Auteur Sujet: Il est parti à 38 ans...  (Lu 2559 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Forget31

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
  • notre fin a commencé le 12 mars 2019
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #30 le: 03 Avril 2019 à 20:23:54 »
Aujourd'hui, j'ai décidé d'aller "bien ", et pour cela, ma psy m'a conseillé d'ignorer les messages de ma belle famille.

Le dernier en date est de ce midi ou ma belle mère "bienveillante" me demande de lui notifier par mail que je souhaite racheter les parts de notre appartements de mon chéri (cela fait 3 semaines et 1 jours qu'il est mort)....

Pas un mot pour savoir comment je vais.
Et bien j'ai décidé de ne pas me laisser abattre, et je suis allée chez une amie et nous avons papoté, et sommes allée au centre de balneo, histoire de passer un bon moment loin de ces problèmes juridiques, dont pour le moment je me fiche totalement.

Enfin je fais semblant mais je ressasse dans ma tète.

Suis je un cas particulier, où j'ai l'impression que ma belle famille sont en train de me voler mon deuil, au profit de choses bassement matérielles ????

J'en reste coite.

Par ailleurs, mon beau père que j'ai eu au telephone, a lâché comme quoi la belle famille pensait dispercer les centre de mon chéri sur le lieu de vacances de son enfance, alors que je leur ai bien précisé où lui souhaitait être dispercé (à l'étranger car il aimait les voyages) et ... encore une fois ses vœux ne seront pas exaucés.

LE deuil je veux bien, mais comment continuer à essayer d'aller bien quand tous ces détails s'accumulent petit à petit et va recommencer à me ronger les sangs comme hier, avant hier et avant hier.

Triste vie... et mon pauvre chéri, il va devoir rester chez "papa maman".
Je n'existe plus, ils me volent mon deuil.

Comment faire pour m'en sortir ???
notre fin a commencé le 12 mars 2019

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 552
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #31 le: 03 Avril 2019 à 21:40:10 »
forget

bien sur que malgré que tu essaies de penser à autre chose en compagnie de ton amie , tu ressasses ces choses fortement désagrèables, ils te voleront tout jusqu'au bout ,non ils n'auront ni le temps passé avec lui , ni l'amour que vous aviez l'un pour l'autre, je sais c'est peu , comment des gens aussi hargneux et méchants peuvent exister?  ta douleur est pourtant suffisante pour qu'on te lâche un peu fais ce que dit ta psy. prend soin de toi
amitiés et douceur à toi et ton aimé

Hors ligne Forget31

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
  • notre fin a commencé le 12 mars 2019
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #32 le: 04 Avril 2019 à 22:49:03 »
Merci pour ton soutien Malome :-* ...

j'ai ruminé toute la nuit, un ami m'a appelé et j'en ai profité pour m'épancher sur lui et ensuite j'étais bien pour écouter ses soucis à lui... Le soir quand je suis à la maison, notre maison, toutes les lumières son éteintes, et je suis sur le fauteuil à bascule offert par mon chéri, avec son chat sur les genoux, et j'écoute le silence, je pleure, je rage, je lui parle, ou j'écoute la chanson qu'il écoutait en ce moment (le groupe de musique  "petit biscuit") en l'imaginant en train de le fredonner d'une voix très très peu mélodieuse (et non il n'avait pas toutes les qualités du monde mon fiancé  ;) et je me rappelle qu'il se vexait réellement quand il chantait et que je lui disais qu'il me cassait les oreilles, qu'est ce que ça me faisait rire, IL me faisait rire, par ses comportements naturels, et tellement assumés.

Je l'aime tellement fort... pour toujours. Mon cœur s'étreint en pensant à cet amour inconditionnel pour lui. Tous les matins, je lui parle et je lui fais des bisous (sur une photo de nous ou sur mon portable).

