Auteur Sujet: 4 mois demain  (Lu 699 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Thérèse

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
4 mois demain
« le: 03 avril 2021 à 20:55:47 »
Bonjour à toutes et tous,

Voilà je me lance après vous avoir lus un peu, être passée, revenue.
J'ai 45 ans et il y a 4 mois j'avais une belle vie sans encombre avec mon mari Christophe qui avait 51 ans. Nous étions mariés depuis 22 ans, ensemble depuis 27, depuis toujours en fait.
La nuit lorsqu'il ne dormait pas il avait pris l'habitude d'aller regarder des documentaires sur son ordi au bureau pour ne pas me réveiller (j'ai le sommeil très léger). Le 4 décembre le matin, l'alarme son téléphone sonnait en boucle et un de mes fils (de 15 ans) et moi l'avons trouvé mort. Il y avait du chocolat sur la table, il avait sa cigarette électronique dans la main, son coeur s'était arrêté. Il avait eu des antécédents mais rien ne laissait présager cela. Il n'a rien senti venir, n'a pas eu le temps de m'appeler, je me console en me disant qu'il n'a rien réalisé.
Le choc.
Nous avons 5 enfants, 4 à nous de 21 à 10 ans et un jeune mineur étranger non accompagné que nous élevons depuis 2 ans et demi qui nous est confié par l'ASE.
Vous imaginez la scène, les hurlements, la police, les pompiers, le samu. Devant moi 3 de mes enfants (l'un était déjà parti au lycée et ma fille était à Paris où elle étudie) je me suis mise en mode survie et louve pour mes petits.
Je ne cesse de me repasser cette scène dans ma tête, ça tourne tout le temps, particulièrement le soir évidemment.
Nous sommes très soudés, très entourés, amis et famille ont été là de suite et sont toujours là. Je crois que je suis forte, je ne me suis pas effondrée, mes enfants sont très forts aussi je trouve et on se tire vers le haut tous. C'est important pour nous car nous avons toujours été de grands optimistes, nous aimons la vie, et voulons continuer à l'aimer même si elle nous a fait un très très sale coup. Nous avons toujours eu mille projets, rempli notre vie d'aventure et d'amis (nous avons passé 2 ans autour du monde dan s un camping-car avec tous nos enfants notamment).
N'empêche que le jeudi soir on avait une vie normale, j'avais eu une semaine folle je suis rentrée tard, on s'est engueulé pour une histoire de devoir de SVT de notre troisième, puis on a rigolé, on avait des projets sympa pour le we. Le vendredi était le seul jour où je commençais tard, heureusement. Heureusement heureusement que j'étais là. Bref, nous avions une très belle vie et le samedi matin j'étais aux pompes funèbres et préparais son enterrement. D'ailleurs ça a été magnifique, exactement comme nous le souhaitions, nos amis ont joué de la musique nous avons chanté l'Auvergnat, l'herbe tendre, les enfants ont porté son cercueil avec mes frères, et les copains avaient aussi organisé une retransmission vidéo délirante pour tous les absents (covid oblige). Alors que c'était le déluge depuis une semaine, nous avons eu un rayon de soleil au cimetière puis le soleil pour le pot que nous avons fait ensuite. ça a été très très fort.
J'ai pu reprendre le boulot assez vite car j'en ressentais le besoin et je dois dire, même si je ne sais pas comment j'ai tenu et que ça a parfois été très difficile, que ça m'a fait beaucoup de bien (je suis prof en prépa et les jeunes ont une telle force de vivre - ps : c'est un des thème sur lesquels j'ai travaillé et ça m'a aussi aidée).
Mais voilà, même si je me sens aujourd'hui dans un état plus serein, la douleur est toujours là, le traumatisme un peu moins, mais j'imagine que la douleur sera là très longtemps. Ce qui est fou je trouve c'est que pas une seconde j'oublie qu'il est mort, c'est gravé en moi et c'est comme une double voix à tout ce que je fais et vis. Il me manque à chaque instant évidemment.
Notre vie a basculé, je pensais pouvoir préserver mes enfants et les voilà privés de leur père, mon dernier est encore au primaire. Je suis maintenant seule pour élever tout ce petit monde et les couvrir d'amour puisqu'il leur en manquera toujours un morceau désormais.
Il y a un an nous avions attendu la nuit pour aller cacher des oeufs dans le jardin de mes parents (qui vivent tout près, ouf d'ailleurs) avec Christophe et les enfants, histoire de leur faire une jolie blague pour pâques puisqu'ils étaient très confinés. On avait bien ri. Demain nous fêterons pâques chez mes parents avec mes frères et neveux, ces moments en famille sont toujours très difficiles. C'est là qu'il me manque le plus.
J'ai beaucoup d'amis, des vrais. Des repas nous sont livrés toutes les semaines (c'était tous les repas pendant un mois, tous nos amis se sont organisés), au début des amis dormaient dans le salon à ma demande, tous les vendredis nous allumons le feu et la musique à 18h, et des amis viennent apportant à boire et à manger. Il est mort un vendredi, nous avons besoin de monde le vendredi. C'est devenu un très bon moment de la semaine, puisque chaque semaine terminée est une petite victoire. Je peux donc me confier mais je veux éviter de m'effondrer et surtout devant les enfants. Et peu de gens autour de moi ont vécu ce que je vis donc je pense que je vais avoir besoin de vous. Et j'espère pouvoir vous aider aussi parfois.
Excusez-moi si j'ai été longue, je suis très bavarde.

