Auteur Sujet: Bis repetita  (Lu 6679 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Liesel

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 152
  • Vivre avec...
Re : Bis repetita
« Réponse #60 le: 21 Septembre 2017 à 15:49:53 »
Pensées pour toi et tes enfants... courage
Liesel

La colère

On avait jusque là plus ou moins cru à une justice, à une sagesse inhérente à "l'ordre des choses"...et soudain son enfant se noie, son épouse meurt en couches ou son compagnon se tue.
Là tout vole en éclats.
Le fragile édifice de ses croyances et de ses convictions se trouve violemment ébranlé et on vient à se demander si on ne s'est pas trompé ou si on n'a pas été trompé.
On est en colère contre Dieu, en colère contre la destinée.
La révolte est soit brutale et explosive, soit insidieuse et rampante, quand, au fil des mois, tout ce à quoi on avait cru s'effrite.
L'épreuve est difficile...car c'est un système essentiel de repères et références qui est mis en cause...
Il est certain que l'on ne peut s'empêcher de ressentir ce qu'on ressent !
Pour l'instant, la colère est présente, il faut en tenir compte.
Si le chemin du deuil passe par elle, c'est qu'elle a manifestement sa raison d'être.

(Christophe Fauré)



Je choisis la vie, en ton nom Alexandre, mon fils,  pour honorer ta mort

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Bis repetita
« Réponse #61 le: 25 Septembre 2017 à 12:20:46 »
Nos émotions sont si fortes, comme si leur puissance était multipliées,
et cette colère dont on se passerait bien, comme de beaucoup d'autres d'ailleurs.
oh s'il te plait Denpaolig, ne sois pas trop dure avec toi,
je crois qu'il est difficile de lutter contre nos émotions, qu'elles qu'elles soient.
et puis, tu vois ton petit bout accepte d'aller voir un psychologue, ça lui fera peut-être du bien, tu peux être fier de lui, de toi, de vous
beaucoup de tendresse :-*
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne Denpaolig

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 89
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Bis repetita
« Réponse #62 le: 30 Septembre 2017 à 10:50:25 »
Je TE maudis ! Si tu savais combien je TE maudis. Tu n'es plus là (trop facile ...) mais tellement présent dans les souffrances des enfants, dans leur détresse. Mes larmes sont le prolongement des leurs parce que moi, je n'ai pas envie de verser de larmes sur toi, ton geste, ta fragilité, tes manquements graves à ta promesse d'être un PAPA. Je TE maudis du plus profond de mon être pour le mal que tu infliges aux enfants, et par effet boomerang, à moi. Je TE maudis pour les jours sombres passés, présents et surtout à venir... Oui, je TE maudis.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1471
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Bis repetita
« Réponse #63 le: 30 Septembre 2017 à 14:32:41 »

Bonjour Denpaolig,

Je comprends parfaitement TA colère... tu es honnête et courageuse !

Et, tu as raison... parfois, on ne se concentre que sur "LE MORT" mais je pense tout comme toi qu'il faudrait également davantage parler, soutenir et aider "LES VIVANTS" et en l'occurrence Tes, Ses, Vos Enfants !

En cherchant à tout prix à comprendre leur geste... on arrive même à les excuser, à les pardonner... alors que c'est un acte inexcusable, impardonnable...
On cherche à apaiser le deuil par suicide alors que NOUS savons , NOUS avons compris qu'il n'y aura pas de PAIX.

Je perçois les limites du "vivre avec LUI"...
J'ai conscience du "vivre pour MOI"...
J'ai besoin d'un certain "EQUILIBRE" entre LUI et MOI... une certaine distance physique, un nécessaire détachement moral..... tout en vivant avec lui et pour moi cet indestructible lien d'Amour...

Pas facile d'analyser, de trouver les mots... pour essayer de transmettre un peu de réconfort, de sérénité... c'est comme trouver un oasis en plein désert... pas facile...

Compassion, solidarité.
Amicalement pour toi Denpaolig ... pensées pour tes enfants.
Federico.

Je TE maudis ! Si tu savais combien je TE maudis. Tu n'es plus là (trop facile ...) mais tellement présent dans les souffrances des enfants, dans leur détresse. Mes larmes sont le prolongement des leurs parce que moi, je n'ai pas envie de verser de larmes sur toi, ton geste, ta fragilité, tes manquements graves à ta promesse d'être un PAPA. Je TE maudis du plus profond de mon être pour le mal que tu infliges aux enfants, et par effet boomerang, à moi. Je TE maudis pour les jours sombres passés, présents et surtout à venir... Oui, je TE maudis.
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !

Hors ligne Denpaolig

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 89
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Bis repetita
« Réponse #64 le: 12 Octobre 2017 à 21:42:15 »
Bloquée en mode colère... C'est épuisant !