Auteur Sujet: depuis le 23 avril 2014  (Lu 280097 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 240
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #60 le: 12 Juillet 2014 à 16:11:12 »
Rien ne m'apaise en ce moment ! tout est douleur.

Idem pour moi ...

Je me sens parfois glacé à l'intérieur ... Tellement glacé que j'en tremble !

Je n'arrive même plus à espérer tellement tout se bouscule dans mon esprit ... Chaque samedi soir, quand il faisait beau, nous avions notre petit rituel ... On prenait l'apéro sur notre petite terrasse, sous notre parasol et on mangeait un bout en discutant ... On écoutait les bruits de la ville, on regardait le ciel, on s'amusait avec les formes des nuages ... Bref, on était heureux et on ne le savait pas.

Je donnerais tout ce que j'ai pour revivre un de ces moments, mais ce soir, je n'irai pas sur la terrasse et les formes des nuages ne me feront plus sourire ... Je crois que mon "âme d'enfant" s'est envolée avec elle et je passe mon temps à ramasser et à trier les débris de mon coeur qui jonchent le sol...

Heureusement, il me reste l'amour ... celui que j'ai reçu et que j'ai donné ... C'est cet amour qui me sauvera la vie !
La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne lulu

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 169
  • un gramme d'espoir vaut plus qu'un kilo de rien
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #61 le: 12 Juillet 2014 à 20:57:04 »
Le jour où l'on arrivera à vivre à nouveau, on en sortira grandi, nourri de toutes nos pensées pendant cette épreuve. 
Pour le moment, pour arriver à survivre, je me nourri de vos messages à tous et c'est déjà beaucoup.
Une nouvelle journée de passée.
Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit "il est parti", il y en a d'autres qui le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux s'exclament avec joie : "le voila".
Pourquoi serais-je hors de la pensée simplement car je suis hors de vue ?

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #62 le: 12 Juillet 2014 à 20:59:53 »
oui la journée finie par passer ... c'est déjà un point pour survivre : un pas après l'autre mais que c'est dur !
merci de vos messages
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #63 le: 13 Juillet 2014 à 21:19:12 »
Une journée de plus ...
Comment se sentir vivant, normal, une personne réelle ? Alors que l’on se perçoit en miettes ! ?
Avant quand j’étais seule, éloigné de lui je n’étais pas seule, je ne me sentais pas seule, là il faut que ça continu !
Mais une part de moi se sentira toujours seule même avec une foule d’autres  car c’est lui qui me manquera c’est difficile à mieux expliciter !
j'ai lu de Joyce Carol Oates dans j’ai réussi à rester en vie p 364
« Je ne veux pas dire que la vie n’est pas riche, merveilleuse, belle, diverse et infiniment étonnante et précieuse – mais simplement que je n’ai plus accès à cette vie là. Je ne veux pas dire que le monde n’est pas beau - du moins une partie du monde. Mais simplement qu’il m’est devenu lointain et inaccessible. »
Puis elle compare la vie à un bateau qui s’éloigne avec une fête dessus et où personne ne voit que l’on est sur le rivage et que l’on ne fait pas de signe.
C’est bien imagé et mon ressenti !
je sens la vie bien loin de moi  sauf quand je suis auprès de notre fille et notre petite fille !

Que veut dire accepter la réalité ?
Pour moi c'est une lutte pour contrebalancer l'insupportable douleur du vide, de l’absence, de ce qui n'est plus, en travaillant sur le lien nouveau que je veux aussi fort, autrement car bien sûr cela ne peut plus être pareil !
Je commence à dire "si tu étais là je te couvrirai de baisers, de caresses, je t'aime" pour que ce trop plein d'amour qui ne sait où aller puisse sortir en quelque sorte !
Continuer avec le mental de partager sur tout même si mon amour tu ne finiras pas mes phrases et si ce dont je parle qui est dans le nouveau ne te concerne pas ...

Continuer à m'endormir avec ta présence que je souhaite, qui est de par l'Amour !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #64 le: 14 Juillet 2014 à 20:40:21 »
3 ième journée de ce difficile WE !
Je l'ai occupée le plus possible et je me sentais seule malgré la présence des autres, de ma fille, de ma petite fille, le manque était cruel !
Tardivement j'ajoute que vraiment là là je suis mal avec cette douleur, ce vide, le courage me manque ! ...

