Auteur Sujet: depuis le 23 avril 2014  (Lu 291276 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Pandor

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 264
  • Quelqu'un, quelque part
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #706 le: 05 Avril 2017 à 02:12:22 »
Pensées nocturnes, j'espère que ta nuit est douce et que tes rêves sont beaux.

Affectueusement
Vivre pour eux ou mourir pour moi ?

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 135
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #707 le: 05 Avril 2017 à 03:54:40 »

Oui douce nuit comme dit Pandor
Je partage ta peine..et ta colère. .et ce mois d'avril qui marque le temps.
Tendresse!

Hors ligne Darling

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 250
  • Avec toi hier, pour toi demain, à jamais pour nous
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #708 le: 05 Avril 2017 à 10:19:56 »
Pensées douces pour toi Qiguan.

Avril.
Un mois instable, avec ce ciel différent à chaque réveil.
On ne voit qu'avec le cœur.

Je t'embrasse.
Darling, plus jamais ta main dans la mienne mais pour toujours le souvenir de sa chaleur. Plus jamais tes yeux dans les miens mais pour toujours l'intensité de ton regard. Plus jamais le son de ta voix mais pour toujours la douceur de tes paroles.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #709 le: 06 Avril 2017 à 18:45:58 »
merci à vous

Mon aide ménagère actuelle qui a perdu son papa qu'elle aimait beaucoup il y a 2 années (elle dit ne pas s'en être remise), quand je lui disais que là avec mes dates anniversaires il fallait s'attendre à me voir "pas bien" quand elle me demandait comment j'allais, a eu je crois peur ... en m'entendant dire qu'il fallait accepter que les émotions passent ...
elle a voulu m'expliquer qu'il fallait lutter, du courage etc ...
laisser voir son état est sans doute tabou pour elle ...

affection à vous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Autrementdit

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 138
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #710 le: 06 Avril 2017 à 19:22:50 »
toute mon affection en retour pour toi....

je suis tout à fait de ton avis qu'il nous est nécessaire que les émotions passent.. les accepter, les laisser venir, changer et qu'elles passent..

je t'embrasse bien amicalement
caresses à ton 4 pattes

Hors ligne Lisbeth

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #711 le: 10 Avril 2017 à 19:27:03 »
Je viens de m'inscrire sur le site.car je vis un grand chagrin.j'ai 55 ans et il y a 3 mois mon époux m'a quitté aprés une cirrhose du foi a l'âge de 59 ans.il venait de prendre sa retraite,depuis on veut que j'avance,mes fils surtout encore jeunes.j'ai des cachets mais je n'arrive pas à avancer.mon appartement me donne trop de souvenirs je le vois Si diminué sur le canapé.certain me disent qu'il l'a cherché puisque sa maladie était due à l'alcool.il n'a pas pu attendre la greffe .Et ai parti dans des conditions difficiles dont je garde les images.j'espere recevoir des messages.je parle à mon mari ,je ne sais pas où il est...c'est une souffrance de tous les instants.merci de me lire

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #712 le: 10 Avril 2017 à 20:46:26 »
Je viens de m'inscrire sur le site.car je vis un grand chagrin.j'ai 55 ans et il y a 3 mois mon époux m'a quitté aprés une cirrhose du foi a l'âge de 59 ans.il venait de prendre sa retraite,depuis on veut que j'avance,mes fils surtout encore jeunes.j'ai des cachets mais je n'arrive pas à avancer.mon appartement me donne trop de souvenirs je le vois Si diminué sur le canapé.certain me disent qu'il l'a cherché puisque sa maladie était due à l'alcool.il n'a pas pu attendre la greffe .Et ai parti dans des conditions difficiles dont je garde les images.j'espere recevoir des messages.je parle à mon mari ,je ne sais pas où il est...c'est une souffrance de tous les instants.merci de me lire
avec tristesse je t'accueille
ici tu vas pouvoir lire les autres cela te permettra de voir que tu n'es pas seule mais que chacun(e) vit ce deuil à sa manière avec son vécu, son caractère etc
Tu vas comme la plupart des participant(e)s pouvoir créer ton propre fil en cliquant en haut sur "nouveau sujet" et y raconter ton chemin au fil des jours.
je t'embrasse
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Nandou_Guanaco

