Auteur Sujet: Ce qui change en nous  (Lu 9964 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Coccinelle12

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 217
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #15 le: 11 Octobre 2014 à 21:33:43 »
Bonsoir Auriabelle,
Je te souhaite "malheureusement" la bienvenue sur le forum, avec quelques jours de retard.
Il est vrai que le forum est riche en sujets, lorsqu'on n'est pas toujours présent et c'est mon cas, on peut très vite perdre le fil et zapper ainsi  certains sujets. Désolée.
Cependant, je te redis quelque chose que j'ai déjà évoquée, ce n'est pas parce qu'on ne répond pas que ça signifie qu'on est indifférent, des fois, face à certaines histoires, l' émotion des premiers jours revient et énergie et mots nous manquent alors pour répondre, mais la compassion est là, comment pourrait-elle ne pas être là, nous savons tous ce qu'il en est.
Ton conjoint est parti depuis 2 mois, c'est si récent. Moi ça fait 21 mois, et aussi de façon soudaine.
A 2 mois, j'étais morte, un vrai zombie, je n'avais même pas encore eu le courage de rechercher de l'aide extérieure, l' expérience de la première psy, 3 semaines après le décès de mon amour n' ayant pas été convaincante.
Et c'est seulement Plus de 2 mois après que j'ai découvert le forum, tout à fait par hasard, car ça devenait pesant, insupportable, il fallait que je retrouve des "congénères", et grâce à google, en tapant Deuil, j'ai pu trouver ce forum.
Sans participer au début, rien que lire les témoignages des uns et des autres m'a aidée à tenir, car je me rendais alors compte que je n'étais pas la seule à qui ça arrivait, petite consolation, mais  qui avait néanmoins toute son importance.
ça peut-être frustrant de ne pas recevoir de réponses tout de suite, je reconnais, mais qu'est ce que ça fait du bien de déverser ce qu'on a dans le coeur, que c'est libérateur, que ça nous allège, et rien que pour ça, je te dis, ne t' offusque pas de ne pas recevoir de réponse, tu es lue, tu aides sans le savoir certaines personnes qui ne sont pas encore prêtes, et surtout, tu t'aides.
Tu entames la longue traversée du deuil, tu n'es pas seule, tu as tes enfants, sois forte pour eux, et le forum est là pour t'aider dans cette traversée.
Amitiés
 
"Le plaisir d'avoir un ami est parfois éphémère, mais pas le bonheur d' en avoir eu un "
"La mort laisse un chagrin que nul ne peut consoler, L' amour laisse un souvenir que nul ne peut voler"

Hors ligne Auriabelle

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #16 le: 15 Octobre 2014 à 09:43:32 »
Bonjour,
Merci à vous tous pour ces superbes messages de soutien.
 

Hors ligne confiante

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 63
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #17 le: 22 Octobre 2014 à 09:46:49 »
C'est vrai que les épreuves nous changent de fond en comble.
je suis, moi aussi, moins tolérante avec les gens qui ont un "pet mal sorti" !!! j'ai fait le tri autour de moi, des soi-disants "amis" qui ont maintenant peur de moi parce que je suis seule, peur d'être contaminés par ce qui m'arrive ????
le malheur n'est pas une chose contagieuse, bien heureusement.
quant à ma "mère", je ne la supporte plus du tout : toujours mal quelque part, elle se plaint qu'elle n'a rien à manger (même pas vrai !!!), elle veut que mes soeurs et moi retournions la voir mais QUE POUR RANGER SES AFFAIRES !! super, on n'est pas ses bonniches !!
enfin, bref, heureusement que mes frères et soeurs sont là, même s'ils sont loin physiquement, et surtout aussi mes belles-soeurs (les soeurs de mon mari, il n'avait pas de frère) qui me considèrent comme une de leur soeur, elles n'ont pas changé d'attitude vis-à-vis de moi, et ça, j'apprécie.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #18 le: 22 Octobre 2014 à 16:20:13 »
 ??? hier pour la première fois
moi l'habituelle écoutante des autres ... qui dans un groupe met de côté son moi afin que les autres restent bien ...
j'ai senti monter en moi le besoin d'exister dans ma peine,ma douleur, de la dire après qu'un endeuillé plus tôt m’ait dit "ça passera" ou similaire ... cela venait après ma réponse "Non ça ne va pas" à sa question "Alors ça va ?"
et faisait suite au même type de réflexion dit, parfois écrit quelques mois plus tôt alors que j'exprimais ne pas aller et tentais de dire ma souffrance immense du début ...
sans doute un certain ras le bol, la goutte d'eau ...
et puis la longue réflexion (environ 1 h) avant de dire que cela m'avait blessée profondément pendant la quelle je me suis dit :
ou je quitte cet endroit ...
ou je le dis et peux continuer ... j'ai pris le risque du clash mais enfin de verbaliser ma souffrance : à vif où la moindre maladresse réitérée me devient intolérable.
pris le risque de rester authentique ce besoin que j'ai de plus en plus ...
je ne regrette pas
je continue à être mal bien sûr, cela n'a eu aucun effet sur mon mal être actuel mais j'ai fait un énorme pas en avant
en devenant ainsi moi
oui ce moi qui ne sait plus comment exister ...
là à la veille du 6 ième mois !
énorme changement donc !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Josline