Ce matin, j'ai encore eu une crise de rage par rapport à ce que me font subir mes beaux parents. ce n'est que ce matin (24h après avoir reçu le message que j'y ai répondu, avec une relecture d'une de mes sœurs et d'un ami, pour ne pas les "froisser" et pour leur faire comprendre de ne plus me déranger pour des histoires administratives, qui du reste peuvent attendre 6 mois).
Ca ne fait que 3 semaines et 2 jours qu'il n'est plus là (physiquement), et dans les débuts, je sentais et voyais les signes qu'ils me faisaient. Avec ses histoires à la c.... de ma chère belle famille, je ne les sens plus, et ça m'a mis dans une tristesse profonde, ajoutés à des torrents de larmes, de sentir sa présence en moi s'éloigner.
Il faut que je me recentre sur moi.
J'ai eu la rage pour me bouger, et demander à une de mes sœur un ami notaire à elle (car tous les notaires de ma ville se connaissent et ne veulent pas contredire les informations fausses de ce notaire crapuleux, avide de s'en mettre plein les poches avec les frais de succession de bel héritage de mon chéri, fruit de plus de 15 ans de labeure.

Je ne vais pas me laisser aller, une force surhumaine (peut etre insufflée par mon chéri) m'a pris, et je serai donc représentée par ce notaire de ma ville d'origine. Il fallait pas me les gonfler longtemps !
La guerre est déclarée, je ne le voulais pas, on me cherche on me trouve.
et je suis apaisée...
notre fin a commencé le 12 mars 2019

Hors ligne Forget31

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
  • notre fin a commencé le 12 mars 2019
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #33 le: 05 Avril 2019 à 08:33:54 »
@malome et @qituan :

J'ai enfin acheté hier le livre  "vivre le deuil jour après jour" de l'excellent psychiatre Christophe fauré...
Aujourd'hui un peu de papier que moi j'ai décidé de faire et pas ma belle famille, et moi...

Je pense FAIRE une journée de balade pour me reposer de ces 2 jours de piscine non stop pour évacuer ma colère.

Et surtout lire au "calme" le livre, et panser et penser à mon chéri, moi et nous... Et essayé de nous recréer une bulle protectrice.
notre fin a commencé le 12 mars 2019

En ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 859
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #34 le: 05 Avril 2019 à 09:09:43 »
@Forget31,

Cette Colère que tu ressens, continue à la laisser sortir, crie, hurle, marche, cours, nage, écrit la, ne la garde pas.
Quand je vois des couples se balader dans la colline où je vais souvent, j'ai envie de leur dire "Profitez de la vie, du bonheur d'être ensemble, vous ne réalisez pas comme c'est important"
Ce sentiment de solitude, que tu ressens, je le connais aussi, pour moi c'est de se sentir abandonné, d'avoir perdu son guide, son repère, son amour, et le silence, l'absence.
Ce que tu vis est épuisant, essaie de te reposer  aussi, cette force de vivre qu'il t'a transmis tu vas la retrouver.
Prends soin de toi.
Tendresse et douceur
« Modifié: 05 Avril 2019 à 09:20:50 par pscar13 »
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, il restera pour toujours un souvenir.

Hors ligne Forget31

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
  • notre fin a commencé le 12 mars 2019
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #35 le: 05 Avril 2019 à 10:29:57 »
pscar13

comment tu fais pour évacuer cette colère ?

j'en ai tellement en moi... j'ai l'impression d'être apaisée, mais je la sens continuellement monter.
Je vais re commencer la boxe, il me faut un défouloir violent pour évacuer et ne plus penser...
notre fin a commencé le 12 mars 2019

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 552
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #36 le: 05 Avril 2019 à 10:37:05 »
bonjour forget

 laisse sortir tes larmes c'est si récent , pense à toi , te poser , te reposer , lire tranquillement ce livre , tu as raison de sortir profites du soleil ,
douceur à toi et ton aimé

En ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 859
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #37 le: 05 Avril 2019 à 10:59:52 »
Forget31,

pscar13
comment tu fais pour évacuer cette colère ?
Justement, je n'y arrive pas, je marche, je fais du vélo, je m'épuise, et pourtant je sens qu'elle est toujours là.
 
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, il restera pour toujours un souvenir.

