Auteur Sujet: Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe  (Lu 5208 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« le: 24 janvier 2020 à 10:14:40 »
Ma petite maman d amour ,

Le 17 octobre a 3h du matin lorsque je suis arrivée chez toi et que je t ai aperçu j ai tout de suite compris que c étais très grave  et que plus rien ne serais comme avant , que ma vie avais basculée et que la tienne  était en danger , les enfants et moi ont a fait très vite pour que tu sois transportée au plus vite aux urgences, la peur c est emparée de moi , l angoisse , et les larmes ,,,le lendemain tu as été admise en neurologie, je suis venue tout les jours  et j appelais tout les matins et tout les soirs et tu es remontée doucement et tranquillement , mais tu avais perdue la faculté de marche et de déglutition, tu ne pouvais plus manger normalement , mais du haut de tes 95 ans tu t es accrochée a la vie , et tu avais gardée tes facultés cognitive  , ce qui me donner beaucoup d espoir quand a une guérison possible,

Le service ma demander la suite , te prendre avec moi bien évidement , il était hors de question que je te mette dans un EPHAD ,  alors on a  préparée une jolie chambre a tes couleurs préférés , fait venir tout ce qu il fallait pour ton confort et des petites choses de chez toi pour que tu retrouve quelques repères,

Tu es arrivée le jeudi 21 novembre , mais ta sortie a été faite  n importe comment , au grand étonnement des infirmières il n y avait pas de poche de perfusion de prescrite , rien n était cohérent , il ne fallait pas oublier que tu ne te nourrissais plus donc il fallait des perfusions , et il n y en avait pas , et il fallait te faire boire beaucoup ce qui était très compliquée , j ai vraiment fait tout ce que j ai pu,

 Mais le dimanche 24 novembre ,3 jours après ton arrivée , les résultats était dramatique , ta tension avait vraiment chuté , ta glycémie trop haute et une déshydratation vraiment trop importante 80% il m ont dit, c est dire la gravité de ton état, le service de neurologie a fait une grave erreur mais que puis je faire si ce n est allez les voir et leur dire ma façon de penser , et c est ce que j ai fait ,il fallait t' hospitalisée  avec 3 h d attente aux urgences une honte même les autres patients trouver cela anormal , puis encore 2h avant qu il ne te pose ta première perfusion  , et c est la que tu as fais tes adieux aux enfants ainsi que ton signe de croix , mais moi je me suis dis  que tu étais confuse , mais au fond de moi j étais dans une douleur et une peine terrible,

Le lendemain tu as été transféré en gériatrie, et quand je venais te voir dans ton lit , on dirais dit une toute petite chose fragile , tu avais perdue encore 10 kg , tu ne pesais plus que 40 kg, et la j ai vraiment pris peur, mon portable ne me quittais plus , le service et moi même on étais persuadée que tu ne passerais pas la semaine , je ne dormais plus et mangeais peux , puis tu as remontée , tu t es  battue et même retrouvée un peux de facultés cognitive, tu souriais , rigoler , plaisanter, tu adorais quand je te caresser les cheveux ,l espoir a nouveau est revenue dans mon cœur que tu guérisse , et après noël, tout a rebasculer , tu étais très fatiguée, très endormie, de moins en moins présente, tu ne nous reconnaissais pas toujours tu nous prenais pour les infirmières , et tu refuser les soins , tu étais dans l opposition, et moi je refusais cela , je voulais qu tu acceptes les soins buccaux, les soins oculaire et ce qui était nécessaire pour toi, alors tu me disais oui, mais non tu refusais malgré tout ,et le 2 janvier en arrivant dans ta chambre pour la première fois tu souffrais vraiment , j ai avertie le service qui a ait le nécessaire rapidement , et le soir quand j ai appeler il m ont dit que je pouvais dormir sur mes deux oreilles que tu dormais apaisée ,

