Auteur Sujet: Je ne vis pas je survis  (Lu 63116 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

Hors ligne Chog

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
  • L'amour ne meurt jamais
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #630 le: 26 décembre 2019 à 11:46:07 »
Bonjour Nicole,

Je vie de lire ton message... Je t'envoie un petit smiley pour un peu de douceur et de tendresse en cette journée
Tu n'es plus là où tu étais, mais partout là où je suis.
V. Hugo

Hors ligne Mandy

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 527
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #631 le: 26 décembre 2019 à 11:56:18 »
Bonjour Nicole
Moi aussi ces deux publicités me font pleurer surtout celle avec les petites filles qui font le montage vidéo de leur mamie décédée. Aujourd'hui ça fait 3 mois que ma maman est partie laissant 3 enfants et 4 petits enfants dont mon fils de 14 mois. Elle laisse également mon papa, marié avec elle depuis le 26 juin 1975...Même si la douleur est très certainement différente pour une maman et un mari, je pense que nous sommes tous Unis par le chagrin et le manque. Je vous envoie un peu de chaleur.
Amanda
« Modifié: 26 décembre 2019 à 14:28:03 par Mandy »

Hors ligne Chog

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
  • L'amour ne meurt jamais
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #632 le: 26 décembre 2019 à 13:18:00 »
:)
Mon smiley n'ayant pas suivi tout à l'heure, oups, je t'envoie, celui-ci, ainsi qu'à tous ceux qui liront. En espérant que celui-ci soit visible ::).
Sincèrement
Tu n'es plus là où tu étais, mais partout là où je suis.
V. Hugo

Hors ligne Fabienne1325

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #633 le: 26 décembre 2019 à 16:28:04 »
Bonjour, je viens de m'inscrire. J'ai perdu mon Mari d'un cancer le 12 Septembre, 3ans de lutte tous les deux unis et de plus nous sommes opticiens et nous travaillions ensemble. Ma vie s'est écroulée, je n'ai pas voulu lui montrer que je flanchais quand nous avons appris tous les deux qu'il n'y avait plus d'espoir. Je suis passée par toutes les étapes, la colère, les regrets, l'injustice et je coule de plus en plus. Je suis morte à moitié. Rien ne me raccroche à la vie pas même pas les enfants ou mes parents qui sont vivants. Personne ne peut comprendre à moins d'avoir vécu cette situation. J'ai passé Noël comme un zombie à me demander ce que je faisais là.  Mon Mari était d'une force incroyable dans la maladie, il ne se plaignait pas , les médecins l'admiraient pour son courage et moi aussi mais à deux une force incroyable nous faisait vivre au jour le jour. Maintenant il n'est plus là.. nous avions refait notre vie ensemble et nous étions heureux. Le vide s'est installé, mon travail décline,  je ne vois pas ma vie sans lui. Je voulais partager et lire des propos qui résonneront dans ma tête car je me sens incomprise et moi aussi je ne vis pas..je survis.

Hors ligne Chog

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
  • L'amour ne meurt jamais
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #634 le: 26 décembre 2019 à 17:04:08 »
Bonjour Fabienne,
Je te comprends si bien, j'ai perdu mon mari en août dernier, après 11 mois de lutte contre ce cancer qui me l'a terrassé, lui qui était la force même. Il ne se plaignait pas, toujours souriant et sympathique comme si...
Comme toi, j'ai souvent caché, filtré, pleuré seule mais aussi combattu, cru, espéré durant cette période !
Je suis passée par toutes sortes d'émotions aussi, jusqu'au dépôt des armes à la fin.
Je suis  en errance tout le temps. Je pars faire des courses, je vais de rayon en rayon mais rien ne me fait envie.
Je me dis qu'il serait bien d'aller à la piscine, au spa... Et puis, après m'être renseigné sur internet, contente de mes trouvailles, je ferme l'ordinateur et ne fais rien de tout cela.
Moi, qui aime cuisiner, j'ai la flemme en ce moment, je cuisinais pour lui, ça me faisait plaisir de lui faire plaisir.
Je mange un peu de façon décousue en ce moment. Noël, je ne l'ai pas fêté, je l'ai passé comme un jour classique. Jour classique qui est déjà assez compliqué comme ça. J'essaie autant que possible de ne pas me rajouter des obligations inutiles. Quand j'ai pas envie et bien tant pis... Ça attendra.
Tout est différent à présent. Et c'est très difficile. Sache que tu n'es pas seule. Si tu veux parler, viens sur le forum. Ça fait du bien.
Tu peux aussi regarder dans la rubrique "en guise de table des matières" il y a des liens vers des vidéos etc. qui peuvent aider à comprendre tout ce qui englobe un deuil.
Courage,  :)
Tu n'es plus là où tu étais, mais partout là où je suis.
V. Hugo