Hors ligne Boutchou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 305
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #38 le: 05 Avril 2019 à 11:51:53 »
Forget ,
Si tu as acheté la livre  de Christophe Faure ,tu y liras que la colère est une des étapes du deuil ,peu importe le moment où elle surgit...
Elle blesse ,déchire ,fait hurler ..
Elle est encore plus douloureuse car elle fait naitre cette impuissance qui nous tortue face à la mort ,la maladie , la mauvaise foi ,l égoïsme ...
Tu ressens tout cela dans ces terribles circonstances .
je n ai aucun conseil à te donner ,sauf de te dire que relativiser adouci la souffrance ... Nous savons tous le faire quand on a perdu l essentiel de notre vie ,le reste n est que superflu ...mais....
La rage revient vite ,je te comprends ..
J ai eu aussi des moments de grande colère contre le corps  médical,. J'ai fait ce que j ai cru bon de faire , j ´ai affronte le médecin et lui ai dit et écrit ....cela m'à soulagé , mais n a pas ramené mon  amour et ma vie est brisée.
J ai aussi une forte rancune contre un proche, très proche ,qui s est comporté odieusement au moment du décès et a déversé des horreurs ...tout cela passe ...mais resurgit par épisode...j aurai eu  envie de dire en face a face tout ce que je pense ..mais je ne le peux  pas  , sans blesser d autres personnes ou fracturer l' unité fragile de la famille .
En revanche je refuse de voir  cette personne ..
Mais j'enrage , je parle à mon homme ,et je m apaise ...
Ça reviendra ...certainement
Je te souhaite de trouver la force et le recul pour affronter ces épisodes douloureux
Boutchou


Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4573
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #39 le: 05 Avril 2019 à 12:18:41 »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Forget31

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
  • notre fin a commencé le 12 mars 2019
Re : Re : Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #40 le: 05 Avril 2019 à 22:02:31 »
Forget31,

pscar13
comment tu fais pour évacuer cette colère ?
Justement, je n'y arrive pas, je marche, je fais du vélo, je m'épuise, et pourtant je sens qu'elle est toujours là.
 

Mes copains se moquent gentiment de moi en me disant que je vais finir par devenir une athlète de haut niveau à m'agiter comme ça de partout....
Et tu fais tu des moments de "pauses sportives" pour apprivoiser le manque et le vide que ta femme laisse derrière elle ?
notre fin a commencé le 12 mars 2019

Hors ligne Forget31

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
  • notre fin a commencé le 12 mars 2019
Re : Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #41 le: 05 Avril 2019 à 22:24:42 »
justement voir
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/boite-a-outils/msg110535/#msg110535
et taper dans les oreillers ...
affectueusement

Je suis allée chez le médecin ce matin, et 5 min avant mon rdv le notaire que je pensais être le notre à mon chéri et moi (et qui a toujours accompagné ma belle famille en me laissant de ton côté car mon chéri avait un patrimoine qui ne fait pas le poids avec notre modeste appartement acheté en commun), m'a contacté (peut être car j'ai demandé de l'aide à mon notaire de famille ?).
J'en ai profité pour lui faire part de ma colère quant à son comportement vis à vis de moi, et que je ne supportais pas les mauvaises informations qu'il a osé donné à mes beaux parents perdus, qui eux mêmes m'ont reprochés de ne pas faire les choses comme le notaire l'a dit.

Bref,  malgré ma douleur^, j'ai dû sortir moi même ma tête de l'eau, prendre en main mon destin en appelant des proches pour me donner des confirmations quant aux procédures à suivre, faute d'avoir été accompagnée par le notaire (ce n'est qu'hier que j'ai contacté mon notaire, alors que la "procédure" court depuis 3 semaines).

Mon médecin m'a trouvé dans un état inquiétant, et inapte à retourner travailler, il m'a prolongé mon arrêt de 15 jours (cela fait 3 semaines que je ne peux plus aller travailler), et il m'a demandé de contacter un psychiatre en plus qui saura m'aider et travailler avec moi, alors que je suis déjà suivie toutes les semaines par une psychologue, avec qui j'ai noué une relation de confiance, depuis que je la consulte, notamment suite à nos tentatives à mon fiancé et moi d'avoir un enfant.

J'en veux moi aussi à tout le monde, là c'est le notaire qui a "pris cher", et depuis les 4 jours derniers, c'est ma belle famille avec qui je suis entrée en conflit, car ils m'ont "dérangé" dans ma douleur à 3 semaines seulement de la mort de mon fiancé, pour des histoires de paperasse, et sur toutes les maladresses que j'ai subi depuis ce jour maudit, où la vie s'est arrêtée pour vivre un enfer, rempli de formalité, de coups bas de ma belle famille inconsciente de violer mon intimité (ma belle sœur ne m'a pas laissé récupérer le portable de mon chéri, alors que c'est moi qui leur ai donné de bonne foi son code de déverrouillage, et ne m'a pas laissé nos affaires administratives, ...).