Mais le lendemain le 3 janvier quand le service m a téléphoner pour me dire que tu n allais pas bien et qu i fallait que l on vienne , ma poitrine  s est serrée , j a fait le plus vite possible et a mis chemin j ai eu comme un manque d air ,et je me suis interroger , mais je me suis non tu déconne , en arrivant dans le service j étais stresser, angoisser, il y avait une affiche sur ta porte « demander un personnel soignant' je me suis demander pourquoi et la encore je me suis que non,


c est une infirmière en sortant d une chambre qui m a regardée tendrement , qui c'est approchée de moi et ma dit « toute mes condoléances «  , je suis tombé a genoux en larmes et en hurlant » non maman ne m abandonne pas «  ombeline a éclater en sanglot, et benjamin a traverser le couloir en 3 enjambé  et il est entré dans la chambre , j étais la dernière , et j ai senti une odeur bizarre pas désagréable mais étrange, et cet odeur elle ne me quitte pas et j ai regardée le plafond, en me demandant ou tu étais, je me suis rapprochée de ton lit de toi en larmes, je t ai embrassée , caressé les cheveux , toucher  ,et je pleurais en te demandant pourquoi tu ne m avais pas attendue , alors tu es partie sans bruit , comme le vol d une colombe , après il m ont dit que tu avais fait de l apnée respiratoire,


 ajourd hui cela fait 3 semaines que tu nous a quittée , et après une rupture d'anévrisme dont j ai énormément de mal a me remettre , a ce jour ma vie n a vraiment plus aucun sens , je tombe un peux plus chaque jour , je n arrive pas a allez me coucher , la nuit me terrifie , je  dors très peux et mal,  je fume plus que d habitude, je bois, tout mon corps et douloureux , mes propres soucies de santé ont décuplées, je ne prends plus soin de moi, ne sors plus , ne parle plus a personne , je m isole totalement , plus aucun goût a rien , tout mes projets a la poubelle,je n arrive même pas a faire enlever le lit médicalisée, tout comme vidée les sacs de l hôpital,

Culpabilités, regret , douleur, peine, tristesse ,larmes , peurs , angoisses , stress , colère, voilà ce que je ressens tout les jours, j aurais tellement voulues faire plus pour te soulager, tellement voulues faire plus  les seules images qui passent en boucles dans ma tete sont les celles de ses deux mois et demie d hôpital, cet espoir que tu guérisse chaque jour et que tout reprenne comme avant ,

 aujourd hui je me sens comme une petite fille perdue, orpheline ,je voudrais rembobiner , te prendre dans mes bras , t embrasser et te dire a quel point je t aime ,

MAMAN TU ME MANQUES ,,
MAMAN JE T AIME ,

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #1 le: 25 janvier 2020 à 15:22:22 »
                                                                          Ma douce et tendre maman


                             Tu as partagé avec moi mes premiers Jours
                              Je t’ai accompagnée durant tes derniers Jours
                              Mon amour pour Toi Maman est une grande source de vie
                              La mort qui t’a emportée ne pourra effacer cette tendresse infinie
                              Repose en paix ma Douce maman , Envole-toi au paradis
                              Au Paradis des mamans gentilles et des mamans   évanouies
                              La mort comme la maladie n’effacera jamais notre amour inouï
                              Reçois ces doux mots d’amour de ton enfant aimant
                              Laisse-les te transporter vers un monde apaisant
                             Tu as réussi ton passage sur terre en étant la meilleure des mamans
                              te dire adieu est déchirant ,
                             Que Dieu te protège ma petite maman ! Qu’il entende nos plus belles prières
                             Demain nous te retrouverons… De belles retrouvailles avec notre maman



                                                        je t aime

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #2 le: 29 janvier 2020 à 16:38:31 »
Maman chérie

 Chaque jour qui passe est une torture , je suis incapable de faire quoi que se soit , je ne me suis toujours pas occupée de tes papiers, je n y arrive pas , tout comme le lit médicalisée qui n est toujours pas enlever et sur lequel je vais poser mes mains chaque jour , je remets l oreiller en place comme s il avait bouger , et je te revois allongée dedans , alors évidement les larmes me montent aux yeux et mon cœur se serre , et je te cherche du regard dans cette chambre ou rien n a bougée tout est rester figée , je caresse tes vêtements  y cherche ton odeur ,ton parfum , tes objets ,tes peluches ainsi que les couvertures que tu avais a l hôpital  ,cette  pièce est devenue mon sanctuaire .

ses couvertures que j ai du plier juste au dessus de toi , cette image ne me quitte pas, me hante , je les pliaient  et je me disais que tu allais avoir froid , que tu allais me dire de les remettre , alors je te regarder en pleurant et je me disais que tout ça était irréel , que ce n étais pas possible , que tu allais me prendre la main ..