Thérèse

Hors ligne Stephanie

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 71
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #1 le: 03 avril 2021 à 22:10:34 »
Je t'accueille parmi nous Thérèse, même si évidemment j'aimerais que ce ne soit pas le cas. 

Plus je lisais ton post plus je me disais que nous avons un grand nombre de choses communs (âges, enfants, circonstances etc). Pour ma part cela fera 5 mois le 9 que mon Amour est passé de l'autre côté du rivage.

C'est formidable que toi et tes enfants soyez autant entourés et soutenue.

Malgré tout, ce n'est pas toujours facile de dire ce que l'on ressent vraiment à notre entourage. La raison principale étant que s'ils ne sont pas passés par là eux-même, ils ne peuvent tout simplement pas comprendre. Ici au moins, tu peux tout poser, tout dire, sans retenue. Et ça crois moi ça fait un bien fou et ça aide à ne pas devenir dingue (en tout cas en ce qui me concerne).

Douces pensées
Stéphanie

Hors ligne Thérèse

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #2 le: 04 avril 2021 à 08:58:01 »
Merci pour ton accueil Stéphanie,
Je suis allée te lire et en effet il y a beaucoup de similarité dans nos histoires, dans ce qu'elles ont eu de beau et dans l'horreur et le choc de la mort de nos conjoints. Je reconnais même parfaitement certaines images que tu as employées pour décrire ton homme lorsque tu l'as retrouvé inanimé. La seule différence c'est que le mien était mort depuis longtemps je l'ai vu et n'ai même pas pu tenter de le réanimer.
Je me reconnais dans ton besoin de crier, moi j'ai la chance de pouvoir courir en bord de mer trois fois par semaine et lorsque je suis seule, je crie je crie je crie. Je fais tous mes trajets à vélo et là aussi je crie. D'ailleurs la course à pied m'aide beaucoup à respirer, j'ai été en apnée pendant de longues semaines et le suis encore souvent.
Je suis surprise par les réactions physiques. J'ai parfois comme une vague de chaud et de froid qui descend et remonte dans mon corps. Je me sens parfois totalement écrasée, comme dans un étau, mon appétit a évidemment disparu. Il y a des choses que je ne peux plus manger ni boire (moi qui étais une bonne buveuse de bière, je ne peux plus en toucher une, évidemment c'était des bons moments nos apéros du soir, au coin du feu ou sur la terrasse à refaire le monde).
Comme toi je fonctionne bien, je souris, je bosse, je vois mes amis, je m'occupe des enfants (bcp, j'en ai encore 3 à la maison + mon grand qui avec ses cours à distance a réintégré lui aussi la maison et a du mal à partir pour le moment. ça viendra.) Mais personne ne voit à quel point je suis démolie. Enfin ils l'imaginent quand même je pense, un peu au moins, car on ne comprend pas avant de l'avoir vécu (et heureusement).
Ce que tu dis des vacances a beaucoup résonné en moi. Le premier jour de mes premières vacances, et pourtant dieu sait que j'en avais besoin car le boulot m'a épuisée, a été horrible. Ce genre de gouffre dans lequel on tombe certains jours. Tout d'un coup je me suis dit que j'avais beaucoup trop de vacances que ça allait être atroce. Ma première semaine a été difficile mais j'ai appris à adopter le temps la solitude, les larmes que je peux ne pas retenir quand je suis seule, les images les souvenirs.
Depuis 2 semaines  j'ai pu regarder des photos récentes, je ne le pouvais pas depuis le début. Les photos anciennes ne me posent pas de pb. En revanche je n'ai pas encore réentendu sa voix et je ne m'en sens pas capable du tout. Il avait une très belle voix, je l'entends dans ma tête mais je ne suis pas mure. J'espère quand même qu'un de mes garçons aura la même, cela sera étrange mais réconfortant.
Et sinon je lui parle toute la journée, j'imagine que je lui parlerai toute ma vie. C'est réconfortant.
Et j'ai la chance de vivre (et de pouvoir rester) dans notre maison, celle que nous avons aménagé, bricolé. On a gardé son bureau qu'on a juste un peu aménagé, les enfants se le sont approprié avec plaisir. Nous conservons aussi tous ses outils, son garage (il était artisan ces dernières années) même si nous avons mis un peu d'ordre dans son bazar (la mort soudaine nous laisse avec beaucoup de bazar et pas mal de questions). J'ai à coeur d'embellir la maison, de continuer à y apporter des améliorations. Les enfants ne s'intéressaient pas du tout au bricolage du vivant de leur père et là ils s'y sont tous mis, ça me fait plaisir, ça lui ferait plaisir.
Allez. 4 mois aujourd'hui, le 4.
Sortir du lit est plus difficile certains jours.
Mon frère est de passage, il va venir me chercher pour courir, il fait beau, les petits vont chercher les oeufs, on va manger et boire. La vie.

