Auteur Sujet: Ce qui change en nous  (Lu 8431 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne phil33

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 93
  • Où que tu sois , j'y suis avec toi .....
Ce qui change en nous
« le: 09 Octobre 2014 à 10:04:21 »
bonjour à tous/toutes
  Pourquoi ce sujet , de profond changement s'opèrent en moi , sans y etre vraiment préparé ,  bientôt cinq mois après la disparition de mon épouse Christine , ma vie n'est plus la même , forcement , mais mon comportement vis à vis des autres à changé , la tolérance est plus présente , une façon de ressentir les choses différente .
 Quand je me suis inscrit sur ce forum , j'étais aux trente sixième dessous , le moral dans les chaussettes , j'y ai reçu soutient , aides , pistes pour aller mieux , des messages tellement gentils et compréhensifs , et j'ai pu à mon tour apporter mon aide à certains d'entre vous , pas tous , hélas , car ce n'est pas toujours facile de répondre à des messages tellement désespérés , que ça nous ramène au début de notre propre histoire  .
Aujourd'hui , j'ai du mal à apporter du soutient aux " nouveaux " membres , j'ai l'impression que ça me fait revenir en arrière , et je ne tiens pas tellement  à revivre toutes les phases de ce long processus de " faire notre deuil " ou bien est ce une nouvelle étape  / marche à gravir , je ne sais pas trop , ou est ce de l'égoïsme ? pourtant je croyais etre  au dessus de ça .
Mamours faisait remarquer qu'il y avait peu d'hommes sur ce forum , et si le peu  gravissait  plus vite les "marches "de mieux être  à autre chose  ? est ce que je vais retomber aussi vite , pas facile de savoir si on est dans le vrai , ou si on va se brûler les ailes  .
Les changements  se sont opérés aussi dans mes rapports avec les autres , dans ma premiere rencontre de groupe , je me suis livré , moi d'un naturel plutôt timide , les paroles sont venues naturellement , comme sur le forum , pas de faux semblants,  pas de tabous , des confessions intimes de notre quotidien . Les échanges se font naturellement .
           La prochaine rencontre avec certains membre du forum , pourra , je l'espère , m'apporter des réponses , et déterminera si j'ai encore besoin de soutient  , si l'échange est encore nécessaire  dans un groupe de parole , bien que nous nous ne soyons pas inscrits pour ça  mais plutôt pour passer un agreable moment loin de chez soi .
         Pourquoi suis je devenu si sensible , dans vos parcourt , je m'y retrouve et ça me touche profondément , quand je regarde un film , avec des séquences d'émotions , je suis émus pour ne pas dire plus , des musiques m'émeuvent (surtout celles que j'avais mise pour la crémation .
Meme dans le boulot , je suis plus à l'écoute des autres , essaye de trouver des solutions dans le calme plutôt que dans le conflit
Tolérance , partage , soutient , beaucoup  de ressentis différent d'avant , le deuil nous éprouve , on en ressort plus serein , plus fort ? je ne sais , plus sensible , pour moi oui .
Je vais essayer  d'etre plus présent dans le forum , car beaucoup on besoin de nous , meme si ce n'est que quelques mots , ils font du bien à lire , pour les, hélas trop nombreux  "nouveaux"  .
A bientôt et bien sur la bise
philippe

Hors ligne erika

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 92
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #1 le: 09 Octobre 2014 à 10:55:02 »
Pour moi et mon mari nous avons changé mais bcp de personnes nous agacent nous n avons pas de patience pour eux.
Ils semblent ne pas avoir compris notre douleur et parlent de futilités
On a envie de leur dire prenez notre chagrin vous verrez.
Une fille de 25 ans fille d un cousin a accouché mais le pere l a quittée c est un drame!!! Moi je dis : j aurais tant aimé que ma fille ait cette chance! ! !Un bébé c est super.
Tant que la vie est là je pense qu'il ne faut pas se plaindre.

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #2 le: 09 Octobre 2014 à 11:20:36 »
Bonjour Philippe,

Nous changeons, oui indéniablement, mais n'étions  nous pas  déjà  , cette nouvelle personne que nous découvrons ?