  Le soir dans mon lit dans le noir , je te parle et je te demande pardon de ne pas être arrivée a temps , de ne pas avoir réussie a te ramener tes fils , si tu savais combien je culpabilise , je ne sais pas si tu me vois et si m entends , je e cherche , je cherche des signes de ta présence, je me raccroche a tout ce qui a fait de toi la meilleure des mamans , on a toujours été la l une pour l autre , on a pas toujours été d accord mais tu a toujours su me remettre dans le droit chemin quand je déviais,   j avais 12 ans quand papa nous a quitté, aujourd’hui j en ai 55 et on ne s est jamais quittée , j ai passée plus de 30 ans a m occuper de toi quand tu as eu ton pontage, ta hanche , ton diabète, qui t a coûter la vue , non voyante j ai été la jour et nuit a tes cotée a chaque fois que tu en a eu besoin , alors OUI tu n es plus et moi je ne suis plus rien sans toi,  j étouffe de ton manque , je n ai plus aucun repère .et si je devais le refaire , sans aucune hésitation je le referais en mieux maman en beaucoup mieux , je t aime tellement ma maman d amour

  Le soir il y a une étoile qui apparaît devant ma baie vitré , je l appelle ma petite étoile , je lui parle , et je pleure ,je te parle , et je reste a la regarder a me dire que c est toi , et le soir je te dis bonne nuit comme je l ai toujours fais ..

 tu te rappelle ce que j ai fait pour les 18 ans de ta petite fille , un film souvenir ,   je vais en faire un pour toi ,et avec papa , j ai déjà trier les photos , je vais faire un très beau film souvenir hommage pour toi que l on pourras regarder autant de fois que nécessaire en y ajoutant tes musiques préférées .


ma petite maman , je t aime et t aimerais jusqu'a mon dernier souffle .
 

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #3 le: 29 janvier 2020 à 17:31:50 »
Maman d amour,


    A l hôpital quand il m ont demander la suite, le devenir, c est a dire a savoir si il fallait te réanimer , j étais hermétique , je ne savais pas trop quoi répondre , il me fallait du temps , réfléchir , et puis bien évidement j ai répondu que oui sa allait de soi , c était logique , et puis il m ont reposer la question , de bien y réfléchir, ce que j ai fais , je me suis poser toute les questions , j en ai parler aux enfants  et ont est tomber d accord qu il ne le fallait pas , tu ne marchais plus , ne mangeais plus , ne buvais plus , tu avais 95 ans , tu ne passais plus que de ton lit au fauteuil et vice versa .. oui et alors tu y avais le droit malgré tout

    Cette décision a été la pire de ma vie , la plus dévastatrice, la plus cruelle et la plus immoral , comment peut on demander cela a une fille pour sa maman , c était comme me demander de te laisser mourir sans rien faire , et au vu des éléments de ta santé , je suis allez dans leur sens , Non j aurais du leur dire de te réanimer ..peux importe ton dossier médical , on aurais du

   Aujourd hui je vis avec ce poids sur mes épaules , tout les jours je me dis que l on aurait du te réanimer , peut être que ton cœur ne serais pas repartie , mais au moins on aurais essayer  , je me sens tellement mal , maman je te demande pardon , je culpabilise , je suis en colère après eux , après moi , je n arrive pas  a vivre avec cette décision tellement cruelle , je bois tout les jours , je le sais que tu n approuverais pas , mais entre ce que tu voudrais et ce que je suis capable de donner , jamais je ne pourrais me le pardonner ..j ai même plus que des idées noires ..c est vrai j ai parler de suicide ....je ne sais plus du tout ou j en suis , je parle de faire un film hommage et en même temps j ai envie de mourir , les seules images que j ai dans la tete qui passent en bouclent sont les dernières semaines en gériatrie ou tu déclinait un peux plus chaque jours , ou la peur m envahissait un plus chaque jours ....je ne suis plus a la hauteur ....je ne suis plus rien ,,sans toi ..


   Maman je te demande pardon
   Maman  je te pleure
   Maman tu me manques
   Maman  je te chérie
   Maman je t aime plus que tout
 


     

   

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #4 le: 03 février 2020 à 12:50:10 »
            Maman d amour, Mon Étoile, Ma Colombe,

    12h30, le 3 janvier ,un mois que tu nous as quittée,
    Et pas un jour, le cœur déchirée
    A toi je n'ai cessée de penser
    De te crier ma peine entourée de barbelée
    Et en aucun cas atténuée
    Juste des moments composées
    A ta mémoire consacrée
    A tes affaires touchée
    Tes vêtements embrassée 
    Tes cheveux grisée
    Ta voix effacée
    Et de mon corps voûtée
    J'avance a pas reculée
    Dans une vie déstructurée
    Il m'est impossible de me délivrer
    De cette tristesse  exprimée
    Contre laquelle je ne serais jamais immunisée
    Je ne peux m'empêcher de pleurer
    Cette amour a jamais figée
    Ce manque terriblement affligée