Bonne journée à toi et à vous toutes et tous,
Thérèse

Hors ligne Franck31

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #3 le: 05 avril 2021 à 20:58:10 »
Bonsoir Thérèse,

j'ai lu ton message avec beaucoup d'émotions, et je suis sincèrement désolé de ce qui t'arrive à toi et tes enfants.
Personne ne devrait à avoir à vivre cette épreuve. Perdre l'amour de sa vie est tellement impensable.

J'ai perdu mon épouse dans des circonstances totalement différentes, car elle a été emportée par un cancer, mais comme toi, je la connais depuis tous jeune, depuis la fac. Elle a été pratiquement ma première copine, puis est devenue l'amour de ma vie. C'est simple j'ai vécu plus de temps avec elle que tout seul.

Tu est bien entourée, c'est très bien et vraiment important. Tu dis que tu ne peux pas retenir les larmes quand tu est toute seule, c'est normal. Pour ma part, je n'essaye pas, je me laisse juste submerger par les émotions quand elles arrivent et après, je me sens un peu mieux.

Prend bien soin de toi et de tes enfants. N'hésite pas à leur parler. Avec mes filles, on en parle beaucoup quand le besoin s'en fait ressentir. celà nous permet vraiment d'évacuer ce que l'on ressent.

Avec toute mon amitié,
Franck

Hors ligne Thérèse

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #4 le: 06 avril 2021 à 09:34:12 »
Merci Franck,
Je suis désolée pour toi et tes filles aussi. Non personne ne devrait avoir à vivre cela, nous avions tellement de projets et de choses à vivre tous ensemble. Quand ta femme est-elle décédée ? Je vais chercher ton histoire.
Tu as raison, moi aussi parler avec les enfants m'aide et nous aide beaucoup, nous aimons tous parler de mon mari et de ce que nous ressentons (enfin certains de mes enfants moins que d'autres mais nous entendre mettre des mots sur nos émotions les aide j'en suis sure).
Hier je suis partie en randonnée à 6h du matin avec un de mes frères mon père et un neveu voir le soleil se lever du sommet d'une montagne (bon on est monté trop lentement pour ça en réalité). C'était magnifique mais surtout j'ai pu pleurer de tout mon soûl toute la montée, ça m'a fait un bien fou, j'étais beaucoup plus légère à la descente.
Ah et sur les conseils que je lis ici j'ai écouté la conférence de Christophe Fauré. On m'a offert son livre que je n'ai pas ressenti le besoin de lire jusque là. Mais j'ai beaucoup beaucoup aimé cette conférence et elle m'a fait beaucoup de bien (j'ai lu le livre dans la foulée). Je l'ai transmise à tous mes proches qui l'apprécient beaucoup aussi. Donc merci à vous !
Bonne semaine à toutes et tous,
Thérèse

Hors ligne Franck31

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #5 le: 07 avril 2021 à 20:52:02 »
Bonjour Thérèse,
mon épouse est décédée le 23 mai 2020. J'avance à grand pas vers les 1 an.
Le temps passe tellement vite, j'ai du mal à y croire.
Personnellement, j'ai fait beaucoup de chemin, mais il m'en reste beaucoup à parcourir (pour peu que ce chemin se termine un jour)
Je ne suis plus sous le choc terrible des premiers mois.
Je suis juste triste et la vie a perdu beaucoup de son intérêt. J'ai encore beaucoup de mal à imaginer un futur ou des projets sans mon épouse.