J'oscille entre moment où encore je me dis ce n'est pas possible il va revenir ...
moment où je suis dans une extrême douleur de manque insupportable
moment où je me demande ce que je fais là !
moment avec le sourire et en paix qui vient sur un souvenir ... une sensation de "présence"
= les montagnes russes émotionnelles !
Piocher encore et encore dans le coffre à trésors de ces 40 ans pour remonter l'Amour toujours et délester le négatif de moments plus compliqués pour ne garder que la force de l'Amour !
« Modifié: 14 Juillet 2014 à 22:58:00 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #65 le: 16 Juillet 2014 à 09:47:52 »
je cherche
je lis vos messages toujours un plus loin sur ce forum et je me retrouve dans beaucoup : ceux qui ont vécu la passion de la fusion
et je glane vos phrases
vos signatures comme toi mamita : "Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")
j'y puise de l'encouragement pour ces mouvements si difficiles
j'ai lu dans un livre que l'on était responsable de son chagrin du coup j'essaie de voir quoi en faire, comment faire avec ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne MANITE

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 108
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #66 le: 16 Juillet 2014 à 14:14:09 »
Il parait que nous sommes responsable de notre douleur mais alors comment fait on pour l'arreter ,elle est omnipresente et se manifeste sans crier gare au detour d'une photo ,d'une musique ,d'un lieu
Je ne trouve pas le chemin de la serenite ,de la paix ,comment peut on apres avoir vecu cette fusion s'en detacher car oui ils sont dans nos coeurs mais qui me prend dans ses bras pour me rassurer qui me dit qu'il m'aime ,qui me regarde avec les yeux de l'amour ?plus lui il est dans une autre dimension

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 240
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #67 le: 16 Juillet 2014 à 14:57:36 »
Jamais je n'aurais cru qu'une souffrance morale pouvait être aussi vive, lancinante et imprévisible...

Je me demande vraiment quelle est la meilleure solution :

Soit essayer de la dompter ou de la maîtriser, ce qui dans mon cas, s'avère malheureusement  impossible ?
Soit accepter de "vivre avec" pour un laps de temps plus ou moins long ou pour toujours, sans savoir vers quelle option on se dirige ?

A vrai dire, je n'en sais rien, et si la deuxième solution semble un peu défaitiste, il me semble que c'est vers elle que je me dirige.

Chaque jour qui passe est un calvaire et je n'arrive pas à me raisonner ... Je me dis aussi que chaque jour qui passe est un jour de gagné, mais à quel prix !

Pourquoi est-on en quelque sorte "puni" d'avoir aimé ?

Je pense à vous ... ...

La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #68 le: 16 Juillet 2014 à 18:05:06 »
ce que nous vivons est très difficile  !
je viens de relire http://www.psychologies.com/Moi/Epreuves/Deuil/Articles-et-Dossiers/Vivre-en-paix-avec-nos-morts et me dis je en sais pas quand j'aurai cette transformation mais bon j'espère ici tant nous le dise !
mais le vécu du processus de deuil et le travail d e deuil à faire sont vraiment extrêmement durs !
affection amicale à toutes et tous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #69 le: 18 Juillet 2014 à 21:56:41 »
j'ai toujours besoin d'écrire : mes pages à mon chéri et ici !
Chez la psy j’ai fait le bilan des progrès (un peu plus de moments d’apaisements) et des outils trouvés :
La décision de ne pas se laisser couler avec les grosses vagues de chagrin qui semblait m'entraîner en une sorte de folie, de vide, continuer à ces moments là de lutter :
•   en allant  aider d'autres = en continuant ce que nous aimions faire aider …
•   en rentrant plus dans la vie spirituelle, en priant avec lui, pour lui.
•   En cultivant autrement le lien avec lui (quel chantier) : admettre que caresses et câlins ne sont que dans la boite souvenirs, chercher quel échange on peut avoir au présent, continuer à lui parler, à l’aimer et même penser à un futur en priant pour un échange toujours meilleur et plus important à travers le voile avec lui et aux retrouvailles à ma fin de vie. Tout ça pour récupérer un lien avec lui dans le passé lu à présent autrement, le présent vécu autrement en cherchant sans cesse ce qu'il aurait dit, pensé et le futur, pour remettre du mouvement dans ce blocage que je sentais depuis le 23 Avril  quand le téléphone a sonné dans la nuit pour annoncer l’horrible irrémédiable !
•   En acceptant le bonheur des cadeaux de petits signes, des sensations de présence …plutôt que de ne voir que le vide ! ou le moindre
•   En comprenant que son départ a changé notre vie en symbiose et fait volé en éclat en moi une partie de mes fondements, de ma structuration et que cela « complique » le deuil.
Tout cela j'espère me sera utile quand le tsunami imprévisible émotionnel reviendra sans crier gare au quotidien ou à rester moins Ko après son passage !