    Je t ai vu t'affaiblir
    Et aussi défaillir
    Sans pouvoir adoucir
    Mais voulant conquérir
    Et pouvoir te guérir
    Impuissante a te secourir
    Tout ce que j'ai vu grandir
    Qui te faisait gémir
    Qui te faisait souffrir
    Le mal qui est venue te cueillir
    De ses milles marches ,gravir
    Vers un paradis t'accueillir

  Tu était ma mémoire,mais tu n'es plus,
  Tu étais ma sagesse , mais tu n'es plus
  Tu étais ma chaleur,mais tu n'es plus
  Tu étais mon air, mais tu n'es plus
  Tu étais ma douceur, mais tu n'es plus
  Tu étais mon univers, mais tu n'es plus

  Tu m'as ouvert les yeux,  tu as fermer les tiens
  Vers un nouveau destin
  De cette peine au déclin
  De mes yeux cristallin
  Effondrée, j ai déversée  des larmes enfantin
  Pelotonnée dans  un minuscule recoin
  Ou se ressemble chaque lendemain
  Seule a jamais vers un avenir incertain

  Tu as toujours su me remettre dans le droit chemin
  Avant que je ne tombe dans un ravin
  Dans mon cœur remplie de chagrin
  J ai perdue ta main
  Et ton visage diamantin

   Tu a disparue
   Je suis perdue
   Un ange déchu
   Dans ce monde incongrue
   Dans un vide absolue
   Un désespoir morfondu
   
  Quand mes yeux
  S'emplissent de larmes
  Je suis sans armes
  Dans les méandres tortueux
  De tout mon être
  Je ne pourrais renaître
  De cette immense perte ,
  De toi ma mère

  De nos rituels quotidiens
  Comme un magicien
  Nous faisais tant de bien
  J en serais le gardien   

  De nos souvenirs
  De vieille photos jaunie
  A ma mémoire de les détenir
  Je ne pourrais m'abstenir
  De les voir s'affaiblir
  Et sans m'en divertir
  Mais seulement de les chérir
  Et de les fleurir
  D une empreinte olfactive

  C est avec mon cœur
  Remplie de douleur
  En état dévastateur
  Que je pleure ravageur
  Sans impudeur
  Avec une infini lenteur
  Et une douce lourdeur
  Cette immense malheur
  Celui du mauvais passeur
  Dans un monde meilleur
  De cette âme autrefois cajoleur
  Dotée d un rire enjôleur
  De ses mains en douceur
  Un sourire contemplateur 
  Vous faisiez passer en apesanteur
  Tout les maux destructeur

 Dans se doux jardin
 Ou pousse les fleurs divin
 Délicieux petit séraphin
 Sur mon visage enfantin
 Un doux baiser divin
 Murmurer aux fusain
 Comme un alexandrin

 C'est avec mon cœur de petite fille
 Seule et orpheline
 Déguisée en  colombine
 Que je t'écris ses quelques lignes
 Dans une candeur chagrine 
 Reçois mes paroles opaline
 Et tout mon amour câline 



                                                        Tu étais ma bouée
                                           Sans toi, je ne suis que fumée


                                                 DE MOI, POUR TOI
                                    TA FILLE, QUI T ' AIME A L' INFINI ,

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #5 le: 07 février 2020 à 14:30:47 »
                                                                                      INCOMPRÉHENSION
       

  La spirale sans fin dans le vide s'enfonce ;
    Tout autour, n'attendant qu'une fausse réponse ,

 Ce qui est très agaçant , et très énervant
     Et surtout aberrant
 C'est de croire et de penser
     Que le deuil peut être balayer, voir oublier
 On vis dans un état anesthésier

L’incompréhension de la perte d un être cher a notre cœur
    L’incompréhension du deuil
L’incompréhension  de la souffrance, de la douleur
    L’incompréhension de nos proches et acteur
L’incompréhension  face a cette peur , ou il n y a aucun antidouleur

 Stop aux phrases toute faites qui nous abasourdie
    Stop aux manques d'empathie qui nous abrutie
 Stop aux idées toute faites qui nous ahurie

