en accouchant de mon fils, j'ai du être endormie et ai fait un rêve assez peu ordinaire.
et dans ce rêve, alors que je me savais morte ou prête à mourir, j'ai eu le choix de revenir ou non.
je ne voulais pas revenir en y réfléchissant bien, il est alors venu un fait surprenant.
alors que je ne voulais pas revenir, j'ai vu des moments de vie avec bcp d'amour que j'allais vivre avec mon fils et ma fille, j'ai ressentis cet amour comme si je le vivais et seul cet amour comptait.
et là, mon cœur a décidé pour moi, je n'ai pas eu le temps de réfléchir, mais me suis sentie attirée " aimantée" de nouveau vers cette vie et mon corps.

alors je pense que nous choisissons bien, mais pas comme nous l'entendons ici, pas avec notre tête.

nous, incarnés, nous ne voulons pas nous réincarné car nous allons souffrir,
lorsque nous sommes désincarnés, la souffrance n'est rien par rapport à l'amour que nous donnons et que nous recevons.

c'est complètement digue alors que nous, sur ce site, nous souffrons de la perte de nos chers, mais je sais que là haut, ou ailleurs, pourquoi là haut d'ailleurs, nous ne voyons pas les choses de la même façon.
la souffrance semble en arrière plan par rapport à l'amour.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Septembre 2013 à 19:21:59
cela dépend de ce que l'on croit de la mort.
la mort n'est peut être pas un néant, ce n'est peut être pas la fin de la fin.
donc effectivement, alors la mort n'est pas ce que nous croyons qu'elle est.

mais moi, je ne pense pas que la mort ne soit rien, je pense que la mort, nous permet de nous nettoyer aussi de nos expériences terrestres, je pense même que la mort est la continuité de la vie, rien de plus.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 20 Septembre 2013 à 22:49:10
Pour comprendre le sens de l'existence, de la vie et de la mort et commencer à parcourir le chemin de la libération, tout chemin religieux ou pas, qu'il soit chrétien, musulman, hindouiste, etc..etc... il faut être convaincu que cette vie n'est que souffrance, car sinon on ne peut ou ne veut entreprendre un  chemin. Les quatre nobles vérité énoncées par le bouddha (1. Cette vie n'est que souffrance, 2. il faut comprendre l'origine de la souffrance, 3. On peut vivre dans un état sans souffrance ou "la cessation de la souffrance" (qu'on appelle vulgairement le Nirvana) 4. Il existe un chemin qui mène à cette cessation de la souffrance) ne sont pas le fait d'une religion, mais c'est la nature de l'existence humaine, et de toutes espèces vivantes sur cette terre, c'est le point de départ de la méditation et du chemin de la connaissance de soi, de l'auto-libération de soi et des autres.


oui le rêve je vais le développer au prochain post


bonsoir 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 21 Septembre 2013 à 14:40:12
Votre façon de nous présenter le bouddhisme, est bien pessimiste....
" il faut être convaincu que cette vie n'est que souffrance,"

le point de vue de Trinh Dinh Hy (si j'ai bien écrit le nom !) nous laisse un peu d'espoir !

"La méditation sur la mort, c’est aussi la méditation sur la vie, nous
l’avons dit au départ.
A moins de croire en la vie éternelle, le bon sens fait que l’on finit
toujours par se recentrer sur la vie actuelle, sur l’instant présent. Pour Léonard
de Vinci, « Une journée bien remplie donne un bon sommeil ; une vie bien
remplie donne une mort tranquille. » La meilleure façon d’aborder la mort est
sans aucun doute de mener la meilleure vie possible."

Quoi qu'il en soit, votre grand-mère devait croire en la vie au vu de ce qu'elle vous a apporté et transmis....

Nous avançons SAM....
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 22 Septembre 2013 à 00:35:10
Bonjour, je me permets, pour une fois..., d'écrire un petit mot...

Il me semble que la parole pourrait se comprendre ainsi: 

La souffrance est inhérente à la vie. La maladie, la perte des êtres chers, la vieillesse et les maux qui l'accompagnent, la mort... font partie de la vie. On doit tous y faire face, mais il est possible de trouver une façon de vivre en paix .
Et la joie aussi fait partie de la vie. Et il est possible de la connaître.

Oui, nous pourrions peut-être chercher à mener la meilleure vie possible...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 22 Septembre 2013 à 01:44:39
Èllloo tous/tes.. :D

Et ben oui Dédale, permets toi et plus souvent qu'une seule fois je te prie.. ;)

Je suis tout à fait d'accord avec toi.. La Vie "est"
Alors vivons la avec ses beaux et moins beaux moments, au moment ou ils sont là, devant nous et en nous.. N'est-ce pas un peu ca "la pleine conscience".. ;)

Au revoir gagne.. :D
Amitié Sylvie :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 22 Septembre 2013 à 02:14:33
je vous remercie pour vos messages  extrêmement sympathiques. Vos réponses me donnent du réconfort et je sens que vous avez la sensibilité pour comprendre et partager cette recherche de la paix et de la libération. Car il ne faut pas oublier que si on accomplit quelque chose, devenir des êtres plus sages, plus altruistes, plus aimants, si nous faisons le bien pour les gens qui nous entourent chaque fois qu'ils ont besoin d'aide, on aide toute notre lignée familiale, notre corps est constitué des mêmes cellules que celles des êtres chers qui nous ont quitté et quelle que soit la vie qu'ils ont à l'heure actuelle il y a une transmission subtile, peut-être à travers les rêves. La seule solution pour être heureux c'est d'aider les autres, et pour ça il faut commencer par s'aimer.
Voyez-vous, j'ai toujours pensé que ma grand-mère, étant analphabète et parlant quasiment pas le français, parce qu'elle avait le souci de conserver notre tradition chinoise taoiste de la Chine du Sud, aurait du mal à affronter la mort. Je me suis trompé, car être analphabète, ne pas connaitre la vie sociale d'aujourd'hui (puisqu'elle était de 1928), pouvait certes être un désavantage car elle était contrainte de fréquenter des gens de son origine sociale, mais néanmoins elle avait l'avantage de ne pas être influencée par la conception occidentale de la mort que je trouve personnellement néfaste. Je pense qu'avec le coeur qu'elle a eu, les vies qu'elle a sauvées, la gentillesse et la douceur qu'elle a répandu autour d'elle, elle est bien là où elle est aujourd'hui.
Je suis si fière de ma grand-mère qui jusqu'au bout n'a pas voulu s'intégrer à la culture française, c'est au contraire moi qui lui demandait de m'enseigner ce qu'elle sait de notre tradition.  


Pour vous aussi, je pense que si la personne a bien vécu il n'y a pas d'inquiétude à avoir pour elle. Mourir c'est simplement payer un karma. J'ai dit à ma grand-mère que je l'aimais plus que tout au monde mais la mort est quelque chose dont on ne peut rien faire...quand on devient vieux il faut partir pour acquérir un nouveau corps. Quand bien même on garderait le vieux corps qu'il ne servirait plus à grand chose.  


En fait, toute notre perception de l'univers des phénomènes, des autres, de nous-même est régi par le karma.


J'aimerais rectifier quelque chose,j'entends beaucoup de gens dire qu'il y a une "continuité" l'âme, de la vie, etc...après la mort. C'est pas tout à fait ça, on n'emporte rien de cette vie, on change de forme dans l'autre vie à cause des actes qu'on a posé dans cette vie. Dans notre société on dit souvent qu'au moment de la mort on n'emporte rien avec  nous, on laisse tout, c'est à cause de cette conception que le médecin m'avait dit de laisser ma grand-mère manger ce qu'elle veut, faire ce qu'elle veut, je ne l'ai pas écouté j'ai pris soin d'elle au moment de la mort comme si elle était quelqu'un de normal à qui je donne tout mon amour comme je l'ai toujours fait quand elle était en bonne santé, car ce que les médecins et les gens du commun ne savent pas, ou en doute, c'est que nos actes sont les seuls chose qu'on emporte avec nous dans la mort. Ce sont ces mêmes actes qui dirigeront notre renaissance future et forgeront notre destin, et ça c'est une certitude.
La mort est une réplique à ce que nous vivons dans les rêves. Car ces derniers sont aussi le fruit de nos actions. Dans les rêves nous ne voyons pas des choses qui viennent de nulle part, tout ce qu'on voit est soit du vécu de cette vie ou celui de nos vies passées. Le hasard n'existe pas. C'est la raison pour laquelle on pratique la méditation pour être conscient de chacun de nos actes que ce soit en état de veille dans notre quotidien ou quand on s'endort. Les gens font un mystère des rêves ou de ce qui se passe dans leur tête qu'ils ne comprennent pas (les dépressifs, les névrosés, les psychotiques etc....) car ils ne sont pas conscients à 100%  de leur vie, quand on vit en pleine conscience (comme nous l'enseigne Thich Nat Hanh) on sait que tout ce qui produit en nous, que ce soit en rêve,  dans la réalité, quand on tombe malade ou quand on meurt sont le fruit de ce que l'on a semé consciemment ou inconsciemment. Il  n'y aura personne pour venir nous juger à la fin de cette vie.


Des six périodes qui divisent l'existence humaine : Les rêves, la réalité diurne, les instants de méditation qu'on s'accorde pour se retrouver, le processus de la mort, et le bardo et la renaissance, seules celles de la méditation et des rêves nous permettent de nous entrainer à se libérer, soit pendant qu'on est encore en vie, soit au moment de la mort , soit tout de suite après la mort. Car après ces deux états il sera trop tard pour se libérer de cette vie de souffrance. Les 4 autres états ne le permettent pas.
Ce qu'on voit la nuit dans les rêves sont les empreintes de nos actions (karma) tout comme ce qu'on verra dans la mort. En fait, ni le rêve ni la réalité ne sont réels, tous les deux sont des illusions produites par notre esprit.


Je me permets de partager des choses un peu plus profondes entre personnes endeuillées dont la sensibilité et la souffrance donnent de grandes ouvertures dans la perspectives de la connaissance et de la libération de soi, au nom de nos chers disparus.


SAM  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mary42 le 22 Septembre 2013 à 10:25:24
Sam,

Je reprends l'une de tes phrases "est-ce vous savez qu'en pratiquant le bouddhisme on a la possibilité de savoir ce que sont devenus nos proches défunts?.   Peux-tu m'en dire plus ? Merci pour ton aide
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 22 Septembre 2013 à 19:11:43
coucou tout le monde.

je pense aussi, la vie n'est pas que souffrance, et heureusement pour nous, sinon, "si j'avais su je s'rai pas v'nu"
(réplique de Gibus dans la guerre des boutons ihih).
nous vivons aussi de belles choses, ce n'est pas si noir, et ces belles choses sont aussi une marque d'apprentissage ; "le style vous êtes venu pour expier vos péchés", l'inquisition c'est terminée et heureusement.
je pense alors que nous venons sur terre pour nous parfaire évidemment et pour exprimer des vertus, la générosité, l'amour, le respect, etc....
d'ailleurs l'intelligence qui exprime la vie sur terre est merveilleuse, regardons la nature, le corps humain et tout ce qu'il est capable de faire, n'est ce pas une preuve de la beauté sur terre, un coucher de soleil, la beauté d'un félin en pleine course, le chant des baleines.
nous avons une chance inouïe de voir cela, de pouvoir l'admirer.

il y a toujours le positif et le négatif dans la vie, si pas de négatif peut être alors pas de positif.
si pas de mort, pas de vie ; si pas d'obscurité, pas de lumière ; même la physique répond à cette loi (il me semble).
à nous, de rester dans la lumière et non nous laisser envahir dans l'obscurité.

J'aimerais rectifier quelque chose,j'entends beaucoup de gens dire qu'il y a une "continuité" l'âme, de la vie, etc...après la mort.et oui, Sam, que tu le veuilles ou non, il y a une continuité de conscience, nous repartons de l'autre côté avec notre mémoire, la mémoire de cette vie et de toutes les autres avant, la mémoire de nos expériences bonnes et mauvaises.
évidemment nous n'emportons rien de matériel, mais tout l'immatériel est en nous et cela nous repartons avec, et revenons dans notre prochaine incarnation avec.
et de nouveau, nous expérimentons, sous une autre forme, peut être avec moins d'impact ou plus, tout dépend comment nous avons vécu et surtout ce que nous sommes capables de comprendre.

Il  n'y aura personne pour venir nous juger à la fin de cette vie.
pourtant je crois bien que si. Nous serons notre propre juge.
mais quand tu réfléchis bien, n'est ce pas ce que nous faisons ici bas ?
nous nous jugeons constamment "je suis pas assez bien" "je sui pas capable" "j'ai pas le droit" "c'est pas bien" etc  etc.......

j'ai toujours entendu dire " le haut est comme le bas"...

la vie n'est pas que souffrance, Sam, la vie est simplement, si nous y mettons de la souffrance ou de la joie, de la tristesse ou du bonheur, c'est comme tu dis, le mental qui nous manipule.
puis le Karma, "la cause à effet" pour le traduire, est aussi a appliquer pour les moments de bonheur.

Des six périodes qui divisent l'existence humaine : Les rêves, la réalité diurne, les instants de méditation qu'on s'accorde pour se retrouver, le processus de la mort, et le bardo et la renaissance, seules celles de la méditation et des rêves nous permettent de nous entrainer à se libérer, soit pendant qu'on est encore en vie, soit au moment de la mort , soit tout de suite après la mort. Car après ces deux états il sera trop tard pour se libérer de cette vie de souffrance. Les 4 autres états ne le permettent pas.
je me permets de ne pas être d'accord.
tous les instants de notre vie nous donne la possibilité de travailler sur nous, sur nos faiblesses ou autres.
il faut alors et avant tout les conscientiser comme le disait  Jung.
Prendre conscience de quelque chose, et il y a des exemples sur terre, combien de voyous voir de criminels, changent complètement de personnalité en prenant conscience de ce qu'ils ont fait ?

oui, la méditation permet d'accéder à une autre compréhension, c'est vrai, et je mettrais en parallèles les psychothérapies qui permettent de se nettoyer de pas mal de choses en nous.
la différence comme le dit Arnaud Desjardin, c'est que dans une psychothérapie, tu peux ne travailler qu'une facette de ta personnalité, en empruntant une voie mystique c'est tout ton être que tu transformes à chaque fois.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 22 Septembre 2013 à 20:21:14
Mary 42, écoute l'enseignement de Thich Nat Hanh en français que Petite Fee  a envoyé. Quand je disais qu'on avait la possibilité de connaitre notre destin et ceux de nos proches, j'oubliais de rajouter qu'il s'agit d'un chemin difficile, une pratique de la méditation profonde où on réalise que tout nait en dépendance d'autre chose, donc en connaissant le lien de causalité qui unit chacun, on peut arriver à tout connaitre. En gros il faut commencer un chemin spirituel. Voyez-vous, on parle beaucoup d'amour universel et de compassion, d'altruisme, mais il y a une dimension que peu de gens savent, on le fait certes  par acquis de conscience,conviction, car on sait que ça nous fait du bien, ça nous rend fort, fier etc...cependant l'essentiel réside dans la notion de "mérite", plus on accumule des actes positifs, plus on devient détaché de cette vie, et plus on décolle de cette vie pour avoir une vision panoramique sur nos vies passées et futures, c'est en cela que l'amour et la compassion sont des outils incontournables pour atteindre la libération. Mais tu vois il faut un bon guide, quelqu'un envers qui tu as confiance inébranlable, absolue, pour te guider vers cette état de transformation de ton être (Thcih Nat Hanh en est un par exemple, Matthieu Ricard aussi, après il y a des gens plus accessibles et moins connus que je ne citerai pas ici). 
Aucun acte n'est perdu, tôt ou tard, une action posée portera ses fruits (aussi minime ou insignifiante soit-elle) si on ne la purifie pas (par la confession). Si le résultat ne se manifeste pas dans cette vie ce sera dans la prochaine etc...tous les êtres sur notre planète tournent dans ce cycle (on l'appelle vulgairement samsara), tant que nos actions ne sont pas parvenues à maturité on renaitra, puis mourra, puis renaitra etc...  Mais tous nos actes doivent s'épuiser sinon il n'y aura que souffrance...



Petite Fee: La vie n'est pas que souffrance certes, mais pour être heureux et vivre tout ce que tu décris, il faut en comprendre sa nature et  sa nature n'est que souffrance.

N'oubliez pas ceci: "on n'est pas propriétaire de notre corps, il nous est juste emprunté pour l'espace d'une vie dont on ne connait pas la durée" . De plus ce corps est une illusion. Naitre dans ce monde sans une voie spirituelle qui nous en libère c'est le plus grand des dangers. Je pense que si les grands Sages ont choisi de renaitre délibérément alors qu'ils connaissent la nature de la souffrance de cette vie, c'est parce qu'ils savent aussi qu'il y a  un chemin qui les attend pour se libérer de nouveau.

Nous sommes comme des enfants qui s'amusent si bien dans un parc d'attraction qu'ils ne veulent plus rentrer et le prennent pour leur demeure. Lorsqu'on leur dit de rentrer ils pleurent. C'est pareil pour nous, on est trop fasciné par ce que l'on voit, nos biens matériels, nos proches, qu'on prend tout ceci pour la réalité. Quand la mort survient et quand on se rend compte qu'on est impuissant, c'est là qu'on comprend cela. Mais personnellement, je préfère le comprendre avant car après il sera trop tard. C'est la raison pour laquelle des êteres comme Bouddha, Jésus, et tous les grands sages des autres traditions coupent avec tout ce qui leur procure de l'attachement, pour étudier et revenir charger d'un amour universel pour leur famille susceptible de les aider.


Bonne soirée


SAM


   


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 23 Septembre 2013 à 12:38:10
LILI0824, c'est vrai tout ce que tu dis.
 Parfois la vie semble maltraiter des personnes et cela depuis leur plus jeune âge.
j'ai travaillé durant 15 ans en contact avec ces enfants, dans la justice, aujourd'hui, justement parce que la justice telle qu'elle est appliquée ne me convenait plus, j'ai pris un chemin parallèle, ou j'aide encore mais sans être parfois ligotée par une hiérarchie administrative.

il y a des gamins cassés dès leur plus jeune âge, c'est vrai, et j'en ai vu, parce qu'ils ont pu trouver sur leur chemin, un substitut parental ou autre, on pu rebondir, j'en ai vu, moins de d'autres qui hélas resteront cassés, mais j'en ai vu et en vois encore aujourd'hui.

je reste persuadée que malgré notre vécu, et j'en sais quelque chose, il nous est possible de pouvoir peut être pas courir mais marcher dignement. Nous avons des exemples Nelson Mandela, Simone Veil, Corneille, Marie Laforêt..... et tant d'autres inconnus.
c'est ce que nous appelons en spycho, la résilience.

j'ai connu un homme formidable, un vieil allemand dcd aujourd'hui, ayant connu 3 ans de déportation à Dachau, cet homme a une rue à son nom aujourd'hui, tu me diras c'est pas grand chose et pourtant, la mémoire est là.
jamais je n'ai vu cet homme rempli de colère ou de haine, il prônait la paix et évidemment dans les écoles allemandes, il a pu parler durant des années.

Il aurait pu se laisser gagner par la colère et la haine et à son tour, pour se venger appliquer le mal et la violence.
c'est ce que bcp de personnes font, de victime ils passent à bourreau.
Résilier un contrat avec la douleur, avec la souffrance.
c'est un long cheminement intérieur, passer de la colère, voir de la haine à un état plus paisible.
un long cheminement d'introspection, ou en psychothérapie, pour sortir la colère, la haine, l'envie de se venger, la culpabilité, car , vois tu, les enfants maltraités culpabilisent ; puis enfin et enfin seulement, se réveiller un matin le cœur moins lourd, le ciel moins chargé, c'est aussi un travail de deuil, long très long parfois, mais nécessaire pour aller mieux, refaire confiance, et enfin se donner le droit à l'amour.

j'oserai ici employer un mot qui peut choquer mais c'est le "pardon" ; non pas excuser le mal qui a été fait, mais "redonner" la responsabilité de l'acte à la personne qui l'a commise.
ici, c'est un point de vue très personnel et spirituel, mais qui aurait aussi sa logique dans le monde quantique (des énergies).
lorsque nous bloquons une énergie de rancune ou autre, nous bloquons une libération énergétique ; elle stagne et gravite autour de nous.

exemple : je me lève du pied gauche un matin et reste toute la journée avec mon mal être, ma mauvaise humeur. celle ci au lieu d'être libérée est collée à moi ; et automatiquement attire à moi les vibrations semblables et des personnes de mauvaises humeur aussi.
je risque fort de subir d'autres péripéties désagréables dans ma journée.
d'ailleurs, nous avons tous en exemple ce genre d'évènement, l'inverse est aussi possible.
lorsque nous recevons une bonne nouvelle, que nous sommes heureux, tout nous semble beau, et nous attirons cette beauté à nous.
c'est aussi ce que nous appelons les situations à répétitions.

dans le oponopono, la compréhension du pardon est très bien expliqué dans ce sens.

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 23 Septembre 2013 à 17:00:42
Le hasard n'a jamais existé dans cet univers. Dieu non plus. Le paradis, l'enfer, le questionnement sur l'origine de l'univers, le temps, le purgatoire, la mort, l'au-delà, l'inconnu, bons esprits, mauvais esprits, la réincarnation, toutes ces questions existentielles sont le fruit de l'égo, celui qui dis "je" en nous, une illusion fabriquée par notre esprit parce que nous voulons exister, vivre pour toujours, tout en sachant que c'est impossible. Nous posons ces questions parce que nous nous sommes éloignés de nous-mêmes, car les réponses sont en germes dans notre tréfond, tout le monde sait ce qui se passe après la mort et comment nous renaitrons, nous l'avons tous vécu. Pourquoi croyez-vous que nous sommes nés là, dans cette vie? Si nous vivons actuellement, cela veut dire qu'on a déjà traversé la mort, on mourra de nouveau à la fin de cette vie, puis renaitra encore et ainsi de suite. Nous ne sommes pas tombés du ciel quand même!
Le corps que nous possédons actuellement est le résultat de toutes nos actions passées. Et selon les actions qu'on aura accompli avec ce corps dans cette vie, on y renaitra proportionnellement. Les enfants orphelins qui passent de DASS en DASS, les inégalités sociales, trouvent leurs causes dans les actions passées, soit dans cette vie même, soit dans celles d'avant, en purifiant la cause d'une action (par la confession ou l'expérimentation) on évite qu'elle arrive à maturité et nous fasse subir la conséquence conforme.   


Oui Petite Fee, la physique quantique qui dit que pardonner à l'autre pour lui rendre son acte est juste mais la physique quantique (j'en ai fait ) ne propose pas un plan détaillé sur le chemin complet qui mène à la libération de la souffrance, dans cette vie toutes les autres...Bien qu'elle ait compris que tout n'est qu'énergie et réside dans l'alchimie du présent.   Comme la psychologie et d'autre méthodes thérapeutiques, elle peut aider à comprendre le sens véritable de notre existence mais ne peut en aucun cas être une base sur quoi on s'appuie.   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 23 Septembre 2013 à 22:49:15
de toutes façons   vouloir échapper à la souffrance n'est pas une sagesse , mais un égoïsme , vouloir se détacher de  ceux que nous aimons pour trouver "l'éveil"  est un piège de l’ego qui refuse les liens d'amour  pour ne pas souffrir , c'est une lâcheté , il faut accepter la souffrance comme il faut accepter la Vie et l'amour et les joies de l'existence apaisée et harmonieuse (c'est là le travail et pas dans une salle de Yoga zen pour son confort personnel )   .  La valeur morale de Jésus qui en toute simplicité a vécu avec les hommes et a accepté  les souffrances humaines  en refusant  de  sauver  sa  petite personne pour  trouver le " nirvana " , Jésus  n'a pas non plus voulu dominer par la force ,  sa mort sur une croix  est un très haut  symbole spirituel ,  incompréhensible malheureusement   pour la plus part des esprits qui n'en sont qu'au début du chemin . La souffrance fait partie de l'évolution d'un être , une vie sans souffrance est une vie creuse sans véritable joie et sans Amour . En attendant de "renaître encore et ainsi de suite"  il faut vivre ici et maintenant en véritable  être humain c'est pour l'instant notre seule Vie .        
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 24 Septembre 2013 à 01:13:04
content de te revoir Willy


Toutes les réponses sont en nous, il faut s'y pencher, la vie passe aussi vite qu'un éclair, ce corps qu'on possède va se dissoudre, alors il faut se mettre à s'étudier, enfin purifier son karma.
"Nirvana" c'est aussi du bla bla...L'état sans souffrance dans lequel étaient Jésus, Bouddha, Thich Nat Hanh ou le Dalai-lama de nos jours est inexprimable, indicible, aucun mot ne peut se greffer dessus. Comprenez bien que nous utilisons la langue française pour communiquer et comprendre le sens des mots, les mots de servent qu'à ça: nirvana, bouddha, karma, samsara, réincarnation, bouddhisme, etc...ne sont que des mots, des barques qui permettent de traverser la rive mais qu'on finit par jeter à la poubelle une fois arrivé. Une fois qu'on assimile ces mots, ils peuvent être jetés, et on comprendra qu'il n'y a rien de bouddhiste là-dedans, c'est simplement la vie, le mécanisme de l'univers, le fonctionnement de l'existence... 

Pour moi la seule différence entre Jésus et Bouddha, c'est que Jésus présente le but à atteindre (qu'il a atteint lui-même), il appelle ça l'amour, aimer son prochain, comme seule issue possible à la libération de la souffrance, mais il n'a pas laissé des instructions assez précises pour que les générations futures l'atteignent aussi. Alors bien sûr, il y a des gens exceptionnels comme Saint François d'Assise, Sainte Thérèse d'Avila, Mère et soeur Thérèsa, Soeur Emmanuelle, qui ont quand même réussi à comprendre son message et à le vivre dans leur être, mais c'est peu, et en plus beaucoup ont existé dans des temps déjà assez lointains. Le christianisme est une tradition dont la continuité a été rompue. On ne peut pas atteindre la libération rien qu'en étudiant la bible et les écrits religieux. Moi, je ne trouve aucune efficacité dans les écritures saintes, ce ne sont que des mots creux sans aucune substance (sinon les thérapeutes n'auront plus qu'aller se coucher, vu que le la pratique du christianisme est gratuite et ouverte à tous). Les Papes Jean Paul II, Benoit XVI et le dernier (l'argentin), essayent de faire le bien et  réussissent à réunir des millions de personnes à chaque déplacement, alors qu'il n'ont aucun pouvoir spirituel, aucune vie spirituelle. Enfin je terminerai par une citation du Dalai-Lama qui dit "Dans notre société, on peut tout à fait vivre sans religion, mais on ne peut pas vivre sans spiritualité".




Bonne soirée
   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 24 Septembre 2013 à 17:38:19
la souffrance, car c'est bien le thème en ce moment de nos échanges.
je ne serais pas aussi catégoriques que vous !
Willy :
de toutes façons   vouloir échapper à la souffrance n'est pas une sagesse , mais un égoïsme
je n'en suis pas si sûr. Échapper à la souffrance peut aussi être un acte purement instinctif, notamment dans les états de chocs post-traumatiques, c'est simplement une réaction organique (dû aux hormones) et à un conflit psychologique "le déni" je ne pense pas que l'égo ici soit en cause.
les premières semaines du dc de ma fille, j'étais anesthésiée dû au choc, la souffrance n'est venue que après, je n'ai pas voulu échapper à la souffrance, mon organisme en bloquant justement cette souffrance m'a permis de tenir pour (l'enterrement, les papiers, etc etc) c'est un instinct de survie.
et dans ce cas, il était sage pour moi de réagir comme cela.

maintenant, il y a aussi des cas inverses, des personnes qui se plaignent sans arrêt (d'un petit bobo, d'un autre problème), souffrent, souffrent comme elles le répètent à leur proche, n'est ce pas aussi, ici, un jeu de l'égo ?
la souffrance est ici un alibi de l'égo pour se faire plaindre, pour que les autres s'occupent de cette personne.

donc oui, je ne serais pas aussi catégorique que vous.

Une petite histoire sur le jeu de l'égo :

" Il était une fois un moine, dans un monastère entouré de tous ces frères.
tous vivaient du fruit de leur travail et notamment du vin qu'ils produisaient des pieds de leur vigne.
le travail de la vigne, puis les prières, le ramassage des raisins, le pressoir, la mise en bouteilles,
puis de prières en travaux des champs, toute cette petite communauté était bien appréciée des villages environnants.
de braves hommes consacrant leur vie à dieu et aux hommes profanes.
puis il y avait le moine "Baptiste", si bon et si pieu.
oh, bien sur, il avait un penchant, ce bon frère, il buvait.
le vin était si bon, qu'il en buvait plus qu'il n'en faut.
et prit de remords, il se confessait à chaque fois.
Avant de s'écrouler sur sa paillasse, il ne manquait jamais de se repentir, de se confesser.
ainsi les semaines passaient, les mois et les années.
notre moine bien triste, buvait, se retentait, sans jamais réussir à boire avec modération.

un soir que notre bon moine eu bu plus qu'à l'accoutumée, il s'écroula sur sa paillasse sans pouvoir réciter sa repentance.
et voici qu'en pleine nuit, le diable vint à le réveiller.

Moine "baptiste" vit ainsi le diable et ce dernier s'adressa en ses termes :
"moine, moine, réveille toi, tu as oublié de faire ta prière"

le moine fort surpris que le diable lui rappelle sa prière, lui répondit :
"mais pourquoi me parles tu de prière, toi, le diable ?"

le diable pu lui répondre en se délectant de la réaction du moine :
"Mais, pauvre moine, qui crois tu qui te rappelle à la prière à chaque fois que tu bois ?
c'est moi, pauvre innocent.
car grâce aux prières que tu fais chaque soir en confessant ton penchant à boire.
tu soulages ta conscience et peut ainsi entretenir ton vice !"

le moine comprenant que ce n'était pas sa conscience mais bien le diable qui le poussait à la prière, vexé ne toucha plus jamais à un verre de vin. "

le jeu de l'égo, ne peut il pas aussi se jouer, des écrits soit religieux, soit spirituels, et affirmer qu'il a raison et l'autre tort ?
le sage des plus sages n'impose rien, c'est un vrai sage.
il n'affirme pas, il propose une éventualité et accepte lorsque l'autre à une vision différente.
Sam, un peu marre de tes écrits directifs ou seul ton point de vue te contente.
Si avec tout ce temps, les remarques faites, tu n'arrives pas à élargir ta vision c'est bien dommage pour toi.
La langue française est très subtile, les mots ne sont jamais dénués d'émotion.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 24 Septembre 2013 à 18:32:40
petitefée j'aurais dû préciser mon idée qui va au delà de nos tragédies mais qui est quand même liée à notre sujet .   Siddharta , pour échapper à la souffrance,  quitta sa famille où il vivait dans  son luxueux palais natal  , il savait que ses proches allaient mourir et il a voulu se détacher d'eux pour ne pas souffrir de leur perte .  Il n'a pas attendu la fin tragique de ceux qu'il aimait (contrairement à nous)  .  C'est pourquoi je trouve cette attitude  égoïste , je préfère lier des sentiments forts et ne pas me détacher et m'éloigner  de ceux que j'aime même si je sais que cela va entraîner pour moi une souffrance sans nom si jamais ils  disparaissent avant moi .  D'ailleurs si tout le monde était conscient de cela on aurait pas d'enfant car ils risquent de nous quitter aussi et on quitterait aussi nos parents notre famille  et  nos amours  en essayant de les oublier à jamais   avant que  leur mort nous affecte  et de cette façon la souffrance ne pourrait plus nous atteindre !  C'est cette vision des choses que je n'accepte pas . Évidement quand nous vivons les drames après coup comme c'est notre cas ici il y a une auto défense légitime face à la souffrance je suis d'accord avec toi .  D'ailleurs pour préciser ,   personne ne souffrirait ici si nous avions cherché dans notre vie  aucun lien affectif  et  sentimental ,  c'est cela que je voulais dire et avec lequel  je ne suis pas d'accord .  Il faut être dans l'acceptation et transcender cette souffrance essayer de la dompter pour nous dépasser   mais non la fuir en laissant nos proches . Mais libre à chacun de vouloir se détacher de tout  pour suivre son propre chemin et rompre tout les liens et les sentiments qui font de nous des humains  sous le prétexte de ne pas vouloir souffrir .  C'est tout ce que je voulais dire .              
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 24 Septembre 2013 à 19:40:46
oui c'est vrai je présente les choses d'une manière directe parce que je sais que tout le monde sait la vérité. La mort est déjà en nous puisque nous vivons, la vie et la mort sont deux faces d'une même médaille. Pour l'instant nous voyons que le côté face, car on ne peut voir qu'une face à la fois, mais sans le côté pile il ne peut y avoir de côté face, et vice versa. Dire que la vie est l'opposée de la mort  c'est une supercherie de l'ego.
Willy, ce qu'il faut comprendre quand les sages se coupent de tout attachement, c'est qu'ils ne le font pas par fuite de la souffrance, ils ont juste envie de grandir, car en restant le même, ils ne sont utiles à quiconque. On nous fait croire dans notre société qu'il faut aider les autres, mais il faut commencer par soi, ce n'est pas en coulant avec le noyé qu'on peut lui sauver la vie mais en restant sur le bateau. C'est en étant premier de cordée qu'on peut hisser les autres à notre hauteur.




Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 25 Septembre 2013 à 12:59:53
"commencer par soi "   n'est pas  l’intérêt pour soi  qui n'est qu'une prison mentale de plus  .  "commencer par soi" c'est se libérer de soi , mais dire : "se libérer de soi" là ça devient délicat  ;)  . Les mots n'ont plus de sens , le terme "amour"  est  si pollué et dégradé  par la vulgate et les publicistes . On pourra toujours  parler de  concepts spirituels élevés  avec des mots mais la profondeur de ces mots   ne seront jamais compris car le biais dans les esprits est pris . C'est comme ça ...   :(    ,  c'est  le résultat d'une société  matérialiste  , paumée et sans repère . Pas étonnant que la France soit le premier pays en Europe pour la consommation de drogues chez les jeunes , et  d' antidépresseurs pour les autres  ,  d'ailleurs c'est comme ça partout en occident . L’égoïsme ,  l'intérêt pour soi  entraîne le mal être intérieur  et la discorde extérieure . La course au "bien être matériel" détruit les individus .  Alors "commencer par soi " c'est compris comme :  "je pense d'abord à moi"   à ma petite personne  et à mon petit plaisir personnel . C'est comme "amour" , allez demander ce qu'est l'amour , vous comprendrez    :( .              
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 25 Septembre 2013 à 14:23:51
merci Sam pour ton fairplay et à vous 2 pour vos réponses.
je pense que nous avons chacun de nous, raison sur plusieurs points.
c'est vrai que penser à soi, peut être considéré comme égoïste, voir narcissique ; lorsque c'est poussé à l'extrême.
mais l'estime de soi est important, comme avec le deuil que nous vivons tous ici, nous devons prendre soin de nous.
penser à soi, c'est aussi prendre soin de soi.
savoir dire non parfois aux demandes des autres, c'est ne pas se laisser envahir par l'autre.
l'estime de soi, c'est se donner de l'attention, de l'amour, du respect...

je constate dans mon travail, que bcp de gens confondent égoïsme et estime de soi, évidemment lorsque cela est poussé à l'excès.
combien de mère au foyer vont se négliger, négliger leurs activités pour être disponible soit pour les enfants, soit pour le mari, les courses etc...
bref, il ne leur reste plus de temps pour aller au sport, s'occuper d'elle...
évidemment, cela est souvent bénéfique car, elles n'ont plus besoin de s'intérioriser, elles vivent à travers le regard de l'autre et avant de remplir leurs propres réservoirs, vont remplir ceux des autres.
c'est un peu le schéma des générations antérieurs à nous.
aujourd'hui, parce les femmes d'avant se sont bcp "sacrifiées", elles prennent leur liberté et leur indépendance voir parfois pour certaines leurs revanche.
c'est l'effet balancier, d'un extrême on passe à l'autre extrême.
ici, c'est un exemple que je vous donne, je ne suis pas une féministe ;)

l'égoïsme dont tu parles, Willy, est une compensation à un manque d'estime de soi, un besoin de remplir sa vie extérieure, de parader, de marquer son territoire.
une belle montre, une belle voiture, un beau bijou, c'est la queue du paon pour séduire et attirer.
regarder comme je suis beau, riche, important.
je retrouverai le titre du livre écrit par un sociologue, qui s'est amusé à observer les vacanciers sur les plages, c'était trop drôle à lire, mais tellement vrai.
Le plus d'incivilité se passe au volant des voitures, chacun dans son char blindé "la voiture".....
il faut s'amuser avec tout cela, sinon, il y a de quoi devenir fou ou complètement asocial.
Ce besoin de remplir, combler sa vie extérieur est une preuve d'un grand vide intérieur.
les gens se trompent et se laissent influencer par le monde économique et les quelques familles qui gouvernent la bourse.
c'est une vue généraliste et réaliste pas très réjouissante.
mais c'est aussi le temps de belles entraides, de coopération locale, de voisins qui s'entraident, malgré tout ce marasme, la société évolue tout de même.
soit poussé comme le dit Sam, par d'autres qui secouent les règles établies et font monter les autres à plus de solidarité, soit en adoptant un comportement tellement égoïste que bcp d'autres personnes rejettent un tel égoïsme et s'associent à plus de solidarité et moins d'individualisme.

avoir une vue mondiale, n'a pas que des bénéfices aussi et poussent les frustrations à réagir, avoir à notre portée tout ce savoir, ttes ces informations, est une bonne chose comme une mauvaise.
regarder avec les attentats à NY, en 2011, les médias ont recrées et ravivées le trauma, nous étions soit avec le petit écran, soit sur les radios, soit sur internet, submergés d'images, de mots. Un vrai gavage !
la sur médiatisation est malsaine et entretient le stress.

mais, nous vivons dans cette société, soit nous la rejetons et nous ne seront pas plus heureux, soit nous savons mais nous n'en sommes plus esclave, nous faisons alors preuve de détachement, le fameux lâcher prise, qui aussi ici, peut passer pour de l'égoïsme.
mais est ce vraiment le cas ?
ne pas me laisser envahir ne m'empêche pas d'être tolérante et coopérative.
j'essaie d'appliquer à mon niveau la tolérance, l'entraide, le respect de l'autre.
je dis bonjour à mes voisins, entraide mes proches selon mes moyens, m'amuse de l'énervement des automobilistes, le deuil apprend aussi à relativiser les faits autour de nous.

faire un travail sur soi pour évoluer, c'est un regard vers soi, que cela soit en méditation, ou en thérapie. c'est apprendre à mieux se connaitre, à mieux se maitriser et mieux maitriser les évènements extérieurs.
lorsque nous regardons au dedans de nous, notre vue extérieure n'est pas alors la priorité.
lorsque nous changeons, que nous apaisons les conflits en nous, l'extérieur aussi se modifie et bénéficie de cette introspection.
donc un bénéfice pour soi et les autres.

puis il y a la question de l'amour. Mais lequel amour.
celui qui fait que nous aimons l'autre dans la dépendance, ou celui qui fait que nous aimons l'autre avec altruisme, sans vouloir le changer, sans lui demander de remplir nos propres réservoirs d'estime que nous négligeons.
aimer l'autre avec altruisme, c'est accepter qu'il est libre de nous quitter à tout moment, que cela soit par une rupture ou une mort.
ce dernier n'est pas vécu de la même façon, il ne fait pas souffrir de la même façon, il est plus puissant et moins exigeant à la fois.
cet amour là ne nous enchaine pas, mais au contraire nous grandit.
j'aime mon fils au point que j'accepte qu'il puisse partir aussi avant moi.
parce que j'ai eu la preuve que même si je ne vois plus ma fille, mon amour vit toujours lui et non plus un attachement égoïste.

désolée, je suis bavarde :P
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 25 Septembre 2013 à 16:48:04
Je conseil  " Les temps hypermodernes "  de  Gilles Lipovetsky  , une étude sociologique intéressante ?  en tout cas  un point de vue que je partage dans ses grandes lignes  . Je cite :  Lipovetsky  définit  cette période contemporaine où chaque aspect de l'existence présente un versant d'excès et une dualité, où, plus que jamais, la frivolité masque une profonde anxiété. De là naît finalement un rapport crispé au présent, où triomphe le règne de l'émotivité angoissée, où l'effondrement des traditions est vécu sur le mode de l'inquiétude et non sur celui de la conquête de libertés. Mais l'hypermodernité est également une chance à saisir, celle d'une responsabilisation renouvelée du sujet.

"chance à saisir ?   celle d'une responsabilisation renouvelée du sujet"  ?  Oui peut être  ? Plus que jamais il faut trouver sa propre voix (pour ma part , dans un monde cynique ni ne croit qu'au hasard ,   cette voix est spirituelle)     , se responsabiliser  ?  Certes ! Lipovetsky  voit juste car  tout les modèles ont échoué  , tout les idéaux  du  progrès matériel et des  performances , il ne reste que  le "bien être"  vendu dans les magazines , la philo dans les supermarchés , la sagesse en rayons  bien emballée  et aussi  à la radio en CD ,   sans oublier les petits bouddhas pour la déco ZEN   :)  ,  les conseils de relaxation , les psy etc ... et  même  les conférences de Michel Onfray   :)  Tout se recycle tout est absorbé tout se vend ,  même Guy Debord récupéré par la pub ! mais tout s'épuise sauf  l'explosion de la vente  des  antidépresseurs preuve du déclin , tout  cela n'a rien apporté et ne donnera rien de plus ,  sinon qu'une plus grande désillusion, un plus grand vide  ( voir aussi  "l’ère du vide"  du même auteur)  .  Tu as raison petitefée on ne peut pas rejeter la société d'ailleurs l’expression est elle même post moderne et   finalement assez  conformiste car déjà dépassée  et récupérée . La "vie meilleure " et le "bonheur"   par le matériel  et la "liberté"   ne sont  pas au rendez vous ?   Là aussi "liberté" n'a pas le même sens  pour celui qui cherche à être vraiment libre ,  chez Ramana Maharshi  libre n'a pas le même sens que pour celui qui part en vacances  ?  ,  comme quoi un mot peut exactement dire son contraire,  mais nous ne sommes jamais à une contradiction près   ;)  .   Il y en aurait des tonnes à dire sur le sujet ... Les Védiques étaient  plus civilisés que nous croyons naïvement l'être  en occident , ils connaissaient la vie ,  l'humain , le cosmos  et l'Unité profonde de tout cela . Après cette critique du factice et de la superficialité ambiante , je laisse en lien Jiddu Krishnamurti - La Passion se trouve à la fin de la souffrance  ... (Deuxième causerie publique à Washington, DC, 21 avril 1985)
J'aime quand il dit que l'amour est la véritable intelligence ,  l'amour est une pure intelligence , c'est une grande vérité !  Il parle également  de la mort , la vidéo est longue mais ça vaut la peine d'écouter , c'est une belle vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort .  

https://www.youtube.com/watch?v=TKQHvtbD5Nk     (https://www.youtube.com/watch?v=TKQHvtbD5Nk  )
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 26 Septembre 2013 à 01:57:13
Dites ce que vous voulez mais partir quelques jours à la mer en tant que vacancier m'a fait du bien et a donné plus d'espace de réflexion  et de distance par rapport au deuil.

Siddharta est un guide qui nous a laissé un plan détaillé pour se sortir de la souffrance de cette vie et de toutes les autres, ça c'est la plus grande compassion, le plus grand amour pour les hommes.


On a toutes les réponses en nous, nous l'avons traversé. Pas besoin de Krishnamurti, Ramana Arshi (je sais plus l'orthographe!), Arnaud Desjardin etc...Juste faire de courtes sessions de méditation, conscient de son souffle, observer ses pensées, revenir, ramener toujours l'esprit au moment présent, le seul endroit où réside la vie.


Bonne soirée   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 26 Septembre 2013 à 02:14:21
c'est bien de partir en vacances ça repose  mais être libre en soi même c'est simplement autre chose cela ne dépend pas du lieu ni des vacances ou du travail  et une fois acquise cette libération est définitive , la liberté ce n'est pas juste une petite sortie pour prendre l'air , il faut aller plus loin dans la réflexion .  Si Siddhartha  a   laissé  les plans détaillés  de la méthode  pour  ne plus souffrir   alors il est béni  des dieux  et des hommes car  les hommes ne devraient  plus se faire la guerre  ni  s’exploiter cruellement depuis sa venue  dans tout les pays où son enseignement est divulgué.  C'est vrai que le Tibet  , avant son invasion ,  vivait en paix .

Être  conscient de mon souffle, observer mes  pensées, revenir, ramener toujours l'esprit au moment présent, le seul endroit où réside la vie , c'est certainement une bonne méthode qui bien apprise peut être utile pour décompresser comme une séance de yoga après le travail ,  mais  c'est comme faire un calcul de maths qu'on réalise  sans se tromper  mais dont le sens global nous reste obscur  tout comme sa beauté  car  comprendre profondément en soi cela  ne s'apprend pas même avec un plan détaillé ça ne marche pas comme ça nous ne sommes pas des robots , il faut ressentir cela  .

 Comment faut il regarder une fleur ? Quelle sensation cela vous procure ? ma sensation  est elle la même que la vôtre ? Si quelqu'un me dit comment regarder ma souffrance ou cette fleur , ce n'est plus mon expérience spontanée , intuitive ,   il n'y a plus de conscience mais juste le mental et mon expérience consciente reste impossible, c'est comme apprendre à nager en théorie  et être vraiment  dans l'eau , c'est pas la même chose ,   c'est pour cela qu'il n'y a pas de plan dans  tout cela. Il s'agit d'une expérience propre à la  conscience !  

C'est comme tu dis très justement cela est  au fond de nous et c'est en nous que nous  avons la réponse mais il faut pouvoir y accéder au delà des règles apprises , il s'agit d'autre chose c'est cela qu'il faut comprendre ,  mais  quand vient cette compréhension qui est  en nous ,  c'est un feu puissant qui s'allume soudainement  pour toujours dans notre cœur . On ne prend pas de distance avec un deuil , cela est impossible , on l'intègre en nous profondément et lentement , on ne fuit pas la douleur on la dépasse par quelque chose de plus grand et d'inconnu , cela doit mûrir en nous ,  sinon nous restons dans la superficialité et la souffrance revient de plus belle !

Nous ne mettons que des pansements sur une plaie  béante , alors qu'il faut encore la nettoyer en profondeur .  Je ne savais pas que Arnaud Desjardin  était du même genre que Krishnamurti ? mais bon à part Siddhartha apparemment il ne faut plus évoquer personne ?  Le fil de ce sujet c'est bien  vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort       Et non où partez vous en vacances ? ou quelles  sont vos astuces  pour ne plus souffrir  ? ou encore adhérez au Bouddhisme c'est la seule vérité , ce qui devient du fanatisme . Il faut élargir ton point de vue sam et approfondir les discussions .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 26 Septembre 2013 à 14:31:14
l'égoïsme dont tu parles, Willy, est une compensation à un manque d'estime de soi, un besoin de remplir sa vie extérieure, de parader, de marquer son territoire.

oui petitefée , ce manque d'estime de soi est une chose nécessaire à la consommation , ce manque d'estime de soi est encouragé dès l'enfance par le jeux des marques portée à l'école  pour déjà catégoriser , différencier , c'est un calcul pervers qui nous prépare à la compétition . Il n'y a pas d'âge pour comprendre cela et s'en libérer et personnellement cela m'a pris du temps . L'action n'englue pas l'homme (upanishad) et comme je disais dans un autre message ,  lipovetsky a soulevé le problème actuel  et préconise la responsabilité individuelle , il n'est pas question de fuir la société telle qu'elle est mais de s'en libérer non matériellement mais intérieurement de ne  plus en être  un esclave dans sa tête, qu'importe notre activité nous jouons tous  des rôles il faut prendre cela avec légèreté et en rire parfois comme toi.

Comprendre l'illusion c'est déjà s'en libérer et alors ce manque d'estime de soi diaprait , le soi n'est plus le centre du monde et nous prenons conscience en nous de l'Unité . C'est dans ce sens que je disais qu'il faut se libérer de soi même  mai  il n'y a pas vraiment de mode d'emploi ni  même le plan détaillé de Siddhartha car  depuis le temps qu'il existe et le nombre immense de ses fidèles , cela  n'a pu apporter plus de paix intérieure ni de sagesse dans tout les pays où il s'est diffusé , bien au contraire , dans ces pays , on assiste à des guerres tribales ,  à l'avidité de l'argent et des bien matériels , au non respect de la nature , à des cruautés sans nom envers les animaux etc ..   à un point jusque là  jamais atteint si massivement   dans toute  l'histoire humaine  .                

Un deuil est déjà un lourd fardeau à porter alors se libérer de ce moi (m en minuscule)  , laisser  tomber ces  fardeaux du  manque d'estime de soi et de ses compensations illusoires qui génèrent de la  souffrance  de tout ces conditionnements  , du jugement des autres , de la culpabilité illusoire elle aussi puisqu'elle renvoie encore  a soi même ,    c'est déjà ça en moins à porter dans notre épreuve  , si ça peut être une aide au sujet de ce forum ?            
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 26 Septembre 2013 à 23:20:37
partir au bord de la mer, recontrer des gens, ça éclaircit les idées, je ne pensais que quelques jours sans ordinateur ni téléphone, en marchant des kilomètres dans la nature, dans le silence, les clapotements des vagues et le vrrombissement du vent du large pouvait autant me soulager.


Siddhartta nous dit que nous pouvons être heureux, libre de souffrance, de la naissance, de la vieillesse de la maladie et de la mort (que nous connaissons tous désormais dans ce forum), vivre en paix avec notre famille, nos amis, collègues, conjoints etc...Il nous a donné la clef du bonheur et de la libération, mais il a aussi dit: " je vous ai montré la voie mais il ne tient qu'à vous de la suivre". Moi, quand je médite et que je vois bouddha dans mon esprit je le tue, car ce n'est pas bouddha ou le bouddhisme que j'étudie, mais des enseignements qui me mènent à la connaissance de soi,  et à la libération de la souffrance. On n'a pas besoin de vénérer quiconque, de suivre quiconque, d'adorer quiconque ou de faire venir quiconque dans une tradition. Comme beaucoup ont du mal à comprendre : imaginez le bouddha comme un prof, un instructeur, un éducateur (pas des disciplines sociales mais de la vie, de l'existence), on a de la reconnaissance envers celui qui nous a fait obtenir un diplôme, grâce à quoi on trouve un travail, ensuite une femme avec qui on a un enfant ce qui nous permet de satisfaire le voeu le plus cher de nos parents, mais on n'est pas à la merci de son professeur, on a été son élève pendant un temps, peut-être a-t-on été jaloux de lui, mais une fois diplômé, on n'a  plus besoin de se soumettre à lui, pourtant même parvenu au même niveau que lui nous éprouvons de la gratitude car sans lui nous ne serions arrivés.

On ne peut rien dire sur le bouddhisme, la méditation, les mantras, les sutras etc... il faut goûter. La guerre vient du fait que les gens s'entêtent à ne pas vouloir se discipliner par la méditation, ils s'en débarassent en pensant des choses comme "c'est une tradition qui n'est pas la mienne", "moi, j'ai mes convictions, mes croyances, ma religion", puis la méfiance "on veut m'enrôler dans quelque chose contre mon gré", enfin on trouve toujours quelque chose pour éviter de se consacrer du temps à soi, de se concentrer sur son souffle. Les croyances des uns, que ce soit religieuses ou politiques, se heurtant aux croyances des autres, la guerre s'en suit forcément. Si ça vous intéresse vous pouvez lire ce livre très simple et très clair de Shunryu Suzuki qui s'appelle "Esprit zen esprit neuf", seuil point sagesse pour quelques euros. 





Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 27 Septembre 2013 à 17:17:15
Allo tous/tes.. :D

Le titre de ce fils porte vraiment bien son nom ses jours-ci..
Puisque toute est toujours question "d'opinion" de "façon de penser et de voir les choses".. et bien entendu la raison de cela vient presque toujours de la façon dont nos parents nous on élevés!
Nous avons chacun à l'intérieur de nous des "jugements de valeurs" qui nous appartiennent à nous.. ou bien qui nous on été inculqués par nos parents mais que nous acceptons comme étant les nôtres!
Et je dis "presque", puisqu'il y a aussi ceux qui se sont libérés de certains enseignements de leurs parents qui ne leurs conviennent tout simplement pas ou plus!!
Ce qui fait que, ce qui peut paraître de "l'égoïsme" pour l'un ne l'est absolument pas pour l'autre et vice et versa..
Ou bien ce qui peut être vécue comme "une belle liberté intérieur" pour les uns peut être vécu comme une vrai prison pour les autres..
Je m'explique (avec des exemples que j'ai déjà, soit vécus moi-même ou bien l'une de mes connaissance m'en a déjà fait part)!!

J'ai trois petits chiens que je dois, chaque fois que je vais en vacance, faire garder. Ce qui veux dire que je ne peux décider un soir comme ca de partir sur un "no where" avec des amis qui me le proposent. Et ben pour certains de mes amis, cette condition les étouffent, et ils me disent que eux ne pourraient pas endurer de ce sentir pris comme ca!!
AAHHH.. Ok, pour moi ils ont le droit de "sentir" la chose comme ca. Et je ne trouves pas mes amis égoïstes de penser comme ca pour autant!
Mais pour moi ils sont mes petits amours ces p'tits chiens et j'ai besoin d'eux jusqu'au fin fond de mes trips et je ne me sens aucunement étouffée par le fait d'attendre que la garderie ouvre ses portes pour les y amener!!

Alors Sam.. lorsque tu dis:
"on a de la reconnaissance envers celui qui nous a fait obtenir un diplôme, grâce à quoi on trouve un travail, ensuite une femme avec qui on a un enfant ce qui nous permet de satisfaire le voeu le plus cher de nos parents.."
Et ben moi (mon opinion personnelle) je considère que tu ne vis pas pour toi la dedans, mes juste pour faire plaisir à tes parents justement...
Toute est une question de "CHOIX PERSONNELS" et non le choix de nos parents..d'être libre de choisir si oui ou non on veut une femme ou des enfants.. Et, toujours selon moi... Ce sont justement les parents qui deviennent égoïstes s'ils insistent auprès de leur enfant pour devenir grands-parents tout en sachant que le choix de celui-ci est de ne pas en avoir.. >:(
Et la VRAI liberté est celle de "CHOISIR" SOIT MÊME CE QUE L'ON DÉSIR un point c'est tout!!

Je n'ai pas eu d'enfant... par choix justement... Égoïste pour les uns peut-être.. Mais pas pour les autres qui savent fort bien que mon époux souffre d'une maladie dont mes enfants auraient très bien pu souffrir gravement à leurs tours..
Alors, suis-je égoïste de ne pas en avoir eu??
Ou bien si, malgré tout, nous avions décidés d'en avoir, mais qu'ils avaient tous été pris de la même maladie que leurs père.. EUX, auraient très bien pu, nous dire que notre choix était très égoïste de les mettre au monde avec cette foutu maladie!!
Alors quoi choisir.. puisque les deux options peuvent paraître égoïste!!
Alors, MON choix, et NOTRE choix de couple a été de ne pas en avoir et je me fiche complètement des jugements des autres justement parce que je suis libre de choisir MA VIE et que les valeurs d'une société dans son entier ne viendra pas me dire quoi faire, quoi penser, et comment vivre!
Et je me sens très bien avec MES choix.. TRÈS LIBRE intérieurement avec moi-même.. Et ce sans aucun regrets ni AUCUNE culpabilités..
Et gare à celui ou celle qui essaiera de me juger sur Mes choix de vie.. Je suis libre et bien dans mes pensés et dans ma vie! Et je ne voix vraiment pas de quel façon mes choix chez moi pourrais déranger les autres chez eux.. autrement bien sur que par leurs jugements personnels à mon endroit.. Donc s'ils jugent mes choix, c'est donc qu'ils essaient de se mêler de mes affaires.. Et donc, ca ne peux être que de la jalousie..  "That's it!"

Toute est toujours "question de choix personnels" et ca se vie intérieurement.. c'est ca la liberté d'être (selon moi!).. "THAT'S IT!!"
Alors.. peut-être égoïste pour les uns.. mais pas pour les autres..

Beubye gagne.. ;)
Sylvie :D

**Petite fée.. ::) "désolée, je suis bavarde.."  S'il te plait, ne dit plus ca et n'en soit plus désolée, tu ne fais qu'exprimer ce que tu penses et tu l'expliques très bien, et en détail..tu n'es pas bavarde voyons.. Et en plus, c'est toujours un délice de te lire ;)**
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 27 Septembre 2013 à 18:44:58
 :D :D :D alors bravo, Germinou d'assumer tes choix de vie et ton ptit message à la fin.

n'y a t'il pas une phrase qui dit : "la liberté des uns commence où celles des autres finie" ?
d'accord avec toi, de ne pas reprendre les choix des générations avant nous, si c'est pour leur faire plaisir, il n'y a rien de responsable ici et de choix il n'y en a pas.
juste une programmation qui perdure de générations en générations et parfois, elles sont bien enfuies ces programmations.

mais la liberté, n'est elle pas justement d'assumer ses propres choix ? d'oser parfois les assumer malgré et contre tout.
au risque de perdre un confort, mais de gagner en liberté, en indépendance et d'aller dans le tout est possible.

par contre, assumer ses choix, peut perturber ceux qui nous entourent, car cela fait effet miroir sur eux.
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 29 Septembre 2013 à 23:25:32
pour changer un peu de registre, car il n'y a pas qu'en Inde ou au Tibet que des grandes vérités sont dites.
je souhaitais vous faire découvrir (à moins que certains connaissent déjà), une grande dame Annick de Souzenelle qui après avoir appris l'hébreu, à retraduit à partir des écrits hébreux des saintes écritures.
elle nous donne alors sa version de la génèse et de la bible.
tout est alors dit ; 45 mns de conférence.
asseyez vous confortablement dans votre salon, mettez une lumière tamisée, une ambiance chaleureuse, éteignez les portables et écoutez avec ouverture d'esprit et de coeur.
j'ai pensez aussi à toi, Willy car le thème de sa conférence est "pour que l'énergie devienne information"

pas de panique, son discours est tout à fait accessible.

en parlant de l'arbre de vie et de la connaissance, elle décrit complètement la montée de la kundalini à travers la moelle épinière.
un peu avant, elle aborde le libre arbitre.
la conscience non plus individuelle, mais collective.
elle parle des rêves, de l'intuition, des  arts (musique, peinture) toutes ces informations qui nous vient de la connaissance.
elle décrit le corps humain, les 6 premiers mois de développement du fétus.
la matrice, la divine matrice, l'élément eau, énergie féminine....
le jardin d’Éden, l'extase à l'intérieur de nous même.
la matrice de feu (les 4 éléments du Tao) la royauté, la puissance, la régénération.
à redescendre par l'inspiration dans les eaux, dans nos profondeurs (la rate et le pancréas), nos émotions (l'élément féminin au niveau des reins) par la respiration.
l'alchimie de prendre conscience qui devient alors information (la kabbale) le Graal à l'intérieur de nous même au niveau cardiaque, le coeur.
elle parle enfin de l'amour, l'Amour avec le détachement, un amour libérant.

ici Willy, tu verras la différence entre l'indifférence et l'amour avec le détachement.

elle parle du baptême, l'immersion dans les eaux (dans les profondeurs de nous même) voici la symbolique du baptême, lorsque la traduction est bien faite, mot pour mot.

et tout cela dans nos écritures saintes, mais n'oublions pas, Jésus était un essénien, un thérapeute.
évidemment, ceci est à écouter avec philosophie et non avec un esprit étroit, sélectif, dogmatique.

c'est 45 mns de tout ce que nous avons développer sur ce fil, dit d'une autre façon, avec un autre regard, une autre expérimentation

https://www.youtube.com/watch?v=R5lWhhEOdco
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 29 Septembre 2013 à 23:53:27
Merci Petite Fee,

tu sais, l'énergie, les 7 çakras du corps humains, les points d'énergie du corps, j'y crois totalement parce que j'ai emmené ma grand-mère voir un magnétiseur vers la fin de sa vie qui réalignait ses çakras et à chaque elle se sentait bien pendant quelques jours. Donc par expérience je sais que le travail sur les énergies porte des résultats très satisfaisants, vus sur ma grand-mère l'être le plus cher de mon existence, je n'ai aucun doute, et je ne pense pas à des choses sectaires. Cependant lorsque je parle du bouddhisme c'est quelque chose de beaucoup plus grand qui ne se base pas uniquement sur tout ce qu'on peut expérimenter de profond dans cette vie.  C'est quelque chose de tellement grand et profond que les mots ne peuvent l'exprimer. Voici une fable tirée du "Livre tibétain de la vie et de la mort" de Sogyal Rinpoché (dans le genre Lafontaine) qui illustre ça:


Il était une fois une grenouille des marais qui fit la rencontre d'une grenouille de l'océan.
Le dialogue s'engagea dans les termes suivants :

- Où viens-tu?
-  Je viens de l'océan.
- Il est grand comment ton océan?
- Il est immense
- tu veux dire qu'il est grand comme la moitié de mon lac ?
- Non. Encore plus.
- Il est aussi grand que mon lac?
- C'est sans comparaison.
- Emmène-moi voir ton océan.

Lorsque la grenouille des marais vit l'océan devant elle, sa tête éclata.


Je vais écouter ce que tu as envoyé avec intérêt, et peut-être aussi la lumière tamisée...ça m'intéresse.



Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 30 Septembre 2013 à 04:17:28
Enfin trève de paroles, on m'avait demandé de bons vidéos sur la méditation guidée. Voici deux vidéos de 15 mn qui est une excellente introduction, avec quelqu'un de très expérimenté que je connais personnellement.  Vous verrez que le bouddhiste est beaucoup pratiqué par des français ou occidentaux qui avait, avant de devenir bouddhiste, le même patrimoine culturel et religieuse que vous ici. 


Ecoutez le, c'est une méditation en soi déjà.

Olivier Raurich :

https://www.youtube.com/watch?v=Gp2VUnyUwnw

https://www.youtube.com/watch?v=s4d_FxqR1m4


D'autres vidéos suivront si vous le désirez.


Bonsoir
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Tinou le 30 Septembre 2013 à 12:21:35
Bonjour à toutes et tous.

Je prends seulement maintenant connaissance de ce fil.

Je pense que la liberté fondamentale, passe par les choix de vie que nous faisons.
Hélas, le décès de nos conjoint n'en n'est pas un !

Comme Germinou, je n'ai pas eu d'enfants.
Pas vraiment par NOTRE choix, mais par celui de la vie et NOUS avons accepté.

Aujourd'hui encore, j'essaye de vivre le plus sereinement possible en acceptant la vie que j'ai.
Le jugement des autres ne m'importe que si c'est celui de personnes qui me sont chères. Dans ce cas, j'y prête attention et éventuellement, j'y réfléchis.
Celui des autres m'indiffère totalement.

Je suis seule dans MA vie.
Je suis seule dans MA peau.

Donc mes choix n'ont pas à être jugés.

Vous parlez de façons différentes de "philosophie de vie" ; cela m'a beaucoup intéressée et je vais me pencher sur vos liens respectifs ; il y a du bon à prendre dans toute chose...

Martine
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 30 Septembre 2013 à 17:37:43
ici Willy, tu verras la différence entre l'indifférence et l'amour avec le détachement.

Oui le détachement n'est pas l’indifférence ni le détachement des liens d'amour c'est le détachement vis à vis de nous même , le détachement vis à vis   de cette impétuosité , de  ces désires  , ces  possessions mentales , ces cupidités  qui nous parasitent   etc ..  et  qui entraînent au final  la souffrance . Tu as passé une vidéo sur la physique , la matrice quantique , la nouvelle conception des physiciens qui ne parlent plus de matière mais de champs d'information . Ces progrès de la physique tiennent aux mathématiques on parle de groupes de symétries , la nature du réel suit des lois de formes géométriques il n'y a pas de chaos dans la Nature et on revient à Platon et Pythagore qui fut le premier à appeler le ciel cosmos (ordre) et à dire que la Terre est ronde . L'information est vibration ,la musique a une dimension cosmique, comme la physique  a une dimension musicale (voir la théorie des cordes)  Platon disait  que la  musique et l' astronomie sont des  sciences sœurs . Finalement on retrouve  ce que les anciens disaient il y a plus de deux mille ans en Grèce . Pour ceux qui sont intéressés par les conceptions modernes de la physique  je laisse cette vidéo : Leonard Susskind on The World As Hologram (en anglais mais compréhensible )

https://www.youtube.com/watch?v=2DIl3Hfh9tY (https://www.youtube.com/watch?v=2DIl3Hfh9tY)

Depuis Lavoisier de « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » la physique a évolué vers " l'information ne disparaît jamais"  c'est à dire que ce qu'il y a d'éternel c'est l'information de tout ce qui existe  .  
            
