Auteur Sujet: Les petites phrases dont on se passerait bien  (Lu 171973 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2729
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #240 le: 12 Août 2016 à 13:05:07 »

   Certaines personnes ont l'air tout-à-fait fréquentables, puis on découvre que leur terrain sentimental est trop sec pour qu'il puisse y pousser quelque chose ...
    Dans l'agressivité, par contre, ceux-là déploient des ressources phénoménales ... alors restons bien "gentils", parce qu'ils ne valent tout simplement pas la peine qu'on tente de leur expliquer quoique ce soit de l'amour ou de l'amitié.
    Ce sont des gens qui voient dans le départ d'un proche, l'héritage à saisir.

    Ce qu' éprouve un coeur tendre est bien trop immatériel pour ces gens-là.
    Mes respects envers ta peine d'avoir perdu ta maman, Quigan.

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #241 le: 31 Août 2016 à 00:07:42 »
  Je suis furieuse depuis deux jours, littéralement furieuse, plus encore que triste heureusement  :( >:( mais j'ai eu un chagrin infini à entendre certaines paroles avant-hier, et d'autant plus qu'elles partaient vraiement de bonnes intention (d'autant plus parce-que les personnes concernées ne peuvent même pas reconnaître leurs erreurs, regretter leurs propos qu'ils trouvent tout-à-fait "bien"  >:(), mais venant de parfaits imbéciles. Un surtout...
  La rage et la souffrance m'étouffaient tellement que j'étais même incapable de mettre noir sur blanc ce qui s'ètait passé, que ce soit ici ou ailleurs.

  Il se trouve que j'ètais tranquillement assise sur un banc, dans l'espace vert en bas de chez moi, quand deux hommes sont venus s'assoire à côté de moi, l'un que je connaissais déjà et qui connaissait Pierre, et un copain à lui que je ne connaissais pas. Ils ont commencé à me parler de mon deuil, et les propos horriblement bien-intentionnés n'ont pas arrêtés  :'(
  L'un d'entre eux a commencé à me dire qu'il fallait que je "fasse mon deuil". Je lui ai expliqué qu'il n'ètait pas question pour moi de faire mon deuil (ça donne une impression d'oubli presque permanant de l'être aimé) mais plutôt de vivre mon deuil, et le mieux possible. J'ai expliqué que je pensais à Pierre à chaque seconde, à présent d'une manière douce et paisible, la plupart d'une temps, qui gonfle mon cœur d'une vraie joie, et que penser ainsi à lui, me sentir en communion avec lui non seulement ne m'empêchait pas de vivre mais même m'y aidait, me stimulait pour savourer les petits et grands plaisirs du quotidien, que je voulais qu'il soit heureux pour moi de là où il est.
  Hé bien, ils ont trouvé ça extrêmement triste et bizarre-cette foi en la présence bienveillante de Pierre, ce besoin de penser tout le temps à lui etc ils n'ont même pas "entendu" ce que tout ceci m'apporte de positif, ils n'ont vu que la prétendue bizarrerie, et le fait que selon leur vision limitée, je ne peux qu'être dépressive, de penser tout le temps à un défunt.
  "Ca remonte à loin", a dit l'un d'entre eux. "Un an et quatre mois, ai-je répliqué. Pour moi c'était hier."Ils ont eu l'air perplexes et encore plus apitoyés  >:(allez expliqué quelque chose aux gens!...
  Que je leur dise que ce façon de vivre mon deuil m'emplit de douce pensées n'y changeait strictement rien. Ils ont alors essayé, par tous les moyens-toujours avec leurs bonnes intentions...-à m'en détourner, à me pousser à "oublier", à "tourner la page". L'un d'eux-celui qui ne connaissait même pas Pierre-s'est permis de me dire: "Et si tu apprenais qu'il t'a trompée, tu sentirais les choses de la même manière? Je ne dis pas qu'il t'as trompée, je n'en sais rien, mais imagine..." De toute évidence il voulait me détacher de cette communion intime, pour lui morbide j'imagine, en salissant la mémoire de mon bien-aimé. Et il insistait: "Tu n'ètais pas avec lui absolument tout le temps, qu'est-ce-que tu en sais? Il a très bien pus te tromper. Moi j'ai tromper plusieurs fois ma copine, il a pus en faire autant, presque tout le monde le fait."
  Quelle ignoble individu!!! Qu'est-ce-qu'il en sais, il ne le connaissait pas et il ignore tout de la vie que nous avons partagé, de notre amour, de notre profond et fidéle attachement. Parce-que lui s'est comporté comme un salopard vis-à-vis de sa copine, il pense que presque tous les hommes font de même  >:( c'est une insulte totalement gratuite à la mémoire de mon homme, à notre lien fusionnel, à son honnêteté que je connaissais si bien. Je le sais bien, que Pierre ne m'a jamais trompée, j'expliquerai un jour comment je le sais. Lui, il ne sais rien. Quelle erreur de calcul de sa part de s'imaginer que de telles calomnies-envers quelqu'un qui ne peux pas se défendre en plus-allaient me détacher de notre lien, me faire "tourner la page"  :o mais si je pensais que Pierre m'a trompée, ma vie n'aurait plus aucun sens, je sais que je me détruirais à petit feu, d'une manière ou d'une autre, ce serait irrémédiable. Mais ces propos outrageants ne m'ont pas fait douter de mon amour, bien au contraire, ils m'ont juste fait souffrir par leur côté insultant, et par une telle méconnaissance de ma sensibilité personnelle.
 
