Auteur Sujet: tentative de comprendre pourquoi les autres nous gardent à distance  (Lu 9066 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4420
une  réflexion : postée là aussi http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/seul-dans-la-vie-le-deuil-et-sa-douleur-le-vide-en-nous-le-vide-autour-de/msg47328/#msg47328
pourquoi les autres nous laissent ils dans le vide ?
ils ont peur d'être présent à notre souffrance, peur d'être happés par elle.
Ils ne savent pas comment garder une distance et être dans la compassion.
Pour être non dans la pitié mais dans la compassion il faut avoir déjà une distance intérieure avec ses propres peurs, nos propres souffrances, nos propres deuils, nos propres crises.
Quand je viens sur ce forum ou vais sur d'autres pour répondre, tendre la main, je sens en moi qu'il y a une distance qui se met entre moi, mes peurs, mes émotions même si elles restent là, mais je ne suis pas phagocytées par elles quand je réponds, j'ai un espace entre elle et moi.
Pour répondre j'observe mes blessures, mes peurs, je vois comment évoluer à travers elle du coup je n'ai pas de stratégies de fuite ou de défensive je peux être présente aux autres, répondre.
Par contre quand sur mon fil je suis happée par mes peurs, mes émotions juste je les écrits pour me libérer ...
je comprends donc que ceux qui ne viennent pas à nous, à moi nous laissent dans notre vite eux, elles ont si peur de regarder leurs blessures et deuils, d'être happés par nos émotions qu'ils font un rempart et se tiennent à distance ...
c'est un peu comme ceux qui ont peur d'accompagner les mourants ...
souvent pendant la maladie de mon chéri je me sentais plutôt comme un "pompier " capable d'aider, de prendre des risques mais ne craignant pas de basculer au contraire je pouvais encourager, soutenir.
Voire être juste là mais avec mon système de "flamme violette" inspir prendre la "souffrance" expir la remettre à la flamme, inspir prendre la force de cette flamme expir la transmettre à mon chéri, près de lui, contre lui j'ai fait cela des heures ...
Près d'une personne en souffrance (morales ici sur le forum)  je sais que je ne prendrais pas en moi sa souffrance mais que je peux lui dire des choses et en même temps avoir à distance à cet instant mes souffrances à moi
c'est à bien y regarder ce qui peu à peu m'aide
car en voulant aider je suis obligée de prendre de la distance de regarder mes blessures pour répondre, "aider" en donnant ma compassion du coup par moment donc je ne suis plus phagocytée par mes blessures et ainsi peu à peu je peux m'extraire et vivre avec , à côté, malgré elles, dans d'autres moments
merci encore au forum d'exister !
voilà ma réflexion ...
« Modifié: 31 Juillet 2018 à 17:26:19 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 237
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #1 le: 19 Août 2014 à 09:59:47 »
De mon côté, la situation est très simple ... Il y a mes enfants sur lesquels je peux compter à 100% et qui me soutiennent tous les jours, et de l'autre côté, il y a "les autres" pour qui la vie continue comme avant, pour qui Chantal n'existe plus, qui ne comprennent pas qu'après 4 mois je sois encore aussi sensible et qui détournent la conversation dès que je souhaite en parler.

Je n'essaie plus de les comprendre et je les ignore ... En fait, je m'en fiche !
La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne lageta

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 49
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #2 le: 19 Août 2014 à 10:23:19 »
Bonjour Jean-Luc, Qiguan,

Pour moi c'est beaucoup plus difficile parce que je suis seule ici, nous nous étions installé dans cette région que nous aimons tant depuis peu avec mon bien-aimé, depuis qu'il était à la retraite en novembre 2011,
il n'en aura profité qu'un peu plus d'une année,
sinon les enfants sont à Marseille, mon frère dans les Vosges et ma mère en Bourgogne, les plus proche sont les enfants à 600 kms,
de toute façon, même la famille nous laisse dans notre souffrance, après quelques mois ils sont passés à autre chose, alors que pour nous tout est encore resté comme au lendemain de ce jour fatidique,
je suis à 4 jours de la date anniversaire, une année à m'accrocher, à demander de l'aide parfois sans être entendue,

merci à vous de répondre toujours présent, car vous comprenez ce que je ressens aujourd'hui,

merci pour votre réconfort

Chaleureusement

Lageta

 


Hors ligne sanstoi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 9
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #3 le: 19 Août 2014 à 10:49:00 »
Je pense que votre réflexion est malheureusement juste...