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 30 Septembre 2013 à 21:24:15
merci Tinou, et c'est avec grand plaisir que nous t'accueillons sur ce fil, comme tous et toutes d'ailleurs. :)

oh yes, Platon et sa caverne, j'adore.
oui, nous en revenons au principes grecs, et par ailleurs, j'ai toujours eu une interrogation :
"comment une civilisation aussi évoluée dans l'Antique peut vivre la dégénérescence" par un écroulement économique.
La Grèce a vécu durant de longues décennies sur les acquis de quelques êtres "Prodiges" et "Prodigues", elle s'est nourrie en vase clos durant des siècles et n'a su enrichir, partager, entretenir et faire évoluer son terreau.
mais l'histoire nous prouve que toute apogée connait son contraire.
c'est la loi des résonances. Tout naît, tout meurt.

effectivement, Willy, "la théorie des cordes", Greg Braden l'explique merveilleusement bien ; la preuve ! moi qui suis une littéraire, j'ai compris ;)
la théorie des cordes, nous enseigne (en gros) que le temps et l'espace ne fonctionnent qu'à partir de l'attraction terrestres, et plus nous nous éloignons de la terre et de son attraction, et plus nous n'en sommes plus dépendants.
c'est quelque part énorme, car si nous adhérons à ce concept, nous devons nous repositionner face au sens de la vie, ses priorités et les nôtres évidemment.

Sam, merci aussi pour tes liens, promis je les écoute.   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 30 Septembre 2013 à 21:44:16
Enfin trève de paroles, on m'avait demandé de bons vidéos sur la méditation guidée.
que se passe t'il Sam, dès que l'on s'éloigne du bouddhisme, tu n'es plus réceptif ?
ouvres toi, comme nous le faisons avec toi.
un peu de compassion et d'ouverture, diantre !!! ;)

 Vous verrez que le bouddhiste est beaucoup pratiqué par des français ou occidentaux qui avait, avant de devenir bouddhiste, le même patrimoine culturel et religieuse que vous ici.
je n'en doute pas, Sam, d'ailleurs, j'aime aussi certains passages, notamment "le livre des morts" par contre je n'adhére pas à tout, et cela est mon choix, et cela se respecte.

mais promis, j'irai voir tes liens. :-*

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 30 Septembre 2013 à 22:21:24
la théorie des cordes, nous enseigne (en gros) que le temps et l'espace ne fonctionnent qu'à partir de l'attraction terrestres, et plus nous nous éloignons de la terre et de son attraction, et plus nous n'en sommes plus dépendants.

oui , la théorie des cordes nous dit que la matière c'est à dire les particules élémentaires ne sont que des vibrations d'objets ressemblants à des cordes vibrantes , chaque mode possible est une particule (en gros) mais l'espace - temps disparaît dans ce cadre , ces cordes sont des sortes de tubes multidimensionnels on utilise des images pour ces objets qui ne sont que des  abstractions mathématiques c'est pourtant de ce fond immatériel qu'émerge notre monde . Pour l'espace - temps il n'est qu'une vue de l'esprit en réalité l'information n'est pas localisée le réel émerge comme un hologramme (voir la vidéo de Susskind)  , c'est à dire que plus les physiciens creusent le réel plus celui ci s'évapore dans des structures qui ressemblent au Monde des idées (voir Platon) . Le réel nous échappe  je dirais  que la Totalité, forme cosmique du Soi, est cause du monde matériel  , l'univers visible  est une forme de notre subjectivité  ( voir les upanishad) . Nous avons aucune certitude sur ce qu'est le réel comment pourrions avoir des certitudes sur notre conscience  ? Beaucoup de gens sont certains de leur réalité , c'est une illusion , ils voient le passage des formes , l'impermanence et imaginent leur fin , la mort , l'anéantissement ,  il n'y a de fin à ce qui n'a jamais commencé et qui Est de toute éternité .  A ceux qui pensent  que leurs proches bien aimés sont dans des cercueils et qu'il ne reste que leur mémoire disparue , je leur dis qu'ils sont trompés par une grande illusion  car la mémoire (forme de l'information) ne disparaît jamais ni  la conscience et ni l'amour qu'on leur a porté et que nous avons reçu , cela relève de l' éternel . Ils sont là nos amours à nos côtés  que l'on soit "vivants"  dans l’illusion ou "morts" dans la Réalité .              
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 30 Septembre 2013 à 22:58:11
Même si tu y adhérais je n'aurais rien gagné de plus! Mais d'autres personnes me lisent aussi et je pense aussi à elles.
En ce qui concerne le Livre des morts, c'est assez compliqué, le voyage dans le bardo est guidé par un moine qui a connu parfaitement le mourant (son fils spirituel), car il a passé sa vie à étudié à ses côtés. Mais pour des gens comme nous il faut déjà connaitre un bon guide de notre vivant.   
 
 

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 01 Octobre 2013 à 02:45:00
https://www.youtube.com/watch?v=bnkCvRIkwdY&list=PLNt-bcHrw1YogeZ9sUx3u2_HAAj2I3dlz (https://www.youtube.com/watch?v=bnkCvRIkwdY&list=PLNt-bcHrw1YogeZ9sUx3u2_HAAj2I3dlz)

France Culture, Les Racines du ciel, émission du 14 avril 2013 avec Frédéric Lenoir et Leili Anvar.

Le " je "  perdure comme la note de base et accompagne toutes  les autres et se fond avec elles   (Ramana Maharshi )    

J'ai déjà conseillé ce livre  "Ramana Maharshi : Le libéré vivant"   pour seulement  4 euros 85   http://www.amazon.fr/Ramana-Maharshi-Le-lib%C3%A9r%C3%A9-vivant/dp/2757816217/ref=pd_bxgy_b_img_y    

Comme les harmonies des vibrations de la matière et du Tout .

Je ne sais plus si j'ai laissé cette vidéo ? bonne écoute  ;)

et Vladimir Jankelevitch - Sur la philosophie d' Henri Bergson - 1967

https://www.youtube.com/watch?v=WW4wx6agWAQ (https://www.youtube.com/watch?v=WW4wx6agWAQ)

La pensée morale de Jankélévitch ramène à une vie vécue selon l'ordre du cœur puisque ce dernier, et lui seul, constitue la vraie structure d'acte de sa philosophie. Son combat était de faire reconnaître la prééminence absolue de la morale sur toute autre instance.

Et cette vidéo que j'ai déjà posté   https://www.youtube.com/watch?v=GwGMGWFbLPc&list=PL6594E369907E90FC (https://www.youtube.com/watch?v=GwGMGWFbLPc&list=PL6594E369907E90FC)

John Hagelin sur la conscience et la théorie du champ unifié des super cordes.  ( de Vladimir Jankelevitch philosophe de la musique et des harmonies jusqu'aux vibrations de la matière  : Tout n'est que niveaux vibratoires ) .  

Ou encore une autre vision  philo  et spirituelle  https://www.youtube.com/watch?v=_jFE4w6mfaQ (https://www.youtube.com/watch?v=_jFE4w6mfaQ)

Et l' excellent  Trinh Xuan Thuan (Bouddhiste)    https://www.youtube.com/watch?v=E_Hti71XiMA (https://www.youtube.com/watch?v=E_Hti71XiMA)  .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 01 Octobre 2013 à 16:29:16
hi hi hi..

Là j'ai eu une vision, vraiment et purement qu'humaine et humoristique les amis/es, mais j'ai envie de vous en faire part :D

Je lisais tous vos différents textes.. que je dois en passant, me creuser la tête (et pas juste un peu!!) pour lire d'ailleurs :P

Et puis tout-à-coup (dans mon imaginaire :P).. je nous ai aperçus, comme ca lors d'une rencontre tous ensemble, en chaire et en os.. Parler d'espace temps, des cordes, des supers cordes, de la matrice, des "upanishads", de Platon et Pythagore, de barbo, des champs unifiés et etc.. etc..
Et là.. je me suis mise à rire comme une folle seule devant mon ordi, à me dire que les gens qui nous entendraient parler ainsi formeraient un grand cercle à au moins un kilomètre nous séparant d'eux.. Et je les voyais nous regarder avec de grands yeux se disant "Non mais t'as vu cette gagne de timbrés tout mélangés.. mais de quoi ils parlent??   ???..."  hihihi..

hihihi.. désolée pour ma "petite arrêt".. mais c'est ma philo à moi pour aujourd'hui ;D

Maintenant vous pouvez continuer.. hihihi..
Et merci à tous, pour toutes ces info..
Bonne Journée
Sylvie :-* :-* :-* :-* :-* :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 01 Octobre 2013 à 21:53:50
Et peut être serais tu étonnée de voir d'autres personnes se joindre à nous ?
Sais tu Germinou que les conférences sur les nde font salle comble ?

mais c'est un peu comme avec Copernic qui passait pour un fou, en affirmant que c'était le soleil le centre de l'univers et non la terre.
presque une insulte pour l'homme et l'église !
"comment l'homme n'est pas le centre de l'univers ?"
il faudra à l'homme 200 ans pour reconnaître la véracité  du système héliocentrique !
alors le fou est il celui que l'on désigne du doigt et rejette ?
et Copernic n'est pas un cas isolé !

les grandes découvertes et vérités mettent toujours un certains temps a émerger, le plus souvent parce que l'homme n'est pas près à entendre, car cela le remet tellement en question.

il y a des découvertes aujourd'hui phénoménales et révolutionnaires, mais la majorité préfère, hélas, la star ac ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 01 Octobre 2013 à 22:23:20
puis un p'tit clin d'oeil bien ouvert. ;)
c'est peut être un fil de fou fou, mais mine de rien, un fil avec plus de 4600 vues.
oh, nous ne serions pas les seuls alors ....    ;D ;D ;D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 02 Octobre 2013 à 13:22:33
Mais oui SAM, nous sommes plusieurs à vous lire, tous, mais.... pas toujours jusqu’au bout !!!
Je dois dire qu’il m’arrive d’écouter “Sagesses bouddhistes” sur F2 où, fréquemment,  des intervenants d’horizons divers viennent partager autour d’un même thème.
Ce serait donc plus indiqué de mettre au pluriel “visions philosophiques  et spirituelles... de la vie et de la mort (si la mort n’est pas le bout de la vie) ...  comme c’est le cas sur le site de l’INREES pour  “Spiritualités” ;  d'ailleurs pourquoi ne  pas dire "des vies" vu qu'on en aurait plusieurs ? Et puisque nous avons le choix, au moins dans ce domaine, à chacun d’aller vers la spiritualité qui lui convient voire  le soutient, au besoin d’opter pour sa manière d’être guidé !

A propos de l’INREES, on y trouve bon nombre d'articles fort intéressants sur divers aspects de notre vie contemporaine, sur notre vie...ici bas... Nous y aurons je l’espère le compte-rendu de la prochaine  conférence de Mathieu RICARD, voilà qui peut nous soutenir entre autres...
http://www.inrees.com/Conferences/Matthieu-Ricard-altruisme/
“L'altruisme véritable existe-t-il? Comment remédier au "culte de l'égoïsme" qui prédomine dans divers courants de pensée, sans être pour autant confirmé par les données expérimentales?”
“...ce sont les sentiments qui nous font le plus de bien, et les comportements qu’ils engendrent font également du bien aux autres.“

Puisque le fil NDE a été créé et existe encore il me semble,  je m’en  va y déposer un petit extrait....

Une douce journée à toutes et tous.
Mj

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 02 Octobre 2013 à 16:05:12
 Personnellement ,  je pense que dans le titre du sujet  , la  " vision philosophique  et spirituelle de la vie et de mort" au singulier ,  sous tend :  " avoir une vision philosophique et spirituelle de la vie et de la mort "  et par conséquent  sous tend d' avoir  une vision personnelle selon les options philosophiques et spirituelles  de chacun (en invitant chacun  à en débattre)    c'est pourquoi je ne pense pas qu'il soit nécessaire de mettre tout cela  au pluriel , la pluralité étant sous entendue de fait  . On peut bien sûr mettre un s partout ,   mais c'est pas nécessaire dans la compréhension que je me fais de la langue française .  

 Il y a aussi  une vison philosophique matérialiste de la vie et de la mort ,  le matérialisme est une philosophie qui propose le néant après la mort   :D , le matérialisme est un concept  non scientifique , rien n'est prouvé en ce qui concerne la non continuité  de l'être et de la conscience  après l'existence physique , je dis ça parce qu'il y a des gens qui vous dirons sérieusement : je suis scientifique donc je ne crois pas , je suis athée etc ... Ils sont simplement dans l'ignorance et ils ignorent que les plus grands scientifiques sont croyants en tout cas savent qu'il y a une transcendance dans l'Univers et dans l'homme (mais l'Univers et l'homme ne sont qu’un) . Les plus grands esprits sont généralement  humbles face à l'Univers .  

Il y a aussi des spiritualités qui proposent également  l’anéantissent de l'individu après la mort , le bouddhisme refuse l'idée d'une âme , d'une continuité de l' être  et de l'existence  d'une conscience cosmique  ou du Divin .

Un bouddhiste n'est rien d'autre qu'un philosophe comme un autre. La seule chose à souligner est bien son athéisme. Il n'est non violent de par son éthique. Son point fort ? La contemplation. Il regarde œuvrer la causalité et cherche la voie de la sagesse. La charité ne lui est pas étrangère, mais pas n'importe comment , il vous dira : "comment sauver quelqu'un de la noyade si on ne sait pas soi même nager ? Charitable mais après s'être sauvé soi même  " :D              


On est bien loin du christianisme et finalement du cœur  , mais rien à redire sur cette voix bouddhique , juste un constat objectif d'une mentalité où d'une forme d'esprit qui n'est pas mienne dans sa forme (bien que la perception de l'éternité dans le présent soit (pour moi)  une vérité profonde)   ,  j'ai pas de jugement et chacun trouve sa route   : Vivre et ressentir le présent (seul réel où se trouve la vie ) et se libérer de la souffrance , voilà en gros le Bouddhisme  !  Son grand intérêt , c'est qu'un bouddhiste ne tuera jamais au nom de Dieu (et pour cause)  . Le bouddhisme est une philosophie née en réaction à l'hindouisme , il se nourrit à la base d'une partie de la  pensée védique et si j'avais  à définir ma voix perso  , je me réfère à la  source originelle ,  c'est à dire :  Les Védas , les Upanishad  , La Bhagavad-Gītā . Le bouddhisme a du succès dans des pays athées , comme la France  et aussi en Europe où la religion décline et l'individualisme augmente  , il ne demande pas de croire en Dieu ni en l'âme ni en une survie après la mort  , ce qui plaît par exemple au matérialiste  André Comte-Sponville  . Le bouddhisme  est centré d'abord sur l'individu et propose des exercices de méditations pour , comme on a vu , "ne plus souffrir" etc .. et éventuellement  ensuite  aider  les autres par cet enseignement (en fait à l'exemple de la vie du Bouddha Siddharta Gautama (fils de brahmane et instruit des Upanishad )  ...  Encore un fois : Chacun trouve sa vérité et son réconfort comme il peut donc : pas de jugement évidemment .  

On croit tous à quelque chose , même si on a aucune idée sur rien , on ne croit rien  c'est déjà une philosophie et une croyance (en rien)  , un  spiritualité ? j'en sais rien ?   mais une conception du Monde , c'est certain .  Et pour  " L'altruisme véritable existe-t-il? C'est comme  "le don est il  gratuit ?"   c'est un bon sujet pour le bac de philo .  On pourra toujours se dire je fais ceci ou cela pour me donner un  bonne conscience , pour éviter la culpabilité  etc ...   c'est plus confortable  pour moi  ,  donc cela ramène encore et toujours  à soi même ce qui est le contraire du détachement vis à de soi ? et bien  loin de l'amour véritable , Amour  dans lequel le petit moi (égocentrique)  disparaît entièrement au profit du " Soi " (Les Upanishad se résument toutes à une enquête visant à éclaircir la vraie nature du Soi.)  . Trouver une voix ( quelle qu'elle soit)   vers cette libération de notre petit  moi est (à mon avis) un chemin qui peut nous aider dans la tragédie qui nous réunit ici  sur ce forum . On ne peut qu'en sortir meilleurs en soi et pour la mémoire de ceux qu'on aime si fort et qui nous ont accompagné ici sur cette terre mais qui restent  là  avec nous , connectés  et bien présents , avant de les rejoindre définitivement  , Dieu seul sait quand  .  
 

    




  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 02 Octobre 2013 à 17:56:23
Allo tous/tes.. :D

Bofff.. avec ou sans "S", moi je n'y vois aucune différence.. En autant que chacun y est libre d'exprimer ce qu'il veut dire en toute liberté et sans jugement, et ben moi ca me va!!

Tout comme la presque totalité des gens du Québec en 1965, j'ai été baptisé.. (Nos parents n'avaient pas le choix à cette époque là s'ils ne voulaient pas se voir "crucifiés" sur la voix publique par le restant du peuple.. >:()
Et mes frères et moi avons tous fait notre première communion et tout le tralala par la suite.. (pour bien entrer dans le moule.. ::))
Mais à par de cela, jamais nos parents nous on élevés dans la religion..
Par contre dans les "principes généraux" de toutes les religions OUI!!
C'est à dire, que jamais mes parents ne nous on dit "Jésus ne sera pas contant et tu seras punis si tu fais ceci ou dis cela.." etc.. etc.. Jamais, ils ne nous on "obligés" à croire en quelconques religionsss contrairement à plusieurs ici au Québec dans ces années là!!
Maman nous disait plutôt :"ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent".. "Sois généreux avec les autres.." .."Il est bien de savoir partager".. "respecte ton prochain comme tu aimerais être respecté..", "Sois compatissante avec ceux qui connaissent le malheur", "Ne souhaite ou ne fais jamais de mal délibérément aux autres autour de toi.. aux humains tout autant qu'aux animaux.."
Ce n'est que quelques exemples parmi tant d'autres..
Et pourtant voyez-vous, Je suis très croyante!!
Cela se passe à l'intérieur de moi.. je croix qu'il y a "un très haut".. et qu'il est bon!!
Alors qu'il s'appel Jésus, Boudha, Chrishna, Alla, ou n'importe comment, je m'en fiche complètement.. Je crois en une force suprême qui est là, et qu'il viendra à ma rencontre, lors de ma grande traversé!!
Je croix que nous vivons plusieurs vies.. mais pas nécessairement sur la planète terre.. je croix qu'il existe plusieurs plans, pour continuer notre chemin, notre évolution.. et enfin je croix que nous évoluons, et que nous nous améliorons toujours de plus en plus d'une vie à l'autre, pour que enfin, notre âme arrive dans la lumière et n'ait plus à recommencer d'autres vies.. Pour ensuite, tel un ange, être là pour venir en aide aux nombreuses autres jeunes âmes en pleine évolutions.. :)
Alors je suis quoi??
"religieuse", "athée" parce que je n'ai pas de véritable religion, "spirituelle" parce que je croix en l'âme... etc ..etc..??
Aucune idée, je ne m'attribue aucun terme précis..
J'essaie juste de m'améliorer et d'être une meilleur et bonne personne, chaque jour de ma vie..
Et je peux vous affirmer que je suis bien avec mes pensées et mes croyances!!

Voila pour aujourd'hui.. alors j'espère que "prof Willy" me donnera une bonne note pour mon "test de philo" d'aujourd'hui.. ;).. hihi..

Au revoir gagne, merci d'être là ;D
Sylvie :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-*

 


 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 02 Octobre 2013 à 18:00:56
je crois 20/20 ,  mais je crois la même chose alors  :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :P
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 03 Octobre 2013 à 02:31:38
C'est dommage que, vu ce qu'on échange sur ce fil personne n'a eu le réflexe d'aller sur internet voir le Forum 104 (rue vaugirard à Paris) que j'avais mentionné il y a qqtemps. Vous serez étonnez, tout y est, NDE, INREES... ce sera votre paradis Willy et Petite Fee...regardez le programme
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 03 Octobre 2013 à 11:18:46
Vous serez étonnez, tout y est, NDE, INREES... ce sera votre paradis Willy et Petite Fee...regardez le programme

A ce propos un article de l' INREES :



Le Dr Eben Alexander, neurochirurgien américain, ne croyait résolument pas en une vie après la mort. Pour lui, tous les récits d’expériences de mort imminente n’étaient que délires et fariboles. Jusqu’en novembre 2008 où une méningite foudroyante viendra ébranler ses convictions, au point d’affirmer aujourd’hui haut et fort : « le paradis est bien réel ! »



Depuis cette expérience de mort imminente plus aucun doute ne subsiste pour le Dr Alexander : la conscience n’est ni produite ni limitée par le cerveau comme la pensée scientifique dominante continue de le croire, et s’étend bien au-delà du corps. « Il est désormais évident pour moi que l’image matérialiste du corps et du cerveau comme producteurs plutôt que véhicules de la conscience humaine est caduque. A la place, une représentation nouvelle du corps et de l’esprit est déjà en train d’émerger. Cette représentation, à la fois scientifique et spirituelle, donnera de la valeur à ce qui a toujours été privilégié par les plus grands scientifiques de l’histoire : la vérité. »
S’il lui a fallu des mois pour parvenir à accepter ce qui lui est arrivé et pour en parler sans détour, le docteur Eben Alexander a récemment annoncé vouloir « passer le reste de sa vie à enquêter sur la nature véritable de la conscience, et prouver à ses pairs scientifiques mais aussi au reste du monde que nous sommes bien plus que seulement nos cerveau
(www.inrees.com)


http://www.inrees.com/articles/Le-paradis-existe-selon-un-neurochirurgien-americain/ (http://www.inrees.com/articles/Le-paradis-existe-selon-un-neurochirurgien-americain/)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 03 Octobre 2013 à 15:06:39
Dans la suite : vision philosophique , je laisse ce lien sur le grand philosophe Henri  Bergson

http://www.detambel.com/f/index.php?sp=liv&livre_id=2515   (http://www.detambel.com/f/index.php?sp=liv&livre_id=2515)


A lire  en  particulier le dernier paragraphe assez beau

L'expérience mystique
Le Créateur est en continuité avec son œuvre. Immanent à sa création, il est comme elle, inachevé, en devenir : « Dieu n'a rien de tout fait » (L'Évolution créatrice). Dieu ne se confond pas avec l'Univers : il ne se réduit pas à chacune de ses créations, il est la « source » incessante de mondes nouveaux. Dieu s'identifie à la supraconscience qui est l'origine et le principe de la vie et de toutes choses ; et il est lui-même vie.
L'expérience mystique complète l'intuition philosophique de l'élan vital en révélant la nature de Dieu. Le grand mystique aperçoit que Dieu est un élan, cet élan une émotion, et cette émotion l'amour. Dieu est amour, et c'est pour cela qu'il est créateur, « l'énergie créatrice devant se définir par l'amour » (Les Deux Sources de la morale et de la religion). L'attribut principal de Dieu n'est ni l'omniscience ni l'omnipotence, mais une capacité prodigieuse et supra-intellectuelle d'émotion. Le mysticisme introduit à la vraie morale. Quand la volonté coïncide avec l'élan originel pour le continuer, elle atteint sa perfection. Le mysticisme représente cet idéal : il se caractérise par la spiritualité, la simplicité de vie, le désintéressement et l'amour envers tous les hommes.
 



J'aime bien cette idée : " Dieu est un élan, cet élan une émotion, et cette émotion l'amour"  ce même élan qui nous pousse à aimer  et qui fait battre notre cœur dans  cette émotion , c'est la plus forte expérience pour un homme digne de ce nom ,  je crois que  c'est simplement  Dieu qui est en nous et qu'il nous faut révéler en soi même   (pour ceux qui sont croyants) je ne veux  convaincre quiconque ici .  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 03 Octobre 2013 à 18:53:43
Allo tous/tes.. :D

Ce matin en lisant les extraits (de vie) de l'une d'entre nous ici sur TLD, j'ai découvert le fil sur les NDE.. que je ne connaissais pas d'ailleurs puisqu'il était dans la section "suicide" ( :-[  :-\).. J'y vais jamais.. Trop angoissant pour moi qui vie avec ce spectre autour de moi depuis tellement d'années!!
Et je suis tombé sur ceci, d'une durée de 57 minutes, et qui parle de différentes personnes ayant vécus une NDE, j'ai vraiment aimée..
Je crois que Willy en avait déjà fait mention..
Le voila, pour ceux que cela intéresse..:  http://www.dailymotion.com/fractelplanck#video=xshop5

Sam, j'ai bien visualisée les deux "séances de méditations guidées" que tu nous as référés au début de la semaine.. Merci!
hihi.. Alors bien entendu, avant de commencer la séance, je m'installe bien confortablement et fais quelque bonne respiration et "clic" pour que ca commence... Mais voila que je découvre en fait que ce n'est pas, mais là pas du tout ce que je croyais.. En fait c'était une émission de télé qui s'appelle "sagesse bouddhiste" avec des invités qui discutent .. hihi..  ???
C'est quoi cààà.. ???  Moi qui m'attendais à être guidée et concentrée à respirer..
Dois-je comprendre que la méditation bouddhiste c'est d'écouter des gens qui se parlent...
Attention là hein.. je ne ridiculise personne là.. j'essaie juste de comprendre..
Et même chose d'ailleurs l'autre jour, lorsque petite fée m'avait, elle aussi envoyée "une méditation" qui durait environ 1h45 minutes (mais elle a eu la gentillesse de m'avertir à l'avance de sa longueur ainsi que d'une certaine ennuis en visualisant ::)..).. et dont le moine entouré d'enfants au tout début nous montrais un petit arbre et ensuite une graine d'arbre.. et il disait en regardant la graine qu'il voyait l'arbre.. et bla bla ... finalement je l'ai regarde un long 7 à 8 minutes et j'ai tout éteint... vrrrrraiment trop long.. J'ai pas la patience, mais la pas pantoute!! 
Mais un sincère Merci.. et s'il vous plait ne vous gênez pas à continuer de m'en envoyez d'autres.. ici même ou en mp, j'apprécie vraiment ;)
 
Vous savez que vous avez de la chance par chez vous d'avoir cette émission (sagesse bouddhiste) à la télé.. Et en plus ca ne dure pas longtemps, 15 minutes.. vraiment bien!!
Nous n'avons rrrien de tout ca ici.. dommage!!

Alors ma philo personnelle d'aujourd'hui.. "Je devrais apprendre à être moins pressée et plus patiente..pppffftt PAS FACILE..hihi"

et ben voila pour aujourd'hui.. :D
Au revoir
Sylvie :-* :-*     
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 03 Octobre 2013 à 22:09:58
Petite Fee, je crois qu'il y a eu confusion dans un précédent message. Tu m'avais dit que tu n'adhérais pas au Livre des Morts tibétains et moi j'avais cru que tu n'adhérais pas au livre et à la petite histoire des grenouilles, en fait ce sont deux livres différents, le livre que j'ai mentionné est 100 fois plus précis et clair que le Livre des morts tibétains.


Des vidéos sur "suivre sa respiration, une méditation guidée", ok, patience, je vais voir...


Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 03 Octobre 2013 à 23:00:21
Bonsoir,

J'ai découvert cette discussion, et vraiment je peux dire que je ne comprend pas tout du tout.
Mais cela reste intéressant de voir que des personnes se questionnent sur tout ça...


"Posté par": willy

J'aime bien cette idée : " Dieu est un élan, cet élan une émotion, et cette émotion l'amour"  ce même élan qui nous pousse à aimer  et qui fait battre notre cœur dans  cette émotion , c'est la plus forte expérience pour un homme digne de ce nom ,  je crois que  c'est simplement  Dieu qui est en nous et qu'il nous faut révéler en soi même   (pour ceux qui sont croyants) je ne veux  convaincre quiconque ici .  


Moi je cherche partout à être convaincu... En vain...
Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'il n'y a que ça qui peut me sauver...

Germinou, comment croire que les gens sur la vidéo sur les nde sont sincères?
Ca peut, comme ça peut être des bobards... Comment savoir?!
Qui sont les journalistes ayant monté le truc?
Les gens sont tellement capables de tout...

Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 03 Octobre 2013 à 23:24:00
Moi je cherche partout à être convaincu... En vain...
Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'il n'y a que ça qui peut me sauver...

Rose , le pb c'est que si des gens racontent tout ce qui s'est  passé dans un bloc opératoire et dans d'autres lieux  alors qu'ils sont en arrêt cardiaque  et  que ce qu'ils disent est vérifié par la ensuite (et ce sont des millions de cas ) , alors  les septiques restent septiques et ceux qui  restent ouverts s’interrogent sur la vraie nature de notre conscience  de  plus  qu'aucun neuroscientifique  ne sait ce qu'est la conscience humaine et que les plus grands neurologues (comme le Professeur Laplane au CHU de la Pitié-Salpêtrière  et bien d'autres ...)  constatent aussi  que la conscience n'est pas matérielle donc non physique , c'est autre chose qui échappe à la destruction du corps , c'est simplement nous , notre Moi profond  .

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 03 Octobre 2013 à 23:32:39
C'est tellement compliqué de comprendre quelque chose qui nous dépasse...
surtout moi, j'avoue, je suis totalement larguée avec ces histoires de conscience, de coeur qui s'arrête...
J'ai l'impression ces jours ci, de comprendre qu'il y a bien la survie de notre conscience (avec notre mémoire?) mais où va t elle?

Je reconnais ne pas chercher partout le sens de la vie, de toute cette spiritualité, mais vraiment si j'ai une chance de serrer ma fille dans mes bras à nouveau...

Pour le coup, c'est pas haut perché, c'est très primaire, j'ai presque honte de poster ça... :/
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 03 Octobre 2013 à 23:37:09
partout le sens de la vie :  c'est l'amour , c'est la seule chose qui est réelle et indestructible alors c'est le contraire de ce qui est "primaire" 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 04 Octobre 2013 à 00:37:10
Rose Enchantée, lis mes posts dans ce fil (inutile que j'écrive à nouveau) mais il faut que tu saches 2 choses:

- Ce qu'il y a après la mort, la réincarnation, NDE, la conscience, enfin tout ce qui se cache derrière cette vie matérielle: tout est en toi! Tu le sais car comme nous tous tu l'as traversé. La preuve tu es là, vivante, or la vie ne peut exister sans la mort et vice versa. Comment es-tu arrivée dans ce corps que tu habites actuellement ?

- Les questions contiennent les réponses. C'est parce qu'on a déjà une réponse qui s'est forgée dans notre esprit que la question peut se traduire en parole. Les questions ne servent pas à recevoir des réponses, elles sont là la plupart du temps pour demander une confirmation à autrui sur la pertinence ou non de ce qu'on pense.


Bonne nuit
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 04 Octobre 2013 à 01:28:30
Je vais relire et réfléchir...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 04 Octobre 2013 à 02:01:37
HAHA.. Bon Dieu que je vous aimes tous/tes..

Sincèrement merci d'être là vous me faites du bien ;)

Il ne sert à rien d'essayer de convaincre Rose-Anchantée..
Ici nous discutons de Tout.. sans jugement pour ceux qui croient ou non.. c'est correct.. Nous sommes tous égaux et en plus ai-je besoin de rajouter que nous sommes tous ici pour la même raison  :-\..

Rose-Anchantée je suis désolée mais je me suis écroulée de rire en te lisant.. ;D
Tu me fais vrrraiment pensée à ma très bonne amie Juju.. qui a des doutes tout comme toi.. et quelque fois elle réussit a me remettre en doute moi-même!!
Mais c'est excellent et correct comme ca.

Alors pour répondre à ta question Rose-Anchantée...
Germinou, comment croire que les gens sur la vidéo sur les nde sont sincères?
C'est que, il y a plus de 25 ans déjà, ma coiffeuse, dans le village ou je suis née, en a fait personnellement l'expérience suite à un grave accident de voiture!
Bien entendu il n'y avait aucun non pour nommée cela à l'époque.. c'est en venant sur tld que je l'ai appris!
Elle est passée de la fille qui avait peur de vieillir à cause de la mort, à la fille déçu d'être revenu et ayant hâte de vieillir pour pouvoir re-mourir!!
Mais tu sais Rose, c'est correct que tu n'y crois pas.. Cela te fera une très belle surprise lorsque ton tour viendra.. ;)

Merci!
Au revoir..
Sylvie :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 04 Octobre 2013 à 02:52:43
Merci à toi germinou

http://www.youtube.com/watch?v=sSuT4kmW7t0 (http://www.youtube.com/watch?v=sSuT4kmW7t0) écoutez cette vidéo

et méditez sur ça :  

« Quand cette expérience impressionnante se produira, elle te paraîtra aussi simple et naturelle que d'être assis ici, sous les étoiles, mais tu deviendra alors chacune des étoiles qui dansent dans le ciel. »Deepak Chopra à propos de la conscience cosmique

Bonne nuit  :-* On ne meurt jamais .


 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 04 Octobre 2013 à 10:40:12
Pour moi, ne pas y croire, c'est ne pas croire en ma fille...
Mon petit ange...

Et c'est horrible je trouve...
Je me sens mal avec ça...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 04 Octobre 2013 à 12:17:37
ROSE enchantée , je pense que tu dois te mettre en contact avec Petite Fee qui a aussi perdu sa fille. Elle est ici.

Vidéo sur la méditation guidé, mais c'est en anglais, je pense que tu comprends l'anglais Germinoou puisque tu habites au Quebec.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 04 Octobre 2013 à 14:00:44
coucou tous et toutes, génial du monde sur le fil philo et spirit (avec ou sans S) ih ih

sur discussions générales en page 3, j'ai mis un fil avec des méditations (autohypnose) à télécharge en français, elles sont très chouettes, Bernadette.
j'ai 2 autre séances auto hypnose "dépression" et "le deuil", je retrouve le lien et vous le donne.
toutes m'ont bien aidées.
et c'est uniquement des relaxations et pas du blabla et conférences...

j'ai laissé pas mal de signes de ma fille sur "y at'il des signes", de mon père et de mon frère aussi...
aucun doute, impossible que cela soit une imposture, c'était des choses trop intime sur ma façon de penser.

en 1988, lors de l'accouchement de mon fils, la naissance c'est mal passé et ils ont du m'endormir.
le lendemain, le chirurgien et l'anesthésiste sont venus me voir en me posant des questions tout de même bien bizarre.
"vous souvenez vous de vos rêves, vous rappelez vous de quelque chose"...
j'avais 23 ans, et ne savais pas tout ce que je sais aujourd'hui.

j'avais juste en mémoire, un merveilleux rêve. Je flottais dans une aura lumineuse, des millions d'étincelles lumineuses, joueuses, et vivantes.
et oui, vivantes, je ne sais pas comment, mais elles vivaient autour de moi mais aussi en moi.
j'étais moi et en même temps elles, j'étais aussi cette lumière, j'étais distincte mais aussi dans cette lumière.
cela semblait tout à fait normal.
et puis surtout alors que je ne parlais pas, et la lumière non plus, je savais que tout allait bien et que tout irait toujours bien, qu'il ne fallait pas que je m'inquiète.
je ne serais jamais seule, ni sur terre ni ailleurs.

cela ne fait que qlq mois que j'ai enfin réalisé que c'était une expérience spirituelle, une nde ? j'ai demandé mon dossier pour savoir vraiment ce que j'ai vécu alors physiologiquement.
c'est devant une émission de tv que j'ai percuté, en entendant une expérienceuse décrire son expérience ; et là une  évidence est venue, je savais de quoi elle parlait.
pendant qu'elle parlait, je me revoyais dans cette lumière, cet amour, et je me suis sentie alors si heureuse, si rassurée.

en tout cas, depuis cette prise de conscience, toute ma culpabilité a disparue, comme par enchantement.
j'ai l'impression que toutes les cellules de mon corps se sont alignées dans le prolongement de cette expérience, comme si enfin, je pouvais comprendre ce qui m'était arrivé il y a 25 ans.
j'ai eu d'autres souvenirs qui sont remontés durant cette expérience, d'autres informations qui m'ont été donné alors.
peut être ces informations étaient elles restées bloquées dans mon adn, je ne sais pas...

mais ce dont je suis sûre, c'est que la vie n'est pas une fin en soi, mais juste une étape, et si nous sommes sur terre c'est pour exprimer cet amour envers les autres mais surtout envers nous même.
faire la paix avec soi même est notre premier devoir, car ainsi nous pouvons aimer les autres dans toute la liberté possible et les respecter pour ce qu'ils sont et respecter leur choix de vie et de mort aussi, car c'est leur expérience et non là notre.
la mort est une partie intégrante de la vie.
dès que l'on donne la vie, nous donnons automatiquement la mort.

mais d'un point de vue symbolique, lorsque nous accompagnons une personne dans la mort, nous l'accompagnons aussi dans sa renaissance.
et savoir cela c'est aussi savoir à quel point nos décédés avaient une confiance et un tel amour pour nous, qu'ils nous choisissent aussi pour les accompagner à leur renaissance.

la naissance et la mort (la renaissance) doivent être entourés d'amour, l'amour peut être un peu plus terrestre à la naissance mais amour impersonnel et universelle dans l'accompagnement de la mort (la renaissance).

ils ne sont pas tristes là haut, ils sont joyeux et nous poussent à exprimer la joie, l'amour.
une vie, c'est comme une récréation dans un parcours scolaire, jusqu'à ce qu'on ait le diplôme de "la maitrise de la vie".
si je pouvais seulement, vous insuffler à travers le clavier, cette joie immense et cette assurance que j'ai vécu ce 2 sept 1988, cet amour inconditionnel, je le ferais.
nous allons tous nous retrouver là haut, ou à côté sur un autre plan, alors pourquoi pleurer ? si ce n'est pas aujourd'hui, c'est demain, la vie est très courte, un battement de cil dans tout l'univers.
ici, sur terre, nous avons à nous libérer des conditionnements, des fausses croyances, d'une notion de justice erronée, la vraie justice n'est pas celle que nous pensons.

lorsque j'ai fait cette expérience, on m'a dit, ne t'occupes pas de faire la justice, laisses nous faire notre travail et toi fais le tiens.
ih ih, je travaillais dans la justice et qlq années après j'ai démissionné, et je fais maintenant le travail que je pense devoir faire, aider les autres et m'aimer.
car en m'aimant j'apprends aux autres à s'aimer sans cette foutue culpabilité que la société et l'éducation nous a faussement distillée.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Méduse le 04 Octobre 2013 à 14:23:10
Je t'envie petitefée d'avoir eu cette NDE. Cela te rapproche de ta fille.
Tu es d'une grande sagesse. Merci
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 04 Octobre 2013 à 14:48:25
En tout cas, depuis cette prise de conscience, toute ma culpabilité a disparue, comme par enchantement.
j'ai l'impression que toutes les cellules de mon corps se sont alignées dans le prolongement de cette expérience..

C'est cela que je recherche, ma culpabilité me tue un peu plus chaque jour..
Ca ne serai que moi, peu importe, mai mon fils doit avoir une vraie maman.
Il le mérite, il a assez souffert!!!!

Merci pour ton témoignage en tout cas
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 04 Octobre 2013 à 15:37:34
et ce n'est pas pour ton fils que tu dois vivre.

alors regardes en face ta culpabilité, les yeux dans les yeux, affrontes là.
comme j'ai pu le faire, une nuit, ou je ne voulais qu'une chose , mourir.
j'ai tant pleuré cette nuit là, encore, la culpabilité me rongeait.
et si j'avais, et si, et si , et si........................................
je n'arrêtais pas de me culpabiliser.
puis à force d'épuisement, à force de pas d'issus, j'ai capitulé.
j'ai compris à quel point je me rendais responsable de tout, je voyais à quel point je ne me pardonnais de rien, que je ne faisais jamais assez bien.
et j'ai compris, en tournant mon regard sur moi à quel point je ne m'aimais pas, et ça m'a fait si mal de voir comment je pouvais me faire mal encore, et toujours.
j'ai alors eu de la compassion pour moi, ça m'a fait de la peine pour moi, j'étais désolée pour moi et enfin, enfin, je me suis pardonnée.
pardonnée de ne pas être la mère toute puissante, que je ne pourrais pas être cette mère toute puissante, et que cela ne servais à rien de courir après une utopie, une illusion.
quel grand moment et cela grâce à ma fille et son départ.
ma fille m'a réconcilié avec moi même, quel beau cadeau.
Alors juste à ce moment, j'ai vu sous un nouvel angle, j'ai vu comment j'ai pu l'accompagner, comment je l'ai élevé avec ce que j'étais et je sais que j'ai essayé de faire au mieux de mes possibilités.

donc cette mère toute puissance est morte et bien morte, j'ai accepté d'être une mère humaine et j'accepte aujourd'hui que tout est ainsi, et tout est bien ainsi, tout est logique et juste car logique.
j'accepte aujourd'hui de ne pas tout savoir, de ne pas tout pouvoir régler, de ne pas être parfaite et de l'assumer.
je m'assume telle que je suis et personne, même pas moi ne doit juger.
cette mère toute puissante nous est inculqué par l'éducation, la morale sociale, ce qui est faux.

qui te dis, Rose enchanté que tu n'es pas la mère qu'il faut à tes enfants ?
qui te dis, que tu n'as pas justement agis comme tu devais le faire ?
en faisant au mieux.
fais comme j'ai fait, laisses mourir cette mère toute puissante et nait à ce que tu es, c'est l'estime de soi et non l'égoïsme. :-* :-* :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 04 Octobre 2013 à 15:56:28
la culpabilité est une émotion de rejet, c'est terrible.
en culpabilisant, nous nous rejetons !
de quel droit le faisons nous !
nous allons nous même alors à contre sens de la vie.
nous allons vers la mort, la mort de notre souffrance nourrit par la tristesse, la douleur et la culpabilité.
c'est le serpent qui se mort la queue, un cercle sans fin.
la culpabilité, nous montre alors un chemin, nous porte vers le chemin de la libération.
la mort nous renvoie à notre propre mort, la mort de nos désirs, de nos illusions, de nos devoirs, de notre façon de penser la vie, de nos liens avec les autres.
nous pouvons voir alors à quel point nous vivons à travers les autres.
non, non, nous devons vivre pour nous même d'abord, nous devons développer des qualités de cœur avant tout pour nous même.
Ici nous parlons d'amour, de compassion, de respect, de générosité, d'altruisme, toute ces qualités que prône toute religion et mouvement spirituel.
mais toutes ces valeurs, nous devons, d'abord les expérimenter sur nous même.
sinon, c'est comme un dentiste qui soigne les dents des autres et qui a des caries,
comme un cordonnier qui marcherait pied nus,
comme un médecin qui ne se soignerait pas....
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 04 Octobre 2013 à 15:59:19
Je me rend compte que cette culpabilité est synonyme d'egoisme.
Car elle me bloque avec moi même et prend toute la place.

Et mon fils? Et ma fille au ciel?
Je suis omnubilée par le fait que je sois mauvaise...
Mais je le pensai déjà avant, j'ai jamai eu confiance en moi...
Je l'ai perdu il y a de ça, des années, j'été une petite fille, car oui à 14 ans, j'été une petite fille...
Et avant l'accident qui m'a fait perdre ma princesse, cet incident qui a eu lieu lors de mes 14 ans m'a toujour hanté...
Me rongé de l'intérieur, me faisait me sentir mauvaise, morte en dedans...
L'accident, la perte de mon amour, m'a fait pensé que cet incident minime d'il y a tant d'année été du pipi de chat à côté du drame que je vivais...

Et je me rend un peu compte aujourd'hui, que non... Ma façon de vivre le drame d'aujourd'hui est peut être dicté par mon comportement d'avant justement...

C'est réellement compliqué... Quand je dis que j'ai trè envie de mourir, c'est peut être cette personne qui se déteste tant que je veux voir mourrir...
J'espère que cela va cheminer dans ma caboche... C compliqué d'y faire rentrer quelque chose?

Merci pour tes mots si juste petitefée et o combien je voudrai m'approcher de ce que tu a ressenti cette nuit là!!!!!
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Ladyhawk le 04 Octobre 2013 à 16:24:38
Quand je viens sur le forum, ce fil est le premier que je lis.
J'adoooore vos commentaires, vos analyses à tous
(avec quelques "préférences" pour certains, je l'avoue).
Pour ma première intervention ici, je dirai que ...
donner son avis, oui, bien sûr,
mais rester "modeste", respectueux de l'évolution de chacun,
ne pas chercher à convaincre qui que ce soit
me paraît primordial, essentiel et indispensable.

Je crois que, tous ici, nous sommes en grande recherche,
pleins d'interrogations.
Parfois, nous trouvons des réponses,
ou des possibilités de réponses que nous devons étudier longuement
avant de les intégrer (ou pas).
Je veux "dire" par là que, pour ma part, je ne prends rien pour argent comptant,
et je suppose qu'il en est de même pour vous.
Libre à nous d'adhérer ou pas à ce qui nous parle,
ce qui nous est proposé ...
ce qui trouve écho en nous compte tenu de notre vécu, notre sensibilité, notre ressenti.

Remettre en cause la légitimité, la réalité des témoignages de ceux qui ont (auraient)
vécu une NDE (EMI, EMP) ne me choque pas.
Au contraire !
Par contre, les rejeter tous d'emblée serait une grossière erreur à mon sens.
A mon humble avis, les farfelus, amateurs de sensationnel,
doivent très vite se retrouver démasqués.
L'étude de ces "phénomènes" par des professionnels est très "pointue",
ils connaissent le sujet sur le bout des doigts, même s'ils ne maîtrisent pas tout, loin de là,
et sont, je pense, en mesure de déceler le vrai du faux (inventé de toute pièce).

J'invite ceux qui veulent en savoir plus sur ces études de cas "hors norme"
de lire (entre autres) les ouvrages d'un médecin réanimateur anesthésiste
Jean-Jacques Charbonier.
Par exemple :
- les 7 bonnes raisons de croire à l'au-delà
(le livre à offrir aux sceptiques et aux détracteurs)
- la médecine face à l'au-delà.

Faciles à lire, ses ouvrages ne manquent pas d'humour,
et portent vraiment à réflexion !

Pour finir aujourd'hui, j'aimerais partager avec vous une histoire dont mon Père a été témoin.
Dans sa prime jeunesse, en vacances à la campagne,
il participait aux travaux de la ferme.
Un voisin agriculteur est déclaré mort.
Les funérailles sont organisées,
et comme l'homme était "bon vivant",
après la messe en grandes pompes tout le village avait prévu une "fête"
en l'honneur du défunt.
Quelques jours après le décès, la cérémonie a lieu à l'église.
Pendant le moment de recueillement, silence ...
Mon Père disait que l'assistance aurait pu entendre une mouche voler ...
Mais là ... incompréhension générale,
plusieurs "tocs tocs" retentissent.
Et tout le monde présent réalise (au bout d'un moment)
que les bruits viennent du cercueil !!!!
Celui-ci est finalement ouvert par le curé lui-même, le "mort" s'assoit et dit :
"Vous vouliez m'enterrer ?
Mais je ne suis pas mort !
Pas encore !!
Allons fêter ça tous ensemble !"
Évidemment, fin de la cérémonie funèbre
et le village (avec le supposé "mort") s'en est donné à cœur joie durant plusieurs heures ...
Personne ne lui a posé de questions forcément,
et quand bien même ?
Aurait-il répondu ?
Aurait-il osé raconter par où il était passé entre son état de mort apparente
et son "retour" sur terre, ce qu'il avait vu, qui ?
J'en doute ...
Quand on sait que, de nos jours encore, les expérienceurs
hésitent à se confier par crainte de passer pour des dingues ... que penser de nos anciens !?

Je vous souhaite une belle et sereine après-midi à tous.  :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 04 Octobre 2013 à 17:53:05
en fait, j'ai pu lire (je ne me rappelle plus ou) que seuls les expérienceurs pouvaient déceler les faux-expérienceurs.
car il arrive à un moment ou un autre dans le discours, un ressentit par les autres d'une illusion d'une tromperie.
parce que comment peut on légitimer une NDE ?
puis est ce bien une NDE ?
ou,  une EPM : expérience Péri mortel
ou, NDA : expérience accrue au seuil de la mort
ou, ADC : expérience de communication que les vivants connaissent spontanément avec les défunts
ou IADC : communication induites par des techniques de psychothérapie (hypnose, emdr, médium)
ou EMC : état modifié de conscience
ou PPM : accompagnement des mourants et des phénomènes péri-mortels.
tiré du livre "expériences extraordinaires autour de la mort" réflexion d'un psychiatre sur la science et l'au delà, avec préface du Dr JJ Charbonier.

et oui, nous, humains avons besoin de codifier ce que nous ne maîtrisons pas, ne comprenons pas.
de mettre dans des petites cases pour notre petit cerveau rationnel.
qu'il y ai des faux expérienceurs, peut importe, ce qui compte c'est les faits relatés, d'un bout à l'autre de la terre, à des époques différentes, par des gens de tout milieux. et parmi tous ces gens, ils y a des personnes sincères et bouleversées par quelque chose qu'il doivent garder au fond d'eux même de peur de passer pour un doux dingue.

comment parler de telle expérience sans risquer d'être juger ou passer pour un fou.
donc vive les réfractaires, ceux qui pensent avoir les pieds bien accrochés à la terre.
et mettent en doute dès l'instant ou cela ne rentre pas dans leur compréhension.
eux, ont le droit de juger.
je pense que les réfractaires devraient aussi être plus respectueux de l'évolution de chacun.

puis les expérienceurs ne cherchent pas a convaincre, l'expérience leur suffit à eux même, car elle bouleverse et leur vie et eux même.
Ceux qui cherchent et décortiquent ne sont pas les expérienceurs, ce sont les autres, qui sans arrêt essaient de repérer le vrai du faux, d'amener les contradictions, augmentant le flou, et l'irrationnel.

je ne pense pas que les professionnels maîtrisent justement et je ne pense pas qu'ils connaissent le sujet non plus sur le bout des doigts,
seuls les professionnels du médical ayant eux même vécus une NDE, adhèrent ensuite.
puis tu peux vivre une NDE sans pour autant avoir fait un arrêt cardiaque (NDA)

comment peux tu déceler une personne qui croit avoir vécu une NDE, alors que c'est une NDA ?
est ce un charlatans alors ?

les EMI ouvrent un champ complètement inconnu et même impensable il y a qlq décennies.
et comme par hasard, les expériences relatées correspondent assez bien à certains récits ou religieux ou spirituel.
la physique quantique (physique énergétique) se rapproche de plus en plus des écrits spirituels et cela que nous le voulions ou pas.

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 04 Octobre 2013 à 19:46:41
J'aimerais (à propos de la physique quantique ) citer  le physicien Léonard Susskind .  J'ai déjà laissé une vidéo sur un de ses cours (en anglais)  sur l'univers holographique , donc  je le  cite :

Lorsqu'une particule interagit avec une autre, elle peut être absorbée, être réfléchie, ou encore se désintégrer en plusieurs autres particules. Mais on peut toujours reconstituer son état initial charge électrique, masse, impulsion, etc. à partir du produit de ses interactions. L'information portée par cette particule se trouve, ainsi, toujours conservée. Il s'agit d'une loi fondamentale de la mécanique quantique, et peut-être même du principe le plus important de toute la physique, qu'elle soit quantique ou « classique ». Considérons l'exemple concret d'un ordinateur. Les informations stockées dans son disque dur peuvent être « effacées ». Mais elles ne sont, en réalité, qu'éjectées dans l'atmosphère, sous la forme d'une quantité d'énergie absorbée par les molécules environnantes. Les informations initiales se retrouvent totalement brouillées, irrécupérables en l'état de la technologie actuelle. Mais elles n'ont pas disparu pour autant !    

Notez  : " irrécupérables en l'état de la technologie actuelle"  !!  :o    8)   ça veut simplement dire que si vous avez des images stockées ou autres données sur votre disque dur  et que celui ci soit incinéré , complètement  détruit  , il est possible physiquement de récupérer vos images et toutes vos  données même dispersées en chaleur dans l'atmosphère et ce ,   d'une manière ou d'une autre  !  ( l'information ne disparaît jamais ) ,  à méditer   ;) .      

Vous pouvez retrouver l'article complet ici http://www.larecherche.fr/savoirs/dossier/leonard-susskind-univers-est-hologramme-01-02-2009-87064 (http://www.larecherche.fr/savoirs/dossier/leonard-susskind-univers-est-hologramme-01-02-2009-87064)  (Revue la Recherche , qui n'est pas une revue ésotérique spécialisée pour raconter n'importe quoi )  

Ou est stockée notre mémoire ? nos souvenirs ? aussi à méditer ...  

      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Méduse le 04 Octobre 2013 à 21:24:41
Au lieu de lire l'ouvrage  " les 7 bonnes raisons de croire à l'au-delà " du Dr. Charbonier, vous pouvez aussi écouter sa conférence avec le même contenu :
http://www.youtube.com/watch?v=o6MYSFS0alY

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Ladyhawk le 04 Octobre 2013 à 21:31:20
Coucou Willy.
Tu as été plus rapide que moi en terme de réponse.

@petitefée :

Ce n'est pas parce que nous ne connaissons pas,
nous ne maîtrisons pas certaines choses qu'elles n'"existent" pas !!
Nous sommes bien d'accord ?

La "science" et moi, ça fait 2 !
Comme toi, petitefée (si j'ai bien suivi tes posts ...?), je suis aussi une littéraire   :)
Je viens d'apprendre que je serais l'intellectuelle de mon immeuble   ;D
(Je préfère en rire).
Les abréviations que tu utilises ne me sont pas forcément familières ...
(je n'ai pas eu le temps de creuser la question outre mesure, j'en suis désolée).

Cependant, une chose me parle grandement :
vivre une NDE bouleverse considérablement le présent et le devenir d'une personne.
Au point que :
- ou elle préfère n'en parler à quiconque de crainte d'être incomprise,
considérée comme "dingue" etc...
- ou elle évoque le sujet avec une personne déjà en recherche, en étude de cas ...
- ou elle se livre au tout venant, naïvement (je n'y crois pas vraiment) ...

J'imagine la première option comme étant la plus courante ...?
Je ne peux que comprendre, mais quel dommage !!!
Quel dommage !
Je me permets de lancer un appel :
tâchons tous d'être à l'écoute les uns des autres, (si ce n'est pas déjà le cas),
pleinement, entièrement,
soyons tolérants malgré (éventuellement) nos différences de cultures, d'éducation,
saisissons la chance que nous avons ici, de pouvoir nous exprimer librement,
d'être lus, et de recevoir des réponses à nos interrogations.

@Willy :

comme je le disais précédemment, je suis une littéraire.
Pourtant, je m'intéresse depuis peu à la physique quantique .... (why??? i don't know!)
la théorie des cordes etc ...
Ah ben .... c'est pas simple hein !!?   ;D
Loin s'en faut !!!!
Maintenant, si je te suis bien .... :
un de mes disques durs serait HS ?
Qu'à cela ne tienne ... je "pourrais" récupérer toutes mes données ?
Quand ?
Tu dis que la technologie actuelle ne le permet pas pour l'instant ...
Ça me fait une "belle jambe" d'imaginer que mes "héritiers" pourraient fouiller là où j'ai pu "naviguer" !!  ;D

Mais dans le fond, je m'en fous puisque je ne serai plus là.
Je crois que je "déraille", "défaille",
ces derniers jours étaient plutôt forts en émotions ...
Sorry ...  :-[

Je vous souhaite à tous une bonne nuit  ;)

Ladyhawk  Bisou   :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Ladyhawk le 04 Octobre 2013 à 23:09:28
C'est vrai Méduse, j'ai visionné bon nombre de conférences de Jean-Jacques Charbonier sur Youtube
et je les trouve plus qu'intéressantes.
(L'épisode de la pendule est ... sidérant !)
J'apprécie beaucoup l'homme, médecin anesthésiste réanimateur,
mais néanmoins en perpétuelle recherche, connaissance,
très à l'écoute de ses patients.
De plus, je suis convaincue qu'il reçoit des "messages" en salle d'op, avant, pendant et après les interventions.
Il étudie tous les cas "bizarres", sans à-priori,
mais avec beaucoup de recul, d'intelligence,
d'ouverture d'esprit (rare chez les médecins, et crois-moi, j'en ai "pratiqué" plus d'un !!)
Bonne nuit à toi et à ceux, celles, qui nous liront.
Lady  :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 04 Octobre 2013 à 23:15:56
oui intéressant non ? mais c'est pas moi qui dit tout cela c'est Léonard et il est plus fort que moi en physique . L'information de toute l'humanité et de tout les processus vivants ou non ainsi que les lois physiques ,  toute l'information de l'univers se conserve . Nous même nous avons une mémoire , des souvenirs mais rien individuellement non plus  ne disparaît de nous , tout cela demeure éternel ,  même en passant dans un trou noir pour  se transformer en énergie , l'information reste toujours (voir la vidéo de Léonard)  , l'info  est immatérielle ,  simplement la matière la code comme sur un support sur  des ondes électromagnétiques ou des cartes perforées ou des neurones et l'information passe ensuite  sur d'autres supports et voyage ailleurs mais reste identique ,  même sans support physique  l'information   une fois créée demeure pour toujours , c'est une  loi  profonde de la Nature et c'est par la mécanique quantique qu'on l'a trouvé . On est pas loin de la mémoire akashique ...           Bonne nuit  :-* 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Ladyhawk le 05 Octobre 2013 à 01:30:18
Pas loin de la mémoire Akashique ???
J'entends parler de "ça" depuis tant d'années !!!!!!!
Sans pouvoir expliquer pourquoi, comment,
j'aurais tendance à y adhérer de façon ... intuitive.
Et je sais que je dois faire confiance à mon intuition :
je me suis "plantée" quand je ne l'écoutais pas,
à contrario, quand j'en tenais compte tout passait très bien !
Un récent exemple, "tout bête" :
hier, à une station service, je regonfle les pneus de ma voiture.
Sur la 4ème et dernière roue, je trouve une plume d'oiseau, un duvet.
(Il paraît que ça veut dire :
""On" est là, on te protège".)
Je l'enlève, le garde précieusement avant de quitter la station.
Ne me demandez pas pourquoi !
Je n'avais même pas démarré qu'un scooter fait une mauvaise manœuvre, emboutit ma voiture
et me "déglingue méchamment" le bas de caisse arrière.
On discute avec le conducteur qui n'avait qu'une partie de ses papiers sur lui !
Impossible de faire un constat.
Il me laisse son adresse, son numéro de téléphone, m'envoie un mail avec sa carte d'identité,
et me promet qu'on fait un constat le lendemain (aujourd'hui).
Un peu inquiète, je repense à la plume duvet ....
et je me dis qu'"ils" me protègent.
OK. Je fais confiance.
Ce soir, le constat est fait.
Effectivement, "ils" m'ont protégée.
Je les remercie vivement même si ce n'est qu'une question de tôle froissée.
Désolée, je sors "un peu" du contexte de ce fil,
mais je trouve que c'est tellement bon de saluer l'honnêteté de gens que l'on ne connait même pas !
Passez une bonne nuit !
Lady
   :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 05 Octobre 2013 à 01:38:24
Bonsoir

C'est marrant, aujourd'hui justement j'ai entendu citer à la télé spinoza ;)
J'ai pensé à ta signature willy!

Quand je vous lis, ça ne me rassure pas, car toute cette physique quantique etc, ça me semble bien froid et technique...
L'impression qu'on est des machines, disque dur et carte mémoire... Et quand on meurt, des infos demeurent...

Mais par exemple, si nous passons de monde en monde, sans garder souvenir des autres vies... On ne retrouve pas "vraiment" nos chers défunts... On les re découvre dans une autre vie, on recommence à zéro... Et donc finalement l'image que j'ai de retrouvé ma fille ne se réalise pas du tout... Et ça me fait réellement l'effet de l'avoir perdue pour toujours...

Je n'embrasserai plus jamais ses petites joues, sentirai sa peau contre la mienne, la prendrait dans mes bras, etc...
Mais, cela sera secondaire car je me sentirai bien et en paix, avec un amour imense autour de moi, une réalité démente etc...
Ca me donne l'effet de prendre une drogue, qui emmène au nirvana, dans une autre réalité où tout est déconnecté de notre réalité.

Enfin, ça me rend triste quoi...
L'impression d'avoir le cerveau gangréné par de mauvaises ondes.

je me pose des question, mai je n'ammène rien au débat, pardon
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 01:58:27
Ha oui Rose   ;)  tu penses à "« Nous sentons et expérimentons que nous sommes éternels »
Spinoza"  Mais oui je te comprends , quand on explique on est toujours en dehors de la vérité , on explique pas un poème ni une fleur  ni une pensée ou un sentiment . L'explication est toujours froide et réductrice , que l'information se conserve on le voit tout les jours par la continuité de la vie , sans accumulation de l'expérience et des mutations de l' ADN  il n'y aurait rien pas une seule cellule vivante et donc pas l'amour d'une mère pour son enfant rien sans l' ADN , ça marche comme ça , c'est tout , rien de plus à dire et ça n'explique rien au fond ? parce que si il y est vrai qu'il a de l'information il y a  aussi autre chose bien sûr mais cet "autre chose" c'est pas une équation mathématique c'est la conscience cosmique et là on peut se marrer évidement   . Quand on parle de mémoire akashique on va vous prendre pour un dingue mais si on parle de Susskind et de la physique on dit  Ah   oui c'est des maths on comprend rien ? Si on fait de la poésie  où qu'on parle de la spiritualité indienne on  va dire c'est de la folie , que des idées et en attendant on souffre on est malheureux  ... Alors OK ?   au final quoi dire ?  j'en sais rien ? finalement je me demande si on peut faire évoluer les idées sur ces sujets ? Si on n'adhère pas ,  aucun argument  marche  , moi je crois qu'on retrouve ceux qu'on a aimé et qu'on aime toujours parce que le lien c'est l' amour  ça ne fait revenir   personne évidement  et personne va être convaincu par ça !  alors au final je sais pas pourquoi j'écris ces trucs sur ce forum ?  C'est des parlotes et ça n'aide personne ? Et je vais pas dire non plus que je suis malheureux parce que ça va pas m'aider à aller mieux et ça ne va pas aider non plus les autres  , alors   c'est moi qui  n’amène rien au débat, pardon . Mais ne t'inquiète  pas Rose  on est pas   des machines ou des disques durs , c'est pas ça   et la suite est plus subtile et au delà de tout ce qu'on peut espérer , alors il n'y a rien à craindre pour la suite  , rien ne sera déconnecté de notre réalité , c'est juste une réalité plus vaste qui l'englobe  et quand on accède à cette réalité plus vaste , on est pas déconnecté pour autant  de notre réalité d'ici bas . Tu la  retrouveras et nous les retrouverons tous avec notre amour . Personne n'est obligé de me croire .      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 05 Octobre 2013 à 02:38:08
La mort est horrible que quand on  ne l'accepte pas (je parle aussi pour moi, j'ai peur de la mort aussi et j'ai aussi du mal à l'accepter), personne sur cette planète ne survit plus d'une centaine d'années maxi, donc la mort est un processus universelle, si on va à l'encontre de ce qui est naturel, on souffre. Pourquoi cherche-t-on à se raconter des histoires sachant que tout homme si sage soit-il mourra? Jésus, bouddha, l'Abbé Pierre, Mère Thérèsa, Gandhi, tout le monde partira c'est une certitude. Notre ennemi n'est pas la mort mais la souffrance.  En acceptant la mort on peut commencer à la comprendre et se libérer de la souffrance qui l'accompagne engendrer par le refus et une soif inextinguible de vivre.