  Ca a été pire-si c'est possible-quand j'ai précisé que je trouvais beaucoup de petits plaisirs simples à être chez moi, comme dans un doux cocon, à lire, ècrire, ècouter de belles musiques...à les entendre "ce n'est pas une vie", et de me pousser très vivement à sortir, aller danser à des fêtes, des soirées, en boîte, passer les 3/4 de mon temps dehors, à rigoler avec des copains, aller boire des verres dans des bars etc j'ai eu beau leur expliquer, encore, et encore, et encore, que mon èquilibre, mes repères, mes vraies joies venaient de ces plaisirs simples, que je détestais le bruit, et tous ces gens vulgaires qui peuplent de nombreuses "fêtes", et n'ont jamais rien compris à ma sensibilité (même quand je n'ètais pas en deuil), ils trouvaient ça de plus en plus triste et anormal. Pour eux, quelqu'un qui préfère lire un bon livre en ècoutant de la musique, par exemple, plutôt que d'aller "s'èclater" est dans un état èpouvantable, ne "vit pas".
  J'avais beau expliqué encore et encore que je suis bien plus heureuse avec le mode de vie que j'ai choisis, ils ne me croyaient pas et ne cessaient de rèpèter: "On ne peux pas la laisser comme ça..." à croire que je mène la vie d'une pauvre loque  >:( alors qu'en réalité, j'ai toujours été casanière, j'ai toujours apprècié les petits moments simples, avec mon côté contemplative, que je les savoure. 
 
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #242 le: 31 Août 2016 à 00:34:18 »
  D'ailleurs je sors: je vais à des expositions, à des petites animations de rue, au marché, dans des vide-grenier, dans les bois etc mais non, pour eux sortir c'est rigoler, danser, draguer...quelle intolèrance! Faut-il être butté!!!

  Et c'était toujours pire: quand j'ai dis que quand j'ai connu Pierre il avait 57 ans, le type m'a demandé, l'air ahuri: "...Et toi 40? IL avait 17 ans de plus que toi? C'est énorme!...Pourquoi tu aimes les papys?" Je me suis sentie blessée jusqu'au plus profond de mon âme, pour lui, pour moi. J'ai répliqué calmement que l'amour n'est pas une question d'âge, et que Pierre était loin d'être "un papy", qu'il paraissait beaucoup moins que son âge, s'habillait très jeune etc rien à faire, pour lui la différence d'âge n'est pas normale. Et il a bien retourné le couteau dans la nouvelle plaie qu'il venait de m'infliger en ajoutant-sans tenir, là encore, aucun compte de ce que j'avais dis: "Mais quand même, les papys c'est pas terrible. Ils ne sont pas bons au lit." J'ai répondu que j'avais été parfaitement satisfaite avec lui et plus encore, mais il ne me croyait pas et répétait: "C'est pas possible. Fais-le avec un jeune, ou quelqu'un de ton âge et tu verras la différence, ce sera une vraie fête!" C'était à vomir...
  J'ai encore tenté de lui expliqué que je serais incapable d'avoir un contact intime avec un homme, fut-il jeune et très beau, si je ne l'aimais pas. La stricte vérité: je ne me suis jamais donnée à moitié et les contacts dépourvus d'amour ne m'ont jamais procuré aucune sensation. Il levait les sourcils dans cette mumique caractèristique de quelqu'un qui est perplexe, qui ne comprends rien...
 