 Quand les cliniciens , m affirme, et me confirme
    Que le deuil  prends un temps indéfini
 Qu'il ne dois en aucun cas être traiter avec mépris
    Mais plutôt avec beaucoup de courtoisie
 Que précipité les choses reste un très mauvais compromis

 Le deuil , n est ni une affection , ni une maladie ,
   Mais un état , tellement incompris
 D'où on ne peux en guérir, ni se rétablir
Le deuil est  un traumatisme , une commotion
   Un choc dans l’émotion
Le deuil est une blessure , une déchirure ,
   Qui nous emmitoufle comme une boursouflure
Et nous grignote comme une brûlure
   Le deuil c'est une multitude d interrogations
Le deuil c est mille et une questions
   Et bien souvent sans aucune réponse


Le deuil n'est pas uniquement que,l’être cher qui a trépassée
  Le deuil n'est pas uniquement que,l’être cher qui nous a été enlevé
Le deuil c'est tout ce qui avant c'est passée
  Le deuil c'est tout ce qui se passe après
Le deuil c'est surtout les souvenirs figée
  Le deuil c'est aussi , la peine, la tristesse et les larmes versées
Le deuil c'est la voix effacée
  Le deuil c'est le vide ,et la solitude accentuée
Le deuil c'est la douleur , et le manque affligée
  Le deuil c'est l’appétit et le sommeil affectée


On dis que le temps guéris les blessures
  C'est une véritable injures
Ce n'est en aucun as une mésaventure
  Le deuil est une profonde cassure , fracture , fêlure
D'une phénoménal envergure
  Qui laisse de gigantesque blessures 
Dans l’après , une intense déchirure


Le deuil n'est pas un fardeau
  Mais un douloureux cadeau
Laissé de celui qui nous a vraiment aimé
  Et que nous avons réellement  aimé
Cette  être cher qui nous a quitté
  Et qu'au fil du temps et des années
Nous ne cesserons de pleurer

 Autour personne ne peux comprendre les ressenties
   Qui mettent toute une vie
 D'une terrible agonie
   Vers une lente et douce accalmie
 Mais a jamais et a l infini
   Les cicatrices ne restent abolie
 

 Chaque famille est différente
   Chaque personne est différente
 Chaque deuil est différent

 Inutile de comparer ce qui ne peux l’être
   Chacun fais son deuil a sa manière
 Et avec le temps qui lui est nécessaire

Hors ligne Mandy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 404
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #6 le: 07 février 2020 à 16:23:18 »
Bonjour Isabelle
Je vois que vous avez pu faire votre propre fil pour dire des mots d'amour à votre maman mais aussi crier votre détresse et votre chagrin.
Je vous serre dans mes bras pour vous apporter un peu de chaleur.
Plus de 4 mois ont passé pour moi et plus le temps passe plus le manque se fait sentir.
Votre petit maman vit à travers vous et votre fille dont elle était si proche.
Douce journée

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #7 le: 11 février 2020 à 18:48:49 »
      MAMAN , PAPA, MES AMOURS


      Entre nous a jaillie
      Une véritable alchimie
      Tu m'as, donnée la vie
      Une photo vieillie
      Ou tu me sourie
      Un regard , un amour infini
      D'une mère a sa fille
      De toute ta vie n auras pas suffit
      Plus de la moitié de la mienne y compris
      Pour nos deux cœur y accueillir
      Notre amour en boulimie

      Vos mains m ont tout appris
      Vos  visage en ont bien ris
      Quand petite en péripétie
      Mes premières fois ressemblais a des singeries

     Vos cœur inondées d'immense valeurs 
     Transmises avec honneur
     Ont fait tout mon bonheur
     A mon tour et donateur
    A mes enfants ce présent aux milles saveurs

    Ton grand savoir considérable et incontestable
    D'une grande valeur inestimable
    Que tu nous a laissé est inaltérable
    En cadeau commensurable
   Nous en ferons un usage indéracinable

    Maman tu étais une intellectuelle
    Tu avais un savoir culturelle
    Tu étais exceptionnelle
    Et aussi spirituelle
    Tu étais mon étincelle
    Ma douceur maternelle

    Papa tu étais un manuel
    Tout ce que tu touchais
    En or se transformais
    Tu étais un passionnel
    Trop tôt partie dans ce monde aux merveilles
    En me laissant des souvenirs éternelle