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 146
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #19 le: 22 Octobre 2014 à 17:29:36 »
Que tu as eu raison!
Moi c' est quelque chose que je n' arrive pas à faire. C' est triste à dire, mais j' ai tendance à faire et dire ce que les gens attendent de moi.
Quand on me demande si ça va, je suppose toujours que les gens s' attendent à ce que je réponde "oui, ça va", donc je leur donne la réponse qu' ils attendent. Peut-être aussi par confort personnel. C' est plus facile de répondre que ça va sachant qu' après on va me fiche la paix. Si je dis "non, ça ne va pas", il va falloir aller plus loin, donner des explications, parler et ça, c' est très difficile pour moi.
J' essaie de travailler là-dessus pour tenter d' être plus "vraie", plus en accord avec ce que je pense réellement, mais j' ai tellement pris ce pli au cours de ma vie  de toujours répondre à ce qu' on attend de moi que ce n' est pas gagné.
Quand j' étais petite, c' était souvent le chantage affectif de la part de mes parents qui me mettaient toujours la barre très haute (surtout pour l' école) du style ; si tu nous aimais, tu ferais plus d' efforts  et diverses choses du même ordre. Je pense qu' ils m' ont enlevé toute confiance en moi et que j' ai inconsciemment peur qu' on ne m' aime plus si je ne réponds pas aux attentes des gens quitte à y laisser mon authenticité.
Te lire me redonne un peu de courage et me donne aussi l' envie d' essayer d' imiter ton exemple.
Je t' embrasse
Jocelyne

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #20 le: 22 Octobre 2014 à 18:00:30 »
merci
et bonne chance pour ta lutte ta réflexion/ton enfance me met en plus sur une piste pour moi !
là le déclic est venu car c'était face à des gens en deuil comme moi ... ce qui me rendait plus insupportable la phrase.
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne meszouzous

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 109
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #21 le: 22 Octobre 2014 à 18:52:29 »
Je comprends ce que vous dites Qiguan et Josline. Bientôt 2 ans que Jean Marc n est plus là et la difficulté est la même pour dire mes véritables sentiments. Je sens bien qu on attend que je réponde  "ça va, ça". Et comme toi Qiguan,  j ai envie de dire enfin la vérité et cesser de ménager les autres...au risque parfois du clasch. Mais pourquoi insistent ils aussi ?
J ai souvent envie de fuir les autres...
6 mois, une étape à franchir bien que chaque jour jour en soit une. Pensées affectueuses  :-* Béa

Hors ligne Josline

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 146
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #22 le: 22 Octobre 2014 à 21:48:05 »
A mon avis, ils insistent parce qu' ils ont peur d' être taxés d' indifférence  s' ils ne demandent pas de nouvelles. A ma mère qui me demandait l' autre jour comment j' allais, je lui ai répondu que c' était la question à ne pas me poser. Elle n' a pas compris. Elle m' a dit : "Mais, c' est normal que je te la pose, sinon tu vas croire que ça m' est égal" et pourtant ma mère a perdu mon père il y a 12 ans, donc elle est déjà passée par là elle aussi.
Je pense vraiment qu' ils veulent montrer leur intérêt et qu' ils s' intéressent à notre bien-être, simplement ils ne savent pas comment le formuler et quelque part, je peux comprendre car je ne suis pas sûre que je ferais mieux.
C' est notre propre situation et notre mal-être qui nous rend plus réceptifs aux maladresses mais il n' empêche que c' est difficile car soit je mens en disant que ça va bien, soit je dis la vérité et là, ce sont les autres qui sont gênés et ne savent plus quoi dire.
Difficile à gérer.

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #23 le: 23 Octobre 2014 à 08:31:23 »
Bonjour à toutes ,

Pour ma part lorsqu'on me demande "ça va ?" , je ne réponds pas, ou bien "et toi?"
Sauf avec les très proches

Je pense que cette expression "ça va ?" est vraiment un automatisme et qu'ils le disent tous sans bien réfléchir
J'imagine déjà , le nombre de fois où je vais entendre ça lorsque je vais reprendre le travail...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #24 le: 23 Octobre 2014 à 09:26:20 »
Déjà dire mon expérience se situait face à un endeuillé "comme moi" ... et dans un cadre d'échanges entre endeuillé ...
Et rappel ce n'était pas la première fois qu'à mon annonce du "non" le type de phrase était de dire "ça passera" ou similaire