Il est si difficile pour les autres de venir vers nous, cela implique qu'ils se détachent... Et pourtant on en aurait tant besoin..pfff c dur de se sentir a part et de voir que pour les autres ma vie continue, que les mois sont passés alors que nous avons l'impression que seulement qq jours nous séparent de l'instant tragique..le temps dans notre cœur s'écoule bien moins vite que dans la réalité.
Personnellement j'en ai voulu aux gens de faire comme si de rien n'était même si je sais que ce n'était pqW facile pour eux. Beaucoup d entre eux sont devenus des étrangers et ce que je trouve dur c'est que en plus de perdre sa moitié, le monde que l'on serait construit s'effondre, plus rien n'est sur (sauf qq vrais amis et la famille pour certains d'entre nous) mais tout le monde social que l on seront bâti s'en va  fumée. Il faut alors faire le deuil du conjoint, des projets, et du monde dans lequel on vivait... Cela fait beaucoup trop..
En tous cas pour moi..sans doute mon jeune âge ne m'a pas aidé car trop naïves dans mes relations mais j'ai fait le tri et me suis rendue compte que l'amitié c'est vraiment fragile et fort a la fois

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 237
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #4 le: 19 Août 2014 à 11:13:10 »
Bonjour lageta,

Comme tu dis, les "autres" sont passés à autre chose et continuent leur vie comme si rien ne s'était passé, alors que pour nous, le temps s'est arrêté et nous nous débattons, englués dans le chagrin, la souffrance et la solitude ...

J'ai parfois l'impression que nous leur faisons peur, parce qu'on leur rappelle que eux aussi seraient susceptibles d'être frappés par le destin et l'injustice un jour ou l'autre ...

Dans ce monde individualiste, matérialiste, égoïste et égocentrique il n'est pas bon d'être endeuillé et de le montrer ... Au contraire, pour être admis dans la société dans laquelle nous vivons, il faut être "au top", il faut être des "battants" et ne montrer aucune faiblesse ni sensibilité.

Ils n'ont pas compris qu'être en deuil n'est pas une faiblesse ... Notre souffrance est la plus pure expression de l'amour que nous avons entretenu avec la personne disparue, un besoin viscéral de perpétuer cette relation au-delà de la mort et l'espoir qu'un jour nous serons à nouveau réunis ... Seuls ceux qui ont traversé le labyrinthe des chagrins peuvent comprendre ce que nous ressentons ... Mais beaucoup ne comprendront jamais, car la compassion et la tolérance ne font pas partie de leur vocabulaire ...

J'ai parfois l'impression de vivre dans un monde qui m'est devenu inconnu, d'être devenu celui qui, bien involontairement, s'est mis au ban de cette société en pleurant celle qu'il aimait par dessus tout ... Mais c'est oublier que pour certains, l'amour lui-même est devenu une faiblesse ...

Ceux-là, je les plains de tout mon coeur, car ils ne connaîtront jamais le bonheur que nous avons connu.

Avec toute mon affection, lageta,

Jean-Luc



La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4420
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #5 le: 19 Août 2014 à 12:17:08 »
Bonjour
Oui pour les autres leur quotidien (comme m'a dit mon beau frère _frère de mon chéri_ qui n'avait pas communiqué avec moi, malgré mes mails je n’avais eu au téléphone que ma belle sœur 2 fois) n'a pas changé
pour nous il est totalement bouleversé, de plus pour la majorité dans ce quotidien l'endeuillé y est totalement seul, isolé.
Je reconnais que ce n'est pas mon cas puisque j'ai ma vieille maman sous mon toit et cela bien sûr est une aide précieuse même si vu son état de dépression je dois la protéger, ne pas montrer.