    Tout deux réunis aux paradis
    Me laissant aujourd’hui  sans vie
    Mon corps n est plus qu avarie
    Sans aucune envie
    En totale dysharmonie

    Mon cœur est votre urne de satin
    J'y dépose chaque jour ma main
    Pour vous  crier ma peine et mon chagrin
    Y déposer toutes mes larmes enfantin

    Je suis extrêmement fatiguée
    Dans cette peine accentuée
    Ou toutes mes  journées
    Ou tout est a jamais figée
    Ou je reste anesthésier
    Ou mes seules pensées
    Sont vers vous consacrée
    A jamais je suis brisée
    En orpheline confirmée
    Dans cette vie désordonnée
    Et de sens dénuée
    Ou tout mon être est chiffonnée
    Ou je ne pourrais échappée
    A tout mon chagrin déversée
    Ma peine affamée
   Jamais je ne pourrais m habituer
    A cet état de fait
   Ou je ne peux plus m abreuver
   De votre amour aduler
   Pour toujours abandonner
   De vos deux cœur aimer
   Lentement  je suis entrain de sombrer
   Dans une douleur incontestée
   D’où je ne puis me relever
   Mais plutôt accélérer
   Ma venue pour vous retrouver
   Dans ce ciel étoilée

 

                                                                                   Vous me manquez terriblement

                                               Je vous aime infiniment
   

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #8 le: 17 février 2020 à 10:20:27 »

                                                               AMOUR


    Cette amour entre les mots dessinés sur la page
    Écrits avec les braises mêlées aux nuages

    Dans se ciel nuagé
    Ton être  s'y est envolée
    Dans cette nuit étoilée
    Ton âme s'y est abritée

    Par votre mort rattrapée
    Guidé par une douce mélopée
    Vos mains retrouvée
    Vos regard  envoûtée
    Un baiser  veloutée
    Votre amour a jamais honoré

    Je suis née de l amour
    Désirée comme un bijou
    Assise sur vos genoux
    De vos cent et milles bisous
    Souvenirs de mon enfance
    Épreuves et espérances
    Cette fleur qui s'évanouie
    Sur votre silence
    Et votre absence

    Vous avez embellie mon cœur
    D'une douce chaleur
    De tout votre bonheur
    Entourée de milles fleurs
    Parfumée aux milles saveurs

   De vos visages qui étincelais
   De vos yeux qui brillais
   Semblables a des perles nacrées
   Vous saviez raviver
   Sans aucune frivolités
   Toute ma personnalité
   Ma grande simplicité
   Reçu de vous ma bonté
   Et aussi ma générosité

  Mon cœur est un écrin  de velours
  Remplie de tout mon amour
  Débordant de milliers de bisous
  Un pour chaque jour
  Destinée rien qu'a  vous

   J'avais des parents a croquer
   Ils sont parties rejoindre la voûte étoilées
   Le soir quand je regarde le ciel iriser
   Je les vois briller


      Cette envie qui me manque
      C'est simplement vous qui manquez a ma vie
           Avec tout mon amour
           Votre fille pour toujours
   

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #9 le: 17 février 2020 à 10:26:02 »
                                                                                                            CHAGRIN



               La mort peut être douce
              La mort peut être lente
              Ou bien vraiment violente
             Elle laisse dans la tourmente
             Une douleur démente
             Qui submerge déferlante
             Une souffrance permanente
             Une affliction éloquente

           Présente, cependant invisible
           Vos âmes a jamais inaccessible
          Touche ma corde sensible
          Mes larmes imprévisible
         Déversée de mes yeux qui brille

         Quand les nuages sombres viennent
         Impossible de dissiper ma peine
        Immerger dans ma douleur certaine
       Votre lourde absence est mienne
      Votre amour coule dans mes veines

     Ma vie est un véritable désarroi
    Sans votre présence auprès de moi
   Ou s’immergeant sournois
   Un immense poids
   D'un chagrin qui me broie

   Au lever de chaque matins
   Larmes dans mes yeux orphelin
   Tendez moi vos mains
   Que mon cœur s y forme
   Je vous tends mes mains
   Que votre âme y dorme
   D'une mélodie au refrain
   C est l'ultime lien
   Qui nous unie au loin
   De notre amour chagrin 

   Pour panser tout mes maux
   Je vous écrit tout ces mots
   Aquarelle sur un tableau
   De mon cœur en lambeau
   Que je vous offre en cadeau 