L'honorer en survivant, j'ai été courageuse durant sa maladie, continuer à l'être ... mais que c'est difficile !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #70 le: 22 Juillet 2014 à 19:02:51 »
aujourd'hui
première rencontre au groupe de paroles :
Je retrouve déjà au sorti de cette rencontre bien des choses comme ces témoignages
http://www.dialogueetsolidarite.asso.fr/Les-questions-les-plus-souvent.html
pouvoir parler à des inconnus qui écoutent sans connaître mon passé, écoute l'expression de ma peine qui la peut s'exprimer librement est très important pour moi.
Je n'attend pas de réponse en soi juste de cheminer dans un espace où verbalement ma peine peut s'exprimer et sous la bienveillante attention de la psychologue animatrice qui entre les RDV de groupe mensuels va nous suivre individuellement.
La différence avec le forum c'est la verbalisation et ce suivi pro et neutre de l'animatrice.
D'autre part l'émotion tapée à l'ordinateur ne sort pas comme dans la verbalisation entourée du filet de plusieurs personnes à l'écoute, les deux vont sans doute pour moi se compléter.

fin des formalités chez le notaire : une autre étape
une visite au cimetière (c'est la même ville que le notaire et à 1/2 h de chez moi) où je me suis sentie moins mal en sentant sa présence avant, pendant, après avec moi,
je viens du coup de relire http://www.lemonde.fr/vous/article/2013/10/31/deuil-l-etre-aime-devient-votre-energie-interieure_3505855_3238.html c'est bien vrai
je ne sais si du négatif viendra mais là je cultive ce lien de présence et ça m'apaise du coup les vagues de chagrin sont moins déstructurantes ! certes je suis en miettes donc déjà "cassée" ..
mais je fais efforts pour le porter en moi comme il avait écrit ... il y a 39 ans ...

je me dis nous payons la rançon de la qualité de la relation d'amour que l'on a eu ! mais c'est un tel trésor aussi ! le choc en lisant quelques news du monde aujourd'hui 700 millions de femmes mariées de force qui ne connaitront jamais ce que l'on a connu !
et il fait bon se blottir dans mes 40 ans de souvenirs d'amour ! même si je pleure ou suis mal avec mon chagrin
courage à toutes et tous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #71 le: 22 Juillet 2014 à 22:15:34 »
Bonsoir Quiguan,


Heureuse de voir que bon gré ,mal gré ,tu avances, dans ce labyrinthes de souffrances comme dirait Jean Luc, pouvoir exprimer nos sentiments, est si important, vitale même, et pouvoir le faire au sein d'un groupe qui comprend ce que l'on vit , sera surement salutaire.

Je n’écris pas toujours mais je lis régulièrement , tu avances, certes la douleur persiste, mais malheureusement, je sais maintenant que nous la porterons avec nous , en nous, jusqu’à ce que nos vies s’éteignent....

Toujours est il que tu te bats, pour que celle c-i s'adoucisse.

Je te souhaite de trouver l'apaisement,  le début d'un chemin plus doux.

Affectueusement.

zabou
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #72 le: 23 Juillet 2014 à 14:05:35 »
merci zabou de ton bienveillant message qui réchauffe le cœur !
Ce matin j'avais ma petite fille et c'était la date il y a 3 mois mon amour est passé de l'autre côté du voile c'est loin et comme si c'était hier ... alors ce matin j'ai aimé, donné à ma petite fille en double ! mon affection !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4605
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #73 le: 23 Juillet 2014 à 21:26:30 »
C'était une journée difficile : 3 mois ...
Ce matin je me suis accrochée à ma petite fille en l'aimant pour deux, de plus en voyant les photos elle parle (22 mois) à son Papy ...
Cet après midi grâce au travail j'ai oscillé entre pic de douleurs et neutralité, j'ai passé 2 h à lire ce livre http://www.amazon.fr/Mission-%C3%A2mes-lau-del%C3%A0-H%C3%A9l%C3%A8ne-Bouvier/dp/2351850335
je suis sortie pour tondre jardiner 1 h ...
Je ne trouve apaisement qu'en lui parlant, en le chérissant en mon cœur ! Je sens sa présence, je tente de m'habituer, de me mettre au diapason, sur la longueur d'ondes de cette présence et d'accepter que ce ne sera jamais plus comme avant que là faut construire autre chose dans ce lien avec lui ! Seule issue.
 
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #74 le: 23 Juillet 2014 à 22:18:42 »

Les dates sont toujours des caps à double tranchant, elles nous rappellent avec intensité ce que l'on a perdu et quand, et on réalise , momentanément, la distance parcourue, cela nous parait si près!! cela reste encore plus vrai au fur et à mesure que l'on s'en éloigne....

Rappel toujours très douloureux , heureusement un peu comblé par la présence et l'amour de ta fille et petite fille.

Et comme il est bon pour nous de pouvoir donner ce trop plein d'amour...

Que le nuit soit douce.

Je t'embrasse.

zabou
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.