Auteur Sujet: Deuil absent  (Lu 3316 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Gwen92

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Deuil absent
« le: 13 Janvier 2018 à 21:49:02 »
Bonjour a tous,

Je viens ici vous parler de mon histoire car je ne comprends pas pourquoi je reagis comme ca et cela me derange...

Voila bientot 4 ans que j'ai perdu mon beau-pere, le mari de ma mere (décédée) qui m'a élevée et que je considerais comme un pere.
J'epprouvais pour lui un amour immense , je l'aimais plus que tout et je me suis toujours dit que le jour ou je le perdrais ce serait la descente aux enfers...mais pourtant depuis qu'il décédé je ne ressens rien... les premiers instants j'ai éprouvé de la colere envers lui car il a refusé de se soigner... mais depuis 4 ans je ne ressens plus rien... pas de tristesse pas de manque ... j'ai vraiment honte et surtout je ne comprends pas...ce n'est pas normal c'etait la personne la plus importante a mes yeux.

Est-il possible que mon inconscient ait bloqué toute émotion car sinon la douleur aurait ete beaucoup trop forte ?

Est-ce que quelqu'un a deja vécu ca?
Je culpabilise enormement de ne rien ressentir j'ai l'impression d'etre indigne de tout l'amour qu'il m'a donné et d'etre un monstre...

S'il vous plait ne me jugez pas...

Merci a vous pour vos réponses

Hors ligne minou38

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil absent
« Réponse #1 le: 13 Janvier 2018 à 23:22:58 »
non Gwen, tu n'es pas un monstre!
c'est simplement que c'est trop pour toi, ! j'ai moi-même ressenti la même chose ( à peu près) à la mort de ma maman que j'aimais plus que tout ; résultat, elle est décédée depuis 24 ans maintenant et je n'ai pas fait de deuil ! lorsque je vais fleurir sa tombe, je n'arrive pas à admettre qu'elle n'est plus !
par contre, la perte de mon mari adoré il y a 4 mois me laisse dans une douleur terrible ; peut-être que j'ai mûri  où  que son absence est omniprésente justement .  ne te culpabilise pas , essaie de penser à lui avec tendresse; c'est ce qu'il aurait voulu, non?
c'est vrai que moi aussi, je me sentirais coupable d'être bien sans lui ! mais c'est pas pour demain! on survit c'est tout! mais je pense que toi, tu as l'âge de vivre !  alors ne te pose pas trop de questions . il t'as élevée pour que tu sois heureuse ; fais-lui cet honneur;
amitiés

Hors ligne Gwen92

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil absent
« Réponse #2 le: 13 Janvier 2018 à 23:36:43 »
Merci beaucoup pour ta réponse pleine de bienveillance , oui ca doit etre ça mon inconcient doit tout bloquer parceque ce serait trop dur...

Toutes mes condoleances a toi et je t'envoies plein de courage pour surmonter cette horrible épreuve...

Encore merci

Hors ligne ajihem

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil absent
« Réponse #3 le: 14 Janvier 2018 à 15:10:24 »
Je pense que c'est parce que justement tu l'aimais beaucoup que tu vis sa mort sereinement.
Beaucoup de gens vivent mal un deuil tout simplement parce qu'ils culpabilisent ou ont beaucoup de remords dû à leur mauvais comportement à leur égard... Toi tu lui as donné beaucoup d'amour, c'est merveilleux.
Les bons moments sont là et lorsque tu y repenses tu es en accord avec toi même. Pas besoin de pleurer pour prouver que l'on aime. Je pense qu'on ne devrait pas se torturer autant devant nos ressentis. Ils sont ce qu'ils sont.. et nous devons les respecter en toute quiétude... S'il te voyait, je pense que sont esprit serait tout plein de bienveillance à ton égard...
Je ne sais pas ce que tu penses de la mort mais si tu penses que la conscience survit au corps, raison de plus pour ne pas être triste de voir partir quelqu'un dont la conscience continue à évoluer autrement...

Hors ligne minou38

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil absent
« Réponse #4 le: 14 Janvier 2018 à 15:42:13 »
ajihem, je te trouve dure, très dure dans tes jugements à l'emporte-piéce. d'abord, Gwen ne vit pas son deuil sereinement sinon elle ne serait pas là pour en parler;
tu as l'air de dira aussi que la culpabilité vient de " mauvais comportements" envers nos défunts! oh, non ! juste ça fait partie du processus ; a-t-on fait assez , leur a-t-on dit assez combien on les aimait ,
si toi, tu arrives à maîtriser tes pensées, ce n'est pas le cas de tout le monde ; chacun sa faiblesse et je crois qu'il faut le respecter! je ne sais où tu trouves ta force ? on ne l'a pas tous