J'ai déjeuné ce midi avec une copine et on a parlé toute l'après midi, pas que de moi, mais surtout d'elle, car je me fatigue dans mes problèmes, et que j'ai avant tout d'échanges avec mes proches, choses que je ne peux pas avoir avec ma belle famille qui se réfugie dans des obligations administratives, au détriment de leur cœur.

Pourtant, j'aimerai tant leur dire que l'argent ne fait pas le bonheur, vue que notre bonheur est détruit par la mort de mon chéri, leur fils et frère, et que j'ai besoin de temps pour pouvoir aborder ces questions minimes dans ma tête et dans mon cœur.

L'après midi m'a fait du bien. J'ai proposé à un autre ami de venir à la maison, mais il avait sa fille que j'adore. J'ai donc fait l'effort de faire à manger, mais j'ai pas pu parler de mes problèmes en présence de cette adorable jeune fille qui elle même a des problèmes de stabilité.

Et j'ai patiemment attendu leur départ pour... craquer, pleurer, me lamenter sur l'absence de mon chéri qui se prolonge, qui devient trop longue et trop insupportable.
J'ai mal au cœur, j'ai mal tout court. J'en peux plus. ça va jamais s'arrêter...

@Qiguan : merci pour ta patience
Les techniques du bonhomme allumette j'ai essayé, mais je n'ai pas trouvé la patience d'aller au bout, même si je me doute que ça peut soulager les colères.
Je le testerai une fois plus calme mais sur le lien 1, je trouvais le monsieur soporifique, et dans le 2e, c'était un blog.

@Malome, toujours tes sages phrases qui calme (avant la tempête de colère qui grogne en moi)

@pscar13 : il faut que je me penche sur la façon de me calmer de façon durable, je pense sans être sûre que le sport ne permet que d'évacuer une infime partie et l'endorphine nous fait momentanément oublié avant que ça ne remonte.
pffff ! j'ai l'impression que nous sommes "des gros chantiers", et que le travail va prendre des années, voire toute une vie ! >:(
notre fin a commencé le 12 mars 2019

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4573
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #42 le: 05 Avril 2019 à 22:30:02 »
Citer
j'ai l'impression que nous sommes "des gros chantiers", et que le travail va prendre des années, voire toute une vie !
oui cela peut décourager de découvrir que ça va durer
mais on ne peut mentir ...
par contre ça va se transformer mais dans plusieurs mois 
il faut être patient laisser sortir le désespoir
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne yvgpqpg4

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 140
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #43 le: 05 Avril 2019 à 23:01:46 »
oui il faut que tu essayes de cesser de "chercher une solution", et que tu tentes de laisser aller tout ce qui passe à travers toi, c'est facile à dire, mais je sais que pour ma part j'ai lutté... longtemps.... je ne pense pas avoir ressenti une colère aussi forte que la tienne, je ne sais pas, je ne sais plus si j'ai été en colère, si je l'ai déjà exprimé, je sais que j'en ai encore au fond de moi, la colère qui me dit qu'il n'aura pas la chance de voir grandir son fils , d'avoir vu ses premiers pas, de le voir sourire et rire au quotidien et c etc, si ça c'est là , en moi, je vais y travailler aussi, quand les obligations quotidiennes se calmeront un peu. Il est vrai qu'il est difficile de trouver des temps pour soi, pour se concentrer et laisser couler les larmes, penser à ce qui nous rend en colère, moi quand je parviens à être enfin seule je viens ici et j'écris, et petit à petit ça sort...je ne lutte plus contre mais j'essaye de ne pas cacher sous le tapis

Hors ligne Forget31

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
  • notre fin a commencé le 12 mars 2019
Re : Il est parti à 38 ans...
« Réponse #44 le: 05 Avril 2019 à 23:06:14 »
@qiguan

Là je vais être pessimiste, mais je lis avec beaucoup d'intérêt d'autres postes, notamment sur des personnes qui ont plus de recul que moi, et j'ai l'impression que les émotions restent identiques, avec des va et vient à l'infini...

Quel est le message caché ? Avons nous mérité ça ? On me l'a enlevé mon compagnon car je ne le méritais pas ??? Put.... de vie ! J'ai toujours pensé être une personne qui ne faisait de mal à personne, discrète sur ma vie privée, et je cachais même mon bonheur à certains de mes collègues, comme un jardin secret.
notre fin a commencé le 12 mars 2019