Une petite histoire bouddhiste pour illustrer cela:



Un jour, alors que le bouddha avait atteint l'éveil depuis un bout de temps, il allait de ville en ville entouré par la grande communauté de moine, pour enseigner la voie de la libération aux citoyens. Ils recevait en retour des offrandes de nourriture pour les repas de la journée. Le bouddha qui était réputé pour être l'Eveillé qui a atteint l'illumination et surmonter les souffrances de l'existence (terrestre), résolvant l'énigme de la naissance, de la vieillesse, de la maladie et de la mort, entrait dans un village. Tout le monde accourait pour lui offrir ce qu'il avait de meilleur et de précieux, l'honorait comme doit l'être un sage de son envergure et célèbre sa venue comme une lumière qui dissiperait l'obscurité de la conscience de chaque homme. Une femme qui venait de perdre son enfant, était inconsolable, elle pleurait toutes larmes de son corps, se lamentait. Ayant entendu que le bouddha était dans le village d'à côté, au bord du suicide, elle porta son enfant dans les bras et alla devant le bouddha, qui pensa-t-elle devait avoir des pouvoirs miraculeux, pour lui prier de réssusciter son enfant. Sa prière était si intense que le bouddha ne pouvait pas lui parler. Le bouddha lui répondit alors: " Retourne dans le village, et rapporte-moi un objet provenant d'une maison  où personne n'a connu la mort, après je ressusciterai ton enfant" . Ivre de joie elle repartit dans son village et frappa à la porte de toutes les maisons. Les unes lui répondirent: "nous avons eu bcp de morts ici", "ma mère est morte l'an dernier"; les autres "nous avons perdu nos frères, nos soeurs etc...", si bien qu'à la fin de la journée, découragée, elle retournait voir le bouddha et lui dit : "j'ai compris ce que vous vouliez m'enseigner ce matin..."Le bouddha lui dit : "bien!" et lui tend le corps de son enfant.  Elle le prit  et alla l'enterrer dignement. Elle revient voir le bouddha et s'est faite ordonner nonne pour le suivre jusqu'à la fin de sa vie.


Bonne soirée


SAM
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 05 Octobre 2013 à 02:52:11
il faut travailler pour que ça ne reste pas des concepts, des histoires, des élucubrations intellectuelles, des théories ou des curiosités d'un cerveau qui se malaxe avec des connaissances interminables pour regarder partout sauf en lui-même.

Blaise Pascal disait: " tout les problèmes de l'homme viennent du fait qu'il est incapable de rester seul, assis tranquillement dans une chambre"

Faut accepter la mort, mais moi aussi j'ai du mal...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 02:57:40
Ouais  ben moi  c'est pas ma mort qui m'inquiète et me tourmente après ce qui m'est arrivé mais   c'est plutôt  celle de ceux que j'aime . Notre vie  nous apparaîtra probablement comme un simple rêve  comparé à ce que nous sommes réellement de l'autre côté  mais il est vrai que nous devons vivre ici et souffrir  de ces séparations irrémédiables  sur cette Terre , alors il faut essayer de dépasser cette souffrance pour évoluer mais c'est plus facile à dire qu'à faire    .

      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 05 Octobre 2013 à 03:01:12
willy c'est quoi la théorie des cordes?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 03:05:05
en gros c'est une théorie qui dit que toutes les particules sont en fait des vibrations de ce qu'on appelle des cordes , ce sont des objets mathématiques qui ressemblent a des cordes de piano et chaque harmonique est une particule élémentaire . La matière est un concert d'orchestre .     
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 05 Octobre 2013 à 03:06:00
Willy tu n'as pas compris que cette vie est une illusion et que tu ne mourras pas? Lavoisier que je ne cite plus parlait de la matière dans sa théorie, mais notre corps et nos organes sont aussi de la matière.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 03:08:26
je crois que tu as raison  allez bonne nuit sam
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 05 Octobre 2013 à 11:24:58
Ma mort ne me fait nullement peur non plus, je ne comprend pas pourquoi je ne suis pas partie en même temps qu'elle...
Quand nous y serons, nous saurons et j'ai hâte de savoir...

Moi qui n'est plus goût à vivre, j'irai bien la rejoindre... Mais...
Dans ma tête, je me dit que peut être, peut être le suicide noircirait mon âme et l'âme de ma fille doit être si pur...
Alors il faut que j'évolue un maximum, car si il y a quelque chose de l'autre côté, et que je me retrouve à niveau bas, et qu'encore pour moi m'attend une vie de torture, séparée de ma fille... Quelle horreur...

Vous avez vu "jusqu'au bout du rêve"? avec robinn  william. C'est un peu ma vision des choses...
Et mon dieu, à la fin...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 05 Octobre 2013 à 12:22:21
alors il est impossible de dire par des mots, d'essayer d'expliquer ce grand mystère, de raconter avec mes mots qui ont une connotation propre à moi et que vous recevez avec votre compréhension des mots, leur marque affective....
de mon expérience que je vous offre, en retour vous m'enrichissez de la votre, merci.
Mais peut être qu'à travers une phrase de Willy, un mot de Sam, un échange de rose enchantée, un écrit de moi, de tous les autres, cela peut aussi éclairer notre petite lanterne.
puis une petite lanterne, près d'une petite lanterne, suivie d'une petite lanterne c'est un chemin qui se trace, une voie obscure s'éclaire.

Nous pouvons alors avec nos petites flammes rendre moins obscures des recoins que l'on ne soupçonnait pas.
moi, ça m'a servi et ça me sert.
j'ai appris des choses et j'apprends avec vous, même en écrivant parfois, les révélations prennent mots, cela devient sens.

tout est aussi dit dans une musique, une fleur, le coucher d'un soleil, le chant d'un oiseau, c'est le résultat de tout ce travail que le cosmique met sous nos yeux.
cela évoque une émotion, cela réveille chez nous, les sentiments et la vie c'est les sentiments.
nous sommes réunis, ici, par un même lien, la perte.
et cette perte nous amène à nous parler tous, ici, à nous découvrir, à nous soutenir, à nous ouvrir peut être comme nous ne le faisons pas avec les nôtres.
nous appliquons ici même le principe de la vie, nous nous ouvrons aux autres, nous faisons preuve de respect, de patience, de compassion, d'écoute et essayons d'échanger au mieux.
Sans même nous en rendre compte nous nous améliorons, car ici même nous travaillons sur nous même.
les grands principes sont là et sont applicables dans le quotidien.
en regardant une fleur, perçons du regard à l'intérieur même de la fleur, c'est le principe de la visualisation et de la méditation, visualisons, sa sève à l'intérieur de sa tige, la racine percer la coque, la tige poussant la terre, se créant un passage vers la vie.
allons même plus loin, imaginons les atomes se former entre eux pour créer cette fleur.
voyons là s'épanouir, déployer ses pétales au rayon du soleil, puis retourner tranquillement à son état d'origine, la désagrégation, le retour à la terre, puis , le printemps suivant elle repousse.
se pose t'elle la question, de sa mort ?
non, elle est dans l'instant pleinement elle même.

dans les théories, nous restons dans l'illusion aussi, mais nous avons besoin aussi de cette compréhension qui tranquillement fera son chemin à l'intérieur de nous, et silencieusement transformera notre façon de concevoir la vie, c'est l'alchimie spirituelle.
et vivons dans le présent, sachons déceler lorsque nous restons scotchés au passé dans les souvenirs, nous ne sommes plus dans notre vie.
vous parliez, nous parlions de l'instant présent, seul cela est.
alors apprenons de ce que nous échangeons, revenons toujours à l'ici et maintenant dans notre vie de tous les jours.

voilà, je pense à ma fille, je suis dans la douleur du jour de sa mort, je suis retournée en arrière à imaginer tout plein de scénario, stop, je ne suis pas dans ma vie, je la pense mais ne la vit plus.
je reviens à l'instant présent , aussi par les 5 sens, qu'est ce que je vois, je sens, j'entends, je touche...
le passé n'est plus, n'existe plus, même nos disparus n'y sont plus, alors pourquoi rester dans l'illusion.
ils sont eux aussi partis ailleurs.
alors cet amour que j'ai en moi et que je ne peux plus donner uniquement à ma fille, a qui vais je le donner ?
je vais le garder égoïstement pour moi ?
alors, je sors de chez moi, je fais un sourire à un passant, parle avec le boulanger, embrasse la nature de mon regard, je me reconnecte à la vie, je téléphone à mes amis, mangent avec eux, offre des fleurs, un gâteau, aide une vieille dame à traverser......

la douleur ne doit pas nous rendre égoïste, comme le dit sam dans son texte, nous avons tous nos morts, tous des expériences pas faciles, alors restons ouverts à cela, appliquons ce que nous disons, entendons dans les récits de nde, aimons tout simplement.

et moi, ici, je vous aime tous :-* :-* :-*

la vie est courte, nous les retrouverons avant de les laisser repartir encore une fois lors de la prochaine incarnation.
Rose enchantée, c'est vrai, peut être que ta fille se réincarnera dans ta meilleure amie, peut être pas dans encore ta fille.
mais le vrai amour c'est aussi accepté ce qu'il y a de meilleur pour les gens que nous aimons et non ce qui nous ferait du bien.
puis entre 2 vies, nous aurons tout l'espace nécessaire pour être ensemble.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 05 Octobre 2013 à 12:48:20
c'est l'attraction de l'amour qui rejoins les âmes, les âmes soeurs, qui ne se quittent jamais vraiment et se retrouvent continuellement de vie en vie.............. un jour enfant, un jour parent, un jour amie, un jour amoureux, tout est amour................
ouvrons notre esprit, ne restons pas collés à nos vieux schémas,à nos rochers, explorons autour. Il n'y a pas que la marre il y a aussi l'océan.

j'ai eu aussi cette période willy, j'avais peur que tout le monde meurt autour de moi, et je me suis alors dit, effectivement tout le monde va mourir (physiquement), demain, après demain, c'est une loi inéluctable, un jour ou l'autre.
imaginez un corps physique de 300 ans, bonjour l'odeur. :-X :-X :-X
oui, willy, je vais mourir, tu vas mourir, tes amis vont mourir, tes enfants, nous tous allons mourir et à mon avis c'est pas la dernière, d'autres morts nous attendent, nous n'avons pas fini de mourir de renaitre, d'éclore à la vie et de nouveau d'expérimenter et aussi la joie.
alors à quoi bon se torturer l'esprit, encore l'égo, Willy, ce petit diable qui nous pique.

j'ai perdu un enfant, c'est vrai, et maintenant je fais attention encore plus à dire aux gens que j'aime, que justement je les aime.
c'est vrai, sa mort est une douleur, mais cela n'enlève pas les joies, les rires, la vie qui pétille.
ma fille n'était pas douleur elle était la vie même, cette douleur c'est la mienne pas la sienne, c'est alors que je reste recroquevillée sur mon sort de mère endeuillée, pauvre de moi .......
cet amour que je continue de donner à ma fille en vivant, car en vivant je lui donne exemple, cet amour il peut se donner, s'offrir, et l'amour ne meurt pas et est illimité.

nous pouvons travailler sur nous, là, justement avec cette expérience et non rester à le pianoter sur le clavier, nous pouvons nous dépasser, ne plus être en dualité avec nous même, nous réunifier.
"je n'accepte pas sa mort" dualité en moi donc j'accepte sa mort.
"j'ai peur que les autre meurt" dualité
"je ne pourrais plus la serrer dans mes bras" dualité et toujours conflit à l'intérieur de nous.
 quand allez vous vous pardonner, vous faire du bien, vous aimer ?
quand ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 05 Octobre 2013 à 13:12:48
ça y est , je redeviens bavarde.
je vous raconte une histoire,
qlq mois après le dc de ma fille, je rencontre une amie dans une galerie marchande qui était avec sa petite fille (mon amie est la grd mère)
j'étais encore perdue et noyée dans ma douleur.
cette petite fille m'a regardé et m'a dit, "tu sais moi, j'ai perdu ma maman" (sa mère est morte à sa naissance)
je me suis accroupie à son niveau et lui ai dit :
"sais tu que moi j'ai perdu ma fille ?"
son visage s'est éclairé elle m'a dit "alors tu es comme moi, tu es triste ?"
"oui, je suis triste comme toi"
je suis sortie de ma léthargie un moment, ma douleur qui me rendait égoïste.
ce qui fait que nous avons mangé ensemble toutes les trois et avons ris ensemble.
j'ai donné un peu de réconfort, peut être un peu d'amour maternelle à cette petite fille, et elle m'a donné une sacrée leçon de vie.
un maître était devant moi, un maître de 7 ans, une âme peut être plus évoluée que moi ou pas, en tout cas une enfant plus proche que moi de son âme.
de son ouverture, de sa vérité avec ses mots d'enfants.
elle m'a montré la vie.
nous avons parlé de comment nous vivions les choses, elle avec ses mots d'enfant, moi avec mes mots de mère, aucun adultes n'avaient pu m'en parler comme ça, ou n'osait pas.
nous avons parlé de notre tristesse, elle m'a parlé de sa maman, moi de ma fille, elle m'a posée des questions....
bref, elle a éclairé ma journée, elle m'a amené à réagir.
car si je ne les avait pas rencontré je serais rentrée puis pleuré et encore pleuré.
la vie est tout autour de nous
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 14:07:24
oui petitefée ce que tu dis est la pure sagesse c'est la vérité ,  la dualité qui nous illusionne , nous fait souffrir elle divise ce qui est Unité  .  Comme la vague dans l’océan : dans chaque vague il y a l’océan, comme dans l’océan il y a toutes les vagues. On ne peut séparer la vague de l’océan. Organiquement ils ne font qu’un. Nous sommes tous des vagues de même nature , des vagues d'amour du même Amour , des vagues conscientes de la même Conscience  . Chaque expérience d'amour  est un peu plus de sel pour l'océan , rien n'est perdu et rien ne meurt .   « Jésus a dit… "Je suis le Tout : le Tout est sorti de moi, et le Tout est arrivé jusqu’à moi. Fendez du bois : je suis là ; levez la pierre, et vous me trouverez là". » Évangile de Thomas .

pour sam Lavoisier que je ne cite plus parlait de la matière dans sa théorie, mais notre corps et nos organes sont aussi de la matière  oui Lavoisier bien sûr , la matière est une forme de vibration  c'est  une des  fréquences possibles ,  il y plusieurs stations radio qui nous restent inconnues  mais parfois on les capte avec un récepteur sensible près du cœur  ;)  . 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 05 Octobre 2013 à 14:18:46
Èllooo..  :D

Oh mais bavarde petitefée bavarde.. j'adore te lire.. et bien souvent, tu m'enlèves les mots de la bouche..
Je pense si souvent comme toi!
Alors merci de l'écrire à ma place..moi qui ne tape pas vite sur le clavier, tu me sauves vraiment beaucoup de temps..hihi.. ;)
Très tôt ici (6h30 am)
Non mais faut le faire.. tu as réussi  à me faire verser une larme avec "ce plus que merveilleux moment de vie passée avec cette petite fille et sa grand-mère"
Que les enfants sont spéciaux dans leurs propos parfois.. des maîtres comme tu le dis :)

Willy
Tu sais, ca fait du bien d'entendre parler de "mathématique" autrement que par des calculs "d'argent"..
Pour moi qui ai étudiée en finance.. travaillée longtemps dans une institution financière.. Je me suis "écoeurée ben raide" d'entendre parlé de "maths de toutes les sortes"..
Mais je crois que je suis guéri maintenant.. ouin.. puisque j'aime bien apprendre de nouveau sur le sujet :D
Alors continue je te prie.. Nous (ou JE) finirons  bien par y comprendre quelque chose ;)
Mais là là.. tu pourrais développer un peu plus sur la "mémoire akashique" s'il te plait.. Jamais entendu parler de caaa.. ???  ::)
D'ailleurs, chaque fois que je lis de "nouveaux mots" (ex.: cordes, théories de toutes les sortes etc..etc)  je m'dis que je vais devoir faire des recherches sur le/les sujets.. mais la je commence à avoir quelques années d'études devant moi :-\
Alors.. on continus maintenant ;D
 

Merci d'être la les amis/es
Au revoir
Sylvie :-* :-* :-* :-* :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 05 Octobre 2013 à 14:20:11
Quelle sagesse petitefée... Cela me donne envie de voir les choses comme vous...
Mais est ce une question de volonté... Mon dieu, comme ce chemin est difficile...
Merci de vos partages en tout cas... J'ai bon espoir qu'ils cheminent en moi pour qu'enfin j'arrive à y voir...

J'ai une image qui me vient, quelqu'un qui souffre d'une cataracte et qui n'y voit quasiment rien...
Ca n'est pas une question de volonté d'y voir ou pas...

Il faut que j'accepte de sortir de cette souffrance, mais lacher cette souffrance de la culpabilité, j'ai l'impression que c'est la lacher un peu...
Je sens qu'elle s'éloigne de jour en jour, qu'on me pousse à m'en éloigner de jour en jour et comme c'est douloureux...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 14:25:11
ok germinou  :)   je vais te parler de la mémoire akashique et de plein d'autres choses ... 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 05 Octobre 2013 à 14:53:38
 :o
Je suis aller fouiller.. juste un peu!
En résumé de quelques mots.. mémoire akashique= omnipotence.. omniprésence.. , sans espace temps, LE TOUT quoi!! :D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 05 Octobre 2013 à 15:13:57
Intéressant voire source de réflexion ce qui est dit sur ce fil... Tous nous nous rejoignons au moins  sur un point crucial, l'Amour qui nous unit, nous motive, nous donne l'élan de vie, l'Amour donné et reçu...
Aussi Rose enchantée, l'Amour que vous portez à votre Liah et à votre Mahé ne peuvent que vous insuffler la force de continuer, à condition  de prendre en compte le facteur temps ! Dites-vous que la voie que vous empruntez est aussi belle et aussi  noble qu'une autre et cette "Sagesse" à laquelle nous aspirons tous ici, (sachant que nous y emploierons toute notre existence à l'atteindre) c'est d'abord de faire siennes  l'humilité et la modestie par rapport au chemin que chacun d'entre nous a/aura à parcourir  ;  il n'y a pas de recette miracle, à chacun celle qui lui convient...   C'est en premier lieu le partage  de notre douleur  que nous sommes venus chercher sur ce forum, une douleur que nous tenons tant à éviter à nos proches, en quête d'un mieux-être. Nous avons besoin de soutien certes, toutefois  nous savons également  qu'au final  nous sommes/serons  les principaux acteurs de notre propre  "transformation".
Soyez indulgente envers vous Rose Enchantée, vous êtes aimée, mettez cette chance de votre côté pour être au plus près de Liah... mais autrement.

Paix et douceur à tous.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 05 Octobre 2013 à 15:25:26
Re-re-Èlloo..

J'ai trouvée ce site, très intéressant d'ailleurs, au sujet de "la mémoire akashique"..
C'est très intéressant et la musique est sublime..
Alors pour ceux que cela intéresse, aller voir ca.. http://lune.unblog.fr/memoire-akashique/

Beubye..
Sylvie :-* :-* :-* :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 15:32:00
merci germinou si on lit le texte sur le site les annales sont exactement ça je te parlerais de l'univers plus tard  :-*  partager  notre souffrance ça aide et partager  notre parcours  pour la dépasser  , cela   nous rend plus forts  !   merci à toi aussi petitefée de partager ta belle et vraie  vision , nous te lisons et tes mots nous aident .    
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 05 Octobre 2013 à 15:58:37
que d'âmes personnalités penchées sur le clavier, à répondre, à soutenir, à encourager,à écouter.
imaginez un instant, je suis derrière mon clavier, je tape en mots en phrases tout ce que je ressens, et tout ce que je ressens c'est énergie.
alors cette énergie, elle sort de moi et se dirige vers vous, les récepteurs.
imaginez toutes ces vibrations qui vont de l'un à l'autre, ces fils lumineux que nous recevons à travers l'espace.
nous sommes liés, ainsi par la pensée qui est énergie, que nous donnons et recevons.
voyez tous ces fils, ces filaments illuminés le ciel. :D 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 16:03:00
oui tout cela s’enregistre dans les annales comme une énergie positive qui va de l'avant !   :)   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 05 Octobre 2013 à 16:06:28
Ah oui Petitefée..

Que d'énergie déployé autour de la planète..
Mais je n'ose vous envoyez la mienne.. puisqu'elle est très froide.. On gèle ici aujourd'hui!! :P

Ooonnn désolée.. ca y'est je déconne.. j'ai juste envie de blaguer.. :P C'est samedi après tout ;D
Mais je ne suis pas vraiment à la bonne place pour les farces.. je vais me retenir un-ti-peu!!

 :-* :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 16:45:17
non tu déconnes pas  :D  est ce que tu as vu un forum "partager votre bonheur"  ? ou "partager la joie de la naissance "? pourquoi on partage dans le deuil  sa souffrance  anonymement sur un forum et pourquoi on partage pas le  bonheur avec le monde entier ? ? le bonheur serait il égoïste ??    parce que dans le bonheur tout va bien tout est bien réglé et on risque pas pas d'ennuyer nos proches ? mais dans la souffrance les gens dans notre entourage  ont un certain seuil de tolérance  pour nous écouter ? et les proches ?  hé bien   on veut pas les tourmenter avec nos malheurs ? Mais pourquoi  ?  ???  vous vous êtes posé cette question ??  pourquoi dans le bonheur on veut se montrer sur facebook  et pourquoi dans le malheur on se cache parce que là entre nous on a des pseudos  ? (  Willy c'est mon vrai prénom  :D  )      quand on aime on aime jusqu'au bout non ?   et on partage tout !! alors continue germinou fais  nous rigoler !  :-* :-* :-*  moi je préfère partager l'espoir et la lucidité , la réflexion , la beauté ,  les visions philosophiques  , la spiritualité  et j'aime aussi quand tu rigoles .  D'ailleurs rigoler c'est philosophique ,  voir  Bergson  "Le rire" à prendre très au sérieux  ;D.   petitefée nous montre si bien que le bonheur  et le dépassement de sa souffrance  ça se partage aussi , c'est une belle aide pour nous autres non ? !  Je sais plus qui disait que l'amour c'est pas triste mais c'est ,  au contraire ,   joyeux ?     
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 05 Octobre 2013 à 18:24:41
C'est vrai ça, pourquoi sur facebook on partage nous p'tits bonheur et que l'on cache nos malheur...
Parce que "ça le fait pas"???
Pourtant certains partage également leur quotidien banal de chez banal, et ça vaut de le publier?
Mais lorsque l'on est au plus mal, qu'on a l'impression qu'on va crever tellement on a mal... ba on est tous seul, et personne avec qui partager...

J'ai repenser à ce dont on parlait, l'énergie tout ça...
Ca m'a fait repenser tout à l'heure à un billet que j'avais écris sur mon blog...
http://roseenchantee.wordpress.com/2013/08/05/tout-est-question-denergie/

Dans ma conclusion, ce jour là, je frôlai peut être quelque chose...

Mon pseudo Rose Enchantée, c'est le nom que ma fille empruntait lorsqu'elle jouait à la princesse :)
C'est également comme cela quelle voulait appeler sa première fille...
La deuxième aurait était, Rosella et la troisième Rose.
Ca me faisait bien rire lorsqu'elle me parlait de tout ça!

sinon, moi c'est Jess(ica) ^^

Germinou, j'adore ton humour ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 18:35:53
Jessica j'aime beaucoup ton pseudo rose enchantée c'est vrai les roses sont enchantées
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 05 Octobre 2013 à 19:13:37
Dans ma conclusion, ce jour là, je frôlai peut être quelque chose...

Ta conclusion est  "Ainsi, nous partageons tous ensemble notre énergie, de la bonne énergie. L’amour qui nous lie aux choses et aux gens en représente alors une source commune, dans laquelle nous pouvons puiser les uns les autres, sans s’en rendre compte… Et l’on se nourrit de cela, chaque jour…

C’est ça la vie, la vraie…
"  Oui c'est vrai ,  il y a une  source commune à  l'amour  humain le véritable amour , celui qui n'attend rien et qui donne sans rien n'attendre en retour , comme la source divine qui donne cette vie par amour   . C'est le même amour comme la vague appartient à l'océan  , de la même nature que le Tout ,  nous venons de là et nous y retournons .  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 05 Octobre 2013 à 21:43:18
et bien moi, c'est marie-claire, mais comme tout le monde m’appelle marie, alors je m’appelle marie, mais j'aime bien claire.
petite fée, évidemment, ma fée clochette, ma chipie, et celle que j'ai autour du cou en pendentif depuis pas mal d'années.
puis les fées, j'aime bien, c'est léger et puissant en même temps.
Jessica, willy, j'aime aussi.
pourquoi, les speudos ? bas normal, qu'y qui ya derrière l'écran ??????

je partage pas mon bonheur sur "face de bouc", je le partage avec mes proches et moi même.
j'ai pas de compte face book, j'ai juste skype depuis peu car mon fils bosse à l'étranger.

pour moi, les réseaux sont une grande nouveauté, jamais j'allais sur un réseau avant.
lorsque j'ai dit à mes frères et sœurs que je croyais en qlq chose après la vie,
ils m'ont regardé avec un drôle de regard en pensant si fort :
" la pauvre, si ça lui fait du bien................."
croire en autre chose que rien, c'est presque du dérangement mental.
bah oui,normal après un tel choc, elle ne peut que péter les plombs !!!! point final, final. >:( >:(

aller sur un réseau spirituel, j'en ai trouvé un bien, mais rien à voir avec le deuil, je ne pouvais pas trop parler de mon deuil.
ici, je peux parler de mon deuil à travers mon cheminement spirituel.
je me retrouve dans les posts de bcp, mais maintenant j'ai besoin d'aller vers la surface, reprendre une bonne goulée d'air frais.
j'ai été en apnée si longtemps.
puis des deuils nous en vivons et vivrons encore jusqu'à ce que à notre tour, le grand chemin s’arrêtera et les autres seront en deuil de nous.
alors, moi, je sais que je prépare mon fils, mes amis chers, mon frère.
eux, d'ailleurs savent comment je conçois la vie.
j'ai la chance de pouvoir échanger avec mes amis qui eux aussi sont spirituels.
et mon fils sait, c'est le plus important pour moi.

la mort de ma fille, me renvoie à la mienne, et pour moi, je n'ai pas peur de la mort, pour moi, cela sera l'initiation finale, le bouquet final.
évidemment je ne la cherche plus, bien au contraire, j'essaie de vivre pleinement comme si c'était mon dernier jour.
je veux vivre pleinement, aimer encore (même au risque de perdre les êtres auxquels je m'attache) mais peu importe, j'aime encore plus l'être humain, parce qu'il est unique, il ou elle est, et c'est tout ce que je lui demande.

je voudrais vous faire partager un teste de Nelson Mandela :

"Nous ne craignons pas tant note incompétence
que notre incommensurable puissance.
C'est la luminosité de notre âme,
et non ses ténèbres qui nous effraie le plus.
nous nous demandons : "pourquoi serais-je moi,
un être brillant, magnifique, talentueux, formidable ?"
en réalité, pourquoi ne le seriez-vous pas ?
votre manque de grandeur ne sert pas le Monde.
il n'y a aucune noblesse à rester médiocre pour rassurer les autres.
la grandeur n'est pas l'apanage des quelques élus ;
elle se trouve en chacun de nous.
Lorsque nous laissons notre âme répandre sa lumière,
nous permettons inconsciemment aux autres de révéler la leur.
Lorsque nous nous affranchissons de notre propre peur,
notre présence libère automatiquement les autres. "

Nelson Mandela
[/color][/color]

un texte tellement vrai, écrit au fin fond d'une cellule.
a méditer profondément.

 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 05 Octobre 2013 à 23:04:10
je vous mets en garde contre le suicide qui contrairement à ce qu'on croit est la pire façon de mourir.  Je ne veux pas en parler pour le moment mais la destruction de soi est quelque chose de terrible. Qu'on soit vivant ou mort, dès qu'on croit en finir avec cette vie en allant de l'autre côté on se leurre. Ce n'est pas ce qu'on va trouver de l'autre côté dans le cas du suicide qui est à craindre mais l'acte lui-même. L'autre côté ne sera que la conséquence de ce qu'on fait de ce côté de la vie, si on ignore la loi du karma on est sur un mauvais chemin. Mais le karma n'est pas une condamnation, une fatalité, au contraire elle permet qu'on règle notre comportement pour que nos vies futures soient meilleures.  La conscience continue, vous avez tous raison ici. La mort n'est pas un mystère comme on peut le croire, on l'a traversé des millions de fois. Tout le monde peut savoir ce qui se passe après par une introspection qui va loin, aussi loin que le bouddha l'a fait ("Mara lui disait toi qui est allé là où personne n'a jamais osé encore allé") plus loin que la psychianalyse, les NDE, l'hypnose, le magnétisme, la voyance, plus loin que la physique quantique etc...comment est-on arrivé dans ce corps? Si on croit à la loi du karma, le hasard n'existe pas. Notre destin est inscrit déjà dans notre structure mentale, corpaorelle, psychologique ce qu'il faut c'est le changer pour être libre de la souffrance.

Petite Fee a un peu compris qu'il fallait commencer par s'aimer pour être libérer. Mais j'irai plus loin, il faut certes s'aimer mais il faut aussi aimer notre famille, vivante ou morte, car avant notre naissance on a choisi de rentrer dans la matrice qui nous a accueilli puis accouché.   On erre un temps plus ou moins long après la mort avant de trouver une matrice. C'est pour ça qu'il faut aimer sa famille. Le bardo, c'est un endroit où on est affreusement seul, c'est la raison pour laquelle, il faut prier pour les morts, car ils sont sensibles au point de pouvoir ressentir toute l'aide quon leur envoie, donc rien que par la pensée on peut aider les morts à trouver leur chemin. Surtout c'était un proche.


SAM

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 06 Octobre 2013 à 12:16:22
je trouve, Seul au Monde, que tes affirmations sont violentes et peuvent être entendus comme tel.
et choquer !

toujours et encore, tes même propos.

ah, oui, s'il te plait ne nous parle surtout pas de ta conception du suicide.
vas déverser cela ailleurs.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Ladyhawk le 06 Octobre 2013 à 13:05:47
Je me doutais en lisant les dernières interventions sur ce fil
qu'une réponse serait envoyée à Sam
avant que j'intervienne.
Ça n'a pas loupé !

S'il te plait Sam, j'aimerais que tu évites d'évoquer la mort par suicide
avec "tes" théories que certains qualifieraient de fumeuses.
Comme petitefée, je trouve tes propos violents.
Pense à tous ceux sur ce forum qui souffrent de la perte d'un être cher après un suicide.
L'épreuve est déjà insoutenable pour eux sans en rajouter une couche.
Et quelle couche !

Pour ma part, je crois que Dieu, l'"Être Suprême", l'Être de Lumière, Le Créateur ou qui vous voulez ...
est Amour et Miséricorde.
Comment ne pourrait-il comprendre l'acte désespéré d'une personne
ne trouvant plus de porte de sortie à sa souffrance que le suicide ?

J'en reste là, pour l'instant, tellement choquée par tes propos Sam
que je ne trouve même plus les mots pour continuer.

à bientôt.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 06 Octobre 2013 à 15:41:56
Je m'excuse également de mes propos au sujet du suicide...

J'évoquait qu'à mes yeux, si je passer à l'acte, je "sentais" que mon âme ne serai pas aussi élever que celle de ma fille et que donc je ne la retrouverai pas ainsi...

Dans la vision que vous avez, du grand tout, de notre chemin pour arriver enfin au "paradis", on peut alors passer plusieurs vie "difficile" (le mot est faible), dont l'une où on se suicide. Ca ne nous mène pas "à mes yeux" à l'enfer direct, mais entraîne un chemin plus long...
Ou peut être que cela corresponde, au début du chemin... Je ne sais pas...

Pour moi, je pense que c'est une image que j'ai afin de m'accrocher à la vie, enfin, elle y participe. Car mon fils y participe encore plus à mes yeux!

Je trouve aussi qu'il y a des différences entre par exemple, le fait que je mette fin à mes jours car je ne veux plus vivre sans ma fille, que c'est trop dur, trop long etc... Comme ça, sous le choc des premières semaines (j'ai été très tentée) ou aujourd'hui, à froid, parce que j'abandonne la partie...

Et une personne qui est en souffrance morale à cause d'une maladie, la dépression ou autre...
Qui est malade de la vie... Qui n'arrive pas à y voir les trèsors qu'elle renferme... Ils ont perdu la clé...
Je pense que l'univers les aime aussi ces personnes, peut être même plus, car on prend plus soin de ceux qui souffrent non?

Les gens jugent tellement c'est dingue...
Moi on m'a dit "je ne sais pas comment tu fais" sous entendu pour continuer à vivre moi je me foutrai en l'air! Youpi, déjà ça encourage c clair! lol
Et c'est même personne, si je m'été justement foutu en l'air, aurai dit que j'étais lache d'avoir abandonné mon fils...
Bref...

Je m'excuse sincèrement si je suis maladroite dans mes propos et je l'ai été précédemment dans mes messages...
Je n'ai pas de théories, juste des ressenti qui me sont propres et qui sont peut être là pour m'aider à "continuer"
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 06 Octobre 2013 à 15:49:31
Pour ma part, je crois que Dieu, l'"Être Suprême", l'Être de Lumière, Le Créateur ou qui vous voulez ...
est Amour et Miséricorde.  Je suis ok avec toi Ladyhawk  , j'approuve pas non plus  sam car nous sommes fragiles ici et en rajouter est très très maladroit pour nous qui sommes  dans la douleur d'être séparés  de ceux que nous aimons . Comme j'ai déjà dit , pour le bouddhisme (et sam est bouddhiste) Dieu n'existe pas , il y a pas d'Être Créateur qui serait Amour donc nous ne sommes pas aimés par une force divine . C'est pourquoi je ne serais jamais bouddhiste mais je me rapproche  des chrétiens et des Hindous  et d'ailleurs il y a beaucoup de points communs entre ces deux religions qui sont mon héritage (pour le judéo-christianisme) . Donc sam stp fait attention dans tes mots parce que  ce que tu dis n'est pas une vérité absolue gravée dans le marbre moi je suis pas du tout d'accord avec toi ,  ma vision c'est qu'il y a une conscience cosmique qui est une force d'amour inconditionnel et que nous sommes reliés entre nous et aussi reliés à cette force ou cet Océan comme la goutte d'eau , je pense que cette force est intelligence infinie et d'un amour infini et toute l'harmonie de l' Univers en est la preuve . Nous sommes , si ne le voulons  , connectés à cette Force elle n'est pas étrangère (elle est dans notre cœur )  à nous (je vais pas reprendre l'image de la goutte et de l'océan tout le monde  aura compris  :P   ) Encore une fois sam fais attention prend conscience de ce que tu dis et l'impacte sur les autres car cela aussi est ton karma , le karma existe  mais il y aussi cette Force au dessus de toi ,  même si tu n'y crois pas . Tu n'est pas une petite goutte isolée qui suit son petit chemin perso , tu  appartiens à quelque chose d'immense , plus vaste que toi  et tu retournes à cet Océan infini  qui te fait découvrir ta vraie nature , suicidé ou pas quand tu as le cœur  pur , que tu as été sur cette terre bienveillant et amour ,  tu  retrouves  la liberté .            
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 06 Octobre 2013 à 17:19:29
il faut travailler pour que ça ne reste pas des concepts, des histoires, des élucubrations intellectuelles, des théories ou des curiosités d'un cerveau qui se malaxe avec des connaissances interminables pour regarder partout sauf en lui-même.

Blaise Pascal disait: " tout les problèmes de l'homme viennent du fait qu'il est incapable de rester seul, assis tranquillement dans une chambre"


Encore sous le traumatisme de la mort de ma seule enfant, je ne vous tiendrai pas pour autant rigueur de vos propos SAM.... une "maladresse" (un euphémisme...) de plus qui confirme que vous en êtes toujours à vos  théories...

J'ai ouvert le Livre de la Vie et de la Mort (qu'en dix ans je ne suis toujours  pas parvenue à lire ...) ainsi  la page 168 "l'Ego sur le chemin spirituel" puis la  page 172 "les trois outils de la sagesse" ont-elles attiré votre attention ?

........ Donc sam stp fait attention dans tes mots parce que  ce que tu dis n'est pas une vérité absolue gravée dans le marbre moi je suis pas du tout d'accord avec toi ................   Encore une fois sam fais attention prend conscience de ce que tu dis et l'impact sur les autres car cela aussi est ton karma , le karma existe  mais il y aussi cette Force au dessus de toi ...........

Sam serait-il  le seul à dire des choses perçues comme  blessantes par ceux encore dans une extrême souffrance ?.... On en revient à l'altruisme... Proposer des pistes à des personnes endeuillées destabilisées en quête de réconfort pourquoi pas,  se donner en exemple, vouloir "convaincre" de ses propres orientations, des solutions adoptées, ne comporte-t-il pas un manque de respect, un risque ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 06 Octobre 2013 à 18:50:09
en tout cas, moi, il y a une personne que je n'aimerai mais vraiment pas croiser dans le bardo, si vous voyez ce que je veux dire  :-X :-X :-X
sinon, là c'est sûr, je me sauve à toutes jambes ou à tire d'ailes  :o       
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 06 Octobre 2013 à 18:54:50
" Sans même nous en rendre compte nous nous améliorons, car ici même nous travaillons sur nous même.", dis-tu Petite fée.
Et pour moi...c'est vrai.

Et pour moi...vous amenez tous quelque chose au débat, comme écrit dans un message, vous éclairez tous un peu ma lanterne.

Mais sûrement vaut-il mieux, pour moi encore..., porter une vraie attention à ne pas trop poser nos mots en en faisant des affirmations d'une vérité seule et unique, et surtout à ne pas ajouter de la souffrance à la douleur.

J'aime cette citation de Gandhi :

"La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon; nous ne verrons qu'une partie de la vérité, et sous des angles différents."

Sous des angles différents...

Merci pour ce fil magnifique
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 06 Octobre 2013 à 18:59:17
La conscience continue, vous avez tous raison ici. La mort n'est pas un mystère comme on peut le croire, on l'a traversé des millions de fois. Tout le monde peut savoir ce qui se passe après par une introspection qui va loin, aussi loin que le bouddha l'a fait ("Mara lui disait toi qui est allé là où personne n'a jamais osé encore allé") plus loin que la psychianalyse, les NDE, l'hypnose, le magnétisme, la voyance, plus loin que la physique quantique etc...comment est-on arrivé dans ce corps? Si on croit à la loi du karma, le hasard n'existe pas. Notre destin est inscrit déjà dans notre structure mentale, corpaorelle, psychologique ce qu'il faut c'est le changer pour être libre de la souffrance.



Sam , j'aimerais comprendre cette contradiction : le bouddhisme ne croit pas à l' Atman mais croit dans la réincarnation ? Alors si il n'y a pas d' Atman qu'est ce qui se réincarne ?


je laisse ce si beau  texte de Platon  il a été  proposé pour explication de texte au bac  il n'y aucun risque à le lire .  

Aussi longtemps que nous aurons notre corps et que notre âme sera pétrie avec cette chose mauvaise, jamais nous ne posséderons en suffisance l'objet de notre désir. Or cet objet, c'est disons-nous, la vérité. Et non seulement mille et mille tracas nous sont en effet suscités par le corps à l'occasion des nécessités de la vie ; mais, des maladies surviennent-elles, voilà pour nous de nouvelles entraves dans notre chasse au réel ! Amours, désirs, craintes, imaginations de toute sorte, innombrables sornettes, il nous en remplit si bien, que par lui (oui, c'est vraiment le mot connu) ne nous vient même, réellement, aucune pensée de bon sens ; non, pas une fois ! Voyez plutôt : les guerres, les dissensions, la bataille, il n'y a pour les susciter que le corps et ses convoitises ; la possession des biens, voilà en effet la cause originelle de toutes les guerres, et, si nous sommes poussés à nous procurer des biens, c'est à cause du corps, esclaves attachés à son service ! Par sa faute encore, nous mettons de la paresse à philosopher à cause de tout cela. Mais ce qui est le comble, c'est que, sommes-nous arrivés enfin à avoir de son côté quelque tranquillité, pour nous tourner alors vers un objet quelconque de réflexion, nos recherches sont à nouveau bousculées en tous sens par cet intrus qui nous assourdit, nous trouble et nous démonte, au point de nous rendre incapables de distinguer le vrai. Inversement, nous avons eu réellement la preuve que, si nous devons jamais savoir purement quelque chose, il nous faudra nous séparer de lui et regarder avec l'âme en elle-même les choses en elles-mêmes. C'est alors, à ce qu'il semble, que nous appartiendra ce dont nous nous déclarons amoureux : la pensée ; oui, alors que nous aurons trépassé, ainsi que le signifie l'argument, et non point durant notre vie !
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 06 Octobre 2013 à 21:47:03
bravo et merci Willy, enfin une question pertinente au milieu de tant de critiques : "Sam , j'aimerais comprendre cette contradiction : le bouddhisme ne croit pas à l' Atman mais croit dans la réincarnation ? Alors si il n'y a pas d' Atman qu'est ce qui se réincarne ? "

Mais malgré tous mes posts tu n'en as pas un petit aperçu? En gros il y a quelque chose qui s'appelle "La conscience qui est la base de tout" où tout ce qu'on vit de la naissance à la mort y est stocké, toutes nos actions effectuées par notre corps, notre parole et notre esprit (ce qu'on pense),  ce n'est pas le cerveau, ni l'amygdale, ni l'hippocampe, c'est invisible, c'est peut-être ce que Jung appelle la "Conscience individuelle"(mais pas sûr), tant que cette conscience n'est pas purifiée on renaitra, on prendra forme sous l'influence de tout ce qui s'y trouve. C'est cette conscience qui se manifeste dans les rêves, sauf que dans les rêves on se laisse aller sans faire d'effort pensant que c'est irréel par opposition au réveil qui est la réalité. C'est faux. Pour l'instant on croit que le rêve n'a aucune incidence sur notre avenir, mais quand on sera mort, sur toutes les visions qu'on aura il faudra faire absolument attention à ne pas les suivre. Mais ça vous parait loin tout ça, des croyances, des théories mais pourtant vous et moi l'avons traversé, la preuve nous sommes là. On a souffert dans cette contrée du bardo où on a tant erré et traversé d'épreuves avant, en étant seul, tout seul, avant de trouver une matrice, c'est pour ça qu'on est une grande famille humaine, que le bouddhisme met autant d'accent sur l'altruisme, l'empathie, la compassion, l'amour (pour Jésus). Ce n'est pas un devoir, ni un choix, c'est une necessité si on veut être heureux et aider les autres.       

"Je ne veux pas en parler pour le moment mais la destruction de soi est quelque chose de terrible", je l'ai dit. 



Rose Enchanté, tu as dit ce que je n'ai pas dit (ci-dessus). En gros, ce qui est grave c'est simplement que quand on est encore en vie quelque soit la difficulté de la situation, les fautes aussi graves soit-elles qu'on a commises, on a le moyen de se guérir par la confession, le pardon, la psy, les amis etc...pour nous soulager de notre fardeau ce qui n'est évidemment plus possible après l'acte.
Tu à 100% raison, c'est un chemin beaucoup, beaucoup plus long. Je ne souhaite ça à personne, aussi dure que la vie puisse être, c'est pour ça que j'avais commencé mon précédent par "je vous mets en garde"!



Dans la vision que vous avez, du grand tout, de notre chemin pour arriver enfin au "paradis", on peut alors passer plusieurs vie "difficile" (le mot est faible), dont l'une où on se suicide. Ca ne nous mène pas "à mes yeux" à l'enfer direct, mais entraîne un chemin plus long...
Ou peut être que cela corresponde, au début du chemin... Je ne sais pas...



bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 06 Octobre 2013 à 22:13:57
Ah  ouais d'accord sam   !  la conscience   ... ok    En fait on joue  drôlement  sur  les mots ,    :P    Pour moi ta conscience c'est simplement mon   Atman parce que , si tu as remarqué  ,  même dans les rêves ,  tu as  la  conscience d'être toi , c'est toi qui  vis  ce rêve , qui a peur ou qui est heureux  et qui forme ces images   , d'ailleurs pour le cerveau les images formées dans les rêves et les images de la réalité en éveil  ça ne fait pas de différence ,   la conscience c'est ton être profond ,  c'est ton âme , tout ça c'est pareil  ,  c'est kif kif bourricot sacrebleu !!    .  Le cerveau n'est qu'un support de la conscience  ou de l'Atman (pour moi c'est pareil)  mais l'Atman se passe bien du cerveau  ,  la conscience  phénoménale n'est pas un processus physique ou matériel  en cela  l'excellent David Chalmers   ou le professeur Dominique Laplane  de la Pitié et bien d'autres  ...  la liste est longue ,  l'ont bien  montré  . En voilà une histoire  :P Mais Platon l'avait déjà expliqué aussi .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 06 Octobre 2013 à 22:40:14
sam, ce que j'ai dit, c'est un ressenti purement personnel...
Je n'ai rien lu ou recherché sur ce sujet, c'est juste "ce que je me dit"...

Ca m'amuse quand je lis ici des choses telles que "ça en ai bien la preuve" ou "machin chose l'a démontré" etc...
Tain mais si ya des preuves, euh... pourquoi on se pose encore des questions?! ^^

Le fait que je sois là aujourd'hui où je suis, ça me prouve que dalle rapport à l'existence de mon chemin dans le bardo (faut que je cherche ce que c'est ça...). Et c'est quoi la matrice qu'on trouve? Notre corps? Pardon, je suis novice...

Et tu semble dire que toute fautes peut être pardonnée etc...
Mais d'où on met fin à sa vie car on se trouve en faute?! Ca peut, mais je ne pense pas du tout que ça soit la majorité...
Guérir une âme est si difficile...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 06 Octobre 2013 à 23:31:13
non pas du tout Willy:


mais bon, je te l'expliquerai une prochaine fois.



Une petite vidéo sur la méditation;


 http://www.youtube.com/watch?v=wjay2829YL0




Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 06 Octobre 2013 à 23:55:26
Willy, tu dis que dans nos rêves on a la conscience d'être soi, qu'on sait que c'est nous qui vivons le rêve...
Mais si dans le rêve, on sait effectivement que c'est nous qui le vivons, mais qu'au réveil on se rend compte qu'on était pas nous dans le rêve?

Comme si on était une autre personne, mais qu'au moment du rêve, on était réellement cette personne...
Alors, il fait quoi l'inconscient là? Ils s'emmêlent les pinceau?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 07 Octobre 2013 à 00:05:03
heu j'ai pas compris ? ce que je dis c'est que quand on rêve on est pas une autre personne la preuve quand tu fais un cauchemar c'est toi qui a peur c'est pas une autre personne OK ? donc ta conscience est bien là , tu ressens la joie , tu rigoles tu a peur (si tu fais un cauchemar) etc .. c'est toi tout le temps et quand tu te réveilles tu dis j'ai fait un rêve j'étais là et ensuite là  etc ..  c'est toi qui est en scène tu racontes pas ton rêve à la troisième personne du singulier . 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 07 Octobre 2013 à 00:11:37
Yep exact Willy!
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 07 Octobre 2013 à 11:44:32
le thème de ce fil est bien "vision philosophique et spirituelle de la vie et de la mort ?"
notamment, quelle vision avez vous de la vie et de la mort, et non , la vision unique de telle ou telle courant spirituel ou religieux.
l'homme n'est il que enchaîné derrière une philosophie ou religion ? (égo)
nous avons des tas d'exemples dans le passé,quand une doctrine devient LA doctrine, voir un idéalisme aveugle et arbitraire. (égo)
regardons derrière nous, les guerres de religions.
quand l'homme s'accapare la connaissance d'écrits saints et la remodèle à son besoin bien humain (égo).
le fanatisme n'est pas loin, lorsque l'intransigeance et l'intérêt s'infiltrent. (égo disproportionné)
et cela crée la mort de millions d'innocents...

sans même parler de religion, voyons les modes de comportements de l'homme face à ces semblables !
racisme, xénophobie, intolérance quand l'autre ne pense pas comme soi. (égo)
dès l'instant ou nos modes de croyance sont remis en cause (égo)

bref, incapacité à s'ouvrir, incapacité à se remettre en question .
ne serait ce pas ici, le fameux jeu de l'égo ?
celui que nous citons dans ce fil ?

vous vouliez de la pratique, en voilà en voili.
et regardez comme d'un simple point de vue différent, l'esprit se renferme.
au lieu de se nourrir des différences, nous défendons constamment notre territoire bien illusoire, des utopies.

est ce ici, l'instinct de survie qui prédomine ! cet instinct qui vaille que vaille, s'infiltre dans nos sens, dans nos veines depuis la nuit des temps.
qu'à l'homme (l'humain) à perdre, à lâcher une croyance, quelles soit spirituelle ou d'ordre plus personnelle ?
l'homme ne va t'il pas perdre alors un certain confort à rester dans ses modes de fonctionnement ?
que risque t'il ?
la perte de sa stabilité.
l'obligation alors de se remettre en question, parfois de reconnaître un entêtement, un manque de compassion, un égoïsme, de l'intransigeance, de l'ignorance......(égo, égo, égo)

"connaissance sans sagesse, égale ruine de l'âme !"

la mort nous renvoie alors aussi à cette insécurité de nous même.
tout s'écroule autour de nous, instinctivement nous avons alors besoin de nous raccrocher aux parois de la vie.
mais celle ci a perdu un sens à nos yeux.

nous sommes face à un grand vide, une grande inconnue, nos repères sont faussés, brisés, nos conceptions s'écroulent.
est ce alors un drame ou une chance !
tout dépend alors de notre positionnement, notre capacité à nous ouvrir ou nous refermer.
nous nous refermons et pouvons le faire, et restons victime de nos modes de fonctionnement.
nous nous ouvrons, élargissons, partageons, nos point de vue, cela ne nous rend pas peut être plus heureux au début, mais nous acceptons de laisser tomber pour un temps nos idéaux.
nous nous reconsidérons, reconsidérons la vie, nos valeurs,  nos attentes transmutent, s'ajustent aussi entre elles.
les prises de conscience se font jour, et nous changeons à l'extérieur comme à l'intérieur.
nous nous enrichissons, et de cet enrichissement nous pouvons alors fortifier une certaine liberté ou indépendance.
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 07 Octobre 2013 à 13:06:53
" .........vous amenez tous quelque chose au débat, comme écrit dans un message, vous éclairez tous un peu ma lanterne.

Mais sûrement vaut-il mieux, pour moi encore..., porter une vraie attention à ne pas trop poser nos mots en en faisant des affirmations d'une vérité seule et unique, et surtout à ne pas ajouter de la souffrance à la douleur.

J'aime cette citation de Gandhi :

"La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon; nous ne verrons qu'une partie de la vérité, et sous des angles différents."

Sous des angles différents...


Merci Dédale pour ces paroles qui reflètent bien ce que nous venons avant tout chercher sur ce site d'endeuillés... Pour approfondir certaines réflexions les sites sont pléthore... à chacun de poursuivre sa route,  d'abord "comme il l'entend".
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 07 Octobre 2013 à 13:31:20
Oui petitefée je suis ok .  La mort renvoie toujours  obligatoirement  au sens même de notre  vie et de celle de nos proches et  du Monde qu'on s'est forgé  dans notre tête  avec notre éducation , notre milieu   etc ..  Mourir  c'est quitter tout ce que  pourquoi nous avons vécu  , c'est quitter radicalement et absolument tout le Monde qu'on s'est créé   ! Alors si  on pouvait recadrer les priorités d'une vie  on laisserait   les sornettes  , la  course futile  aux  biens matériels ,  à l'apparence qu'on se donne  , le regard des autres , les jugements ,  les possessions de toutes sortes , les addictions mentales etc .. comme disait Platon . Toutes ces illusions qui n'apportent que souffrances . Évitons d'être le geôlier de soi-même et ton chemin , petitefée , est une belle leçon de liberté et cela est une grande aide dans notre tragédie . 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 07 Octobre 2013 à 14:00:07
pour ceux intéressés par les rêves je laisse

2 liens  

http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/savenir/jouvet/jouvet.php (http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/savenir/jouvet/jouvet.php)

" Michel Jouvet : Vous allez sourire, mais c'est une idée que j'ai rencontrée pour la première fois dans les upanisad de la mythologie hindoue. On trouve dans ces textes sanskrits, vieux de plus d'un millénaire, l'idée que le cerveau humain subit l'alternance de l'éveil, du sommeil sans rêve et du sommeil avec rêve. Ce qui revient à affirmer que le rêve serait un état aussi distinct du sommeil que ce dernier l'est de l'éveil. Et bien, c'est précisément ce que la neurobiologie a découvert vers la fin des années 50."  ... etc

et une conférence  audio http://www.canalacademie.com/ida10189-Reve-et-conscience.html (http://www.canalacademie.com/ida10189-Reve-et-conscience.html)

Rêve et conscience
Par Claude Debru de l’Académie des sciences dans le cadre du colloque Naissance, émergence et manifestation de la conscience



Voir aussi http://www.canalacademie.com/ida9533-Les-etats-modifies-de-conscience-et-les-phenomenes-paranormaux-dans-l-histoire-le-regard-de-la-metapsychique.html (http://www.canalacademie.com/ida9533-Les-etats-modifies-de-conscience-et-les-phenomenes-paranormaux-dans-l-histoire-le-regard-de-la-metapsychique.html)


Les états modifiés de conscience et les phénomènes paranormaux dans l’histoire : le regard de la métapsychique
Introduction de Bérénice Tournafond et communication de l’historien Bertrand Meheust, lors du colloque Les états modifiés de conscience
La conscience humaine dont la véritable nature demeure encore inconnue, est au cœur des réflexions de cette deuxième journée de colloque, organisée par l’association « Être humain », avec le concours de l’Académie des Sciences et de l’Académie des sciences morales et politiques, le 21 mai 2012. Canal Académie vous propose d’écouter ce deuxième colloque, six conférences au total seront retransmises sur notre site. Pour commencer, retrouvez ici l’intervention de Bertrand Meheust, historien et philosophe, dont le propos s’intitule : "États modifiés de conscience et phénomènes paranormaux dans l’histoire : le regard de la métapsychique".



Écoutez Bérénice Tournafond, présidente de l’association « Être humain »
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 07 Octobre 2013 à 15:20:27
Merci pour ce message Petite fée :

"La mort nous renvoie alors aussi à cette insécurité de nous même.
tout s'écroule autour de nous, instinctivement nous avons alors besoin de nous raccrocher aux parois de la vie.
mais celle ci a perdu un sens à nos yeux.

nous sommes face à un grand vide, une grande inconnue, nos repères sont faussés, brisés, nos conceptions s'écroulent.
est ce alors un drame ou une chance !
tout dépend alors de notre positionnement, notre capacité à nous ouvrir ou nous refermer.
nous nous refermons et pouvons le faire, et restons victime de nos modes de fonctionnement.
nous nous ouvrons, élargissons, partageons, nos point de vue, cela ne nous rend pas peut être plus heureux au début, mais nous acceptons de laisser tomber pour un temps nos idéaux.
nous nous reconsidérons, reconsidérons la vie, nos valeurs,  nos attentes transmutent, s'ajustent aussi entre elles.
les prises de conscience se font jour, et nous changeons à l'extérieur comme à l'intérieur.
nous nous enrichissons, et de cet enrichissement nous pouvons alors fortifier une certaine liberté ou indépendance."

Un vrai merci, c'est la direction que je veux prendre depuis longtemps, et tu la traduis si justement en mots.
Mais c'est si dur, et pour le moment, pour moi, c'est un drame, oui, j'en suis à cela, un cauchemar dont j'aimerais tant me réveiller, j'en suis encore à pleurer et à dire non, non, je ne veux pas, j'en suis encore là, mais 4 mois n'ont pas encore passé après l'arrachement de ce compagnon de vie essentiel.
Pourtant j'essaie, quand un répit se présente de ne pas perdre de vue cette direction qui est présente en moi. Je ne sais pas si je vais y arriver, ces jours il me semble que non...

Et merci de tout cœur à vous tous de vous donner la peine de nous transmettre des liens intéressants sur la méditation, la conscience, les rêves et autres sujets importants. Je n'ai pas assez d'énergie ces temps mais je sais que je vais m'y rendre plus tard.

Bonne journée et merci encore à vous tous qui partagez ici vos visions philosophiques et spirituelles, on a tellement besoin de partager cela, et autour de nous, dans la vie de tous les jours, ce n'est pas monnaie très courante...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 07 Octobre 2013 à 18:23:09
merci Willy, pour les liens sur les rêves, cela m’intéresse bcp, je regarde dès que j'ai un moment de libre.
par ailleurs, votre rebondissement sur les rêves, m'a amené une image, celle d'un pont qui relierait la vie et la mort....

Matrix (peut être une vue très futuriste sur le sujet) mais il est intéressant de faire le parallèle.

J'espère simplement, que mes réflexions ne sont pas prises comme une voie à prendre, ce n'est que des réflexions, ma voie(x) est la mienne et je n'ai aucune intention ni de choquer, ni de persuader.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 07 Octobre 2013 à 18:40:10
petitefée , j'ai un livre pour toi : http://www.cgjung.net/mlvf/oeuvre/les-reves-et-la-mort.htm (http://www.cgjung.net/mlvf/oeuvre/les-reves-et-la-mort.htm)

Les rêves et la mort de  Marie Louise von Franz  (Marie-Louise von Franz a été la plus proche collaboratrice de C.G. Jung et la plus représentative)  mais tu connais peut être déjà  ?


sur amazon http://www.amazon.fr/Les-R%C3%AAves-mort-Marie-Louise-Franz/dp/2902707673 (http://www.amazon.fr/Les-R%C3%AAves-mort-Marie-Louise-Franz/dp/2902707673)

Extrait (France Culture lors de la présentation de  son livre "Les rêve et la mort")

Alors je me suis dit : « Qu'est-ce que la nature... » Au lieu d'avoir une opinion, qu'elle soit religieuse ou athée ou matérialiste, au lieu de dire qu'avec la mort tout est fini, ou de dire qu'il y a une vie future après la mort, j'ai mis toutes ces disputes de côté pour me dire :

    Qu'est-ce que la nature nous dit de la mort ?
    Qu'est-ce que les faits relatés dans les rêves nous disent de ça ?

Et là, j'ai découvert — et ça confirme ce que Jung a dit oralement et qu'il a aussi exprimé dans des lettres, mais qu'il n'a pas tellement dit dans ses écrits officiels — que l'inconscient croit en une vie future, que les rêves pointent tous vers une continuation de la vie."
(Marie Louise von Franz)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 07 Octobre 2013 à 20:40:35
CGJung "ma vie, souvenirs, rêves et pensées" excellent aussi.
d'ailleurs, tu peux t'y pencher, il parle de la mémoire akashique.
il y a effectivement, un chapitre de la vie après la mort,
tu me donnes envie de le relire, merci Willy.
je suis depuis longtemps une grande fan de Jung, c'est ma base dans mon travail ;)

CGJung, n'a souhaité publier ce livre qu'après sa mort car il y parle réincarnation, par rapport à son propre vécu, il a aussi vécu une nde, à travers ses rêves, il conçoit un au delà, mais tout ceci révélé uniquement après sa mort car il savait que, de son vivant la réaction de ses congénères n'aurait pas été positive.

c'est bien dommage, car avoir une vision psychologique et spirituelle de l'être humain éviterait bien des erreurs en spycho et spychiatrie.
rare sont les professionnels qui abordent les deux côtés, mais heureusement les autres pays ont compris cela et adopte de plus en plus cette ouverture, la France si met frileusement.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 07 Octobre 2013 à 22:00:46
c'est bien dommage, car avoir une vision psychologique et spirituelle de l'être humain éviterait bien des erreurs en spycho et spychiatrie. J'ai souvent vu ta réflexion notamment chez Michel Cazenave , c'est le   réductionnisme qui cherche l'esprit de l'homme  dans des statistiques et des symptômes ou des  processus neuronaux . La masse des médecins  psy  sont que des praticiens  qui  gèrent comme ils peuvent  au jour le jour , leurs patients . Après des  études techniques très formatées ,  ils ne  comprennent pas trop  ces sujets liés à  la conscience , pour eux vous êtes un assemblage de neurones et à chacun de vos symptômes correspond forcément un médicament ,  quand ils ne savent pas ils   finissent par donner des somnifères . La France reste en arrière par rapport à l'évolution des idées dans ce domaine , espérons des changements ...  Je pense que le mal être est un problème sociétal ,  au "déboussolage" généralisé et ça n'arrange pas ceux qui sont  déjà fragiles  .  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 07 Octobre 2013 à 22:31:54
Dédale, je pense qu'il faut aussi laisser le temps au temps.
le temps est un élément essentiel au deuil, il me semble qu'il permet à notre être d'évacuer, d'exprimer nos émotions.
et nous ne pouvons et ne devons aller trop vite dans cette grande traversée.
chacun est propre à lui même, il n'y a pas 2 façons de traverser un deuil, il y a autant de façons qu'il y a d'endeuillés.
par contre les étapes semblent être les mêmes pour tous, dans des ordres différents, mais nous vivons tous les mêmes étapes et différemment.
c'est aussi pour cela que lorsque l'on parle d'illusion de temps en spiritualité, dès l'instant ou nous sommes sur cette terre, le temps a son impacte.
vivre c'est aussi tenir compte de tout cela, notre corps vieillit que nous le voulions ou non.
mais le deuil, en tout cas, pour moi, m'a permis de faire un grand retour sur moi même, dans le sens de l'écoute, de prendre soin de moi, comme un petit enfant.
écouter sa souffrance lorsqu'elle est là, voir sa déprime ou dépression, je suis restée de longues semaines scotchée sur mon canapé à me nourrir de plats surgelés, et j'ai du le faire sans me juger.
accompagnes toi au mieux dans ce parcours, les émotions passent petit à petits, même si elles reviennent le jour suivant ou la minute suivante, laissent les coulées comme une vague, elles mourront d'elle même.

si le temps semble illusoire, c'est pourtant lui qui régit notre vie cellulaire ici bas.

oui, je suis en grande partie d'accord avec toi, Willy, mais cela commence à changer notamment dans les psychothérapies, évidemment tout n'est pas à prendre, mais il y a des professionnels bien efficaces et qui commence à intégrer parallèlement au psychologie., le psychisme dans son entier,c'est une avancée, petite certes et infime en France, mais c'est une avancée tout de même.

mais le monde médical et pharmaceutiques ne veulent pas perdre une certaine clientèle, donc tout devient cloisonné.
l'Emdr en est un exemple flagrant. Tout ceci ne semble pas spirituel au premier abord et pourtant en y regardant de plus près, j'y verrai une pointe d'orgueil et de profits.
Titre: i
Posté par: seul au monde le 08 Octobre 2013 à 01:00:26
je suis très impressionné par ce que dit Petite Fee, c'est d'une grande sagesse et un grand discernement (normal qq'un qui a vécu une NDE ne pourra  plus jamais être comme avant, car je sais qu'apprendre à mourir c'est apprendre à vivre, avoir vu la mort de si près on en revient avec un goût unique de cette vie, mais ce que je ne comprends pas c'est pourquoi ne pas s'intéresser au bouddhisme qui peut beaucoup apporter à une âme (façon de parler je n'y crois pas à l'âme ou atman)aussi sage et  aussi avancée sur le chemin spirituel.


Pourquoi beaucoup de gens pensent que j'ai des visières et que je flatte mon ego, ou que je fais du prosélytisme, refuse la croyance des autres, mots trop durs, trop directs,  etc....? En fait, je ne crois à rien qui ne m'apporte pas le bonheur, à améliorer mon chemin spirituel, ma vie. Si une religion, aussi ancienne soit-elle Christianisme, Hindouisme, Musulmanne, Islam, et même Bouddhisme etc...ne me rend pas heureux je la rejette.

Sachez que Jung dans son auto-instrospection pour découvrir la conscience universelle a dessiné ce qu'il a vu, sa vision intérieure de l'univers, et qu'est-ce qu'il en est sorti de ce dessin? UN MANDALA. Un peu sur le modèle des mandalas tibétains dont le plus connu est celui de Kalachakra. Jung n'était pas bouddhisme même s'il s'en'est beaucoup inspiré. Mais, si un des hommes en Europe qui a été  au confin de la conscience humaine, sans l'aide d'aucune religion ou croyance, mais simplement par une auto-introspection, a trouvé ce que le bouddhisme  connaissait déjà il y des centaines d'années, j'ai tendance à vouloir prendre un raccourci en étudiant directement l'enseignement du bouddha.