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 223
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #713 le: 10 Avril 2017 à 21:17:08 »
Chère Lisbeth, ton parcours ressemble au mien. Presque le même âge. Mon mari aussi est décédé à cause d' un poison volontaire: le tabac.  Pourtant il n' a fumé que 20 ans de sa vie mais a surtout trinqué de par le tabagisme passif de son père qui fumait à la maison, dans toutes les pièces, dans la voiture etc  Comme ton mari le mien est mort dans d' atroces souffrances, était à la retraite depuis 16 mois, tu vois, que de points communs qui nous relient! Cela fait un an et deux mois qu' il est parti, je vais moins mal, mais plus rien ne ressemble à notre vie d' avant, plus rien, tout s' écroule.  Comme toi je lui parle beaucoup, il me répond à l' occasion, pas tout de suite, il se passe des choses étranges que je n' explique pas donc je suppose que c' est lui qui inter agit pour se manifester.  Un exemple: un soir, tout en me couchant je m' adresse malicieusement à lui et lui dit quelque chose du genre: quand même Francis, de là où tu es tu pourrais m' envoyer une carte postale! Mais si t' as la flemme de m' écrire (ce n' était pas son fort), envoie moi toute autre sorte de message. Je me positionne de façon à bien m' endormir quand le téléphone se met à sonner. Tu parles, à 23h30, forcément c' est une mauvaise nouvelle, je me lève d' un bond, j' ai eu le temps de l' entendre encore sonner deux fois, donc je ne rêvais pas, je ne dormais plus, le couloir est tout en longueur, j' arrive au niveau du téléphone, je me prends les orteils dans la porte, je décroche et c' est le vide comme lorsqu' on décroche pour appeler soi même. Le téléphone a sonné, j' en suis sûre, personne au bout sinon le vide. Je me suis mise à sourire, j' ai su que mon mari me faisait une blague. Le lendemain personne ne m' a annoncé ni mauvaise ni bonne nouvelle, le téléphone avait bien sonné dans le vide!

Des bruits étranges c' est sans cesse, des bruits métalliques dans un lieu où il n' y a pas de métal. Un toc contre le coffre à jouets de mes petites filles comme si quelqu' un avait buté avec son genou contre la corbeille et un jouet qui se met à chanter car du coup le toc a déclenché un bouton. L' autre matin je pestais toute seule à haute voix, je m' énervais contre quelqu' un de la famille, j' ai entendu retentir 4 coups contre le mur comme si le voisin d' à côté n' appréciait pas le bruit alors que je suis en maison individuelle. Il fallait que je me calme, je l' ai bien compris. 

Courage, oui c' est une souffrance perpétuelle, notre seule consolation est qu' ils ne souffrent plus eux. Ils reposent en paix. Tiens bon, viens nous voir, à plusieurs on se serrera les coudes. Tendrement. Bisous.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #714 le: 10 Avril 2017 à 21:20:59 »
Depuis samedi je constate que je vis les moments en rapport avec les jours/fêtes de Pâques comme cela s'était produit en 2015 et 2016 calqués sur ces dates de l'année du tsunami émotionnel.
ça ne correspond pas aux jours calendaires et donc je m'attend comme les autres années à revivre les choses une seconde fois aux dates calendaires ...
mais je sais comment ça se passe, je n'ai pas de peur, j'accepte ce qui vient, j'en profite pour voir mes petits progrès d'une année à l'autre.
Samedi c'était aussi les deux ans de ma seconde petite fille, celle qu'il n'a pas connue ...
moment difficile avec un double manque celui de mon aimé et celui de ma maman même si dans les échanges avec ma fille, leur évocation les invitaient parmi nous.
Mais ce qui m'étonne encore c'est ce vécu intérieur : en même temps être dans la joie avec les petites et pleurer intérieurement le manque pour partager sur le même mode qu'avant et le faire sur le nouveau mode de l'envoie en "télépathie". Cette juxtaposition sur la durée de ces ressentis, émotions opposées est très particulier.
La psy m'a appris à respecter la cohabitation de la joie de voir nos petites filles heureuses, joyeuses et ma douleur immense du manque qui me vrille car là il y en a deux manques !
il n'y a aucune compensation à voir la joie, à susciter la joie de ces petites, à leur donner le meilleur de moi
ces moments qui représente du bonheur ne peuvent RIEN sur la douleur, la joie est, mais sans action sur la douleur
les sentiments existent, je peux les alimenter au moment (je ne suis plus figée dans ma douleur) mais eux n'ont pas d'action sur ma douleur du manque de Jean et de ma maman qui intérieurement peuvent hurler en silence ou sangloter doucement