   Je voudrais tant votre présence
   Pour éloigner ma souffrance
   Je voudrais tant vos bras
   Pour vous serrer contre moi
   Je voudrais tant vos mains
   Pour me couvrir de câlins
   Je voudrais tant vos yeux
   Pour me sentir mieux
   Je voudrais tant votre odeur
   Qui est ancrée dans mon cœur


   Je ne peux imaginer ma vie
   Sans votre présence auprès de moi
   Sans la tendresse de vos paroles
   Et la douceur de votre voix
   Sans votre sourire pour illuminer mes jours
   Sans votre amour pour adoucir mes nuits


       Vous m'avez fait don
       De cet abominable poison
      Cet affreux sentiment d'abandon
     Qui sonne comme une douce ondulation
     Dans tout mon être en affliction


                              Vous me manquez terriblement
                                         Et je vous aime affectueusement

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #10 le: 17 février 2020 à 10:28:17 »
                                                                                  DOULEUR



    Le deuil est la présence constante
                D'une personne chère absente
     Ou la tristesse et la douleur sont violente
                Les larmes omniprésente
     Les souvenirs permanent

     Personne ne vous comprend
                Personne ne vous entend 
     Et en vous ignorant
               Dans se profond  isolement
    Et le plus aberrant
              Se sont ses paroles vous jugeant
    Et aussi vous critiquant
             Sans avoir connaissances
    Et en rien imaginant
            Cette douleur vous traversant
    Dans se mal distillant
            De cette perte anéantissante
 
      Alors je me demande en retour
           Si ses personnes tout autour
     Ont ils seulement aimer un jour ?
           D'un amour envers et contre tous
    D'une puissance sans détour
           Ou il n y a aucun contour
    Uniquement des sentiments pur et doux


      Ma maman était tout pour moi
              Mon sourire, mon bonheur, ma joie
      Douce comme de la soie
             Qui je suis c'est a toi que je le dois
      J'aimerais t'avoir auprès de moi
             Le jour, la nuit je pense a toi
     Je suis toujours dans l'espoir
             Le pouvoir t'apercevoir
     Parmi les nuages en émoi
              Dans la lueur de la lune et des étoiles
     Toutes mes pensées je te les envoies

          Tu manques a ma vie ,
                   Ma petite maman chérie
                                 Je t'aime a l'infini
     

   

Hors ligne Mandy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 404
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #11 le: 17 février 2020 à 18:33:36 »

Moi je vous entends et j'imagine bien votre DOULEUR.
Le manque est permanent..

Je vous envoie un peu de douceur

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #12 le: 22 février 2020 à 10:05:00 »
                                                       PETITE MORT


    Est il possible de mourir de chagrin
    Quand plus rien ne vous tiens
    Meme pas une main
    Dans mon cœur  orphelin
    Tout les mots sont vain
    Tout les maux assassin
    Ma couleur sans entrain

   J'ai croisée dans l oublie
   Le silence et l'ennuie
   Plus aucune envie
   Juste ma douleur qui submerge ma vie
   Mon cœur brisée assaillie
   Mon regard de larmes jaillie

   Alors mon être se pare
   Dans une spirale blafarde
   D'un  voile de brouillard
   Mes pensées sont pales
   Ma douleur grisâtre
   Mes heures noirâtres

   Je suis incapable
   D'accepter l inacceptable
   Ta perte est inconcevable
   Ton absence inestimable
   Ta présence inoubliable
   Un manque abominable
   Mon chagrin inguérissable

  Je me noie
  Et l on me demande pourquoi
  On me dit que j ai eu la chance de t avoir
  Autant de temps de ta vie auprès de moi
  Ce qui est vrai en soi
  Pour mon bonheur et ma plus grande joie 

                            OUI  MAIS  VOILA ,

  Personne n'a compris avec le même effroi
  Que 55 ans passée auprès de toi
  Que justement je me suis tant occupé de toi
  Passée 30 ans jour et nuit a veiller sur toi
  Comment ne pas sombrer dans un désarroi
  Face a cette immense perte de tout ton toi
  Et regarder bien au delà , parfois 
  Une évidence qui vas de soi
  Car des mots bien maladroit
  Touche un cœur sensible et déjà sans joie
  D'un chagrin plus  intense en son endroit
 