Oui c'est vrai, je l'avoue pour moi chaque mot qui est sorti de la bouche du bouddha (bien sûr des mots qu'ils n'ont pas été déformés), quel qu'il soit est une vérité indiscutable. Car chaque mot qu'il avait prononcé était destiné au bonheur de tous les êtres. Je fais parti de ces êtres.  J'ai une confiance aveugle envers son enseignement, je n'ai aucun doute dans mon esprit. Si je doute c'est mon ego qui doute. Je ne rejette pas les autres sagesses bien entendu, mais mieux vaut rejeter qqchose qui ne nous apporte pas le bonheur, la vérité, que de perdre du temps à l'étudier. 
En son essence le bouddhisme n'est pas une religion, il s'adapte à tout, il n'y a aucun dogme aucun dieu, tout ce que dit le bouddhisme doit être vérifier par l'expérience dans la vie concrètement (bien sûr si on le vérifie pas on peut passer bcp de temps à discuter dessus, à le rejeter ou pas), car c'est la vie tout simplement.    D'ailleurs le Dalai-Lama, chef spirituel du bouddhisme, détenteur de tous les enseignements qu'avait donné le bouddha historique a dit : "Si quelqu'un un jour vient me démontrer qu'un point de l'enseignement du bouddha est erroné à l'épreuve de la vie, je le changerai".
 Mais bon, je parle de moi.


 

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 08 Octobre 2013 à 01:11:27
Ah oui, je n'ai pas dit que le temps était une illusion, il est réel dans la réalité conventionnelle, celle qu'on vit tous les jours. Mais en essence il n'existe pas, c'est  ce dont on va se rendre compte à l'heure de notre mort.
Le temps est bien une invention humaine, je ne sais plus à quel moment de l'Histoire il a été inventé, par les chinois ou les arabes, enfin toujours est-il qu'il y a eu un âge qui a vu le passage du non-temps au temps.  C'est une preuve.



Notre but est de s'établir dans l'au-delà du temps par la méditation.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 08 Octobre 2013 à 02:05:27
Jung avait compris  que l'opposition  transcendance  /  immanence n'a pas de sens  , il a aussi  repris le concept du « Soi » propre à  l'hindouisme . Pour Jung, il existe une transcendance, mais elle est immanente, dans notre cœur . Rien à redire sur Jung  , un grand prospecteur de l'âme humaine et un bon  lecteur des Upanishad .  Je conseille aussi  "La Splendeur du Soi"  : Sorupa Saram  .  
En révélant le secret de son être, jésus a révélé le secret de chaque être.
citation de Henri Le Saux (qui adopta le nom indien de Abhishiktananda)

 la vérité est une, bien que les sages la voient sous de multiples formes . (L’Advaita Vedānta) Je respecte  aussi ses multiples formes (dont les amis bouddhistes) 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 08 Octobre 2013 à 10:20:44
je ne rejette pas le Bouddhisme, Sam, je rejette tout ce qui voile la face 'et encore je trouve que le mot rejeter est trop fort)
cela peut atteindre tous les religions, les intégristes en sont une preuve.
c'est une question de culture aussi Sam, que tu le veuille ou non, bcp de personnes ont une religion monothéiste, moi même qui n'ai jamais été catholique pratiquante, j'ai tout de même été baptisée.
parce que cela faisait partie des traditions familiales et combien sont comme moi, sans le vouloir, j'ai tout de même baigné dans le catholicisme (au sens propre comme au sens figuré)
en grandissant, j'ai choisi ensuite ma voie spirituelle, mais bien plus tard.
dès que je posais une question enfant, car la bible était alors la seule référence que j'avais, on me parlais de jésus, de marie.... et même si les réponses ne me convenaient pas, je faisais avec, je n'avais que ça, à cette époque.
Donc chaque culture et chaque personne ensuite a forgé sa croyance dans une représentation imagée. car nous avons besoin de nous représenter en image en symbole ce qu'est toute religion.

tu as été toi même élevé dans le bouddhisme, il me semble (je peux me tromper) sans dieu, avec toutes ses références.
donc pour toi, il est difficile de concevoir la religion ou spiritualité comme moi, normal, nous n'avons pas les mêmes racines.

mais qui a raison ? et est ce important en somme ?
je pense très sérieusement que le jour, où chacun de nous transiterons de l'autre côté, la représentation de ce que nous verrons sera conforme à nos croyance.
je crois en Dieu, je verrai Dieu et toi, ta croyance se révèlera sous tes yeux. et c'est pareil pour les musulmans et tout autres mouvements spirituels ou religieux.
peut être que ceux qui ne crois en rien, ne verrons rien au début.
mais même durant les dernières secondes de notre vie, nous pouvons choisir notre direction.
comme ce joli texte :
"un homme se jette d'un pont pour se suicider et pourtant le prêtre accepte de faire un enterrement car il répond "entre le moment ou l'homme se jette dans le vide et ou il meurt, il a eu le temps de se reconvertir"

hier en relisant Yung justement, j'ai pensé a toi, car il explique très bien la différence entre la croyance bouddhisme et le monothéisme.
je retrouve le passage et je te le note.

c'est une question d'éducation, Sam, tout simplement, mais ce qui nous a été éduqué ne doit pas nous faire rejeter les autres croyances, il faut rester ouvert et être tolérant, la tolérance est aussi une belle vertu dans le bouddhisme, même la non croyance est a respecté, car en ne croyant en rien, c'est déjà une croyance.

la religion m'a été inculqué avec ses erreurs d'interprétation. ex, le baptême ! celui ci a un symbolisme très fort, c'est l'immersion dans les eaux, et l'immersion dans les eaux, c'est l'introspection, l'intériorisation de l'être, aller chercher au fond de soi l'éveil en se nettoyant au fur et a mesure (traduction de l'hébreu par Annick De Souzenelle) voit comment aujourd'hui est expliqué le baptême...
Beaucoup d'enfants sont baptisés aujourd'hui sans même que les adultes sachent la signification symbolique du baptême.

il y a un très beau livre qui explique toutes les religions, c'est le "voyage de théo", c'est un roman philosophique : une grand mère qui fait faire le tour du monde des religions a son petit fils atteint d'un cancer et qui trouve que Dieu est méchant de lui avoir donné cette maladie.

regarde pour les musulmans, en France les femmes se voilent par choix semble t'il, alors que dans les pays musulmans, les femmes se battent et sont emprisonnées pour gagner leur liberté et le respect....

je pense que dans l'avenir et grâce aussi à la science, les religions mourront petit à petit et une autre forme de spiritualité émergera et deviendra unique. de toute façon c'est ça ou nous irons droit dans le mur, et tant pis pour nous.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 08 Octobre 2013 à 10:27:51
a oui, Sam, et fais attention aux mots que tu écris, mets toi à la place de ceux qui te lisent et du comment ils reçoivent tes propos.
tu as un travail d'ouverture mais comme moi et bcp, Sam et cela n'a rien de négatif.  :P
car la violence de tes propos t'es renvoyé, vois tu, c'est ça aussi la loi de karma.
donne de la douceur, tu recevra de la douceur,
soit violent envers les autres et toi même et tu recevras cette violence.

j'ai une autre vidéo a vous proposer, mais attention, à un moment, la neuro anatomiste Jill Bolte Taylor, montre un cerveau et ces 2 hémisphère, donc âme sensible prévenue.
en fait elle explique son expérience après une attaque cérébrale et le fonctionnement des 2 hémisphères.
il semblerait bien que cela soit le droit qui est toujours dans l'instant présent, et le gauche...vious verrez c'est tout de même plein d'humour au début et très émouvant à la fin.
mais que d'espoir....


http://www.dailymotion.com/video/x8agq2_jill-bolte-taylor-sous-titre-franca_tech
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 08 Octobre 2013 à 11:12:03
"Le plus grand ennemi de l'homme n'est autre que son propre égo,
car celui-ci, tant qu'il n'est pas maitrisé, le rend sourd et aveugle au bien.
Mais Dieu a donné à l'homme une précieuse amie, son âme elle-même,
qui n'a de cesse que de se faire entendre à lui et de le guider vers la Lumière
qu'il recherche plus ou moins consciemment ".

Marie Corelli (1864-1924)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 08 Octobre 2013 à 11:35:05
J'ai vu la vidéo petitefée, c'est assez intéressant :)
Merci
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 08 Octobre 2013 à 12:36:35
                         Un site qui parle tres bien de la vision et spirituelle et philosophique de la vie et la mort,qui se base sur un croisement entre toutes les grandes religions et courants de pensees tel que le boudhisme....

 
                                                     Eschatologiefree
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 08 Octobre 2013 à 12:41:48
merci, Bruno, effectivement cela semble intéressant. j'y regarderai de plus près ce soir
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 08 Octobre 2013 à 14:09:28
quelques vidéos  intéressantes  

Psychanalyse et spirtualité  Publiée le 23 janv. 2013

France Culture, Les Racines du Ciel du 30 septembre 2012 par Frédéric Lenoir et Leili Anvar.
Invité : Michel Cazenave

http://www.youtube.com/watch?v=dezI9w4_TZA (http://www.youtube.com/watch?v=dezI9w4_TZA)


et Michel Cazenave - Atman et pensée indienne (Continents intérieurs)

http://www.youtube.com/watch?v=TQfR2fcKsE8 (http://www.youtube.com/watch?v=TQfR2fcKsE8)


Psychiatrie et hindouisme (Michel Cazenave )

http://www.youtube.com/watch?v=BhHd0VePYMY (http://www.youtube.com/watch?v=BhHd0VePYMY)


aussi sur St Augustin

http://www.youtube.com/watch?v=6FXJo9VAe1E (http://www.youtube.com/watch?v=6FXJo9VAe1E)



Titre: wI
Posté par: seul au monde le 08 Octobre 2013 à 14:37:13
Arrête avec ton atman, ton âme,j'y crois pas   Willy  :)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 08 Octobre 2013 à 14:44:14
 je peux pas (ni ne veux)  te convaincre et ce n'est pas mon idée ,  il n'y a que toi qui peux découvrir ton Atman  :)

Si Dieu (Brahmā ) est tout ,   il est en  nous et nous sommes lui ,   l'homme doit chercher ce divin qui est en lui   pour se libérer des cycles de l'ignorance  en prenant  conscience qu'il est une partie éternelle  du Tout  .  Ce que nous appelons temps n'est  que cet exercice difficile de la conscience    . Ton désire , ta souffrance ,  s'appellent  Maya (Illusion de l'espace-temps et des  formes , impermanence ) , ta vraie nature est Atman (Brahmā) , hors du temps et de l'espace  .   (Upanishad)  

sam , trouve ton Atman de ton vivant pour te libérer de l'illusion et de la souffrance , trouve l'éternité  et alors Maya ne t’impressionnera  plus et ton rêve sera lucide tu en prendras le contrôle et tu n'auras plus jamais  peur , mais tu sais tout cela déjà  .    

Peaceful Aum namah Shivaya Mantra Complete!

http://www.youtube.com/watch?v=aq-CKdT6IG4 (http://www.youtube.com/watch?v=aq-CKdT6IG4)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 08 Octobre 2013 à 21:03:18
Arjuna  , dans la guerre  du Mahābhārata  ,  (la grande guerre des Bhārata ) ,  doute de la bataille de  Kurukshetra il a peur de la mort des siens     . Il en parle à Krishna  et Krisha lui répond et  c'est la  Bhagavad-Gītā !  Tout le sens de ces magnifiques dialogues  en est  l' illusion du Monde et Arjuna  décide de lancer ses guerriers    en toute conscience du   jeu de Maya car par dessus la prise de conscience de  l'illusion ,  l'acte prime , le  dharma   l'acte juste , l'acte conscient de jouer un rôle  et  d'en être  libre ,  être détaché   .  Aucune philosophie , aucune littérature n'a jamais surpassé la poésie et la profondeur  du  Mahābhārata .  Tout ces textes appartiennent aux Védas et remontent à une tradition orale  de  plus de 6000 ans ...    
Titre: Re : i
Posté par: Ladyhawk le 08 Octobre 2013 à 21:25:37
Si une religion, aussi ancienne soit-elle Christianisme, Hindouisme, Musulmanne, Islam, et même Bouddhisme etc...ne me rend pas heureux je la rejette.
En son essence le bouddhisme n'est pas une religion ....


J'ai pas fumé la moquette Sam, mais j'ai beau essayer de te comprendre
j'y arrive pas !!!
Je crois savoir que le bouddhisme est selon certains une religion, une doctrine où tout n'est que douleur.
La douleur imprègnerait et déterminerait la vie de tous les êtres.
Seule la douleur existerait de façon permanente.
Le bouddhisme serait, selon d'autres, une philosophie, une façon, un "art" de vivre ... ?
Avec tout le respect que je te dois Sam,
quand je te lis, je me demande si tu ne serais pas "un peu" ... maso ??

@ Willy :

je m'intéresse depuis fort longtemps à l'interprétation des rêves *.
J'ai ajouté dans mon panier le bouquin de Marie-Louise von Franz.
* rêves prémonitoires (j'espère qu'elle les évoque ? )

Quant aux vidéos que vous proposez tous, j'irai assurément les lire
dès la fin des travaux en cours ici (beaucoup de bruit = du mal à me concentrer).

Merci de vos échanges.

Plusieurs pages plus haut, il était question de transparence, de pseudo(s).
Ben moi, "derrière" Ladyhawk, c'est ... Mary   ;D

Bise à tous   :-*


 

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 08 Octobre 2013 à 21:55:11
Willy,peux tu m'indiquer un bouquin, un écrit de tout ce que tu parles, cela m'intéresse.
merci :) désolé mais moi, j'ai besoin du support papier pour y noter et gribouiller mes réflexions.
Marie-Louise Von Franz, élève de Jung, c'est une bonne référence, Ladyhawk. :)


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 08 Octobre 2013 à 22:02:26
merci pour ta franchise Ladyhawk. ça me va droit au coeur! Et j'aime bien aussi que ceux qui ne sont pas d'accord puissent intelligemment me le démontrer.

Ce qui est drôle ici, c'est qu'on me pose une question, j'y réponds, je développe, j'écris tout un tas de choses qui surprennent parce que ceux qui me lisent me trouvent maso.

Savez-vous pourquoi vous me trouvez débile quand je dis par exemple que nous étions morts et réincarnés des millions de fois, et que tout ça chacun le sait en soi, puisqu'on l'a traversé ? Parce que nous le voyons pas. Et pourquoi nous le voyons pas? Parce qu'il y a la barrière du mental, celui qui croit qu'il y a quelqu'un dans ce corps qu'on habite, alors qu'en réalité, dans la l'absolu, c'est une illusion (il n'y a pas de "je", pas de "mental", pas "d'âme", pas "d'atman", pas de "moi"). Je dis bien dans l'absolu. Il ne faut pas rejeter le "je" il faut le comprendre comme une llusion.  Je développerai pour ceux qui veulent, car ce n'est pas facile à comprendre qu'on nexiste pas et pourtant on se réincarne.   Qu'il n'y a aucune entité en nous ou si vous croyez qu'il y en a une il faut la chasser. Mais la encore vous me direz que le bouddhisme prône le nihilisme, que rien existe, on est vide, c'est faux. Et là je vous renvoie à des gens comme  Eckart Tolle, Thich Nat Hanh, John Kabat Zin, la vie n'existe nulle part ailleurs que dans l'instant présent, cet instant présent n'est pas l'instant T, on n'a pas à saisir, c'est notre nature primordiale, il suffit de regarder en nous pour comprendre. En fait, le "je" ne peut exister dans la mesure où il est toujours dans le passé ou le futur, et même quand il est dans le présent on ne le trouve pas.


 Pouvez-vous me dire où il est si vous pensez qu'il existe? Dans le cerveau? Dans le coeur? Quand nous disons " je" on lui met qu'elle image de nous? Notre visage? notre corps tout entier? Nos yeux? En fait, cherchons le.... (enfin moi aussi, je cherche, je propose qu'on le fasse ensemble). Si quelqu'un a une idée de quoi on associe le "je" dans notre structure corporelle, intellectuelle, psychologique, biologique je vous prie de bien émettre vos hypothèses.


J'attends vos lumineuses réponses....(on pourra avancé encore plus vite sur ce fil...).




Merci



SAM


PS: voilà Willy, tu vas devoir me prouver l'existence de ton atman, âme etc... ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 08 Octobre 2013 à 22:19:09
je=égo.
je, c'est l'objectif et le subjectif.
c'est celui dont nous et toi devons nous défaire pour laisser apparaître le Moi.
je c'est celui qui te fait dire que nous te trouvons "débile" pour ma part je ne le pense pas et il ne me semble pas l'avoir lu d'autres internautes. c'est ton interprétation, le je, Sam.
donc le je, est celui qui te fait penser que nous te trouvons débile.
et c'est bien ce je avec lequel tu te heurtes.
et ton je est bien présent, je te rassures. la preuve , il écrit à ta place ;D
et plus tu le nieras et plus il se renforcera.
voici mon hypothèse et même plus qu'une hypothèse ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 08 Octobre 2013 à 22:23:47
J'attends vos lumineuses réponses....(on pourra avancé encore plus vite sur ce fil...).
ben voui, je suis ben d'accord avec toi.....
mais le temps, tu sais bien que nous sommes sujet à l'attraction terrestre et notre cerveau aussi gravite autour du bloque terrestre,
et les p'tits neurones y s'affolent quand la réflexion n'a pas le temps d'être intégrée, digérée, ressassée...
excuses nous de ne pas être à ton niveau !
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 08 Octobre 2013 à 22:52:13
Bon alors c'est pire, mes neurones je sais pas trop ce qu'ils font!

sam, tu m'angoisse en fait lol
Pas de je, pas d'âme et tout brrrr ça fait bizarre...

Je connais pas le boudhisme, mais me semblait que c'été un truc cool et zen, et en fait c ya pa de dieu  et on est rien tous autant qu'on est. Enfin on est rien, on est le tout quoi...

Rolalaa dur dur de suivre...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 08 Octobre 2013 à 23:50:18
:) merci de nous faire sourire! Mais comme vous nous intéressez tous!                                                                                                       Et je pense vraiment comme tu disais Petite fée que nous apprenons à mieux nous connaître nous-mêmes dans ces discussions.                                      A propos du mot "bouddhisme", ou " bouddhiste" , j'aime bien ce que dit Jon Kabat Zinn : " je ne suis pas bouddhiste, je suis étudiant en méditation bouddhiste." Sans doute le bouddhisme, christianisme, hindouisme, ..., n'existent-ils pas, peut-être sommes-nous tous, simplement, étudiants ...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Ladyhawk le 09 Octobre 2013 à 00:16:35
Ātman = pure conscience d'être, de "je suis", le vrai Soi.
("Je pense donc je suis" disait le philosophe ?
bah, à cette heure-ci je ne pense plus donc je ne "suis" plus = lol  ;D ! sorry  ::)) ....

"Nous" savons que les bouddhistes n'admettent pas l'existence de l'ātman.
Pour eux, il n'y a aucune existence d'entité indépendante appelée "Soi".
Pas d'ātman donc => anātman.

 Willy, tu vas devoir me prouver l'existence de ton atman, âme etc...

Arrête avec ton atman, ton âme,j'y crois pas   Willy

Je remarque que, tout bouddhiste que tu es Sam, tu utilises allègrement l'impératif ...
et, tu me le permettras, cette forme verbale ne me convient pas du tout :
bien trop dirigiste, autoritaire à mon gout.

Sur ce, Morphée m'attends ...
demain il fera jour ... ou pas  :D
 :-* :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 09 Octobre 2013 à 00:48:19
 ;) en fait derrière la phrase "lumineuses réponses..." j'avais commencé à écrire entre parenthèse "je suis sincère, il n'y a rien d'ironique là-dedans", zut j'aurais dû.


En fait, je partage des réflexions avec vous que je n'ai pas l'habitude de partager dans la vie sociale. Parce que je vous sens tous ici comme mes confrères et mes consoeurs pour avoir vécu cette chose si difficile , le deuil de la personne qu'on a le plus aimé dans notre vie.  Quand je  m'absente de ce forum, et que j'y reviens ça me fait plaisir de recevoir vos mots d'encouragements, de voir comment chacun avance sur son deuil. Je pense que  plus on médite sur la mort, plus on est heureux et on se libère. Apprendre à mourir c'est apprendre à vivre. Les gens qui ont cotoyé la mort revienne avec une joie de vivre incroyable. La meilleure leçon qu'on peut en tirer de cette vie c'est qu'on va mourir et il faut s'y préparer. Je pense que la mort nous apprend énormément sur la vie.


Ladyhawk ce n'est pas de l'impératif, c'était gentil. Il y a un smiley à côté.


 Rose enchantée: c'est une excellente réaction que tu as eu: "la peur". Il faut regarder sa peur, la dépasser et on sera heureux. Effectivement ça fait peur d'apprendre qu'on n'est  pas ce "je" et qu'on a rien sur quoi nous raccrocher. C'est pour  ça que pour aller plus loin le pratiquant de la méditation doit prendre un maitre, un instructeur qui le guide. Tu as compris, c'est une excellente réaction. Nos avons toujours pensé que nous existions l'inverse fait peur. Mais au moment de la mort vous imaginez pour quelqu'un  qui n'est pas préparé à cette théorie du non-soi, la frayeur qu'il va avoir, c'est une peur qui est multipliée par je ne sais combien de fois . Donc il vaut mieux travailler sur cette peur tant que nous sommes en vie. Car cette peur, comme quand on meurt révèle ce qu'on est réellement, cette chose qu'on a toujours su au fond de nous mais dont nous n'avons pas eu le courage de regarder (je parle pour moi aussi). 



cherchons le "je" si vous voulez bien



bonne nuit à tous
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 09 Octobre 2013 à 00:59:20
Pour ce que tu dis sur la peur et du fait que si nous ne sommes pas préparer à ce "non soi", au moment de la mort, nous aurons 1000 fois plus peur...

Mais très peu de gens s'y prépare je pense et quand on entend les témoignages de nde, il n'y a pas cette peur...
Alors que ce sont des personnes très carthésienne qui ne croyait qu'en la science auparavant...

Bon c'est vrai que de toute façon, je ne comprend pas vraiment cette notion qu'il n'y ait pas de "je"
Ca me fait l'effet de chez pas... Que je serai vide et guidé par quoi alors? "je" ne prend pas de décision? "je" ne choisi rien?

Ca me fait penser à un légume, qui pousse qu'on ceuille, qu'on cuit, qu'on mange et euh... basta?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 09 Octobre 2013 à 01:03:31
Petite Fee je vais écouter ton truc sur l'hypnose Ericksonienne.

Rose enchantée , oui le non-soi est notre véritable nature. Je t'expliquerai ça demain.


BONNE NUIT
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 09 Octobre 2013 à 01:10:09
Willy,peux tu m'indiquer un bouquin, un écrit de tout ce que tu parles, cela m'intéresse.
merci :) désolé mais moi, j'ai besoin du support papier pour y noter et gribouiller mes réflexions.
Marie-Louise Von Franz, élève de Jung, c'est une bonne référence, Ladyhawk. :)

Je te conseille La Splendeur du Soi : Sorupa Saram   (le grand sage Ramana Maharshi (1879-1950) tenait l'unique livre de Sorupananada, La Splendeur du Soi, en très haute estime. Lorsqu'il donna à Annamalai Swami une liste de six livres à lire, il y inclut ce texte. On ne saurait imaginer meilleure recommandation que celle-là pour s'initier ainsi à cette spiritualité incandescente dont le bénédictin Henri Le Saux fit la nourriture de toute sa vie de «sannyasi chrétien».)
http://www.amazon.fr/gp/product/2845901224/ref=oh_details_o00_s00_i00?ie=UTF8&psc=1 (http://www.amazon.fr/gp/product/2845901224/ref=oh_details_o00_s00_i00?ie=UTF8&psc=1)
je peux te conseiller ensuite  ces 2  petits trésors
- L'Advaita Vedânta : Théorie et pratique (Basé sur les Upanishads, l’advaita vedânta propose un chemin logique et scientifique vers la vérité de ce que nous sommes.)  http://www.amazon.fr/LAdvaita-Ved%C3%A2nta-pratique-Dennis-Waite/dp/2351180593 (http://www.amazon.fr/LAdvaita-Ved%C3%A2nta-pratique-Dennis-Waite/dp/2351180593)
- Tout est un / Ellâm onru (Ce petit manuel était devenu un ouvrage de référence pour le grand sage Ramana Maharshi qui disait de lui : "si tu veux la délivrance, alors écris, lis et pratique les instructions contenues dans ce petit livre". )
http://www.amazon.fr/Tout-est-Ell%C3%A2m-onru-Anonyme/dp/2911466144/ref=pd_sim_b_2 (http://www.amazon.fr/Tout-est-Ell%C3%A2m-onru-Anonyme/dp/2911466144/ref=pd_sim_b_2)
Tu peux aussi jeter un coup d’œil sur les 108 upanishads de Martine Buttex
Les  Trois upanishads , Isha Kena Mundaka  de  Sri Aurobindo (celui là est excellent)  
ou encore le  très mystique  "Être Dieu en Dieu" de Maître Eckhart  .
Comme l'évoque souvent Michel Cazenave , les spiritualités chrétiennes et hindoues se rejoignent sur beaucoup de points .
A consulter aussi :Les mille enseignements de Shankara
http://www.amazon.fr/gp/product/2845901798/ref=oh_details_o01_s00_i00?ie=UTF8&psc=1 (http://www.amazon.fr/gp/product/2845901798/ref=oh_details_o01_s00_i00?ie=UTF8&psc=1)
Et  "l' Enseignement de Ramana Maharshi "  
http://www.amazon.fr/LEnseignement-Ramana-Maharshi-Eleonore-Braitenberg/dp/2226159045/ref=pd_sim_b_3 (http://www.amazon.fr/LEnseignement-Ramana-Maharshi-Eleonore-Braitenberg/dp/2226159045/ref=pd_sim_b_3)
et on peut choisir aussi  dans la liste   de SWAMI ABISHIKTANANDA  ( Henri LE SAUX  Moine bénédictin né en Bretagne )
http://eveilphilosophie.canalblog.com/archives/2010/01/01/16347128.html (http://eveilphilosophie.canalblog.com/archives/2010/01/01/16347128.html)

·      SAGESSE HINDOUE – MYSTIQUE CHRETIENNE , DU VEDANTA A LA TRINITE ( Edit. du centurion )
·      UNE MESSE AUX SOURCES DU GANGE ( Seuil )
·      RENCONTRE DE L’HINDOUISME ET DU CHRISTIANISME ( Seuil )
·      INITIATION A LA SPIRITUALITE DES UPANISHADS ( Edit. Présence )
·      INTERIORITE ET REVELATION ( Edit. Présence )

 (je suis loin d'avoir tout lu  dans cette liste ) a noter que Jung est plus Hindouiste que Bouddhiste  mais le bouddhisme commence avec  Siddhartha, fils de brahmane  .   Le Bouddhisme c'est l'hindouisme moins l'Atman (mais avec la conscience  ) et moins le Divin (Brahmā )  . D'ailleurs j'attends toujours les explications de sam sur la différence  entre la conscience et l'atman .  Le Bouddhisme a une vision de l'absolu qui lui vient entièrement de l'Hindouisme , c'est pourquoi , si on s'intéresse a cette spiritualité il faut lire et comprendre (je pense)  les Upanishad .
Je laisse ici l'excellent Thich Nhat Hanh:  http://www.youtube.com/watch?v=9LY0173gcDg (http://www.youtube.com/watch?v=9LY0173gcDg)   Pour Eckhart Tolle ,   en un mot , je ne le conseille pas pas du tout  , il ne faut pas confondre le verbiage et la véritable approche spirituelle .  Le Bouddhisme est comme un ensemble inclus dans la spiritualité Védique , tout ce que disent les vrais bouddhistes est  une part de cette spiritualité  Hindoue .                 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 09 Octobre 2013 à 01:15:45
Rose enchantée c'est quoi cette histoire d'immatriculation?


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 09 Octobre 2013 à 10:30:28
Bonjour

sam, tu dois parler de l'immatriculation que j'attendais pour mon livre.
C'est le numéro d'isbn, le code barre qu'il y a derrière tout les livres et qui est obligatoire pour pouvoir en imprimer et publier un!

Ce projet me pousse pas mal...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 09 Octobre 2013 à 11:19:04
ben dites donc, ça cause, ça cause sur ce fil, c'est super, les différences sont attractives. ::)
merci Willy, mais je ne m'attendais pas à autant de référence.
Maître Eckhart, j'adore, je pencherai plus pour lui en premier.

Sam, je trouve aussi que quand tu restes sur ton ressentit et non sur les écrits de tes maîtres bouddhistes, tu es beaucoup plus ouvert et moins directif.
ce fil n'est pas que tes citations, ou des reprises des grands, il est aussi et avant tout notre ressentit, dans notre vie. Car ces aussi notre (votre) vision que nous pouvons développer.
la théorie c'est bien, la pratique c'est ....bien aussi ? ::)

Questions :
en quoi, tous, une voie spirituelle vous aide dans le cheminement de votre deuil et dans votre vie en générale ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 09 Octobre 2013 à 11:43:23
pour ma part, la spiritualité qui chemine ma vie depuis pas mal d'années, m'a permis de grandir autant dans la tête que dans mes attitudes, bref évoluer quoi.
elle m'a appris à ne pas juger aussi, long travail d'introspection mine de rien, car nous sommes trop souvent dans la comparaison.
donc surement plus dans le détachement.
et je me dis heureusement pour moi d'avoir eu ce support.
car sans cette vision de la vie, je ne pense pas être arrivée a espérer revivre et revivre.

le deuil, m'a permis de lâcher encore des peurs et de vivre plus par rapport à mes choix et non plus sociétal.
j'ai aujourd'hui besoin de faire des choses par envie et légèreté aussi.
d'ailleurs mon travail, je le conçoit différemment aujourd'hui, c'est venue petit à petit avec une perte de sens complet plus des valeurs plus saines et simples se sont installées.
ma façon de vivre et mon travail gravitent autour de ces valeurs,
tout n'est pas établit mais je chemine.
je sais, je sens ma fille à mes côtés, puis d'autres aussi.
je choisis les gens que je côtoie, j'ai lâché des personnes que je pensais aimer alors que ce n'était que des liens familiaux et ai mis mes amis en pôle position.
j'accepte aussi que les choses ne se fasse pas comme je le souhaite, d'ailleurs maintenant je dis "je fais et l'univers décide de la finalité"
je suis les signes que la vie met sur mon chemin, donc plus dans l'instant présent.
je ne fais plus de gros projets.
je n'ai pas peur du changement ou bcp moins.
je pense que je vis plus simplement et plus vitalement.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 09 Octobre 2013 à 12:34:11
pour répondre à cette question du deuil et de l'approche spirituelle , quand vous perdez un être cher , vous vous posez  la question de  savoir ce que vous avez été pour lui  ou pour elle et ce qu'il ou elle  a été pour vous , qu'elle a été cette relation , ce lien ?   et si vous vous posez ces questions au delà  évidement de l’immense douleur  de cette séparation terrible et définitive  , alors ces questions vous  renvoient  automatiquement à vous même ,  qui êtes vous ?  que voulez vous vraiment dans cette vie ? Pourquoi êtes vous là sur cette Terre ? qu'est ce que vivre ?  qu'est ce  au juste que  la vie elle même ? et vos relations affectives , vos attachements , votre relation à l'autre au reste de l'humanité ?    alors  des milliers de questions surgissent en vous car il faut mettre un sens sur votre souffrance et cette question fondamentale  du sens apparaît en vous ,  car vous  désirez comprendre et essayer de  comprendre vous libère . C'est une démarche de dépassement et de connaissance ou de découverte  de soi .

Ces questions ,  des millions  d'humains au cours de milliers d'années ont tenté d'y répondre ,  la réponse  est un chemin d'introspection , un chemin qui peut être guidé mais un chemin intérieur au fond de soi . La mort interroge toujours , des millions d'humains n'ont jamais dépassé ces questions ils ont souffert confusément , mais nous souffrons toujours , la souffrance  change   avec la compréhension ,  nous pouvons être guidés , nous avons la chance de disposer  de l'expérience de spiritualités  multimillénaires et  des philosophes Grecs et des autres ...        

En vous trouvant vous retrouverez l'être cher . Il n'y a pas de séparation . Il n'y a rien à prouver dans tout cela ni à essayer de convaincre , ou de faire croire , Siddhartha ne voulait pas faire croire pour faire croire ,   si vous comprenez que faire un cercle et le gommer , le détruire , ne fait pas disparaître le cercle ,vous comprenez  la réalité conventionnelle et la réalité absolue des bouddhistes (par exemple)  . Il n'y a pas de dogme  là-dedans .          
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 09 Octobre 2013 à 16:19:22
mais maîtres? Je n'en ai jamais parlé. Ils sont pas dans tous ceux que j'ai cités hormis peut-être Thich Nat Hanh.
Avez-vous remarqué que dans mes posts, et je vous invite à aller voir dans tous les autres fils où j'ai écrit, lorsque je reprends une phrase où la citation de quelqu'un sur ce forum ce n'est jamais pour en dire du mal ? Soit il n'y en a pas, soit j'en dis du bien.
Vérifiez par vous-mêmes, ça fait trois mois que je connais ce site.   

Au fait, merci Petite Fee pour l'hypnose, j'ai bcp apprécié, ça m'a détendu,c'est un bon site!


Enfin, je me permets de vous reposer la question : à quoi associez-vous l'entité qui est en vous? Qui est "je" dans le "je" pense donc "je" suis? Qui est moi? Dans quelle partie du cerveau se trouve-t-il? Il sort d'où?
En fait, participer à cette quête du "je" est déjà une méditation en soi.


Rose enchantée c'est sur quoi ton livre?


Merci



SAM
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 09 Octobre 2013 à 16:53:52
et moi je me permets de te reposer la question que tu évites :  qu'elle est la différence entre la continuité de la conscience et celle de l' Atman  . C'est une belle méditation aussi  non ?   avant ta  nouvelle   question  sur  ton  "je "  , où est il localisé etc .. quand tu dis j'ai mal c'est qui qui a mal ? ton voisin ?  où quand  tu dis j'ai gagné 8 milliards d'euros au loto ,  c'est  qui qui  les gagne  ?  ton voisin aussi ?  laisse tomber ton " je " et donne le moi .   Ton "je" est localisé devant ton ordinateur quand tu envoies des messages pour demander où il est  ou dans ton lit quand tu vas dormir cette nuit . Ton "je" formule comme il peut l'expérience d'une partie de ta conscience .  Ton "je" est plongé dans le temps .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 09 Octobre 2013 à 17:48:54
oui mais il est où?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 09 Octobre 2013 à 17:52:14
et ta conscience elle est où ? dans ton cerveau ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 09 Octobre 2013 à 18:50:54
sam, j'ai écris un livre, au format livre pour enfant, sur ma fille. J'y raconte son p'tit quotidien, l'accident de voiture que nous avons eu, et l'après. C'est elle tout le long, avec ses mots qui raconte. J'y ai voulu un message d'amour de la vie et d'espoir.
Elle avait une vision des choses pour 6 an 1/2... Un peu particulière, et j'ai voulu transmettre son message.
J'ai un blog, on le voit en signature sur ce forum: http://roseenchantee.wordpress.com/

Mon "je"...
J'avoue ça me trotte depuis hier. J'an ai même parlé à mon mari mais j'ai vite fermé ma bouche car j'imaginai déjà, en croisant son regard, les gars en blanc débarquer!

Quand je dis je, je ne peux pas dire qu'il soit localisé à un endroit précis de mon corps...
"Je" représente mon être entier. Je ressens des choses avec mes 5 sens, mon cerveau ne me transmet pas tout, nous n'avons pas conscience de tout ce qu'il enregistre. Mais dans nos actes de tout les jours, cet inconcsient joue son rôle. Parfois nous réagissons semble t il exagérément à quelque chose, et en fait non, ça n'est pas exagéré, même si nous n'arrivons pas à mettre des mots dessus, notre être nous dit de nous méfier par exemple, "on le sent pas".
On ne voit pas de raisons objectives, mais on le sait. Pour moi c notre inconscient qui parle à ce moment là.
Voilà pour moi le "je" c'est tout cela, c nous avec notre passé, nos ressentis, notre intellect.
C'est "moi" ici et maintenant...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 09 Octobre 2013 à 20:53:37
le " je"  n'appartient pas qu'aux humains ,le "je"  c'est l'unité consciente d'un organisme vivant qui perçoit le Monde avec ses sens ,  le test du miroir pour les dauphins montre que ces mammifères ont aussi une conscience de ce "je" . L'univers est lui même  toujours relié à lui même instantanément et dans  son déploiement , il  produit des formes conscientes . Une fleur contient en elle tout  le cosmos depuis le big bang comme toutes les créatures .  Dans les rêves , le "je" reste conscient de lui même . Le "je" renvoie à la conscience , la conscience reste non élucidée en tant qu'aboutissement de  processus neuronaux j'en ai parlé plusieurs fois ici en exposant les travaux de David Chalmers  ou de Dominique Laplane . Le Bouddhisme parle lui aussi de conscience et de sa continuité après la mort . Le "je" est un faux problème , le véritable problème c'est la conscience , la présence au Monde , tout ce qu'on peut décrire comme propriété du "je" on peut le dire pour la conscience  et la conscience c'est l' Atman ou l'âme , cette conscience peut être filtrée (restreinte)  par le mental qui en fait l’expérience et elle peut être étendue sans support biologique cérébral , je renvoie aux expériences des NDEs durant lesquelles le "je" perdure en dehors du corps et s'étend dans une perception globale de l'environnement. Les patients ayant eu une NDE , ont du mal à décrire leur expérience en termes de perceptions sensorielles classiques avec les 5 sens car leur conscience s'est étendue dans une perception globale . Durant cette expérience ils restent attentifs ils peuvent penser et sont surpris de ce nouvel état leur "je" continue à exister . Ce sont des faits enregistrés par les praticiens et la réalité de ces expériences conscientes  en dehors du corps a été vérifiée plusieurs fois .  De nombreuses théories proposent que la conscience est une composante de l'univers , elle est captée par les organismes   vivants comme dans la théorie des champs morphiques  de Ruppert Sheldrake ou dans les idées  des physiciens   David Bohm et de John Hagelin .              


        
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 09 Octobre 2013 à 21:57:24
et ta conscience elle est où ? dans ton cerveau ?
oui mais il est où?
dis moi que tu le fais exprès Sam ? tu me rassureras ;D ;D ;D ;

j'ai répondu à ta question avant que tu la poses.
je= égo=MENTAL
c'est celui qui te fais écrire "débile" c'est ce que tu penses qu'on penses de toi !
c'est l'objectif et le subjectif, LE MENTAL,  celui qui te fais réfléchir avec ce que tu reçois comme informations et qui te fais cogiter comme tu le fais.
Willy te l'expliques autrement, à sa façon, mais entre l'explication de Willy et la mienne, nous sommes d'accord, c'est dit d'une façon différente mais c'est pareil, car toujours relié à lui même.
au fait, Willy attend ta réponse sur l'atman et la continuité de la conscience, et j'avoue que j'attends aussi ta réponse, sans t'obliger :)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 10 Octobre 2013 à 00:35:25
Rose Enchantée, très belle réponse!


je ne peux pas dire qu'il soit localisé à un endroit précis de mon corps...
"Je" représente mon être entier. Je ressens des choses avec mes 5 sens, mon cerveau ne me transmet pas tout, nous n'avons pas conscience de tout ce qu'il enregistre. Mais dans nos actes de tout les jours, cet inconcsient joue son rôle. Parfois nous réagissons semble t il exagérément à quelque chose, et en fait non, ça n'est pas exagéré, même si nous n'arrivons pas à mettre des mots dessus, notre être nous dit de nous méfier par exemple, "on le sent pas".
On ne voit pas de raisons objectives, mais on le sait. Pour moi c notre inconscient qui parle à ce moment là.


"peur" hier ," folie" aujourd'hui (les gars en blancs). Notre but ce n'est de trouver une réponse mais d'arriver à une compréhension.
Donc tu n'arrives pas à le localiser...
Alors si il n'y pas de "je" qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi dit-on "je" alors que nous ne le trouvons pas? N'est-ce pas quelque chose qu'on fabrique à chaque instant? 

Moi, je dis "je" un nombre incalculable de fois dans une journée, j'ai l'impression que quand je rentre en relation avec les autres mon "je" se renforce, car il y a la méfiance. Je pense que chaque fois que je suis au calme avec moi-même mon "je" diminue et ce sont des pensées qui défilent dans mon esprit, des pensées passé, futur, présent. 
Pour moi "je" est toujours lié à la colère, jalousie, orgueil etc...
 

Comment expliquer la différence entre la conscience et l'atman vu que l'atman n'existe pas? s'il y avait 2 choses : conscience +atman, une explication serait possible, on pourrait faire la différence. Mais on ne peut comparer une chose avec elle-même.
Remplacez "Atman" par "ego", je comprendrai, parce que l'ego bien qu'illusoire existe dans cette vie mais il n'a pas la prétention d'exister continuellement après la mort, il se dissout  au moment de la mort.

Par contre expliquer ce qu'est la conscience ça c'est important.



 

SAM
 

Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 10 Octobre 2013 à 00:54:37

Est ce que qq'un comprend ce que je veux dire, cette question qui m'envahit l'esprit régulièrement ?


je comprends ce que tu veux dire , c'est une question  difficile et  très profonde .Nous sommes en effet cloisonnés dans nos sensations on ne peut pas savoir par exemple ce que la couleur rouge implique exactement  comme ressenti pour chacun d'entre nous et comment chacun perçoit pour lui   cette couleur ?   c'est un exemple généralisable pour toutes les sensations , il y a des choses incommunicables entre nous  et pourtant qui semblent  aller d'elles mêmes et pour lesquelles tout le monde est à priori d'accord . Je pense que ce désire d'unité dans une  conscience globale unifiée  est une sorte de  mémoire , une nostalgie enfouie profondément  en nous   .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 10 Octobre 2013 à 00:59:31
Rose enchantée, très touchante ta petite fille, est-ce que ça t'intéresse que je mette sa photo dans un centre bouddhiste pour qu'on prie pour elle? Pour qu'elle trouve son chemin et qu'elle soit guidée...Peut-être chez Thich Nat Hanh si tu veux, j'y vais tous les dimanches. Je connais deux centres où on peut faire ça, celui-ci et puis un autre...
Le pouvoir de la prière est très fort, il peut tout transcender, même après la mort, même longtemps après. Je ne saurai vous conseiller encore et encore "Le pouvoir de la prière" de Thich Nat Hanh que je n'arrête pas de mentionner.  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 10 Octobre 2013 à 01:30:21
je vais faire un peu de pub à Thich Nhat Hanh http://www.thich-nhat-hanh.fr/ (http://www.thich-nhat-hanh.fr/) j'aime bien aussi !!  :)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 10 Octobre 2013 à 01:46:31
sais-tu Willy que dans un passé lointain Thich Nat Hanh a enseigné dans des grandes universirés, peut-être la Sorbonne, j'ai oublié.
Il a 88 ans, je lui en donne 75 ,ça maintient jeune de pratiquer la méditation, on est moins dans le mental et plus à même de s'occuper de notre corps.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 10 Octobre 2013 à 01:48:12
sam, c'est très gentil à toi de proposer cela.

Depuis que Liah est partie, j'avoue que je suis complètement perdue...
On m'a déjà dit "je prie pour elle" et cela me touche énormément...

Comme vous le dites ici, je ne peux pas dire que je ne crois en rien, puisque c'est déjà une croyance.
En effet ces personnes là sont sûre qu'il n'y a rien...
Moi je ne suis que doutes, doutes et doutes..;

Je ne comprend rien, j'ai l'impression d'être un nourisson qui erre vaguement, cherche à apprendre mais n'a pas encore les capacités... C'est très frustrant...

Pour ce qui est de la prière... je ne sais pas faire...
Ou plutôt, je dois avoir de lourds bagage qui m'empêche de le faire je ne sais pas...
j'aimerai, mais je ne peux pas... Je ne comprend pas d'où vient ce blocage...

La seule chose que j'arrive à faire, c'est pensée très fort à elle, à comme je l'aime et j'imagine une tornade de papillon d'amour qui sorte de mon coeur et vont la trouver, dans le monde où elle est... Voilà c'est tout...

Alors sam, oui ça "m'intéresse" que tu mette sa photo dans un centre bouddhiste, je pense que ça ne peut être que positif... Car dans ces endroits, il n'y a que du positif non?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 10 Octobre 2013 à 01:51:53
Lili pour ce qui est de ta question.
j'ai un exemple avec les couleurs...

On me reprend souvent pour le bleu, bleu/vert, limite turquoise...
Des personnes disent vert là où je dis bleu et inversement...
On ne voit pas les choses pareil...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 10 Octobre 2013 à 03:13:57
En fait l'idée c'est que tu puisses être tranquille, les nonnes que Thich Nat Hanh ont formé vont lui envoyer plein d'énergie, ta conscience peut-être soulagée, je n'ai pas le pouvoir de voir après la mort, mais même pour ceux qui n'ont aucune croyance, ou une croyance autre, ou qui ne croient pas en la réincarnation, je peux vous assurer d'une chose : le néant n'existe pas (j'avais dit se dissoudre auparavant ce n'est pas la même chose), ça veut dire qu'ils sont quelque part sur cette planète, puisque qu'il n'y en a pas d'autre. Thich Nat Hanh a aussi écrit un livre qui s'appelle "ce monde est tout ce que nous avons"   


ça marche, je vais leur demander de prier pour ta fille. Mais pour que tu aies une idée de la puissance de la prière, surtout venant de Thich Nat Hanh, lis le livre que j'ai mentionné au post précédent.


BONNE SOIREE
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 10 Octobre 2013 à 11:00:01
Oui "Le pouvoir de la prière", merci sam
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 10 Octobre 2013 à 11:43:34
j'ai été effectivement très impressionné par la force de la prière.
n'arrivant plus à me relaxer et encore moins à méditer, j'ai essayé la prière, sans jamais en avoir fait, je m'endormais en psalmodiant des mots, qui sortaient du cœur, et les rêves ensuite ont été forts, tellement réconfortant, des nuit ou je me sentais régénéré, réconfortée...
oui, vraiment étonnant pour moi.
alors aujourd'hui, je continue.

il m'intéresse bien aussi ce livre "Le pouvoir de la prière", il va falloir que j'agrandisse ma bibliothèque avec tous les bouquins que j'achète grâce à ce site.

beau geste pour Liah et Rose enchantée, Sam. Quand la douleur amène de beau geste, de la solidarité, de l'amour c'est réconfortant pour tous.
mais ce que tu fais déjà Rose enchantée est une sorte de prière, ça monte, ça monte et ça doit lui faire des guili guili à ta puce toutes ces petites étincelles. :)

Lili, ce que tu décris correspond un peu aux questions que je me posais enfant.
je me rappelle un jour alors que j'étais avec mes parents, nous étions à une représentation de chant japonais.
tous les chanteurs et chanteuses étaient sur une estrade, avec les musiciens et moi assise avec mes parents au premier rang.
et j'ai eu peur de me retrouver dans la peau d'une chanteuse, et je me disais mais comment je vais faire pour que personne ne s'aperçoive que j'ai changé de peau, que je suis à la place de cette chanteuse, je ne sais pas chanter en japonais...
c'est drôle, mais aujourd'hui, je garde encore cette impression que j'ai eu enfant.
je n'ai jamais réussi à expliquer le pourquoi...
est ce que je prenais conscience de l'individualité, de la séparation qu'il y a entre les gens, des différences de culture, de langue...
et c'est drôle déjà qu'enfant je me dise que je pourrais sortir de mon corps et aller dans un autre....
drôle d'idée que j'avais gamine ::) ::)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 10 Octobre 2013 à 12:20:49
Nous appréhendons par les 5 sens ce qui est autour de nous, c'est le côté objectif.
les informations que nous recevons, notre cerveau les compare avec ce que nous avons en mémoire, un peu comme un ordinateur.
c'est alors la phase subjective, ce que nous pensons de ce que nous recevons.
il y a des informations qui resurgissent du subconscient, soit par un rappel d'odeur, de température, de couleur, d'intonation de voix, de paroles...
ex : je me promène dans un parc avec des fleurs, je vois des bleuets, les mêmes que ceux de ma grand mère quand je me promenais enfant dans son jardin.
des ressentit sont associée alors à ces données, douceur, protection, amour.
une émotion monte, agréable, je me sens bien... je suis de bonne humeur.

j'ai eu un accident de voiture dans une ville, sur un grand boulevard, la voiture était bordeaux, une 206, j'avais 10 ans.
à 45 ans, je me promène dans une autre ville, mon téléphone sonne, je répond et manque d'attention, une 206 bordeaux passe près de moi et sans savoir pourquoi, je me mets à trembler avec une grande émotion de peur de mourir.
sans même m'en rendre compte, en une fraction de seconde, mon cerveau a pu comparer ce que je vivais avec des infos similaires, et l'émotion de mes 10 ans est remontée...
réaction disproportionnée alors car je ne risquais rien, état dissocié (en psycho)

je ne me rappelais pas de cet accident à mes 10ans, objectivement, par contre mon subconscient lui s'en rappelle.
lorsque nous disons bien souvent que nous ne sommes pas dans la réalité, c'est peut être aussi car nous sommes continuellement sous influence et de l'émotionnel et du subconscient.

toutes les informations depuis notre conception (stade embryonnaire) sont stockées dans notre cerveau et dans toutes les cellules de notre corps (mémoire cellulaire).
remonter les mémoires inscrite dans le subconscient, les ramener à la surface de notre conscience permet de les déprogrammer.
c'est pour cela qu'il me semble important de travailler sur soi, pour justement se libérer de tout ce que nous avons enregistré et qui fausse notre réalité.

en observant ce que nous vivons, en étant vigilant, en prenant du recul ou du détachement, en restant dans le moment présent, nous sommes alors dans la vie et non dans la façon que nous pensons vivre. 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 10 Octobre 2013 à 13:05:35
je parle un peu psycho en rapport avec le dires de rose enchantée et lili.
puis je pense que bcp de chemins différents vont dans la même direction, mais simplement pas de la même façon, le but étant d'être plus heureux quelque part.
un personne qui entame un travail sur elle en psychothérapie, c'est pour aller mieux, être plus heureux.
quand on entame une psychothérapie très souvent c'est lorsque nous arrivons à un carrefour de notre vie, que nous ne sommes plus en phase avec nous même il manque souvent un essentiel.
la crise de l'adolescence, de la trentaine, la quarantaine, la cinquantaine, ce sont bien des crises existentielles tout de même.
un engagement sur une voie spirituelle, va aussi vers le bonheur, le nirvana, l'amour universelle, c'est plus profond et plus globale dans notre vie, car nous travaillons alors sur tous les plans alors qu'en psycho, cela ne peut concerner qu'une facette de notre personnalité.
les religions lorsqu'elles ne sont pas extrémistes évidemment amène aussi, logiquement le bonheur, le paradis....

les méditations c'est une introspection, une thérapie aussi.

preuve est que en hypnose, il est possible de faire des régressions jusque dans les vies antérieures, en sophrologie aussi et maintenant en emdr, il est possible aussi de revivre des régressions.
c'est pour cela que je pense très fortement que la psychologie abordée aussi avec le côté spirituel serait vraiment une bonne chose.
les cas d'autisme, de maladie Alzheimer, de schizophrénie pourrait être abordés d'une façon novatrice et évoluant.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 10 Octobre 2013 à 13:17:19
 Oui petitefée je suis d'accord avec toi , je pense aussi que  la sensation, pas plus d'ailleurs que n'importe quel autre élément de la vie psychologique, n'est quantifiable, mesurable .   Cette vie psychologique  est un flux continu, indivis : quand on croit pouvoir le dissocier, c'est qu'en réalité on substitue au monde interne de la conscience le monde externe (les neurones etc ...)   qui, lui, est analysable, décomposable . C'est pourquoi les neuro scientifiques ne pourront jamais localiser une pensée dans le cerveau peut être le stimulus de la pensée  mais pas le ressenti personnel , c'est ce que je disais pour la couleur ou quand un paysage  ou un tableau ou une musique vous troublent,  cela relève du spirituel et est immortel en vous car n'a aucun support matériel  .  C'est la psyché ,  l'âme chez Jung  . (elle est notre immédiate expérience de vie et d’existence )  ce qui différencie le robot biologique étudié par les médecins de l'humain qui peut ressentir la beauté , l'harmonie , le mystère et l'amour véritable . La conscience phénoménale est irréductible à l’être physique (D.Chalmers)  . Cultiver cette richesse de l'âme c'est ce qui reste dans l'après .  Comme le parfum de la fleur (qui est la fleur sans être exactement la fleur)  ,  l'âme ne se voit pas , elle se manifeste subtilement , elle se laisse découvrir à notre  attention .  Par la  physique  les théories de l'information  etc ..  notre intellect peut nous montrer que nos sens communs  et nos conceptions mentales du Monde nous trompent  sur sa vraie nature qui est Un et  tout cela ,  la poésie et l’allégorie en parlent beaucoup  mieux comme disait Heisenberg  .

Tiré de surupananda   la splendeur du Soi

page 17 Verset de bénédiction adressé au Soi    

Puisse le Soi unique , qui apparaît en tant qu'objets différents de la même manière que l'or prend la forme du moule dans lequel il est coulé , être notre guide et soutien dans la composition de ce texte , Sorupa Saram ,qui proclame que la nature du monde n'est que conscience.  

Je donnerais  d'autres versets de Sorupa Saram  en sanskrit Swarupam Saram (texte d' Advaita composé en langue tamoule au  XVI siècle)         (Un véritable trésor)   :-* Rien ne meurt mes amis , ce qui a lié 2 âmes reste éternel .  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 10 Octobre 2013 à 23:08:11
LILI0824 , je pense que c'est la nostalgie de l'unité que nous avons connu avant de naître , pour Plotin  le temps est la chute de l'âme dans le corps , nous sommes peut être nostalgiques de l'éternité ?  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 11 Octobre 2013 à 00:01:18
n'importe qui ici peut envoyer une photo au centre de Thich Nat Hanh pour lui demander de prier, "d'envoyer de l'énergie" comme il dt, pour le défunt. Je peux le faire pour vous si avez une photo. Sinon vous pouvez aussi le faire vous-même en contactant les moniales ou moines du Village des Pruniers, envoyer une photo par courrier ou par mail ça quelques minutes. Mais voilà pourquoi vous demanderiez une prière pour la personne chère qui est décédée sans savoir en quoi ça va marcher ou pas, à qui vous avez à faire, c'est pourquoi
 j'ai mentionné le livre "L'énergie de la prière", une fois l'avoir lu peut-être auriez-vous envie d'envoyer une photo pour que le défunt soit soit le mieux possible pris en charge et vous décharger de cette inconnue qu'est la mort qui créée tant d'inquiétude, de souffrance et de désespoir . 


Moi j'ai demandé à la grande communauté de moines de Thich Nat Hanh d'envoyer de l'énergie à ma grand-mère alors qu'elle était en phase terminale du cancer. 
En fait, ça ne l'a pas maintenu en vie pour autant, mais c'est très utile d'agir sur son esprit, son karma, ses futures naissances, c'est tout ce qu'on peut faire. Car je l'ai déjà dit, on emporte avec nous nos actes dans la mort



Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 11 Octobre 2013 à 00:07:59
Ah, j'oubliais, quelqu'un a-t-il trouvé l'endroit exact dans son corps où le "je" se logeait?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Octobre 2013 à 00:51:57
je vais t'en parler  mais plus tard
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 11 Octobre 2013 à 01:19:05
Rose je n'ai pas de photo de Liah.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 11 Octobre 2013 à 01:21:30
Petite Fee, merci pour l'hypnose , c'est une excellente idée, un très bon site, j'ai testé plusieurs fois
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Octobre 2013 à 01:23:44
bon je te réponds sur ton je par une autre question où se loge dans ton corps ta conscience ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 11 Octobre 2013 à 01:27:54
Willy arrêtons de nous prendre le chou pour l'instant écoute le lien sur l'hypnose de petite Fee
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 11 Octobre 2013 à 01:29:07
tu auras un accès direct à la conscience en plus
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Octobre 2013 à 01:32:31
il est où ce lien ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 10:45:24
"Posté par": willy    Posté le: Aujourd'hui à 00:32:31
Citer ce message
il est où ce lien ?

il est dans discussions générales : "séance hypnoses à télécharger" je le remets en début des fils.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 11:19:18
je me permets de répondre à Sam selon ma conception du "je" du "moi", et pour cela je me réfère à Jung.

le "je" n'a pas de localisation dans le corps, (pourtant je pense qu'il se fixe lui aussi dans la mémoire cellulaire à certains endroit, car nos maladies nous renvoie toujours à la confrontation entre le "je" et le "soi"), c'est le principe d'individuation, qui commence au stade du miroir (environ à nos 18 mois) lorsque nous prenons conscience de notre personnalité, lorsque nous prenons conscience que nous sommes coupé des autres et avons notre propre reflet. (ce qui pourrait répondre aussi , ici, à la question de lili concernant la nostalgie de l'unité que nous perdons à ce moment).

La persona

La partie "consciente" qui contient l'ego, le moi "Je" désirant et volontaire est la persona. Jung l'a appelé ainsi car persona vient du grec prosopon = masque. Les anciens acteurs de théâtre grec devaient porter différents masques pour jouer des rôles distincts, et chacun de nous changeons de masque selon le rôle que nous adoptons dans les différentes situations des relations humaines. La persona représente les attitudes conscientes envers le monde extérieur. Les qualités les plus appropriées par rapport au monde extérieur sont plus particulièrement développées, cultivées, elles constituent les "principes éthiques" d'une culture donnée et servent de base de comportement. Ces qualités, éléments, sont organisés, structurés par la persona autour d'un noyau possédant les qualités de "continuité" et "d'identité", le moi, ego qui est une condition de la conscience. Celui qui s'identifie entièrement au rôle qu'il joue dans la société, selon ses principes moraux, son rang social, sa profession, est "phagocyté" (dévoré) par son masque, sans lequel l'existence lui devient impossible.

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 11:56:54
oup's, est ce que je me sera trompée :-X :-X :-X
en référence au lien de la vidéo que je vous ai laissé page 22.

le "je" le "moi" n'aurait il pas trouvé une tite place où se loger ?

dans le cerveau gauche.....
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 11 Octobre 2013 à 12:15:56
               Et si le "Mystere de la Sainte Trinite"Chretienne apportait la reponse dans le sens ou les 3 personnes sont une mais distinctes et se refletent l'une dans le regard de l'autre.......
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 12:32:55
superbe,  Bruno, mais Sam, y va pas aimé, vu qu'il y est mentionné la présence de l'âme.

mais comme quoi, tout est dit depuis le début.

               Et si le "Mystere de la Sainte Trinite"Chretienne apportait la reponse dans le sens ou les 3 personnes sont une mais distinctes et se refletent l'une dans le regard de l'autre.......

c'est ce que semble dire Yung à sa façon, en intégrant l'ombre. Ce qui nous amène les projections sur les autres, le miroir n'est pas qu'à nos 18 mois, symboliquement il est présent à chaque instant...

J'aime bcp ce parallèle avec la sainte Trinité.
Sri Arobindo parle aussi de ces différents aspects en nous
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Octobre 2013 à 12:41:49
oui merci Bruno , j'ai pensé aussi à ce mystère chrétien de la  St trinité  ,  AUM  la trinité hindoue  représente aussi l'absolu Un  

(L'axiome de Marie la Prophétesse
Un devient deux, deux devient trois et du troisième vient l'Un comme quatrième.)



Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 12:59:00
AUM = Omniprésence, Omnipotence, Omniscience ???

1+1= 3 ???
La symbolique des chiffres.

1 l'unité
2 la dualité
3 la trinité

ici, je maitrise pas vraiment.
9 serait le chiffre parfait ???
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Octobre 2013 à 13:11:46
pour 1+1 =1  ou le 9   là je sais pas ??  :)

mais pour AUM j'ai trouvé ça :
"A" : C'est Brahmâ, l'état de veille, l'origine de la création, le monde terrestre.
"U" représente Vishnu, la tendance cohésive, le monde intermédiaire. "U" est l'état de rêve puisque c'est dans son sommeil
"M" est Shiva la force centrifuge, celle qui détruit tout. "M" est l'état de sommeil profond, le monde céleste.
On y ajoute une demi-lettre (ardha-mâtrâ) que seuls les yogis peuvent percevoir. Elle représente le monde lunaire, hors
d'atteinte de la pensée et de la parole.
La syllabe est décrite comme l’arc qui lance la flèche du soi (l’atman) vers la cible de l’absolu (le brahman). C’est "la
syllabe unique et éternelle dont tout ce qui existe est un développement ; le passé, le présent, le futur sont tous inclus


Vaishvanara ou le son A de l’AUM (la partie inférieure de la courbe)
Représente l’état d’éveil   
Le monde globale, le monde matériel
L’individu est tourné vers l’extérieur à travers les 5 sens
C’est la partie consciente de la psyché humaine
La vibration du son ‘A’ est dédiée à la création



Taijasa ou « U » (ou) de l’AUM (le crochet qui rassemble à un tronc d’un éléphant)
Représente l’état du rêve qui se trouve entre le sommeil profond et l’état d’éveil
L’individu est tourné vers l’intérieur
C’est le subconscient de la psyché humaine
La vibration du son « O » est dédiée la préservation



Prajna ou le son M de l’AUM ( la partie supérieure de la courbe)
Représente l’état du sommeil profond ou l’état inconscient.
On ne rêve de rien on ne désire rien
C’est la partie inconsciente de la psyché humaine
La vibration du son « M » est dédiée à la destruction ou à la naissance

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 11 Octobre 2013 à 13:12:34
           Peu importe que SAM ne soit pas content,je ne cherche pas a convaincre....Mais il faut aussi je pense separer les 2 mots :Ame et Esprit,ce qui a ete fait dans la Bible d'une maniere distincte,selon qu'on parle d'un etre en vie,ou du meme etre qui a "perdu" la vie...
                             Cqfd:  L’âme et l’esprit ne sont pas la même chose. Le corps a besoin de l’esprit comme une radio a besoin d’électricité pour fonctionner. Pour continuer avec cet exemple, pensez à une radio portative. Si vous y mettez des piles et si vous l’allumez, l’électricité stockée dans les piles donne pour ainsi dire vie à la radio. Sans piles, elle est morte. Toute autre sorte de radio le serait également si on la débranchait. De la même manière, l’esprit est la force qui donne vie à notre corps. Comme l’électricité, l’esprit n’éprouve pas de sentiments et ne pense pas. C’est une force....

         D'ailleurs on parle de spiritisme pour la communication eventuelle avec des esprits,mais on invoque jamais les Ames...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 13:35:26
oui, j'avais déjà cette distinction entre âme et esprit.
c'est un sujet complexe, et je suis encore dans l'introspection pour ces questions et spirituelles et métaphysiques.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 13:43:37
pour Sam c'est une boutade ;)
AUM, passé, présent, futur, réunis dans un même champ énergétique, le moment présent, le tout et l'un.

Je pensais à la vidéo page 22, que je vous ai mis en lien, en fait pour rester dans l'instant présent, il suffit de ne se servir que du cerveau droit ;) ;) ;)
d'ailleurs lors d'une méditation, ou relaxation (car je n'arrivais pas à me projeter dans l'avenir concernant mon travail) j'ai fait une méditation juste être dans l'instant présent.

Je pense bien y avoir accéder à un moment, car j'ai eu justement la représentation de ce projet professionnel, alors que je ne le cherchais plus, j'ai été amené à être en contact avec et dans l'instant présent.
dans l'instant présent, n'y a t'il pas alors le présent, le passé, le futur confondus ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Octobre 2013 à 13:51:09
en fait il n'y a pas de temps , c'est une illusion , seule  la conscience et son évolution (hors temps usuel)  existent
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 13:59:48
alors si le temps est une illusion et si passé, présent, futur sont confondus.
Donc, le libre arbitre est aussi une illusion, car si pas de temps, passé, présent et futur sont déjà.

ex : je suis à un carrefour ; je peux prendre à droite, à gauche, tout droit, je peux faire demi tour (ici je pense avoir le choix de ma direction) mon libre arbitre. je choisis d'aller tout droit, et je pense avoir pris cette décision de moi même.
mais cette décision n'était t'elle pas déjà inscrite dans le moment présent ?

en fait , il n'y a pas de futur, il y a des probabilités de futur selon le moment présent.
le futur est le prolongement du présent, de l'instant.
et le passé n'est plu.

donc nous somme complètement maître de nos actions...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Octobre 2013 à 14:09:35
oui je sais mais tu connais Maitre Eckhart  avec  "L'amour est fort comme la mort"  La conception du temps dont tu parles , c'est le temps conventionnel mais il y a un niveau au dessus . Plotin disait (comme j'ai déjà posté) que le temps est la chute de l'âme dans le corps .