Bien sûr Jean Luc que l'on ne peut pas comprendre l'amour que nous avons vécu (de fusion, de complicité, voire comme je dis de symbiose) car ils ne le connaissent pas voire le rejette ou n'y croient pas.  Nous avons un trésor, les autres ne l'auront peut être jamais ... ça crée aussi un fossé.
Ce vide autour de nous permet de comprendre que c'est dans la nouvelle qualité de lien à notre amour, dans les souvenirs aussi que l'on peut trouver la force de continuer avec bien des difficultés ...

Lageta puisses tu sentir comme un filet de tendresse amicale autour de toi ces jours ci avec nos pensées pour t'accompagner.
amitiés à toutes et tous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne FeeViviane

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 191
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #6 le: 21 Août 2014 à 09:59:50 »
 Vous décrivez tous parfaitement nos comportements d'endeuillés atteints au plus profond de nous même et le comportement de l'entourage. Je devrais dire "les comportements" car ils sont multiples allant de l'indifférence à l'envahissement par souci de bien faire.

Une réflexion sur mon propre comportement. J'ai passé, ces derniers jours, quelques temps avec ma mère. Elle est veuve depuis 12 ans et son veuvage avait été assez brutal (leucémie foudroyante de mon père). A l'époque, j'avais pris une semaine de congés pour l'épauler dans ses démarches et mettre en place une organisation pour l'avenir (mon père était le gestionnaire fiable du quotidien, ma mère ne se souciait pas des aspects matériels de l'existence).

Je me suis demandée comment je l'avais accompagnée. Est-ce que j'avais été une écoutante de qualité ? Est-ce que je l'avais laissé user un peu sa douleur et sa peine ? Est-ce que je lui avais permis d'avancer sur son chemin de deuil ?
La réponse est sans aucun doute négative. Pourquoi ? Par ce que j'étais totalement ignorante de ce qu'elle vivait "de l'intérieur".
Bien sûr j'ai écouté. Beaucoup au début puis de moins en moins, avec la peur sans doute qu'elle ne s'enferme en "ressassant" la maladie, l'hôpital, le décès... moi aussi j'ai proposé des distractions (dont je sais maintenant que, bien qu'elles ne soient pas inutiles car elles permettent de faire une pause dans les pensées, elles n'apportent rien dans le chemin du deuil), moi aussi j'ai évité de lui parler de mon père, moi aussi je n'ai pas eu envie qu'elle me décrive, une fois de plus, les derniers jours de la maladie et le décès, ...

Je pourrais me cacher derrière l'excuse que j'avais mon propre deuil à faire en tant que fille du défunt mais je sais que mon impuissance principale à aider efficacement était la totale ignorance de ce qui aurait été utile pour ma mère.

Et c'est, peut-être, ce qui se passe actuellement pour une grande partie de notre entourage. Beaucoup n'imagine pas du tout ce que nous vivons, ce que nous traversons, parce que - bien heureusement pour eux - ils ne l'ont pas vécu. A nous d'essayer de ne pas leur en vouloir. Le jour où, malheureusement, ils seront touchés à leur tour ils nous diront sans doute "Je n'avais pas compris ce que tu vivais, maintenant je sais".

D'autres ont peur. Parce que la mort fait peur. Peur de la mort de ses proches, de sa propre mort. Peur de côtoyer quelqu'un qui a vécu la mort d'un être proche. Peur d'être "contaminé" par la douleur de l'endeuillé.

Il y a aussi, je crois, ceux qui aimeraient dire ou faire quelque chose mais qui ne savent pas quoi ni comment. Alors ils ne viennent pas vers nous. Et comme nous ne savons pas qui ils sont, nous ne leur montrons pas qu'ils peuvent nous tendre la main.

Et puis, bien sûr, il y a les égoïstes, les sans cœurs, les indifférents ... Le deuil est un révélateur, il nous conduira à modifier nos relations une fois découvert le comportement des personnes de notre entourage. Nous serons nombreux à avoir pensé d'une personne qui ne donne plus de nouvelles : "je n'aurais jamais cru ça d'elle" ou "je pensais pouvoir compter sur elle". A l'inverse, d'autres personnes prendront plus de place dans notre vie.