J' ai découvert une partie de moi inconnue jusqu'alors, seulement , j'ai aussi compris , que cette personne c'est ce que je suis profondément, mais que l'autre , celle que je croyais être , n'était pas moi réellement, mais ce que je me suis évertuée à laisser paraitre des années durant, sans comprendre.

J'avais mis une carapace, épaisse, et c’était moi, le décès de mon mari, la personne qui me comprenait le mieux et me connaissais sans doute très bien, la perte de mes illusions, de " vie éternelle" , de cet avenir à deux, tout tracé et sans faille, à tout fait exploser.....

J'ai été profondément déstabilisée, je ne me comprenais plus,  je n’arrivais plus du tout, à me reconnaitre , cela à duré des mois, avant que je finisse par comprendre ,que cet autre était le vrai moi, que je cachais depuis des années à tous , mais aussi à moi même.

Difficile finalement des se révéler, après des années , de se découvrir, je me sent plus forte de tout ce savoir, mais je sais aussi maintenant, qu’émotionnellement, je suis fragile et l'ai toujours été.

Le ressenti est plus fort , plus de carapace pour le cacher, un long travail pour moi, pour tenter de tout démêler et je crois que je ne suis pas au bout....

A l'inverse de toi, comme Erika, j’étais avant dans une grande empathie pour tous, aujourd'hui certaines choses , je ne les supporte plus, et je n'arrive pas à adhérer, : hier une collègue me parle de sa sœur, cancer de l'intestin en 2012, opération , tout a bien , 2 ans , maintenant c'est le foie, de nouveau opération elle me dit ; "tu te rend compte" et je n'ai pu que répondre: " oui mais elle est encore là! "mois qui aurait tant aimer que mon mari survive encore quelques années, dans de bonnes conditions..... mais lui opération, ablation d'une métastase de 6 cm dans le colon et 10 mois après , tout était fini.....

Tant que la vie est là , il reste l'espoir , dans certains cas des possibilités, qu’aurions nous donnés pour les avoir ?

Je vous embrasse.

zabou
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2450
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #3 le: 09 Octobre 2014 à 12:36:27 »
Etre ne deuil ne rend pas meilleure.. enfin pour moi, c'est comme ça... aussi,
moins tolérante pour les péripéties de vie normales,les plaintes et les bobos en tous genres...
plus humaine avec ceux qui vivent des grosses épreuves certes mais pas très longuement, ça m'épuise...
plus sensible à toute la misère du monde mais impuissante et fataliste...
avec en arrière fond un truc du genre j'ai survécu au pire alors...vous aussi vous y arriverez...


Hors ligne Josline

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 146
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #4 le: 09 Octobre 2014 à 13:08:13 »
Moi aussi, je suis d' accord.
Depuis le décès de Guy, je n' ai plus de patience surtout envers ma mère qui certes, a 85 ans mais elle est en bonne santé et pourtant elle déprime et n' arrête pas de se plaindre, de dire qu' elle n' en a plus pour longtemps, qu' elle a mal aux genoux quand elle marche trop longtemps etc.... L' autre jour, j' étais excédée et je n' ai pas pu m' empêcher de lui dire d' arrêter, qu' elle m' énervait à geindre sans arrêt, qu' il fallait qu' elle s' estime heureuse d' être encore là et en relativement bonne santé. Après, j' ai regretté car elle l' a très mal pris, comme si je lui reprochais d' être encore vivante, elle s' est montrée agressive envers moi et depuis nos rapports sont plutôt tendus.
Donc, moi non plus, je crois que ça ne me rend pas meilleure mais il faut peut-être plus de temps.....
Bises
Jocelyne

Hors ligne strawberry

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #5 le: 09 Octobre 2014 à 15:17:28 »
Depuis le décès de ma femme (19 juin), je suis indifférent aux autres et à leurs tout petits soucis. Neutre, au mieux. Je ne participe plus au mouvement général.
« Modifié: 09 Octobre 2014 à 15:19:26 par strawberry »