Ensuite dire que les personnes, non touchée par un deuil, ne peuvent pas s'imaginer notre état, notre sensibilité sauf quelques personnes ...
ce matin en promenant mon chien j'ai croisé une relation amicale qui m'a dit "bonjour Danielle comment tu vas aujourd'hui" en m'embrassant ... c'était différent du "comment ça va" j'ai pu répondre à cette question ouverte "pas bien cela fait 6 mois aujourd'hui" et la suite s'est enchaînée naturellement ! ...
Je garde l'envie d'être authentique hier soir j'ai pu verbaliser à l'aide ménagère de ma mère que ce n'était pas parce qu'elle me voyait avec un certain masque que derrière il n'y avait pas souffrance ...
douce journée à vous
« Modifié: 24 Octobre 2014 à 10:57:23 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne phil33

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 93
  • Où que tu sois , j'y suis avec toi .....
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #25 le: 23 Octobre 2014 à 10:58:50 »
Ton "Tigre" sort de toi c'est bon signe , non ?
courage , tu progresses ,en pensant plus à toi et en te retirant beaucoup de barrières  que tu avais installées jour après jour depuis "ce " jour .
vives pensées
la bise

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #26 le: 23 Octobre 2014 à 18:50:36 »
oui bon signe le tigre a été efficace pour ne pas retourner les choses contre moi en moi mais les évacuer sainement !
je vais continuer à lever les barrières inutiles ... et apprendre à accepter mes changements
la bise
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne phil33

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 93
  • Où que tu sois , j'y suis avec toi .....
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #27 le: 24 Octobre 2014 à 18:58:32 »
Curieux comme l'évolution de notre comportement est étroitement lié avec notre ressenti du jour , je croyais que je pouvais etre "cool " avec le comportement des gents , mais devant l'empressement de leurs agissements , se débattre dans le vide , faire beaucoup de vent pour pas grand chose  au final , je n'ai pas pu m'empêcher de leurs dire :" profitez du temps qui passe , au lieux de vous agiter dans votre bocal  "
Nous tous , sur ce forum , nous savons combien le temps est précieux , dans nos vies saccagée par la perte de notre moitié , faut il que je leurs répète tout les jours .d' aller prendre l'air , de partager avec leur famille , au lieux de rester au boulot alors que leurs emploi du temps pourrait leurs permettre .
Je suis enragé , dépité , jaloux , peut être aussi
Aujourd'hui j'en ai certainement choqué plus d'un , mais c'etait plus fort que moi , et je ne regrette rien , j'espère qu'ils pourront en tirer des conclusions bénéfiques  dans leurs vies et dans  le partage avec leurs  moitié , famille ,enfants .
La bise d'un forumiste apaisé

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #28 le: 24 Octobre 2014 à 20:34:39 »
 ;) toi aussi Philippe ton tigre sort ...
Ben oui on oscille entre tolérance et explosion selon notre filtre peut être du jour mais aussi de nos nouvelles valeurs qui s'affinent peu à peu et vont continuer à se modifier au fil de notre deuil.
A jamais me semble t'il on a basculé dans des priorités (peut être les mêmes qu'avant) qui ne peuvent plus être parasitées, occultées par de petits objectifs remplis d'égo ou nous privant de nos "essentiels" !
J'avais commencé à vivre ça avec le premier choc de l'accident de Jean en 2001 puis avec les autres chocs à chaque grave maladies (le mettant en danger de mort) et la maladie aigüe il y a un an l'avait renforcé et ce de plus en plus au fil de sa fin de vie.
Bien sûr à présent ces priorités qui avant étaient pour nous là sont devenues pour moi seule encore une occasion de se retourner vers ce moi qui doit se définir à nouveau ...
Être soi en survivant à l'amputation de cette partie du "nous" en nous même (avec tout ce que cela sous entend), plus la perte intégré de la personne défunte tout en faisant exister par tâtonnements ce que l'on peut faire pour honorer au mieux notre conjoint ... n'en fini pas de nous monopoliser ...
la bise
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : Ce qui change en nous
« Réponse #29 le: 01 Novembre 2014 à 21:19:00 »
doit on se sentir comme missionnée envers les autres pour leur apporter du bien et du réconfort ?
Nos cœurs curieusement débordent d'amour pour son prochain du moins le mien souvent.
Envie de faire comprendre à tous les gens autour de soi qu'ils devraient profiter de l'instant présent, savourer leur vie de couple, ne pas s'attacher aux petits tracas de la vie quotidienne.
en se disant que notre malheur leur ferait comprendre leur bonheur.
Mais je réalise qu'ils ne peuvent pas comprendre.
J'ai tellement un sentiment de décalage envers les autres, je pense que non nos malheurs n'aident pas les autres et qu'ils vont cheminer à leur rythme à eux ... quoi qu'on leur dise
espérant que pour ceux des nôtres qui se reconstruirons assez pour une nouvelle vie en couple sauront la mener avec sagesse !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char