« Le temps est ce qui empêche la lumière de nous parvenir. Il n’y a pas de plus grand obstacle à l’encontre de Dieu que le temps. Et non seulement le temps, mais les choses temporelles, non seulement les choses temporelles, mais les affections temporelles ; non seulement les affections temporelles, mais la teinte et l’odeur même du temps. » (Maitre Eckhart)

petitefée d'ailleurs lors d'une méditation, ou relaxation (car je n'arrivais pas à me projeter dans l'avenir concernant mon travail) j'ai fait une méditation juste être dans l'instant présent.  ne te projette pas dans l'avenir pour ton travail , ce sont des préoccupations illusoires des choses temporelles  même si cela est parfois angoissant il faut s'en libérer . Mais je suis comme toi  ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 14:28:24
oui, tout cela est fort juste.

La perte des êtres que j'aimais m'a propulsée hors de mes valeurs propres, m'a obligée à aller plus loin dans la réflexion et la compréhension et la matérialisation d'un savoir.

Comme à l'école, ou nous apprenons en primaire au cp ce1 a écrire, puis au ce2 on reprend les bases et on va plus loin, on élargie une connaissance, puis ensuite on apprend la grammaire, la rédaction, la dissertation....

alors ses bases qui étaient les miennes, j'ai du les expérimenter sous un autre angle, ce qui amène un autre questionnement, et enrichit la base de connaissance, mais alors, il doit y avoir un réajustement.
Et la vie prend alors encore un autre sens, plus global plus essentiel, et ma façon de vivre doit se réajuster avec ma vision de la vie et de la mort.
je ne conçois plus mon travail de la même façon, j'y ajoute des valeurs nouvelles, une dynamique nouvelle qui m'anime.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, mon alimentation (par exemple) a changé, mes gouts et mes envies ne sont plus les mêmes, mon rapport à la vie en somme.

c'est comme si la mort, la perte, me renvoyais à moi, ou plutôt à mon soi alors.
l'harmonisation alors du moi du je du surmoi.
le 3 en un ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 14:39:11
d'ailleurs pour mon travail, c'est un exemple probant.
je développe un concept complètement nouveau depuis cet été, sans aucune projection au départ, le concept c'est offert à moi en en parlant avec une amie, à la terrasse d'un café.
nous l'avons mis en place, et avons été un peu précipité par l'évolution vitesse grand V du projet.
vu la tournure, j'ai alors souvent été dans la projection future et là, ça coinçait.
en fait, ce concept est à la base un amusement, une idée originale, et rester sur cette base et dans le moment présent n'est pas si facile face à ce que cela génère.

l'idée embryonnaire de départ m'oblige maintenant à l'organiser, la matérialiser dans la vie, et la faire vivre.
le danger est bien là, c'est la pratique à ma théorie.
pas si simple dans ces cas là de ne pas partir dans l'illusion d'un futur.

d'ailleurs la mort d'un être cher m'a déboussolé dans l'organisation journalière, moi qui n'étais jamais en retard, je me retrouve maintenant à ne pas réagir assez vite et je suis souvent en retard, comme si je n'arrivais pas à maîtriser ce temps, ou mieux que je n'arrivais plus a m'intégrer dans ce temps terrestre
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Octobre 2013 à 14:49:45
c'est normal que ça déboussole , moi je pouvais plus m'investir et j'ai arrêté mon travail j'ai même pas pu reprendre , il me fallait un temps propre intérieur pour comprendre ce qui m'arrivait .  Je sais qu'il faut avoir le courage de continuer même si tout perd un sens quand on travail c'est pour vivre et le moteur c'est ceux qu'on aime alors quand le moteur disparaît on est en roue libre moteur coupé ! Et comment gérer tout cela ? et des milliers de questions arrivent ! et cela ne peut que vous ouvrir la porte sur une vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort car c'est quoi le sens mettre des mots sur sa souffrance  ?? La mort c'est l'interrogation suprême du sens et on est seul avec ça  même si ceux qui la vivent peuvent se retrouver  ici et s'entraider car ils se comprennent !  Bien sûr qu'il y a un après et que nous continuions tous selon ce qu'on a emmagasiné dans nos actions , selon qui nous sommes  ,  il y a un après c'est certain ,  mais nous ici on doit vivre et continuer sans celui ou celle qu'on aimait  c'est la réalité la nôtre alors il faut faire ce travail intérieur .       
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 15:59:55
 le moteur c'est ceux qu'on aime alors quand le moteur disparaît on est en roue libre moteur coupé !
je cite tes propos, car lorsque en méditation je veux me détacher du mental, j'imagine une roue de vélo qui tourne toute seule, sans que j'appuie sur les pédales, comme un vélo que l'on tourne à l'envers et dont la roue tourne encore toute seule.
parfois, je reste de longues minutes avec cette image, me centre sur l'inspir et l'expir, la respiration... et de temps en temps, je suis alors dans l'intemporel, le moment présent.

le moteur c'est ceux qu'on aimemais ceux qu'on aime, est ce uniquement ceux qu'on a perdu (physiquement et matériellement) ?
dans ceux qu'on aime, il y a alors une part d'individualisme dans notre conception de l'amour, alors que l'amour est la vie, est tout.
nous reconnecté avec cet Amour universel et donc faire le deuil d'un amour individualisé, mais aussi l'englober dans cet amour universel...

et ceci semble valable pour toute chose, même une idée, un désir....
alors nous vivons continuellement un deuil.... nous expérimentons la mort de quelque chose et la naissance d'une autre.

j'en reviens à mon concept et la mort de ce concept.

en août, j'ai une idée.
en en parlant avec une amie, celle ci intègre son idée à la mienne, osmose.
nous commençons à matérialiser, notre concept.
ça marche !
Nous commençons à faire un peu de pub, nous élargissons la matérialisation de l'idée embryonnaire, et là ! je commence à m’emmêler les pinceaux. Ce n'est plus clair, plus limpide, ça me bouscule.
et je viens de comprendre le pourquoi.
j'en étais restée à mon stade embryonnaire, à ce bébé idée.
je n'ai pas vue que ce bébé idée est déjà mort,il est devenu autre chose, il a grandit.
mais il est bien mort.
j'essayais d'organiser une structure par rapport à cet embryon.
erreur de ma part !
je ne dois rien organiser dans cette direction, car illusion.
par contre, ici, je dois me fier aux signes que la vie me donne et répondre (agir) par rapport à ces signes et non mon idée de départ.
juste suivre le développement de l'idée qui grossit, se modifie, évolue dans le temps terrestre.

Je prends juste conscience ici, que je n'avais pas fait le deuil de mon idée embryonnaire. je la croyais encore dans l'instant présent, mais non, elle n'est plus car elle est dans le passé.
ce qui est, c'est ce que la vie me montre, là.
et c'est à partir de cela que je dois avancer...

donc, ne pas faire l'erreur de s'identifier ni au passé, ni au futur.
ne pas faire et vivre par rapport à ces références erronées, mais faire avec ce qui se présente.
je ne dois pas nourrir mon projet, ni en restant fixée sur le passé (l'idée de départ) ni en étant dans un but (réalisation du projet comme je le pensais) mais laisser la vie me montrer le chemin et la suivre. 
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Octobre 2013 à 16:11:49
je suis d'accord avec tes idées je pense qu'il faut dans l'instant présent  agir de façon juste ,  être toujours  soi même sans être encombré du passé ni dans la peur du futur ,atteindre une forme d'éternité dans le présent comme cela a été évoqué déjà ici .   Mais c'est un sacré travail !  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 16:20:17
Nous devons (si nous pouvons) accepter la notion de perte.
rien ne nous appartient.
ni une idée, ni une personne.
Une idée que j'ai, n'est pas la mienne.
j'ai simplement pu, à un moment, la capter, la retenir et la faire mienne.
mais même l'idée appartient à l'univers, elle est énergie dans l'espace.
Nous devons alors ne pas retenir ce qui ne nous appartient pas.
mais aller dans la continuité de la vie.
peut être pouvons suivre l'idée ou la personne, ou peut être pas....
alors nous sommes simplement dans l'acceptation de ce que nous savions déjà,
rien ne nous appartient, et pourtant !
si nous nous réunifions avec les valeurs primordiales du grand tout.

et comme tu le dis Willy, atteindre une forme d'éternité dans le présent.
nous sommes alors un.
Un avec l'essence d'une idée, d'une personne.
nous sommes la réunification, la réconciliation de l'état déchu de l'humain.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 11 Octobre 2013 à 17:27:19
j'avais de la lecture en retard aujourd'hui...
je vous ai lu avec grand intêret, bien que n'ayant pas tout compris...

mais ça viendra, à force...

Ce matin, en cherchant une photo de Liah pour sAM, je suis tombée sur celle ci et j'ai tout de suite pensé à vous...
Liah été précoce et ne se posait jamais 2 secondes
Et puis une aprem je l'ai trouvé comme ça dans sa chambre, ça m'a beaucoup amusé :)

(http://s11.postimg.org/4lc3i7lmn/23770_1433702203820_5882550_n.jpg) (http://postimg.org/image/4lc3i7lmn/)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 19:12:55
you, elle pratiquait le moment présent...
grande sagesse alors.
la mienne avait inventé un monde parallèle, avec un langage, création mentale, avec télépathie et tout et tout...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Octobre 2013 à 21:18:54
juste une petite anecdote.
J'ai un grand sage à la maison, qui est toujours dans l'instant présent.
lorsque j'étais très perturbée, je le regardais dormir alors qu'il connaissait ma fille, mon père.
il dormait comme si rien ne c'était passé et pourtant son attitude a changé avec moi.
il était plus présent, plus collant, il était toujours dans mes pattes, alors qu'il avait un tempérament indépendant.
lorsque je pleurais, allongée sur mon canapé, il venait ronronner étalé sur mon ventre, et sur mon coeur.
et son ronronnement m'apaisait, me calmait.
oui, vous l'avez compris, ce grand maître zen, est..................................le chat de ma fille.
que je garde en attendant qu'elle vienne le chercher aussi à son tour.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Ladyhawk le 11 Octobre 2013 à 22:24:43
Oh "mon dieu" !!!!!!!!!
Que d'émotions me parviennent en voyant la photo de ta petite Liah, Rose !!!!!!
Je reste sans voix ...
J'ai pourtant déjà visité ton "site" mais là ...
je reste scotchée ...
Je ne trouve pas "LE" terme ad hoc pour écrire ce que je ressens ...
J'interviens peu en règle générale
sauf si quelque chose, un "truc" m'interpelle, me "choque"
(dans le bon sens du terme bien sûr  :)).
Et là, c'est le cas Rose.
Merci, merci infiniment pour ce partage.
J'en suis bouleversée...
Merci également à ceux qui interviennent régulièrement sur ce fil,
et nous font cadeau de liens vers des lectures, des vidéos...
Merci à vous tous de m'aider à progresser ...
de m'aider à me remettre encore et toujours en question ...
Mary.
 :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 11 Octobre 2013 à 22:50:33
Oui cette photo m'amusait, car Liah n'était pas "zen", toujours dans l'action, comme moi...
Que je pensai! lol
Et là je la regarde et, ça me fait réfléchir...

J'ai une vidéo qu'elle a fait toute seule où elle parle de jésus, elle aimait bcp joué avec son app photo et elle se filmait (j'ai découvert un magnifique cadeau également avec un message?!)
Enfin bon tout ça, excusez moi, ça n'est pas vraiment l'endroit...

En tout cas ce dont elle parlait, les anges, dieu, etc... Des questions tout le temps, une fixation sur jésus... j'avoue que ça me questionne également beaucoup... Peut être que de la curiosité de sa part... Comme d'autre enfant ont des lubies sur les dinausaure ou autre...

Un jour... j'aurai lé réponse... Peut être...

C'est pour cela que j'ai "envie de croire" car ma fille croyait en quelque chose... Et pour moi, ne pas comprendre et ne pas croire, c'est ne pas croire en elle... Elle m'en voulait déjà de cela de son vivant, alors aujourd'hui...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 11 Octobre 2013 à 22:54:10
Petite fée, ils sont débordant d'imagination les enfants hein!
J'adorai inventer des langages avec ma soeur, des codes en tapant au mur etc
Ah l'enfance...

On dit que les animaux ressentent beaucoup de chose...
J'y pense pour Mahé.
Aujourd'hui il va bien, mais j'ai peur qu'un jour, on me dit que c'est inévitable, il aura des moments difficile sans sa soeur...
Un animal pourrai l'aider... L'apaiser... L'accompagner...
J'y pense...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 12 Octobre 2013 à 00:41:43
c'est bien pour Liah de recevoir une aide comme celle de Thich Nat Hanh.

Je ne peux pas être d'accord ou pas d'accord avec qqchose qui n'existe pas.


C'est intéressant l'idée de la persona,ça montre bien qu'on s'est fabriqué depuis l'âge de 18 mois qqchose de complètement illusoire qui le long de notre n'a cessé de nous faire croire qu'il y a un "je" constant.
Tu as une bonne compréhension de la méditation, alors tu sauras sans problème, me dire qu'il n'y a pas une propriétaire dans ton corps? Puisque  tu as le libre arbitre, tu peux changer ta vie n'importe quand dans le présent qui inclut les deux autres temps. Dans ce cas il faudrait supprimer "l'ego" pour être libre et heureux?


Alors que peuvent me dire les autres ? Où est logé ce "je" dans notre corps? Est-il toujours le même? Changeant? Qui est Willy, SAM ou Sylvie etc...? Il est notre corps entier? Nos pensées (comme dit cet imbécile de Descartes!) ? Il est notre cerveau qui produit des pensées sans arrêt? Il est dans le coeur peut-être? Dans les émotions? les sentiments? Les sensations? Ce visage lorsqu'on se regarde dans la glace ? Ok, c'est déroutant, mais qui est dérouté puisqu'il semble qu'on ne trouve pas ce "je" ?



Si même dans l'espace d'une vie, celle-ci, on ne trouve pas une entité dans le corps comment pourrait-il y en avoir une qui survit de vie en vie après la mort?


Rose enchantée il faut que j'imprime l'image de Liah que tu m'as envoyée ?


Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 12 Octobre 2013 à 00:53:16
sam, oui la photo c'était pour que tu l'imprime, mais si tu préfère je peux te l'envoyer par courrier.

Pour le "je", je me dit, qu'est ce que n'est pas le "je"...

Je pense à une personne victime du lock out syndrome là, tout de suite...
Il est là, dans son lit... Ne peut pas se regarder dans un miroir, dire qu'il est là... Il ne peut rien faire
Pourtant il existe, son "je" est bien là, bloqué dans son corps.

Il lui reste son cerveau pour penser...
Non bon, je sais pas où je veux en venir...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 12 Octobre 2013 à 01:06:58
j'ai bien reçu ta photo Rose Enchantée, mais tu demande "s'il n'est pas trop tard?" Trop pour quoi? C'est vrai que plus sa mort est proche plus ça l'aide, car dans les premiers moments qui suivent la mort, le conscience s'identifie encore avec le corps qu'il a eu auparavant.  Mais bon,  l'énergie n'a pas de frontière, car même si elle est dans une autre vie, le pouvoir de la prière pour celle qu'elle était avant purifie son karma pour qu'elle traverse plus vite le cycle des renaissances et atteint la libération finale.


C'est bien de chercher son "je", chacun cherche son chat moi je cherche mon "je" ;)



bonne soirée
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 12 Octobre 2013 à 01:09:06
je rectifie mes fautes "trop tard" puis "elle" au lieu de "il" pour la conscience.
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Octobre 2013 à 01:13:37

Alors que peuvent me dire les autres ? Où est logé ce "je" dans notre corps? Est-il toujours le même? Changeant? Qui est Willy, SAM ou Sylvie etc...?

le corps c'est de la matière organisée mais la matière à petite échelle s'évapore dans une fonction d'onde abstraite déconnectée de l'espace physique donc de toute réalité conventionnelle . Le corps ou la matière n'est pas le contenant de la conscience individuelle  phénoménale mais sa création donc le problème est mal posé puisqu'on est trompé par notre vision mentale sur la vraie nature du Monde , les physiciens le savent et les anciens védiques le savaient aussi par leur puissante  intuition , il y a plusieurs chemins pour la connaissance . Tant qu'on réfléchi avec nos sens on se trompe . Ta question n'a pas de sens sam .        
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 12 Octobre 2013 à 01:43:50
tu triches Willy tu ne cherches pas,  tu esquives la question, lis la réponse plus qu'intelligente de Petite Fee et les  efforts d'auto-examen de Rose

Et même si tu penses qu'en esquivant tu peux ainsi garder ta croyance de l'atman, eh bien montre moi qu'il existe. Après tout  je veux bien qu'il existe pour toi, je n'ai pas envie de te faire changer d'avis, même si je pense personnellement que c'est une voie dangereuse
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Octobre 2013 à 03:10:53
sam , je n'esquive pas ni ne triche , j'essaye de t'expliquer sans vouloir non plus te convaincre , ce que je te dis sur la matière n'est pas une affirmation gratuite .

Tiré de SORUPANANDA

Qui était  celui qui demeurait en tant que "je" l'ego ? Si je le vois , je ne le laisserais pas prendre la forme du corps .Seul le "je " dont la forme est la conscience est le véritable "je" . Tous les autres "je" seront asservis à une forme et connaîtront la naissance et la mort .

Je te réponds  encore une dernière fois sur ce fameux "je" , après cela je n'aurais plus rien à redire .  

Ces "je" qui sont sous l' illusions  des formes qui nous trompent comme les  mauvaises tendances en nous ,  ce sont des reflets déformés  du véritable "je" comme dans un miroir .  Ces "je"  ,  c'est  le moi impérieux qui divise  et  sépare  de l' Unité  restant  attaché à sa  propres illusion ,  ces "je"  sont illusoires  . Mais il demeure le vrai "je" ,  conscience qui est notre   moi profond  , ce "je" est celui qui voit par delà l’illusion comme l’œil de certains artistes , poètes ou mystiques , il nous fait voir autre chose  au delà des formes . Nous avons en nous de multiples reflets de la conscience , nous créons des images , c'est notre nature ici bas , (tout le chemin , c'est de quitter l'illusion de ces reflets pour retrouver notre vraie nature et nous libérer )   mais nous avons  une seule conscience un seul véritable  "je" et ce "je" est nulle part ou partout   , tu peux en être certain .  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 12 Octobre 2013 à 03:59:09
de toute façon, même si ce que tu dis sur ton "je" universelle, moi unique où je ne sais quoi, est vrai ce n'est que purement théorique. Tu sais pourquoi? Je te le dirai au prochain post.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 12 Octobre 2013 à 11:36:48
Willy, l'Atman correspond il à l'Esprit que Bruno cite ?
il fait la différence avec l'âme et l'esprit et je suis aussi de cet avis.

L'âtman. - Nous avons le sentiment d'être restés la même personne tout au long de notre vie bien que notre corps, nos pensées et nos sentiments changent continuellement. C'est donc qu'il existe en nous un principe permanent : l'âtman. Celui-ci est étemel : il existait avant notre naissance et perdurera après notre mort. L'Hindouisme ne peut admettre en effet l'idée chrétienne d'une âme commençant dans le temps à la conception, et continuant d'exister pour l'éternité. L'âtman est éternel et immuable, mais l'âme, elle, évolue dans le temps.

Sam, une question, crois tu aux récits des EMI ?
Si oui, alors dis moi selon ta conception, qui ou quoi réintègre le corps physique en fin d'emi ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Octobre 2013 à 14:13:00
petitefée , si je reprends l'idée de Bruno qui évoquait la trinité qui fait Un et qu'on retrouve dans beaucoup de traditions   à savoir  l'idée du reflet  , du miroir et de  se trouver   dans le regard de l'autre  , cette vision est très profonde , j'avais cité  « J’étais un Trésor Caché, J’ai aimé être connu alors J’ai créé les créatures afin d’être connu » (Alâoddawleb Semnânî (Perse, XIVe siècle) ) . Comment l'expliquer par delà l'image ? peut être  par le déploiement d'une conscience  qui par le reflet dans le miroir   (le Monde des formes créées )  accède à sa propre conscience ?   Et là chacun de nous  est une partie de Cela (Brahmā , le Divin)  à la manière des parties de l' hologramme  qui contient le tout ?  Son  reflet est  lui même en évolution  pour se découvrir et on revient à Jung  dans ses idées  et l'introspection  de la psychanalyse  ,   découvrir sa nature et se réinventer perpétuellement ? Je ne sais pas si je m'exprime assez bien et si cela peut être compréhensible ?  Il y a une force vitale , un moteur  : l'esprit et quelque chose d’immuable l' Atman (âme) l'esprit serait le déploiement dynamique de l'univers qui tend vers les formes de la vie et l' Atman serait au cœur de nous ?  Il y  beaucoup d’interrogations . Entre l’immuable et l’évolution de la conscience  Annick de Souzenelle en parle aussi  comme contradiction apparente pour nous ?  Mais au delà de ces explications techniques  la poésie  de Vladimir Jankélévitch  m'en parle mieux ,  dans  le  "je ne sais quoi d’ineffable et d’insaisissable"  qui est l’essentiel en toutes choses  . Je l'ai rencontré en me promenant dans le cimetière Montparnasse  où  sur une tombe, j'ai lu " "Celui qui a été ne peut plus désormais ne pas avoir été : désormais ce fait mystérieux et profondément obscur d'avoir vécu est son viatique pour l'éternité." - V. Jankélévitch, L'Irréversible et la Nostalgie. "   Je pense que c'est en nous qu'on trouve cette intuition de l'éternité comme Spinoza disait "Nous sentons et nous expérimentons que nous sommes éternels" . Il y quelque chose derrière le rideau , c'est pour moi une certitude et demander techniquement si le "je" est dans le corps ou non ? est  (pour moi)  une question qui n'est pas spirituelle et qui est même son contraire . Il n'y a pas de dualité de ce genre , il n'y a ni contenant ni de contenu ,  mais il y a manifestation de quelque chose qui relève du divin , et qui reste un mystère ,  telle est ma conception .            
    
Bonne journée mes amis , la souffrance de la perte de ceux que nous aimons nous réunit , cette perte est inimaginable , mais l'amour n'est jamais perdu , jamais il ne va s'éteindre tout comme ceux que nous croyons avoir perdu . Comme disait Victor Hugo , ils sont là avec nous  plus présents que jamais .       :-* :-* :-* :-*   pour chercher l'âme , je fais plus confiance aux poètes qu'aux neurologues    ;) Le potentiel d'amour et ce que vous êtes ne sera jamais mesuré par un scanne du cerveau .   :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 12 Octobre 2013 à 20:37:34
je relis tes derniers écrits Willy :

Bonne journée mes amis , la souffrance de la perte de ceux que nous aimons nous réunit , cette perte est inimaginable , mais l'amour n'est jamais perdu , jamais il ne va s'éteindre tout comme ceux que nous croyons avoir perdu . Comme disait Victor Hugo , ils sont là avec nous  plus présents que jamais ..... pour chercher l'âme , je fais plus confiance aux poètes qu'aux neurologues    Clin d'oeil Le potentiel d'amour et ce que vous êtes ne sera jamais mesuré par un scanne du cerveau .

et là, après un émail de mon fils ( qui est à Hambourg pour son boulot donc loin) je m’effondre.
Voir mon fils m'écrire qu'il m'aime plus encore, me parler de sa soeur, me dire qu'il aimerait plus encore me connaitre. Me dire enfin qu'il s'en veut... de la part de mon fils c'est énorme.
et je m'effondre, ou je suis déstabilisée d'entendre mon fils  s'ouvrir vraiment et me dire enfin ce qu'il a sur le coeur.

alors, j’accueille, je fais arrêt sur image, je fige l'instant présent, et j'ai peur, j'ai maintenant peur de l'amour. Parce que celui ci j'ai aussi peur de le perdre...
ça revient à ce que tu disais Willy, on a peur qu'il arrive quelque chose à ceux qui restent et qu'on aime.
alors je me raccroche encore à de l'amour dépendance............ fait chi.... mais comment faire autrement............

aujourd'hui, en ce moment présent, j'ai peur d'aimer parce que j'ai peur de perdre de nouveau.
et cet amour me fragilise, me déstabilise, et me fait du bien en même temps, car oui, c'est un moteur.

Puis dans une semaine, ma meilleure amie va accoucher, et je vais être la marraine, d'une petite fille.
c'est la vie qui reprend ses droits alors que je n'ai pas encore tout lâché de la mort de ma fille.
mais vais je un jour tout accepter???
tout devient flou...
ce soir, je ne sais pas, je ne sais plus.
entre la vie et la mort, il y a moi.
moi et mes interrogations,mes convictions, moi et mon ressentit.
Moi, ma force et ma fragilité, la triade, le 3.
entre la vie, la mort, mon coeur encore balance.
me laisser porter par cette langueur lancinante,
me laisser bercer par ce qui est, là, entrain de se jouer, à l'intérieur de moi.
laisser le temps à mon organisme de se rééquilibrer face à ces nouvelles données.
bon dieu, c'est dingue ce que l'amour peut me (nous) chambouler.

c'est, ce soir, ma vision philosophique de la vie et de la mort. :'(


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 12 Octobre 2013 à 23:32:54
Petitefée, j'avoue que j'ai du mal à être dans le ici et maintenant avec mon fiston!
J'ai tellement peur pour lui...
Et tellement peur pour moi, de le perdre... Peur qu'il souffre encore s'il m'arrive quelque chose...
Bref, beaucoup d'angoisse.

Une proche désirait un enfant avant que je perde Liah...
Elle se rend compte qu'un enfant est merveilleux, c'est notre plus grande force mais également notre plus grande faiblesse...

Emma...
Non... La mort, si on la comprend vraiment, si on se détache de ses angoisses...
Ca peut être autre chose peut être que  :'(
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort ère d'Irriche
Posté par: Dédale le 13 Octobre 2013 à 00:19:56
Oh mon dieu, je voulais reprendre tes derniers mots , Willy, pour dire combien ils m'ont apporté, et c'est toi qui les reprend Petite fée et qui ajoute un message qui m'aide aussi , tant je me retrouve dans vos mots. Et dans ce sentiment de solitude absolue, dans ma nuit et ma peur, vous amenez un tout petit peu de lumière. Tu demandais Petite fée ce que nous apportait notre vision philo et spirituelle. Avant elle m'aidait à vivre, au-delà de la mort de mon père il y a très longtemps,lorsque j'avais 10 ans. Et qui je crois a entraîné ma vie dans un certain sens. Mais à ma grande stupéfaction, et désolation, là elle a complètement cédé sous le choc... ne reste plus rien, plus rien,  si ce n'est le           (presque...) non jugement.      Plus possible de méditer, de comprendre la question de l'attachement, du passé et de l'avenir, du sens de ma vie,  etc, et tout cela que je croyais avoir un peu intériorisé ... J'ai tant lu et pratiqué! Et...je ne vois plus rien... Ne comprends plus rien... Je ne suis plus qu'ignorance absolue et douleur se transformant en souffrance. Je redeviens un enfant qui demande pourquoi , pourquoi, ce n'est pas juste... Oui je redeviens cette enfant.  Mais comme j'aime vous lire, vous êtes là et cela compte, vous vous exprimez sincerement sur des choses si profondes , vous m' apportez un réel soutien.  Merci une fois encore , le dialogue que vous développez tous sur ce fil est de plus en plus riche
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 13 Octobre 2013 à 00:42:34
c'est quoi l'EMI petite Fee?


Alors si je suis votre logique, l'atman est ce principe qui résiste au changement et à la mort, il est permanent, toujours présent, et ne suit pas les fluctuations émotionnelles etc... Alors dans quelle partie de notre corps se trouve-t-il? S'il ne souffre pas de l'illusion du temps, des changements de notre corps physique etc... où est-il? Comment peut-on le décrire? Impalpable? Où dans le cerveau? Les çakras? C'est notre corps en entier, extérieur et intérieur? S'il est immortel ça veut dire qu'il est là dans notre corps... Alors il est où?


Vous savez Descartes a pourri la spiritualité française avec son cojito ergo sum, c'était une version de l'atman exprimée autrement. 



Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 13 Octobre 2013 à 00:55:47
Dédale, je ne me souviens plus si c'est toi qui a fait une retraite avec Thich Nat Hanh?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 13 Octobre 2013 à 01:28:42
A lire (pour sam)  :)  

Il y a des des études neurologiques  qui semblent démontrer  l’absence de la pensée dans le cerveau. Par exemple en  cas de lésion cérébrale, lors d’un accident, le cerveau peut très bien déplacer une fonction vers une zone adjacente, ce qui permet à l’individu de jouir de la totalité de ses facultés. Le spécialiste du cerveau Paul Chauchard a écrit : « La chirurgie a pu enlever d’importantes portions du cerveau sans atteindre conscience et psychisme , on a même pu enlever, en cas de lésion, un hémisphère entier sans gêner le psychisme ». Cette étude neurologique montre que le psychisme et la capacité de penser ne sont pas rigoureusement localisés dans le cerveau. Il est donc peu probable que la pensée se localise dans le cerveau. Le cerveau n’est qu’une simple machine auto-réparatrice qui contrôle les autres régions du corps (citation)  .

On ne peut attribuer une chose spirituelle (la pensée) à un organe matériel (le cerveau). Le cerveau est un organe du corps, comme les poumons ou les reins. Il semble ridicule d’attribuer une pensée à chaque organe du corps, alors pourquoi attribuer la capacité de penser au cerveau ? L’âme est indivisible, le corps est divisible. L’âme n’est pas étendue, le corps occupe un espace. Tout organe du corps est divisible or notre pensée est unique et indivisible ce qui laisse entendre que notre pensée n’appartient pas à notre corps matériel mais qu’il existe chez l’homme un esprit capable de penser, percevoir et vouloir.    
 cqfd ! 

sam , il existe des choses Impalpables comme tu dis et qui ne sont pas localisées par exemple une particule élémentaire de matière est partout et nulle part à la fois (à la plus grande surprise des physiciens)  , mais c'est déjà connu depuis les années 1920  ...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 13 Octobre 2013 à 02:11:17
Je dis que je ne crois pas en l'atman, je lance la quête du "je" dont personne pour l'instant n'a réussi à le localiser, mais je n'ai jamais dit que l'ego n'existait pas...

merci pour ces explications Willy. Donc l'atman est dans la particule élémentaire?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 13 Octobre 2013 à 10:22:56
Mais quand on a le cerveau malade, cela change la façon de pensée...
Le "je" deviens quelqu'un de différent...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 13 Octobre 2013 à 22:51:43
Mais quand on a le cerveau malade, cela change la façon de pensée...
Le "je" deviens quelqu'un de différent...


et avant d'être quelqu'un de différent, comment était-il à l'état soi-disant normal?

Au fait, si le cerveau tombe malade d'où est venue la maladie? De l'extérieur ? De l'intérieur (qu'on se l'est infligé) ?


Mais y a-t-il cette entité en nous qui dit "je"? Qui est celui qui habite le corps, son propriétaire?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 13 Octobre 2013 à 23:07:17
Il y a différentes pathologie du cerveau
Dégénérescence (alzheimer et autre démence) qui voit régression, agressivité...

Les patho lié à l'alcool, qui détruit complètement le cerveau. Plus de capacité à pensée, une pensée déformée...

Patho purement psychiatrique schizophrénie avec morcellement de ce "je", paranoïa, délire en tout genre "bouffée délirante aigüe"...

Comment apréhender ces personnes, qui est maître à bord?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 13 Octobre 2013 à 23:56:28
qui a fait que toutes ces pathologies aient lieu? Causé par soi, par un tiers, maladie naturel?Qui est celui qui ne se sent plus maitre à bord?

Fatalité?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 14 Octobre 2013 à 01:59:03
il appartient à qui ce cerveau?

localisez le "je" dans le corps, j'attends vos propositions.

Merci
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 15 Octobre 2013 à 00:19:02
Oh Emma...
Nos souvenirs sont tout ce qu'il nous reste...

Je ne l'ai échangerai pas contre tout les anti douleur du monde...

J'espère un jour être assez forte et sage pour n'être qu'amour pour Liah...
Etre capable de l'aimer pleinement sans ressentir toute cette culpabilité, cette souffrance, ces regrets...

Je garde cet espoir dans mon coeur...

Je comprends néanmoins ta douleur...
Titre: rt
Posté par: seul au monde le 15 Octobre 2013 à 01:23:17
Etudiez la méditation, ça vous fera beaucoup de bien.


Ecoutez Rose et Emma :


Liah et la mère d'Emma( pour moi ma grand-mère), vivent dans votre corps. Vous avez les mêmes cellules, les mêmes gênes, si vous regardez votre main vous les verrez, même chair, même sang...mais voilà elles ne sont plus là physiquement.

Dans le bouddhisme quand une personne meurt c'est que son heure était arrivée, son karma est arrivé à maturité elle n'a plus les causes ni les circonstances qui peuvent maintenir leur corps en vie. On sait que si une maladie, un accident,  surviennent c'est qu'un karma est arrivé à maturité, on ne sait pas toujours lequel, car il faudrait avoir la faculté de voir dans les vies antérieures, les causes s'y trouvent quelque part dans le cycle du temps (c'est ce que le bouddha appelle le samsara, lui avait la faculté de voir). Il n'y a pas de hasard, il n'y a jamais d'effet sans cause.

Cependant, vous ne pouvez agir pour la personne défunte (Liah ou la maman d'Emma) qu'en agissant dans le présent, car où que nos défunts se réincarnent, quelle que soit la vie qu'ils ont à présent et dont on n'a pas la capacité de voir, la finalité sera toujours de se libérer dans l'espace du présent, car là se trouve l'univers entier, l'aspiration de tous les êtres vivants ou morts, c'est ce qu'on appelle l'éveil, l'état qu'à atteint le bouddha, l'état sans souffrance où on peut tout voir, et bien sûr où en sont nos proches, puisqu'on aura la connaisance totale de la loi du karma. L'état dans lequel Jésus était et qu'il a juste exprimé par le mot Dieu, que nous avons interprété à tort et à travers croyant qu'il parlait d'un entité. Or, Jésus était simplement dans la pleine conscience, si on pratique l'enseignement de Thich Nat Hanh on sera dans le même état que Jésus.   
Cette pleine conscience ou éveil, se trouve dans chaque être humain (dans tous les êtres en général humain ou pas, mais je ne parlerai que des humains), les bouddhiste ne l'ont pas inventé, il n'appartent à personne, ni à aucune religion, et il représente la vraie nature de chacun de nous. Et c'est en réalisant cet état qu'on pourra dire "La mort n'existe pas", mais pas avant...car ce ne sera qu'intellectuel.


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 15 Octobre 2013 à 08:58:09
il est où SAM, ton Je.
rien que dans ton pseudo il et là.
quelqu'un qui parle d'Unité et se fait appeler Seul Au Monde.
ça saute au yeux, mais pas aux tiens.
Il est tellement énorme que tu ne le vois pas.
il est chez toi, comme l'aveugle à qui on montre un tableau et qui s'obstine a dire qu'il n' existe pas de tableau.
Tout est intellectuel chez toi, c'est du par coeur, aucune pratique.
Tu n'as rien de Bouddhiste, tu es simplement seul au monde, tu n'en es même pas un aspirant.
Tu dénatures ce fil à ton seul profit et bientôt tu vas te retrouver tout seul "au monde" sur ce fil.
le Je, il est dans des déséquilibres psychologiques, névroses et quand ça empire ça devient des psychoses.

Il est tellement sournois, le "je" qu'on ne peut pas le localiser.
mais par contre, quand on est suffisamment "humble" et honnête avec soi même, on le reconnait.

localiser le Je dans votre corps, j'attends vos propositions
Mais y a-t-il cette entité en nous qui dit "je"? Qui est celui qui habite le corps, son propriétaire?
Citer ce message
Je dis que je ne crois pas en l'atman, je lance la quête du "je" dont personne pour l'instant n'a réussi à le localiser, mais je n'ai jamais dit que l'ego n'existait pas...
 et là, tu le vois pas ton Je, ton égo.
il est toi, dans toute sa splendeur.

Ah, j'oubliais, quelqu'un a-t-il trouvé l'endroit exact dans son corps où le "je" se logeait?
pas étonnant que tu ne puisses  pas le reconnaitre, ça serait te remettre complètement en question.

 c'est une illusion (il n'y a pas de "je", pas de "mental", pas "d'âme", pas "d'atman", pas de "moi")

je lance un perdu de vue (de jacques pradel.....)
est ce que quelqu'un sur ce forum à vu le Je de Seul au monde ???????????

Vous savez Descartes a pourri la spiritualité française...
de quel droit tu emploies de tels mots en parlant de quelqu'un, tu le connais ? je ne savais pas que dans le bouddhisme les personnes étaient aussi jugeantes et intransigeante !

Arrête avec ton atman, ton âme,j'y crois pas   Willy avis sur ce site, quand seul au monde ne crois pas, personne ne doit croire.

Pourquoi beaucoup de gens pensent que j'ai des visières et que je flatte mon ego, ou que je fais du prosélytisme, refuse la croyance des autres, mots trop durs, trop directs,  etc....? En fait, je ne crois à rien qui ne m'apporte pas le bonheur, à améliorer mon chemin spirituel, ma vie. Si une religion, aussi ancienne soit-elle Christianisme, Hindouisme, Musulmanne, Islam, et même Bouddhisme etc...ne me rend pas heureux je la rejette.
Beaucoup de gens (et là je reprends tes propos ) pensent que tu as des visièreds et que tu flattes ton égo, parce que tu as des visières et tu flattes ton égo !

n'importe qui ici peut envoyer une photo au centre de Thich Nat Hanh pour lui demander de prier
ah, non, Seul au monde, je ne nourrirais pas ton Je, ton égo. qui sous des airs de générosité ne sert que ta démesure et encore une fois flatter ton égo.

je vais réactualiser le fil, ouvert exprès pour toi, Seul au Monde, et nous allons tous t'aider à chercher ton Je.
car ici, c'est vision spirituelle et philosophique (et de toute les philosophies et toutes le spiritualités) au pluriel !!!
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 15 Octobre 2013 à 09:44:20
je vais réactualiser le fil, ouvert exprès pour toi, Seul au Monde, et nous allons tous t'aider à chercher ton Je.
car ici, c'est vision spirituelle et philosophique (et de toute les philosophies et toutes le spiritualités) au pluriel !!!

merci à toi  de le rappeler  :) 

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 15 Octobre 2013 à 09:49:38
y'a pas de quoi, Willy. ;)

a oui, Sam, les modérateurs ont du effacer le post créé spécialement pour toi, car je ne le retrouve plus.
mais si qlqu'un peut m'indiquer sa localisation, c'est avec une grande satisfaction que j'y mets l'avis de recherche de ton Je.
trop c'est trop >:(
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 15 Octobre 2013 à 12:28:32
               C'etait force que ca derape,petite fee!!! Enfin,est ce vraiment moi qui est ecrit,la a l'instant avec mon ego ou sans...

  Penses tu que quelqu'un peut m'eclairer sans me guider??
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 15 Octobre 2013 à 13:19:32
               C'etait force que ca derape,petite fee!!! Enfin,est ce vraiment moi qui est ecrit,la a l'instant avec mon ego ou sans...

  Penses tu que quelqu'un peut m'eclairer sans me guider??
Mais déjà, se poser la question est déjà prendre conscience que nous en avons un, donc bon signe et éclairé.
par contre comme tu le dis entre éclairer et guider, proposer un point de vue sans l'affirmer comme la vérité qui doit éclairer tout le forum, il y a une marge.
vaste sujet que l'égo, le Je, et bien mal à la personne qui échauffera cet égo.

l'égo n'agit pas, il réagit le plus souvent qu'il n'agit.
maintenant, il suffit d'en être conscient et de ne pas se laisser gouverner par lui, le canaliser au mieux,  ne pas employer de mot ou verbe tel, je rejette, ou un philosophe ayant une philosophie pourrie.

dès l'instant ou nous pouvons entendre un autre point de vue que le sien et l'accepter, sans dire aux autres "ne me parle pas de ça ou de si parce que je n'y crois pas".
c'est la grande problématique de l'humain, vouloir dominer toujours et encore....

n'est ce pas les différences qui font la plus grande richesse ?
j'aime entendre des points de vue différents des miens, mais lorsque l'on tente à m'imposer toujours la même orientation, là, je dis stop.
s'il n'y a pas respect des différences d'opinions et les entendre aussi valable que les siennes alors c'est stérile.
la preuve, on avance pas

l'égo est là et sera toujours là, soit il est énorme, soit il devient un serviteur du soi, il n'est plus la priorité.
c'est proposer et non imposer, ou dicter aux autres sa façon de penser voir pire leur demander de ne pas évoquer certains sujets car pas dans ces croyances.
et d'ailleurs ce ne sont que des croyances tout ça.

je pense qu'il y a un bon remède à l'égo, le Je, c'est l'humour, la dérision du moi, rire de soi, de son entêtement, de son jugement.

est ce moi qui parle, qui écrit, évidemment, le soi n'a même pas besoin de se justifier.
y'a du boulot alors ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 15 Octobre 2013 à 14:06:56
A réfléchir d'où ça vient , cet ego ?  ça vient à mon avis de nos origines animales , regardez cette lutte pour s'affirmer et dominer chez nos cousins animaux . par exemple le cerf va se battre pour accéder aux femelles il va prendre le pouvoir sur un groupe pour perpétuer ses gènes , il y a aussi cette lutte pour les ressources , éliminer les compétiteurs etc ... tout ce qu'on retrouve dans une société humaine , la compétition et la glorification du premier le meilleur l'accès à l'argent au pouvoir  et aussi avoir pour les hommes  toujours  plus de femmes ce qui montre une virilité une façon d'exister comme les bonobos et autres grands singes   (il y a des exemples en politique ) . Donc quand on parle d'ego chez l'homme  , il a de toute évidence  une origine animale  , mais comme notre nature est plus subtile que celle de nos cousins animaux , cet ego génère des conflits  en nous , les animaux n'ont pas conscience de ces conflits car ils suivent l'instinct mécaniquement. Je pense donc qu'on devient de réels humains quand cet héritage animal  de l'ego est compris , accepté  et éventuellement  maîtrisé ,  comme disait Camus " un  homme ça s'empêche"  , la confusion peut alors peut être  cesser en nous  ?  Tout ce qui renvoie à soi (la préoccupation obsessionnelle de soi dans ces volontés diverses  de dominer de s'affirmer au détriment des autres  de se comparer , tout ce qu'on voit quotidiennement dans la société ,  et les psy y participent en mettant ce "soi" encore  au centre  de ses propres  préoccupations  ,  ce  qui amplifie le phénomène au lieu de l'atténuer   etc ..  ) est source de cette souffrance chronique dont on parle  ,  car par exemple ,   si on se compare physiquement , professionnellement , au niveau de l'argent , des biens , l’accès aux plaisirs (considérés comme tels et fantasmés ce qui est vendu par la pub etc ...) Toutes ces illusions , ces images toxiques ...  On  trouve toujours  plus fort   que soi , meilleur que soi (sur ces critères )    et nous en sommes  malheureux , on  se pense inférieurs  et on devient névrosés   ,  il y aurait plein d'autres exemples , la compétition intellectuelle etc ... Voilà c'est tout ce  je voulais  dire  sur ce sujet abordé précédemment sur ce  qu'est (à mon avis)  l'ego humain  .  Je pense aussi que la société ( et au delà ,  toutes les sociétés humaines depuis des millénaires)  génère ce modèle de compétiteurs  et propage un sentiment de manque de confiance en soi  et de culpabilité  encore source de souffrances .                      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 15 Octobre 2013 à 14:38:01
intéressant ce que tu dis Willy.
concernant, l'instant présent et non plus l'égo, je me posais aussi une question concernant l'instinct de survie.

j'entends par "l'instant présent" une vigilance décuplée, et notamment par les 5 sens.
les 5 sens nous ramène à ce que nous voyons, sentons, goutons, entendons, et kinesthésie.

lorsque nous sommes en danger de mort ou que nous sommes en contact avec la mort (ex, témoin d'un grave accident de voiture) nos sens sont décuplés et bien souvent nous avons alors les gestes précis qui sauvent.
beaucoup de témoignages abondent dans ce sens.
cet instinct nous met dans l'instant présent.

cela reviendrait 'il à dire que l'instinct de survie est "être dans le moment présent"...
tu parles des animaux, et l'instinct animal (tu fais d'ailleurs une allusion au comportement humain et je suis bien d'accord avec cela)
mais tu fais référence à l'égo, pour ma part l'animal n'a pas d'égo, je ne le pense pas.
Même lorsqu'ils défendent leur territoire ou s'accouplent, c'est alors l'instinct de survie de l'espèce. (je pense  ;))
là, ou je fais la différence avec l'homme, ce n'est pas l'instinct de son espèce qui parle mais bien de sa petite personne.

mais là ou je veux en venir, c'est ce fameux instant présent qui justement n'est plus illusion.
l'instinct de survie, nous met alors dans cet instant présent, une hyper vigilance ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 15 Octobre 2013 à 14:40:14
en fait, l'égo, c'est tout ramener à soi :o
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 15 Octobre 2013 à 14:44:36
oui c'est tout ramener à soi . Mais l'instant présent dans l'urgence est un bon sujet que tu soulèves  ,  il y a des choses à dire là dessus  , je vais y revenir .      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 15 Octobre 2013 à 14:50:24
cool, parce que moi, ça me pose problème :(
car rester dans cet instant présent de survie, c'est rester bloquer dans sa vie, ne plus pouvoir avancer.
alors que logiquement dans l'instant présent, je le voyais plus comme un détachement du passé...
c'est un peu confus encore en moi  :P
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 15 Octobre 2013 à 16:27:35
je vais expliquer  ma conception (perso)  de ce   que veut dire  "être dans le  présent"  seulement dans le présent  !  (ni passé ni futur)  , l'absolu présent  . Je prends  l'image d'un archer qui a appris une  technique ,  un jour (après plusieurs essais infructueux)   il va tirer une flèche parfaite ,  tout son être est dans cet  instant mais  sans désir  comme détaché , le silence est en lui  ,  son geste est  fort et juste et quand la flèche part , il sait déjà où elle va  , il ne la regarde même pas  , il penche la tête vers un côté  et c'est le tire parfait ! Cette sensation de justesse et d'équilibre que l'archer  trouve  pendant un bref instant n'est pas une sensation  communicable , ce geste ne peut être enseigné , elle  dépasse le rationnel de l'analyse , le  temps  semble s’arrêter .  Pour lui c'est  un instant d'éternité et de vérité  absolue  alors que pour nous c'est un simple  tir adroit .   Ensuite il va essayer un deuxième tir , il est encore inspiré par son geste parfait ,  mais cette fois le mental est engagé il y a du bruit en lui  car il y a une recherche du geste parfait , il y a un désir ,   l' attention  n'est plus  détachée , elle n'est plus neutre ,  les doigts se crispent un peu , la concentration est trop forte par le désir , la flèche part  et c'est raté .

 Dés qu'il y a une  recherche par  le mental ça ne marche pas et c'est applicable à la méditation et c'est pour ça que je prends cette image  . Voilà comment j'explique "être dans le présent" , c'est une porte qui s'ouvre sans qu'on la cherche en disant je veux trouver cet instant car si on veut trouver cet instant on le rate  . Comme dans l'éclosion d'une fleur , c'est un moment comme ça , une chose qui peut  arriver quand les conditions sont réunies comme dans une alchimie subtile  .  C'est ce présent,  que tu voyais plus comme un détachement du passé  . Avoir la pensée juste , le geste juste dans l’instantanéité du présent c'est une part d'éternel .    Je vais réfléchir à ce présent de survie dont tu me parles  et qui t'empêche d'avancer mais là c'est plus difficile . C'est un peu comme si quelqu'un te dit regarde ça  comme c'est beau  !  ça altère ton propre ressenti personnel   et tu es dépossédée de ta propre expérience ?  Le bruit de nos pensées voile continuellement ce présent qui est hors du temps .  

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 15 Octobre 2013 à 16:52:11
C'est un moment où "quelque chose" nous emporte , et on s’abandonne  . J'aime bien l'image de l'éclosion de la fleur , à la fois naturelle , simple mais unique et mystérieuse  .  C'est peut être ainsi qu'on peut saisir ce qu'il y a  d'éternel  ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 15 Octobre 2013 à 19:25:27
Avez-vous remarqué que dans mes posts, et je vous invite à aller voir dans tous les autres fils où j'ai écrit, lorsque je reprends une phrase où la citation de quelqu'un sur ce forum ce n'est jamais pour en dire du mal ? Soit il n'y en a pas, soit j'en dis du bien.
Vérifiez par vous-mêmes, ça fait trois mois que je connais ce site.   , Ibid, p.23


Bizarre, Petite Fee, moi-même je cherche mon "je" depuis autant d'années que je connais le bouddhisme, je ne l'ai jamais trouvé, voilà que maintenant deux personnes (Toi et Willy), qui ne me connais qu'à travers des mots, qui plus est à l'extérieur de mon corps, dans je ne sais quel coin de France me révèlent ma véritable identité! Je vous prends comme mes maitres alors? Je n'aurais plus peur de mourir puisqu'il y a un atman en moi qui va renaitre de vies en vies après la mort, je m'établis dans mon moi profond, ma véritable identité et je suis libre...

Au fait, je n'ai toujours pas localisé l'atman dans mon corps, je suis une brebis gâleuse, mais vous pourriez m'aider? (Pour cette fois oui c'est ironique!)

Ah! oui, pour ce que tu dis sur mon ego Petite Fee, c'est comme si j'avais répondu avant même que tu ne relèves mes phrases :

Je dis que je ne crois pas en l'atman, je lance la quête du "je" dont personne pour l'instant n'a réussi à le localiser, mais je n'ai jamais dit que l'ego n'existait pas... Ibid, P.29


Bon autrement, est-ce qu'il est possible de trouver le "je", l"atman", "l'entité" , le petit moi ou je ne sais quoi,  de le localiser et de le débusquer?

 
Bonne soirée
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 15 Octobre 2013 à 19:41:53
Willy je te présente le KYUDO, en rapport avec ce que tu dis sur l'archer.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 15 Octobre 2013 à 22:06:41
Au fait, je n'ai toujours pas localisé l'atman dans mon corps, je suis une brebis gâleuse, mais vous pourriez m'aider? (Pour cette fois oui c'est ironique!)
 

Merci de me présenter  le KYUDO, en rapport avec ce que je  dis sur l'archer mais je voudrais te dire que c'est pas trop le but ici de faire de l'ironie , moi je reconnais que j'ai été  et que  je continue à être aidé  par les messages de beaucoup de personnes ici  et en plus , je pense que se moquer des convictions spirituelles et des espoirs  qu'on peut avoir  , c'est pas très chouette .  Si on pense que le karma existe et que toute action est importante , je suis désolé  sam mais  on ne s'exprime pas comme ça sinon à quoi ça sert de méditer des heures  dans un temple bouddhique  ?  de prier et de suivre les règles du bardo , les 49 jours etc ... ?  Alors d'ailleurs que vraiment personne ne sait  si le temps  continue sous cette forme terrestre  après la mort ?   je trouve ça à l'inverse de la vraie  spiritualité et c'est perdre son temps  , on ne peut pas codifier l'inconnu ?  Ton attitude me fait penser aux gens qui vont à la messe tout les dimanches mais qui ne feraient rien pour aider leurs voisins .             
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 16 Octobre 2013 à 00:23:52
c'est vrai tu as raison Willy, mais ce n'est pas moi qui a commencé.
Non, bien sûr, si l'atman est ce moi profond dont parle Eckart Tolle, Jung, alors ne l'appelez pas "atman".
Pourquoi tu parles d'inconnu?
Si je puis me permettre, tant qu'il y a des inconnus, c'est l'ego.
Je ne dis pas qu'on doit tout connaitre parce qu'on a traversé des milliers de fois les naissances et les morts (même si je pense que c'est vrai), mais tout le monde a le potentiel de tout connaitre, est-ce qu'il va le dévoiler ou non tout dépend de chacun, certains vont le comprendre en une vie, quelques années, mois, semaines etc...d'autres au bout de plusieurs vies, des milliers de vies pour finalement en arriver au même point.

Je sais que tu es en quête et pas sur une mauvaise voie (sauf si tu comprends mal l'atman), mais si j'ai proposé cette quête du "je" c'est pour que "atman" ou pas "atman",  il faut le vérifier par nous-mêmes, sur nous, pour s'en convaincre.



Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Octobre 2013 à 00:39:41
je suis bien d'accord que tout revient à une expérience personnelle , le vérifier par nous-mêmes

bonne nuit
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 16 Octobre 2013 à 11:13:26
Avez-vous remarqué que dans mes posts, et je vous invite à aller voir dans tous les autres fils où j'ai écrit, lorsque je reprends une phrase où la citation de quelqu'un sur ce forum ce n'est jamais pour en dire du mal ? Soit il n'y en a pas, soit j'en dis du bien.
Vérifiez par vous-mêmes, ça fait trois mois que je connais ce site.
je suis allée voir, effectivement, et j'y ai vu tes posts, j'ai même été choqué par ton manque de tact, tes réponses qui doivent être prises comme les seules vérités et notamment sur le suicide... je ne vois vraiment pas ou est le bien que tu mentionnes d'ailleurs.
et comment expliquer souvent les réactions des membres alors...
tu te positionnes par rapport à tes convictions et non par rapport à l'autre qui peut recevoir ton message comme violent,
mais il me semble me redire... et je ne suis pas la seule, seul au monde...

et puis, seul au monde, ton insistance déplacée "il et ou mon je". avec toutes les réponses qui t'ont été donné. ça relève de l'entêtement...
"un point de vue est aussi une façon de ne pas voir".

Je vous prends comme mes maitres alors?  cela peut être vue comme de l'ironie, ou, comme une belle suffisance aussi... mais si tu le vois comme ça, pourquoi pas.

"c'est pas ma faute, c'est pas moi qui ai commencé..."
 je te propose  ce livre :
"le pouvoir de choisir" de Annie Marquier, aux éditions Universelles du Verseau.
le côté victimisation de l'homme, l'égo, le je, le mécanisme du mental, un bouquin qui relève les fonctionnements du mental avec une belle simplicité et efficacité.

je reprendrais simplement un terme qu'il m'a été répondu : "c'est force que ça dérape, petite fée !!!" :o

 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 16 Octobre 2013 à 13:33:37
Mais oui, tu as raison.
Mais ce n'est pas parce que d'autres critiques mes paroles qu'ils ont raison sous prétexte qu'ils ont l'avantage du nombre. Il y a quelques mois, effectivement j'ai été déstabilisé parce que beaucoup me jugent et ne cessent de me juger, comme tu le fais d'ailleurs, alors que jamais je ne t'ai jugé ni Willy, ni dis du mal, j'ai même partagé les liens que tu as envoyés. Mais, comme lorsqu'on travaille avec des gens en grande souffrance où dans les unités de soins palliatifs, j'apprends à ne pas me laisser emporter par mes émotions.  Je sais que beaucoup de gens sont en souffrance et qu'ils ont besoin d'aide, mais lorsque je dis que le bouddhisme peut aider au-delà des espérances de chacun, parce qu'il est la seule chose qui peut aider le défunt au-delà de cette vie,  vous imaginez qu'il s'agit d'une philosophie, religion, culte et qu'il est libre ou non à chacun de croire. Or, il n'y a aucune différence entre le bouddhisme et la vie que nous menons.


La recherche du "je", "atman" est quelque chose de concrète, ni philosophie, ni religion, ni culte, ni dogme, ni quoi ce soit...expérience directe!

 Au fait, John Kabat Zin est le fondateur de l'Institut Mindfulness dans lequel il est possible d'obtenir un certificat, un diplôme pour apporter la pleine conscience dans les hôpitaux et plus particulièrement dans les unités de soins palliatifs. Les gens en ont grandement besoin.

 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 16 Octobre 2013 à 13:36:48
Bon, sinon merci pour le livre.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Octobre 2013 à 13:40:08
je vais être très  spéculatif , bien sûr sans vouloir convaincre ni blesser quiconque  , je me place  uniquement dans le partage  de ma vision telle qu'elle évolue actuellement  et je pense qu'on est là sur ce fil pour échanger  ce qu'on ressent  au fil aussi de nos lectures et de notre évolution par rapport à cette séparation qu'on vit  , donc  voilà ,  je pense que la mort  ,  (encore une fois c'est un ressenti très perso)  ,  est un processus d' abandon de soi (cette partie du mental)  comme pour  l'archer qui tire une flèche parfaite  . La mort est aussi  , (encore une fois c'est juste une réflexion perso qui n'engage que moi) ,  comme l'éclosion d'une fleur (je reviens à cette image) ,  la fleur s'ouvre au soleil , à cette énergie de la lumière qui va la nourrir , comme dit Elisabeth Kübler-Ross  dans    "la mort est un nouveau soleil" , la mort est un passage à un autre état de conscience dans lequel on continue à sentir, à voir et entendre, à s'épanouir , c'est aussi ma conviction ( conviction qui se base sur des faits observés mais aussi sur  l'héritage spirituel et intuitif  multi-illénaire de l'humanité , des sumériens aux égyptiens anciens ,  aux textes des Védas des Upanishad  ou encore de la tradition biblique  de la Thora  du christianisme  ou de la pensée Platonicienne , Plotin etc .. ) . Bien souvent les gens que je rencontre me disent , oui peut être  mais je crois pas à tout ça ,  nous vivons maintenant  il faut "profiter"  maintenant   et après c'est fini  et si dieu existait il n'y aurait pas toutes ces horreurs , je pense que ces idées enfantines proviennent d'images  ,  d' un dieu sur un nuage qui va régir le Monde ,  mais même si cela prête à rire ,  les gens (la plus part) ont cette idée en tête car ils n'ont développé aucune réflexion  , ça  vient de leurs conditionnements religieux  et cela n'est évidement pas du tout  spirituel , cela  montre une grande ignorance même chez des gens diplômés ,  cultivés ,  médecins etc ... C'est pour ça que cet espace de forum est précieux car entre nous il doit y avoir 0,01 % de la population occidentale qui doit se poser ce genre de questions  . La plus part des gens cherchent des techniques  , des certificats de la pleine conscience etc ...  Ils  vont aussi  voir des psy , ces derniers remettent leur ego sur un piédestal , ils  accentuent le soi comme "petite  personne"  au centre du Monde , bref !  ils entretiennent le mal être .                  

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 16 Octobre 2013 à 14:00:46
le bouddhisme peut aider au-delà des espérances de chacun, parce qu'il est la seule chose qui peut aider le défunt au-delà de cette vie,non, Sam, ce n'est pas la seule voie, c'est une voie parmi tant d'autres.
Tu es encore radical, dans ton propos, et sans même t'en rendre compte, rien que dans cette affirmation tu imposes puisque c'est la seule ...
j'ai lu le livre de la mort et de la vie tibétaine, j'ai beaucoup aimé, mais je n'ai pas tout pris.

 la mort est un passage à un autre état de conscience dans lequel on continue à sentir, à voir et entendre, à s'épanouir , c'est aussi ma conviction je le pense aussi, Willy.
et c'est peut être aussi cela, cette autre état de conscience qui nous fait confronter, échanger nos point de vue pour les enrichir et non les rejeter.
un pont à créer entre la vie et la mort, est ce alors cet instant présent ? sans attente, sans but.... sans émotion, sans intention mais attention.
cette attention est ce la pleine vigilance ? ce moment que l'on peut vivre aussi avec l'instinct de survie...

j'ai la sensation de tourner autour d'un centre sans encore réussir à le trouver. Mais il y a une intention....
car il y a eu un arrachement à la vie, de nouvelles données venant de la mort, de nouvelles émotions, de nouveaux questionnements, une nouvelle acceptation, qui parfois est là et d'autres jours non.
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Octobre 2013 à 14:13:03
j'ai la sensation de tourner autour d'un centre sans encore réussir à le trouver. Mais il y a une intention....
car il y a eu un arrachement à la vie, de nouvelles données venant de la mort, de nouvelles émotions, de nouveaux questionnements, une nouvelle acceptation, qui parfois est là et d'autres jours non.

Je ressens la même chose .
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Octobre 2013 à 14:27:13
 la mort est un passage à un autre état de conscience dans lequel on continue à sentir, à voir et entendre, à s'épanouir , c'est aussi ma conviction je le pense aussi, Willy.
et c'est peut être aussi cela, cette autre état de conscience qui nous fait confronter, échanger nos point de vue pour les enrichir et non les rejeter. un pont à créer entre la vie et la mort, est ce alors cet instant présent ? sans attente, sans but.... sans émotion, sans intention mais attention. cette attention est ce la pleine vigilance ? ce moment que l'on peut vivre aussi avec l'instinct de survie...

Je pense qu'on touche au cœur , l'attention extrême   à la vie , cette attention  dégagée des images et de soi ,  ce que tu appelles la pleine vigilance , cela est lié quelque part et aussi l'instinct de survie car il y a des mécanismes inconscients qui recèlent une vérité que le mental et les conditionnements étouffent . Ce que tu abordes m'intéresse énormément  :)      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 16 Octobre 2013 à 14:50:27
Sam, ok, j'y ai été un peu fort avec toi, et je n'en excuse, mais stp arrêtes de rejeter ce qui ne te correspond pas, vas plus loin, cherches les liens avec le bouddhisme justement, et non le rejet bien souvent.
Vois les correspondances et non les divergences !
tu as ta croyance, et c'est bien, moi, j'en ai une autre, Willy aussi et nous sommes tous ainsi.
mais au lieu de reproduire ce que hélas l'histoire nous démontre, une séparation de compréhension entre les hommes, uniquement dû aux croyances soient religieuses soient spirituelles, faisons de cette équation, sa contre équation.
Aboutissons au respect et non rejet.

Willy, je lis actuellement, Annick de Souzenelle, "le féminin de l'être" la  Fameuse côte d'Adam, sa traduction est pleine de bon sens, lorsque j'en serais plus loin et dans la lecture et dans la réflexion, je vous en ferais part, car, cette notion de temps présent y est abordé.
en fait non, c'est même pas ça, c'est, tant qu'il n'y a pas réunification de nos 2 pôles (féminin, masculin), nous sommes sujet au temps terrestre.
en fait l'instant présent serait peut être la réunification de la vie et de la mort en nous...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Octobre 2013 à 15:02:20

Willy, je lis actuellement, Annick de Souzenelle, "le féminin de l'être" la  Fameuse côte d'Adam, sa traduction est pleine de bon sens, lorsque j'en serais plus loin et dans la lecture et dans la réflexion, je vous en ferais part, car, cette notion de temps présent y est abordé.
en fait non, c'est même pas ça, c'est, tant qu'il n'y a pas réunification de nos 2 pôles (féminin, masculin), nous sommes sujet au temps terrestre.
en fait l'instant présent serait peut être la réunification de la vie et de la mort en nous...

Annick de Souzenlle est pas mal sur ce que j'ai entendu de ses conférences . J'attends tes réflexions de  lecture .    


Même lorsqu'ils défendent leur territoire ou s'accouplent, c'est alors l'instinct de survie de l'espèce. (je pense  Clin d'oeil)
là, ou je fais la différence avec l'homme, ce n'est pas l'instinct de son espèce qui parle mais bien de sa petite personne.

Je reprends cela , car tu as raison , la conscience chez les animaux est plus une conscience de l'espèce mais dés qu'il y a évolution vers les grands singes ou les mammifères supérieurs cette conscience de l'espèce s'individualise plus ou moins , chez l'homme il y a une conscience vraiment individualisée c'est vrai alors que dans une  colonie de fourmis  c'est la survie de la colonie qui prime , la conscience est dans la colonie .        
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 16 Octobre 2013 à 15:13:47
 


Même lorsqu'ils défendent leur territoire ou s'accouplent, c'est alors l'instinct de survie de l'espèce. (je pense  Clin d'oeil)
là, ou je fais la différence avec l'homme, ce n'est pas l'instinct de son espèce qui parle mais bien de sa petite personne.

Je reprends cela , car tu as raison , la conscience chez les animaux est plus une conscience de l'espèce mais dés qu'il y a évolution vers les grands singes ou les mammifères supérieurs cette conscience de l'espèce s'individualise plus ou moins , chez l'homme il y a une conscience vraiment individualisée c'est vrai alors que dans une  colonie de fourmis  c'est la survie de la colonie qui prime , la conscience est dans la colonie .       
[/quote]

aïe, donc dès qu'il y a conscientisation du "moi" du "je" de "l'égo" il y a séparation avec conscience universelle et avant conscience de l'espèce.... :-[
c'est alors la chute de l'homme.
et nous en revenons au libre arbitre.
c'est le chat qui se mord la queue...
ça va pas arranger le fil de discussions tout ça, je le sens :-[

bon, je reste sur Annick, et je vous poste ce que j'en comprends et ce qui fait tilt.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Octobre 2013 à 15:20:14
aïe, donc dès qu'il y a conscientisation du "moi" du "je" de "l'égo" il y a séparation avec conscience universelle et avant conscience de l'espèce.... Embarrassé
c'est alors la chute de l'homme.
et nous en revenons au libre arbitre.
c'est le chat qui se mord la queue...
ça va pas arranger le fil de discussions tout ça, je le sens Embarrassé

oui on va essayer de démêler tout ça  :P     :)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Octobre 2013 à 15:59:14
je dirais que l'homme en individualisant la conscience prend sur lui un grand fardeau que ses cousins animaux n'ont pas à porter .  Et ce fardeau (en général) ce libre arbitre  il n'en veut pas  .   Pour le féminin et le masculin ,  la différenciation  mâle / femelle  nous la partageons avec le règne animal , c'est un objet de séparation ,  nous avons aussi le tribalisme  , le nationalisme  , l'appartenance aux groupes religieux aux races etc .. tout cela est un "confort" pour échapper à cette conscience ,  cette responsabilité individuelle   , il est préférable de se situer dans un groupe qui légifère pour nous au nom d'un dieu etc ..  , la communauté  qui rassure et qui nous dédouane de réfléchir pour nous ce qui est bien ,   ce qui doit être  . On le voit tout les jours , dans tout les pays , le fanatisme qui nous fait remonter au moyen âge ,    les combats  entre communautés  , la tribu ou le guide qui est au dessus de tout et contre tout les autres qui pensent différemment  et quand il n'y a pas de tribu de communauté  pour le rassurer , l'individu qui  se trouve seul en face de lui même et  mesure le poids de  ce fardeau , soit il grandit il se responsabilise ,  soit il  se tourne vers les psy ou souffre en silence  , les psy sont   les nouveaux prêtres ,   tout cela montre une grande faiblesse ,  mais ,   laissons tomber cela  , nous sommes ici toi et moi des êtres libres dans un espace de liberté ,  nous ne voulons pas de vérité toute faite (comme tu l'as rappelé dans tes messages) , ni de maître ou de guide , ni de certificat de la pleine conscience ,  nous sommes en recherche et débarrassés de ces bêtises ,  c'est un luxe ,  alors il faut en profiter , se responsabiliser  .   :)  

Donnes nous  plutôt tes réflexions sur  Annick   :)                
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 16 Octobre 2013 à 16:45:54
en fait, vous n'allez pas être d'accord mais je le dis quand même : pourquoi chercher à marcher sur d'autres voies (il y en a tellement ) pour la simple curiosité de sa conscience, d'explorer la multiplicité des philosophies, des religions, des techniques, etc...alors que quelqu'un a eu la grande bonté de nous avoir montrer le bon chemin après avoir traversé les épreuves les plus difficiles, et qui plus est, a fait la quête de tout ce qu'il fallait savoir sur les diverses voies spirituelles de son temps, pour finalement se rendre compte qu'aucune ne lui apportait le bonheur suprême ?   
Je ne suis pas fermé à d'autres méthodes, croyances, sciences, médecine etc... d'ailleurs, pour preuve je crois en leur efficacité puisque depuis plusieurs mois je suis en psychothérapie et ça m'aide beaucoup (malgré qu'il faut débourser!), je trouve même que c'est important, crucial, mais encore une fois, ce n'est qu'un bonheur, une guérison temporaire, pour cette vie seulement...  C'est déjà bien je sais, mais face à la destinée que peut-on faire? Nous savons que rien ne peut empêcher une mort de se produire,même sur la personne qu'on aime le plus dans cette vie, on en est triste, affligé, impuissant, et tout le monde sait que rien qu'en considérant cela, il y a quelque chose de pas normal. Comment trouver normal, que je vois ma grand-mère tant aimée qui aimait tant la vie, simple et généreuse, ne pouvant plus manger, vomissant toute la nourriture qu'elle avalait, que des oedèmes grossissaient ses deux jambes, et qu'un cancer de l'estomac se trouve métastasé sur l'organe le plus douloureux de son corps (le pancréas), et puis à la fin de sa vie, être plutôt soulagé qu'elle parte de peur qu'elle ne souffre à cause du pancréas (classé 2ème cancer le plus douloureux après celui du cerveau il me semble)? Eh bien sûr, je pense à d'autres qui ont tout autant souffert de cette impuissance à voir mourir leurs proches. Alors ne faut-il pas faire quelque chose? Dans des situations comme ça, est-on en droit de choisir quelle religion, quelle méthode. Ce que je veux dire c'est qu'une vie ne suffit pas pour expliquer les évènements, les maladies, les accidents et autres tracas (causant la mort ou pas).

Je ne pense pas qu'on est tous égaux devant la mort, un tyran, un sérial killer n'ont pas la même mort que "Monsieur tout le monde".
La plupart d'entre nous, et moi inclus,  sommes trompés par les apparences, on pense que ce que l'on voit est la seule et l'unique réalité.


Bonne journée
 
     
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 16 Octobre 2013 à 18:52:08
Pourtant, Sam, et comme tu le dis si bien, tu t'es engagé sur une voie de thérapie en parallèle à ta voie bouddhique.
et cela te fais du bien en t'aidant.
Cela d'aide peut être dans la compréhension de ton vécu (uniquement certaines facettes) avec ta grand mère, auquel peut être le bouddhisme ne t'apporte pas cette aide ?
la psychothérapie peut traiter uniquement un pan de notre vie, la spiritualité ou la religion c'est notre vie entière que nous refondons.
et peut être que ce pan, (cet ombre à l'intérieur de nous même) qui ne demande qu'a être éclairée est faite par l'intermédiaire de la thérapie.
Ce pan (ce côté non éclairé de nous même) se trouve alors éclairé, et illumine aussi les autres facettes intérieurs (en nous)
et c'est bien car il y a complémentarité, alliance de 2 choses différentes, la spiritualité et la psychothérapie.

Donc, c'est un discours où tu dis un fait (n'avoir besoin que du bouddhisme), tout en expliquant son contraire (en suivant une psychothérapie).

mais n'est ce pas, justement parce que nous expérimentons par nous même, que nous avons aussi besoin de trouver d'autres clefs pour nous ouvrir d'autres portes de l'inconscient, cette grande inconnue.
je suis bien d'accord que tout revient à une expérience personnelle , le vérifier par nous-mêmes  et c'est ce que nous faisons, tout au long de notre vie.

tant qu'i y a de l'inconnu, c'est l'égo je rajoute, tant qu'il y a de l'inconnu, c'est que des zones d'ombres de notre subconscient et inconscient ne sont pas éclairés.

et ceci, pour en arrivé à Annick de Souzenelle, qui je précise à traduit les écrites saintes de l'hébreu au français : ici, la genèse.

l'Adam est féminin face au "père divin" qui, sans rompre l'unité divine, se révèle mâle par rapport au Créé.
Mais en image, cet Adam est à son tour mâle par rapport à la femelle qu'il est au-dedans de lui.
ces 2 pôles mâle et femelle font l'objet des 2 côtés de l'Arbre de la connaissance.
les 2 côtés de l'arbre de la connaissance ont été appelés "bien et mal" dans les catégories relatives au monde de l'exil, dans lequel nous sommes.
ces 2 pôles, féminin et masculin, que nous avons chacun en nous, me renvoie aussi au yin et yang, et dans le yin il y a un yang et inversement. ce qui est reconnu dans la genèse l'est aussi d'autres philosophies.
ce "mal" que nous interprétons comme le négatif, n'est autre que, "ce qui participe des ténèbres", "le non encore accompli".
ce "non encore accompli" correspond au pôle R'a, à nos cieux intérieurs qui se présentent comme une matrice d'eau lourde du Germe Divin ; il correspond à un potentiel inouï d'énergies retenues dans les ténèbres.
ces énergies jouent en satellites autour du noyau divin (shem) , leur réalisation constitue cette dynamique de croissance du shem, le germe de l'être, réalisé, le potentiel se fait "accompli"
ici, je note juste le ressentit que je vous ai fait partager, comme quoi, j'avais un sentiment de tourner autour d'un centre, qui en fait serait le germe... sans aucune prétention de ma part  ???
Mais n'est ce pas, toi, Sam, qui a écrit que tout est en nous ?
l'Adam, l'homme (hommes et femmes concernés) sera alors capable de "faire oeuvre mâle" plus profondément encore en pénétrant ses eaux, en épousant son féminin.
le baptême est une initiation qui nous renvoie à cette introspection.
c'est un symbolisme très fort que nous appliquons encore de nos jours, sans vraiment en connaitre le sens symbolique...
le "je suis en devenir d'être" deviendra le "je suis"
la puissance qui permet cet accomplissement est celle du shem intimement liée à celle de l'Esprit.n'est ce pas de cet esprit là que nous parlait bruno ?
"dieu souffle dans les narines d'Adam en souffle de vie et celui-là devient âme vivante"
ce souffle est inséparable du germe ; il est donné à l'homme avec sa semence, pour croître.
en l'homme, il s'agit d'une force d'amour colossale ; c'est la puissante de l'éros,  celle de l'esprit inséparable de la semence-verbe, qui fonde l'homme dans le noyau de son nom. elle est une force nucléaire qui ne dispense ses dons qu'à la mesure de l'exigence de croissance du fils-verbe car elle est une exigence de désir et un appel à l'extase.
tous 2, verbe et esprit de l'homme, sont une puissance retenue au départ de la vie, comme celle d'une flèche retirée au fond de l'arc.
j'ai aimé ici l'image de l'arc, que tu as repris aussi Willy, peut on y voir ici une coïncidence ?

le fameux 7ème jour :
une différenciation ce fait.
"coupé de lui même, adam ne peut s'accomplir ; faisons une aide, son face à face (capable de communiquer avec lui).
dieu fait alors venir devant adam les énergies-animaux qui sont en lui et qui joueront à sa place s'il ne les prend en main et ne les domine pour en constituer son nom.
ici, willy, nous en revenons à nos réflexions sur l’instinct animal.
"l'hommme (adam) est la gloire de dieu, et ishah (énergie féminine) la gloire de l'homme".
mais au milieu de ces animaux qui se dressent devant adam pour que, de leur puissance dominée et intégrée, il construise son nom arrive, le serpent.
ce serpent séduit tous les animaux : jouissance, vanité, possession, impatience, volonté de puissance (cheval, lion, taureau, onagre, tigre etc...)
tous se laissent prendre ; adam, dans son esprit, n'est plus encordé au noyau de son être et ne garde pas, comme il en avait reçu l'ordre, son ishah.
ishah se laisse épouser par l'adversaire devenu l'ennemi et lui donne tout pouvoir sur elle.
elle prend le fruit qu'il lui tend, elle le donne à adam qui le mange et se croit devenu totalement accompli.
il n'a donc plus de regard  pour celle dont la fonction était d'être "cultivée".
il se retrouve avec elle dans l'état de confusion initial, état de confusion avec ses animaux intérieurs qui désormais vivent leur autonomie et jouent à sa place, sans qu'il le soupçonne !
état où il est recouvert de "tuniques de peau" et que nous appelons aujourd'hui l'inconscient.
dans cet ordre rejeté, adam et eve sont l'humanité de ce monde, que nous connaissons depuis toujours, faite d'hommes et de femmes qui s'accouplent pour continuer la race, dans un espace-temps tout à fait étranger à celui que décrit l'ordre ontologique.
l'humanité, dans son collectif est encore à ce stade d'esclavage.

voici, les débuts de commentaires sur la genèse, genèse revisitée d'après une traduction très précise de l'hébreu.
nous parlions de la différence entre l'animal et l'homme, Willy, de cette notion de présence instinctive.
ici, dans le récit de A.D.Souzenelle, les animaux (pré)dominent.




 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Octobre 2013 à 20:22:57
le symbole s'approche des choses plus que des tonnes d'explications , il faut lire les symboles c'est   très intéressant petitefée !!!   :)  l'inconscient trimbale des millions d'années  !!!!   depuis l'apparition de la vie , l'expérience de la vie elle même  !!!  Je crois que les animaux échappent au temps , ils sont dans le présent continuellement peut être que je me trompe ? mais c'est une intuition ?  l'humain a en lui beaucoup mais il reste  encore englué , ignorant ,  souffreteux  . J'ai le Zohar chez moi ,   les textes kabbalistiques c'est aussi d'une grande puissance .       
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 16 Octobre 2013 à 21:02:44
oui, très intéressante, surtout ce recoupement au niveau symbolisme.
et bien faire la différence, ici, entre l'inconscient et le subconscient.
le subconscient est la mémoire dont nous n'avons pas conscience, de nos propres vécus, et mémoires familiales mais celles ci déjà se trouvent quelque peu en osmose avec l'inconscient.
l'inconscient étant la mémoire universelle, mémoire de l'humanité, de l'éclosion de la vie.
tout est distinct, et tout se rejoint.

j'aime le symbolisme dont Annick de S. fait référence, d'ailleurs Dolto en parle bien (plus succinctement) dans l'initiation perdu de l'adolescence et la petite enfance.

cette notion cellulaire, nucléaire qui revient à la physique quantique.
cette part animal en nous, avec les instincts qui se nourrissent de notre part animal, dont l'égo se repaître, quoi que pas si sûr !
ce côté "non réalisé" au fond de nous,le Graal du Graal.
la référence à l'arbre de vie, la kabbale.
le positif, le négatif : les inverses complémentaires, mais dualistes dès que nous nous y opposons.
même l'éveil de la kundali semble écrite dans les écritures saintes...

cette alchimie subtile et si primordiale qui fera de nous, de chacun de nous, un être réalisé, soit par la voie bouddhique, soit par la voie hindouiste, soit par la voie christique, peu importe à chacun sa voie.
c'est la voie cardiaque pour tous, cette ouverture du coeur, ce formidable potentiel que nous avons en nous "non révélé" et qui n'attend que nous pour sublimer chaque instant, chaque seconde, chaque micro seconde, et réunifier le temps fractal au temps psychologique. 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 16 Octobre 2013 à 21:18:12
mais je pense avant tout, que nous avons tous, nous adultes, perdus un trésor inestimable que nous avions enfants.
c'est la spontanéité, cet appel de l'âme à aller vers elle, vers son essence primordiale.
aujourd'hui, je trouve simplement que c'est une journée formidable :D
lorsque l'on s'approche d'une vérité propre à soi, pour sa propre évolution individuelle, alors la journée, l'instant qui fait qu'une émotion naît de cette compréhension, reste une journée mémorable.
réunir toutes les équations vers le même point de convergence, c'est l'essentiel.  ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Octobre 2013 à 21:52:23
je suis heureux pour toi petitefée , je comprends tout ce que tu  dis  :D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 16 Octobre 2013 à 22:58:21
en fait, je vois un psy parce qu'avec la vie que j'ai et que j'ai eue j'ai peur de me laisser balloter par les évènements. Certes je pourrais toujours aller dans des centres bouddhistes où je connais beaucoup de gens, certaines personnes sont devenues des ami(es) d'ailleurs. Mais c'est pas pareil, vous connaissez ma situation familiale, j'ai besoin de quelqu'un qui connaisse mon histoire pour pouvoir me diriger et dans un centre bouddhiste, en plus des enseignements on est aussi préoccupé à trouver l'âme sœur, si vous voyez ce que je veux dire...Surtout que les enseignements bouddhistes sont tellement vaste, on vit cette vie comme un petit maillon d'une chaine dans l'immensité du cycle du samsara où nous sommes morts et revenus des millions de fois...la naissance et la mort sont des passages, enfin je l'ai dit bcp de fois.



 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 16 Octobre 2013 à 23:30:24
c'est peut être pas incompatible ? tu pourrais peut être  rencontrer dans le centre bouddhiste une femme qui te comprenne  ?  et qui en plus  puisse partager avec toi une spiritualité  ?  Enfin c'est toi qui peut savoir ce qui est bon pour toi .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 16 Octobre 2013 à 23:59:31
Willy si c'était si simple je n'aurais pas besoin de payer un psy. Mais ce que tu dis est vrai, il me sera désormais difficile d'être avec quelqu'un qui ne s'intéresse aucunement à la spiritualité. Et toi? Tu te sens prêt à  retomber amoureux?


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 17 Octobre 2013 à 10:31:40
ce n'est même pas incompatible du tout, si je puis me permettre de m'attabler à votre table ;)
car tout cela c'est l'amour.
la recherche de l'amour dans la spiritualité, l'amour amitié avec nos amis...
c'est drôle, (c'est une façon de parler) je vous parle en citant Annick D.S. de cet amour intérieur, l'alchimie que nous devons réaliser en chacun de nous.
les épousailles entre notre Adam (côté masculin et positif) et notre Eve (côté féminin et négatif de polarité) le soleil et la lune.
et vous parlez de cette future Eve à l'extérieur de vous, cette moitié.

donc, c'est bien l'amour.
Sam, je n'ai pas voulu être indiscrète en te posant cette question, c'était juste pour te montrer aussi que même bouddhiste, il est possible de trouver un outil en parallèle pour nous aider à mieux comprendre ce qui se passe à l'intérieur de nous, cette quête intérieure.
Nous avons de multiples voies pour y accéder, et parfois dans un temps précis de notre vie, une méthode peut être plus efficace qu'une autre.

en tout cas, je te souhaite de trouver ce que tu cherches, ta moitié, et je dis bien ce que toi, tu cherches.
pour trouver un autre amour, et cela est possible, car il y a des témoignages dans ce forum,
ne faut il pas avant tout, faire le deuil de ce que nous pensons avoir perdu ? et accepter que cela soit.
cela est valable pour tous les deuils (perte d'un emploi, divorce....) ici c'est la théorie, bien sur que je suis comme vous dans la pratique.
se recentrer un temps sur soi, se rééquilibrer, enlever des vieilles peaux si nécessaire à notre bien être.
et prendre le temps psychologique de guérir de nos blessures psychologiques.
et ne pas reporter l'amour qu'on avait d'une personne sur une autre.
des eaux de notre côté émotionnel, du feu de notre côté coeur.
mais être près à accepter un nouvel amour, une autre expérience qui pourra réchauffer de nouveau notre coeur.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 18 Octobre 2013 à 00:47:40
bien sûr ce n'est pas incompatible mais étudier le bouddhisme a un prix, c'est cher de faire des retraites, d'acheter le matériel etc....En plus il faut encore payer le psy, donc c'est juste ça qui est incompatible.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 18 Octobre 2013 à 14:14:59
dans la suite de nos conversations spirituelles intéressantes  , pour info et conseil de lecture 

http://www.amazon.fr/Conseils-spirituels-Ma%C3%AEtre-Eckhart/dp/2743610646/ref=sr_1_cc_3?s=aps&ie=UTF8&qid=1382093516&sr=1-3-catcorr&keywords=Ma%C3%AEtre+Eckhart (http://www.amazon.fr/Conseils-spirituels-Ma%C3%AEtre-Eckhart/dp/2743610646/ref=sr_1_cc_3?s=aps&ie=UTF8&qid=1382093516&sr=1-3-catcorr&keywords=Ma%C3%AEtre+Eckhart)

Conseils spirituels est le premier livre de Maître Eckhart, rédigé du temps où il était vicaire de Thuringe et prieur d'Erfurt, son couvent d'origine (1294-3298). Ce traité est une bonne introduction à l'auteur, prestigieuse figure mystique de l'Occident chrétien, qui a connu en son temps l’opprobre d'un procès en hérésie, parce qu'il a voulu en savoir plus qu'il ne convenait ".
Propre à Eckhart est l'audace de conduire la théologie vers le vertige du rien, avec un geste radical qui rappelle certains textes bouddhistes.


Maître Eckhart a approché une  grande vérité  ...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 18 Octobre 2013 à 16:16:06
le mystère de la vie sentimentale de Willy est résolu par Eckart Tolle :P

Bonne journée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 18 Octobre 2013 à 22:19:05
ah ben c'est malin, me v'la encore avec un bouquin...

j'ai déjà le roman "Maître Eckhart" de jean Bébard :

"roman vrai d'un épisode de la vie de maître Eckhart, qui , en dépit de l'inquisition menaçante, voulut défendre les pauvres et les femmes.
Jean Bédard se glisse dans la personnalité de Conrad de Halberstadt, qui fut le secrétaire de M. Eckhart, pour conter, sur fond d'intrigues et de persécutions, de sang et de bûchers, la rencontre du provincial des dominicains de Saxe et de celle qui deviendra sa fille spirituelle, l'étonnante Katreï, la béguine du "libre esprit", brûlée de foi et d'audace face à un monde d'intolérance"

après Annick, je reçois les bouquins d'Eckhart "conseils spirituels" et " l'amour plus fort que la mort".

je vais pas avoir assez de 2 yeux pour lire tout ce que j'ai envie de lire
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 18 Octobre 2013 à 22:22:02
bonne lecture !!! c'est de la qualité   :)  8)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 19 Octobre 2013 à 22:19:09
en fait, Willy tu te dis " à quoi ça sert de tomber amoureux" alors que tu connais "l'amour universel" à travers toutes ces belles lectures qui te révèlent ton "moi" profond. Je n'avais pas compris on silence.

Bonne soirée
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 23 Octobre 2013 à 13:50:05
quel drôle de terme "tomber amoureux"....
pourquoi dit on "tomber amoureux" et pourquoi pas "s'envoler amoureux" ?????
moi, je peux tomber d'une chaise, tomber par terre, mais tomber amoureux...
d'où vient cette expression ? :o

L'Amour ne fait pas tomber !  8)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 23 Octobre 2013 à 14:23:29
moi, je n'ai pas envie de "tomber" amoureuse. >:(
est ce dû à l'attraction terrestre ?
j'ai envie que l'amour m'élève.

d'ailleurs, Sam, en chinois, ne dit on pas plutôt "monter amoureux" ?

nous avons vraiment des expressions françaises qui en disent long sur notre notion d'Amour :-\
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 23 Octobre 2013 à 17:41:45
Allo tous/tes :D

NON NON NON ..  nous avons la plus belle et expressive de tous les langues petitefée..
Ainsi que des mots pour tous ce qui existe et toutes les situations..
Pleins d'expressions tout aussi explicites les unes que les autres.. :D

"Tomber en amour" pour ensuite s'envoler au septième ciel.. Tomber dans le sens qu'on n'y peut rien.. qu'on ne pouvait l'empêcher de se produire... Se laisser aller!!
Comme le "coup de foudre".. Ca ca cogne!! Mais là on "tombe" vraiment (ouin!!).. on ne connais pas l'autre, mais c'est comme si on l'avait toujours connu  ::)!! On se lance donc dans le vide.. Donc on TOMBES!!
Pour.. soi s'envoler ou soi tomber encore plus bas qu'on étais :P  Cela dépend.. moi lorsque ca m'est arrivée je me suis retrouvée très très creuse.. :P (et j'veux plus jamais re-tomber de même d'ailleurs, parce que c'est dure de se relever.. :-\)

C'est d'ailleurs avec cette si belle langue que tu pourrais dire.. "Un jour je suis tomber en amour et depuis je vole sur un nuage.." ;)

Mais tu sais si tu préfères tu pourrais dire.. "Je suis amoureuse" .. "J'ai rencontrée l'amour avec un grand A" .. "Je ne voix plus claire tellement je l'aime" (mais là comme tu ne voix plus claire tu tomberais en t'enfargeant alors tu voix!!.. ;D)..

Alors voila.. nous avons tellement de choix de mots et d'expressions avec notre magnifique langue française que nous avons le libre arbitre de choisir les mots que nous préférons pour nous exprimer chacun à notre façon.. ;) .. Alors profitons s'en pour exprimer chacun notre "Je" dans nos mots, choisis par chacun d'entre nous individuellement mais fait pour partager nos pensées avec tout le groupe... ensemble en s'acceptant et en se respectant.. :D

Non mais ca parait t'y que je l'aime "ma langue française".. (même si je fais plein de fautes.. je l'aime!! ;))

Au revoir gagne.. ;)
Gros Bizous à chacun d'entre vous.. :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-*
Sylvie :D 



 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 24 Octobre 2013 à 10:08:48
Tout les mots ne sont pas dans la langue française...
Pour preuve, aucun mot ne décrit un parent ayant perdu un enfant...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 24 Octobre 2013 à 12:17:32
C'était juste un peu d'humour !
Je ne sais pas si Molière se retourne dans sa tombe en nous lisant, c'est votre interprétation, Marie 1003.
 
mais à preuve du contraire, il n'y a pas plus d'ineptie à écrire ce que nous écrivons, qu'écrire que cela n'est pas.

Ce qui peut heurter c'est de voir du rouge sur ce fil, je n'en vois pas trop l'intérêt sauf peut être de vouloir heurter justement, ou signifier une certaine désapprobation.

la traversée du deuil est personnelle pour chacun, et chacun à ce droit de le traverser comme il peut, avec ses croyances, ses espérances, ses refus.




Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 24 Octobre 2013 à 15:03:18

Du  rouge sur le fil signifie,  selon ce que j'ai lu,  à propos des réactions :

" Fil très populaire (plus de 25 interventions)"... Ce qui n'a rien, apparemment,  de négatif !
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: bruno le 24 Octobre 2013 à 17:35:10
                   Oui Rose enchantee,c'est vrai qu'il n'y a pas de mot propre pour un parent qui a perdu un enfant...

  Mais dans la langue francaise on distingue le mot "mort" de deces ou decede qui est issu je pense du milieu medical en tant que terme...
  Par contre,naitre ou naissance n'a pas d'autre qualification,meme medicale...Est ce du au mystere de la creation??
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 24 Octobre 2013 à 21:19:25
Allo tous/tes.. :D

iiiiiiiii... j'voulais juste dire que j'aimais beaucoup notre très belle langue et ses multiples expressions... Et je l'aime encore et pour toujours ;).. :D

Aucune inquiétude petite fée.. Effectivement Marie et moi nous connaissons bien, et même que parfois, nous communiquons ensemble autrement que par tld ;)
Alors là je me dois de te rassurer.. Il n'y avait rien d'inacceptable ou de malveillant de la part de Marie, et j'y ai même reconnu l'humour ;D.. Alors on efface et on recommence, d'accord les amies ;)!
   
Internet est un médium absolument merveilleux.. mais BON DIEU!! malheureusement, il ne laisse passer "aucune émotion" mise à part les "mots" que nous choisissons d'écrire.. alors à moins d'assez bien connaître la personne avec qui nous correspondons (et encore là!) et bien  parfois nous aurions besoin d'avoir la personne en face de nous pour savoir si ses propos sont "drôles", "fâchés", "neutres" ou "tristes" etc..etc.. Mais malheureusement nous ne devons que nous fier à ce que nous lisons..
Alors la meilleur méthode pour bien se comprendre... c'est de re-vérifier auprès de la personne ce qu'elle a voulu dire par ses propos!!
C'est ca selon moi, de la belle et bonne communication.. Et c'est un peu ce qui se passe dans le moment!!

emmma.. :)
Je sais ou tu te situes.. je comprend ta peine, ta douleur, ton vide, l'impression que l'autre est parti avec la moitié et même le trois-quarts de notre être, de ce que nous sommes..
Moi aussi j'ai perdu ma maman, subitement, l'année dernière.. :-[
Et effectivement, il n'y a pas (selon moi!) de "mot" pour exprimer cette immmmense douleur de perdre ceux qu'on aime..
Et je sais que chacun de vous.. ceux qui me lisez dans le moment vous savez, vous connaissez et ressentez ce "MAL" que j'essai de décrire à emma.. mais il n'existe pas de mot.. juste un "ressenti universelle" qui justement se passe de mot pour le décrire!!
Alors je lui ai donnée une expression, bien à moi, pour la nommée..
Je l'ai appelé "la douleur à la PUISSANCE 1000" et certain joursss cela se passait à la "PUISSANCE 10000" .. et encore là, ce n'est qu'une expression..
Mais j'ai aussi utilisée l'expression "orpheline de mon bébé".. suite à la perte de mon seul enfant.. après 14 semaines de grossesses, il y a maintenant 11 ans de cela!!
J'avais absolument besoin de "nommer" cette perte.. et croyez moi, ceux à qui je disais "cette expression" à cette époque, ressentais toute ma douleur en me regardant dans les yeux! Aucun besoin d'explications, ils comprenaient :)

Conclusion: Certain phénomène se passe de mot :-\.. et seul "le temps" arrange les choses..chacun à notre rythme!

Au revoir les amis/es et merci d'être là..
Que "vos encièlés" vous protèges!
Sylvie :-* :-*

***Marie.. au sujet de Molière.. et ben sa tombe elle est complètement usée à force de s'retourner dans tous les sens lorsqu'il survole le Québec.. ;).. ;D***


*** Willy, t'es ou?? ***

   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 24 Octobre 2013 à 22:05:05
et oui, aucune preuve ni d'un côté ni de l'autre.
Juste des témoignages, notamment sur les NDE, ou EMI.
avec pas mal de liens, rien que sur ce fil.
et sur celui des "nde-emi" et sur celui "peut il y avoir des signes ?" sur ce site "traverser le deuil".
Mais peut être vais je entendre comme j'ai pu l'entendre lors de l'enterrement de ma fille "si ça lui fait du bien".....

puis quelques découvertes scientifiques :
le déplacement des particules élémentaires sous la terre,
les hologrammes, renvoyant à la notion de temps et d'espace.
http://www.science.gouv.fr/fr/actualites/bdd/res/4241/les-neutrinos-des-particules-qui-se-deplacent-plus-vite-que-la-lumiere/
pourtant Einstein avait prédit, avec la théorie de la relativité restreinte en 1905, que la vitesse de la lumière dans le vide ne pouvait pas être dépassée...
des découvertes comme celle là, peuvent amener un champ de conscience bien élargie.
ne peut on pas faire ici, un parallèle juste avec les témoignages des NDE-EMI ?

pourtant les atomes, je ne les vois pas, et j'y crois.
je ne crois pas uniquement ce que je vois.
Je n'ai pas la science infuse, alors je cherche à comprendre et à intégrer la notion de la vie et de la mort, avec ma compréhension, si cela est possible.
et je pense, que je ne suis pas la seule, sur ce site ou ailleurs...

je crois aussi au limite du système solaire, pourtant je n'y suis jamais allée ...
je crois que l'Afrique existe aussi , et je n'y suis jamais allée...
non, je ne me limite pas à ce que je vois, c'est beaucoup trop restrictif.
ma douleur de mère, je ne la vois pas non plus et pourtant....

alors la vision philosophique de la vie, de la mort, se résume à quoi pour vous ?
quel est votre point de vue ?

est ce violent pour vous d'entendre des personnes croire en quelques choses d'autres ?

Je ne me retournerai pas dans ma tombe comme Molière, ou du moins pas encore.
d'ailleurs je ne sais même pas s'il se retourne, peut il déjà se retourner ?
et je ne retournerai pas le problème que j'ai déjà retourné en vous renvoyant à votre réponse, Marie 1003, cela n'est pas le sujet du fil.
et au pire, cela doit alors se faire en MP,.
ne dénaturons pas ce fil.

les charlatans ? Copernic en était un dans son temps.
des charlatans, l'histoire de France en a brûlé pas mal... et, le futur nous a pourtant montré que ces charlatans détenaient de grandes vérités, que nous appliquons aujourd'hui, sans même sourciller.

alors, laissons simplement, vous tous comme moi, la liberté de pouvoir échanger sans y voir un quelconque endoctrinement.

quel est votre vision philosophique de la vie, de la mort, moi, ça m’intéresse parce que ça m'aide, aussi.

et oui Germinou, je pense comme toi "t'es où willy?"
   

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: LILI0824 le 25 Octobre 2013 à 22:38:48
Comme Germinou et Petitefée, depuis quelques temps, je me demande où est Willy ?

Mais je pensais que vous discutiez peut être en MP.

Willy, t'es où ? tu vas bien ?

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 30 Octobre 2013 à 23:35:02
Vous me manquez, vos réflexions sur la vision philosophique et spirituelle du monde m'apportent beaucoup. J'espère que vous allez bien, je vérifie très souvent si vous me faites signe ici...                                                                                                                                   Alors, comme je ne suis pas très solide pour communiquer...je vous fais moi un petit signe en vous signalant un petit livre très intéressant, " La philosophie comme remède au chômage", de J.-L. Cianni, qui , comme son titre ne l'indique pas, évoque, tt en parlant de la période difficile du chômage de l'auteur, les interprétations philosophiques de la mort. Voilà, à vous tous, de tout cœur, je souhaite une nuit qui vous repose un peu, autant que faire se peut, du chagrin, et de toutes les peines humaines.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 01 Novembre 2013 à 02:26:14
Merci Dédale
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 01 Novembre 2013 à 20:18:58
Allo toutes :D

Et ben moi-aussi vous me manquez tous le monde..
j'aimerais bien recommencer à me creuser la tête, et "essayer" de comprendre tous ce que vous écrivez (et le retenir.. mais ca c'est une autre histoire :P)
Mais laissons le temps aller un peu.. suis convaincu que la conversation reprendra bientôt ;)
C'est l'automne qui nous gèles.. >:(.. mais on va bien finir par s'habituer au froid, se dégeler et reprendre nos belles conversations hein!!

Petiteféééée.. tu pourrais nous servir de suppléantes en attendant que Willy revienne :P
dis oui dis ouiii.. ;D
On aimerais bien philosopher encore et encore..

Gros calin/bizou à chacun de vous..
Sylvie :-* :-* :-* :-* :-* :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 04 Novembre 2013 à 01:06:15
Hello Germinou   :)   , je suis de retour pour la vision philosophique    et voici un lien de l'excellent  Frédéric Lenoir  ! Socrate, Jésus, Bouddha , Trois maîtres de vie (existe aussi en CD audio) .  Frédéric Lenoir cite aussi   le    Siddharta (1922)  de Hermann Hesse  , ce petit livre est  excellent ,  je le conseille aussi .
http://www.actu-philosophia.com/spip.php?article137 (http://www.actu-philosophia.com/spip.php?article137)

à bientôt  

Willy
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 05 Novembre 2013 à 13:04:18
Bonjour à vous,
Forme pas géniale...Donc trop peu d'énergie pour écrire.
Mais je suis allée écouter Lydia Müller l'autre jour, elle m'a énormément intéressée, vraie, humaine, vous pourrez lire son parcours ds les sites joints ci-après.
Je pense que cela pourrait peut-être apporter un peu d'aide. Je vous envoie mes pensées très douces

Un site avec une pte présentation de L. Müller:
 http://www.declicsetcie.ch/agenda/cafes-morges-et-geneve/493-la-mort-une-nouvelle-naissance-avec-lydia-muller

Et  le site  d'une association qu'elle dirige ,où vous pouvez entendre une émission où elle parle de son dernier livre, "La fin de vie, une aventure".

http://www.entrelacs.ch/
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 05 Novembre 2013 à 23:48:39
Dédale c'est toi qui a fait une retraite avec thich nat hanh?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 05 Novembre 2013 à 23:52:14
effectivement Dédale j'apprécie bcp ton article , tu vois juste avant que tu n'envoies ce lien sur Muller, j'avais crée le fil "la mort peut-elle être belle?", étrange coincidence!
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 05 Novembre 2013 à 23:54:37
plus exactement : "nouvelle conception de la mort, la mort peut-elle être belle?" coincidence encore plus frappante!
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 08 Novembre 2013 à 18:17:55
Bonjour à toutes et à tous,
Et aussi bonjour chers Christine, Petite Fée, Psycat , Reine-Claude,  Willy, 

Bonjour Sam , merci pour tes retours, également sur le fil "Peut-il y avoir des signes". Et merci pour ton nouveau fil.
Je suis contente que le lien vers Lydia Müller t'aie intéressé.
 Je suis si peu en forme que je n'arrive à pas grand chose d'autre ici qu'à transmettre comme ça des liens.
Car moi aussi je n'ai jamais senti autant de vide dans ma vie qu'en ce moment, seule, perdue. Dur, si dur.

Mais voilà qu'écrire un peu me pousse...
Alors je continue un petit moment...
Oui, c'est bien moi qui avais fait une retraite avec Thich Nhat Hanh, il y a bien longtemps, il était encore peu connu et je garde un souvenir lumineux de lui et de soeur Chan Kong, je me souviens par exemple de la méditation "Toucher la terre" , le lien retrouvé...
J'ai tant lu aussi, et pratiqué comme on dit, je suis depuis longtemps une étudiante en yoga et méditation , et la spiritualité m'intéresse aussi , depuis toujours peut-être....sans doute...
Et pourtant..., là mes amis vous me voyez complètement démunie...
Mais cela je le savais, le craignais , depuis la mort de mon père quand j'étais enfant, je demandais que je ne sois pas à nouveau confrontée à cela, c'était la seule chose dont j'avais vraiment peur, dans mes tripes...et pourtant je dois revivre cela.

Petite Fée , je continue sur ton fil, parce que pour moi il compte beaucoup.
J'ai suivi, de loin..., les messages désaccordés, mais ce me semble découler d'une simple incompréhension, à mon avis fortement liée à l'écrit, car l'écrit est difficile, il ne dit jamais la même chose pour les uns et les autres!  Oui l'écrit est à double tranchant!
On n'y fait jamais assez attention, les mots trahissent, alors quand on se parle ça va, on précise, on complète, mais quand on écrit....
Voilà en tous cas mon ressenti.

Quelqu'un un jour m'a parlé en psychologie d'une notion appelée "bulle de logique". Lorsqu'on ne comprend pas l'attitude de quelqu'un, on peut se rappeler que chacun construit son monde intérieur ( ou le monde tout court...), et que dans ce monde il y a une logique, sa bulle de logique, qui forcément n'est pas la nôtre. Mais qui est humaine et qui rejoint aussi la nôtre.
Alors on n'attend rien, on ne peut être déçu, on comprend simplement que c'est sa bulle de logique, et peut-être qu'on n'en veut plus aux autres. peut-être...Peut-être qu'on se sent simplement reliés par cette humanité.

Petite fée...ton fil....pas loin de 10'000 fois "vue"! C'est bien le signe que cela  apportait quelque chose d'important, de profond.
(Et merci toujours pour ta  lettre "L'appel de la vie", que je relis quand j'ai trop peur)
 
Finalement très peu de gens écrivent, mais combien lisent! Et comme cette lecture nous apporte du réconfort!
 Et chacun peut trouver sur le site quelque chose qui lui convient, en tous les cas moi je le vis comme ça ce site.
C'est ma bulle de logique ...

Je vous adresse à tous des pensées fraternelles... puisque l'adjectif venant de soeur n'existe pas... des pensées vous souhaitant une belle soirée et une douce nuit, la plus apaisante possible
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: germinou le 08 Novembre 2013 à 20:09:51
Alllooo tous/tes  :D

Me revoilà, y'a plusieurs jours que je n'étais venu sur tld..
Bien heureuse de vous revoir tous et toutes..  (Willy ;)!!)

(mais là Dédale tu m'as oubliée dans tes salutations.. :-\.. pas grave.. ;).. je suis dans la même bulle que toi.. ;D)
J'aime bien ta façon de voir les "bulles de logique".. c'est un peu ce que j'essayais de décrire dans mon dernier message sur ce fil :P

"Finalement très peu de gens écrivent, mais combien lisent! Et comme cette lecture nous apporte du réconfort!
 Et chacun peut trouver sur le site quelque chose qui lui convient, en tous les cas moi je le vis comme ça ce site.
C'est ma bulle de logique ..."
D'accord à 100% avec toi Dédale.. ;)

Et Merci pour le lien avec Mme müller, je vais aller à la librairie pour voir s'ils ont son dernier livre "la fin de vie, une aventure.."
Quelqu'un l'aurait-ils déjà lu??
Pouvez m'en parler un peu s'il vous plait!?!
Et il y a aussi le texte de petitefée, "L'appel de la vie"..il est ou ce texte? J'aimerais bien le lire moi aussi :)

Alooors.. ma philo à moi aujourd'hui.. "Fait froid dehors, habille toi si tu veux pas crever de froid.."
Et vous!! c'est quoi votre philosophie aujourd'hui? :D

Au revoir gagne!!
Merci d'être là.. Bizou à chacun d'entre vous :-* :-* :-* :-*
Sylvie :D





 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 08 Novembre 2013 à 22:16:59
germinou , tu nous apportes l'air  pur et vivifiant de la nouvelle France ! ma vision pour ce soir  c'est qu'il existe quelque chose de sacré et  d'éternel  qu'aucune pensée ne peut saisir ou ne peut réduire   , alors  allons  nous promener dans la neige , dans les montagnes de la nouvelle France  , les forêts de ton Québec germinou ,   pour   regarder  les oiseaux dans le ciel le miracle de cette vie   et les nuits étoilées , avec dans notre  cœur ce divin et cet  amour sacré car toi aussi tu es cela germinou  :-*   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 09 Novembre 2013 à 00:50:19
C'est un renouveau qui se lit sur les message dites donc! Vous avez eu le temps de méditer?

Dédale pourquoi tu n'as pas continué avec Thich Nat Hanh?

Moi je suis aussi d'autres maitres de la tradition du bouddhisme tibétain. Je n'ai jamais fait de retraite avec Thich Nat hanh mais je vais y aller cet hiver car il a 88 ans et j'espère le voir avant qu'il ne parte.
Etre spirituel ne veut pas dire qu'on ne soit pas abattu à la mort d'un proche, la spiritualité n'a pas le but de nous rendre surhumain, mais de nous redonner notre humanité.

De toute façon rien n'est mauvais en soi, s'il n'y a pas l'addiction derrière. Ce sont des choses chroniques dont il faut se méfier. 

Bon hiver

vive le Québec!


SAM
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 09 Novembre 2013 à 01:28:32
Chère Germinou, c'est vrai! pourtant je ne t'oublie pas ! car je connais qun à Montreal, et quand je te lis je pense souvent à lui.
Vois-tu , j'étais partie un peu comme ça en vitesse pr un petit message, pas trop la forme..., mais j'y tenais, et suis allée un peu trop vite.

Le texte "L'appel de la vie " Tifée l'a posté dans "Après la grande souffrance la reconstruction."

Quant au livre je ne l'ai pas encore lu, mais je suis allée écouter L. Müller, elle m'a vraiment beaucoup plu. Vraie, sincère. Son travail m'a paru extraordinaire. Et elle est d'une grande humanité. Son livre est là pour témoigner de son travail et de son vécu, mais surtout pour aider a-t-elle expliqué .
Tu peux aussi l'écouter ds 2 émissions de radio ds le site www.entrelacs.ch que j'ai indiqué, tu en auras une idée.

Je vais essayer de dormir. Pourvu que la fatigue soit assez grande...

Merci encore à vous, que la nuit vous soit douce.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 09 Novembre 2013 à 09:41:00
moment très spécial pour moi, cela fait 24 mois, 2 ans.
alors hier, j'étais entourée d'amies (is), j'ai mangé et j'ai bu :o
Depuis quelques jours je mesure ce que c'est que 2 ans et au fond de moi, je suis bien obligée de l'admettre !
ce n'est pas si invivable que cela, mais je pense très sérieusement avoir à mes côtés une petite fée clochette qui me pousse, me booste, me tire par le devant toujours et toujours.
ma vision philosophique de la vie par rapport à la mort est la suivante en ce moment présent :
"la mort m'a rapproché des vivants. Mon fils s'ouvre de plus en plus et c'est vraiment génial, il est génial et je pense que sa sœur doit être sacrément fière de son grand frère.
la mort m'a montré l'importance de la vie, de la source de la vie, de la puissance phénoménale et prodigieuse de l'appel de la vie.
Nous avons au fin fond de notre adn une sacrée mémoire, celle de la continuité de l'espèce humaine à tout prix.
Des amis autour de moi qui toujours sont là, solides à l'écoute, l'amitié avec un grand A.
je savais avoir des amis, mais pas aussi précieux.
Alors, ce matin, j'ai regardé le jour se lever, l'aurore monter, les oiseaux commencer à gazouiller, la vie reprendre ses droits sur la symbolique de la nuit.
et m... :o, je suis "heureuse" d'être là, comme je le suis."

c'est vrai que les derniers posts, m'ont interpellés, surtout sur le fil que tu as créé Sam, les répliques ou la violence transpirait, l'intransigeance, ou la méchanceté, ou la douleur qui se transforme en violence en manque de respect, car les mots sont lus avec l'émotionnel et peuvent alors prendre l'habit de la violence qui n'est qu'en nous et n'appartient qu'à nous.
sur un forum du Deuil.
et cela m'a fait réfléchir.
c'est vrai je ne post pas sur ou peu sur les autres fils, je ne les lis presque pas, je les survole, car je n'ai pas envie de tourner en rond dans mon deuil, ce n'est pas ma solution, mon remède.
mais aujourd'hui, j'en suis à 2 ans pour ma fille, 2 ans pour mon père, 1 an pour mon frère et non plus à quelques semaines, j'ai avancé et je le souhaite pour tout le monde sur ce site, mais faut il encore le vouloir.
Mon remède, il est là dans l'espoir, l'ouverture, la capacité à poser à plat ses convictions pour les enrichir de la connaissance de l'autre, l'indulgence et le respect.
rester lové dans la douleur, non très peu pour moi, et c'est une preuve d'amour que de guérir.
guérir même d'une maladie est une preuve d'amour de soi à soi.
donc la mort m'a appris davantage l'amour, vous savez celui avec un grand A et non petit.

Puis je reçois un message privé d'une belle personne, je fais un tour sur le lien philo et là, que vois je ?  :o :o :o
vous voici re-partis encore de plus belle à philosopher, impossible pour moi de ne pas répondre.
ce ricochet aurait il ouvert le champ de votre vision philosophique ?

Alors bonjour, Sam, Willy, Dédale, Germinou, Rose Enchanté, et ceux pour qui ce fil fait du bien.

je lis actuellement, "retour de l'après vie" de PMH Atwater où elle décrit très bien les répercussions de après une NDE/EMI.
pas si simple avec les gens, certains mettent des années à s'en remettre, surtout lorsque l'entourage les traitent de bargeeeeeuuuux.
d'ailleurs certains toubibs sont en train d'essayer de prouver que le tunnel lumineux n'est qu'une affabulation du cerveau, une réaction chimique par les hormones...
cela expliquerait bien sur, les témoignages des expérienceurs qui voient et entendent ce que font leur entourage alors qu'ils sont dcd (même ailleurs que dans la pièce ou ils sont morts)..........
mais bien sûr ??? :o ::) :P 
parfois je me demande si nous sommes si éloignés du moyen âge, des barbaries, des buchers, d'une vision avec des œillères.
nous n'avons pas tellement évolués en fait.
Imaginons un seul instant, le jour ou sera avéré qu'il y a bien quelque chose après la vie, que la vie, que l'homme n'est pas une fin en soi, qu'il y a quelque chose de plus, qui va plus loin, qui voit plus loin, dont le principes nous dépasse, qu'une vie en appelle une autre,
imaginez juste un instant tout ce que cela chamboulerait dans notre belle société.... 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 09 Novembre 2013 à 13:42:20
imaginez juste un instant tout ce que cela chamboulerait dans notre belle société.... peut être pas ? Les gens préfèrent que la médecine puisse leur apporter une vie éternelle sur Terre ? Car pour eux "profiter de la vie "  c'est jouir des biens  matériels   qu'ils possèdent  et du pouvoir qu'ils exercent sur les autres ,  ils aiment posséder les êtres et l'argent et avoir toujours plus .  Leur compte en banque est plus important que d'avoir lu Platon , les idées spirituelles sur la Conscience , Dieu etc ... Tout ça n'est pour eux qu'une illusion puisque c'est invisible (l'argument est en effet très puissant)   et nous sommes de gentils rêveurs dans le meilleur des cas dans le pire on est carrément fous  !

Pour ces gens ,  quitter leur compte en banque ,  c'est ça qui les préoccupe le plus   et quand ils n'arrivent pas à posséder quoique que ce soit de biens matériels ou de notoriété et de pouvoir  (d'ailleurs complètement illusoire mais ça allez leur faire comprendre ! )   , ils préfèrent mourir , le simple miracle de la  vie en elle même et sa contemplation ,  ils  l'ignorent , pour eux la vie c'est sur Terre mais avec du fric  et comme ils disent un "arrière monde" ne les intéresse pas , ils préfèrent une belle maison une belle voiture une belle et gentille femme etc ..Ils appellent leur bien être "amour" et pour eux c'est la réussite . C'est triste mais c'est un fait  ! Je dis pas que c'est tout le Monde mais la plus part quand même ! Il faudrait repartir à ZERO et éduquer les enfants loin de ces poisons .    

J'ai écouté une émission il y quelques semaines  sur les suicides je crois sur France Culture ,  chez les agriculteurs le suicide devient hélas  courant  et  c'est souvent  après un entretien avec les banquiers que les agriculteurs se suicident ! C'est bien sûr tragique et pathétique !  Les gens sont tellement pris dans ce contexte de compétition ,d'argent de matériel etc ... que l'ouverture sur le sacré de la vie n'existe pas , le sacré de la vie a été anéanti par cette idéologie du matériel , de la possession et tout ces poisons ... Cette faculté de prendre en soi ce mystère , cette beauté de la vie  , quand elle existe chez un être , est éternelle (pas besoin de vivre trois siècles grâce à la médecine et avec tout l'or du Monde si on n'a pas compris cela)  .

Le manque d'Amour , la dictature du matériel de l'argent tout cela salope les consciences au nom du veau d'or , il n'y a pas pire oppression que celle que l'être exerce sur lui même , en exaltant l’égocentrisme les marchands ont gagné et les multinationales vendent encore plus d'antidépresseurs (car tout cela n'apporte aucun véritable bonheur cela génère au contraire beaucoup de souffrance et d’ennui ) . C'est une triste réalité !

Alors merci à toi petite fée de mettre en peu d'air frais dans ce sombre chaos , ton témoignage nous aide forcément ! Espérons que cette prise de conscience puisse se diffuser et que l'humanité puisse s'éveiller à ce quelle est réellement , c'est peut être une utopie mais tant que nous serons pris au piège par d'un côté le matérialisme et de l'autre les  sectes et les gourous et autres fanatismes religieux ou fausses spiritualités  (car ils sont complices entre eux  de ce chaos)  on ne pourra pas évoluer ni se réveiller de ce mauvais rêve. Ce sont eux les morts , vouloir posséder est mortifère  .            

Tu as raison quand tu dis qu'il faut dépasser la souffrance de notre deuil  par faire ce plein d'Amour et je pense que c'est la case obligée pour aller de l'avant . On ne peut s'en sortir que par un élargissement de la conscience .  La Vérité n'a pas de sentier et c'est cela sa beauté: elle est vivante !          
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 09 Novembre 2013 à 16:52:44
Je suis contente que ce fil reprenne...
J'approche des 1 an sans ma fille et c'est très dur...

VOus lire m'apaise un peu...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: LILI0824 le 09 Novembre 2013 à 21:59:43
Je suis très touchée par tout ce qui est dit sur ce fil. Ca me rassure, je sais que je ne suis pas seule à avoir envie d'un monde plus beau, d'une humanité plus humaine. Et j'espère vraiment qu'un jour ça arrivera.

Par rapport à ce qui est dit sur la souffrance, de laquelle il faut vouloir s'extraire. Je suis convaincue que vous avez raison, mais j'ai trouvé très difficile de m'en extraire. Peut-être l'impression de trahir ?

Maintenant, à 15 mois,  mon chagrin s'est transformé tout seul, je ne sais pas ce qu'il est devenu, je ne me regarde pas trop faire. Mais il y a une chose que je ressens depuis peu : des fois, j'ai l'impression qu'à l'intérieur de mon coprs, l'on touche mon coeur (sensation physique), qu'on le frôle

Et je me dis que c'est là qu'il s'est installé, sans que je m'en rende compte. J'ai souvent entendu dire, et je l'ai dit aussi : tu seras toujours dans mon coeur; je sais maintenant que je parlais avec ma tête.

Mais cette impression physique que j'ai parfois, elle me remplit de nous. Je ne l'oublierai jamais, je ne le pense plus avec ma tête c'est mon coeur qui le sait.

Et depuis, je ne rejette plus la possibilité d'avancer, vers quoi je ne sais pas, mais je sais que je dois le faire.

Merci Petitefée de nous faire partager tes élans de vie, de ta peine tu sais faire naître la bonté et l'espoir.

Rose-Enchantée, je t'envoie toutes mes pensées pour te soutenir et t'aider à traverser ces jours qui viennent.


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 10 Novembre 2013 à 18:04:34
LILI0824
tu emploies des mots qui rentre en résonnance avec mon ressentit :
Par rapport à ce qui est dit sur la souffrance, de laquelle il faut vouloir s'extraire. Je suis convaincue que vous avez raison, mais j'ai trouvé très difficile de m'en extraire. Peut-être l'impression de trahir ?
j'ai eu aussi et il m'a fallu en prendre conscience, le sentiment de trahir ma fille en acceptant de vivre et non survivre, une sorte de fidélité morbide, d'accepter que nous pouvons vivre de nouveau en appréciant la vie, en faisant des projets, en riant ...
Mais n'est ce pas notre éducation qui nous prive de cette sortie ? le sens moral de notre société ?
Et il m' a bien fallu me rendre à l'évidence que je me victimisais quelque part.
Ce n'est pas un jugement, c'est une constatation, et je trouve même que cela est normal, le deuil a ses étapes et nous devons les passer une par une, dans un ordres différents les uns des autres parfois.
Puis notre société nous aide t'elle ?
Et je me dis que c'est là qu'il s'est installé, sans que je m'en rende compte. J'ai souvent entendu dire, et je l'ai dit aussi : tu seras toujours dans mon coeur; je sais maintenant que je parlais avec ma tête.
oui, moi, j'ai eu le sentiment que ma fille n'était plus derrière moi, mais devant, au bout de mon chemin de vie.
est ce alors une transfusion de tête à cœur, un déplacement subtil et si fort au ressentit...

Et depuis, je ne rejette plus la possibilité d'avancer, vers quoi je ne sais pas, mais je sais que je dois le faire.
Rejeter, très fort.
j'ai rejeté une possibilité d'avancer, en tout cas, celle de se donner la possibilité de vivre normalement, avec envie et l'espoir de belle chose à vivre encore.
et je ne croyais pas cela possible, c'est comme si la vie m'avait prise au dépourvue, à revers en me forçant à envisager aussi le bonheur.
je sais que je dois le faireje te souhaite de tout cœur d'avoir un jour l'envie de le faire :)

je m'associe à toi pour envoyer tout plein de pensées à Rose enchantée :-* :-* :-*, la première année, c'est la première fois justement sans l'autre.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Rose-Enchantée le 10 Novembre 2013 à 20:14:29
Merci à vous, les jours défilent, ça me donne le vertige...
Le 2 décembre approche... Dans l'indifférence de ma peine...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Novembre 2013 à 20:29:39
et la philosophie matérialiste, alors ?  
 
Les matérialistes n'admettent dans l'univers que la matière, niant ainsi l'existence des esprits, c'est-à-dire de l'âme et de la Divinité, qu'ils réduisent en un certain nombre d'éléments matériels.
Dans l'antiquité, Démocrite et Epicure, expliquant l'origine des choses par le mouvement des atomes, étaient matérialistes.
Au XVIIIème siècle, Hobbes, d'Holbach, La Mettrie, Diderot ;
au XIXe, C. Vogt, Moleschott, Bûchner ont professé le matérialisme.

pourquoi la spiritualité est l'antonyme du matérialisme ?

Idéalisme et matérialisme sont les deux grands courants opposés de la philosophie depuis l’Antiquité.
Est idéaliste toute doctrine pour laquelle la pensée existe indépendamment de la matière, voire existe seule.
On distingue la pensée sous forme d’idées et c’est la conception idéaliste ou sous forme d’êtres spirituels et c’est le spiritualisme.
Ces deux conceptions de la philosophie idéaliste sont le contraire de la philosophie matérialiste.

PLATON : C’est le fondateur de l’idéalisme qu’il tient de Socrate.
Le savoir n’est pas empirique, il est inné mais oublié et la philosophie permet les réminiscences, retrouver ce savoir acquis du temps où les âmes immortelles des hommes mortels fréquentaient les dieux, avant qu’elles ne chutent dans l’incarnation terrestre.
Pour illustrer sa théorie Platon invente deux mythes, le mythe de la caverne et le mythe du Phèdre.

DESCARTES:
Dans les «Méditations métaphysiques» Descartes fait l’expérience du Doute généralisé, il doute que la réalité existe, il peut douter de tout, sauf d’une seule chose, c’est qu’il pense.
Donc il identifie l’être à la pensée et c’est le cogito ergo sum, le «je pense donc je suis» et il instaure une philosophie idéaliste dualiste divisée entre le sujet pensant et le corps, c’est l’idéalisme relatif.

L’IDEALISME Transcendantal ALLEMAND, KANT ET HEGEL :
Dans sa «Critique de la raison pure» Kant défend que nous ne connaissons jamais les choses en soi, nous ne connaissons jamais le réel, nous ne connaissons que les phénomènes, c’est-à-dire ce qui nous apparaît des choses. Il distingue les phénomènes qui nous sont accessibles et les noumènes qui nous dépassent, qui sont transcendants, comme le réel, l’absolu, l’infini et Dieu. Pour lui la raison ne peut avoir accès qu’aux phénomènes et encore la raison ne dispose dans son entendement que de catégories a priori, innées, qui sont l’espace et le temps et la causalité.

DEMOCRITE ET L’ATOMISME :
Démocrite un contemporain de Socrate, défendait un point de vue philosophique radicalement opposé à lui.
L’univers pour lui était composé d’une infinité de corpuscules élémentaires, insécables les atomes qui circulent dans le vide selon les lois de la probabilité du hasard ou de la nécessité de la pesanteur. Le corps et l’esprit ne sont pas d’essences différentes, mais ne sont qu’atomes.
Le corps est mortel donc l’âme ou l’esprit est aussi mortel, puisque comme le corps ils sont corruptibles.

EPICURE :
Le siècle après celui de Socrate et l’académie de Platon, Epicure fonde à Athènes le Jardin, une école philosophique matérialiste qui reprend la théorie atomiste de Démocrite. Pour lui corps et esprit ne font qu’un, sont de la même essence sont composés d’atomes qui circulent dans le vide. D’un corps à un autre corps il y a émanation, échange d’atomes qui vont à la rencontre de l’autre, ce sont ce qu’Epicure appelait le simulacres. Lorsque ces atomes échangés de l’un à l’autre sont soit des atomes crochus ou non, cela provoque chez l’un ou l’autre la sympathie ou l’antipathie, l’amour ou la haine.

 il n’y a pas à craindre les dieux, puisqu’il est matérialiste,
Il n’y a rien à craindre de la mort, puisque après la mort c’est le néant,
il n’y a pas de jugement dernier et d’âme immortelle,
La douleur peut être supportée,
On peut atteindre le bonheur.
 Il propose la quête d’un état affectif et physique l’ataraxie, c’est-à-dire l’absence de tensions, physiologiques, physiques et psychologiques, le calme plat qui ne suscite aucune douleur et qu’il appelle le plaisir.
C’est le fondateur de la philosophie hédoniste, "hédon" en grec veut dire plaisir.

etc etc, jusqu'à notre XXème siècle :

LE MATERIALISME SCIENTIFIQUE:
Au XXe siècle, depuis l’avènement de la révolution industrielle et scientifique se confirme le matérialisme scientifique, avec les grands progrès de la science biologique et biochimique, l’esprit humain n’est que matière, influx nerveux circulant d’un neurone à l’autre, via les synapses dont la transmission d’un neurone à l’autre se fait par les médiateurs chimiques, l’adrénaline et l’acétylcholine. C’est la fin de l’idéalisme triomphant et l’apparition du scientisme.


LA PSYCHANALYSE, une philosophie dualiste esprit-corps, un matérialisme relatif:
Au XIXe siècle, SCHOPENHAUER, philosophe allemand, développe un système philosophique, à la fois matérialiste et idéaliste, dans son ouvrage «Le monde comme volonté et représentation».
Pour lui le monde, l’univers, les règnes minéral, végétal et animal sont mobilisés par une énergie, une force vitale, qu’il appelle, volonté, sa volonté n’a rien à voir avec la volonté psychologique consciente, d’ailleurs elle est inconsciente et touche tout l’univers, minéraux, végétaux, animaux et hommes, cette volonté c’est le «vouloir vivre» c’est «l’instinct», c’est l’énergie qui mobilise toute chose. L’homme face à cet univers, n’a que ses représentations mentales, qui sont de l’ordre de l’idée.

Freud de formation scientifique, s’appropria les concepts de volonté et de représentation schopenhaurienne et d’inconscient, pour inventer la psychanalyse, s’étayant sur une énergie, l’énergie sexuelle, la libido qui se développe en pulsions plurielles, orale, anale, scopique, auditive et génitales. Ces pulsions se manifestant mentalement par des représentations, les phantasmes. D’où le dualisme, matérialisme de l’énergie libidinale et idéalisme des représentations mentales.

Plus tard Jacques LACAN développa cette théorie freudienne de façon originale.
Dans la topologie lacanienne, dans le psychisme il y a trois lieux, le réel, l’imaginaire et le symbolique.
Le Réel selon Lacan, c’est un peu comme la matière selon Berkeley, il est inaccessible, comme la chose en soi de selon Kant Il n’est qu’appréhendé par l’imaginaire, qui tente de l’interpréter dans le Symbolique.
L’Imaginaire est un monde binaire, qui duplique l’objet et son image.
Il est fondateur du Moi qui prend conscience de sa propre existence dans l’Image qu’il voit de lui dans le miroir. Mais dés le départ du «stade du miroir» la naissance du Moi de l’enfant, il s’initie comme divisé entre Soi et son Image, image après laquelle il court toute sa vie dans l’Idéal du Moi qui le pousse à être ce qu’il n’est pas, mais qu’il aspire à être. L’imaginaire est le lieu des images illusoires qui fondent la quête du Désir qui a besoin du Symbolique pour accéder à son Idéal.
Le symbolique est une structure qui sert à interpréter le réel inaccessible et dont on ne peut avoir qu’une idée subjective.

 L’Imaginaire nous fait rêver le monde et l’autre, le symbolique nous le fait conceptualiser, interpréter religieusement, artistiquement ou mathématiquement selon l’interprète. Le Réel n’est rien, le réalisme est tout, et encore, le réalisme ce n’est pas toujours l’abandon de toutes ses illusions, c’est souvent une philosophie s’accommodant d’une interprétation du monde, une interprétation subjective où le rêve a encore sa part dans le miroir aux alouettes de l’idéalisation d’un système de raisonnement plutôt qu’un autre. Le Rêve a encore de beaux jours devant lui, dans une réalité qui nous échappe et que nous modelons comme le sculpteur modèle sa glaise.

Conclusion:
Idéalisme et matérialisme, ces deux doctrines philosophiques ont eu leurs zélateurs dogmatiques, pour l’idéalisme ce fut la Sainte Inquisition religieuse, pour le matérialisme ce fut le totalitarisme soviétique.
Qu’est ce qui est premier du corps ou de l’esprit? Le problème reste entier, mais nos temps contemporains voient s’affronter les extrêmes de l’idéalisme et du matérialisme, l’idolâtrie du marché dans la mondialisation libérale est un matérialisme impérialiste, quant à l’idéalisme extrême contemporain il favorise les conflits religieux et l’intégrisme. Nous voyons donc qu’idéalisme et matérialisme extrêmes peuvent développer des courants pernicieux où se déchirent les cultures.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 11 Novembre 2013 à 20:40:06
Nous voyons donc qu’idéalisme et matérialisme extrêmes peuvent développer des courants pernicieux où se déchirent les cultures. Hé oui ! tout à fait et ces extrémismes s'entretiennent mutuellement et sont complices pour occuper le terrain du pouvoir et des esprits  alors que le juste milieu est discrédité de tout bords , la subtilité est une chose difficile à faire passer ...    
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 11 Novembre 2013 à 22:24:21

la spiritualité est l'antonyme du matérialisme ?
Pas si sur si on prend la peine de lire Philippe Guillemant, Ingénieur Physicien. (lien si dessous). ;D

http://www.doublecause.net/index.php?page=Conference_Institut.htm

J'ai trouvé le passage sur les coïncidences, les synchronicités fort troublants et répondrait  : que c'est le futur qui modifie le présent  :o
par la rétrocausalité !!!

Puis le cylindre flexible : un modèle pour la conscience ? en page12.
avec le phénomène de l'égo, qui renvoi au miroir, et donc d'un libre arbitre illusoire.
puis la prise de conscience qui ouvre le champ des possibles créant un potentiel d'avenir qui alors prendrait déjà sa source dans le moment présent par justement les synchronicités en résonnance déjà avec un avenir.
et là, oui, l'avenir change le présent.

le quantique réunira t'il un jour et la spiritualité et le matérialisme ? 8)

bon, j'ai assez cogité pour ce soir, j'va m'coucher ;) ;)

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Novembre 2013 à 00:30:45
dans la physique de 2013   on ne parle plus de la matière  mais on parle d’Univers holistique  , d’ Univers holographique , de champs d'information , de  non séparabilité , non localisation , fonction d'onde   etc ..  et autres concepts bizarres  qui font disparaître toutes  les prétentions  d'une explication purement  "matérielle"  du Monde , de la pensée humaine jusqu'aux étoiles à neutrons   . En fait le matérialisme philosophique  est has been depuis la démonstration expérimentale d'Aspect du paradoxe d'Einstein-Podolsky-Rosen en 1981 et 1982 . Apparemment c'est trop tôt pour que cette idée soit intégrée culturellement ou  dans les neurosciences , c'est pourquoi on essaye toujours de trouver où sont  les pensées en traçant les neurones d'un cerveau  dans un scanner , la démarche est ridicule mais ça change tout doucement . Les physiciens ont pris de l'avance mais il n'y a pas  longtemps ils se posaient encore la question sur la localisation des électrons après diffraction dans un interféromètre . D'ailleurs on peut se demander où en serait la recherche médicale sans les découvertes de la physique fondamentale ?  Le matérialisme n'est plus une idée sérieuse . Et en ce qui concerne le temps , j'en ai parlé beaucoup ici en citant Thibault Damour  (professeur de physique théorique à l'Institut des hautes études scientifiques) pour lui le temps est une illusion , alors passé , présent futur ? et la physique quantique est sans temps . Je crois , rationnellement , que la  seule réalité ,  c'est celle de la conscience et cette conscience elle ne vient  pas d'un groupe de neurones en connexion dans notre cerveau  .   l'explication de l'être,  de l'univers ,  de la vie ,  d'un passé, d'un présent et d'un futur ,   ces idées ne correspondent ni ne s'appliquent à ce qui Est réellement . Elles sont construites autour d'idées de forme et nous ne pouvons trouver aucune forme stable car même les atomes ont une durée de vie finie .  Toute forme se métamorphose pour finalement disparaître . Les formes ne sont pas la réalité , ce sont des apparences illusoires . On arrivera pas à exprimer ce qui Est à l'aide d'illusions ce qui Est et non réductible à quelques formes de pensées , difficile dans parler , tout comme un poisson rouge dans un bocal ne peut utiliser les idées qu'il a de son bocal pour parler de l'océan qu'il ne connaît pas . Nous sommes coincés d'avance   .        
        
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 12 Novembre 2013 à 11:31:57
Nous sommes coincés d'avance   :'( :'( :'( Sniff
pourtant depuis de début des temps, je trouve que l'homme a fait de "sacrés" découvertes, des découvertes sacrées.
Depuis ce début, nous raisonnons d'une façon cartésienne, et effectivement avec un mode de réflexion rationnel nous essayons d'expérimenter l'irrationnel.
Nous restons fidèles à nos 10% de capacités cérébrales, sans aller voir du côté des 90% restant. C'est fou mais c'est pourtant ce que nous faisons ! :o
nous "réfléchissons" une conception avec un petit miroir de 10% de neurones, sans même chercher à ouvrir sur les autres capacités que nous possédons et que nous pouvons développer avec la relaxation, la respiration, la méditation, les prières, l'intuition, avec une ouverture d'esprit non exploitée.
réfléchir est encore ici, l'effet miroir, cité plus haut. 8)

Alors qu'il est prouvé que la mémoire, la pensée, la conscience fonctionne encore lorsque le cerveau ne fonctionne plus (mort cérébrale),
pourtant les personnes revenues de cette mort cérébrale, reviennent avec une expérience et surtout la mémoire de cette expérience, en relatant les faits et gestes et dires des personnes vivantes.
ce qui tend à supposer que même la mémoire n'est pas dans le cerveau, comme on pourrait le supposer, mais à l'extérieur.
Que le cerveau ne serait qu'un récepteur, comme un poste de radio avec lequel nous nous connectons avec certaines ondes de fréquences...
Notre cerveau se met simplement en résonnance avec la grande mémoire universelle du cosmos
Ce qui explique la médiumnité, la clairaudience, les intuitions, les synchronicités, les états de conscience modifiés, la télépathie entre une personne décédée et une vivante...

Il suffirait juste aux matérialistes de ne plus brûler les "évolutionnistes" sur le bûcher de l'ignorance, mais d'étayer aussi leur refus en y apportant des preuves aussi scientifiques que possible, hors aucun, ne peuvent démontrer la véracité de leur négation.

c'est tellement plus facile de rejeter en bloc ce qu'ils ne peuvent que contredire et non prouver, ils préfèrent ignorer et traiter d'autres scientifiques de "doux dingue" de "farfelus" d'"excentriques" voir pire mettre en doute leur capacité professionnelle.

c'est alors une question de positionnement de la réflexion, oser regarder la problématique sous un autre angle, juste se déplacer de quelques pas et observer sous un angle différent.
c'est ce qu'ont fait beaucoup de chercheurs qui au début, ne croyaient pas, et en allant chercher, finissent par croire, surtout lorsque certains vivent aussi une nde.
Moi, je reste optimiste, on ne sait ce que l'avenir nous réserve, enfin, l'avenir ! plutôt la continuité de l'instant présent, la cause à effet  ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Novembre 2013 à 13:06:08
oui encore ok avec toi ,  quand je dis  nous sommes coincés d'avance , nous sommes coincés dans notre langage , les nde en sont un exemple , quand on vit une nde , il est difficile de raconter cette expérience avec des mots,  car tout nos mots sont relatifs à ce qui est connu ici (d'ailleurs en mécanique quantique il y a ce même problème épistémologique  lié au langage) . Donc on utilise des mots  qui usuellement décrivent une chose connue ici sur terre pour expliquer ce qui n'a pas de mot ou ce que notre raison et nos sens n'ont jamais perçu  ,  mais il y a une chose de commun c'est ce sentiment d' Amour qu'ils ressentent , ça veut dire que l'Amour n'est pas une pensée illusoire,  l' Amour existe en nous dans notre âme , l' Amour fait vivre notre âme ,  l' Amour c'est dieu et   c'est ce  qui  relie  ce  monde  éphémère des phénomène où se déroule notre  petite vie misérable de figurants  à cet absolu sacré , cette source ultime  à laquelle nous appartenons et qui est notre véritable maison . Quand on s'est débarrassé de toutes nos  illusions  il ne reste que l' être conscient de lui même et aimant .    

Nous , hommes , avons rêvé le monde « solide , mystérieux , visible , omniprésent dans l'espace et fixe dans le temps » mais les failles de cette construction – le regressus ad infinitum des  arguments de Zénon – dévoilent le carractère d'irréalité du monde « nous avons permis qu'il y eut à jamais dans son architecture de minces interstices de déraison , pour attester sa fausseté        

Jorge Luis Borges

Je relierais ce que dit Borges au petit poisson rouge dans son bocal qui s’aperçoit un jour qu'il y a une paroi mais trouver cette paroi est paradoxalement pour le petit poisson une nouvelle liberté .  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 12 Novembre 2013 à 13:58:19
oui, Willy, l'Amour est la principale composante à nous donner soit même, avant toute chose, avant même de vouloir le distribuer aux autres, ce qui permettrait de faire disparaitre cette satanée culpabilité, nous pardonner. :D avoir la force et la puissance du pardon.
C'est être aussi dans le non-jugement :
notre  petite vie misérable de figurants  n'est ce pas ici, un jugement ? une marque de non apaisement ?
Willy, je ne ressens pas ma vie comme misérable, je ne me sens pas non plus comme figurante, mais comme bien au contraire la principale actrice.
C'est moi qui créé mes sentiments par rapport à ma compréhension de la vie et notamment de la mienne, par rapport à mon passif et ce que j'en retire de beau ou de moche.
C'est encore moi qui pose les actes, fait des choix, qui décide de me lever du pied gauche ou droit.
Un peu comme la préhension d'un verre à moitié plein ou à moitié vide.
je m'amuse à penser que nous ne sommes pas finis sur terre, mais c'est pourtant bien sur cette terre que nous pouvons accomplir cette finition, ici, nous mettons en pratique  ;)

il semblerait même que l'Amour circulerait par la lymphe, celle même qui entoure le cœur, siège de l'Amour avec ses milliards de neurones et cellules vivantes.
et tu n'entendras jamais un expérienceurs, qui n'a jamais vécu que quelque chose que nous pouvons tous vivre sans pour autant que le cœur s'arrête de battre, et pour cela il faut être en paix avec soi même, être dans le non-jugement de nos actes, nos actions, nos pensées, nos réactions.
bref un expérienceur ne dira pas que la vie ne vaut pas le coup, il revient bien au contraire avec cette prise de conscience de son propre jugement (propre à l'humain) et appréhende sa vie différemment avec effectivement plus d'amour a donner à recevoir, mais avant, il a compris qu'il fallait qu'il fasse la paix avec lui même.
ça parait très simple comme cela, mais regardes bien, Willy, qui est vraiment en paix avec soit même, qui à honnêtement la conscience tranquille, nous passons notre temps à juger, juger l'autre, juger nous même, juger la vie que nous menons..... c'est un blabla continuel du mental, qui a simplement la trouille de perdre un soit disant contrôle de la vie. éphémère, et utopique, tu ne trouves pas ?
c'est une chance Willy que de vivre sur cette terre, qui ne demande qu'à battre à l'unison avec ce plein d'amour.
alors retroussons nous les manches, et mettons nous au boulot  ;) :) :D ;D 8) :-*
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 12 Novembre 2013 à 14:03:46
J'aime bien cette histoire du petit poisson.
ça me fait penser à un film, je ne me rappelle plus le titre.
film américain, un homme qui a une vie parfaite et se rend compte qu'il est en fait le principal acteur d'une tv réalité et que sa femme, ses enfants, ses voisins sont des acteurs, et il cherche à la film à s'enfuir avec un bateau et se retrouve confronté à cette paroi invisible...
c'est quoi déjà, le titre de ce film ????? ???
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Novembre 2013 à 14:20:57
Truman Show
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 12 Novembre 2013 à 14:27:35
Yes Truman Show,  ;D Merci.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 12 Novembre 2013 à 15:02:33
Si j'en reviens assez souvent au principe du pardon, ce n'est pas  pour être "lourde", mais parce que j'en ai eu l'expérience.
5 mois après le décès de ma fille, j'ai entamé une première formation en entreprises (ma première en tant que formatrice) et bien figure toi que la semaine d'après j'ai eu 3 accidents, dont un avec 3 côtes flottantes fêlées, et derrière ces côtes fêlées, il y avait juste le cœur.

pour moi, ces 3 accidents étaient ce qu'on appelle une synchronicité par rapport à l'avenir que j'envisageais pour moi, et pas très réjouissant, 3 accidents ou j'aurais pu soit me retrouver à l'hospo soit sous les planches.
en tout cas, c'est le cœur que je visais !
ça m'a bien fait réfléchir, je souhaitais tellement en finir, que je créais dans mon présent cette fin !
il m'a fallu aller au bout de mes résistances pour enfin admettre que je ne me pardonnais pas, je me rejetais, j'étais à mes yeux coupable et juge en même temps !
et c'est quand j'ai pris conscience de cela, que je me condamnais sans appel possible, que je me suis pardonnée, ce n'était pas de l'amour que je me donnais, mais une colère rentrée, un jugement, et le mien !
Alors j'ai tout revisité, j'ai eu une autre vision de mon passé, de mon retard ce fameux soir, qui aussi peut être un acte manqué face à mon impuissance...

parfois, nous ne sommes même pas conscience de la haine que nous avons pour nous même, ce manque d'amour.

la cause de décès de parents survivants à un enfant mort est de 80% une mort par accident, vient ensuite la maladie ! ça fait réfléchir tout de même, arrive ensuite le suicide.

mais n'était pas un suicide émotionnel que je me programmais ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 12 Novembre 2013 à 15:12:25
J'ai aussi pensé longtemps que la vie m'avait prise en otage, car entre un enfant mort et un autre vivant, je n'avais pas le choix, je devais survivre... survoler la vie sans plus m'investir, et attendre la mort...
j'étais en colère, abattue, si triste, si désespérée. Je n'envisageais même pas de vivre, c'était une autorisation que je n'accordais pas.
un long et dur combat entre la vie et la mort.
puis j'ai réalisé que de toute façon , j'allais aussi un jour mourir alors à quoi bon forcer le destin, j'y allais de tout façon, chaque minutes qui passent, mon vœu se réalise et cela ne m'empêche plus de vivre, je dirais même aujourd'hui que cela me motive pour faire du reste de ma vie une jolie suite de parcours.
Et je reste aussi persuadée, que cela peut être une belle d'amour pour ceux qui sont morts (ma fille, mon père mon frère) et mon fils qui lui, est bien vivant.
et oui, c'est vrai, nous pouvons encore vivre des deuils, c'est le processus naturel de la vie, alors autant s'en détacher et aborder la vie comme nous l'appréhendons  intellectuellement et la ressentons avec notre cœur.
C'est une renaissance à nous même.
moi, en ce moment je suis émerveillée de qui je suis et cette capacité que nous avons tous d'atteindre la résilience.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Novembre 2013 à 15:20:17
merci encore de ton témoignage  qui et une véritable aide dans ce que nous traversons .   Ce  travail de renaissance à nous même est nécessaire . 

Willy
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 12 Novembre 2013 à 15:45:06
ah oui, maintenant que mon côté pipelette est activée autant finir et l'assumer :P :P
Sans aucune preuve de ce que je vais dire, juste un fort ressentit qui n'est que le mien.
mais je pense aussi que lorsque nous sommes les témoins d'une mort par suicide, aborder la vie avec positivité avec franchise de ce que nous sommes est un témoignage pour ceux qui ont choisit le suicide, une force dont ils se nourrissent de l'autre côté et qu'ils mémoriseront même inconsciemment dans toutes leurs cellules pour une prochaine vie éventuellement.
comme un capital qu'ils auront sur terre.
Imagines une énorme transfusion qui passe de notre cœur au leur.
Ils apprennent autant de nos expériences et en tirent de la force, de la foi, du courage , nous pouvons le faire ici bas, j'en reste persuadée.
mais comme je le dis bien, c'est un point de vue très personnel. :D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 12 Novembre 2013 à 17:59:58
un bel aperçu, interwiew du Le Docteur Olivier Chambon, psychiatre et psychothérapeute, parle des Expériences de Mort Imminente et surtout des preuves scientifiques de la vie après la vie.

http://www.youtube.com/watch?v=DTLrFtHHN_Q

en partant d'une émission radio, très gligue gligue, très audimat, puis au fur et à mesure prenez le temps d'écouter.
Radio très, de notre temps :
Olivier Chambon se met au niveau de Bob, et explique autant les contacts avec les défunts, les nde, les nde négatives, tous les états de consciences relatés, et qu'avec tout ce qui a été découvert, il n'y a plus besoin de preuve pour envisager l' "inenvisasable".

"savoir mourir est un acte de savoir vivre"

bonne écoute
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Novembre 2013 à 19:09:10
merci pour ton lien que je vais écouter .Je reviens sur ce que tu as dit et tu m'as coupé l'herbe sous le pied , c'est vrai nous leur devons de vivre en nous améliorant , en aimant la vie et en les gardant en nous avec bonheur ,  c'est ce qu'ils veulent , nous ne sommes pas seuls  et on  se doit de le faire pour nous mais aussi comme tu dis très justement , pour eux  car  comme toi je sais que le lien subsiste et que rien n'est jamais  séparé .       
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Novembre 2013 à 20:53:41
J'ai écouté cette émission intéressante avec  le Dr Olivier Chambon et comme lui je pense  que les liens d'amour persistent et sont éternels .  Olivier Chambon parle aussi de la mémoire et cite le prix  nobel neurophisiologiste John Carew Eccles  pour qui la mémoire n'est  pas stockée dans le cerveau , d'ailleurs Bergson pensait la même chose .      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 12 Novembre 2013 à 21:43:44
une vidéo sur ce sujet avec le  Dr Olivier Chambon

http://www.youtube.com/watch?v=Hyg9WYDkaoE (http://www.youtube.com/watch?v=Hyg9WYDkaoE)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 12 Novembre 2013 à 23:46:15
l'amour existe au-delà des liens de cette vie. J'en suis sûr.

Mais comment faire pour ne pas le rechercher mais devenir amour, générosité, sagesse etc..?


Notre objectif c'est devenir "amour" , "compassion", générosité, "sagesse", "altruisme" et aspirer que les morts et les vivants se retrouvent en nous. Si on recherche ces qualités ça veut dire qu'on pense qu'ils ne sont pas déjà en nous.

Regardez notre trésor le plus précieux de tout l'univers, être en vie, en bonne santé, deux bras, deux jambes qui fonctionnent, une bouche sans bec de lièvre, un visage sans difformité, ni bègue, ni sourd, ni muet, ni alzheimer, ni psychotique, manger ce qu'on veut, boire ce qu'on veut, dans un pays développé où il est permis aux femmes de bénéficier de la galanterie des hommes contrairement aux pays d'Asie et d'Afrique où elles ne sont que objets de reproduction, servantes et esclaves de l'homme, flagellées, insultées, etc... quel plus beau cadeau souhaitez vous? 

C'est ça la définition du bonheur pour Thich Nat Hanh
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: christom le 13 Novembre 2013 à 00:01:56
Et bien, avec toutes vos analyses je ne dirai que 2 mots :'' chapeau bas'', Petite Fée et Willy.

Cela fait du bien de vous lire et à propos du matérialisme, je ne dirai que cette phrase : AVANT, la vie était BELLE mais loin de nous cette sensation, ce ressenti, nous courions tellement après elle ...
Nous en avons raté des choses, des moments, des bonheurs, ... Trop tard, il fallait y penser avant  :'(

Mes convictions religieuses, mes lectures, mes croyances en l'au-delà, mon amour pour la nature, vous lire, m'auront peut-être ''sauvé'' la vie.
Ce soir, les oies sauvages passent au dessus de ma campagne. Elles partent pour un long voyage vers la chaleur. Une année ''après'', mon coeur recommence à ressentir enfin cette douceur d'un pays meilleur.

Merci, je vous embrasse  :-* :-* :-* :-*
Christine
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 13 Novembre 2013 à 10:18:13
Merci Christom, ton message fait du bien aussi sur ce fil, c'est cool  :)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 13 Novembre 2013 à 12:59:29
Quand la spiritualité rencontre la psy, voilà ce que ça donne (vidéo réservée uniquement pour les esprits ouverts) :
désolée, le son n'est pas terrible, mais c'est lors d'une manifestation du livre.


http://www.youtube.com/watch?v=bZiqpzDckco

notons juste entre parenthèse, la frilosité de la France, préférant garder un monopole très lucratif soit financier soit par rapport à un refus de se remettre en question (l'égo toujours l'égo). :-* :-*

juste pour l'humour et la synchronicité : au lieu d'écrire quand la spiritualité rencontre la psy, j'avais écrit : quand ma spiritualité rencontre la psy.   :P
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 13 Novembre 2013 à 14:30:27
L' univers dans lequel nous vivons est en expansion. Nous le savons parce que nous observons les galaxies et les groupes de galaxies s'éloigner progressivement de nous dans l'univers. Cette expansion a commencé dès la formation de l'univers, il y a quelque 14 milliards d'années, lors d'une phase chaude et dense appelée Big Bang . La théorie de la relativité générale précise que le temps et l'espace se déploient (sont créés)  à partir d une  tête d'épingle  formée  de photons , de la pure énergie lumineuse . Ce big bang semble sortir du pur néant où  il n'y avait rien , absolument rien !   Ni espace ni temps , on ne peut même pas parler de tête d'épingle infiniment petite ,  puisqu'il n'y a aucun référentiel possible d'espace préexistant (une grandeur à une signification que si on la compare à une autre)  . On ne peut même pas parler non plus d’événement quand le temps n’existe  pas  c'est la même chose que pour l'espace  (l'idée d'événement implique l’existence du temps c'est à dire d'un référentiel )  , d'ailleurs ces idées sont  tellement perturbantes pour le sens commun ,  qu'Einstein n'a pas voulu y croire au début  , c'était pourtant une conséquence de sa théorie de la  relativité générale .

 Einstein et d'autres physiciens n'ont pas voulu croire non plus à la non séparabilité dans la physique quantique  (voir l'article EPR)  .  Albert Einstein n'a jamais accepté le concept d'influence instantanée à distance qu'implique l'interprétation de Copenhague de la mécanique quantique, concept qu'il qualifiait « d'action surnaturelle à distance ». Le débat entre Einstein et Bohr  sur ce paradoxe a duré vingt ans, jusqu'à la fin de leur vie. Ce n'est qu'en 1982 qu'Alain Aspect a tranché le débat en prouvant la non séparabilité par ses expériences  . Tout ça pour dire que la nature ne se comporte pas  du tout comme on l'aurait cru avec notre sens commun . Comme j'ai cité Borges  dans les avatars de la tortue  " Nous , hommes , avons rêvé le monde « solide , mystérieux , visible , omniprésent dans l'espace et fixe dans le temps » mais les failles de cette construction – le regressus ad infinitum des  arguments de Zénon – dévoilent le carractère d'irréalité du monde « nous avons permis qu'il y eut à jamais dans son architecture de minces interstices de déraison , pour attester sa fausseté "  

Ce qu'on appelle "raison"  dans ce cas est juste une idée dépassée  du matérialisme basique qui imprègne encore la culture contemporaine . Les anciens , les chamanes , les Védas  etc .. les premières cultures humaines comprenaient ce lien entre l'homme et l'Univers , ils savaient que l' esprit est immatériel et sans commencement ni fin ,  depuis son début ,  (si on peut parler de "début") ,  le cosmos est relié à lui même et contient toute son information, rien n'est perdu , la conscience demeure ,   nous sommes cet Univers et cet Univers est nous . J'ai toujours  du mal à comprendre comment l'homme , un jour ,   a pu se concevoir  comme à part ou séparé du déroulement  cosmique ?  Comme disent les Upanishad " Car  Toi aussi tu es Cela" . C'est peut être ce manque de conscience , le fait qu'il pense être séparé de la Nature, qui fait qu'il la détruise frénétiquement ?   En tout cas merci pour cette vidéo très intéressante . Je me sens en complet accord avec le  Dr Olivier Chambon .                      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 14 Novembre 2013 à 01:42:33
au fait que peut-on conclure, y-a-t-il un propriétaire qui habite notre corps? Si oui il où est-il? Sinon que sommes-nous alors?
On avait pas été jusqu'au bout de cette recherche...ou il n'y a pas de bout? C'est bête? Ou plutôt ne pas chercher mieux que chercher pour rien? Faire l'autruche? Mais où est ce "je", "moi", "mien", "ma" etc...? Que peut-on conclure?

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 14 Novembre 2013 à 11:03:34
Sam, tu es en forme., il y a du redit  :-[
je te renvoie aux pages précédentes, ou j'ai mainte fois essayé de t'expliquer ma conception, alors je le redis mais une dernière fois.
Ce qui habite notre corps est ce que j'appelle notre âme individuelle, ou âme personnalité.
et cette âme personnalité qui se réincarne de vie en vie, une fois qu'elle sera parfaite se fondra peut être dans le un, l'unité.
nos âmes personnalités tant qu'elles ne sont pas parfaites, ne vibre pas comme la grande conscience ou intelligence divine (chacun met le mot qu'il lui plait aussi ici) donc les particules vibratoires restent en adhésion les unes aux autres avec la conscience qui aussi est énergie.
et je pense aussi que c'est cela qui créé en partie notre adn.
C'est la conscience que les personnes vivant une NDE expérimentent lors de leur mort physique. Ils sortent de leur corps avec et reviennent avec, un peu plus évoluée de par la nde.
Il y a beaucoup de récits sur les personnes qui se souvenaient de leur incarnation précédente, notamment les enfants et là aussi, des recherches scientifiques ont été faites avec des témoignages et des vérifications qui s'avèrent exactes.
des millions de cas ont été étudiés dans le monde entier.
je te donnerais le titre de certains bouquins, si tu le souhaites.
Des enfants entre 5 et 7 ans et notamment en Inde qui décrivaient leur ancienne famille en décrivant des lieux, des noms des membres de leur ancienne famille etc etc.... et tout se révélait exact.

et pour moi, ça me semble logique car sinon à quoi servirait la réincarnation ?
et pourquoi les Bouddhistes cherche à chaque fois l'incarnation d'un ancien maître chez les enfants qui naissent, n'est ce pas ici l'âme personnalité de ce Maître qui se réincarne ?
Pourquoi le karma alors ?
c'est juste des interrogations, car je ne comprends pas cela si pas d'âme personnalité, je n'en vois pas la raison et ni la logique mais effectivement c'est un raisonnement cartésien ici...

Je ne cherche a persuader personne, c'est un point de vue très personnel et j'accepte tout à fait que d'autres ait un autre point de vue.
de toute façon ce ne sont que des déductions avec aucune preuve bien évidemment, juste un ressentit, une intuition, une déduction.
Comment alors expliquer que nous puissions avoir des contacts avec nos défunts, les sentir près de moi, par moment.

n'y a t'il pas des mouvements bouddhistes qui reconnaissent la présence d'une âme personnalité ?
je trouve que nous avons répondu déjà à ta question, mais j'ai l'impression que tu ne veux pas les lire convenablement car ce n'est pas ta croyance, que je respecte aussi alors respecte aussi notre point de vue à chacun. :)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 14 Novembre 2013 à 12:25:46
pour en revenir un peu plus au thème du fil de la vision spirituelle et philosophique de la vie et de la mort,
j'ai actuellement le ressentit que la vie c'est en fait apprendre à mourir.
car tout au long de notre vie, nous sommes confrontés continuellement à la mort, des petites des grandes, nous ne passons pas une journée, une heure, même une seconde sans ce vécu.
c'est troublant comme constatation, car je prends conscience que , oui, nous vivons et automatiquement en vivant nous intégrons la mort sans même en prendre conscience.
mais je me rends compte aussi que la mort n'est pas la fin le rien.
je me suis amuser à manger différemment, c'est à dire, ex : je mange une tomate, il y a le avant le pendant et le après, elle n'est plus là, en tout cas plus de la même façon, elle a transmutée en devenant nutriments, glucides, protéines, énergie dont mon corps à besoin.
puis ensuite elle devient déchet.
en fait son rôle évolue ainsi que sa consistance.
et je me rends compte que pour les idées, les mémoires c'est pareil.
j'ai une idée par exemple de créer un sac, je matérialise mon idée en créant un sac, et mon idée devient une matière qui a son utilité, mon idée transmute, elle meurt quand elle devient matière, elle ne met plus les même énergie, d'énergie de création, elle devient énergie d'utilité (surement pas le même taux vibratoire) puis ensuite elle transmute encore car je réserve mon sac pour par exemple mettre mes affaires de sport, elle évolue encore mais mon idée première est morte pour renaitre toujours à autre chose...
mais mon idée qui a évoluée devient aussi mémoire et expérience, donc tout en étant devenue matière elle est aussi mémoire de l'expérience, comme si elle était sécables à l'infini et ressource, car elle sera la base peut être d'un sac encore plus élaborée...

là ou je veux en venir, c'est que nos disparus font la même chose, ils transmutent, se transforment aussi en énergies diverses, ils deviennent sécables aussi (ils sont passé, présent et futur) passé car ils étaient matière et sont inscrit dans notre mémoire, présent car ils sont énergies et créé en nous des pensées, des émotions, et futur car dans notre projection, nous nous voyons pour beaucoup d'entre nous, les retrouver....

c'est bête à dire et encore plus à écrire, mais entre savoir que nous vivons continuellement des morts (symboliques ou autres) et le ressentir, le vivre ça fait la différence.
quand je me couche le soir, je prends conscience sur ma journée que j'ai vécu et qui est morte, j'en fais le deuil car je ne pourrais jamais la refaire, par contre c'est ma journée qui déjà se répercute sur ce que je vis, donc elle ne devient pas rien, elle transmute en autre chose, et dans cette autre chose elle continue à vivre mais différemment.
en fait nous apprenons à mourir tout le temps, mais cette mort n'est pas une fin en soit, c'est une continuité.
donc la mort n'est pas une fin mais une continuité. (point de vue très personnel)
ok, c'est très confus encore, je l'admets et je vous rassure je n'ai pas fumé la moquette :o
Willy, si tu me lis, peux tu essayer de clarifier ce que j'essaie bien mal de vous retranscrire  :-\
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 14 Novembre 2013 à 14:43:01
Petite Fee,

c'est très juste: ce que tu dis est vraiment juste, je vois très bien que tu as vécu une NDE. Ne gâche pas tout en ajoutant des choses comme "c'est ma vision personnelle des choses, j'accepte que des gens ont d'autres visions, croyances...". Si tu es juste reste dans la justesse, sinon ça se transformera en bavardage. Au contraire approfondit et exploite ta compréhension. Tu n'es pas arrivée l'illumination pour n'avoir plus besoin de chercher quoi que ce soit? La vérité est la même pour tout le monde. Une NDE est sans équivoque : c'est une expérience humainement vécu qui ne souffre d'aucune croyance, aucun religion, philosophie pour l'infirmer.
Si tu as peur d'avancer des vérités sous prétextes que d'autres personnes peuvent voire autrement et te contredire alors ce n'est pas la vérité, et moi je pense que tu dis la vérité et que tu devrais continuer à envoyer des messages pour approfondir car d'autres personnes se reconnaîtront dans tes paroles qui les soutiendront.


Alors même si c'est du redit et que la réponse que tu m'as donnée est assez : pourquoi nous sommes là à croire à un "je" illusoire? Pourquoi tu es dans ce corps?

peux-tu trouver un "je" quelque part alors? Si vous n'en trouvez pas qu'en conclure ?

Quelles visions avez vous de ce qu'on appelle vulgairement des fantômes, des esprits ?


Enfin pour répondre à ton interrogation sur l'âme individuelle chez les bouddhistes: n'y a t'il pas des mouvements bouddhistes qui reconnaissent la présence d'une âme personnalité ?  :
 
Je vous dirai comment notre esprit fonctionne, au-delà des concepts d'âme, d'atman, "je", "petit moi", "grand moi" selon ce que j'ai étudié depuis 20 ans à travers les livres de Matthieu Riccard, Thich Nat Hanh, Dalai-lama, et la fortune considérable que j'ai misée pour faire des retraites auprès des maîtres compétents qui m'ont transmis les enseignements les plus profonds et les plus secrets etc... quand nous en auront fini avec cette recherche du "je". L'âme n'existe pas, l'atman encore moins, d'ailleurs je me permets de trouver ça bizarre qu'ayant vécu une expérience de NDE qui t'as montré que ta conscience quitte le corps, que celui se dissout etc... tu continues à croire à ce truc...


 

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 14 Novembre 2013 à 15:08:00
sam tes interventions sont intéressantes mais difficiles à comprendre , pourrais tu nous expliquer du point de vue de ta spiritualité bouddhiste qu'est ce qui survit après la mort ? j'ai toujours entendu les bouddhistes dire que la conscience perdure après ? qu'elle est cette différence entre l'âme l' atman et la conscience pour un bouddhiste ?  merci si tu peux répondre et nous éclairer .  Si je peux laisser une intuition ou ce que je peux comprendre  , je vois la conscience comme une perception très  limitée quand elle  se trouve momentanément exprimée dans un corps physique et ensuite libérée (à la mort de ce corps ou lors de NDEs )  et retrouvant  une perception infiniment  plus vaste  et   où le sentiment d'individualité  disparaît  . L'idée de  séparation ou d'ego se trouve lié aux corps individuels , cela appartient au corps  mais la conscience  est infiniment plus vaste . Si tu appelle "âme"  l'ego , je suis d'accord avec toi , c'est alors un problème de définition ?  

A mon humble avis ce qui subsiste, c’est la conscience supérieure, qui ne nous appartient pas, mais à laquelle nous appartenons. Nous en avons une faible idée durant notre vie terrestre .  Cette conscience supérieure, c’est l’Esprit . Une conscience qui est déjà en nous en un état peu développé comme j'ai dit . La conscience qui saisit tout en essence, sans rien séparer en morceaux , c'est la conscience élargie , celle de l'éveil du Bouddha  . Par exemple si vous contemplez une touffe d’herbe, vous êtes la touffe d’herbe, vous êtes la même essence, il n’y a pas de différence entre elle et vous. Cette conscience saisit par identification. Vous êtes dans l’état d’Unité, vous êtes le Tout. Et cette sensation d'être tout à la fois est rencontrée dans tout les témoignages relatifs aux NDEs .  D'ailleurs pour les NDEs je recommande le livre très sérieux du Dr Jean Pierre Jourdan , il aborde la nature de la conscience et beaucoup de témoignages de NDEs avec des commentaires scientifiques pointus car la science c'est essayer de comprendre sans rester dans des préjugés et vouloir tout expliquer d'un point de vue matérialiste est un préjugé donc non scientifique , cela s'appelle le scientisme où le réductionnisme  .  

http://www.amazon.fr/Deadline-derni%C3%A8re-limite-Jean-Pierre-Jourdan/dp/2266198335 (http://www.amazon.fr/Deadline-derni%C3%A8re-limite-Jean-Pierre-Jourdan/dp/2266198335)

Comme disait Deepak Chopra à propos de la conscience cosmique (je l'ai déjà cité mais cela résume tout)  :
« Quand cette expérience impressionnante se produira, elle te paraîtra aussi simple et naturelle que d'être assis ici, sous les étoiles, mais tu deviendra alors chacune des étoiles qui dansent dans le ciel. »  


Pour terminer je laisse une vidéo sur la nature de la conscience ,  un entretien avec le neurologiste Dominique Laplane, ancien directeur de département à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris et professeur émérite à luniversité Paris VI . Dans la première partie de cette interview, Dominique Laplane affirme notamment que la conscience est une composante  fondamentale de l'univers  , la conscience n'est pas réductible à des phénomènes matériels  elle est  immatérielle  .  Une introduction à la pensée d'un des grands neurologues français auteur de « Penser,c'est-à-dire » ? : Enquête neurophilosophique aux éditions Armand Colin, de "La pensée d'outre mots. La Pensée sans langage et la relation pensée-langage. Editions Synthélabo "les empêcheurs de penser en rond". 1997 et de La mouche dans le bocal, essai sur la liberté de l'homme neuronal Plon   . Bonne lecture .  


http://www.youtube.com/watch?v=qWSGoPOTQM0 (http://www.youtube.com/watch?v=qWSGoPOTQM0)

Et bonne écoute   :)    

PS : sur la nature de  la conscience  ,  je conseille aussi la lecture d' Henri  Bergson dans Matière et mémoire, et  l’énergie spirituelle.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 14 Novembre 2013 à 16:47:18
merci Béa pour ton lien, l'hypnose humaniste de olivier Locknert est bien efficace pour se relaxer et prendre un peu de recul face à ce que l'on vit.
j'avais d'ailleurs laissé un lien sur un autre post, mais pas le même que le tien.

Sam, oui, peut être pourrais tu nous en dire un peu plus de ta conception, car je ne comprends pas trop comment tu vois les choses ??? 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 14 Novembre 2013 à 22:08:05
Merci à vous tous  qui intervenez sur cette rubrique, que nous lisons dès que nous nous trouvons sur les fils des messages récents, d'avoir à coeur de  mettre entre guillemets les textes que vous reproduisez.
Merci de préciser vos sources... ce qui nous guidera  pour en savoir plus, au besoin !

C'est très généreux à vous de penser que nous devons continuer, quels que soient notre marasme notre souffrance,  de nous cultiver,  d'aller vers une ouverture d'esprit, ceci  pour le cas où nous ne l'aurions pas encore acquise...
Donner des pistes c'est une chose...  quant à développer certains thèmes...  si vous estimez que c'est le lieu ou simplement si vous en retirez un bienfait, pourquoi pas ?

La plupart d'entre nous (pas tous) venons sur ce "site d'endeuillés" en priorité dans le but d'exprimer,  d’extérioriser notre douleur , de la partager pour  traverser notre deuil, afin  -dans le meilleur des cas- d' émerger, pour s'orienter chacun vers sa propre voie !

En conclusion ce qui importe c'est bien que nous trouvions  le moyen (pas forcément le même) de dépasser notre drame, de redonner un sens à notre vie, bref  un  point de vue somme toute, très personnel,  comme d'autres!

mam'deCath

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 14 Novembre 2013 à 23:50:01
autre référence à propos des NDEs : le Docteur Pim Von Lommel avec son livre  Mort ou pas ? - Les dernières découvertes médicales sur les EMI
Ce livre est passionnant , il y a des références scientifiques  sur la nature de la conscience et plein d'autres choses    . Le Dr  Pim Von Lommel parle aussi des nombreux témoignages et de ses préjugés matérialistes au  départ durant ses études de cardiologue . Vraiment un très bon livre bien documenté avec énormément de références pour aller plus loin .

Je cite le résumé :

"Après 20 ans de recherche sur des EMI (Expériences de mort imminente), Van Lommel fait dans cet ouvrage la synthèse de ses travaux. Et démontre qu'il faut dépasser le postulat traditionnel matéraliste de la relation entre cerveau et conscience. Oui la conscience n'est pas toujours limitée au fonctionnement de notre cerveau. Un livre document appelé à faire basculer beaucoup de certitudes."  

On peut y adhérer ou pas mais on ne peut rejeter tout ces témoignages et l'étude sérieuse du Dr Pim .   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 15 Novembre 2013 à 01:09:59
sur la réincarnation :

http://www.youtube.com/watch?v=Qx8r4phRjLE


mourir, fin de vie, les médecins, personnels d'hôpitaux, relations mourants médecins, le respect des mourants, questions insolvables, écoutez les réponses, plus de 2h mais deux heures de vérité et de compassion :

 http://www.youtube.com/watch?v=pBZ_8LwU_MQ


Le plus grand maître européen,  la connaissance de soi, l'altruisme, la compassion, l'amour universel, réalité, vérité etc... Ouvrez grandes vos oreilles, voici un français qui est 1000 fois plus bouddhiste que moi, après ça personne ne pourra dire que le bouddhisme est fait pour une autre civilisation que française, que c'est une religion orientale étrangère aux européens comme j'entends dire tous les jours, non c'est juste la réalité de notre quotidien vécue avec sagesse :

http://www.youtube.com/watch?v=u4-b95kykeo


C'est long! Mais c'est bon!  ;D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 15 Novembre 2013 à 01:25:07
La dernière vidéo de Matthieu est une réponse à vos demandes d'explication Willy et Fee
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 15 Novembre 2013 à 01:26:09
si vous pouvez écoutez là jusqu'au bout
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 15 Novembre 2013 à 01:45:10
en fait tout ce que j'essaye de dire depuis le début, se trouve résumé dans cette dernière vidéo.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 15 Novembre 2013 à 01:58:01
et lui peut vous conduire loin.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 15 Novembre 2013 à 11:36:22
Merci Sam et Willy pour vos liens, je les regarderai. :D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 15 Novembre 2013 à 11:52:29
un livre aussi, que je trouve tout simplement merveilleux :

"L'homme à la découverte de son âme" Carl Gustav Jung.

Enfin à la portée de tout "honnête homme" ; de tout être, de tout esprit curieux de lui-même, ce chef-d'œuvre capital, clair, sans jargon, simple et limpide dans sa langue, profond dans ses apports, ses découvertes, ses vérités, devenues aujourd'hui des évidences. A la fois nouveau bien que déjà classique, L'Homme à la découverte de son âme fut trop longtemps introuvable.
Depuis toujours l'homme se débat, pour le meilleur comme pour le pire, avec ces plans vivants qu'il sent s'agiter et palpiter au tréfonds de lui-même et qu'il a épinglé du nom d'âme.
Rendre accessible ce qui est de l'ordre de l'âme à l'approche expérimentale, tel fut, faits et preuves en main, le miracle paradoxalement réussi par Jung. C'est ce lien expérimental à l'inconscient que le génie de Jung apporta en dot au génie de Freud dans la période de leur compagnonnage.
Les complexes que Jung a mis en évidence, ces méli-mélo, ignorés mais brûlants, de sensations et de besoins, ces nœuds, inconscients mais contraignants, d'idées, d'émotions et d'imaginations sont à l'origine aussi bien du fameux complexe d'Œdipe que des enregistrements neurophysiologiques les plus modernes. Ils révèlent, avec les rêves, attestés dans l'histoire sinon justement compris, la vie profonde, intense, bouleversante souvent, qui se déroule en tout être humain.
 Mais comme Einstein l'a souligné, il est, de nos jours, plus facile de faire exploser un atome que de se libérer d'un complexe !
L'Homme à la découverte de son âme ouvre de nouvelles portes aux déroulements intérieurs, à l'intériorité et l'élargit de l'expérimental au divin.  

De mon point de vue, il est fortement recommandé et conseillé, de faire un travail d'introspection pour accéder à une paix intérieure.
et n'est ce pas notre but face au deuil, de pouvoir bénéficier de petits moments d'apaisement, de petits moments qui petit à petit deviennent un peu plus présent, un peu plus constant.

le deuil nous obligent à cette introspection, tous ces nœuds qui se transforme en émotions et éclatent à la surface, est ce alors une expérience qui peut nous permettre d'aller à la rencontre de notre intérieur, nous revisiter différemment, nous regarder différemment

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 15 Novembre 2013 à 12:04:02
Pour tous ceux qui cherchent une réponse à tout ce que nous disons ici, la conscience, l'universelle, l'Un, etc...écoutez la vidéo de Matthieu Riccard encore et encore, laissez-vous captiver par ses paroles, vous verrez après une heure et demi d'écoute attentive, des transformations vont se mettre en place subtilement en vous petit à petit...En plus il n'y a aucun effort à faire juste écouter.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 15 Novembre 2013 à 13:10:44
De mon point de vue, il est fortement recommandé et conseillé, de faire un travail d'introspection pour accéder à une paix intérieure.
et n'est ce pas notre but face au deuil, de pouvoir bénéficier de petits moments d'apaisement, de petits moments qui petit à petit deviennent un peu plus présent, un peu plus constant.

le deuil nous oblige à cette introspection, tous ces nœuds qui se transforme en émotions et éclatent à la surface, est ce alors une expérience qui peut nous permettre d'aller à la rencontre de notre intérieur, nous revisiter différemment, nous regarder différemment

 (petite correction : j'ai mal lu et je pensais que c'était un message de sam mais il s'agit de petite fée)
    
Donc petite fée  (et non sam) tu as  entièrement raison  et pour sam  le bouddhisme possède en lui des éléments de vérité qui lui viennent  de ces merveilleux textes des Upanishad (avis perso)  . Gérer son deuil c'est aussi (comme petite fée le dit très justement)  faire ce travail sur soi même  et  suggérer ce travail , le partager aussi , peut  être  une aide précieuse dans  cette "traversée du deuil" , j'en suis persuadé.

Bien sûr , nous le savons bien ,   ce   chemin est personnel ,  il est  intime  tout  comme l'est d'ailleurs notre souffrance . Nous ne  pouvons que suggérer , partager  des pistes et proposer notre parcours , notre témoignage  et nos réflexions ,  à qui peut ou veut bien  être réceptif et recherche une aide par ce moyen . Nous pouvons aussi partager nos peines et nos souffrances sur d'autres fils , libre à chacun de voir ce qui est positif  pour lui , ce qui peut l'aider ou le soulager .    

Quand l'absurde de la mort survient ,  l'esprit cherche des réponses  et le manque de réponse est une des causes de notre souffrance . Pourrions nous dépasser cette douleur ?  Ne plus la subir  ?  Lui faire face  et au final  la dépasser et grandir sans s'enfermer dans un dogmatisme quelconque  et rester libres ou le devenir   ?
 
En naissant  sommes nous la cause de nous même  ou sortons nous  d'un mystère insondable ?  La mort est  elle un mystère et l' être , est il lui même insondable  ?  Quelle réponse à apporter , si réponse  il y a ?  

L'approche spirituelle a  un  effet "thérapeutique"  dans l'épreuve que nous traversons (avis perso) . La continuité de ceux que nous aimons au delà de la mort est forcément une source de réconfort  .  Cette continuité  de la conscience , de l'être , cette âme immortelle qui est nous , cela  ne fait  aucun  doute pour moi , mais évidement cela n'engage que moi .

Y a t' il des signes comme évoqué  sur un autre fil ? Je le crois aussi , les NDEs sont elles des expériences réelles ? J'en suis certain   . Le néant , le matérialisme , le réductionnisme , le scientisme  sont des croyances ,  parce-qu’il  il n'y a pas d'explication à  l'être et à  son mystère  mais l'être et son mystère sont eux des réalités bien tangibles que l’intelligence du cœur (qui est pour moi la seule et véritable intelligence)  peut entrevoir  .    

Pour toi sam  une vidéo  "Qui est le « je » qui pense ?"

sujet de la vidéo et références :

" Publiée le 5 nov. 2012

La conscience humaine n'est-elle qu'un produit du cerveau ? Et le cerveau lui-même n'est-il qu'un extraordinaire assemblage de neurones, ou l'outil qui permet à l'homme d'exprimer son humanité profonde ? L'homme est-il libre de penser ? Aujourd'hui les neurosciences permettent des découvertes étonnantes sur les fonctions du cerveau. Et lorsque l'on comprend cette extraordinaire complexité de fonctionnement, on ne peut que se poser la question fondamentale : comment le seul hasard - ou une multiplicité de hasards successifs - ont-ils pu permettre cela ? Est-ce qu'il y a quelqu'un qui pense ? Accompagnés de chercheurs en théologie, neuroscience, philosophie et éthique des neurosciences, les auteurs nous emmènent dans un voyage passionnant au coeur des mystères de la pensée humaine. Un film réalisé par Caroline Puig-Grenetier. Une coproduction Les Films de la Découverte et KTO - 2012.
Émission du 05/11/2012."

  

http://www.youtube.com/watch?v=Imz6jUWbEP4 (http://www.youtube.com/watch?v=Imz6jUWbEP4)
 


          
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 15 Novembre 2013 à 14:21:35
il y a des gens qui avaient demandé une vidéo qui ne fait pas de bla bla mais juste une méditation guidée. Même si Matthieu Riccard parle, son être qui est devant vous dans la vidéo est silence, ses paroles viennent tout droit du silence et c'est une méditation guidée plus profonde que le simple fait de se sentir bien passagèrement. Si on écoute encore et encore le chemin spirituel s'ouvre et vous trouverez une issue à la souffrance... Il y a des paroles qui vous assomment et fatiguent votre cerveau d'autres comme celles-ci qui sont une source d'apaisement de l'être tout entier. Ecoutez...c'est un des maîtres spirituels fiables dont je vous parlais. Ils sont rares chez les occidentaux, et lui a atteint l'éveil à mon avis. 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 15 Novembre 2013 à 14:25:40
Très bien si cela peut te soulager tant mieux .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Dédale le 15 Novembre 2013 à 16:12:00
Un petit bonjour à vous tous, oui... un peu court, car beaucoup de peine ces temps, mais je voulais dire merci à tous ici sur ce fil.
En reprenant ceci, qui me semble si important:

"... faire un travail d'introspection pour accéder à une paix intérieure.
et n'est ce pas notre but face au deuil, de pouvoir bénéficier de petits moments d'apaisement, de petits moments qui petit à petit deviennent un peu plus présent, un peu plus constant? Le deuil nous oblige à cette introspection, tous ces nœuds qui se transforment en émotions et éclatent à la surface, c'est alors une expérience qui peut nous permettre d'aller à la rencontre de notre intérieur, nous revisiter différemment, nous regarder différemment",
dis-tu Petite fée,

et:
"Quand l'absurde de la mort survient, l'esprit cherche des réponses et le manque de réponse est une des causes de notre souffrance . Pourrions nous dépasser cette douleur? Ne plus la subir ? Lui faire face et au final la dépasser et grandir sans s'enfermer dans un dogmatisme quelconque, et rester libres, ou le devenir?"
dis-tu Willy,

J'ai le sentiment que, comme moi, beaucoup de personnes viennent sur ce fil pour suivre ce chemin.
Personnellement cela m'apporte des respirations véritables au milieu de mon chagrin, l’espérance de pouvoir peut-être, peu à peu, dégager tout ce qui aujourd'hui encombre, terriblement, ce chemin sur lequel je m'étais déjà aventurée.

Oui, vous m'apportez tous des petits moments d'apaisement quand je vous lis et que j'essaie de voir en quoi vos cheminements se rapprochent du mien, ou en quoi ils m'apportent quelque chose de différent qui pourrait m'aider.

Petits moments où j'arrive, enfin..., à éclairer autre chose en moi.
Où je tente, maladroitement, de respirer un peu mieux.

Bonne journée, pensées douces à vous tous
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 16 Novembre 2013 à 20:41:49
Dédale, ton message est pour moi, positif et je t'en remercie.
oui, le deuil n'est pas rien, ou c'est peut être de ce "plus rien" que nous traversons que nous devient alors primordial la rencontre avec nous même, le brassage de nos émotions, de notre réaction première et naturelle de refus et rejet.
mais comment refuser l'inéluctable ...
l'impensable est là, devant nous, autour de nous, partout où nous posons le regard, il n'y a pas d'échappatoire.
Nous fuyons, nous refusons et à bout de force et d'arguments, nous nous retrouvons devant cet inéluctable.
moi, j'ai posé les armes, et j'ai regardé en face ma colère, ma souffrance, ma tristesse,je les ai entendues et écoutées, je leur ai donné de la place dans ma vie, du temps, de l'espace pour qu'elles s'étalent au risque de m'engloutir...
Bien sur nous pouvons refuser longtemps, voir des années, nous avons ce libre arbitre et faire de notre deuil, un deuil pathologique.
et nous restons dans la vie mais à défier la mort ou plutôt l'absence de l'autre.
et les émotions restent cristallisées dans notre mental à ressasser sans cesse et nous torturer.
alors , nous avons aussi cet autre chemin, que nous cheminons ici sur ce fil.
une capacité à ce remettre en question, à seulement envisager que nous ne savons pas tout.
Ce qui permet de chercher, de comprendre, de faire des rassemblements, trouver des correspondances, chacun les nôtres, personnellement.
alors nous essayons de comprendre ensemble cet inéluctable qui nous semble invivable et qui trouve une autre appréhension, un autre cheminement que seul le cœur peut empreinter et non le mental réactionnel.
Mais comment écrire avec des mots un ressentit personnel, un cheminement intime où je trouve apaisement et même espoir ?
moi qui pensais encore hier, cela complètement impossible, inenvisageable.
et pourtant c'est bien le cas, après tant de mois d'enfer, tant de jours de néant, je me surprend maintenant à me projeter dans la vie.
oui, vraiment, la mort m'a appris la vie, simplement et sans faux semblants. 
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 18 Novembre 2013 à 11:55:34
"Quand l'absurde de la mort survient, l'esprit cherche des réponses et le manque de réponse est une des causes de notre souffrance . Pourrions nous dépasser cette douleur? Ne plus la subir ? Lui faire face et au final la dépasser et grandir sans s'enfermer dans un dogmatisme quelconque, et rester libres, ou le devenir?"
dis-tu Willy,

J'ai le sentiment que, comme moi, beaucoup de personnes viennent sur ce fil pour suivre ce chemin.
Personnellement cela m'apporte des respirations véritables au milieu de mon chagrin, l’espérance de pouvoir peut-être, peu à peu, dégager tout ce qui aujourd'hui encombre, terriblement, ce chemin sur lequel je m'étais déjà aventurée.
dis tu Dédale.

La mort, la disparition de nos chers nous poserait il un problème si nous ne souffrions pas ?
est ce la disparition dans la mort, ou la souffrance qui en résulte qui nous arrête ...
cette souffrance, énorme douleur dans laquelle nous nous noyons, celle même qui nous submerge, nous fait boire la tasse, nous asphyxie, nous oblige un revirement sur nous même.
cette souffrance à bien une source dans laquelle elle prend vie.
Je vais développer d'un point de vue perso, par rapport à mon propre cheminement :
ce qui a nourrit ma souffrance c'est, ne plus avoir l'autre à mes côtés, ne plus le compter dans ma vie, alors je me suis retrouvée effectivement face à moi même et surtout mes démons intérieurs.
la culpabilité de ne pas avoir pu ou su la sauver. Ici il m'a fallu admettre de ne pas avoir les pleins pouvoirs sur la vie des autres, ce qui est revenue à avoir une attitude plus humble. Mais aussi à prendre du recul sur un côté exigeant de ma personnalité.
entre ce que je pense être (qui n'est qu'une construction mentale) et le ce que je suis, il y a un océan.
cette culpabilité m'a obligé à voir cette facette, et il a bien fallu que je me pardonne pour guérir de cette culpabilité, sinon elle reste nourrie et nous ressassons sans arrêt, comme un cercle vicieux.
être en paix avec soi même est un bon remède à la souffrance.
celle aussi de survivre à mon enfant (ce qui n'est pas une pensée rationnelle dans notre société).
cette pensée nourrissait aussi la culpabilité.
Je me suis mise alors beaucoup d'interdit :
Celle de ne plus vivre mais survivre, ne plus être heureuse, ne pas trouver d'épanouissement ni personnelle ni professionnelle.
Car tout cela serait anormal, anti compréhensif, anti productif pour les autres.
lors de l'enterrement même sans les mots, les regards de pitié des autres en disaient long...
prenez un papier et un crayon et notez en toute franchise tous les interdits que vous vous mettez.
Mais qui me dit que survivre à son enfant ne fait pas partie de la vie aussi ?
la pensée de la société, la société refuse la mort, surtout celle de nos enfants.
il m'a fallu me dégager de cette pensée collective et trouver une pensée alors écologique pour moi.
Pour cela j'ai du me tourner aussi vers toutes ces expériences de NDE, puis mes propres expériences mes ressentis, puis  ces recherches religieuses spirituelles, j'ai rééquilibré ma notion de la vie à travers la mort.
intrinsèquement, vie et mort sont liées.
ainsi, en comprenant la mort, j'ai eu une autre conception de la vie.

la peur, aussi, grande cause de souffrance :
de ne pas être capable, de vieillir seule.
et mes peurs n'étaient pas encore et toujours un manque de confiance en moi, un manque d'estime, la peur de manquer d'amour d'argent...
celle de faire l'erreur de se projeter dans un avenir en gardant toujours de vieilles valeurs (qui sont mortes et ne sont plus validées par l'expérience de la mort)

j'ai aimé ma fille d'un amour avec un grand A inconditionnel et aussi avec un amour dépendant, j'ai fait mes projections sur elle comme tout parents. Nos enfants deviennent alors le reflet de ce que nous n'avons pas pu être ou faire....
Erreur de ma part.
Et si le rôle de ma fille avait été de me mettre face à mes croyances pour justement les travailler et les annuler ???
peut être était ce un contrat d'âme à âme...
puis son parcours ainsi que le mien, obligent les mémoires familiales à se réveiller.
il est bien connu qu'un dc réveille de vieilles histoires souvent enterrées bien profondément par les membres de cette même famille...

J'ai donc appris à penser par moi même et non plus selon l'éducation que j'avais reçu.
alors il a bien fallu me dégager de toutes ces croyances erronées, cela a créé de grosses vagues qui a ébranlées tout le monde autour de moi et notamment mes frères et sœurs.
je me suis libérée d'une emprise, d'une façon de se comporter, d'une façon de pensée, d'une façon d'agir...
je suis devenue l'électron libre qui n'a alors plus les mêmes attachements que ma famille.
j'ai été aidé par une émotion, la colère, mais une colère saine qui m'a permis de dire stop a ce qui ne me convenait pas.

tout part alors de moi, de mes réflexions, mes déductions et non plus des autres.
je laisse les autres lorsqu'ils ont un mode de pensée différente des miennes, c'est leur droit, mais mon droit à moi est aussi d'avoir les miennes.

en s'aimant suffisamment, nous n'avons plus besoin de nous remplir de l'amour des autres, nous pouvons alors accueillir leur amour librement.
en ayant confiance en soi, nous n'avons plus besoin du support de l'autre, de sa béquille, pour nous réaliser.
ce qui a l'avantage aussi, c'est qu'ils ne sont plus responsable de notre bonheur, de nos échecs.... c'est aussi une libération pour eux.
Nous acceptons que l'autre n'était pas là uniquement pour remplir notre petite vie, c'est impossible de demander à l'autre de nous aimer, de nous aider, de subvenir à nos manques, c'est à nous de le faire.
et c'est en comprenant tout cela que la culpabilité, la tristesse a disparue, ainsi que le manque.
ma fille comme tout nos êtres disparus prennent alors une autre place, plus véritables, plus efficaces pour nous.
Ils étaient libre de leur vie, de leur choix, avaient aussi leur vérité à comprendre, ils nous ont choisis alors pour les aider à faire des prises de conscience comme support, et non comme agisseurs de leur choix de vie.
c'est ma conception, ma compréhension de vivre la mort de l'autre.
Il y a de l'amour là dedans, et c'est un amour qui laissent libre tout le monde.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Méduse le 18 Novembre 2013 à 13:16:34
Bonjour à toutes et à tous.

Petite-fée, juste un petit mot pour te dire à quel point mon cheminement et ma quête ressemblent aux tiens, sauf que les relations avec ma famille n'ont pas changées, mais je dois être plus âgée que toi et que je ne fais qu'à ma tête depuis bien longtemps.

Méduse
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 18 Novembre 2013 à 13:51:51
Ils étaient libre de leur vie, de leur choix, avaient aussi leur vérité à comprendre, ils nous ont choisis alors pour les aider à faire des prises de conscience comme support, et non comme agisseurs de leur choix de vie.

C'est une grande vérité petitefée !
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 18 Novembre 2013 à 20:37:28


L'Esprit et la Conscience :

faisant suite à la page 35, où je laisse un lien sur la conférence de Philippe Guillemant, si dessous la vidéo conférence :

 http://www.doublecause.net/index.php?page=Esprit_Conscience.htm


Dans la conférence ci-dessus, j'explique les fondements physiques qui permettent de faire émerger la fonction de l'Esprit à partir de nouvelles conceptions du Temps et de l'Information. L'idée principale est de considérer un espace-temps flexible (le cylindre ci-dessous) qui évolue non pas dans le présent mais simultanément dans toute son étendue du passé vers le futur. Je montre que la fonction de la Conscience est alors de permettre l'enregistrement dans l'univers des informations dont il a besoin pour se structurer. La mécanique étant cependant indéterministe, l'espace-temps futur ne reste que partiellement configuré à partir du présent et c'est heureusement ce qui lui permet d'évoluer. La fonction de l'Esprit est alors de contrôler cette évolution en configurant le futur par l'introduction d'informations dans le cerveau, via la prise de conscience.
 La conscience apparaît ainsi comme une interface entre l'Esprit et le cerveau qui, sans présence d'Esprit, reste entièrement passive, contrôlée par l'ego et dotée d'un libre arbitre illusoire.
 Moi, cette dernière phrase, elle me scotche sur place  :o



Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 18 Novembre 2013 à 21:08:48
Bon, j'avoue que j'ai pô tout compris, mes p'tits neurones plus habitués à la philo rechignent "légèrement" quand la physique fait son entrée. :-[
mais dans l'ensemble, ça m'a interpellé, notamment vers 37mns d'écoute, le libre arbitre.....
Willy, si tu peux nous débriefer en plus simple ça serait cool de ta part, merci  :)

et pis, j'en ai d'autres, encore des conférences à vous faire écouter,

signée :
l'agitatrice de méninges  ;D ;D ;D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 18 Novembre 2013 à 22:18:29
j'avoue être mis  assez KO par cette conf   :P mais bon .. je vais essayer de réécouter et si je peux faire un commentaire je reviens promis  ;D 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 18 Novembre 2013 à 23:17:50
très bon chemin de deuil Petite Fee. Content de te relire Willy. Dédale : le dernier livre de Thich Nat Hanh est paru "La peur"

Je vous rappelle tout de même que Matthieu Riccard est un bouddha vivant, il est français en plus vous vous rendez compte de la chance que nous avons ? Ni Arnaud Desjardins, ni Deepak Chopra, ni Eckart Tolle, ni Krishamurti, ni La Prophétie des Andes, ni Amma, ni Lama Denis, j'en passe et des meilleurs ne peut parvenir à sa réalisation, il est "omniscient".


MATHIEU Riccard ne vous fera pas boire du Pastis, c'est un chemin direct vers notre véritable nature humaine.

lecture :   "Plaidoyer pour le bonheur".


Désolé je n'écris pas toujours des volumes, mais c'est pour ne pas ennuyer les gens qui me lisent et susciter leurs baillements.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 18 Novembre 2013 à 23:25:05
alors je prendrais bien un petit riccard  pour trouver le nirvana  ;) 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 19 Novembre 2013 à 04:45:23
sur la conf , je pense que c'est pas clair du tout  ??? Pour la physique actuelle c'est le principe holographique qui domine et pour ce principe  l'information ne disparaît jamais , c'est une loi de la physique ,  l'univers est  une sorte d’illusion d'optique d'espace - temps -matière  , un hologramme en 4 D .  (voir LEONARD SUSSKIND ) .  Pour ceux intéressés par la physique actuelle  http://www.amazon.fr/Trous-noirs-La-guerre-savants/dp/2221106717 (http://www.amazon.fr/Trous-noirs-La-guerre-savants/dp/2221106717) .  Après ,  comment la conscience ou le libre arbitre se placent la-dedans  ? et comment ça fonctionne  ? Je crois que la conscience est en dehors de tout cela (avis perso)  . Les Upanishads parlaient déjà de la Maya , la grande illusion du Monde qui nous entoure et de  l'akasha ,  la matrice  information-mémoire  vivante qui est indestructible .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 19 Novembre 2013 à 09:52:03
pour moi, ça s'ra un p'tit kir (ben oui, j'suis blonde!!!) ;)

ok, tu me rassures, Willy, j'ai aussi eu du mal, pas clair pour moi.
Effectivement par rapport aux hologrammes, ça m'a heurté les neurones.
La conscience, il faudrait que je réécoute, car effectivement je n'adhère pas particulièrement, pas à tout en tout cas.
en ce qui concerne le libre arbitre, je trouve la démonstration intéressante.
cela rejoindrait CGJung, dans le principe d'individuation, l'effet miroir, là, ça m'a bien parlé.
Il développe les coïncidences comme une répercussion d'une double causalité, j'aurais plutôt envie de remplacer les coïncidences par les actes manqués, ce qui pour moi, n'est pas la même chose.

Les coïncidences sont un signe de l'instant présent, et notamment concernant une direction à prendre, une affirmation par rapport à une question que nous nous posons.
par exemple, je me posais souvent la questions de continuer ou non mon travail actuel, et à chaque fois que je me posais la question dans les heures qui suivaient j'avais un nouveau client ou rendez vous.

un acte manqué est accroché au passé, il nous renvoie sans arrêt au passé, idem pour les schémas à répétitions, ce qui doit logiquement nous faire comprendre que nous ne sommes pas en accord avec nous même, ou qu'il y a une révision à faire...

c'est tout de même intéressant d'écouter une conférence où justement nous ne sommes pas d'accord sur tout, car cela nous pousse aussi à préciser notre point de vue et donc, nous faire avancer toujours et encore sur notre chemin de vie.

Qui a lu "la formule de Dieu" ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 19 Novembre 2013 à 16:06:48
petitefée ,  essayons de réfléchir ensemble  sans parler de physique quantique , relativité générale , entropie etc ... mais juste sur la vision d'un "univers holographique"  vu par la physique maintenant  (voir le passionnant  Leonard Susskind )  .

Donc qu'est ce qu'un hologramme ? c'est  une image en relief  3D qui apparaît quand on éclaire avec un rayon laser un plaque en verre sur laquelle se trouve l'information de l'image , le fait remarquable est que si on brise la plaque en verre et qu'on éclaire un de ses morceaux  , l'image 3D apparaît comme avant donc chaque partie du Tout  contient le Tout .

On trouve , dans les détails ,  comment fonctionne un hologramme en tapant dans Google 'hologramme"  :)

Maintenant , si  l'univers est un hologramme dynamique  vivant  4 D d'espace - temps et de matière  , l'espace- temps et la matière sont des sortes de projections  d'une information dynamique   qui évolue  et enrichit cette projection - illusion ,  cette projection c'est le monde phénoménal des formes éphémères  que nous voyons dans  ce monde où rien ne dure , on le sait bien !

Mais il existe le noumène , la Réalité en elle même  ,  qui est l'information ,  l'information est la chose réelle  et il existe une sorte de  support dont chaque partie contient la   totalité , c'est le principe même de l'hologramme  .

Et si on continue l'analogie , notre Univers c'est la photographie interactive  de quoi ? On retrouve l'allégorie de la caverne de Platon ?

Je  vais faire plaisir à sam ,  Thich Nhat Hanh l'exprime très bien avec l'histoire de la  petite flamme éphémère  dont l'essence est éternelle et qui apparaîtra toujours  quand les conditions sont favorables cela est hors du temps et de l'espace qui ne sont que des projections .

Réfléchissons alors  sur ce qu'est une pensée  ?  est- elle la suite d'un processus de causes à effets ? une pensée est une information qui prend forme dans notre cerveau , est elle localisée quelque part ?  le cerveau est matériel et est dans l'espace temps ,   mais il produit des pensées ,  de l'information qui s'enregistre sur le  support global vivant  de l'hologramme - Univers ,  comme pour l'hologramme de l'image 3D  dont l'information est sur une plaque de verre ?  
 
Il y a donc un échange entre l'image - univers   (cerveau)  et son information ?   il y a comme un phénomène de réflexion ? Donc nous influençons l'univers juste en pensant ?  nous changeons sa structure car cet hologramme est dynamique contrairement à l'hologramme courant  d'une image 3D dont l'information est figée une fois pour toute sur la plaque de verre .  

Maintenant si une pensée - information ,   en alimentant l'information-réalité  globale ,  peut  "changer  quelque chose"   il est possible que l'espace - temps  qui n'est qu'une projection-illusion  soit modifié sur tout ses axes  ? (pour essayer d' expliquer les synchronicités) ou les curieuses coïncidences  liées  à nos pensées ?    

Pour l'inconscient collectif ou les champs morphiniques de Rupert Sheldrake‎  ( à ce propos on a découvert récemment  que  les arbres aussi communiquent entre eux à distance )  Il s'agit peut être  d'échanges entre une réalité - informationnelle  non locale  et de notre Univers - illusion  ? ça revient à la matrice akashique des Védas . 
 
Mais , à mon avis à un degré supérieur on ne peut rien séparer entre l'hologramme , le support  et l'information , la "chose photographiée"  et son  interaction avec sa projection  c'est pourquoi , je pense  que   la dualité est une conception erronée et que tout est bien "réel"  à sa manière .

Ce qui est certain c'est que ce Tout ne se résume  pas à ce qu'on voit comme notre réalité .  Notre petit bocal - univers existe bien mais il est plongé dans un océan immense  qui nous échappe .  Mais ce qui est intéressant c'est de découvrir qu'on se trouve  bien dans un bocal   8)  et de soupçonner l' océan .    
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Ladyhawk le 19 Novembre 2013 à 18:20:50
@ petitefée, Willy etc ...
incapable de vous lire aujourd'hui ...,
je réagis cash quand même :
qu'est-ce (véritablement !!) qu'un deuil pathologique ?
9 jours avant l'anniversaire de la naissance de mon fils, Bertrand,
(ses 36 ans ...
il est parti de l'"autre côté" à 2 ans 1/2 ...)
la pression monte, monte, monte !!!!
Cauchemars à répétition etc ...
J'ai beau me dire chaque année qu'il faut que je me maitrise, je le veux !!!!!
Mais je n'y arrive pas !!!!!
Mes lectures ne suffisent pas à apaiser ma douleur ...
Que faire d'autre ???
Trop dur !!!   :-[



Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 19 Novembre 2013 à 20:39:03
Ladyhawk, je t'ai répondu en MP.

Willy, la pensée est créatrice , je suis d'accord avec toi. et nous ferions bien de le savoir sérieusement, car toute forme de pensée est dans son potentiel réalisable si les données extérieures énergétiques sont favorables...
par contre la réalisation de notre pensée ne se matérialise pas forcément comme on l'avait pensé au départ.

ex : je souhaitai il y a qlq années faire un voyage à NY, je me suis visualisée me promenant dans les rues de NY, avec émotions, et le plus de précisions possibles. Pour moi il était évident que je me paierai le voyage, ce qui sous entendait aussi  progression professionnelle.
et bien , je suis partie à NY, mais j'ai gagné ce voyage...
là haut, ils ont beaucoup d'humour....

je vais relire les docs que j'ai sur les Noumènes, car il est vrai que je n'ai pas tout saisi :-[

toute pensée s'inscrit dans les annales akashiques, ok aussi.

je suis quasi d'accord avec tout ce que tu dis Willy, sauf un point, plus basé sur la construction psychologique de l'être humain, mais là aussi, c'est un point de vue perso et non une vérité.

Mais , à mon avis à un degré supérieur on ne peut rien séparer entre l'hologramme , le support  et l'information , la "chose photographiée"  et son  interaction avec sa projection  c'est pourquoi , je pense  que   la dualité est une conception erronée et que tout est bien "réel"  à sa manière .
mais peut être qu'ici je n'ai pas la même conception que toi, de la dualité.

pour moi, la dualité est une conception, une mémoire invalidante dans notre compréhension de cette réalité.
ce qui amène la différence entre les "actes manqués" et les "coïncidences".


Un acte manqué s'apparente à une erreur, un raté dans une action aisée. Le sujet se demande comment il a pu en arriver à un tel échec dans la réalisation de son action. Le lapsus en est l'exemple le plus connu.
l'acte manqué résulte d'une mémoire en nous non résolue, c'est ce qui créé la dualité et renforce l'égo !
l'acte manqué nous indique que nous ne sommes pas claire avec nous même, et que nous nous mettons nous même des bâtons dans les roues.

et là, j'en reviens avec le principe d'individuation de CGJung. plus nous faisons un travail sur nous même, en spy, en méditation, en prise de conscience, et plus nous annulons ces mémoires qui nous relie au passé, ce sont ces mémoires qui nous empêchent d'accéder à cet état de plénitude et de grand tout.
cela peut être provoqué par une situation artificielle, comme la prise de psychotropes et qui est une illusion par contre, ou comme une NDE.
la NDE, nous permet d'accéder involontairement à cette connaissance et lorsque l'on en revient, le neurones du cerveau n'ont plus le même positionnement  :o

les coïncidences, ok avec toi, Willy, ce sont des synchronicités qui nous oriente vers la bonne direction.


Mais , à mon avis à un degré supérieur on ne peut rien séparer entre l'hologramme , le support  et l'information , la "chose photographiée"  et son  interaction avec sa projection  c'est pourquoi , je pense  que   la dualité est une conception erronée et que tout est bien "réel"  à sa manière . alors, je pense, que ce qui nous sépare c'est notre subconscient, la façon dont nous pensons le monde, là façon dont notre éducation nous a forgé, nos mémoires, notre incomplétude.

mais je ne sais pas si j'ai réussi à t'expliquer ce que je ressens.

parce que ça a l'air tout simple comme cela , mais pourquoi a t'on alors autant de mal à être simplement dans ce grand tout, il y a bien quelque chose qui nous freine ?     
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 19 Novembre 2013 à 20:43:05
mais tu as raison la dualité est une conception erronée et que tout est bien réel, en fait , nous disons la même chose mais d'une façon différente :P?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 19 Novembre 2013 à 20:45:00
holala, en fait, je chipote, je chipote,  : :-[ :-[
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 19 Novembre 2013 à 22:53:14
oui petitefée j'ai compris ce que tu dis et  je vais essayer de répondre à tes questions . Je  reprends  ce que j'ai voulu exprimer  mais c'est pour structurer un peu mieux  .

Donc  , ce qu'il faut retenir  (enfin c'est ce que j'ai retenu)   de ce que nous dit la physique récente  sur la nature de notre "réalité observable " , c'est que  l'Univers ressemble à un hologramme  et pour un hologramme l'information est sur la plaque de verre , l'information n'est pas dans l'image 3D .  Pour créer l'hologramme il faut éclairer une plaque de verre  avec un rayon laser .

Cela veut dire que l'information est ce qui structure l'Univers à un niveau fondamental , il y a donc une "réalité plus profonde"  qui est  l'information . Comme l'Univers est en mouvement (contrairement à l'image 3D statique   d'un hologramme photographique) , l'information de l'Univers est dynamique donc en évolution ? et il y a ,  dans ce cas un   échange entre l'image  (Univers) et son information ?

C'est ce que j'en  déduis ?  mais c'est une extrapolation de ma part  qui me semble quand même logique ? Ensuite tout ce qui est information doit être mémorisé et structurer l'ensemble , c'est comme si l'image d'un hologramme pouvait envoyer des informations sur la plaque de verre et donc se modifier dans l'ensemble de toutes ses parties . C'est comme un feedback  .

On pourrait presque expliquer les champs morphiques  de  Rupert Sheldrake juste avec cette idée . Car l’expérience acquise par un membre d'une espèce animale serait transmise à l'information globale qui la retransmettrait à tout les membres de la même espèce , c'est exactement ce que  Sheldrake a montré .  

Mais tout cela est très proche du concept de la mémoire de l' akasha  . Donc les pensées humaines aussi peuvent agir sur l'ensemble de l'humanité on reçoit peut être des informations inconsciemment  ? ce qui pourrait peut être aussi expliquer l'inconscient collectif  etc .. ?  

 Pour la dualité j'y reviendrais car il n' est pas évident de localiser ces mémoires informationnelles   puisqu'on a un système évolutif  complémentaire   qui enregistre l'information , la retransmet etc ..     donc la dichotomie  corps / Esprit ou matière / information n'est pas si  radicale que ça  ?

En tout cas cela me semble plus complexe ? de toutes façons une vraie connaissance globale de l'Univers doit inclure la psychologie humaine et la conscience ,  Roger Penrose  travaille là  dessus aussi et c'est pour ça que  les neurosciences sont utiles mais on arrive à une sorte de limite conceptuelle comme en mécanique quantique car on observe que  l'image d'une réalité plus profonde . Il y a plusieurs niveaux de réalité interdépendants   et idem pour la conscience .                
  

principe de l'hologramme : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hologramme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Hologramme)  

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Novembre 2013 à 10:10:38
cela expliquerait beaucoup de choses et notamment la télépathie aussi, qui est sur le même principe.
par contre je me suis posée la question sur la dualité.
il me semble que la dualité (dans le sens opposé) est née dès la création de la matière.
il y a toujours un négatif et un positif (en polarité)
l'aimant son positif attire son négatif, mais rejette un autre positif.
les électrons, les protons ont des polarités opposées.
le soleil (le feu) l'eau, terre et air, le féminin et le masculin.
Annick de Souzenelle le mentionne aussi dans le "féminin de l'être"
Nous avons été "privé" de notre opposé ou complémentarité et nous le recherchons soit dans l'autre avant de le chercher dans nous même.

la dualité revêt en premier une opposition, et c'est lors de son acceptation qu'elle devient complémentaire.
en psycho ça fonctionne, en physique je ne sais pas....
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 20 Novembre 2013 à 11:26:41
oui il y a dualité  en psycho sûrement comme on essaye de décomposer et d'opposer pour comprendre comme pour  le feu , la glace , le jour la nuit , blanc , noir  etc ...    mais au niveau fondamental ,  Pascal a cette  intuition de la non-séparation dans la Nature,  « Les parties du monde ont toutes un tel rapport et un tel enchaînement l’une avec l’autre, que je crois impossible de connaître l’une sans l’autre et sans le Tout». c'est le premier stade de non dualité , le second stade c'est que ce Tout est non séparé de la conscience tout comme les sons n'existent pas en dehors de l'instrument de musique qui les joue,  les objets du monde n'existent pas en dehors de l'âtman. Le rapport entre le monde et l'âtman,  est le même que celui d'une note de musique par rapport à l'instrument de musique: le monde est pour ainsi dire joué par l'âtman . Le monde est un phénomène au sens grec du terme, c'est à dire une manifestation de l'âtman, tout comme les sons musicaux ne sont que des manifestations du jeu de l'instrument de musique, et n'ont pas d'existence en eux-mêmes .  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Novembre 2013 à 11:56:46
ce qui revient à dire que nous manifestons à travers la matière, le divin.
Que la matière nous permet alors aussi de manifester le divin en nous.
c'est un support dont nous avons besoin, encore tant que nous sommes encore dans cette dualité.
et plus nous fusionnons les côtés opposés, plus nous raisonnons avec la non dualité, le un.
plus nous sommes en accord avec nous même et moins nous avons d'oppositions en nous.
ce qui revient à dire "tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut"

donc la matière aurait une charge négative et la source divine une positive ?
en chassant qu'il y a des sous groupes dans la matière à charge et positive et négative.
la lune est de polarité négative, le soleil positif
le féminin négative, le masculin positif
l'intuition négative, l'action positive
la terre de consistance négative, le ciel positif...etc etc...
évidemment le négatif n'est pas le mal mais juste une polarité, une force attractive.

et ces 2 polarité se mettent en mouvement avec l'attraction, la répulsion, la cohésion et l'adhésion ?
 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Novembre 2013 à 11:59:03
pas "chassant" mais "sachant" oup's acte manqué !!!!

le yin et le yang et dans le yin il y a le yang et dans le yang il y a le yin
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 20 Novembre 2013 à 12:14:21
regarde un atome c'est une unité (neutre)   avec  des électrons  (charge négative) et le noyau (charge positive)  c'est comme ça qu'on l'explique , c'est notre façon de voir les choses ,  mais l’électron a t il une  charge  en lui même ?   ou a t-il   cette "qualité"  qu'en interaction avec un noyau ?

Mais comme on veut décomposer pour expliquer on explique en termes d'opposés ou de complémentarités ,  comme en physique quantique on parle de complémentarité onde/particule mais la réalité , c'est ni l'un ni l'autre c'est autre chose il faut inventer un autre langage et penser différemment .

C'est pour ça que la physique quantique est passionnante car elle remet en cause tout les préjugés mentaux sur l'espace , le temps etc ..

C'est comme  la mesure et le mouvement , on décompose le mouvement en une infinité de positions mais est ce que cela est une réalité ? Le mouvement ne serait - il  pas  Un ? Vouloir décomposer ne serait il pas  illusoire ?  Bergson en parle très bien , c'est même toute sa démonstration  .

L’occident croit en la  mesure mais l'orient (Inde) pense que la mesure est une illusion , comme quoi on est  bien conditionné par toute  une culture ou une façon de penser ?  

Je l'ai déjà cité ( Borges)  mais c'est à mon avis très juste

"Nous , hommes , avons rêvé le monde « solide , mystérieux , visible , omniprésent dans l'espace et fixe dans le temps » mais les failles de cette construction – le regressus ad infinitum des  arguments de Zénon – dévoilent le carractère d'irréalité du monde « nous avons permis qu'il y eut à jamais dans son architecture de minces interstices de déraison , pour attester sa fausseté"      

Si l'Univers est la projection d'un hologramme , au delà de sa résolution on s'aperçoit de l'illusion (pensée perso)  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Novembre 2013 à 12:47:20
comme quoi on est  bien conditionné par toute  une culture ou une façon de penser ?  
et c'est pas facile de lâcher une éducation pour penser différemment.


ça me fait penser aussi aux nombres relatifs :

(+3)+(-3)=0, le plus et le moins fusionnent et deviennent neutre.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 20 Novembre 2013 à 12:52:43
oui bon exemple mais est ce que du 0 on  "retrouve"    2 opposés ?  8)  est ce qu'on peut décomposer le 0 ?  :) 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 20 Novembre 2013 à 13:06:57
j'ai repéré un livre qui semble pas mal http://www.amazon.fr/Petit-trait%C3%A9-int%C3%A9rieure-Fr%C3%A9d%C3%A9ric-Lenoir/dp/2266233149/ref=pd_sim_b_4 (http://www.amazon.fr/Petit-trait%C3%A9-int%C3%A9rieure-Fr%C3%A9d%C3%A9ric-Lenoir/dp/2266233149/ref=pd_sim_b_4)  Petit traité de vie intérieure de Frédéric Lenoir

je cite une des critiques

"Frédéric Lenoir adresse ses réflexions philosophiques sur le sens de la vie à tous ceux qui ont déjà compris que l'essentiel de ce sens n'est pas l'extériorité mais bien l'intériorité. Dans une société du paraître, des fausses idoles et valeurs il démontre si besoin est que chacun peut créer du sens, diriger sa vie en privilégiant l'être et non l'avoir. L'auteur a le mérite de nous proposer un essai sur ce thème qui se caractérise par sa clarté et son accessibilité. A lire et à méditer."
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Novembre 2013 à 13:07:51
et non, le + et le - on fusionnés, c'est neutre, c'est l'unité ou le tout.
20/20 petite fée et willy ;D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 20 Novembre 2013 à 13:10:37
bon ok 20/20 pour petitefée  je m’incline avec mon 0  :(        ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 20 Novembre 2013 à 13:17:28
d'ailleurs le bilan énergétique de l'Univers est = à 0      puisqu'avant le big bang  ,  si  il n'y a rien :  ZERO   énergie et comme l’énergie se conserve  toujours c'est une loi de la physique ,  entre énergie potentielle et énergie cinétique  le bilan est strictement nul .   8)      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Novembre 2013 à 13:17:48
"Frédéric Lenoir adresse ses réflexions philosophiques sur le sens de la vie à tous ceux qui ont déjà compris que l'essentiel de ce sens n'est pas l'extériorité mais bien l'intériorité. Dans une société du paraître, des fausses idoles et valeurs il démontre si besoin est que chacun peut créer du sens, diriger sa vie en privilégiant l'être et non l'avoir. L'auteur a le mérite de nous proposer un essai sur ce thème qui se caractérise par sa clarté et son accessibilité. A lire et à méditer."

l'avoir et l'être.
dans l'avoir il y a un extérieur (voiture, maison etc....) donc 2, donc dualité ou opposition.
dans l'être il y a le un, donc union (mais dans cette union, il peut y avoir des oppositions des dualité qui doivent être fusionnées pour reformer l'unité....

en fait, comme dans la physique tout peut être sécable....
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 20 Novembre 2013 à 13:21:39
peut être que tout a été divisé au départ et que ce tout essaye de retrouver l'unité originelle ? c'est pas gagné  comme vision philo  :) mais c'est une bonne idée  ;)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Novembre 2013 à 13:32:29
pas si sur, regardes.
comme tu dis il y a eu division, séparation, et création de la matière, avec la création de la matière, la vie et la mort oscillent entre les deux, la vie et la mort ont leur source dans la création de la matière.

et lors de la fusion avec l'unité originelle, plus de vie plus de mort, mais l'omniscience, l'omnipotence et omniprésence. :D
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 20 Novembre 2013 à 13:40:03
oui et ça revient à Plotin quand il dit que le temps c'est "la chute de l'âme dans le corps" ,  en fait tout se rejoint ! la chute dans la matière ,  l'épreuve , la nostalgie de l'unité (source peut être de nos conflits intérieurs ? )  .  On a  des approches différentes mais on aboutit  aux mêmes conclusions ,  ça veut dire qu'il y a un sûrement des   éléments  de vérité dans tout ça  ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Novembre 2013 à 13:46:59
c'est ce que dit Annick de Souzenelle aussi , lorsqu'elle parle de l'exil.
oui, tout revient vers un même point unique, on tourne autour comme sur la périphérie d'un cercle, et le centre est là à l'intérieur de ce cercle, le point.
On se positionne différemment sur le diamètre pour avoir à chaque fois une nouvelle vision, mais le regard est toujours dirigé vers ce centre.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Novembre 2013 à 13:52:41
puis l'expulsion du bébé en dehors du ventre de la mère, de la matrice, qui en donnant la vie fait naitre la mort.
l'âme s'incarne au premier souffle du bébé, "quand Dieu souffle dans les narines de l'homme et l'homme devint une âme vivante"
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 20 Novembre 2013 à 13:53:11
on regarde la même chose sous différents points de vue  .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 20 Novembre 2013 à 14:06:25
je vais méditer............  ;)
Willy bonne après midi
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 20 Novembre 2013 à 14:53:42
Non, quand on meurt on se dissout, on devient atome, puis particlues insécables, presque rien, mais il y a l'énergie,  la conscience qui continue, qui erre sans aller quelque part, sans venir, sans partir, s'incarnant, se désincarnant, de vies en vies, à chaque vie on se cristallise par attachement au monde extérieur, d'où ce "je" illusoire qu'on crée sans cesse de vie en vie.

Lorsqu'on meurt les illusions son très fortes et elles nous entrainent vite vers d'autres états d'existence si on ne pratique la méditation. En fait, c'est comme dans les rêves, voyez combien il est difficile de se rendre compte qu'on rêve en plein milieu du rêve, en plein milieu de toutes ces visions qu'on cristallise. La mort c'est pareil sauf qu'on ne se réveille pas de la même façon, on risque selon notre karma de s'incarner dans d'autres états ou formes d'existence si on est entrainé par ce qu'on voit, alors qu'en rêve on se réveille et on est la même personne . C'est la raison pour laquelle il nous est presqu'impossible de nous souvenir de nos vies passées. A moins de réaliser l'éveil, l'état que a atteint le bouddha on ne peut pas être conscient de ce cycle.

Mais je vous ai posté une vidéo de Matthieu Riccard qui vous montre ce qu'est une personne qui est presque comme  le bouddha historique il y a 2500 ans.  Il n'y a rien à dire de plus qu'à regarder la vidéo...
Les élucubrations mentales sont interminables, surtout lorsqu'on parle de philosophie, de religion, de spiritualité on s'emballe vite avec des millions de références balancées tout azimut (raison pour laquelle il y a plus de 10000 personnes qui sont venues sur ce fil!). A quoi sert de passer autant de temps à lire, à aller aux conférences, à attiser sa curiosité à propos de tout, alors qu'on est déjà le résultat de notre quête finale?
Comme dirait un grand maitre spirituel : "on laisse l'éléphant à la maison pour aller chercher ses pas dans la forêt"


Toutefois je suis d'accord avec cette démarche qu'il faut chercher bien qu'on sache qu'on est déjà le but de ce qu'on recherche. Seulement chercher ne doit pas devenir un prétexte pour passer à côté des choses essentielles sous prétexte que ces choses ne satisfont pas notre "ego". "Non cette vision des choses ne ME correspond pas!", " JE ne suis pas d'accord avec ça", il y a d'autres voies pour MOI", "qui es-tu pour prétendre ME dire ce que JE dois faire" etc...

Mais qui est ce "je", où se trouve-t-il localisé? Dans les yeux? Nos cheveux? Nos jambes? Notre cerveau? Nos organes internes? Notre voiture? Notre bureau? Notre appartement? Notre sang? Notre ADN? Nos cellules? Notre nationalité ? Notre origine? Notre carte vitale? Tout notre être en entier intérieur et extérieur ? Qui parle? Qui pense? Qui rêve? Qui réagit quand on lit les posts des autres ?Existe-t-il? N'existe-t-il pas? y-a-t-il une réponse? N'y en a -t-il pas? Est-il au-delà de cette vie? Est-il uniquement dans cette vie?

Bon, il y a plus de 10000 personnes qui lisent les messages sur ce fil, les gens qui n'interviennent pas peuvent aussi chercher en eux ce "je"en lisant discrètement avec leurs jugements et leurs critiques silencieuses...   




   
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 20 Novembre 2013 à 17:54:06
et puis il ne faut se prendre les choses pour argent comptant: on ne parvient à la simplicité qu'à travers des efforts colossaux et ne pas prendre littéralement les mots sans réfléchir sur leur sens. Les mots, les phrases ne sont qu'un moyen de communication sans quoi il ne sera pas possible de comprendre, mais le sens des mots est la seule et véritable communication.

Sinon on serait comme cette parabole du bouddha qui dit :  "L'imbécile c'est celui à qui on montre la lune et qu'il se met à regarder notre doigt".

Je n'ai rien contre l'érudition, mais souvent elle s'arrête au domaine du mental. Je n'ai rien contre le mental mais on s'arrête souvent à lui. En gros le mental ne nous sert à rien pour être heureux.
 
C'est la raison pour laquelle j'ai beaucoup limité les références que je donne.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 21 Novembre 2013 à 19:10:15
Quand on quitte ce  Monde on erre pas , c'est pas une chemin triste et solitaire de la conscience . On  retrouve un Monde  plus vaste que celui ci  qui est le petit  bocal plongé  dans l' Océan  et on est accueilli  avec  joie et  amour  par ceux qu'on aime pour toujours  et qui nous attendent . Nous ne sommes jamais seuls à errer comme des âmes en peine  ou alors c'est un choix ?  Il y a cette force aimante au dessus de nous et en nous , libre à nous de l'accepter . Il n'y a pas de méthode pour l'amour .      
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 21 Novembre 2013 à 23:24:57
Là tu te trompes

A ton avis pourquoi les bouddhistes mettent autant d'accent sur l'altruisme, la compassion, l'empathie etc...?
C'est que tu ne te souviens plus du grand voyage, à travers des frayeurs du bardo, étape par étape, les peurs, l'inconfort de ne plus avoir de corps, la solitude immense, les épreuves si dures que tu as traversées dans ta vie précédente pour parvenir à être dans ce corps que tu habites actuellement. Si jamais tu étais conscient de tout ça, du chemin après la mort de ta précédente incarnation jusqu'à les 9 mois dans la matrice de ta maman où seul, seul vraiment seul, tu as vécu toutes ces souffrances, tu ne pourras plus philosopher sur l'être ou le non être.
Comme j'ai déjà: nous sommes déjà le résultat de ce nous cherchons. Ce grand voyage on l'a tous fait. L'amour n'est efficace que si ça devient une énergie qui guide l'esprit de quelqu'un. Mais tel que nous l"entendons il n'existe pas. L'amour n'existe pas, sinon pourquoi devons nous apprendre à aimer?

Le seul fait que tu sois né être humain à la différences d'autres esprits après le bardo qui naissent animal, c'est que le karma que tu as accumulé depuis des temps dont on ne peut voir le début, est assez bon pour que cette circonstance soit possible.


A ton avis crois-tu qu'Hitler ou Staline auraient ne serait-ce qu'une infime chance de renaître humain? (je crois que tu connais la réponse).




L'amour n'y peut rien, seul la pratique de la méditation t'ouvre à cette vérité que tu connais déjà puisque tu t'es incarné.
Vous même vous disiez être des grands admirateurs d'Eckart Tolle. Eh bien il a dit que ni le passé ni le futur n'existent, c'est toujours le moment présent. Alors chercher un résultat autre que celui qu'on connais déjà, c'est aussi  se projeter vers un futur chimérique. On attend une vérité, une réponse, alors que nous avons déjà traversé, on connait la vérité. La réponse c'est ce que nous sommes! C'est cette grande vérité que le bouddha a trouvé et qu'il voulait communiquer à son entourage en se heurtant à l'incompréhension des villageois.


Regardez Matthieu Ricard vous comprendrez la dimension d'un grand être qui a atteint l'illumination, oui je pense que je peux le dire sans crainte, il est français en plus vous vous rendez compte de cette chance, je ne connais pas d'être réalisé chez les allemands, les espagnols, les italiens, les chinois , les japonais, les coréens, les canadiens, québécois etc...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: christom le 21 Novembre 2013 à 23:40:36
Quand on quitte ce  Monde on erre pas , c'est pas une chemin triste et solitaire de la conscience . On  retrouve un Monde  plus vaste que celui ci  qui est le petit  bocal plongé  dans l' Océan  et on est accueilli  avec  joie et  amour  par ceux qu'on aime pour toujours  et qui nous attendent . Nous ne sommes jamais seuls à errer comme des âmes en peine  ou alors c'est un choix ?  Il y a cette force aimante au dessus de nous et en nous , libre à nous de l'accepter . Il n'y a pas de méthode pour l'amour . 

Enfin quelqu'un qui exprime clairement ses idées ! Pas très compliqué à comprendre enfin ce qu'est la vie après la vie.
Si ces simples phrases pouvaient enfin apporter un peu de bonheur et de réconfort à chacun ...
Merci Willy.

Christine
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 21 Novembre 2013 à 23:46:31
merci Christine , sam quand tu dis que  "L'amour n'y peut rien" je pense que l'amour c'est Tout ! et je ne parlais pas d'Eckart Tolle dans mes précédents messages mais de Maître Eckhart  qui d'ailleurs se rapprochait du Bouddhisme par certains points , moi je pense que le Bouddhisme détient certaines vérités donc je ne vais pas le rejeter mais il faut se  laisser ouvertes beaucoup de portes pour rester libres et ne pas s'enfermer dans des dogmes . C'est comme ça que je vois les choses , donc c'est personnel ,  mais je te respecte dans ta démarche et je ne pourrais jamais te juger là dessus ni te convaincre de quoique ce soit  .  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 22 Novembre 2013 à 00:15:44
il n'y a pas d'autre voie. Parce que la seule voie c'est la vraie nature de l'existence, de la vie, tant que c'est vrai on s'en fout de savoir si d'autres voies peuvent faire qu'on y parvienne, elles te diront de toute manière la même chose.
Je ne comprends pas pourquoi tu contredis une vérité que tu connais déjà pour l'avoir traversé et tant souffert (moi aussi bien sûr puisque je suis incarné dans ce corps)...tu vois ça c'est l'égo, il peut déformer ce qu'il veut...(bon je ne dis pas ça méchamment mais crûment)
Christine il n'y a rien à comprendre toi aussi tu as fait le voyage que j'ai décrit, la vérité est  déjà là.
Sinon dites-moi par quel moyen êtes-vous arrivé dans ce corps? Et dans la matrice de votre maman ? Pourquoi cette famille et pas une autre? (Ah oui Dieu a claqué des doigts et hop on est né, sperme, ovule? la nature fait bien les choses ? Le hasard? ).

L'amour n'existe pas fondamentalement. Comme "Dieu" c'est un mot qui a trompé beaucoup de gens.
De toute lorsque tu prends conscience du voyage que tu as fait pour en arriver là, l'amour est quelque chose qui va de soi.


La seule différence entre un sage et un imbécile, c'est qu'ils ont tous les deux les mêmes qualités : la sage les reconnait, l'imbécile les rejette ou fait l'autruche. 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: LILI0824 le 22 Novembre 2013 à 13:32:48
Oui, c'est tout à fait ce à quoi nous sommes confrontés.

La semaine avant le décès de mon mari, il m'est arrivé des choses étranges. Et la semaine après son décès, également.
J'ai osé en parlé à la psy, qui m'a dit : c'est que vous fonctionnez ainsi, donc vous créez ce que vous pensez.
Pourtant, il y a des choses auxquelles je n'avais jamais pensées.

J'ai essayé d'en parler à ma fille, qui m'a dit : N'importe quoi : t'étais pas dans ton état normal, tu ne l'es toujours pas.

Elle a fait des études de physique/chimie, et pour elle, toute chose à forcément une explication logique.

Donc, je me tais. Et j'essaie de me persuader que c'est moi qui fonctionne ainsi.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 22 Novembre 2013 à 14:39:46
si vous avez le temps pour écouter  :  "La science et la spiritualité, les progrès de la science"   avec Jean Staune  sur France Culture  


http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4402925 (http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4402925)

"Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup y ramène" (Louis Pasteur)
"J'ai jusqu'ici plusieurs fois décrié l'obscurantisme dans lequel nous plonge la pensée matérialiste."
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 22 Novembre 2013 à 16:13:02
Sam, j'ai écouté ta vidéo p37, Matthieu Ricard.
dont tu nous marques qu'elle fait réponses à nos demandes explicatives.
hors elle n'a pas répondu aux explications que je te demandais aussi.
IL parle de l'interdépendance, reprend même un phrase de Gandhi, Hindouiste, "Nous devons être le changement que nous voulons voir dans le monde".
que dans le monde des phénomènes nous solidifions par nos pensées ses phénomènes. (maître Eckart en parle)...
l'interdépendance est universelle,
que ces mêmes phénomènes existent sur le principe de l'interdépendance ( ce que la physique quantique explique bien)
aborde les toxines mentales, avec la conscientisation, la compréhension de nos modes de fonctionnement (ici la spycho jungienne et lacanienne maitrise bien cela aussi)
le développement des qualités humaines, l'altruisme, la compassion, le courage, la bienveillance... les religions abordent aussi les vertus.
que la prise de conscience élargit justement la conscience.

Je n'ai rien appris que je ne savais déjà, que cela soit dans l'hindouisme, dans la psychologie, dans une autre forme de spiritualité.
toutes en reviennent à la même chose, sous des formes différentes.
Même le chamanisme développe tout ce qui a été développé dans cette vidéo.



  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 22 Novembre 2013 à 16:20:53
Tout à fait petitefée  , je ne voulais pas le relever mais  Matthieu Ricard   répète des idées déjà développées par beaucoup de gens et par  notamment aussi  Krishnamurti . C'est limite de l'escroquerie intellectuelle ça  n'apporte rien on connait déjà tout ça  .  
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 22 Novembre 2013 à 16:23:41
Nous créons le monde avec nos pensées.
La psy a raison.

Victor Hugo: un homme au bon karma, car dans le paysage de la littérature française les écrivains qui ont été vraiment heureux se compte sur le bout des doigts, pour moi il y a aussi: Voltaire, Montaigne, Rabelais  

après la mort on est seul, seul seul: on erre sans famille, sans amis, sans personne, sans corps, sans âme, seul. On se rend compte que la vie qu'on vient de quitter n'est qu'une illusion qui s'éteint, mais on a l'impression que ce que nous expérimentons nous l'avons déjà vécu (d'où les impressions de "déjà vu" qu'on a dans cette vie) un  nombre de fois incalculable. On lit dans les pensées des gens, on a l'impression de posséder des pouvoirs car on n'est plus limité par le corps et le matérialisme, dès qu'on pense à un endroit on s'y trouve instantanément, le temps n'existe pas (j'en ai déjà parlé). Après avoir erré quelque temps dans cet état on se rend compte que ça n'a pas de sens, on prend conscience qu'on est un esprit sans corps, et il nous trouver une matrice, revenir s'incarner sur terre car nous avons le désir de réaliser le véritable sens de l'existence...  C'est semblable aux rêves, mais déjà expliqué la différence. Bien entendu dans cet état, on n'a plus de famille, plus de proche on s'éloigne de cette vie pour aller dans une autre vie et c'est notre karma qui nous y conduit. Voilà le cycle interminable dans lequel nous tournons.
Même si vous pensez que c'est de la théorie, quelles que soit vos croyances, ce voyage vous l'avez fait! et moi aussi.  

Je ne vous apprends rien de plus que vous ne sachiez déjà, je vous aide simplement à vous en ressouvenir.  


Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 22 Novembre 2013 à 16:33:04
Matthieu Ricard ne vous apprendra rien que vous ne sachiez déjà. Le Bouddha historique a révélé la véritable nature de l'être humain, des gens qu'ils croisaient, il ne leur a rien appris de nouveau.


Il faut que vous sachiez aussi que Matthieu dans une conférence publique où assistent plus je ne sais combien de centaines de personnes ne peut pas parler des enseignements profonds et secrets qu'il a reçu de ses maitres. Mais sa personne est un exemple qui vous montre que c'est intégré en lui. Ce que Matthieu ne vous dit pas je vous en parle un peu. Mais comprenez bien que Matthieu a reçu des enseignements de ses maitres 1000 fois plus importants et profonds que moi. Ce qu je dis sur les bardos, il pourrait vous le dire 1000 fois plus clairement que moi.

j'avais dit précédemment : "c'est au prix d'un effort immense qu'on parvient à la simplicité"


Je ne vous conseille pas la plupart de ses livres car trop scientifiques (il a fait une thèse en physique moléculaire  je crois), mais lisez au moins "Plaidoyer pour le bonheur".
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 22 Novembre 2013 à 16:37:16
Matthieu Ricard a une formation en biologie il n'est pas physicien.  Et si il ne peut pas parler  "des enseignements profonds et secrets qu'il a reçu de ses maîtres" mais juste répéter des choses et les faire passer pour des idées  nouvelles venant de lui , excuse moi, mais pour moi ça n'a pas de valeur ,tout comme le fait qu'il y  a des centaines de naïfs qui viennent l'écouter et acheter ses livres . L"habit ne fait pas le moine .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 22 Novembre 2013 à 16:50:31
Détrompes toi au contraire de la simplicité il  est très prétentieux et malhonnête .  

Écoutez jusqu'au bout ,  Monsieur M Ricard  prend  le ton pédagogique   d'un prof principal de sixième pour nous  distiller ses vérités sous fond de banalités édifiantes  .  On  n'oublie pas  sa  com au passage  pour vendre ses bouquins de photos   http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=209775 (http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=209775) mais sous la robe d'un autre  maître  "plein d'amour et de sagesse"  en France , on découvre  des abus sexuels sur des  jeunes femmes  dans un temple  bouddhiste des Cévennes , drôle de spiritualité ?  ???  Et là Monsieur Ricard sur un cas concret , il ne dit rien ! lui qui prêche l'amour il ne dit rien NO COMMENT !    ils ne sont pas  tous  comme ça et heureusement !  Thich Nhat Hanh est bien à mon humble  avis ...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 22 Novembre 2013 à 19:00:38
après la mort on est seul, seul seul: on erre sans famille, sans amis, sans personne, sans corps, sans âme, seul
les NDEs prouvent le contraire et je dis bien prouve car les témoignages sont confirmés par le personnel soignant. Le cas Pamela Reynolds à lui seul prouvent cela.

On lit dans les pensées des gens, on a l'impression de posséder des pouvoirs car on n'est plus limité par le corps et le matérialisme, cela s'appelle aussi la télépathie, et il n'y a pas besoin d'être mort pour cela.
nous faisons tous cela sans même nous en rendre compte.
dans le fil "peut il y avoir des signes" beaucoup bénéficie de la télépathie.

C'est semblable aux rêves, mais déjà expliqué la différence. Bien entendu dans cet état, on n'a plus de famille, plus de proche on s'éloigne de cette vie pour aller dans une autre vie et c'est notre karma qui nous y conduit.
dans tes rêves peut être  mais moi, dans les miens, je ne suis pas seule, donc ce que tu dis est pour moi, faux.
faire des rêves en conscience est tout a fait possible aussi, d'ailleurs c'est une méthode thérapeutique utilisée en hypnose et qui est reconnue efficace.

  Mais sa personne est un exemple qui vous montre que c'est intégré en lui. ben excuses moi, Sam, mais là, j'ai rien vu qui aille dans ce sens.

Je ne vous apprends rien de plus que vous ne sachiez déjà, je vous aide simplement à vous en ressouvenir.
Tu ne m'aides en rien Sam, car je reste avec les mêmes incompréhensions sur ta notion d'âme, d'atman....P36-37.
Et, c'est de l'humour! cela fait plus de 40 pages que nous développons Willy et moi en citant des références sur tout ce qui est redit dans cette vidéo, alors il serait peut être temps que tu nous lisent convenablement.
et tu fais le contraire, tu rejettes bien souvent les autres façons de comprendre, les autres chemins que tu n'emploies pas.

Il parle de compassion de bienveillance, d'ouverture de conscience et pour cela il faut aussi être dans la capacité à aussi accepter les points de vue différents...ce que tu ne fais pas, Sam. pourtant c'est une vertu que les bouddhistes doivent développer ?

mais tu avais mis cette vidéo P37 en nous disant qu'elle répondrait à nos questions, hors ce n'est pas le cas, elle ne répond à rien de plus que tout se que nous disons sur ce fil,
alors pourquoi, affirmer le contraire P37 ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 23 Novembre 2013 à 00:34:50
THICH NAT HANH met tout le monde d'accord, j'en suis conscient.


je suis d'accord avec ce que vous dites cependant, j'ai lancé la recherche du "je"...pas de réponse.
Comment vous êtes arrivés dans ce corps...pas de réponse.



la NDE veut dire "Near Death Experience" tu vois la différence avec ce dont je parle ? Je parle de la Death Experience, After Death Experience and Reborn Experience, ça va un peu plus loin quand même...

Si une chose est vraie, elle l'est pour tout le monde. Si une chose est fausse elle l'est aussi pour tout le monde. Une chose ne peut pas en même temps être vraie et fausse à la fois.


Ne vous méprenez pas sur ce que je dis des autres techniques, je les connais aussi. Des formations, conférences, week end, sur les différentes formes de spiritualité, je pourrais vous en citer mais comme j'écris ici je ne parle jamais de ma vie privée. Mais ils ne me servent à rien sur le véritable chemin spirituel dont je vous ai fait part un petit peu ici, mais très vaguement.


A travers mon exemple et l'accueil que j'ai reçu sur ce forum quand je parle du bouddhisme, vous comprenez maintenant pourquoi le bouddha s'était découragé et s'est senti très seul après son éveil quand il a voulu parler aux villageois.



Mais quoi que je puisse dire désormais, et quel que soit vos avis à ce sujet, vous m'avez assez lu. Votre cerveau a de toute façon parcouru mes messages. D'accord ou pas ça ne me regarde plus.


Je ne vous en veux pas de considérer Mathieu Ricard comme un charlatan tant que vous ne touchez pas à Thcih Nat Hanh...
Willy je comprends ta réaction, moi aussi j'adore Thich Nat Hanh, Mathieu Ricard c'est un bouddhisme assez difficile à comprendre pour ceux qui n'ont pas déjà un minimum de connaissance à ce sujet.  Il pratique le bouddhisme tantrique, c'est certes la voie la plus profonde et la plus directe mais aussi la plus difficile à comprendre.

De toute façon vous savez maintenant ce qui se passe après la mort. Mais sachez aussi que ce que je vous ai décrit ce ne sont que des mots, quand cette expérience arrivera elle sera au-delà de tout ce qu'on peut dire...

Ah oui, encore une question qui comme tant d'autres ne trouvera pas de réponse mais que je pose quand même, on ne sait jamais :

Toutes les visions qui vous apparaissent dans les rêves  quand vous dormez la nuit (ou la journée), d'où viennent-elles?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 23 Novembre 2013 à 00:49:08
Et puis Willy là où je aussi d'accord avec toi c'est que Mathieu Ricard fait la promotion de ses livres, des conférences à 20 euros minimum  l'entrée (c'est ce que j'ai payé à sa conférence. 20 euros x 3000 personnes= 60 000 euros la soirée), oui moi aussi je trouve que ça manque d'humilité, pas comme Thich Nat Hanh... ;)

Mais d'un autre côté, je me dis aussi qu'avec l'argent qu'il récolte il fonde des écoles, et aident tellement d'enfants à avoir un bel avenir, et comme je ne suis pas quelqu'un d'assez sage pour consacrer ma vie aux autres, je me dis que mon argent me permet de cultiver des actions positives d'une longue portée en contribuant à sauver des vies vouées à l'échec et à la pauvreté.
Tapez KARUNA sur google si vous voulez en savoir plus.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 23 Novembre 2013 à 01:01:48
OK sam , je regarde KARUNA  . Je confirme encore   Thich Nat Hanh est très bien .
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: christom le 23 Novembre 2013 à 01:25:56
Bonsoir Sam,
Pourquoi dis-tu ne pas être quelqu'un d'assez sage ? je le pensais pourtant toi, l'ami de Matthieu Riccard  ;)
Puisque tu n'as personne dans ta vie alors investis-toi à fond et consacre justement ta vie aux autres, tu verras, cela te feras le plus grand bien, tu feras des connaissances et tu ne seras plus jamais seul, seul comme tu le dis. Ton argent ? avec une entrée pour une conférence ? tout le monde s'en tape, par contre ta présence au sein d'enfants déshérités t'offriras une belle leçon d'humilité et ''Dieu'' sait s'il y en a des enfants dans ce cas là où tu vis, comme partout d'ailleurs.
Tu es un mec bien SAM, je pense que tu souffres énormément et je t'en supplie, ouvre-toi vers les autres.
Tu peux m'écrire en MP si tu veux mais je n'y crois pas. Jamais tu n'oseras  ;)
Avance SAM ! arrête de dire que tu es seul.
Quant à mes rêves, ils me sont envoyés par mon amoureux, je te dirais bien ''via Dieu'' mais tu vas encore nier son existence ...
Bisous SAM  :-*

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 23 Novembre 2013 à 01:43:40
tu vois sam tu n'es pas seul .  Que tu  puisses  croire à  ta spiritualité bouddhiste cela t'est personnel mais  reconnaîs aussi aux autres le choix de penser autrement . la Vérité absolue avec un grand V , il faut être honnête , personne ne la connaît . Même si on essaye de s'y approcher , même si des indices rationnels  nous poussent  à penser que cette réalité conventionnelle , celle des phénomènes ,  n'est pas la  Réalité avec un grand R qui nous dépasse .  Le fond des choses nous reste inconnu . Il faut avoir l'humilité de l'accepter . Nous nous interrogeons tous , chacun apporte ses réflexions et ses témoignages . Le parcours de chacun est intéressant ,  ce partage est utile pour beaucoup d'entre nous , j'en reste persuadé , tout comme je suis persuadé qu'il existe une Vie après  cette vie terrestre et que nos proches ne meurent jamais et qu'ils sont toujours à nos côtés , mais c'est ma conviction personnelle . Mon autre conviction c'est que le bouddhisme détient des éléments de vérité , je l'ai déjà dit plusieurs fois .  Mais si j'avais à choisir je me sens beaucoup plus proche de l'hindouisme et du christianisme sans dogme ni superstition car je reste libre et suis dans aucun mouvement religieux ni secte etc ... je précise pour plus de clarté.                       
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 23 Novembre 2013 à 02:43:20
C'est ton ego qui parle. Ta conscience, elle sait ce que tu as traversé. C'est bien de s'astiquer le cerveau mais ce que je dis tu le sais autant que moi, tu as fait ce grand voyage qui t'a amené au corps que tu possèdes présentement, comme tout le monde.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 23 Novembre 2013 à 03:42:00
AH oui, j'ai dit que je cherchais une femme spirituelle dans un post précédent etc...mais les jours passent et ne se ressemblent pas forcément...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 23 Novembre 2013 à 12:47:19
tu n'est pas seul, mais tu sembles pourtant vouloir rester seul.
c'st vrai, il faut s'ouvrir, Sam et reconnaitre que tu ne sais pas tout, toi non plus.
mais à chaque fois que l'on dit quelque chose qui ne te convient pas alors (comme dans la page précédente) tu réponds que c'est notre égo. Il n'y a que toi qui fait cela sur ce fil, remettre toujours en doute les écrits des autres.
tu remets sur le tapis le "je" il est où le "je" alors que les réponses t'on été données.

alors moi, je vais te poser une autre question, bien que tu n'ai toujours pas répondu aux précédentes.
ce ON est seul après la mort, On est tout seul comme tu dis,
c'est qui ce ON ???

Tu ne veux pas en fait t'ouvrir, tu restes positionné sur ce qu'on t'a appris sans en démordre.
Alors ça tourne toujours en rond, et tu ne développes jamais rien,
et dès que nous essayons d'avancer et avoir un autre chemin que le bouddhisme, ça ne te plait pas et tu nous juges sans arrêt.
c'est bien dommage, car je trouve que tu pourrais nous apporter beaucoup.

ne t'ais tu jamais posé la question du pourquoi tu agis ainsi ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: mam'deCath le 23 Novembre 2013 à 15:10:20
En effet vous n'êtes pas seul "Sam" et quelle chance (il me semble) que l'on s'intéresse ainsi à vous, notamment à votre manière de penser, somme toute héritée de votre famille... Une transmission, un repère, qui vous aident et vous soutiennent indubitablement et,  si l'on ne vous demande pas de vous en départir, pourquoi vouloir en faire une vérité générale ?
"Quel mol oreiller que le doute".

Depuis vingt sept mois, sont restés chez moi des livres de ma fille : "l'art de la  méditation" de Matthieu Ricard, le petit guide du bouddhisme à l'usage de tous de Dzigar Kongtrül Rinpoché et entre autres :  Thich Nhat Hang "pour une métamorphose de l'esprit"...
Toutefois, sa dépression majeure, sa souffrance,  -niées et non soignées- ont  eu raison d'elle, pour notre plus grand malheur - à moi sa mère et à ses deux enfants adorés -  bien que nous ayons vraiment conscience que celle qui a le plus souffert  c'est d'abord elle.

Inutile de vous dire que dans mon indicible chagrin,  qu'en tant qu'indécrottable occidentale, je n'ai plus eu la force d'ouvrir l'un de ces bouquins...
Quoi qu'il en soit,  sur le plan  philosophique, le tout dernier paragraphe de l'article dont lien ci-après, ouvre diverses manières d'entrevoir "la mort" selon ses propres conceptions ou perceptions.

http://sergecar.perso.neuf.fr/cours/mort1.htm

Douceur et apaisement à toutes et tous.
Mj
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 23 Novembre 2013 à 17:34:30
de toutes ces hypothèses sur le passage  , l'hypothèse spiritualiste est la plus rationnelle , il s'accumule chaque année et depuis des décennies , des témoignages de personnes revenues d'une mort de quelques minutes voir plus , il y a des études scientifiques à ce sujet .

Quand le cœur s'arrête et que cerveau n'a plus aucune activité on est en état de mort . Le cas le plus probant  est celui de Pamela Reynolds où les médecins ont pu constater que même avec un électroencéphalogramme plat , c'est à dire sans aucune activité cérébrale possible , le cœur arrêté et le corps refroidi à 15 ° , Pamela a continué de vivre en dehors de son corps , elle a rencontré sa grand mère décédée et son oncle , elle a pu  décrire  toute l'opération , sa trépanation etc ...  avec beaucoup de détails  et tout cela a été confirmé par l'équipe médicale .

 Comment peut on avoir des perceptions aussi claires  avec un  électroencéphalogramme plat ?  Refuser ces témoignages ,  c'est une attitude  non - scientifique.  Il existe bien quelque chose après la mort .

Les cardiologues qui recueillent ces témoignages , osent maintenant en parler . L'idée que tout , pour l'homme ,  puisse s'expliquer physiologiquement par des processus purement  physiques provient d'une idéologie matérialiste dépassée pour les grands scientifiques mais qui reste d'actualité pour le grand public et dans l'environnement culturel de la société .

D'ailleurs c'est la même chose pour l'Univers entier , on ne peut l'expliquer .  Nous sommes des mystères , la vie est un mystère , alors la continuité  de la vie  après la vie est une chose qui me semble naturelle .  Je pense  comme Pierre Teilhard de Chardin. qui disait qu'à l'échelle du cosmique, seul le fantastique a des chances d'être vrai.

Video  Famous Cardiac Surgeon's Stories of Near Death Experiences :

https://www.youtube.com/watch?v=JL1oDuvQR08 (https://www.youtube.com/watch?v=JL1oDuvQR08)
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: petitefée le 23 Novembre 2013 à 20:42:48
"c'est au bord de ma vie, que je parle de la mort.
Et même en me penchant du haut de ma tour,
je n'arrive pas à en voir le fond.
où commence t'elle ?
est ce le jour du dernier jour de ma vie,
que je pourrais l'aborder ?
Je sais que tous les matins, je m'en rapproche toujours un peu plus.
Mais à trop vouloir voir son reflet, j'en oublie la vie...
Je me rapproche du ravin, scrute son miroitement,
espérant y déceler sa vie, derrière, derrière sa surface.
Alors, j'avance sur mes chemins de vie, toujours la mort en filigrane,
là, derrière le parapet, un reflet jouant avec le miroitement du soleil...
et ma vie qui défile et s'étire...
C'est de ma vie, et seulement de ma vie qu'il m'est possible d'aborder la mort.
Mais qu'est ce que la mort.
Une séparation, la fin de quelque chose, de quelqu'un.
Alors est ce bien la mort qui m'aspire et m'attire,
n'est ce pas plutôt ce manque qui impacte ma vie.
ce grand vide, ce grand trou en plein milieu de ma vie,
et que je ne peux que contourner.
Parce qu'il n'est pas facile de vivre avec ce vide,
ce vide créé par une absence.
Que peut m'apprendre la mort qui me serve dans la vie?
Mais est ce que je marche bien du côté de la vie.
n'ai je pas par inadvertance, enjambé le parapet,
parce que aspirée par le vide, comme avec un trou noir.
De la mort symbolique, je regarde la vie,
et je me demande que peut m'apprendre la vie qui me serve dans cette petite mort.
le pourquoi de la vie, son utilité.
Elle en a bien une, une raison.
est ce celle de se dépasser ?
est ce celle d'aimer ?
est ce celle d'enfin oser ?
en équilibre sur mon parapet,
je vois bien que je n'ai pas encore choisi.
moi, j'aimerai pouvoir passer de l'une à l'autre,
mais n'est ce pas ce que je fais déjà,
j'aimerai trouver le calice , la formule, me permettant d'aller de l'une à l'autre"

 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: christom le 23 Novembre 2013 à 20:55:32
 :'(
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 23 Novembre 2013 à 21:20:58
Une référence intéressante pour les curieux qui veulent en savoir plus sur la nature de notre Esprit , est il simplement issu des processus de  notre cerveau  ? ou s'agit il d'autre chose ?  Dans "L’esprit au-delà des neurones : Une exploration de la conscience et de la liberté " le  neurophysiologie prix nobel Benjamin Libet  apporte ses réponses .

http://www.amazon.fr/L%C2%92esprit-au-del%C3%A0-neurones-exploration-conscience/dp/2844549462/ref=la_B0094A4JNQ_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1385234211&sr=1-1 (http://www.amazon.fr/L%C2%92esprit-au-del%C3%A0-neurones-exploration-conscience/dp/2844549462/ref=la_B0094A4JNQ_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1385234211&sr=1-1)
 
" Dans ce livre événement écrit peu de temps avant sa mort, Benjamin Libet résume toute une vie passée à essayer d’approcher la nature de l’esprit humain. Il nous lègue également le protocole d’une expérience extraordinaire qu’il n’a pas eu le temps de réaliser, et qui serait susceptible de démontrer que la conscience est bel et bien un champ, ce qui conduirait à une révision radicale de la conception de l’homme qui domine actuellement dans notre société"
"
la conscience semble pouvoir « s’extraire » du temps ou, au minimum, que le temps de la conscience n’est pas celui des neurones. Ainsi est-il possible d’étudier de façon purement scientifique et rationnelle des questions philosophiques – voire métaphysiques – fondamentales comme celle de la liberté de l’homme et de son rapport au temps, et d’obtenir des résultats soutenant une conception non réductionniste dans laquelle l’esprit humain est plus qu’une simple sécrétion des neurones du cerveau"


Je crois aussi qu'il faut cette révision radicale de la conception de l'homme qui domine actuellement  dans notre société . En confondant l'explication d'une chose ( de toutes façons toujours partielle)  et la chose en elle même , le réductionnisme en devient idiot .


critique  du livre sur amazon :

"Quelle que soit nos idées sur la spiritualité, sur les religions, sur la vie et la mort, ce livre nous permet de mettre l'esprit humain au milieu , au centre de notre vie.Tous vient de là, c'est par lui (notre cerveau) tel un prisme que nous voyons , comprenons, ressentons,analysons, la vie et il y a une alchimie qui se produit à l'intérieur du cerveau et qui donne une personnalité, quelque chose d'invisible se produit à partir du visible et c'est là le véritable miracle.Nommez le comme vous voulez, le chercheur reste dans le doute mais doit explorer toutes les possibilités et se faire sa propre idée au travers de sa sensibilité qui sera qu'une infime partie de la réalité de ce monde.L'homme est à la croisée de l'horizontal et du vertical et le cerveau est l'organe qui peut, qui doit relier les deux pour que l'on devienne un Homme complet."
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 23 Novembre 2013 à 21:38:22
regardez en vous-même, vous avez traversé ces choses que j'ai décrites, c'est en chacun de vous. Je n'apporte aucune vérité que vous ne sachiez déjà.  Posséder les livres à la maison n'a rien à voir avec la méditation. Un malade qui a le médicament approprié pour sa maladie mais qui le pose sur sa table pour l'observer ne guérira jamais.
Quand je dis que j'ai dépensé 20 euros pour une conf de Matthieu, je ne parle que de cette conf là et pas des milliers d'autres euros que j'ai dépensés (je parle bien sûr depuis 20 ans) pour écouter d'autres grands sages de la même envergure, et dont l'argent a servi pour les mêmes causes. Donc le mérite me revient. Il y a des tas d'enfants dans le monde qui ont des livres, un lit, une éducation, à manger (sans ça ils seraient perdus, ou ils auraient grandi comme ces enfants des bidonvilles indiennes qu'on voit dans le film "Slumdog Millionnaire") grâce à l'argent que j'ai contribué à donner.  J'ai étudié un peu la médecine quantique qui dit que "l'argent c'est de l'énergie", et j'ai confiance qu'après ma mort ces actes là ne seront pas perdus. Comprenez-vous pourquoi maintenant je n'ai cessé de répéter : Lavoisier a dit "Rien ne se perd rien ne se crée tout se transforme"?


Encore une fois je ne vous convainc de rien c'est vous qui devez vous convaincre que vous avez fait un grand voyage ( quand je dis "grand" c'est un euphémisme) pour en être arrivés là. Théorie ou pas, la meilleure manière de s'en convaincre est de s'étudier pour le vérifier.


Vous pouvez envoyer ce que vous voulez, je trouve que c'est très intéressant aussi, j'ai écouté pas mal de truc sur ce fil, le lien de Dédale, l'hypnose Ericksonienne, j'avoue que les scientifiques me prennent trop la tête donc j'ai limité. Et je ne vous martèle pas avec mes soi-disant idéologies. Je sais que vous êtes des gens biens et ouverts Willy et Fee (les autres ne se manifestent que peu), je suis ravi que vous ayez écouté la vidéo de Matthieu, ceux de Thich Nat Hanh, du Dalai-lama etc..Vous ne vous en foutez pas et ni moi de vos vidéos.   Je dis simplement que pour comprendre le vrai sens de la vie, de notre existence, il faut une personne qui l'a aussi compris pour nous guider. A vos de juger qui est ou sont ces personnes.


La mentalité chrétienne voudrait qu'on pratique la vertu, qu'on aime notre prochain comme nous-même, mettre fin à la misère dans le monde en créant des restos du coeur, des soupe populaire, des Emmaüs, etc... mais la misère est sans fin. Le plus grand don qu'on puisse donner à quelqu'un dans le dénuement ce n'est ni la nourriture, ni un toit, ni des vêtements, ni quelques euros, qui ne sont que des soulagements  passagers mais de lui donner le potentiel de connaitre sa véritable nature pour qu'il n'ait plus à tomber dans ce genre d'état.   
Titre: Re : Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: LILI0824 le 23 Novembre 2013 à 21:43:01

Que peut m'apprendre la mort qui me serve dans la vie?
 

J'ai dit il y a quelques mois sur un fil : la mort ne m'a rien appris, à part la souffrance.  Aujourd'hui, je n'ai guère changé d'avis. Elle m'a simplement rappelé que nous sommes mortels, et que j'étais vaniteuse de croire que ma vie continuerait comme un long fleuve tranquille, que j'étais vaniteuse de penser que lorsque nous serions à la retraite, dans une dizaine d'année, nous pourrions arrêter de courir et profiter un peu plus de nous, de notre famille, de la vie tout court.

La mort m'a juste laissé un goût amer dans la bouche, une boule dans la gorge et une impression d'inachevé.

Je ne ressens pas l'urgence, comme certains le disent, de vivre ma vie. C'est déjà difficile et épuisant de s'obliger à faire ce qu'il est impératif de faire.
Mais je ne pense pas davantage à la mort.
Maintenant que je l'ai vu faire, je sais qu'elle fait ce qu'elle veut comme elle veut avec nous.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 23 Novembre 2013 à 22:07:37
la vie agit pareil , elle ne nous demande pas si on veut naître et dés que  nous sommes nés , nous sommes condamnés à mourrir d'une façon une d'une autre et à  n'importe quel moment  .    
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: LILI0824 le 23 Novembre 2013 à 22:16:59
C'est vrai Willy. Et je crois que c'est pour cela que ni l'une ni l'autre ne m'intéresse vraiment. Je ne vois ni le pourquoi de l'une, ni le pourquoi de l'autre.
Certains disent qu'on a une mission. Ben si je savais laquelle, ça m'aiderait peut-être à trouver au moins un sens à la vie.
Parce qu'à part l'amour que je porte à mes enfants, je ne lui trouve aucun attrait à la vie, rien qui suscite la joie.
Et je ne suis pas en dépression. Juste écoeurée.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: Claudahoa le 23 Novembre 2013 à 22:58:02
Juste plein de tendres bisous,moi aussi je n'arrive plus a lire pourtant aidant.
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 23 Novembre 2013 à 23:58:19
le mot juste willy, on a tous une mission, toi comme tous les gens et moi-même, nous avions quelque chose d’inaccompli, c'est pour ça qu'on est revenu dans ce corps. Ce corps dit quelque chose, il ne serait pas là si tout ce que tu voulais faire dans ta vie précédente était accompli. Pareil pour moi. Mais moi je crois savoir...
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 24 Novembre 2013 à 00:07:52
moi je ne sais pas pourquoi je suis revenu ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 24 Novembre 2013 à 00:16:31
Au contraire, tu le sais. Mais ce n'est pas en cherchant avec ton cerveau que tu le sauras. Toi-même tu sais qu'il nous limite pour avoir envoyé toutes ces vidéos depuis des mois...


Mais c'est facile de se mettre sur la voie, suffit de réfléchir à cette question :


Que signifie le bonheur absolu  pour toi?

Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 24 Novembre 2013 à 00:26:02
de me libérer  de moi même ,  je crois que ça serait un bonheur absolu  ? et toi ?
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: seul au monde le 24 Novembre 2013 à 00:38:21
ça veut dire quoi te libérer de toi-même?



Moi c'est de continuer à sauver des vies et arriver à l'extinction de la souffrance.  Pour moi-même et pour les autres, ainsi j'aurais honoré  l'amour que ma famille m'a donné et gratifié de m'avoir permis d'être là au prix de tant de sacrifice.



 
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 24 Novembre 2013 à 00:44:24
oui ta peut être raison ça veut rien dire  ... bon en tout cas ta conception à toi  est louable  . Comme je me pose beaucoup de questions j'ai pas la réponse à tout  :P
Titre: Re : vision philosophique, et spirituelle, de la vie et de la mort
Posté par: willy le 24 Novembre 2013 à 11:48:27
mais je vais quand même préciser ce que veut dire se libérer de soi même  .  C'est le renoncement et l’Union au grand Tout , cet Un est l'absolu ,  le renoncement c'est celui qui n’a ni haine  ni désir (un besoin satisfait en appelle un autre)  , c'est donc celui qui se libère des préoccupations de sa petite personne auto centrée et donc  de la souffrance  qui l'accompagne , il   comprend ainsi  qu'il fait Un avec le cosmos et le divin , il  peut alors aimer au delà de lui même ,  de façon inconditionnelle . (avis perso) donc qui n'engage que moi ...  :P    l’Union  vaut mieux que le Renoncement  .

 Mais comme dirait Alain "Oubliez donc ce que j’ai dit, qui n’est que paroles et travaillez à percevoir le monde afin d’être justes". Il n'y a pas de règle ni de méthode ni de gour