  Le couronnement des ignominies est arrivé: je vous préviens que ça ne vas pas être gai, et pour personne, mais de telles imbécilités ne méritent que le plus profond mépris-je m'y efforce...
  J'ai parlé de notre forum et du bien immense qu'il me procure. Le gars-le pire, celui qui ne connaissait MEME PAS Pierre-a dit avec un petit air entendu: "Tu sais ce que c'est, ton forum? C'est une secte." Voilà autre chose  :o >:( Là, j'ai tout de même pus démontrer le contraire de par mes explications concernant le mode de fonctionnement du forum et ses membres, mais il a encore trouvé quelque chose: ""Les gens qui viennent sur ce forum sont fragiles." "Bien sûr puisqu'ils sont en deuil!" ai-je répliqué, sincèrement interloquée. Réponse: "Non non, c'était des gens fragiles même avant, ce sont des gens fragiles, point. Parce-qu'une personne qui n'est pas fragile, qui n'a pas de problèmes connaît un deuil, elle le vit simplement, elle fait son deuil, elle n'a pas besoin d'aller sur ce genre de forum. Qu'on ai perdu un conjoint, un père, une mère, un frère, un enfant..." Vous avouerez que c'est monstrueux  >:(
  Alors comme ça, si on a besoin du réconfort, du partage, de la solidarité que procure d'autres personnes en deuil, et réciproquement, on n'est pas normaux??? Mais oui, mais bien sûr, on "fais son deuil" naturellement, sans avoir besoin d'aide, et en quelques mois, c'est fait, et si on ne vas pas s'"èclater" à droite à gauche en n'y pensant plus, ou alors de loin en loin, il y a quelque chose qui ne vas pas  >:(
  C'est lui qui n'est pas normal. Comment peut-on seulement s'imaginer de telles choses?...Nous sommers parfaitement normaux, des êtres sensibles qui avons perdu un être très cher, et ce besoin de penser à lui, d'honorer en permanence sa mémoire etc est bien plus normale que d'avoir un tel cœur de pierre (mais pas un cœur de Pierre avec un P majuscule, lui avait un cœur immense  ;D). La bêtise à l'état pur.
« Modifié: 01 Septembre 2016 à 11:11:26 par Stana »
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #243 le: 31 Août 2016 à 00:59:42 »
  Je termine sur ce chapitre, j'avais besoin de vider mon sac  :( >:(

  Lorsque j'ai dis que j'avais perdu ma mère depuis 10 ans, le type a dit: "Je trouverais plus normal que tu èprouve ce que tu èprouve vis-à-vis de ta mère, mais pas vis-à-vis de ton copain. C'est frai quoi: lui, tu le connaissais depuis combien de temps? Quelques années?" "Un an", ai-je répondu. Il a ouvert des yeux ècarquillés, exhorbités même, au sens propre du terme  :o et, avec une incompréhension stupèfiée (ça se voyait), et il a rèpèté: "Un an? C'est tout?..." Autrement dit: tu ne l'as connu que pendant un an, et tu n'as toujours pas fait ton deuil, tu pense toujours à lui, tu as besoin de cette communion? (à laquelle il ne croit évidemment pas, mais si au moins il respectait!) J'ai expliqué, aussi posément que possible, que l'amour n'est pas une question de temps, qu'entre Pierre et moi ç'avait été tout de suite une passion inimaginable, fusionnelle, ardente et que cette passion demeurerait toujours dans mon cœur. Nouveaux haussements de sourcils perplexes...
  Et l'autre en rajoutait, appuyait tout ce que l'energumène disait...j'aurais dû m'en méfier, de celui-là aussi: il m'avait déjà dis: "Qu'est-ce-qu'il a fabriqué, Pierre, pour tomber dans ses escaliers? Ce n'est pas normal. Il avait bu, n'est-ce-pas?" Pas du tout, et j'ètais restée avec lui toute la journée  ::) >:( "Mais si, il avait bu, avait-il insisté. Il a dû aller chercher des bières pendant que tu avais le dos tourné, et puis il était saoul, il est tombé! On ne tombe pas comme ça dans ses escaliers!" Je lui avais patiemment dis et redis que c'ètait impossible, je pensais qu'il m'avait crue...
  Et voilà qu'avec son ami, il redisait: "Qu'est-ce-que tu veux que je te dise? Il avait bu des bières,  tout tournait autour de lui, il ne voyait plus la rampe, il a raté une marche, il e pouvait plus marcher droit le pauvre, et puis il est tombé..."Il y tenait à son histoire, totalement imaginaire mais qu'il décrivait exactement comme s'il y ètait  :o >:(