La nature humaine est si complexe... souhaitons que l'expérience de vie, que nous sommes dans l'obligation de traverser, nous permette d'être, dans l'avenir, des écoutants avisés pour les endeuillés qui croiseront notre route.

Qu'un rayon de soleil réchauffe votre journée.

Amitiés à tous
Viviane

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #7 le: 21 Août 2014 à 10:36:40 »

Comme tout cela est vrai chère Fée Viviane. C'est tout à fait la réflexion que chacun d'entre nous peut avoir.
J'ai aussi perdu mon père il y a 20 ans, et je me suis posée les mêmes questions : ai-je accompagné ma mère sur son chemin de deuil ?  C'est une réponse négative.

Mais j'ai eu la chance que quelqu'un me conseille de lire les livres d'Elisabeth Kubler Ross, et cela m'a permis 10 ans plus tard de mieux accompagner ma grand - mère qui est décédée ainsi que ma mère dans ce nouveau deuil.

Il est difficile, si on n'a pas l'expérience d'accompagner, de comprendre celui qui est en deuil. En effet ce n'est pas toujours de l'indifférence,  mais de la non compréhension.  Et puis bien sûr,  il y a les autres.....

Merci de partager ces réflexions sur le forum, et ton souhait est exaucé,  enfin pour moi, après une journée de pluie et du brouillard ce matin, voilà que le soleil pointe son nez pour nous réchauffer.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2599
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #8 le: 23 Août 2014 à 15:14:08 »
Vous écrivez exactement ce que je ressens...
la psychothérapeute spécialisée dans l’accompagnement des deuils m'a dit au début ,(et je me souviens que ça m'avait mise en colère à l'époque...) que c'était à nous , les endeuillés, de dire, d’expliquer, de demander ce dont on a besoin.... afin d'éduquer notre entourage à l’accompagnement de l'endeuillé et comme ça, la prochaine fois où ils y seront confrontés , ils sauront mieux s'ajuster...
Bon......, tout ça demeure bien théorique pour moi, j'ose pas demander de l'aide, j'ose pas ressasser ma peine devant eux, j'ose pas exposer ma profonde détresse encore 4 ans après , j'ose peu parler de ma fille, je surjoue le ça-va-mieux....

Hors ligne FeeViviane

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 191
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #9 le: 24 Août 2014 à 09:13:44 »
Bonjour Eva Luna,

J'imagine qu'en 4 ans tu as écrit à plusieurs reprises ta douleur mais j'ai le sentiment que tu t'es peut-être "freiné" pour lâcher tout ce que tu avais sur le cœur (et dans le cœur).

Peut-être que tu pourrais créer un fil avec un titre que pour toi et ta fille chérie, un fil sur lequel tu raconterais tout (oui, 4 ans après on peut avoir encore besoin de raconter la dernière fois que l'on s'est vu avant le drame, les derniers échanges, l'annonce de l'accident ...), peut-être que tu peux essayer de le faire sans te censurer, sans même penser que tu seras lu, juste pour laisser les mots et les sentiments (violents, contradictoires parfois peut-être si besoin) sortir, écrire même sans te relire (au diable les mauvaises tournures de phrases, les fautes parce que l'on tape vite ...). Laisser couler le trop plein, quand il vient pour t'en libérer un peu du poids.

Si tu l'as déjà fait, peut-être que ce ne serait pas inutile de recommencer. C'est la "magie" de ce forum, on peut s'autoriser à aller mal, on est pas obligé de dire que "oui, oui, ça va". NON ça ne va pas au fond de nous (on ne serait pas là sinon) OUI on a envie et le droit de radoter notre histoire une 2ème fois, une 10ème fois, une 100ème fois, NON on ne sera pas jugé, pris dans une fausse pitié parce que les autres vivent notre ressenti.

Voilà ma suggestion, un peu maladroite peut-être, mais dite avec beaucoup de chaleur humaine.