Dimanche c'était la seconde activité avec mes nouvelles activités sociales.
Une causerie sur le chapitre du deuil et la peine du prophète de Khalil Gibran.
(http://cpositif.com/outils/le-prophete-khalil-gibran/de-la-joie-et-de-la-tristesse/)
Je savais en m'inscrivant vu le texte, que j'irai avec ma réalité de veuve, d'endeuillée et je n'ai eu affaire qu'à des personnes bienveillantes étonnées de mes témoignages, de ma réalité elles qui étaient là en personnes seules mais par divorce. Un grand respect, de la compassion, des retours utiles, je n'ai pas regretté d'y être avec mon authenticité.
Moi qui ai traversé si seule mon deuil avec la fuite de famille et ami(e)s d'avant là trouver ces espaces chaleureux me réconforte et m'encourage à avancer effectivement.
Je connaissais depuis 30 ans ce texte, livre, mais après le deuil de mon conjoint je ne le lis pas pareil ...
Il est vrai que j'ai écrit sur ce fil, au début que quitte à pleurer je préférai grossir mes souvenirs heureux et c'est là que j'ai commencer à rencontrer ces états où souvenir de joies et peine se sont côtoyés.
Écouter la souffrance, autre des autres participant(e)s a été aussi enrichissant, le constat qu'on parle toujours facilement de la tristesse, de la peine par des exemples mais rarement pour la joie.
Et que l'on communique sur la joie facilement, avec moins de censure que sur la peine.

J'ai parlé du forum, de sa richesse, il y avait une ancienne bénévole de JALMALV, donc cacité de compréhension.

j'ai pensé à vous
je vous embrasse
« Modifié: 10 Avril 2017 à 22:03:50 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Pucinette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 231
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #715 le: 10 Avril 2017 à 21:56:58 »
Douces pensées pour toi Qigan...

Je t'embrasse fort...
Christophe... Mon amour pour toujours...

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 135
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #716 le: 13 Avril 2017 à 06:33:20 »
 ..<<En même

temps être dans la joie avec les petites et pleurer intérieurement le manque pour partager sur le même mode qu'avant et le faire sur le nouveau mode de l'envoie en "télépathie". Cette juxtaposition sur la durée de ces ressentis, émotions opposées est très particulier>>

Je comprends bien..toutes ces emotions peuvent habiter en dedans de nous
Contente..pour quelqu'un, en même temps être déçu de..et triste en ce jour ..et souffrir..du manque..et être en colère de.etc

Toutes sortes d'état d'âme différents  qui peuvent passer en une journée enfin moi c'est comme ça

Mon chummy est décédé le vendredi de Pâques....c'est inscrit en dedans de moi....

Des fois, on dirait que j'ai encore de la misère à réaliser..je me dis..îl est partie quelque part..îl va revenir..mais je sais bien que non aussi...ça fait un pincement au cœur ...ça fait mal..haiouille ...ça grinche..je respire ..et là une invitation de ma filleule
On dirait qu'elle sent mes états d'âme, à distance.
Tendresse!

Hors ligne Anneso85

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 96
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #717 le: 13 Avril 2017 à 10:48:38 »
Ça résonne tellement en moi l'ambivalence des sentiments... être à la fois heureuse/se réjouir de petits bonheurs de la vie mais triste/comme déchirée par la douleur de ne pas les partager avec lui...
Affectueuses pensées Qiguan
Et merci de nous offrir en partage tes lieux de ressource

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4711
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #718 le: 14 Avril 2017 à 19:15:02 »
voilà
là ici instant de craquage légitime

je viens de faire, comme je me l'étais promis les premières démarches de mon contrat obsèques.
Car je veux éviter à notre fille chérie, tout ce que j'ai eu comme souffrance à faire ces choix il va y avoir bientôt 3 ans, renouvelés différemment pour ma maman il y a 8 mois.
La mort en soi ne m'a plus effrayée depuis longtemps même si je ne souhaitais pas mourir, mais ce qui l'entoure oui m'a effrayé !
j'avais lu ceci
http://www.cnafal.org/les-contrats-obseques-prevoir-avant-de-partir-oui-mais-attention-soyez-vigilants-avant-de-partir-certains-contrats-comportent-des-denominations-trompeuses/
et je souhaitais un contrat donc en prestations
plus une adhésion à l'association colombe
http://www.associationcolombe.org/
non que je ne fasse pas confiance à ma fille, mais au cas où elle ne serait plus apte à s'occuper de mes obsèques.
j'avais avant la maladie de Jean consigné mes voeux dans un documents sur l'ordinateur
depuis je l'ai remanié un peu
là je sais que je pourrais le modifier si je le souhaite mais qu'en l'état mes voeux seront exécutable respectés.
Pour compléter, préciser mes voeux j'ai commandé :
http://www.joseebouchard.com/publications/livres.html

Certains voudront voir dans ma démarche un côté vouloir tout maîtriser, régenter
en fait ils seront dans l'erreur car ma démarche est pour donner de la paix à ma fille, pour la soutenir dans la douleur de ma perte.