Je viens de re-relire tes messages : tu fait des trucs très bien et qui moi aussi mon énormément aidé,  notamment faire du sport. Je vais souvent courir ou faire du vélo dans la forêt, ça me permet de me lâcher complètement.

Bien à toi,
Franck

Hors ligne Thérèse

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #6 le: 07 avril 2021 à 22:12:28 »
Un an ce n'est rien. Je vois bien comment les mois filent et j'imagine qu'on va y arriver et qu'il me semblera encore que nous étions ensemble la veille. Et puis une année au regard de la vie que nous avons vécue ensemble , que vous avez vécue ensemble, c'est si peu...
Mais nous avançons bien. Me voilà de nouveau avec mes 5 enfants à la maison pour une semaine, c'est agréable, c'est gai, ils sont si vivants si drôles. Pour moi c'est particulier parce que ce confinement me rappelle tellement celui de l'an dernier qui maintenant ressemble à un paradis perdu (nous avons passé des moments merveilleux tous ensemble et je me dis que ça a été une chance). Mais heureusement que nous avons le droit de bouger tout de même, ça simplifie tout pour nous tous.
Je jardine beaucoup aussi alors que ce n'était pas ma spécialité. En même temps j'ai envie d'entretenir et d'embellir cette maison que nous avons retapée et aménagée ensemble (surtout lui), en même temps je pense que j'ai besoin de faire pousser et vivre surtout.
Ce matin mon dernier m'a dit qu'il avait rêvé de son père pour la première fois. Il a rêvé qu'il venait le réveiller et lui avait fait son petit déj, comme tous les matins. C'est lui qui s'en occupait tous les matins, je partais tôt, il organisait son planning en fonction de notre petit dernier. Mais mon fils était heureux de me le raconter et il m'a dit que ça lui avait fait du bien ce rêve. Moi ça m'a fendu le coeur...
Dès vendredi les grands recommencent à se disperser et j'ai envie de faire une photo de famille et en même temps je le redoute. Je n'arrive toujours pas à compter combien nous sommes à table (personne n'y arrive) alors imaginer une photo de famille juste de moi noyée au milieu de mes (grands) petits... ça me semble trop dur.
C'est drôle d'ailleurs comme la relation avec les enfants a changé. Forcément je suis juste moi en face d'eux, la moyenne d'âge de la maison a bien chuté, et je sens que notre positionnement a changé, le mien et le leur. ON est plus proches, ils sont plus responsables déjà, je leur demande davantage leur avis forcément. Bon, l'ambiance est très sereine aussi parce que nous savons tous que nous avons besoin de bienveillance et que le moindre énervement nous fait tous craquer. Mais ils ont beaucoup grandi mes petits, tout d'un coup.
Bref, un pas après l'autre.
Nous refaisons une salle de bain. Je suis un manche, j'ai toujours été l'intello de la famille et mon mari le bricoleur de génie. Mais là ça nous fait plaisir de faire ça ensemble avec les enfants. Pas sûre que ce soit une grande réussite mais c'est un projet sympa.
Un petit projet après l'autre aussi, pour avancer.

Bonne soirée et bonne fin de semaine à toi Franck et à vous toutes et tous.
Merci de me lire.

Thérèse

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 922
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #7 le: 07 avril 2021 à 23:08:37 »
Thérèse
Tu as de merveilleux enfants et avec eux tu franchiras chaque étape de cette nouvelle vie , malgré les difficultés , les gros coups de blues
Prends soin de toi et de tes enfants
Amitiés

Hors ligne Thérèse

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #8 le: 08 avril 2021 à 09:07:16 »
Merci Malome,

