Auteur Sujet: Mon amour, viens me chercher...  (Lu 1894 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne minou38

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Mon amour, viens me chercher...
« le: 05 Janvier 2018 à 20:13:19 »
Mon amour, s'il te plaît, viens me chercher ! toute seule, j'ai pas le courage de te rejoindre ; j'y ai pensé souvent pourtant, mais quelque chose m'empêche de franchir le pas ! mais quoi ?  pas d'enfant, pas d'avenir , je tourne en rond dans notre maison où on était si heureux!  et puis, ce vide absolu, nos photos !, tu me manques tant, ta peau si douce...même sur ton lit d'agonie, je t'ai trouvé si beau!
et puis, les emmerdes , les paperasses, les déceptions, c'est trop pour moi. toi qui me croyait forte! 
4 mois de douleur , de néant, je vais pas tenir longtemps ! alors, si tu en as le pouvoir, viens me chercher, je t'attends...je t'aime à jamais

Hors ligne MADR

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 64
Re : Mon amour, viens me chercher...
« Réponse #1 le: 05 Janvier 2018 à 21:49:25 »
    Bonsoir,

        J'ai moi aussi le besoin de le rejoindre mais j'ai cru comprendre que si le contrat de vie était rompu par nous même, nous ne nous retrouverions pas.
       Pourtant nous nous sommes toujours dit que lorsque l'un partait, l'autre le suivrait. Mais quand je sens la douleur et le chagrin dans lesquels nous plonge la disparition d'un être cher, je ne veux pas les  infliger à mes enfants. Si , par malheur,
je devais arriver à cet extrême , j'essaierais de le faire de manière naturelle ( accident, noyade ou monoxyde de carbone.....).
     Pour l'instant, il nous faut attendre que notre heure arrive. Mais la vie n'est pas toujours bien faîte : j'ai une tante maternelle, célibataire, sans enfant,âgée de 93 ans placée en EPHAD avec tous les problèmes existants dans les EPHAD actuellement ( l' autre soir plus de beurre pour mettre sur les tartines avec la soupe => pain sec, toilettes faites à 11h30 sans parler des brimades ou l'arrivée du soignant 1/2 h après l'appel) elle ne demande qu'à partir, j'ai appris ce matin le décès d'une nièce par alliance 51 ans 3 enfants 17,15,12 ans 4 cancers en palliatif depuis le 26/12 . C' est quand même injuste ,son départ s'est fait 4 mois jour pour jour après celui de mon mari. Je ne parviens pas à les joindre par manque de force et de courage. J'essaierais de rassembler le peu de forces qui me restent pour assister aux obsèques.
      De même, hier c'était l'anniversaire de mon disparu et forcément j'étais mal de ne pas être avec lui , il m'a été conseillé de lui rédiger une lettre où il fallait que j'exprime tous les sentiments que j'éprouvais ( culpabilité, abandon, colère, ......)
et d'aller la déposer sur la tombe. Je l'ai faite  et dissimulée sous un pot et chose étrange, j'ai aperçu 2 mouettes haut dans le ciel gris foncé comme mon cœur survolaient la tombe et puis disparaître, Mon cher et tendre sait que j'affectionne particulièrement ces volatils et que je suis admiratif de leurs vos majestueux ainsi que leurs cris,
       Dois je considérer cela comme un signe?
L'absence de ceux qu'on aime, si peu qu'elle dure, a toujours trop duré

Hors ligne minou38

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour, viens me chercher...
« Réponse #2 le: 05 Janvier 2018 à 23:57:56 »
peut-être un signe, tes mouettes !
on dit aussi que les esprits se manifestent beaucoup par l'électricité !
notre maison a 7 ans d'âge . jamais eu de problèmes . depuis le départ de mon mari, ma chambre, le salon, le perron , panne ; j'ai fait venir l'electricien

dimanche matin, j'ai dû changer 3 ampoules dans 2 pièces différentes ; aujourd'hui, clac! 2 chambres, couloir, salon, perron et garage , panne! mais alors, si c'est lui, il veut m'embêter ou quoi? bon, je vais faire revenir l'electricien mais il m'a dit au téléphone qu'il avait perdu son frère aujourd'hui . que de hasards !
en parlant d'oiseaux, j'ai eu pendant une semaine un genre de faisan qui venait mettre son bec contre ma baie vitrée , je lui ai parlé ; je deviens folle , non ?  oh, je sais, on se raccroche à ce qu'on peut !