Je t'embrasse

Viviane

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2599
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #10 le: 24 Août 2014 à 14:06:24 »
merci Viviane, tu as bien cerné où j'en suis encore...
j'écris beaucoup,beaucoup....
j'ai un fil de discussion ici, mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille, un autre sur le forum  traverser notre deuil et un ancien fil inactif sur vivre son deuil .
un journal quotidien de deuil où j'écris tout et n'importe quoi... depuis quasi le premier jour...
un blog , assez récent où j'essaie de mettre des choses plus générales, plus universelles...Mamandeuil.over-blog.com

je sais que j'ai encore tellement de souffrance de cette mort injuste à déposer, à partager... que j'envisage de participer à un atelier d'écriture  sur paris à la rentrée...(organisé par l'association vivre son deuil)
je sais que j'ai encore bien du chemin à faire pour intégrer la mort de ma fille dans mon existence...c'est encore impossible, trop de douleur...de manque, de chagrin...
j''ai besoin de dire et redire la douleur de l'absence et les questions qui reviennent et mon entourage n'est plus présent pour ça...ma fille a sa grossesse à vivre, mon amie a elle même des soucis, de santé et je ne veux pas trop l'envahir, juste un peu... et l'écouter elle aussi...et mon autre amie est d'accord pour m'écouter mais je sais qu'elle n'en dort pas quelques nuits ensuite, qu'elle est très affectée.. .alors je la ménage... je ne peux pas me livrer si je ne sens pas 100% de disponibilité... j'ai des antennes pour détecter la gêne, quelle qu'elle soit...
et ma psy est en convalescence jusqu'en octobre...
voilà!

Hors ligne phil33

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 93
  • Où que tu sois , j'y suis avec toi .....
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #11 le: 24 Août 2014 à 18:24:23 »
bonjour à toutes et tous
Pas facile de suivre l'évolution de notre entourage , ils semblent  etre passé à autre chose , il y a une sorte d'oubli assez rapide  , mais quand nous subissons les "premieres fois" sans l'autre  , sorties ou week end  avec  les amis , famille , l'échange est très pudique , ils ne veulent pas nous heurter , ou nous mettre sur le grill , car plusieurs fois après les premieres  fois  passées , les échanges de "texto" pour d' éventuels remerciements sont très  révélateur de leurs pensées, car certains se livre beaucoup plus qu'en "Live", faut il leurs en tenir rigueur , je le crois pas , chacun fait à la  mesure de ses sentiments , et les amis et famille ne son pas éduqués pour recevoir notre trop plein de douleur , il me semble . Des "spécialistes "sont fait pour ça .......
A bientôt
la bise .

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2599
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #12 le: 24 Août 2014 à 22:01:47 »
Je crois vraiment que toutes les attentions sont bonnes à prendre, même les terriblement maladroites...car rien n'est pire que l'indifférence ou la méchanceté et tout le monde n'est pas à l'aise avec la mort et le deuil...
et les nouvelles technologies:texto, mail, messages... sont plus faciles pour certains que la confrontation violent pour eux avec notre souffrance brute...
et il faut reconnaitre que c'est parfois difficile pour eux de savoir si on a besoin de tranquillité ou de partage...et a à quel moment c'est judicieux de nous poser des questions pour évoquer soit notre disparu/e soit notre douleur...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4420
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #13 le: 21 Septembre 2014 à 20:16:50 »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne yolande

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #14 le: 14 Février 2015 à 19:08:08 »
     bonjour a tous
                                            aujourd'hui nous devons faire face  a ces faux amis qui ont disparus mais de nouveaux seront là moi mes enfants sont là nos amis scouts ont toujours été là et me le font savoir tous les jours c'est eux qui m'ont accompagnés même lorsque le moral n'était pas là.
Car nous devons continuer a survivre malgré tout pour nos enfants mais sans leur aide je crois que je n'y arriverait pas  seul.
La distance  que les autres mettent je pense qu'il ont peur et ne savent quoi nous dire car pour eux un deuil ne doit pas durer trop dans le temps mal a l'aise soit on doit être triste soit si on sourit un peu a la vie c'est qu'on va mieux quel ironie .........
comme si quand on perd un être cher aimé, cheri on peut passer a autre chose je deteste ce mot..........