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4073
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #6 le: 09 Octobre 2014 à 16:35:33 »
Chacun est différent(e)s et c'est heureux ... nos passés, nos caractères, nos vécues font que l'on réagit différemment les un(e)s des autres.
Le Dr Fauré nous met en garde contre des réactions intempestives vis à vis des autres car on se sent incompris(e). p77 du livre.
Vient un moment nous dit il où on n'a plus besoin de reconnaissance par rapport à notre souffrance où on n'en veut plus au monde entier/la perte que l'on vit. C'est là que l'on peut sentir le changement que je nommerait positif vis à vis des autres.
Parfois le pré deuil de l'accompagnement de fin de vie que l'on a fait nous a fait avancer.
Je n'ai jamais depuis mon deuil ressenti de la colère quand je croise un couple heureux, je les "bénis" à ma manière souhaitant le meilleur pour eux moi qui ait tant eu dans mon couple !
J'ai envie de dire à certains quand ils, elles évoquent des différents dans le couple et le monte en épingle ... profitez d'être ensemble ... je leur dit cherchez l'apaisement c'est si important de rester en paix !
Le Dr Fauré que j'aime relire, p 140 nous dit bien le regard cru que le deuil jette sur nous même !
Oui on doit se redéfinir soi même et redéfinir ses valeurs ...
Pour moi, constituée en couple dès la fin de l'adolescence le processus est encore plus déstabilisant n'ayant pas de référence auparavant ...
Peut être parce que des années, à cause des maladies de Jean, j'ai appris à vivre avec l'épée de Damoclès de la fin de vie au dessus, ais je déjà bien avancé/valeurs. Je ne me suis jamais repliée, je reste ouverte à l'aide , une seconde nature que je partageais avec lui !
J'ai dit dès le début du deuil je veux que cela ait un sens serve à quelque chose !
J'ai su que je voudrai partager, là, ce que le deuil me fait découvrir c'est en cours avec le forum et groupe de paroles. Mais je pense que j'irai au delà vers un bénévolat autour du deuil ce sera à redéfinir si oui ou non quand j'aurai dans quelques mois, années avancé assez !
Je sais que jamais le manque ne se comblera mais je sais que de la vie peut exister à côté !
J'ai été très forte certes ... je le suis bien moins qu'on ne le croit autour de moi, je mobilisais ma force portée par mon couple, j'aurai soulevé oui des montagnes ! c'est vrai, mais je découvre que ma fragilité est accompagnée aussi d'un potentiel de force et je dois apprendre à m'accepter avec cette ambivalence !
Je suis devenue plus tolérante vis à vis de moi et des autres c'est net !
Je savais que c'était précieux de dire ses sentiments, d'exprimer ses émotions là je crois que je sais mieux le faire et l'attend des autres voire prête à les aider à le faire.
J'ai été dans ma vie beaucoup dans le combat pour faire avancer ma vie, combat face à des soucis de santé en famille, d'argent ... de travail
là je n'ai plus envie d'être dans le combat !
Ma vie pro m'a enseigné à écouter les autres, j'ai aimé avant les écouter (dans mon enfance mes copines, copains venaient me parler) là j'ai me semble t'il plus de capacité à écouter, sans juger ...
Tout se calme après tant de luttes, envie de repos, de choses simples ... d'apaisement.
Je sais que ce qui ne change pas en  moi c'est le besoin de l'échange avec l'autre, les autres, je ne suis pas de nature solitaire, j'ai besoin de partager, je sais qu'il me faut construire là maintenant autrement plein de choses mais en lien avec d'autres.
Du coup les rencontres d'endeuillé(e)s sont pour moi un tremplin pour non pas que pleurer ensemble ou tourner en rond à ressasser mais pour faire des choses ensemble avec des personnes tolérantes à mon état de deuil, je ne voudrai pas porter le masque de "ça va" dans un tel groupe mais pouvoir craquer si besoin sans retenue mais sourire aussi sans me forcer à être triste !
je suis prête pour ces groupes possibles à écouter, accompagner les craquages des autres et à accepter leur moment de rire et humour. Être authentiques entre endeuillé(e)s mais pour faire des choses ensemble que je n'aurai pas le courage de faire seule.
Je suis je crois au début de ma transformation mais la tolérance plus grande est là déjà.
Bien d'autres choses vont changer je pense au fil des mois pour moi, j'ai besoin de l'aide pro (psy) pour accepter tous mes changements, ne pas avoir peur de mes fonctionnements différents.
Je me sens sur un chemin de découverte, avec des craintes, le besoin de ne pas y rester seule, mais avec de la bienveillance et une envie de gentillesse exacerbée me semble t'il.
cf http://journee-de-la-gentillesse.psychologies.com/La-gentillesse-dans-la-societe/Qu-est-ce-que-la-vraie-gentillesse
http://journee-de-la-gentillesse.psychologies.com/
je vous embrasse toutes et tous
merci pour ce sujet lancé Phill !
« Modifié: 09 Octobre 2014 à 16:38:59 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #7 le: 10 Octobre 2014 à 10:52:56 »
Toue ce que vous dites m'interpelle , il me semble  ,à moi aussi , que je suis moins tolérante