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3951
Re : Mon amour, viens me chercher...
« Réponse #3 le: 06 Janvier 2018 à 05:45:08 »
Oui des signes
Des cumuls de peines qui nous affectent encore plus ...
Ayez en lisant le parcours des autres personnes dans la section conjoint la confiance que malgré vous peut être au bout de 2 à 3 si longues années vous aurez survécu aux tsunamis et tempêtes et tendu la main à d'autres
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3951
Re : Mon amour, viens me chercher...
« Réponse #4 le: 06 Janvier 2018 à 05:57:59 »
Minou38
Tu as croisé sur
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/
D'autres personnes sans enfant ....
Tu peux ouvrir un fil là bas où les personnes ayant perdu leur conjoint vont lire et écrire
Tony par exemple y a décrit la douleur à son paroxysme ...http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/j'aimerais-tant-la-rejoindre/msg91383/#msg91383
Les signes peuvent participer aussi à sentir un point d'appui
Affectueusement
« Modifié: 06 Janvier 2018 à 06:01:16 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Eric38

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 184
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Mon amour, viens me chercher...
« Réponse #5 le: 13 Janvier 2018 à 18:19:52 »

en parlant d'oiseaux, j'ai eu pendant une semaine un genre de faisan qui venait mettre son bec contre ma baie vitrée , je lui ai parlé ; je deviens folle , non ?  oh, je sais, on se raccroche à ce qu'on peut !

Je parles bien aux mésanges qui viennent grapiller dans la mangeoire du balcon. Quand l'une d'elle semble me fixer, je lui demandes "C'est toi Claire ? " car comme elle savait que j'aime les oiseaux (et elle les aimes aussi) elle choisirais peut etre ce biais là pour me faire un signe.
Alors une mouette, un faisan, une mésange, une otarie, un chevreuil, un papillon, un ragondin ou un ornithorynque, qu'importe  ;D

Hors ligne Nicole54

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 76
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour, viens me chercher...
« Réponse #6 le: 03 Février 2018 à 06:22:24 »
Ah bien Eric38, tu m as soutiré un sourire ;D


Hors ligne Akiko

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 15
Re : Mon amour, viens me chercher...
« Réponse #7 le: 06 Février 2018 à 18:46:01 »
Je pourrais écrire beaucoup des mêmes mots que vous.
Bientôt 10 mois qu'il est parti, et j'en suis encore souvent à me dire "j'ai l'impression que je deviens folle", tant cette réalité de l'absence est insupportable. Dans les premiers mois, je me disais aussi " Je raisonne comme une enfant; je fais comme s'il était parti en voyage et qu'il allait bientôt revenir"; C'était aussi comme si, comme une enfant, je me disais, je lui disais "Tu as été mort assez longtemps; j'ai bien compris ce que ça fait; reviens maintenant!"
Il y a plein de jours où, comme vous, je me suis dit, où je me dis "Je voudrais le rejoindre" Et puis des fois aussi où je me dis "Je voudrais partir, juste pour que cette souffrance indescriptible s'arrête".
Mais j'ai trois enfants, et jamais, je ne les abandonnerai.
Et puis, comme l'écrit MADR, tout porte à croire que mettre fin à ses jours ne soit vraiment, mais vraiment pas le bon moyen pour rejoindre un être aimé.  Pour ça, les discours ne varient pas beaucoup selon les âges: les catholiques vous disent que c'est un péché, et ceux qui croient au karma vous disent que si vous mettez fin à vos jours, vous devrez revivre ce que vous n'avez pas affronté dans cette vie... Personnellement, ça ne me tente pas. Même si je n'avais pas mes trois enfants, je ne serais pas prête à prendre ce risque. C'est dur et j'ai le sentiment d'une forme de chantage céleste, mais ce qui compte le plus pour moi, c'est de retrouver un jour mon Aimé, même si je dois pour ça poireauter encore 40 ans en cette vie.
Finalement, le plus beau et le plus encourageant est ce que mon jumeau m'a transmis une fois ; il "dit": "Si tu DEVIENS, nous nous retrouverons mieux".  Il exprime par là que si je continue mon chemin et que j'accomplis ce que je peux encore faire mieux dans ma vie, nous nous retrouverons pleinement.

Alors, j'avance au jour le jour en m'accrochant à ça.  Je ne veux pas me projeter dans 10 ans, ça, ça m'est insupportable. Mais je suis debout un jour après l'autre.

Si il était là avec vous que voudriez-vous faire? Qu'aimiez vous faire dans votre vie lorsqu'il était là? Il n'existe à mon sens aucune solution miracle au deuil; chacunE bricole sa survie jusqu'à parvenir à reprendre le dessus si possible.
Mais se dire, "Je vais faire aujourd'hui pour moi, ce que j'aimais faire pour moi quand il était là" peut être un moyen de tenir la route, pas après pas, jour après jour.

Et un jour, après avoir fait tous ces pas, vous le retrouverez.

Les vrais héros ne sont pas à mes yeux ceux qui sont debout sur le champ de bataille mais ceux/ celles qui sont debout quand le champ de bataille est à l'intérieur d'eux-mêmes.

Tenez bon!
"I would rather spend one lifetime with you than face all the ages of this world alone." 
The Lord of the Rings