Oui j'ai beaucoup de chance de les avoir tous, même si ça fait aussi peser un gros poids sur mes épaules.
Je viens de réaliser que mon dernier a mis son réveil le matin à 8h30 pour pouvoir préparer le petit déjeuner de sa grande soeur étudiante qui est rentrée et a des visios dès 8h30. Il le lui prépare et le lui apporte dasn son lit. Il fait pour elle ce que son père faisait pour lui.Je n'avais pas fait le rapprochement jusqu'à ce qu'il me parle de son rêve hier et que je réalise qu'il avait mis sa montre à sonner ce matin.
A noter que sa soeur dort dans le bureau de mon mari, là où nous l'avons trouvé mort. Nous l'avons un peu amélioré, changé le canapé, et ma fille l'a adopté comme chambre (il nous manque une chambre quand tous les enfants sont là). Il faut dire que c'est la seule qui n'était pas à la maison.
Je trouve que c'est fort et je pense que c'est par ce genre de gestes aussi que les enfants avancent.

IL fait très beau, ça nous aide également, j'espère que chez vous aussi.
Bonne journée et merci pour votre soutien et votre présence.

Thérèse
« Modifié: 08 avril 2021 à 09:16:35 par Thérèse »

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4983
Re : 4 mois demain
« Réponse #9 le: 08 avril 2021 à 18:35:25 »
Thérèse
oui beaucoup de force dans ces gestes de résilience, d'entraide
le réconfort de leur présence ... met une coloration à ton chagrin il ne peut pas l'annuler mais c'est mieux de sentir tes enfants forts en quelque sorte ça allège les soucis qui auraient pu venir !
Bien affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Thérèse

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #10 le: 10 avril 2021 à 10:37:07 »
Merci et merci aux membres héroïques pour leur accueil ;)
Je me sens bien ce matin. Vous allez rire mais il m'est arrivé un truc drôle : ce matin j'ai réalisé que la place à côté de moi dans le lit était pleine de sucre. Bon, bien sûr sans doute qu'un enfant (on est nombreux le vendredi soir à la maison, les amis sont fidèles) est venu y manger qqchose mais mon mari adorait tout ce qui était sucré. ça m'a paru bizarre mais ça m'a beaucoup fait sourire et ça m'a fait du bien ce sucre dans mon lit à sa place.
Et en même temps je rigole de moi-même et de ces signes bizarres. On devient quand même un peu fou en deuil !
Bonne journée à toutes et tous,
Thérèse

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 922
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #11 le: 10 avril 2021 à 11:18:31 »

Un de ces temps d'accalmie  précieux qu'il faut apprécier quand ils arrivent, au début ils sont si rare
Cela nous permet de reprendre notre souffle et continuer le chemin
De là ou il est,  il a surement apprécier ton rire
Non rassures-toi tu n'es pas un peu , ni beaucoup folle , juste dans la douleur de la perte d'un être cher , et tu fais face du mieux que tu peux , profite de ton entourage bienveillant ils sont ta force
Prends soin de toi et de ceux que tu aimes
Amitiés

Hors ligne Thérèse

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 4 mois demain
« Réponse #12 le: 11 avril 2021 à 20:59:07 »
Déjeuner surréaliste pour moi aujourd'hui. Invitée chez un couple de copains que je n'ai pas vus depuis l'enterrement de mon mari. 4 mois sans un mot, sans nouvelle, rien, pas un sms, pas une proposition de visite/service. J'étais très étonnée (d'autant que j'ai l'immense chance d'être très très entourée par ailleurs). Mais j'étais heureuse de les voir aujourd'hui, je me dis qu'ils n'ont pas osé avant je ne sais pas, donc j'y vais. Mon dernier s'entend très bien avec leur aînée. J'ai pris sur moi.
Ils ne m'ont pas posé une question, ne m'ont pas demandé comment j'allais ou comment allaient les enfants. Ils n'ont pas prononcé le nom de mon mari et n'y ont fait aucune allusion (il a fait des travaux chez eux etc). Une autre copine elle m'a pas mal parlé et ils n'ont jamais embrayé sur le sujet.
Même à la fin, pas un "on a été contents de te voir" que disent pudiquement parfois ceux qui n'osent pas en dire plus et ne sont pas proches.
Très étonnant. J'avais embarqué une amie avec moi, elle a halluciné elle aussi.
Mais je pense que ça signe la fin de mes relations avec eux. J'ai assez de monde bienveillant, disponible, à l'écoute dans mon entourage pour ne pas m'encombrer avec ceux qui ne veulent/peuvent/savent pas faire face à mon deuil.
Vous avez connu ce genre de réaction ?
Voilà c'était la petite chronique du dimanche soir. Je suis au coin du feu (je profite des dernières flambées), je n'ai plus que 2 enfants à la maison, je n'en aurai plus que 2 à partir de demain mais ce calme aussi (de courte durée) va me faire du bien.
Bonne soirée,
Bonne semaine à toutes et tous,
Thérèse