Réfléchir, dire ce qu'on veut est une étape, concrétiser en est une autre !
Pourquoi pleurer alors que lorsque ces choses auront lieu ce sera que j'aurai rejoint mon aimé et tous mes défunts ... ?
Simplement parce que chaque choix m'a ramené intérieurement aux autres choix faits seule (ma fille n'a fait que valider vu les circonstances chaque fois), aux décès de mon aimé et de ma maman.
Pleurer parce que je sais la douleur que ma fille aura, mes petites filles aussi ... ben oui pleurer par anticipation
Savoir que mon contrat, quel que soit le délai d'attente pour la crémation, permettra l'intimité, pour ceux qui voudront venir se recueillir, par la présentation continue dans un salon, pour mon souci pour mes proches, est rassurant.

Curieuse coïncidence ???
à l'heure où j'avais le RDV aux pompes funèbres c'était l'heure des obsèques de la maman de ma meilleure amie (qui vit loin) ...

voilà là au fil des journées je suis dans les flashs backs/dates pascales ... et ne garder que le meilleur de ces moments encore un effort !
vivre "normalement" avec mon chien alors que je sais que son départ peut se précipiter ... là aussi un effort
continuer mes avancées de reconstruction avec la vie sociale oui là aussi efforts
tout cela se croise, se mêle à la douleur du (des) manque(s)
au travail avec les doux souvenirs car les difficiles du cours de la vie s'estompent beaucoup, vraiment car ils ne me paraissent plus utiles si ce n'est pour par rapport aux évènements qu'ils concernent ne garder là aussi que le meilleur !

Hier des circonstances m'ont permis, avec une amie, de très longuement évoquer notre passion pour les randonnées de montagne et cela m'a fait tant de bien malgré le manque de sa présence physique, car il était là par les évocations que je faisais, en même temps je ressentais sa présence autre près de moi qui complétait celle de dans mon coeur !
raconter c'était revivre ces moments, le retrouver aussi, ainsi !
Les détails étaient importants ce sont eux qui faisaient la "valeur" émotionnelle des récits !
Le bonheur des merveilleux vécus que j'aurai préféré évoquer en sa présence car il aurait pu compléter, mes récits, était réel, car preuve que ça, ça ne disparaitra qu'avec ma mort !
Oui bonheur avec en même temps douleur du manque ! oui les deux

Vivre ce bonheur comme celui, ceux avec mes petites filles, ma fille est ma réponse première à ce qu'il voulait pour moi et m'avait demandé
d'autres viendront sans doute, peut être mais ceux là existent et n'excluent pas la douleur du manque
j'apprends à vivre avec ces deux choses concomitantes ! l'apprentissage n'est pas aisé !

Le printemps, les beaux jours me font mal, vous le savez cela évoluera je ne sais quand

Faire des choses que pour moi est une découverte, c'est à dire faire ces choses sans pouvoir en parler avec lui, échanger après le vécu, de manière croisée, rapide sur ces choses est nouveau, je découvre que je peux, oui je peux ...
ça a pris du temps de pouvoir ... et je peux uniquement parce que en même temps intérieurement je lui dit et imagine ce qu'il dirait c'est maintenir oui
le lien de manière symbiotique, fusionnel oui ...
mais il me manque la surprise de ses belles réactions bien sûr ! même si avec 40 ans de partage fusionnel, je peux savoir l'essentiel de ce qu'il dirait !
A d'autres moments : Je vis qu'il voit, sait comme s'il était avec moi, voyais , sentais par moi ...
Et en même temps que tout ça, j'ai la souffrance du manque physique

la fin de cette journée particulière sera dans l'accompagnement du deuil de la perte de sa maman de ma meilleure amie, temps d'échanges là aussi intimes, croisés, réconfortants dans les deux sens !

oh combien c'est vrai
http://forumdeuil.comemo.org/sante-deuil-stress-deperession/trouver-un-nouveau-sens-a-sa-vie/msg85278/#msg85278

je souhaite que de la douceur visite votre soirée
je vous embrasse




« Modifié: 14 Avril 2017 à 19:19:27 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Darling

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 250
  • Avec toi hier, pour toi demain, à jamais pour nous
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #719 le: 14 Avril 2017 à 23:56:24 »
Chère Quigan,
Toutes mes pensées douces.
Comme Un câlin d'enfant.
Darling, plus jamais ta main dans la mienne mais pour toujours le souvenir de sa chaleur. Plus jamais tes yeux dans les miens mais pour toujours l'intensité de ton regard. Plus jamais le son de ta voix mais pour toujours la douceur de tes paroles.