Hors ligne ajihem

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil absent
« Réponse #5 le: 14 Janvier 2018 à 15:51:03 »
Le problème avec la plupart des gens c'est qu'ils ne veulent pas accepter que l'on puisse donner son avis qui n'est pas un jugement. Il n'y a rien de "dure" dans ce que je dis.
Je sais que le chagrin s'estompe avec le temps et que quoi qu'on en dise, nous sommes toujours devant un choix a un moment donné.
Nous avons toujours le choix. Que tu ne veuilles pas le comprendre ne fait pas de ce que je dis une erreur.
C'est bien au contraire de le savoir... ça permet de parfois nous donner un petit coup de fouet au lieu de devoir "subir" les lamentations de l'entourage qui parfois nous enfoncent. Il faut être à l'écoute de celui qui souffre mais ne pas se mettre a souffrir avec eux....

Je ne dis pas qu'il ne faut pas être présent pour la personne qui souffre (je suis moi même de celles qui ont souffert) et j'ai apprécié que l'on partage avec moi des pistes, des réalités qui m'ont fait du bien pour avoir envie au bout d'un moment de me relever les manches.... et comprendre que nous avons des choix à faire. Choisir de vivre dans le passé ou retrouver celui que nous avons perdu dans le présent, celui qui nous suit et non celui qui nous fait rester en arrière.

Ceci est valable après un certain temps bien sûr, le temps du deuil... le chagrin est nécessaire au début. Verser des larmes est très important.

Hors ligne ajihem

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Deuil absent
« Réponse #6 le: 14 Janvier 2018 à 16:00:36 »
ajihem, tu as l'air de dira aussi que la culpabilité vient de " mauvais comportements" envers nos défunts!
Je ne dis pas que la culpabilité vient de mauvais comportements , si tu as bien été à l'écoute tu comprendrais que lorsque l'on n'a pas la charge de la culpabilité le processus du deuil se fait plus vite et c'est plus facile bien évidemment. Ce qui ne veut absolument pas dire que les gens qui ont de la culpabilité ont eu un mauvais comportement bien évidemment. D'ailleurs nous n'échappons jamais complètement à la culpabilité... Tout nous revient et nous imaginons forcément que nous aurions pu faire bien mieux... 

Hors ligne Gwen92

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil absent
« Réponse #7 le: 15 Janvier 2018 à 20:23:33 »
Merci pour ta réponse! Je pense aussi que c'est parceque c'est trop fort... dailleurs parfois il m'arrive d'avoir envie de pleurer mais quand ca monte je sens que ca va etre beaucoup trop fort que je vais sangloter tellement fort que ca va me couper la respiration et que je ne pourrais jamais m'arreter... alors je bloque tout et ca passe aussitot... mais je ne fais pas expres de bloquer cette crise de larme...c'est comme si mon inconscient etait plus fort que moi a ce moment la... il ne veut pas que je me laisse aller ... comme si je ne pourrais pas m'en relever...

Ca peut paraitre tres etrange ce que je dis mais c'est vraiment ce que je ressens..

Demain j'ai rendez-vous ave  une psychiatre-psychoterapeute je vais lui en parler et on verra ce qu'elle en pense et ce qu'elle me propose.

Hors ligne Coquelicot13

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil absent
« Réponse #8 le: 16 Février 2018 à 00:39:12 »
Pour avoir vécu à trois mois d'intervalle la mort de ma soeur d'un cancer suite à deux mois de soins palliatifs pour laquelle nous souhaitions que cela s'arrête au plus vite; et la mort brutale de mon mari; je sais que le deuil peut être très différent d'un cas à l'autre en fonction des relations que l'on a avec la personne bien sûr mais aussi des circonstances du décès.

Pour ma sœur, après avoir passé bcp de temps avec elle dans son dernier mois, sa mort attendue s'est traduite par un ressenti de son absence immédiat. Je suis rentrée dans sa chambre et j'ai su qu'elle était absente malgré la présence de son corps. Elle était décédée depuis 2h et pourtant son absence m'a sauté au visage. Son corps n'était plus qu'un "objet" froid.
Pour mon mari, décédé dans mes bras 3 mois plus tard de façon inattendue et malgré mes massages cardiaques, je ne ressens toujours pas l'absence ni vraiment le manque et pourtant ça va faire 6 mois! C'est perturbant.
Effectivement, le cerveau fait bloquage. Je sais très bien que mon mari est mort mais c'est comme si mon cerveau conscient n'avait pas transmis l'information à mon cerveau inconscient...ou l'inverse!
Je souffre néanmoins d'une grande fatigue et d'une perte d'envie mais je n'ai pas l'impression de souffrir à la hauteur de mon malheur. Je me sens toujours "obligée" de poursuivre la vie sur le mode d'avant mais seule avec mes enfants.

Je regarde même quotidiennement des séries télé morbides, médicales comme pour me faire réagir mais non!