Hors ligne Stephanie

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 71
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : 4 mois demain
« Réponse #13 le: 11 avril 2021 à 21:34:46 »
Déjeuner surréaliste pour moi aujourd'hui. Invitée chez un couple de copains que je n'ai pas vus depuis l'enterrement de mon mari. 4 mois sans un mot, sans nouvelle, rien, pas un sms, pas une proposition de visite/service. J'étais très étonnée (d'autant que j'ai l'immense chance d'être très très entourée par ailleurs). Mais j'étais heureuse de les voir aujourd'hui, je me dis qu'ils n'ont pas osé avant je ne sais pas, donc j'y vais. Mon dernier s'entend très bien avec leur aînée. J'ai pris sur moi.
Ils ne m'ont pas posé une question, ne m'ont pas demandé comment j'allais ou comment allaient les enfants. Ils n'ont pas prononcé le nom de mon mari et n'y ont fait aucune allusion (il a fait des travaux chez eux etc). Une autre copine elle m'a pas mal parlé et ils n'ont jamais embrayé sur le sujet.
Même à la fin, pas un "on a été contents de te voir" que disent pudiquement parfois ceux qui n'osent pas en dire plus et ne sont pas proches.
Très étonnant. J'avais embarqué une amie avec moi, elle a halluciné elle aussi.
Mais je pense que ça signe la fin de mes relations avec eux. J'ai assez de monde bienveillant, disponible, à l'écoute dans mon entourage pour ne pas m'encombrer avec ceux qui ne veulent/peuvent/savent pas faire face à mon deuil.
Vous avez connu ce genre de réaction ?
Voilà c'était la petite chronique du dimanche soir. Je suis au coin du feu (je profite des dernières flambées), je n'ai plus que 2 enfants à la maison, je n'en aurai plus que 2 à partir de demain mais ce calme aussi (de courte durée) va me faire du bien.
Bonne soirée,
Bonne semaine à toutes et tous,
Thérèse

Beaucoup de personnes ne se sentent pas apte à supporter le deuil d'autrui. Elles ne savent pas comment le gérer, quoi dire ou pas dire. Elles pensent qu'en parler c'est raviver la plaie donc elle font comme si de rien n'était.

Avec le temps, je me rends compte que ce silence est quand même souvent dû  à  leur besoin que rien ne change, que tout soit "comme avant". C'est tellement rassurant que "rien ne change", c'est en quelque sorte leur zone de confort, cela donne une impression d'immortalité.  Faire semblant que tout va bien pour se rassurer parce que "ça n'arrive qu'aux autres".

Alors forcément nous les endeuillés, on fait tâche dans le tableau parce qu'on leur rappelle que leur zone de confort peut exploser en une seconde. On leur ouvre les portes de l'enfer et ça c'est insupportable pour eux.

Bref, très vite on est seuls avec notre peine, notre désespoir, notre manque et le gouffre de douleur qui nous habite désormais.

Avec les 4 enfants nous parlons de mon Amour tout le temps, ils s'inquiètent toujours de savoir si je mange, si je dors. Avec eux je peux être honnête (mais j'en garde quand même beaucoup pour moi histoire de les ménager, ils ont leur propre peine à porter).

Pour le reste, j'ai une amie qui ne l'a pas connu personnellement mais qui m'en parle toujours. Elle s'inquiète aussi toujours de savoir comment je vais, elle connait les dates qui comptent pour moi etc. Elle est très attentive et attentionnée. Je lui en suis très reconnaissante.
Ma plus vieille amie ne le mentionne pas, sauf si je le fais. Elle prend de mes nouvelles très régulièrement et je n'ai pas besoin de mentir.  Je peux exprimer tout ce que j'ai sur le coeur, jamais elle ne juge quoi que j'exprime.
Et mon autre amie, elle n'en parle absolument jamais et ne veux surtout pas savoir comment je vais. Pendant le 1er mois elle demandait et depuis, plus jamais. Autant te dire que je me suis éloignée et ne donne plus de nouvelles moi même.

Voilà comment ça se passe pour moi
« Modifié: 11 avril 2021 à 21:36:37 par Stephanie »

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4983
Re : 4 mois demain
« Réponse #14 le: 11 avril 2021 à 23:08:09 »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char