Auteur Sujet: Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !  (Lu 459594 fois)

0 Membres et 4 Invités sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2390
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2390
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2791 le: Aujourd'hui à 21:27:49 »

C'est à genoux ... c'est à genoux... que je t'aurais demander de rester !

C'est à genoux ... avec mon Coeur... que je t'aurais supplier de rester !

C'est à genoux ... avec mon sang... que je t'aurais écrit de rester !

J'aurai voulu que tu vois mon Coeur plein d'Amour pour toi !

J'aurai voulu que tu vois celui de ta mère ... pour toi !

J'aurai voulu que tu vois celui de ton frère... pour toi !

Tu n'as RIEN voulu !

Tu t'es suicidé !

Tu es aimé...

Je t'aime Raphaël, mon fils, mon chéri, mon Amour.
Papa
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2390
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2792 le: Aujourd'hui à 22:34:56 »

"Depuis"...

J'ai mis 25 mois avant de pouvoir m'inscrire et m'exprimer sur un forum !
J'ai repris mon travail 3 semaines après
Refus de médicaments
Rejet des psys... médiums... guérisseurs
3 ans plus tard... séparation imposée après 25 ans de vie commune ! Elle m'a quitté... deuil impartageable !
J'ai été obligé de vendre ma maison, mon jardin, mes fleurs, mes arbres
J'ai perdu presque tous nos amis
J'ai quitté mon village, j'ai déménagé
Résilience... résilience... résilience...
Avec mes chers disparus ( mon grand père, ma mère, mon fils aîné !)
Avec mes présents (mon père, mon frère, mon jeune fils, quelques amis fidèles !)
Le devoir de survivre malgré mon désespoir, ma douleur, ma souffrance
Je sais, je comprends
L'espoir qui revient
Mon corps, mes sens
L' Amitié, l'Amour
Le sourire et le rire...
L'envie... la rage  de vivre !

Pour MOI, pour Raphaël, pour ceux que j'aime, pour ceux qui m'aime... pour la vie... contre le suicide !

Humblement, humainement.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !