Auteur Sujet: un tabou  (Lu 3473 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5466
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 149
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un tabou
« Réponse #1 le: 15 avril 2021 à 10:14:19 »
Merci Qiguan de régulièrement remettre en avant certains sujets !!

Oui le manque de nos compagnons/compagnes dans toutes ces dimensions !!
Le manque "physique" fait mal, très mal...

10 mois que je "survie" sans ses bras, ses câlins, nos baisers, nos étreintes, que je n'ai plus sa main dans la mienne quand je marche dans les rues, que je ne peux plus me blottir contre lui les soirs devant un film ou lorsque nous lisions chacun un livre  ensemble sur le canapé dans le salon quand les enfants étaient couchés.... Envolés tous nos moments d'intimité ! et j'ai envie de hurler parfois tellement ce manque là me tord les tripes !!! Plus personne pour me dire "Je t'aime mon amour, ma belle"... Je m'endormais tous les soirs dans ses bras en écoutant les doux battements de son coeur de sportif...cette musique là je ne l'ai plus et les soirs je n'arrive plus à m'endormir...
C'est le grand vide.

Depuis 10 mois la femme "blessée" que je suis s'oublie, je suis plus "mère" que femme qui tente en premier lieu de sauver du naufrage notre petite cellule familiale.

Alors ma vie de femme là c'est néant, anesthésiée complètement ! Je ne veux que LUI et il ne sera plus jamais là...

Douces journées compagnons/compagnes endeuillées !






« Modifié: 15 avril 2021 à 11:42:01 par Meije05 »

Hors ligne Alice

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 261
  • Mais où es-tu ???
Re : un tabou
« Réponse #2 le: 29 avril 2021 à 17:06:16 »
Merci pour ces articles !

La chose la plus inattendue qui m'est arrivée, c'est  d’entamer une nouvelle relation seulement 6 mois après le décès accidentel de mon compagnon.
Nous traversions le deuil ensembles, moi, et son meilleur ami, profondément attristés par ce drame, nous prenions soin l'un de l'autre, et nous nous sentions si apaisés en présence de l'autre.. Nous avons développé de réels sentiments plus forts qu'une simple amitié..
Mais comment? Comment accepter ça? Comment gérer ça? J'aime mon compagnon décédé, j'aime un mort.. Que penserait-il? Que nous conseillerait-il?  Que voudrait-il? Est-ce lui manquer de respect? J'aimerai tellement qu'il soit là, ce serait beaucoup plus simple !!

Mais je suis vivante, et je dois accepter de vivre avec les vivants.. Il n'y a plus d'espoir, il ne reviendra jamais.. Il n'est plus là, et il me voudrait heureuse, ça c'est certain.
Je me laisse donc guider par le désir et le bien que cela me procure..

Vient la question de l’entourage.. Ma famille, mes amis, OK, ils sont contents pour moi !
Sa famille, ses amis... Certains OK, d'autres choqués, ça ne fait pas plaisir, surpris... Et bien à tous ceux -là, qui ne comprennent rien à rien, et qui ne pensent pas à mon bonheur, je les laisse... Ils n'en valent pas la peine.
"Le pire est déjà arrivé..." On ne va pas m'obliger à porter un voile noir pendant au moins 1 an! Et il se passe quoi au bout de 1 an et 1 jour? On ne va pas m'empêcher de me reconstruire, et encore moins me juger, ils n'ont qu'à prendre ma place et on verra s'ils auraient fait mieux?

A vous tous et toutes, les personnes qui vous jugent, fuyez les, vous n'avez certainement pas besoin de leurs conseils du Moyen-âge ! Reconstruisez-vous sans crainte, c'est votre vie après tout, et la vie est tellement chère !!! Vous le savez mieux que personne!

Courage à tous et toutes, il n'y a que vous pour diriger vôtre vie, faites les choix qui vous rendent heureux à nouveau!
Et surtout, ACCEPTEZ DE VIVRE !


Hors ligne Thérèse

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 149
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un tabou
« Réponse #3 le: 01 mai 2021 à 21:25:02 »
Tu as raison Alice, sois heureuse !

Bon we,
Thérèse

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1063
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un tabou
« Réponse #4 le: 06 mai 2021 à 19:36:04 »
Je viens de trouver ce lien suite à ce sujet évoqué, qui pourrait peut-être aider certain(es)  après un certain temps d'apaisement retrouvé

https://www.atoutcouple.com/2019/06/24/renouer-avec-amour-apres-deuil-de-son-conjoint/

Amitiés à vous

Hors ligne Alice

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 261
  • Mais où es-tu ???
Re : un tabou
« Réponse #5 le: 10 mai 2021 à 14:38:44 »
Bonjour,

Je dois l'avouer, j'ai quand même beaucoup de mal à gérer mes émotions et cette nouvelle relation..

8 mois que mon compagnon, père de ma fille qui va fêter ses un an, (elle n'avait que 4 mois lorsqu'ils ont eu cet accident de voiture..) , 8 mois qu'il n'est plus.. C'est peu, il me manque terriblement.

Se reconstruire et avoir une nouvelle relation est bien plus difficile que ce que je pensais, malgré tout l'amour qu'il peut y avoir, dès lors que ça ne se passe pas comme je voudrais, je me dis que s'il était là, ce serait différent et je le pleure tellement je souhaiterai qu'il soit là.. Je ne peux exprimer ça à mon nouveau compagnon, ce serait tellement dur et difficile à comprendre pour lui !

Je me perds.. Mon nouveau partenaire, n'est pas mon défunt compagnon, ils sont différents, l'histoire est différente, et même si c'était son meilleur ami, ce n'est pas lui.. Ma vie d'avant me manque.,  Mais je dois faire avec celle d'aujourd'hui..

Je n'ai pas encore eu le temps et la force de quitter la maison, de trier toutes les affaires, je veux mon ancienne vie..
Pourtant une nouvelle chance s'offre à moi, et je voudrai la saisir, mais je n'y parviens pas pleinement.. j'essaie, mais je suis toujours aussi triste...

On se projette dans un nouvel endroit, mais que c'est difficile de définitivement faire le deuil de cette maison, remplie de souvenirs, et pourtant, si je veux avancer, je dois cesser de vivre comme s'il allait rentrer... C'est finit. mais dans mon cœur et dans mon corps ça ne l'est pas!

Peut-on entamer une nouvelle relation, alors que l'on n'a pas fait son deuil??

Hors ligne Thérèse

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 149
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un tabou
« Réponse #6 le: 10 mai 2021 à 15:04:21 »
Je n'ai pas de réponse Alice mais quelques questions et remarques.
Déjà je pense au livre de Christophe Fauré, si tu ne l'as pas lu sur cette question tu devrais. Il explique que l'on peut tomber amoureux tout en étant en deuil oui (car on ne fait jamais son deuil et je trouve qu'il est essentiel de le savoir).
Ensuite, est-ce que tu ne te mets pas trop de pression ? Es-tu obligée de quitter ta maison, de t'installer ailleurs déjà ? Ne peux-tu pas tout simplement construire ta nouvelle relation en restant chez toi et en prenant le temps d'avancer un peu,toi, personnellement ? (je ne sais pas, peut-être ne peux-tu pas financièrement ?).
Enfin, ce n'est pas TA chance d'être de nouveau heureuse, c'est une chance peut-être et cette relation t'apporte sans doute beaucoup de choses positives mais tu dois la vivre à ta manière en te ménageant parce que tu n'es plus malheureusement une jeune femme totalement libre et insouciante. C'est peut-être aussi simplement une étape, mais il est normal que tu ne puisses la vivre pleinement, tout à fait normal selon moi. Rien ne sera plus comme avant non. Jamais malheureusement nous devons le savoir.
Bon courage pour surmonter toutes ces émotions contradictoires, mais normales je pense.

Thérèse

Hors ligne Alice

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 261
  • Mais où es-tu ???
Re : un tabou
« Réponse #7 le: 10 mai 2021 à 16:23:37 »
Merci pour ton message Thérèse.

Ce n'est pas une question financière.. Malheureusement le décès étant accidentel causé par un tiers, les assurances dédommagent plutôt bien...

C'est juste que dans cette maison, je suis raccrochée à mon passé (très présent), je suis surtout chez mon compagnon décédé, c'était sa maison, dans le quartier où il a grandit avec son père dans la même rue.. Aujourd'hui j'ai l'impression que ce n'est pas ma vie et que je n'ai pas à vivre là, s'il n'y est plus lui.. Vivre là sans lui n'a plus de sens pour moi. Et pourtant j'aimais cette vie, mais avec lui. Je ne peux pas être avec quelqu'un d'autre dans cette maison, encore moins son meilleur ami...
J'ai le sentiment que si je dois recommencer une nouvelle vie, je dois partir... Mais encore une terrible étape qui clôt encore une fois ma vie passée... Cela m'effraie..

Hors ligne Thérèse

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 149
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un tabou
« Réponse #8 le: 10 mai 2021 à 17:19:27 »
Je comprends en effet.
Peut-être as-tu besoin simplement d'un peu de temps ? Donne-toi un délai supplémentaire si ça te semble insurmontable aujourd'hui ?

Tant mieux en tous cas si tu es à l'abri financièrement. 

Thérèse

Hors ligne Alice

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 261
  • Mais où es-tu ???
Re : un tabou
« Réponse #9 le: 01 juin 2021 à 16:11:21 »
Bonjour Thérèse,

En effet j'ai toujours fonctionné comme ça déjà avant, c'est à dire savoir qu'un jour j'allais faire telle ou telle chose, mais j'attends le jour où le déclic et l'opportunité se fait naturellement !

Je me pose beaucoup de questions matérielles quant à notre avenir avec ma fille.. des questions parasitent qui n'avancent à rien.
Tu as raison, je vais prendre le temps et les choses vont se décanter d'elles-même comme ça s'est toujours fait !