phil33 , ton message me réconforte et comme je comprends ta crainte de "replonger" en venant ici découvrir les nouveaux drames ,   lire toutes ces détresses

je pense que nous restons fragiles très longtemps : j'ai une tante qui a perdu son mari il y a 10 ans , nous sommes assez proches et je pensais qu'avec elle , nous pourrions discuter puisqu'elle a connu le même drame
quand je l'ai vu la 1ére fois après le décès d'Alain , je lui ai demandé "comment s'en sortir comment as-tu fait?"
elle m' a répondu " tu sais même après 10 ans parfois c'est encore difficile"
je ne l'ai pas revu depuis , et je sais bien que ce n'est pas de l'indifférence , j'ai compris ce jour-là qu'elle ne pouvait pas m'aider ,  qu'elle ne voulait pas voir ressurgir toute cette douleur , je ne lui en veux pas , bien au contraire , je la comprends

bises à tous


Hors ligne phil33

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 93
  • Où que tu sois , j'y suis avec toi .....
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #8 le: 10 Octobre 2014 à 20:47:11 »
Je comprends que vous ressentiez une injustice dans votre épreuve si difficile , vous éprouvez de la rage devant l'indifférence des autres , et leurs petits tracas de la vie quotidienne  , mais sachez que pour la plupart d'entre eux , ils sont encore dans la  meme peine que vous , mais personne n'a appris à parler du deuil et ils font comme tout à chacun , ils discutent d'autre chose , pour ne pas vous affronter leur propre douleur .
Je parle de tolérance , mais aussi d'acceptation  du comportement des autres , pas toujours facile à faire , mais il faut essayer le dialogue , les forcer à entrer dans le vif du sujet , au risque de les choquer , mais du dialogue nait la compréhension  .
Sachez aussi les convaincre de profiter du temps qui passe , ............. Si vite avec l'être aimé

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #9 le: 11 Octobre 2014 à 09:24:36 »
Bonjour à tous,


Ça  Phil , je sais faire , oui profiter au maximum, pour ceux qui le peuvent encore, et se trouve dans le processus " normal" de la vie .....

je comprend aussi leurs réactions, et j'accepte maintenant leur incompréhension, après m'avoir mis en rage, blessée, peinée, je me dis finalement, quelle chance de ne pas savoir.....

Oui, on avance, on avance....
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne Auriabelle

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #10 le: 11 Octobre 2014 à 18:29:37 »
Bonsoir,

Mon mari est décédé il ya 2 mois d'un infarctus massif à 46 ans ......je suis anéantie, depuis une semaine je n'arrête pas de pleurer car il me manque terriblement et c'est vraiment insupportable ......je me demande ce que je fais encore sur cette terre et n'ai qu'une envie pour l'instant ......c'est d'abréger cette souffrance .....je dois pourtant rester en vie pour mes garçons qui ont déjà leur sac de peines à porter, mais c'est très difficile...
j'espère avoir un peu soutien ici ......j'ai déjà laissé un message mais je n'ai eu aucune réponse....
Merci en tout cas à celles et ceux qui porteront une attention à mon message.