  On me croit forte
  Ce qui est un bien grand tort
  Ce qui est loin d’être un réconfort
  Je n'ai toujours été qu'une feuille morte
  Qui vas ou le vent l'emporte
  Gorgé d’éraflures a demi mortes
  Et aujourd’hui seule ma douleur l emporte
  Mon chagrin et ma peine qui m importe
  De cette immense perte qui me transporte ,


 
 

   Ma petite maman d amour , tu me manques chaque jour , et je t aime d un amour fou ,,

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #13 le: 26 février 2020 à 14:38:46 »
     ISOLEMENT



  Autour on pense
  On offense
  On croit savoir
  Sans s'apercevoir
  Que l'on ne sais rien
  Qu'il n'existe aucun lien
  Entre sa propre vie
  Et celle de ses amis(ies)

  Chacun a son histoire
  Chacun a sa mémoire
  Chacun détiens son propre grimoire
  Il est illusoire , de croire
  Que c'est a coup d’assommoir
  Que je sortirais de mon désespoir

  Je suis en deuil, et je souffre d 'un mal
  D'une profondeur abyssal
  De quoi suis je coupable ?
  Rien, et cela est inimaginable
  Est ce si anormal ?
  Et tellement discutable
  D’être dans une douleur immuable 
  D’être dans une souffrance phénoménal
  A la perte d un être cher inestimable

   Assez de cette indelicatesse
   Assez de cette maladresse
   Et c'est avec justesse
   Avec toute ma sagesse
   Seule avec ma détresse
   Que je me suis érigée une forteresse
   Enfermée avec toute ma tristesse
   Ma douleur en ivresse

   Que cela ne déplaise fortement
   Les leçons de moral ahurissant
   Que je reçois absurdement
   Qui mieux que moi et surement
   Sais mieux ce qu'il me convient assurément

   Je ne demande rien
   Je n'attends rien
   Juste néanmoins
   Vivre mon deuil qui est le mien
   Sans jugement, sans critique, qui ne sont en rien
   Un véritable soutien
   Suivre mon chemin
   Avec pour seul dessein
   L'unique et le dernier lien
   Avec cet être cher qui est mien
         MA MAMAN

   Il est sans raison
   Et c'est même une déraison
   De faire des comparaisons
   Sur des identiques situations
   Sans être de la même filiation
   Chacun vis don deuil, ses questions
   Ses interrogations ,a sa façon

  Il ne faut pas confondre
  Ecouter et entendre
  Une différence a prendre
  Que beaucoup ont a apprendre
  Ni contraindre
  Sans comprendre
  On ne peux juste que se représenter
  Et imaginer
  Les souffrances engendrer
  De personnes nous entourer
  Pour au mieux essayer
  Pour le soulager, l’épauler

  Mais a ce jour plus aucune empathie
  Plus aucune sympathie
  Aucune courtoisie
  La douleur n'a plus de valeur
  Le deuil fait peur
  C'est une ironie
  Et une idiotie
  Ce n est pas une maladie
  Mais une étape dans sa vie
  Que chacun traverse a sa guise
  Je le traverse avec modestie
  Seule dans ma vie
   Avec mon chagrin pour compagnie
 

Hors ligne isabelle2864

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Ma Maman, Mon Etoile , Ma Colombe
« Réponse #14 le: 26 février 2020 à 23:37:56 »
Ma petite maman chérie,

     Tous les soirs je vais dans ta chambre pour te parler , toucher tes affaires , respirer ton odeur qui est rester sur tes peluches , mais se soir je n'y suis pas allé.
     Hier soir il c'est passé quelque chose, un phénomène étrange , et qui m'a fais très peur , j'étais tétanisée, des petits bruit de frottement ou frôlement, sa as taper 2 coup sec assez fort , un immense froid m'a parcourue tout le corps , des frissons et la chair de poule , la nuit, toute la journée et même encore se soir , je me sens mal a l'aise , la seule chose qui m'a réconforter et fais du bien c'est que  la flamme des bougies était très haute ce qui est un signe peut être de ta présence. du moins je le souhaite très fort.
    Tu me manques terriblement chaque jour ,dans quelque jours cela feras 2 mois que tu a quittée ce monde et ton absence est abyssal , de la ou tu es ma petite maman ou que tu sois avec papa , et tes 2 enfants aînées , n'.oublies jamais , n oubliez jamais que je vous aime infiniment , que pas un jour je ne cesse de pensez a vous et que tous les soirs je m'endors la main sur mon cœur, parce que mon cœur c'est vous 
  je vous aime d'un grand amour ma petite maman , mon petit papa