  J'ai passé une heure horrible entre ces deux hommes qui me harcellaient et m'assomaient par leurs paroles sans le savoir, et qui me rappelaient d'un ton d'urgence, tellement insistant, tellement préssant dès que je me levais du banc et voulais m'éloigner. Et moi de revenir m'assoire, non seulement parce-qu'hélas je suis trop gentille, mais aussi parce-que j'espérais toujours leur démontrer, par mes paroles, qu'ils avaient tort sur toute la ligne; L'espoir fait vivre dis-t-on...en l'occurrence cet espoir-là m'a plutôt étranglée de souffrance, de rage impuissante, et d'un tel sentiment d'injustice...

  Mon Dieu que je les hais. Le "copain" surtout. Comment peut-on être aussi ignoble?...J'aime cent fois mieux être à ma place qu'à la sienne.

  Il fallait vraiment que ça sorte, que tout sorte. C'était déchirant de revivre tout ça, mais ça me fait du bien à présent que c'est fini.

  Non mais franchement, des gens qui n'ouvrent la bouche que pour debitées de cruelles-involontairement cruelles, ce qui prouve leur degré de bêtise-absurdités, telles que je n'en avais pas encore entendues, c'est inimaginable...

  Merci à cet extraordinaire forum et à ses membres pour tout ce qu'ils apportent  :) :-*Nous, nous savons.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #244 le: 31 Août 2016 à 08:50:32 »
Stana , je te nomme Grande Prêtresse de notre SECTE, il faut que tu trouves un dolmen dans les environs, afin que l'on offre en sacrifice à notre grand Dieu DEUIL tes 2 "amis"  ;D ;D
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #245 le: 31 Août 2016 à 08:58:18 »
Je viens de lire une citation de Daniel Balavoine qui convient tout à fait à la situation :
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan"
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #246 le: 31 Août 2016 à 09:39:03 »
  Merci beaucoup loma  :) tu as raison, il vaux mieux en rire et prendre ça d'où ça vient  ;D je ne me laisserai plus avoir de la sorte, c'est certain. C'était horrible, mais depuis que j'ai tout mis noir sur blanc je me sens nettement plus lègère  ;) ce qui me fait plaisir est que les propos de ces types ont eu exactement l'effet inverse de celui qu'ils escomptaient, donc ce n'est pas eux qui gagnent.
  Je me demande ce que les gens ont dans la tête  :o
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2729
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #247 le: 31 Août 2016 à 12:37:02 »

    Solidaire avec toi, Stana,
    @Ioma: je veux bien coudre ta bure de Grande Prêtresse et quelques costumes d'enfant de chœur !
    et youpie-yoplà pour enrober les deux primitifs façon "coucougnettes" !
    On va toutes mettre la main à la pâte !
    Vous savez, il y a des gens qui trouvent que ma peine est maladive aussi,
que je "vis dans le passé" ...
    Hier, quand j'ai reçu des photos du petit que je n'avais jamais vues, un tel Amour a étreint mon être ...
    Les abrutis ne comprendront jamais l'essentiel ...
    Des gens très cons qui ne comprennent rien à la liberté intérieure ...
    Contents qu'ils sont dans les plaisirs idiots ...
    On est raffiné ou on ne l'est pas !
    Et on est toujours le con de l'autre con ...
    Gros bisou, cette histoire ne fait que prouver les limites de certains esprits.
    Gros gros poutou aux sensibles ...
   
   
   

Hors ligne Bulle 777

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 338
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #248 le: 31 Août 2016 à 15:31:01 »
Stana,
si je peux me permettre... :)

ne perds pas ton temps avec ce genre de personnes
tu abîmes ta poésie ta sensibilité à leur parler,
à leur donner des détails sur ta vie et ton ressenti,
car ensuite, ils vont s'en servir contre toi

Eux ben ils ne cherchent qu'à te blesser et........peut-être....sûrement....... à te ...... draguer ;)
oh là là tu ne les changeras pas par des paroles hélas, ces rustres !
c'est peine perdue et le silence est la meilleure des armes

si je peux me permettre  ;)
Maman, tu es partie trop brutalement !
Maman, Requiescat In Pace.