Hors ligne Josline

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 146
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #11 le: 11 Octobre 2014 à 18:47:35 »
Coucou Auriabelle
Si, je t' ai répondu et Qiguan aussi je crois.
je crois que c' était sur le fil "L' envie de vivre reviendra-t-elle?". C' est vrai que ce n' est pas toujours facile de s' y retrouver car on écrit ou on répond sur tes fils différents, d' autres postent des réponses entre- temps. Bref, on ne suit pas toujours bien la discussion mais va voir sur ce sujet-là. Je crois que c' est là.
Je sais que c' est difficile Pour moi, ça fera demain deux mois que mon mari a été enterré et je ne sais pas si c' est à cause de ça mais aujourd' hui, je passe une sale journée alors qu' hier, c' était plus calme. Bref, il y a des hauts et des bas avec malheureusement plus de bas que de hauts et je crois qu' on en a pour un moment....
Je t' embrasse très fort.
Jocelyne

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #12 le: 11 Octobre 2014 à 18:59:59 »
Bonjour Auriabelle,

Désolée d'avoir "zappé" ton premier message, parfois , il est encore si difficile d’accueillir une nouvelle personne dans la souffrance.

Deux mois c'est si courts, toute notre vie a perdu son sens et je comprends ce que tu ressens, je crois que dans les premiers temps, nous avons tous envie de les rejoindre.

J'ai toujours pensé que ce qui nous retient pardessus tout , c'est notre instinct de survie, bien ancré, quelques part au fond de nous.

Pour moi le 27 octobre , cela fera 2 ans que mon mari est parti emporté par un cancer .

Je sais que c'est très difficile , et qu'il faut user cette douleur......

Je te promets nus serons là pour toi , ici, tu trouveras des mains tendues.

 Je t'embrasse .

zabou


PS: après la réponse de Jocelyne, je te conseille d'ouvrir ton propre fil, ainsi tu pourras mieux retrouver nos réponses.
« Modifié: 11 Octobre 2014 à 19:02:18 par zabou »
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne Dji

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 157
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #13 le: 11 Octobre 2014 à 19:13:30 »
Bonjour Ariabelle
Ce que tu d'ecris nous l'avons tous ressenti . Comme toi j'ai voulu rejoindre mon mari, ce le manque et la douleur étaient trop difficile à vivre. J'ai 2 filles et je pouvais ça.
Situais besognons est la pour toi.
Amitié et bisou

Hors ligne meszouzous

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 109
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #14 le: 11 Octobre 2014 à 20:11:20 »
Auriabelle,
Je comprends ce sentiment ressenti lorsque tu n as pas eu ou cru ne pas avoir reçu de réponses à ton post. Mais il est vrai que nous sommes tellement, hélas,  à écrire sur le forum que parfois, notre post passe inaperçu  :( je reconnais ne pas avoir toujours la force de répondre et jen suis désolée,  pourtant moi même déçue quand je n ai pas de retour.
Cette douloureuse épreuve que nous vivons tous nous change littéralement,  c est une évidence.  Mais comme le dit Zabou, peut être ne fait elle qu exacerber notre façon d être... moi, je supporte difficilement les discutions faites de plaintes et de geremiades. Mais n étais je pas comme toutes ces personnes avant ? Si, sûrement... ce qui est sûr,  c est que je reste ouverte aux "malheurs" des autres, acceptant qu il ne faut pas uniquement avoir perdu un être cher pour souffrir.
Demain, j irai à la rencontre de quelques uns d entre vous, à Paris.  Je m y suis engagée et même si c est difficile pour moi de prendre les transports, je sais que cette rencontre risque d être riche en émotions  :) je sais aussi que certains ont du décliner l invitation. Nous serons là demain soir pour partager avec eux cette rencontre  :)
Je vous souhaite la plus douce soirée possible. Bises. Béa