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1522
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #635 le: 26 décembre 2019 à 17:12:28 »
Bonjour Fabienne,

Je lis tes mots ce soir, tu écris ce combat, c'est si difficile.
Voir la personne qu'on aime le plus au monde souffrir et se battre avec tant de forces.
Le moment où tout s'écroule et tomber dans ce vide.

Je comprends tellement tous les mots que tu écris

Tu es au début d'un long chemin, nous y sommes ici devant toi, ou tout près, bienvenue, tristement, nouvelle amie de souffrance.
Tu peux écrire ici, partager tout ce que tu as besoin, il a beaucoup de bienveillance et de compréhension sans jugement, être lue et comprise est déjà un grand réconfort.
Ton parcours sera unique, tu peux lire aussi ceux des autres, ça aide à comprendre, parfois des mots font écho en nous et on y trouve aussi des messages d'espoir, même si pour toi c'est impensable aujourd'hui que ça puisse aller mieux un jour.

Crée ton propre sujet, trouve un titre pour pouvoir y revenir plus facilement
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/?action=post
Tu peux consulter la table des matières de qigan et trouver des outils et te repérer sur ce forum
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres

Une tendre pensée pour ton courageux mari.
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, mon amoureuse, mon éternel présent.

Nicole5951

  • Invité
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #636 le: 26 décembre 2019 à 19:42:08 »
Bonjour Fabienne, 
Je t'accueille bien volontiers sur mon fils, nous vivons la même chose. Comme toi, ma vie sans lui n'a plus de sens. Tout le monde me dit que je dois continuer pour mes enfants et mes petits enfants oui, mais... et moi dans tout ça??? 
Pscar tu parles de tomber sans le vide, c'est tout à fait ça, le vide de notre vie après  le départ définitif de notre amour.
Amanda, la douleur ne choisit pas, parents, conjoint, enfants...elle est là c'est tout.
Choc, ton smiley est passé,  merci.

Avec mon affection
Nicole

Hors ligne BEBE

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1432
  • L'amoureuse de Coeur Canaille qui vit sur Terre
Re : Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #637 le: 26 décembre 2019 à 23:41:28 »
Bonjour Nicole et Bébé, je crois que quand j'ai compris que le manque serait toujours là et qu'il me faudra vivre avec, j'ai fait un pas... je ne sais exactement vers quoi... une forme d'acceptation qui a adouci ma peine.
Affectueuses pensées à vous

Coucou Elisa

A vrai dire peu importe comment nommer ce ''je ne sais vers quoi''... l'essentiel c'est qu'au bout tu y ais trouvé l'apaisement.
J'en suis si heureuse pour toi, c'est un peu de lumière pour nous qui naviguons toujours à vue dans une épaisse brume qui ne semble pas vouloir se dissiper.
En ce qui me concerne, comprendre que ce manque ne partira jamais à été une très grande déception qui me fait plutôt revenir en arrière... je préférais les premiers mois, quand je ne le savais pas et que j'avais encore l'espoir de ne plus souffrir un jour de ce manque.