Tu as pris de l'avance au pays de la Vie.

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 308
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #249 le: 31 Août 2016 à 17:11:42 »
Olala Stana... Je suis tellement désolée que tu ais eu à supporter ça  :(. Et comme je te comprends d'avoir eu besoin de laisser éclater ta rage ici! Tu as bien fait... Heureusement, je n'ai pas encore eu à vivre de situations aussi extrême, mais je ressens la même volonté de me "faire tourner la page", de me pousser à "me changer les idées" chez pas mal de gens... Et parmi eux, je sais qu'il y en a certains qui seraient sans doutes les premiers à dire que "j'ai bien vite oublié" si je suivais ces conseils... Enfin bon, heureusement, il y a toujours une petite secte sympa et ses adeptes pour nous remonter le moral.

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 776
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #250 le: 31 Août 2016 à 20:57:42 »
Et moi je me charge de trouver le dolmen, bien sûr.

Par contre je ne garantis pas le transport, alors j'héberge.

Un sacrifice de 2 sombres crétins en guise de crémaillère, j'adore l'idée !

Et bien d'accord avec Bulle : Stana, inutile de perdre ton temps avec ces personnes.

 " Je ne parle pas aux cons ..... Ça ne les instruit même pas "

Bises aux sensibles , oui.

Nora



Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2729
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #251 le: 02 Septembre 2016 à 20:03:27 »

   Phrase "osée" sur le sujet d'un parent en deuil sur un autre forum:
   (par qqn qui se voit grande analyste)

   "voir le positif que ça t'apporte, ça fait de toi quelqu'un de meilleur".

   Voilà. Purée merde c'est pas possible d'être aussi handicapée des sentiments.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2871
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #252 le: 02 Septembre 2016 à 20:13:42 »
ou conne, tout simplement!

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2729
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #253 le: 02 Septembre 2016 à 20:34:32 »

   Je laisse (trop ?) longtemps le bénéfice du doute avant de poser cette affirmation, mais là, franchement ...

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #254 le: 04 Septembre 2016 à 22:42:48 »
  Merci à vous toutes pour vos paroles, elles m'ont apporté, et m'apportent toujours, un merveilleux réconfort. OUi vous avez raison sur toute la ligne  :) :-* tout mettre noir sur blanc, et plus encore lire vos réponses m'ont fait me sentir infiniment mieux, A présent je prends ça avec davantage de légèreté LOL ça prouve juste que la êtise humaine est parfois encore plus abyssale que je le croyais  ;D
  D'ailleurs ils avaient bu, ils sentaient la bière à plein nez lol ce sont eux qui en boivent à s'en rendre malade, du coup ils pensent, comme pour tout le reste, que tout le monde est comme eux  :o ah ça, c'est bien eux qui sont le plus à plaindre XD
  Ben oui, un petit sacrifice sur notre dolmen: on n'aura qu'à dire: "Ils avaient bu des bières..."  :D ça fait un bien fou de rire un peu^^

  Merci aussi à notre cher Frederico de son message de soutien sur mon topic, il m'a vraiment fait chaud au cœur, également, comme toujours  :-*

  Souçi: je suis de tout cœur avec toi, moi aussi j'ai eu droit à ce genre de propos bête/et ou méchant. Genre: "Tu as trouvé un èquilibre, un mode de vie qui te convient (encore heureux qu'elle, elle le dise lol), finalement il y a eu du positif dans ce que tu as vécu"  >:(

  Demain je posterai davantage.
  Ces derniers temps j'ai eu besoin d'écrire sur d'autres forums, d'argumenter passionément sur plusieurs sujets que j'aime, afin de me dèfouler indirectement, c'était presque compulsif mais ça m'a fait énormément be bien, et ça a contribué à èvacuer une partie de ma colère.

  Oui ici nous avons tous un vrai cœur...à moins qu'on nous ai fait un lavage de cerveau lol vous me direz: on a peut-être eu un lavage de cerveau, mais eux ils n'ont pas pus en avoir un, comme ils n'ont pas de cerveau  ;D

  Je vais m'endormir à peu près en paix tout-à-l'heure je crois, avec de douces pensées concernant mon compagnon.
  Bonne nuit à tous  :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)