Bisous à toi et à Nicole
BEBE
L'Amour ne meurt jamais

Nicole5951

  • Invité
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #638 le: 27 décembre 2019 à 02:25:18 »
Bisoys à toi aussi bébé, et je suis comme toi, lorsque j'ai compris le sens du définitif, je me suis effondrée de nouveau, et j'avoue que même si j'ai compris, je ne l'accepte toujours pas.
Bonne nuit tout le monde
Affectueusement
Nicole

Nicole5951

  • Invité
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #639 le: 31 décembre 2019 à 19:23:57 »
Bonsoir,
Encore une fois des "fetes" sans lui. Bon sang que c'est difficile, faire semblant d'etre bien alors que l'intérieur est mort.  Demain je vais aller le voir avec une coupe de champagne, notre moment à nous deux, le rendez-vous que nous n'avons pas pu honorer, et bien nous allons l'avoir notre rendez-vous,  et je me fiche complètement de ce que d'autres penseront. J'ai toujours la rage d'être séparée de mon amour, j'ai toujours aussi mal, même encore plus mal qu'au début, la colère s'intensifie je pense. Colère contre la "vie", la "mort" et contre moi qui n'ai pas pu trouver assez de force pour lui permettre de guérir.
C'est mon ressenti.
Nicole

Nicole5951

  • Invité
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #640 le: 02 janvier 2020 à 19:06:28 »
Si j'étais certaine de trouver un jour sans souffrance pour lui, je souhaite revivre ce jour indéfiniment pour que nous soyons ensemble pour l'éternité. Un jour sans fin, rien que pour nous deux. C'est mon vœux pour 2020.
Nicole

Nicole5951

  • Invité
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #641 le: 26 janvier 2020 à 06:54:24 »
20 mois et 7 jours, c'est long et c'est court, c'est long, 20 mois et 7 jours que je n'ai plus sa présence, son amour, ses baisers, ses plaisanteries, son rire, ses ralages.....notre vie à deux . C'est court après 45 ans de vie ensemble,  et c'est dur, très dur, ça fait toujours aussi mal. La seule chose qui m'apaise un peu c'est que lui ne souffre plus, mais il ne méritait certainement pas d'avoir cette saloperie de cancer.
Je l'aime et il me manque.
Nicole
« Modifié: 26 janvier 2020 à 06:56:08 par Nicole5951 »

Hors ligne Chog

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
  • L'amour ne meurt jamais
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #642 le: 26 janvier 2020 à 09:48:03 »
https://youtu.be/nXljvwHDsCw

Bonjour Nicole,
Je partage ce lien avec toi, c'est une méditation guidée, si ça te dis. Je vais faire une séance là maintenant.
Bien sûr que ton mari ne méritait pas ça, tout comme le mien et tant d'autres. La souffrance, nous l'avons vécue avec eux et une partie d'elle est restée là, en nous. Il faut essayer de la chasser pour ne garder que l'amour...
Affectueusement,
Tu n'es plus là où tu étais, mais partout là où je suis.
V. Hugo

Hors ligne Cabochon

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 221
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #643 le: 26 janvier 2020 à 14:22:27 »
Bonjour Nicole,
Je t'envoie de douces pensées
Mon époux a aussi souffert d'une terrible maladie (fibrose pulmonaire idiopathique) avant de nous quitter brusquement ce 4/11 dernier
Chog a raison de nous inciter à essayer de nous focaliser sur l'amour qu'on a partagé. Je pense aussi beaucoup à notre amour, qui a dominé mon vécu avec lui, mais je suis encore plutôt noyée dans mes émotions de colère et injustice, je pense qu'il faudra du temps pour y arriver.
Courage.

Hors ligne Chog

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
  • L'amour ne meurt jamais
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #644 le: 26 janvier 2020 à 17:37:35 »
La mort n’est rien Je suis simplement passé dans la pièce à côté.Je suis moi, tu es toi.Ce que nous étions l’un pour l’autre,  nous le sommes toujours.Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné.Parle-moi comme tu l’as toujours fait.N’emploie pas de ton différent, ne prends pas  un air solennel ou triste.Continue à rire de ce qui nous faisait rire  ensemble.Prie, souris, pense à moi, prie pour moi.Que mon nom soit toujours prononcé  à la maison comme il l’a toujours été.Sans emphase d’aucune sorte,  sans trace d’ombre.La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié.Elle est ce qu’elle a toujours été.Le fil n’est pas coupé.Pourquoi serais-je hors de ta pensée simplement parce que je suis hors de ta vue ?Je t’attends. Je ne suis pas loin,  juste de l’autre côté du chemin.Tu vois, tout est bien.
Adaptation d’un texte du Chanoine Henry Scott-Holland
Tu n'es plus là où tu étais, mais partout là où je suis.
V. Hugo